La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Mission non officielle] Eradication

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 29

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: [Mission non officielle] Eradication   Ven 8 Juil - 0:57




Il fût un temps où Hal'Galéne n'avait qu'une sainte horreur de la diplomatie. Pendant des années, elle avait œuvré pour instaurer la paix sur Kanbéron, la planète sur laquelle quatre factions s'étaient livré une guerre sans merci.
Or, ironiquement, l'arrivée des Goa'uld dans le secteur fût ce qui scella leurs destins. Déjà bien affaibli, les peuples s'étaient soudés contre l'envahisseur commun et- à grand prix de sacrifices – avaient repoussé ces armées de fer une première fois.
Conscient de la menace réelle que représentait cette race évoluée, l'Empereur et sa fille avait remonté le pays (ou plutôt la planète unie) en moins de deux ans. Ter'Venta (nom d'un grand général) était l'unique ligne de défense efficace contre les approches militaires spatiales. Bien sûr, il y avait des armées et des moyens défensifs sur la planète qui laisserait un souvenir amer aux Goa'uld. Hélas, tous les experts s'accordaient sur le fait que la station stellaire, si elle était perdue, définirait la fin irrémédiable de Kaubéron.

Beaucoup d'éminent chercheurs avaient déjà émis l’hypothèse que la porte reliait différents monde. Or, Ter'Venta ne possédait qu'un accès limité. C'est à dire une petite Lune où des usines d'armements et des installations minières permettaient un ravitaillement mensuel de la station.
Cette incapacité à contrôler la porte, si les dires étaient exacts, représentaient pour l'Empereur un grand handicap. Selon lui, si leurs hommes ne parvenaient pas à vérifier l’hypothèse et faire fonctionner la porte, leur stabilité serait des plus fragiles.

C'est ainsi que la visite de SG-9 marqua un grand tournant dans l'histoire de Kaubéron, et également de Ter'Venta. A présent, il ne s'agissait plus d'unir quatre factions mais de tisser des liens sincères et réels avec un monde d'explorateurs. Leur connaissance de la porte et des ennemis Goa'uld représentaient une véritable mine d'or dont ils avaient, au vu de leurs affrontements réguliers, grand besoin. En effet, depuis quelques temps, le manque d'affrontement avec leurs ennemis prouvait une réalité gravissime : ils préparaient une offensive de grande envergure.
Et avant que le déluge ne s'abatte sur eux, il fallait maitriser la porte pour augmenter les chances de survie.

Hal'Galéne faisait donc les cents pas devant la garde d'honneur. Huit officiers du Grand État Major, tous sur leurs trente et un, avaient fait le voyage jusqu'à Ter'Venta pour assister à l'échange. La pression se faisait violente. La jeune femme serrait ses doigts, fixaient nerveusement la porte puis, juste après, l'horloge du panneau de contrôle. Les signes étaient bien évidemment différents que ceux des Terriens mais ils avaient promis la ponctualité. Et effectivement, au moment même où la dernière minute s'entama, le cercle engagea la procédure.
L'éclairage de la salle s'estompa au profit d'une sirène et d'alarmes lumineuses vertes tandis que les chevrons s'activaient les uns après les autres. Sur chacune des entrées, deux militaires en arme et parfaitement impassible faisait la garde. La sécurité avait été l'un des objectifs majeurs depuis que des protestations avaient soufflé parmi le personnel. La méfiance grondait dans les couches les plus basses, ceux qui ne comprenaient pas encore le terrible dilemme.

Lorsque le dernier chevron s'activa, il y eu un blanc. Un silence pesant durant lequel les lumières et la sirène furent les seuls acteur de l'ambiance tendue.
Soudainement, un vrombissement étrange, mêlant son électrique et mécanique, marqua la formation de l'horizon. La grande vague se déploya, puissante et intimidante, puis elle se stabilisa. Hal'Galéne s'avança d'un pas, les mains croisées sagement contre son ventre, et elle patienta, rongée par une nouvelle forme d'excitation jusque là inconnue.

Ils devaient être cinq. De grands explorateurs du monde des Terriens.



Dernière édition par Rayce & Kashan le Ven 8 Juil - 1:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 29

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Ven 8 Juil - 1:16



Bah'Kel, lui, ne cachait pas son amertume.
Après de très violentes querelles entre l’État Major, le commandant, et lui-même ; Personne ne semblait enclin à comprendre combien ces « si beaux explorateurs » pouvaient être dangereux. Les Kaubérons seraient prêt à leurs offrir les plans de leurs armements sur un plateau d'argent, comme ça, sans se méfier.

Et si les humains l'étudiait à seule fin de pouvoir contrecarrer leurs mesures défensives ? Comment Kaubéron pourrait-elle se défendre après ça ?
Avoir survécu à la Grande Guerre des factions puis les attaques des Goa'uld ne leur avait donc pas suffit ?

Malgré la colère qui grondait en lui, le chef de la sécurité donna ses dernières directives et se rendit jusqu'à la salle de la Porte des étoiles lorsque les lumières se mirent à danser. Bien motivé à leur montrer combien il ne serait pas dupe, il avança son arme de poing de manière à ce que celle-ci soit voyante et alla rejoindre Hal'Galéne.
La jeune femme hasarda un regard de biais, garda le silence quelques secondes en fixant l'étendue miroitante, puis déclara finalement :


- Étiez-vous invité ?
- Le commandant est indisponible pour le moment. Il m'a demandé de prendre sa place.
- Soyez aimable, ne faites pas échouer cet échange.
- Vous ne comprenez donc pas que...
- Silence !


Elle n'avait pas crié, mais presque.
Lorsque la fille de l'Empereur élève la voix, il ne fait pas bon de lui tenir tête sans risquer la guillotine. Son regard s'était fait plus sévère, ses pupilles empreintes d'une noirceur qui le faisait déjà culpabiliser et pour cause...son cœur battait pour elle.
Vous imaginez, un modeste chef de sécurité en proie aux sentiments que lui inspirent une fille d'empereur ?
Être la cause d'une animosité lui coutait bien plus cher intérieurement que ses convictions personnelles.


- Nous en avons déjà parlé. Vous n'avez pas idée de ce qui est en jeu. Aussi, j'autorise votre présence mais pas votre parole...
- Bien Altesse.
Fulmina Bah'Kel.

L'homme croisa les mains derrière son dos et fixa la porte d'un air triste, juste le temps que la surface étincelante ne cède de la place aux premiers explorateurs. Là, il s'enterra dans un mutisme profond et ne s'accorda que le droit de les saluer d'un signe de tête. Politesse diplomatique oblige.
Pourtant, il ne pouvait continuer de ressentir du dédain et de la méfiance envers ces inconnus. Pour lui, ils étaient probablement pire que les Goa'uld. Parce que ces ennemis là, au moins, ne cachaient pas leur vice...




Vous pouvez répondre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Ven 8 Juil - 2:20

MickaËlla avait été choisi par le taulier pour une nouvelle mission un peu particulière.Et pour sur qu'elle était particulière.La réussite de cette mission changerait radicalement la face de la guerre contre les goa'ulds.C'était la première fois que le SGC avait l'opportunité de négocier avec un peuple plus avancé et près à partager ses technologies.L'état major avait décidé de passer tout de suite à l'étape de la négoce plutôt que de jouer sur le long terme en instaurant une alliance avant tout.Mais même si elle déplorait ce choix il n'était pas dans le rôle de MickaËlla de le contester.Elle s'était donc préparé avec soin étudiant les rapports de SG9 avec minutie pour ne pas faire de gaffe.Elle avait reçu l'insigne honneur d'être à la tête de la délégation c'est donc elle qui devrait rendre compte en cas de problème et pour une fois les huiles avaient envisagées et anticipées sur pas mal de choses.Ces fameux canons les interressaient donc au plus haut point.

MickaËlla avait donc préparé sa tenue avec soin et c'était concertée avec les autres membres de l'équipe sur ce sujet.La première impression était très importante ils devaient se montrer sous leur meilleur jour.Ils avaient donc optés pour l'uniforme noire.MickaËlla avait repassé le sien, fait la chasse au moindre faux plis ou fils qui aurait eu le malheur de dépassé.Les écussons avaient été ajustés avec une précision millimétrique et en accord avec les plis de son uniforme.Les rangers avaient été nettoyé a la brosse à dent avant d'être ciré lustré et pour terminer une couche de cirage liquide pour les faire briller.L'insigne des parachutistes d'infanterie de marine avait été briqué de manière à étincellé sur son béret amarante.Seul fantaisie dans sa tenue un keffye noire qu'elle portait comme une écharpe.Elle s'était équipée seul dans ces quartiers verifiant dans la glace que tout était impeccablement à sa place comme si elle allait défiler pour le 14 Juillet.Elle s'était présentée 5 minutes en avance dans la salle d'embarquement pour éviter de faire monter le stress avec l'attente.Car elle était stressée.Là l'avenir de la terre était en jeux une parole de travers et tout pouvait irrémédiablement basculer.Le fait qu'ivan soit de la mission n'aidait pas à la calmer.Tout comme la baronne qui était connue pour son tempérament fougueux.Mais la présence de cette dernière allait de soit.Ces origines nobles, son éducation, et ses connaissances allaient être des atouts de poids.Le rituel de L'activation de la porte avait une autre saveure en ce jour et il tardait à MickaËlla d'être dans le vif du sujet.

Une fois le vortex établi MickaËlla ne perdit pas une seconde pour franchir la porte et se retrouvait sur la station spatial de leurs hôtes.Elle reconnut immédiatement la fille de l'empereur et le chef de la sécurité des lieux.Un méc pas commode qui se méfiait d'eux à ce qu'elle en avait lu.MickaËlla ne pouvait l'en blâmer elle aurait certainement les mêmes doutes à sa place.Elle fit trois pas en avant pour laisser les autres arriver sans bousculade.Le canon de son P90 était pointé vers le sol et elle se gardait de poser les mains sur ce dernier.De toute manière dans l'état actuel des choses si on voulait les faire prisonniers ou les tuer ils n'y pourraient pas grand chose alors autant ne pas provoquer.Une fois que la connexion entre les deux portes fut coupés MickaËlla s'avanca vers la fille de l'empereur mais laissa un peu plus d'un mètre entre elle et la dignitaire toujours par soucis de ne pas provoquer des gardes du corps un peu trop zélé.


"Votre altesse.Au nom de mon peuple et de notre président je vous salue et vous remercie de votre accueil.Je suis le Major MickaËlla Strucker leader de SG1.Et voici l'adjudant-chef Laurent Campbell leader de de SG5, l'adjudant Luc Daving leader de SG6, le caporal-chef Ivan Naughart de SG4, et notre scientifique la plus brillante la baronne Mathilde de l'argentiere.

MickaElla n'avait pas hésité à en rajouter sur les titres ronflants elle tenait à montrer qu'on ne s'était pas foutu de leur gueule et que la délégation représentait ce qu'il se faisait de mieux sur leur planète.Elle avait gardé le titre de la baronne pour la fin pour finir en beauté et parce qu'elle espérait que cette dernière prendrait la main dans la foulée laissant parler son savoir vivre d'aristocrate qui serait plus à même de créer un lien de sympathie avec la fille de l'empereur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Ven 8 Juil - 7:51

Une journée banale et triste comme les précédentes jusqu’à ce qu’on convoque le militaire en salle de briefing pour ce qui devait être une mission spéciale du fait que les coéquipiers de son équipes étaient en permission, lui préférait broyer du noir à la base alors du coup il avait gagné le droit d’aller se changer les idées sur une autre planète et se balader au milieu d’extraterrestres plus évolués et sans doute se la pétant de leur supériorité à repousser les attaques des Goa’ulds sans avoir besoin d’envoyer des abonnés aux missions casse cous… Toutes références à un passé proche que Strucker n’était pas prête d’oublier ne serait que pure coïncidence, quoique non, il était bien question du sauvetage désespéré de la Terre que le futur Major avait réussi à accomplir avec l’assistance de membres du SGC dont Laurent Campbell.

Une fois de plus le Para troquait son cher écusson SG5 contre celui plus neutre pour équipiers venant de différentes équipes, au moins pendant le temps de cette mission qui se voulait être une petite rencontre entre gens de bonne volonté, il penserait peut être à autre chose que la faille dans son armure symbolisant son caractère de soldat dont une jeune femme du SGC était à l’origine et son absence laissait passer à travers cette faille tant de questions sans réponse qui faisaient qu’il passait un sale moment, s’entrainant presque jour et nuit pour passer le temps utilement et combler ses périodes d’insomnies. C’était donc en assez bonne forme physique mais pas au top au niveau moral que Laurent avait assisté au briefing, écoutant bien sagement le discours qui avait de quoi laisser songeur voir rêveur, rien qu’à l’idée de peut être découvrir ce qui était l’équivalant le plus proche des hélicos de la bonne vieille planète bleue. Bien sûr qu’ils n’y allaient pour faire un tour de manège mais bien pour un canon pouvant repousser les attaques spatiales des serpents et de leurs tatoués, après s’il pouvait y avoir le beurre et la crémière avec, ce ne serait pas de refus !

Quel bonheur aussi de retrouver ce cher Luc Daving, au moins si Laurent avait envie de passer ses nerfs sur quelqu’un, il savait sur qui, non plus sérieusement, il espérait que le Suisse ait changé pour se rendre compte de ce qu’impliquait le rôle de leader, d’ailleurs il ne le serait pas puisque Strucker était présente et que la logique voulait qu’étant la plus gradé elle prenne la tête de l’équipe, Laurent y était favorable car elle était impressionnante par son calme et son efficacité.

A la fin du briefing, Il avait levé le bras pour poser une première question :

« Puis-je savoir si la planète Cimmeria fait partie de la liste qui sera donnée à ce qui devrait être de futurs partenaires commerciaux ? Le peuple de Cimmeria a déjà beaucoup souffert par notre faute alors je souhaiterais qu’on ne leur envoie pas des touristes dont on ne sait pas encore tout de leur vraie nature »

Laurent n’avait aucun pouvoir sur le sujet mais avait quand même besoin d’être rassuré, il ne pourrait pas empêcher le SGC de fournir des adresses mais très vite il on lui signala qu’il n’y avait que des planètes sans réel intérêt technologique ou ayant des liens spécifiques avec la Terre et que par conséquence Cimmeria n’y figurait pas. Soulagé intérieurement, il avait posé une seconde question juste après :

« A quel type d’accueil doit-on s’attendre ? Plus précisément est-ce qu’on doit prévoir d’avoir des armes braquées sur nous malgré le fait qu’ils savent que c’est nous qui arrivons ? »

Si les négociations pouvaient ne pas commencer par un bain de sang suite à une incompréhension d’un des deux camps débouchant sur une fusillade, cela serait pas mal. Selon l’officier en charge du briefing, il y aurait bien une escorte armée pour encadrer la fille de l’empereur mais comme pour SG9, les soldats locaux ne se montreraient pas menaçant si c’était réciproque. Voila qui suffisait à Laurent pour passer à la suite, d’abord aller s’équiper puis se rendre en salle d’embarquement avec ses coéquipiers pour le grand saut vers Ter’Venta. Le Para se plaça en queue de peloton un peu en retrait à la gauche de Mathilde afin de la couvrir sur le flanc et lui emboita le pas dès qu’elle avança, la main sur l’arme, cette dernière inclinée vers le bas mais prête à servir au cas où.

Arrivé de l’autre côté, le comité d’accueil était bien présent, Laurent était sur ses gardes et observait rapidement tout ce qui se situait de son côté et derrière en attendant que le vortex se ferme afin d’être certain que personne ne se cachait derrière pour profiter de l’effet de surprise. Du coup que ce soit le commandant, la fille de l’empereur ou un troufion pour venir les accueillir il n’en avait que faire, si leur leader avait un problème, il le saurait vite via l’oreillette qu’il portait. En tout cas il était bien content de ne pas à devoir servir du ‘’votre altesse’’ à chaque phrase, le silence était bien plus intéressant dans ce genre de cas !

[HRP pour les réponses à mes questions, cela a été vu avec le MJ en message pivé]


Dernière édition par Laurent Campbell le Ven 8 Juil - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Ven 8 Juil - 11:08

Peut être parce qu'il n'était pas rancunier ou peut être au contraire parce qu'il espérait la mettre dans une situation intenable, le général avait décidé que Mathilde serait membre d'une équipe inter équipes en vu d'une mission diplomati-commerciale. elle était prêt à faire fi des manœuvres en coulisses pour une simple et bonne raison, il y avait des technologies à la clef et ça, ça n'avait pas de prix! Sur Terre les armes électromagnétiques étaient des projets balbutiants et aux performances limitées. De ce que SG9 avait pu expliquer, les Kauberons avaient une maîtrise bien plus avancée de ce genre de technologies et les applications étaient tout bonnement sans limites, et pas seulement le fait de propulser un projectile à deux kilomètres par seconde dans la bidoche d'un ennemi.

Aussi, la préparation du dossier se fit elle avec une grande application. Ô joie, la jeune femme devrait se colleter avec la partie Kauberone pour "vendre" les données terriennes sur la Porte et elle pria pour tomber sur des personnes qui seraient relativement pragmatiques et pas trop amoureuses des fioritures car c'était toujours le début des problèmes.
Le briefing de mission lui permit de voir quel seraient ses collègues... Quatre militaires. En son for intérieur la physicienne se lamenta sur le fait que décidément Dieu ou quelqu'un d'aussi bien placé dans la hiérarchie cosmique en avait après elle. Elle comprenait aussi pourquoi on la laisserait mener l'échange, laisser la diplomatie à un des militaires du SGC revenait à déclarer la guerre à une nouvelle civilisation et l'agenda du SGC était déjà bien assez garni en matière de conflits galactiques. Affichant donc son sourire le plus poli, elle salua ses collègues dont son chef d'équipe et pria intérieurement pour qu'ils soient rassasiés en terme de sang. Campbell lui fit bonne impression en demandant des nouvelles d'un peuple et si on pouvait leur éviter qu'ils aient à souffrir davantage. C'était tout meugnon et tira à la physicienne un sourire un brin plus sincère à l'égard du soldat. au moins faisait il preuve d'un tant soit peu de compassion et d'empathie... Ceci devait donc expliquer sa présence, le général devait l'avoir dans son collimateur et il l'envoyait lui aussi au casse pipe. Tout s'expliquait! Il devait en être de même pour les autres. Daving devait lui payer pour leur mission en Israël ou était envoyé dans le but de faire capoter la mission, à moins que ce soit le rôle d'un des deux autres militaires, voire des deux. Jeter un oeil sur leurs dossier ne serait pas superflu!

Au moins les ordres étaient simple, mener à bien cet échange de technologies de façon fructueuse, l'échec n'étant pas une alternative envisageable. Et c'est donc pour ça qu'on envoyait quatre militaires... Cherchez l'erreur. Heureusement qu'elle relèverait le niveau ou plutôt les niveaux, et se retrouvait donc avec une sacrée responsabilité à gérer. Par chance, elle adorait les défis.

Elle lut dans sa chambre les dossiers de ses coéquipiers et sans doute dut on entendre le bruit de chocs répétés, mais on avait l'habitude, ce n'était pas la première fois que la nippone se frappait la tête contre les murs en se lamentant sur le sort qui s'acharnait à lui pourrir la vie. Elle compila également toutes les données à transférer sur un ordinateur sécurisé, ne voulant laisser à personne d'autre cette tâche histoire d'être sûre qu'il y avait bien les données voulues et non pas une compilation des vidéos pornos qu'on pouvait trouver sur un disque dur fantôme de la base. Une fois son matériel fin prêt, elle fit de même pour sa personne et se rendit en salle d'embarquement pile à l'heure grâce à un petit trot de dernière minute. Il n'était pas question d'arriver en retard à une telle réunion!
Laissant passer les militaires en premier, la VIP de la mission ferma la marche et une fois de l'autre côté ferma les yeux un instant, réprimant ce fichu malaise qui l'assaillait chaque fois qu'elle passait un vortex. Pas le moment de faire un joli pâté sur le tapis rouge qu'on leur avait déroulé. Profonde inspiration, lente expiration et on sourit à la galerie.

La galerie justement! A part la petite haie d'honneur si on pouvait dire, on sentait un "léger" contraste entre la princesse et le responsable de la sécurité, la première ayant au moins l'obligeance d'afficher un air avenant malgré la nervosité qui devait être la sienne en regard de l'enjeu. En même temps, c'était un militaire...
Arborant une expression qu'on appelait le masque de sérénité, La Baronne de l'Argentière puisque c'est ainsi qu'elle fut présentée, dédia un sourire avenant et discret, saluant la princesse par une inclinaison du buste et profitant de l'occasion pour jeter un oeil sur la garde robe de leur hôtesse.


"Votre altesse, c'est un honneur que de pouvoir mener avec vous de telles négociations qui je l'espère ouvriront la voie à des relations aussi enthousiastes que fructueuses pour nos deux races. Monsieur Bah'Kel, nous vous sommes reconnaissants de veiller à notre sécurité en personne et au bon déroulement de cette rencontre historique pour nous tous."

De part son éducation en tant que fille de la fine fleur de l'aristocratie elle connaissait les vertus de la retenue et de la prise de distance, mais son éducation nippone lui avait fait découvrir d'autres vertus comme l'allant et la motivation. Montrer ou tout du moins afficher un volontarisme teinté d'une indéfectible bonne volonté. Plus que les mots son ton était porteur de cet état d'esprit "A coeur vaillant, rien d'impossible!" . Entre son gabarit de minipouce, sa voix douce et pleine aimable et son regard avenant, il en ressortait une impression totalement différente de ce que l'on pouvait ressentir en regardant les quatre soldats qui l'encadraient. Un inoffensif petit bout de femme et elle ne ferait rien pour démentir cette impression!
Elle savait pertinemment que le chef de la sécurité intérieure n'était pas favorable à leur venue et les regards qu'il avait posé sur le groupe du SGC ne laissaient pas de doute quand à ce qu'il pensait de cette entrevue et de ses sentiments à leur égard, mais il était important de présenter les choses de la façon la plus positive qui soit. Sa méfiance ne devait pas être énoncée comme de la xénophobie ou de la paranoïa, mais comme un souci du travail bien fait et du sérieux, sa présence et sa posture antipathique muées en quelque chose de positif, la volonté de ne pas voir échouer un projet historique et une profonde implication. Think positive comme disaient les anglo-saxons. Et ce toujours dans une démarche d'apaisement. Il fallait désamorcer ces hostilités larvées - tout juste - en les évoquant de telle sorte qu'elles apparaissent totalement déplacées ou sans lieu d'être. Et après, avec un peu de chance, la princesse et elle pourraient parler franchement parce qu'il fallait bien l'avouer, Mathilde détestait ces ronds de jambe et ce n'était pas parce qu'elle savait y faire qu'elle appréciait de devoir se coller au protocole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Naughart
Militaire
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 24/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Sergent/113
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Ven 8 Juil - 12:28

Un briefing de mission clair et plus que complet, voilà qui changeait de d'habitude ou ils les envoyaient sur une planète avec juste une vidéo de malp, leur arme et un couteau pour aller rendre une petite visite à des vilains méchants pas beaux affamés. Là, en tout cas, rien ne laissait présager que ces fameux moches allaient venir leur rendre une visite. Quoique... Une visite diplomatique pour un échange d'armement et d'informations sur une planète avancée cible des goaulds laissait transparaitre les risques d'une attaque pendant celle-ci. Juste un garde hostile à surveiller, après tout le responsable de la sécurité ne pouvait être que trop méfiant, des gens qui se pointent d'un autre monde, à sa place n'importe qui aurait fait pareil. Mais les ordres étaient les ordres, il devait l'empêcher de faire tout capoter si l'envie lui en prenait !

L'équipement fut préparé, le même que d'habitude. L'uniforme, l'arme, les munitions. Bref la totale pour survivre sur un champs de bataille terrestre... Quant à l'équipe ? Encore la folle qui tire avant de poser les questions ! Deux autres soldats sans aucun griefs contre eux, et la comtesse d'on ne sait quoi qui avait rabattu le caquet aux politicards terrestres quelques temps auparavant. La, ils étaient servis !

Les négociations avec SG9, qui était son ancien blason, avaient été faites très rapidement, peut-être même trop. Habituellement les peuples avancés ne lâchaient pas leurs technologies aussi facilement et il y avait toujours une couille dans le potage : une arme qui fait un gros boum à la première utilisation ? Ou encore des petits programmes espions visant à déglinguer tous les système défensifs terriens ? Les risques étaient juste là. Pour les terriens les risques étaient plus faibles, après tout les données offertes devaient déjà faire partis du pack "la porte des étoiles pour les nuls" proposé comme échange standard et ne comportant donc que peut de risque pour leur chère planètes et leurs peuples alliés

Le vortex s'ouvrit enfin, les laissant traverser l'immense flaque verticale pour les envoyer enfin de l'autre côté, ou ils étaient accueillit presque en grande pompe avec l'intégralité de leur état major, la charmante fille du roi ou un truc du genre et le responsable de la sécurité qui tirait une gueule de six pieds de long le tout accompagné du regard hostile de la méfiance. La mission commençait donc ! En tout cas leurs installations étaient pour le moins impressionnantes, le rapport ne mentait pas. Le DHD bien protégé derrière une vitre et entouré d'opérateurs en rendant l'accès des plus difficile. Le seul défaut de leur cuirasse était si les goauld envoyaient une bombe au travers de la porte sans se fouler : boum.

Le major les présenta d'abord, arrivé à son nom Ivan fit juste un signe de la tête pour signaler que c'était lui. Commençaient donc les usages des nouvelles rencontres diplomatiques. Ivan quant à lui restait à écouter, mais pas seulement, son arme en sécurité, le canon vers le sol et ses deux mains posées sur la crosse verticale observant leurs nouveaux amis, et leur équipement supérieur technologiquement. Des armes à feu ayant une capacité de tir aussi impressionnante pouvait être un avantage non négligeable au combat en milieu hostile et loin de tout ravitaillement. De quoi faire un second trou du cul à n'importe quel goauld en massacrant ses troupes avec un simple fusil d'assaut.

Son nouvel ami du jour, alias Bah'Kel les regardait de la tête au pied, les jaugeant mais aussi semblant mémoriser l'état de leur équipement et donc potentiellement de la menace qu'ils pouvaient représenter s'ils se décider de tout faire péter un bon vieux commando suicide goauld. Et ce n'était pas vraiment le moment de jeter une dose d'humour à toute cette clique avec un balai dans le cul pour les détendre un peu, et mis à part leur charmante hôtesse stressée et son nouvel ami, les autres semblaient plus là pour faire décoration. Il s'approcha d'ailleurs de celui-ci, se mettant pile en face, comme pour se mettre en avant "coucou copain" avec son air habituel qui ne laissait pas encore présager quelle serait sa prochaine boulette en l'ouvrant inopinément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Sam 9 Juil - 8:02

Laurent resta en position quand Mathilde s’avança vers leurs hôtes, toujours sur le flanc gauche du groupe dans le sens d’arrivé de la porte des étoiles, gardant un œil en direction d’une porte de sortie gardée par un soldat pour un peu plus s’intéresser à ce que masquait le vortex qui se ferma. Un léger moment de stress se fit sentir car il fallait faire vite pour analyser ce qu’il voyait sans commettre d’imper alors que le son et lumière cessait, enlevant un peu à la nervosité dans ses mouvements oculaires. Très lentement il leva le bras gauche pour relever un peu la visière de sa casquette et rabaissa son membre pour que sa main atteigne le haut de son gilet afin d’appuyer l’air de rien sur la commande de sa radio et de chuchoter :

/radio/ Leader pour Campbell, a nos six heures derrière la porte des étoiles, des hommes agitent des appareils dans notre direction, attent instructions, terminé //

Vu la disposition de chaque personne dans cette salle, il ne pouvait s’agir d’armes où ils avaient des projectiles vraiment très spéciaux et capables de suivre leur cible car sur la même trajectoire que l’équipe terrienne se trouvait juste après la fille de l’empereur et son pitbull donc ce devait être autre chose qu’une menace directe. Avec cette information, Strucker pouvait toujours demander à quoi cela rimait afin de calmer le Para qui avait la main droite bien en place sur son arme pour n’avoir qu’à faire un simple mouvement pour mettre en joue ceux qui s’activaient de façon suspecte. Il ne perdait pas de vue non plus le soldat de la porte la plus proche afin de voir s’il ne montrait pas de signe indiquant une menace réelle.

[HRP : Désolé Luc de ne pas attendre que tu postes mais il fallait que je signale ce "problème" pour que Micka s'en charge avant que le MJ ne poursuive]


Dernière édition par Laurent Campbell le Sam 9 Juil - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Daving
Militaire
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 25

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Adjudant / 281
Age du personnage: 26 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Sam 9 Juil - 18:01

Nouvelle mission, mais qui s'annonçait plus calme que les précédentes, il devait se rendre sur une planète technologiquement supérieurs à eux. En tout cas, Luc espérait ne pas se retrouver en prison ou de devoir tirer sur leurs hôtes. En regardant, les coéquipiers qu'il aurait, il remarqua que Laurent était présent pour cette mission, le plan de Luc serait de l'éviter le plus possible dans les mesures du possible. Surtout que Laurent était plus gradé que lui et qu'il risquerait de l'emmerder avec ça.

D'un côté, pour cette mission, c'était bien qu'il soit là, il représentait un autre pays de la Terre et si leur futur allier posait la question à ce sujet, il pourrait répondre au cas où, car il voulait parler le moins possible pour éviter toutes gaffes de sa part et éviter de créer un incident politique. Prêt pour cette mission et équipé de son fidèle SIG-550 qu'il ne lâchait plus pour partir en mission. Il n'avait pas voulu prendre le P90 comme les autre, il savait tirer avec, mais le problème n'était pas là, il trouvait l'arme trop légère, trop petite et le viseur, il n'y était pas habitué. Par contre avec son fusil, il pouvait passer moins menaçant, il pouvait replier la crosse et porter l'arme en bandoulière.

Le vortex ouvert, le suisse suivit le reste de ses coéquipiers à travers la porte des étoiles pour quelques secondes après débarquer sur une nouvelle salle d'embarquement, certes bien différente de celle qu'il y avait sur la Terre, mais il y avait des similitudes. L'adjudant observa les alentours rapidement puis se dirigea avec les autres vers les deux personnes qui les attendaient, il y avait la fille de l'empereur et le chef de la sécurité ou du moins une sorte de chef de sécurité, car d'après le rapport de SG9, l'homme dirigeait un groupe de soldats d'élite.

MickaElla fit les présentations, Luc hocha sa tête au moment où son nom fut prononcer et continua son observation des lieux tout en écoutant la conversation. L'adjudant remarqua que derrière la vitre où devait surement se trouver la salle des commendes, un homme les observait en parlant dans un téléphone. Ce n'était franchement pas une chose louche pour une base qui pouvait lui dire ce que disait l'homme au téléphone et de toute façon c'était exactement la même chose sur Terre.

Il ne restait plus cas attendre que Mathilde parle négociation et diplomatie avec la fille de l'empereur pour qu'il reparte avec des plan d'un canon électromagnétique. Luc ne pouvait franchement dire si ce genre de canons faisaient autant de dégâts que les leur ou beaucoup plus, mais cela intéressait en tout cas le commandement. Luc voyait bien son pays avoir ce genre de canon alors qu'il ne fait pas de guerre, des canons planquer dans les montagnes attendant le jour où quelqu'un attaque la Suisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 29

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Dim 10 Juil - 4:33



Les premières phrases des explorateurs calmèrent les émotions violentes de la jeune femme quasi-instantanément. Le ton diplomatique lui ramena immédiatement les pieds sur terre et, en très peu de temps, Hal'Galène reprit toute son aisance. Après tout, il ne s'agissait que d'un jeu de paroles et d'intentions qui, malgré les apparences, pouvait mener à un bel avenir...ou à une fin désastreuse. La fille de l'Empereur ne pouvait toutefois s'empêcher de penser qu'il y avait de la bonté en eux.
Bien évidement, elle n'irait pas jusqu'à les juger en tant qu'exemple ou de symbole, mais il y avait ce petit quelque chose qui faisait toute la différence avec les Goa'uld.
Oui. Si Kaubérons devait un jour avoir des alliés, ce serait ceux-là.

Bah'Kel était loin d'avoir la même opinion et lorsqu'un soldat vint à sa rencontre, la diplomate prit la parole à l'instant même où celui-ci posait une main sur son arme.


- Au nom de mon peuple et du personnel de la station Ter'Venta, nous vous souhaitons la bienvenue. L'honneur est pour nous, tout comme nos espoirs de voir aboutir cet échange dans les conditions les meilleures.

Elle marqua une courte pause, juste de quoi reprendre son souffle, avant de renchérir.

- Avant toute chose, je vous serais reconnaissante d'activer les sécurités de vos armes si cela n'est pas déjà fait. Le Général et moi-même avions convenu de procéder à une démonstration de notre armement que vous pourrez observer depuis le laboratoire d'examen stellaire. Cependant, la paroi étant extrêmement fine, un incident de tir pourrait avoir de graves répercussions.

La jeune patienta quelques instants, espérant que ses interlocuteurs ne considéreront pas sa requête comme stratagème puis les gratifia d'un sourire sincère. Toutefois, lorsqu'un téléphone de service accroché à coté de l'une des portes se mit à sonner, Bah'Kel les quitta sans regrets pour répondre. Pendant une bonne dizaine de secondes, une voix inaudible devisa.

- Vous êtes certain ? Déclara-t-il.

Une réponse lui parvint.

- Appliquez la procédure de confinement, je m'occupe du reste.

Le chef de la sécurité raccrocha. Son geste s'était fait plus violent, marquant une colère qui s'était intensifiée, sur le point d'éclater. Les portes s'abaissèrent alors soudainement, privant l'équipe de toute issue possible alors qu'un lourd panneau métallique venait protéger, à la façon d'un bouclier, la baie vitrée de la salle de contrôle.

- Arme ! Hurla alors Bah'Kel.

Tous les militaires, y compris ceux de l'Etat Major, empoignèrent leurs pistolets mais sans les sortir de leurs étuis. Ils maintinrent la position, sur le qui-vive, prêt à défourailler pour transformer la délégation en passoire.
Hal'Galène poussa un cri de surprise, ordonnant immédiatement que les soldats reprennent leurs positions antérieure mais personne ne l'écouta. Elle se tourna alors vers le chef.


- Bah'Kel. Par Illid, que faites-vous !!!
- Mon travail altesse ! Le PSI a balayé la pièce, par le biais de nos hypersphère-senseurs, de rayons X et particules de contrôle.


L'homme s'approcha d'un pas, ne craignant nullement les armes probablement braquée sur lui. Il défia l'équipe SG-1 du regard et cracha d'une voix vibrante de colère :

- Depuis quand une délégation diplomatique éprouve le besoin d'amener des explosifs ? (Il se tourna vers son altesse) Apparemment, nos nouveaux amis nous rendent visite avec des dispositifs de destruction dans leurs sacs. Il y a également, en guise de bonus, ce qui semble ressembler à un détonateur à distance pour chacun des porteurs. Une équipe diplomatique ? Ou des saboteurs à la solde des Goa'uld ?

Hal'Galène parût troublée. D'abords silencieuse, elle fixa Mickaëlla puis Mathilde, espérant déceler dans leurs regards de quoi confirmer le malentendu.

- Est-ce vrai ? Demanda-t-elle finalement. Transportez-vous des matières explosives ?
- Cela n'a aucune importance. Coupa brusquement Bah'Kel. Je n'ai qu'à donner mon signal pour que cette pièce soit entièrement privée de son atmosphère. Ils n'auront pas le temps d'activer quoi que ce soit.

La fille de l'Empereur ignora la dernière phrase du chef. Elle raisonnait davantage en une menace lancée à l'encontre de SG-1 plutôt que d'un soucis de l'intégrité de Ter'Venta. Hal'Galéne secoua lentement la tête et demanda, d'une voix légèrement plus sèche, une explication. Il valait mieux que celle-ci soit cohérente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Dim 10 Juil - 18:18

Avertissement vain, évidemment il ne fallait pas tirer et poser les questions ensuite donc Laurent ne pouvait que laisser faire tant que personne du groupe n’était victime de quoi que ce soit.

Dans le champ de vision du militaire, ça s’agitait toujours, il pouvait voir des signes de nervosité via des regards inquiets ou des mouvements moins naturels que jusque là. Quoique ces hommes avaient fait, cela ne les rassuraient pas et après plusieurs secondes de flottement, les hurlements d’un homme, qui ne devait être autre que Bah’Kel car Laurent étant de dos pour assurer les arrières du groupe, se firent entendre et s’en suivit au moins la fermeture des deux portes latérales à ce qu’il pouvait voir, dès lors plus besoin d’ordres pour réagir, cela sentait le traquenard à plein nez, le piège se refermait sur l’équipe mais ce ne serait pas si simple pour eux car ce n’était pas très malin de rester dans la même pièce que leurs prisonniers armés !

Le Para dans un mouvement rapide et souple posa un genou au sol comme appui, l’autre jambe restant pliée face à la menace la plus proche de lui, c'est-à-dire le soldat en faction qui pouvait se rendre compte que ce qui devait être une arme humaine était maintenant pointée sur lui. Laurent avait laissé le micro de sa radio ouvert après son premier message à son leader alors il donna des indications sur sa position :

/radio/ Leader pour Campbell, en position de tir, cible acquise à neuf heures //

Gros moment de tension où tout pouvait, plutôt devait aller très vite, éliminer sans laisser le temps à l’adversaire de répliquer avant de passer à une autre cible menaçante. L’entrainement dur et fréquent du Para lui faisait garder son sang froid là ou d’autres auraient déjà ouvert de feu du fait de la panique, lui restait de marbre, le visage fermé indiquant à sa victime potentielle qu’il était des plus sérieux, seuls ses yeux bougeaient pour rechercher toutes autres menaces afin d’anticiper en cas de feu vert.

Laurent tiqua en entendant le chef de la sécurité de la station prévenir qu’il n’avait qu’à donner un signal pour que la pièce confinée dans laquelle l’équipe SG et le comité d’accueil de Kaubérons se trouvaient pouvait être privée de son atmosphère, cela revenait se tuer lui-même et surtout la fille de l’empereur. Il était pour sûr que si Bah’Kel mettait sa menace à exécution il n’aurait pas à subir la rage de l’empereur puisque lui aussi serait mort, seul sa mission comptait pour ce type et le Para pouvait le comprendre car cette station était bien plus importante que quelques vies.

Voila qu’ils parlaient d’explosifs, il semblait que le problème vienne de là alors que le Para avait l’habitude d’en emporter quelque soit la mission pour parer à toute éventualité, dans ce cas leur hôtes avaient le moyen de les détecter et leur réaction devenait plus compréhensive, le puzzle se formait dans la tête du militaire et le seul moyen de ne pas finir mort était d’éliminer la source du problème. Gardant son P90 braqué sur le soldat avec seulement sa main droite pour se libérer la main gauche qu’il gardait proche du canon de son arme, il déplia deux doigts vers un des hommes qui devaient être à l’origine de ce foutoir et qui n’en menait pas large, lui faisant signe sèchement de s’approcher accompagner de la parole :

« Toi ! Si tu tiens à t’en sortir vivant, approche-toi doucement jusque moi et reste constamment dans mon champ de vision ! »

Restait à espérer qu’il le fasse, si c’était le cas, le Paras lui indiquerait dans quelle poche de son gilet trouver et prendre le pain de C4 avec son détonateur afin de mettre fin à cette situation périlleuse si bien sûr les autres faisaient de même. Cela même sans en avoir eu l’ordre de le faire, de toute façon Strucker n’avait d’autre choix que de collaborer et cela finirait comme ça donc autant montrer l’exemple avant qu’il ne soit trop tard, certes elle ne serait pas contente que son subordonné agisse ainsi avant d’y être invité mais autant que se soit un autre qu’elle qui se défroque entre guillemets le premier devant leurs hôtes car Laurent savait qu’elle avait sans doute plus d’amour propre que quiconque de l’équipe du fait d’être une femme devant montrer à des hommes qu’elle était leur égal si ce n’était plus. Dans le cas où l’homme refuserait, le Para attendrait que l’ordre soit donné de sortir les explosifs pour ne pas que le chef de la sécurité ne passe à l’action suite à une incompréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Lun 11 Juil - 11:10

Elle avait bien remarqué un des soldats Kaubérons faire ce qui semblait un scan du groupe, mais après tout c'était une procédure standard. Au SGC tout VIP qu'ils fussent, ils auraient eu ce traitement également. Malheureusement, car il fallait toujours que les choses partent en sucette, les militaires et leur chef en tête s'agitèrent et on en vint à des menaces et une situation plus tendue que la ficelle d'un string. Pas le temps d'indiquer que par défaut leurs armes étaient sécurisées pour éviter justement un coup du sort. Les militaires de part et d'autre se regardant en chien de faïence il fallait faire en sorte que cela ne tourne pas au petit carnage, impensable de manquer sa manucure mardi!

"Bien, si tout le monde voulait bien se calmer un instant je vous prie. Princesse, nos armes ont toujours le cran de sécurité en place jusqu'à ce que nous ayons à nous en servir, justement pour éviter un tir malencontreux dans un pied ou un collègue. Ne vous inquiétez donc plus de ce problème. Au pire le Major Strucker ne verra pas de problème à retirer le chargeur approvisionné si besoin est. Quand à la présence d'explosif, il s'agit d'un équipement standard. Vous êtes dans une zone de guerre et il est tout à fait possible que les goa'ulds vous attaquent en masse comme vous le craigniez. Notre équipe doit pouvoir être en mesure d'assurer sa protection de façon autonome quelle que soit la situation. J'imagine que vous pouvez comprendre ce principe.
Croyez bien que si nos intentions étaient hostiles, nous aurions pu jouer de votre méconnaissance des systèmes de la Porte des Etoiles. Des sbires des Grands Maîtres Goa'ulds ne viendraient pas armés de quelques explosifs de faible puissance si leur intention était de rayer la station Ter'Venta des cartes stellaires. Faire passer par la Porte des Etoiles une simple charge thermonucléaire avec pour détonateur un capteur de flux et dès le début du scan du container, la charge explose de façon suffisante pour faire sortir votre planète de son orbite. Le goa'ulds n'hésiteront pas à anéantir votre peuple, ce ne serait pas la première fois qu'ils agissent de la sorte et eux savent parfaitement se servir d'une Porte des Etoiles. Jusqu'à présent ils voulaient votre planète et vos citoyens, s'ils sont suffisamment courroucés par votre résistance..."
Il n'y avait pas besoin de faire un dessin ou d'être plus explicite pour évoquer ce qui arriverait aux Kaubérons une fois que la station serait détruite. Les goa'ulds aimaient faire des exemples. "Si nous voulons établir des relations durables et profitables à nos populations respectives, il va bien falloir commencer par s'accorder un certain degré de confiance ne croyez vous pas? Ma simple présence ici indique que nos responsables croient en ce projet, de même pour les soldats qui m'accompagnent et qui sont parmi les meilleurs de notre monde. Nous avons une excellente connaissance des goa'ulds et de leurs stratégies, nous avons une bonne connaissance de la Porte des Etoiles et nous sommes prêts à partager cela avec vous en échange de votre technologie d'arme électromagnétique.
D'un côté comme de l'autre nous n'avons rien à gagner à saboter ces négociations, vous y perdriez des chances de survie et nous de même à la différence près que nous n'avons pas une flotte de croiseurs en route pour nous annihiler. Je comprends la méfiance que peuvent nourrir vos militaires à l'égard de bons samaritains arrivant à point nommé, leur pendants terriens seraient sans aucun doute aussi prompts à la défiance, c'est leur rôle après tout. Le nôtre, princesse Hal'Galéne est de donner un futur à nos semblables et le meilleur possible. Vous avez les moyens de nous aider à y parvenir et réciproquement. A vous de choisir entre une illusoire et temporaire sécurité et la possibilité d'offrir une solution bien plus durable mais qui demandera un tant soit peu d'audace et de confiance. La devise de l'unité d'origine du Major Strucker est "Qui ose, gagne!" Elle n'aura jamais été aussi vrai qu'en ce moment selon moi. Maintenant à vous de choisir si nous poursuivons les négociations ou si nous rentrons chez nous."


La physicienne avait parlé d'un ton égal, calme mais grave, regardant avec franchise la fille de l'Empereur dans les yeux sans ciller et tant pis pour l'impression de jeune femme douce et inoffensive qu'elle voulait donner au départ. Il fallait passer en mode chef de projet qui doit aller au charbon pour négocier une extension de budget devant le conseil d'administration, quand bien actuellement il s'agissait de quelque chose de bien plus important. Mathilde n'était pas du genre à se débiner et ce n'était pas aujourd'hui qu'elle allait le faire alors que les enjeux étaient si importants! Deux peuples rien moins que ça. Sauver les négociations alors que l'on était à deux doigts de la fusillade façon Ok Corral montrait qu'elle avait soit des nerfs d'acier, soit une habitude surprenante de ce genre de situation... en fait les deux car on ne survivait pas trois ans dans l'espace en restant une gentille laborantine, toute talentueuse qu'on fut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Lun 11 Juil - 22:23

MickaËlla avait bien remarquer l'hostilité du chef de la sécurité dès leur arrivée et cela ne s'était pas arrangée quand Laurent lui avait signalé à la radio des mouvements suspects en pleins dans leur six heures.Elle n'avait pas donné suite pour ne pas froisser leurs hôtes cela n'était peut être rien mais Laurent garderait la potentiel menace en visuel.Après la courte présentation qu'elle avait fait la Baronne avait embrayé usant de ses bonnes manières et de son savoir vivre pour rentrer dans les petits papiers de la fille de l'empereur.Ce qui semblait plutôt bien marcher pour le moment, finalement cette prise de contact pour finaliser un échange commercial se passait bien.Il y avait bien sur Ivan qui était venu se planter devant le chef de la sécurité de la base spatiale.Il fallait espérer que ce dernier ne prendrait pas ça pour une provocation parce qu'il était clair que ça en était une.Dès qu'ils auraient un moment à aux elle ferait un petit cours à Ivan sur le savoir être.Quoi que La baronne serait plus à même de le faire étant donné son talent pour vous casser la tête avec ses tirades.Mais moins d'une minute plus tard elle ne regrettait pas que Ivan se soit placé à cet endroit spécifiquement.Le chef de la sécurité avait ordonné que la salle d'embarquement soit confiné du reste de la base et il avait demandé à ces hommes de se munir de leurs armes.Ces derniers sans exception avaient posé la main sur la crosse de leur arme et était prêt à passer à l'action.Sans même s'en rendre compte ou y réflèchir MickaËlla venait d'enlever la sécurité de son P90 et avait basculé le sélecteur de tir on mode rafale.La moindre once d'aimabilité venait de quitter son corps et la MickaËlla que tous connaissait revenait à la vitesse du son.Son visage était d'un neutre absolu et ses yeurs noirs avaient retrouvé leur prondondeur habituel.L'imminence du danger avait provoquer une grosse décharge d'adrènaline mais il n'avait fallu q'une inspiration à MickaËlla pour en compenser la majeur partie.Elle était suffisamment lucide pour analyser et réflèchir et suffisamment sous tension pour réagir au quart de tours.De son regard noir comme la poix elle balaya l'assemblée de soldat qui semblait un peu plus professionel que leur chef de la sécurité.Laurent l'informait par radio qu'il avait une cible dans sa ligne de mire.MickaËlla espérait bien qu'ils n'auraient pas à faire usage de la force car atteindre le DHD relevait de la mission impossible.Ils étaient en sous effectifs, encerclés, et en thèorie moins bien équipé.La seule façon de se sortir de se guêpier était d'y aller au culot à la gueule et puis tant pis pour ce canon si ils pouvaient rentrer en vie ça serait toujours ça.Bon bien évidemment les huiles ne le verrait pas comme ça mais bon ils allaient devoir faire avec.

Ce peuple était décidèmment bien évolué ils avaient des senseurs capables de détecter pas mal de chose.Ils avaient repérés le C4 que les équipiers emportaient et les GDO.Pour le premier à la rigueur ils pourraient s'en passer mais en ce qui concernait les GDO la ils pouvaient se brosser.Le chef de la sécurité avait presque bien fait son travail.Sa rèaction n'avait aucun sens surtout quand on savait que le naquadah n'avait que pour effet d'amplifier les explosions de forte puissances.Ils connaissaient pas la quantité d'explosifs qu'ils avaient emporté ni sa capacité destructive.Mais alors que MickaËlla juageait la situation à la manière d'un rapace Mathilde essayait de ramener à la raison leurs hôtes.MickaËlla était à peu près d'accord sur tout sauf pour se trimballer avec des armes non approvisionnés surtout maintenant qu'ils venaient de leur montrer qu'ils étaient sacrèment tendu.Laurent pendant ce temps demandait à l'un des soldats de s'approcher vers lui sans faire de mouvement bursque.Elle ne savait pas trop ce qu'il bidouillait elle espérait que ça n'était rien de stupide.Alors que Mathilde terminait son laius elle posa son regard sur Bah'Kel.Et alors que Mathilde allait terminer avec la fille de l'empereur MickaËlla se mit à enchainer le responsable de la sécurité.

"Vous êtes un inconscient et un irresponsable.Vous ne connaissez pas grand chose de notre ennemis au final.Le tenir en respect bout de son canon est une chose le vaincre en est une autre.Les humains qui sont au services des goa'ulds sont des fanatiques et ils se seraient fait explosés tout de suite après avoir été découvert en croyant atteindre le paradis et la vie éternel promis par leur maitre.Mais il aurait certainement s'agis de Jaffa.Pour votre information les explosifs goa'ulds sont à base de Naquadah et une explosion de ce type près d'une porte des étoiles l'auraient sans aucun doute démulitiplié détruisant par la même occasion votre précieuse station.Notre explosifs est beaucoup plus stable, je pourrais tirer dessus sans pour autant qu'il explose.Durant certains conflits nos soldat s'en servait pour faire réchauffer leur ration en mettant le feu à un tout petit bout."

Elle n'en était pas sur mais de toute manière le chef de la sécurité ne devait pas en savoir plus long qu'elle sur les capacités explosives des bombes au Naquadah.Elle avait aussi minimisé l'importance de l'explosifs qu'ils avaient emmenés mais d'ici peu elle laisserait sous entendre que bien employé cela pouvait faire des ravages considèrables.

"Vous êtes peut être plus avancé que nous technologiquement mais vous n'avez aucune finesse tactique.Vous auriez du nous emmener dans nos quartiers et nous arrêter juste après le diner au moment ou on s'y attends le moins.Cela aurait évité de mettre en danger la fille de votre commandant suprême, la votre et celle de tout vos hommes.Juste pour information ces explosifs nous ont permis de dètruire deux vaisseaux mères goa'ulds qui allaient attaquer notre planète et nous nous avons protégé notre porte grâce à cette fameuse télècommande que vous avez détecté.SG9 vous a certainement dit que nous étions pacifiques et bien laissez moi dire que nous savons aussi nous défendre et que si jamais vous osez aller plus loin cela sera interprêté comme une déclaration de guerre entre nos deux planètes.Et il me semble que la petite explixation du Docteur de l'argentière était on ne peut plus explicite quand à nos capacités dans ce domaine.Alors on s'entretue on on discute tranquillement autour d'une table."

MickaËlla n'avait pas cillé et avait osé mettre sur la table qu'en cas d'agression sur leur personne, l'emboie d'une bombe capable de détruire leur station spatiale et leur planète était dans leur moyens.Il était bien sur peu probable que le haut commandement approuve une telle opération mais Bah'kel n'en savait rien et il fallait miser gros pour remporter le pot.Elle l'avait provoqué, rabaissé, malmené, mais en même temps ce dernier le méritait et c'était pour elle la meilleur façon de faire descendre la pression.Les hommes qui étaient sous ses ordres semblaient être plus à même de maitriser leur nerfs aucun d'eux n'avaient encore dégainer et il fallait espérer que cela continue comme ça sans quoi ça allait virer au caranage.Mais elle l'idée d'un explosifs pouvant servir à détruire des vaisseaux goa'ulds, une protection pour leur porte des étoiles, et l'étalage, rapide de leur connaissance sur leur ennemi commun étaient autant d'argument pour que la princesse puisse passer l'éponge sur un ou deux kilos de C4.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Naughart
Militaire
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 24/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Sergent/113
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mar 12 Juil - 0:52

Tout se serait très bien passé si au moins l'autre ne s'était pas excité... Non mais il fallait que son nouvel ami monte sur ses grands chevaux immédiatement et les fasse pointer avec leurs flingues... Pourquoi tout ne pouvait pas se passer correctement sans que quelqu'un ne veuille les flinguer au bout de 10 petites minutes ? Surtout que cette fois il n'avait RIEN dit ! Juste fait signe de "bonjour, coucou c'est moi" hormis le fait de transporter un peu de C4... C4 multitaches ! Ça fait péter des trucs, plein de trucs, permet aussi d'ouvrir des portes, d'en créer et plein de trucs sympas. Même de la pâte à modeler si on a des tendances bizarres !

Dans tous les cas, réaction de paranoïa aiguë standard en enfermant tout le monde et en faisant peser la même épée de Damoclès au dessus de la tête des équipiers SG que de leur propre délégation, et il n'avait pas l'air de déconner... D'ailleurs la plupart des gens dans la salle et ayant des armes, les avaient en main, prêtes à servir. C'était comme ça qu'ils allaient désamorcer la situation eux...

Ivan n'avait pas bougé d'un poil, juste un soupir très bien audible signifiant qu'il en avait déjà marre de cette situation. Regardant le pauvre responsable de la sécurité avec un air désespéré "c'est pas bientôt finit tout ce bordel ?". Le regard en disait beaucoup plus que les mots l'auraient faits, de toute manière avec les deux pipelettes, surtout l'abonnée aux discours à rallonge qui s'en donnait à cœur joie... Ah bah oui, si ça les calmait pas ça irait les endormir. Il jeta le même regard désespéré à la fille de l'empereur, qui avait certainement en main matière pour désamorcer cette fameuse situation.

"Ou alors au lieu de se prendre la tête et de s'envoyer des vilaines piques à travers la tronche, on fait l'échange ici et on repart d’où on vient. Ça évitera de nous trouer la peau inutilement alors qu'il y a du vilain serpent dehors."

Et voilà, c'était sortit, il fallait qu'il y mettre sa petite touche lui aussi. Autant ca marcherait beaucoup mieux avec son "nouvel ami" peu amical que les discours à rallonge ou encore les critiques sur son sens stratégique. C'était le meilleurs moyen pour le pousser à bout voire même le faire désavouer, et là il serait encore plus énervé et donc certainement incontrôlable, ce qui ne faciliterait pas le travail du pauvre Ivan qui devait le garder à l’œil.

"Ou alors autour d'un verre d'un alcool local, en prime ça fait faire du tourisme."

S'il ne se faisait pas enguirlander par la "hiérarchique" pour le ton léger employé et surtout les propos plus "bourrins" que diplomatiques ce serait un grand miracle. Non en fait c'était même pas la peine de chercher, il se ferait jeter, et le pire c'est qu'il en était conscient. En tout cas les idées proposées lui semblaient meilleures que de partir dans des menaces inutiles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Jeu 14 Juil - 2:06

La situation était on ne plus tendue et était prête à leur péter à la tronche à tout moment.Mais la loi de Murphy était faites de manière à ce qu'au moment le plus improbable les choses empiraient à la vitesse de la lumière.Et selon les critères de MickaËlla c'était précisément ce que venait de faire Ivan.Bah'Kel n'était pas du genre à aller boire un coup alors que la sauvegarde de son peuple était en jeu.Le rapport de force que MickaËlla avait tenté d'instaurer venait d'être éventé par l'intervention d'Ivan.il fallait reprendre la main et rapidement.Les petites leçons de négociateur du lieutenant la boussole son patron du temps ou elle était encore un RAPAS lui revinrent en tête.Elle devait se trouver un point commun avec Bah'Kel implanter le stockholm dans son esprit méfiant.Cela n'allait pas être trop dur étant donné qu'elle comprenait pertinemment pourquoi ce dernier réagissait de cette manière mais pas au même moment.Calmer la paranoïa du chef de la sécurité n'allait pas être une mince affaire.

"Naughart pour une fois fermez là et laissez faire les grandes personnes.Tout le monde tiens sa position on ne se rendra pas."

MickaËlla remit la sécurité sur son arme avant d'enlever les mains de sur cette dernière.De toute manière cela ne servirait à rien ils ne pourraient pas activer la porte en se frayant un chemin au travers des défenseurs.MickaËlla fit un pas en avant vers le chef de la sécurité pour lui montrer qu'elle m'avait pas peur de lui ou qu'il mette à exécution sa menace.

"Je suis comme vous Bah'Kel cet échange décidé par nos supérieurs respectifs me laisse plus que perplexe.Nous aurions du nous rencontrer sur une planète neutre pour discuter.Contrairement à ce que pense mes supérieurs votre canon n'est pas ce dont nous avons le plus besoin.Dans des conditions optimales il nous faudrait au bas mot entre 5 à dix ans pour en avoir un d'opérationel.Nous ne possédons pas de vaisseau ni de base spatiale qui pourrait recevoir une telle arme et nous ne pouvons pas le mettre sur notre planète.Quand à vous savoir comment marche la porte des étoiles ne vous sera pas très utile tant que vous ne disposerez pas d'un programme d'exploration viable.Ce dont vous avez besoin c'est des coordonnées de planète disposant des matières premières dont vous avez besoin.Ce dont nous avons réellement besoin les uns comme les autres c'est d'une alliance solide et durable.Vous ne pouvez pas continuer à rester sur la défensive éternellement vous arrivez en bout de course et vous voyez déjà vos limites se profiler.Nous nous ne pouvons pas continuer à compter sur notre chance.Si ces négociations échouent votre peuple tout comme le mien sera condamné.Cette perspective rends votre menace complètement obsolète.Mais en signe de bonne foi je veux bien vous remettre nos explosifs et laisser seulement deux de mes hommes avec leurs armes approvisionnées.

MickaËlla fit encore un pas en direction du chef de la sécurité, le fixant droit dans les yeux, elle gardait les mains sur son ceinturon de chaque côté de ces hanches.De son regard noire comme la poix elle essayait de jauger le chef de la sécurité, de deviner ce qui pouvait bien lui passer à travers la tête de manière à pouvoir réagir en conséquence.

"il y a un proverbe sur notre planète qui dit que c'est lorsque l'on est entouré de danger qu'il ne faut en craindre aucun."

Elle invitait Bah'Kel a partager sa vision des choses tout en rappellant qu'elle ne craignait pas de se jetter dans la bataille si nécessaire.Sachant qu'ils n'allaient pas se rendre Bah'Kel allait bien devoir prendre le risque de leur faire un minimum confiance.Elle avait fait une concession Bah'Kel devrait en faire lui aussi c'était le principe même de la négociation.Laurent et Luc suffirait amplement à protéger l'équipe surtout qu'il n'y avait pas de raison à ce que la situation soit pire que maintenant si ils faisaient redescendre la pression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Jeu 14 Juil - 8:52

Si cela continuait ainsi, la mission serait un échec total, même un triple échec puisqu’il n’y aurait sans doute plus de possibilité de négocier par la suite avec ce peuple, la fille de l’empereur allait mourir et l’équipe SG aussi donc un fiasco en perspective, les paroles ne pouvant pas suffire devant l’enjeu, Laurent savait dès le départ que seuls les actes pourraient calmer les choses et au moins sauver la vie de la VIP à défaut d’être certain de sauver celles de ses coéquipiers et la sienne.

C’était jouer avec le feu mais face à la faucheuse qui était en train d’affuter sa faux avant de se mettre au boulot, il fallait avant tout prendre le risque de permettre à la mission d’avoir tout simplement une suite et non une fin désastreuse.

A la place de Bah’Kel, le Para resterait dans la même optique, ce n’était pas avec des « si » qu’on règlerait le problème actuel et bien réel, il y avait tant de responsabilité sur ses épaules qu’imaginer un autre scénario n’était pas le bon moment, non il devait se concentrer sur ce qu’il avait à faire pour protéger le plus grand nombre des siens, dès lors les explications devaient lui passer au dessus de la tête tant que la menace ne retombait pas et pour cela il n’y avait plus qu’une chose concrète à faire même si Laurent n’aimait pas ça : obtempérer pour donner au chef de la sécurité ce qu’il voulait.

Pourtant Strucker demandait de garder sa position et qu’il n’était pas question de se rendre, ce qui allait à l’encontre de ce qui passait par la tête du Para, seule solution pour désamorcer la situation. Certes l’équipe serait peut être emprisonnée ou exécutée sur place mais était-ce pire que de mourir par manque d’oxygène tout en emportant avec toute possibilité de pouvoir en savoir plus sur le fameux canon, si la fille de l’empereur devait y passer aussi, il était fort à parier que ce dernier rendrait responsable la Terre et donc ne chercherait plus à traiter avec ou même pire, chercherait le moyen d’une vengeance.

Et maintenant leur leader qui partait en couille à annoncer que la planète bleue n’avait aucune défense spatiale… Mais que savait-on réellement des Kaubérons pour faire courir autant de risques à la Terre, juste ce qu’ils avaient bien voulu montrer à SG9 alors Laurent ne comprenait pas que Strucker dévoile des informations hautement dangereuses qui pouvaient attirer des convoitises, sans doute était-ce le côté du militaire qui voyait le mal partout mais son jugement était fait, à trop vouloir obtenir la confiance, elle en disait trop même si ce peuple devait se rendre compte de leur supériorité technologique, pourquoi aller si loin alors qu’il y avait plus simple mais sans doute moins facile pour la Hyène !

Pourtant la fin de l’avertissement fut plus en phase avec ce que pensait Laurent pour arranger les choses bien qu’il songeait que ce ne serait pas encore suffisant pour leurs hôtes qui ne seraient rassurés qu’en ayant la maitrise totale des évènements, cela impliquait sans doute de se laisser faire car essayer de sortir les gros explosifs pour les déposer au sol serait sans doute considéré comme une menace directe et ce serait la cata.

Le proverbe fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase, le chef de la sécurité ne devait rien n'en avoir à foutre ou cela pouvait l'énerver encore plus alors gardant sa position agressive, le Para parla haut et fort pour montrer sa volonté :

« Désolé Chef, je vais montrer l’exemple pour qu’on arrête de jouer aux cons, s’il vous plait faites de même, mettez-vous à sa place, vous ne négocieriez pas si la Terre était menacée donc il n’y a qu’une chose à faire, se rendre pour espérer sauver l’affaire ! »

Sur ce, Laurent abaissa lentement le canon de son fusil-mitrailleur puis une fois ce dernier orienté vers le sol, il le posa doucement avant de déplier sa jambe pour mettre son second genou au sol et placer les deux mains derrière la tête en attendant que les soldats de Bah’Kel se chargent eux-mêmes de faire le ménage pour éliminer l’équipement indésirable, autant qu’ils le fassent sur une personne vivante plutôt que sur des cadavres qui n’auraient plus la possibilité de tenter quoique ce soit par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Daving
Militaire
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 25

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Adjudant / 281
Age du personnage: 26 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Sam 16 Juil - 13:59

Luc ne disait rien, il contemplait les lieux, attendant que la diplomatie fasse son effet. Il n'écoutait pas grand chose de ce que disait Mathilde à la fille de l'empereur. Surement des présentations quelques peux exagérée. Le genre de chose dont il n'était pas habitué. Si les gardes d'ici voulaient les tuer sur place, rien ne les en empêcheraient, mise à part leurs armes, le groupe de terriens étaient en sous-nombre et ne connaissaient pas la configuration des lieux.

Une chose arriva, la chose dont craignait Luc et surement ses coéquipiers aussi. Les gardes braquaient leurs armes sur eux, le suisse fit de même, son fusil prêt à tirer. C'était mauvais ça, il pourrait très bien tirer, mais au moins quatre armes ennemis étaient braquées dans sa direction. Il ne pouvait qu'attendre les ordres de ses supérieurs.
Dans les explications du chef de la sécurité des lieux, il entendit qu'ils avaient amené des explosifs. Luc n'avait rien prit de tel pas de C4 ni d'autre explosifs, il jeta de rapide coups d'oeil sur ses coéquipiers, au moins un d'eux avait eut la débilité d'avoir apporté des explosifs, à moins que ce soit tous et que là c'était franchement une bande de crétin. Depuis quand on apportait du C4 à des négociations, déjà que les armes à feu étaient limites, mais apporter quelques choses qui pouvait être utilisé pour du sabotage, c'était franchement dépasser les limites. L'adjudant les comprenait qu'ils se méfiaient d'eux maintenant.

Attendre n'était plus que la seul chose à faire pour Luc, le temps que MickaElla et Mathilde s'occupe de la situation. Il écoutait attentivement chaque mots cette fois, voulant savoir ce qu'il se passait, mais soudain une nouvelle voix fit son entrée, il la connaissait comme étant celle de Ivan et ce qu'il ajouta était franchement une connerie voir même une provocation si leurs hôtes le prenaient mal. Luc voulait lui sauter dessus pour qu'il se taise, mais la para lui indiqua de la fermer. Le suisse savait que cela ne suffirait qu'il ne pourrait pas s'empêcher de l'ouvrir plus tard.
Puis se fut au tour de Laurent d'en faire à sa tête, franchement, il aurait mieux fait de se tirer une balle dans le pieds pour ne pas venir ici, il n'avait pas tord de baisser son arme, mais de là, à se mettre à terre tel que des prisonniers, c'était un peu gros pour Luc et vu qu'il avait lancé le truc, les autres suivraient et tous le monde finiraient en cellule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 29

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Dim 17 Juil - 3:21



L'intervention du chef de la sécurité avait jeté le désarroi au sein de l'équipe SG-1, chacun répondant à la situation de son propre chef et y allant de son instinct primaire.
Pour commencer, la scientifique arguait dans une innocence effroyable la présence « normale » d'explosifs dans leur équipements, même pour une mission diplomatique. Et si elle s'était montré calme et soucieuse de trouver une issue par la parole, la chef d'équipe, quant à elle, avait préféré s'enterrer la tête dans le sable en y ajoutant une couche.

Nul doute qu'elle n'avait aucune considération pour sa propre équipe en les emportant dans sa décision de tenir tête. Un flot de parole ininterrompue s'était alors déversé sur le chef de sécurité. Non seulement elle s'offrit l'insolente liberté de dicter sa conduite mais également de juger sans le moindre respect les protocoles de sécurité. Quelques minutes plus tard, elle recommença, mais en tentant maladroitement de l'amadouer. C'est cette grande insolence, affichée alors qu'elle lui faisait la morale, croyant être mieux placée que trois milles militaires et deux cents officiers, qui entama finalement ses derniers efforts.

Le regard voilé de toute la haine et la colère que lui inspirait cette personne, Bah'kel prit soudainement une inspiration et faillit lui envoyer son poing en plein visage. Ce n'est qu'un dixième de seconde avant l'impact qu'un puissant cri le stoppa net. Nul doute que la militaire, à cet instant précis, s'était déjà préparé à lui rendre la pareil. L'homme demeura donc muet, son poing non loin de sa cible, alors qu'il ne détachait son regard de Mickaëlla.


- Lieutenant ! Répéta une fois de plus la voix tonitruante.

Derrière lui, ou plutôt sur sa gauche, une des portes condamnées dévoilait le commandant suprême de Ter'Venta. Droit et impassible, il fusilla son chef de sécurité du regard puis jaugea rapidement la situation. Il pénétra dans la salle d'embarquement et, après avoir hasardé un très bref regard sur les officiers de l’État Major, il ordonna la position de repos.

- Que se passe-t-il sur ma station ? Lui demanda-t-il ensuite.

Le timbre de sa voix était virile et imposante. Avec sa stature et l'image qu'il donnait, le commandant imposait un profond respect. C'était, en quelque sorte, le patriarche. L'homme devant lequel on réfléchissait avant de répondre. Son arrivée avait fait instantanément disparaître l’atmosphère pesante pour une impression de profonde humilité et de discipline. Même SG-1 ne pourrait s'en trouver complétement insensible.
Tandis que l'homme se plaçait à coté de Bah'Kel, celui retrouva brièvement ses esprits et recula de plusieurs pas.


- Ils sont venus à bord avec des explosifs...ils ont braqués leurs armes dés que j'ai donné l'alerte.

Le regard noir du commandant dévia sur SG-1 avant de revenir sur le chef.

- Et c'est ce qui explique votre comportement ?
- Cette arrogante garce ose nous dicter notre conduite et médire de...


Cyrus Kol ne lui laissa pas le temps de terminer. Pivotant pour lui faire face, l'écrasant de par l'expression froide et impassible qu'il posa sur lui, il déclara d'un ton sec et détaché :

- Ces hommes et femmes sont les représentants d'un autre monde. Si je vous surprends une fois de plus, vous irez droit en cour martiale. Vous avez saisi ?

Bah'Kel regarda Mickaëlla. Il était facile de comprendre qu'il l'en tenait pour responsable. Il demeura longuement ainsi, maudissant cette femme de tout son être, avant de répondre.

- Parfaitement saisi, monsieur.

Et Bah'kel quitta immédiatement la salle après avoir salué son officier. Celui-ci, se retourna ensuite vers l'équipe SG-1 et usa du même ton. Jusque là, tous les autres militaires les entourant n'avaient pas prononcé un mot.

- Quand à vous tous, vous n'êtes pas ici chez vous ! En posant le pied sur ma base, vous vous engagez à suivre des règles élémentaires de respect et de savoir vivre, quel que soit vos titres et vos origines. Tenez-le vous pour dit.

Il fît une courte pause avant de reprendre.

- A présent, nous allons vous mener jusqu'à notre dépôt armurier où vous y déposerez la totalité de votre équipement. Je vous autorise à garder vos artefacts Goa'uld et ce qui vous permet de passer votre porte des étoiles. J’espère ne pas avoir à me répéter. Si vous refusez, vous êtes libre de repartir aux coordonnées que vous nous indiquerez.

Cyrus Kol demeura ainsi, fixant la chef de l'équipe en l'attente d'une réponse. Il allait de soi que le ton employé n'avait rien de menaçant. L'homme contraignait à de nouvelles règles que l'équipe se verrait obligée de respecter si elle souhaitait poursuivre sa mission. S'il y avait une certitude qu'ils pouvaient avoir, c'est que la présence du commandant empêchait tout nouveau danger.


Dernière édition par Rayce & Kashan le Dim 17 Juil - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 29

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Dim 17 Juil - 3:50



Hal'Galéne fût profondément troublée d'entendre la chef de l'équipe de visiteur dénigrer l'échange diplomatique. Elle le fût d'autant plus lorsque Bah'kel quitta la salle d'embarquement. Son visage se peignit d'une expression de compassion et de tristesse à moitié dissimulée. Elle s'était apprêtée à l’arrêter en cours de route lorsqu'elle se rappela ses obligations. Aussi, elle dissimula l'élan d'intérêt qui l'avait amené à faire un pas dans sa direction pour, finalement, se retourner vers SG-1. N'importe qui l'ayant observée à ce moment précis aurait deviné qu'elle avait besoin de lui et que, de ces deux personnes, Hal'Galène était probablement celle qui avait le plus de mal à cacher ses sentiments.
Alors que le commandant remettait les pendules à l'heure, la fille de l'empereur fît signe à Laurent Campbell de se redresser. Elle se demanda ensuite comment une équipe de diplomate pouvait se conduire ainsi et, dans le même temps, montrer la discorde qui les séparait tous.
La réponse se trouvait d'elle-même. Ce n'était pas des diplomates.

Ils ne comprenaient probablement pas que leur réaction actuelle et leurs différents indiquaient que les Terriens n'avaient, en réalité, aucune considération pour les Kaubérons. Car si cela avait été le cas, ils auraient envoyé des personnalités plus à même de raisonner avec clairvoyance et patience. Au lieu de cela, le commandant avait été forcé de quitter ses occupations pour faire cesser le problème. Nul doute qu'il avait été prévenu à l'instant même où le chef de la sécurité avait ordonné le confinement.

La jeune femme réprima le dégoût que lui inspira cette première mauvaise expérience et se concentra sur la proposition de Cyrus Kol. Lorsque celui-ci eût terminé, elle fît un pas en avant et, tout en s'adressant à Mathilde, ajouta d'une voix qu'elle espérait la plus respectueuse possible :


- Au vu des événements et de la position de Madame sur notre échange (elle pointa Mickaëlla du regard), je vous serais gré de demeurer l'unique et ultime porte-parole de votre équipe. J’espère que cet incident n'entachera pas, ou le moins possible, les relations diplomatiques entre nos deux mondes. Lorsque votre chef aura prit sa décision, et que votre équipe se sera défait de leurs armes, nous nous dirigerons vers le laboratoire d'examen stellaire pour poursuivre nos échanges.

Sur ces dernières paroles, Hal'Galène vint se poster à coté du commandant. Celui-ci l'avait suivi du regard sans mot dire. Il l'approuva d'un faible hochement de tête lorsque leurs regards se croisèrent.
Ses pensées, cependant, s'en retournaient rapidement vers Bah'kel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Dim 17 Juil - 11:09

A partir de quand les choses avaient déraillé? Sans doute dès le passage de la Porte, mais à ce moment là personne ne s'en était encore rendu compte et quand bien même elle avait de son mieux, Mathilde sentait le poids de la lassitude peser lourdement sur ses épaules. Elle aurait bien utilisé cette masse pour écraser les membres de son équipe avant de s'occuper du chef de la sécurité et - soyons généreux - tous les militaires de la station.
Durant tout ce cirque, la baronne avait paru imperturbable, tel la frégate qui fend la houle sans frémir et dévier de son cap, intérieurement par contre... il était heureux que les idées de la jeune femme ne prenne pas corps. On pu la voir lever les yeux au plafond et lâcher un petit soupir. Évidemment, avec des militaires dressés pour le combat, on pouvait difficilement s'attendre à autre chose. Par certains aspects on ne pouvait pas leur en vouloir, chassez le naturel, il revient au galop et face à une menace potentielle ils avaient réagi. Certains avaient même pensé user de diplomatie sans aucun doute, mais la bonne volonté ne changeait rien au résultat.

Le commandant de la base intervint avant que les choses ne prennent une tournure franchement regrettable parce que si le kauberon avait frappé la militaire, nul doute qu'elle ne se serait pas privée de lui casser quelques os. Le dossier de cette dernière n'était clairement pas un florilège de douceur et de mesure... A bien y réfléchir, c'était un peu le cas de tous. A part elle évidemment car elle n'était qu'une inoffensive civile.
Finalement les choses pouvaient rentrer dans l'ordre, le commandant laissant une opportunité de poursuivre les négociations, bien entendu avec des concessions de la part des terriens chose logique puisque c'était ce parti qui avait commis l'impair initial. Le chef de la sécurité était congédié fraîchement, le commandant par sa seule présence évitait les manifestations "d'enthousiasme" kaubéron et avec un peu de chance des militaires de l'équipe SG. La princesse exprima les fameuses concessions et cela ferait grincer des dents. La physicienne n'était pas non plus très heureuse de ce retour de bâton, mais il fallait faire avec, l'enjeu était plus important que leurs propres vies si tant est qu'elle soient en danger de façon immédiate.
Répondant à son homologue d'un ton ostensiblement désolé, elle s'inclina si bas qu'on aurait pu mesurer un angle presque droit entre son buste et ses jambes.


"Je vous prie d'accepter mes plus sincères excuses pour le comportement de mes coéquipiers, cela ne se reproduira plus. Leur entraînement et quelques déconvenues passées ont rendu mes semblables relativement méfiants dès que l'on prononce "négociation" et "échange avec d'autres civilisations". De part et d'autre les militaires ont plus à cœur la sécurité de leurs concitoyens que les civilités d'usages. Pour ma part je ne m'attarderai pas sur ce qui vient de se passer et je suis certaine que mes compatriotes seront heureux de pouvoir se débarrasser leur matériel pour prouver leur bonne foi et la volonté de la Terre de voir aboutir ces négociations."

Se redressant elle offrit à la princesse un sourire lumineux comme si rien ne s'était passé, par contre quand elle posa son regard sur ses collègues, par chance pour eux son regard tout comme ses pensées ne pouvaient les liquider, mais la colère froide que ses prunelles reflétaient donnait une petite idée de ce qu'elle rêvait de leur faire subir. Il n'y avait pas l'once d'un doute permis quand à la signification de ce regard, elle désintègrerait elle même le prochain qui mettrait les pieds dans le plat, elle avait déjà tiré sur des gens pour moins que ça. Redevenant la scientifique aimable et enthousiaste, elle poursuivit.

"Je dois avouer que j'ai hâte de voir votre technologie en action, la perspective de découvrir quelque chose qui pourrait influer nos recherches sur Terre est exaltant. Imaginer les débouchés possibles pour telle ou telle technologie découverte, améliorer le quotidien de nos semblables grâces aux avancées permises par ce que nous ramenons de nos voyages..." Petit sourire d'excuse bien innocent. "Veuillez me pardonner, j'ai toujours tendance à m'emporter quand il s'agit de nouvelles technologies, et puis... contrairement à certains, la perspective de pouvoir nouer des liens avec d'autres civilisations m'a toujours semblé un risque plus qu'acceptable et cela est d'autant plus vrai en ces temps où un ennemi commun cherche à nous anéantir. Sa simple existence devrait suffire pour que nous fassions front commun, mais pour certains ce n'est pas si évident. C'est donc à nous qu'incombe le devoir de passer outre les différences et les méfiances, dans l'intérêt de nos peuples." Se tournant vers le commandant de la station, elle ajouta sur un ton bien plus posé et protocolaire. "Si vous le permettez, commandant, je souhaiterai conserver mon matériel de mesure et d'enregistrement afin de soumettre un rapport complet à ma hiérarchie, parfois des images valent mieux qu'un long discours. Et bien évidemment cette valise qui renferme notre part de transfert technologique."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Dim 17 Juil - 12:55

L’obstination inutile de Strucker allait finir par conduire à la mort de nombreuses personnes alors que tout ce que voulait Bah’Kel était de récupérer les explosifs sans perdre de temps.

Montrant qu’il n’était plus une menace immédiate, Laurent avait la tête tournée vers celui qui était en position de décider ce qui était bon ou non, observant et attendant de passer par la case gros câlins avec celui qui allait être chargé de le fouiller pour récupérer les armes menaçant directement la station mais le destin en avait décidé autrement, le commandant de ce lieu faisait enfin son entrée au meilleur moment, en fait non, le meilleur moment aurait été dès que l’équipe avait mit le pied ici mais dans l’instant présent, Strucker évitait le tatouage cadeau à cinq doigts du chef de la sécurité… Dommage, cela lui aurait peut être fait comprendre d’être moins arrogante quand il valait mieux se faire tout petit, son amour propre étant plus fort que son humilité.

Le Pacha adressa un regard sombre à Bah’Kel, cela devait être bon à court terme pour l’équipe mais désavouer ainsi son chef de la sécurité alors qu’il avait raison d’insister pour que les arrivants ne soient plus un danger, néanmoins pas au point de vouloir frapper quelqu’un, il y avait la encore de quoi augmenter la rage de l’individu pensant être dans son bon droit et se retrouvant quasiment humilié devant ses hommes, juste de quoi lui faire péter un câble mais ultérieurement car il quitta la salle, pas bon tout ça pensa le Para encore les deux genoux au sol. Des signes de la fille de l’empereur attirèrent l’attention de Laurent, ses mouvements lui indiquaient qu’il pouvait se relever, d’un hochement de tête accompagné d’un léger sourire amical, il lui fit comprendre que le message était bien reçu… Après tout ça, il aurait préféré descendre encore plus bas pour qu’on ne le voie plus, la situation ayant changée, il se retrouvait bête d’être le seul à avoir voulu montrer l’exemple pour vraiment tenter de calmer le grand nerveux de service. Reprenant doucement son P90 en faisant attention de toujours garder le canon vers le bas, il se releva et ajusta la visière de sa casquette qu’il avait relevé un peu plus tôt afin de pouvoir tirer sans être gêné.

Il n’y avait plus qu’à laisser le Commandant prendre le relai avec le leader de l’équipe et la scientifique, le regard du Para étant plus attiré par Hal'Galéne qui par certains traits ou réactions lui rappelait Suzanne, par contre il se serait bien passer de croiser le regard de la mère Mathilde mais cette dernière était juste à côté de la charmante princesse impériale donc dans le champ de vision. Comme il l’avait déjà montré quelques minutes auparavant, Laurent était prêt à suivre pour se rendre à l’armurerie et y déposer de son fusil-mitrailleur, ses chargeurs, silencieux et du pain de C4, en essayant de se faire tout petit pour éviter les réflexions d'imcompréhension de ses coéquipiers car pour lui si cela était à refaire il le referait car il ne voyait en son geste une soumission mais plutôt coome le geste d'un conducteur devant s'arrêter de toute urgence face à un obstacle lui barrant la route sans quoi c'était l'accident mortel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet:    Mar 19 Juil - 2:08

MickaËlla n'avait pas bougé un muscle face au regard plein de haine de Bah'Kel cela ne serait pas la première fois ni certainement la dernière fois qu'on la détesterait et elle n'allait pas de formaliser pour si peu.Elle était tout de même interlocqué par la réaction du chef de la sécurité.Etait il à ce point à cran pour laisser ces nerfs lui dicter sa conduite?A moins que tout simplement il ne s'agisse que d'un gros bourrin.Ce qui était probable étant donné qu'il appartenait à une sorte de police militaire/forces spéciales.Un truc étrange qui lui rappelait elle ne savait pourquoi la gestapo et les ss allemands durant la seconde guerre mondiale.Le poing du chef de la sécurité arrêté à quelques mètres de son visage avait tendance à lui donner raison.Bah'Kel avait donné un direct du droit un coup simple, rapide, et efficace qui traduisait un entrainement au corps à corps poussé.Les gens en colère et qui ne savait pas se battre donnait du crochet, et elle aurait eu le temps de voire venir le coup et de l'éviter, voire peut être de parer et de riposter.Le fait que le chef de la sécurité s'arrête à l'injonction de son commandement en pleine frappe était signe d'un conditionnement assez poussé.Cela ne voulait rien dire mais il s'agissait d'un indice de plus qui faisait tiquer une MickaËlla tout aussi parano que Bah'Kel.Ce dernier avait le physique de l'aryen et c'était peu etre pour ça qu'elle faisait l'amalgame.D'ailleurs il était fort heureux que ce dernier n'est pas porté son coup, car même si il n'était pas une force de la nature, il était du genre chat maigre aussi solide qu'une pointe de Paris.Se battre à mains nu contre un tel homme n'était pas dans l'avantage de MickaËlla.Il était certainement aussi rapide qu'elle, et sans aucun doute plus fort.Elle ne pouvait parier que sur la technique et elle n'était pas sur qu'elle soit supérieur à celle du chef de la sécurité malgré l'entrainement assidue auxquels elle s'astreignait quotidiennement.Jeff n'aurait certainement eu aucun problème pour chiffoner Bah'Kel en deux coups de cuillères à pots.Dans ce genre de situation il vallait mieux encaisser le coup et rester le plus digne possible c'était même plus impressionnant que de rendre le coup tout de suite.Car il ne faisait aucun doute dans l'esprit de MickaËlla que le coup devait être rendu à un moment un à un autre pour remettre les compteurs à zèro.

Bah'Kel se défendait comme un petit garçon face à son supérieur et MickaËlla devait hèlas avouer que ce dernier ne déformait pas beaucoup la vèrité.Oui ils avaient des explosifs sur eux, ou du moins c'est ce que disait les senseurs.MickaËlla ne savait pas qui était les personnes concernés par le C4 mais elle crut comprendre que Laurent en faisait partie.Un Laurent avec qui elle aurait une discussion assez rapidement.Il avait du C4 sur lui mais surtout en braquant son arme dès le dèpart sur les soldats de la station spatiale il avait choisi la ligne de conduite de l'équipe.Ligne de conduite que MickaËlla avait suivi parce que dans ce genre de cas il vallait mieux en faire de trop que pas assez du moment que l'équipe le faisait ensemble.5 soldats pouvaient contenir une foule en colère à partir du moment ou quand il fallait faire les lions tout le monde répondaità l'appel.MickaËlla avait répondu à l'appel, Ivan aussi à sa manière, Luc était resté comme à son habitude prêt à réagir.Puis l'instant d'après Laurent avait décidé que se rendre était ce qu'il y avait de mieux à faire.Dècidèment il y avait un truc qui ne tournait pas rond chez ces abrutis des CPA.Qu'est ce qui lui prenait de se coucher maintenant juste après avoir relancé sans même attendre de voire ce que les kaubèrons allaient dire.MickaËlla allait lui en tenir rancune pour un bout de temps de ce coup là et quand on connaissait MickaËlla un bout de temps pouvait se jouer en dècènnie.Quand ou savait que depuis trois ans elle tenait rancune à Matt Hendel de certaines réflexions cela présageait beaucoup de déboire pour le pauvre cocoye.

Mais il fallait passer à autre chose pour le moment il y avait un peu plus important.MickaËlla n'eut aucune réaction face à l'insulte de Bah'Kel, elle était immunisé à ce genre de chose qui si il s'était s'agit d'un de ses subalternes auraient certainement été plus efficace pour détruire cette bases spatiales qu'une bombe nuclèaire de 2 MègaTonnes enrichis de plusieurs kilos de Naquadah.Le commandant de cette base était un homme d'une cinquantaine d'année qui avait du charisme à renvendre et semblait avoir pas mal de force pour son age.Il avait le respect de ces hommes et cela devait être du au fait qu'il avait du atteindre ce poste par le mèrite et sur les champs de bataille.Mais même si cela forçait le respect cela n'impressionnait pas MickaËlla.D'ailleurs il n'y avait rien de plus impressionant que le sergent Hartman à ces yeux.Le commandant leur fit la leçon sur les régles de politesse cela fut la première chose qui fit réagir MickaËlla lui étirant légèrement les lèvres sur le côté gauchedu visage.Le commandant étant sencé être occupé et apparemment il n'avait pas eu beaucoup de difficulté pour se libérer.De là à croire qu'il avait envisagé de ne pas accueillir lui même ses invités pour leur montrer qu'il n'était pas si important que ça il n'y avait qu'un pas que MickaËlla avait franchis sans peine.Avait il orchestré cela depuis le dèbut ou bien venait il rattraper une situation qui avait dérappé.Parce que MickaËlla ne doutait pas que si ils n'avaient pas bronchés ils n'auraient pas vu ce dernier avant plusieurs heures.MickaËlla se retint sans difficulté de lui lancer une pique acide cela n'était pas vraiment le moment alors qu'on en était à la détente cordiale.

La proposition du Commandant ne lui convenait pas vraiment.Il voulait qu'ils déposent tout leur matériels mais ils les autorisaient à garder leur artefacts goa'ulds.Cela n'avait aucune logique avec la sécurité de la station.Un zat était une arme de destruction massive à côté d'un tube de dentifrice.Le zat était une arme très efficace dans les actions subversives.Pas de corps, pas de sang, et une capacité de tir quasi illimités.Si les kaubèrons préféraient qu'ils déposent leurs matèriels terrestre c'était pour tout simplement l'étudier de plus près.C'était de bonne guerre MickaËlla avait elle même pris un appareil photo pour ce genre de chose.Ils devaient à tout prix que certains matèriels puissent être étudier par les kaubèrons.Elle ne pensait pas aux armes mais plutôt aux matèriels tels que les ordinateurs et les radio.Des matèriels cryptaient à l'aide de protocole informatique qui devait être facilement cassable par un peuple aussi avancé.Mieux vallait ne pas leur permettre d'avoir accès à des informations leur permettant de pénétrer sans aucun problème au SGC.Mais autant lors de ces premiers elle ne ressentait pas le besoin d'être armé autant maintenant elle se sentait plus en sécurité en sentant son P90 contre son gilet tactique.Mais il fallait prendre le risque les plans de ce canon était certes important mais il y avait d'autre innovations technologiques qui allait certainement leur faciliter grandement les choses.Parce que que MickaËlla était plus du point de vue de Mathilde sur ce coup là.Elle préférait pleins d'innovations leur facilitant la vie aux plans d'un canon gèant qu'ils ne savaient même pas ou mettre.Encore une fois de plus le symbole phallique avait la préiminence sur l'utile, le pratique.MickaËlla dirigea son regard noire comme la poix vers le commandant qu'elle fixa de son regard sans vie pendant quelques secondes avant de répondre à sa question.Mais avant tout elle devait prendre ses responsabilités car en tant que leader elle aurait du s'assurer de l'équipement de ses subalternes ce qu'elle avait négligé de faire leur faisant confiance et le résultat était bien entendu catastrophique.

"Bonjour Commandant, Major Strucker.Tout d'abord je vous présentes mes excuses j'ai négligé de vérifier l'équipement de mes subalternes pour qu'il soit en adèquation avec notre mission.Dans cette optique nous ne voyons aucun inconvénient à déposer toute nos armes à votre armurerie mais j'aimerai que nous puissions conserver tout ce qui n'a pas rapport avec le domaine de la guerre tels que nos affaires de toilettes."

Le ton monocorde de MickaËlla et le fait de parler de leurs affaires de toilettes pouvaient être pris comme de la moquerie mais elle était on ne peut plus sérieuse et même si elle n'allait pas remettre en cause de bonnes relations diplomatique avec les kaubèrons pour uen brosse à dent elle ne comptait pas non plus se laisser dépouiller comme une vulgaire criminel.Elle tourna son regard vers le reste de l'équipe et cette fois ci son regard exprimait bien quelque chose.On pouvait sans aucune difficulté y voire une colère noire et profonde et dans sa voix on pouvait entendre comme un grondement d'orage.

"Vous allez déposer armes, grenades, C4, couteau de combat, cran d'arrêt, les zats et tout ce qui même de loin pourrait ressembler à une arme.Pas de discussion, pas de plaintes.Le premier qui l'ouvre va manger avec une paille jusqu'à noël et ça n'est pas de possibles sanctions qui vont m'arrêter."

Par possibles sanctions elle s'adressait à un Ivan qui avait l'habitude de se plaindre de tout et de rien, pour un oui ou un non.Il ne faisait pas de doute qu'avec laurent ils allaient deux problèmes plus difficiles à gèrer que ces négociations.D'ailleurs quels que soit le résultat de ces dernières MickaËlla savait qu'elle allait devoir rendre des comptes pour ce qui s'était passé.En tant que leadeer d'une unité elle assumait l'entièrement responsabilitée de l'échec d'une mission.C'est comme ça que les choses marchaient dans ce milieu et elle attendait de Laurent qu'il l'épaule mais ce dernier s'était comporté comme le dernier des biffins retournant sa veste plus vite qu'un homme politique et cela elle ne pouvait le tolèrer.Elle devait remettre de l'ordre mais cela risquait de ne pas être pour tout de suite étant donné que la princesse voulait passer direct à l'échange.Ce qui en soit était un bien mais ils allaient avoir du mal à se rattrapper si on ne leur laissait pas un peu de temps.A contrario ils n'auraient pas trop le temps d'envenimer les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Naughart
Militaire
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 24/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Sergent/113
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Jeu 21 Juil - 1:05

S'ils ne se faisaient pas tuer ça serait un miracle, l'un qui se rend et l'autre qui continue d'enfoncer l'équipe dans les plus profondes abimes qu'il soit. Ils n'avaient pas encore touché le fond puisque l'autre dingue creusait encore cette fois en tentant au petit jeu de se mettre au même niveau que le chef de la sécurité et ce après l'avoir rabaissé. C'était sûr, il n'allait pas apprécier... Ah bah en fait, il n'y eut même pas besoin d'attendre longtemps pour le comprendre, et elle, ainsi que l'équipe avaient dû leur salut à l'intervention de l'homme qui semblait être le grand chef de cette base spatiale. Qu'elle aurait mérité qu'il la cogne, et en prime ils n'auraient rien pu faire car riposter était l'assurance de finir en passoire. Étrangement il se reconnaissait un peu dans le caractère de cochon du responsable de la sécurité, ou alors c'était simplement parce qu'ils avaient un point commun, c'est à dire l'antipathie envers l'autre.

Le grand manitou en imposait. Il renvoya ailleurs son subordonné, celui-ci venant de perdre toute autorité et surtout la face devant une délégation importante et surtout ses subordonnés, et il risquerait grandement d'avoir à prendre un gros savon par la suite, ce qui n'arrangerait évidemment pas l'état de sa carrière. Le pauvre était seulement à plaindre, son excès de zèle n'était pas de trop bien qu'un peu excessif, mais il ne méritait franchement pas ça. C'était surtout l'autre folle qu'il aurait fallut reprendre comme ça. Heureusement qu'elle fut désavouée par la princesse qui désigna la tube a essai comme la principale interlocutrice.

Le responsable de la base donc ? Il fit une demande claire et logique, dans la suite des "précautions" de son subordonné en faisant désarmer les visiteurs pour ne prendre strictement aucun risque. Pourquoi refuser ? Quoi qu'en dise l'autre il obéirait plus à son ordre qu'au sien. D'ailleurs l'autre se mit à aboyer...

"Pour l'excès de zèle c'est trop tard Major." lâcha-t-il discrètement alors qu'il prenait la direction de l'armurerie locale, même s'il la désavouait, pour la seconde ? Ou alors troisième fois, il ne le ferait pas clairement devant leurs hôtes.

Oui, ils étaient des soldats et absolument pas diplomates. On leur avait juste dit de s'équiper, sans préciser ce qui pouvait être banni dans une mission de ce genre. C'était sûr l'ignorance n'était pas une excuse, mais dans un corps d'armée, on n'est pas payé pour réfléchir, juste à obéir et "Prépare toi à traverser la porte" ne signifiait pas "Ne prenez pas de trucs qui font de trop gros boums"

Il trouva refuge aux côtés de Campbell, qui malgré sa manière maladroite de faire comprendre qu'il valait mieux rendre les armes précédemment, il avait eut au moins une décision des plus sages depuis le début, c'est à dire celle de ne pas faire plus de vagues.

Ah et question existentielle, si l'autre n'était plus là, comment il allait le surveiller ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 29

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mar 26 Juil - 0:01



Après que le commandant ait accepté la requête de Mathilde, il s'attarda un instant sur l'élan d'insolence de la leader du groupe. Ce n'était là qu'un simple petit exemple de la suffisance et, d'un certain point de vue, de l'inconscience dans laquelle elle évoluait. Les Terriens, de par l'exemple de cette femme, semblait avoir des lacunes quant à la discipline de leurs unités. Et si ses autres congénères semblaient un tant soit peu plus respectueux, le commandant n'allait pas laisser une jeunette semer le trouble sur sa base.
Il ignora donc la réplique de celle-ci et accueillit son zèle avec soupçons, il était un peu tard pour se montrer, assoir son pouvoir et sa supériorité sur ses équipiers. L'homme patienta donc un certain temps et, lorsque l'équipe SG-1 fût prête à les suivre, il les mena jusqu'au dépôt. Les officiers de l’État-major et certains gardes les escortèrent consciencieusement.
En cours de route, Hal'Galène échangea quelques mots avec lui. Il semblait évident qu'elle tentait d’intercéder en faveur de Bah'kel, espérant lui éviter une lourde sanction. Le commandant le cacha très bien, prétextant avoir besoin d'y réfléchir, mais son chef n'allait pas subir ses foudres. Le simple rappel à l'ordre lui suffirait. Mickaëlla en était pour quelque chose, du moins en lui montrant son acidité.

Un peu plus tard, ils furent accueillis dans le dépôt. Il s'agissait en réalité d'un sorte de bureau à l'avant grillagé. L'armurier qui y officiait recevait ou fournissait l'armement selon l'accréditation. Derrière lui, on remarquait à la lueur d'une lampe futuriste un plan de travail couvert de pièces détachées et d'outils. Quelques écrans sur le mur traduisaient l'avancée des réparations ainsi que le contenu d'ouvrages techniques. Juste à coté, quelques projections holographiques modélisaient la découpe de ces armes. L'homme était en train de remettre un fusil à impulsion en fonction lorsque l'équipe pénétra sur les lieux. De même, sur la gauche, de nombreuses autres armes et objets attendaient leurs traitements dans des étagères à roulettes. Le tout, bien entendu, était bien sécurisé. Enfin, une porte à élévation menait à un champ de tir spécial pour le test des performances. Un monte-charge, non loin, permettait la manutention d'engins plus encombrant. Il installa l'équipement de chacun des soldats dans des casiers séparés. De même, chaque containers fût scellé avec une clé magnétique qui leurs fût remis.


- Voilà ! Déclara l'armurier. Avec ceci, vous serez les seuls à pouvoir accéder à vos affaires. Vous n'aurez pas à craindre une quelconque manipulation d'autrui.

Ce fût alors le temps de se rendre jusqu'au laboratoire d'examen stellaire. Hal'Galène prenant la tête, elle demeura à hauteur de Mathilde et s'exprima d'une voix clair et douce :

- Vos excuses sont acceptées. Je peux comprendre que vous ayez quelques soupçons à évoluer dans une base sans avoir la possibilité de vous défendre. Mais dans ce cas, comment pourrions-nous nous faire confiance ?

Les coursives de la base étaient particulièrement longues. Les parois avaient été forgée dans un métal dense qui semblait à toutes épreuves. L'éclairage, très bien implanté en un décors futuriste, était adapté au conditionnement à la vie dans l'espace. Il y avait également des grilles d'aérations, des boyaux de liaison et des tunnels de services. Tout semblait cependant requérir un minimum de moyens d’accès.
Finalement, l'Altesse interrompit son avancée devant un sas à terre. Son aspect faisait pensé à celui du kiosque d'un sous-marin. Un volant en métal se tournait dans le sens des aiguilles d'une montre pour s'ouvrir et, lorsque ce fût fait par l'un des gardes, il dévoila une échelle de service.


- Bien, nous y sommes. Nous allons descendre dans le laboratoire pour procéder à la démonstration. Cependant, nos gardes doivent nous y enfermer de l'extérieur pour plus de sécurité. La paroi est extrêmement fine.

Dans le but de dissiper les soupçons, elle passa en première et descendit quelques barreaux.

- Il n'y a rien à craindre.

Puis elle disparût entièrement, attendant d'accueillir l'équipe à l'étage du dessous.

- Pour ma part, je suis dans l'obligation de retourner à mes obligations. Nous nous retrouverons dans la salle de conférence, lieu de notre futur échange.Déclara le commandant. A bientôt.

Cyrus Kol donna ses dernières directives aux gardes en faction. Une jeune femme vêtue d'un uniforme vert le rejoignit avec une planchette et des papiers à signer. Après s'être assuré que son Altesse n'avait besoin de rien, le commandant prit congés en se concentrant sur les rapports. Leurs échanges furent assez clairs pour entendre que certains techniciens et soldats demandaient la présence du chef supprême.

Spoiler:
 



Dernière édition par Rayce & Kashan le Mar 26 Juil - 2:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 29

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mar 26 Juil - 0:32



Le laboratoire d'examen stellaire est le plus bel endroit de Ter'Venta. Bon nombre de couples, à l'occasion de quartiers libres, se permettaient d'y accéder pour admirer les étoiles et leur planète. En effet, la salle n'avait aucun support métallique. Le tout était constitué d'une matière extrêmement fine, comparable à celle du verre, mais bien plus nette et claire. Quiconque s'y trouvait aurait eu l'impression de n'avoir aucune protection le séparant du rude environnement stellaire.
Sur ces parois vitrées se trouvaient des ordinateurs intégralement holographiques. Ils référençaient en temps réels de très nombreuses courbes et graphiques, témoignant d'intenses études sur l'environnement spatial.
Hal'Galène était particulièrement fière de présenter cet endroit à SG-1. La salle n'ayant pas besoin d'être éclairée, le spectacle était tout simplement éblouissant.


- Ceci est une paroi composite de myaride-sépharénide. Elle a de très nombreuses capacités d'adaptation aux conditions de l'espace tels que la gestion des radiations, des émissions solaires et de tout autres éléments pouvant compromettre notre intégrité. Grâce à lui, nous n'avons pas besoin d'installation lourdes, tout le matériel est présent sous forme holographique, ce qui nous permet une visibilité parfaite et une mobilité extrême.

Elle fît une pause en sondant chacun des membres.

- Nous avons créé une parcelle d’accès restreinte pour vos appareils de mesures à notre unité centrale. Vous pourrez ainsi obtenir toutes les données liés à la démonstration. Cependant, vos unité de mesures seront probablement différentes.

Laissant le temps à SG-1 de pouvoir respirer un peu, elle se retourna et appuya sur la vitre, à des emplacements précis de l'ordinateur pour dégager un espace complet. A présent, il ne restait plus qu'eux et l'espace gigantesque. Grâce à ce splendide point de vue, l'équipe fût à même d'appercevoir l'immensité de la station.
C'est alors qu'un tremblement survint. Des alarmes se mirent à sonner et les vitres, inertes jusque là, s’activèrent en encadrant un point dans l'espace.


- C'est l'heure. Madame, je vous conseille de préparer votre appareil, la démonstration va bientôt avoir lieu. S'exclama-t-elle à l'intention de Mathilde.

Le tube d'un canon apparût, il était à portée de vue. Il se désolidarisa de l'ensemble de la structure, de son toit pour être précis, et se tourna dans le même direction. Au même instant, une vague bleuté parcourût les vitres, zoomant soudainement sur le point qui avait été ciblé. La carcasse d'un vaisseau mère Goa'uld, pulvérisée et décapité de toute sa base pyramidale, flottait lentement au milieu d'un panache de débris. En se concentrant un peu, les membres de SG-1 remarquèrent des corps Jaffas parmi ces débris. Les décompressions atmosphériques semblaient les avoir éjecté.
Tandis que le tremblement se faisait plus fort et qu'un grondement recouvrait l'alarme, Hal'Galène éleva la voix pour s'expliquer.


- Notre canon électromagnétique utilise une ogive perce-blindage. Sa composante repousse l'effet magnétique dans des proportions majeures.

Elle pointa du doigt les barres qui se mirent à tourner rapidement autour du canon, comme s'il s'agissait d'une sulfateuse semblable à celle dont sont équipés les Blacks Hawk.

- Nous créons donc un champ magnétique inverse qui exerce une pression sur la munition. Celle-ci est alors retenue jusqu'à ce que le niveau maximum soit atteint. De même, l’excès d’énergie finit par produire un champ électromagnétique qui, à l'impact, perturbe et détruit une bonne quantité des systèmes informatiques Goa'uld.

Une bulle bleue enveloppa le bout du canon, il semblait sur le point de tirer.

- Pour finir, nous injectons au sein de l'ogive du Propergol raffiné, un composant extrêmement volatil. Lors de l'impact, l'échauffement créé par le percussion des éléments déclenche un feu incendiaire qui parcoure toutes les zones du vaisseau contenant de l'oxygène.

Une forte détonation lui coupa soudainement la parole. Un brusque flash de lumière compensée par les vitres du laboratoire précéda le tir. L'ogive fût lâchée et se dirigea à une vitesse fulgurante jusqu'à la cible. Il ne fallait plus que quelques secondes d'attente puis, brusquement, une explosion emporta le reste du vaisseau mère. L'écran holographique zooma à plusieurs reprises, montrant la carcasse se déchirant en des tas de ferrailles magmatiques tandis que des brasiers emportaient tout ce qui pouvait encore brûler. Les dernières poches d'oxygène déclenchèrent de violentes explosions secondaires alors que les débris fondaient en des masses difformes.
En moins de trente secondes, le canon se replia et disparût dans la structure, laissa Hal'Galène gérer la probable stupéfaction de SG-1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mar 26 Juil - 3:10

Le commandant accepta la requête de Mathilde mais ne donna pas suite à la sienne, il ne prit même pas la peine de lui répondre.Il semblait plus qu'évident que ce qui s'était passé lui était resté en travers de la gorge et MickaËlla voyait pertinemment ou ce dernier allait.Oui c'était il était commandant en chef de cette base mais elle n'était pas sa propriété et MickaËlla n'était pas sa subalterne.MickaËlla garda son calme, tout comme quand Ivan fit une réflexion inapproprié et pour la mettre un peu plus dans l'embarras.Un calme comme ceux qu'on peut trouver dans l'oeil du cyclone.Si MickaËlla avait un défaut plus exacerbé que les autres c'était d'être rancunière.En temps et en heure il y allait avoir de la remontée de bretelle en bonne et du forme.MickaËlla se dirigea donc avec le reste de l'équipe vers l'armurerie.Sur le départ elle prit deux grandes inspiration pour faire se clarifier l'esprit et revenir dans la mission.Il y avait tant de choses à découvrir sur cette base, et elle ne doutait pas du fait que SG9 n'avait pas fait les bonnes observations et n'avait pas proposé les bonnes solutions aux Kaubèrons.Hèlas pour eux et le SGC MickaËlla malgré son esprit acéré sur les besoins militaires, n'était en rien une personne empathique pouvant faire valoir son point de vue assez facilement.

L'armurerie ressemblait à beaucoup d'armurerie mais avec tout de même un soupçon d'un voyage dans le futur un peu usé.Il y avait là l'une des fameuses armes d'épaules utilisés par les Kaubèrons.Un truc du genre fusils Blaster à la stormtrooper, certainement calqué sur la technologie des goa'ulds.On leur présenta des casiers pour qu'ils puissent y déposer leur équipement.Etant donné que le commandant voulait jouer les rapport de force MickaËlla allait bien devoir à un moment ou un autre soit s'abaisser à faire ce que demander ce dernier soit prendre son silence pour un bien entendu.En l'occurrence à ce moment même il valait mieux ne pas trop chercher les embrouilles.MickaËlla enleva donc son gilet et la totalité de son équipement à part son GDO.Cela ne prit pas longtemps étant donné qu'elle enlevait tout d'un coup.Elle surveilla pour voire ce que ces compagnons laissés pour voire si ces derniers allaient suivre ses ordres et son attitude.Pas un mot ne filtra de sa bouche elle observait juste chacun des militaires avec son regard d'oiseau de proie et elle ne fit aucune remarque sur ce qui fut déposé ou gardé.Et quand elle reçut la clé elle la fourra dans une de ses poches de veste en se disant qu'on se moquait une fois de plus d'eux.Ils n'allaient quand même pas essayer de leur faire croire qu'ils n'avaient pas de doubles de clé en cas de perte.Quand on voyait la taille du complexe, les moyens mis en oeuvre pour la faire fonctionner il était inconcevable qu'on ne prévoit pas tout simplement des doubles pour les casiers.

Mais l'heure était à la démonstration du fameux canon et le commandant se retira soit disant parce qu'il avait des obligations à remplir.A croire qu'il ne dormait jamais.C'était bien étrange que ce dernier soit autant occupé pendant la visite de l'équipe diplomatique, qui au final ne l'était pas tant que ça diplomatique.Mais avant de rejoindre la princesse elle put entendre que beaucoup de technicien voulait parler au taulier.Soit il y avait un soucis sur la station soit ces derniers voulait parler des terriens et des besoins de la station en matériel.Ce qui expliquerait grandement la mise en situation dès leur arrivée et le fait que le commandant ait assis sa prééminence dès le départ.Mais si il y avait d'autre choses à négocier elle ne lâcherait pas facilement le morceau et ne laisserait pas Mathilde décider seul de quoi il allait en retourner.

Une fois dans le laboratoire la princesse commença avec ces explications sur l'environnement de l'observatoire et le fonctionnement du canon.MickaËlla ne pouvait pas s'empêcher de penser que l'environnement de travail qui les entouraient était sans aucun doute un progrès plus enviable qu'un gros canon.Mathilde installa ses appareils de mesure sur l'invitation de la princesse puis l'instant d'après un canon sortit de la structure de la station spatiale.Sur les écrans apparurent les débris d'un vaisseaux mère goa'ulds.Il y avait des corps de jaffa qui flottait dans l'espace.Il ne faisait aucun doute maintenant dans l'esprit de MickaËlla que très rapidement les kaubèrons allaient avoir de très très gros problèmes.Les grands maitres n'aimaient pas qu'on démantèle leurs vaisseaux.Le canon prit pour cible l'épave et fit de nouveau feu dessus ce qui eut pour effet de provoquer encore quelques explosions.Il n'y avait pas de doute c'était très impressionant comme démonstration.Surtout la vitesse à laquelle le canon pouvait être déployé.Presque aussi rapidement que pour un tireur d'élite de mettre en place son fusils.Oh que oui c'était un beau jouet et pouvoir en construire toute une série serait formidable mais au vue des termes techniques employés par la princesse elle se demandait si sur terre il y aurait les ressources nécessaires ou est ce qu'il faudrait crapahuter sur trois ou quatres planètes pour trouver tout ce dont ils avaient besoin.

Malgré cela MickaËlla avait compris grossièrement le fonctionnement du canon et elle était certes impressionée par le résultat mais elle était intrigué qu'un peuple aussi doué et avancé technologiquement n'ait pas pu aller sur d'autre mondes.C'était bizarre quand même.Il y avait quelque chose qui défiait la logique selon elle.Elle se tourna vers Mathilde pour voire ce que cette dernière pensait de la démonstration et surtout pour avoir son avis sur la puissance de l'arme et plus généralement sur l'arme en elle même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission non officielle] Eradication

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Espace :: Vide intersidéral-
Sauter vers: