La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Mission non officielle] Eradication

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 29

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mer 7 Sep - 3:48




- En avant ma fille ! Avait hurlé Har'Gner en lançant l'offensive.

Les adversaires s'étaient massés dans la salle des machines auxiliaires, espérant dériver à partir de cet endroit un gaz toxique par le réseau atmosphérique. Ces rats ! De véritables traitres à l'Empeureur. Avec l'attaque, la surprise d'un si grand nombre de mutins avait jeté le trouble dans tous les esprits. Les Kaubérons étaient avant tout une grande famille d'hommes et de femmes qui luttaient pour l'unité. Et cette soudaine rupture ne pouvait être logique. C'était tout simplement impossible, et pourtant...
Comme pour tous ceux qui avaient des êtres chers, ils avaient tenté de se rejoindre en espérant, de tout cœur, qu'aucun ne soit dans le camp adverse. Et fort heureusement pour Har'Gner, son enfant n'était pas l'un de ces êtres torturés qui avaient été, autrefois, leurs camarades.
Aujourd'hui, elle risquait sa vie à ses cotés. Vingt autres volontaires, manœuvres et commis, s'étaient élancés à sa suite en une marche meurtrière. Les ennemis à la cause s'étaient planqués derrière d'épaisses plaques de blindages dessoudées de la structure. Ils firent feu sans un temps d'hésitation, hachant les pauvres bougres qui avaient fait l'erreur de prendre trop d'avance sur la masse.
Muni de son arme de poing, Har'Gner poussa un violent cri de bataille et se mêla à la rencontre, impact de corps les uns contre les autres. Pratiquement à deux contre un, il fît feu, visant tantôt la jambe, tantôt la tête. Sa fille, quant à elle, demeurait à ses cotés et le couvrait. Mais il était si difficile de pouvoir s'y retrouver, de savoir qui est qui, alors que la mort s'abattait déjà autour d'eux.
Les premiers touchés s'effondraient déjà en hurlant, le sang se répandant sur la surface métallique qui semblait bien s'en moquer.


- Traitre ! Hurla une fois de plus l'homme.

Ses cris semblaient galvaniser les résistants qui redoublèrent d'ardeur. L'homme face à lui se défendait bien, mais il connaissait assez la guerre pour ne pas se faire surprendre. C'est alors qu'un cri familier l'interpella. Kae'Ly s'était écroulée, repoussée violemment par un individu à la force dantesque. Un simple revers de main semblait lui avoir suffit pour la chasser et l'envoyer valser comme une poupée de chiffon. Alors qu'il lui tournait le dos, l'ennemi évolua inexorablement en direction de la jeune femme sonnée. Tout dans sa démarche le montrait comme sûr de lui, intouchable. Har'Gner se débarrassa de son adversaire et leva son arme sur sa nouvelle cible. Il appuya fortement sur la gâchette et...rien ! Un simple clic !
Kae'Ly poussa un nouveau cri et esquiva in extrémis un coup qui aurait pu la décapiter. Le métal sur le sol, d'ordinaire si résistant, avait grincé sous la puissance de la frappe. A travers l'ambiance de la bataille qui s'élevait tout autour d'eux, la plainte de sa fille était celle de trop. Et l'homme s'élança sans la moindre retenue, tirant en chemin son poignard de combat. Il y eût de nombreux échanges, très difficile tant l'ennemi semblait expert. Finalement, poussant un violent cri de colère, il alla planter son arme dans la poitrine de celui-ci...qui ne broncha pas.
L'adversaire se contenta de le fixer, ses yeux s'illuminant soudainement, avant de lui écraser la rotule d'un violent coup de pied et de récupérer l'arme resté fichée dans son corps. Har'Gner s'affaissa, serrant les dents sous la terrible douleur qui le paralysait. Il se savait perdu, l'ennemi se positionnant derrière lui alors qu'il commençait à racler le tranchant contre son cou. Une pression, et son sang irait rejoindre la mare qui s'étalait en-dessous lui.


- Père ! Non!!!

Kae'Ly avait retrouvé ses esprits et hurlait à pleins poumons. Ce cri, d'ailleurs, fût si puissant et dérangeant à l'oreille, que le Goa'uld s'immobilisa pour lui jeter un de ces terribles regards. Intéressé par la blonde, il assomma le père avec le manche et s'approcha à grand pas.
Kae'Ly n'avait jamais voulu être militaire. Sa mère, décédée d'une grave maladie, avait laissé un vide incapable de combler. Et son géniteur, qui servait sur Ter'Venta, était incapable de l'aider à faire son deuil. C'est en prenant conscience de l'amour pour les siens, et que la vie n'est point éternelle, que la jeune femme avait décidé de le rejoindre. Après des années d'études, elle avait été promue et installée à la gestion des équipements généraux. C'était un très bon poste souvent convoités par les plus anciens. S'il n'y avait pas eu cette mutinerie, Kae'Ly aurait continué à aimer l'armée et Ter'Venta.
Mais au lieu de ça, elle misait la vie de son père, la sienne, pour des ennemis qui semblaient s'être infiltré sur la base. Celui qui l'avait considéré comme infaillible n'avait été qu'un abominable menteur. Et alors qu'elle s'engageait dans un combat à l'arme blanche contre son agresseur, une partie de son esprit lui proposa d'aller envoyer en enfer celui qui avait tenu de tels propos.
Fort heureusement, Har'Gner avait toujours insisté pour lui apprendre à se battre. Et aujourd'hui, son esprit bourru et buté l'avait conduite à sauver sa vie. Un goa'uld, même aussi maléfique qu'il pouvait être à ce moment-là, demeurait un humain. Lorsqu'elle encaissa un coup de taille qui lui lacéra légèrement le cuir chevelu, la jeune femme recula vivement puis contre-attaqua. Une botte secrète de son père, très originale sur l'effet de tranche, qui lui permit d'enfoncer son poignard en pleine gorge.
Le goa'uld se figea brutalement alors qu'un odieux gargouillis vibrait, le sang jaillissant de plus belle et arrosant son uniforme. A travers les cris et les tirs qui continuaient d'être échangés, la jeune femme crût entendre un rire. Et elle ne rêvait pas. Son adversaire, bien que mourant, souriait à pleines dents. Dans sa main, une petite boule en métal qu'il semblait avoir activé et qui égrenait un sorte de compte à rebours. Paniquée, elle s'élança vers son géniteur.


- Père !!! Je t'en supllie!

Elle hurla, le gifla, le secoua dans tous les sens, jusqu'à ce qu'il finisse par prendre conscience.
En comprenant que le dispositif exploserait dans très peu de temps, l'homme oublia l'armée et son devoir. Car pour lui, rien n'était plus cher que sa tendre fille.
Il l'agrippa par le poignet et l'emporta brutalement dans sa course, esquivant des groupes de combattants en pleine bataille. Finalement, il parvint à arracher une grille et pénétra dans une gaine de service.


- Allez !! Plus vite ! Plus vite!

Puis la détonation, une explosion si violente qu'elle secoua l'ensemble de la pièce mais fût bientôt absorbée par un dispositif spécifique. Un feu remonta le long de la gaine, manquant d'emporter les deux combattants dans le brasier alors qu'ils trouvaient refuge dans un renfoncement.
Petit à petit, l'atmosphère devenant respirable et après s'être assuré qu'elle n'était pas blessée, le père conduisit sa fille un peu plus en profondeur. Au final, il trouva une trappe et l'ouvrit pour descendre dans le couloir. Mais là...une grande surprise les y attendaient ! Un groupe d'étrangers accompagnés d'un militaire et d'un technicien.
Complétement surpris, il s'élança sans sommation sur Mathilde tandis que sa fille, dans le même état, venait de désarmer la militaire et la mettait à bas...


Vous pouvez poster...Lire mes recommandations avant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mer 7 Sep - 22:14

Touché, le gars semblait vexé d’après son attitude, regardant même sa compagne pour qu’elle lui dise quoi faire, au moins on savait qui portait la culotte dans leur couple ! Le principal était quand même que Mooph’Lone parvint à arrêter les lasers, ce qui permettrait à chacun de ne plus être spectateur mais acteur car il s’agissait maintenant de rejoindre l’armurerie pour récupérer l’équipement avant tout, si la fille de l’empereur s’y trouvait également comme l’avait dit leur libérateur alors ce serait faire d’une pierre deux coups.

Alors que le technicien expliquait à Mathilde qu’elle n’avait aucune chance de faire fonctionner les jouets des Kaubérons, Dess’Céa lui mit une pichenette derrière la tête, Laurent se retint d’esquisser un sourire en serrant les lèvres alors que la charmante militaire demandait au leader si Mathilde faisait jeu égal avec son mec sur le plan du bavardage… Le hochement de tête frénétique du Para de haut en bas était une réponse même si on ne lui avait rien demandé, il avait bien le droit de se détendre les muscles du cou !

Il n’y avait plus qu’à suivre le guide armé qui emmenait l’équipe dans une file indienne au milieu des couloirs jonchés de débris ou objet, quand ce n’était pas des blessés ou cadavres, un sale moment où chacun ne pouvait compter que sur ses poings et pieds en cas d’affrontement. Les combats continuaient non loin de la, une explosion assez proche se fit ressentir avant que le groupe ne se fasse surprendre par une attaque aérienne, un homme et une femme venaient de surgir d’une trappe au plafond et cette dernière désarma Dess’Céa qui était revenue en arrière pour s’en occuper. Génial, Laurent ne pouvait plus rien faire contre l’homme qui se dirigeait vers les autres car étant dans les premiers de la formation, il se trouvait coupé d’eux par la blonde furieuse au couteau qui semblait plus apeurée que sûre d’elle.

« On se calme, nous ne sommes que des représentant de la Terre venus pour négocier des accords commerciaux, nous ne sommes pas vos ennemis, on ne sait même pas ce qu’il se passe ici… S’il vous plait, baissez ce couteau, on ne vous fera pas de mal je vous le promets ! »

Avait-elle le choix, l’homme qui l’accompagnait n’était plus une menace, ayant été maitrisé non sans mal par Ivan qui décidemment faisait bien son boulot d’ange gardien de la scientifique.

Impossible de partir par le couloir désert car seul il se perdrait dans ce labyrinthe et inutile de demander à Mooph’Lone de le conduire à l’armurerie pour qu’il puisse revenir avec de quoi neutralisé la femme, le technicien ne voudrait sans doute pas quitter sa compagne et puis cela prendrait peut être beaucoup de temps pour l’aller-retour. Bref, il fallait que Strucker la joue fine pour la décider à les laisser partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Naughart
Militaire
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 24/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Sergent/113
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mer 7 Sep - 23:43

Et leurs sauveurs jouaient la carte du mystère, ils ne leur expliquaient toujours pas qu'elle était l'origine de ce joyeux bordel et ils voulait qu'ils se battent pour eux ? Non mais là, ils se fourraient le doigt dans l’œil ! Enfin, il pensait ça, mais au final, en bonne poire il irait quand même au front m'enfin ce n'était pas vraiment le moment de débattre si oui ou non il allait risquer sa peau pour eux, voilà déjà que l'autre aboyait ses ordres.

Du baby babysitting ? Et les couches ? Et le scotch pour faire taire le nourrisson, ils étaient ou hein ?! Au pire il restait le congélateur qui était la solution ultime pour le garder à vie, ou plutôt le conserver. Il soupira en regardant la tube à essai qui n'en finissait - ou n'en finirait - pas avec son flot continu de paroles, encore et encore.

"Vous fournissez les couches ?" lanca-t-il simplement.

Avec ça sûrement comprendrait-elle qu'il faudrait se taire, malgré le regard quelle lui jeta il n'aurait pas beaucoup de patience si elle mettait la sécurité du groupe en péril. Petit groupe qui se remit vite fait en route pour tenter de rejoindre la fameuse princesse qui serait visiblement leur issue de secours pour ce joyeux bordel, ou tout du moins leur apporterait une solution beaucoup plus viable que de se balader sans armes...

Jusqu'à leur petite surprise ! Deux militaires de la base leurs tombèrent littéralement dessus depuis le plafond, un peu comme les boites surprises pour surprendre les gamins. La première s'attaqua à leur guide à l'aide d'un poignard, et le second, visiblement plus vieux et blessé à la jambe aux vues de ses mouvements se jeta sur la petite Mathilde à qui il devrait changer la couche après cette frayeur. Oh, il n'aurait pas le temps de comprendre ce pauvre fou ! Il avait oublié Ivan dans son équation dont la solution était d'égorger la tube à essai.

A la surprise générale Ivan s'interposa, déviant le premier coup... Le vieux savait ce qu'il faisait, ils se jaugèrent quelques instants avant de passer à la suite des festivités.

Quelques petites passes rapides finirent par laisser une ouverture sur la jambe blessée qui reçut de nouveau un magnifique coup de pied pour la faire plier. Si là, il n'avait pas mal ! Il ferait de Mathilde une nonne ayant fait vœux de silence ! Il enchaina rapidement par un coup dans les côtes pour chercher à lui couper le souffle. La suite serait évidemment du gâteau, retourner son arme contre lui avec une clé de bras afin de lui mettre sous la gorge. Un jeu d'enfant quand on voyait l'état dans lequel il avait récupéré l'homme qui était visiblement moins en forme que lui.

Oh, bien sûr qu'Ivan avait reçut quelques coups au passage, c'est que le blessé avait de la ressource et ne c'était pas laissé faire, il récolterait de ce petit duel lui aussi un joli petit bleu dans les côtes dont le coup lui avait arraché un joli juron peu poétique à entendre vantant les mérites de l'hospitalité des peuples extra terrestres.

Campbell finit par l'ouvrir. Pas de mal hein ? C'était vite dit ! Son pauvre adversaire était au sol avec un Ivan qui était à deux doigts de l'égorger comme un mouton à la fin du ramadan. Sauf que là, il ne serait pas dans une baignoire.

"Tout doux, on reste calme ou il finit en méchoui, on range les vilains joujoux et on explique gentiment pourquoi on veut nous saigner." quel poète !

Il le savait, ils auraient dût mettre en place un code pour se reconnaitre entre eux ces fichus kauberons. Pourtant c'est le truc le plus simple à faire ! "Foudre" et l'autre répond "Tonnerre" et hop on est repartis comme en 40 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Lun 12 Sep - 2:52

Première déconvenue, sa manipulation ne fonctionna pas. Il y avait quelque chose de particulier dans la sécurité qui pouvait faire la différence entre le sang de la personne et sa poignée de main... Elle ne baisserait pas les bras aussi facilement et décida de garder l'arme malgré tout. Elle apprit que finalement elle ne saurait rien avant de rencontrer la princesse si jamais ils allaient bien la rencontrer!
Le commentaire que la militaire fit sur sa soit disant propension au bavardage lui fit s'attirer un regard noir qui en disait long sur tout le bien qu'elle pensait de la nouvelle venue. La vigueur de la réponse de Laurent l'irrita et le point culminant de son ire intérieure fut atteint très vite après...Le début d'estime qu'elle aurait pu avoir pour Ivan s'évanouit quand il formula sa réponse à Micka concernant les couches et le baysitting de la personne qu'il devait protéger à savoir elle.

"Noughart, vous feriez bien de faire attention à ce que vous dites sinon c'est vous qui aurez besoin de couches et de pailles si jamais vous rentrez. Insultez moi encore une fois et vous le regretterez amèrement même si vous êtes trop stupide pour comprendre un mot de plus deux syllabes!"

Au ton et au regard avec lequel elle le détailla, ce n'étaient pas de simples fanfaronnades et le fait qu'il fasse le double de son poids et presque autant en taille ne semblaient pas lui faire le moindre effet, mais bon, assez logique quand vous avez déjà combattu contre des créatures faisant passer un humain bien bâti pour un pauvre petit insecte gringalet. Evidemment, elle n'était pas un danger physique direct - sauf à la sous estimer un peu trop - mais on pouvait faire bien pire pour pourrir la vie de quelqu'un que de coller un pain dans les dents, on pouvait faire confiance à ses connaissances pour ça. Il venait de se faire une ennemie à la dent dure. Il n'y avait pas prescription dans son livre des rancunes et mieux valait que le militaire n'ait jamais besoin d'elle sinon il serait dans une mouise totale.

L'ignorant finalement de la façon la plus totale et ostensible, elle resta en retrait, le visage fermé et passablement d'humeur homicide. Elle ruminait sur les façons de rendre aux militaires dans leur ensemble la monnaie de leur pièce et il y avait un joli paquet d'options, restait à faire le tri entre elles en fonction des opportunités matérielles et circonstancielles.
Evidemment le destin se chargea encore de la contrarier. Deux hurluberlus se laissèrent tomber d'une grille de ventilation ou une trappe de maintenance, peu lui importait et alors que la jeune femme s'en prenait à leur guide, un homme d'une cinquantaine d'année environ se jeta sur la baronne. Elle s'apprêtait à employer sa technique secrète du roulé boulé dans les jambes quand Ivan se jeta sur le gaillard. Le gorille voulait montrer sa testostérone? Grand bien lui fasse! Mathilde se recula encore et regarda le pugilat en se gardant bien d'intervenir malgré l'envie qui lui démanger de se jeter dans la mêlée et de coller des pains aux deux de façon aussi équitable que libérale. Mais la jeune femme savait que ce n'était qu'un fantasme exutoire. Si elle se laissait aller à jouer la guerrière, elle se prendrait une bonne raclée et pourrait même se manger un coup de couteau pour faire bonne mesure. Elle se mettrait à travailler sur un exosquelette blindé histoire de palier à sa faible force et résistance aux coups comme ça elle pourrait écrabouiller les brutes dans leur genre et leur faire comprendre que leurs muscles ne servent à rien face à un cerveau génial comme le sien. Sans s'en rendre compte elle laissa échapper un ricanement machiavélique qu'on avait plutôt l'habitude d'entendre de la part d'un serpent ou tout autre méchant. Ca pouvait laisser penser qu'elle appréciait de voir les deux hommes se battre, d'autant plus qu'Ivan avait récolté quelques coups mal placés.
Le vieux était vaincu, et la femme se retrouvait avec un allié en passe de se faire refroidir et entourée d'ennemis.
Laurent chercha à parlementer et Ivan ruina toute tentative d'approche aimable du pilote avec sa petite phrase si typiquement bovine. La scientifique en leva les yeux au plafond en soupirant d'exaspération. Non seulement il avait survécu, mais en plus il se la jouait warrior.


*Rendez moi mon zat, viteeeeuuuuuu! Que je l'exécute ce misérable cloporte! Dommage qu'il disparaisse au troisième tir... Il faudra que je me penche sur les réglages histoire de pouvoir zater les crétins à loisir.*

"Il n'y a qu'une question intéressante à leur poser, à savoir s'ils sont avec les kauberons qui se sont rebellés contre leur empereur. Le reste c'est superflu avant de savoir cela."


Elle avait gardé son ton revêche et son regard assassin qui passait sur un peu tout le monde, ses petits poings se fermant et s'ouvrant de façon régulière à s'en faire blanchir les jointures. Même ces fichus kaubérons lui tapaient sur e système. Ce vieux croulant avait voulu la liquider elle plutôt qu'un autre et cela la faisait bouillir intérieurement que de devoir quelque chose à Ivan. Elle maudissait cette race dans sa globalité pour cette journée finalement totalement pourrie alors qu'elle était si prometteuse seulement quelques heures auparavant. Murphy était sadique en plus d'être acharné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mar 13 Sep - 15:53

A la question de la militaire Kaubèron sur le fait que leur scientifique avait l'air aussi bavard que le sien MickaËlla ne put s'empêcher de faire une moue approbatrice tout en évitant d'en rajouter que au moins chez eux les relations étaient strictement professionnelles.Pas très diplomate pour leur sauveur surtout que ces derniers avaient des armes contrairement à eux.La solution de Mathilde était tombé à l'eau comme prévu.Cela voulait donc dire que les sécurités des armes et de la base n'avait pas été désactivé.Si il ne s'agissait pas d'une mutinerie cela voulait dire que les goa'ulds avaient d'une manière ou d'une autre réussi à infiltrer des agents dans les hommes de cette base grâce à des symbiotes.Certainement en attaquant la lune qui leur servait pour le ravitaillement.Mais la pire des solutions restaient quand même la mutinerie.Pas d'ennemi clairement défini, le flou intégral, impossible de savoir qui disait vrai sans un interrogatoire poussé et même là.Alors que voire si on avait un serpent dans le crâne avait quelque chose de concret.



Ils étaient sortis de leur cellules et s'étaient mis en marche et comme elle l'avait supposées plus tôt Ivan ne put s'empêcher de faire une réflexion sur le fait qu'il devait protéger Mathilde.La réplique ne plut pas à la baronne qui ne se gêna pas pour remettre le butors à sa place.Malgré le boucan MickaËlla laissa faire cela faisait du bien à Ivan de savoir ou était sa place et de s'y faire remettre par une tube à essai comme il disait.Mais les choses ne pouvaient pas s'arranger aussi simplement que on sort de prison on rejoins la princesse.Tout droit sortie du plafond un homme et une femme atterrirent en pleins milieu du couloir et se jetèrent sur eux sans sommation.Le premier tenta de s'en prendre à Mathilde et malgré le fait qu'Ivan soit un abruti il avait fait son oeuvre avec efficacité.L'homme était à terre et maitrisé.MickaËlla l'avait vu bougé et nulle doute que ce dernier était un bon combattant mais sa blessure au genoux l'avait diminué.Mais il n'y avait pas que ça MickaËlla avait déjà vu cela chez des soldats trop longtemps soumis à la pression au manque de sommeil et à l’adrénaline.Il avait oublié des réflexes qui l'auraient rendu bien plus dangereux et c'étaient tant mieux pour eux.



Le second des agresseurs étaient une femme qui s'en était pris à Laurent et ne semblait pas très doué en comparaisons de Laurent.Elle avait certes un entrainement au corps à corps mais elle n'avait jamais du le mettre à l'épreuve rapidement et silencieusement dans une situation ou sa vie était engagé.Le combat au couteau demandait de la concentration, des nerfs d'acier et petit plus très instinctifs.Malgré qu'elle ait été entrainé la femme ne disposait pas de ses qualités qui l'auraient rendu dangereuse pour des soldats de la trempe que ceux qu'employaient le SGC.L'intervention de Laurent pour faire baisser la pression chez la jeune femme était la bienvenue et heureusement Mathilde était venu adoucir la remarque d'Ivan.Il était temps pour MickaËlla d'intervenir.Elle qui était resté imperturbable durant le combat, analysant ce qui se passait comme si il s'agissait de simple chiffre sur un écran.



"Ivan relâchez l'homme."



MickaËlla ne s'était pas retournée vers ce dernier et elle faisait toujours face à la jeune femme qui avait essayé de planter Laurent.



"Maintenant répondez à la question de la baronne.Etes vous des traitres ou non?"



MickaËlla semblait telle une montagne face à la tempête mais ceux avaient eu la malchance de la côtoyer comme Laurent savait que si la réponse de la jeune allait à l'encontre de la sécurité du groupe et des objectifs de missions MickaËlla la tuerait sans hésitation, remord et plus amples questions.Et le même sort attendait le vieux si la réponse n'était pas la bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mar 13 Sep - 20:11

Laurent restait à distance raisonnable, au moins d’un bras tendu avec un couteau au bout, il ne pouvait qu’esquiver et pourquoi pas tenter un coup si la femme faisait une erreur, encore fallait-il ne pas se louper car bien que le corps à corps était au programme de l’entrainement des Paras, celui qui avait essayé de parlementer quelque secondes avant savait qu’il y avait des risques et que ce n’était peut être pas nécessaire face à une personne que la peur faisait agir.

Il entendit bien Mathilde donné son point de vue sur ce qu’il fallait demander à la blondinette mais ne réagit pas, préférant rester concentrer sur le cure dent qui était agité par le désespoir de se retrouver seule contre tous. Le Major Strucker intervint pour que l’agresseur maitrisé soit libéré de l’emprise d’Ivan, c’était une preuve de bonne volonté qui pouvait calmer la situation mais la question du leader qui reprenait celle de Mathilde faisait douter le Para.

C’était une question piège à laquelle il était peut être facile de répondre mais tout dépendait de qui on avait en face, parfois l’intérêt était de mentir pour ne pas se faire descendre car la réponse n’était pas celle qui pouvait plaire, bref rien ne prouvait qu’elle dirait la vérité, d’ailleurs rien ne prouvait non plus que le couple devant les conduire à l’armurerie était bien dans le camps des bons s’il y en avait un et que c’était bien celui de la fille de l’empereur.

La froideur dans la posture de Strucker laissait entrevoir le pire, la Hyène était prête à bondir sur la lionne alors cette dernière risquait d’y perdre la vie, dès lors il fallait vraiment être convainquant en la regardant droit dans le yeux pour lui faire passer le message de parler, de faire confiance, qu’il ne faisait pas des promesses dans le vide… Enfin si elle arrivait à comprendre ce langage facial dans un tel moment de stress.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 29

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mer 28 Sep - 1:49

Là encore, la cohésion de l'équipe restait encore sujet à discuter vu les réactions diverses et variées. Malgré tout, chacun avait su garder son sang-froid et, bien heureusement, pas eu l'intention de tuer sans se poser de question. Dés l'instant où Har'gner fût touché au genou, une fois de plus, le laissant à la merci de son adversaire, sa fille poussa un cri et leva la main vers lui :

- Non, papa ! Attendez !

C'était un cri inconscient qui informait non seulement de son manque d'expérience mais d'une impulsivité qui prouvait qu'elle n'avait jamais été militaire. Nul doute que des esprits sadiques et belliqueux, comme les Goa'uld par exemple, auraient profité de cette formidable occasion pour la tuer. Mais l'expertise de SG-1 malgré leurs quelques petites frictions venaient de sauver une vie innocente. Car c'était ni plus ni moins qu'un malentendu.
Tous parlèrent, mais au final, c'est Dess'Céa qui traduisit la volonté commune. Encore essoufflée par les échanges et ébranlée par les coups qu'elle avait reçu, elle demanda d'une voix chevrotante et forte, telle une élan fanatique :


- Pour ou conte l'Empereur ?!?

La réponse fût claire et directe. Sa spontanéité, aussi vive et naturelle qu'un salut militaire, ne laissait aucun doute quant à leur appartenance au bon coté, celui des résistants. Car pour les autres, ils auraient forcément marqué une très légère hésitation avant d'entrer dans le mensonge. Ignorant les armes braquées, Kae'Ly s'élança vers son pére et l'aida à s'adosser contre le mur. Leurs regards ne cessaient de se poser sur les membres de SG-1 qu'ils savaient forcément étrangers, du fait de leurs uniformes.

- Je m'appelle Har'gner, militaire de première classe, section 17. Et voici ma fille Kae'Ly, Intendante en chef des équipements généraux. Nous venons du pont supérieur. Ces Baldezks ont fait sauter la salle de machinerie auxiliaire. La bataille a été très violente mais...il y avait plus que des hommes parmi eux...

Har'Gner fixa sa jambe. Il étouffa une plainte en serrant les dents et secoua négativement la tête.

- Par Idill, qu'est-ce qu'ils ont tous à me taper à cet endroit là...

Si SG-1 était les mieux placés pour prendre une décision. Dess'Céa et son petit ami prirent l'initiative. Ils considéraient par évidence que les membres sauraient les surveiller de prés et leurs confisquer leurs armes. Le chemin jusqu'à l'armurerie se fît sans encombre, ce qui était plutôt étonnant. Durant l'approche, la blonde se contenta simplement d'aider son père à se déplacer. Elle veilla également à rester au centre du groupe pour éviter de déranger et d'éveiller des soupçons. On aurait pu croire que cet endroit serait un point stratégique de ravitaillement en munition. Or, lorsque l'équipe pénétra les lieux et eu l'occasion de dépasser le comptoir à partir duquel ils avaient déposés leurs équipements, ils découvrirent une salle de stockage complétement vandalisée. Il ne restait que les armes verrouillée par les propriétaires qui ne s'en était pas encore équipé.
SG-1 trouva rapidement leurs affaires. Elles trainaient sur le sol, sortie des casiers brisés par une puissante arme à énergie : un genre de laser qui avait littéralement fait fondre le verrou magnétique. Il y avait tout. Les armes, les équipements...sauf le C4 qui avait été volé dans son ensemble. Même les détonateurs à distance avaient disparu.

Alors que l'équipe reprenaient leurs biens et découvraient, dans le même temps, que l'ordinateur contenant les données n'était pas là ; Dess'Céa ouvrit un local à l'écart et leur pria d'approcher. Vint alors une vision à fendre le cœur, où l'on trouvait la fille de l'Empereur adossée contre le mur, assise à même le sol. Le même laser surpuissant lui avait creusé un trou dans l'épaule. La chaleur avait été telle qu'elle ne perdait pas beaucoup de sang à cause de la cautérisation. Mais de toute évidence, elle souffrait énormément et luttait pour ne pas perdre conscience. Tremblante, couverte d'une sueur qui ne présageait rien de bon quant à son état, elle leva difficilement la tête et essaya de parler. On remarquait parfaitement la fusion de son vétement avec son épiderme tout autour de la blessure. C'était ignoble de l'avoir laissé ainsi, une signature bien voyante de la part d'un Goa'uld...


- SG-1...Parvint-elle à souffler.
- Ils sont là votre altesse, nous les avons ramené.

Dess'Céa se tourna alors vers les principaux intéressés.

- Je ne suis pas médecin...Je ne sais pas combien de temps elle va tenir.
- Je...dois leur...parler...


Pendant ce temps, le père et la fille s'était trouvé un coin où s'installer. En se sentant un peu plus en sécurité qu'au milieu d'une mêlée comptant des Goa'ulds, ils préféraient regarder ce qu'il se passait sans dire un mot. Ils donnaient l'air de civils exilés qui cherchaient une cachette rassurante au milieu d'une guerre mondiale.

- SG-1...Répéta Hal'Galène au milieu du délire qui l'avalait.


Note : Vous récupérez la totalité de votre équipement en bon état, sauf le C4 et les détonateurs.
L'ordinateur qui devait être échangé n'est pas là. Laurent ne vous a pas encore informé qu'il y avait mis un coup de Zat (arme qu'il ne peut récupérer puisque non présente ici-lieu)
Le local est étroit et ne peut accueillir qu'un militaire. Entendez-vous sur celui qui s'adresse à la princesse.
Vous pouvez poster.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Sam 1 Oct - 12:50

Dans le couloir la situation s'était désamorcé d'elle même les deux assaillants qui s'étaient jetté sur eux ne s'étaient pas révélés aussi dangereux qu'ils en avait l'air.La femme soldat qui les accompagnaient et qui les avaient fait sortir de prison leur posa la question fatidique pour ou contre l'empereur.Sans hésiter ils répondirent pour mais cela ne voulait pas dire grand chose car en cas d'infiltration goa'ulds isla llaient tous se retrouver dans un monde merdique sans savoir si ils pouvaient faire confiance à qui que se soit.Mais l'heure n'était pas à la Jactance il fallait se rendre à l'armurerie au plus vite pour récupérer le matériel et surtout les armes qui allaient sans nulle leur servir.La progression vers cette dernière se fit sans encombre et sans était presque hallucinant il se préparait quelque chose de vraiment pas cool pour que se soit si calme.Un mauvais pressentiment qui n'allait qu'en croissant et qui atteignit son poing culminant en atteignant l'infirmerie.Cette dernière avait été pillé et à certains endroits on pouvait voire des traces semblables à celle que laissait les tirs de lances serpents.Fort heureusement leur équipement était là et MickaËlla ne perdit pas une seconde pour enfiller son gilet et tout ce qui pouvait y être accroché.En moins d'une minute elle avait enfillé ce dernier, accroché son ceinturon refixé son hoslter de cuisse et avait son arme en main.Mais comme une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seul, elle put constater que leur équipement n'était pas aux complet il manquait les fameux pains de C4.Elle aurait bien tordu le coup de ceux qui avait eu la bonne idée de se les trimballer jusqu'ici mais en définitive cela pourrait leur être utile.Toujours dans la même optique de la loi de Murphy Ils trouvèrent la princesse qui avait été salement bléssé à l'épaule par un tir de lance serpent selon MickaËlla.Desséa n'était pas mèdecin, et aucun membre de SG1 ne l'était en définitive car malgré son titer de Docteur Mathilde n'était pas capable de faire une opération à ceoeur ouvert.Fort heureusement chez les tireurs d'élite et comme équipier SG on recevait une formation bien au dessus de la moyenne en ce qui concernait le secourisme.MickaËlla s'accroupit donc à côté de la princesse pour l'écouter tout en se saisissant de la trousse de secours individuelle que tout équipier du SGC se trimballait.

"Ne forcez pas trop altesse, vous êtes gravement bléssé, vous devez garder vos forces.On va vous aider à vous sortir de là."

Une fois la trousse de secours ouverte MickaËlla prit l'un des dosettes de morphine et l'injecta sans plus de prèambule dans la cuisse de la princesse de manière à ce que l'effet de la morphine ne soit pas trop radical.Maintenant qu'elle avait soulager la douleur il fallait passer à l'étape suivante.Elle sortit une large compresse de gaz et la compresse froide.Elle posa la première puis la seconde pour éviter que le froid de la compresse n'abime un peu plus les tissus.Son objectifs numéro étaient de stopper l'avancée de la brulure car même si cela n'était pas évident les chairs continuaient dd'être détruites par conduction.Et cela aurait en plus pour effet de soulager cette dernière.Elle fixa la compresse avec du sparadra tout en posant des questions et donnant ses ordres.

"Dca est ce que vous savez ou l'on pourrait trouver de quoi faire une perfusion?Luc couverture de survie.Mathilde est ce que vous pouvez localiser l'ordinateur?Laurent Ivan trouvait de quoi bricoler une civière."

Dans l'idée de MickaËlla, tout au moins pour le moment, elle comptait se trimballer la princesse partout ou ils allaient se fourrer et ceux que cette dernière soit d'accrod ou non.Elle regrettait qu'il n'y ait pas que des équipiers SG dans cette salle et il allait être assez difficile de se retrouver seul avec ces derniers.Mais de plus en plus MickaËlla envisageait une solution radical qui consistait à faire péter la station mais tellement fort que cela entraine le fameux phènomène dont Mathilde avait parlé.Ainsi jamais les goa'ulds ne pourraient mettre la main sur la technologie des Kaubèrons.D'ailleurs en songeant à cela MickaËlla se dit que récupérer la scientifique qui avait créé ce canon et les systèmes de défense de la station serait une bonne chose.Soit ils endiguaient l'invasion et la reconnaissance d'une telle personne était toujours bonen à prendre, soit il n'y arrivait pas et il l'a ramenait sur terre pour lui sauver la vie.La deuxième solution était peut être même préférable pour l'avenir de la terre et de ses habitants.MickaËlla écoutait ce que la princesse avait à dire alors qu'elle finissait de lui porter les premiers secours avec le maigre matériel dont elle disposait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Dim 2 Oct - 18:02

Fort heureusement les choses s’arrangeaient pour la fille et son père, du moins en ce qui concernait leur tête à tête face au groupe, Laurent récupéra le couteau de la demoiselle pour le donner ensuite à Mickaella, lui avait autre chose à faire. Il alla auprès du père que sa fille comptait aider à se mouvoir et fit comprendre un peu sèchement à cette dernière que ce serait lui qui allait s’en charger afin d’aller plus vite :

« Mademoiselle je m’en occupe… Monsieur, appuyez votre bras sur mes épaules, je vais vous aider à ce que vous preniez le moins possible appui sur votre jambe »

Evidemment il se plaça du côté où le blessé avait besoin d’une béquille et c’est ainsi qu’il essaya de suivre le rythme imposé par la tête du peloton.

La circulation était on ne peut plus fluide ce qui pouvait paraitre étrange, personne pour venir ralentir le convoi exceptionnel en route pour l’armurerie et quand cette dernière fut atteinte, il posa son blessé le long d’une cloison afin d’aller chercher une arme, si possible son arme dans le fatras qui régnait dans la salle. Son P90 était reconnaissable parmi les autres de ce qui l’équipait mais aussi d’une marque que lui seul connaissait alors il n’eut pas de problème à mette la main dessus, quelques tests sans tirer pour vérifier son état et le voila qui partait déjà vers la sortie de l’armurerie pour prendre position à la porte pendant que les autres coéquipiers s’équipaient.

Mathilde semblait chercher quelque chose qui lui manquait, peut être l’ordinateur qu’elle eu la charge de convoyer pour cette mission, il fallait croire que soit il était resté la où toute l’équipe avait sombré dans les bras de Morphée, soit il était entre de mauvaises mains, dès lors le militaire s’adressa à la scientifique sans bouger de sa position :

« Si c’est l’ordinateur que vous cherchez, il m’étonnerait que ceux qui nous ont mit en cellule l’aient ramené ici, de toute façon ils ne pourront rien en faire puisque je lui ai grillé les circuits avant de perdre conscience, parfois ça sert de garder son zat sur soi ! »

Allusion au fait de n’avoir pas avoir fait ce que son leader avait demandé lors du premier passage dans ce lieu. Il allait devoir penser à s’équiper à son tour avant que l’ordre ne soit donné de partir alors il confia la surveillance du couloir à un équipier qui était prêt.

Deux à trois minutes plus tard, il avait ramassé et enfilé son équipement et était paré à son tour mais son zat manquait à l’appel, normal puisqu’il ne l’avait pas laissé à la consigne.

Mickaella qui s’occupait de faire ce qu’elle pouvait pour aider une princesse gravement blessée, demanda que le Para et Ivan trouvent de quoi faire une civière… Génial, c’était l’heure de la rediffusion de McGyver et le pire était que l’équipe allait devoir se déplacer avec un handicape de plus. La recherche commença pour trouver une sorte de planche comme par exemple une étagère où tout autre objet made in Kaubérons assez rigide pour ce à quoi ça devait servir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Lun 3 Oct - 15:41

Finalement les choses prenaient une bonne tournure. Les nouveaux venus s’étaient fait maîtriser et maintenant ils la ramenaient moins. La scientifique jeta un regard noir au sagouin qui avait voulu la planter avec son surin. Ca pour avoir mal débuté, leur relation n'avait pas pu être pire sur ce point!

"Si on vous tape dans les genoux c'est parce que ça servirait à rien de vous cogner la calebasse à par mettre en évidence le vide absolu entre vos deux oreilles."

Regard assassin et ton aussi acide que la pluie sur Vénus, on pouvait sans aucun doute dire que la baronne avait peu apprécié d'être la cible d'une attaque.
Ces deux nouveaux venus disaient être fidèles au gouvernement en place et donnèrent quelques informations sur ce qui s'était passé et le groupe prit finalement la route de l'armurerie. Là encore c'était le bazar complet. On avait ouvert leur coffre à l'arme énergétique. La princesse était là également, méchamment touchée par un tir à énergie. Mathilde se serait bien penchée sur la blessure pour vérifier quelle était la nature de l'arme qui avait blessé la jeune femme.
Laurent annonça la bonne nouvelle du jour. L'ordinateur qui transportait les données avait été zaté donc les données avaient de bonnes chances d'être perdues pour de bon.
Equipement récupéré, tenue enfilée, tout fut vérifié et plutôt deux fois qu'une, pestant contre le manque de soin qui avait été apporté à son matériel.


"L'ordinateur avait été sorti de sa mallette donc vulnérable. Je doute qu'il y ait quoique ce soit de récupérable sur son disque dur. Le traceur dessus doit être lui aussi grillé. Même nos ordinateurs durcis ne tiennent pas une décharge de zat donc je me ferai moins de souci pour cet ordinateur et ses données que sur notre possibilité de partir entiers."

Equipée et parée à l'action, la jeune femme s'approcha enfin de la princesse qui malgré les premiers secours était pâle comme une morte. Mickaëlla voulait la déplacer, c'était une mauvaise idée selon la physicienne.

"Vu son état ce sera miraculeux qu'elle tienne dix minutes si on la déplace." Puis s'adressant directement à la fille de l'Empereur. "Princesse, c'est la Baronne de l'Argentière. Je sais que vous pouvez m'entendre. Concentrez vous et dites nous qui vous a attaqué et qui est derrière ce coup d'état. Toute information nous sera utile."

On aurait pu penser qu'elle pressait la princesse comme un citron et effectivement c'était un peu le cas, mais la situation était trop grave pour prendre des gants.


Dernière édition par Mathilde de l'Argentière le Lun 3 Oct - 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Naughart
Militaire
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 24/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Sergent/113
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Lun 3 Oct - 21:18

Son nouvel ami était neutralisé, bon, il râlait mais au moins il se calmait et sa petite copine la folle furieuse aussi. En parlant de folle furieuse inconsciente, ce qui leur servait de chef lui demanda de le relâcher... Lui présenter sa gorge aussi pendant qui lui était non ? IIl ne bougea pas d'un poil avant d'avoir la confirmation que l'ennemi n'était plus hostile. Oh ! La confirmation arriva bien vite, avec leur libératrice quasi fanatique qui posa les bonnes questions. Simple, rapide et efficace. Au moins cette fois c'était clair, assez pour qu'Ivan ne le relâche sans pour autant lui rendre son couteau.

Le vieux expliqua leur situation. Ils avaient dû se replier... Que du bonheur et en prime c'était les vilains serpents. Ah bah maintenant qu'ils étaient à la petite fête tout était bien plus clair ! Puis un petit juron à tendance visiblement religieuse auquel Ivan répondit instantanément dans un soupir, sans pour autant s'adresser à lui.

"Qu'est-ce qu'ils ont tous à vouloir nous tuer..."

Il se démerderait pour se déplacer par contre, il jouait déjà le babysitter pour la pipelette, il n'allait pas en prime ouvrir une maison de retraite ! Bon ok, c'était dans l'exagération, mais il fallait bien qu'il râle un peu au moins en son fort intérieur pour passer le temps et la frustration d'encore se retrouver dans la panade ! En parlant de la pipelette elle ne s'était pas gênée pour remettre le vieux à sa place, d'une manière assez magique, ce qui lui valut d'être gratifiée d'un hochement de tête de la part d'Ivan.

Le chemin vers l'armurerie fût sans encombre, au moins ils avaient un peu de chance, ou tout du moins un peu plus que la princesse qui avait reçut un projectile bien placé et qui avait faillit la tuer. Pour rajouter à tout ça, leur équipement était de sortie et intact, ou tout du moins en apparence. Campbell récupéra rapidement son arme, la vérifia et se mit à la pour la surveiller le temps que les autres puisse s'équiper et le relayer. Ce fut à Ivan de le faire alors que ce qui leur servait de grand chef allait discuter avec la mourante. Il prit alors la relève, en attachant la dernière fixation, son arme chargée et en état de marche prête à faire un carton. Bon, un fusil d'assaut en lieu clos n'était pas l'idéal mais au moins il offrirait une bonne puissance de feu pour compenser.

Mais un autre problème se présentait : Plus de C4... Il faudrait le récupérer, ou alors se tirer de là avant que l'ennemi ne l'utilise ! Et perdre du matériel en tant de guerre...

C'est alors que retentit l'ordre de faire une civière... Enfin, d'en inventer une, pour évacuer la princesse vers l'infirmerie d'ailleurs McGuyver était déjà en charge de la recherche... Bon, vu son état c'était la tuer à coup sûr, et en prime ils ne seraient que peu mobiles et donc des cibles faciles si attaqués. De quoi réduire leur chance de survie à tous ! Et qui surveillerait le couloir ? La mouche qui passait par là ?! Ou alors la princesse elle même ? Heureusement la baronne la remit à sa place, et Ivan ne se gêna pas pour en rajouter.

"Nous irions plus vite en allant chercher de quoi s'occuper d'elle à l'infirmerie avec un petit groupe plutôt que de l'achever en la transportant." Il s'adressa alors au groupe de survivants avec eux. "Il doit bien avoir un coin ou soigner les blessés et quelqu'un pour le faire d'encore vivant qui traine non ?"

Il n'avait pas bougé d'un poil, surveillant le couloir, pour éviter de se faire attaquer sans n'avoir rien vu.

"Et ne m'en voulez pas je préfère éviter que l'on se fasse avoir comme des bleus en ne surveillant pas le point d'accès."

Au pire ils confieraient la garde de la princesse aux Kaubérons survivants, notamment au technicien et à sa petite copine. Il avait bien son zat à leur prêter pour l'occasion, et puis dans une armurerie, ils trouveraient bien des munitions pour réapprovisionner leurs armes (s'ils en avaient encore sur eux).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mar 4 Oct - 4:06

MickaElla etait excedee par le manque de confiance de l'equipe dans ses capacites a prendre les bonnes decisions.Il fallait vite mettre les hauts la et recadrer tout ca.Laurent avait repris ses bonnes habitudes et ca faisait plaisir mais helas Ivan et Mathilde aussi.Même dans une situation extreme ces derniers n'en fesaient qu'a leur tete et la coupe etait pleine.

"Au cas vous auriez pas remarquer je commande cette equipe.C'est donc moi qui decide.Baronne je tiens a ce qu'une civiere de fortune soit faites dans le cas ou il faudrait deplacer la princesse en urgence.Ivan si je vous ai demande d'aider Laurent c'est parce qu'en tant que membre des forces speciales le bricolage d'une civiere de fortune c'est amplement dans vos cordes.Et il n'a jamais ete question de la trimballer jusqu'a l'infirmerie.Parce qu'il est plus simple et plus rapide d'amener une poche de physio de la bas que d'y amener la princesse.Et au cas ou vous ne l'auriez pas remarque vous n'etes pas le seul soldat de cette piece et c'est pas parce que Luc est suisse qu'il est trop con pour prendre votre place.Et dans le cas ou il n'en aurait pas l'idee vous pouvez lui demander de prendre votre place.J'aimerais que pour une fois votre esprit d'initiative que vous employez regulierement pour contre dire voire desobeir a vos superieurs servent le groupe en respectant les ordres.Ca evitera de nous faire perdre du temps en explication inutile et remontage de bretelle.Quand a la suite cela va dependre en grande partie de ce que va nous dire la princesse.Luc aidez Laurent.Et maintenant si tout le monde pouvez fermer sa gueule ca serait judicieux."

Dans ce genre se situation il fallait craindre MickaElla si elle vous menacait et la craindre encore plus si elle ne le fesait pas.Ivan avait l'habitude de jill qui cedait devant lui mais si il cherchait le conflit avec MickaElla elle allait faire bouffer ses galons son placard et son couvre chef au propre comme au figure.Cette fois ci la coupe etait pleine et l'ire de la para allait etre sans pitie pour un Ivan qui tirait sur la corde trop souvent et depuis trop longtemps.Ce dernier se disait etre juste un simple soldat un peu trop con pour prendre des initiatives intelligente constructives et apportant un plus au groupe mais quand il s'agissait de foutre la zone il savait en prendre sans aucun problème.Raler etait un sport national francais qu'Ivan avait eleve au rang d'art.Il preferait rester a la porte pour pouvoir jouer de la gachette sur le premier rebelle venu parce qu'Ivan aimait bien se comporter comme un gros bourrin, un abruti de Biffin alors que pour integrer les forces speciales il fallait non seulement en avoir dans les bras mais aussi dans le citron.La baronne elle aussi aimait jouer les chieuses et il ne fesait pas de doute que cela etait du a son education d'aristocrate et de sa position dans le civil comme au sein du programme.A cote forcement MickaElla n'etait qu'une militaire et en tant que ressource humaine Mathilde etait bien plus precieuse.Un etat de fait qui ne fesait qu'encourager la baronne dans ces travers.Deux caracteres qui avaient oblige MickaElla une fois de plus a montrer les dents pour se faire entendre pendant quelques secondes.Mais cela n'allait pas durer et il ne fesait pas de doute qu'en moins de temps qu'il en fallait pour le dire ca serait de nouveau le bordele.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 29

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mar 4 Oct - 15:43



Mickaëlla s'était appliquée dans ses soins. Elle avait probablement espéré que cela ai pu stabiliser l'état de sa patiente, lui permettre de gagner un peu plus de temps. Hélas, force était de constater qu'elle ne tiendrait plus très longtemps. En posant ses compresses, Strücker avait nettement constater que l'arme ayant commis cette blessure, si elle se criait d'origine Goa'uld, était encore plus puissante et meurtrière qu'une lance serpent. De ce qu'elle avait pu apercevoir à travers les chairs calcinées et le sang, le tir avait fait fondre le blindage composite de la paroi, répandant de l'acier en fusion le long de son épiderme et sur le périphérie de la blessure. De simples connaissances de bases suffisaient à comprendre que le refroidissement avait littéralement fusionné une partie du corps de l'altesse avec la cloison. C'était sans compter les terribles brûlures et le cuir de son vêtement fondu par endroit : un désastre.
Hal'Galène s’essoufflait à mesure que le temps passait. Sa poitrine se soulevait à un rythme brutal et intense. Elle ne donnait plus que l'image d'une bête à l'agonie que des chasseurs auraient estropiée. La sueur finissait par plaquer sa chevelure contre son visage et son cou alors que son regard se voilait de plus en plus. De toute évidence, rester lucide lui coutait de dangereux efforts. Quant aux querelles de l'équipe, elles semblaient davantage drainer ce qui restait de sa résistance.
Au final, alors qu'elle semblait pratiquement aveugle, ses yeux fixant obstinément le coin du plafond avec un vide absolu, sa main alla chercher le réconfort et la chaleur humaine. Mickaëlla, de par sa nature vindicative, n'était peut-être pas la mieux placée pour ça. Mais la fille de l'empereur semblait être dans sa dernière phase, et elle empoignait fermement la main de la leader dans l'espoir d'y puiser l'énergie du désespoir.
Ses lèvres tremblèrent légèrement puis elle balbutia plusieurs mots entrecoupés de sa respiration anarchique.


- Bah'kel...il est venu...

Elle poussa une plainte.

- Ses yeux...j'ai vu...une bague...en forme de triangle et...une lumière...

A travers la douleur qui devenait tout simplement abominable, l'altesse poussa un cri qui mélangeait autant la rage, le chagrin, que l'incompréhension.

- Pourquoi...pourquoi toi...je...je t'aimais...pourquoi...

Quelques larmes s'écoulèrent puis son cœur sursauta. Quelque chose qui n'avait rien de naturel, quelque chose de dangereux.

- Pitié...Je ne veux pas mourir...ne me laissez pas mourir...

Nouvelle plainte de douleur. Son regard, qui avait été toujours aussi vide, s'éclaira soudainement (pas d'un effet goa'uld mais d'une idée !).

- Le TARN. Le TARN. Je...Je vous en supplie...Sul'Hely...Le TARN...

Brusquement, sa main se resserra davantage dans celle de Mickaëlla. La fille de l'Empereur secoua négativement la tête, refusant l'inexorable extinction. Mais on ne peut lutter longtemps contre la mort. Son regard s'éteignit, petit à petit, puis sa main relâcha toute étreinte alors qu'une ultime larme coulait sur sa joue. Elle se figea ainsi, la bouche grande ouverte, le regard sur le plafond, alors qu'elle s'immobilisait de façon effrayante. Plus de mouvement de poitrine, plus de souffle, plus rien...
Derrière l'équipe SG-1, la mort de la fille de l'Empereur portait un énorme coup au moral. Un silence morbide et particulièrement dérangeant s'installa, laissant les fusillades d’arrière plan reprendre de l'intérêt. Les quatre Kaubérons survivants chantèrent alors en cœur, en une symphonie parfaite et rythmée :






"Par Idill
Grâce et Bonté
Puisses ta luminescence accueillir cette âme
Quelle soit exempt de souffrance et de colère
Que ta sagesse imprègne, et que ta voix immortalise
Par notre foi, et par notre abnégation
Laissons entre tes mains ce que nous aimons
Pour que nous puissions les retrouver
Pour les siècles et les siécles
Palsam..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mar 4 Oct - 18:23

La pauvre princesse avait connu une fin des plus déplaisantes mais au moins elle était morte libre, pas devenue l'hôte d'une sale teigne fixée à sa nuque. Mathilde n'avait affiché qu'un masque sans expression durant toute l'agonie de la jeune femme. Elle écoutait chacune de ses paroles avec attention, car tout était important, elle était la fille de l'Empereur après tout. Elle, était baronne et de plus elle avait une expérience de la mort un peu trop poussée pour le commun des mortels, merci au programme. Elle se devait donc de rester digne et n'afficher rien qui puisse être déplacé. Droite et silencieuse, elle attendit que la moribonde rende son dernier soupir. En son fors intérieur elle n'apprécia pas le comportement de la princesse. Elle avait un rang et même dans l'agonie elle se devait de se montrer exemplaire. S'épancher sur ses amours et sa peur de l'inévitable était une marque de faiblesse qui pouvait marquer ses sujets et en ce moment ils n'avaient pas besoin de cela. Au moins sa mort pourrait servir à les galvaniser avec la soif de justice et de vengeance.
Elle se pencha sur la défunte et d'un regard entendu envers Mickaëlla s'occupa de lui rendre une allure à la hauteur de son rang, lui fermant les yeux et la bouche, elle lui nettoya le visage afin qu'il n'exprime que sérénité. La militaire avait mieux à faire que s'occuper de quelqu'un pour qui l'on ne pouvait plus rien faire, Mathilde se devait d'agir ainsi.
Au moins les informations sur le traitre étaient précieuses et confirmaient l'implication des Goa'ulds.
Quand elle eut enfin finit, elle alla voir la chef d'équipe et lui fit part de ses idées.


"Major, pas de doute, c'est bien un coup des goa'ulds. L'arme dont la prince parlait est une arme d'assassin de technologie goa'uld, une sorte de bague qui émet un faisceau énergétique de très haute puissance. Portée limitée, mais à faible distance, c'est fatal, même pour un tok'ra. Je pense, et m'est avis que tout le monde l'aura compris, que Bah'kel est un goa'uld. Ca expliquerait son acharnement à torpiller les négociations et l'allusion de la princesse quand à ses yeux. De toute façon il faut du naqwadah dans le sang pour s'en servir et ça ne trompe pas. C'est toxique pour nous, mais les hôtes le supportent très bien parce que c'est dû à la présence du serpent. Cela me paraît logique. ils n'ont pas pu pour l'instant s'emparer de la planète par la flotte et une attaque frontale pourrait être très coûteuse en vaisseaux, aussi ils ont tenté l'infiltration. Avec un peu de chance nous pouvons n'être qu'à un stade peu avancé de leur prise de contrôle de ce monde, mais avec un goa'uld en liberté et une Porte active, les renforts jaffas vont arriver bien vite. Et une fois la station sous leur contrôle, nous verrons débarquer toute une flopée de croiseurs Ha'tak et bombardiers Al'Kesh.
Que faisons nous? Retour à la Porte et laissons Darwin gérer cette affaire ou bien essaie-t-on de trouver Sul'Hely pour lui parler de ce que nous a dit Hal'Galène avant de mourir?"


Etrangement et pour une fois, il n'y avait pas trace de cette petite acidité qui faisait tout le charme des répliques de la physicienne. Elle ne lui demandait pas quoi faire pour la moucher après sa démonstration d'autoritarisme qui la laissait froide - avoir le statut VIP et référence mondiale en physique des matériaux aidait il faut dire - de toute évidence l'instant était suffisamment grave pour qu'elle mette de côté ses petites détestables habitudes d'aristocrate à la langue venimeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mar 4 Oct - 20:56

Laurent était bien trop occupé à tenter de casser une étagère pour qu’elle serve de civière, il ne se doutait pas du drame qui se jouait non loin de là, n’ayant pas vu la princesse depuis son arrivée, le militaire n’avait aucune idée de la gravité de ses blessures et pour le moment avait autre chose à penser, oui il allait trouver une solution pour répondre à la demande du leader et éviter de se prendre une gueulante comme Mathilde et Ivan y avaient eu le droit.

Le para s’était métamorphosé pour retrouver son sérieux depuis qu’il était sorti de la cellule, vu ce qui se passait dans cette station, il n’y avait plus vraiment de quoi rire, d’autant qu’un Goa’uld semblait être responsable de cet angoissant bazar et qu’il devait se balader avec les pains de C4 sans doute dans le but de faire sauter la station, dernier rempart avant de mettre à genoux les habitants de la planète.

Laurent revint vers l’entrée du local avec sa civière façon système D mais c’était pour rien, la malheureuse jeune femme venait de succomber à une blessure assez impressionnante car le militaire venait de passer la tête pour voir comment Strucker réagissait.

« Major, vous avez fait tout ce que vous pouviez, il faut neutraliser le Goa’uld avant qu’il ne fasse tout sauter ! »

C’était une évidence qu’elle avait fait son maximum mais le Major ne devait pas avoir un moment de flottement pour n’avoir pût sauver la vie de la princesse, d’autres vies pouvaient encore être sauvées alors il fallait se focaliser dessus et tourner cette page sombre. Il risquait certes de se prendre la rage de Strucker en pleine poire mais si ça lui faisait du bien de le faire alors tant mieux, évacuer sa haine faisait du bien.

Et les Kaubérons qui se mettaient à chanter, c’était vachement le bon moment et cela agaçait le Para qui avait une mine grave et n’avait qu’une hâte de se mettre en chasse pour enfin agir dans le bon sens, être enfin acteur pour ne plus laisser faire à sa guise le responsable de tant de morts et bientôt des membres de SG1 si ils ne se bougeaient pas le cul !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Naughart
Militaire
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 24/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Sergent/113
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mar 4 Oct - 21:32

Ah bah oui, se faire remplacer par Luc, il aurait donné l'ordre à un supérieur de le remplacer alors que celui-ci apportait une couverture de secours ? Non, mais ca tournait au ridicule... D'ailleurs, le reste du sermons passa par une oreille pour ressortir par l'autre vu qu'elle avait répété en partie ce qu'il venait de dire. Luc alla aider bob le bricoleur en action qui venait de démonter une pauvre étagère qui n'avait strictement rien demandé à personne, et ce... Pour rien... La princesse venait visiblement de pousser son dernier soupir pour rendre l’âme mais aussi de donner quelques informations.

Un silence... De mort, c'était le mot, pesait maintenant sur l'armurerie avant que les Kaubérons ne chantent un hymne funéraire... Bon de toute manière s'ils n'étaient pas déjà repérés, au moins ça, c'était fait ! Et les ennuis ne tarderaient pas à arriver par la grand porte avec leurs souliers plein de sang, et il fallait leur assurer un accueil des plus chaleureux, avec un repas riche en plomb ! Pour une fois qu'il ne se baladait pas avec autant de munitions pour rien !

Il rejoint la porte, aux côtés du suisse pour passer à la suite des opérations. Cette fois les choses seraient certainement plus claires : Soit récupérer le C4 et buter le vilain méchant pas beau qui veut l'utiliser. Soit buter le vilain tout court ou simplement se tirer par la porte après avoir sécurisé celle-ci. Mais ce dernier choix ne semblait pas une bonne option, car si les serpents assimilaient cette technologie, la terre finirait en tas de confettis assez triste à voir aux vues de la puissance de feu de celui-ci, bon après que le grand maitre ait anéantis ses petits camarades et pris sous son commandement toute leurs flottes.

Enfin il ferait ce pourquoi il est venu ! Casser du méchant et jouer de la gâchette ! Le raz le cul laisserait enfin place à l'adrénaline du combat ! La au moins il n'y aurait pas la place aux querelles les instincts agiraient plus que les cervelles.

"Je suis d'avis de voir ce qu'on peut faire avant de se tirer de ce guêpier."

Et si en prime de récupérer la technologie du canon ils pouvaient faire chier les serpents, alors ca serait le comble. Mais pour avoir le beurre et l'argent du beurre il fallait rester un peu plus longtemps, voire même sauver la station et donc ce peuple.


Dernière édition par Ivan Naughart le Mer 5 Oct - 9:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mer 5 Oct - 1:55

[Hrp : Ivan j'ai demande a Luc de rejoindre Laurent pour l'aider.Donc peu pas probable qu'il vienne te remplacer.Et demander genre "Adjudant vous pouvez me remplacer ca n'est donner un ordre mais une initiative constructive.]

MickaElla avait déjà vu ce genre de blessure une fois auparavant.Un tir de plasma concentre qui avait traverse de part en part le princesse faisant fondre l'alliage derrière elle.Un alliage qui s’était déversé dans sa blessure.Lorsque cela était arrivé c’était au SGC et il y avait eu beaucoup de morts parmi les soldats du SGC.De braves gars avec lesquels elle s'entrainait quotidiennement.et qui était tombe sous les tirs de cette arme redoutable.Même avec le matériel médical du SGC et le talent du personnel rare était ceux qui s'en était sorti et même parmi ceux la les séquelles les avaient écarté définitivement de la possibilité de servir la France au sein du projet porte des étoiles.La princesse n'avait aucune chance de s'en sortir sa fin était inévitable et MickaElla avait fait tout ce qu'elle avait pu atténuer la douleur.Une autre dose de morphine empêcherait le princesse de garder l'esprit clair et ils avaient besoin d'informations pour la suite.La princesse mourut en lâchant une information importante.La scientifique qui avait créé le canon était dans un endroit qui s'appelait le Tarn.Il fallait absolument se rendre dans cet endroit.La scientifique Kauberone était une ressource trop précieuse pour la laisser tomber entre les mains des goa'ulds tout comme la technologie des kauberons.

MickaElla opina du chef face au regard de la baronne et la laissa s'occuper de rendre sa dignite a la princesse.Elle mit a profit ce temps pour ranger son IFAK.Laurent se comportait enfin comme son second et lui rappelait qu'il y avait encore du travail.Mais MickaElla n'etait pas du genre a s'apesantir sur la mort d'une etrangere.Certes cette derniere etait sa mission et c'etait rageant de ne pas reussir mais parfois cela arrivait et dieu merci il n'y avait pas de mort chez SG1.Alors que Laurent terminait et qu'elle remettait sa trousse de secours a sa place elle repondit a ce dernier calmement.


"Je sais Laurent mais merci quand même.

Pas de haine ou de colère juste de la déception.Ils avaient assez prévenu les Kauberons sur la possibilité d'une action subversive de la part des goa'ulds et ces derniers les avaient suffisamment ignorés pour qu'elle ne soit pas touchée par ce qui leur arrivait.Ils avaient choisi eux même les dimensions de leur tombe en ignorant le bon sens.Une preuve tragique que les terriens n'avaient pas fait preuve d'arrogance et une bonne leçon a retenir pour l'avenir.MickaElla s’était relevé quand Mathilde se lança dans un de ces discours dont elle avait le secret.Mais contrairement a d'habitude la baronne était moins abrasives.Et pour ce faire il avait fallu que quelqu’un meure, qu'un peuple soit sur le point de disparaître, et leur vie menace.C’était quand même malheureux de voir ca.Elle laissa la baronne finir qui une fois n’était pas coutume attendait les ordres pour la suite des événements.Même Ivan était moins casse noix qu'a l'habitude.La tranquillité de l'esprit était décidément un luxe qu'il fallait payer au prix fort.

"Je sais ce qu'est un Ashrak Mathilde ainsi que le materiel qu'ils utilisent.

MickaElla laissa les kauberons terminaient leur recueillement de manière a être sur que ces derniers allaient être prêts pour la suite des réjouissances.

"Pour ceux qui ne le saurait pas un Ashrak est un assassin goa'ulds de haut vols et les dégâts qu'ils sont capables de commettre sont inimaginable.On ne sait pas combien de goa'ulds on put s'infiltrer sur la base donc tout personne est potentiellement un goa'ulds.Même si il n'en est pas un une personne peut très bien obéir a un goa'ulds s'en le savoir.Donc en dehors de nous tout le monde doit être considéré comme hostile.

MickaElla laissa un blanc de deux secondes pour être sûre que tout le monde mais surtout les kauberons avaient bien compris ce que cela impliquait.

"On passe sur fréquence de combat de secours.Deux groupes.Groupe Alpha Mathilde DCA mademoiselle et moi même.Groupe bravo les autres avec Laurent au commande.Laurent notre nouvel ami technicien va vous indiquer les zones névralgiques ou on pourrait poser du C4.Récupérez tout ce qu'on nous a vole.Une fois que ca sera fait vous regagnez et vous sécurisez la salle de la porte.Vous ouvrez un vortex vers la base.Gardez le ouvert aussi longtemps que possible.Mais si votre position est intenable ou si la fenêtre se referme vous passez la porte.Nous on se débrouillera autrement pour rentrer.Mais entre temps on va essayer de sauver Sul'hely.Contact radio toute les quinze minutes.

MickaElla avait donne ses ordres a Laurent et ce dernier savait quoi faire si la situation ne pouvait être maitrisée.Rester maintenant à faire avaler la couleuvre au kauberons.


"Je me doutes bien que vous ne voulez pas vous séparer et je préfèrerais me battre aux cotes des miens.Mais si nous voulons avoir une chance de sauver cette station, ses occupants et votre peuple nous n'avons pas le choix.N'oubliez pas que l'avenir de votre peuple est en danger.J'ai besoin de savoir ce qu'est le Tarn ou ca se trouve et que vous DCA vous m'y emmeniez.

MickaElla avait essaye d’être la plus empathique possible envers les Kauberons et elle se doutait que ces derniers allaient trainer des pieds mais il était nécessaire d’équilibrer les deux groupes en personnels combattant et en techniciens.Malheureusement cela faisait que le couple et le père et la fille étaient séparés.Elle avait l'espoir que leur sens du devoir les amènerait à penser à ce qui pourrait arriver a leur peuple au cas ou les choses tourneraient mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mer 5 Oct - 20:30

On va donc attendre qu'il finissent de chanter et que la station saute Razz


Dernière édition par Laurent Campbell le Jeu 6 Oct - 10:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 29

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mer 5 Oct - 22:01

Oula oula ^^
Ne vous emballez pas les ptis loups ! Vous ne m'avez pas laissé l'occasion de répondre avec les PNJ.
Ils ne sont pas forcément d'accord avec ce que Mickaëlla vient de dire. Surtout que leur interprétation de son ordre laisse vraiment à désirer.
Laurent, peux-tu mettre ton article de coté ? Je répondrais ce soir, au cours de la nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 29

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Ven 7 Oct - 5:16




Un grand silence retomba après l'intervention de Mickaëlla.
Les Kaubérons survivants se regardèrent longuement sans réellement trouver de quoi répondre. Et vu les visages déconfits qui se peignaient petit à petit, aucun d'entre eux n'était prêt à suivre la leader de SG-1 dans son élan. Chacun des deux couples, qu'il s'agisse du père et de son enfant, ou des deux tourtereaux, n'étaient enclin à se séparer. D'autant plus que c'était exactement pour se retrouver que certains d'entre eux avaient bravé l'interdit, le risque de trahison.
Finalement, après un moment d'hésitation, le vieux Har'gner se redressa malgré la douleur et fît face à l'équipe.


- Résumons. Déclara celui-ci. Vous voulez nous séparer pour rechercher des explosifs qui vous appartiennent et que vous avez apporter ici. Vous prétendez également qu'en secourant Sul'Hely et en vous aidant à passer la porte, nous protégerons notre monde...

Il marqua une pause. Vu sous cet angle, il y avait un défaut majeur dans le plan, du genre à défavoriser complétement les Kaubérons. SG-1 serait en sécurité sur leur planéte tandis que la bataille continuerait à faire rage dans les coursives de Ter'Venta. C'était sans compter le fait que Sul'Hely, si elle était vivante et libre, refuserait probablement de les suivre. Un Kaubéron quel qu'il soit ne recule pas.

- Je ne vous laisserais pas me séparer de mon enfant. Quitte à passer sous le feu de vos armes.

Une tension palpable s'éleva presque instantanément entre le père et Mickaëlla. On sentait bien qu'il serait prêt à tout, jusqu'à effectuer une charge suicidaire, pour ne pas les laisser faire. Goa'uld ou pas, les deux groupes n'accepteraient pas d'être scindé. D'ailleurs, Har'gner allait ajouter quelque chose de plus lorsque le technicien de la porte des étoiles les interpella. Il était plongé dans son travail, sur l'un des ordinateurs de l'armurerie, ce qui ne l'empêchait pas de parler en même temps.

- Cette discussion n'a pas lieu d'être, la porte des étoiles n'est plus sur Ter'Venta.

Il se tourna légèrement vers l'équipe. Il donnait l'air de s'accorder une pause exceptionnelle.

- Lorsque des affrontements ont lieu dans la base et qu'ils perdurent plus d'une heure sans reprise de contrôle, la porte est automatiquement éjectée dans le vide stellaire pour interdire son accès dans les deux sens. Nous ne sommes pas de nature à fuir et, concernant l'ennemi, il pourrait avoir une très désagréable surprise s'il voulait nous envahir par là.

Dess'Cea se tenait juste derrière lui. Alors qu'elle posait une main sur son épaule, trahissant son élan de tendresse, elle lui demanda une fois de plus si les rumeurs étaient fondées. Le technicien hocha la tête et pianota sur le clavier, retournant toute son attention sur sa tâche. Sa petite amie se retourna vers l'équipe après qu'ils eurent digéré la mauvaise nouvelle et elle résuma ce qu'elle savait :

- Le TARN n'est pas un endroit mais une vaste rumeur qui s'est récemment répandue sur Ter'Venta. Les colporteurs de ces dires ont souvent été ignorés parce que nous pensions qu'il n'y avait aucune preuves, ni même d'éléments probants. Selon eux, Sul'Hely aurait fait une découverte majeure sur notre technologie de pointe en électromagnétisme. Il ne s'agit pas d'un armement mais de quelque chose de bien plus incroyable. Nous n'en savons pas plus, ces rumeurs n'ont jamais été prises au sérieux. Peut-être y a-t-il un lien entre cette probable découverte et feu notre Altesse...
- Il y a des éléments qui ne trompent pas. Déclara Lone. Il paraît que Sul'Hely passait des jours et des nuits entières dans son laboratoire. Ils avaient peut-être raison...

Lone continuait son travail. Il espérait pouvoir découvrir l'emplacement exact du laboratoire de la scientifique qui, bien évidemment, avait été tenu secret à un très large pourcentage du personnel pour éviter les problèmes. Mais il se heurta à de nombreux protocoles de sécurité qui lui interdisait l’accès à toutes informations faisant référence, de prés ou de loin, à Sul'Hely. L'homme s’apprêtait à abandonner lorsque, contre toute attente, un bip retentit. Une image inonda l'écran, mobile, changeante. Il s'agissait d'une vidéo.

- Ça alors...C'est elle ! Lâcha Dess'Céa à l'intention de SG-1.

Lorsque l'équipe eût l'occasion de voir la vidéo, ils découvrirent Sul'Hely piégée dans une étrange cellule. Il s'agissait d'un sas pressurisé dans lequel elle avait été enfermée de force. Elle ne parlait pas, ne regardait pas la caméra de sécurité qui retransmettait ses images. On la voyait simplement prostrée sur le sol, défigurée et couverte d'entailles. De toute évidence, quelqu'un avait cherché à la faire parler avant de l'abandonner ici. La scientifique manipulait frénétiquement des éléments de technologie inconnu, cherchant vainement à ouvrir une porte désespérément close. Il était évident qu'une manipulation de sa part avait envoyé les images de cette caméra sur le réseau de l'armurerie. Une erreur qui, en réalité, s'avérait être un énorme coup de chance pour elle.

- Ce n'est pas bon ! Maugréa Lone en effectuant diverses recherches. C'est l'éjecteur W-89, il est à l'autre bout de la station. A l'opposé de notre position.
- Cet endroit est pleinement contrôlé par les mutins ! Annonça Dess'Cea. Elle doit probablement être leur prisonnière.

Elle fixa Mickaëlla.

- C'est une zone stratégique assez importante. Les unités les plus expérimentées se sont massés ici et ont consolidé leur position. Lone et moi avions été obligé de faire marche arrière à de nombreuses reprises avant de vous trouver. Armes lourdes, explosifs défensifs, et un bon nombre de grenades au gaz.
- Nous ne pouvons pas laisser Sul'Hely ainsi. Déclara Kae'Ly en s'approchant à son tour. Elle connait tout de notre technologie et a inventé le canon.
- Et si nos ennemis lui arrache les codes qui protègent la sécurité de l'arme, ils pourront littéralement tirer sur la planète. Le palais impérial par exemple...

Un calme effrayant retomba sur l'armurerie. Personne n'osait imaginer ce qu'adviendrait les Kaubérons si l'Empereur se faisait tuer. Har'gner, qui trouvait la situation particulièrement dangereuse après ces déductions, s'adressa à SG-1.

- Sul'Hely est l'héroïne ultime des Kaubérons. Son savoir et sa sagesse ne trouvent pas d'égal dans notre monde. Si vous la libérez, je suis certain qu'elle saura vous mener à ces explosifs perdus. Quant à nous...

Il fixa sa fille et l'entoura d'un de ses bras, marquant son indéfectible lien de père.

- Nous vous aiderons, comme bon vous semblera. Mais ne nous séparez pas...je ne vous demande que ça.
- Même punition. Ajouta Dess'Cea en assurant sa prise autour de son arme.

C'était dit.
Les Kaubérons, en découvrant une Sul'Hely désemparé, était prêt à se mettre sous le commandement de SG-1 sur la seule condition de ne pas être séparé. Pendant qu'ils laissaient les équipiers réfléchir quant à leurs décisions, Lone téléchargea les plans de la station et utilisa le projecteur de l'armurerie pour leur permettre d'étudier les lieux. Har'gner et sa fille, après avoir demandé l'autorisation de s'armer, parvinrent à trouver dans l'armurerie deux pistolets de poings, des anciens modèles, qui leur avaient appartenu autrefois. Ils s'en équipèrent puis attendirent les ordres en bon combattants Kaubérons qu'ils étaient.
Quelques mètres plus loin, on voyait toujours Sul'Hely, adossée au vitrage la séparant du vide, abandonnant tout espoir de se libérer. On lisait sur son visage la difficulté qu'elle avait à tenir face à la pression. L'envie de donner satisfaction à ses kidnappeurs semblait la travailler de plus en plus, ce qui la blessait davantage.




Lire les recommandations avant de répondre.
Vous pouvez poster.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Ven 7 Oct - 13:13

Les kuaberons etaient bien evidemment pas d'accord et c'est le vieux qui fut le premier a s'expliquer et comme de bien entendu il avait compris de travers ce que MickaElla venait de dire.Il y avait des centaines de raisons pour securiser la porte des etoiles est toute etait bonne a prendre.Mais MickaElla ne pouvait pas lui donner tord car en dernier recours elle aurait embarque la scientifique sur terre par la porte mais elle aurait aussi embarque les autres Kauberons y compris le vieux boiteux qui commencait a lui taper sur le systeme.Le fait qu'il en remette une couche sur les fameux pains de C4 n'etait pas etranger a l'envie de la Para de lui casser l'autre genoux.Le vieux etait prêt a mourrir pour rester avec sa fille.C'est ce qui arriverait et pas besoin de le descendre pour ca.Tout cette base etait sur le point de peter MickaElla pouvait s'economiser cette peine et une balle.Mais elle allait leur faire une derniere proposition.Soi ils suivaient son plan soi ils se demerdaient et eux se casser par la porte des etoiles.Dans le deuxieme cas ils leur enverraient bien evidemment une sympathique tete nucleaire enrichi au Naquadah avec l'espoir que cela affecte également la planete comme Mathilde l'avait habilement demontre au debut de leur sejour.

Mais Moop'Lone le techoss lui coupa l'herbe sous le pieds en affirmant que la porte n'etait plus sur la base.Tout de suite MickaElla pensa a un coup des goa'ulds mais l'instant d'après elle se rendit compte de l'absurdite de cette idee.La porte des etoiles etaient un point strategique trop important pour l'abandonner aussi facilement.Quelques instants plus tard lone etait tourne vers eux pour leur expliquer que la porte etait ejecte automatiquement dans le vide spatial après une heure d'alerte sans reprise de contrôle.Une solution qui n'en etait pas une.Les goa'ulds n'etaient pas stupides et ils pouvaient envoyer autre chose que des Jaffas a travers la porte.Comme un engin explosifs de forte puissance.En cet instant MickaElla se sentit comme les hommes de Cortez.Leur moyen de replis venait de disparaître dans le vide spatial.Ah oui pour sur les goa'ulds ne recevraient pas de renfort mais eux non plus.Ce qui etait plutot con vu que c'est eux qui en avaient cruellement besoin.SG1 n'etait pas suffisament arme pour ce genre d'action et une mule charge a la gueule de matos et une petite equipe de para en sus aurait grandement aide.Lone continua en leur parlant de ce qu'etait le TARN.

Et cela fut encore moins constructifs.Le TARN etait une rumeur sur un projet top secret.Mais impossible de dire si il s'agissait d'une arme d'une technologie de defense ou d'un nouveau reacteur.Il etait également impossible de savoir si ce truc etait operationel ou etait encore a l'etat de concept.Même l'emplacement du laboratoire de l'a scientifique en chef etait inconnu.Pour recapituler il devait trouver sul'hely qui se trouvait on sait ou par qu'elle avait peut fabrique ou peut etre eu une super idee a propos d'un truc qui servait a on sait quoi.Autant essayer d'assomer un jaffa a coup d'hypothese ou de faire tuer un Unas avec des blagues carambar.Et le pire dans cette histoire c'est que cela ressemblait a leu meilleur chance de rester en vie.Alors que Lone reprenait son travail sur son terminal MickaElla mit les choses aux point avec le vieux.


"Sans trop m"avancer vous devez faire partie des 20% qui etaient contre l'echange.Ceux qui nous trouvaient arrogant quand on soutenaient que votre porte et vos protocoles de securite n'etait pas adapte.Gardez un vortex ouvert vers notre base nous auraient permis de faire un compte rendu de la situation et de demander du materiel et des hommes ce qui nous fait le plus defaut.Sachez tout de même que si le goa'ulds dans la tete de Bah'Kel a decide d'utiliser nos explosifs c'est avant tout parce que les goa'ulds sont des pervers et pas parce qu'il n'avait que ca sous la main.Le replis sur notre base n'etait que la solution de dernier recours une fois toutes les autres epuises.

MickaElla avait retenu ses coups en moderant autant qu'elle le pouvait ses propos mais les Kauberons devaient se rendre compte que leur facon d'aborder les problèmes lies a la porte des etoiles les avaient mis dans cette situation catastrophique.Fort heureusement Lone avait localise la scientifique.Mauvaise nouvelle elle etait dans le secteur le mieux garde de cette base.Les Kauberons avaient uses leur force a vouloir forcer le passage.Le seul resultat avait ete des morts a la pelle.MickaElla voyait difficilement comment faire mieux mais avec une porte des etoiles flottant dans le vide spatial ils n'avaient pas vraiment le choix d'accepter ou de refuser cette mission.A court termes les Kauberons se feraient extermines et après se serait le tour de la terre de subir la colere des grands maitres.Il fallait de toute maniere faire quelque chose.MickaElla soupira bruyamment pour s'eclaicir l'esprit et evacuer son ras le bol.La seconde d'après son esprit avait repris son travail d'analyse de la situation.Il etait temps de prendre des decisions.[/i]

"De toute maniere vous ne nous laissez pas le choix donc on va y aller tous ensemble.Mais ca sera a notre maniere.Lone est ce qu'il y a des coursives ou des gaines de maintenance qui pourraient nous permettre de contourner le dispositifs de defense?Vous avez une confirmation que la porte a bien ete ejecte.Mathilde voyait si vous pouvez telecharger les plans sur nos PDA et tant que vous y etes regardez si leur protocoles de securite sont sensible a nos programmes de piratage.Si jamais le SGC rentre en contact avec nous il faudra leur demander de deployer le plus gros Manathan Ombos qu'ils puissent bricoler.

L'air de rien MickaElla venait dire aux autres equipiers que dans le cas ou la base ouvrirait un vortex il faudrait demander l'envoie de la plus grosse tete nucleaire enrichi au Naquadah qu'il pouvait fabriquer.Avec de la chance cela aurait raison de la porte et de la planete.Les Kauberons n'etaient pas prêt de comprendre ce que Manathan Ombos signifiait.Manahtan pour le nom du projet qui avait vu naitre le premier engin nucleaire.Et Ombos pour la premiere planete riche en Naquadah qu'ils avaient visite.Mais en attendant qu'une telle opportunite se presente il y avait encore du pain sur la planche.MickaElla s'adressa donc au kauberon essayant de glaner un maximum d'informations sur la situation.

"Etant donne que vous avez affronte des mutins est ce que vous savez si ils sont parasytes, ou si ils ne font qu'obeir aux ordres?Est ce que vous pensez qu'il est possible d'en faire un prisonnier?Qui commande les mutins?Est ce qu'ils suivent toujours la chaine de commandement d'avant la mutinerie?Vous savez si ils utilisent des moyens communications entre eux?Si oui lesquels et est ce qu'on peut espionner leur communication?Vous savez ou on peut trouver du rabe de masque a gaz et de grenades?Si vous avez des informations qui pourrait s'averer d'une quelquoncque utilite n'hesitez pas a balancer."

MicakElla attendait avec impatience les reponses des Kauberons a ces questions.Il leur fallait un plan en beton pour atteindre l'heroine Kauberons.Ils manquaient de soldats, de munitions, et de puissance de feu pour la jouer en force.Il fallait donc autant que possible eviter l'affrontement direct.Desorganiser l'ennemi avec des actions rapides et meurtrieres frapper comme la foudre.L'ideal restait d'exfiltrer le colis sans tirer un coup de feu mais MickaElla n'y croyait pas trop.Ils avaient beau representer la fine fleur des soldats du SGC disposant du meilleur materiel terrestre ils n'en etaient pas moins des etres humains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Ven 7 Oct - 14:50

Les choses sérieuse allait commencer, selon Mathilde et Strucker, un ou plusieurs assassins Goa’uld étaient responsables de tout ça, déjà qu’un simple Goa’uld n’était pas un enfant de cœur alors des spécialistes des coups tordus c’était le pompon. Il était à craindre qu’ils soient beaucoup plus entrainés physiquement que les maitres Goa’uld donc des adversaires redoutables même si Laurent n’en n’avait jamais vu jusque là, les rapports de la Tok’ra suffisaient à alerter sur leur potentiel.

La psychose pouvait s’installer à présent que le Major venait de dire tout haut ce que le Para pensait tout bas, n’importe qui pouvait être un Ashrak sans moyen de le démasquer sauf quand il serait trop tard. Comment avoir confiance les uns envers les autres, même entre membres de l’équipe, qu’est-ce qui prouvait que pendant leur dodo forcé, une ou plusieurs personne n’hébergeait pas un symbiote qui attendait le bon moment pour prendre le contrôle ? Qu’est –ce qui prouvait que leur deux sauveurs n’en étaient pas et cherchaient un moyen de suivre SG1 sur Terre pour préparer un mauvais coup, ou bien les deux voltigeurs, le père et sa fille ?

Gamberger là-dessus ne servirait à rien à part se condamner sans se donner à fond alors il fallait fit de cela en espérant ne pas le regretter plus tard. En tout cas Strucker prenait une bonne décision en ne mettant pas les œufs dans le même panier car il y avait bien deux objectifs, le plus important aux yeux de Laurent qui n’avait pas pu entendre les paroles de la défunte princesse était de s’attaquer au mal et ça tombait bien, le Major lui donnait l’occasion de le faire en lui donnant le commandement du groupe ayant cette charge puisque si le C4 avait été volé par des Ashraks, ces derniers ne seraient peut être pas très loin, peut être même encore en train de poser les pains. Ainsi donc Ivan, Luc et leur guide Mooph’Lone seraient de la partie pour retrouver le C4, un chien spécialisé dans la détection des explosifs aurait été plus pratique mais ça ne courait pas les couloirs de la station alors ce serait sans doute un peu plus long mais mieux que rien.

Laurent ne manquerait pas de tenter de tuer le ou les assassins Goa’uld s’il en rencontrait sur sa route, ces salopards en savaient trop sur la Terre, le fait que des terriens s’intéresse à l’arme défensive des Kaubérons était un aveu d’être plus faible et donc d’être une cible facile. Se tournant vers Strucker, le Para dit d’une voix sérieuse :

« A vos ordres Major ! »

Alors qu’il allait inviter son groupe à se mettre en route, le type au genou en vrac l’interrompit ce qui n’était pas du goût du Para, en plus il croyait avoir été invité alors qu’il ne serait bon qu’à ralentir et qu’il n’était pas dans l’idée de Laurent de l’emmener, ni sans doute dans l’esprit de Strucker. Et voila que chacun y mettait du sien pour faire perdre du temps, se rendaient-ils comptent que l’ennemi n’allait pas attendre ? C’était irréaliste jusqu’au moment où le Major revint sur son ordre pour décider que tous le monde irait au secours de la scientifique avec le peu de moyens dont ils disposaient face à des opposants bien en place.

« Major, si on se fait tous piéger là-bas, on est mort et la Terre sera la prochaine cible, attaquer de front des types qui nous attendent de pied ferme est un suicide surtout avec ce genre de couloirs… Peut être qu'Ivan et moi pourrions passer par ailleurs, je pense à l’extérieur de la station, il doit bien y avoir dans le coin des combinaisons spatiale pour l’entretien ou même des véhicules spatiaux, les prendre à revers est notre seule chance selon moi »

Les Kaurébons devaient penser avoir réussit à embobiner le leader de SG1 puisqu’elle allait dans leur sens mais il ne fallait pas compter sur Laurent pour suivre comme un mouton sans un plan potable au préalable. Les réponses aux questions permettraient sans doute à Strucker d’annoncer la couleur en tenant compte de la remarque de son second par le grade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Ven 7 Oct - 18:00

Les choses se compliquaient, évidemment... Entre les kaubérons qui faisaient leur petit caprice pour ne pas être séparés au point de donner des envies homicides à la physicienne. Elle n'avait plus ses précieux bibelots et cela la laissait dans un état de colère larvée qui rendaient chacun de ses regards, chacune de ses paroles aussi venimeux que le venin d'un cobra. On leur annonça que le TARN était un projet secret de Sul'hely et que personne ici présent ne savait ce qu'il en était. Leur "pirate" était d'une compétence limitée, mais un coup de chance leur permit de voir sa consœur kaubérone dans un sale état, enfermée dans une petite pièce. On l'avait méchamment passé à tabac, sans doute pour lui faire dire tout ce qu'elle savait et cela révoltait la baronne. Sul'Hely était la seule ici pour qui elle éprouvait un sentiment de sympathie. La princesse était quelqu'un qu'elle aurait peut être apprécié, mais bon, étant morte, cela compliquerait les choses pour s'en faire une amie!
Des plans furent établis vu que la fuite par la porte était impossible étant donné l'idée géniale de larguer la Porte dans l'espace en cas de problème. On avait vu tout le bien qu'elle pensait de cette idée, levant les yeux et les mains au plafond et lâchant un grognement excédé.


Micka lui demanda de pirater les bases de données des Kaubérons, sauf que c'était tout simplement impossible. Autant essayer de marchander avec un étranger dont on ne connaissait pas la langue. Pirater un système dont on ne connaissait ni langage informatique ni les spécifications techniques c'était tout bonnement impossible.

"Charger les plans de la station sur les PDA, je peux le faire si on me fournit les dit plans, pirater leur interface, même pas en rêve. Je ne sais pas comment elle fonctionne, quels principes de base sont employés comme les tables de chiffrement de codes, les algorithmes de base, les protocoles de sécurité... Demandez à un nouveau né de voler avant qu'il sache marcher et vous obtiendrez plus de résultat. Pour jouer avec cette technologie, il me faut du temps pour apprendre à la connaître et si j'ai bien compris, le temps c'est ce qui nous manque un peu. Pour le moment je dois m'occuper de mettre en place une interface entre nos deux technologies. Au moins j'ai une partie grâce à l'interface employée lors de l'échange de données. Croyez bien que cela me frustre de ne pas pouvoir faire usage de mes
compétences et de devoir m'en remettre à des étrangers à la fiabilité et
loyauté douteuse."

Le regard qu'elle jeta au vieux et à sa fille était sans doute plus redoutable que le zat qu'elle avait en main et prêt à l'usage. Ca, si elle avait bien un défaut c'est d'être abominablement rancunière et le vieux militaire ne trouverait grâce à ses yeux qu'en se sacrifiant pour elle ou à se mutiler le genou à coup de petites cuillères pendant deux ans au moins.

"Ces deux loustics sont passés par des conduites techniques, nous pourrions en faire de même et éviter les patrouilles ennemies ou les prendre par surprise, et avancer à l'abri des caméras et systèmes de défense. Mais pour cela il faut tout de même avoir un plan détaillé des voies d'accès de la station entre ici et l'éjecteur W89. L'extérieur de la station est également une idée, mais il faut tenir compte d'un facteur important, la visibilité. Il y a de fortes chances que des capteurs de proximités, des caméras et des systèmes de défense de périmètre soient installés sur la coque pour justement éviter les promeneurs indésirables sans parler du fait que se traîner un éclopé en conditions pareilles pourrait s'avérer problématique. Au moins dans une conduite technique, tout le monde ira à la même vitesse et le poids ne reposera pas que sur les jambes."

Elle s'adressa à Lone d'un ton froid et tout protocolaire, le ton de la Baronne de l'Argentière qui s'adressait à quelqu'un avec qui elle devait composer mais qui n'avait guère ses faveurs.

"J'ai besoin de tous les plans dont vous disposez sur cette station. Circuits énergétiques, conduites techniques, puits de ventilation, évacuateurs et sas, systèmes de sécurités. Si nous n'avons pas les codes pour certaines portes, nous pouvons malgré tout nous servir d'autres moyens qu'une clef ou un passe pour déverrouiller un passage ou nous débarrasser de gêneurs. Qu'ils soient ou non parasités, ils sont sur notre passage et ils n'hésiteront pas à nous plomber, autant leur rendre la politesse! Il me faut aussi vos algorithmes principaux afin de finaliser mon interface et la fréquence d'émission de vos protocoles sans fil. Je vois comment fonctionne votre langage informatique, mais je n'ai pas envie de tout refaire depuis le zéro, il y a autrement plus important."

Déjà son laptop était ouvert et ses doigts fusaient sur le clavier, alignant les lignes de code plus vite qu'un canon rotatif lâchait ses dragées. Pour autant son arme était là, juste à portée de main
La tête dans ses algorithmes, elle poursuivit.


"Et puisque vous êtes techniciens, il me faudrait une interface filaire compatible avec port informatique, je n'ai que dix doigts et ils sont occupés."

Au moins avec elle, il n'y avait pas besoin de climatisation pour rafraîchir l'ambiance. Si elle avait pu au départ potentiellement nouer des relations amicales avec les kaubérons, c'est tout juste à présent si elle ne les zatait pas elle même sans la moindre sommation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 29

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Mar 11 Oct - 8:04

Tandis que Mathilde se mettait définitivement à dos Har'gner et sa fille, Lone alla lui donner satisfaction en s'exécutant. Ce n'était pas sans une certaine réticence en prenant la mesure de son ton particulièrement froid. A ce stade, s'il n'y avait pas eu cet objectif commun de sauver la scientifique Kaubéron, chacun d'eux auraient probablement laissé SG-1 seul. Et si cette perspective aurait surement plu à l'équipe, son expertise n'aurait probablement pas été suffisante pour affronter ce qu'il se passait là-dehors.
Le regard doux de Dess'Cea l'avait aidé à oublier l'aigreur que provoquait cette femme. Il tenta donc de l'aider au mieux et ouvrit un accès aux archives afin de faciliter le téléchargement dans les PDA. Pendant ce temps, sa compagne s'approcha de la maquette holographique de la base et leur donna toutes les informations dont elle disposait.


- Nous avons eu de la chance jusqu'ici parce que nous sommes dans une zone relativement peu importante d'un point de vue stratégique, même si nous nous trouvons dans une armurerie. Les mutins sont bien organisés puisqu'ils ont été formés, tout comme nous, à se passer d'officier pour répondre aux impératifs de défense. En gros, lorsqu'un dirigeant meurs et qu'il n'en reste aucun pour le remplacer, les unités ont apprises des directives générales qui abondent dans le même sens.

La jeune femme désigna une zone proche de l'éjecteur.

- De ce que je sais, les affrontements durent depuis plus de huit heures. Les camps adverses se massent sur des fronts situés stratégiquement sur les points d’accès. Nous ne pourrons plus compter sur les gaines de service, ils ont ouverts les vannes du recycleur à verbona. Le gaz rend l'atmosphère irrespirable et causent une destruction de la peau. Des rumeurs indiquent que le commandant Kol a prit personnellement la direction des forces offensives. Peut-être aurons-nous l'occasion de le rencontrer. Ce n'est qu'une vague hypothése, mais je suis certaine qu'il saura nous aider à traverser les lignes.

Puis elle désigna les points fortement défendus.

- Ici, ici et là, nos ennemis ont placés des mitrailleuses lourdes ainsi que des lances-flammes, interdisant toute approche sur ces coursives. Sur certaines autres, comme les accés de flanc, il y aura probablement des mines antipersonnel à capteur génétique. Les mutins pourront passer mais pas les alliés. Cependant, si vous rejetez l'idée de trouver le commandant, je crois qu'il y a un accès auquel personne n'a encore songé.

Son silence ne disait rien qui vaille.

- La fausse septique et ses équipements de retraitement mènent un peu partout dans la station. Tout y est automatisé et la technologie est si résistante qu'elle se prive pratiquement de tout entretien. Il est probable qu'ils ne connaissent même pas ce point d’accès. D'ailleurs, il ne figure pas sur cette cartographie. Il est possible qu'il n'y ai pas de gaz ici.

Har'gner, qui s'était tenu silencieux jusque là, s'approcha et désigna plusieurs positions qu'il supposait assaillit régulièrement par les troupes alliées.

- Il faudra toutefois se montrer méfiants. Les mutins lancent régulièrement des commandos suicides pour déstabiliser le reste de nos forces. On risque probablement d'en croiser dans les coursives. Ils disposent des mêmes fusils d'assauts, d'armes de poings et de grenades.

Puis il désigna une petite salle.

- Dans cette cellule, il y a des équipements pour sortie en environnement hostile. Des réserves de masques à gaz s'y trouvent également.

Mooph'Lone, de son coté, éleva la voix pour apporter plus de précision.

- La plupart des portes demeureront ouvertes. Pas besoin de pass ou de nos empreintes génétiques. Cela pour permettre aux troupes d'attaquer sans être ralentie. Malheureusement, nous sommes susceptible d'en rencontrer d'autres qui auront été soudées. Et rien ne pourra l'indiquer sur notre carte.


Citation :
Hrp : Petite réponse de ma part, courte, mais ça vous donnera un premier jet d'informations.
Si vous souhaitez débuter votre progression, je laisse à votre charge la pose du décors, ceci afin de répondre à la remarque légitime de Laurent sur votre liberté.
Gardez toutefois les bases que j'ai posé jusque là ^^
Bon RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   Ven 14 Oct - 13:40

MickaËlla écoutait les réponses des Kaubèrons et cela n'était pas vraiment pour lui plaire.En premier lieu il y avait d'autre soldat que les mutins sur le terrain.Des soldats qui les prendraient peut être pour cible pour se venger parce qu'ils les considéraient comme responsable de tout ça.Et puis il y avait le commandant de la base qui avait pris les commandes de l'offensive de son peuple.Le même qui avait préféré les laisser croupir en cellule plutôt que de les libérer ou de tenter un truc dans ce sens.La seule à y avoir pensé était la princesse et par intérêt personnel.En plus les deux fois ou elle avait eu l'occasionde le voire ce dernier ne lui avait pas laissé une très bonne impression.Elle ne pouvait pas nier que le bonhomme avait du charisme à revendre et qu'il savait y faire mais son éthique et ces intentions envers SG1 la laissait perplexe.

Les formations défensives et la formation des défenseurs ne laissaient pas à désirer loin de là.Une instruction proche de celle que recevait les parachutistes.Tout para était capable de remplacer son supérieur direct de manière à maintenir continuellement une chaine de commandement pour mener le groupe vers un objectifs commun.Dans le cas présent les objectifs étaient clairement définis.Désorganiser les troupes défensives seraient quasiment impossible.Ils étaient solidement retranchés possédaient des armes lourdes dévastatrices et à moins d'être suicidaire toute attaque frontale se transformerait en boucherie.Une victoire à la Pyrus qui même si elle faisait gagner du terrain brisait le moral des troupes et renforçait la hargne des défenseurs.

Plus de huit heures de combats et les résultats de l'armée loyaliste de Kaubèron n'étaient pas très glorieux.Et les choses allaient de mal en pis les gaines de service était emplis de gaz.Le fameux gaz était acide et si ils ne portaient pas de combinaisons intégrales un masque ne leur servirait pas à grand chose.les défenseurs étaient solidement retranchés et se permettaient de temps de lancer des commandos suicides contre les assaillants.Plutôt étrange.Tout les défenseurs ne pouvaient pas être des goa'ulds.Sinon ils n'auraient eu aucune difficulté à parasiter le commandant son second, la scientifique la princesse et tout le beau linge y compris SG1.Les défenseurs étaient soient manipulés soient inconscients de qu'ils étaient dans le mauvais camps en partant du principe que eux étaient dans le bon.Il y avait encore trop d'inconnu dans cette équation et ils allaient devoir trouver d'autre renseignement sans parler qu'il restait les explosifs.Pourquoi les avoir réquisitionné si ça n'était pas pour s'en servir.

Après avoir engrangé ces informations s'être amèrement rendu compte que Mathilde n'était pas magicienne ni une machine à miracle et avoir écouté Laurent il fallait prendre une décision.Elle prit quelques secondes pour mettre de l'ordre dans ces idées avant de commencer à parler.Elle allait avoir besoin des cerveaux de l'équipe pour mettre au point un plan du tonnerre parce que dans le cas précis l'échec signifiait la mort.

"Ok je crois qu'on a un gros problème.Les goa'ulds se sont installés pour tenir un siège c'est pas dans leur stratégie habituelle sauf quand ils veulent protéger quelque chose d'une grande valeur.Ils doivent attendre leur flotte d'invasion pour prendre d'assaut la base.Ils ont du prendre notre C4 pour éviter qu'on fasse sauter la base et la faire sauter si on arrivait à la reprendre.De mon avis tout les défenseurs ne sont pas des goa'ulds.Il faudrait capturer au moins un membre de ces fameux commando suicide
pour s'en assurer.Savoir contre qui on se bat ça n'est pas rien.Mais l'idée de passer par l'extérieur me semble plus enviable que la fosse sceptique."


MickaËlla regardait Laurent et Luc attendant de ces derniers qu'ils lui donnent leur avis comme ils l'avaient fait précédemment.L'affaire était de taille et deux cerveaux suplèmentaires pour plancher sur un plan de génie qui leur permettrait de s'en sortir sauver cette base et le monde qu'elle protégeait c'était pas de trop pour en pas dire un peu juste.Elle n'avait pas demandé à Mathilde cette dernière ne se gênait pas de toute manière pour dire ce qu'elle pensait quand à Ivan même si elle l'avait invité à la conversation il l'aurait ouvert juste pour la faire enrager donc autant qu'elle ait une bonne raison de noircir le dossier du caporal.

"Lone.Montrez nous les endroits ou ils seraient stratégique de poser des explosifs pour faire voler cette station en mille morceaux."


Si les explosifs étaient quelque part s'étaient sans nul doute que c'étaient dans ce genre d'endroit.Et si ils arrivaient à avoir des plans sur leu PDA et qu'ils pouvaient accéder à presque l'ensemble de la base sauf dans le cas des portes soudées tout ça sans les kaubèrons c'était tant mieux.Elle n'avait qu'une confiance limité en eux et elle préférait ne pas leur donner plus d'information ce qu'ils allaient faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission non officielle] Eradication   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission non officielle] Eradication

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Espace :: Vide intersidéral-
Sauter vers: