La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission 085 - Une journée pas comme les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Iris

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 19/01/2011
Localisation : Salle d'emarquement SGC/Porte des étoiles tauri

MessageSujet: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Sam 6 Aoû - 2:33

Laurent et ces récents galons d'adjudant-chef avait été choisi pour mener une équipe sur une mission un peu particulière.En premier lieu il ne s'agissait pas de son équipe habituelle et en plus il devait faire de l'encadrement d'archèologue.Le général lui avait vendu cette mission en parlant d'instant clé dans le programme porte des étoiles, et qu'il croyait en lui, ses compétences et cette mission on ne peut plus vitale.La planète sur laquelle il allait se rendre était habitée par des tribus nomades genre Mongole.Bien évidemment les archèologues l'adjudant Yokas en tête avait fait des bonds en entendant une telle hérésie.Pour le commun des mortels s'était comme faire la différence entre un breton et un normand.La mission était simple il fallait juste sympathiser avec les tribus du coin et voir si on pouvait installer un site Alpha convenable.Cela semblait être devenu une priorité pour le haut commandement depuis quelques temps.

Pour remplir à bien cette mission Laurent avait le soldat Cosey.Un ancien commando marine spécialisé dans la reconnaissance, dans le renseignement humain et dans le combat au corps à corps.Et pour gâcher le tout il ressemblait comme deux gouttes d'eau au costard qui lui avait arraché ses galons.Il avait le caporal-chef Naughart pas vraiment réputé pour être facile à vivre.Une forte tête qui était assez difficile à diriger quand il en avait décidé autrement.Il y avait la caporal-chef Kawalsky plutôt bien sous tout rapport si ce n'est une drôle d'histoire avec Typhon.Il avait un petit nouveau qui ferait sa première mission sous son commandement donc difficile d'avoir une opinion.Et puis il y avait les archèologues.Celle qu'il connaissait le mieux était le premier maitre Faith Yokas ancien leader de SG8 et pipelette invétérée.Les deux autres deux femmes, Iréne et Mélanie, se revendiquaient respectivement comme anthropologue et linguiste et non archèologue elles insistaient bien sur ce point à chaque fois.

Le briefing de mission fut bien entendu supervisé et dirigé par les trois têtes d'ampoules fut très enrichissant pour qui aimait l'histoire et très instructifs sur les moeurs des peuplades nomade de l'asie central au 3éme siècle avant notre ére.Les autres trouvaient le temps horriblement long et cette mission ne gageait pas être des plus trèpidentes si on était pas un archèologue.Une fois l'exposé des trois furies terminé et toutes les questions subsidaires posées le général congédia les équipiers qui avaient le reste de la matinée pour se remettre de se briefing et se préparer.Le départ en mission se ferait en début d'après midi ce qui permettait à tout à chacun de vaquer à ses occupations de l'instant avant de partir.

Le passage à travers le vortex?Classique, normal, presque ennuyeux.De l'autre côté de la planète?Un mitigé cochon d'Inde entre de la lande et de la steppe.L'uav déployé quelques heure plutôt et qui était à une centaine de mètres de la porte avait repéré un campement à une quinzaine de kilomètre de la porte.Première mission renvoyer le drone au centre de commande.Ensuite se rendre jusqu'à ce campement.Cela donnait un peu l'impression d'être un simple employé de bureau tellement cette mission était déjà toute tracé pour ceux qui était peu intéressé par les relations humains et les cultures extraplanètaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Sam 6 Aoû - 3:22

Faith était excitée comme une puce à l'idée de rencontrer des vrai Xiongnu et elle était contente d'avoir des collègues passionnées par le sujet qui soit également de la partie car elle n'aurait pas pu à elle toute seule accomplir le travail titanesque qui consistait à effacer tout les doutes qu'il pouvait y avoir sur les xiognu.Bien évidemment vu le thème de la mission ce fut à Faith en sa qualité d'archèologue d'instruire ses collègues.Elle avait l'habitude de faire ce genre de chose quand elle était dans la réserve opérationel du COS.Brieffer des commandos marines sur les moeurs des peuples qu'ils allaient rencontrés ce qu'il fallait faire et surtout ce qu'il ne fallait pas faire.C'est donc enjoué limite fredonnante que Faith arriva en salle de brieffing.Une fois tout les équipiers installés elle ne perdit pas une seconde pour commencer son exposé.

"Le peuple que nous allons rencontrer sur cette planète est le peuple Xiongnu.Il s'agit là d'une peuplade nomade d'asie centrale qui a disparu de nos jours et dont la question de l'identité reste inconnu.La plupart des choses que nous savons d'eux nous viens de l'histoire chinoise.Par exemple la première apparition du peuple xiongnu dans notre histoire se fait en -245 avant notre ére.Epoque à laquelle ils rentrent en guerre contre le royaume du zaho qui pour simplifier fait partis de la chine.Tout le reste de leur histoire est lié à l'empire du milieu ce sont leurs origines qui sont plutôt flous.Ce qui est intéressant pour nous c'est qu'en 1725 l'explorateur Français Père Duparc à découvert l'ancienne capital Xiongnu.Au sein de laquelle il y avait plus 100 monolithes recouvert d'argent et une pyramide à trois étages et une pierre de lune recouverte de bas reliefs."


Faith faisait défiler des images qui pouvaient faire penser effectivement à des trucs de goa'ulds.Elle laissa quelques secondes à son auditoire pour assimiler ce qu'elle venait de dire avant de reprendre de plus belle.

"Les Xiongnu sont des pasteurs semi nomades principalement éleveur de cheveaux.Précision inutile je sais surtout quand on sait qu'ils étaient le voisin du Zhao."


L'allusion fit sourire les deux autres femmes qui étaient dans la confidence et qui savait pertinemment que le Zhao était aussi appelé royaume du cheval.

"Les xiongnu vivent soit dans des yourtes soit dans des habitations semi troglodythes parsemées sur leur chemin de migration.La société Xiongnu est divisé en classe comprenant des hommes du peuple, des aristocrates, divisés elle même en une noblesse de sang aparenté au chanyu le chef du clan et une noblesse de talent.Les subdivision chez les xiongnu sont les suivantes la tribu, composé de clan, composé à son tour de famille patrilinèaires.Les xiongnu pratiquent la polygamie et le lévirat mais les femmes sont bien traité en comparaison de beaucoup peuple de l'époque.Elles montent à cheval et participe aux actions de défense et participe à l'entrainement des enfants.Les xiongnu étaient réputés pour être amicaux et comparativement à ce que nous connaissons de leur histoire ils en sont pas aussi belliqueux qu'on a pu laisser l'entendre."


Faith attendait de voire si des équipiers allaient avoir des questions pour elle ou pour une de ces collègues.Elle attendait d'ailleurs les questions avec impatience et on pouvait presque voire ces yeux brillaient dans le noire contente qu'elle était de pouvoir partagé son savoir avec ces collègues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Kawalsky
Militaire
avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 21

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Caporal-chef / 93
Age du personnage: 37 ans

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Sam 6 Aoû - 4:51

Ce jour-là, remit d’Orban, de la dispute avec Jenny et autres joyeusetés du SGC dont la fameuse tonte de cette barbe de deux jours comme promit à son supérieur RAPAS, Kawalsky allait reprendre le chemin de la salle d’embarquement mais sans son archéologue préférée, ce qui était regrettable selon lui. Après avoir prit son café quotidien, plus écœurant que jamais, le nouveau chef de SG2 prit la direction de la salle de Briefings, comme à chaque début de mission.

Jason fut le second à arriver dans la salle, la première étant Faith. Comme à son habitude, le vieux salua la jeune femme en hochant la tête manquant d’appeler l’archéologue Adrien, souvenir d’une mission en Suède… Puis la pièce se rempli peu à peu et le caporal-chef vit arriver la Bleusaille que les RAPAS avaient pu croiser il n’y a pas si longtemps à la cafeteria; Ralph. Un sourire presque sadique vint alors s’installer sur le visage de Kawalsky; il avait l’occasion de voir de quoi était capable le nouveau et d’assister à sa première mission, avec un peu de chance, cette dernière allait traumatiser la recrue, histoire de faire taire son arrogance.

*Ma chère MickaËlla, si seulement tu étais là, je crois qu’à te voir arriver après Bayet, j’aurai explosé de rire.*

Une fois tout le monde présents, Faith débuta un long et ennuyeux discours sur l’histoire des hommes jaunes d’il y a quelques milliers d’années mais il préférait ça aux discours des scientifiques bien que l’envie de faire un somme était présent dans l’esprit tordu de Jason. Tout ce qu’il avait vraiment enregistrés de ce briefing furent les belles images qui défilaient et quelques phrases de l’archéologue mais ni plus ni moins que le début et la fin.

Enfin, le général congédia les équipiers qui avaient le restant de la matinée pour eux, une bonne idée qu’avait eu cet officier supérieur, Kawalsky n’avait pas fermé l’œil et partit faire le doryphore sur son matelas jusqu’à l’heure de manger ou son horloge interne le rappela à l‘ordre.

Arriva enfin l’heure d’aller se préparer pour la mission. Sans perdre un instant, Jason prit la direction de l’Armurerie pour récupérer son équipement.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Sam 6 Aoû - 7:25

Seconde mission en perspective et il n'était pas affecté à SG3. Jeff ne savait pas comment prendre cette nouvelle d'autant plus que Rakel avait été introuvable ces derniers temps. Cherchait elle à l'éviter? La tête dans ses réflexions il avait rejoint la salle de briefing un pomme à la main et découvrant avec surprise que le taulier lui même les attendait. La pomme glissa dans la poche, pas besoin de se faire remarquer. Se glissant discrètement jusqu'à sa place, il se fit oublier autant que possible. Il eut la "oie" de découvrir qu'il serait sous les ordres de Campbell et le souvenir de leur dernière conversation n'était pas pour le rassurer quand à la suite des évènements. Débarquait aussi l'autre intervenant dans leur précédente conversation, Bayet... Youpi! Au moins celui là était de son grade. Il ne connaissait pas les autres, mais se rendit vite compte que les femmes présentes étaient un danger majeur. Elles ne savaient pas la boucler et ça c'était pas du tout OPSEC. Grâce à sa formation et sa spécialisation ROHUM, il voyait plus ou moins à qui ils allaient avoir affaire. Il ne comprenait pas tout ce qu'elles leur balançaient comme information avec le même enthousiasme que des ouistitis vous bazardent leurs excréments en pleine tronche, mais il avait retiré le minimum syndical. Il devrait prendre le risque de poser des questions à ces trois illuminées et survivre à la seconde salve. Au moins les demoiselles n'étaient pas vilaines.
Souriant, il leur fit un petit signe de main pour attirer leur attention.


"Bonjour, je m'appelle Jean François Cosey et je serai votre éclaireur. J'aurai quelques questions à vous poser sur ce peuple et des précisions à avoir. En tant qu'ouvreur de voie il se peut que j'ai à rencontrer ce peuple alors que vous n'êtes pas à proximité, j'aimerai donc que vous éclairiez ma lanterne.
Premièrement, à quoi doit on s'attendre en terme de comité d'accueil? Toutes les communautés pastorales ne sont pas forcément hospitalières avec les étrangers, d'autant plus s'ils sont très différents d'eux, ce qui sera immanquablement notre cas, s'il y a un cérémonial particulier, des formules à échanger, il me faudrait les connaître. ensuite quelle est selon vous la taille moyenne d'un regroupement de ces Xiongnu et le niveau martial moyen que l'on peut estimer, histoire de savoir quelle peut être la capacité de menace qu'ils peuvent représenter.
Autre point que je soulèverai, la présence féminine dans l'équipe face à une culture où le rôle de la femme n'est pas de premier plan mais essentiellement domestique Ne craignez vous pas de les offusquer en affichant une position qui est au dessus du statut de leurs propres femmes, même si j'ai bien compris qu'elles pouvaient assumer des fonctions domestiques essentielles voire même de la défense si besoin. Pour avoir déjà eu des soucis liés à la présence féminine sur le terrain face à des autochtones de culture différente, vous comprendrez que le moins on les choque, le mieux on se portera.
Dernier point, je vous serai vraiment reconnaissant si vous pouviez me faire un enregistrement audio des phrases et mots basiques et incontournables comme la façon de se présenter, bonjour, pardon, merci... Bref, vous voyez le topo, c'est plus facile à mémoriser. Et un petit fichier avec leur alphabet que je puisse le charger sur le PDA pour le cas où je trouverai des écrits en votre absence serait vraiment, vraiment très pratique. Comme ça je pourrai directement vous faire des descriptions détaillées et une lecture des lettres si je croise des écrits.

Hmmm. Je crois que c'est tout pour le moment."


Visiblement, le soldat aimait faire ses devoirs de la façon la plus rigoureuse qui soit et même s'il se doutait que poser ces question était similaire à s'exposer à un véritable lavage de cerveau, il avait besoin de ces informations pour ne pas commettre de bévue fatale quand il se retrouverait sur le terrain.

Spoiler:
 

Like a Star @ heaven HRP Like a Star @ heaven
On se prend un MULE pour trimballer des vivres et des babioles à échanger avec les autochtones?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Sam 6 Aoû - 11:25

Quelle que pouvait être la mission, Laurent ne pouvait pas la refuser, cela ne se faisait pas à l’armée et c’était aussi une question d’honneur, le général s’étant chargé lui-même de lui confier cette mission et c’était quand même depuis son arrivée que le Para avait retrouvé ses galons donc il accepta avec sérieux et enthousiasme façon militaire.

Il arriva en salle de briefing en saluant d’un amical « Messieurs » avant de prendre place et de commencer à observer les gus qui seraient de la partie, quant à la mission, il s’agissait de prendre contact avec un peuple extraterrestre qu’on lui décrivait comme se rapprochant des mongoles, le tout était de savoir si ils étaient plus proche de ceux que l’on connaissait de nos jours ou si il fallait les imaginer en guerriers redoutables comme par le passé. Vu le peu de probabilité de trouver de la technologie, aucun scientifique n’allait faire le déplacement et ce n’était pas avec SG5 que Laurent partirait, heureusement il y avait quand même trois archéologues dont Faith Yokas, il ne gardait pas un excellent souvenir de leur première rencontre bien que par la suite de cet entrainement houleux, elle avait prouvé son talent dans son domaine selon son dossier car le Para ne suivait pas ses faits et gestes du fait qu’il avait mieux à faire.

Pour les autres membres, la encore les dossiers étaient le seul moyen d’apprendre des éléments sur eux car soit ils avaient juste été coéquipiers lors d’une mission spéciale soit ils s’étaient juste croisés dans la base. Le seul qui lui donnait le sentiment de ne pas être à sa place était ce Jeff du fait de sa ressemblance avec son cher ami Dante qui ne lui manquait pas du tout et puis il était censé être mort ou tout comme aux dernières nouvelles donc Laurent n’avait plus de rancune contre lui.

L’idée de confié le briefing aux trois drôle de dames était effrayant mais Laurent ne le montra pas, suivant les arguments afin de montrer l’exemple mais néanmoins confortablement assit dans son fauteuil, contrairement à ce qu’on pouvait imaginer de lui, il ne voyait pas cette mission comme un calvaire mais plus comme une mise au vert, quelque chose de rafraichissant qui changerait de la base et de ses alentours. Après il y avait toujours ce goût de l’inconnu, que savait réellement le SGC ou les trois cerveaux sur les us et coutumes du peuple de cette planète, pourquoi tout de suite les comparer à nos connaissances historiques alors qu’ils avaient peut être un développement totalement différent et qui savait, peut être de la technologie cachée ou ignorée un peu à la façon des Cimmeriens.

Bref la mission semblait quand même intéressante et l’UAV envoyé avait donné pas mal d’indications au point que la seule vraie archéologue du groupe ne parlait que de Xiongmachintruc en se basant sans doute sur les images transmises par la caméra de la sonde, encore quelques explications sur les us et coutumes estimées de ces gens et le moment des questions arrivait, le Para allait en poser une première sur ce qui avait orienté Faith sur les Xangniou ou un truc dans le genre mais un autre membre fut plus rapide pour déverser son flot de questions. Juste avant que l’archéologue ne réponde, Laurent ajouta :

« Pas mieux ! »

Il était vrai qu’après autant de point à éclaircir, il était mieux de laisser Faith répondre étape par étape afin de ne pas embrouiller tout le monde par une masse importante de réponses alors chaque chose en son temps.

Spoiler:
 

HRP : Ok pour le mulet si le commandement (MJ) est d’accord.


Dernière édition par Laurent Campbell le Dim 21 Aoû - 9:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Naughart
Militaire
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 24/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Sergent/113
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Sam 6 Aoû - 17:38

Une nouvelle petite mission, rien de bien surprenant, il fallait bien justifier le salaire des gens de la base et les millions engloutis dans le projet. Ça cassait bien de la routine qui commençait à devenir très longue entre les murs de béton gris. Pas de mise au vert, mais aussi pas de macaques qui veulent vous bouffer ou encore de malades mentaux qui veulent vous faire rôtir à coup d'armes à énergie, un mal pour un bien. Les murs, ou servir de cible : le choix était très difficile à faire...

Mais revenons en à nos moutons : Le but de la mission était d'aller observer une tribu nomade à là Genghis Khan. En gros pas réellement besoin de se préparer au pire, mais qu'importe, le briefing en parlerait mieux pour lui. Malheureusement tout n'était pas tout rose... Il fallait qu'il ait l'impression de se retrouver de nouveau à l'école ! Le seul point "original" fut le dénommé Cosey qui eut droit à un magnifique "Oh putain" venant droit du cœur d'Ivan sous l'effet de surprise. Bah oui, il n'était pas mort lui ? Ou c'était encore une nouvelle identité pour ce Capitaine là ? Mais aux vues du comportement ou des questions, non... Ce n'était pas lui ! Dommage, au moins ils auraient eut à coup sûr un bon leader ! Non pas que l'Adjudant Chef Campbell était mauvais, c'était juste qu'il ne le connaissait pas et n'avait jamais eut à faire avec lui... Au final sa petite équipe lui manquait à force de se retrouver parachuté un peu partout

Hormis ce détail... Un briefing ennuyant avec des explications plus que lourdes qui faillirent l'emmener dans les bras de Morphée à plusieurs reprises quand il ne jouait pas avec son stylo ou à compter le nombre de mouche qui pouvaient voler dans la pièce, enfin fallait-il encore les trouver.

Le seul point qu'il réussit à retenir serait que les femmes galèreraient auprès de ces gens. C'était vraiment triste pour Jill, ça aurait été une raison de plus pour la faire tourner en bourrique. Sans oublier que la poudre n'aurait certainement pas besoin de parler, sauf peut-être avec quelques tirs à l'air pour faire peur... Et soit ils les prendraient pour des dieux, soit des démons, et on sait quels sorts sont réservés aux démons quand ils sont attrapés par des peuplades primitives crédules !

[hrp : Mon équipement ne change pas par rapport à ma fiche :p]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Lun 8 Aoû - 17:22

Faith était aux anges que dans son auditoire il y ait quelqu’un d'intéressé par ce qu'elle venait de dire.A ce qu'elle en savait il s'agissait d'un ancien commando marine et elle reconnaissait bien là leur professionalisme pas comme beaucoup trop de soldat du SGC à négliger l'importance des relations humaines.Ce fut donc la mine réjouis qu'elle répondit aux question du soldat Cosey.



"Questions on ne peut plus pertinente.Ce sont des précisions qui peuvent avoir leur importance.De ce qui nous en savons, les xiongnu sont généralement regroupé par clan ce qui correspond approximativement entre 60 et 100 personnes guerriers, femmes et enfants.Pour des occasions particulières les clans d'une même tribu peuvent se réunir.Comptait entre 5 à 20 clan pour les tribus les plus importantes.Concernant les femmes, les moeurs des Xiongnu sont plutôt libre mais bien évidemment il est important que les femmes de l'équipe ne jouent pas les cheftaines cela pourrait nuire à de futurs relations diplomatiques.Fort heureusement mes collègues et moi même savons à quoi nous attendre.En ce qui concerne les petites phrases types de politesse comme on peut trouver dans les cultures asiatiques hélas si il y en elle n'ont pas survécu jusqu'à nous.Toutefois il est peu probable que cela soit le cas sauf si bien sur on s'adresse au chef du clan ou un minimum de politesse et de savoir vivre sera bien entendu nécessaire.
Il ne faut pas oublier que les xiongnu sont des guerriers comme vous l'avez remarquer Jean François.Etant donné qu'ils ne connaissent pas nos armes elles vont les impressionner au début mais il est peu probable que cela dure.Cela dit une situation aussi extrême à vraiment très peu de chance de se produire les xiongnu étaient réputés pour être un peuple hospitalier.Je conseille que emmenions des couvertures, du matériel de soin, et de l'eau en sus.Partager une cruche d'eau bien fraiche avec le chef du clan pourrait nous faciliter grandement la vie."


Faith était plutôt contente d'elle et il était claire qu'elle était impatiente de partir tout comme ses deux autres collègues qui étaient aux bords de l’hystérie.Gérer ces trois folles risquaient d'être du niveau d'une discipline olympique pour Laurent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Lun 8 Aoû - 22:59

Ok, Cosey portait bien son nom, il aimait causer et cela se voyait que ses questions plaisaient à Yokas, de quoi donner envie à Laurent de la faire redescendre sur terre :

« Heu, depuis tout à l’heure vous parlez de Xiongnu mais quels sont les éléments qui vous font penser à eux, l’UAV aurait-il envoyé des images des autochtones ou est-ce sur la base d’artefacts autour de la porte que vous vous orientez ainsi ? »

Pour le Para, l’archéologue allait vite en besogne en ne donnant que des leçons historiques mais rien de concret sur ceux que l’équipe allait rencontrer, et si ce n’était pas des Xiongnus… Et puis il fallait savoir si l’engin terrestre avait déjà été repéré et qu’il fallait s’attendre à un comité d’accueil, même d’une nature hospitalière, voir des personnes sortir de nulle part à travers une sorte d’eau verticale défiant les lois de la gravité pouvait être mal perçu et créer un froid.

Laissant Faith donner des réponses, Laurent enchaina pour cette fois prévoir le problème des femmes savantes condamnées au silence et à se tenir derrière les hommes pour faire bonne impression envers leur futurs hôtes :

« Mesdames, cela ne va sans doute pas vous plaire mais étant donné que vous êtes indispensables pour les relations publiques, nous aurons besoin de vous jusqu’au terme de la mission alors pas d’extravagances, j’entends par la que vous devrez vous habiller d’une façon féminine, sans arme apparentes, vous devrez toujours rester avec un homme du groupe et éviter de parler sans y être invité, il ne faudrait pas choquer vos Xiongnus… Les radios avec oreillettes pourront nous être utiles si nos dames ont besoin de nous dire quelque chose d’important à moins que vous ayez une idée qui vous permettrait de ne pas avoir à jouer ce petit jeu de femmes soumises ?! »

Explication assez délicate et le Para n’était pas à l’aise dans ce genre de domaine qui le dépassait lui qui n’avait rien d’un macho mais peut être un rôle trop protecteur qui pouvait donner l’impression aux femmes d’être un peu trop couvées.

Il n’avait pas loupé que Jeff s’était octroyé le rôle d’éclaireur alors dès qu’il fut question d’organiser l’équipe, le leader donna les consignes :

« Comme l’a proposé Cosey un peu plus tôt, il sera notre éclaireur, Kawalsky, Naughart et moi encadrerons nos femmes, Bayet s’occupera de faire avancer la mule avec nos offrandes, en espérant que nos amis s’y intéressent plus que d’agrandir leur harem avec l’une d’entre vous ou les trois »

Un petit sourire vint marquer le visage du Para qui pensait que ça calmerait l’excitation des dames. Si quelqu’un d’autre avait des questions ou des remarques à faire, c’était le moment ou jamais pendant que c’était encore possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Jeu 11 Aoû - 5:03

Jeff écouta attentivement les réponses de Faith, prenant quelques petites notes dans un calepin. Taille des structures familiales, proportion de combattants potentiels, matériel employé, renforts possibles, habitudes, âge du capitaine et couleur du cheval blanc d'Henry IV.
La question de Laurent quand à la validité de l'identification de la civilisation était logique, le commando préférait penser que si l'on en était à parler d'une tribu en particulier c'était que l'identification avait été confirmée en amont d'où l'absence d'interrogation de sa part.


"Pour ce qui est de cacher le matos, vous seriez surpris de ce qu'on peut cacher sous une tchadri afghane. On doit pouvoir faire pareil avec une djellaba et ça passera tant qu'on ne nous fouillera pas au corps et que ces demoiselles ne trimballent pas une minimi.

Sinon, niveau cadeau, on pourrait pas leur fournir quelque chose qu'on est sûr qu'ils apprécient? A savoir un canasson ou alors des selles décorées, bien que je me doute que ce soit plus simple de trouver un cheval que des selles de luxe. Et un bon cheval. Si ce sont des éleveurs de chevaux, ils verront si on leur file une carne. Hmm? On peut ajouter ça au panier, un chwal?"


L'idée lui plaisait. Sûr qu'un beau petit canasson leur plairait et ça pourrait permettre d’établir un bon contact. L'idée d'échanger des babioles lui laissait un petit arrière goût dans la bouche. Il se voyait en tenue de conquistador en train d'offrir des babioles en échange de reliques en or.
Le soldat replongea dans son calepin, griffonnant certaines choses, ne jetant qu'un coup d’œil aux diverses personnes qui prenaient la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Dim 14 Aoû - 1:44

Ralph avait pénétré dans la salle de briefing et s'était fait aussi discret qu'une petite souris depuis .Ecoutant de temps en temps le discours de Faith , il n'en restait pas moins à faire semblant de prendre des notes dans un carnet alors qu'en fait , il dessinait une jolie caricature de Kawalsky et Mickaella en plein combat de boxe .
Le peuple de Atiila le Hun ne l'intéréssait pas trop .Pour lui , cette mission serait juste son petit depucelage , son premier bon coup .

Naturellement , le sourire moqueur de Kawalsky ne lui avait pas échappé mais il n'en avait rien montré préférant garder un visage de marbre digne et sobre .Lorsque son nom fut cité , il leva la tête , apparament , il devrait jouer le rôle de celui qui filerait les cadeaux , une sorte de representant diplomatique qui se la joue trop bien .Bref pas vraiment sa tasse de thé mais là n'était pas la question .Il fallait obeir .
Ainsi , il donna son assentiment (mais le lui aurait on demandé) d'un bref signe de tête à Laurent Campbell .

Tout ce que j'espere , c'est qu'il ne tenteront pas de me faire manger un foie de bison cru et vivant .Sinon , je pense que je m'en sortirai .

Une petite touche d'humour histoire de se detendre , la patite reference au film danse avec les loups , et le tour était joué .Il n'avait plus rien à dire , rien à demander , rien à confirmer .Il savait à quoi s'attendre .Cosey et Yokas se chargeaient de repondre à ses questions avant même qu'il ne songe à les poser .Ces deux là connaissaient leur boulot à fond , et savaient de quoi ils parlaient .C'était rassurant de sentir entourés de personnes aussi compétentes .Ralph passa le reste du briefing à écouter les divers détails utiles à la mission , puis se retira .Il valait mieux être en forme et parré pour la mission .Hors de question de donner à Mickaella une bonne raison de l'humilier davantage .




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Jason Kawalsky
Militaire
avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 21

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Caporal-chef / 93
Age du personnage: 37 ans

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Dim 14 Aoû - 17:22

Les discutes du Briefing paraissait si longue pour le vieux qu’il ne faisait que jouer avec son stylo voir à s’entraîner aux Morpions sur son bloc-note jusqu’à que Laurent donne ses ordres. Surveiller des Dames… Cela ne manqua pas de faire soupirer Kawalsky qui s’attendait à quelque chose de plus… Marrant à faire. Mais vu que toutes les missions dites ennuyeuses se terminaient toujours par un gros problème, Jason ne perdait pas espoir. Pour montrer à son chef qu’il avait compris, le RAPAS fit un signe de la tête, certes pas très énergétique mais c’était déjà ça. Puis Ralph arriva et tenta de sortir un vanne foireuse. Réussite, ce qui déplaisait au caporal-chef qui avait le monopole des blagues à deux Ba’als. Toujours la tête dans la main gauche et le bras gauche posé sur l’accoudoir du fauteuil, Jason prit la peine de regarder la Bleusaille avant de lui répondre. Presque froidement.

On ne vous apprend pas à manger tout et n’importe quoi en six ans dans l’armée, Bayet ? Entre nous le Bison, même cru, c’est très bon mais c’est pas de ma faute si vous avez été élevé aux grosses tranches de Bœuf. Et si vous pensiez qu’en mission, vous alliez vous goinfrer de frites comme vous l’avez récemment fait sous le nez du Major Strucker et le mien, vous pouvez rester ici et allez aider la Mère Jeannine en cuisine ou réparer cette foutue cafetière qui a encore des problèmes. Jouer à la voiture téléguidé, ça même un gosse sait le faire et contrairement à vous, peut être qu’il ne pensera pas à manger d’entré après un voyage de trois secondes sur un trajet de quelques années-lumière. Moi j’ai du mal avec les autres peuples et d’habitude, je laisse faire la partie diplomatie, rencontre et salutation à ma chère Archéologue tandis que moi j’inspecte les horizons mais ça n’empêche pas que je respect le travail de ces peuples, Gamin. Ce foie de Bison est pour vous une banalité ou quelques choses d’écœurant mais pour eux, c’est peut être quelques choses de précieux alors faîtes un effort, acceptez leur cadeau et bouclez-là.

Soudainement, Jason se releva, prenant conscience qu’engueuler le monde était le rôle du chef d’équipe et sans attendre, le vieux se tourna vers Laurent et lui adressa la parole.

EuH...Excusez-moi, mon Adjudant-Chef, c’est juste qu’en temps normal, c’est moi qui a les rennes donc je peux l’ouvrir sans problème…

Préférant se taire, Kawalsky se plaqua contre le dos du fauteuil et se contenta de regarder son stylo, ne voulant pas voir la tête des autres. Laurent allait sans doute tirer les oreilles du vieux ce qui suffisait à ce dernier.

*Comme bien cette mission, manquerait plus qu'il y est un revenant et ce serait le comble...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Mer 17 Aoû - 12:42

La réflexion de Bayet fut tout de suite reprise par Kawalsky, le petit nouveau mettait en avant ses craintes de devoir ingérer quelque chose d’inhabituel pour lui mais peut être traditionnel pour d’autres, il était vrai que ce n’était pas toujours ragoutant mais refuser la coutume des hôtes pouvait s’avérer plus dangereux que de s’y prêter quand ce n’était pas un problème de confiance.

Il ne fallait pas que ça parte trop fort entre les deux hommes car Jason y allait un peut fort pour remettre son subordonné sur de bons rails alors Laurent intervint :

« Jason, on se calme… Tu as raison sur le fond mais la forme n’est pas bonne, le bleu a sans doute besoin d’être poussé dans ses retranchements pour se dire qu’un bout de viande cru n’est pas la mer à boire, espérons pour nous tous que ce ne sera pas lors de cette mission qu’il sera amené à tester ses limites sinon cela voudra dire qu’on n’est pas au mieux avec les autochtones ! »

On pouvait en discuter mais calmement, sans commencer à se mettre la pression avant que ce ne soit vraiment nécessaire, l’esprit d’équipe devait passer avant tout sinon il y en aurait un ou deux qui resteraient à la maison, le tout était de se faire comprendre sans aboyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 19/01/2011
Localisation : Salle d'emarquement SGC/Porte des étoiles tauri

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Sam 20 Aoû - 23:57

Le brieffing touchait à sa fin mais Faith en profita pour apporter quelques précisions sans de réelles pertinences sur la mission.L'ambiance était plutôt bonne pour une mission d'ailleurs.La terre n'était pas en danger immédiat, pas de goa'ulds à tuer.La mission allait certainement tourner au voyage touristique si comme le supposait les archèologues les xiongnu étaient un peuple accueillant.L'ordonnance du général vint interrompre leur brieffing qui tournait petit à petit en réunion tupperware pour leur demander de bien vouloir libérer la salle de brieffing, une autre équipe en avait besoin pour également préparer sa mission.Décidèment tout dans cette journée se promettait d'être chiant à souhait.Chacun des équipiers avaient un peu de temps pour vaquer à ses occupations mais un jour férié, pendant l'été en pleine pampa il n'y avait rien à faire à part ne rien faire.C'était on ne peut plus pesant pour ces militaires habitués à être toujours occupé, et malgré l'habitude l'attente était un ennemi redoutable.



Le moment venu tout les équipiers se retrouvèrent en salle d'embarquement pour aller rendre visite au Xiongnu.Sans surprise la procèdure se déroula comme d'habitude et le vortex fut établis avec P2C223.Toujours sans surprise la sonde de l'autre côté de la porte indiquait que l'atmosphère était viable.Les équipiers s'engagérent donc comme à leur habitude sur la rampe de départ.Tout cela avait un air de déjà vu pour tout les équipiers sauf pour Ralph qui ne put s'empêcher de rester bouche bée en voyant l'anneau de naquadah pivoter et créer un vortex.La puissance déployé était phénoménale, il n'aurait pas su l'évaluer et il imaginait difficilement comment quelqun aurait pu l'évaluer.Une fois de l'autre côté de l'horyzon ils purent qu'il faisait un peu frais un petit 15° degré, mais c'était surtout le petit vent frais qui vous saisissez juste à votre arrivée qui allait les incomoder le plus.Ce qui était bien loin de l'insupportable.L'espéce de lande ou de steppe qui s'étendait devant eux ne laissait pas beaucoup de couvert pour se planquer mais donc aussi pour les embuscades.En inspectant les alentours immédiats de la porte Jeff en bonne chien de chasse put remarquer qu'il y avait du passage assez fréquent aux alentours de cette dernière mais personne ne franchissait la porte il en avait l'intimie conviction.Apparemment il s'agissait d'un lieu de culte et par ci par là on pouvait trouver ce qui ressemblait à des offrandes.Maintenant qu'il avait une piste à suivre ils devraient trouver facilement le village le plus proche.Rapidement il put voire que les gens qui venaient ici le faisait à cheval qu'il y avait tout les gabaries.



Ils durent faire une centaine de mètre pour récuperer la sonde volante et son parachute pour les renvoyer au SGC.Encore une tâche fastidieuse et ennuyeuse.Une fois cela fait ils purent se mettre en route pour suivre les traces que Jeff avait trouvé.Ralph n'avait apparemment pas à se faire des sueurs froide parce qu'à l'horyzon on ne voyait pas l'ombre d'un bison ou de son équivalent.Mais après une bonne heure de marche Jeff remarqua sans difficulté un cavalier qui les observait à près de deux kilomètres.Il semblait garder une sorte de route ou plutot de passage.Car plus ils avaient progressé plus ils avaient trouver de traces laissé par des cavaliers.Voila ils y étaient premier contact avec un nouveau peuple.A eux de définir ce qu'allait être ce contact.



[Hrp : Désolé mais il y a eu un gros bug je pouvais plus poster.Pour un MULE pas de soucis pour de la verroterie et des vivres.On vous a même fournis des conserves et des gataux secs pour agrémenter les rations de survie.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Dim 21 Aoû - 12:10

Laurent n’eu pas de réponse clair de Faith sur ce qui la poussait à penser à ces illustres inconnus, elle fut un peu sauvée par le gong quand on les invita à libérer la salle de réunion car il semblait y avoir plus de mission que de salles dans tout le SGC, encore une mauvaise gestion du planning !

Il indiqua à tous de bien s’équiper car hors de question d’y aller en simple touriste, à part les hypothèses des drôles de dames, cela pouvait être aussi des tribus hostiles et puis les Goa’ulds avaient le don d’arriver là où on ne les attendait pas alors mieux valait ne pas négliger son armement. Il donna aussi rendez-vous dans le couloir donnant accès à la salle d’embarquement trente minutes avant le grand saut vers une mission qui pouvait être pépère comme complètement tordue, au moins il y avait cette inconnue qui pouvait donner ce frisson d’aventure tout en restant sérieux.

L’heure du contrôle des équipements arriva avant qu’il ne soit trop tard pour le faire et autant il n’y avait rien à dire pour les perfectionnistes qu’étaient Jeff et Jason, autant Laurent tiqua en voyant Ralph avec un gros sac à dos…

« Ah, le bleu veut se faire remarquer, Soldat Bayet, vous croyez vraiment que vous avez besoin de tout ça ? Vous allez retourner vite fait me l’échanger contre un petit sac et si vous tenez vraiment à tout prendre, arrangez-vous avec le Caporal-chef Kawalsky pour qu’il prenne aussi un petit sac, c’est un ordre alors bougez-vous car le temps est compté ! »

Bizutage ou bon sens de ne pas se surcharger alors qu’il y aurait de la marche à faire ? Le bleu le prenait comme il le voulait mais s’il comptait venir, il allait devoir faire preuve de sagesse et de compréhension envers ceux qui avaient l’expérience et surtout les galons.

Enfin le moment d’y aller arriva et le Para donna ses instructions de dernière minute, une façon de voir comment l’équipe réagissait sur le vif du sujet.

« Jason, Ivan et Jeff en premier pour sécuriser le périmètre de la porte d’arrivée, Ralph avec le mulet et moi en deuxième vague, enfin Faith fermera la marche derrière ses deux collègues… Go ! »

Un dernier salut à la salle de commande puis Laurent traversa en restant juste derrière Ralph puisque impossible d’être juste à côté du fait de la présence de l’engin avec les offrandes. Si le bleu avait besoin de conseilles, il les recevrait mais sans se faire houspiller car Laurent n’était pas un monstre non plus et il savait que cela pouvait être impressionnant, même pour un militaire.

Une fois tout le monde bien arrivé et bien saisi par la fraicheur du coin, comme la vision au alentours était dégagée et que par conséquent il n’y avait aucune menace, Laurent libéra Jeff de sa position pour chercher des traces et une direction à suivre, il fit de même pour Jason et Ivan qui avaient pour mission de rapporter la sonde volante pendant que les trois dames avait pour consigne de ne pas s’éloigner et de ne toucher à rien des objets présents non loin de la.

Pendant ce temps, le Para continuait d’observer les environs du haut du promontoire de la porte, et le bleu avait le droit de faire descendre le mulet puis de souffler après cette première traversée. Se posant toujours la question, il utilisa sa radio pour avoir enfin une réponse car son interlocutrice n’était pas forcement juste à côté de lui.

// Faith, vous ne m’avez toujours pas dit ce qui vous fait penser que nous aurons à faire à une tribu du genre des Xiangnus, alors ? //

Avec un peu de chance la jeune femme allait enfin s’expliquer alors que pendant ce temps le drone était réexpédié par la porte des étoiles ce qui prouvait qu’elle était opérationnelle dans un sens et dans l’autre, Jeff avait déterminé le parcours touristique à suivre, le groupe pouvait donc se mettre en route en rythmant son pas sur la vitesse du mulet.

A chaque manœuvre sa nouvelle organisation, cette fois Jeff passait devant avec Laurent à ses côtés, Jason et Ivan avaient pour rôle d’encadrer les trois femmes et enfin Ralph continuerait à se trimbaler l’engin motorisé en prenant soin d’avertir s’il avait un problème quelconque.

Environ une heure plus tard, d’une marche tranquille par le fait de ne pas pouvoir aller trop vite, Jeff signala la présence d’un cavalier au loin ce qui signifiait de se préparer à faire connaissance d’au moins un autochtone et de faire bonne impression.

« A tous, on reste calme, Jeff et moi irons lui parler, Faith viendra avec nous mais restera juste derrière nous afin de confirmer ou pas ses hypothèses et de si possible traduire, les autres vous vous arrêterez à cent mètres en gardant la formation actuelle, des remarques ou des questions ? »

[HRP / Rappel : Ralph tu dois changer ton gros sac contre un petit sac avant de poster, ce n'est pas négociable Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Kawalsky
Militaire
avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 21

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Caporal-chef / 93
Age du personnage: 37 ans

MessageSujet: a   Dim 21 Aoû - 17:41

Le Briefing se termina enfin, il était grand temps, déjà que la mission ne s’annonçait pas énergétique, autant abréger les souffrances de Kawalsky, lui qu’était un bon râleur et un homme d’action.

L’heure de partir pour de nouvelles aventures était arrivé; comme toujours, Jason partir vers l’Armurerie. En sortant de ses quartiers, le vieux prit ses lunettes de soleil, accessoire qu’il prenait depuis pas si longtemps dans le fond, il va préférait les avoir. Une fois à l’Armurerie, le leader de SG7 prit son équipement habituel; du fidèle P90 à ses jumelles en passant par le Zat’nik’tel sans oublier sa casquette. Bref la routine.

Dans le couloir qui menait à la salle d’embarquement, Jason croisa Ralph, ce dernier semblait retourner à l’Armurerie. Le RAPAS, qui était d’humeur taquin ce jour-là, s’empressa de remuer le couteau dans le plaie. Après tout, le vieux n’avait toujours pas digérer l’arrogance du Bleu à cafétéria et Kawalsky allait tout faire pour calmer ce jeune gars, c’était pour son bien. Trop occuper à charger son arme, le caporal-chef ne prit pas la peine de tourner la tête pour s‘adresser à Ralph qui passait.


Prêt pour le dépucelage, Gamin ?

Arrivé à la hauteur de la porte blindée menant à la salle d’embarquement, Kawalsky, d’un air étonné, se retourna en direction de Ralph, encore visible au fond du couloir. Ce dernier portait un grand sac, ce qui fit soupiré Jason qui ne pu s’empêcher de lui faire une troisième remarque. Décidemment, Bayet allait connaître l’enfer; celui d’avoir un vieux Kawalsky dans son équipe pour sa première mission. Mais il valait mieux ‘lavoir lui qu’un Hartman. En haussant la voix, le RAPAS s‘adressa à Bayet qui s‘arrêta sans se retourner pour écouter ce qu‘avait à dire son supérieur.

Hé le Bleu ! Rappelle-moi, une fois là-bas, de te faire différencier mission extra planétaire et Camping ! Sans déconner, t’auras pas besoin de tout ton fatras alors sois gentil; n’explose pas ton dos en portant des choses encombrantes et inutiles dés ta première mission.

En entrant dans la salle de la Porte, Jason ne put s’empêcher de faire une remarque à haute voix aux personnes présentes sur un ton presque sérieux.

Je l’aime bien ce Petit, un peu trop sur la défensive sur certains points mais sympas. Il faut que je m’arrange pour l’avoir dans mon équipe. J’aurai mon quota de militaire au moins.

Puis, une fois tout le monde présent, la procédure se fit sans aucun pépin et Jason reçu l’ordre de passer devant avec deux collègues pour sécuriser. De toutes manières, passer devant, c’était son habitude donc ça ne changeait rien. Positionner tout à gaucher par rapport à ses deux équipiers, une fois de l’autre côté du Vortex, le vieux se chargea de sécuriser la gauche de la porte ce qui fut rapidement fait. Pour changer, aucun problème au niveau de la Porte et sans plus attendre, Kawalsky mit ses bonnes vieilles lunettes de soleil, souvenir d’un voyage au Texas, qu’il avait précédemment coincé dans une fermeture éclaire de son gilet. Une fois Laurent sur la Planète, le caporal-chef fit signe à ce dernier que tout était calme et aussitôt, le vieux sortit un baquet de Chewing-Gum goût menthe forte, proposant à chacun l’un de ses petits bonbons avant d’en prendre deux. L’ordre suivant était de ramener l’UAV avec Ivan. Une fois éloigné du groupe, le caporal-chef, sourire sur le visage comme toujours, se chargea de placer une vanne dans ce sérieux qui s’imposait peu à peu.

Prenons notre temps Caporal, c’est peut être l’ordre le plus palpitant de la mission que nous sommes en train de faire.

Ça vanne dite, le vieux aida son jeune subalterne à transporter l’engin Terrien vers la porte. Devant le DHD, Kawalsky fit signe à son collègue qu’il allait se charger de composer l’adresse.

*Alors… Comment fait Jenny d’habitude… A oui voilà !*

Les chevrons enclenchés, le vortex ouvert, il était temps d’envoyer le code via le GDO.

//SGC, ici l’Équipe Bravo, nous vous renvoyons l’UAV, préparez-vous à le recevoir. Terminer.//

Enfin, Jason fila un dernier coup de main à Ivan et le travail fut terminer. Une longue marche d’une bonne heure se débuta ensuite, heure pendant laquelle le caporal-chef sifflota un petit air sans queue ni tête jusqu’à que l’équipe se stoppe. Jeff signala un cavalier pas très loin d’ici et aussitôt, Laurent, en bon chef, donna ses instructions avec tout de même l’opportunité de pouvoir lui poser des questions ce que fit Jason s’entend un coup foireux arriver.

Euh moi j’ai une question… Je peux aller me planquer pas très loin pour garder un œil sur vous ? Je dis ça parce qu’à chaque fois ou les missions se présentent comme longues et ennuyeuses, ça finit toujours dans un bordel pas possible. Donc j’ai un mauvais pressentiment…


[HRP: Sans rancune Ralph. ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Lun 22 Aoû - 3:58

Jean François regarda par dessus son carnet, un sourcil levé, quand après une remarque de Ralph, le capo lui avait remonté les bretelles à lui en faire changer d'état civil. Soit il y avait un passif entre les deux, soit le caporal avait pour habitude d'être un chieur et l'éclaireur préférait largement la première solution, au moins lui serait pépère. Campbell joua le bon flic et fit redescendre la pression sans pour autant casser les reins à celui qui serait sans doute son second pour l'opération. Il nota également que l'on avait même pas
daigné lui répondre quand à sa superbe idée du cheval en guise de cadeau. Il se paierait donc une balade équestre de retour au bercail après la mission ou plus vraisemblablement une bonne tranche de bavette dans un restau des alentours.

Le briefing continua mais les informations pertinentes étaient déjà collationnées aussi après un salut à ses supérieur, Jeff fila se faire un petit topo perso sur la civilisation qu'ils allaient potentiellement rencontrer. Quelques mots tirés de diverses encyclopédies, des
enregistrements mongols pour des phrases de base, vraiment de base vu la "richesse" à disposition et tout ce qu'il pouvait glaner comme info de son côté. Ce n'était pas tant qu'il n'avait pas confiance dans les têtes d'ampoule, mais plutôt un besoin personnel de faire lui aussi ses propres recherches. Cela avait été une vraie plaie de trouver quelque chose qui ne soit pas du mongol moderne, à savoir une variante abâtardie par le russe et sa
banque personnelle de mots était assez sommaire, mais il pourrait au moins essayer de dire bonjour et merci en priant qu'ils parlent mongol ou quelque chose d'approchant.


Arrivant bon dernier en salle d'embarquement, il avait des écouteurs sur les oreilles et baragouinait des mots de mongol en essayant de prendre la même intonation que ce qu'il entendait. Pour les habitués c'était du mongol, ou tout du moins le massacre de la langue mongole mais l'on apprenait pas une langue en un seul jour à moins d'être un super ordinateur, un alien ou un génie socialement inadapté et le commando de marine n'était rien de tout cela.

Il assista à la fin du petit commentaire de Kawalsky sur "le bleu" et se dit que la première théorie était donc la bonne... ce qui toutefois n'invalidait pas la seconde. Le capo pouvait très bien en avoir après Bayet ET être un emmerdeur de première.
Une fois toute l'équipe prête à partir il retira ses écouteurs et les rangea dans une poche, et se noua un bandana sur le crâne pour éviter de pouvoir y faire frire un œuf à la coque ou de devoir le décongeler au bain-marie. Dernière vérification de chacune des armes, des fixations de chaque fourreau, holster, bandoulière et sacoches finissant par la plus importante et la moins sérieuse, une palpation rapide de son crâne comme pour bien vérifier qu'il avait pris sa tête. le soldat Cosey était prêt pour sa seconde mission extraterrestre.

Passage par le vortex, dématérialisation, catapultage à des vitesses avec encore plus de zéro que dans la plupart des administrations de sa chère planète bleue, rematérialisation et repassage du vortex, TADAAAAAA, welcome to
P2C223!
Pendant que ses coéquipiers établissaient un bien inutile périmètre et que d'autres renvoyaient au bercail le coûteux coucou de reconnaissance, lui s'était intéressé aux traces diverses et indices de passage dans les environs, chacun son hobby dirons nous. Le lieu était fréquenté, mais pas comme un moyen de transport, plutôt comme une sorte d'autel ou de temple, pour preuve le petit amoncellement d'offrandes diverses.

"Nos amis viennent ici assez souvent, des traces de pas et de sabots vont et viennent jusqu'aux abords de la plateforme. Je ne pense pas qu'ils prennent le taxi pour une autre planète, mais plutôt qu'ils voient la Porte comme un lieu sacré. Regardez les petits babioles qu'ils ont laissé. Notre charmante équipe scientifique pourra sans doute nous en dire plus. En tout cas elles avaient vu juste pour les chevaux, y en a eu quelques uns de passage dans le coin."

Petit sourire aux demoiselles, pas spécialement dragueur, mais disons qui ouvrait quelques opportunités.
Il s'éloigna un brin pour chercher le prolongement de la piste levée et fit un signe aux autres avant de revenir.


"On a droit à une belle piste. La prochaine étape c'est le pavement ou le goudron. Ca circule vraiment pas mal. On pourrait emprunter ce chemin, je ne prends pas trop de risque en pariant qu'il nous mènera à un campement. Ce qui est intéressant avec ce paysage c'est que la vue porte loin et plus encore avec des jumelles, aussi nous ne craignons a priori pas grand chose côté attaques surprise. Cela dit, plus nous nous éloignerons de la Porte, plus nus serons vulnérables à une attaque de cavalier. Par chance, les balles vont toujours plus vite que le plus rapide des canassons."

Opinant du chef quand Laurent distribua les ordres, il prit la tête du convoi et creusa un écart d'une centaine de mètres avec les autres. Vérification des traces toujours plus nombreuses, vérification du temps écoulé par rapport à leur passage quand c'était possible, le cocoye s'arrêtait parfois pour s'intéresser à un détail avant de reprendre sa route puis son regard accrocha un détail justement, assez insolite. En y regardant à deux fois via son ACOG, il constata qu'il s'agissait d'un cavalier qui se tenait peinard à environ deux kilomètres, sans doute un planton ou un veilleur. Trois clics sur la radio pour annoncer un contact visuel.

"Campbell, de Cosey. Un cavalier fait gentiment le portier pour nous à environ deux klicks. Possible qu'il nous ait vu, mais pas de réaction. Vos ordres, chef?"

Les ordres arrivèrent vite et il se retrouvait à aller serrer la pogne à leur nouvel ami mongol en compagnie de son chef d'équipe et de la jolie tête d'ampoule qui avait pour consigne de rester en arrière et de ne faire que le traducteur automatique. Il doutait en son for intérieur qu'elle tienne longtemps dans ce rôle de figuration aux vues de son tempérament et sa propension à bavarder.
Profitant de l'occasion il se tourna vers Faith et lui demanda.


"Bon, l’adjudant chef est le commandant du groupe, vous, vous êtes une femme, donc en théorie c'est moi qui devrait faire les présentations, j'aimerai bien savoir comment on dit "Bonjour, je vous présente mon chef et sa femme, nous sommes des voyageurs et nous aimerions rencontrer les membres de votre clan." Quelque chose du genre. Vous avez deux kilomètres pour me le faire dire suffisamment correctement pour qu'il ne croit pas que je dis que sa femme à la croupe de la largeur d'une jument de son clan... Quoique peut être c'est un compliment chez eux. 'fin bref, vous voyez le topo. C'est vous l'experte, moi le Petit Scarabée."

Jetant un oeil à Laurent, il ajouta avant que celui ne lui dise quoique ce soit.


"Si je prends la parole c'est parce que j'ai remarqué en Astan et ailleurs que généralement, pour parler avec des locaux, il fallait que ce soit un subalterne qui parle eu nom de son chef et donc dans l'armée de son supérieur, et quand on rencontrera leurs chefs à eux, ce sera à vous sans doute de vous y coller. Devoir parler avec un second couteau peut être mal pris par certains dirigeants, et si vous causez avec le premier bouseux venu, vous ruinez votre autorité. Mais on fait comme vous voulez, c'est vous le chef."

Avançant toujours d'un pas tranquille, il avait retiré le cran de sécurité et mis le sélecteur de tir sur semi automatique puis vissé le silencieux du fusil d'assaut comme si de rien était, laissant ensuite pendre l'arme tandis que sa main directrice s'appuyait en apparence négligemment sur sa crosse pistolet de l'arme, il affichait un sourire pépère et une fois suffisamment près du cavalier leva sa main libre en signe de venue pacifique. Il regardait le cavalier d'un air amical sans donner l'impression qu'il cherchait toutes ses armes potentielles, visibles ou cachées sous les replis de vêtements, mentalement préparé à faire la causette ou à loger une prune dans le crâne de sa monture pour le désarçonner et l'empêcher de fuir/combattre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Mar 23 Aoû - 22:00

Faith et ses deux nouvelles meilleures amies s'étaient préparés conscencieusement pour cette prise de contact avec les supposés Xiongnu.Les yeux pleins d'étoiles comme des enfants le matin de noël elle franchit la porte des étoiles.Enfin le programme porte des étoiles allaient faire une découverte majeur dans le domaine de l'histoire.Bon c'est sur cela ne servirait pas à grand chose pour latter du goa'uld, encore que.Savoir comment ce peuple était arrivé ici et pourquoi pourrait leur aide d'une grande aide dans le futur contre les goa'ulds.Alors que sous les ordres de Campbell le drône était ramené à la porte des étoiles le leader de bravo demanda des précisions à Faith qu'elle avait complètement oublié bien involontairement.Son cerveau avait fait abstraction de tout ce qu'elle n'avait pas jugé important.Elle se dirigea donc vers Laurent pour lui expliquer la situation en direct et éviter ainsi d'encombrer la frèquence.Il y avait peu de chance qu'ils soient en danger mais mieux ne vallait pas tenter le diable et laurent n'était pas à l'autre bout de la planète.



"C'est le drône qui nous a donné des images de structures typiques de la culture Xiongnu.Ces habitations étaient vide les Xiongnu sont des nomades, ils doivent occuper ses habitation qu'une partie de l'année.Certainement l'hiver et peut être les été particulièrement chaud.Ce qui est formidable c'est de voire à quel points les structures sont proches de celle qu'on peut observer sur terre.La logique voudrait que comme pour les égyptiens anciens cela soit un héritage des goa'ulds.Mais ça me semble plus subtil que ça.Mais ce qui est vraiment fascinant c'est que toute les suppositions que nous pouvions faire sur ce peuple vont enfin trouver une certitude et grâce à cette mission.C'est une avancée majeure pour la science je connais pas un seul sinologue qui ne tuerait pas pour avoir la chance de lever le voile sur ce mystère."



Faith était une bavarde invétérée à faire regretter Laurent d'avoir poser une bête et simple question.Fort heureusement pour lui il était temps de se remettre en route et donc pour Faith de parler avec ces collègues qui n'étaient pas foncièrement d'accord avec toutes les thèories que Faith pouvait avancer.Pour ce qui avait le courage d'écouter ou qui n'avait pas le choix cela parlait de l'origine exact des xiongnu qui pour une était paléo asiatiques, pour une iénésséiens, pour une turco-mongol sachant qu'apparemment ces trois thèories ne s'excluaient les unes par rapport aux autres.Cela revenait à écouter la baronne de l'argentière de physique quantique.



Quand le soldat Cosey annonça qu'il avait quelqun en vue Faith ne put s'empêcher de se rapprocher de la tête du groupe.Enfin il touchait au but, ils allaient avoir une réponse à toute leurs questions.Bien sur elle ne viendrait pas tout de suite il y avait peu de chance que les xiongnu connaissent véritablement leurs origines.Ces dernières devaient êter dissimullés dans ces contes, des légendes racontés le soir à la veillée au coin du feu.Faith avait déjà hâte d'y être.A la question FAith ne put s'empêcher de faire uen drôle de moue qui ne présageait pas que du positifs dans se réponse.



"C'est bien là qu'est le problème Jean François.On ne sait pas vraiment, il y a beaucoup de thèorie là dessus mais c'est pour ça que mes collégues et moi même sommes ici.A nous trois nous parlons couramment pas loin de 20 langues et quatres mortes.Toutefois quelques mots de leurs langues nous sont parvenus.Par exemple le titre de chef se dit shanyu.Ce qui pourrait signifier fils du ciel.Je mets ça aux conditionnels car la traduction nous viens des chinois et fils du ciel est un titre généralement réservé à empereur comme au japon.Ca n'a pas l'air grand chose dit comme ça mais la différence est énorme.Que se soit en chine ou au Japon les empereurs sont considérés comme des dieux vivants sur terre ayant reçu la bénédiction de la cour céleste et le mandat pour régner sur les hommes.C'est pour ça que je pense qu'il est peu probable que cette traduction soit juste.Il faut dire que le chinois est une langue subtile et que le véritable sens de ce qu voulait dire shanyu ait pu se perdre et ça c'est beaucoup plus probable."



Jeff avait eu droit à un petit cours d'histoire par maitre Yoda et il pouvait s'estimer heureux d'avoir eu la réponse à sa question dans le lot.Il n'y avait donc pas grand chose à faire avant d'avoir parler au cavalier en espérant que ce dernier ne soit pas muet et qu'il comprenne une des langues que leur trois spécialistes parlaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 19/01/2011
Localisation : Salle d'emarquement SGC/Porte des étoiles tauri

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Mer 24 Aoû - 4:00

Le chemin qui les séparaient du cavalier était terriblement long presque aussi long que celui qu'ils avaient parcouru pour arriver jusqu'ici.Chacun à sa manière appréhendait ce premier contact et tout le monde avait envie que ça se passe bien.Mais cela ne dépendait pas entièrement d'eux hélas.Le cavalier lui était resté quasiment immobile à observer le groupe qui avançait vers lui son cheval paraissait on ne peut plus calme tout comme son cavalier.Alors qu'ils n'étaient plus qu'à une vingtaine de mètres, ils purent constater que le cavalier était un homme d'une vingtaine d'année dans les 1.70 mètre et faisant bien 70kg.Il était sacrément bien bâti ce qui trahissait une vie faite d'efforts physiques intenses mais aussi que les Xiongnu avaient de la viande en abondance qu'il s'agisse de bétail ou du fruit de la chasse.La carrure du nomade contrastait avec ce visage à peine sortie de l'enfance et pourtant le sabre qui reposait contre l'épaule droite disait bien qu'il était un guerrier.

Durant un fugace instant Jeff sentit un frisson lui électriser la nuque.Il avait vu quelque chose qui ne lui avait pas sauté aux yeux de prime abord mais après que son regard ait glissé sur cette chose anodine, banale son cerveau l'avait analysé, traité, contrôlé, en une fraction de seconde et un battement de coeur plus tard Jeff avait la certitude qu'il y avait quelque chose sans pouvoir mettre le doigt dessus.Certainement d'autres sentinelles qu'il n'avait pas encore réussi à repérer.Les scientifiques Faith en tête étaient trop excités pour s'apercevoir de quoi que ce soit d'autre.Il y avait de quoi regretter le côté ennuyeux qu'avait pris cette mission.

Laurent n'avait pas eu de déclenchement d'alarme silencieuse de bête sauvage mais il avait fait suffisamment de mission d'exploration au SGC pour savoir la sentinelle ne devait pas être seule.Mais ses comparses restaient invisibles ce qui dénotait d'un talent certain.La bête que montait le Xiongnu était un cheval des steppes à la robe noire.On voyait sans peine les muscles sous la peau de ce dernier.Sans aucun doute un animal puissant et robuste habitué aux efforts intenses et prolongés.

Alors que le groupe arrivait à moins de cinq mètres du cavalier il leva la main gauche pour leur faire signe de s'arrêter et fit tourner sa monture de manière à ce que s'il dégaine son sabre il soit en mesure de les attaquer sur le champs.Une attitude passive mais celle d'un gardien.Son regard noir n'exprimait aucune peur et pour sûr pour lui le groupe qui avançait vers lui n'était pas armé donc pas dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Mer 24 Aoû - 20:47

A la proposition de Cosey que Faith joue la femme du chef, Laurent, premier concerné par cette idée farfelue faillit s’étrangler et se retint de lancer un regard noir à son auteur qui continuait à justifier ce qu’il pensait être la meilleure chose à faire.

Le chemin était encore long pour rejoindre le cavalier, ce qui donnait les temps de mettre en place les rôles de chacun dans le trio qui marchait juste devant leurs cinq autres coéquipiers. Après que Faith ai répondu, le Para donna son point de vue :

« Merci Faith pour ces précisions, Jeff, je préfèrerais qu’on ne trafique pas la réalité car on risque à un moment ou un autre de se trahir, je n’ai rien contre omettre des détails comme dire qu’on vient de très loin par la porte des étoiles, juste dire qu’on vient de très loin est suffisant dans un premier temps tant qu’on ne sait pas ce qu’elle représente pour eux… Donc faire passer Faith pour mon épouse ne me plait pas car cela risque de se voir dans notre comportement. A part cela je te laisse bien volontiers faire les présentations »

Au moins ce n’était pas Laurent qui allait galérer tout de suite à baragouiner une sorte de chinois incompréhensible alors c’était une épine en moins dans le pied et aussi un moment intéressant qui s’annonçait périlleux pour le soldat Cosey.

Le cavalier n’était plus qu’a une vingtaine de mètres devant et le reste de l’équipe s’était arrêté comme prévu à environ quatre vingt mètres derrière, Laurent ayant rappelé ce point en se servant de la radio pour répondre enfin à la petite blague de Jason restée jusque la sans réponse par un « Jason, tu peux aller te planquer, c’est le début du bordel ! »

Le type avait l’air plutôt jeune mais paraissait imposant par son gabarit, c’était quand même sur le sabre que le leader s’était arrêté car sans doute l’objet le plus dangereux qu’il avait en visuel. Encore une quinzaine de mètre à avancer doucement pour ne pas paraître offensif et voila que le cavalier réagissait enfin en levant la main gauche dans ce qui devait vouloir dire de stopper. Les mouvements qu’il faisait faire à sa monture avaient tout d’une stratégie pour impressionner les visiteurs en se donnant la possibilité d’attaquer à tout moment. Laurent parla à voix basse :

« On reste calme, je suis pratiquement certain que d’autres de sa tribu ne sont pas loin alors uniquement le zat s’il ne nous laisse pas le choix, Jeff c’est quand tu veux… »

La main du Para restait sur le haut de l’étui du zat au cas où il devrait s’en servir pour que son coéquipier ne perde pas la tête avant d’avoir pu s’essayer au charabia local.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Kawalsky
Militaire
avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 21

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Caporal-chef / 93
Age du personnage: 37 ans

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Jeu 25 Aoû - 19:04

Toujours en attente d’une réponse, Jason regardait au lieu le cavalier, vu la distance qu’il le séparait des Terriens, le vieux pensait qu’il s’agissait à d’un éclaireur, chose tout à fait probable et raison de plus pour garder un œil sur lui et sur Jeff et Laurent. D’ailleurs, quand ce dernier autorisa Kawalsky se planquer, il ne se fit pas prié. Mais avant d’aller se positionner pour surveiller de plus prêt Laurent, Jeff et le cavalier, le RAPAS se retourna pour parler aux restes de l’équipe.

Bon… Le bordel commence, je vais aller me planquer pour garder un œil sur les deux là-bas. Vous… euh bah, si les Ximachin arrivent sur vous, je n’existe pas, si ça se trouve, je vais être le seul à pouvoir vous sortir d’un merdier avec la chance que j’ai… Bref, je reviens !

Sans attendre de réponse, le caporal-chef s’engouffra dans la végétation et prit ensuite la direction de Laurent, tout en restant suffisamment loin et bien caché pour ne pas éveiller les soupçons du cavalier, sa réaction étant dur à prévoir. Arrivé à ce qu’il considérait comme la position idéale, Kawalsky se coucha et orienta sa visée vers le Cavalier tout en enleva ses lunettes qui pourraient le gêner. A partir de maintenant, il suffisait que l’Adjudant donne son signale et le RAPAS viderait alors son chargeur sur l’Asiatique de l’espace. Le leader de SG7 sentait que la mission devenait plus que roussi, ce qui n’était pas pour lui déplaire dans le fond.

L‘homme, soudainement, leva la main pour faire arrêter Laurent et Jeff,. Le Cavalier, malgré le fait que son sabre pouvait à tout moment se lever et découper en rondelle les deux Terriens, restait pour le moment tranquille mais par pur instinct, le vieux soldat restait sur ses gardes, il n’avait que trop vécu ce genre de situation avant d’entrer au SGC.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Naughart
Militaire
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 24/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Sergent/113
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Jeu 25 Aoû - 23:30

Le briefing à rallonge ! Non mais qu'est-ce qu'un soldat avait besoin de connaitre toutes les us et coutumes de ce peuple ? ils avaient trois tubes à essais pour s'en charger et parler à leur place quand ce ne serait pas pour réparer leurs conneries. Il lutta contre la somnolence quelques instants avant de lâcher un soupir de soulagement sonore quand la fin de cette longue et interminable discussion fût annoncée par le grand patron ! Ce n'était pas trop tôt !

On leur laissa tout le temps dont ils avaient besoin pour se préparer, réviser les armes en cas de soucis et se présenter enfin à la porte qui faisait son boucan habituel avant de s'ouvrir. Une petite balade dans les steppes mongoles s’annonçait, et ca serait "captivant" de servir de garde du corps à trois demoiselles linguistes en détresse. le Caporal chef Kawalski améliora cependant un peu l'atmosphère en chambrant légèrement le nouveau qui s'était chargé comme un mulet. Au moins il y aurait de l’animation, ou tout du moins un peu plus que celle qui se préparait !

Il passa la porte avec le groupe de tête, pour sécuriser la zone d'arrivée, et évidemment à part quelques oiseaux dans le ciel, ils ne risquaient pas grand chose. A moins que ces bêtes là soient comme les pigeons de Paris à faire des bombardements de guano d'une précision effrayant et encore, ca ne choquerait certainement que les femmes. Puis la suite de la balade : ramener l'UAV avec le C.Chef qui voulait prendre son temps pour la récupération du matériel. Ah, il n'allait pas dire non !

"j'ai l'impression d'être une mule de combat grand luxe" lachat-il alors qu'ils faisaient traverser l'UAV pour s'en débarrasser pour de bon. Il avait laissé son supérieur s'occuper des coordonnées et du message radio.

S'ensuivit la longue marche, occupée par les sifflements du C.Chef kawalsky qui alertait tous les indigènes qui pouvaient l'entendre. C'est à dire aucun visible ni même détectable. Le désert, pas un chat ! Le calme fut rompu après une bonne heure de marche par un cavalier solitaire, visiblement un garde qui leur "interdisait" le passage avec un sabre à la main. Visiblement un des guerriers de la tribu qu'ils devaient rencontrer. Ils étaient peut-être pacifistes, mais pas débiles en se méfiant des visiteurs. Heureusement qu'il ne savait pas ce qu'était un fusil d'assaut qui venait de se faire retirer le cran de sûreté. Et oui, Ivan l'avait retiré, au cas ou ils se faisaient attaquer par surprise par quelques cavaliers qui finiraient comme des disques dans un bal trap.

Ils s'arrêtèrent non loin alors que le premier groupe allait à sa rencontre. la distance était raisonnable pour leur permettre de les couvrir en cas de grabuge, et au final ils seraient bien capables de se défendre seuls : une arme auto, contre un sabre... Ce n'était pas comme s'ils avaient des fusils à bouchons ! Peut-être qu'il y aurait un peu d'action, ca faisait longtemps qu'il n'avait plus joué avec une gâchette d'arme automatique ! La dernière fois remontait a... Des macaques croisés avec des piranhas qui voulaient "la" bouffer".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Ven 26 Aoû - 9:06

Petit signe d'assentiment quand à la réserve de Laurent concernant leur statut matrimonial à lui et Faith. Dommage, Jeff était doué pour faire des couples et il avait trouvé intéressant de présenter les choses sous cet angle, surtout que trois femmes célibataires se retrouvant dans une tribu d'ethnie à la morphologie bien différente ça pouvait être une source de problèmes voire de baston et quand bien même ils avaient des armes à feu et les autochtones que des armes blanches et éventuellement des arcs, ils y laisseraient des plumes en cas de confrontation, protéger sa carcasse, celle de ses coéquipiers et également les trois ethnologues... Ça promettait de faire des étincelles et de la viande en cas de pépin.
A propos de leur couverture, il espérait que cela ne serait pas mal pris par leurs hôtes. Des petites broutilles entre eux et les éclaireurs pourraient ruiner leurs efforts à venir...
Légèrement dépité de ne pas avoir pu bénéficier des lumières linguistiques de la tête d'ampoule, mais se gardant de manifester une quelconque autre émotion qu'une sereine bienveillance, Jean François s'approcha donc de leur nouveau meilleur ami extraterrestre jusqu'à ce que le cavalier lui fasse signe de ne pas s'approcher plus. Pas dérangeant pour deux sous, il s'arrêta et indiquant les deux autres personnes avec lui, s'adressa dans un mongol hésitant et donc prononcé lentement. Seuls les mots importants étant conservés et le tout enrichi de gestes évocateurs.


"Salutation. Voyageurs..." Il se pointa donc avec ses coéquipiers puis fit signe de marcher avec le majeur et l'index et pointa ses yeux pour indiquer qu'ils étaient venus voir quelqu'un. "Chan You."

Il ne pouvait guère faire mieux aux vues de ce qu'il avait pu trouver et il espérait simplement que le jeune homme comprendrait ce qu'il lui disait et surtout mimait. C'était l'élément le plus pratique pour lier contact avec des gens qui ne vous comprenaient pas et l'on pouvait tenir de vraies conversations avec de simples signes et mimes. Cela lui avait servi en Afrique, en Afghanistan et aussi en Italie, en Roumanie et en Patagonie lors des OPEX et des quelques voyages touristiques qu'il avait pu faire.

*Bon, y a plus qu'à croiser les doigts et prier pour que la p'tite donzelle se soit pas plantée.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 19/01/2011
Localisation : Salle d'emarquement SGC/Porte des étoiles tauri

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Lun 29 Aoû - 18:20

Le guerrier fronça légérement les sourcils en entendant les mots qui sortaient de la bouche du commando.De longues secondes s'écoulèrent avant qu'il ne lui réponde dans un charabia incomprénsible.Comme il voyait que ces derniers ne compernaient pas ce qu'il voulait dire il répéta en détachant bien chaque mot et chaque syllabe.En se retournant vers Faith, Jeff put la voire en discussion avec ses deux consoeurs, mais étant donné que Jeff avait besoin de son aide sur le champs elle se mit à sa disposition.

"Pour sur il s'agit d'une langue altaique, il y a des similitudes avec d'autres langues de la même famille, je crois qu'il voulait savoir si on venait de par delà le grand fleuve de l'ouest.Enfin grosso merdo."

Ce produisit alors un événement auxquels aucun d'entre eux ne s'était attendu jusqu'à maintenant.Le cavalier leur répondit dans la même langue c'est à dire en français.

"C'est exact mais pourquoi parler la langue des ancêtres et des sages si vous ne la comprenez pas bien."

Il avait un accent nazillard à couper au couteau mais il s'exprimait bel et bien dans la même langue que les équipiers SG.Il y avait de quoi se sentir un peu à côté de la plaque.La situation en était presque coquace mais le cavalier n'en restait pas moins armé et son attitude attentiste n'était pas belliqueuse mais cela pourrait changer selon les réponses de l'équipe.Sans attendre que les équipiers se remettent de la surprise ce dernier reprit la parole.

"Je suis Thorkar du clan des faucons du désert et je souhaites savoir d'ou vous venez voyageurs?Si vous venez pour commercer sachez que dans mon clan nous respectons la tradition et nous ne commerçons pas le jour du changganai."

Quand le guerrier avait parlé de la tradition il leur avait presque craché son mépris.Il ne faisait pas de doute que le Jour du changganai, peu importe ce que c'était, n'était pas un jour comme les autres.Mais à part ça les choses ne se passait pas trop mal pour uen première prise de contact.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Mer 31 Aoû - 19:35

L’instant était plus que tendu même si le jeune ne pourrait pas faire grand-chose avec son arme certes coupante mais beaucoup moins efficace face à un tir de zat ou pire. Laurent avait bien remarqué que Jason avait quitté le deuxième groupe pour se planquer, apparemment quand il en parlait ce n’était pas une blague comme Laurent l’avait cru.

*Note pour plus tard, ne pas plaisanter avec Jason car lui ne plaisante pas quand il en a l’air*

Jeff s’était décidé à saluer le cavalier mais à voir la tête de ce dernier, ce ne devait pas être la bonne prononciation ou cela ne voulait rien dire. Le retour fut douloureux pour les méninges, enfin sauf celles du Para qui avait laissé tombé après ce qui semblait être le premier mot, espérant que Faith s’en soit mieux sorti et attendant qu’elle dise ce qu’il en était mais elle était occupée à parler avec ses consœurs à la radio (hrp : Faith est à 80m de ses consœurs) et de ce fait même la seconde version du comité d’accueil n’aidait pas les deux militaires.

L’archéologue finit par revenir aux affaires pour donner une explication et une traduction en bon français… Et bien bon courage à Jeff pour la réponse sauf que contre toute attente, le cavalier se mit à parler aussi en français, un seul mot vint à Laurent : inespéré.

A part que le trio passait pour des rigolos, le jeune ne s’étant pas privé pour le faire remarqué, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple, si tout le monde pouvait parler le français dans cette galaxie ça arrangerait bien. Le type se présenta, posa une question et informa que le jour n’était pas fait pour le commerce, il ne restait plus qu’a ce que Cosey s’occupe de la présentation du groupe et donne des réponses à la façon dont Laurent lui avait demandé de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   Dim 4 Sep - 21:46

*Bon... Autant pour la rencontre du troisième type. Je viens de me faire boiter par un gars à un milliard de kilomètres de chez moi. Ca c'est une belle première.*

Gardant sa contenance et son sourire, le commando ne baissa pas les bras et poursuivit de son ton calme et amical, faisant fi du ton plutôt acerbe de leur nouveau meilleur ami et de la façon peu commode dont il les accueillait.
Il jeta un bref regard à Laurent pour lui faire comprendre qu'il gérait la situation et que son chef pouvait se concentrer sur des choses plus urgentes. D'un bref mouvement des yeux il lui fit comprendre qu'il y avait sans doute pas mal de monde autour d'eux. Et donc par extension que c'était pas le moment pour un membre de l'équipe de faire une connerie.


"Si je me suis essayé à votre langue c'est que nos archives ne nous indiquaient pas que vous parliez très bien une langue équivalente à la nôtre. Nous sommes en effet des voyageurs et nous venons de loin par delà l'horizon, notre contrée s'appelle la France. Je m'appelle Jean, voici mon chef, Laurent et sa servante. Le reste de notre caravane nous attend un peu plus en retrait. Notre clan, le "Essegécé" nous a envoyé pour rencontrer d'autres peuples. Nous voyageons comme on nous a commandé et nous sommes venus à votre rencontre car nous savons qu'il y a bien longtemps vous habitiez près de nos terres avant de partir. Nous ne voulons pas insulter vos traditions aussi nous ne commercerons pas en ce jour. Pouvons nous malgré tout rester sur vos terres et rencontrer les vôtres, Thorkar? Ou devons nous attendre la fin de ce jour sacré?"


Rester vague quand à l'origine en donnant des indications vraies, mais pas forcément utiles sur le plan géographique permettait de montrer qu'on répondait sans problèmes aux questions posées et permettait de donner une information fâcheuse, certains peuples gardant un souvenir assez cuisant de ceux qui employaient le réseau des Portes des Etoiles. dire "on vient de passer le Chappa'ai pouvait être à double tranchant et d'après les rapports cela avait tendance à mettre les terriens dans une mouise sans nom, autant rester discret quand au moyen de transport. Et puis ce n'était pas très compliqué de remonter leur piste malheureusement. A voir ce qui en découlerait, pour le moment il fallait parer au plus pressé, savoir s'ils pourraient avancer ou non. Si Laurent voulait ajouter quelque précision que ce soit, ce serait de sa responsabilité. Pour Jeff ce n'était qu'une fois à picoler autour d'une bonne bouteille qu'on pouvait lâcher un peu plus d'infos pour en récolter beaucoup plus. Il fallait juste s'assurer d'avoir un foie en titane et de quoi faire passer la gueule de bois le lendemain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission 085 - Une journée pas comme les autres   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission 085 - Une journée pas comme les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Planètes :: Autres planètes-
Sauter vers: