La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une des clés du succès est la confiance en soi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Une des clés du succès est la confiance en soi.    Mar 25 Oct - 20:35

Rakel & Rayce

Une chute sans fin dans une nuit sans fond, Voilà l'enfer.

Comment avait-je pu me foutre dans une merde pareille? Dans le genre mission suicide qui me plaisait, il n'y avait pas de doute, mais avec une Tok'ra, sans déconné, même moi je n'étais pas assez tarée pour ça, du moins c'était ce que je croyais mais non je m'étais embarquée dans cette affaire. Bon il fallait tout de même replacer les choses dans leurs contextes. J-Edouard de La Couperay, le nouveau général de la base, tout frais tout neuf, et visiblement sans appriorie sur nos personnes, m'avait convoqué. De là rien de plus normal, mais la mission qu'il souhaitait me confier m'avait de suite fait tiquer. Coopérer avec les Tok'ras n'était pas du tout mon genre, mais ajouter à ça que je serais la seule terrienne parmi eux, non réellement j'avais du mal à comprendre ce qui m'avait poussé à accepter cette folie. Une mission gratifiante? Même pas, une mission secrète, dont il fallait éviter de parler, même au sein du SGC, du moins pour le moment, peut être qu'une fois terminée, j'en verrais les bons côtés mais ce n'était pas le cas au jour le jour. Il fallait dépasser nos limites c'était quand même l'un des principales intérêts de ce boulot, et aujourd'hui, mes limites je les repoussais. Quel drôle d'effet de partir en mission dans une tenue prêtée par Leiha, et donc pour autant dire, peu conventionnelle. Pas de P90, pas de rangers, et encore moins de treillis, non aujourd'hui pour une mission, je portais une robe, un couteau caché sur l'une de mes cheville, un zat sur l'autre. Je n'étais pas franchement à l'aise, mais ce n'était rien par rapport à ce que je ressentis dans la salle d'embarquement, entouré de Tok'ra. Dès cet instant j'étais rentrée dans mon rôle, et à présent, je me trouvais dans un vaisseau goa'uld, à la recherche de mes équipiers le temps d'une mission, pour pouvoir enfin mettre à excution le plan initiale.

J'avais été présentée comme une hôte potentielle pour l'épouse d'Amon, un avenir qui ne m'enchantait guère, et tandis que la cérémonie s'approchait, je devais agir et vite. Rayce & Kashan étaient mon principal contact, celui que je ne devais pas perdre de vue, en principe, mais lorsque les goa'ulds avaient décidé qu'il en serait ainsi, Amon voulant s'entretenir avec Rayce, je n'avais eu d'autre choix que d'obtempérer. Alors que je marchais seule, sans mes coéquipiers de SG3 pour me couvrir, dans les couloirs froids du vaisseau, je me rendais à quel point ils étaient important pour moi, et des nombres connerie que j'avais pu faire depuis que j'étais au SGC. Mais à l'heure actuelle, ça n'avait pas d'importance, il fallait rester en vie, hors de question pour moi de crever ici au milieu de serpent, sans personne pour me foutre une balle dans la tête histoire d'éviter de devenir l'un des leur. Enfin je ne devais pas avoir de si sombre pensée, je ne pouvais pas mourir avant d'avoir revu Mathieu, ça me semblait une certitude, de toute façon, à cet instant seul la mission comptait, nous devions ramener des informations capitales sur les plans d'Amon.

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 29

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Une des clés du succès est la confiance en soi.    Sam 29 Oct - 13:57

Cette opération devait être la plus importante, du moins la première de sa carrière de Tokra. Lorsque le conseil l'avait fait mandé pour lui proposer une mission commune avec les Terriens, son cœur avait bondi. Elle s'était beaucoup intéressée à eux ces derniers temps. Leur mode de vie, leurs planète et bien d'autre chose encore. C'était un important point de discorde entre elle et Kashan, qui lui, ne pouvait pas les voir. Tout chez eux le révulsait. Surtout la prétention qu'ils semblaient se déguiser face à chaque entretien diplomatique. Seules le pensées douces et rassurante de l'hôte, Rayce, suffisaient à le calmer.
Sa jeune amie ferait parfaitement l'affaire. Elle correspondait morphologiquement aux meilleurs courtisanes qui auraient pu être présentée au Dieu Amon. Ses chances d'être sélectionnée pour l'implantation n'était pas négligeable, loin de là. Si seulement elle savait...

Très vite, le Dieu Amon, dans sa grande générosité, décréta qu'il ne la tuerait pas. Il ordonna simplement que la nouvelle courtisane soit amenée dans une salle du vaisseau avec toutes les autres. C'était un endroit plutôt luxueux où l'eau et la nourriture ne manquait pas. Une vingtaine de jeune femmes étaient installées sur des coussins en velours, tissu de fils dorés. Une cage d'or pour des captives complétement terrifiée. Celle qui s'était présentée de leurs plein gré ne se comptait que sur les doigts d'une main, et encore.

Rayce quitta le Maitre après une bien basse révérence. Elle trouva Rakel et l'entraina immédiatement vers la salle en question tout en affichant un visage complétement neutre et fermé. Son regard fouilla les alentours, elle patienta que le calme et le silence soit les seuls témoins de leurs échanges puis elle se tourna vers elle :


La cérémonie va bientôt commencer. Cela risque d'être « génant » pour vous, il vous mettra à nue afin de vous examiner.

Puis sans en dire plus, elle la guida jusqu'à destination. Les femmes pleuraient et retenaient des sanglots tandis que leurs yeux horrifiés se posaient sur un cadavre nu que des gardes emportaient. Une marque garnissait son front, le signe de l'utilisation de leurs mains ferrées. En croisant le regard de Rakel, elle se voulu rassurante. Mais si elle était aussi intelligente qu'elle l'imaginait, elle ne tomberait pas dans le panneau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Une des clés du succès est la confiance en soi.    Dim 30 Oct - 0:45

Rakel & Rayce

Une chute sans fin dans une nuit sans fond, Voilà l'enfer.


Je n'étais pas ici à mon aise, loin de ma planète et sans mes semblables pour me couvrir. En faite ici, j'étais seule, malgré la présence Tok'ra je ne pensais pas un seul instant pouvoir penser sur quelqu'un d'autre que ma personne. Il serait étonnant que les serpents m'abandonne volontairement ici, ils risqueraient de mettre en péril les relations entre les deux peuples, mais bon j'étais sans doute une perte acceptable. Je marchais en silence auprès de Rayce, repensant à ce que les Tok'ras avaient dit. J'étais une candidate parfaite pour être sélectionnée en tant que future hôte d'une reine Goa'uld, chose qui pour moi n'avait rien de réjouissant, mais pour le SGC signifiait pouvoir approcher plus facilement Amon et donc obtenir les informations souhaitées. Ma seule motivation? L'adrénaline qui coulait actuellement dans mes veines, le délicieux poison qui permettait de tout oublier, et qui me donnait la force et l'envie d'aller le plus loin possible dans cette mission. J'avais déjà été choisis une fois par Amon, je serais peut être la "number one" même si en soit ça n'avait rien de rassurant. Enfin j'avais quitté la salle du "trône" d'Amon, à présent les solutions de fuites étaient mille et une fois plus nombreuses, il suffisait de les observer attentivement pour pouvoir les utiliser lorsqu'il serait nécessaire. Au final, j'avais presque l'impression de participer à une émission de miss france, c'était tout aussi humiliant, être étudié comme ça tel un cheval de course.

Je suivais Rayce, le regard aussi fermé et neutre qu'elle, un talent rare dans ce genre de situation, mais je n'étais pas du genre à laisser mes sentiments me dépasser. Lorsque la Tok'ra prit la parole, ce ne fut pas pour donner d'excellente nouvelle, mais en soit, ça pouvait être pire, je n'étais pas réellement du genre pudique, ce qui m'embêtait réellement c'était de savoir que je serais totalement désarmée. Ce n'était pas dans le plan que j'avais élaboré et ce genre de détail avait bien sûr été omit lors du briefing.


"Gênant peu importe, le problème c'est que je serais donc totalement désarmée..."

J'avais bien sûr jeté à mon tour un coup d'oeil dans le couloir avant de prononcer ces mots, nul besoin de nous faire surprendre à ce stade de la mission. Une fois à destination dans une prison dorée en compagnie de femme sanglotant, un cadavre dénudé passa juste devant mes yeux, je déglutis difficilement, mais pas question de me dégonfler, il était tant de prouver une fois de plus aux Tok'ras que les terriens étaient capable d'endurer le pire. Je croisais le regard de Rayce qui semblait vouloir être rassurante, elle ne reçut en échange qu'un regard noir et froid, je n'étais pas assez stupide pour croire de belles paroles comme quoi tout se passerait bien, ça ne serait qu'un coup de chance si j'étais choisis, et nous avions besoin de ce coup de chance. En tout cas du premier regard on pouvait voir la principale différence que j'avais vis à vis des autres femmes, fière, je me refusais à montrer la moindre trace de peur. Silencieuse je demeurais debout, observant d'un coup d'oeil la pièce et ses possibilités, il faut dire que je n'avais pas réellement l'habitude de jouer les victimes.

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 29

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Une des clés du succès est la confiance en soi.    Mer 9 Nov - 4:42

Si le jeu avait été de se montrer le plus froid et impassible, Rakel était la grande gagnante. Non pas que la jeune Tok'ra aurait été incapable de jouer le même jeu mais elle se trouvait être légèrement plus sensible. En son for intérieur, elle était touchée, voir même heureuse, de pouvoir accomplir sa mission aux cotés d'une Tori. Mais à l'évidence, celle-ci ne les portait pas dans son cœur. Il était particulièrement facile d'imaginer qu'elle ferait l'amalgame en plaçant tout le monde dans le même sac. Rayce, pourtant, aurait bien voulu lui prouver le contraire. Le problème, c'est qu'avec ce que prévoyait de faire Kashan, plus jamais la jeune femme ne lui ferait confiance et pour cause...
Alors qu'elle évoluait dans les couloirs du vaisseau après l'avoir laissé à son sort, Rayce croisa plusieurs guetteurs dans les coins. A la vue d'une quelconque personne, leurs mains s'étaient directement portées sur leurs Zat. Mais par chance, et grâce à leurs réflexes aiguisés, ils ne firent pas feu. A leurs yeux, elle n'était qu'une simple petite servante venue accomplir une mission des plus ordinaires. Chercher des vivres, un coussin ou autre chose tout aussi futile.
Après cinq bonnes minutes, un lourd panneau plaqué d'or se souleva du mur pour lui laisser accéder à une grande salle. De très nombreuses autres femmes, et très peu d'hommes, s'attelaient à préparer les rations du contingent Jaffa à bord. Une sorte de cantine améliorée en somme.
Sur des tables solidement fixées dans le sol avait été disposé de larges coupelles regorgeant de fruits et de baies en tout genre. Si l'image donnait l'air de luxure et d'une sorte de récompense offerte aux combattants, il n'en était rien en réalité. Ce repas spécial était le résultat du pillage d'un convoi furtif de ravitaillement appartenant à la Tok'ra. Toutes ces vivres auraient du être convoyée jusqu'à la base des Tok'ra sans anicroches aucune. Depuis des dizaines d'années, les Goa'uld s'étaient acharnés à vouloir couper leurs lignes logistiques sans parvenir à les déceler. La méthode était très fiable et aucun agent n'avait péri sur l'une de ces missions. Pourtant...ce grand maitre venait d'y parvenir.

La visage peint d'une fausse bonne humeur, Rayce prit une coupole sur le chariot et alla le présenter sur la table, fière d'être à la solde des Goa'uld et persuadée de servir son maitre. Enfin, c'est ainsi qu'elle se montra devant les témoins alors qu'elle ajustait quelques fruits dans un élan de perfectionnisme. Kolnac, juste à coté d'elle, faisait de même. Sous la couverture de l'un des rares servants mâle, probablement destinés à servir de refuge au maitre en cas de pépin, il extirpa un petit objet rond et noir et le plaça avec habilité dans la main de la jeune femme. Rayce avisa un regard circulaire, personne ne semblait les avoir remarqués. Pendant un bon quart d'heure, elle participa à l'effort général et s'éclipsa rapidement dans une cellule de stockage, là où elle était certaine que personne ne viendrait la surprendre.
L'objet en question, lorsqu'il fût activé, matérialisa sous forme d'hologramme un plan détaillé du vaisseau. Rayce l'étudia longuement et sélectionna le chemin le plus sûr pour parvenir jusqu'au laboratoire. C'était risqué, il y avait beaucoup de patrouille depuis qu'ils étaient tombés sur quelque chose de très important. Rayce comme Kashan savaient ce que c'était. Les Goa'uld ne devait surtout pas découvrir à quoi les objets pris dans les soutes du ravitailleur Tok'ra pouvait servir. La jeune femme avait peur. A vrai dire, elle était terrorisée à l'idée de se risquer dans un secteur du vaisseau où elle n'avait rien à faire. Kashan avait beau lui murmurer des paroles douces et réconfortante, elle savait bien qu'il partageait les mêmes craintes. L'échec aurait des répercussions terribles, surtout sur la jeune Tori qui l'accompagnait.
Dernier sursaut de crainte avant de se secouer pour de bon, une profonde inspiration. Rayce récupéra un balot d'étoffe qu'elle avait dissimulée dans un collecteur puis elle se déshabilla entièrement, passant de sa tenue d'apparat à une autre bien plus discrète.



[...]


Le laboratoire goa'uld était un endroit particulièrement bien sécurisé dans la mesure où elle devenait un point stratégique, voir faible, du vaisseau tout entier. Entre les différents générateurs alimentant les systèmes en énergie, les conduites de produits chimiques et les sas de stockage en tout genre, une explosion volontaire ici nuirait gravement aux performances de la machine de guerre. Fort heureusement, Amon n'avait pas poussé la paranoïa au point de placer des gardes devant chacune des portes. Sous le contrôle de Kashan, la jeune femme évoluait avec souplesse et rapidité, passant dans les recoins des murs dés qu'une patrouille s'approchait de trop près. La trop grande suffisance des Goa'uld les amenaient à claquer des pieds si fort qu'il était aisé de les éviter. Les guetteurs, par contre, donnaient bien plus de fil à retordre. Malheureusement, Rayce se heurta un peu plus tard à un poste de contrôle bien gardé. Elle fût donc obligée de faire demi-tour pour aller trouver une alternative sur l'une des conduites de ventilation. Finalement, avec beaucoup de patience et d'attention sur l'environnement qui l'entourait, Rayce parvint à atteindre une cellule spécifique du laboratoire. Elle était un peu plus petite que ses homologues. Un large écran placé devant un table sertie de tube à essai façon goa'uld et de nombreux autres instruments à l'allure étrange. L'objet de tous les intérêts se trouvait là, juste en face d'une scientifique plongée dans sa tâche. L'assommer par derrière ne fût pas particulièrement difficile tant elle était distraite.
Le petit paquet en tissu contenait un appareil à stimuler les souvenirs, sauf que celui-ci avait été modifié par les scientifiques Tok'ra. La boule au ventre, Rayce tenta vainement de calmer ses mains tremblantes alors qu'elle ouvrait la pochette latérale. La fiole était toujours là, elle n'avait pas encore été ouverte. Une chance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Une des clés du succès est la confiance en soi.    Dim 13 Nov - 22:18

Rakel & Rayce

Une chute sans fin dans une nuit sans fond, Voilà l'enfer.


Je n'étais pas du genre à exprimer mes sentiments, particulièrement lorsque je n'étais pas à l'aise avec mes collègues de travail, et là, en mission avec des Tok'ras, je ne me sentais pas particulièrement en sécurité, après tout je me sentais un peu comme l'intruse, en quelque sorte comme si ma mort pourrait être un dommage collatéral, quoi que le SGC ne verrait sas doute pas les choses de la même façon. Sans me venter, ce qui n'était pas du tout mon style, je n'étais pas le genre d'élément qu'on envoyait au casse pipe comme ça, l'armée avait foutu assez d'argent dans ma formation pour ne pas la jeter par la fenêtre. Non officiellement j'avais été choisis parce que j'étais la plus apte à me faire passer pour une candidate pour le rôle de la future femme d'un goa'uld. Cette idée me révulsait, mais les ordres étaient les ordres, et je crois que j'avais surtout besoin de me prouver que je n'étais pas devenu une incapable.

Rayce m'abandonna dans la salle où se trouvait toutes les autres femmes, et à cet instant, au milieu de femme qui s’apitoyait sur leur sort, totalement terrifiée, se demandant ce qui allait leur arriver. Non, je n'arrivais pas à m'identifier à ces jeunes femme, je n'avais rien à voir avec elles, moi froide, distante, fier, je ne pouvais m'abaisser à me laisser à elle comme les autres. Peut être qu'il s'agissait d'une erreur, peut être que c'était ce qui attirerait l'attention du Goa'uld permettant la réussite de la mission, à moins qu'il prenne tout ceci comme un affront et me tuerait sur le champs. Advienne que pourra, je ne pouvais pas dire mieux.

J'observais la pièce en silence, des coussins dorés, de la nourriture et à boire, au final, lorsque l'on portait un regard nouveau sur la pièce, un harem rien de plus, mais lorsque l'on savait ce qui attendait ces femmes, il était plus difficile de se détendre. Ignorant tout le monde, je pris un fruit sur une table, et croqua à pleine dent dedans avant de me laisser tomber sur un coussin doré. Une jeune femme blonde s'approchait de moi, visiblement en pleine détresse, cherchant visiblement une épaule pour la rassurer, je lui jetais un regard froid et distant, je n'étais pas du genre à fraterniser si facilement. Rapidement, je lui dis comprendre, m'installant confortablement, il n'y avait que ça à faire pour faire passer le temps, à présent il ne fallait qu'attendre.


_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 29

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Une des clés du succès est la confiance en soi.    Dim 27 Nov - 4:31

Dans le laboratoire

Rayce n'avait pas encore quitté les lieux. C'était d'autant plus risqué qu'il n'y avait pas de portes à verrouiller, stigmate d'un combat ultérieur où le vaisseau avait quelque peu souffert. Le corps gisant à ses pieds, la jeune Tok'ra le déplaça afin qu'il n'attire le moins possible l'attention. La respiration irréguliére, trahissant son appréhension grandissante, soulevait sa poitrine assez brusquement. Tous ses efforts et sa concentration allaient sur la manipulation de la fiole. Son souffle, certes, la rendait trés indiscrète en raisonnant dans la salle ; mais si elle ratait son travail, la mission echourait. Se servant des connaissances de Kashan et appréciant dans le même temps ses encouragements sincéres, elle procéda à l'extraction du produit. L'écran holographique devant elle eu une réaction lorsqu'elle activa la sonde et des informations importantes glissérent dans l'air. Si un goa'uld les rapportaient à un grand maître, la Tok'ra perdrait un des avantages les plus précieux des cinq derniers siécles. Pourtant, malgré le risque qu'elle courrait à utiliser cette base de donnée, c'était nécéssaire.
Aprés diverses manipulations informatique façon goa'uld, Rayce s'empara d'un outil tout droit sorti d'un cauchemar. Il s'agissait d'une seringue fine, longue d'une vingtaine de centimètre avec, à la place du piston, un réservoir serti de motif égyptien. Tandis que la jeune femme semblait de plus en plus en proie à la terreur, elle plaça l'aiguille à un emplacement précis de son cou, pour pouvoir remonter jusqu'au cerveau, là où se trouvait Kashan. Une grande inspiration et...non, rien.
Elle n'en était pas capable, c'était trop dur. Abaissant ses bras tout en tentant de faire disparaître cette horrible pression. Sa peau devenait rouge, ses yeux humide. Il y avait tant de risques. Il suffisait d'une erreur, d'un tremblement accidentel, un geste malheureux sous la douleur, pour s'infliger un coma et tuer Kashan. Or, comme tout être humain, elle était douée de l'instinct de conservation et du désir de vivre.
Respirant profondément, la jeune femme se frotta les yeux et chassa les quelques larmes avant de faire une nouvelle tentatives. Une voix la surpris alors soudainement, un énorme "CRI" résonnant dans son dos, s'ensuivant du bruit caractérisitque de l'ouverture d'une lance.
Pétrifiée, Rayce s'immobilisa, se maudissant d'avoir laissé passer sa première occasion. Dans son dos, deux gardes en armure pointaient leurs armes sur elle.
La preuve se fit au son métalique que produisit l'un d'entre eux en s'approchant d'elle. Il passa sa main par-dessus son épaule pour lui confisquer l'enorme seringue. Bien entendu, dans le même temps, il avait posé sa lance pour s'équiper de son zat. Les Jaffas n'étaient pas des idiots. D'ailleurs, ils veillaient à ne pas se gêner sur leur ligne de tir.
Tandis que l'homme le plus proche lui ordonnait de le suivre, Rayce posa son regard sur le fluide qui n'avait pas bougé puis sur l'écran holographique. Juste derriére, une lucarne qui donnait sur l'espace réfléchissait l'image. Rayce l'examina alors que son ennemi se répétait une deuxième fois. Kashan lui murmura de se tenir tranquille, de ne pas faire ça. Mais lorsque l'on est en symbiose, on ressent les sentiments de celui qui nous accompagne. Et dans ce cas précis, Kashan avait peur de perdre Rayce. Il préférait courir des risques, aussi idiote fusse sa pensée, plutôt que de la laisser mourir en se défendant.
C'est en se rappelant de sa partenaire humaine, de son courage et de son regard noir, qu'elle se sentit incapable de la laisser ainsi. Parce qu'elle lui faisait confiance malgré les rivalités et qu'elle ne méritait pas ça.

À la troisiéme et dernière réplique du Jaffa, Rayce fit soudainement un pas en arrière pour coller son dos contre le Jaffa et attrapa son bras, celui armé du Zat. Combinant une clé de bras et un habile déplacement l'amenant à se servir de lui comme un bouclier, étant à présent collée contre son dos, elle leva le bras de son ennemi et s'apprêta à faire feu. L'autre garde fut, hélas, bien plus rapide. Se fichant bien de son collégue et de tout questionnement logique, il fit feu.
La lance envoya un projectile, éclatant violemment contre la tunique du prisonnier, sur le flanc, et projetant des morceaux de mailles surchauffées au quatre coins de la pièce. Le cri de Rayce se mêla à celui de son ennemi alors qu'elle chutait lourdement sous l'effet du choc. Le corps du Jaffa touché, d'une bonne centaine de kilos, lui écrasa littéralement le bassin, lui arrachant une plainte. Une sensation très étrange, voir inquiétante, attira son attention. Son regard se posa sur son flanc droit et elle découvrit, horrifiée, le noir qui avait dévoré le cuir de sa tunique. Du sang coulait, le sien.
Le claquement des semelles du dernier garde la ramena à la réalité. Il dévorait les quelques derniers mètres dans le but de lui coller la lance sous le nez et clore le combat. La terreur lui donna un sursaut de lucidité et elle s'empara du zat tombé juste à côté d'elle, Rayce tendit le bras, serrant les dents dans l'espoir de mieux résister à la douleur, et parvint à s'emparer de l'arme de poing. Le timing fut très sérré. La jeune Tok'ra fit feu à plusieurs reprises, touchant le garde au moment même où il allait tirer. Ses tirs successifs le firent carrément disparaître, le vaporisant dans l'air.
La menace immédiate passée, la pauvre s'abandonna au sol, incapable de maîtriser le sauvage martèlement de son cœur. Ce n'est que la douleur, dû au cadavre pesant affreusement sur son ventre, qu'elle fut contrainte de se bouger. Serrant les dents et retenant ses plaintes, elle mobilisa toutes ses forces pour se dégager et ignora la chaleur de sa hanche.
Une fois libre, agenouillée au sol, elle porta une main sur sa blessure et faillit perdre sons sang-froid. Mais Kashan était là, présent. Il ne manifestait pas de colére, ne lui reprocherait pas de ne pas l'avoir écouté. Non, il lui demanda simplement de se reprendre, lui faisant la promesse qu'il s'occuperait de sa blessure bénigne, et que tout irait bien.

Rayce se rappela alors du terrible boucan qu'avait fait la lance. Elle jeta un œil dans le couloir qui, par chance, était vide, puis revint vers la table. Le fluide n'avait pas été endommagé, parfait. Tout en luttant contre une foule de tremblements, allant bien au-delà de ses mains, elle récupéra la seringue et s'empara du goa'uld du garde mort à ses pieds.
Reprenant toute sa concentration, elle inséra l'aiguille dans la tête du parasite et activa quelques symboles. Une "ponction cérébrale" (mineure) fût ainsi réalisée. En l'analysant et mélangeant quelques caractéristique très précise au fluide, Rayce obtint ce qu'elle était venue chercher : la pièce maîtresse de la mission. Elle prépara donc un injecteur tok'ra, le trouvant dans la sacoche confisquée puis l'emplit entièrement du sérum.
C'était prêt, enfin !
Préssée, la jeune femme fit disparaître toutes traces et cadavres à coup de zat. Elle fit de même sur l'ordinateur afin d'effacer les données puis fit le chemin inverse, retournant prudemment vers Rakel.
Vous allez probablement vous demander pourquoi Rayce était prête à faire la ponction sur elle-même alors qu'il y avait pleins d'autres candidats autour d'elle ?
Plutôt simple, pour ne pas attirer l'attention. La disparition des deux gardes et du scientifique, même en l'etat de particules, serait très rapidement découvert. Rayce allait très bientôt être recherchée dans tout le vaisseau et elle allait devoir, une fois son premier objectif rempli, détourner l'attention afin que Rakel ne soit pas soupçonnée. Maintenant que le temps lui était compté, la jeune Tok'ra mis une servante hors d'état de nuire et transporta une urne remplie d'eau jusqu'à la salle où se trouvait sa partenaire.

Lorsqu'elle entra à l'intérieur, elle disposa l'urne et fit un signe très discret à Rakel pour qu'elle se mettent à l'écart. Une fois les deux femmes à l'abri des regards, Rayce s'empara de l'injecteur et le plaqua contre le cou de sa partenaire, la prenant par surprise. Une pression, puis le liquide se répandit dans son organisme.


Pardonnez-moi, j'ai été retardée. Murmura-t-elle en dissimulant sa hanche à l'aide de son avant-bras.

Elle vérifia l'absence d'oreilles indiscrètes et poursuivit, visiblement préssée :

- Ce sérum est un poison très particulier. La plante est si rare qu'elle n'apparaît que dans les légendes Jaffa. Il va affaiblir la reine qui sera en vous pour que vous puissiez garder le contrôle pendant plusieurs heures. C'est la seule façon d'accéder aux informations que nous avons tant besoin.

Il était certain que Rakel serait particulièrement contre cette idée. Mais avait-elle le choix à présent ? Elle pouvait se jouer des goa'ulds en accédant aux connaissances de la reine et en se faisant passer pour elle.

- Je dois retrouver le pilote avant qu'il ne dise où se trouve la plante...ou n'emporte ce secret dans la tombe. Tâchez d'être choisie. Nous fuierons ensuite en volant un planeur de la mort. Et une fois en securité à la base Tok'ra, on pourra vous extraire le goa'uld.

Rakel tirait probablement une tête à faire peur, du genre à se sentir trahie et doublée. Rayce n'avait jamais eu autant de mal à annoncer une chose pareille et l'idée même de la haine que Rakel devait nourrir à son encontre, à cet instant précis, la blessait affreusement. Elle aurait voulu s'expliquer, essayer de se faire comprendre, mais plus elle restait là et plus elle la mettait en danger.

- Je ne veux pas votre malheur, croyez-moi. Lâcha-t-elle finalement avant de quitter la pièce, le visage aussi impassible qu'une honnête servante qui, pourtant, semblait tendue et saignait encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une des clés du succès est la confiance en soi.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Une des clés du succès est la confiance en soi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Espace :: Vide intersidéral-
Sauter vers: