La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cyril DEMAISON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Cyril DEMAISON   Ven 28 Oct - 17:44




        feat Shemar MOORE






Nom : 
DEMAISON


Prénom(s) : 
Cyril
Age :
39 ans
Date de naissance : 
29/02/1972

Type : 
Infirmier Militaire
Caractère :
Le militaire se frottait nerveusement les mains sur son pantalon de treillis. Mal à l'aise, il ne savait comment appréhender la question que venait de lui poser le major.
Mon caractère ?! Dit-il en regardant par la fenêtre une mouette qui passait à cet instant. A défaut de l'aider en lui soufflant une réponse, celle-ci se mit à rire, comme si le destin se moquait de lui.
Bah... J'suis cool...
Le major leva les yeux des notes qu'il prenait, pour poser un regard dur sur le soldat.
Cool !! J'ai là un rapport de la gendarmerie Castres... Trois gars à l'hôpital avec des fractures, une mâchoire cassée pour l'un, un autre à l'épaule démise et je passe sur le reste... Je n'ose imaginer leur état si vous n'étiez pas… Cool ?. Le major lui repris un des dossiers sur son bureau et énuméra : Blabla.. Tempérament fort... Impétueux... Blabla de psy à la con, intelligent, esprit de corps, saura se sortir de toutes situations délicates, capable de donner sa vie pour ses camarades... Capable du meilleur comme du pire... Le major posa le dossier. Dois-je ajouter bagarreur, ? Tête de con de marsouin ! Je vais en avoir pour des heures à me farcir un rapport pour la gendarmerie... Qu'est-ce que je vais faire de toi ?... Le « petit » m'a dit que tu les as dérouiller tout seul ?...

Physique :
C'est bon.. T'es ok ? Le marsouin le regardait avec des yeux brillants, Cyril, lui était déjà ailleurs.
Bon tu nous fait pas honte.. Parce que l'autre gars... Le légionnaire, est costaud.. J'te dis pas.. Son bras c'est ma cuisse et 2 fois ma taille. On as tous misé la moitié de notre solde.. Alors... Le soldat lui donna une tape d'encouragement sur les épaules. Se levant, Cyril se fit craquer les cervicales. De son mètre quatre vingt six, il dépasse légèrement le marsouin, qui se place devant lui et ouvre les pans de la tente. Dehors, il entendait déjà le brouhaha, les paroles forts des soldats qui pariaient. C'est d'un pas assuré qu'il sort, se cognant les gants de boxe afin de se donner du courage ou de rentrer dans le combat. Parcourant les quelques mètres qui le sépare du ring improvisé, il n'entends rien, ne voit rien, ne sent pas les frappes dans le dos. Arrivé au centre, le marsouin, se place derrière lui et lui retire la serviette couvrant ses épaules, découvrant un torse affuté. Devant lui un légionnaire, de type caucasien, souriant. Cyril constate qu'il lui manque une dent. De ses yeux noir, il scrute chaque parcelle du corps de son adversaire, visualisant les coups qu'il portera d'ici quelques instants... Troisième round, encore debout, le visage tuméfié, Cyril encaisse les coups du ruscoff. Encore vif sur ses jambes, il repense à ces heures d'entrainement barbantes, dur pour le corps mais qui ici démontrait toute leur symbolique et utilité. Serrant les dents, il grimace sous un coups plus porté du russe, levant trop tard sa garde, un crochet du gauche l'atteint... Debout... Couché... Assis... La voix du sergent aboyant les ordres, la nage dans les eaux froide de Bretagne, le vent froid qui gèle le treillis mouillé... L'espoir de retrouver son lit chaud... Cyril sombre dans l'inconscience.

Histoire :

Né un 29 février, c'est fêter son anniversaire tout les 4 ans ! C'est ce qui pourrait ressortir de l'enfance de Cyril. Un père militaire, peu souvent à la maison, et quand il est présent, On souhaiterait qu'il soit loin. L'enfance de Cyril est plutôt chaotique. Cherchant sa place dans un monde qu'il ne comprends pas, il est rapidement confronté aux problèmes de racisme, problèmes qu'il résout par la violence. Intelligent, il ne fait aucun effort en classe, et préfère faire le zouave et se faire remarquer, plutôt que de travailler. Mis à la porte de chez lui à 16 ans, il part chez une de ses tantes dans le sud. Traînant, ayant de mauvaises fréquentations, il commence à être connu des services de polices. A 18 ans, il part faire son service militaire. Basé en Allemagne, il découvre un univers qui lui plait et qui lui ressemble. Signant un VSL, il part en Yougoslavie avec les casques bleus, faisant ses premières expériences du feu. De cette expérience, il en retire une envie : aider. De retour en France, il s'engage définitivement dans l'armée, et passe la première année au service de santé des armées, afin d'apprendre l'infirmerie d'urgence. Plus tard, postule pour un RIMA. Quelques années plus tard, il entre au 8ème RPIMA de Castres...

18/08/2008 Vallée d'Uzbin - Afghanistan
Les tirs fusaient, les radios crachaient les ordres et contre ordres. Si l'enfer existe, il s'y trouvait. A genoux auprès d'un des soldats, Cyril tente de le stabiliser. Déchirant à pleine dents les sachets contenant les coagulants, il les verse sur la plaie béante et saignante. Inconsciemment, il sait. Pourtant il continue, comme s'il pouvait changer le destin de cet homme qui allait se terminer sur cette route caillouteuse. Il sent une main qui le tire, il entends les cris de son supérieur qui lui hurle de se replier derrière le VAB, mais ses jambes ne le porte plus, il regarde hagard la scène qui se déroule au ralentis. Les américains sur la droite qui tire ? Sur qui ? A gauche, un VAB qui brûle.. Au loin le village de Sper Kunday... Et des insurgés.. Mais où étaient-ils ? L'accrochage dura jusqu'à l'aube on dénombra 9 pertes côté français.

15 jours plus tôt

...Tête de con de marsouin ! Je vais en avoir pour des heures à me farcir un rapport pour la gendarmerie... Qu'est-ce que je vais faire de toi ?... Le « petit » m'a dit que tu les as dérouiller tout seul ?...

Cyril sourit malgré lui, sa mâchoire l'élançant lui rappelant la soirée qui avait si bien débutée. Soirée de goguette pour les militaires, qui avec d'autres frères d'armes avaient décidé de fêter la naissance du petit dernier d'un des leurs. Comme toute ville de casernement, Castres avait ses lieux dédiés, un tour au bar de Michel, une rhumerie du centre. Ayant investit l'une des salle privative, les tournées s'étaient succédées raisonnablement (pour des militaires), et l'enfant nouveau-né, baptisé virtuellement au ti'punch et punch coco.

Cyril était sortit un moment pour s'en griller une et prendre l'air. Le rhum commençait à lui donner chaud. Adossé au mur, il fume négligemment, bientôt rejoint par "Le jeunot", un jeune marsouin de 20 balais qui avait terminé ses classes et avait intégré la 4ème compagnie. En même temps que lui sort une fille. Brune, plutôt mignonne et l'air énervée. Prenant en tremblant une cigarette de son paquet, elle tente à deux reprises de l'allumer en vain. Gentleman, Cyril lui tends du feu. Elle le remercie et s'éloigne en crapotant. Les deux soldats en profite pour la mater, puis se sourient d'un air complice. Revenant à leur préoccupation, le jeunot dit : Et toi ? Pourquoi t'es pas marié ou maqué ?

Cyril lève un oeil vers lui et réponds du tac au tac : Pourquoi ? T'es intéressé ?

Meuheu non.. t'es con.. naan Sérieusement...


Pas trouvé la bonne. Pas cherché, non plus et puis... On es dans la marine... On as des traditions ancestrales... Une dans chaque port.

Rire gras des deux hommes alors que sortent deux gars qui les regardent puis semblent chercher quelqu'un et filent vers la fille.

Le Jeunot se met à lui parler de sa fiancée restée à Paris, de ses projets de mariage, d'enfants... Cyril lui écoute en se sortant une autre clope, l'air froid l'a revigoré, il se sent près pour la seconde manche de ti'punch. Mais des paroles plus hautes que les autres attire son regard. Plus loin l'un des deux gars a attrapé la fille par le bras et l'engueulade entre les deux est à son summum. Elle tente de se libérer mais la prise du gars est trop forte. Elle le gifle, il lui rends.

S'pas vrai..

Le jeunot se retourne alors que Cyril à jeté sa clope d'une pichenette vigoureuse et s'avance décidé vers les types. Celui qui ne faisait jusque là rien se tourne vers le soldat en lui disant de dégager s'il ne voulait pas de problèmes. Problème... Le mot qui avait suivit à la trace depuis sa plus tendre enfance le soldat. Comme un aimant attirant la ferraille, lui attirait les "problèmes". C'est relativement poliment, si on retire de sa phrase le terme "enfoirés", qu'il demande de relâcher la fille. Ce qui s'en suit est une résultante de la psychologie humaine. Alcool, excès de testostérone et jolie fille finissent toujours par une joute. Qu'elle soit verbale ou physique. Pour l'heure elle fut physique.

Le jeunot était lui rentré pour avertir les autres, alors que dehors, Cyril se prenait une droite mal ajustée. Il n'avait pas voulut porter le premier coup, il espérait que le gros gars devant lui était plus gras que muscles. Pas de chance, il était bodybuldé. Reprenant rapidement ses esprits il se mit en garde et l'enchaîna. Il ne sut pas dire ce qu'il avait fait, les enchaînements pieds-poings et prise de close avait fait mouche. Le premier gars était au sol en chialant pour son épaule. Le second sortit une matraque télescopique.

Cyril prit de la distance. Mentalement il estima la distance de sécurité qu'il lui faudrait pour ne pas être touché. Son idée relativement simple, obliger l'enfoiré à se rapprocher pour le frapper, là il lui rentrerait dedans comme un des ¾ de l'équipe de France. Le but lui faire mal, très mal avant d'être touché par la matraque. Mais une chose inattendue se produisit, il se sentit emprisonné. Sentant des bras l'enserrant par derrière, il n'avait pas vu ou entendu sortir un troisième larron. Mettant un coup de tête en arrière il essaye de se dégager. Sentant ou plutôt entendant le cartilage du nez, il lève les épaules et baisse son centre de gravité pour se sortir de l'emprise et se retourne pour frapper au plexus.

Le troisième s'effondre en se tenant la poitrine, la bouche en sang. C'est à se moment qu'il ressent la douleur sur son épaule droite. Se rappelant la matraque et l'autre enfoiré. Sans réfléchir, il lance sa jambe vers ce qu'il espère être le gars...

10 jours de trou... La voix du Major le ramène sur terre.

Et... T'as besoin de repos, et de te recentrer. Le ministère me tanne pour que j'envoie de bons éléments à Sainte Macrelle... II cherche une note de service qui traîne depuis pas mal de temps, vu les tâche de café qui la macule... Faycelle, un bled perdu au fin fond du trou du c*l de la France. Y a des trucs à surveiller, ou former des gens, j'en sais foutre rien, et je t'avoue que je préfère que tu sois là bas qu'ici.. Au moins ça me fera moins de paperasse...

Soupirant il ajoute :

Tu sais, t'auras pas d'autres chances, le ministère cherche à faire des économies, il vire les éléments perturbateurs. T'es un bon soldat, mais t'as un caractère de merde, et une sacrée droite. C'est ça ou la porte et tu finiras surveillant de Carrefour...


De nos jours


Cyril avait fait son paquetage, dit au revoir à la rhumerie la veille entouré par ses potes, et les immanquables souvenirs. Le lendemain sur le quai de la gare, il eut la surprise de croiser le Major qui à sa manière lui avait dit au revoir par ces mots : Fais pas d'vagues, fils. en le saluant

C'est le terme fils qui marqua et toucha le soldat. Il n'avait aucun lien de parenté avec le Major, mais quelque part il représentait la figure paternel qui lui avait tant manqué. Durant le trajet, au bar, il avait entamé la conversation avec une commerciale, qui remontait chez elle. Elle avait rit aux blagues du soldat et n'avait cessé de lui toucher le bras. Y a pas à dire l'uniforme aide...

Cyril se présenta au poste de contrôle du SGC, le numéro de téléphone de la fille dans la poche de son treillis. Le visage encore marqué de son combat de rue, il arborait un sourire de contentement. Portant fièrement son treillis d'apparat et le fameux béret rouge il attendit, cherchant du regard les indications sur sa future mission. Se demandant ce qu'il foutait ici.

Test RP:

Antécédents médicaux :
Appendicite aïgue à l'age de 12 ans
Fracture du bras gauche à l'age de 8 ans

Voulez vous intégrer une équipe ou travailler à la base ?
 INTÉGRER UNE ÉQUIPE
Multicompte autorisé par ? : 


Avez vous déjà joué sur des forum de RP : 
 Oui
Fréquence de connexion : 
 Tous les soirs
Comment avez-vous découvert le forum : 
TdJ









































































































































































































Dernière édition par Cyril Demaison le Sam 29 Oct - 0:20, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cyril DEMAISON   Ven 28 Oct - 17:55

Histoire :

Né un 29 février, c'est fêter son anniversaire tout les 4 ans ! C'est ce qui pourrait ressortir de l'enfance de Cyril. Un père militaire, peu souvent à la maison, et quand il est présent, On souhaiterait qu'il soit loin. L'enfance de Cyril est plutôt chaotique. Cherchant sa place dans un monde qu'il ne comprends pas, il est rapidement confronté aux problèmes de racisme, problèmes qu'il résout par la violence. Intelligent, il ne fait aucun effort en classe, et préfère faire le zouave et se faire remarquer, plutôt que de travailler. Mis à la porte de chez lui à 16 ans, il part chez une de ses tantes dans le sud. Traînant, ayant de mauvaises fréquentations, il commence à être connu des services de polices. A 18 ans, il part faire son service militaire. Basé en Allemagne, il découvre un univers qui lui plait et qui lui ressemble. Signant un VSL, il part en Yougoslavie avec les casques bleus, faisant ses premières expériences du feu. De cette expérience, il en retire une envie : aider. De retour en France, il s'engage définitivement dans l'armée, et passe la première année au service de santé des armées, afin d'apprendre l'infirmerie d'urgence. Plus tard, postule pour un RIMA. Quelques années plus tard, il entre au 8ème RPIMA de Castres...

18/08/2008 Vallée d'Uzbin - Afghanistan
Les tirs fusaient, les radios crachaient les ordres et contre ordres. Si l'enfer existe, il s'y trouvait. A genoux auprès d'un des soldats, Cyril tente de le stabiliser. Déchirant à pleine dents les sachets contenant les coagulants, il les verse sur la plaie béante et saignante. Inconsciemment, il sait. Pourtant il continue, comme s'il pouvait changer le destin de cet homme qui allait se terminer sur cette route caillouteuse. Il sent une main qui le tire, il entends les cris de son supérieur qui lui hurle de se replier derrière le VAB, mais ses jambes ne le porte plus, il regarde hagard la scène qui se déroule au ralentis. Les américains sur la droite qui tire ? Sur qui ? A gauche, un VAB qui brûle.. Au loin le village de Sper Kunday... Et des insurgés.. Mais où étaient-ils ? L'accrochage dura jusqu'à l'aube on dénombra 9 pertes côté français.

15 jours plus tôt

...Tête de con de marsouin ! Je vais en avoir pour des heures à me farcir un rapport pour la gendarmerie... Qu'est-ce que je vais faire de toi ?... Le « petit » m'a dit que tu les as dérouiller tout seul ?...

Cyril sourit malgré lui, sa mâchoire l'élançant lui rappelant la soirée qui avait si bien débutée. Soirée de goguette pour les militaires, qui avec d'autres frères d'armes avaient décidé de fêter la naissance du petit dernier d'un des leurs. Comme toute ville de casernement, Castres avait ses lieux dédiés, un tour au bar de Michel, une rhumerie du centre. Ayant investit l'une des salle privative, les tournées s'étaient succédées raisonnablement (pour des militaires), et l'enfant nouveau-né, baptisé virtuellement au ti'punch et punch coco.

Cyril était sortit un moment pour s'en griller une et prendre l'air. Le rhum commençait à lui donner chaud. Adossé au mur, il fume négligemment, bientôt rejoint par "Le jeunot", un jeune marsouin de 20 balais qui avait terminé ses classes et avait intégré la 4ème compagnie. En même temps que lui sort une fille. Brune, plutôt mignonne et l'air énervée. Prenant en tremblant une cigarette de son paquet, elle tente à deux reprises de l'allumer en vain. Gentleman, Cyril lui tends du feu. Elle le remercie et s'éloigne en crapotant. Les deux soldats en profite pour la mater, puis se sourient d'un air complice. Revenant à leur préoccupation, le jeunot dit : Et toi ? Pourquoi t'es pas marié ou maqué ?

Cyril lève un oeil vers lui et réponds du tac au tac : Pourquoi ? T'es intéressé ?

Meuheu non.. t'es con.. naan Sérieusement...


Pas trouvé la bonne. Pas cherché, non plus et puis... On es dans la marine... On as des traditions ancestrales... Une dans chaque port.

Rire gras des deux hommes alors que sortent deux gars qui les regardent puis semblent chercher quelqu'un et filent vers la fille.

Le Jeunot se met à lui parler de sa fiancée restée à Paris, de ses projets de mariage, d'enfants... Cyril lui écoute en se sortant une autre clope, l'air froid l'a revigoré, il se sent près pour la seconde manche de ti'punch. Mais des paroles plus hautes que les autres attire son regard. Plus loin l'un des deux gars a attrapé la fille par le bras et l'engueulade entre les deux est à son summum. Elle tente de se libérer mais la prise du gars est trop forte. Elle le gifle, il lui rends.

S'pas vrai..

Le jeunot se retourne alors que Cyril à jeté sa clope d'une pichenette vigoureuse et s'avance décidé vers les types. Celui qui ne faisait jusque là rien se tourne vers le soldat en lui disant de dégager s'il ne voulait pas de problèmes. Problème... Le mot qui avait suivit à la trace depuis sa plus tendre enfance le soldat. Comme un aimant attirant la ferraille, lui attirait les "problèmes". C'est relativement poliment, si on retire de sa phrase le terme "enfoirés", qu'il demande de relâcher la fille. Ce qui s'en suit est une résultante de la psychologie humaine. Alcool, excès de testostérone et jolie fille finissent toujours par une joute. Qu'elle soit verbale ou physique. Pour l'heure elle fut physique.

Le jeunot était lui rentré pour avertir les autres, alors que dehors, Cyril se prenait une droite mal ajustée. Il n'avait pas voulut porter le premier coup, il espérait que le gros gars devant lui était plus gras que muscles. Pas de chance, il était bodybuldé. Reprenant rapidement ses esprits il se mit en garde et l'enchaîna. Il ne sut pas dire ce qu'il avait fait, les enchaînements pieds-poings et prise de close avait fait mouche. Le premier gars était au sol en chialant pour son épaule. Le second sortit une matraque télescopique.

Cyril prit de la distance. Mentalement il estima la distance de sécurité qu'il lui faudrait pour ne pas être touché. Son idée relativement simple, obliger l'enfoiré à se rapprocher pour le frapper, là il lui rentrerait dedans comme un des ¾ de l'équipe de France. Le but lui faire mal, très mal avant d'être touché par la matraque. Mais une chose inattendue se produisit, il se sentit emprisonné. Sentant des bras l'enserrant par derrière, il n'avait pas vu ou entendu sortir un troisième larron. Mettant un coup de tête en arrière il essaye de se dégager. Sentant ou plutôt entendant le cartilage du nez, il lève les épaules et baisse son centre de gravité pour se sortir de l'emprise et se retourne pour frapper au plexus.

Le troisième s'effondre en se tenant la poitrine, la bouche en sang. C'est à se moment qu'il ressent la douleur sur son épaule droite. Se rappelant la matraque et l'autre enfoiré. Sans réfléchir, il lance sa jambe vers ce qu'il espère être le gars...

10 jours de trou... La voix du Major le ramène sur terre.

Et... T'as besoin de repos, et de te recentrer. Le ministère me tanne pour que j'envoie de bons éléments à Sainte Macrelle... II cherche une note de service qui traîne depuis pas mal de temps, vu les tâche de café qui la macule... Faycelle, un bled perdu au fin fond du trou du c*l de la France. Y a des trucs à surveiller, ou former des gens, j'en sais foutre rien, et je t'avoue que je préfère que tu sois là bas qu'ici.. Au moins ça me fera moins de paperasse...

Soupirant il ajoute :

Tu sais, t'auras pas d'autres chances, le ministère cherche à faire des économies, il vire les éléments perturbateurs. T'es un bon soldat, mais t'as un caractère de merde, et une sacrée droite. C'est ça ou la porte et tu finiras surveillant de Carrefour...


De nos jours


Cyril avait fait son paquetage, dit au revoir à la rhumerie la veille entouré par ses potes, et les immanquables souvenirs. Le lendemain sur le quai de la gare, il eut la surprise de croiser le Major qui à sa manière lui avait dit au revoir par ces mots : Fais pas d'vagues, fils. en le saluant

C'est le terme fils qui marqua et toucha le soldat. Il n'avait aucun lien de parenté avec le Major, mais quelque part il représentait la figure paternel qui lui avait tant manqué. Durant le trajet, au bar, il avait entamé la conversation avec une commerciale, qui remontait chez elle. Elle avait rit aux blagues du soldat et n'avait cessé de lui toucher le bras. Y a pas à dire l'uniforme aide...

Cyril se présenta au poste de contrôle du SGC, le numéro de téléphone de la fille dans la poche de son treillis. Le visage encore marqué de son combat de rue, il arborait un sourire de contentement. Portant fièrement son treillis d'apparat et le fameux béret rouge il attendit, cherchant du regard les indications sur sa future mission. Se demandant ce qu'il foutait ici.

Test RP:

Antécédents médicaux :
Appendicite aïgue à l'age de 12 ans
Fracture du bras gauche à l'age de 8 ans

Voulez vous intégrer une équipe ou travailler à la base ?
 INTÉGRER UNE ÉQUIPE
Multicompte autorisé par ? : 


Avez vous déjà joué sur des forum de RP : 
 Oui
Fréquence de connexion : 
 Tous les soirs
Comment avez-vous découvert le forum : 
TdJ


Dernière édition par Cyril Demaison le Sam 29 Oct - 1:53, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Cyril DEMAISON   Ven 28 Oct - 22:12

Encore un beau gosse :miam:

Bienvenue parmi nous :cheers:

Dis nous quand tu auras terminé ta fiche

J'aime beaucoup ta façon d'écrire

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: Cyril DEMAISON   Sam 29 Oct - 1:16

Rha mais c'est pas fini toi Laughing tu vas finir dans un bac à glace Razz

welcome criminal... euh Cyril
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Cyril DEMAISON   Sam 29 Oct - 1:24

J'y peux rien, je suis toute excitée de voir des nouveaux mais si en plus ils sont beaux, je ne me tiens plus... On dira pas à qui c'est la faute ^^

Mais faut pas avoir peur Cyril, je ne mords pas =)

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cyril DEMAISON   Sam 29 Oct - 2:05

Bonsoir les filles... (sourire Colgate)

Quel accueil chaleureux Laughing

Citation :
tu vas finir dans un bac à glace
J'amènerai le Jack Daniel's :sifl:

Citation :
Dis nous quand tu auras terminé ta fiche
Finis. Désolé j'ai poursuivis sur le second topic, le template de la fiche merdouille quand le texte est trop long.

Revenir en haut Aller en bas
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: Cyril DEMAISON   Sam 29 Oct - 5:34

C'est juste un petit détail à régler en fin de template. Je vais jeter un oeil. J'imagine que Rakelounette sera heureuse de suivre la progression et le test RP. Ah lala, qu'est ce que je vais faire d'elle? X_x
Et attention, elle mord vraiment Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Cyril DEMAISON   Sam 29 Oct - 22:03

Une très bonne fiche ^^ Je me permets de te valider directement, étant donné que ta fiche est écrite en rp =)

Voilà ta fiche validée et ton test rp sont validés! Juste ton avatar doit être aux dimensions 200x320 je me suis permise de le changer

Tu peux dès maintenant te rendre dans tes quartiers ici pour le SGC et ici pour Typhon c'est indispensable pour que tu sois reconnu comme actif.


Pense à aller faire ta fiche d'équipement à l'armurerie (il faut qu'elle puisse être validée avant de partir en mission).

Ta signature ne pas dépasser 600x150px. Et n'oublie pas de compléter ton profil afin d'y afficher les liens de ta fiche de présentation et de ta fiche d'équipement, c'est impératif pour pouvoir intégrer une équipe et donc participer aux missions.

Tu pourras ensuite rejoindre une équipe (celles-ci sont régulièrement réorganisées, tu seras prévenu(e) en temps voulu). En attendant ton équipe et ta première mission, tu peux participer aux RPs au libre ou en créer un.

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cyril DEMAISON   Sam 29 Oct - 22:53

Merki Rakel,

En revanche je ne vois pas le topic qui recense le matériel que l'on peut choisir.
Revenir en haut Aller en bas
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Cyril DEMAISON   Sam 29 Oct - 23:29


_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cyril DEMAISON   Dim 30 Oct - 1:54

Merci
Revenir en haut Aller en bas
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: Cyril DEMAISON   Ven 11 Nov - 0:05

Superbe fiche Super avatar

Welcome aboard Rookie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cyril DEMAISON   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cyril DEMAISON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Accueil :: Bureau de recrutement :: Cimetière-
Sauter vers: