La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Seconde chance ? [Lolo & Suzy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suzanne Rigel
Scientifique
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG4
Grade / Niveau: Sergent-chef / 181
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Seconde chance ? [Lolo & Suzy]   Lun 31 Oct - 1:02

Elle était partie du jour au lendemain, sans prévenir qui-que se soit.. Enfin le strict minimum : ses supérieurs et son équipe. Elle avait demandé du temps, des congés, des vacances … enfin peu importe le mot, elle était partie. Elle avait demandé deux semaines … Dans l'idée de pouvoir réfléchir tranquillement chez elle et de se remettre de tout ce qu'il lui était arrivé ces derniers temps. Ces 15 jours, elle les avait passé chez ses parents, en famille. Le calme lui avait fait du bien, loin du rythme frénétique d'une base militaire.
Et puis finalement, deux jours avant de rentrer, elle avait reçu un appel du SGC. On lui proposait de s'envoler pour la Guadeloupe, et rejoindre une équipe de scientifiques. Ses compétences en immunologie, et sa récente étude sur une des plantes extra-terrestre faisaient du docteur Rigel un parfait élément pour diriger le petit groupe de virulents chercheurs.

Le SGC n'était en rien responsable de cette expédition, il souhaitait juste envoyer un membre de la base sur les lieux afin de constater les dernières trouvailles et peut être réussir à corréler les observations avec la plante extra-terrestre.
Elle était une scientifique dans l'âme, toutes recherches avaient don de l'exciter comme une puce. Elle aimait ne penser qu'à ça, ne parler que de ça, de vivre uniquement de ça ! Chercher, chercher et chercher encore. Noter, observer, analyser, faire des hypothèses, se tromper, recommencer, tout effacer, trouver des idées, démontrer, … C'était ça, sa vie.
Mais ce coup ci, la jeune femme avait hésité. Depuis un moment, dans la tête et le cœur de Suzanne, la Science avait dû céder sa place, ou du moins une bonne partie. Et à bien y réfléchir, elle se demandait si ce n'était pas la première fois que ça arrivait. D'où peut-être cette fâcheuse tendance à tout faire de travers ces derniers temps ?

Puis elle avait rappelé … et pris son billet d'avion. Elle avait gardé son téléphone à la main jusqu'au guichet d'enregistrement. Un simple coup de fil … Juste un. Elle en avait été incapable. Elle comptait jusqu'à trois puis composait le numéro, une sorte de décompte pour lui donner le courage de le faire. Elle l'avait composé douze fois. Et avait autant de fois raccroché avant qu'une seule sonnerie ne retentisse. Entre chaque tentative, elle se perdait dans ses pensées, ses certitudes, les phrases toutes faites qu'elle avait écrite et qui lui suffisait juste de lui dire de vive voix dans son téléphone … Assise dans le hall de l'aéroport, en face du tableau d'affichage des départs, elle était pourtant ailleurs. Si bien, qu'à l'annonce de l'ouverture de l'enregistrement, elle en oublia son téléphone sur le siège d'à côté. La Science venait alors de balayer d'un coup de maître l'intrus.

La Guadeloupe. Bien que le nom laisse plutôt penser aux cocotiers et belles plages de sable blanc, il n'en fut pas le cas pour la scientifique. Oh non ! Elle ne fut pas déçue du voyage, il y avait beaucoup de boulot. Assez pour ne penser qu'à ça jour et nuit, … Enfin c'est ce qu'elle se forçait à croire au milieu des plantes, des ordinateurs et des microscopes.
Les jours défilaient, et son boulot là bas la passionnait. Elle s'était retrouvée dans une formidable équipe avec laquelle elle s'entendait bien et les résultats qu'ils avaient obtenus étaient prometteurs. Elle s'était liée d'amitié avec quelques habitants d'un village voisin à leurs installations et profitait du temps libre qu'elle s'accordait pour en apprendre davantage sur les coutumes et mœurs locaux.
Ce dépaysement lui avait permis d'avancer, de laisser au passé ce qui appartenait au passé. Et Lui, il n'appartenait pas au passé, … Enfin elle ne le voulait pas. Bien qu'elle avait de quoi s'occuper là bas, elle ignorait comment ne plus penser à lui. Il était là, point final.

Elle avait besoin de le voir, il lui manquait. C'était plus fort qu'elle, elle ne pouvait rien y faire. Ses yeux, sa voix, ses lèvres, son humour … Elle avait esquissé un sourire rêveur en se rendant compte que même ça lui manquait. Et elle poursuivait sa liste, ...

...

Et maintenant, elle était là, de retour au SGC. Bien que les adieux aient été difficiles, elle était contente d'être de retour. La vie à la base lui avait manqué. Puis elle ramenait avec elle tous les résultats étudiés là bas. Elle allait les partager avec ses collègues, développer encore et encore de nouvelles hypothèses, de nouvelles expériences … Elle avait hâte. Cependant là, tout de suite, elle avait autre chose en tête.

Elle était rentrée tard la veille, et il lui semblait ne pas avoir fermé les yeux plus de 10 minutes cette nuit, trop occupée à essayer de trouver les mots.
Il était 9 heures du matin. Si elle était sortie de ses quartiers de manière déterminée, cette même détermination s'était évaporée au fur et à mesure qu'elle approchait de ses quartiers à lui. Si bien qu'elle s'était stoppée avant, à quelques mètres du salon et qu'elle était restée là pendant une heure, le dos plaqué contre le mur, le regard fixe devant elle.

Et si il était avec une autre ? Elle frissonnait. Puis se reprenait. Si il avait tourné la page, alors elle tournerait la page elle aussi... Non, elle n'y arriverait pas. Et si il l'ignorait tout simplement ? Elle ne savait pas si elle le supporterait. Alors elle essayait de se résonner, de dédramatiser mais n'y parvenait pas non plus.

Avec tout ça, elle n'avait pas fait attention aux personnes qui allaient et venaient dans le couloir en question. Et en particulier, un officier qui avait déjà fait plusieurs allers retours et qui avait été forcé de remarquer la présence un peu suspecte de la scientifique. Au bout du quatrième passage, il se sentit obligé de lui demander si il y avait un problème.

« Oh non non, je … j'attends quelqu'un. » mentit-elle, avec le sourire. Elle attendait surtout de trouver du courage.

Puis il était reparti. Et elle, était repartie dans ses pensées et sa liste de « Et si … ? ». Quelques minutes plus tard, il était repassé par là, et après avoir constaté qu'elle n'avait pas bougé d'un pouce, il ne put s'empêcher de lui lancer en plaisantant :

« Je vais finir par croire que c'est moi que vous attendez ... »
Elle ne put s'empêcher d'émettre un rire qui le fit rire à son tour avant de disparaître sur sa droite.

Et alors qu'elle se détachait lentement du mur, elle entendit le bruit de pas dans le couloir que le soldat avait emprunté quelques secondes plus tôt. Elle ne se posa même pas la question, pour elle il était évident que ce soit ce même soldat qui repassait par là. Elle le prit comme un signe. Comme une occasion qu'elle devait saisir pour faire un pas en avant et se décider une fois pour toute d'aller jusqu'au bout. Oui, Suzanne avait cette sale manie de voir des signes où il y en avait pas … Ou était-ce tout simplement sa manière à elle de se convaincre elle même qu'elle était enfin prête ?

Avant d'y aller, elle voulait s'assurer de lui rendre la pareille. Sa manière à elle de se décontracter un instant, en plaisantant à son tour. Elle n'attendit pas de le voir pour s'exclamer :

« Et moi je vais finir par croire que vous êtes perdu ! … Vous voulez peut-être de l'ai... »

Mais quand elle découvrit et se retrouva face à celui qui s'avançait, son sourire disparut sur le coup et un seul et unique mot sortit de sa bouche. Le souffle coupé, le nom de celui qui n'avait pas quitté son cœur fut le seul mot qui brisa le silence.

« Laurent …. »

Et tout ce qu'elle s'était répétée, ces mots, ces phrases, ces explications, ces excuses … Tout, absolument tout avait disparu. Elle ne pensait plus à rien. Ses yeux étaient accrochés aux siens. Elle était tétanisée. Seules ses lèvres se déformaient lentement, à la recherche de mots. Mais aucun son ne sortit de sa bouche. Il lui semblait que le temps s'était arrêté, que tout ce qui avait autour d'eux venait de disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: Seconde chance ? [Lolo & Suzy]   Mar 1 Nov - 12:55

C’était une journée ordinaire pour Laurent qui quittait ses quartiers après y être passé pour se mettre en tenue de sport afin d’aller s’entrainer avec Tara’c, le Jaffa avec qui il avait sympathisé lorsqu’il en avait la garde sans pour autant être devenu les deux meilleurs amis de l’univers, non c’était un moyen de joindre l’utile à… L’utile !
Mieux connaitre la façon de penser de son ennemi même si celui-ci n’était pas la meilleure représentation puisqu’ils ne devaient pas être nombreux parmi son peuple à avoir eu l’idée et le courage de rejoindre le camp adverse. Un moyen d’évacuer les problèmes en souffrant physiquement dans de longues séances de footing ou de pratique du parcours du combattant.

Autant pour Maud, il était content que cette maman fasse un break après la dernière mésaventure de SG5 et ainsi puisse passer plus de temps avec ses enfants, par contre il avait du mal à comprendre Rémus car ce dernier avait accepté une mutation au Plateau d’Albion afin de travailler sur les technologies extraterrestres découvertes jusque là plutôt que d’aller sur le terrain pour en découvrir d’autres. Et que dire de Suzanne dont le décès en mission de sa cousine l’avait logiquement perturbée sans que Laurent ne sache quoi faire, aurait-il du la poursuivre et lui dire le blabla militaire qu’il aurait tenu à un bleu ayant été traumatisé par la mort d’un coéquipier ? Non, le cas était si différent car il s’agissait d’un membre de la famille de la scientifique et que cette dernière n’avait rien d’un militaire, elle était une civile avant tout et il était compréhensible qu’elle craque là où certain types formés à la dure craquaient aussi. Laurent avait essayé mais avait échoué, au retour de la mission quasi-suicide contre deux Ha’taks, il s’était ouvert à elle mais trop tard car le fait de lui avoir caché les risques de sa mission très spéciale n’avait pas été compris comme un moyen de la préserver contre une longue inquiétude, certes elle était tombée des nues et avait eu l’impression d’une trahison mais c’était pour son bien mental qu’il avait agit ainsi, aussi parce qu’il avait tout simplement interdiction de donner des détails. En attendant, Suzanne aussi avait fuit le SGC, ce que ne pouvait se permettre le militaire.

Ainsi donc il tirait la poignée de sa porte pour la fermer, dans son autre main il portait un petit sac en toile contenant un change et une trousse de toilette, prenant la direction des escaliers afin de rallier le niveau un et sa salle de sport, il arpentait le couloir passant devant le salon où il salua un officier qui en sortait avec un air amusé. Comme l’entrée du salon était un large encadrement sans porte et que forcement il devait passer devant pour rejoindre les escaliers, par curiosité il tournerait la tête pour voir qui s’y trouvait.

Pour une surprise, ce fut une surprise, il s’arrêta net dans le couloir en se tournant pour faire face à la jeune femme, le tout dans un ralenti lié à la confusion, après plusieurs clignements des paupières et s’être même frotté les yeux une fois, il fallait bien se rendre à l’évidence que ce n’était pas une illusion, Suzanne était là, devant lui et lui dit quelque chose de bizarre, le temps de remettre ses idées en place, elle avait eu l’occasion de prouver qu’elle se souvenait encore du prénom du militaire !

« Suzanne… Je ne m’attendais pas à te voir aujourd’hui, en fait je ne savais même pas si tu reviendrais… A moins que tu ne sois que de passage… »

Toujours aussi crispé par cette rencontre inespérée, Laurent en lâcha son sac qui ne fit pas grand bruit en touchant le sol, ses yeux défiguraient la jolie fleur qui était encore plus belle que dans ses souvenirs, surtout que la dernière image qu’il avait d’elle n’était pas des meilleures.

« Heu… Comment vas-tu ? »

L’espace entre eux semblait immense au Para et il redoutait de ne pas faire ce qu’il fallait pour réussir à la retenir comme au retour de la mission du dernier espoir où il n’avait pas pu masquer ses sentiments en public alors que jusqu’à ce moment là il avait essayé d’être le plus discret possible sur ce début de relation affectueuse, tout du moins au SGC. La suite avait été terrible et il ne voulait pas revivre ça alors cette distance était un peu comme une zone de test où le militaire jaugeait le risque de ne pas être de nouveau planté en beauté pour avoir une nouvelle fois du mal à s’en remettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzanne Rigel
Scientifique
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG4
Grade / Niveau: Sergent-chef / 181
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: Seconde chance ? [Lolo & Suzy]   Ven 11 Nov - 22:14

Se retrouver de nouveau en face de lui après cette longue absence, était déstabilisant. Comme si ils repartaient à zéro, qu'il fallait tout recommencer. C'était absurde, mais pourtant … Ils n'avaient pas rediscuté depuis, et elle ne savait pas ce qu'il fallait en penser. Dans sa tête, c'était clair … Mais dans celle de Laurent, peut-être pas. Et à vrai dire, ce détail là lui faisait peur.
En attendant, il lui posa une question bien plus simple qui eut le mérite de faire revenir Suzanne sur terre.

« Oui, … oui oui je vais bien. Et je ne suis pas de passage, je suis rentrée hier. Je cours un peu de partout depuis mais je ne m'en plains pas, ça fait du bien de se retrouver ici. Et toi, comment vas tu ? »

Se retrouver ici … Il y a quelques mois, elle n'était pas certaine d'en avoir réellement envie. Elle avait eu peur de ne voir que sa cousine partout, de craindre toute mission à laquelle elle ou des personnes qu'elle appréciait participeraient, de ne plus avoir d'intérêt pour les technologies extra-terrestre qui étaient quelque part responsable de l'absence d'Ingrid. Ajouté à cela, l'image de la dernière fois où elle avait vu Laurent, de retour d'une mission que l'on pouvait qualifier de suicidaire. Elle se souvenait encore très bien de cet instant et de l'état dans lequel elle s'était retrouvé.
Mais aujourd'hui elle était de retour dans les couloirs du SGC, six pieds sous terre, en face de lui. Et il lui semblait que cela faisait une éternité qu'elle ne s'était pas sentie aussi bien, enfin à sa place. Et Laurent était la première personne à qui elle voulait le dire.

« À vrai dire, je te cherchais … Enfin j'étais partie pour te trouver dans tes quartiers. En fait, je voulais savoir si tu étais libre pour ... »

Ses yeux étaient tombés alors sur le sac qu'il avait fait tomber quelques secondes plus tôt. À priori il allait quelque part, … Et il n'aurait sûrement donc pas le temps de s'attarder pour papoter, réflexion qui lui fit se reprendre immédiatement.

« Enfin, je veux dire si tu acceptais de bien vouloir me consacrer un petit peu de ton temps, quand cela t'arrangera évidemment, je ne voudrais pas te déranger ... J'ai été idiote de penser que tu ne ferais rien. » finit-elle par conclure en souriant, un peu gênée cela dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: Seconde chance ? [Lolo & Suzy]   Ven 18 Nov - 17:39

Laurent esquissa un sourire quand il entendit Suzanne dire qu’elle n’était pas de passage, donc qu’elle restait, sans oublier le fait qu’elle semblait contente de revenir et à son tour elle lui demandait comment il allait :

« On va dire que ça va… »

Quelques mots dit simplement avant que la scientifique ne poursuive, commençant par vouloir lui faire croire qu’elle le cherchait alors que le salon n’était pas le meilleur endroit pour le trouver,, d’ailleurs s’il n’y avait pas eu l’officier avec son comportement étrange, il serait passé devant la porte sans jeter un œil sur le ou les personnes s’y trouvant. Bref, le militaire avait du mal à s’enflammer après une douche froide dont il se remettait doucement, la mèche était mouillée (ne pas chercher de double sens) et pour la séchée elle allait devoir réchauffer le petit cœur meurtri d’un pauvre Para abandonné !

Les mots de Suzanne s’enchainaient, il était facile de sentir de l’inquiétude et du stress dans sa façon de parler saccadé mais Laurent s’accrochait et on devait pouvoir voir sur son visage de l’intérêt et de l’empressement pour quelle en vienne aux faits, inutile de tourner autour du pot si elle désirait que leur début de relation ne soit que de l’histoire ancienne, ce serait dur de l’entendre mais cela aurait le mérite de mettre les choses au point puisqu’ils allaient être amenés à se croiser dans la base. Autant que ce soit dit maintenant plutôt que de gamberger en se fixant un rendez-vous ultérieurement, du coup il se baissa pour ramasser son sac et entra dans le salon en répondant :

« Non non, ça peut attendre… Ce que j’allais faire je veux dire, je préfère savoir ce que tu as à me dire même si je le redoute... Vas-y je t'écoute »

Il s’était rapproché pour ne plus être qu’à environ un mètre de la jeune femme et avait une mine à inspirer la pitié et la tendresse, façon Chat Potté dans Shrek mais sans les poils partout. Pour lui, tout indiquait que le moment allait être difficile car il n’imaginait pas autre chose qu’un message négatif de la part de la scientifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzanne Rigel
Scientifique
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG4
Grade / Niveau: Sergent-chef / 181
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: Seconde chance ? [Lolo & Suzy]   Sam 19 Nov - 17:48

Il redoutait ce qu'elle avait à lui dire …Instinctivement elle s'attendit au pire et eut peur d'un coup. Il s'était rapproché, et elle ne s'était pas rendue compte que ses mains à elle s'étaient trouvées et témoignaient du stress de la jeune femme. Elle avait également tourné la tête en direction du reste du salon, vérifiant que personne n'était assez proche d'eux pour les entendre. Elle n'avait pas imaginé les choses ainsi, lui parler ici sans aucune intimité au final, ce qui rendait les choses moins faciles pour la scientifique. Ajouté à cela, le visage de Laurent qui n'aidait en rien pour la concentration.

Le silence était assez pesant, et au plus les secondes défilaient au plus il lui était difficile de se lancer. Tout les mots se mélangeaient dans sa tête, elle ne savait plus par où commencer. Ce moment tant espéré pour la jeune femme depuis des mois se présentait enfin, et elle craignait justement de ne pas être à la hauteur.

« … J'aurai du te prévenir que je ne rentrerais pas, enfin du moins pas de suite … J'ai essayé, je te jure que j'ai essayé de t'appeler, mais j'ai eu peur de ne pas trouver les mots, peur que tu m'en veuilles et que tu ne me comprennes pas. »

À ces derniers mots, elle esquissa un faible sourire qui trahissait la fatalité dans son comportement qu'elle ne manqua pas de relever de suite :

« C'est un peu idiot parce que finalement c'est ce que je suis en train de faire maintenant, et je me rends compte que j'ai toujours aussi peur que tu ne me comprennes pas ... »

Elle marqua un court silence avant de poursuivre, ne lui laissant pas le temps de dire quoique se soit. Elle avait besoin de lui parler et surtout qu'il l'écoute jusqu'au bout. Après quoi, il prendrait la décision qu'il lui appartenait, mais avant cela elle voulait être certaine qu'il ait bien compris et elle ne voulait pas risquer de se faire interrompre et perdre le fil dans ses explications.

« J'avais besoin de m'éloigner, de réfléchir, de … de faire mon deuil, de prendre mon temps pour savoir si je me sentais réellement capable de revenir ici et m'investir autant qu'avant dans le programme ... Je suis partie près de 6 mois, rejoindre une équipe de scientifiques, ce qui m'a permis de penser un peu à autre chose et surtout me laisser du temps donc pour essayer de trouver des réponses à mes questions... Je suis là maintenant et je me sens vraiment mieux. »

Si elle avait terminée d'une voix plutôt convaincue, la suite fut plus délicate. Non pas qu'elle était moins sûre d'elle, mais cela relevait plus de la confidence dont elle avait peur qu'il se soucie guère.

« J'avoue avoir été lâche de ne rien te dire et je le regrette. Et …  »

La fin de la phrase n'était pas venue d'elle même, bien qu'elle savait exactement ce qu'elle voulait lui dire. Elle ferma les yeux une seconde avant de replonger son regard dans le sien et terminer :

« … Tu m'as manqué Laurent … Terriblement manqué. Il n'y a pas un jour durant lequel j'ai cessé de penser à toi ... »

Sa voix s'était davantage adoucie, mais traduisait toutefois son émotion. Elle leva également, l'air de rien vers le haut ses yeux, qui sans qu'elle l'ait vu venir, s'étaient embués légèrement et qu'elle cligna plusieurs fois rapidement pour s'en dissiper. Elle laissa à présent l'opportunité à Laurent de dire quelque chose. Il lui semblait à Suzanne que ses jambes ne la portaient plus, rattachée aux mots du militaire comme si elle attendait le signal lui indiquant qu'elle pouvait recommencer à respirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: Seconde chance ? [Lolo & Suzy]   Lun 21 Nov - 12:22

Suzanne avait l’air tellement mal à l’aise que cela ne faisait que faire durer un suspens dont l’issue serait sans doute ce à quoi Laurent s’attendait, après une si longue absence sans nouvelle et sans pouvoir la joindre car le numéro de téléphone qu’il avait sonnait constamment occupé, le militaire s’était donc résigné et pour lui, cette confrontation était la confirmation que leur histoire serait déjà du passé et qu’elle demanderait probablement à ce qu’ils se comportent comme des adultes pour n’avoir plus que des relations professionnelle ou au pire comme des amis mais comment se faire à cette idée d’amitié avec les sentiments qu’il tentait de garder au fond de lui pour ne pas souffrir de nouveau ?

Cela ne faisait que quelques semaines que l’on pouvait dire que Laurent avait remonté la pente en retrouvant sa bonne humeur et son calme, la scientifique avait bien participé à le détruire mais elle n’était pas la seule responsable, la dissolution de l’équipe SG5 avait aussi contribué à son état inhabituel. Les missions pour lesquels il se portait volontaire d’office lui permettaient de se changer les idées même si son attitude ne le montrait pas sous son meilleur jour, ça il en n’avait rien à faire. Quand aux périodes à la base, heureusement que le destin ou plutôt le Général lui mit un Jaffa dans les pattes pour qui lui serve de garde-chiourme, ce la fut bénéfique car la psychologie de l’extraterrestre l’aida à surmonter la colère, l’incompréhension, il aurait voulu qu’elle compte sur lui pour l’aider suite au décès de sa cousine mais il ne devait pas assez compter pour elle.

Pas étonnant qu’il restait encore distant comme attendant un verdict sans surprise, les mots qui la faisait tourner autour du pot était comme des piques, justifiant l’injustifiable, la peur de ne pas trouver les mots était une excuse qui passait mal, pourquoi se fatiguer à dire cela, pourquoi ne disait-elle pas directement qu’elle était désolé mais qu’elle était passée à autre chose et que Laurent n’entrait plus dans ses plans… Du coup, c’étaient des traits tendant de plus en plus vers l’incompréhension qui se dessinaient sur le visage du militaire d’autant que le monologue continuait, toujours plus pénible au fur et à mesure des secondes qui s’écoulaient jusqu’au moment où elle allait enfin le dire arriva. Elle avait l’air si paisible à cet instant que ça en devenait pitoyable au point que le Para devait avoir un visage terrifiant de sérieux, trop enfermé dans sa négativité pour penser un instant que ce n’était pas une rupture mais une tentative de recoller les pots cassés.

La dernière phrase laissa place à un blanc, Laurent venait de tomber des nus, jamais il ne se serait attendu à ça, elle ne cassait pas, bien au contraire, elle souhaitait donner à leur histoire une deuxième chance. Son visage devait évoquer la surprise, ses yeux retrouvèrent le regard de la jeune femme, il en lâcha de nouveau son sac de sport en restant figé comme un grand béta avant que son cœur prenne le relai sur son cerveau. D’une façon très naturelle, il déplia se bras et fit les derniers centimètres pour venir enlacer Suzanne, posant sa tête sur son épaule et lui susurrant à l’oreille :

« Je croyais t’avoir perdu à jamais… Excuses-moi si j’ai baissé les bras, je ne pensais pas te revoir, je pensais devoir refermer la brèche que tu avais ouverte dans ma carapace… Je… Je t’aime... »

Et voila, il craquait encore et toujours pour elle et cela devait se sentir dans cette étreinte de retrouvaille, c’était plus fort que lui, oublié en une seconde les presque six mois de galère à douter puis à se résigner, le Jaffa avait encore raison en disant qu’on ne savait pas de quoi était fait l’avenir en évoquant l’évènement qui se produisait en ce moment, ce gars restait optimiste alors que Laurent avait trop vite conclu à un placage irrégulier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzanne Rigel
Scientifique
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG4
Grade / Niveau: Sergent-chef / 181
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: Seconde chance ? [Lolo & Suzy]   Jeu 1 Déc - 12:18

Le temps lui avait paru long, très long. Si bien qu'elle avait manqué de justesse de partir en bafouant quelques mots, lui demandant d'oublier ce qu'elle venait de dire et de l'oublier tout court. Elle s'était sentie si idiote d'un coup, à lui dire tout ça et à attendre qu'il lui réponde. Visiblement, il avait tourné la page.

Jusqu'à ce qu'il réduise pour de bon la distance entre eux et la prenne dans ses bras, pour venir lui murmurer à l'oreille. Surprise, apaisée, tremblante … Suzanne ne savait plus ce qu'il fallait ressentir ni même penser. Elle enfouit son visage dans le cou du militaire, profitant de cette étreinte qu'elle pensait lui être enlevée à jamais. Il était si bon de se retrouver là, de se rendre compte que finalement rien ne les avait séparé, ni le temps, ni la distance.
À ces mots, un discret sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'une larme venait de couler le long de sa joue. Elle avait fermé les yeux, et resta muette un instant avant de lui susurrer à son tour :

« … Ne me laisse plus jamais partir. Plus jamais … Je t'aime...  »

Il lui semblait ne jamais avoir dit ses trois derniers mots avec autant de sincérité. Et pourtant, ceux ci lui paraissaient bien trop courts pour lui dire tout ce qu'elle ressentait.
Était il possible de suspendre le temps ? Suzanne ne voulait être nul part autre que dans ses bras. Seulement ce n'était sûrement pas l'endroit idéal. Ici il y avait des règles malheureusement … Mais n'ayant pas la force de le repousser elle, elle se contenta de lui chuchoter :

« Tu crois que les étreintes entre membres de la base sont autorisées ? Ou bien je pourrai dire que je vérifie tes constantes, à ma façon ... »

Autant d'habitude elle respectait l'ordre dans cette base, autant avec Laurent passer au dessus des règles ne lui faisait pas peur.. Elle déposa un baiser dans le cou du militaire, bien consciente cela dit que cet instant n'allait pas durer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: Seconde chance ? [Lolo & Suzy]   Dim 4 Déc - 13:56

Ce moment était intense, Laurent l’enlaçait comme s’il avait peur qu’en relâchant un tant soit peu ce bel oiseau, il ne s’envole de nouveau vers d’autres cieux. Le bonheur de l’instant présent lui prenait les trippes, il savourait chaque seconde en ne se rappelant que des bons moments passés avec la scientifique et cette fois l’étreinte ne fut pas brève pour finir par des reproches comme lors de leur dernière rencontre quand le Para était revenu de sa mission très spéciale.

En quelques mots, Suzanne venait de lui dire clairement ce qu’elle bafouillait depuis l’arrivée du militaire dans le salon, un instant merveilleux qui récompensait sa patience car pendant l’absence de la scientifique, il aurait eu largement le temps de faire une croix sur la jeune femme que ce soit en fréquentant d’autres femmes ou pas. Elle aussi l’aimait et lui demandait de ne plus jamais la laisser partir, ce qu’il comptait bien faire dès à présent sans se soucier de ceux qui pourraient les voir.

« Ca non, je ne te lâche plus ! »

Les larmes lui venaient aux yeux, pourtant il n’y avait rien de triste mais l’émotion était forte tant les mots de Suzanne lui avaient fait plaisir d’autant que c’était inespéré après des mois sans nouvelles. Laurent était transporté dans un autre monde, plus de salon, plus personne à part eux deux dans ce carrefour des sentiments en pleine heure de pointe, jusqu’à ce que la scientifique lui parle de nouveau et le fasse descendre de son petit nuage, lui tirant un sourire par le trait d’humour terminant sa phrase.

« On s’en fout, on leur dira d’aller voir ailleurs si ça les dérange, j’ai assez rongé mon frein pour ne pas profiter de ce moment »

Bien sûr que Laurent n’allait pas en venir la mais c’était une façon de ne pas arrêter brutalement cette fusion des sentiments, allez, encore deux ou trois secondes de rabe et on se reprend, non trop court, alors une dizaine de secondes et puis on se calme ! Il en fallait de la motivation pour quitter le royaume des anges où tout était si simple sans cette foutue règle de fraternisation amoureuse au sein de l’armée et donc au SGC. Encore un signe, il sentit les douces lèvres de la belle venir déposer un baisé dans son cou, lui faisant penser qu’il avait bien fait de repousser l’échéance mais elle avait raison, ce n’était pas le lieu idéal pour ce genre de chose.

« Et puis avec mes constantes actuelles, je suis bon pour l’infirmerie, l’endroit de notre première rencontre... »

Lentement il desserra ses bras pour se décoller d’elle, les doigts de sa main gauche vinrent effacer les traces humides autours de ses yeux alors que son autre main vint se poser sur la chevelure de Suzanne à l’arrière du crane afin de permettre à Laurent de déposer un baiser sur son front sans qu’elle ne recule la tête.

« Tu as raison, ce serait dommage que l’on soit séparé de nouveau parce qu’on s’aime… Veux-tu t’assoir ou aller autre part ? »

Le regard du militaire ne quittait pas celui de la scientifique en attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzanne Rigel
Scientifique
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG4
Grade / Niveau: Sergent-chef / 181
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: Seconde chance ? [Lolo & Suzy]   Lun 19 Déc - 14:11

Qu'est ce qu'il était difficile à la jeune femme de se faire à l'idée de quitter les bras de Laurent et de revenir dans le monde présent. Elle avait apprécié qu'il poursuive cette étreinte, se foutant clairement de ce que pensait ceux et celles qui pouvaient être présents. Suzanne ne pouvait dire de toute façon qui était dans les parages, elle était ailleurs sur son nuage. En parlant d'infirmerie, il fit un clin d'oeil à leur première rencontre, ce qui fit évidemment sourire la scientifique, toujours aussi amusée et émue, à l'évocation de ce souvenir.

Après qu'il ait finalement retiré ses bras, il déposa tout en douceur un baiser sur son front. Un geste discret mais tout aussi intense. Puis il lui proposa de poursuivre leurs retrouvailles autre part. Suzanne fit mine de réfléchir un instant avant de lui répondre.

« Mmmm… Nous pourrions peut-être aller balader, sortir de la base un petit peu ? Avec un peu de chance, le froid nous congèlerait et nous serions obligés de rester tous les deux jusqu'au printemps ... »

Taquine, elle lui sourit, imaginant deux statues de glace aux alentours du SGC. Digne d'une fiction américaine, mais l'idée plaisait bien à la scientifique qui réalisa qu'elle ne souhaitait qu'une chose à l'heure actuelle : rester avec lui.
Revenant à la réalité, elle fronça les sourcils un instant et ajouta :

« Mais tu n'avais rien de prévu toi d'ailleurs ? … »

Elle jeta un œil à son sac pour appuyer son hypothèse. À priori il avait prévu de se rendre à la salle de sport, ou du moins de faire de l'exercice quelque part.

« Je peux te retrouver plus tard ou quand tu le souhaites. »

Suzanne le laisserait alors partir à contre cœur, mais elle n'était pas du genre à s'imposer bien au contraire. Et puis ce n'était qu'une histoire d'heures ou de jours avant de le retrouver … On était bien loin des six mois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: Seconde chance ? [Lolo & Suzy]   Jeu 22 Déc - 13:40

Le temps et la réalité semblaient s’être arrêtés, enfin du réconfort dans une vie pas souvent rose, comme si les guerres terriennes ne suffisaient pas, il y avait aussi celle de la galaxie qui risquaient de mettre tout le monde d’accord, au moins temporairement pour taper sur du Goa’uld avant d’à nouveau se retaper dessus. Voila pourquoi ce moment était forcement agréable et puis ce n’était pas n’importe qui qui le comblait de bonheur en ce jour qui aurait été si ordinaire sans ce retour inattendu.

Bien sûr que Laurent aurait pu tenter d’embrasser Suzanne sur la bouche mais cela lui semblait trop tôt, ne voulant pas risquer de contrarier la jeune femme qui aurait sans doute trouvé que ça allait trop vite. Après un instant de réflexion, elle proposa d’aller faire un tour dehors malgré le froid qu’elle était prête à braver, allant même jusqu’à s’imaginer finir en mister et misses Freeze afin de rester ensemble, une nouvelle preuve de son amour qui parlait de froid mais qui faisait chaud au cœur. Il allait lui répondre qu’il était partant pour cette folle virée sans même se rappeler qu’il n’était pas vraiment habillé pour sortir. D’ailleurs la scientifique lui posa une question qui le fit définitivement sortir de sa douce torpeur.

« Hein ? Quoi ? Ha heu oui… Je devais rejoindre Tara’c pour me défouler un peu mais je vais passer à la salle de sport pour le prévenir de faire sans moi, juste après être repassé par mes quartiers pour m’habiller plus chaudement malgré que je suis loin d’avoir froid pour le moment !
Tu me laisses un quart d’heure et je viens te prendre en moto à la sortie du parking souterrain »


A peine sa dernière phrase terminée, il commençait déjà à reculer vers le couloir mais après quelques pas et un généreux sourire adresser à Suzanne, il stoppa pour finalement revenir se saisir de son sac de sport qui décidément n’était pas sa priorité dans ses pensées actuelles puis il recommença sa sortie en marche arrière dès fois que quitter sa belle des yeux la ferait disparaitre, heureusement personne ne vint se mettre sur sa route sauf le montant de la porte qu’il heurta du bout de l’épaule mais sans se faire mal, juste l’impression de se sentir bête le temps d’être enfin dans le couloir.

Un dernier sourire appuyé et Laurent s’empressa de rejoindre ses quartiers, la mine heureuse, léger comme une plume, il marchait rapidement en réfléchissant à ce qu’il avait besoin de prendre avant de faire un saut par la salle de sport puis de rejoindre le parking.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzanne Rigel
Scientifique
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG4
Grade / Niveau: Sergent-chef / 181
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: Seconde chance ? [Lolo & Suzy]   Ven 23 Déc - 14:28

Pour dire vrai, Suzanne ne s'attendait pas à ce que le militaire ait du temps pour elle. Et si ça avait été le cas, elle ne lui en aurait bien évidemment pas tenu rigueur. Revenue par surprise sans crier garde après 6 mois d'absence, elle n'avait sûrement pas son mot à dire. Que fut donc sa surprise quand Laurent, après s'être souvenu de l'existence de son sac de sport, lui donna rendez vous dans un quart d'heure, à l'arrière de sa moto. Il n'en fallut pas plus pour illuminer le visage de la scientifique, à supposer qu'il ne le fut pas depuis qu'elle avait croisé la route de ce militaire.

Même pas eut-il besoin d'attendre sa réponse, il s'était déjà reculé. Et à le voir s'éloigner ainsi d'ailleurs, Suzanne ne put s'empêcher de rire doucement, amusée de constater qu'après tout ce temps il avait pu garder son côté plaisantin et à la fois attachant, qui avaient de suite plu à la jeune femme.
Elle fut d'autant plus amusée quand elle le vit revenir sur ses pas, pour empoigner son sac de sport qui lui était sûrement complètement sorti de la tête. Elle profita qu'il soit à sa hauteur l'espace d'un instant pour lui murmurer, un fin sourire aux lèvres.

« À tout de suite ... »

Puis elle le regarda de nouveau s'éloigner à reculons, lui rendant son sourire sans modération. Après avoir disparu dans l'encadrement de la porte, elle resta quelques secondes de plus immobile, le regard dans le vide, en essayant de réaliser de qui venait de se passer ces dernières minutes. Irréel … Il lui semblait que tout était devenu bien plus léger à présent. Ce mal qui l'avait rongé depuis des mois venait de s'évaporer d'un coup de baguette magique.

En sortant du salon, elle croisa de nouveau la route de l'officier qui s'était inquiété plus tôt de savoir si c'était lui qu'elle attendait. Le cœur léger, Suzanne ne put s'empêcher de le mettre dans la confidence sans que l'homme n'ait demandé quoique se soit.

« Je l'ai retrouvé ... »

Elle n'attendit pas de réponse et ne fit même pas attention au regard interrogateur qu'il lui avait répondu. Suzanne avait poursuivi son chemin vers ses quartiers sans même se retourner, son visage irradiant de bonheur devant suffire à faire comprendre à cet officier qu'il ne fallait pas chercher plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seconde chance ? [Lolo & Suzy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Seconde chance ? [Lolo & Suzy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: SGC :: Niveau 3 :: Salon-
Sauter vers: