La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission 080 - SG6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Tara'c

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 21/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: ? / 125
Age du personnage: 23 ans (apparence) / 54 ans (jaffa)

MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Mer 2 Mar - 20:57

Une fois de plus le Jaffa qu’il était et malgré la réputation guerrière de ses congénères, ne montra aucun signe de rébellion depuis que l’avion avait posé son train d’atterrissage sur cette terre dite sainte par certains tau’ris.

Le pire était que Damien ne passait pas les contrôle contrairement à lui qui avait été une nouvelle fois briefé pour réduire les risques d’être arrêté.

A l’hôtel, il fut surpris quand leur accompagnateur parla de chambre nuptiale pour la petite nerveuse jamais contente et ce pauvre gars qui allait devoir copuler avec elle car il comparait cela à ce qu’il connaissait des pratiques des Goa’ulds. Heureusement ce n’était qu’une blague, vraiment curieux ces terriens à ne pas savoir rester sérieux.

Evidement, cela ne l’étonna pas de devoir partager une chambre avec ses deux gardes de corps que le SGC avait cru bon de mettre ensemble en les faisant passer pour un groupe de trois potes, vu le niveau de la conversation presque inexistante depuis le départ de la base, il y avait de quoi en douter, au moins ce silence changeait Tara’c des questions à rallonge auxquels il avait eu le droit pendant de longues semaines, sans le rapport de Faith et ses coéquipiers, il serait en train de croupir au fond d’une cellule.

Dans la chambre, il en profita pour enlever sa casquette car il n’en pouvait plus de la porter, pas l’habitude de cet objet de torture ! Si quelqu’un prêtait attention à son front, il aurait du mal à reconnaître le tatouage symbolisant Moloch, en effet, un gribouillage le masquait ce qui pouvait donner des hypothèses sur comment le Jaffa s’en était tiré à l’aéroport, si on lui demandait, il compléterait en expliquant qu’il subodorait que c’était Luc qui lui avait fait la veille du départ alors qu’il devait être trop ivre pour s’en souvenir. Rien de bien grave pour ne pas éveiller les soupçons.

Tara’c alla dans la salle de bain en laissant la porte ouverte pour tenter d’enlever l’encre provenant d’un stylo noir avec de l’eau et du savon mais cela avait du mal à s’effacer totalement malgré les efforts déployés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Daving
Militaire
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 25

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Adjudant / 281
Age du personnage: 26 ans

MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Dim 6 Mar - 14:44

La répartition des chambres se fit assez rapidement, Luc se trouvait avec Tara'c ou plus tôt David et en passant le suisse avait déjà foiré une partie, il n'avait même pas demandé le nom de Tara'c dès le départ. Il ne pouvait se féliciter seulement pour le fait de ne pas avoir été obligé de prononcer son nom.

Luc et ses deux compagnons montèrent dans la chambre pour poser les affaires et faire le tour du propriétaire. Se fut à se moment quand Tara'c sorti de la salle de bain qu'il comprit pourquoi il avait réussit à passer et que le garde l'avait regarder. Luc décida de réunir toute l'équipe pour le lendemain. De tout façon personne n'avaient vraiment d'idée sur les lieux à voir et encore moins sur ce qu'ils devaient chercher.

Le lendemain fut long et douloureux pour les jambes, l'équipe avait beau tourner en rond dans la ville mais ils ne trouvèrent rien d'intéressant peut-être fallait-il aller voir les monuments historique c'était surement là que devait se trouver des objets Goa'ulds. Ils devraient visiter pas mal de lieux de la Tour de David au Dôme du Rocher.
En rentrant à l'hôtel, Luc n'en pouvait plus, ces pieds lui faisaient mal et pour lui cette mission serait la plus douloureuse pour ces pieds. La nouvelle réunion était prête enfin, ils se trouvaient dans la même chambre à tous se contempler en maudissant surement le SGC de les avoir envoyé ici. Pour l'adjudant c'était son cas, le fait de visiter une ville ne l'enchantait guère surtout pour trouver quelques choses.


" Mauvaise journée mais bon je pense qu'il va falloir visiter des monuments, parce que je doute que les Goa'ulds planquaient leurs objets sous une maison en bois. En tout cas c'est le boulot de Tara'c de connaître les planques possibles des Goa'ulds. "

[HRP: T'inquiète je passais juste pour voir mais je séchais un peu niveau RP.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Dim 6 Mar - 23:47

La première journée de recherche n'avait pas été très fructueuse. Hormis avoir découvert de nombreuses échoppes et divers lieux touristiques -qui n'était pour autant non moins intéressants pour des personnes qui n'étaient jamais venu- la journée avait été plus fatiguante que bénéfique. Marcher lentement, s’arrêter pour observer des bâtiments, tout ça n'était pas le fort du russe et à la fin de la journée ses jambes étaient lourdes et contractées. Finalement cette mission n'allait pas être qu'une partie de plaisir touristique.

Quant au jaffa, il s'était tenu correctement, n'attirant pas l'attention ou alors sans le faire exprès. L'ancien commando commençait à penser qu'il ne leur poserait pas de problèmes et que finalement il n'était là que pour aider l'équipe du SGC.

L'heure du premier bilan était arrivée et il n'y avait pas grand chose à dire si ce n'est qu'aucune trace d'activité goa'uld n'avait été repérée. Par contre Sergueï avait eut la désagréable sensation que le groupe était surveillé. Pendant toute la journée il avait sentit le regard de personne sur lui et ses coéquipiers. La seule conclusion qu'il put tirer de cela était que soit l'activité goa'uld en Israël intéressait un autre groupe de personne peut être mal intentionné soit c'était juste le fait de marcher dans la foule dans un pays totalement inconnue qui l'avait perturbé. Il décida donc de ne pas évoquer ce point avec le reste des membres du SGC ne préférant pas les alerter sur un fait dont il n'était pas sur de la véracité.

Sergueï écouta Luc parlait. Il était claire qu'il leur faudrait visiter de nombreux monuments avant de trouver une quelconque trace de présence extraterrestre, s'il y en avait une.

"Je suis d'accord avec l'adjudant. Il faudrait mieux s'attarder sur les plus grands monuments de la ville. On connait tous le goût des grandes choses qu'ont développer les grands maîtres goa'ulds, Tara'c pourra mieux l'expliquer que moi. Le but des maîtres goa'ulds est de montrer leur puissance donc s'ils étaient ici par le passé, ils ont du édifier de grands et majestueux monuments. Enfin ce n'est que mon humble avis."

Le ton de l'ancien commando était tout en retenu. Il connaissait sa place et savait qu'il n'était pas le mieux placé pour donner des directives. Il attendit donc les suggestions du reste du groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Lun 7 Mar - 18:17

Tout ce petit monde improvisa une réunion dans la chambre du chef. Il fallait à tout prix décider par où commencer les recherches. Ils décidèrent donc de commencer par la vieille ville. Damien devait certainement être le seul à être excité à l'idée de partir à la recherches de traces goa.

Le lendemain, toute la troupe se mit donc en route tôt dans la matinée pour essayer de trouver quelque chose. Toujours autant excité, Damien espérait fortement qu'ils allaient au moins trouver une piste même si il était bien placé pour savoir que le travail d'archéologue n'était pas souvent fructueux les premiers jours. Il craignait que les autres soient vite fatigués et dégoutés de ne rien trouver.

Comme il le sentait, ils marchèrent toutes la journée sans trouver quoi que ce soit. Damien pensa au fait qu'il aurait certainement leur dire que ça aussi ça faisait parti du boulot d'archéologue. Après une longue journée de marche dans les rues de la vieille ville, SG6 rentra à l'hôtel.

Ils mirent tous ensemble une autre stratégie au point. Serguei souleva un point que Damien avait l'intention de soulever. Il était entièrement d'accord avec le militaire, chose assez rare d'ailleurs. Il n'avait rien contre les militaires mais assez souvent certains d'entre eux étaient légèrement long à la détente.

Damien sortit une carte et quelques photos de son sac à dos.


"Alors je propose qu'on aille visiter deux endroits demain. Ces deux endroits ce trouve à L'esplanade du temple. Il s'agit de la Coupole du Rocher et de la mosquée El-Aqsa. Je pense qu'on peut déjà commencer par là. Ce sont des monuments très importants ici.. Donc autant aller faire les touristes pour de bon." [i]dit il avec un sourire[/i]

Carte de Jérusalem

Spoiler:
 

Esplanade du Temple

Spoiler:
 

La Coupole du Rocher

Spoiler:
 

La mosquée El-Aqsa

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Lun 7 Mar - 20:20

Si l'on pouvait retenir une chose de cette première journée, à part qu'ils étaient rentrés bredouilles, c'était que la Baronne était une vraie touriste quand elle le pouvait, elle posait des questions aux autochtones dans un anglais aux forts accents asiatiques, le tout toujours accompagné de son grand sourire amical, donnant l'impression que toute information "historique" qu'elle pouvait glaner était aussi importante que la découverte de la Pierre de Rosette. Combinons le tout avec son gabarit de poche... une enthousiaste, gentille et inoffensive touriste qui demanda à quelques reprises d'être prise en photo avec des jeunes réservistes de Tsahal tout en les remerciant d'assurer leur protection, etc. On était à des années lumières de la Baronne de l'Argentière aussi précieuse que méprisante et froide.

Son capteur de flux avait capté des signaux WiFi, radio, le réseau électrique complètement foutraque de la vieille ville, les véhicules qui passaient, mais aucune source d'énergie ne correspondant à une technologie goa'uld ou suffisamment différente de celles existant sur Terre pour attirer son regard.
De retour à l'Hôtel, elle était aller se doucher et s'était accordé une heure pour faire des étirements de relaxation avant de rejoindre tout le monde pour le debriefing du soir. Elle écouta les deux militaires parler de leur journée et du manque de chance qu'ils avaient eu. C'était ça aussi de fouiller en aveugle.


"Je suis d'accord avec vous sur le fait que les goa'ulds sont des adeptes du clinquant et de l'adage plus c'est gros, plus c'est beau, mais il ne faudrait pas oublier un détail... Nous sommes sur Terre. en simplement dix ans une région peut voir son visage complètement modifié, surtout une région où les choses bougent autant qu'ici. jusque dans les années 50 dans la région, j'ai pu remarquer que les cartes ne montraient pas grand chose de plus que la vieille ville de Jérusalem. Vous avez pu remarquer qu'aujourd'hui on a une sacrée agglomération. Entre les guerres, les aménagements et les réaménagements qu'il y a eu au cours du millénaire passé, ça ne m'étonnerait pas que tout soit en dessous justement. Regardez par exemple le Mur des Lamentations qui est la seule chose qui subsiste du Temple de Jérusalem. Tout ce coin a été construit, démoli, reconstruit, redémoli, rereconstruit, etc, etc.
En plus on a de très alléchants sites en dehors de la vielle ville comme les tombes des rois plus au nord... Mais autant commencer par éliminer tous les sites de la vieille ville au moins nous serons fixés. Pour ma part, actuellement c'est le calme plat niveau émissions énergétiques typiques des artefacts et technologies goa'ulds. Faudrait peut être jeter un œil du côté du Mur Occidental, le fameux Mur des Lamentations, et dans les souterrains qu'il y a alentours qui entrent dans les profondeurs de l'ancien temple... Ils parlent du petit mur et du mur souterrain dans cette brochure touristique. Et puis c'est tout près de l'esplanade du Temple, juste en dessous en fait et pas loin des lieux de culte musulmans, sauf que je ne crois pas qu'il y ait quelque chose là bas puisque leur construction est relativement récente."


Elle leur tendit ledit document et grâce à la magie de l'internet elle afficha les données sur son écran avec une gougueulemape et des données supplémentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara'c

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 21/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: ? / 125
Age du personnage: 23 ans (apparence) / 54 ans (jaffa)

MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Lun 7 Mar - 22:42

Le leader de l’équipe portait beaucoup d’espoirs sur les épaules de Tara’c pour que ce dernier fasse un miracle, certes il connaissait les habitudes d’un grand maitre et de ses goût pour la démesure mais cela n’avait rien à voir avec ce qu’il avait pu voir durant cette journée qu’il avait su apprécier comme un retour aux sources selon les légendes Jaffas qui circulaient au sein de l’empire de Moloch.

L’extraterrestre n’eut pas à répondre car l’autre militaire puis le grand type au langage réfléchi et enfin la femme aux deux visages, s’exprimèrent pour orienter les recherches vers des lieux beaucoup moins neutres qu’une partie des ruelles de la vieille ville que l’équipe venait d’arpenter en vain.

Il y avait encore énormément de territoire à inspecter, jusque la le Jaffa n’avait rien vu ou ressenti à part l’étrange sentiment de ne pas laisser indifférent des personnes mais cela était peut être naturel sur Terre, dans un lieu ou l’étranger pouvait être synonyme de danger bien que les membres du groupes n’avaient pas les spécificités physique du supposé terroriste voulant la destruction des habitants. Encore un concept que Tara’c avait du mal à comprendre du fait que cela ne faisait pas partie de ses techniques de combat contre les troupes ennemies.

« La femme à raison, cela fait longtemps que vous avez réussi à chasser les faux dieux alors de nombreuses choses ont dû changer depuis, leur départ ne s’est sans doute pas fait en douceur alors il est à craindre qu’il ne reste que les fondations, les pierres qui formaient le bâtiment ont pu être récupérée pour reconstruire d’autres monuments, ça ne va pas être facile mais si les légendes Jaffas en parle, c’est qu’il doit y avoir quelque chose »

Tara’c alla s’asseoir sur le bord d’un lit et il regarda Luc qui avait à valider ou pas les lieux désignés par les deux têtes du groupe. Il fallait qu’il se décide vite car il y en avait un qui avait très faim, ce n’était pas le sandwich du déjeuner qui suffisait à le contenter lui et sa larve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Mar 8 Mar - 22:26

L’équipe avait vraiment prit conscience de l’ampleur de la tâche, au moins pour les membres qui ne savaient pas trop la définition du mot patience. Pour cette deuxième journée de recherches, le beau temps était toujours de la partie et il y avait un peu plus de monde dans les rues que la veille, le grand marché devait y être pour quelque chose.

Luc avait donc décidé de suivre les propositions de Damien et Mathilde alors le groupe quitta l’hôtel en prenant un chemin pas encore exploré qui devait déboucher sur l’Esplanade des Mosquées. Un léger vent faisait frétiller les étoffes suspendues sur les devantures des petits magasins pour les touristes, les marchands de fruits et légumes donnaient de la voix pour attirer les passants mais cela restait raisonnable pour ne pas que cela devienne inaudible ou agaçant.

L’équipe avançait dans ce labyrinthe à taille humaine, il fallait parfois faire redescendre le Jaffa sur terre car il semblait fasciné par cette atmosphère particulière et ne manquait pas d’aller vers les commerçant qui l’haranguait pour espérer une vente mais il y avait toujours quelqu’un pour lui éviter de franchir le pas en parlant à ces inconnus.

Outre les marchands, les habitants et touristes, une personne suivait de loin le groupe, les impressions de Sergueï et de Tara’c se confirmaient, ce dernier étant occupé à découvrir les méthodes commerciales terriennes, il n’y avait plus que le membre de SG6 pour remarquer une silhouette qui tentait de vite se planquer dès que quelqu’un de l’équipe regardait vers l’arrière, le fait que cela se répète à plusieurs reprises ne pouvait plus laisser de doute, c’était bien SG6 qui était suivit mais par qui ?!

(hrp : si jamais vous n'êtes pas inspirés ou pas grand chose à dire, vous pouvez le dire dans le sujet de la mission et me donner une orientation sur vos décisions ou sentiments afin que j'en tienne compte pour la suite)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Mer 9 Mar - 11:42

La réunion avait portée ses fruits et ils avaient maintenant un nouvel objectif pour la journée de demain: l'Esplanade du temple. Après une bonne nuit de sommeil réparateur, l'équipe se remit en route à la recherche de traces goa'ulds. Le beau temps était toujours au rendez-vous, ce qui était bien plus agréable pour une nouvelle longue journée de marche. Ils passèrent par de nouvelles rues afin d'augmenter leurs chances au maximum.

Les marchands étaient plus nombreux et tous essayait d'attirer les touristes sans beaucoup de réussite, à une exception Tara'c qui semblait fasciné par ces vendeurs et leurs marchandises. Il fallait donc le faire revenir dans le groupe avant qu'il n'éveille les soupçons. Mais alors que la journée avançait, l'impression d'être suivit que Sergueï avait ressenti la veille se confirmait. Il put apercevoir au loin une silhouette qui les suivait depuis un bon moment en essayant d'être discret. Ce coup ci c'était sur, il en avait après SG6.

Le russe qui visiblement était le seul à l'avoir repéré fit un signe discret à Luc essayant d'attirer son attention. Puis de dos à la silhouette au loin, tout en continuant à marcher, l'ancien commando expliqua la situation à son leader en essayant de ne pas éveiller les soupçons de leur suiveur.

"Mon adjudant, je crois qu'on est suivi, regardez à 5h au bout de la ruelle. On était déjà observé hier, visiblement cette personne s’intéresse à nous ou à nos recherche. Mais il semble être seul, on peut l'attraper et le faire parler."

Restait maintenant à savoir ce que voulait cette personne et qu'elles étaient ses intentions. Si l'information qu'une équipe du SGC cherchait des traces de vies extraterrestres à Jérusalem avait filtré, il était fort possible que cette personne ne soit pas la pour leur souhaiter la bienvenue, ou alors cette personne avait remarqué Tara'c et dans ce cas la situation serait encore pire.
Revenir en haut Aller en bas
Luc Daving
Militaire
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 25

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Adjudant / 281
Age du personnage: 26 ans

MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Lun 14 Mar - 15:49

Luc écoutait les propositions de ses collègues et leurs idées pour trouver des objets Goa'ulds. Mathilde avait réussit à enlever tout espérance au suisse de finir rapidement cette mission. Elle expliqua que la ville avait été plusieurs fois démolie et reconstruite, ce qui voulait dire que peut-être à l'époque, il y avait un temple à la place de cet hôtel. Cela n'allait pas être simple mais mieux valait quand même commencer par les monuments historiques et finir par le reste de la ville s'ils faisaient choux-blancs.
La réunion était terminée et la seul chose que voulait l'adjudant était de roupiller car il était déjà fatigué de cette journée et celle du lendemain ne s'annonçait pas mieux. Quand Mathilde et Damien sortir de la pièce, Luc se déshabilla et alla directement se coucher. Il ne mit pas longtemps avant de partir dans le monde des rêves.

Luc était près pour cette nouvelle journée de marche dans les ruelles de Jérusalem pour accomplir la mission. Le suisse se prépara, il avait le temps d'aller manger un morceau dans le restaurant de l'hôtel.
Les rues de la ville était toujours aussi bruyante que hier si ce n'était plus, Luc n'avait pas vraiment le temps de contempler les échoppes des marchands car il était occupé à éviter que Tara'c se face arnaquer par les marchands, même lui faillit se faire avoir par l'un deux qui avait l'air très convainquant. Mais il se ravisa car il remarqua que ses compagnons continuaient et qu'il allait les perdre de vue.
Durant la visite de la ville, Sergueï vint le parler pour lui indiquer qu'il était suivit par un homme. Luc essaya de ne pas se retourner pour tenter de voir l'homme et éviter qu'il remarque que ses cibles l'avaient remarqué. Le militaire proposa au suisse de le coincer et de le faire parler mais le problème était soit il bossait pour quelqu'un, soit c'était le gouvernement israélien qui les faisaient suivre et le fait de le kidnapper serait mal vu.


" On se sépare, toi et moi ensemble, on va se mettre à se mettre à son niveau et parler gentillement avec lui. Je vais prévenir les autres. "

Le suisse s'approcha de Mathilde, Damien et de Tara'c pour leurs expliquer ce qu'il allait faire avec Sergueï et évite de paniquer ou tente de les chercher.

" On est suivit, Sergueï et moi on va lui parler alors rester tranquille, on va faire comme si nous nous séparions pour aller voir chacun une chose différente. À tout à l'heure. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Mar 15 Mar - 21:24

Le leader de l’équipe avait décidé d’agir pour démasquer le mystérieux personnage qui suivait d’une façon très professionnelle mais parfois moins efficace quand il s’agissait de contourner les étales pour poursuivre sa filature, voila sans doute ce qui l’avait trahi aux yeux de Sergeï.

Après quelques minutes où le trio de tête composé de Mathilde, Damien et Tara’c continuait d’avancer alors que Luc et Sergeï préparaient leur piège en essayant de rejoindre l’inconnu qui semblait justement chercher du regard les deux lascars qu’il ne voyait plus ce qui ne l’empêcha pas d’avancer moins vite qu’avant en faisant mine de s’intéresser à ce qui était vendu ici et là, laissant la possibilité au duo du SGC de le surprendre en arrivant par derrière si ceux-ci avaient eu l’idée de se planquer dans une boutique et que le propriétaire ne les chassait pas du fait de leur comportement étrange. Par chance cela n’arriva pas et il ne leur restait plus qu’à saluer le curieux qui s’avérait être l’homme qui avait fait tout un foin après avoir fracassé le rétroviseur sur le car qui avait mené le groupe de touriste à l’hôtel. L’interrogatoire en pleine rue fréquentée allait commencer, à moins qu’une des ruelles beaucoup plus calme et à la perpendiculaire de cet axe marchand ne soit plus au goût du leader…

Les trois autres membres devaient-ils continuer d’avancer au risque d’être perdu de vue par leurs coéquipiers et inversement ne plus savoir ce qu’il se passait derrière ? La distance était déjà grande dans cette longue rue droite et les différents objets accrochés hors des boutiques bouchaient pas mal la perspective au point de se sentir isolé des autres mais c’était le seul moyen de permettre à Luc et Sergeï d’appréhender leur cible. La question allait vite être réglée puisque Damien pu reconnaître un des deux hommes qui les abordèrent, le type de l’aéroport qui avait payé son passage à la douane ! Ce dernier ne manqua pas de donner ses directives :

« Pas de bêtises, mon coéquipier a un pistolet avec silencieux dans sa poche de veste et il est braqué sur vous, bougez vos fesses vers la ruelle, ça ne nous dérange pas de nous servir de nos armes ici alors dépêchez-vous ! »

Comme si ces mots ne suffisaient pas, l’homme au crane rasé se mit dos aux passants et se servit des trois faux touristes et de son acolyte pour repérer une cible et abattre a une vitesse incroyable un pauvre malheureux bonhomme qui était seul à la caisse de son commerce.

« Je peux trouver un autre innocent si vous ne vous décidez pas à faire ce que je vous demande gentiment ! »

Le Jaffa avait bien tenté de réagir mais la menace que Mathilde, Damien ou un passant ne soit la prochaine victime de ce cinglé de la gâchette. Après avoir obtempéré et être emmené dans un recoin dos contre le mur et face au criminel alors que l’autre faisait le guet pour que les rares passants ne s’arrêtent pas, le trio fut invectivé :

« Alors lequel de ces trous du cul est un Jaffa… Question très difficile, procédons par élimination, alors la bridée ?! Non pas une gonzesse et naine de surcroit, ta gueule ma cocote ou tu vas te le prendre ton suppositoire… la grande tapette qui ne s’intéresse qu’aux vieilleries ?! Ah mais non, suis-je bête, le seul gars du groupe cherchant à cacher son front… Enlèves-là ! »

Tara’c s’exécuta, bien obligé de le faire, avec un regard noir sur celui qui s’intéressait à lui, ce qui fit rajouter à ce dernier.

« Et bien voila, on l’a notre colis, on n’a plus besoin des deux autres ! »

L’homme au crane rasé tendit son bras armé en direction de l’archéologue, bien trop loin pour lui taper dans l’arme ou le bras afin de détourner le tir, c’était la fin pour Damien… Le Jaffa ayant comprit qu’il était indirectement le responsable de ce qui se passait et que les deux salopards comptaient le prendre vivant, il se jeta sur celui qui allait tirer alors que l’autre tournait toujours le dos pour surveiller les environs, l’action du Jaffa fut salvatrice pour Damien mais que fallait-il faire dans une telle situation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Jeu 17 Mar - 5:55

La journée avait commencé comme toutes les journées de la jeune femme. Réveil aux aurores, petite douche, une heure d'exercices physiques, une autre douche, le petit déjeuner des champions, préparatif de mission et choix de sa tenue du jour qui contrairement à celle de son voyage était purement fonctionnelle: chaussures de marche, vêtements rustiques et solides avec poches multiples, son inséparable sac à dos, un sac banane et bien entendu des lunettes de soleil et forcément la casquette pour accompagner le tout. Opération, le mur Ouest et l'esplanade du Temple. C'était le plus évident et le plus accessible pour le moment, et puis bon, fallait bien commencer par quelque part si on prenait en compte que la veille c'était plus un tour de chauffe.

Bien trop occupée dans son rôle de touriste, Mathilde ne remarqua l'inconnu que lorsque... et bien jamais vu qu'à peine son cher chef d'équipe et l'autre gros bras étaient partis en mission d'interception, que le chauve de l'aéroport refit son apparition et semblait cette fois moins disposé à aider le groupe. Bien au contraire, son collègue braqua discrètement une arme dotée d'un silencieux sur eux et pour prouver sa détermination le chef du duo fit abattre sans la moindre once de scrupule une personne qui avait pour seul tort de s'être retrouvée dans le champ de vision de cette ordure. Le sang de la scientifique se mit à bouillir, mais elle ne pouvait rien faire sans que cela ne tourne au carnage. Kojak embraya immédiatement et interrogea le groupe sur l'identité du jaffa qui les accompagnait. Ses pensées se portèrent à ce cher général qui les envoyait en mission avec un spécimen alien unique sur Terre et que les laboratoires du monde entier s'arracheraient, comme ça en touriste, les mains dans les poches et avec un gaz lacrymo pour arme de défense.


*Oh... surprenant... Il sait qu'on a un jaffa en goguette et on le lui sert sur un plateau d'argent. Quand je rentrerai je crois bien que je vais émasculer le général avec un taille-haie et lui faire avaler le fruit de ma récolte à cet empaffé de première!*

Mathilde ne réagit pas aux insultes qui lui étaient destinées bien qu'elle se promit de lui faire payer à ce fieffé sagouin au centuple sinon plus ce qu'il avait fait et les mots qu'il avait eu à son endroit. gonzesse et surtout naine. Ca c'était un péché capital et il l'apprendrait trèèèèèèès vite.
Contraint de s'exécuter, Tara'c dut retirer sa casquette et exhiber son gribouillis frontal ce qui confirmait pour qui savait quoi chercher que c'était bien leur cible et cela ne manqua pas. La phrase qui s'en suivit ne surprit sans doute personne. Sans doute mu par un instinct de survie s'éveillant à point nommé le jaffa transfuge détourna l'arme qui se braquait sur la tête de l'archéologue de SG6 et empoigna vigoureusement son propriétaire, la physicienne connaissait un malandrin qui allait comprendre sa douleur, un corps à corps avec un jaffa c'était tout sauf une sinécure! La baronne démarra au quart de tour aussi, sacoche ouverte, bombe lacrymogène dégainée, et arrosage bien généreux devant elle avec pour cible prioritaire Monsieur Propre qu'elle aspergea de spray qui faisait passer celui au poivre pour un déodorant tout en hurlant à tue-tête dans un anglais aux accents frenchy .


"HEEEEEEELLLLPEU! HEEEEEELPEU! TERRRORIIIISTE! TERRORIIIIISSSTE OUIZ E GUEUUUUN! HEEEEEEELPEEEUUU!"

Ca ne le tuerait pas, mais au moins avec ça ils auraient de quoi voir venir alors que le chauve ne verrait plus grand chose jusqu'à ce qu'il s'applique des gouttes sur les yeux et si les yeux de Tara'c piquaient un peu aussi, et bien il s'en remettrait lui aussi.
Entre le spray irritant et ses cris avec le mot magique répété, si on ne remarquait pas ce qui se passait, elle voulait bien se tirer elle même une balle. Restait à voir jusqu'à quel point le dégarni voulait son serpent et sa babysitter musclée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Mar 22 Mar - 13:53

Le leader de l'équipe avait choisi de séparer le groupe afin de piéger l'homme qui les suivait. Les deux militaires quittèrent donc les autres afin de contourner l'espion. Il fallait juste espérer que rien n'arriverait aux autres membres du groupe. Visiblement l'inconnu semblait avoir remarqué qu'il manquait des personnes dans le groupe et il ralenti donc son rythme, s'attardant plus sur les étales des marchands. C'était l'occasion de l'appréhender. Sergueï et Luc arrivèrent derrière lui et avant qu'il n'ait eu le temps de se retourner, les deux militaires l'attrapèrent par le bras et l'invitèrent gentiment à le suivre dans une petite boutique peu fréquentée.

Ils avaient réussit à ne pas attirer les regards du moins c'était ce que le russe pensait. Une fois à l'intérieur, l'interrogatoire pouvait commencer. Les deux militaires de SG6 purent reconnaître l'homme qui avait fait un scandale devant l'aéroport et qui avait permis au car touristique de ne pas partir sans l'équipe. Cette fois ci c'était sur, certaines personnes avaient eu vent de leur expédition à Jérusalem. Mais que voulaient-ils? Retrouver eux aussi les traces des goa'ulds? Kidnapper le jaffa? Voila tant de questions auxquelles il fallait trouver des réponse.

Sans trop élever la voix pour ne pas attirer trop l'attention, le russe commença à poser les questions:

"Alors mon ami, on dirait que tu t’intéresse un peu trop à ce qui ne te regarde pas. Et si tu nous disais ce que tu fais ici et ce que tu nous veux."

Pendant qu'il parlait, Sergueï qui tenait toujours le bras de l'inconnu, le plia en une clé simple qu'il avait apprit à maîtriser grâce à son entrainement de sambo en Russie. On pouvait voir une légère grimace sur le visage de leur poursuivant mais celui ne cracha pas un mot. Mais le russe n'eu pas le temps de poser d'autres questions qu'ils entendirent un cri retentirent dans une des boutiques un peu plus loin. Sergueï regarda Luc et les deux militaires comprirent qu'il se passait quelque chose et que les autres membres de l'équipe était surement impliqués.

Ils abandonnèrent donc leur nouvel ami à contre coeur pour se précipiter vers les bruits. Des passants s'était amassés devant une boutique et ils purent voir un homme à terre touché par balle. Décidément cette mission qui devait n'être qu'une mission d'archéologie sans problème prenait une tournure dramatique. Et alors qu'ils essayaient de retrouver du regard le reste de l'équipe, les deux militaires purent entendre les cris étouffé de la scientifique dans une ruelle un peu plus loin. Sans réfléchir à un plan ou au danger qui l'attendait Sergueï se précipita dans la ruelle. Il avait déjà perdu trop d'ancien membres de ses équipes et il ne pouvait plus endurer ça à nouveau.

En arrivant dans la ruelle, il put voir les autres membres de l'équipe coincé par deux gorilles armés. Le plus prêt d'eux semblait avoir goûté au spray de la scientifique et était pour l'instant HS mais pas pour longtemps, l'autre ce dirigeait vers le petit groupe avec un pistolet à la main. Il fallait agir vite. Leur assaillant tournait le dos à Sergueï, ce dernier arriva en courant et donna un coup de pied dans l'articulation de son genou, ce qui eu pour effet de leur faire tomber. Rapidement le russe se jeta sur la main qui tenait l'arme afin de le désarmer.
Revenir en haut Aller en bas
Spirit

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Mer 23 Mar - 20:07

Une patrouille de quatre soldats arriva peu après le passage de Luc et Sergueï devant la boutique où une cliente était sous le choc de ce qu’elle venait de voir, le duo militaire ne s’était pas attardé sur place du fait des beuglements lointain qui pouvait être ceux de Mathilde mais pas assez audible du côté de la boutique où c’était une cacophonie, heureusement que le Russe était en mode recherche et que son ouïe n’était pas trop mauvaise, par contre la situation sur laquelle il tomba ne lui laissa pas le choix, lui et Luc se précipitèrent vers le sale type qui allait faire feu sur on ne savait qui du trio qui lui faisait face.

Dans sa lute, le jaffa avait de rage cassé l’avant bras du chef de la bande en le frappant à plusieurs reprise contre l’arête d’un mur en lui demandant s’il voulait toujours de son colis, profitant au passage de la pulvérisation de lacrymogène généreusement offerte par la scientifique au point de maintenir son adversaire plaqué contre le mur d’une main autour du cou et de se frotter ses yeux de l’autre main en se demandant ce qui lui arrivait, de ce fait il ne fallait pas compter sur lui pour s’occuper de l’autre qui se retrouva vite à quatre pattes du fait de l’action de Sergueï, la cavalerie arrivait !

Ainsi les deux tueurs n’étaient plus une menace mais le troisième laissé par le Suisse et le Russe ne tarda pas à rappliquer en tirant de loin tout en courant pour venir aider ses copains, il était temps de partir par une autre ruelle quasiment déserte car il y avait peut être d’autres complices dans le coin donc autant se dégager plutôt que d’attendre de se faire de nouveau coincer ou de devoir expliquer ce qu’il s’était passé en se rappelant que ces criminels avaient des moyens financiers et sans doute politiques pour que ce soient l’équipe du SGC qui porte le chapeau.

Tara’c relâcha son emprise et le chef retomba le cul par terre, à moitié étranglé et des yeux bien irrités, la fuite n’était pas trop à son goût mais c’étaient les directives alors il devait collaborer pour qu’un jour on lui fasse confiance pour rejoindre les rangs d’une équipe sans avoir besoin de chaperons.

Dès lors une course poursuite s’engagea ( Thème musical du moment ) au travers du vieux Jérusalem et de son méandre de ruelles formant un vrai labyrinthe pour touristes mais offrants d’innombrables possibilités d’échapper aux vilains projectiles du poursuivant en tournant à chaque intersection, le tout étant de s’éloigner plutôt que de tourner en rond et de finir par ne plus avoir une idée de leur position par rapport à l’ennemi.

Une bien belle journée pour faire du sport et bien évidement, c’était comme en France pour la police, quand il y avait besoins de militaires Israéliens, il n’y en avait pas, ne serait-ce que pour tirer et poser les questions après face au damné qui laissait des traces de son passage dans les murs. Après plus de cinq minutes du course pour la vie, l’équipe semblait bien avoir semé le cinglé, cela allait permettre de ralentir pour reprendre son souffle car les civils n’avaient pas la facilité des militaires ou du Jaffa dont les yeux allaient mieux.

Ils étaient perdus mais encore vivant et sans vraiment être blessé, quelques bleus du fait de l’indélicatesse des vilains méchants ou des murs frôlés de trop près dans la fuite, le destin les avait poussé dans un endroit qu’ils n’avaient pas encore visités et qui n’était pas prévu au programme du jour mais avaient-ils encore envie de continuer la mission ? Rejoindre l’hôtel ou l’ambassade pouvait être risqué alors ils se retrouvaient en fâcheuse posture, allaient-ils continuer de déambuler dans la ville sans autre but que de trouver un moyen de quitter le pays ?

Cela faisait quelques secondes que Tara’c était fixe face à un imposant bâtiment qui semblait le subjuguer, si on lui posait la question du pourquoi de cet attitude, il répondrait qu’il était la réplique parfaite d’une partie du palais de Moloch !
Spoiler:
 
(hrp : le bâtiment quasiment en ruine est en libre circulation avec un entretien minimum pour ne pas qu’il soit interdit au public, à vous de voir si vous tenter de fuir le pays ou si vous tentez d’aller dans la cours du bâtiment)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Daving
Militaire
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 25

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Adjudant / 281
Age du personnage: 26 ans

MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Mar 29 Mar - 18:33

L'idée de Luc pour attraper l'homme qui les suivait, avait fonctionné. Sergueï et lui se trouvèrent à présents à la même hauteur que l'homme. Le suisse tenait fermement un des bras pendant que son collègue le russe faisait de même avec l'autre. L'homme se fit emmener dans un endroit peu fréquenté pour être interrogé. Se fut Sergueï qui mena l'interrogatoire et de tout façon l'adjudant n'y voyait pas d'objection.

L'inconnu n'eut pas le temps de répondre qu'un cri se fit entendre un peu plus loin. Luc sortit voir se qui se passait et réussit juste à apercevoir un cadavre avant d'entendre à nouveau un cri mais cette fois Luc connaissait cette voix, c'était celle de la baronne et cela n'annonçait rien de bon. Le suisse partit au pas de course dans la direction des cris abandonnant l'homme qui les suivait. Luc faillit à plusieurs reprises se retrouver par terre ou s'écraser contre un étal mais il y échappa de justesse à chaque fois.

Les deux soldats arrivèrent vers leurs coéquipiers, le suisse sauta rapidement sur un des hommes ne prenant pas la peine de voir si un membre de son équipe était à terre. Le combat fut un vrai foutoir sans nom, on aurait put croire à une bagarre de rue au premier coup d'oeil. SG6 réussit à prendre la fuite dans une ruelle tout en évitant les balles du fou furieux qui leurs tirait dessus.
Aucun mot ne fut prononcé par l'équipe, ils savaient maintenant qu'ils étaient suivis par un groupe plutôt dangereux et ayant de gros moyens financiers. Après un bon moment l'équipe s'arrêta près d'un bâtiment quasi en ruine, Luc savait qu'ils étaient perdus et qu'en plus un groupe d'hommes près à tuer les cherchaient dans la ville. Maintenant la situation était critique, si les hommes qui les pourchassaient étaient intelligents, ils surveilleraient sûrement l'hôtel et l'ambassade française et leur deux échappatoires étaient compromises. L'équipe n'attendrait jamais ces deux endroits sans risque. Luc réfléchit rapidement pour trouver le moyen de quitter ce pays en toute sécurité. Après quelques secondes, il trouva une solution potable.
Son équipe et lui pourrait rejoindre l'ambassade suisse, déjà rien que de rentrer dans l'enceinte, ils seraient protégés et après pour demander une extraction du pays, c'était une autre histoire mais il pourrait appeler son commandant de l'armée suisse et ce dernier pourrait voir avec le SGC pour qu'ils partent du pays. Maintenant, il ne suffisaitt plus cas trouver l'ambassade Suisse.

Soudain Tara'c leur indiqua que le bâtiment qui se trouvait près d'eux était une parfaite réplique du palais de Molok. Mais avaient-ils le temps de le fouiller pour voir s'ils trouvaient des choses intéressantes. Pour Luc c'était clairement non.


" On abandonne la mission mais on ne retourne pas à l'hôtel et on ne rejoint pas l'ambassade française, on va prendre celle de mon pays, ils ne sont sûrement pas au courant de la mission mais on se débrouillera et de toute façon on ne risquera rien dans le bâtiment. "

Luc attendait maintenant plus qu'une réponse positive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Jeu 31 Mar - 7:26

BAAAAASTOOOOON! L'embuscade avait tourné à la foire d'empoigne et ce qui devait arriver arriva, le jaffa démolit (pas) proprement son adversaire. On put entendre le craquement sinistre des os de son bras ce qui fit jubiler la jeune femme. Elle se serait lancée dans la mêlée si elle s'était imaginée utile en piétinant quelques doigts ou visage de son 37 fillette à semelles antidérapantes spécial Trekking, mais à voir comment Tara'C d'un côté et Sergueï et Luc de l'autre se débrouillaient, elle cessa même de gazer son monde, il se pourrait qu'ils aient encore besoin de faire cracher leurs poumons à des poursuivants. Malheureusement un troisième larron débarqua en les arrosant copieusement de plomb, se moquant comme d'une guigne de faire dans le collatéral... Ou d'amocher un collègue au passage. Ne perdant pas de temps, Mathilde récupéra (si possible) l'arme lâchée et la fourrant dans son sac banane, détala avec le reste du groupe, regrettant juste de ne pas pouvoir balancer un coup de pied dans les dents de l'ordure qui avait osé l'insulter à elle, la Baronne de l'Argentière! elle aurait sa revanche, du moins elle priait intérieurement pour l'avoir et avec son expérience de la vie dangereuse, ses scrupules quand à liquider quelqu'un - d'autant plus un parfait salopard - n'étaient plus vraiment ce qu'ils avaient été lors de ses premières missions.

Les minutes suivantes furent une cavalcade endiablée à travers le dédale de ruelles de la vieille ville. La jeune femme se rappela une scène de poursuite dans La Vengeance dans la Peau et elle avait l'impression d'être la jeune femme entraînée par Jason Bourne et qui devait échapper à un assassin impitoyable de la CIA dans les rues de Tanger. C'était quand même moins sympa quand les balles fusaient à ses oreilles et qu'on devait cavaler comme un lièvre plutôt que confortablement installé dans son canapé à tomber un pot de Nutella ou de crème glacée en trépignant sous l'effet du suspense... Le suspense, c'est mieux à la télé qu'en vrai pourrait on indiquer avant le lancement des films. Elle avait embrassé avec application deux ou trois murs et laissé au passage sa casquette ainsi que ses lunettes, mais comme l'échange se devait d'être équitable, arborait maintenant une jolie ecchymose sur la pommette droite et sa lèvre inférieur s'était fendue lorsqu'elle avait percuté une petite camionnette stationnée à un angle. Par chance la coupure ne saignait plus vraiment, une croute s'étant rapidement formé du fait de son souffle directement sur la blessure.
Adepte de la course à pied certes, mais après un tel galop, la physicienne avait le cœur qui tambourinait dans sa poitrine que le sang dans ses tempes provoquait des acouphènes et ses jambes tremblaient sous le coup de l'épuisement. Plutôt que de se laisser aller contre un mur et d'attendre que ça passe, elle se mit à marcher en faisant des petits cercles, régularisant sa respiration comme le ferait un sportif professionnel, elle éviterait les crampes et les raideurs tout en maintenant son corps dans une condition à même de lui permettre un dernier et bref sprint.
Le coin était désert, calme, idéal pour se reposer un moment et surtout éventuellement régler leur compte à leurs poursuivants si jamais ils débarquaient à nouveau. Au moins un des trois était dans un sale état. Gazé, handicapé par un bras démantibulé, il allait sans aucun doute passer son tour pour le reste de l'action et se contenter d'attendre, ils avaient donc deux personnes derrière eux, deux assassins déterminés, mais eux disposaient de deux soldats surentraînés aux techniques de combat et d'un jaffa sûrement de très fâcheuse disposition envers ses potentiels nouveaux meilleurs amis du monde. En parlant de ce dernier justement, il était là à bloquer son attention sur un bâtiment dont la physicienne ne se rappelait plus et se tournant vers les autres, il annonça que c'était la réplique d'une partie du temple de Moloch. A toute chose malheur est bon comme l'on disait et ils avaient finalement trouvé leur édifice goa'uld! Ce qui la surprit fut la réaction de leur chef d'équipe. Si près du but il voulait plier bagage et se carapater vite fait bien fait via l'ambassade suisse. Là, Mathilde n'était pas du tout, mais alors du tout d'accord! Ils avaient risqué gros pour trouver ce temple, ils n'allaient pas rebrousser chemin maintenant qu'ils étaient à deux doigts d'avoir des réponses!


"Vous êtes bien urbain Daving, mais je ne me suis pas faites menacer, insulter, canarder, courser pour abandonner alors que selon toute vraisemblance nous touchons au but! Si ces bouseux ont un doigt de jugeote et ont la moitié des informations que je les soupçonne d'avoir, ils ne surveilleront pas seulement l'ambassade de France, mais également toutes celles qui pourraient nous abriter, et pas uniquement les ambassades, il doit y avoir des gens à eux ou des contacts locaux engagés pour surveiller les commissariats, les gares routières, les gares, l'aéroport et plus généralement tout moyen nous permettant de nous échapper de la ville sinon du pays, aller à l'ambassade suisse, ce sera échanger la peste contre le choléra. Ici, nous sommes plutôt tranquilles, il y a des chances que nous les ayons semé. En plus s'ils décident de venir nous chercher des crosses ici, nous pourrons les mettre hors course de façon bien plus définitive... Et essayer d'en garder un vivant pour lui poser de gentilles questions. Puis regardez notre ami le tatoué, l'oeil brillant, la truffe humide, la queue qui jappe, pour un peu il se croirait rentré à la maison! Vous voudriez pas lui briser son petit coeur sensible de jaffa quand même?"

Mince! elle avait même fait un peu d'humeur potache et adressa un petit sourire à Tara'C. L'ennemi de mon ennemi n'est pas forcément mon ennemi. Vu les circonstances, il était un des atouts majeurs du groupe aussi, il était bon de l'accepter de façon temporaire. La baronne pouvait être très pragmatique quand es choses aussi "triviales" que sa vie étaient en jeu. Mathilde continua d'une voix égale à peine altérée par l'essoufflement et sur son rythme de mitrailleuse gatling, ignorant superbement sa coupure.

"Mais avant toutes choses, éteignez vos PDA, vos téléphones portables, et enlevez la batterie. Ces petites bêtes sont des balises GPS par destination et on pourrait nous suivre n'importe où sur Terre avec un de ces engins sous tension pour peu que l'on ait les moyens et quelques informations. Après je vous passerai au capteur de flux pour voir si vous émettez un signal alors que vous ne devriez plus le faire. je me méfie des micros et autres mouchards. Dépêchons nous, allez, allez, après on pourra se battre pour savoir ce que l'on fait, mais si on se fait remonter à cause de ça tout plan d'évasion ou de poursuite de mission ne rime à rien!"

La vie est une question de priorité selon la publicité pour les glaces Magnum, là c'était pareil... Sauf qu'à la clef, on avait quand même une sacrée différence sur la conclusion!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Jeu 31 Mar - 14:00

L'assaut s'avéra efficace bien que complètement désorganisé, mais dans ce genre de situation l'important était la rapidité. Le seul problème était que dans la précipitation les deux militaires avaient laissé passer un autre assaillant et celui ci s'empressa de tirer à tout va comme un cinglé, niveau discrétion on avait vu mieux. Les deux militaires de SG6 n'eurent pas le temps de voir si tout le monde allait bien qu'il fallait courir pour sauver leurs peaux, après tout sans arme face à un fou furieux on ne pouvait pas faire grand chose sinon fuir.

Après avoir parcourut les ruelles sinueuses de la ville, l'équipe put s’arrêter devant un vieux bâtiment en ruine. L'équipe avait eu chaud mais au final tout le monde était sain et sauf à l'exception de quelques petites blessures. Mais les membres de SG6 eurent à peine le temps de se remettre que Tara'c leur annonça qu'ils se trouvaient devant la reconstitution d'une partie du palais de Moloch. Quelle ironie... Sans l'intervention des hommes qui voulaient leurs peaux, ils auraient passé beaucoup d'heure de recherche avant de trouver ce monument.

Luc expliqua alors le plan, qui était de partir se réfugier à l'ambassade suisse plutôt que de continuer la mission. Pour lui, la vie de ses hommes passaient avant tout et Sergueï respectait tout à fait ce sentiment. Mais ils n'avaient pas fait tout ce chemin jusqu'en Israël et n'avaient pas bravé la mort pour au final repartir une fois la preuve de présence goa'uld découverte. Selon le russe, il valait mieux rester ici ou il serait plus en sécurité qu'à courir les rues de la ville jusqu'à l'ambassade.

"Je suis d'accord avec la scientifique, les hommes qui nous cherchent doivent connaitre notre objectif et s'il ne sont pas ici, c'est qu'il n'ont pas découvert cet endroit. A mon avis on est plus en sécurité ici qu'à parcourir la ville jusqu'à l'ambassade. Et puis tant qu'on est là autant en profiter pour accomplir l'objectif de la mission."

Après avoir parlé, Sergueï suivit les conseils de Mathilde et sortit son portable pour l'éteindre et enlever la batterie, il fallait mettre toutes les chances de leur coté après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Spirit

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Jeu 31 Mar - 20:38

Ok on ne demandait pas son avis à Tara’c ce qu’il pouvait comprendre mais il y avait encore celui quatrième membre de l’équipe… Eh bien il parlait de lui-même en restant muet, l’archéologue était déjà parti dans son inspection visuel de l’édifice, si le Jaffa pouvait être comparé à un chien fou, le su-sucre était pour Damien et ce dernier commençait même à vouloir monter les escaliers. Autant dire que Luc semblait bien seul à vouloir avorter la mission, certes pour de bonnes raisons mais abandonner après avoir risqué sa peau n’était pas du goût des autres.

La décision devait être rapide car quoi que puisse dire Luc, Mathilde ou Sergueï, Damien était aux abonnés absent, trop concentré sur la découverte, le Jaffa le suivait comme pour lui servir de garde du corps car dans son état, il faisait une belle cible si jamais…

----------------------------------------------------------------------
Si jamais vous montez les escaliers et pénétrez par la grande porte :

Le large couloir qui faisait office de porte vers l’intérieur de la vieille construction conduisait dans une grande cours encerclée par d’imposants murs recouvert de plantes grimpantes le masquant en grande partie. De la se détachaient plusieurs passages, certains avec une grille ou une porte en bois, d’autres sans aucun obstacle pour accéder aux pièces. Dans la cours, la nature reprenait ses droits et recouvrait les pierres de quelques colonnes abattues par le poids des âges, dans un coin il y avait un bassin d’environ trois mètre de diamètre et encore rempli d’eau… Stagnante.
Spoiler:
 
Damien devait prendre son pied en trouvant des traces d’une présence Goa’uld très lointaine par des restes de gravures sur quelques pierres ornementales scellée dans le sol, seulement, tout ne pouvait pas être aussi simple et après de longues minutes, voir peut être même quelques heures sans être trop déranger sauf par trois ou quatre personnes venues se promener, il n’y avait rien d’intéressant pour le SGC, pas étonnant dans un lieu sans réelle surveillance.

Maintenant que l'archéologue avait fait tout ce qu'il pouvait mais en vain, la scientifique continuait de tourner avec son capteur de flux qui lui indiquait une légère source à proximité mais elle avait beau faire et refaire chaque pièce, il n’y avait pas de fluctuation le long des épais murs ou à la surface des blocs de pierre taillés pour en faire un dallage… Il y avait pourtant un endroit qu’elle n’avait pas essayé le considérant sans doute comme insignifiant : le jardin de la cours, c’est en voyant le Jaffa qui s’était assis dans ce petit oasis de calme, semblant méditer pour s’occuper, que la jeune femme décida d’y aller faire un tour et pas pour rien puisque le chiffre augmentait légèrement plus elle s’approchait du petit bassin…

(Ok pour le flingue Mathilde, après tout c’était en libre service)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Daving
Militaire
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 25

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Adjudant / 281
Age du personnage: 26 ans

MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Dim 3 Avr - 20:55

L'idée de fuir ne plaisait à personne et Mathilde souleva un point important que Luc n'avait pas pensé. Les hommes qui leurs couraient après devaient aussi surveiller l'ambassade suisse. En tout cas, il pourrait passer devant pour voir s'il y a du monde mais l'ambassade de france c'était exclu.
Tous le monde voulait rester là pour fouiller les lieux et même s'il était le chef, le suisse ne s'y opposa pas et de tout façon, il n'allait pas tenter de forcer quatre personnes à le suivre contre leur gré. L'adjudant entra dans le bâtiment avec son équipe, pour Luc c'était une vieille bâtisse sans vraiment grand intérêt mise à part quelques dessin gravé par-ci par-là. Par contre Damien avait l'air d'un enfant au milieux d'un magasin de jouets.
Le suisse marchait dans le bâtiment sans vraiment chercher, il réfléchissait plus tôt au moyen de quitter ce pays, il fallait déjà trouver un moyen de transport. Il ne pouvait pas tenter dans une agence qui loue des voitures, il serait facilement repérable, il fallait tenter chez un particulier, quelqu'un qui a une camionnette ou une grosse voiture et qui n'a pas beaucoup d'argent. Pour le prix ce ne sera pas un problème, il serait même capable de prendre sur ces économies à lui pour quitter Israël.

Sans se rendre compte, Luc suivait Mathilde à la trace et il fut sorti de ses pensées par son appareil qui émettait des bruits et qui devait surement indiquer que la scientifique devait s'approcher de quelques choses d'intéressants. C'était bien, s'ils pouvaient quitter l'endroit rapidement. Pour le plan du suisse, il lui faudrait au moins retirer 30'000 euros. Son compte en banque allait en ramasser un coup, d'un côté il est bien payé et ne touche plus vraiment à son compte mais là sortir une tel somme.
Il lui faudrait trouver un distributeur puis tenter d'acheter une voiture même en mauvaise état et là il lui faudrait Mathilde qui savait parler l'anglais et se faire facilement comprendre. C'était un plan foireux mais pour se déplacer rapidement, il n'y avait que ça. Il ne pourrait pas emmener tous le monde ce balader avec lui dans la ville, il devra laisser les autres ici pendant que Mathilde et lui tente de trouver une voiture.

Luc ramena tous le monde vers lui pour expliquer son plan.


" J'ai peut-être trouvé une solution pour déjà quitter la ville, Mathilde et moi, on va aller acheter une voiture à un habitant du coin mais va falloir qu'on passe dans une banque pour que je retires de l'argent. Tandis que vous trois, vous restez ici et vous continuez de chercher. On aura aucun moyen de communication alors éviter de partir d'ici sauf en cas d'extrême urgence. Si vous devez fuir, partez à l'Est et vous continuez tout droit. J'ai pas d'autre solution et je n'ai pas envie de me balader avec vous tous car on sera facilement repérable. "

Luc espérait que cela plaisait à son équipe même si son idée était risquée mais il n'y avait pas vraiment d'autre solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Mar 5 Avr - 11:23

Finalement l'équipe resta ici afin de fouiller la vieille bâtisse, après tout, le chef d'équipe n'avait pas eu le temps de confirmer cette information que l'archéologue était déjà rentré, les yeux écarquillés comme un enfant découvrant ses cadeaux de noël. Tout ça n’intéressait pas le russe, pour qui ce monument ressemblait à n'importe lequel de la ville et donc au lieu de s'enthousiasmer comme les autres membres de l'équipe partis à l'intérieur du bâtiment, Sergueï préféra rester à la porte d'entrée pour surveiller les alentours.

Il ne lui fallut pas longtemps pour reconnaître le fou furieux qui les avait prit pour cible à travers les ruelles de la vieille ville. Ce dernier ne semblait pas les avoir vu mais communiquait grâce à une oreillette et un micro qu'il portaient à son col de chemise. Le russe resta un moment à observer cet homme et ce tout ce qu'il put en tirer, c'était que ce dernier attendait des ordres. Sergueï ne savait plus quoi penser: est-ce qu'il les avait repérés et attendait-il simplement des renforts ou l'ordre d'attaquer? Ou alors, est-ce qu'il ne les avait pas vu et dans ce cas que lui disait-on dans son oreillette? De continuer les recherches?

Alors que le russe observait toujours l'inconnu afin de déterminer si oui ou non il les avait repérés, Luc appela l'équipe afin d'expliquer son nouveau plan. Sergueï rejoint les autres laissant sans surveillance l'inconnu qui visiblement ne semblait pas vouloir bouger. Le russe écouta le plan de son leader, tout ça semblait risqué mais c'était peut être la seule solution. Mais le russe décida d'expliquer sa trouvaille.

"Mon adjudant, j'ai bien peur que ce soit encore plus compliqué que ça. J'ai repéré l'homme qui nous a poursuivit dans les ruelles, il se trouve dehors. Je ne sais pas encore s'il nous a repérés, mais il communique avec un micro et s'il sait qu'on est là, les renforts vont pas tarder."

Il fallait prendre une décision rapidement. S'ils arrivaient à attraper ce type, ils pourraient le faire parler et savoir ce que voulait cette organisation qui les poursuivait.

"Je pense qu'on devrait essayer de l'attraper. En le faisant parler, on pourrait en apprendre beaucoup et même savoir quelle sortie du territoire ils surveillent."

En plus avec l'arme que Mathilde avait ramassée, il serait plus facile d'appréhender cet homme. Sergueï attendait juste l'ordre de Luc pour pouvoir intervenir.
Revenir en haut Aller en bas
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Mar 5 Avr - 12:00

Tout le monde - à part le chef d'équipe - semblait d'accord pour explorer les lieux ce qui rassura Mathilde quand à sa décision, enfin rassurer était un bien grand mot, conforter eut té plus adéquat en fait... Aussitôt le "plan" adopté tout le monde s'était mis à farfouiller avec les moyens du bord. La scientifique suivait quand à elle les évolutions des fluctuations énergétiques dans le secteur, à la recherche d'autre chose que des fréquences radios de la police ou de l'armée, du réseau électrique avoisinant et de tous ces foutus téléphones portables et autres appareils communicant sans fil. Finalement ce fut dans le jardin qu'elle trouva un début de piste intéressante, il y avait quelques pics significatifs d'énergie non commune sur Terre, probablement un générateur à naqwadah ou tout autre source d'énergie goa'uld à en juger par la signature, ou de suffisamment proche.

"Il y a une réponse sur le scan. Ici dans le jardin. Des émissions résiduelles non négligeables sûrement en dessous de nous en ce qui concerne l'origine. Tara'C il faudrait que vous nous disiez s'il y a des mécanismes de passage secret qui vous étaient familier du temps de votre engagement sous les ordres d'un grand maître. Si ce temple est la réplique d'une partie du palais de Moloque nous pouvons espérer qu'il y a aussi une similarité sur les dispositifs technologiques. Ca ne m'étonnerait pas que les appareils sophistiqués soient bien masqués expliquant pourquoi nous n'avons rien trouvé depuis des lustres. Non seulement nous ne savions pas quoi chercher, mais en plus les goa'ulds se sont toujours ingénié à faire passer leur technologie pour de la magie, en cachant par exemple les systèmes à l'immense majorité des sujets, les jaffas et quelques rares serviteurs, suffisamment endoctrinés pouvant faire exception. C'est le même principe qu'emploient nos illusionnistes et autres magiciens. Bref, il doit y avoir quelque part dans le coin un conduit technique, une trappe, une porte dérobée, quelque chose qui nous mènera dans le cœur du véritable palais."

Sur ces mots, Luc les appela tous et leur suggéra un plan de fuite. "Encore?!" pensa t elle un peu frustrée de voir que leur leader ne pensa qu'à se faire la malle le plus vite et le plus loin possible. elle comprenait bien que le souci de sécurité soit un élément important dans les décisions et les inquiétudes d'un chef d'équipe de terrain, mais en l'occurrence, là elle trouvait que cela tournait à l'obsession. Cela lui remémora les paroles de l'agent Many expliquant que certains avaient été trop longtemps sur le terrain. Roxanne avait été écrasée par le poids des responsabilités et des pertes qu'elle avait subi, elle avait remarqué que d'autres personnes au SGC affichaient un comportement typique du burn out ce qui dans leur domaine pouvait amener à la mort, les doutes, les peurs, les hésitations ne pouvaient pas être des obstacles à l'accomplissement d'une mission, d'un objectif.
Elle n'était pas la plus forte, la plus rapide, la plus endurante ou la plus aguerri au combat du programme, mais outre ses compétences scientifiques et techniques, ce qui était sa principale force était sa capacité de résilience et sa force de caractère. Malgré tout ce qui s'était passé, elle avait surmonté ses démons et ne comptait pas craquer quoiqu'il passe. Sa détermination s'était même renforcée depuis qu'elle avait rejoint le programme. La jeune femme avait dû consentir des efforts colossaux pour se mettre au niveau des autres agents, encaisser le choc de devoir tuer, de voir ses collègues se faire blesser ou tuer, de devoir leur tirer dessus si cela s'avérait nécessaire... devoir survivre en territoire ennemi sans guère d'espoir de retour pendant des années. Elle en était ressortie bien plus forte moralement quand la plupart s'étaient effondrés ou avaient littéralement explosé en vol, finissant tout bonnement à l'asile.
La physicienne laissa terminer son supérieur alors qu'elle bouillait intérieurement de lui couper la parole, son raisonnement était logique, mais Luc oubliait des détails, détails qui pouvaient les conduire à une mort encore plus rapide que ce qu'il redoutait. Profitant de l'absence de badauds, elle expliqua son point de vue avec son ton pondéré et son débit de canon Vulcan, ses petites mains s'agitant de façon expressive malgré elle pour illustrer ou renforcer ses propos.


"Utiliser une carte de crédit c'est signaler sa position dans la seconde qui suit et donc risquer de se faire pister par diverses moyens visuels et/ou technologiques jusqu'à ce qu'ils aient envie de nous mettre la main dessus. Si on sait quelle carte chercher et si l'on dispose des bons programmes dans le bon réseau, ce qui n'est pas si compliqué à obtenir à en juger par les arnaques à la carte bleue et le fait que les forces de l'ordre avec leur personnels formés à la vas y comme j'te pousse en matière d'informatique et avec un matériel dernier cri d'il y a deux siècles. Le réseau bancaire n'est pas si sécurisé que l'on imagine, de plus nos adversaires semblent avoir des moyens dignes de services de renseignement. Carte bancaires, téléphones, GPS, connexions internet et WiFi, caméras de sécurité, tout ce qui nous relie au monde peut nous relier à eux. Ils ont sans aucun doute l'expertise et les moyens pour le faire. Ca sent Hégémonie à plein nez et si c'est bien eux cela veut dire que ce sont des gens qui ont l'appui de multinationales, de services de renseignements, de groupes mafieux et j'en passe. Si on veut une voiture, Daving, il nous faudra la voler ou alors embarquer le chauffeur avec nous pour ne pas qu'il signale le vol et que le signalement du véhicule ne tombe pas entre les mains de nos poursuivants.
Vous avez déjà vu des films d'espionnage, vous savez, comme ceux avec ce sacré beau gosse là, flûte j'ai oublié son nom... Celui qui incarne Jason Bourne... Bon, passons. Et bien c'est plus ou moins ce qu'ils peuvent faire. Ecoute en temps réel, reconnaissance faciale dans une foule, piratage des données bancaires avec mouchard électronique, duplication de nos téléphones à distance pour écouter les conversations que nous aurions en les utilisant voire à proximité en les allumant à distance... Si vous aviez réellement conscience des objets de votre quotidien que l'on peut employer contre vous si les choses tourne mal, je crois que vous finiriez au fond des bois à vivre comme un trappeur... Et dans ce cas je vous conseille une forêt chaude de type jungle car les satellites espions sont dotés de caméras thermiques très sensibles et ça je suis bien placée pour le savoir j'ai aidé à la mise au point de trois modèles différents censés nous aidés au repérage des cibles biologiques sur terrain chaud comme dans le désert.
Un autre petit détail, si je vous suis pour récupérer un véhicule et qu'entre temps nos collègues se retrouvent confrontés à un souci d'ordre piège à gogo goa'uld, je pense que mes compétences en tant que spécialiste des technologies serpent seront plus utile que mon anglais aussi parfait que ma plastique."


Elle eut le même sourire compatissant et conciliant qu'on aurait pour un élève qui n'a pas compris la formule au tableau malgré les explications. Ce n'était pas forcément très bienvenu mais au moins indiquait qu'elle prenait le temps d'expliquer à tous les risques qu'ils encouraient avec la technologie. Sa dernière phrase appuyait également sur un point important, face à de la technologie avancée goa'uld, elle était la seule véritablement qualifiée dans l'équipe, le jaffa était un soldat et... un jaffa. Même s'ils s'étaient retrouvés à combattre ensemble, cela signifiait juste qu'ils avaient eu très ponctuellement des intérêts communs, se reposer sur lui était un bon moyen de se retrouver avec la nuque dans le même état que le bras de Kojak...

"En plus nous sommes dans un pays assez troublé. Si nous attirons l'attention nous pourrions prendre une balle perdue de façon préventive... Oh, en parlant de balle, j'ai récupéré un pistolet. Je ne sais combien il reste de munitions dans le chargeur, mais ce sera toujours mieux que de devoir compter sur nos poings et une bombe de spray lacrymogène à moitié vide. Donc si quelqu'un est très à l'aise avec les pistolets, je le lui laisse sans problème! Principal avantage si nous trouvons une zone dérobée, les chances que nos poursuivants le puissent sont assez réduites, leur expérience de la technologie extraterrestre est sans aucun doute bien moins avancée que la nôtre, nous pouvons nous permettre de temporiser vingt quatre à quarante huit heures, le temps de nous faire porter disparu par le SGC et qu'on nous envoie des renforts et puis s'ils viennent dans un coin sans témoin, nous aurons nous aussi les coudées franches pour leur casser les dents."

Arme enroulée dans un bandana, elle la passa à qui en voulait (sauf le jaffa évidemment) avec même un petit soupir de soulagement. Elle détestait les armes même si elle reconnaissait leur utilité, surtout dans des moments comme celui ci.
Pour sa part, elle avait déjà repris son analyseur de flux et passait en balayage plus fin pour essayer de localiser une zone beaucoup plus réduite pour es recherches, dans le but de trouver un accès vers les zones intéressantes.

Serguei intervint alors et ce qu'il révéla porta un coup d'arrêt à la solution de fuite, il fallait disparaître et de suite, si possible avec leur ami.


"Si on pouvait l'embarquer avec nous ce serait une bonne idée oui! Mais faudrait bien veiller à ce que tout ce qui peut émettre soit éteint ou pulvérisé et le plus vite possible. Enfin, bon, ça c'est votre domaine à vous, moi je m'en retourne à mon scanner et je vous emprunte notre tatoué si vous en avez pas besoin."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara'c

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 21/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: ? / 125
Age du personnage: 23 ans (apparence) / 54 ans (jaffa)

MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Mar 5 Avr - 16:33

Le jaffa, qui après avoir fait le tour du propriétaire, était allé se calmé les nerfs en méditant, fut sortit de sa concentration par Mathilde qui lui demandait des informations sur le palais de Moloch, il se pouvait qu’il y ait aussi des similitudes sur son aménagement intérieur alors Tara’c répondit d’une voix posée :

« La disposition des salles ressemble beaucoup à ce que je connais du faux dieu Moloch mais les escaliers ou les anneaux de transport pour accéder au niveau inférieur de l’édifice n’existent pas dans celui-ci »

Pas de quoi faire avancer les recherches, pourtant il fronça quelques secondes les sourcils en regardant autour de lui avant de poursuivre :

« Il n’y a pas ce jardin dans le palais de Moloch mais c’est une sorte d’esplanade avec ses trophées et il y a des anneaux de transport pratiquement au même endroit que ce bassin »

Le Jaffa montrait du regard le contenant d’eau croupi comme ci cela venait de faire tilt, arquant un sourcil, il s’en approcha et s’allongea au bord puis il plongea le bras dedans pour tâter le fond… La petite trempette fut de courte durée, l’avant bras recouvert de vase et l’odeur allant bien avec, il dit en regardant la scientifique :

« Le contour du fond semble identique à celui des anneaux quand ils sont inactifs ! »

Sans un mot de plus, il se dirigea vers le mur le plus proche et le palpa en écartant les végétaux au fur et à mesure de ses recherches, pour lui il y avait forcement un panneau de commande dissimulé. Il tomba dessus un peu par hasard quand une pierre bougea légèrement en la palpant délicatement comme un Jaffa savait le faire, bref un côté semblait vouloir venir alors que son opposé restait bloqué comme attaché par un axe vertical. L’ouverture enclencha un mécanisme et le bassin se vida par le fond, ne laissant que la vase et autres petits débris végétaux mais la joie (pas très expressive de Tara’c) fut de courte durée puisque il s’agissait de composer un code inconnu, encore du boulot pour Mathilde, si cette dernière demandait les codes que son pote le tatoué connaissait, il se ferait un plaisir de les lui donner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Mar 5 Avr - 20:16

Le leader de SG6 faisait preuve d’ouverture ou de faiblesse en se ralliant à la majorité, tout dépendait qui voyait ça, en tout cas son équipe était plutôt contente de ce choix alors qu’un Hartman l’aurait crucifié sur place en ne lui laissant même pas le temps de faire son chemin de croix !

La découverte de ce site ne se faisait pas dans les meilleures conditions mais au moins ils n’allaient pas mourir en vain à moins que Mathilde, à peine sous pression du fait que les assassins étaient encore sur leur dos, puisse trouver le bon code car ceux que Tara’c lui avait donné ne fonctionnaient pas, il y avait beaucoup de possibilités et trop peu de temps.

Si Sergueï était retourné surveiller ce qu’il se passait dans la rue, il pourrait voir les renforts arrivés sous la forme d’un camion militaire d’où sortaient des soldats et dont l’officier alla papoter avec l’homme qui avait coursé l’équipe. Quelques secondes plus tard, l’ordre fut donné de former des groupes de quatre afin de fouiller dans différentes directions, y compris dans le vieil édifice… Pas de chance, l’armée semblait être de mèche ou alors se faire mener en bateau !

Et une pression supplémentaire sur les frêles épaules de la scientifique qui en était déjà à de nombreuses tentatives infructueuses, finalement, la chance n’avait pas complètement changé de camp et enfin les anneaux se déclenchèrent, Mathilde avait intérêt à se souvenir de la combinaison car il allait falloir les réactiver pour cette fois pouvoir embarquer, soit tout le monde y allait sans savoir sur quoi ils allaient tomber, soit l’équipe tentait d’expliquer qu’ils n’étaient pas des terroristes si on leur en laissait le temps.

Après la première désactivation, l’eau était revenue dans le bassin et la pierre murale avait reprit sa place pour ne plus rien laisser paraître, surtout avec l’aide des plantes grimpantes qui masquait le mur, au moins si SG6 décidait de prendre cet ascenseur spécial, leurs poursuivants n’auraient pas d’indices.

(hrp : encore un choix à prendre comme j'aime la démocratie participative de votre équipe^^ )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Daving
Militaire
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 25

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Adjudant / 281
Age du personnage: 26 ans

MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Lun 18 Avr - 17:25

La nouvelle idée de Luc était à nouveau contestée, il devait passer pour un drôle de chef aux yeux de ses coéquipiers mais le suisse connaissait son grand défaut en tant que chef d'équipe, c'était trouver des plans alors qu'il n'y avait pas d'action alors que sous les tires ennemis, les idées fusaient, ses plans n'étaient pas foireux même s'il ne pouvait pas voir l'imprévue mais il avait toujours réussit à ramener son équipe en un seul morceau quoique une fois.

Son idée avait déplu toute son équipe mais la découverte d'anneaux de transport allait changer la donne et cette fois pas la peine de demander si c'était une bonne idée de prendre les anneaux, car vu les indications de Sergueï au sujet d'un rassemblement de leur poursuivant à l'extérieur, tout portait à indiquer qu'ils les avaient repéré. Et la seul sorti de secours était l’ascenseur Goa'uld.


" Ok, Mathilde remettez ce machin en route on va aller voir se qu'il y a là-bas, dès qu'on débarque vous me trouver un moyen d'empêcher nos amis de nous suivre et en évitant de tous casser. Avec ce qu'a vu Sergueï, on est pas près de sortir par la grande porte. "

Luc prit le pistolet de Mathilde et rejoignit les anneaux tout en faisant signe à Sergueï de les rejoindre. C'était le seul moyen de fuite et aussi éviter de mourir. Pour Luc c'était la première fois qu'il espérait que la technologie Goa'uld fonctionne et que cela ait une bonne durée de vie. Il l'avait bien sure vu en fonction quelques instants plus tôt mais cela pouvait très bien foirer la deuxième fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Mar 19 Avr - 21:51

Leurs efforts finirent par payer, la fontaine était leur porte de sortie et leur ticket d'entrée par la même occasion. Porte de sortie pour éviter les zigotos qui étaient collés à leurs semelles comme un vieux chewing-gum et porte d'entrée pour le temple de Moloch. Au moins le jaffa s'était rendu utile et maintenant c'était à elle de montrer de quoi elle était capable. Ce fut pénible car elle manquait de matériel, mais rien n'était insurmontable car à cœur vaillant, rien d'impossible, il fallait juste mémoriser chaque étape du processus de bypass et prier que tout fonctionne à la fin car quelques milliers d'années sans utilisation abandonné aux affres du passage du temps, les meilleurs outils et composants avaient tendance à tomber en panne. Cela devenait d'autant plus urgent que des militaires en vadrouille avaient décidé de venir jeter un œil par ici, c'était peu étonnant mais on pouvait en toute logique se poser la question de leur allégeance réelle et puis Tsahal n'était pas réputée pour respecter les étrangers surtout français, même des diplomates protégés par l'inviolable immunité avaient été maltraités pour des clopinettes alors que dans leur cas, il y avait eu des coups de feu et des morts... L'équipe avait donc une fenêtre de fuite des plus réduites. Aaaaah les joies de travailler sous la pression, rien de tel qu'une mort certaine pour vous motiver!
Devant les évènements s'enchaînant de façon pas très en faveur de l'équipe SG, Luc s'était rallié à l'avis général, passer par les anneaux pour mettre les voiles. Anneaux qui répondirent finalement aux silencieuses suppliques de la physicienne, les cristaux s'illuminant à nouveau.


"YATTA!... Hmmm... Je voulais dire, les anneaux de transport sont opérationnels. Mais on ferait mieux de ne pas traîner je ne sais pas si le circuit tiendra pour un second voyage si tant est que nos chers amis sachent s'en servir. Mais ne vous en faites pas, je saboterai le dispositif d'arrivée, là c'est impossible, pas de matériel pour ça et pas le temps."

Ca c'est sûr que personne n'avait envie de trainasser dans le coin avec toute une petite armée de gars qui en voulaient à leur couenne! Surtout le jaffa qui savait qu'il finirait en petites lamelles sous le microscopes de scientifiques peu scrupuleux. En route vers l'inconnu donc! Le système était enclenché, elle alla se mettre en position, prenant dans sa main droite son capteur de flux, et dans la gauche son spray lacrymogène, plus pour se rassurer qu'autre chose, parce qu'après tout ce temps, il ne devait pas y avoir grand chose de sensible à la mixture irritante dans les ruines. Elle aurait donné beaucoup pour un zat...

"Une idée de l'endroit où nous allons atterrir?"

La question était posée un peu tardivement, Mathilde aurait sûrement sa réponse via ses nerfs optiques avant que Tara'C ait pu articuler la moindre syllabe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   Jeu 21 Avr - 17:40

Après avoir écouté les instructions du leader, Sergueï retourna à l'entrée du batiment pour observer la situation. Un camion militaire était arrivé et des soldats débarquaient dans la rue. Décidement, personne n'était de leur coté dans ce pays. Même les militaires semblaient à la botte de ces mystérieux hommes qui suivaient SG6 depuis leur arrivée en Israel.

Il ne fallait plus tarder. A l'exterieur, celui qui semblait être le chef avait donné ses ordres et des petits groupes se formaient pour chercher les membres de l'équipe SG.

"Les renforts arrivent! Il faut vite partir d'ici!"

Sergueï revint vers les autres et put voir Mathilde trouver la combinaison pour activer les anneaux de transports. C'était la première fois que Sergueï voyait ces anneaux en fonctionnement et à vrai dire, cela ne l'inspirait pas trop de rentrer là dedans, surtout si personne ne savait où ils allaient attérir.
Mais bon, l'équipe n'avait pas tellement le choix et la scientifique activa de nouveau le panneau et l'équipe se dépécha de rentrer dans la zone de téléportation. Sergueï était sur le pied de guerre et s'attendait à tout de l'autre coté.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission 080 - SG6   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission 080 - SG6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Reste du monde :: Reste du monde terrien-
Sauter vers: