La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission 079 - SG5 - Hydrophobia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
U'Mrak

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 25/01/2011

MessageSujet: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Lun 14 Fév - 1:40

L'appel avait sonné dans la base, l'équipe SG5 étaient appelée en salle de briefing pour partir en mission. Celui-ci fut très bref, rien de bien méchant. Une mission d'exploration comme les autres présentée par un jeune Lieutenant qui leur distribua à chacun un dossier contenant une série de clichés et les informations utiles à la mission.

"Nous allons vous envoyer sur une planète avec laquelle nous avons enfin pu établir un contact. Les premiers s'étaient révélés infructueux, mais récemment leur porte à enfin répondu à nos appels. La sonde que nous avons envoyé à révélé la présence d'équipements de fouille ce qui laisse à penser que quelqu'un l'a déterré et que ces personnes ne sont pas des goauld. Nos appareils de mesures embarqués nous ont révélé que l'air et l'eau présente ne présentaient aucun risque. Vous arriverez visiblement pendant la saison des pluies."

Plusieurs clichés montraient la zone autour de la porte, rien de bien concluant : quelques pelles, un engin mécanique de déblaiement mais aucune trace d'activité humaine. La porte en face d'une sorte de mur de terre, et derrière elle un immense abysse le tout inclut lui même dans une sorte d'immense carrière délimitant le fameux chantier.

"La configuration de la porte est telle que nous n'avons pas pu envoyer de sondes aérienne et la sonde terrestre s'est bien évidemment embourbée. Sur ce cliché vous pourrez voir une pente douce qui servait visiblement aux engins de déblaiement. Le peuple de cette planète semble évolué, votre mission sera donc d'entrer en contact avec celui-ci et si possible d'obtenir au passage quelques nouvelles technologies." puis après une courte pause "Je vous recommande cependant d'être très prudent en sortant du trou, ils semblent avoir fuit le lieu de fouille après la découverte de la porte. Contact radio toutes les 3 heures."

Les indications et les ordres étaient donnés, l'équipe fut envoyée se préparer. Après un passage aux vestiaires et à l'armurerie la porte leur fut ouverte et ils pouvaient enfin se mettre en route...

_____________________

De l'autre côté, rien de surprenant, les photos étant très proches de la réalité, quelques ravinements en plus sur le mur de terre juste en face de la porte laissant un espace d'une dizaine de mètre entre celle-ci et le mur. La sonde juste devant eux s'était déjà enfoncée de moitié dans la fameuse boue et le cadran de commande avait subit le même traitement, ne laissant par contre ressortir que le clavier de commande. Derrière eux, un chemin de terre, renforcé par de lourdes poutres de bois, conduisait à l'extérieur de leur trou, avec bien entendu au bord de celui-ci le fameux abysse sans fond qui prenait quasiment tout l'espace.

Mais qui a dit que sortir ne serait qu'une balade de santé ? le premier pas d'un des équipiers fut accompagné par le bruit sonore d'une rangers s'enfonçant dans plusieurs centimètres de boues qu'avaient formés l'eau et la terre fraichement remuée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Lun 14 Fév - 12:41

Nouvelle mission pour SG5, l’équipe était appelée en salle de briefing et c’était plutôt une bonne chose pour changer les idées de Laurent qui restait sur l’image de Suzanne le repoussant alors qu’il revenait de loin et ne s’était pas attendu à ça. Il pouvait comprendre qu’elle avait eu peur mais le principal selon lui était qu’il était revenu entier mais c’était plus compliqué que cette simple analyse d’un Para éreinté. Pourquoi tout ne pouvait pas aller bien en même temps ? Maintenant que ses problèmes au niveau du boulot n’étaient plus qu’une histoire ancienne, voila que c’était du côté cœur que ça n’allait plus. La peur de pousser la scientifique dans ses derniers retranchements l’avait conduit à l’éviter afin de lui laisser le temps de digérer, en espérant que ça n’empire pas les choses.

Les membres de son équipe, un peu comme une deuxième famille, l’avaient aidé à tenir le coup par la vie de groupe qui régnait entre eux, des entrainements, des repas, des moments de détentes, bref tout ce qui pouvait changer les idées pendant un court instant sans pour autant oublier la Suzanne avec qui il avait passé un week-end mémorable. Ainsi, il passa chercher ses coéquipiers les uns après les autres afin d’arriver ensemble en salle de briefing.

La réunion ne fut qu’une formalité, rien ne semblait clocher dans ce qu’il y avait à voir ou à apprendre des données de la sonde à par peut être qu’il devait pleuvoir fréquemment donc prévoir des vêtements adéquates pour rester au sec ainsi que l’équipement serait une priorité lors de la préparation. Vu les problèmes de déplacement du MALP, il était inutile de penser à prendre le mulet et puis l’armement porté serait surement suffisant au regard des informations. Ainsi Laurent donna les directives à ses coéquipiers :

« A vos ordres Mon Lieutenant !
Sheyffi, Maud et Rémus… Nous prendrons donc des tenues pluie et je vous recommande de prendre un casque plutôt qu’une casquette car on risque de se casser la figure dans un tel bourbier alors la protection maximale est de mise… On aura déjà du mal à bouger le MALP alors nous devrons faire sans le mulet de l’équipement supplémentaire… N’hésitez pas à donner votre avis, il vaut mieux que ce soit maintenant plutôt que trop tard »


Tout cela était dit sans réel mépris, juste le sérieux de la préparation d’une mission ordinaire et humide. Après avoir écouté les uns et les autres, l’équipe alla aux vestiaires et à l’armurerie pour concrétiser ce dont ils venaient de discuter, ainsi en arrivant en salle d’embarquement, le Para avait le casque bien attaché sur sa tête et l’emballage plastique de circonstance qui faisait un bruit désagréable pour celui qui aimait bien pouvoir bouger en silence, après s’il y avait un problème sur place, il aurait vite fait de s’en débarrasser.

Laurent passa en premier, Sheyffi devant le suivre puis Rémus et enfin Maud comme convenu au préalable afin d’être opérationnel au plus vite une fois sur place. Le court voyage dans le vortex ne posa aucun problème jusqu’à débarquer de l’autre côté, évitant de justesse une glissade incontrôlée lui ayant fait baisser son FN-P90 l’espace d’un seconde avant de se mettre sur le côté afin de permettre à ses coéquipiers de ne pas le heurter en arrivant à leur tour tout en sécurisant cet endroit peu accueillant, digne de la fosse de boue du parcours du combattant.

« Rah saloperie de terrain de m**** »

Le Para voulait avancer pour ne pas rester dans ce trou à rats mais la ranger de son pied droit venait de passer du noir au marron sur plusieurs centimètres de hauteurs, juste de quoi le freiner à peine trois ou quatre secondes avant de baptiser son autre chaussure pour avancer et se mettre à l’abri. Aucune chance de bouger le MALP donc ce dernier resterait ainsi, la sécurité du groupe passait avant tout.

« Suivez-moi, on va essayer d’avancer pour ne plus patauger dans cette boue, faites attention c’est très glissant en plus d’être pénible pour dégager les rangers à chaque pas »

Laurent se mit donc en route en ouvrant la marche, l'arme pointée vers l'avant pour prévenir une attaque surprise, cherchant un endroit un peu plus sec s’il existait …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Lun 14 Fév - 14:00

Retour à l’action. Noky n’était pas mécontente de repartir en mission, surtout avec SG5. La rouquine n’avait plus retraversée la porte depuis la dernière mission contre les Goa’uld qui au passage l’avait pas mal secouée. Elle avait mis plusieurs jours à se remettre du choc : celui d’avoir frôlé la mort bien sure, mais aussi celui d’avoir été lâchement abandonné par Lewel et Zoé. Mains maintenant tout cela était derrière elle. L’équipe à laquelle elle appartenait avait été présente pour son bien, lui changeant les idées. Ainsi la militaire était prête en forme physiquement et mentalement pour retourner au travail dans la joie et la bonne humeur. C’était encore une fois une sorte de renaissance pour elle, sa troisième en fait depuis son arrivée à la base. Mais bon, la vie ici allait à 300km/h, c’était normal d’avoir une vie un peu différente que les autres habitants de cette planète. Il devait surement en aller de même pour les autres membres de la base, même si personne ne parlait de ses problèmes en public.

De cette façon, Sheyffi entra en salle de Briefing le cœur léger mais toujours avec la concentration et la détermination qu’on lui connaissait. Ecoutant les explications, sa première pensée fut pour les Goa’uld. Si le SGC avait pu apprendre que la porte était ré-ouverte, alors eux aussi. Mais bon, ça ils auraient toute l’occasion de s’en rendre compte sur place. La seule chose que la demoiselle regrettait vraiment, c’était le climat là bas, encore de la pluie : misère. Se levant en même temps que les autres, Noky était d’humeur à plaisanter.

- Bon … les cocotiers ça ne sera pas encore pour aujourd’hui.

Ainsi, équipement de pluie de rigueur et casque de surcroit. La rouquine avait plutôt l’impression d’être un cosmonaute qu’un soldat, mais soit. Vint ensuite la direction de la salle d’embarquement, la routine quoi. Prenant sa place Noky parti d’un bon train avant d’arriver dans la boue. Et zut. Avancer la dedans ne serais pas une partie de plaisir. Par chance elle ne pesait pas bien lourd, ce qui n’était pas vraiment le cas de son équipement qui ne facilitait pas sa progression. Restant très attentive à ce qui se passait, Noky tentait d’avancer derrière Laurent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Mar 15 Fév - 0:27

Deuxième mission avec SG5, Maud avait hâte. L'ambiance était au beau fixe entre les 4 équipiers, au moins une chose positive dans cette mission au vu du briefing plutôt repoussant. Temps pluvieux, difficulté à entrer en communication avec la planète, … Le décor lui faisait déjà froid dans le dos. Suivant les conseils de son leader, Maud se munit d'un casque et d'une tenue de pluie. Rien de bien seyant, la linguiste avait tout l'air d'un sac à patate dans cet accoutrement mais l'apparence était bien le dernier de ses soucis. Suivant à la lettre les ordres, la jeune femme passa la Porte en dernière ne s'attendant pas un instant à devoir jouer les équilibristes à la sortie.

Prise dans son élan, elle se laissa entraîner pour ne pas feinter un arrêt et risquer de s'étaler de tout son long. Au lieu de ça, elle finit les deux pieds fraîchement recouverts de boue, la stoppant quasi net dans sa progression. Elle en profita pour retrouver tranquillement son équilibre et remettre son casque bien comme il faut histoire de voir clairement ce qui se passait devant elle. Elle jeta un regard perplexe au sol, en repensant à toutes ses donzelles qui payaient une fortune pour se faire recouvrir la peau de boue. Là pour le coup, elle priait fort pour ne pas y avoir droit, doutant réussir à se relever vu comment tout le monde s'enfonçait. Se retrouver coincé dans une mare de boue ou dans une piscine à boules pour les plus chanceux, pouvait vite devenir épuisant et angoissant. Elle repensait aux dires de Sheyffi, en effet les cocotiers étaient loin d'être de la partie et c'était bien dommage.

Laurent confirma d'ailleurs ses pensées en leur indiquant de faire bien attention … Maud allait faire son possible. Son zat à la main, elle passait cela dit plus de temps à regarder ses pieds que devant elle. Enfin elle faisait attention à ne pas rentrer dans le docteur Hamilton, il serait dommage de faire tomber tout le monde. Elle s'autorisait quand même de temps en temps à regarder tout devant, pour savoir déjà si ils en verraient la sortie un jour et surtout pour vérifier qu'ils n'allaient pas tomber sur de mauvaises surprises. Elle essayait de s'imaginer courir là dedans … Non, il ne valait mieux pas.
Revenir en haut Aller en bas
Rémus Hamilton
Scientifique
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 30/12/2010
Age : 24

Dossier du personnel
Equipe: SG5
Grade / Niveau: Sergent / 103
Age du personnage: 39 ans

MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Mar 15 Fév - 0:50

Février arriva et il était temps pour Rémus de commencer un nouveau chapitre de sa vie avec SG5. L’équipe fut appelée puis cherchée par son leader, quatre membres réunis dès le début et jusqu’à la fin de la mission espérait le scientifique. Le briefing n'eut rien de particulier, rencontrer un nouveau peuple qui semblait ne plus être à l’âge de pierre, le baratin habituel ! Ceci dit… habituel jusqu’à là ! Car une fois la Porte traversée rien ne se passait comme prévu ! Rémus avait beau adresser une prière tous les soirs au grand Albert Einstein pour que les pouvoirs de la Physique fassent que ça se passe normalement, mais toujours sans succès !

Laurent, toujours organisé, donna tout de suite des directives sur l’équipement. Rémus réfléchit quelques secondes, mais ne trouva rien à dire pour le moment. De la pluie, peu de soleil, beaucoup de boue… Donc ce qu’avait dit le militaire suffisait ! Ils pouvaient s’équiper ! Aux vestiaires puis à l’armurerie, le scientifique choisit silencieusement ce qui allait l’accompagner. Comme tout le monde il avait ses petits problèmes, et il était mal à l’aise par rapport à leur dernière mission tous ensembles… Enfin non, pas ensemble justement ! Mais il s’en voulait d’avoir envoyé accidentellement les trois autres membres de SG5 en 1944. Il avait été convoqué plusieurs fois chez le Général ainsi qu’à d’autres endroits pour cette si grosse faute et il s’était donné corps et âme pour les ramener, mais ça le tracassait toujours ! Il se souvenait encore des premières recherches où il avait trouvé dans quelle prison ils avaient été fusillés ! La suite il ne pouvait pas s'en souvenir, Laurent, Sheyffi et Maud était revenu entre temps !

Rémus arriva à la salle d’embarquement, son casque sous le bras et comme à chaque fois il regarda tout ce qui l'entourait. Il ne pouvait pas s’empêcher de penser que ça pouvait être ses derniers moments sur Terre, l'éternel risque de ne pas revenir ! Il se réveilla lorsque le Leader donna de nouvelles directives et plus précisément sur l’ordre de passage : troisième. Il mit son casque, fit quelques étirements pour ne pas avoir dès le début un claquage musculaire en bataillant contre la boue, puis passa après Sheyffi. Il traversa la Porte lentement pour s’assurer une arrivée en douceur ! Et il fit bien, car avec un peu plus de vitesse il se serait tartiné toute la face de boue ! Quant au changement de climat… n’en parlons pas… Rémus ne s’y habituera jamais ! Leur destination était humide, sans compter le fait d’avoir les pieds soudainement retenus ! Le scientifique s’assura que tout son équipement était bien attaché et ne touchait pas la boue, puis essaya d’avancer.

« Je vois ça… je déconseille toujours le SGC d’ouvrir une agence de voyages, parce que là c’est de pire en pire ! En fait non, ça nous change un peu... Sheyffi et moi avons eu une mission en plein désert, pile la situation inverse ! Sinon, plus sérieusement, on devrait se réunir pour s’entraider et avancer plus vite. L’un sert de support à l’autre, puis on échange les rôles… Bon non, on sera peut-être plus lent mais avec tout notre équipement et moins fatigué pour la suite.
Et là ! Un chemin avec des poutres !»

Rémus distingua des poutres au loin, surement la trace d’un chemin. Il leva la tête pour bien observer les alentours… Ils étaient au fond d’un trou, ralentis par le terrain et seulement quatre… d’un certain point, ils étaient des cibles faciles ! Le scientifique regarda Laurent qui tenait fermement son FN-P90, ce qu’il lui fit penser à son zat’. La boue lui avait fait oublier le plus important ! En tout cas Rémus se posa ses premières questions…

« J’ouvre le bal, première question ! Selon vous, la Porte a été trouvée par hasard en creusant pour je ne sais quelles raisons… recherche de minéraux, site archéologie,… ou est ce que ce peuple a creusé pour trouver la Porte justement ? Sait-on jamais, vous avez peut-être vu un détail qui nous apporterait la réponse ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
U'Mrak

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 25/01/2011

MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Mar 15 Fév - 18:59

[Attention, post descriptif !]

L'équipe s'était préparée à affronter le temps pluvieux et les orages de moussons qui semblaient s'abattre sur la planète qui les accueillait, cependant ce ne fut pas la pluie, mais la boue et un soleil discret se cachant derrière de gros nuages qui furent leur premier comité d'accueil, les empêchant ainsi de se déplacer avec facilité et rendant par endroit le chemin glissant et même très dangereux. Ils n'eurent aucun véritable problème à monter le chemin qui les conduisait vers l'extérieur du trou, leur offrant petit à petit une vue d'ensemble du terrain de fouille sur lequel ils avaient débarqué : Rien ne laissait présager ce qui avait pu se produire ou dans quelles conditions ils avaient découvert la porte et encore moins pourquoi il n'y avait plus personne. Restait maintenant l'extérieur à explorer ! Ou une douce brise tiède venait leur caresser la peau, transportant les odeurs d'un vent de pluie.

Devant eux s'offrait un paysage de campagne, paysage qui si certains avaient des connaissances dans les climats ressemblait plus à du tempéré. Mais autre chose pouvait déranger ! Au lieu de magnifiques champs, il ne restait plus que des brindilles calcinées depuis plusieurs jours. A une centaine de mètre d'eux, le "propriétaire" trônait au milieu de son champs, au volant de ce qui ressemblait à une moissonneuse complètement calcinée, à l'image de son propriétaire. La cause de sa mort ? Sans aucun doute brûlé vif ! Mais comment une telle chose avait pu se produire ? La foudre qui avait causé un incendie incontrôlé ? Ou alors une panne mécanique qui avait été la cause de l'incendie ?

Au loin, ce qui semblait être la ferme reliées à ces champs, la bâtisse située à environ 800 mètres semblait encore en très bon état, et la fumée noire s'échappant de la cheminée du bâtiment principal trahissait une activité humaine. Composée de trois grands bâtiments donc les cloisons extérieures étaient reliées par des murs de pierre elle semblait avoir résisté aux assauts des flammes malgré quelques zones noircies. L'accès se faisait par une longue et large entrée qui avait été visiblement barricadée pour un motif inconnu à l'aide de terre et d'un engin de terrassement dont la haute pelle trônait au milieu de ce qui devait être la cours, le tout renforcé à l'extérieur par deux camions renversés qui seraient clairement visibles une fois qu'ils s'approcheraient de celle-ci.

Elle était très facilement accessible, par un chemin dont la terre avait été tassée par le passage de centaines de véhicules, chemin bordé par des poteaux de bois reliés par ce qui semblait être de longs fils en métal dont la plupart jonchaient le sol. A mi-chemin, un des poteaux avait d'ailleurs fait visiblement la rencontre avec un camion dont la portière était restée ouverte laissant deviner que le conducteur avait préféré abandonner son véhicule.


Dernière édition par U'Mrak le Mar 15 Fév - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Mar 15 Fév - 20:42

Après avoir prit un peu d’altitude pour rejoindre le niveau naturel du sol, la vue étant beaucoup plus dégagée, Laurent inspectait visuellement les environs sur un angle de cent quatre vingt degrés, l’arme prête à faire feu si quelqu’un avait la mauvaise idée de se pointer en se montrant menaçant. De concert, il avait laissé l’autre côté à Sheyffi qui était un peu comme son bras droit ce qui prouvait sa confiance en elle, par contre il n’était pas sûr qu’il oserait dire à Rémus pourquoi Maud était en dernière position en comparaison à la dernière mission où le scientifique s’était fait dispenser de torture contrairement à ses coéquipiers alors si quelqu'un devait de nouveau rester à la base, il préférait que ce soit la bleue de l’équipe toujours pour sa situation familiale… Si Rémus ne s’en était pas rendu compte alors ce n’était pas plus mal car il pourrait se vexer.

Restant sur ses gardes, le Para jetait des coups d’œil sur l’endroit d’où le groupe venait de sortir et il posa une question :

« Maud, je suppose qu’il y a une grosse différence entre un chantier et un site de fouille, je veux bien qu’on ne soit pas su Terre mais on peut quand même penser que les autochtones ont une once de logique qui doit être proche de la notre… Ok pour les pelles mais est-ce que tu as déjà vu des fouilles se faire à l’aide d’un engin pareil ? N’est-ce pas un peu brutal pour des cailloux qui sont censés être fragiles ? »

La légère brise rendait quelque peu nerveux Laurent car il s’engouffrait sous les plastiques de protection et provoquait un froissement peu agréable. Ecoutant la réponse de l’archéologue, il continuait sa surveillance découvrant par lui-même ou par ses coéquipiers le spectacle de désolation qui entourait une bâtisse, avec ces informations que le MALP n’avait pu donner puisqu’il était embourbé et trop risqué et trop lourd à dégager, il donna une petite mission à celui qui était le plus qualifié pour ça :

« Rémus, ça ne te dirait pas de retourner dans la fosse des cochons ?! Non sérieusement, j’ai besoin que tu testes le pupitre de la porte, compose l’adresse de la Terre pour leur signaler la situation afin qu’il ait une idée à quoi s’attendre si on ne revient pas… Je n’ai pas dit qu’on n’allait pas revenir, c’est juste une hypothèse donc pas de panique, tout baigne… Dans la boue ! »

Il ne restait plus qu’à attendre que le scientifique s’amuse à descendre et à remonter après avoir joué au facteur, quelle chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rémus Hamilton
Scientifique
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 30/12/2010
Age : 24

Dossier du personnel
Equipe: SG5
Grade / Niveau: Sergent / 103
Age du personnage: 39 ans

MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Mer 16 Fév - 1:52

Lentement mais surement, Rémus monta le trou malgré la boue. Il ne fallait surtout pas perdre l’équilibre et ce n’était pas facile, d’ailleurs le scientifique tomba sur son genoux droit, il ne s’étala pas par terre de très peu. Puis c’était une montée assez fatigante ! Mais ils y arrivèrent ! Accueillis par une légère brise, ils purent tous constater les ravages d’un incendie sur un champ. Il y avait même un véhicule au milieu, ainsi que son conducteur malheureusement ! Ce dernier n’était plus en état de raconter ce qui s’était passé. Juste après avoir remarqué de la fumée au loin, Laurent lui donna une mission comme il en avait toujours rêvé :

« Ah… euh… hein… mais… En fait je… Tout de suite Laurent, soyez sages pendant mon absence… »

Rémus s’était retenu de demander « Pourquoi moi ? ». Sheyffi aurait pu faire le même boulot encore plus rapidement ! Elle n’aurait rien pu faire si le DHD avait été endommagé par la boue ou durant sa découverte par un mauvais coup de pelle, mais s’il marchait normalement elle aurait été beaucoup plus rapide… Ceci dit, il n’allait pas se plaindre, Laurent venait seulement de l’envoyer au fond d’un trou plein de boue, lui il les avait envoyé à l’une des pires périodes de l’histoire du monde! Comme à l’allé, Rémus avança lentement pour ne pas tomber, sauf qu’étant seul, il ne se gêna pas pour chanter :

« Du mois de septembre au mois d'août
Faudrait des bottes de caoutchouc
Pour patauger dans la gadoue
La gadoue, la gadoue, la gadoue
Hou la gadoue, la gadoue… »


Personne ne pouvait l’entendre, donc personne ne pouvait lui dire qu’il chantait très mal ! Ah cette chanson… les années passent mais les paroles restent ! Ce fut donc en rythme qu’il atteignit le DHD. Il enleva un peu de boue, puis composa l’adresse de la Terre. Toutes les touches semblait répondre, la boue n’empêcha pas l’anneau central de bouger, puis le vortex apparut avec sa légendaire délicatesse. Rémus envoya son code d’identification et se plaça devant la caméra du MALP :

« Ici Rémus Hamilton, scientifique de SG5. Nous sommes bien arrivés. Comme prévu, il y a de la boue et il a plu récemment. La Porte se trouve au fond d’un trou et que nous avons remonté. En haut se trouve les restes d’un champ brûlé, avec au milieu ce qui semblait être une moissonneuse. Dans cette dernière se trouve un corps… un cadavre… nous supposons que se devait être le propriétaire du champ. Les gens de cette planète ont surement un niveau de technologie similaire au notre !
Au loin nous pouvons voir un petit regroupement de véhicules à côté d’un bâtiment d’où sort de la fumée noire, première signe de vie ! Il semble aussi qu’ils aient découvert l’électricité puisqu’il y a des poteaux reliés par ce que nous pensons être des fils en métal… Et voilà… c’est tout normalement. Nous allons bientôt essayer de rentrer en contact avec le peuple de cette planète !
Ah si, j’allais oublier un truc… pouvez vous envoyer des planches ? Juste devant la Porte… Au cas où nous devrions fuir rapidement, sait-on jamais, un bon support pour vite traverser la Porte nous serait très utile. »


Rémus patienta quelques secondes, puis un sergent du SGC lui répondit :

« Nous n'avons pas assez de matériel répondre à votre demande immédiatement SG5. Donnez-nous une heure pour préparer le matériel et l'équipe qui viendra les installer. En attendant, poursuivez la mission sans pour autant vous éloigner trop de la porte si vous estimez le danger trop important. »

La transmission ne finit juste après. Rémus fit rapidement rapport de la discussion aux membres de SG5 puis se motiva pour remonter le trou ! Ah cette boue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Mer 16 Fév - 16:42

Noky luttait contre le poids de la boue qui souhaitait la garder au sol au même endroit. Prenant garde à chaque pas, la rouquine arriva à progresser. Etre en groupe était aussi rassurant. Sans aucun doute, l’esprit d’équipe qui existait en SG5 permettait à chacun de trouver la force d’avancer. Tenant fermement son arme, Noky avança au même rythme que les autres. Malgré les conditions difficiles, elle se sentait bien : l’équipe était au complet. Il n’y avait pas de mauvaise surprise, comme le fait d’arriver à une autre époque. Tout était comme prévu, un joli chantier plein de boue.

Restant malgré tout sur ses gardes, la rouquine surveillait les environs avec attention. L’équipé arriva enfin à sortir du trou et la vision du champ totalement brulé n’était pas réjouissante. Quant-à la sorte de tracteur avec le cadavre brulé à l’intérieur, ce n’était guère mieux. Mais qu’est ce qui avait bien pu se passer ici pour que tout soit dans un état pareil ? L’attention de la militaire fut alors attirée par Laurent qui demandait à Rémus de redescendre. Elle fut surprise, et lui aussi visiblement. Laurent n’aurait-il pas pu lui dire alors qu’ils étaient encore tous en bas ? Pour le coup, elle ne comprenait pas.

Le scientifique prit pourtant bien la chose, faisant demi-tour. Noky ignorait si Laurent était galant en ne demandant pas cela aux filles, ou s’il se vengeait de Rémus pour le coup de la mission chez les Nazis. Mais bon, la demoiselle penchait quand même plus pour la seconde option. Ne voulant pas faire un scandale, elle jeta un coup d’œil à la bâtisse au loin. Ami ou ennemis ? Sans s’y rendre ou les espionner, difficile de le savoir. Se tournant vers les autres, elle prit donc la parole.

-Vous croyez que ce sont eux les responsables ou qu’ils s’abritent de la chose qui a fais ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Jeu 17 Fév - 20:55

Rémus devait remonter après avoir prouvé que la porte fonctionnait parfaitement bien et avoir transmit le message donnant un peu plus de précisions sur le fait que l’équipe pouvait être en territoire hostile afin que le SGC puisse envoyer des renforts adaptés, prévoir était capital et la communication était une des priorités.

Sheyffi posa une question que sans doute tout le monde se posait et à laquelle il n’y avait pas de réponse certaine, dès lors il n’y avait que deux façon de tenter d’en apprendre plus, soit avancer vers la bâtisse avec le risque de se faire canarder pratiquement à découvert, soit attendre une bonne heure pour observer, la décision devait être collective car la vie de chacun était en jeu :

« On a deux options, soit attendre et voir, soit y aller avec prudence et subir, j’ai besoin de vos avis afin de trancher car la dernière option est risquée, prenez quelques minutes pour y réfléchir »

Ce que le Para redoutait outre de se retrouver confronté à des gens peu accueillant, c’était qu’une coulée de boue ne recouvre le pupitre mais il ne voulait pas affoler ses coéquipiers avec cette hypothèse alors l’air de rien, il dit :

« Maud, est-ce que tu peux prendre quelques photos du trou ? Ca nous fera un souvenir de la porte des ét… Heu de la porte de la boue et de Rémus au fond du trou ! »

Un peu d'humour au passage mais le but de cette demande était d'avoir un repère, encore faudrait-il encore ne pas se faire piquer l’appareil et la carte mémoire.

Le moment du verdict arrivait et Laurent affirma qu’il préférait aller de l’avant et que depuis leur arrivée, il n’y avait eu aucune indication que le bâtiment était encore occupé donc il était partant pour y aller, quite à scinder l’équipe en deux pour laisser en observation ceux qui ne sentait pas cette escurtion.

Edit : Rémus n'étant pas remonté alors je ne parle qu'à Maud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Ven 18 Fév - 0:30

Tout le monde prit la direction de la sortie, Maud était en dernière position. Comme ça si quelqu'un tombait devant elle … Elle tomberait avec ! Ce n'était pas son gabarits qui allait freiner et stopper des hommes comme Laurent ou Rémus. Ça l'a fit sourire d'ailleurs un instant, en s'imaginant dévaler la pente, tout sauf sur ses jambes. Enfin, sourire bref puisque juste devant elle à ce moment là, le docteur Hamilton perdit l'équilibre un instant et posa un genou à terre. Après s'être arrêtée elle aussi pour lui demander si il avait besoin d'aide, elle reprit son chemin. La question d'ailleurs de ce dernier n'était pas bête, à savoir si il s'agissait d'un chantier ou d'un site de fouille. Elle tâchait d'y réfléchir tout en mettant un pied devant l'autre. L'ascension du gouffre, surtout vers la fin, se révéla être épuisante et une fois arrivée en haut, Maud stoppa tout mouvement pour respirer profondément et sortir sa gourde pour en boire une gorgée. À la question de Laurent, qui rejoignait celle de Rémus finalement, Maud prit quelques secondes de réflexion tout en observant le paysage autour d'elle …

« Difficile à dire … C'est vrai que cet engin n'est pas la première chose qu'on s'attend à voir sur un site de fouilles, à mon avis ils savaient ce qu'ils cherchaient … Ou alors ils voulaient faire quelque chose de ce trou et paf ils sont tombés sur la Porte …
Hormis la Porte, je n'a rien vu qui puisse justifier des fouilles. »


Dans tous les cas, le paysage autour lui faisait froid dans le dos. À moins que ce soit cette légère brise … Peu importe, Maud regardait avec désolation. Des champs et des véhicules calcinés, un homme qui était le même état, … La jeune femme en resta muette. Mais elle sortit de ses songes quand elle entendit Laurent demander au scientifique de faire le chemin inverse et envoyer un message au SGC. Assez étonnée, Maud tourna la tête vers Rémus pour connaître sa réaction. Redescendre maintenant qu'ils étaient en haut … La jeune femme lui adressa un regard compatissant, même si ça n'allait pas l'aider à grand chose pensait-elle.
Elle l'observa entamer sa descente puis retourna la tête de l'autre côté, tout en sortant sa paire de jumelles de son sac. Avec celles ci, elle jeta un œil d'abord au village plus loin, suite à la question de Sheyffi. Puis revint regarder l'homme mort sur sa moissonneuse qui arracha une grimace à la linguiste. Laurent leur demandait leur avis pour la suite des opérations, la linguiste prit son temps pour réfléchir avant de répondre.

« Vu comment ils sont barricadés … Je pense plutôt qu'ils ont peur de finir comme lui. Après est ce qu'il faut rester ici et observer, ou tenter une approche … Je ne sais pas. On a aucune idée de ce qui semblent les terrifier à ce point, ni ce qu'ils ont prévu si quelque chose s'approchait de trop près du village. Mais en même temps, si ils sont aussi bien protégés … C'est sûrement parce que c'est à l'extérieur que c'est le plus dangereux. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de s'éterniser ici …  »

Après ce n'était que son avis. C'était à Laurent de prendre la décision finale, et qu'importe sa réponse elle suivrait bien entendu les ordres. Mais c'est vrai que vu les circonstances, affronter des villageois un peu à cran et prêts se défendre, faisait moins peur que ce qui avait causé cet incendie. Elle ne pensait pas que ce soit un simple accident. Alors qu'elle rejetait un œil à la moissonneuse et à son défunt propriétaire, Laurent lui demande de prendre des photos, ce qu'elle fit aussitôt après avoir rangé ses jumelles. Après avoir photographié le trou, elle s'attarda aussi aux alentours, en particulier ce cadavre, puis le village au loin. Tant qu'à faire ! Elle jetait aussi de temps en temps un œil vers le trou en espérant bientôt apercevoir le scientifique de l'équipe.
Revenir en haut Aller en bas
U'Mrak

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 25/01/2011

MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Ven 18 Fév - 1:36

Le sadisme de Laurent ne devait avoir aucune limite, alors que des nuages menaçants approchaient, envoyer le pauvre Rémus activer la porte pour demander conseil au SGC qui n'allait certainement pas rappelé une équipe pour un cadavre dans un tracteur et pour un groupe retranché dans une ferme. Ils avaient déjà envoyé des équipes directement en territoires ennemi beaucoup plus hostile, alors pour ça... Ils ne sonneraient pas le replis !

Faits anodins, une bourrasque souffla pile au moment ou le vortex se referma et les nuages semblaient se rapprocher beaucoup plus vite.

Rémus avait entamé sa seconde ascension du chemin, mais cette fois sans les traces de ses camarades pour l'aider, le faisant glisser à plusieurs reprises le ralentissant ainsi dans sa course. La scène pouvait être comique puis, pour quiconque pouvait l'observer avec un tant soit peu d'amusement.

L'observation aux Jumelles de Maud ne donna pas grand chose à part que les retranchés l'étaient très bien, peut-être que sa théorie était fondée, mais ils n'eurent pas le temps d'y réfléchir plus.

Un bruit vint interrompre le calme ambiant et le comique de la scène : Celui d'un moteur, visiblement en pleine course et provenant de derrière eux. Une machine, ressemblant à un deux roues déboulait à toute vitesse à travers un des champs, faisant derrière elle une sorte de fontaine de terre. Elle termina sa course à une cinquantaine de mètre de l'équipe, la roue avant se plantant lamentablement dans un trou, faisant faire un soleil à l'engin. Le conducteur sans casque atterrit lourdement dans le sol boueux, le tout accompagné par un cri de douleur et à ce qui ressemblait à un juron bien sentis.

L'homme, visiblement d'une vingtaine d'année, venait de se blesser à la jambe en chutant, et l'on pouvait lire une forte crainte, ou plutôt de la peur sur son visage. Paniqué il rampa à toute vitesse vers son "véhicule" - qui ressemblait à une moto des années 1970 mais avec deux roues jumelles à l'arrière dont le moteur avait calé lors de l'accident - pour y récupérer ce qui ressemblait à un fusil à pompe court qu'il pointait, tremblant, dans leur direction.

Les militaires de l'équipe purent remarquer une cartouchière sur le côté de l'arme, pouvant accueillir au total 5 balles, mais n'en ayant plus qu'une seule encore disponible, ce qui pouvait se traduire par une utilisation récente de celle-ci.

"I... Identifiez vous ! Amis ?!" Cria-t-il dans leur direction

Il n'avait même pas prononcé la suite, comme si ca devait obligatoirement être des amis. Sa voix venait de confirmer la première théorie que l'homme était paniqué, et surtout qu'il voulait fuir quelque chose. Et il avait l'air plus d'un civil que d'un soldat. Il ne les lâchait pas du regard, tenant son arme d'une seule main et cherchant autre chose de l'autre d'une manière fébrile, ne s'occupant même pas de sa jambe gauche qui, à vue d'œil, avait une méchante fracture. Il finit par mettre la main sur ce qui semblait être un pistolet de détresse qu'il laissa sur ses jambes. Il ponctuait ses gestes par des grognements de douleur, ce pistolet semblait avoir beaucoup plus d'importance que le reste, que ce soit sa fracture ou les agents du SGC.

Au loin, la foudre et le tonnerre s'en donnaient à cœur joie, augmentant visiblement le stress de notre jeune nouvel "ami". Et pour Rémus ? Et bien, c'était simple : Toujours à galérer au fond de son trou ! Il pouvait cependant profiter de tous les bruits et autres discussions !

Bon courage pour remonter la pente !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Ven 18 Fév - 13:19

Rémus peinait à remonter, Laurent savait qu’il avait été vache avec ce pauvre bougre mais il ne démordait pas qu’envoyer le scientifique était le meilleur choix pour opérer, le voyant avoir du mal, le Para récupéra la corde dans son sac à dos, en prenant soin de ne pas poser par terre ce dernier puis il envoya après avoir prévenu le scientifique de l’attraper en faisant attention de ne pas tomber.

C’était à ce moment la qu’un bruit de moteur arrivant sur leur position vint alerter toute l’équipe, Laurent ne pouvait lâcher la corde alors il confia la tâche aux filles de s’occuper d’accueillir comme il se devait les empêcheurs de tourner en rond. Lui pouvait toujours se libérer le bras droit pour tirer mais dans ce cas Rémus devrait continuer seul sans la traction du militaire.

L’utilisateur de ce qui pouvait ressembler à une grosse moto arriva d’une façon peu académique, sa roue avant s’étant plantée dans un trou, le faisant voler par-dessus le cadre de son engin pour venir se vautrer magnifiquement dans la boue.

« Excusez-moi de ne pas tenter de vous aider mais je ne suis pas très bain de boue et puis je suis un peu occupé en ce moment !
Bon, Rémus c’est pour aujourd’hui ou pour demain ? »


Il s’agissait d’un homme qui semblait un peu plus jeune que Laurent et qui avait une jambe mal en point mais pas assez pour l’empêcher de ramper jusqu’à une arme qu’il pointa sur un des trois membres lui faisant face.

« Ok Rémus, on fait une pause, j’ai un petit problème à régler ! »

Comme prévu, il tenait son P90 uniquement de la main droite et le pointait sur le type hostile, il fallait le résonner avant qu’il ne fasse une bétise :

« On se calme, amis je ne sais pas mais si tu tires sur l’un d’entre nous, tu seras certain d’être notre ennemi et les deux autres auront le temps de te transformer en passoire… Les filles, essayez de le raisonner, je ne suis pas assez doué pour ça il faut croire »

Laurent restait en position, prêt à faire feu, ce qui évidemment il ne préférait pas devoir faire car ce serait synonyme qu’un membre de SG5 serait sans doute touché par le tir de celui qui semblait difficilement pouvoir faire face aux évènements, il fallait que Sheyffi ou Maud trouvent les mots pour le convaincre de baisser son arme dans un premier temps afin de faire de même pour se montrer amical.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Ven 18 Fév - 14:08

Pauvre Rémus. Noky avait vraiment de la peine pour lui. Faire ce trajet deux fois de suite devait être très fatiguant. Vive les courbatures le soir même et le lendemain. Les jambes lourdes, les muscles brulant au moindre geste … Mais bon, en comparaison avec ce que l’équipe avait vécu en mission ce n’était vraiment pas grand-chose. C’était d’ailleurs Laurent qui avait subit le plus à ce moment là. Voir Rémus patauger ainsi dans la boue n’amusait pas la rouquine malgré l’humour de Laurent qui passait pourtant très bien. Préférant ne plus regarder, P90 en main, la rouquine surveillait les environs alors que le ciel se faisait encore un peu plus menaçant. Ecoutant la question de Laurent, elle n’eut pas grand mal à lui répondre.

-Vu la manière dont ils se sont barricadés, je pense qu’ils se cachent de quelque chose. Je ne pense pas qu’ils soient une menace pour nous actuellement. Le gros truc noir au dessus de notre tête en revanche j’en suis moins convaincue.


Son avis était donc clair ; mieux valait prendre le risque de se rapprocher de la bâtisse plutôt que de se faire foudroyer sur place. Rémus lui était toujours au fond du trou, au sens propre. Laurent avait pris quand même la peine de lui envoyer une corde pour l’aider, si bien que Noky fut rassuré. Il n’était donc plus dans sa crise de sadisme subite.

Un bruit sourd de moteur se fit alors entendre. Un vieil engin se dirigeait vers eux à vive allure. Tenant fermement son arme dans sa direction, la rouquine était prête à ouvrir le feu au moindre geste inconscient de sa part. Finalement le pilote n’arriva jamais à destination vu que son engin fut bloqué dans le terrain alors que le conducteur vola à l’extérieur. Noky aurait bien voulu aller l’aider, mais c’était risqué, d’autant plus que l’inconnu était visiblement terrifié par eux. Si Noky avait approché, il s’en serait sans doute pris à elle La peur nous fait souvent faire des choses dingues.

N’ayant pas spécialement envi de tirer, Noky décida de prendre la parole ; histoire de se bouger un peu. Elle espérait simplement que Maud, plus gentille qu’elle, viendrait à son aide si elle pouvait. Avançant d’un pas pour indiquer qu’elle allait parler, Noky se lança.

-Nous ne vous voulons aucun mal, ne faite rien d’irréfléchi. Baissez votre arme et nous en ferons pareil, je vous donne ma parole. Nous ne sommes pas vos ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Rémus Hamilton
Scientifique
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 30/12/2010
Age : 24

Dossier du personnel
Equipe: SG5
Grade / Niveau: Sergent / 103
Age du personnage: 39 ans

MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Sam 19 Fév - 16:59

Rémus reprit son souffle durant deux bonnes minutes après avoir communiqué avec le SGC. Ce n’était sa première montée, donc il commençait à fatiguer ! Heureusement que le SGC l’obligeait à suivre un entrainement physique régulier, parce qu’il n’aurait pas tenu sinon !

Atteindre le chemin ne fut pas très difficile, il restait encore les traces de son dernier passage… par contre ce n’était plus le cas pour la suite, et c’était une pente ! De plus, à force de monter et descendre, son sac à dos commençait à le gêner ! Il se penchait légèrement en avant ou en arrière pour ne pas tomber, donc son équipement commençait à peser sur ses muscles du bas du dos ! Mais le scientifique était très déterminé, il niait cette douleur en se disant qu’une fois en haut, il pourrait un peu se reposer, mais surtout le terrain serait plat !

En montant il s’arrêta deux ou trois fois pour observer l’équipe… en fait il ne pouvait voir que Maud qui prenait des photos. Rémus lui fit des signes de la main sans savoir si elle l’avait vu… Et il continua sa lente et fatigante ascension du Mont Boue. La boue qui d'ailleurs s’accumulait sur ses chaussures, ce qui pesait sur ses jambes, il décida donc de sortir son déambulateur gracieusement donné par le SGC ! [ HRP : Oui vous pouvez aller voir, j’en ai un dans ma fiche d’équipement, merci Mathilde. Bon plus sérieusement … ]

Le scientifique regretta de ne pas avoir pris une petite pelle pliante, ça lui aurait été bien utile pour enlever un peu la boue qu’il y avait devant lui… juste de quoi soulager ses jambes ! Il avança tant bien que mal, mais vers la fin il craqua ! Rémus n’en pouvait plus et tomba en arrière, heureusement son sac amortit la chute et empêcha le scientifique se peindre tout son dos en marron. Il n’appela pas tout de suite son équipe, ras le bol, il s’arrêta net et souffla. Il ne pensait même plus à la boue sur son sac, il voulait se reposer ! Et de toute façon, Rémus n’avait qu’à faire son travail correctement, s’il avait pensé dès le début à vérifier l’état du DHD, il n’aurait pas été obligé de faire cet allé retour !

Rémus dégagea ses bras de son sac pour se relever plus facilement, puis le reprit pour se remettre en route. En même temps il vit Laurent sortir une corde de son sac ! Un peu d’aide ! Enfin ! Cela motiva le scientifique qui accéléra pour atteindre la corde, puis continua sa montée, aidé par Laurent, jusqu'à ce qu'il entende l’accident qui venait juste de se passer devant le reste de l’équipe. Cela obligea Laurent à le laisser. Rémus continua un peu de monter, puis attendit que le « motard » soit calmé. Sa venue pourrait perturber leur nouvel « ami » qui semblait déjà assez stressé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Dim 20 Fév - 14:37

Maud avait finalement troqué de nouveau son appareil photo contre ses jumelles. Maintenant que les clichés étaient pris, elle pouvait se remettre à guetter les faits et gestes des habitants, à supposer qu'il y en ait, pour le moment ils n'avaient vu personne encore. Laurent venait de lancer une corde à Rémus, il en sortirait sûrement plus vite ainsi. Elle en connaissait un qui devait apprécier le geste ! Elle abaissa sa paire de jumelles un instant, quand Sheyffi leur fit remarquer la couleur du ciel. Soucieuse, elle leva les yeux et put constater qu'en effet, la météo n'était pas de leur côté. Avec un cadavre en face, des maisons barricadées et un temps qui se couvre … La linguiste n'était pas vraiment sereine.

Vint s'ajouter à ceci, l'entrée surprise d'une moto ! Le bruit du moteur venait de briser le silence, et tous les regards se tournèrent immédiatement vers l'engin. Un jeune homme était au volant, enfin pas pour longtemps vu qu'il s'écrasa dans la boue après que sa moto ait trouvé un trou. Une entrée spectaculaire qui crispa Maud le temps de la chute, craignant qui lui arrive malheur sous leurs yeux. Plus de peur que de mal, bien qu'étalé au sol il ne devait pas être en très mauvais état puisqu'il trouva la force de ramper jusqu'à son véhicule puis de pointer son arme sur eux.

La jeune femme tourna immédiatement la tête vers Laurent qui venait lui, de pointer son arme automatiquement vers l'individu. Il ne pouvait pas se charger de lui, normal il y avait Rémus à récupérer encore. Sheyffi prit la parole pour tenter de raisonner l'homme, Maud l'observa faire en réfléchissant à toute allure à ce qu'elle pouvait faire. N'ayant que ses jumelles à la main, la linguiste pouvait difficilement le menacer, et prendre son zat lui semblait être une mauvaise idée.

Elle avait beau retourner le problème dans tous les sens, elle ne voyait qu'une solution qu'elle s'empressa de dire à ses coéquipiers, en particulier Laurent dont elle avait tout de même besoin de l'accord. Ses premiers mots n'étaient pas dans la bonne langue. Il lui arrivait souvent de penser dans une autre langue, mais presque à tous les coups elle oubliait de changer de dictionnaire quand elle ouvrait la bouche.

« Позвольте мне идти туда! Elle secoua la tête et se reprit : Laissez moi y aller ! Il est en mauvais état, il a besoin de notre aide. Je risque rien, quand il aura compris qu'on veut l'aider il coopèrera. Il est seul contre nous quatre, il est effrayé, on avancera pas davantage si on reste là. »

Elle avait rangé ses jumelles en même temps qu'elle parlait, puis elle se retourna vers l'homme afin de lui mettre bien en évidence ses mains totalement vides, avant d'ajouter en parlant fort pour qu'il l'entende :

« Regardez et écoutez moi. Je n'ai strictement rien dans les mains, je ne vous ferais aucun mal. Laissez moi vous venir en aide, vous le savez comme vous et moi que vous en avez besoin. »

Avant de lui dire ce qu'elle allait faire, elle attendit la réponse de Laurent. Inutile de lui désobéir, bien qu'elle n'avait nullement envie de laisser l'inconnu dans cet état sans rien faire.
Revenir en haut Aller en bas
U'Mrak

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 25/01/2011

MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Dim 20 Fév - 17:07

Rémus reçut une belle corde qui lui épargnerait beaucoup de temps, s'il avait la force de grimper jusqu'en haut, finalement Laurent n'avait pas été si sadique que ça en permettant à son coéquipier de pouvoir les rejoindre plus rapidement et ainsi reformer le groupe !

Mais les choses pouvaient-elles être toujours aussi simples ? Et bien pour le moment, la réponse était oui !

Notre nouvel ami, alias "le motard accidenté" venait d'avoir sa réponse, des réponses simples mais efficaces ! Les membres de SG5 étaient doués de parole et n'avait eut aucun mal à le convaincre de baisser son arme. En fait juste des mots cohérents et surtout pacifiques avaient suffit.

"Ne me faites pas peur comme ça ! J'ai faillit tirer !"

Malheureusement ce n'était absolument pas suffisant pour calmer son stress que l'équipe ne semblait pas partager, mais il était loin de s'en préoccuper, il détourna le regard d'eux, lâchant son arme sur sa jambe valide pour se concentrer sur son pistolet de détresse : Il l'arma, le pointa vers le ciel et appuya sur la détente qui fut accompagné par un "pof" désespérant d'une cartouche qui avait pris l'eau...

"Putain, putain, putain !"

On sentait une sorte de désespoir dans ces jurons répétés alors qu'il jetait, tremblant, la munition ratée, il vida par terre sans aucun ménagement le sac sur sa moto, jetant sans aucun regrets des conserves ou encore diverses fournitures d'origine médicale pour en sortir une seconde cartouche, qu'il chargea dans l'arme.

"Fonctionne, fonctionne !"

Répétait-il inlassablement et rapidement, comme si ceci allait la faire fonctionner alors qu'il jetait des regards rapides derrière lui comme pour surveiller l'orage et son mur d'eau qui approchaient à grande vitesse. Ses mots furent entendus lorsqu'il tira la seconde fois, une fusée de détresse rouge illumina le ciel au dessus d'eux pendant 6 secondes, signalant leur position à tout être doué d'un minimum d'intelligence. Ce qui lui fit avoir une sorte de soupir de soulagement alors qu'une alarme manuelle (cliquez pour écouter) retentissait depuis la ferme comme pour prévenir toutes les personnes aux alentours pendant les 30 secondes qui suivirent.

"Je ne sais pas qui vous êtes et pour l'instant je m'en fous ! Il ne faut pas rester ici ! Il faut rejoindre la ferme tant qu'on le peut encore !" dit-il rapidement, il avait un débit de parole très impressionnant.

Il s'était retourné dans l'autre sens, reculant tant bien que mal en direction des membres du SGC en emmenant son arme avec lui, et ne lâchant pas du regard la pluie qui s'approchait toujours. Peut-être même trop vite pour être naturelle, faisant cracher des jurons au pauvre homme qui semblait commencer à désespérer, pestant tout ce qu'il savait à l'encontre des imbéciles qui avaient, d'après lui, allumé le moteur de la pelleteuse. Non, il ne leur expliqua pas ce qu'il se passait, pour lui c'était d'une logique imparable

Pendant ce temps, la ferme s'agitait alors que les premières gouttes de pluies se faisaient sentir, la fumée avait cessé de sortir des cheminées et une observation à la jumelle montrait que quelques personnes armées étaient passées à l'extérieur pour s'assurer de la solidité de leur installation et préparer ce qui semblait être une mission de sauvetage pour leur camarade en détresse.

Le soleil était maintenant caché, signant la fin de l'alarme qui arrêta de sonner, et cette disparition regrettable fut accompagnée par un coup de feu provenant d'une des fenêtres à l'étage de la bâtisse dont l'éclair parfaitement visible montrait que celui-ci était adressé à "l'orage", c'était à s'y méprendre le tir d'un fusil à la détonation sèche caractéristique d'une arme de précision. Le coup de feu mis d'ailleurs fin à la tentative de sortie, les courageux qui avaient tenté de s'éloigner ne se firent pas prier pour retourner derrière les barricades, abandonnant ainsi leur camarade qui de toute manière aurait beaucoup de mal à les rejoindre.

(Hrp : Petite aide :
Rémus à le temps de remonter, s'il réussit.
La ferme est à ~800mètres
Le camion accidenté à ~400mètres)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Dim 20 Fév - 20:44

Le jeune acrobate finit par écouter la bonne parole des filles et il baissa son arme, ce que fit aussi Laurent qui se dépêcha de prévenir Rémus que l’ascenseur reprenait du service alors le Para tira sur la corde afin de remonter au plus vite le scientifique car il fallait bouger d’ici au plus vite. Laissant Noky et Maud se charger du bouseux qui n’était plus une menace directe mais en regardant souvent ce qui se passait dans son dos dès fois que ce n’ait été qu’un leurre.

Maud demandait à aller l’aider… Après quelques secondes d’hésitation, il lui donna le feu vert tout en faisant un signe de la tête à la rouquine pour qu’elle fasse ce qu’elle devait faire si l’archéologue se faisait agresser.

« Ok Maud et vois s’il peut marcher mais reste vigilante »

Ce type était bien décidé à utiliser son pistolet de détresse et sa première tentative fut un échec, Laurent ne pouvait pas tout faire sans quoi il se serait peut être jeté sur lui pour ne pas qu’il rameute des gens qui pouvaient s’avérer être pas très fréquentables. Ne pouvant lâcher la corde, il ne put qu’assister au deuxième tir qui devait être visible à des centaines de mètres à la ronde alors il fallait s’attendre à de la visite, ce qui fit redoubler d’effort au militaire pour faire en sorte que l’activité escalade se termine enfin.

Une sirène se fit entendre et elle provenait de la direction de la bâtisse, était-ce une réponse positive ou négative à la fusée ? Laurent ne pouvait le savoir mais celui qui l’avait tiré insistait pour y aller ce qui laissait supposer que l’alerte sonore était un accusé de réception.

« Alors ?! Est-ce qu’il peut marcher tout seul ou pas ? »

Le cas Rémus allait être réglé mais maintenant il y avait le problème du jeune motard qui avec une fracture ne pourrait pas se déplacer seul mais cette réflexion fut interrompue par un coup de feu lointain.

« A couvert ! Est-ce qu’on nous tire dessus ? Personne n’est touché ?! »

Heureusement non, selon les informations des ses coéquipières, un crétin s’amusait à tirer sur l’orage… Des cinglés, ils étaient chez les cinglés ! Immédiatement après ces quelques conclusions hâtives très personnelles, il demanda au type :

« Pourquoi un de tes copains tire sur l’orage ? Ca n’a pas de sens et on ne va pas aller là-bas sans une réponse logique alors expliques-nous rapidement la situation »

Le para ne comptait pas foncer tête baissée vers l’inconnu tant que la situation n’était pas désespérée, il était facile aux personnes barricadées de dégommer un à un les membres de l’équipe sur un terrain si défavorable puisqu’il n’y avait qu’un camion pour s’abriter à mi-chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Lun 21 Fév - 1:57

Maud s'attendait à tout, sauf à l'accord de Laurent. Vu comment il considérait sa place au sein de l'équipe, la jeune femme ne pensait pas qu'il accepte la laisser rejoindre l'inconnu blessé, seule. Elle prenait cette réponse positive comme une preuve de confiance, il ne fallait peut-être pas la considérer comme telle, mais dans tous les cas elle appréciait fortement le geste.

Bref, après lui avoir un signe positif de la tête en guise de remerciement et surtout pour lui confirmer de faire attention, elle ne perdit pas de temps et se dirigea en toute hâte vers le blessé. Il avait abaissé son arme et s'occupait de son second pistolet. Elle l'observait faire à mesure qu'elle avançait vers lui, mais ne dit rien de peur de le braquer. Il semblait savoir ce qu'il faisait, bien qu'il soit totalement paniqué. Quand elle arriva à son hauteur, il tira pour la seconde fois qui fut la bonne. Une fusée de détresse s'envola crever le ciel avant qu'une alarme ne retentisse depuis la ferme. Le motard était totalement effrayé, par quoi, ça lui seul le savait et il ne semblait pas prêt à leur dire. Il voulait qu'une chose, rejoindre la ferme.
Derrière, Laurent lui demanda si il pouvait marcher. Maud resta dubitative un court instant, observant l'homme à terre, rampant envers et contre tout malgré la belle bosse qu'il avait à la jambe. C'était un cinglé ! Peut-être que sur cette planète ils ne ressentaient pas la douleur … Ou quelque chose du genre. Mais elle fut un peu plus réaliste, et mit ça sur le compte de l'adrénaline.
En plus d'être complètement paniqué, il était d'humeur grognon et pestait contre SG5 si Maud comprenait bien. Ne voulant pas s'éterniser sur le sujet, elle joua à la plus têtue espérant que ça marche.
S'approchant de lui afin qu'elle puisse l'aider à se relever, la linguiste lui adressa la parole d'un air qui se voulait autoritaire mais sans être méchant.

« Vous avez le droit d'être furieux, d'être grossier, j'en ai rien à faire non plus. Mais ne faîtes pas l'âne et appuyez vous sur moi si vous voulez rejoindre votre ferme. Votre jambe ne vous supportera pas bien longtemps comme ça. »

L'aide qu'elle lui proposait était vraiment minime, mais lui permettait au moins de soulager sa jambe blessée. Elle tourna la tête ensuite vers son chef d'équipe :

« Négatif, vu l'état de sa jambe, il ne marchera jamais seul. »

Un coup de feu provenant de la ferme retentit et la fit tressaillir. Laurent fut le plus rapide et demanda au blessé une explication clair et concise de ce qui venait de se passer. Maud approuva d'un signe de la tête et tourna la tête vers l'homme. Et pour l'encourager à leur répondre, elle ajouta :

« Il ne bougera pas, ni lui ni le reste du groupe si vous ne nous dîtes pas un minimum ce qui se passe ici. Et si je n'avance pas, vous n'avancerez pas non plus mon coco. »


Dernière édition par Maud Savin le Ven 25 Fév - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Lun 21 Fév - 16:40

Noky avait parlé avec le plus de calme possible. Même son regard restait apaisant. Il n’y véritablement que son arme qui prouvait son instinct défensif. Heureusement Maud vint rapidement à son aide pour renforcer l’impact de ses paroles. L’homme baissa finalement son arme au bout de quelques secondes interminables. Mais sa façon de parler, plutôt … euh … campagnarde ? Non, finalement se serais une insulte pour les ruraux. En tout cas, l’inconnu n’en restait pas moins direct dans ses paroles et peut-être même un peu mal poli sur les bords. Il changeait de comportement comme l’on change de chemise, c’était très déstabilisant. Le stress de la rencontre y était sans doute pour beaucoup, mais Noky se rendait compte que cet homme là se laissait facilement emporter par ses sentiments. Elle n’avait pas passé des années à observer les gens et à leur parler sous couverture pour rien quand même. Néanmoins, il ne présentait plus un danger immédiat et la rouquine garde pour elle ses réflexions.

Il y avait assez à faire comme cela. Il suffisait de regarder ce psychopathe s’acharner sur ses fusées de détresse. La militaire avait baissée son arme mais elle restait vigilante, jetant des coups d’œil à droite et gauche pour vérifier que ce crétin ne servait pas de diversion. Finalement la seconde fusée fut la bonne. Pourquoi s’amusait-il avec ça ? Aucune idée, mais l’alarme qui suivit derrière en provenance des baraquements n’était pas vu d’un bon œil. Une alerte ? Ou juste demander de l’aide pour rentrer ? A moins que cela ne soit encore autre chose. Pour le coup Noky ne savait pas trop quoi penser. La seule chose dont elle était convaincue, c’était le fait qu’il fallait entrer dans ce truc là bas, peut importe ce qu’on y trouverait. Son instinct lui criait haut et fort de ne pas rester dans le champ. Peut-être étais-ce l’orage qui faisait cela, à moins qu’il ne s’agisse des beuglements de l’homme blessé. Mais en cet instant, la demoiselle était un peu comme une araignée dont l’instinct lui prévient qu’elle va être écrasée. Oui, c’est dur à tuer ces bestioles là.

Pour parfaire le tour, un coup de feu retenti si bien que Sheyffi s’baissa immédiatement par pur réflexe, repointant son arme en direction de la ferme. Voyant qu’on ne tirait pas vers eux, elle se redressa, jetant un regard interrogatif à ses camarades. Levant la tête au ciel la jeune femme ne vit que de gros nuages alors que la pluie commençait à tomber au dessus de leurs têtes. Ecoutant les questions de ses camarades et ne sachant pas trop pourquoi, Noky prit peur. Une peur contrôlée, restant au fond de son cœur ; mais elle était là. Se tournant vers les autres, elle tenta de les faire agir au lieu de réfléchir. C’était rare de la voir ainsi, d’autant plus qu’elle était restée très calme depuis le début de cette mission, parlant peu. Mais là c’était différent, les évènements s’accélérait.

-Laurent … je ne suis pas sure que ce ne soit qu’un nuage là haut. Il ne faut pas rester là.

Noky était convaincu que celui qui avait tiré en l’air savait exactement ce qu’il faisait et ce qu’il visait, ou tentait de viser. C’était pour cela qu’elle avait prit la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Rémus Hamilton
Scientifique
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 30/12/2010
Age : 24

Dossier du personnel
Equipe: SG5
Grade / Niveau: Sergent / 103
Age du personnage: 39 ans

MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Lun 21 Fév - 17:48

Rémus s’était souvent demandé s’il était un poids, un boulet à transporter… là il l’était et au sens propre ! Laurent reprit la corde et le scientifique poussa sur ses jambes qui ne suivaient plus, mais il allait y arriver ! En même temps il entendait le motard qui faisait encore des siennes… Le scientifique vit même une fusée de détresse ! Mais qu’est ce qui se passait ? En plus le tonnerre s’approchait, si ça continuait comme ça il y aurait bientôt un autre grand stressé ! Et justement ce n’était pas fini ! Après la fusée il eut une alarme, suivie d’un coup de feu ! Rien de mieux pour se calmer ! Laurent lâcha la corde à ce moment là, en ordonnant à tout le monde de se coucher… pour Rémus ce n’était pas vraiment utile, toujours dans le trou…

Le scientifique finit sa montée tout seul, il laissa les autres interroger le motard. Il était au bord du trou, la pente était de moins en moins raide, cet allé retour toucha enfin à sa fin. Rémus ne se préoccupa pas tellement du reste du l’équipe et de leur nouvelle ami. Il s’accroupit pour se reposer, souffla un bon coup puis prit rapidement dans son sac son kit de mesure multispectre. Ce petit bijou de technologies n’était pas plus gros que les calculatrices pour lycéen, donc il pourrait le garder dans sa main et vérifier les résultats même en marchant. Cet étrange climat, le motard qui avait peur de l’orage, Rémus ne se cassa pas la tête, il lança tout de suite une recherche de toutes les émissions d'énergie que pourrait détecter le kit !

Une fois l’analyse lancée le scientifique se leva et signala rapidement aux autres ce qu’il faisait. A peine sorti du trou qu’ils allaient déjà repartir… si le motard parlait tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
U'Mrak

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 25/01/2011

MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Lun 21 Fév - 22:36

Bien sûr que non qu'il ne pouvait pas marcher ! Avec sa jambe fracturée, c'était déjà un miracle qu'il ne hurle pas de douleur à chaque fois qu'il se déplaçait, la peur additionné au stress multipliée par la volonté de survivre avaient pris le pas sur sa jambe fracturée au niveau du tibia, et vu le déplacement de l'os, ca serait en sautillant qu'il essayerait de s'enfuit. Il venait de remettre ses lunettes de moto quand Maud vint l'aider à se relever en même temps le premier coup de feu fut tiré depuis la fenêtre, et évidemment les membres de SG5 ne comprenaient rien du tout à ce qu'il se passait. Entre deux grognements son visage passa par deux expressions différentes, la première fut l'exaspération et la seconde la surprise.

"Mais vous étiez passé ou ces deux dernières semaines pour pas savoir ça ?! Au moins l'une de vous est un peu censée !!"

Sûrement des fous échappés de l'asile, ou pire encore, au point qu'il se raidit assez brutalement tenant plus fermement son arme, si c'était ce qu'il pensait, il n'était pas seulement dans les ennuis jusqu'au cou, autant se tirer une balle dans la tête le plus rapidement possible. Il n'était pas vraiment en état d'expliquer calmement sans péter une durite

"Amy tire sur ce qui va nous arriver dessus dans les secondes qui suivent si on ne dégage pas de là !"

L'homme haussait maintenant le ton, il n'était pas vraiment en état d'expliquer, la peur et la douleur ayant pris le pas sur beaucoup trop de réflexion. Il agissait juste par instinct et surtout par habitude.

Dans les secondes ? Ou à l'instant ? Telle était la question car les évènements se succédaient trop rapidement pour laisser place à la réflexion, toujours dans la même direction, une rafale d'arme automatique coupa la fin de sa réflexion, des balles traçantes - caractéristiques d'une mitrailleuse militaire - le long du sol à taille d'homme venaient d'être tirées depuis la ferme, alors que la pluie se faisait de plus en plus violente là bas. Le moteur de la pelleteuse s'alluma quasiment en même temps, son bruit résonnant jusqu'aux équipiers SG. Pourtant, l'engin ne bougea pas d'un pouce.

"Il faut rejoindre le camion ! Ils nous offrent une ouverture !"

Une lueur d'espoir venait d'apparaitre dans son regard. Comment simplement l'allumage d'un moteur pouvait leur offrir une ouverture ? Peut-être en attirant l'attention de ce qui allait les attaquer, si on se souvenait contre quoi pestait le motard quelques instants plus tôt

Il y avait environ 400 mètres à parcourir ce qui était faisable pour des personnes en bonne condition physique, difficile avec un blessé sauf en abandonnant le matériel lourd et inutile et impossible pour un blessé seul, d'ailleurs le camion était maintenant à peine visible à cause de la pluie qui se faisait plus agressive, et de l'autre côté le mur d'eau n'était maintenant qu'à une centaine de mètres d'eux, un véritable déluge s'approchait. La ferme était quasi invisible, la silhouette de celle-ci se dessinait encore dans le déluge, et était bien visible lors de coups de foudres ou des tirs qui se faisaient plus présents.

Un cri se fit entendre, puis un autre, puis encore un différent, finissant par disparaitre à l'intérieur de dizaines d'autres. Qu'ils soient stimulés par l'agressivité, par la peur, semblant à peine humains et ils venaient tous d'un endroit : De l'orage que fuyait initialement le motard.

Le premier fut accompagné par l'activité de la ferme qui semblait subir une attaque aux vues du feu nourri que la mitrailleuse et plusieurs armes automatiques légères fournissaient à leurs cibles.

"Si vous voulez tenter votre chance ici, je ne vous en empêche pas ! Je préfère encore tenter d'aller au camion seul et m'y cacher mais à 5 tireurs on peut le tenir !"

Il espérait les convaincre, il savait que seul il n'y arriverait pas et qu'il était condamné à mourir. Et maintenant, rejoindre la ferme c'était plus que du suicide, un coup à se prendre une balle perdue s'ils arrivaient vivants jusque là.

[hrp : Pour ceux qui veulent une analyse du comportement de l'homme : Ses actions sont dirigées par plusieurs éléments :
La peur.
Le stress.
L'instinct de survie.
Et du fait qu'il sait ce qu'il doit faire, par instinct, coute que coute (comme tirer la fusée).
Il est vulgaire à cause du stress qu'il gère mal et à l'insulte facile.
Il n'est pas calme et n'est pas prêt de se calmer pour le moment.

Résultat du Kit de mesure multispectre MP à Rémus.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Mar 22 Fév - 0:30

On n’avançait pas, le type ne pouvait pas comprendre qu’il y avait deux semaines ou même seulement deux heures, les deux femmes et les deux hommes à qui il parlait n’étaient pas sur cette planète. L’incompréhension le rendait instable dans son comportement et Laurent n’aimait pas ça, d’un côté des gens barricadés et de l’autre un orage qui les rendait cinglés, comment faire un choix avec de tels éléments ?

Pourtant la peur et le stress de ce jeune homme semblait tout à fait vraie et le Para ne le voyait plus comme une menace que pour lui-même alors quand il termina d’enrouler sa corde souillée de boue puisque elle était tombée dedans sur tout le long, il en était au point de penser à sortir son zat pour calmer radicalement leur interlocuteur mais le moteur de l’engin qui pouvait ressembler à une pelleteuse se mit en fonctionnement alors que personne n’était visible. Juste de quoi pousser Laurent à se poser encore des questions jusqu’à ce que le rideau pluvieux ne fasse disparaître la bâtisse dans un chaos rythmé par les tires d’armes à feu, quant au motard il voulait quand même y aller, sans compter le charabia de Rémus, le tout fixant le leader dans sa décision :

« Très bien, nous allons le rejoindre ton foutu camion mais sache qu’on ne sait rien de ce qu’il se passe ici car nous sommes des explorateurs pacifiques et nous venons de très loin... Sheyffi tu ouvres la route, Rémus en deuxième position… Maud, prends mon sac à dos s’il te plait et tu ne lâche pas Rémus d’une semelle, je m’occupe de notre nouvel ami et je vous suis »

Le sac à dos entre les mains, il y plaça la corde avant de le refermer et le tendre à l’archéologue qui allait devoir se charger un peu mais toujours moins que Laurent, c’était sans doute le meilleur moyen d’aller le plus vite, il aurait bien essayer de faire démarrer la moto mais la place était limitée donc ça ne réglait pas totalement le problème pour rejoindre le camion abandonné.

Libéré de son appendice dorsal, il s’approcha du blessé pour lui dire de se lever avant de lui tourner le dos en s’inclinant et lui dire de grimper et de bien s’accrocher sans pour autant être étranglé.

« Je sais qu’on n’a pas eu le temps de faire les présentations mais ne fais pas de chichis et penches-toi sur mon dos qu’on bouge d’ici »

S’il le fallait, le Para allait se montrer encore plus insistant mais ça ne l’arrangerait pas d’avoir un poids mort à porter qui ne pourrait s’accrocher alors il fallait qu’il collabore et se décide à accepter l’aide proposée, pas le temps de faire un brancard de fortune donc autant faire simple même si ça allait être très inconfortable pour l’un comme pour l’autre mais beaucoup plus pour celui qui porterait et il en était conscient, ne pas aller trop vite pour ne pas se prendre une gamelle mais quand même assez vite pour ne pas se retrouver isolé loin du camion sous le déluge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rémus Hamilton
Scientifique
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 30/12/2010
Age : 24

Dossier du personnel
Equipe: SG5
Grade / Niveau: Sergent / 103
Age du personnage: 39 ans

MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Mar 22 Fév - 20:26

Apparemment SG5 était venue au mauvais endroit au mauvais moment. Leur nouvel ami était fuyait quelque chose de vraiment horrible, pire que la mort. Cette idée fit froid dans le dos de Rémus, ils devaient trouver une solution ! Partir d’ici en était une, mais la situation évoluait rapidement. L’orage se rapprochait, ainsi qu’un mur d’eau. Selon le blessé, la cause de ce scénario de fin du monde remontait à deux semaines ! La situation sur la planète avait donc subitement changé et avait-il un lien avec l’énorme trou dont il venait de sortir ? Peut-être pas… si c’était le cas la population aurait fuit depuis bien longtemps, or il y avait encore des habitations occupées à moins d’un kilomètre de leur position... Le scientifique se tourna ensuite vers le champ, brûlé… les traces d’un incendie alors que le motard avait peur d’un orage, de l’eau... Donc qui avait bien pu supprimer une pareille source de nourriture, et pourquoi ! Mais ce n’était pas la question à poser pour l’instant, Laurent avait décidé de rejoindre le camion ! D’ailleurs il demanda à Maud de ne pas le lâcher d’une semelle… Mais comment il devait le prendre ? Depuis la mission en 1944 il ne lui faisait plus confiance ? Même si c’était lui qui été venu les secourir, et avait préparé tout le plan. ? Le scientifique n’eut pas le temps de réagir, le kit de mesure multispectre vibra en émettant plusieurs « bip », l’analyse était finie :

« J’ai les résultats de l’analyse ! Niveau électricité, rien de particulier, il détecte seulement l’orage… au moins on sait maintenant que les nuages ne cachent pas quelque chose !
Les ondes sonores… rien de plus que les magnifiques cris que nous pouvons entendre !
Oh mince… l’analyse thermique est inquiétante par contre ! De nombreuses sources de chaleur… heu… Beaucoup d’humains ne seraient pas loin de nous apparemment ! Impossible de savoir combien il y en a, mon écran est plein ! Parmi elles, il y en a une plus grosse et plus forte ! Surement un animal comme une vache ou un cheval ! Et elle se déplace vite en plus ! »


Rémus se tourna rapidement vers le motard :

« Et vous, rapidement, qu’est ce que nous fuyons? Ca craint quoi ? Les armes à feu ? La lumière ? La chaleur ? On est dans le même bateau, donc si vous ne nous donnez pas de quoi nous battre, on coulera tous ensembles ! »

Une fois la réponse écoutée, s’il y en avait eu une, Rémus suivit Sheyffi jusqu’à la camionnette. Il regarda au loin, même s’il n’y avait plus rien à voir. Les habitations étaient cachées par le mur d’eau… Le scientifique fit aussi attention à ce qu’il pouvait entendre. Tout à l’heure il n’y avait que des cris vraiment étranges et s’y étaient rajoutés depuis de nombreux coups de feu ! Puisque là bas ils étaient attaqués, SG5 le serait surement sous peu ! Donc il fallait être attentif ! D’ailleurs Rémus prit son zat’ et s’assura de pouvoir dégainer rapidement son pistolet. Si ce qu’ils fuyaient n’était pas sensible aux armes électriques, un retour aux bonnes vieilles armes à feu serait préférable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   Ven 25 Fév - 21:32

Bien que le motard ait accepté son aide, il en restait pas moins vulgaire. Maud s'en fichait pas mal, vu la situation ils avaient mieux à faire que de s'arrêter sur son petit côté grincheux. D'ailleurs en parlant de la situation, elle se dégradait à vue d'œil et Maud détestait ça. Déjà en temps normal, les orages l'impressionnaient à tous les coups. Elle n'en avait pas peur mais observer le ciel se déchaînait au dessus de sa tête la fascinait, elle trouvait que c'était une belle façon qu'avaient les éléments de prouver une énième fois que c'était eux qui décidaient, et pas les microscopiques petits bonshommes sur Terre.
Sauf que cette fois ci, ils n'étaient pas sur Terre. Et cet orage ne la fascinait pas, il commençait à l'effrayer sérieusement. Heureusement, Laurent prit les choses en main rapidement même si monsieur le motard n'en avait pas forcément dit plus sur ce qu'il se passait. Des cris résonnaient tout autour d'eux, et bien qu'elle ait du mal à s'en convaincre, il semblait bien qu'ils venaient du ciel. Peu importe leur provenance en fait, ils lui glaçaient le sang.

Maud se vit remettre le sac de Laurent pendant que lui s'occuperait du grincheux. Même si l'équipement était toujours plus léger que le blessé, la jeune femme sentit la différence. Elle se pressa donc de caler le sac dans son dos, tout en ne lâchant pas des yeux Rémus devant elle. Avec la pluie, il était difficile de garder les yeux bien ouverts, et encore ce n'était rien face au mur d'eau qui les attendait.

Elle sortit en toute hâte son zat, pendant que Rémus leur annonçait les « bonnes » nouvelles. Son sang fit de nouveau qu'un tour quand il leur précisa qu'il y avait de nombreuses sources de chaleur tout autour d'eux, … Une vache ou un cheval qui se déplacerait vers eux rapidement. Maud doutait voir apparaître un animal comme on en trouvait couramment sur Terre, vu la tête de leurs orages ici, il y avait fort à parier que la soit disant vache ressemblerait à tout sauf à une vache. Et puis, qu'est ce qu'une vache ferait en plein milieu d'un orage comme celui ci ? Tout en tachant de ne pas perdre le scientifique des yeux, la jeune femme tourna régulièrement la tête derrière elle, afin de vérifier que son chef d'équipe suivait bel et bien, avec le blessé sur le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission 079 - SG5 - Hydrophobia   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission 079 - SG5 - Hydrophobia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Planètes :: Autres planètes-
Sauter vers: