La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La nuit est longue avant l’aube... [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: La nuit est longue avant l’aube... [libre]   Ven 4 Nov - 0:01

Rakel & Jeff

Quand on a du talent, on se doit d’en tirer profit.


Je n'étais pas tout à fait convaincue par la réponse de Jeff, du moins pas par toute sa réponse, je comprenais que sa ressemblance avec Mathieu était un fardeau, surtout en sachant à quel point Dante était détesté ici, mais je n'étais absolument pas livrée avec cette ressemblance. Légèrement moins en colère, je continuais à observer Jeff en coin, même si l'idée de simplement ne plus nous voir m'avait sérieusement vexée, comme qui c'était sans doute facile de se débarrasser de moi. Je faisais claquer ma langue, réflexe que j'avais depuis toute petite lorsque quelque chose me contrariait.


"Je ne fais pas partie d'un paquage, tu peux très bien ressembler à Dante sans avoir à me protéger et à me supporter, je ne vois pas en quoi tu te sens obligé de jouer les gardes du corps, je l'ai dis des centaines de fois à ton frère, j'ai vécu plus de 20 ans sans avoir de bodyguard. Et va pas me dire que c'est pour respecter les volontés de Mathieu, sans déconner, tu vas pas me dire que tu respecte tout ce qu'on te demande, y compris lorsqu'il s'agit d'une mec que tu ne connais même pas. Ne cherche pas d'excuse.
Et soyons clair, le jour où je ne supporterais plus, une chose au final si futile, je quitterais le SGC, se sera juste que cette base aura finit par avoir ma raison, je reprendrais une activité plus "calme" personnellement, voler me manque, la vie normale aussi, tout semble mille fois plus compliqué ici, en acceptant ce poste là, j'ai perdu beaucoup. En faite c'était ce que je croyais, mais je crois que c'est en bossant ici que j'ai le plus gagné, et en même temps le plus perdu. Pour l'instant, je pense que ça vaut le coup, mais ça ne durera pas, on ne peut pas avoir de vie ici."


Ce n'était pas être défaitiste , mais juste réaliste, je ne me voyais pas passer ma vie ici, d'ailleurs j'étais persuadée que ce n'était même pas possible, il y avait de quoi devenir fou à bosser ici. Il n'y avait qu'à voir à quel point j'avais changé en si peu de temps, physiquement et surtout mentalement.

"Et oui ça ne dérape pas pour rien, mais c'est en moi, il y a des choses que l'on ne peut pas changer, je ne vais pas devenir sociale en un claquement de doigts. On est toujours déçu lorsque l'on fait des efforts, ça ne vaut pas le coup."

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: La nuit est longue avant l’aube... [libre]   Ven 4 Nov - 2:04

L'écoutant, mais manquant à plusieurs reprise de l'interrompre, ce dont il se garda sachant très bien qu'elle prendrait la mouche sinon, Jean François attendit son heure pour lui répondre. Elle l'exaspérait à vouloir se mettre hors jeu et à vouloir faire la dure. Bon, il comprenait que l'on puisse ne pas apprécier d'avoir un "grand frère" quand on avait passé sa vie à faire ses preuves auprès de ses supérieurs et il se doutait qu'elle avait dû faire de même avec sa famille. Et maintenant elle ne pouvait pas supporter d'avoir une sorte de protecteur, vu comme un aveu de faiblesse.

"Rakel, si je suis là, maintenant, c'est pas pour faire plaisir à un inconnu, c'est pas non plus pour te faire rouspéter sur le fait que tu n'as pas besoin que l'on te protège, bien que j'aime bien quand tu râles sur ce point. Je suis là parce que JE le veux. Pourquoi? Bah, je sais pas vraiment. Si tu crois que je me prends la tête avec tout ce qui me fait bouger... C'est toi, c'est moi, que veux tu que je te dise? Faudra t'y faire et de mon côté je lèverai le pied. Je ne te collerai pas aux fesses, je n'étranglerai pas toute personne s'approchant à moins de dix mètres et je ne te tendrais pas d'embuscade dans ton bar... Enfin ça c'était quand même assez marrant donc peut être que... Allez, promis je ferai un effort."

On souffle un bon coup, on inspire profondément, on évacue le stress, et hop, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

"Tant que tu considères pas que ce programme c'est ta vie, tout va bien. j'en ai déjà vu quelques uns confondre la vie et leur job. Si t'en a raz la casquette, adios le Massif Central! Là où je te suis pas c'est sur ta vision des efforts. C'est quoi cette histoire? Je sais bien que tu vas pas devenir un bisounours demain en te réveillant. Ca prend du temps et c'est souvent pénible, mais au final ça vaut le coup. Accorde toi du temps déjà. Et laisse toi du champ... Enfin, c'est juste un conseil amical, tu en feras ce que tu voudras. Mais fais moi plaisir, arrête de bouder. Tu es bien plus jolie quand tu souris... Quoique ta moue boudeuse est pas mal non plus mais ça me donne envie de te consoler et à force je vais finir avec ton assiette sur la tête vu que tu ne supportes pas ça."


D'un geste de la main il l'invita à lui parler. Jeff ne ménageait pas ses efforts pour faire en sorte que cela se passe bien. A force il rentrerait épuisé. Il commençait à se demander non sans une petite dérision s'il n'allait pas appeler un taxi pour le retour.

"Tiens changeons de sujet. Tu m'as dit que voler te manquais, tu faisais quoi? Vol à voile? Planeur? Avion à moteur? Tu soudoyais un pilote ou le prenais en otage pour faire un tour en chasseur? A part les sauts en parachute et parapente, j'ai testé le basejump avec ces drôles de combi, les wingsuits. Ca dépote niveau sensations."

Désamorçage de situation et tentative de repartir du bon pied. Après tout la nuit n'était pas finie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: La nuit est longue avant l’aube... [libre]   Sam 5 Nov - 0:19

Rakel & Jeff

Quand on a du talent, on se doit d’en tirer profit.


Je n'étais pas du genre à discuter de longues heures, je me sentais d'ailleurs assez mal à l'aise à cet instant, mais ce n'était pas la peine de tenter de me casser en claquant la porte, même si je le voulais, je n'allais pas fuir en courant, même si j'avais de l'endurance, il me faudrait un sacré moment pour rejoindre le SGC, et Jeff me rattraperait sans doute pour me mettre une fessée. Même si cette perspective n'était pas désagréable, je n'avais pas spécialement envie de me taper une course poursuite, je crois que je n'aurais pas la force physique, pour une fois je crois que j'avais réellement besoin de dormir.

"Nan mais sans dec c'est flippant, la prochaine fois si tu veux te faire une sortie, ya qu'à demander, en ce moment, je suis plutôt contente de quitter le SGC. Je ne veux pas dire que ça me gêne que tu sois là mais ... Mais ça me fait bizarre, je crois que j'ai encore du mal à me dire que MickaËlla et Matt ne font plus partie de SG3, que l'équipe la plus ancienne du SGC à finalement elle aussi craquée. Il y a eu beaucoup de changement en peu de temps, beaucoup de choc, peut être trop. Même en étant bien entrainé, on a tendance à vivre dans nos habitudes ici, assez étrange quand on y pense, mais c'est devenu notre normalité."

J'avais pris un coup en quelques temps, sans doute qu'une visite chez un psy me ferait du bien, mais j'évitais toujours autant les médecins, et surtout je n'avais pas la moindre confiance en ces gens là, il faut dire que ce n'était pas simple après tout ce qui c'était passé ici. Mon boulot n'était pas réellement ma vie, disons juste qu'à présent, je n'avais pas grand chose d'autre qui comptait. Au final, l'armée était peut être ma vie, le SGC moins, particulièrement depuis que SG3 avait changé, depuis que Mathieu ne hantait plus les couloirs en ciment de la base. J'eus un petit sourire, moi devenir un bisounours? Si ça arrivait les poules auraient probablement des dents.

"Devenir un bisounours ça serait presque une torture pour moi, soit un peu humain non mais."

Je commençais sincèrement à croire que Jeff avait un étrange de pouvoir, rare étaient les personnes capables de me rendre le sourire, et encore plus à pouvoir me faire la moral sans se manger un coup de poing dans le nez. Finalement changer de discussion était sans doute la meilleure chose à faire, je crois que parler de mon premier amour était sans doute l'une des rares choses capable de me rendre le sourire de façon relativement durable. Je tirais une petite grimace avant de protester.

"Non mais tu crois quoi, c'est moi le maître des airs, pas besoin de soudoyer qui que se soit, c'est moi qui dompte le Rafale et j'espère bien me retrouver sur les premiers vol du Dassault nEUROn, du moins si le SGC me permet assez de temps libre pour. Chacun son petit plaisir, et pour moi il n' a rien de mieux de s'envoyer en l'air."

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: La nuit est longue avant l’aube... [libre]   Lun 7 Nov - 8:01

Non sans sourire, le grand gaillard écouta sa demie portion de compagne de table, rassuré et satisfait qu'elle ne veuille pas poursuivre sur le terrain douloureux ou pire qu'elle décide de prendre la clef des champs. Peu à peu elle se détendait et finalement lui aussi.
Réfléchissant à ce qui lui était arrivé depuis quelques semaines, il était vrai qu'elle en avait vu des vertes et des pas mûres. Logique qu'à la longue ça finisse par faire craquer les gens, même aguerris à ce genre de mauvaises blagues de la vie. Sachant ce que c'était il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir de démarrer au quart de tour, faire la tête et chercher le plus possible à ne pas croiser les gens, ne pas se lier avec eux... Surtout lui d'ailleurs.
Dommage qu'elle ne veuille pas, Jeff la trouverait a-do-ra-ble en tenue de bisounours, avec la tête qu'elle paierait dans son costume il pourrait en rire jusqu'à la fin de ses jours chaque fois qu'il y repenserait!

Il ne la pensait pas aussi passionnée par ce hobby et n'en sourit que davantage avant de mourir étouffé quand il eut la malheureuse idée de boire une gorgée d'eau juste quand elle conclut sa petite explication, recrachant à moitié son eau dans le verre, le reste passant dans la trachée et les sinus... Voilà le commando de marine toussant et se tapant la poitrine pour se débarrasser de la flotte qui avait pris le mauvais chemin. Sa superbe en avait pris un coup. Les yeux larmoyants, la voix un peu roque et tâchant de conserver quelques lambeaux de dignité il se détourna pour se moucher.


"La prochaine fois, évite de me lâcher une telle énormité alors que je suis en train de boire..."

Etait il écarlate jusqu'aux oreilles parce qu'elle avait dit cela ou bien parce qu'il avait manqué de se noyer dans une verre d'eau? Sans doute qu'il ne révèlerait rien, même sous la torture. S'éclaircissant la gorge et se redressant un peu, Jean François parla d'une voix un brin enrouée mais ne faisant comme si de rien était, se recomposant une expression sereine et détendue.

"Ok, donc tu es bien une fille de l'air. Personnellement je préfère le plancher des vaches ou la flotte. Au moins, si tu te rates tu finis pas bêtement dans un trou en forme d'andouille qui a oublié le principe premier de la physique." Petit grimace moqueuse, sans doute une petite revanche pour l'embuscade qu'elle lui avait posé. "Ca te dirai un de ces quatre de venir faire du rafting ou de la plongée? Ahhh la plongée... C'est tellement... Ca t'en met plein les yeux, c'est calme, mais en même temps très physique et puis tu voles en quelques sorte, enfin, tu flottes oui..."

S'en suivit une petit kyrielles d'anecdotes sur des parties de pêches sous-marines avec des surprises aussi agréables qu'une murène mal embouchée d'avoir été dérangée par deux zozos sans cervelle qui avaient vu un truc bouger dans un trou et pensaient "langouste" la fois où ses potes lui avaient par surprise accroché un petit poulpe sur le masque et qu'il avait fallu le ramener à la surface parce que le céphalopode était en train de l'étouffer et lui bouffer son masque, le tête à tête avec un requin gris qui squattait l'épave qu'ils voulaient visiter et leur record mondial de natation dans les secondes qui suivirent en priant qu'un petit fusil harpon soit suffisant pour faire fuir le squale. Autant l'un des frangin était du genre muet sur son passé, autant lui était prolixe et semblait même heureux de partager ses souvenirs quand bien même certains tournaient à l'autodérision et fleuraient bon parfois la sardine qui bloqua le port de Marseille.

Finalement on leur apporta leur repas juste quand il concluait sur une de ses grandes aventures aquatiques de pêche au homard avec des cubains, juste quand la serveuse arrivait... A croire qu'il chronométrait le bougre!

"... Et donc, nous avons finis avec Bernard par manger ces homards grillés avec nos nouveaux meilleurs amis. Des gars super sympas qui m'ont dit de revenir n'importe quand. La nuit, le sable, le feu de bois, et la musique cubaine. Lendemain un peu brumeux, mais la nuit valait le détour."

A la façon dont il finit sa phrase et son sourire un brin énigmatique, on pouvait penser que cela ne s'appliquait pas forcément qu'à cette nuit là, mais peut être à celle qui avançait. A moins qu'il pensait totalement autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: La nuit est longue avant l’aube... [libre]   Lun 7 Nov - 22:02

Rakel & Jeff

Quand on a du talent, on se doit d’en tirer profit.


Au final, cette soirée me servirait sans doute à oublier un peu mes problèmes, comme Jeff ne cessait de m'encourager à le faire, même si ce n'était pas si simple que ça. Baisser ma gardait semblait presque relever de l'impossible avec moi. De nature méfiante et paranoïaque, je n'aimais pas spécialement partager des anecdotes sur ma vie, il faut dire que pendant des années, c'était plutôt dans le silence que je m'étais murée, difficile de chasser des habitudes encrée depuis des années. Ne faire confiance à personne ou presque, se méfier de tout et de tout le monde, une enfance pareille laisse toujours des traces, j'en étais l'exemple flagrant. Cependant j'arrivais à me détendre en sa présence, tout comme en celle de son frère, les rares personnes avec qui j'arrivais encore à être naturelle, même si ce n'était pas toujours un peu difficile. Si j'avais peut être été un bisounours durant ma plus tendre enfance, c'était il y a bien longtemps, une période révolue et oubliée. La réaction de Jeff me fit sourire après ma petite conclusion, dans l'armée de l'air, la plus part de mes collègues était parfaitement d'accord avec moi dans tous les sens du terme, et ça n'aurait choqué personne, à le voir ainsi manquer de s'étouffer je ne pouvais que difficilement me retenir de rire.

"Un marine noyé dans un verre d'eau, tu dois bien admettre que je suis la meilleure. Et puis il faudrait vraiment que je t’emmène faire un tour, tu verras qu'il ne s'agit pas là d'une énormité, juste d'une évidence."

Je lui envoyais un sourire aguicheur, sans doute pour le provoquer un petit peu plus vis à vis de ce qui venait de se passer, ah double sens quand tu nous tiens. Quand j'avais trouvé ma proie, j'étais la reine de la provocation, et le plus souvent ce petit jeu se jouait à l’issue de la gente masculine qui ne pouvait que subir mes provocation, Mathieu, Matt et Jeff étaient sans doute mes cibles favorites. Après tout il n'était pas question de jouer à ce petit jeu là devant n'importe qui, avec les saintes nitouches qui peuplaient le SGC, beaucoup auraient crié à harcèlement sexuel voir même au viol. Face à la petite attaque de Jeff, je me contentais d'hausser les épaules de bonne humeur, rien ne pouvait m'atteindre lorsque je pilotais, autant je n'étais pas doué pour les relations avec les autres, la diplomatie et gérer les crises, autant ça c'était ma vraie nature, il ne me manquait que les ailes, alors j'empruntais celle de mes mirages.

"Ca n'arrive qu'au mauvais ça..."

L'eau par contre, c'était moins mon domaine, oh j'aimais beaucoup nager, en surface, ou du moins pas trop loin d'une source d'air, l'idée de finir étouffée me foutait clairement la trouille mais hors de question d'avouer une de mes faiblesses, et le fait que Jeff commence son petit récit sur ses parties de pêche me laissais du temps pour réussir à accepter en gardant un air tout à fait détendu, après tout j'avais confiance en lui, ça irait sans doute très bien, même si l'idée d'un saut en parachute ou à l’élastique serait sans doute une perspective qui me détendrait plus que la proximité avec l'élément liquide. Le marine et la pilote, deux mondes totalement opposés, pour deux personnalités tout autant opposées. On ne pouvait pas dire que les histoires de Jeff était particulièrement rassurante pour quelqu'un qui ne connaissait la mer que par ses vacances sur la côte atlantique avec sa famille, mais il n'était pas question de se défiler, de toute façon ça resterait toujours moins difficile que de passer la porte des étoiles, d'affronter des goa'ulds, et autres créatures extraterrestre. Encore une fois, la différence entre Mathieu et Jean-François était flagrante, autant je ne savais rien de la vie de mon chevalier, autant mon équipier aimait à partager son passé avec moi et c'était assez plaisant. Le sourire aux lèvres, je l'écoutais simplement parler. Ici pas de secret d'état, pas de dossier, juste deux jeunes gens en train de discuter tranquillement. Je commençais sérieusement à croire que j'arriverais à trouver ma place dans une existence simple et normale, même si sans le projet porte des étoiles, je m'ennuierais sans doute, mais je me remettais en question. Je savais que je vivrais encore pas mal de temps dans le massif central, une maison à part me permettrait sans doute de revoir des vieux amis dont je n'avais des nouvelles que part quelques mails. Un jour, pour l'instant j'avais encore trop à faire, il fallait que je retrouve mon niveau au combat, et mon attitude de leader, ensuite, j'envisagerais peut être de me détacher de la base, ne serait ce que de temps à autre.

"Arrête, ça me fait penser aux vacances dont je rêve depuis plusieurs mois, la plage, le soleil, un pays chaud, loin de ce froid qui s'installe, et juste des bons moments loin des soucis. Faudrait que j'en profite tant que c'est calme dans le coin, mais le problème ici, c'est qu'on sait jamais quand ils vont nous foutre dans de sale draps pour résoudre je ne sais quel problème, les rares fois où je me suis éloignée, ça a été la cata, particulièrement avec Hégémonie, même si maintenant ils vont sans doute plus se méfier de nous. Quoi qu'il en soit il faut bien que je profite de mes jours de vacances, si ça continu ça sera des années que je devrais prendre pour les écouler. En tout cas je suis partante pour la petite partie de plongée, si tu acceptes un petit tour en avion."

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: La nuit est longue avant l’aube... [libre]   Mar 8 Nov - 2:16

Non sans un petit sourire aguicheur à la demoiselle qui venait de les servir et qui les laissa en rougissant à son petit clin d'oeil, le joli cœur commença à découper sa viande tout en écoutant Rakel. Il avait ce sourire franc et communicatif de ce lui est simplement content de passer un bon moment avec quelqu'un qu'il apprécie, qui plus est autour d'une bonne table. Il opina du chef en se jurant secrètement de se venger pour le coup bas qu'elle lui avait balancé.

"Tant qu'il s'agit de s'envoyer en l'air dans un avion ça me va!" Jean François e fige comme frappé par la foudre, passe à l'écarlate et agite les mains en signe de dénégation. Panique à bord, il veut dire quelque chose, bafouille, respire un grand coup et se lance à nouveau avec plus de succès cette fois. "Euh... Non, je voulais dire, AVEC un avion, pas dans! Donc, on va reprendre depuis le début. Tant que que l'on parle juste d'un petit tour en avion et de pirouettes, ok, j'en suis. Au pire je te vomirai ma gaufre sur le casque."

Alors qu'il avait quand même balancé quelques petites grivoiseries avant qu'ils arrivent au restaurant, il était maintenant bien plus facile à déstabiliser sur ce terrain, chose assez curieuse. Il donnait l'impression d'être un chat qui essayait désespérément de retomber sur ses pattes alors que le sol se rapprochait à grande vitesse et se disait qu'il allait finir en décalcomanie féline sur un trottoir.

"Quand j'aurai mes jours de perm' l'on pourra faire en sorte de se faire une belle virée. Doit y avoir moyen de concilier les îles, le sable chaud, les coquillages et les vahiné avec quelques balades à bord d'un coucou. Au pire on s'enfuit sur une planète et on vole un planeur de la mort. Sont bien gentils à la base avec leur tintouin sur le fait e protéger le monde, toussa, toussa, mais je ne suis pas un robot qu'on range dans la housse après chaque missions et je compte pas le devenir. Et pas question que je les laisse achever leur besogne sur toi. T'as pas remarqué? Tu grinces quand tu marches à force... Tu verras, après mon traitement de choc à base de loisirs, bon temps, bonne bouffe et activités non professionnelles, personne ne te reconnaîtra! Enfin, façon de parler bien sûr!
Je suis certain que tu adorerais la pêche sous marine dans les coins que je connais. Ok, ça demande quelques heures d'avions, mais après... Welcome on cloud nine! Diner sous les étoiles, sur la plage près de son bungalow. Petite balade nocturne et... Et, un gros dodo parce que la journée nous aurait épuisé!"

Sauvé par un bon gros morceau de viande enfourné avant de lâcher une autre énormité tout juste rattrapée. Oui, oui, Jeff, fais donc tes mimiques pour faire comprendre que la viande est excellente et par la même occasion divertir l'attention de Rakel pour qu'elle ne retienne pas tes maladresses. De pire en pire... Le costume de Don Juan un brin matamore du début de soirée s'effilochait finalement assez facilement, d'autant plus que la jeune femme y avait balancé de joyeux coup e ciseaux, parfois intentionnellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: La nuit est longue avant l’aube... [libre]   Mar 8 Nov - 4:21

Rakel & Jeff

Quand on a du talent, on se doit d’en tirer profit.


La réponse de Jeff me tira un sourire satisfait, le jeune homme semblait avoir laissé son rôle de prédateur pour celui de proie, et sérieusement, cette situation me convenait bien plus. A présent ce n'était plus à lui de lancer les pique, mais de les subir, et à vrai dire, il s'enfonçait lui même sous mon regard amusé, et croyez moi, je n'étais pas prête à l'aider pour se sortir de cette situation. Autant j'avais l'air d'une ado coincée à la Bella dans Twilight, autant dire pitoyable, auprès de Mathieu, pour des raisons assez compréhensible vis à vis de notre histoire, autant ce soir, j'étais une vraie femme qui n'hésitait pas une seule seconde à mettre l'homme devant moi mal à l'aise à force de regard et de paroles. D'ailleurs je comptais bien retomber sur ses paroles.

"Oh ça me va aussi, il faudra juste trouver un autre pilote, mais ça, ça ne manque pas dans mes connaissances."

Le sourire jusqu'aux oreilles, j'observais juste Jean-François qui tentait de se sortir de la situation dans laquelle il s'était lui même fourré. Une fois que je décidais qu'il avait assez galéré, je repris légèrement plus sérieusement, sans pour autant oublier de lancer une nouvelle pique.

"Enfin sans vouloir casser tes fantasmes, on commencera par le petit Grob, un biplace, c'est sur ça qu'on apprend à voler, rien à voir avec un mirage mais pour la voltige, c'est plutôt sympa. Tu pourras même prendre les commandes, j'aime vivre dangereusement, mais ça tu l'as sans doute compris depuis longtemps."

Étrangement, j'étais réellement confiante en avion, et je n'aurais pas peur une seule seconde de laisser n'importe qui tenter l'expérience, je ne doutais pas une seule seconde ne plus contrôler la situation, et ça ça me faisait plaisir. Après des mois de doute et de remise en question c'était sans doute de ça que j'avais besoin, ça et mettre mal à l'aise un joli garçon. La promesse d'un séjour sympa, de vacances, et pourquoi pas de se faire un peu plaisir, juste plaisir, je n'avais pas réellement envie de rencontrer quelqu'un pour me marier, avoir des gosses, et ce genre de conneries, particulièrement parce que mon histoire avec Matt avait été difficile, et parce que j'aimais une certaine personne plus que je ne me l'avouais à moi même, mais l'idée de flirter avec de beau haïtiens musclés me plaisait pas mal. Jouer à un jeu sans conséquence entre adulte majeur, vacciné et parfaitement consentant, quoi qu'en soit c'était plus ou moins ce que l'on était en train de faire, en cherchant mutuellement à se déstabiliser. J'attrapais une frite du bout des doigts, observant Jeff avec le même sourire amusé.

"Tu crois quoi, il en faut beaucoup pour m'épuiser, même avec ton programme de remise en force, je doute que tu arrive à m'achever, mais qu'importe, sur ton île il y aura bien des beaux mâles pour m'occuper un peu quand tu roupilleras. Non parce que je ne veux pas te vexer mais les vahiné c'est pas trop mon truc, je les aimes plus virils."

Je croquais à mon tour un morceau de viande, essayant de repousser la petite voix qui me demandait se que je faisais, mes défenses étaient baissées, je m'amusais simplement et appréciait la compagnie de Jeff, sans doute un peu trop... Mais qu'importe je n'accepterais aucune remarque pas même celle de ma conscience, je continuais à jouer le jeu, on verrait bien si l'un de nous finirait gagnant. Ou pas. En tout cas j'appréciais de mener la danse quand il s'agissait de mettre le beau militaire mal à l'aise.

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: La nuit est longue avant l’aube... [libre]   Mer 9 Nov - 1:57

Confortée dans sa position d'alpha, Rakel en rajouta une couche niveau grivoiserie. Jeff en éclata de rire et l'écouta quand elle expliqua le programme des réjouissances aériennes. Cela pourrait être intéressant de tester une nouvelle façon de prendre son boost d'adrénaline et il acquiesça, affichant un enthousiasme bon enfant. Il n'était jamais le denier pour l'action, quelle qu'elle soit. Si en plus cela se conjuguait avec du bon temps et la proximité de sa protégée...
Et pour finir elle lui resservit une bonne dose de vanne salace pour bien appuyer sur ses gaffes et hésitations. Il repartit d'un rire franc tout en se passant la main sur le visage.


"C'est bon, drapeau blanc! Je m'avoue vaincu. T'es vraiment sans pitié toi... Tu sais que c'est pas comme ça que tu vas attraper du mâle. Enfin, un qui aura le courage d'approcher et ensuite qui passe l'inspection de sécurité." Petit rictus moqueur. "Et surtout ils fuiront quand je leur livrerai quelques petites anecdotes sur l'adorable petite Rakel. Nan mais franchement... Tu ferais rougir un chauffeur poids lourd avec tes allusions!"

Il ne put réprimer le rire plus longtemps. De toute évidence, le soldat se sentait à l'aise avec la jeune femme, assez en tout cas pour ne pas donner l'impression d'avoir de barrière.

"Tu sais que si je devais prendre sérieusement le dixième de tes petites remarques, je me ferai du souci pour mon intégrité physique. Harcèlement! Harcèlement!" Index accusateur, regard faussement inquisiteur. Il jouait très bien le procureur d'opérette. "Alors, mademoiselle Peleonor, avez vous quelque chose à dire pour votre défense?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: La nuit est longue avant l’aube... [libre]   Mer 9 Nov - 2:28

Rakel & Jeff

Quand on a du talent, on se doit d’en tirer profit.


Se fut avec un plaisir non dissimulé que j'accueillis la démission de Jeff, il faut dire que c'était plutôt rare que je sois aussi à l'aise avec quelqu'un, la plus part du temps, j'étais plus calme et réserver, et généralement, toujours sur la défensive. Ca me changeait beaucoup, à vrai dire je me rendais compte que même avec Mathieu je n'avais pas une relation aussi complice avec qui je pouvais rire de tout et de rien.

"Tu crois quoi je sais parfaitement jouer la fille normale pour attirer les hommes, et après les inspections et blagues salaces ça permet de les dégager avant qu'ils deviennent trop encombrant. Mais quoi qu'il en soit je t'interdis de coller le qualificatif adorable à mon prénom. Là tu casse toute ma réputation, je ne te pardonnerais pas. Et puis que veux tu, ce n'est pas de ma faute si tu es une petite nature, c'est ça de grandir dans un monde de mecs. Et puis je te signale que c'est toi qui parle de t'envoyer en l'air dans un avion, alors ne va pas m'accuser de faire des allusions salaces, non mais. Et puis de toute façon, jouer la jeune fille pure et innocente ça me va pas trop, personne n'y croit."

Je riais moi aussi de bon coeur, continuant à grignoter des frites. Finalement ça avait du bon de se lâcher parfois, je passais une très bonne soirée, il y avait longtemps que je ne m'étais pas détendue de cette façon, à croire que son programme de remise en force commençait déjà et me faisait un bien fou.

"Harcèlement? Parce que tu crois un seul instant que tu serais crédible? Le grand marine harcelé par la pauvre petite Rakel. L'inverse est sans doute plus crédible. Et puis ne t'en fais pas, je ne suis pas du genre à violer les hommes, je les préfère lorsqu'ils sont consentant, bien plus agréable."

Glissant mon doigt dans la bouche tout en faisant style de chercher une excuse.

"Je suis innocente votre honneur, qui oserait en douter?"

Je ne pu retenir un rire, moi pure et innocente? Peut être qu'on y croirait le jour on l'on verrait un goa'uld danser la tectonique.

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: La nuit est longue avant l’aube... [libre]   Jeu 10 Nov - 4:41

Grand sourire, bonne humeur. La soirée était finalement un moment fabuleux. Cette pensée se voyait sur lui. Ils mangeaient tous les deux tout en parlant de tout et de rien. Jean François avait parlé de sa vie plus jeune, de son côté gentil cancre que ses instituteurs aimaient bien malgré ses résultats, de ses affectations et des amis qu'il y avait eu, de son "intervention" en Côte d'Ivoire, c'était comme ça qu'il avait appelé le moment où il avait failli perdre la vie et récolté plus de pruneaux qu'un agriculteur sur son exploitation. Il en parlait avec une fierté visible, il était fier d'avoir pu sauver cette jeune fille et de lui avoir permis de rentrer chez elle indemne.
L'évocation de ses parents était un peu sensible. Il en avait peu parlé, mais avec de l'émotion dans la voix. Elle savait déjà qu'ils étaient morts, mais au moins il ne cachait pas ce genre de choses.


Ce que Rakel pouvait surtout remarquer c'était sa façon de surtout se souvenir et conserver les bons souvenirs, de se focaliser sur le meilleur de ce que la vie lui offrait. Le tout emballé avec une gouaille assez unique. Le genre à vous faire vivre son histoire. A ne pas oublier pour animer une soirée, un peu moins nécessaire lors d'une revue militaire ou devant le gratin...

Le repas arrivait sur sa fin et Jeff ouvrit de grands yeux en regardant l'heure.

"Je crois qu'on va se faire remarquer... Faudrait pas tarder sinon on va se faire taper sur les doigts en plus de nous coller une autre étiquette. Si ça continue y aura plus assez de place pour en coller d'autres." Ricanement sarcastique, il se leva et alla voir le tenancier, lui parla un petit moment. Il revint finalement son petit sourire satisfait aux lèvres et lui fit signe de l'accompagner. "Allez, jeune fille, je vous ramène à la maison avant de me faire pourchasser par l'Armée pour désertion et kidnapping. Je vais réfléchir à ta proposition de m'envoyer en l'air en avion. Faut que je contacte d'abord mon assurance."

Lui donnant son casque, ils sortirent de l'établissement au grand soulagement du propriétaire qui pouvait finalement fermer. Le chemin du retour fut plus calme et quand ils arrivèrent devant la voiture de Rakel, l'aiguille affichait quatre heures du matin. Casque sous l'épaule, il lui fit un salut militaire parfait. Le ton de sa voix était bien moins protocolaire, un peu taquin, mais sincère.

"Major, j'ai passé une excellente soirée et je crois que nous pourrons travailler ensemble malgré votre caractère... disons... fort." Ah, ça c'était une belle démonstration de la maîtrise de l'euphémisme! "On se revoit tout à l'heure à la base où vous m'éviterez encore? Il ne faudrait pas trop changer nos habitudes, cela pourrait perturber nos chers amis. Faites attention sur la route, il y a des motards qui ne respectent jamais le code de la route."

Sourire effronté, il remit son casque, baissa la visière et après un démarrage canon, laissant une traînée de gomme sur la chaussée ainsi qu'un odeur de pneumatique brûlé, le soldat sur son étalon d'acier disparut dans un rugissement sonore, comme aspiré par la route, les échos de sa course parvenant à la jeune femme pendant un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: La nuit est longue avant l’aube... [libre]   Jeu 10 Nov - 22:58

Rakel & Jeff

Quand on a du talent, on se doit d’en tirer profit.


Étrangement, Jean-François avait la chance de voir une partie de moi que peu pouvait se venter de voir. Souriante, je prenais plaisir à discuter de tout et de rien, et à cet instant, mon collègue était sans doute la personne qui connaissait le plus de chose sur moi au SGC, même avec Matt je n'avais pas partagé tant de chose. Mon côté petite frappe, qui jouait les dures, alors que j'étais un poids plume, mes premiers cours de pilotage où j'avais fait péter des câbles à mon instructeur, les rares souvenirs que j'avais d'Afghanistan, là où j'avais eu enfin une vraie famille, et chose particulièrement exceptionnelle, de ma mère, et ça très peu de gens pouvaient s'en vanter. Nul besoin d'être un fin psychologue pour comprendre que la perte de ma mère et une éducation ultra strict par un père militaire avait causé énormément de dégât, peut être plus encore que la partie de ma vie dont je ne parlais pas, celle qui faisait qu'à 21 ans j'étais Major et chef d'équipe au SGC. Je lui en parlerais sans doute un jour, mais pas dans un endroit comme celui ci, j'avais déjà reçu l'ordre de ne pas parler de mon dossier top secret, aussi ce n'était pas pour me montrer bavarde là où n'importe qui pouvait nous entendre. En tout cas la fin du repas se terminait sur une touche plus sensible, plus personnelle, chose rare avec moi, je n'étais pas du genre à aimer partager quoi que se soit.

Une étiquette de plus ou de moins, ce n'était pas le genre de chose qui me dérangeait mais la fatigue commençait à se faire sentir même si lorsque je me rendis compte qu'il était réellement tard, je je fus même étonnée d'avoir tenu aussi longtemps sans lâcher le moindre signe de fatigue. D'ailleurs comme si la fatigue reprenais soudainement son dût, je me mis à bailler, Souriant sur la remarque, même si je doutais réellement que mon absence ai été remarqué.


"Il ne manquerait plus que le général te fasse la moral, on ne ramène jamais une jeune fille après minuit tu n'as pas honte?"

Attrapant le casque, je sortis de l'établissement en compagnie de Jeff, avant de grimper derrière lui histoire de rejoindre ma voiture. Le voyage était calme, et même si j'observais le paysage, la fatigue commençait à se faire sentir. Une fois devant mon bolide, j'observais Jeff en silence, amusée par ce qu'il me disait. Je l'appréciais réellement même si je me disais que c'était peut être pas la meilleure chose à faire.

"Advienne que pourra."

J'observais Jeff partir en trombe avant de monter dans ma voiture et prendre la direction de la base à toute vitesse, la fatigue ne jouait pas grand chose, j'avais l'habitude de ce bruit de moteur et rapidement une petite décharge d'adrénaline me donna la force de rentrer à la maison.

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nuit est longue avant l’aube... [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La nuit est longue avant l’aube... [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Extérieur du SGC :: Alentours du SGC :: Village de St Faycelles-
Sauter vers: