La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Mission non officielle] Eradication

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mar 26 Juil - 12:10

Au final le pire avait été évité et avec un peu de chance les militaires qui l'accompagnaient ne commettraient plus de bévue... étrangement quand cette idée lui vint, Mathilde eut un petit sourire entendu sachant pertinemment qu'ils ne manqueraient pas la première occasion de remettre les pieds dans le plat.
Déposant ses affaires comme tout le monde et ne gardant que son matériel de mesure, elle ne perdit pas une miette du plan qu'elle avait eu sous les yeux. La fille de l'empereur lui parla de confiance et de premier pas ce qui était vrai, mais les équipes du SGC avaient eu plus qu'à leur tour des mauvaises surprises après des rencontres a priori prometteuses et plus que cordiales.


"La confiance est en effet un atout précieux quand on veut lier des relations durables et profitables aux deux parties. Comme je vous l'ai dit, nous avons eu par le passé des expériences assez déplaisantes. Une des premières choses que nous avons appris, dans le sang et les larmes, c'était qu'au delà de la Porte des Etoiles, la confiance était quelque chose de rare et aussi précieux que dangereux. A nos militaires de gérer l'aspect dangereux, à moi et mes confrères de nouer des liens aussi sincères qu'enrichissants. Malgré les faux pas si je suis toujours là c'est que j'ai confiance dans ce que nous pouvons accomplir ensemble et ce que nous pouvons nous apporter les uns les autres. Et pas seulement sur le plan technologique ou militaire. Je serai très heureuse de découvrir votre culture dans son ensemble, d'apprendre à connaître nos nouveaux "voisins" et, je l'espère, amis."

Elle suivit Hal'Galène et descendit juste après elle sans manifester la moindre hésitation, saluant le maître des lieux d'un petit signe de tête quand il prit congé pour retourner vaquer à ses occupations. La nouvelle pièce qui s'étendait devant elle était TRES intéressante. Forcément elle effleura le composé dont lui parla aussitôt leur hôtesse. La scientifique hochait distraitement la tête, tant absorbée par ce matériau qu'elle en négligea la vue qui leur était offerte. Les systèmes holographiques également firent briller dans sont regard cette lueur passionnée que ses collègues du SGC redoutaient tant, généralement synonyme de prémices à une hyperactivité accompagnée d'un débit de parole hallucinant et habituellement composé de français, de japonais et d'anglais, le tout mélangé sans la moindre once de compassion pour ceux qui devaient faire avec.
On lui expliqua qu'elle avait un coin pour poser son matériel et le mettre en batterie, ce qu'elle fit dans l'instant, déployant toute une batterie de capteurs couplés à son ordinateur portable afin de ne rien perdre des tests à venir.


"Bien... Princesse, je suis prête. C'est quand vous..."

Elle s'arrêta en plein milieu de sa phrase. Les vibrations lui firent de prime abord hausser un sourcil interrogateur, puis quand elle vit qu'il s'agissait du canon, un petit sourire éclaira son visage. Pas besoin d'être expert en lecture corporelle pour voir qu'elle trépignait d'impatience. La vue du vaisseau et des jaffas dispersés ne lui arracha pas la moindre réaction, elle avait l'habitude maintenant et elle intéressa plus aux propos de la princesse et à la façon dont le canon se mettait en branle qu'à la cible d'icelui.

Le résultat du tir lui arracha un petit sourire, mais ce fut très bref. après tout ce temps, elle s'était habituée aux grosses explosions et depuis sa prime jeunesse savait qu'il était bon de ne pas extérioriser ses émotions et sentiments. Immédiatement elle se plongea dans les relevés de ses capteurs, la mine absorbé alors que les colonnes de chiffres et autres données défilaient sur l'écran de son ordinateur.
Après un silence d'au moins deux minutes - chose assez exceptionnelle la concernant - la Baronne releva la tête de son laptop et s'adressa à la princesse de son ton posé et aimable.


"Ces résultats sont très intéressants. Il me faudra évidemment plus de temps pour analyser ces relevés en détail, mais c'est très prometteur!" Être positif, montrer son intérêt sans pour autant exprimer un trop grand enthousiasme ou surprise histoire d'établir les bases de négociations saines et équilibrées. Il était très important de garder mesure pour ne pas avoir à donner sa chemise. "La consommation énergétique est significative et les émissions secondaires nécessitent des mesures de confinement et protection, mais l'efficacité sur une cible sans son bouclier est satisfaisant. Il faudra sans doute déployer des pièces d'artillerie en orbite pour limiter l'impact des émissions et bénéficier d'un refroidissement passif conséquent. Ces canons sont ils reliés aux systèmes énergétiques de votre station ou disposent ils d'une alimentation indépendante? Si je pouvais avoir accès à votre système de mesure je pourrai faire une équivalence dans notre système et convertir les résultats de vos propres capteurs sans doutes plus précis et sensibles que mon matériel portatif."

Dans sa tête les chiffres et les formules défilaient pour se faire une idée préliminaires des principes de fonctionnement de ce canon, des matériaux nécessaires et de la source énergétique pour alimenter tout ce bazar. La technologie goa'uld serait sans aucun doute mise à contribution pour s'approprier cette technologie plus facilement, les matériaux et les sources d'énergie courants sur Terre n'étant pas assez performants. Parallèlement des applications parallèles liées à la technologie employée par le canon commençaient à germer dans son esprit en ébullition et derrière son masque de sérénité, les méninges tournaient à fond les manettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mar 26 Juil - 22:42

L’heure de l’excursion venait enfin après cet accueil digne des grosses blagues dans les clubs de vacances sauf que la ce n’était pas une blague ! Il en fallait plus à Laurent pour lui faire dire que c’était une mauvaise journée, après tout, tout le monde allait bien et la mission pouvait se poursuivre donc c’était plutôt cool.

Ivan se rapprocha du Para, à croire qu’il tentait de mettre un écart raisonnable entre lui et le leader car il ne devait pas être en odeur de sainteté mais Laurent ne chercha pas à remuer le couteau dans la plaie puisqu’il ne savait pas trop ce qu’il y avait entre les deux militaires.

Laurent fit en sorte de fermer la marche de l’équipe, suivi de près par des gardes qui veillaient à ce que ces touristes ne s’égarent pas à l’insu de leur plein gré ! Des couloirs sans intérêts mais le Para mémorisait les orientations prises afin d’anticiper un départ précipité car il arrivait souvent que les négociations des équipes SG se terminent en catastrophes et les Goa’ulds n’y étaient pas toujours pour quelque chose.

Jusque la rien de surprenant, place au dépôt qui se révéla dans un premier temps assez banal à part la zone de bricolage de l’armurier qui ne fit pas un grand effet à Laurent, occupé à surveiller les arrières et à se répéter en boucle dans sa tête le chemin emprunté. Il suivi les indications de l’armurier qui venait de poser un casier à ses pieds, ainsi le pain de C4 avec le détonateur, les couteaux, le fusil-mitrailleur, les chargeurs, le silencieux, la paire de jumelles binoculaires, le PDA et divers petits objets furent les premiers à alléger leur porteur qui se tourna vers l’officiel le plus proche pour demander en présentant visuellement les objets (voir liste de l’équipement mise à jour) :

« S’il vous plait !? Est-ce que je peux conserver ces objets ? Ceci est un enregistreur d’image afin d’avoir un souvenir de notre passage, comme vous avez pu le constater, ce n’est pas tous les jours qu’on doit mettre notre métier de militaire de côté pour jouer les touristes alors ce caméscope et ses accessoires ainsi que l’eau, la nourriture et les sacoches de soins ou de toilette m’aideront à me sentir moins nu ! »

Cela était dit avec décontraction et un sourire pour faire comprendre que l’histoire de se sentir nu était de l’humour et que l’équipement présenté étant sans danger à moins d’avoir de la pate explosive dans son tube de dentifrice mais il devait bien y avoir des détecteurs à la sortie du dépôt pour se charger de la vérification que cette fois l’équipe n’était plus un gros danger pour la station.

Encore quelques couloirs de plus et le cortège stoppa autour d’une écoutille formant un petit dôme, le commandant en profitant pour s’éclipser, chacun était invité à descendre par ce tube doté d’une échelle métallique, une fois de plus Laurent laissa passer ses coéquipiers, ne dit-on pas les dames d’abord… Et quand vint son tour, il descendit en s’arrêtant quelques secondes dans le conduit pour allumer le caméscope et filmer ce qui allait suivre. Outre le fait non négligeable que la bulle donnait une vue aussi formidable que qu’elle donnait une impression de fragilité en raison de l’absence de structure métallique comme on l’aurait fait sur Terre, heureusement les premières explications arrivaient et la décontraction avec, il fallait bien reconnaitre que l’équipe avait un guide de luxe qui connaissait son discours pour faire saliver les spectateurs.

La petite vidéo que faisait le Para lui évitait d’avoir mal à la tête du fait des nombreuses explications techniques qu’il ne cherchait même plus à essayer de comprendre car tout cela le dépassait, il filmait ce qui était visible sous se pieds et autours, y compris ses coéquipiers, tournant parfois le caméscope vers lui-même pour être un minimum sur la vidéo souvenir. Il fallait juste éviter d’attirer l’attention de Strucker car Laurent doutait qu’elle n’apprécie ce petit moment de convivialité qui lui permettait de souffler, et aussi ne pas rater ce qu’il y avait à enregistrer lors de l’essai du canon.


Dernière édition par Laurent Campbell le Mer 27 Juil - 23:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Naughart
Militaire
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 24/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Sergent/113
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mer 27 Juil - 21:00

C'était partis pour la petite visite guidée sans avoir une arme pointée sur soi. Bon le regard méfiant des gardes les escortant n'aidait pas à se sentir comme chez soi, mais il fallait faire avec après un incident diplomatique de cette taille avec leur hôte qui devait être maintenant convenablement froissé par leurs écarts de conduite. Leur escorte les conduisit jusqu'à l'armurerie. Comment la décrire ? Et bien, une armurerie réglementée comme les autres, pas de quoi casser trois pattes à un canard : Une réserve d'arme, de munitions et un atelier de maintenance pour l'armement endommagé ou ayant besoin d'un bon coup de nettoyage. D'ailleurs quelques armes étaient en train d'être démontées et leurs composants étaient parfaitement visibles. Peut-être qu'avec un peu de chance ils leur donneraient l’accréditation nécessaire pour faire quelques essais sur le champs de tir dont ils semblaient disposer, enfin, "chance" était un grand mot vu que ca relevait surtout de l'impossible.

Il remit donc son équipement, en excluant le transpondeur et sa radio qui n'étaient pas destinés au combat. Et surtout retirer tout ce bordel poches après poches prendrait des heures. Un petit contrôle de ce qui allait être déposé, la mise ne sécurité des armes en retirant leurs chargeurs respectifs et en désengageant les balles des canons.

Et voilà, maintenant il était comme tout nu ! Si les goauld débarquaient il n'aurait plus qu'à tenter de leur piquer une arme et se démerder de ne pas finir en confettis. Une clé magnétique pour ouvrir leur possession... A ne pas perdre en espérant qu'il soit toujours plein après coup et que son arme n'ait pas subit une dissection faite à l'improviste par leurs armuriers trop curieux.

Mais la visite continuait, vers ce qui semblait être une salle d'observation donnant une magnifique vue sur... Le Vide spatial qui n'était qu'à quelques centimètres de verre d'eux. Encore pire qu'un avion le bordel ! Manquerait plus qu'un comique y tire dedans et c'était partis pour un bon bol de vide bien frais et radioactif, et il fit évidemment en sorte de rester le plus près possible du mur et de l'échelle. Pas suicidaire le petit !
Et voici le tour de la distraction principale, un tri de leur fameux canon contre une épave de vaisseau mère qui finit en confettis lumineux. Un joli feu d'artifice, mais laissant tout de même planer un doute : SI la cadence de tir semblait aussi faible, ca voulait dire qu'il y avait de l'armement additionnel, soit en orbite, soit placé en batterie autour de la base spatiale pour la protéger.

Il remarqua d'ailleurs que Campbell s'amusait avec son caméscope pour avoir une petite vidéo souvenir, en y incluant une prise d'image générale, un peu comme le ferait un touriste dans une visite à hollywood studio. Après tout, il fallait bien s'occuper pendant le baragouinage de la scientifique qui allait sans doute devenir complètement incompréhensible d'ici peu, car pour le moment c'était assez simple pour une oreille profane "Ça fait boum, c'est bien mais sur une cible protégée ?" Sans oublier le "Avec quoi ça tire ?"

Il garda ses questions pour lui, pour pas paraitre maladroit. Après tout l'équipe en avait déjà fait assez, tant que la princesse ne demanderait pas qui avait des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Jeu 28 Juil - 20:43

MickaËlla s'était attendu à une explication plus claire de la part de la baronne mais celle ci avait soit zappé MickaËlla soit préféré ne pas être direct et laisser deviner ses conclusions.Elle semblait on ne peut plus excité par l'essai mais elle gardait son calme et son proffesionalisme.Il semblait que les analyses ne soient pas aussi concluantes que l'aurait espérait le haut commandement français.Le fait de devoir déployer des pièces d'artillerie en orbite était tout bonnement impossible pour les terriens à l'heure actuel.Surtout qu'il faudrait sans aucun doute dissimuler l'arme sans quoi les autres grandes puissances de la terre allaient faire des bonds en voyant un canon qui pouvait potentiellement frapper au coeur de leur pays si le Président français fondait un fusible.Une menace bien pire que l'arme nucléaire car il n'y avait aucune possibilité de l'anticiper.En deux tirs on pouvait décapiter n'importe quels pays et empêcher toute frappe nucléaire en retour.Ce canon leur vaudrait des sueurs froides et elle n'en voyait l'utilité que si ils arrivaient à dérober un vaisseau goa'ulds.Monter une telle arme sur un vaisseau mère goaulds ferait d'un tel appareil une ligne de défense plus que correct.Mais encore fallait il voler un vaisseau mère ce qui posait un problème étant donné qu'ils étaient généralement peuplé de tout un tas de jaffas prêt à mourrir pour leur dieux.

Laurent avait profité de l'instant pour filmer les essais ainsi que eux.Elle ne savait pas trop si il faisait ça pour donner le change pendant qu'il prenait des images qui seraient étudiaient par les analystes des services de renseignement ou si tout simplement il faisait une vidéo souvenir comme si il était en vacance.Elle pencha pour la première solution et espérait qu'il allait filmer le moindre objet qui aurait pu avoir un attrait technologiquement pour les terriens.Ivan quand à lui avait eu la bonne idée de suivre les ordres et s'était débarassés de son équipement mais elle fut forcé de constater que ce dernier se trimballer avec pas moins de 750 grammes de C4 ce qui effectivement rien qu'à lui seul pouvait laisser songeur sur la façon des terriens de faire de la diplomatie.Déjà que Laurent avec ces 250 grammes de C4 faisait figure de terroriste car il fallait bien le dire cela n'était pas rien quand même.Pour le moment les choses allaient plutôt pas trop mal personne n'avait enfoncé un peu plus le cou et il n'y avait plus qu'à attendre que Mathilde ait terminé de cogiter sur les résultats du tir pour finaliser cet échange.Sans parler qu'une fois les plans en mains ils pourraient enfin se mettre à leur expliquer comment marcher la porte et ils pourraient voire pour négocier des choses plus importantes dans l'immédiat pour les deux camps.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 28

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Jeu 28 Juil - 23:44



Le test avait fait son effet.
S'il était évident que les Kaubérons n'effectuait pas de tir tous les quatre matins en guise de démonstration, la technologie du verre composite semblait les avoir davantage intéressé. Hal'Galène, forte en son expérience de diplomate, avait su déceler cette lueur dans le regard de la scientifique. Elle ne pouvait que comprendre cet entrain dans le genre d'esprit où la guerre n'était pas une dominante. De même, elle déduisit que cette technologie avancée pourrait être une valeur marchande fiable pour les prochains échanges avenir ; encore fallait-il que celui-ci puisse leurs convenir.

Lorsque Mathilde posa des questions bien légitime quant au fonctionnement du canon, Hal'Galène hésita un temps avant de lui répondre, choisissant judicieusement ses mots :


- Sauf votre respect, je me garderais d'éclairer votre curiosité. Des personnalités importantes, et bien mieux placées que moi pour vous donner ces détails, nous attendent actuellement en salle de conférence. Peut-être pourrions-nous les rejoindre afin de poursuivre nos échanges ?

En attendant que la porte-parole - ou à défaut la leader - accepte cette requête, elle leur laissa encore un peu de temps, dans le cas où l'équipe aurait souhaité admirer un peu plus longtemps la vue, puis elle leur laissa le loisir de remonter en premier, fermant la marche. Les gardes de Bah'kel, n'ayant quitté le sas de sortie, accueillit SG-1 et les encadrèrent comme lorsqu'ils furent amenés à l'armurerie. La fille de l'Empereur prit ensuite les devant et les amena dans de nouvelles coursives. Tout semblait avoir été prévu, les issues bloquées par des gardes en faction.
Très vite, deux militaires devant une porte à élévation se placèrent au garde à vous, il s'agissait de la salle de conférence et des personnalités qui n'attendaient plus qu'eux. Les tables formérent une ligne devant laquelle l'équipe faisait face, comme s'ils étaient sur le point d'être jugé. En réalité, ce n'était là qu'un principe de respect selon lequel SG-1 avait le droit de rencontrer des unités ayant travaillé sur ce canon.
Hal'Galène, qui se plaça à coté d'eux, fît les présentation :


- SG-1, je vous présente la délégation, réunie en ce jour pour participer à l'échange. Sur votre gauche, notre délégué civil Mark'Shur dont la mission consiste à faire un rapport complet à notre peuple. Nous ne cachons que très peu de secrets par souci d’honnêteté.

Elle marqua une pause, comme pour pointer le changement d'individu.

- La suivante, Sul'Hely, l'ingénieur en chef qui dirigea l'équipe scientifique lors de la création de ce canon. C'est notre meilleure experte.

La jeune femme hocha la tête.

- Il m'est inutile de vous présenter notre chef supprême, Cyrus Kol, accompagné de son second, le commandant Man'Hec.

Après s'être retourné, elle offrit à l'équipe un sourire sincère avant de conclure les présentations.

- Et enfin, voici Hen'ge, l'officier artilleur ayant procédé au tir d'essai.

Hal'Galène vint se poster sur la gauche afin de faire face tant à l'assemblée qu'à l'équipe.

- Quant à moi, je serais la voix déterminante de l'échange par les pouvoirs exécutifs qui me sont conférés. Messieurs et Dames de l'assemblée, l'équipe de diplomate terrienne envoyée pour l'échange...

Le commandant Cyrus Kol prit alors la parole :

- Diplomates, veuillez vous présenter une fois de plus je vous prie.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Ven 29 Juil - 12:00

La démonstration s’achevait sur un joli feu d’artifice que Laurent ne manqua pas de filmer en zoomant sur le lieu de l’explosion, les débris incandescents donnaient un spectacle incroyablement beau mais le Para ne s’enflammait pas pour autant, bah oui, les terriens aussi savaient mettre en pièces détachées des Ha’taks, certes moins facilement et moins rapidement mais au moins il n’y avait pas une arme qui pouvait attirer l’intérêt des grand maîtres car la posséder par tous les moyens donnerait une supériorité non négligeable face à ses rivaux, quitte à perdre plusieurs vaisseaux et de nombreux Jaffas dans l’histoire, en tout cas c’était ce qu’avait retenu Laurent de ses discussions avec Tara’c.

Coupez ! la première et sans doute l’unique prise était dans la boite, pendant que ça papotait de nouveau, Laurent était dans son coin et coupa le son du caméscope pour visionner les images du tirs jusqu’à l’impact, c’était certain qu’il ne rivaliserait pas avec Star Wars mais il n’en avait pas la prétention non plus donc ça serait mieux que rien.

Pour les réponses aux questions de la scientifique qui forcement s’intéressait aux prouesses technologiques de ce peuple tout comme Laurent l’aurait été si on lui avait donné la possibilité de s’assoir dans le fauteuil de pilote de l’équivalent local d’un hélicoptère, il fallait passer à la partie la plus pénible : attendre de nombreuses heures que Mathilde obtienne quelque chose avec des bureaucrates.

Hal'Galène invita l’équipe à sortir de la bulle pour rejoindre une salle de conférence, Laurent rabattit l’écran et rangea le caméscope dans une poche de son gilet tactique afin d’avoir les deux mains de libre pour remonter l’échelle et comme depuis le départ de la salle de la porte des étoiles, il laissa passer ses coéquipiers et arriva le moment où il ne resta plus que la fille de l’empereur. La galanterie du Para fit qu’il proposa à la jeune femme de passer devant par un geste de la main et d’un « Mademoiselle » prononcé à la façon d’un majordome ! Selon le militaire, il se devait de passer après Hal'Galène car si elle venait à rater un barreau, il serrait en dessous pour lui éviter une chute mais un sourire malicieux et un signe négatif de la tête firent qu’il passa sur ces principes et de lui dire en passant à côté d’elle pour se mettre au pied de l’échelle :

« Et n’en profitez pas pour reluquer mon arrière train, non je plaisante, j’espère que vous savez ce qu’est l’humour dans ce coin de la galaxie sinon je crois que je vais m’ennuyer sec surtout avec les costards-cravates qui nous attendent !? »

Laurent remonta à son tour pour retrouver non sans une joie dissimulée les copains de Bah’Kel qui eux aussi avait bien besoin de se décoincer mais mieux valait éviter de les provoquer pour éviter un nouvel incident et ce fut dans un silence parfait et sans geste maladroit qu’il suivit jusqu’au prochain lieu qui devait permettre de commencer des négociations. Le Para se plaça derrière Mathilde mais le fait d’être debout face à ce qui pouvait ressembler à un jury d’une émission de télé, pourvu qu’on ne leur demande pas de chanter… Plus sérieusement, le moment était plutôt glacial, Laurent cherchait du regard les dangers potentiels, qu’ils soient humains ou matériels dans la mesure de ses connaissances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Ven 29 Juil - 12:20

Mathilde accueillit la réponse toute de mesure de son hôtesse par un sourire conciliant. après tout il était normal qu'elle botte en touche, c'était une diplomate, pas une scientifique aussi la jeune femme s'excusa.

"Oh, ce n'est rien. J'ai succombé à la tentation et ai laissé le naturel revenir au galop. Veuillez excuser cet excès d'enthousiasme. J'attendrai de rencontrer vos experts pour satisfaire ma curiosité. Aussi, ne les faisons pas attendre plus longtemps, nous vous suivons, princesse."

Etrangement, la dernière phrase résonnez plutôt comme "ne me faisons pas attendre plus longtemps". toujours accompagnés par leur escorte, ils avaient encore un petit bout de chemin à faire avant de pouvoir rencontrer ses semblables. L'excitation de la physicienne était perceptible malgré son calme apparent, profitant du trajet pour parler de tout et de rien avec la fille de l'empereur des kaubérons. Cela lui permettait également de voir si elle pouvait gratter un peu le vernis qui recouvrait tout ce protocole et sonder ce qu'il y avait derrière. On pouvait apprendre des choses intéressantes lors de conversations anodines. Et puis ça éviterait à la princesse d'entendre ce que ces fichus militaires lâcheraient comme bévues. Le petit trait d'humour ayant eu pour effet de provoquer chez la baronne un furtif regard noir lourd de promesses homicides et un tressautement nerveux du sourcil droit quand elle avait entendu cette énormité, n'en revenant pas elle même de l'audace, non, de l'inconscience du militaire. S'adresser de la sorte à la fille du dirigeant d'une planète, comme si c'était la première femme croisée dans la rue... Elle se promit d'en faire des sashimis une fois de retour sur Terre ou peut être un mannequin cible pour les prototypes du canon électromagnétique.

Finalement ils furent introduits dans une salle de conférence où les attendaient une demie douzaine de personnes dont le commandant de la station. La terrienne ne s'attarda pas vraiment sur le décorum, ne détournant pas le regard des personnes installées en face d'elle. Les soldats qui l'accompagnaient veilleraient au grain, elle devait se concentrer sur sa propre mission et elle comprenait un peu mieux à chaque seconde passée, les sentiments qu'avaient dû éprouver Atlas quand on lui avait posé le monde sur les épaules, exaltée et un brin terrifiée par cette responsabilité. Hal'Galène fit les présentations et bien que ce fut totalement superflu, la nippone fut secrètement contente que la personne à l'origine de ce canon soit une femme comme elle. Elle n'aurait pas été déçue si cela avait été un homme, mais savoir qu'il y avait ici une consœur de ce niveau était des plus motivant!
Prenant un air solennel de circonstance, la baronne s'inclina à nouveau défiant la gravité et présenta donc l'équipe venu de la Terre pour procéder à cet échange qui serait sans nul doute historique pour ces deux mondes... s'il était concluant. Pas le droit à l'erreur.


"Membres de la délégation Kaubéron, permettez moi de vous présenter le Major Strucker, tireuse d'élite, l'Adjudant chef Campbell, pilote, L'Adjudant Daving , protection rapprochée et le Caporal Naughart, contre-espionnage, ces quatre soldats sont des vétérans du programme terrien d'exploration par la Porte des Etoiles et ont une expérience considérable de notre ennemi commun, les Grand Maîtres Goa'ulds sur le plan tactique et martial. Pour ma part, je suis le Docteur de l'Argentière, physicienne spécialiste en matériaux et rétro-ingénierie, également agent de terrain vétéran. Je serai votre interlocutrice pour ces négociations qui nous réunissent aujourd'hui. C'est un honneur et un plaisir que de rencontrer d'aussi éminents représentants de votre peuple. Puissions nous célébrer dans l'avenir ce jour comme le premier d'une solide alliance."

Campée dans sa posture hiératique d'aristocrate, elle était restée en mode baronne. Elle avait présenté chacun comme par leurs titres et fonctions, appuyant également sur leur expérience indiquant par là qu'on leur envoyait pas les premiers venus... tableau il était vrai un peu écorné par l'incident lors de leur arrivée. Avec un peu de chance on pourrait passer sur cette broutille et avancer pour arriver à ce qui l'intéressait vraiment, les discussions techniques. Le bref coup d'oeil lancé à son escorte avait été des plus simples à déchiffrer pour ces derniers, ils faisaient foirer les négociations, elle en ferait des descente de lit. Nul doute que l'avoir pour patronne devait parfois être terrifiant dans son laboratoire avant son arrivée au SGC. Un tyran de poche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Ven 29 Juil - 13:31

La princesse esquiva adroitement la question de Mathilde et MickaËlla comprenait fort bien pourquoi.Les kauberons n'était pas prêt à laisser les terriens accéder au poste de tir.Le C4 qu'ils avaient trimabllés avec eux et les suspicions d'acte terroriste ne devait pas être étrangè à cela sans parler qu'ils étaient logique qu'ils protègent leur secret technologique étant donné que l'échange n'était pas conclu.En contre partie la princesse proposa de rencontrer les dignitaires de son monde pour rentrer enfin dans le vif du sujet.Mathilde accepta avec un enthousiasme dissimulé et du peu qu'elle savait de la scientifique elle trouvait que cette dernière se contenait en faisant preuve d'une grande maîtrise de soi.Ils sortirent donc de la chambre d'observation.MickaËlla aurait bien dis quelques mots à Laurent en prive mais ce dernier avait choisi de passer le dernier dans la file.Et pour faire quoi?Sortir une vanne de comptoir à la princesse de ce monde.Alors qu'elle montait l'échelle qui les faisaient sortir de la chambre d'observation MickaËlla sentit le sang lui monter au visage.Qu'est qui arrivait à Laurent?On ne dit pas madame à ce genre de personne.Majesté, votre altesse étaient les termes usuels.il n'étais pas des proches de la princesse.Et sa réplique était on ne peut plus déplacer.Une blaque?Cela donnait plutot l'impression d'un plan drague foireux.Quand Laurent sortit de la chambre d'observation il put constater que MickaËlla le fixait avec une moue de colère peinte sur le visage.Elle ne prononça pas un mot pourtant ce genre de choses se réglerait plus tard et l'addition risquait d'être salée.

Comme lors de leur trajet aller les hommes de Bah'Kel les escortaient et a chaque intersection il y avait un soldat kauberon.Cela n'etonna en rien MickaËlla qui comprenait les mesures de sécurité.On ne tenait pas a ça que les terriens puissent aller fourrer leur nez partout et parle avec le personnel de la base spatiale.Bien entendu si ils posaient la question on prétendrait que c'était pour leur protection ce qui n'était peut être pas faux.il ne connaissait rien de la politique intérieur de kauberon et il etait possible que certaines mal attentioné voient dans les terriens un danger.Après quelques minutes de marche ils furent introduit dans une salle de conférence ou les dignitaires de kauberon les attendaient.Le commandant avait finalement sut se libérer.La disposition de la salle laissait à penser que les kauberons étaient là pour les jauger.Ce qui devait sans nulle doute être le cas et puis cela accentuait leur position de force dans les négociations.

La princesse présenta tout les dignitaires présents dans la salle.il y avait un représentant du peuple qui avait pour tâche de rapporter a ces derniers le résultat des négociations.Les kauberons ne cachait rien a leur peuple?C'était plutot admirable et c'était surtout une chose impossible sur terre sans que cela vire à la guerre ouverte entre les différentes nations.Le peuple de la terre quand à lui ne se sentirait certainement pas concerné dans sa plus grande majorité sauf pendant les aperitis les discussions de philosophique de comptoir et les coupures pub.il faut dire qu'entre le travail les enfants, le tour de France les transfert de joueur pour la prochaine saison de foot et plus belle la vie il ne restait pas beaucoup de temps pour se soucier du sort d';autrui.La deuxième personne etait celle qui avait conçu le canon et c'était une bonne chose d'avoir cette personne sous la main Mathilde pourrait avoir des réponses précises à ces questions techniques.il y avait le commandant qu'ils avaient déjà rencontrés son second qu'il ne connaissaient pas encore mais qui était aussi avenant qu'une planche de fakir.Et le dernier était l'artilleur qui avait procédé au tir et qui était avachis dans son fauteuil.On le sentait fatigué de vivre.A vrai dire à part le délégué civil on le sentait tous un peu usé par cette guerre qu'ils menaient contre les goa'ulds.Le commandant demanda au terriens de se présenter de nouveau ce que que fit Mathilde du tac au tac.MickaËlla acquiessa du chef quand la baronne la présenta mais fut toutefois étonné de voire commenr elle faisait mousser les équipiers.Luc protection rapprochée.Ce qu'il avait le plus en commun avec un garde du corps c'était qu'il était suisse comme les gardes du vatican.Laurent avait certes son brevet de pilote mais la dernière qu'il avait eu faire manoeuvrer un aéronefs il s'était écrasé dans le désert.Ivan contre-espionnage?Rien que la compréhension de ce concept était trop compliqué pour ce dernier qui se complaisait à n'être qu'un gros bourrin désagréable et indiscipliné.il est vrai que dit comme venait de le dire Mathilde ça envoyait sévère.MickaËlla observait les dignitaires attendant de voire comment aller se passer la suite des événements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Naughart
Militaire
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 24/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Sergent/113
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Sam 30 Juil - 14:55

Enfin ils pouvaient sortir de cet aquarium géant ou ils étaient les poissons dans une bulle d'air face au vide mortel qui les attendait si leur bocal se renversait. La princesse les avait invité à sortir en premier et Ivan ne s'était pas fait prié pour le faire, la galanterie n'étant pas vraiment pour ce monde et après tout en tant que moins gradé ça serait de toute manière lui qu'on enverrait en premier au casse pipe, grimpant en vitesse l'échelle pour rejoindre leurs grands amis qui les attendaient presque avec l'arme au poing, ce qui n'était au final pas plus rassurant. Mais bon, il fallait faire avec !

Petit élément perturbateur : l'adjudant Campbell qui tenta un humour gras digne d'un pilier de bar, qui le fit sourire. Bon, ce n'était pas vraiment le moment de faire ce genre de blague surtout après l'incident diplomatique. Celui-ci eut d'ailleurs droit aux regards foudroyant des deux bonnes femmes de l'équipe, et ça, par contre c'était plus drôle ! Il avait un bon potentiel d'empêcheur de tourner en rond ! Au moins il risquait d'être moins rabat joie que Strucker.

Dans tous les cas ils furent escortés jusqu'à la délégation locale, le chemin était... Monotone, une nouvelle tête armée à chaque porte pour certainement les empêcher de trop se balader et de ne pas se "perdre". Évidemment, s'ils allaient fouiner leurs nez partout, ils n'avaient pas envie que leurs visiteurs découvrent quelques squelettes cachés dans leurs placards, ou encore aillent déposer un peu d'explosifs dans... On ne savait quoi !

Et pour finir devant une sorte de jury assis autour d'une table et qui visiblement les attendait de pied ferme, ça rappelait presque un tribunal ou ils allaient être jugé pour insubordination. Du civil, car visiblement ils ne cachaient rien à la population, et en même temps ils n'avaient pas le choix, on cache difficilement une attaque goauld... Celui qui avait conçu le gros joujou qui fait boum... Le grand chef de la base et l'artilleur qui serait sûrement celui qui parlerait le mieux et le plus simplement de son gros joujou. Mais voici le temps de leurs nouvelles présentations, contre espionnage hein ? Moui... Ça pouvait bien coller, il avait vu assez de pays pour, par contre même si les missions étaient discrètes, les méthodes étaient plus de la destruction d'objectif. Mais bref, tant qu'ils ne lui demanderaient pas de confondre des espions dans leurs rangs, ça irait très bien pour lui ! Bon, a sa présentation il avait évidemment fait un signe poli de la tête pour signaler qu'on parlait de lui et qu'ils puissent mettre un visage sur son nom.

Mais déjà fallait-il que les négociations commencent avant de pouvoir prendre la température, et dans tous les cas son ex-ami, aka le chef de la sécurité n'était plus là... Bon, au moins il ne gâcherait pas les négociations en direct live, mais ca c'était encore à voir, il pouvait faire un come back avec une entrée fracassante et digne des plus grands one man show !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 28

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mer 3 Aoû - 21:18



Suite aux présentations, Hal'Galène offrit la parole à l'assemblée. Il était prévu que chacun des membres s'adressent à l'équipe à tour de rôle. De ce fait, Mark'Shur hocha la tête et se redressa, quittant son siège pour faire face au porte-parole.

- En ma charge de délégué civil, le peuple Kaubéron majoritaire souhaite la bienvenue aux membres de SG-1. Les voix s'accordent avec la volonté de l'Empereur, de par cet échange, a 83% des voix. Les perspectives commerciales et diplomatiques entre plusieurs mondes sont particulièrement bien acceptés sous la réserve d'une vigilance accrue concernant les Goa'uld et peuples nourrissant les mêmes desseins.

Il marqua une pause avant de reprendre. Une partialité complète résonnait dans son discours.

- L'opposition, quant à elle, à hauteur de 17%, considère les Terriens et tout autres peuples quels qu'ils soient comme menace potentielle et réclament une fermeture immédiate et définitive de la porte des étoiles. Des négociations sont en cours avec les porte-paroles des groupements négatifs pour trouver entente.
- Merci pour cette précision Délégué ! Déclara la fille de l'Empereur, vous pouvez vous rassoir. Madame Sul'Hely ? A votre tour.

La créatrice du canon retira ses lunettes et sonda le regard de la scientifique. Elle semblait capable de comprendre en ce simple coup d’œil l'étendue des connaissances de Mathilde. Elle ne se redressa pas, contempla un instant ses notes avant de débuter :

- SG-1, je suis heureuse de vous rencontrer. Il est particulièrement intéressant de converser avec des êtres issu d'une autre planète et dont le niveau technologique est raisonnable. A cela, j'entends votre capacité à nous comprendre. J'ai dirigé pendant prés de huit ans l'élaboration de l'armement dont Ter'Venta à été dotée et cela nous a couté des efforts titanesques. C'est pour cela que je souhaiterais connaître, de par mon bon droit, vos motivations pour l'acquisition de cet équipement.

Le chef de Ter'Venta fixa un instant Sul'Hely, semblant adhérer à son questionnement, puis prit la parole à son tour.

- Les Goa'uld sont une menace que nous ne pouvons ignorer. Restreindre l'utilisation de la porte entre notre plateforme minière et Ter'Venta nous expose à des risques importants. C'est pour cette raison, et également celle qui a du pousser votre peuple à envoyer des explorateurs, que nous comptons également nous lancer dans des opérations similaires. Il nous est important de déterminer les capacités offensives et défensives des Goa'uld afin d'adapter nos défenses. Les jours se suivent et les rangs ennemis qui nous assaillent grossissent. Nous pouvons les repousser, mais deux précautions valent mieux qu'une.

Le second prit son tour de parole.

- Moi, je suis l'un des 17% qui n'accepte pas cet échange. Votre propre présence est une menace sérieuse pour notre station. A en juger par l'indifférence avec laquelle vous avez transporté des explosifs à bord pour une mission diplomatique, ne fait que le prouver davantage. Qui nous assure que vous n'allez pas utiliser cette technologie contre nous ? Ou relever à notre insu toute forme d'informations qui n'irait pas atterrir chez les Goa'uld.
Je respecterais la décision de l'Empereur et de la majorité. Mais il me semble particulièrement clair de voir en votre présence la simple cupidité d'acquis technologique.


Sans dédain, sans colère, l'homme avait exprimé son point de vue et céda la parole au dernier homme.

- Officier Artilleur Hen'ge. J'ai procédé au tir dont vous avez été les témoins. Je répondrais à toutes vos questions concernant les interfaces et consoles de tir. Ce sera, d'ailleurs, un honneur de vous faire visiter la cabine de pilotage une fois l'échange réalisé et, bien entendu, sous accord de la hiérarchie. Ma position sur cet événement est positif dans la mesure où vous semblez avoir beaucoup à nous apprendre : votre vie, votre culture. Cela pourrait se révéler très intéressant d'étudier l'établissement d'une société extérieur à la notre.

Il se tût et alla retrouver son siège. Hal'Galène, toujours à coté de SG-1, se retourna et leur donna ensuite la parole.
Elle espérait de tout son cœur que la partialité et l’honnêteté de la délégation les rassureraient. En son for intérieur, elle considérait que chacun avait beaucoup à gagner à se faire confiance. Peut-être que le fait que le peuple pouvait s'exprimer par vote, malgré les pleins pouvoirs de l'Empereur, pouvait leur faire comprendre qu'il n'y avait que peu de choses dont on pouvait leur reprocher. C'est donc silencieuse, les mains dans le dos, qu'elle attendit que les visiteurs commencent à répondre aux questions et aux avis formulés.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Jeu 4 Aoû - 0:45

La diplomatie a proprement parlé, commençait et les représentants du peuple et des grandes instances de Kaubèrons intervinrent chacun leurs tours.Le premier fut le délègue civil qui exprimait calmement et complètement impartial l'avis du peuple de sa planète.Difficile de dire si oui ou non ce dernier était d'accord avec les gens qu'ils représentaient mais il semblait loin d'être hostile à une alliance entre son peuple et les terriens.Il y avait bien évidemment des opposants à cette idée d'alliance mais il y avait des négociations qui avait été entamé avec ces dernières.Apparemment l'empereur souhaitait que tout le onde soit d'accord avec lui et la majorité de son peuple.17 Pour cent c'était peu à l'échelle d'une planète mais cela pouvait représenter un ou plusieurs pays et il était probable que l'entente ne soit pas si bonne que ça.Il était plus que certains qu'il y avait des gens qui pensaient que c'était mieux avant.Il y en avait partout des comme ça qui refusait d'aller de l'avant.Le fait que la princesse l'interrompit très intelligemment de manière à ce qu'on ne puisse pas déceler une césure dans son discours avait tendance à prouver qu'il y avait des tensions.

La seconde personne à intervenir fut la scientifique qui avait créé le canon qu'ils avaient vu à l'oeuvre il y a peu.Mais cette dernière avait également dirigé le programme d'armement de la station spatiale.Cela leur avait demandé 8 ans d'un labeur qui leur avait beaucoup coûté.L'effort de guerre produit était sans commune mesure ce qui ne présageait pas grand chose de bon pour la fabrication de leur propre canon.Certes il y aurait moins de temps à passer en dévellopement mais il était impossible de faire rentrer la france dans une économie de guerre et bien peu de pays étaient au courant de ce qui se tramait dans le massif central.Et parmis ceux qui étaient au courant il en était encore moins prêt à raquer pour fabriquer une arme de destruction massive à disposition de la france
.

Vint ensuite le tour du commandant en chef de la station qu'ils avaient eu l'occasion de rencontrer dans la salle d'embarquement.Ce dernier assuraient qu'ils étaient capable de repousser les forces des goa'ulds ce dont MickaËlla doutait.Elle avait une petite expérience de ce qu'était le système dirigeant des goa'ulds et les kaubèrons étaient peut être par là un peu trop optimiste.Si jamais ils devenaient une menace trop importante pour les goa'ulds le conseil des grands maitres allaient lever une gigantesque armada pour détruire tout ce qu'il y avait sur une planète.Ils ne connaissaient pas le danger auxquels ils étaient confrontés parce qu'ils étaient trop renfermés sur eux mêmes.MickaËlla était entrain de se demander si ces derniers n'avaient pas choisi délibérément de restreindre l'utilisation de la porte pour éviter de se faire embusquer par les goa'ulds.

Le second du commandant en chef afficha directement, qu'il était contre cette alliance et contre cet échange tout court.Il ne se fit d'ailleurs pas prier pour ressortir l'incident des explosifs.Il posait des questions qui devait brûler les lèvres du commandant mais ce dernier ne pouvait pas les poser sans remettre en cause l'échange.Il n'y avait pas de doute pour MickaËlla que ce dernier remplissait sa fonction de second en tentant de déstabiliser les terriens.L'inconnu et la peur que cela inspirait était dans le coeur et dans l'esprit de 17% de la population et ils avaient un représentant direct à cette assemblée.Certes selon ces dire il obéirait aux ordres de son empereur mais il ne le ferait pas de bonne grâce et cela pourrait poser quelques problèmes.Mais il n'en était pas encore là pour le moment.

La dernière personne a parler était l'artilleur qui avait procédé au tir de démonstration.Lui semblait on ne peut plus enthousiaste pour cet échange.Il y voyait un bénéfice pour eux comme pour les terriens dans tout les domaines.Clairement un allié mais hélas cet allié n'avait pas grand pouvoir décisionnel.Mais en marquant des points auprès de ce dernier il pourrait gagner le coeur de la troupe de la station.Cela pourrait influencer le commandant.Influencer son second ne serait qu'une pure perte de temps.MickaËlla avait suffisamment était le seconde Rakel sur toute sorte d'opérations pour savoir que cela ne servait à rien et que cela risquait d'avoir l'effet contraire à celui souhaite.

Maintenant il était temps pour les terriens de répondre aux questions qu'on venait de leur poser voire jeter en pleine figure suivant les interlocuteurs.MickaËlla prit la partie de ne pas s'en tenir à ce que lui avait dit la princesse c'est à dire se taire.Elle avait son mot à dire dans cet échange et elle comptait bien faire valoir ce qu'elle avait à dire.Qui plus est même si Mathilde pouvait tenir la barre seule cela n'était pas une raison pour la laisser monter sans appui au front.Comme tout bon para MickaËlla passa donc la première.

"Tout les discours que nous pourrions tenir n'aurons pas raison de tout les réfractaires à une idée d'alliance ou d'un simple échange.Nous comprenons les danger que vous évoquez, car ils sont bien réels.Nous l'avons découvert à nos dépends, beaucoup de nos frères d'armes y ont laissé leur vie ou plus.Mais nous ne sommes fait également des alliés certains plus avancés et d'autres bien moins avancé que nous.Et le fait que vous doutiez de nos intentions en ce qui concerne votre canon est légitime.Sachez quand même que nous souhaitons disposer d'une telle arme dans la même optique que vous défendre notre planète des menaces goa'ulds venus de l'espace.Nous avons réussi à repousser une attaque en nous infiltrant à bord de leur vaisseau mais nous avons eu de la chance d'en venir à bout et cela n'aurait pas été possible sans nos alliés extraterrestres."

MickaËlla n'était pas revenu sur l'incident des explosifs et elle ne comptait pas remettre ça sur le tapis.Ressasser cela n'aurait rien de constructifs et ne ferait changer peersonne d'avis de toute manière.C'était certes une monumentale connerie mais c'était trop tard elle était faites et s'acharner sur ce point de détails ne ferait pas avnacer le schimlblick.


"J'aimerai savoir quels est le goa'ulds qui essaie de conquérir votre planète?Notre expérience du système féodal goa'ulds pourrait vous être d'une grande utilité dans l'avenir.Votre résistance face à ces derniers est des plus impressionantes mais vous devez vous rendre compte que cela n'est pas fait pour arranger votre situation.Le conseil des grands maitres ne pourra pas tolérer bien longtemps votre résistance.Si ils envoient une armada contre votre planète je ne suis pas sur que vous serez en mesure de leur résister.Ensemble nous pourrions porter la guerre dans leur fiefs, et déstabiliser l'équilibre précaire qui les unit.Le pire ennemi d'un goa'ulds est un autre goa'ulds c'est ainsi que nous avons réussi à échapper au pire pour le moment mais cela ne durera pas éternellement.C'est pour cela que nous avons besoin d'allié et d'armes pour nous protéger.Pour nous une alliance solide est durable avec un peuple tels que le votre est d'une importance cruciale dans le déroulement de la guerre."


MickaËlla ne devait en thèorie pas s'attacher aux affaires de la stratègie, son statut de sous-officier la cantonnait à la tactique.Mais en cette heure il fallait preuve d'ingéniosité et faire valoir l'importance d'un échange bilatèral et équitable entre les deux parties.MickaËlla s'était projeté dans l'avenir en posant quelques question concrètes qui amèneraient des réponses qui avaient un sens pour les terriens.Les kaubèrons n'avaient pas la même expérience des goa'ulds qu'eux et ils en devaient pas connaitre le conseil des grands maitres, tout comme ils ne devaient pas connaitre les tok'ra.MickaËlla avait brièvement parlé d'eux en parlant d'allié plus avancé qu'eux et elle ne doutait pas que cela attirerait l'intérêt des autorités de Kaubèrons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Jeu 4 Aoû - 20:37

Les membres de cette commission parlèrent les uns après les autres et bien qu'elle ne l'afficha pas, Mathilde fut surprise d'un tel niveau de popularité. 83%, ce n'était pas rien. Nul doute que ce score descendrait bien vite, surtout si certains s'ingéniaient à dépeindre les terriens sous leur plus mauvais jour et si des terriens s'ingéniaient de leur côté à donner la pire image possible de leur espèce.

*Positive, positive! C'est la première fois qu'une opportunité pareille se présente, et en plus tu as les manettes! Technologies avancée, peuple amical, bottage de cul de tatoué... Que du bon! Allez, on se concentre et on les ajoute dans la case "amis".*

Mickaëlla avait pris la parole et si dans un premier temps la scientifique passa plus de temps à prier que respirer pour la militaire ne commette pas une bourde à même d'ajouter un clou au cercueil des négociations, en prêtant l'oreille à ce qu'elle disait, il fallait bien admettre qu'elle y allait en douceur, sans doute une première pour la machine à tuer. Mais bon, ce n'était pas comme si elle la connaissait. Déjà croisée dans les couloirs, au mess, lecture de rapports de missions et de dossiers personnels. Ca ne remplaçait pas une vraie relation, parfois même c'était un handicap.
Evoquer les Grands Maîtres était un bon point. elle comptait elle même le faire en donnant l'impression de leur faire un petit cadeau niveau stratégie, leur montrer qu'elle était prête à faire pas mal de choses pour assurer la bonne marche de leur rencontre et l'établissement d'une entente plus que cordiale.
Le ton qu'elle prit était grave et elle ne souriait plus. Ce qu'elle allait dire n'était ni agréable à dire, ni agréable à entendre.


"Le Major Strucker a fort justement évoqué le Conseil des Grands Maîtres Goa'ulds. Cela fait maintenant plusieurs années que nous avons à faire plus que régulièrement à leurs troupes et que nous nous sommes familiarisés à leur doctrine militaire et leur stratégie. Comme mentionné les goa'ulds ont établi un fragile statu quo entre eux leur permettant de consacré une certaine quantité de leurs troupes à d'autres tâches que de se tenir prêtes à engager le combat contre les grands maîtres voisins. De part votre résistance, vous avez sans aucun doute attiré l'attention d'un grand maître, et selon les pertes que vous leur avez infligé, il y a fort à parier que cela soit venu aux oreilles d'autres grand maîtres. Il n'y a une chose que les goa'ulds redoutent encore plus que leurs semblables, ce sont les autres espèces à même de menacer leur domination et de faire vaciller la foi de leurs esclaves car vous le savez sans doute déjà, ces parasites se font passer pour des dieux, et un dieu ne peut faillir contre des mortels. Viendra donc un moment où la conquête de votre sera moins importante que l'annihilation de votre civilisation."

La baronne se tut un instant pour laisser chacun de ses mots atteindre ses cibles et reprit après une légère inspiration. On touchait à la pierre d'achoppement.

"Votre station est sans doute capable de détruire un, deux, dix croiseurs de classe Ha'tak, mais que pourra t elle faire quand votre monde sera la cible d'une centaine de croiseurs, de bombardiers lourds dont la cible ne sera pas en premier lieu votre station, mais toutes les zones faiblement défendu afin de semer la mort et la terreur au plus profond de vos concitoyens? Cet outil de défense semble formidable, mais aussi formidable soit il, il ne permettra que de reculer l'échéance finale. Ce ne serait pas la première fois que les goa'ulds anéantissent une civilisation technologiquement avancée. Vous contrôlez un monde, vous disposez de millions de soldats et de quelques astronefs pour votre défense... Chaque Grand Maître dispose de dizaines de mondes, de plusieurs dizaines de croiseurs et des dizaines sinon de centaines de millions d'hommes qu'ils peuvent envoyer à la mort sans sourciller. Et leur sens moral n'est pas ce qu'ils ont de plus développé, ils n'hésiteront pas à exterminer des populations civiles pour vous faire capituler avant de mettre à mort tous ceux qui auront tenté de résister ou bien pire, de faire de vous des hôtes, vous transformant en spectateur impuissant de la fin de votre civilisation.

Que vous permettrait la maîtrise de la technologie des Porte des Etoiles? La possibilité de prévenir de tels assauts. En nous associant, vous bénéficierez des efforts que nos alliés et nous même réalisons chaque jour pour occuper les grands maîtres, les amener à se combattre entre eux plutôt que de se réunir contre nous. Ce que nous n'avons pas, c'est le moyen sûr de nous protéger en cas d'attaque limitée de l'ennemi."


La jeune femme se tourna plus particulièrement vers le second de la station pour continuer. Lui indiquant qu'elle avait bien entendu ses réserves et qu'elle allait satisfaire à sa curiosité et ses réserves. En tant que second, il avait un poids substantiel dans les négociations et pourrait influencer son supérieur. De plus il était en quelque sorte le représentant de près d'un cinquième de la population ce qui n'était pas négligeable. 20% répartis uniformément? Localisés? Si oui, dans une tranche de la population ou géographiquement? idéologiquement? Il faudrait en apprendre davantage sur leurs opposants.

"Commandant Man'Hec, je comprends parfaitement votre opposition et les réserves des 17% de votre population que vous représentez. Rien ne vous garantit en effet si ce n'est notre engagement, que cette arme ne sera pas employée à mauvais escient, si vous nous en fournissez les plans, que ce soit la conquête d'autres civilisations, ou son ajout à l'arsenal déjà bien étoffé des goa'ulds. Pour vous ôtez de l'esprit cette dernière idée, je pense qu'il serait souhaitable d'organiser une visite de notre propre monde par une délégation que vous auriez eu loisir de sélectionner. Vous pourrez constater par vos propres yeux, que la Terre n'est pas une planète à la solde des grands maîtres.
Mais je pourrai vous retourner la question, à part la valeur que nous accordons à votre parole, gage de bonne volonté dans l'établissement d'une relation de confiance, rien ne nous offre la certitude que vous n'emploierez pas la Porte des Etoiles à des fins belliqueuses. Toutes les planètes reliées par le réseau des portes ne sont pas habitées par des civilisations avancées et vous pourriez très bien conquérir certains territoires à fort potentiel en matières premières quitte à écraser des populations primitives. Nous avons déjà été témoins de ce genre d'abominations. Ou directement plus grave pour nous, une attaque de notre propre planète. Le simple fait de vous proposer cette alliance, de nous dresser ensemble face à un ennemi commun nous fait prendre des risques vis à vis des goa'ulds et certains de mes compatriotes pensent aussi qu'il serait plus sage d'enfouir notre Porte des Etoiles et de prier pour que cela suffise à apaiser les goa'ulds ou nous faire oublier. Cela ne fonctionnera pas. Penser qu'ils vont nous oublier ou vous oublier si vous vous faites discrets est une erreur, et la plus lourde qui soit car conduit au mieux à la destruction de votre monde, au pire l'asservissement de certains et à l'emploi de quelques esclaves au physique plaisant en tant qu'hôte pour un parasite.

Ce n'est pas la cupidité qui nous amène à participer à ces négociations, ce sont deux choses distinctes, premièrement un besoin impérieux d'assurer la sécurité de notre population, besoin vital dirai je même, vous comprendrez sans doute que nous ayons à coeur de protéger les nôtres de notre mieux. Ne voudriez vous pas faire de même avec vos concitoyens? Refuseriez vous la possibilité de doter votre monde d'un moyen de se préserver d'un raid goa'uld? Vous le savez sans doute, un seul de ces vaisseaux est suffisant pour dominer une planète qui ne possède pas d'infrastructure de défense très longue portée à même de percer leurs boucliers. Se procurer ce système serait de la cupidité?
En second lieu il s'agit de la responsabilité qui nous échoit en tant que civilisation d'aider notre prochain quand il est dans le besoin. Vous le savez aussi bien que nous, vous faites face à une danger mortel et votre connaissance de cet ennemi est limitée parce que vous ne maîtrisez pas la technologie de la Porte des Etoiles. Ce que nous vous offrons ce n'est pas simplement une liste de commandes pour savoir sur quel bouton appuyer, nous vous offrons l'opportunité d'entrer dans une alliance qui lutte pied à pied face aux Grands Maîtres Goa'ulds. Une alliance qui a une connaissance de l'ennemi vieille de plus de deux mille années terrestres soit au bas mot plus de huit cent quatre vingt mille de vos journées sur la station, convertissez à loisir cela vous donnera une idée de notre connaissance de l'ennemi. Notre alliance dispose d'un réseau d'espionnage en territoire ennemi et de capacités opérationnelles derrière les lignes ennemies. Nous avons survécu jusque là et nous avons même remporté quelques victoires notable. Ne pensez pas que parce que nous n'avons pas votre canon électromagnétique nous soyons incapable d'agir et sommes ceux qui ont le plus à gagner ou perdre au terme de ces négociations. Notre savoir faire et notre alliance sont aussi précieux que le plus puissant des canons car ni vous, ni nous n'avons la moindre chance en cas d'affrontement direct, le rapport de force est à ce point en notre défaveur, unis ou pas, que si nous nous lançons dans un conflit, nous ne durerons que le temps qu'ils voudront bien prendre pour jouer avec nous."


Le sourire jusqu'à présent absent, revint comme par enchantement et son ton se fit plus léger. Et quand elle parla ce fut en toute sincérité,la curieuse qu'elle était mourait d'envie de connaître cette nouvelle civilisation."cela dit, ne croyez pas que seul votre canon nous intéresse- sans vouloir vous offenser madame". Adressant un regard à la créatrice du canon. Elle la séquestrerait bien pour la harceler de question sur sa personne, ses recherches, comment elle s'était retrouvée à la tête du projet du canon, etc. Une collègue de ce niveau dans un autre monde, tout simplement exaltant. "Votre culture, votre art, votre monde, votre peuple lui même nous intéresse. Nous ne cherchons pas des fournisseurs en nouvelle technologie, nous cherchons des alliés et si possible, des amis. enfin, quand je dis "nous", je parle au nom de ceux qui souhaitent s'ouvrir aux autres, partager et avancer de concert. Il y a chez mes semblables des personnes pour qui l'inconnu, les étrangers, ne sont qu'une menace potentielle et qui pensent que toute nouveauté devrait être traitée comme un hostile. Je ne pourrai vous dire s'ils sont dix sept, vingt ou cinquante pour-cent, mais ils sont une minorité dans notre programme et si nous menons cet échange de façon concluante, je ne doute pas qu'ils seront encore moins nombreux chez vous comme chez nous. J'espère que notre main tendue chassera la peur de l'inconnu et que vos efforts rassureront les miens pétrifiés par l'idée de s'associer avec des étrangers.

La Porte des Etoiles est un formidable artefact qui nous a permis de rencontrer des peuples et découvrir des choses incroyables. Elle nous a exposé au danger goa'uld, à des menaces dont nous n'imaginions même pas l'ampleur ni la dangerosité, mais elle nous surtout permis de découvrir que nous avions des semblables à travers la galaxie, que nous n'étions pas un îlot esseulé au milieu d'un immense océan vide de toute vie intelligente. Et de découvrir que parmi ces peuples, certains pouvaient se révéler êtres des amis avec qui nous pouvions apprendre, découvrir, partager. Et je ne parle pas de technologie ou d'armement, je parle de culture, de philosophie, histoire, arts...
Nos stratèges et dirigeants respectifs seront sans aucun doute intéressés par les opportunités militaires que nous offrent cette relation étant donné notre situation commune, mais comme la chef de projet Sul'Hely et l'Officier artilleur Hen'ge le montre, il n'y a pas chez vos semblables uniquement un intérêt militaire, et il en va de même de notre côté.Nous sommes différents sur bien des points, mais nous partageons deux choses, la volonté de voir le jour se lever demain et l'envie d'en apprendre plus sur nos voisins. J'ose espérer que nous pourrons satisfaire ces deux désirs à l'unisson.

Dans le but d'établir un premier pas vers des relations durables, ma hiérarchie, m'a autorisée au transfert des technologies liées à la Porte des Etoiles ainsi qu'un panel de dix coordonnées de planètes viables. Ces données vous permettront une maîtrise supérieure du voyage via vortex spatiotemporel et l'établissement d'avant postes. En retour, mes supérieurs demandent un accès aux plans de votre canon électromagnétique et informations nécessaires à la réalisation par nos propres équipes techniques d'un prototype fonctionnel."


La baronne espérait avoir fait vibrer la bonne corde chez son auditoire, la partition ayant porté sur les intérêts réciproque d'une alliance bien que pour le moment on en était officiellement pas là, mais aussi sur l'opportunité pour tous d'en apprendre sur l'autre et de s'enrichir ensemble tout en tenant en échec un redoutable ennemi commun et redoutable était un doux euphémisme car si militairement ils étaient des sous-doués sur le plan de la stratégie et de la tactique comparé aux humains, les goa'ulds étaient redoutables par la taille de leurs armées et la puissance de leur force militaire. Ils pouvaient se permettre d'être des buses en stratégie quand il leur suffisait d'étaler assez de troupes pour étouffer un ennemi aussi valeureux et malin soit il sous le nombre. Et il n'y avait pas que les goa'ulds. elle se rappelait toujours de la mise en garde d'Eva sur un ennemi mortel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Ven 5 Aoû - 0:38

Les présentations se firent alors que le militaire restait impassible, ses yeux ne regardant pas forcement celui qui prenait la parole pour garder un contrôle visuel sur les autres afin de s’occuper un peu dans ce long moment de solitude qui s’annonçait.

A l’issue de la première phase, la parole était maintenant à l’équipe et ce ne fut pas la scientifique qui commença à parler comme il était souhaitable mais Strucker pour finalement pas trop mal s’en sortir, elle n’avait insulté personne, ni agresser physiquement ses interlocuteurs, il y avait peut être un espoir de transformer la hyène en gazelle… Ok il ne fallait pas pousser non plus, elle jouait un rôle qui ne lui ressemblait pas mais qu’est-ce que les Kaurébons en savaient, de quoi faire froid dans le dos.

Ce fut Mathilde qui enchaina pour un discours fleuve qui venait du plus profond de ce petit corps malingre, la nipponne était déchainée à sa façon à elle d’amadouer ses victimes, à chaque fois qu’on pensait qu’elle en avait terminé elle balançait une nouvelle vague à en surprendre Laurent qui à chaque fois la regardait afin de savoir si elle en avait terminé mais non ça repartait de plus bel de quoi lui faire imaginer être à une remise de récompenses :

*Les nominés pour l’oscar du premier rôle féminin sont… Mickaëlla Strucker dans la comédie « Le Goa’uld est une ordure » et Mathilde de l’Argentière dans le mélodrame « La femme qui parlait à l’oreille des Kaubérons » … La gagnante est… Mathilde de l’argentière pour sa prestation extraordinaire qui ne laisse personne insensible à en prouver les ventes record de mouchoirs dès la sortie du film !*

Evidemment impossible de sortir le mouchoir pour faire mine de se sécher les yeux ou d’applaudir une telle prestation car le Para n’en était pas à ce point fou, il ne fallait pas sortir de Science Po pour imaginer l’interprétation des représentants Kaurébons à un tel geste alors aucune autre réaction qu’attente la suite ne se produisit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Sam 6 Aoû - 3:40

MickaËlla put constater une nouvelle que Mathilde était une sacré bavarde et un flot continu de parole sortait de ce corps fluet pour convaincre leurs interlocuteurs et peut être bientôt nouvel allié.Mathilde ne rajoutait une couche sur ce que MickaËlla avait dit et ce fut de peu qu'elle maitrisa chaque muscle de son corps quand elle aborda le fameux alliés avec 2000 ans d'expérience et de leur réseau d'espionnage.Mais qu'est ce qui lui prenait de parler de ça.MickaËlla avait volontairement ces deux propos par crainte que ces derniers ne fassent mauvais effets sur leur futurs alliés.Un excellent réseau d'espionnage présageait que vous aviez l'habitude de mentir, de trahir et de collecter des informations.Et l'un des meilleurs moyens pour cela était de dire la vérité pour obtenir la confiance d'autrui.Une chose de sur cela ne rassurerait pas le commandant en second en tout cas à sa place elle n'aurait pas été rassuré tout comme elle n'avait pas été rassuré quand on lui avait parlé des tok'ra.Parce que c'était bien des tok'ra dont parlaient Mathilde.Et il y a un moment ou il faudrait expliquer au peuple de kaubèron que les fameux alliés avec lesquels ils les avaient bassinés étaient de la même espéce que les goa'ulds mais que eux ils étaient gentils.Là ils risquaient de perdre un sérieux crédit et même auprès de ceux qui était pour une alliance.

MickaËlla se prépara donc à couper Mathilde si jamais elle allait trop loin dans son discours fort heureusement celle-ci flirta avec la limite sans la franchir.Elle trouvait cela un peu ambitieux et avait peur que vienne sur le tapis le nom de ce fameux allié.Comme si elle avait pas pu sortir le nom d'un peuple primitif avec une jolie planète pour passer de super vacances comme la planète des Noxans.D'ailleurs MickaËlla était prête à interrompre le premier qui s'aventurerait à vouloir prononcer le mot tok'ra ou que se soit qui puisse donner un indice sérieux sur la nature de ce fameux allié avec deux mille ans d'expérience.La fin du discours Mathilde arriva enfin mais elle se tenait toujours prête à stopper nette toute autre personne prise en flagrant délit de gaffe monstrueuse.Intérieurement elle espérait que les autorités de Kaubèrons allaient rebondir sur une chose qu'avait dit Mathilde et que cette chose serait à des années lumières des Tok'ras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Naughart
Militaire
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 24/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Sergent/113
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Sam 6 Aoû - 17:48

Après leur petite présentation ce fut au tour de leurs hôtes et jury de se présenter convenablement et de donner quelques précisions sur leurs rôles. La majorité était déjà acquise pour une alliance potentielle, mais il restait tout de même une certaine part d'hostilité, certainement de la peur de l'inconnu, ce qui après tout était parfaitement logique et humain, vu que tout le monde réagirait exactement de la même manière ! Mais quelque chose laissait transparaitre que la suite allait se dérouler avec des discours tous aussi longs les uns que les autres !

Ce qui évidemment ne manqua pas d'arriver de la part des deux bonnes femmes... Quand ça commence a parler : de vraies pipelettes ! Si leurs hôtes ne fuyaient pas en courant ils termineraient complètement sourd après le coup de grâce de L'argentière. Et aux vues de la réaction de Campbell il n'était pas le seul à être de cet avis : Elle parlait beaucoup ! Ce qui serait certainement fatal à la plupart de ses interlocuteurs.

Quant à ce qu'elle pouvait dire ? Et bien, juste de quoi titiller leur curiosité en effleurant la surface de tout ce qu'ils pourraient apprendre, et il n'y avait pas besoin d'avoir fait science-politique pour comprendre quel était le but. Oh, oui il avait faillit l'ouvrir à plusieurs reprises surtout pour le second de la base, et expliquer maladroitement la raison de la présence d'explosifs, si seulement il avait pu en placer une !

[hrp : Court je sais on verra la suite :p]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 28

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Lun 15 Aoû - 4:14

Les parties débattirent pendant une longue demi-heure. Bon nombre des représentants Kaubérons, y compris Sul'Hely, trouvaient étrange l'amalgame que faisait les terriens entre échange diplomatique et alliance. Si les quelques informations dévoilées par Mathilde avait eu pour but de les faire mousser ou de démontrer une certaine supériorité, l'effet était loin d'être celui escompté. L'équipe SG1, de par ses dires, semblait se placer sur un piédestal qui restait encore à mériter. Les arguments qu'ils avancèrent étaient tout aussi bénéfiques que néfastes sur l'opinion des militaires. Man'hec, en particulier, n'apprécia pas la façon dont Mathilde s'avançait sur les capacités de Ter'Venta. Il songea à lui rappeler que son statut de scientifique ne lui permettait pas des allégations sans fondements. Savez-t-elle s'il y avait vraiment des zones faiblement défendues ou ignorait-elle leur équité ? De quels astronefs parlait-elle ?
Mais avant qu'il ne puisse intervenir, vint une aggravation de leur tromperie. La scientifique dérivait à présent vers les prémices d'une proposition précoce d'alliance. Un flot ininterrompu de paroles, un monologue particulièrement long, s'écrasa sur l'assemblée. Quelque peu gêné, Mark'shur hésita sur sa feuille, se demandant comment il parviendrait à retranscrire ces paroles. Hen'ge s'affaissa peu à peu sur son siège, le regard devenant un peu plus sombre. Et quant au second, il décrocha littéralement au bout de quelques minutes, déviant sa concentration sur un dossier qu'il feuilletait.
Seule Sul'Hely, le commandant, et Hal'Galène semblaient encore capable d'assimiler tout ces arguments. Ils laissèrent Mathilde conclure puis, le silence retombant dans la salle, la fille de l'Empereur se racla discrètement la gorge.


- Malgré tout notre respect, parler d'alliance commune me semble prématuré. L'empereur a accepté un premier échange diplomatique dans sa forme la plus simple, ce sont les premiers pas. Peut-être, à l'avenir, pourrons-nous revenir sur cette partie de nos liens.
- L'arrogance leur sied mal, Lâcha Man'hec. La supériorité qu'ils affichent est une insulte envers notre peuple.
- Ils n'ont malheureusement pas tord, Intervint Cyrus Kol. En partie toutefois. Sans la porte des étoiles pour lancer nos opérations de déstabilisation, nous courrons au génocide.

L'officier en second ne répondit pas. Il fixa SG1 pendant un temps et se demanda pourquoi, dans des négociations, les parties cherchaient toujours à prôner la supériorité. Après toutes ces batailles, ces morts et ces efforts contre les Goa'uld, une équipe de voyageurs débarquait et se permettait de les abaisser, comme s'ils avaient été empreint d'une vérité universelle et implacable qu'était la réussite de leur opérations militaires. Nous sommes plus fort, tout ce que vous avez fait n'a servi à rien : c'est ainsi qu'il l'interpréta. Le second, en son for intérieur, bouillait. La modestie et le respect d'autrui par une considération équitable faisait partie intégrante de la culture Kaubérons. Il ne suffirait qu'un peu de colère pour croire à un affront.
Le commandant de Ter'Venta était, fort heureusement, beaucoup plus calme. Il enleva ses lunettes et regarda Mathilde dans les yeux.


- J'aimerais rappeler que vos actions, même si elles se sont révélés efficaces contre les goa'uld, ne constituent pas l'unique et irrémédiable remède d'un mal. Il serait préférable d'attendre de se connaître un peu plus avant de déclarer des éléments incomplets sur ce que nous sommes.

Hal'Galène hocha la tête, marquant sa volonté de clore les débats.

- En vertu des pouvoirs exécutifs qui me sont conférés, je souhaite accorder l'échange entre nos deux mondes. Quels sont les voix de l'opposition ?

Sur l'assemblée, seul Man'hec leva la main.
SG1 pouvait être surpris de constater qu'un peuple est pu vivre en mélangeant deux types de régence de pouvoir complétement contradictoire. Les Kaubérons, eux, savaient y faire.
Bientôt, Sul'Hely et Mathilde procédèrent à l'étude préliminaire et le transfert des informations. Pour les plans du canon, une parcelle de connexion spéciale avait été créé pour effectuer le téléchargement. La créatrice de l'arme profita de l'approche pour discourir avec elle, savoir comment elle était parvenue à apprendre une telle somme de connaissance. Car ce qu'il y avait d'appréciable, c'était bien de pouvoir s'exprimer avec quelqu'un qui savait lire ses plans, et donc les comprendre.
C'est alors que l'un des gardes de faction, étrangement, tomba dans les pommes. Il s'effondra lourdement sur le sol, complétement inerte, et demeura immobile. Toutes les personnes présentes, Kaubérons comme humains, furent évidemment étonné de cet événement. Le temps d'une seconde, chacun échafauda des théories sur une possible trahison de l'une des parties. Hélas, ni la délégation, ni SG1, semblait être en cause. Sul'Hely s'effondra, puis Ivan a l'instant même où il se rendait compte qu'il voyait trouble.
En moins de vingt secondes, tous les occupants de la pièce, toute origine confondue, se retrouvèrent au tapis. Le commandant fût le dernier et le plus résistant, s'étant trainé jusqu'au téléphone de service qu'il ne parvint pas à décrocher.


Bien plus tard, Mickaëlla fût la première à reprendre conscience.
Elle se découvrit enfermée dans une cellule avec ses partenaires. Ils avaient, a priori, été jeté avec nonchalance puisque tous gisaient sur le sol dans des positions inconfortables. La pièce, de forme rectangulaire et assez grande, avait tout ce qu'il y a de plus sobre. Des lasers rouges remplaçaient les barreaux et aucun geôlier n'était en vu.
Pire que tout, Mickaëlla entendit clairement le fracas d'une longue fusillade au loin alors que son regard rencontrait une importante trace de sang sur le mur. Des impacts de balles se faisaient légions, mais aucune marque d'arme de style Goa'uld.


Citation :
Mes recommandations :

1- Vous avez un tour pour vous reveiller et réagir. Je précise que vous avez tous d'impressionnants maux de tête, les oreilles qui grésillent, et une difficulté à vous tenir debout.
2- De part ces symptomes, Mathilde devinera facilement que quelqu'un à fait baisser la pression atmosphérique de la salle pour vous faire perdre confiance.
Attention, tout ce que vous portiez a disparu, GDO inclus, même vos bijoux.
3- Toucher le laser vous éléctrocute assez violemment pour vous envoyer au sol.
4- Il n'y a personne et vous n'aurez aucune réponse à vos appels. La délégation Kaubérons n'est pas avec vous.
5- Il est impossible de vous échapper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Jeu 18 Aoû - 0:15

Les négociations allaient bon train et ils étaient évidents pour MickaËlla que les Kaubèrons avaient un peu trop confiance en leur capacité.Malgré le peu de sécurité sur leur porte ils n'avaient jamais eu à faire face à une attaque par cette dernière.Aussi puissante soit cette dernière elle ne pourrait pas résister à une attaque venu de l'intérieur.Mais avant ça il fallait soutirait le maximum de technologie de ce peuple et laisser filtrer un minimum d'informations sur la terre.Elle n'aurait jamais cru tomber sur des gens aussi imbus de leur personne, et insouciant du danger qui les mençaient.Et bien entendu ils avaient la tête bien trop dure pour comprendre avant le moment fatidique.La messe était dites pour ainsi dire.La princesse proposa donc de repousser à plus tard une alliance entre leur deux monde demande d'alliance qui reviendrait sur le tapis quand ils commenceraient à se faire botter le cul.Enfin si ils se faisaient pas piller en une seul fois et qu'ils avaient l'opportunité d'utiliser leur porte des étoiles pour contacter le SGC.Beaucoup de si en somme.Le commandant en second profitait de sa position pour se permettre de leur rentrer dedans.Et dire que c'est lui qui parlait d'arrogance et d'insolance.Cela ne fit même pas ciller une MickaËlla qui avait eu son comptant de supérieur borné.Le commandant Khol lui était favorable à cette idée mais voulait temporiser les choses.En gros essayer de se débrouiller tout seul pour ne rien devoir au terriens.Compréhensible mais pas très judicieux.Le vote pour l'échange ce fit donc sans grande surprise ils étaient tous d'accord pour l'échange sauf le commandant en second et MickaËlla se demandait si ce dernier et son supérieur ne s'était pas mis d'accord pour agir de la sorte.Ils semblaient tout les deux avoir l'habitude des affaires politiques et cela n'aurait rien d'étonnant quand on voyait le système gouvernemental des Kaubèrons.Un empire constitutionel en gros.Cela devait être un de ces foutoirs l'admnistration sur ce monde.L'accord était là il n'y avait plus qu'à faire le deal.Ce qui fut sous la houlette respective des deux scientifiques, MickaËlla en profita pour glisser quelques mots aux commandants.

"Commandant.Nos relations diplômatiques ne sont pas partis sous les meilleurs auspices qui soient et il est vrai que nous ne nous connaissons pas bien.Mais en ce qui concerne les goa'ulds nous maitrisons notre sujet.Si vous tenez à éclaircir certains de vos doutes n'hésitez pas."

MickaËlla était resté de marbre en parlant au commandant le fixant droit dans les yeux de son regard d'ébéne.Les Kaubèrons voulaient prendre le temps de jouer à la diplomatie en prenant le thè alors qu'une épée de damoclès flottait juste au dessus de leur tête.Grand bien leur en fasse mais MickaËlla ne prendrait pas les mêmes risques pour la terre.Elle avait donc filoutement appâter le commandant pour négocier d'autres technologies contre des informations vu que le language du commerce était le seul que comprenait les Kaubèrons.Mais, un bruit sourd coupa la conversation.Un garde venait de tomber au sol.MickaËlla reporta son regard sur le commandant et si d'extérieur elle semblait tout aussi calme que la seconde précèdente il n'en était rien.Tout ses sens aux aguets , son esprit fontctionner à pleins régimes pour extraire la vérité en analysant les faits sous ses yeux.Ils ne pouvaient pas s'agir d'une trahison du commandant il n'avait qu'à les faire foutre en cellule et point barre.De son second?Peu probable mais envisageable surtout quand on savait qu'il reprénsentait les mécontants.Mais avant d'en arriver à une conclusion définitive une deuxième personne s'écroula sans blessure apparente.L'hypothèse la plus probable un gaz léger incolore et inodore pour soit les tuer soit les capturer.Pas du tout la façon ed faire des goa'ulds mais cela ressemblait bien à une action d'un groupe dissident en désaccord avec ses dirigeants et qui voulaient garder ces derniers pour les jugés ou pour les éxècutés publiquement.Quelque soit la raison ils devaient trouver un moyen de foutre le camps avec les plans et vite car si ils s'agissaient de dissident leur identité était clair.Les fameux 20 pour cent et cela ne fairait pas plaisir de tomber dans les mains de ces gars là.Sans perdre un instant MickaËlla s'était accroupit au sol et se dirigeait vers l'une des portes de la salle tout en invitant ces hommes à en faire autant.

"Avec moi.Ca doit être du gaz léger plus on reste près du sol moins on sera affecté."

Mais la porte en question était fermé et pas moyen de la dévèrouiller sans l'empreinte de l'un des représentant de Kaubèron présent dans cette pièce.Alors qu'elle se retournait MickaËlla pouvait voire qu'il y avait plusieurs personne à terre des gens de Kaubèron comme ceux de sa propre équipe.Alors qu'elle faisaiat un pas en direction du commandant en chef de la station qui se dirigeait vers un teléphone elle sentit le sol se dérober sous ses pieds et termina à terre également.Sa vue s'embuait doucement et elle se devait bien d'admettre qu'une fois de plus la mission était plutôt mal barré.

La morsure du froid la réveilla presque en sursaut malgré le mal de crâne.Chaque bouffée d'oxygène était salvatrice et chassait le maux de tête.Le reste de l'équipe gisait à côté d'elle mais tout le monde commançait à reprendre connaissance et les laissa donc faire essayant de se faire une idée de ce qui les entouraient.La cellule était plutôt grande mais étant donné le peu de confort cela n'avait pas été pour le leur qu'on les avaient mis là.Pas de soldats pour assurer une surveillance direct mais il y avait peut certainement des camèras.Pour remplacer les barraux des lasers rouges et MickaËlla n'était pas très préssé de savoir ce que cela faisait si on les touchaient.Mais deux choses attirèrent son attention.La première était une énorme flaque de sang contre un mur.Il y avait eu sans aucun doute quelqun qui avait subis une grave hèmoragie suite à blessure.Ce qui vu la situation voudrait certainement dire un mort et de très gros problèmes pour SG1.Mais la seconde chose fit lever la main à MickaËlla pour réclamer et fait aux combien inhabituels chez la jeune femme elle joignit le geste à la parole.

"Chuttt."


Au loin elle entendait des coups de feu.Les Kaubèrons se battaient contre des goa'ulds?Peu probable.Il n'y avait pas de marque de lance Jaffa contrairement aux impact de balles.Mais il y avait également la possibilitée que ces derniers aient infiltré la base en parasitant des gardes sur leur lune minière.De toute manière quelque soit la solution ils étaient piégés pour le moment ils n'avaient sur eux que le strict minimum et encore ils devaient s'estimer heureux qu'on leur ait laissé leur rangers.Tout le reste avait disparu même les dog tags et les montres.MickaËlla ferma les yeux et se coupa du reste du monde pour se focaliser sur ce qu'elle entendait et essayer d'en déduire quelque chose.Comme le nombre d'opposant, leur distance l'intensité des combats autant de chose qui pourrait s'avérer utile opur sortir et surtout une fois sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Jeu 18 Aoû - 2:58

Les choses se présentaient plutôt pas mal. Evidemment il fut précisé que parler d'alliance était un brin trop enthousiaste et qu'il ne fallait pas mettre la charrue avant les boeuf ce à quoi la scientifique répondit par un signe de tête d'assentiment, faisant comprendre qu'elle était d'accord sur ce point et acceptait le recadrage. Il était vrai après tout que son enthousiasme l'avait mené à parler de choses qui étaient au delà des objectifs fixés par le général et sa cohorte d'expert en rien du tout. Mathilde, elle voulait apprendre à connaître ces gens, s'en faire des amis et des alliés, d'autant plus qu'elle avait quelqu'un avec qui parler.

"Commandant, je serai heureuse de pouvoir en apprendre davantage sur vous et vos semblables. En tant que scientifique je serai une bien piètre personne si je m'avançais en terrain inconnue armée de certitudes."

Grand sourire solaire façon de l'Argentière et inclinaison du buste, incarnant la modestie la plus humble. Elle était étonnée par la personnalité du commandant. Peut être qu'il en avait suffisamment vu pour ne pas être comme la kyrielle de gradés qu'elle avait déjà croisé dans sa vie Man'Hec en état une variété. Les belliqueux paranoïaque, un genre dangereux capable de vous créer un conflit galactique pour des histoires aussi triviales qu'une grosse tête, une peau grise et une incapacité à voler sans se crasher dans des bleds paumés de l'Amérique profonde, un genre de dinosaure ayant survécu à la fin de la Guerre Froide.

Finalement Les choses aboutissaient et c'est au prix d'un gros effort de volonté que la diplomate se retint de sauter en l'air en laissant éclater sa joie comme elle avait l'habitude de le faire dans son laboratoire. On ne pouvait pas ne pas remarqué le large sourire qu'elle arborait sans vraiment s'en rendre compte. Pour la première mission diplomatique qu'elle menait, elle arrivait à jeter les bases de relations sereines et amicales avec une race non seulement avancée technologiquement, mais aussi culturellement, la simple façon dont ils avaient procédés depuis le début le démontrait et elle était sur son petit nuage oscillant entre autocongratulation et bonheur simple que les choses se passent bien pour une fois.
En plus, comble de l'extase, elle pouvait parler avec sa consœur Sul'Hely pendant qu'elles procédaient à la récupération des données techniques sur le canon et elle fut heureuse de pouvoir parler de ses expériences personnelles, de son parcours professionnel et surtout de ce que le programme Porte des Etoiles avait changé dans sa vie et ce que cela avait apporté à la technologie terrienne.
Ce bref moment de félicitée fut interrompu par un "blam" auquel Mathilde ne fit pas attention au départ tant la conversation était passionnante et le transfert de données important. Le brouhaha qui en découla amena la physicienne à se tourner vers les casse-pieds pour leur rappeler qu'il y en avait qui bossaient et que c'était sérieux quand elle remarqua enfin le garde à terre et le fait que tout le monde se regardait dans le blanc de l'oeil, terriens d'un côté et kaubérons de l'autre. Les choses ne s'arrangèrent pas quand Sul'Hely s'effondra, Mathilde la récupérant de justesse et l'accompagnant dans sa chute avec un petit cri de surprise. Ses oreilles commencèrent à bourdonner un peu comme quand elle prenait l'avion. Le hic c'est qu'avant de pouvoir dire quoi que ce soit, elle sombra dans l'inconscience, persuadée de ce qui était en cause.

Le réveil fut difficile. Les yeux avaient bien envie de sortir des orbites pour aller faire une petite balade et vue les coups de boutoir qu'elle ressentait dans tout son crâne, il y avait de forte chance que son cerveau veuille suivre leur exemple. pour couronner le tout, ses oreilles sifflaient toujours et elle avait l'impression qu'elles étaient bouchées, les sons lui parvenant comme étouffés. Prudemment, la jeune femme ouvrit un oeil, puis l'autre... Et regretta amèrement son audace, luttant désespérément pour ne pas dégobiller tout ce qu'elle avait dans l'estomac et qui avait bravement survécu à son passage de Porte. Exercices de respiration pour se calmer et équilibrer la pression dans ses oreilles, petits mouvements du corps pour vérifier que rien ne manque et que tout est fonctionnel, puis enfin elle daigna s'intéresser au reste du monde.
Strucker était déjà réveillée... Tout le monde en fait. Bon, en même temps ils avaient tous une forme de militaire, logique que leur organisme encaisse mieux ce genre de petite mésaventure que le sien. Cela dit elle était quand même contrariée de cet impitoyable état de fait. Et d'un autre aussi. encore une fois les choses avaient tourné à la catastrophe. Par réflexe, elle voulu attraper son collier porte-bonheur et sa main se referma sur... rien. Envolé. Vérifiant visuellement, elle constata que non seulement on lui avait enlevé son collier gri-gri mais qu'en plus on lui enlevé celui qu'elle portait dans poche, que ses deux bagues totem de chance lui avaient aussi été subtilisée, et accessoirement tout le matériel du SGC, GDO compris, mais ça c'était tout à fait logique quand on vous faisait prisonnier. Ces sagouins lui avaient retiré le réconfort de ses charmes anti poisse et elle était littéralement tétanisée.

Se calmer était difficile et elle y arrivait médiocrement.


"Les chiens galeux! Me dépouiller, MOI, comme de vulgaires voleurs de ruelles! Je leur en foutrais moi de la paix et de la félicité! Attendez que je mette la main sur canon là, vous allez voir où je vais vous le fourrer avant de tirer!"

Lâchant un grognement sourd de contrariété qui contrastait - tout comme sa saillie assez directe et crue - avec sa pondération de petite princesse lors de leur échange. Elle s'adressa aux autres de façon indistincte d'un ton assez revêche de personne qui s'est levée du mauvais pied, sans même les regarder, trop occupée à regarder où ils étaient, visiblement une cellule, mais son observation s’arrêta avec le réveil de sa colère .

"Ces enfoirés ont touché au différentiel de pression pour nous faire perdre connaissance. Sans effet secondaire mis à part une migraine passagère mais carabinée, et discret avant qu'il soit trop tard. Ils pouvaient se permettre de faire ça sans éveiller nos soupçons le temps que nous succombions aussi et sans perdre de personnel. Ils nous ont eu en beauté. C'est TOUJOURS la même chose! On arrive, on est sympa, on papote et hop! On tourne le dos et ils essaient de nous entuber ou tout simplement de nous tuer, de nous bouffer, de nous vendre ou pour les plus joueurs de nous lâcher en pleine nature et de nous chasser. La routine quoi!"

Bien entendu, le "chut" de Mickaëlla avait été ignoré superbement, tout comme les traces de sang et les impacts d'arme à feu. Debout, un brin chancelante, Mathilde semblait méchamment remontée bien que son gabarit de demie portion - en étant aimable - rendait son ire tout au plus comique, en tout cas, pas crédible, surtout pour des militaires surentrainés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Jeu 18 Aoû - 11:45

Les rebondissements rythmaient les négociations, avec les Kaurébons on ne pouvait savoir sur quel pied danser pour ne pas les offusquer alors qu’il n’y avait rien de bien méchant dans les paroles de Mathilde, il était vrai aussi que Laurent commençait à la cerner à force d’entendre parler d’elle ou de la croiser, contrairement aux extraterrestres qui découvraient sa personnalité assez spéciale. Pourtant la scientifique faisait des efforts pour paraitre sympathique mais ce n’était sans doute pas ce qu’ils attendaient des terriens. Heureusement le fille de l’empereur trancha en émettant sa position et en la mettant aux voix des siens qui la suivirent pour que les échanges commencent au plus vite ce qui fut chose faite.

Laurent resta près de Mathilde qui avait avec elle les données afin de protéger et surveiller ce qu’il se passait, filtrant les mots de la conversation entre les deux scientifiques car il ne comprenait pas tout, notamment les théories évoquées. Le Para ressentait comme des nausées mais il mettait cela sur le dos du mal de l’espace et ne voulait pas alerter son leader pour rien de peur d’être encore l’emmerdeur de service alors il continua comme si de rien n’était, enfin jusqu’à ce qu’un soldat Kaubéron ne s’écroule au sol, la ce n’était pas normal, ce type devait avoir l’habitude de bosser ici alors quelque chose clochait et ce fut confirmé par d’autres personnes qui tombaient comme des mouches. L’équipe n’était pas épargnée et de ce fait il n’y avait plus de doute sur les actions à mener !

Il fallait absolument protéger les données puisqu’il n’y avait plus rien à faire pour Mathilde qui venait de s’écrouler près de son homologue, Laurent sentant bien qu’il ne pourrait tenir éternellement tant il se sentait partir, dès lors son avant dernier geste avant de lâcher prise bien involontairement fut de prendre son zat, de l’activé et de tirer une fois sur chaque objet qui servait à stocker ou au transfert des données que l’équipe avait convoyé jusque la. L’arme toujours en main et essayant d’analyser la situation, il vit son leader échouer dans l’ouverture de la porte alors le Para s’en approcha en luttant contre le mal qui touchait tout le monde dans la pièce, en rampant pour suivre les consignes logiques de Michaëlla. Une fois qu’il n’y avait plus personne juste à côté de la console à reconnaissance d’empreintes, il tira une fois en espérant voir cette satanée porte s’ouvrir sous l’effet d’un éventuel court-jus salvateur à moins que le couloir ne soit en train de subir le même sort.

Plus moyen de résister, Laurent sombra en se posant des questions comme si il se pouvait que ce soit son dernier souffle, en pensant plus à ses proches qu’à chercher le responsable de cela, que ce soit une attaque Goa’uld ou un putsch de l’absent à qui profitait le crime, c'est-à-dire Bah’Kel, aucune importance puisqu’il n’y avait plus rien à faire pour éviter le grand plongeon vers l’inconnu.

Le retour à la lumière fut difficile avec un beau mal de crane mais cela fit sourire le militaire car cela voulait dire qu’il était vivant donc il y avait encore de l’espoir même s’il était infime. L’équipe se retrouvait en cellule et des bruits de tirs dans d’autres zones de ce qui devait encore être la station plongeaient le lieu dans une ambiance très lugubre. Machinalement le Para se palpa pour constater qu’il n’avait plus son gilet et bien d’autres choses, force était de constater qu’il ne pouvait qu’attendre la suite des évènements en fonction de ce que déciderait son leader si on venait leur rendre une petite visite et s’il était enfin capable de tenir sur ses gambettes car actuellement il ne se sentait pas assez bien pour y parvenir alors il restait assis sur son postérieur avec les deux bras entourant ses jambes afin d’avoir le dos à la verticale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 28

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Jeu 1 Sep - 3:12




- Tu sais mon chéri. Souligna Dess'Cea d'une voix exagérément suave, lorsque tu m'as demandé de te rejoindre sur Ter'Venta, je ne me doutais pas que tu m'enverrais dans la gueule du loup.

Mooph'Lone, qui se tenait timidement derrière elle en s'agrippant à son arme de poing comme s'il s'agissait d'un bouclier, la fixa avec une mine dubitative.

- Amour, on voulait être ensemble si mes souvenirs sont bons. Tu comptes me quitter pour quelques balles tirées ?
- Quelques balles ?!? Railla-t-elle. La moitié de la garnison est devenue totalement zalgec !!!
- Il y a une explication. C'est certain. Et je suis persuadé qu'ils sont notre solution.
- Un paquet d'explorateurs qu'on ne connait nullement. Tu ne serais pas sous l'effet de la même folie ?

Lone sentait poindre la nervosité de sa compagne. Elle se tenait là, surveillant l'un des embranchements d'une coursive vide alors qu'il consultait un terminal d'information. Ils s'étaient perdu il y a peu en tentant de contourner les sections en pleine guérilla. Les échanges de tirs n'en finissaient plus et il était de plus en plus compliqué de ne pas être surpris, tant par leurs alliés que leurs ennemis.
Depuis un an maintenant, l'homme sortait avec un major de la sécurité intérieure. L'amour était à éviter dans une institution militaire. Cependant, avec la parité homme/femme instaurée pour le respect des sexes, une certaine indulgence était apparue. Le technicien n'avait jamais osé lui avouer qu'elle représentait un douloureux paradoxe. Le rôle du militaire protecteur aurait dû lui revenir. Or, de par sa faible condition physique et ses aptitudes intellects, c'était à sa compagne de veiller à sa sécurité. Difficile à supporter.
Ainsi, profitant de l'occasion, il agrippa fermement Céa par son uniforme noir et plaqua ses lèvres contre les siennes. Il ignora tout du danger et des événements actuels, elle aussi. Quelques secondes s'écoulèrent et ils furent bien forcé de se séparer lorsqu'une nouvelle série de tirs éclata non loin.


- Dépêche-toi, ça devient tendu.
- J'ai presque terminé ! Ajouta l'homme en se retournant sur le clavier holographique.

Très vite, il parvint à tracer un nouvel itinéraire et laissa la jeune femme ouvrir la route. Dés les premières révoltes, elle avait tout plaqué pour se lancer à sa recherche. Cela la blessait profondément d'avoir été contrainte d'abandonner ses amis en sous-effectif. Mais Lone...elle l'aimait tant. Le plus odieux des sacrifices lui aurait été plus facile à encaisser que de regarder son cadavre perforé de balles. Son cœur battait la chamade, même en ce moment, alors qu'elle savourait encore le goût sucré de ses lèvres. Sa tête de gamin était touchante, et il y avait une telle gentillesse et profondeur d'esprit, qu'elle ne pouvait lui refuser sa quête. D'après lui, les explorateurs étaient les mieux placés pour les aider à lutter contre le mal ayant envahi la station. De même, quelqu'un d'important les attendaient à l'armurerie. Il ne fallait donc pas hésiter.
C'était pour lui, uniquement pour lui.

En atteignant un embranchement, Mooph'Lone lui annonça que les cages à animaux se trouvaient tout prés, juste sur la droite. La jeune femme hocha la tête et lui fît signe de rester en arrière. Elle se colla dos au mur et s'approcha lentement, l'adrénaline se déversant brutalement dans son organisme alors que sa respiration s'accélérait. Elle passa la tête, juste le temps de voir un garde armé d'un fusil, puis une longue rafale vint percuter le mur d'en face.


- Céa !!!
- Reste où tu es ! S'écria-t-elle en s'armant d'une grenade.

Alors que l'équipe SG-1 ne ratait rien de l'ambiance sonore, la militaire fît sauter la sécurité et envoya l'explosif dans la coursive. Le garde ne se doutait pas qu'elle userait directement de cette manœuvre. Encore peu expérimenté, il se contentait de l'attendre une fois de plus, le fusil braqué avec un peu plus de précision.
Une violente déflagration envoya valdinguer l'adversaire à l'intérieur même de la prison. Il termina sa course sur le sol, juste sous le nez de Mickaëlla, alors qu'ils étaient tous déstabilisés par le bruit et les vibrations. Bien amoché, l'homme s'équipa à son tour d'une grenade. Il usa de ses dernières forces pour passer son doigt dans la goupille. Peut-être avait-il pour but de rendre le même coup ou de se faire sauter pour ne rien laisser autour de lui. C'était vrai en partie. Car son regard explicite s'était posé sur SG-1 alors qu'il exerçait une pression de plus en plus forte.
Il ne faisait aucun doute à présent que les explorateurs devaient périr si jamais on tentait de les libérer. Et même pour des soldats surentrainés, être témoin de cette mise à mort sans pouvoir agir pouvait faire naitre la peur dans les cœurs. A coup sûr, SG-1 avait vu les secondes s'allonger avec une lenteur démesurée, juste de quoi faire une dernière prière et avoir une pensée pour les proches. Mais alors que la cuillère s’apprêtait à s'échapper, une rafale troua le crâne du soldat de part et d'autre. Sa tête explosa littéralement sous l'impact, déversant une quantité impressionnante de sang et de cervelle.
Dess'Céa et Mooph'Lone apparurent alors, l'une prenant une position défensive, l'autre s'attaquant immédiatement à la serrure à code génétique.


- Cent Dalions que les renforts débarqueront dans deux minutes !
- Message reçu amour. S'écria-t-il en redoublant d'efforts

Le technicien examina brièvement les membres l'équipe.

- La fille de l'Empereur nous a envoyé vous chercher. Il faut rapidement rejoindre l'armurerie ! Déclara-t-il alors avec gravité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Jeu 1 Sep - 16:20

Ne pouvant rien faire et ne voulant pas tourner comme un lion en cage, Laurent s’était allongé afin de mieux récupérer de ce sommeil forcé et que le mal de tête passe plus vite en ne se la prenant pas en vain à trouvé une solution pour sortir puisque cela était impossible.

Ecoutant ce qui pouvait être dit dans la cellule comme les bruits provenant d’ailleurs, ils étaient peut être mieux ici que d’aller servir de cibles dans le reste de la station avec pour seuls armes leurs mains ou à la limite Mathilde à balancer sur l’ennemi comme au lancer de nain, non, il n’y avait pas d’autre choix que d’attendre et de se sentir inutile.

Soudain, tout s’enchaina très vite ce qui le fit redresser le torse pour observer ce qu’il se passait, un type venait d’atterrir non loin des lasers de la cellule et il sorti une grenade pour la dégoupiller alors que son regard envers l’équipe terrienne ne disait rien de bon ce qui fit hurler Laurent :

« Grenade, plaquez-vous au sol ! »

Il ne lui fallut qu’une seconde pour se mettre sur le ventre avec la tête relevée pour ne pas perdre la grenade des yeux et de pouvoir agir si l’enfoiré la leur balançait, la fin semblait proche car même au sol l’explosion aurait de graves conséquences et il y avait peu de chance de s’en tirer vivant à cette distance alors le Para pensa à ses proches et à celle qui torturait son petit cœur depuis quelques temps, imaginant déjà de la revoir à l’infirmerie du SGC, lieu où ils avaient la fichu mauvaise habitude de se retrouver involontairement. Lui qui était déjà quasiment mort une fois et passé pas loin à plusieurs reprises, était assez paisible devant ce nouveau danger, si le destin avait décidé que ce serait aujourd’hui alors ça le serait.

Quand la main qui tenait l’engin explosif et celle qui tenait la goupille se relâchèrent, les yeux de Laurent se tournèrent vers la tête en sale état du salopard qui avait voulu éliminer l’équipe, il constata qu’il ne pouvait qu’être mort avant d’être parvenu à ses fins. Du mouvement attira son attention, deux personnes s’approchaient de la cellule et d’après ce que disait l’homme, ils étaient la pour conduire SG1 à l’armurerie. Laurent se releva dynamiquement pour se rapprocher de la serrure que le gringalet tentait de déverrouiller et il lui dit :

« Vous avez une drole de façon d'appeler vos militaires dans le coin ! Amour... Naaaaaaannnnn vous et elle... »

Peut être était le nom de famille de l'autre qui surveillait les arrières du duo qui était le bienvenu mais ce que supposaient les derniers mots du militaire était plus une possibilité bien que assez surprenante mais pourquoi pas, pourquoi ça ne marcherait que dans un sens ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Naughart
Militaire
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 24/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Sergent/113
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Jeu 1 Sep - 21:03

Les négociations tournaient au vinaigre,mais dans quel ordre ? Tout d'abord l'échange commença, oh, rien de bien méchant tout le monde qui se regarde dans le blanc des yeux, les scientifiques qui parlent dans une langue quasi extraterrestre, ou l'art de comprendre les mots sans en comprendre les phrases et tout allait bien dans le meilleur des mondes même après l'incident diplomatique ! Jusqu'à...

Tiens, pourquoi quelqu'un tombait dans les pommes ? Ça puait et ça menaçait de s'envenimer, rien de bien méchant juste tout le monde qui se serait transformé en passoire à cause des armes communes. Puis le "vertige" finit par avoir raison de lui pour ne laisser qu'un trou noir. Ah elle était belle la négociation ! Finir comme ça n'avait rien de bien joyeux ! Mais au moins ce n'était pas une balle, ou tout du moins pas encore...

Gueule de bois... Il n'avait pourtant pas fait la bringue et vidé quelques bouteilles pour avoir mal comme ça au crâne quand il eut le malheur de rouvrir les yeux. Sa première vision ? Mickaella... Rien de tel au réveil pour ne pas avoir envie de se relever ! D'ailleurs en remarquant la cellule, il n'y avait pas vraiment besoin de le faire ! Seuls les bruits de combat et le sang sur le mur le forcèrent à se bouger... Ah et aussi l'autre qui était repartie dans un de ses monologues interminables râlant sur un motif autrement plus débile et surtout avec beaucoup de bruit, ce qui pourrait attirer ceux qui pourraient avoir l'envie de les tuer pour de bon.

"Fermez là un peu" maugréat-il entre ses dents, assez doucement pour que ça ne paraisse que pour une remarque personnelle, une pensée prononcée

Non mais elle ne pouvait pas fermer son clapet ?! Mais ses râleries habituelles furent stoppées par la suite des évènements ! Les coups de feux s'étaient rapprochés pour laisser place à un garde qui venait de leur rendre visite avant de rendre l'ame une grenade à la main ! Par chance il avait rendu son dernier souffle avant de la dégoupiller, enfin dernier souffle, plutôt derniers confettis quand sa tête vola en éclat... Ivan s'était lui aussi jeté au sol, entrainant avec lui la pipelette - aka Mathilde - qu'il aurait volontiers étranglé quelques instants auparavant - pour tenter de la protéger de la déflagration si elle avait eut lieu. Mais au lieu de ça, un petit couple venait d'ouvrir leur cage ! Des envoyés de la princesse qui venaient les secourir pour les conduire jusqu'à l'armurerie ? Ils avaient enfin un peu de chance ! Mais sans leurs badges magnétiques pour ouvrir les caisses ils n'étaient pas dans la merde ! Il aida la pipelette à se relever avant de se tourner vers la sortie.

Campbell avait un peu d'humour, à ça il ne s'était pas gêné pour signaler que les deux étaient en couple, ça détendrait peut-être l'atmosphère !

"Avec plaisir, il nous faudra un petit coup de main pour ouvrir les caisses, on n'a plus nos clés magnétiques.. Et si en passant vous pourriez nous expliquer ce qu'est ce joyeux bordel. J'apprécierais !"

Il n'était pas directif, juste sérieux alors qu'il sortait de leur jolie petite cage tout confort. En tout cas ca ressemblait bien à une sorte de coup d'état, peut-être même organisé par les goaulds qui avaient infiltré leurs rangs. En tout cas leur nouvelle escorte semblait assez douée pour arriver jusque là, le serait-elle pour le retour... Sûrement, si les patrouilles étaient moins nombreuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Jeu 1 Sep - 22:38

Les choses ne semblaient pas aller en s'arrangeant à l'extérieur de l'endroit ou ils étaient retenus prisonniers.Les fusillades ne diminuaient pas intensité.Et ça ne s'arrangeait pas non plus à l'intérieur de leur propre cellule étant donné que la baronne venait de se réveiller et leur faisait une crise sur l'hospitalité des Kaubèrons.Elle ne pouvait lui donner tord mais les choses semblaient tout de même un poil plus compliqué qu'elles n'en avaient l'air.Pour une fois Ivan avait raison Mathilde devait la fermer.Bien évidemment pas pour les raisons auxquels ce dernier devait penser.Son petit confort n'entrait pas dans la balance.Avant qu'elle n'ait pu parler de ce qu'elle avait pu déduire des bruits d'affrontements la porte s'était ouverte à la volée et une grenade avait été jeté dans le couloir pour neutraliser le garde.Malheureusement ce dernier était encore suffisamment vaillant pour tenter un baroude d'honneur.Il porta la main à l'une de ces grenades pour ne pas être le seul à y rester.La situation était rageante pour MickaËlla habitué à se battre quoi qu'il en coûte.Là elle ne pouvait rien faire mais ça n'était pas la peur qui habitait son coeur.C'était une colère immense et profonde envers l'ironie de l'univers et l'enfoiré qui avait donné l'ordre à ce soldat de supprimer les membres de SG1 en ultime recours.

Laurent qui avait vu le danger arriver beugla à tout le monde de se mettre à terre.Ce qui n'aurait pas grand effet dans une pièce de cette taille.Si le garde jetait la grenade dans la cellule leur meilleur chance était de la jeter en dehors.Le souffle d'une grenade terrienne était tel qu'elle suffirait grandement à nettoyer une cellule même spacieuse.Les espaces avaient la fâcheuse tendance à rendre les grenades encore plus meurtrières qu'elles ne l'étaient habituellement.MickaËlla ne prit donc même pas la peine de se jeter à terre cela ne servirait à rien, elle préférait tenter sa chance avec le garde et sa grenade.Prête à réagir en une fraction de seconde.Fort heureusement elle n'eut pas à le faire.La personne qui avait lancé l'assaut sur leur cellule avait fini le travail et le garde ne leur ferait plus de misère.Cette personne était une parfaite inconnue mais l'homme qui se tenait derrière elle en sécurité était le chef de l'équipe de maintenance de la section 34 et des équipements de vie de la station.La section 34 c'était la section de la porte des étoiles.Si il n'y avait pas moyen de régler le problème des Kaubèrons et bien son aide serait plus que bienvenue pour rentrer sur terre.Laurent fit une remarque sur leur deux sauveurs comme si c'était le moment de mettre en boite des gens à qui vous deviez la vie.

"Tous autant que vous êtes gardez vos blagues de série Z pour quand vous raconterez vos formidables exploits au mess.Mouflone, Soldat, merci de nous avoir libéré.On vous suit, menez nous à la princesse."


Il était important de se mettre en mouvement surtout qu'il devait être en pleine zone ennemi.Autant dire que c'était pas l'endroit le plus sympa pour discuter.Il fallait espérer que leur groupe pourrait passer inaperçu ce qui était peu probable étant donné le nombre qu'ils étaient.Et hélas un seul d'entre eux était armé autant dire que si ils se faisaient repérer ils étaient dans une merde noire.

"Naughart vous veillez sur la baronne et gardez vos à priori, vos préjugés, et vos réflexions à deux balles sur le baby-sitting pour vous je suis pas d'humeur.Daving vous fermez la marche."


MickaËlla avait déjà commencé à se mettre en route, pas question de perdre une seconde.Chacune était vitale.Ils devaient certes récupérer leur équipement mais surtout l'ordinateur et ensuite ils devaient s'assurer que la princesse puisse se rendre dans un endroit sur.Ce qui n'était pas gagné loin de là.MickaËlla avait bien quelques solutions extrèmes mais elle ne tenait pas à en arriver là sauf si on l'y obligeait.Elle fit signe à Laurent de rester près d'elle.C'était certes pour éviter que lui et Ivan jouent à tic et tac mais surtout parce que qu'elle que soit la situation et le plan qui serait mis en oeuvre elle allait avoir besoin que ce dernier soit à 100% derrière elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Ven 2 Sep - 9:33

Les gens reprenaient finalement pleinement conscience et mesuraient la gravité de la situation. De toute évidence il y avait une sorte de mutinerie à bord et il ne serait pas facile de considérer tel ou tel kaubéron comme allié ou ennemi. Par défaut ce serait donc tous dans la catégorie hostiles à neutraliser à vue. Pas le temps de pousser sa réflexion plus loin maintenant qu'elle s'était calmée et analysait méthodiquement la situation. Une violente détonation dans la pièce, un garde qui est éjecté vers eux, visiblement bien amoché et dont le regard et la réaction ne laissaient pas de doute; il voulait les embarquer avec eux en mourant. Foutu kamikaze!
Laurent leur cria ce qu'elle avait vu sans pouvoir lâcher un mot. Sans doute l'une des différences entre les militaires et les civils même entraînés au combat, elle avait encore du chemin à accomplir avant de pouvoir réagir aussi rapidement dans le feu de l'action et d'une certaine façon, elle n'en avait pas vraiment envie. Dans la même fraction de seconde, l'ours ronchon au réveil s'était jeté sur elle, la laissant totalement dépourvue et écrasée sous la carcasse massive du militaire.

Une rafale en lieu et place de la détonation et du souffle. Une violente odeur de sang et un bruit bien écœurant très reconnaissable, la calebasse qui servait de centre nerveux à cet abruti avait été passablement pulvérisée par une courte rafale. Aimablement, Ivan l'aida à la relever et le gratifiant d'un grand sourire.


"Merci, Ivan."

Comme quoi il pouvait lui arriver d'être agréable.
Leurs gentils samaritains venaient ouvrir leur cellule, mais Mathilde ne perdait pas de vue une chose, même s'ils semblaient plus dignes des pieds niquelés que d'un commando militaire, ils pouvaient être en chevilles avec ceux qui avaient fomenté tout ça et leur libération pouvait faire partie de l'ensemble de leur stratégie.
Elle se pencha et récupéra la grenade de leur ami le comte sans tête vérifiant que la goupille soit bien en place. Il avait également son arme et elle put enfin faire le petit test dont elle rêvait plus ou moins depuis son arrivée. Enfin, une version peu ragoûtante en tout cas. Elle badigeonna la crosse de l'arme avec le sang du mort et vérifia si quand elle la prenait en main, cela fonctionnait. Arme pointée sur le corps (Elle fera cela avec une arme de poing s'il en dispose plutôt qu'avec son arme principale).
Laurent essaya de détendre l'atmosphère avec un petit trait d'humour dans le plus pur style potache. Sans doute sa façon de gérer le stress
.

"Vous dites que vous avez été envoyés par la princesse,nous n'avons pas de raison de ne pas vous croire." Son ton, bien au contraire, indiquait qu'elle avait de sérieux doutes, pas besoin d'être perspicace. Sans laisser quiconque en placer une elle embraya par une question. "Qu'en est il de Sul'Hely? Va t elle bien? Est elle en sécurité?" Au moins ses inquiétudes concernant sa consœur kaubéron semblaient sincères. Elle n'avait pas noté d'opposition ou d'inimitié dans le comportement de cette dernière et elle commençait à l'apprécier quand tout était parti en quenouille. "Et comme Ivan l'a si bien demandé , et que tout le monde ici j'imagine se pose la question, que se passe-t il exactement? Bon c'est une mutinerie, pas besoin de sortir de Saint Cyr pour s'en rendre compte, mais qu'elle en est l'origine exacte et plus important, son ampleur?"

Au moins cette dernière phrase devait être partagée par l'ensemble des prisonniers. On pouvait se douter du pourquoi, à savoir eux et l'échange de technologie. Mais quand à savoir si quelques terroristes s'étaient infiltrés dans la base ou alors si une majorité des membres d'équipage et peut être même sur la planète une guerre civile...

"Rappelez moi de féliciter la princesse pour le haut sens moral et démocratique de notre accueil..."

Ca promettait d'être joyeux quand ils la rencontreraient plus tard cette fameuse princesse.
Mickaëlla avait lâché ses ordres comme un pitbull aboie de derrière la clôture promettant moult souffrances en cas de désobéissance rien que par le ton employé. Ivan en fut quitte pour une ration personnalisée. Le petit bout de femme sourit à l'infortuné garde du corps avec sympathie et haussa les épaules avec un fatalisme amusé.
il lui tardait de remettre la main sur son matériel, vaporiser les données dans la valise bien qu'il y ait de grandes chances qu'il soit trop tard. Avec u peu de chance elle pourrait accéder à un terminal de la station et programmer sa chute pour détruire toutes les données et la Porte des Etoiles afin qu'aucun kaubéron n'ait jamais accès au réseau. Et si la station se ramassait sur une grande agglomération, tant pis pour eux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 28

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mer 7 Sep - 2:42




Lone ignora la boutade de Laurent. Tout de moins, il se demanda s'ils choisissaient leurs compagnes selon leurs adaptations physiques à l'image. Si tel était le cas, pensa le technicien, il trouva leur monde bien triste et stupide. Son regard dévia inconsciemment vers Dess'Céa qui remua négativement la tête, l'invitant à ne pas répondre. En somme, il n'avait pas à justifier ses sentiments.
Lone se reporta donc sur le système de secours. Il créa un violent court-circuit dans les émetteurs des lasers afin que ceux-ci se coupent automatiquement. Une fois fait, SG-1 fût libéré et posa des questions. Dess se chargea de les éclairer...enfin, du peu qu'elle savait...


- Je n'ai que peu d'informations à vous transmettre, j'ai quitté la ligne de front très tôt pour rejoindre mon compagnon ici présent. Je pense que la fille de l'Empereur sera à même de vous répondre concernant Sul'Hely. Mais elle a été gravement blessée par un tir étrange, une sorte d'arme à énergie. Elle a requis votre présence impérativement avant de s'évanouir donc...nous voilà.

Pendant ce temps, Lone suivait du regard la tentative de Mathilde pour faire fonctionner l'arme. Une fois couverte de sang et en main, un témoin lumineux rouge s'alluma sur la crosse et verrouilla la culasse.

- C'était bien pensé ! Fît le technicien. Mais la sécurité est bien plus complexe. Sul'Hely elle-même l'a conçu et n'est parvenu que très difficilement à pirater son propre dispositif. Selon elle, il fallait que le niveau soit tel qu'il lui résiste. C'est très handicapant dans le cas de combats, ne permettant pas aux hommes de récupérer l'armement, mais elle a réduit de 98% les délits, vols en tout genre. Il n'y a plus de marché noir grâce à elle...

Il fût interrompu par sa compagne qui lui envoya une tape derrière le crâne.

- Votre scientifique est-elle aussi bavard que le mien ? Questionna-t-elle à l'intention de Mickaëlla. Nous devons y aller...

La jeune femme prit les devants, évoluant lentement alors qu'elle s'assurait que le chemin n'était pas encore sous contrôle de leurs ennemis. Elle trouva étrange de ne pas entendre la cavalcade des renforts adverses. Peut-être étaient-ils tous occupé à tenter de prendre les points stratégiques. Aussi, Dess demeura attentive et poursuivit son chemin. Les coursives se suivaient, se multipliaient alors que le groupe tentaient de rester à l'écart des échanges de tirs. Ceux-ci n'en finissait plus. On entendait parfois des éclats de voix, d'hommes à l'agonie qui réclamaient des soins et, pour les plus atteints, leurs propres mères.
La respiration de Dess'Céa s'accéléra. Le couloir devant elle était vide...trop vide. Hésitant longuement, son compagnon la rejoignit et lui demanda ce qu'il se passait. C'est à cet instant précis qu'une trappe de service dans le plafond se souleva soudainement. Deux militaires apparurent brutalement, sautant au beau milieu du groupe. Apparemment, ils avaient usé de toutes leurs munitions et s'étaient armés de leurs poignards. Ils n'en restaient pas moins dangereux et, tandis que Dess'Céa levait le canon de son arme, l'adversaire qui lui faisait face dévia les premiers tirs puis la désarma avec une grande efficacité.


- Attention, contact!! S'écria-t-elle surprise.

Et elle encaissa un premier coup...




Dernière édition par Rayce & Kashan le Mer 7 Sep - 3:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission non officielle] Eradication

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Espace :: Vide intersidéral-
Sauter vers: