La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Happy Halloween [Libre] [délire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Happy Halloween [Libre] [délire]   Lun 31 Oct - 12:36

Cyril regardait avec circonspection les plats devant lui. Bon certes nous étions le jour d'Halloween mais de là à ce que le cuistot fussent remplacé par Carabosse et consoeurs et se lâchent niveau menu... Entre la purée de... La couleur ne lui inspira pas confiance, et les décorations Halloweenesque.. Il se rabattit sur le steak coquillette, beaucoup plus classique et moins dangereux.

Cherchant une place du regard il trouve une table de quatre libre. S'asseyant, il positionne ses plats sur son plateau, comme un général disposant ses troupes avant de passer à l'action. Prenant sa fourchette, il attaque les carottes râpées, en repensant aux derniers jours.

Trois semaines plus tôt, le marsouin intégrait le camps d'entrainement du SGC, totalement ignorant de ce qu'on attendait de lui, il fit comme à l'intégration du RPIMA, marchant au basique primaire : On me dit de faire -> je fais.

Trois semaines de tests tant physiques que psychologiques. Normalement on jugeait un soldat sur son physique et sa capacité de cohésion d'équipe, là cela allait plus loin. Déjà, il n'y avait pas de groupe, il était toujours seul. On l'escortait de sa chambre aux lieux d'entrainement, jamais seul, on le surveillait. Il avait également remarqué les diodes rouges dans sa chambre, preuve qu'il était filmé. Pas de communication entrantes ou sortantes, rien.

Pour un seul exercice, il avait fait équipe avec un gars. Un freluquet qu'il devait escorter jusqu'à une sorte de plot rond sur lequel le freluquet devait entrer un code. Il aurait bien aimé en savoir plus sur le gars, ce qu'il faisait là, son prénom.. Mais le temps lui en manqua, l'exercice avait littéralement débuté par une attaque surprise d'un groupe hostile armé très lourdement, il s'en était plutôt pas mal sortit enfin il l'espérait, mais alors qu'il s'était attendu à un débriefing, rien.

Il s'était attendu aux sempiternels exercices de type marche forcée, retour base et vingt minutes plus tard, alors que le sommeil le prenait on le réveillait pour un autre exercice. Mais on vérifia ses capacités d'auxiliaire médical, sa résistance au stress, ses connaissances générales. On lui demanda s'il était croyant, s'il pensait que nous étions les seuls dans l'Univers et ce qu'il ferait s'il rencontrait un extra-terrestre. Sa réponse fût des plus sincères et toute militaire :

On as déjà assez de mal entre nous autres Humains... Vos ET ? Hostiles ? J'agirai en fonctions des règles d'engagements prédéfinis ! Et je vous en ramènerai un morceau pour que vous puissiez l'étudier...

Mais il y avait d'autres choses. Certains tests le mettait mal à l'aise, non par les tests eux-mêmes, mais par les personnes présentes. Surtout deux costards cravates, qu'il aurait plutôt vue comme des membres de la DGSE, ils en savaient plus sur lui que ses propres parents. A un moment il espérait qu'on le recrutait pour le RAPAS (Recherche AéroPortée et Actions Spéciales), ce qui l'enchantait.

Et avant hier les deux espions, car c'est comme cela qu'il les surnommait, se pointèrent dans sa chambre. Déjà pas très grande, la pièce se rapetissa avec les trois hommes installés comme il le pouvait. On lui tendit une tablette sur laquelle il y vit un rapport confidentiel. A la fin de la lecture des deux vidéos et des différents documents, il leva un visage circonspect. Mais le regard des deux hommes le persuadèrent qu'il n'y avait pas de caméra cachée. C'est la question suivante qui le prit de court. On lui demanda s'il voulait faire parti du projet PdE. Plutôt habitué à ce qu'on ne lui demande rien, mais qu'on lui ordonne, le fait d'avoir le choix le laissa penser que s'il refusait il finirait une balle dans la tête, et que ses parents recevraient une lettre expliquant qu'il avait fait son devoir pour la Nation. Il ne lui fallut pas plus de dix secondes pour répondre Oui bien sur, de toute façon, avait-il le choix ? Il devait faire amende honorable, et soit il acceptait, soit il était viré de l'armée, selon son ancien commandant d'unité. Et vu ce qu'il venait de voir, soit l'unité en question fumait des trucs qui sortait de l'ordinaire, soit c'était vrai, et à défaut du RAPAS...

La suite fût plus rapide, et toute aussi "excitante", on vint le chercher, on l'emmena au sein du SGC, on lui indiqua sa chambre et l'informa qu'on reviendrait vers lui... La bonne nouvelle était qu'il était seul dans sa chambre, il en avait soupé des chambrée de 18 gars, les mauvaises, il ne savait quoi faire maintenant, il repartait à zéro niveau grade, bon il s'en foutait, on l'avait déjà dégradé pour des conneries avec un adjudant.

**C'est tout ?**

Depuis deux jours, il errait donc dans le SGC. Il s'était présenté à l'infirmerie, comme dans son ancienne unité où les auxiliaires devaient prendre des quarts, pour renforcer l'équipe médicale. C'est un jeune infirmier mâchant un chewing-gum qui le reçut. Pas vraiment au courant le jeune gars, nota son nom sur un bout de papier, et Cyril repartit. Il occupa donc son temps à s'entrainer, il passa à l'armurerie pour prendre possession de son paquetage, qu'il vérifia, il démonta et nettoya son arme, vérifia son paquetage médical vérifiant qu'il ne manquait rien, où que d'autres choses ne s'étaient pas ajouté, soucieux du détail qui leur sauverait la vie si cela merdait, Cyril prenait son temps. Ne faisant confiance qu'à lui-même il avait prit l'habitude dans son ancienne unité de replier lui-même son parachute, se disant que si cela merdait, au moins il saurait à qui s'en prendre.

Levant les yeux, il voit une corbeille de pain et se lève pour s'en prendre deux quignons. Se rasseyant, il se sert un verre d'eau qu'il boit lentement...


Dernière édition par Cyril Demaison le Lun 31 Oct - 13:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Lun 31 Oct - 13:24

De retour depuis peu au SGC, Jill était dans un état de colère profond. Grâce à une bande d'incapables, sa journée avait très mal commencé. Pendant qu'elle était partie en Afghanistan pour 4 mois, on avait laissé ses quartiers à un nouvel arrivant et sans même prendre le soin d'emballer les quelques affaires qu'elle avait laissé sachant qu'on lui avait dit qu'elle retrouverait ses quartiers à son retour. Elle n'arrivait plus à mettre la main sur ce qu'elle avait laissé et c'était des objets importants pour elle.

C'est donc une Jill en rogne qui entra dans le réfectoire en poussant violemment la porte battante, la faisant taper dans le mur. Les poings serrés, elle se fichait pas mal d'être l'attraction du moment. Il lui fallait sa dose de café pour se détendre.


"C'est pas possible d'être autant abruti !!!"

Depuis qu'elle était rentrée, il ne se passait pas une journée sans qu'il se passe quoi que ce soit. Tout allait de travers, ce qui avait pour résultat de rendre Jill mauvaise.

Les mains tremblantes, elle attrapa une tasse qu'elle remplit de café en essayant du mieux qu'elle pouvait de ne pas en mettre partout. Ses yeux tombèrent sur une table seule et c'est dans un grand bruit de chaise qui racle le sol qu'elle s'y installa.

La jeune femme essayait de se calmer mais la chose promettait d'être difficile étant donné qu'elle n'arrivait pas à se calmer. La cuillère en plastique commençait à prendre cher et bientôt elle allait s'attaquer aux serviettes en papier qui trônaient sagement sur la table.

Le manque de sommeil y faisait certainement mais comme à chaque fois qu'elle rentrait d'une mission importante, elle mettait un bon moment avant de retrouver un sommeil réparateur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Lun 31 Oct - 18:43

Cyril venait de terminer son entrée, quand un bruit de porte claqua, le silence se fit dans la salle. Tournant la tête il vit entrer une femme, l'air énervée, et il avisa rapidement le grade de sergent sur son uniforme. Les notions de Sergent et énervement étaient pour lui signe de tempête tropicale, du moins dans son ancienne unité. Préférant ne pas s'attirer les foudres de la fille, il replonge vers ses coquillettes.

*S'pas vrai.. Trop cuite... ! Mais merde faut pas sortir de chez Bocuse pour cuire des pâtes...*

Il poussa un soupir, alors que le bruit d'une chaise qui racle le sol se fait entendre à quelques mètres de lui. Levant les yeux, il voit le sergent martyriser une cuillère en plastique.

*Hum... Elle a ses trucs où elle en veut à quelqu'un.. ? Un p'tit copain ? Plutôt mimi le sergent... * Revenant vers son plat. Il décide d'abandonner, il se vengera sur le fromage et le yaourt...

Plus la bouffe est mauvaise plus l'armée est bonne ! Soupire t'il... On doit-être vachement bon alors.

Ouvrant son yaourt nature, il le touille, tandis qu'il entends derrière lui Eh.. Mais c'est v.... La suite fut des plus magistrale, sans comprendre, Cyril sent un truc chaud et gluant dégouliner sur son crâne et son cou. Tandis qu'un bruit d'assiette se brisant et de couvert métallique percutant le sol retentit dans le réfectoire. Se levant prestement, il voit devant lui le freluquet avec qui il avait fait un exercice au camps d'entrainement. Mettant sa main sur son crane, il sent la purée de « chaispaquoi ».

Oups ! Suis désolé.. Patapé

Les yeux lui sortant des orbites il se voit déjà écraser la demi-portion et lui faire ravaler ses dents, le plateau, tandis qu'éclate ici et là des rires nerveux.

Oups ? Oups ??? OUPSSSS !!!! Hurle t''il

Déjà le freluquet se positionne comme s'il allait recevoir la dérouillée de sa vie, une attitude qui lui semblait familière. Ce qui fit fléchir le marsouin, agissant comme un Prédator, il ne voyait pas d'utilité à combattre plus faible que lui, sauf si on l'emmerdait un peu trop.

Ok.. OK c'est bon.. Y a pas de Blèm...
En prenant une serviette et en s'essuyant le haut du crâne qui avait viré à la couleur orange citrouille. Sauf que le freluquet se mit à rire nerveusement, lui aussi. Alors que dans la salle, ça s'esclaffait s'en retenue.

*Ca te fait rire en plus ?* Pense le soldat en regardant son yaourt en main. Sans réfléchir, il prends une cuillère en plastique, et s'en sert de catapulte. Visant le freluquet, il tire... un scud-yaourt décolle près à faire des ravages.

[Scène au ralentit]

Le scud-yaourt prit son envolé vers le freluquet, la vitesse était constante pas de vent contraire, altitude contrôlée, la trajectoire très bonne, digne d'un artilleur, seul détail, le freluquet esquiva... Le scud-yaourt lui, poursuivit son chemin, tandis que les yeux de Cyril s'ouvre en grand, dans son champs de vision, plus de freluquet, mais du yaourt volant à toute vitesse vers un sergent de type féminin, ayant ses trucs et venant de se faire largué par son mec...

Dans une tentative désespéré de rattraper le coup et à défaut le scud-yaourt, Cyril se jette...

Par chance, la première salve passe à droite du sergent, ne la touchant même pas, et va s'écraser au sol... Mais Cyril dans son élan se prend les pieds dans la chaise. Trébuchant, il s'affale sur la table du sergent. Sa main tenant son pot de yaourt devant le visage du Sergent.

[Fin du ralentit]


Cyril, se relève péniblement, regarde son pot de yaourt... Vide.

Oups ! Dit-il à son tour, priant pour que tout ceci ne soit qu'une illusion de son esprit, que, ce qu'il voit n'est que l'effet d'un rêve ou cauchemars duquel il va émerger et bien rire plus tard.

Regardant Jill, le visage, les cheveux et le haut du treillis maculés de yaourt nature (sans sucre :cheers: ). Une irrésistible envie de rire le prends alors que dans la salle plus personne ne se retient.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Lun 31 Oct - 21:50

Jill terminait d'achever de briser la cuillère en plastique dans son coin pour se calmer les nerfs lorsque quelque chose d'inhabituel se déroula sous ses yeux. Machinalement, elle tourna la tête vers la source de tout ce bruit, les yeux noirs, à deux doigts d'étrangler l'auteur de ce barouf. Il venait de la tirer de sa folie furieuse et pour ça, elle était capable de lui en coller une.

C'est alors que son regard se posa sur un homme qui alla maladroitement renverser les trois quart de son plateau sur la tête d'un soldat qui n'avait rien demandé de tout ça. Alors que casiment toute la salle s'esclaffait, Jill ne pu s'empêcher de hausser un sourcil et de pousser un soupir avant de retourner au dépouillement d'une pauvre serviette. Elle n'avait que faire des idioties des nouveaux venus.

Perdue dans ses pensées, les nerfs commençant tout juste à se calmer, Jill était à présent enfermée dans sa bulle à essayer de penser à quelque chose de reposant. Si seulement elle avait pu faire comme Suzanne qui était partie travailler quelques mois en Guadeloupe. Sa collègue avait certainement profité un minimum du soleil et de la plage
.

** Qu'est ce que je ne ferais pas pour me retrouver au bord d'une plage... **

Alors qu'elle était dans son monde, Jill ne vit pas la scéne qui se déroulait et dont elle allait en subir les conséquences. Elle avait enfin terminé de martyriser les pauvres serviettes et s'apprêtait à se lever pour partir à la salle de sport lorsqu'elle sentit quelque chose de frais lui couler des cheveux jusque sur le treillis. Cette fois-ci, les rires dans le réfectoire se firent pressant. Jill comprit qu'elle venait de se recevoir un projectile alimentaire.

Les yeux grand ouverts et écarquillés, elle resta immobile quelques secondes qui semblèrent une éternité. Elle tourna le regard vers celui qui avait osé ça, la colère commençait à lui monter aux joues. Sans même dire quoi que ce soit, Jill se leva en essayant de garder son calme, elle se dirigea vers la cafetière, la saisit et alla la vider entièrement sur la tête du grand dadet. Les yeux noirs, elle arriva quand même à dire quelques mots sans hausser le ton.


"Ça t'apprendra à te croire à la maternelle..."

Une fois la cafetière vidée, Jill la posa sur la table, posa les mains sur les hanches et fixa l'individu sans broncher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Mar 1 Nov - 2:44

Cyril souriait quand le sergent se leva l'air furax. Avec un peu d'imagination elle ressemblait à ce masque d'Halloween qui faisait fureur en ce moment.. Masque tiré du film Scream. Mais son sourire se figea, il s'attendait à une remontrance bien sentit, des pompes à faire et d'autres joyeusetés digne d'un sergent mais non... Il se retrouva con, quand la fille se mettant sur la pointe des pieds lui versa la cafetière pleine sur la tête.

*Raaaaaaaaaa !*


Il y a des moments dans la vie où on se dit que tout va de travers et qu'il ne faut pas grand chose pour que tout se désagrège en un claquement de doigts. Le moment où l'on tire sur la sangle pour libérer le parachute et où rien ne se passe. Le moment où l'on aperçoit la silhouette d'une arme qui se braque vers soi, qu'on vise et tire mais que retentit le clac clac significatif du chargeur vide. Cyril eut l'impression d 'être dans un de ces moments.

Dégoulinant de café mélangé au truc innommable qu'on leur avait servit, il ne savait que faire, prit entre l'envie d'étaler la fille d'une droite, où d'en rire... Derrière lui, vu la réaction du sergent, d'autres commencèrent à se balancer gentiment des petits pois, et déjà on entendait la voix du cuistot qui gueulait.. non.. NON Ne commencez pas...

« Maternelle, hein ?... J'étais la terreur de la maternelle... » Dit il en se dirigeant vers le buffet. Le cuistot le regarde d'un air mauvais, tentant de retirer rapidement les plats. Cyril se saisit de l'infâme purée de truc qui colle, et armé du saladier regarde l'air mauvais le sergent. S'approchant, il prends une bonne poignée du truc et lui balance dessus en se mettant à rire comme un môme, oubliant où il était, et sur qui il tirait.

Son état aurait pu s'expliquer par la tension des derniers jours qu'il fallait relâcher, le fait qu'on était le jour d'Halloween, ou simplement qu'il avait pété le câble... Déjà deux équipes s'étaient formés. Les petits pois volèrent vers les uns, tandis que les autres répondaient avec les carottes râpées et la salade. Pour l'heure seul les desserts étaient encore intacts. Cyril tenta de se planquer derrière une chaise, et armé du saladier plein de purée, il tirait sur tout ce qui se présentait à portée. Des soldats se servaient de plateaux comme bouclier, l'eau et les boissons sucrées se mirent à voler également et le sol devint rapidement glissant, si bien que certains se retrouvèrent le cul à terre. Dans ce brouhaha, tous riaient de bons coeur...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Mar 1 Nov - 11:31

Toujours les mains sur les hanches, Jill fixait le soldat pensant qu'il allait en rester là étant donné qu'il devait savoir qui il avait en face de lui. Derrière, le monde dans le réfectoire avait certainement attendu "le feu vert" du Sergent pour pouvoir se faire plaisir et une bataille générale pointa rapidement son nez. Jill vit alors le soldat se diriger vers le buffet et rien qu'à voir le regard noir du cuisinier, elle comprit assez vite qu'il était en train de faire le plein de munitions.

Sans même réfléchir, Jill se planqua derrière une chaise ce qui ne l'empêcha pas de se recevoir un bon gros paquet de purée collante dans le visage. Oh miracle, un sourire s'afficha sur son visage. Elle retira la purée de son visage, toujours en fixant le soldat.

Derrière eux, la bataille de petits pois avaient été déclaré. Jill se redressa et attrapa discrètement des morceaux de pain qu'elle prit soin de tremper dans un peu d'eau qui traînait par là.

La jeune femme s'avança lentement vers le soldat, se mordillant les lèvres et quand elle fut à quelques petits centimètres de lui, elle lui barbouilla le visage de pain mouillé, en prenant soin de bien l'étaler. Une fois la chose faite, Jill se recula et croisa ses mains danns le dos.

C'était à présent un vrai carnage dans le réfectoire, le cuisinier devait certainement être en train de s'arracher les cheveux. Jill n'avait pas du tout pensé à ce qui pouvait lui arrivait et cette idée lui traversa l'esprit seulement maintenant. Si un de ses supérieurs rentrait là maintenant, elle allait avoir de gros ennuis. Elle venait d'arriver et la première chose qu'elle faisait c'était de déclencher une bataille de nourriture.

Alors qu'elle allait faire demi tour pour quitter la pièce, la jeune femme glissa sur un mélange de purée et de petits pois et elle se retrouva le cul par terre.


"M**** !!!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Mer 2 Nov - 2:02

Cyril prit quelques instant, le sergent semblait vouloir jouer, mais son attitude était bizarre, elle semblait vouloir participer mais se retenait. Il la laissa donc s'avancer vers lui avec du pain mouillé qu'elle lui tartina sur le visage.

Regardant le réfectoire, Cyril sourit, en constatant le cafarnaüm. Il remarqua de suite les militaires plus organisés, adoptant des stratégies de terrain, tandis que certains couvraient leurs camarades, les autres avançaient. Les scientifiques eux étaient plus pragmatiques, ils semblaient viser les plus dangereux, ou les points stratégiques.

Sur sa droite, il constate la tentative désespérée de retraite du sergent, qui se vautre. Souriant, il se dirige vers elle, et l'aide à se relever, manquant lui aussi de tomber. Dans la salle, par manque de munitions, les tirs se font plus diffus. Tandis que la voix du Cuistot retentit comme un rappel à l'ordre :

« Vous allez me nettoyer tout ça ! »

Regardant le sergent, Cyril lui dit simplement :

« Allez-y, on va s'occuper de tout remettre en ordre ! » Lui dit-il, pensant qu'elle devait avoir d'autres chats à fouetter, et que la petite récréation allait surement la mettre en retard, de plus si un gradé venait à entrer, lui ne risquait rien. Déjà d'autres soldats, soucieux surement de ne pas se faire prendre quittaient la pièce. Sans d'autres mots, le soldat se dirige souriant vers l'arrière des cuisine bientôt rejoint par d'autres encore hilares. Il ressort quelques instant après avec un seau, un balai brosse et une serpillière, et commence à nettoyer. Regardant l'état du réfectoire, il se dit que sur ce coup s'était vraiment partit en vrille, surtout qu'une fois la salle propre, il faudrait également se nettoyer. Il espérait que la purée de trucquicolle ne tâchait pas sur le treillis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Mer 2 Nov - 15:11

Les fesses au sol, Jill était à présent beaucoup moins crédible pour tout les soldats présents dans la pièce. Les cheveux au yaourt lui tombaient devant les yeux et lorsqu'elle voulu les en enlever, elle les tartina un peu plus mais cette fois-ci avec de la purée mélangée aux petits pois. La jeune femme resta sur le sol plusieurs secondes et elle fut ensuite aider par le soldat.

Une fois debout, Jill essaya de se débarasser un minimum des saletés qu'elle avait sur son trellis mais elle se rendit rapidement compte que ça ne servait à rien. Elle étalait plus qu'elle n'en enlevait.

La rage du cuistot se fit bientôt entendre. Il ordonna à tout le monde de tout nettoyer et remettre en ordre. Le soldat au yaourt lui fit savoir qu'elle pouvait partir et qu'ils allaient tout mettre en ordre mais Jill ne l'entendait pas de cette oreille.


"Je n'ai jamais abandonné le terrain et ce n'est pas maintenant que je vais commencer" dit elle avec un sourrie

C'est donc pleine de bonnes intentions qu'elle se dirigea dans les cuisine pour prendre le matèriel adéquat.

Il valait mieux tout rendre nikel car le cuistot qui était à présent sorti de ses gongs était parfaitement capable d'en faire part à leurs supérieurs et Jill n'avait vraiment pas envie de subir une mise à pied.

Certes elle avait plus l'habitude d'être armée d'armes plutôt que de serpillère mais il fallait bien un début à tout. Le réfectoire ressemblait plus à Beyrouth qu'à une cafétéri et cette image fit sourire la jeune femme.

Jill n'aurait jamais pensé que se faire bombarder de nourriture allait lui rendre le sourire. Elle n'avait pas pour habitude de se donner à ce genre de jeu mais elle venait de se rendre compte que lâcher un peu de lest lui faisait plus de bien que de mal. Il allait donc falloir qu'elle trouve un moyen pour pouvoir se détendre autre que le lancer de nourriture bien entendu.

La jeune femme adressa un sourire à son compagnon de bombardement.


"Merci pour ce petit moment sympa. Je dois bien avouer que ça m'a fait du bien"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Ven 4 Nov - 12:35

Cyril sourit quand le sergent lui dit qu'elle n'abandonnait pas le terrain. Cela le rassura quelque peu. Nouvelle unité, nouveau job et surtout nouveau collègues, pas tous formés à la « Marsouine ». C'est donc armé d'un balai brosse, qu'il s'arrête un moment, le sergent à ses côtés jugeant le champ de bataille et de la tâche à accomplir.

"Merci pour ce petit moment sympa. Je dois bien avouer que ça m'a fait du bien"


Se tournant vers la jeune femme, il lui sourit et dit A votre disposition pour recommencer... Voyant le cuistot armé d'une louche et l'air mauvais il ajoute … Un autre jour.

Sur leur droite un des soldats tente de maitriser une laveuse de sol électrique, les soubresauts de la machine comme possédée, le font décoller tandis que d'autres vont l'aider hilare. Se tournant vers Jill il se présente :

Soldat Demaison Cyril, nouvel arrivant.


Le rangement de la salle prenait bonne tournure, des soldats lavaient les tables à grande eaux, d'autres les chaises en plastiques. Certains rangeaient les aliments qui avaient échappés au massacre, tandis que les deux laveuses électriques entraient en action. Cyril alla aider un groupe qui regroupait les aliment du sol afin de les aspirer avec des aspirateurs à eaux.

La masse de nourriture au sol exigeait des soldats de vider régulièrement les bacs à eaux des aspirateurs. Déjà on entrevoyait le carrelage de la salle, ce qui était bon signe, passant de la couleur orangé noir à presque blanc.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Sam 5 Nov - 19:10

Le regard de la jeune femme fit le tour de la piéce pour estimer le temps qu'allait prendre le nettoyage de ce carnage. A en voir l'étendue des dégâts, ils en avaient pour un certain moment. Dommage que les extra-terrestres ne possédaient pas un appareil capable de faire le nettoyage à leur place et surtout en moins de temps qu'il n'en fallait pour dire "ouf". Pour une fois, ils auraient servis à quelque chose.

Cyril se tourna vers la jeune femme lorsque celle-ci le remercia de ce bon petit moment de franche rigolade. Il lui indiqua qu'il était à sa disposition si elle voulait recommencer et termina en rajoutant qu'il valait mieux recommencer un autre jour. Cette dernière remarque arracha un sourire à la jeune femme. Avec tout ce qui s'était passé, elle en avait presque oublié les causes de sa mauvaise humeur. Pour une fois, elle n'allait pas finir sa journée à cran et tendue.

Jill ne s'était même pas rendue compte qu'elle ne s'était pas présentée jusqu'à ce que Cyril fasse le premier pas.


Citation :
Soldat Demaison Cyril, nouvel arrivant.

Jill sourit et aquiesça d'un signe de tête.

"Sergent Jill Cooper, arrivée depuis un certain temps maintenant" dit elle toujours le sourire aux lèvres.

Jill s'approcha de lui et lui chuchota.

"Je vous aurais bien serré la main, mais je pense que ça serait mal vu."

La jeune femme s'occupa ensuite d'aider les commis de serpillères. Il en fallait des bras et des mains pour ramasser toute cette bouffe mais étant donné qu'ils étaient assez nombreux, la fin ne tarderait pas à pointer le bout de son nez. Jill ne s'était pas rendu compte de ce qu'ils avaient pu balancer mais maintenant qu'elle devait nettoyer, elle se dit que finalement, ils auraient peut être du y aller plus calmement. Rapidement, elle fut amenée à croiser Cyril.

"Si ça vous dit un soir, on peut aller boire un verre sans pour autant se sentir obligé de se jeter des cacahuètes"

Ça faisait un certain temps que Jill n'était pas sortie et vu que pour le moment elle n'avait pas vraiment envie de voir ses collègues, elle se dit que ça pouvait être sympa avec Cyril.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Lun 7 Nov - 2:08

La lumière se coupa brutalement, tandis que le ronronnement du générateur auxiliaire se fit entendre instantanément, allumant les lumières de sécurité incendie, éclairant les lettres verte EXIT au dessus des portes. Plusieurs soldats présents poussèrent un hoquet de surprise, tandis que tous s'arrêtèrent. Certain qu'une installation de ce type ne resterait pas longtemps sans lumières. Tous levèrent les yeux vers les néons qui parcouraient le plafond. Attendant la lumière bienfaitrice qui ne revenait toujours pas.

Sous le peu de lumière qu'apportait les néons de sécurité, les visages des hommes et femmes présentes en ce lieu étaient striés d'ombres, donnant l'impression que tous avaient décidés de se grimer en fantômes ou monstres. Ce qui auraient pu être drôle vu le ramdam qu'ils avaient mit dans le réfectoire et le jour.

Ils étaient une vingtaine dans la pièce plus trois cuistots et comme un seul homme ils tournèrent tous leur visage vers les portes du réfectoire en entendant un bruit inattendu, tous eurent la désagréable impression que quelque chose frappait un objet métallique toutes les secondes et ce sans discontinuité, le bruit se répercutant dans les couloirs de la base.

Certains commencèrent à parler d'invasion de la base par les Goa, d'autres se mirent à plaisanter et rire nerveusement parlant d'un canular de De La Couperey . Un groupe de 10 soldats se précipitèrent vers les portes et sortirent, sans que personnes ne puissent les en empêcher. Alors qu'ils ouvraient les portes du réfectoire pour sortir, une brume blanchâtre accompagnée d'une odeur âcre qui donna envie de vomir à certain entra par les portes. Une fois les portes battantes refermées, le mince filet de brume se déplaça dans la pièce, tel un fantôme cherchant son chemin parmi le monde des hommes. Attirée vers le centre de la pièce, beaucoup de soldats, présent sur son chemin, se poussèrent pour la laisser passer, comme s'il ne fallait surtout pas être touché par cette brume surnaturelle surgit de nulle part. Au centre du réfectoire, elle s'éleva doucement puis disparue aspirée par l'aspiration de la ventilation, preuve que l'électricité fonctionnait mais pas les lumières.

Jill et Cyril eux, furent trop surpris pour réagir de suite, à leur côté une femme se signa et se mit à prier, elle sursauta quand au dessus d'eux le système de ventilation s'arrêta dans un grincement lugubre. Derrière eux, le cuistot qui n'avait pas lâché sa louche de combat gémit :

Com... Combien de temps... On peut tenir... Sans air dans la base ?


S'essuyant une goute de sueur qui perla sur son front, il serra encore plus fort sa louche.

HJ :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Mar 8 Nov - 16:35

Alors que Jill se concentrait dans le ramassage des déchets, quelque chose la fit frissonner. Depuis plusieurs minutes maintenant, elle trouvait qu'une ambiance pesante circulait dans le réfectoire. Elle ne voulait pas affoler les autres mais elle avait l'impression qu'il se passait quelque chose et surtout, elle se sentait observée. Il ne manquait plus qu'elle vire paranoïaque...

Tandis qu'elle essayait de chasser cette idée de sa tête, les lumières s'éteignèrent sans crier gare. La seule lumière qui leur parvenait était celle qui indiquait la sortie en lettres vertes. Là, il se passait quelque chose de pas net. Jill jeta un regard rapide dans toute la pièce pour vérifier combien ils étaient environ.

La jeune femme allait s'adresser à Cyril lorsque des coups se firent entendre sur la porte. Des frissons parcourèrent le dos de Jill et elle ne pu s'empêcher de se mordre les lèvres lorsqu'elle entendit ces bruits se répercuter dans toute la base.

Des soldats décidèrent de quitter la pièce pour vérifier ce qu'il se passait mais lorsqu'ils ouvrirent la porte une espéce de fumée pénétra dans le réfectoire. Une odeur immonde se fit sentir dans toute la pièce et Jill crut qu'elle allait devoir vomir pour se débarasser de cette puanteur. Sans bouger, Jill ne quittait pas des yeux ce filet de fumée qui semblait être attiré vers le centre de la pièce. Alors que les soldats qui se trouvaient sur son chemin s'écartaient pour la laisser passer, le sergent ne cilla pas d'un sourcil.

Jill suivait la "chose" du regard et la vit s'engouffrer dans la grille de ventilation. Alors qu'elle pensait qu'elle avait disparu, le bruit que fit la ventilation en se stoppant net la ramena à la réalité. On venait de leur couper l'air dans la base. Le cuistot posa la question qui brûlait toutes les lèvres et Jill ne se sentit pas à l'aise.

Elle reprit ses esprits et chuchota à Cyril.


"Il faut essayer de retrouver les autres et savoir si ce truc a stoppé tout le système ou juste une partie."

La jeune femme prit rapidement les choses en main, en montant sur une table pour attirer l'attention des soldats presqu'au bord de la panique. Il fallait déjà savoir combien ils étaient dans la pièce avant d'envisager quoi que ce soit. Debout sur sa table, Jill arrivait à dicerner les formes et à compter le nombre de personne présentes.

"Apparemment, je ne suis pas folle, vu vos têtes on a tous vu la même chose. Je vais juste vous demander de vous calmer et de ne pas paniquer. Si on nous a vraiment coupé l'air dans la base, il va falloir s'économiser pour éviter le gaspillage. La première chose à faire, c'est de savoir où sont les autres. Parce que quand je suis entrée ici un peu plus tôt, la base était pleine de vie et là je la trouve particulièrement silencieuse..."

Jill fit une pause et poursuivit.

"On va faire plusieurs groupes une fois qu'on sera tous passé à l'armurerie pour nous équiper. Il nous faut des lampes de poche et prévoir des masques juste au cas où."

Jill descendit de la table et marmonna.

** Si c'est une blague, elle n'est pas drôle **
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Mar 8 Nov - 18:30

Cyril baissa la tête vers la jeune femme quand elle s'approche de lui pour lui dire qu'elle lui aurait bien serrée la main. Il regarde sa propre main, et constatant qu'elle était encore maculé de nourriture répond juste : Pas de soucis, nous avons eu assez de nourriture pour la soirée.

Citation :
"Si ça vous dit un soir, on peut aller boire un verre sans pour autant se sentir obligé de se jeter des cacahuètes"

Cyril sourit, il ouvrit la bouche pour répondre que oui, cela serait envisageable et qu'il était plutôt bon au rattrapage de cacahuètes lancées, mais la lumière s'éteint d'un coup, sans prévenir. Levant la tête vers le plafond, tandis que le générateur de secours semblait se mettre en route. Pourtant la lumière ne revint pas, seules les loupiottes permettant de sortir étaient allumées.

*S'passe quoi ?* Pense t'il en regardant les autres, et plus précisément Jill.

Comme les autres il tourne son visage en sursautant lorsque le premier coup résonne, suivit des autres. Tournant sa tête de droite à gauche, il tente d'analyser la situation. Même en cas de coupure de courant, le générateur devait normalement reprendre la main, donc les lumières devraient se rallumer, imaginant la base construite comme un hôpital et donc ne pouvant tomber en rade d'electricité.

Cyril sentit le doute s'installer dans la pièce, et c'est ce qui lui fit peur. Nouvel arrivée, il ne connaissait pas encore les lieux, et comptait sur les autres, plus ancien. Or à ce moment les anciens doutaient et certains paniquaient ce qui n'avait rien d'engageant. Regardant le groupe de 10 sortir, il fronce les sourcils en voyant entrer la fumée.

« Y a un truc qui crame ?? » souffle t'il en regardant Jill, par instinct il respire par le nez cherchant à définir si c'était vraiment de la fumée. Regardant des soldats se pousser pour laisser passer la fumée, il fronce les sourcils

Nerveusement il serrait le manche à balai plus fort, seule arme en sa possession. Le cuistot la ramena, et dit une chose à laquelle il n'avait pas pensé.
Citation :

"Apparemment, je ne suis pas folle... et là je la trouve particulièrement silencieuse..."
Cyril la regardait juchée sur la table, elle prenait les choses en main, ce qui rassura le soldat, il tourna la tête vers la porte, réalisant soudainement que le seul bruit qu'ils entendaient, était le sinistre martellement métallique.

Lorsqu'elle redescend, Cyril la regarde donner ses ordres, puis il se dirige vers la cuisine, espérant y trouver un couteau de boucher, ou un truc pointu qui servirait au cas où. Revenant ensuite vers le groupe, il attend l'ordre de marche et souffle à Jill :

On est à combien de mètres sous terre ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Jeu 10 Nov - 1:34

Tous se turent quand Jill monta sur la table. Tous écoutèrent en silence, rassuré que quelqu'un prennent les choses en main. Personne ne remit en cause le plan de Jill.

Cyril trouva effectivement des couteaux de cuisine qu'il répartit (1 hachette à viande, 2 grands couteaux, et 2 petits).

Au moment de partir, un scientifique dit :

- Pourquoi devrions nous redescendre 2 niveaux alors que la sortie est juste au dessus ? 

Alors que le silence était de mise depuis l'extinction des lumières, un brouhaha se mit en place, brouhaha qui devinrent cris, les soldats commencèrent à s'engueuler, certains prônant pour la sortie, d'autres pour aller aider les soldats encore présent, aller remettre le générateur en route, et tenter de savoir ce qui se passait. Deux hommes s'empoignèrent littéralement, faisant tomber des chaises et une table dans un raffut du Diable ( Twisted Evil ). Ils furent séparés avant que l'un d'eux ne se blesse vraiment.

Deux groupes se formèrent :
La sortie : 7 personnes
Découvrir ce qui se passait au sein de la base : 4 personnes

Restait à savoir ce qu'allait décider Jill et Cyril

HJ :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Jeu 10 Nov - 12:47

Il fallait bien que quelqu'un prenne les choses en main car apparemment, certains soldtas présents dans la salle pensaient plus à se mettre sur la tête qu'à réfléchir au moyen de sortir de là. Exaspérée, les mains sur les hanches, Jill les laissa s'enflammer quelques minutes avant d'intervenir et de calmer toutes les ardeurs. Certains ne comprenaient pas pourquoi Jill voulait descendre dans les niveaux de la base alors que la sortie était plus prés. Jill fit signe à Cyril de ne pas bouger et elle se mit au milieu des soldats qui avaient déjà formé deux groupes.

"Il n'y a pas de soucis. Ceux qui veulent sortir et fuir comme des lâches, ne sont pas retenus mais j'espère pour vous que vous n'aurez pas de problèmes de conscience !!!"

La jeune femme se tourna vers les autres.

"Nous, nous allons commencer par nous rendre à l'armurerie, ce n'est pas avec des couteux de cuisine que nous allons réussir à faire quoi que ce soit, même si l'idée de base est bonne. Nos coéquipiers, nos amis ont besoin de nous et nous allons tout faire pour les retrouver. Si on sort, c'est avec eux..."

La suite était claire. Pour Jill, il était hors de question de quitter la base sans les autres membres du SGc. Soit ils sortaient avec eux, soit ils mouraient ici. La jeune femme ne faisait même plus attention aux soldats qui souhaitaient sortir. Elle ne comprenait pas pourquoi ils abandonnaient leurs collégues alors que s'ils avaient été à l'autre place, ils auraient certainement aimé que les autres viennent à leur secour.

Jill se plaça en face de Cyril et le regarda droit dans les yeux.


"Moi je reste ici. Il faut à tout prix que je sache ce qu'il se passe ici et surtout que je retrouve les autres. Toi tu fais ce que tu veux mais si tu veux m'accompagner, tu es le bienvenu..."

La jeune femme espérait qu'il allait la suivre mais elle ne pouvait pas forcer les gens. Jill prit position près de la porte du self et fit signe aus autres de la suivre en lançant un dernier regard aux "lâcheurs".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Ven 11 Nov - 2:46

Cyril ne rentra pas dans la bagarre, se souvenant de ce que lui avait dit le Major à son départ de Castres « pas de vagues... », pourtant il aurait aimer pouvoir en coller une ou deux aux abrutis qui souhaitaient sortir de la base et laisser les autres dans leur merde.

Par chance pour eux c'est Jill qui explosa. Croisant les bras, il ne dit mot mais acquiesce à ses propos. Il est un peu surpris de voir ce p'tit bout de fille se planter devant lui et dire :

Citation :
"Moi je reste ici. Il faut à tout prix que je sache ce qu'il se passe ici et surtout que je retrouve les autres. Toi tu fais ce que tu veux mais si tu veux m'accompagner, tu es le bienvenu..."

Sans mot il la suivit, de toute façon qu'aurait il pu faire dehors, perdu au fin fond de la France, sans bagnole, il se serait retrouvé sur le parking de la base à tenter de faire du Stop... Et puis il était déjà là, et il sentait qu'il y allait y avoir de la castagne, et on ne refuse pas une bonne castagne. Suivant Jill dans le réfectoire, il devinait ses courbes et ne put s'empêcher de penser en souriant que décidément il n'avait jamais su dire non aux filles en uniforme.

Se plaçant d'un côté de la porte tenant un des couteaux de cuisine, à la manière commando (lame vers l'intérieur), il ne regarde pas les autres bouffons qui allaient fuir comme des lapins-crétins. Prenant une profonde inspiration, il ouvre la porte et sort le premier, après tout, on jouait toujours les pions en premier. Parcourant quelques mètres dans le couloir, il scrute celui-ci, cherchant un signe de vie, sentant les odeurs et essayant de se repérer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Sam 12 Nov - 2:45

Les portes à peine ouvertes montrèrent de suite une ambiance bien différente de celle que connaissait les agents. Tout d'abord le martèlement métallique se fit entendre plus fortement, ensuite un brouillard lourd, froid épais qui semblait coller à la peau entoura les soldats. Ce brouillard ne permettait pas de voir à plus de 3 mètres. Les lumières de sécurité alignée tous les 7 mètres éclairant cette brume blanche accentuait l'impression d'irréalité et ne permettait pas de voir grand chose. Ensuite cette odeur acre, qui prenait à la gorge. Certains soldats ayant connu le feu, connaissaient cette odeur, ce goût de sang dans la bouche que l'on avale en se demandant s'il s'agissait de son dernier moment à vivre. L'odeur de la Mort était partout s'insinuant par tous les pores.

La troupe s'avança quelques mètres avant de s'arrêter à l'embranchement qui menait à droite le salon, à gauche les quartiers d'où le martèlement semblait venir et tout droit l'ascenseur et les escaliers. S'adossant aux murs, un des soldats poussa un juron. Le mur rouillé par endroit suintait d'un liquide visqueux. Il ne fallut pas longtemps pour comprendre qu'il s'agissait soit de sang, soit d'un liquide ressemblant fortement à du sang.

Quelle direction allaient-ils prendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Sam 12 Nov - 16:45

Ce fut Cyril qui sortit en premier du réfectoire. Jill trépignait d'impatience, elle avait envie de savoir ce qu'il se passait ici. Même si les mebres de la base avaient l'habitude de ce genre de plan foireux, la jeune femme sentait que quelque chose de pas normal et d'inconnu allait leur tomber sur le coin du nez, si ce n'était pas déjà le cas.

Lorsqu'elle sortit à la suite de Cyril, Jill se stoppa net. Le bruit de ferraille que l'on cognait ne faisait que s'accentuer et maintenant, ils allaient devoir avancer dans une purée de pois. A cet instant, la jeune femme se demanda si elle avait vraiment pris la bonne décision... Jill ne voyait rien du tout. Elle fit signe à ceux qui suivaient de rester grouper et de ne pas se perdre de vue. Ce genre de brouillard pouvait être avantageux pour leurs ennemis.

En plus du bruit, il y avait toujours cette odeur. Odeur qui prenait la gorge entière et qui sentait le feu.

Lorsqu'ils se retrouvèrent tous à l'embranchement, Jill réussi à se repérer. Le bruit semblait venir des quartiers. Est ce qu'il s'agissait de quelqu'un qui était fait prisonnier ou d'un piège ? Ou bien même des deux. Jill regarda rapidement ses camarades. Il fallait faire deux groupes. Un groupe qui se rendrait dans les quartiers et un autre au salon.

Alors qu'elle allait proposer son plan, Jill entendu un des soldats pousser un juron. Il venait de s'adosser dans un liquide poisseux et ils ne leur fallut pas longtemps pour se rendre compte qu'il s'agissait de sang. Une question brûlait toutes les lèvres. A qui appartenait ce sang ?

Jill prit la parole, essayant d'attirer l'attention des soldats qui avaient l'air complètement perturbés par cette découverte.


"Bon, les choses ne se passent pas comme on le souhaiterait... Cette trace de sang n'est pas quelque chose de très rassurant et si il y en a parmis vous qui veulent rejoindre les autres et quitter la base, allez y, je ne vous en voudrez pas..."

** Enfin si j'en sors vivante de ce foutoir !! **

Jill jeta un coup d'oeil vers les quartiers. Sa décision était toute trouvée mais restait à savoir si les autres allaient la suivre.

"Je pense que comme moi, vous avez envie de savoir ce qu'il se passe. On se croirait dans un remake de film d'horreur et personnellement, ça ne m'enchante pas vraiment... Je propose donc qu'on reste tous grouper, qu'on aille dans cette p**** d'armurerie et qu'on se rende aux quartiers pour sonner les cloches à l'abruti qui s'amuse à nous mettre la trouille..."

Jill sondait les regards de ses amis, espérant qu'ils allaient tous suivre. Elle regarda Cyril et lui fit comprendre que les choses n'allaient pas aller en s'arrangeant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Dim 13 Nov - 1:50

Cyril tourna la t^e lorsque le soldat jura. Mettant sa main lui aussi sur le mur, il constata qu'effectivement il y avait un liquide visqueux rougeâtre. Soufflant à tous :

«  Ca peut être la rouille qui suinte, ou de la peinture... Faut se calmer ! »


Sans matériel il lui était impossible de définir s'il s'agissait effectivement de sang, mêmes i la consistance du liquide présentait les mêmes caractéristiques, il se posait des questions, le sang au contact de l'air avait tendance à s'épaissir, et le fait que le mur saigne était invraisemblable, sauf s'ils se trouvaient dans le ventre d'un animal et encore. Revenant au croisement, il cherche du regard une ombre, un mouvement. Il n'aimait pas l'ambiance, ni ce brouillard qui venait bien de quelque part. Il en connaissait assez peu en phénomène atmosphérique mais jamais il n'avait entendu parler de brouillard dans une base enterrée.

« Y a forcément une réponse logique, ce brouillard, ca pourrait être du fumigène... »
Murmure t'il pour se rassurer. Jill prit la parole :
Citation :

"Je pense que comme moi, vous avez envie de savoir ce qu'il se passe. ... à nous mettre la trouille..."
Cyril n'aimait pas l'idée de passer devant des couloirs sans les sécuriser, si jamais il y avait des hostiles dans ces couloirs, ils pourraient les prendre par derrière, et le marsouin était pas fan de ce genre de plan. Pourtant il ne dit mot. Conscient que parler en ce moment mettrait à mal le peu d'autorité qu'avait Jill et que cela risquait de réduire le groupe. Une question le taraudait depuis le début, une armurerie ce n'était pas comme la boulangerie du coin, on y entrait pas comme cela, il devait y avoir un sas sécurisé, et même le plus petit sas devait posséder un système : clavier numérique, empreinte palmaire, qui devait fonctionner avec de l'électricité. Or c'est ce qui manquait pour le moment. Et même à Castres où le 8ème était encore un régiment de la vieille école, l'armurerie était protégée par une porte blindée et sans clefs... Il espérait que Jill avait la clef.

« Ok.. » Dit-il simplement en avançant dans le couloir en direction des ascenseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Mar 15 Nov - 2:47

Le groupe de Jill et Cyril arrivèrent devant ce qui aurait du être l'ascenseur. Alors qu'il y aurait du avoir la porte d'accès à cet ascenseur, il n'y avait rien, qu'une ouverture sur un puits plus large qu'un monte-charge. Aucun câble apparent et, que l'on regarde vers le haut ou vers le bas, il était impossible de connaître la profondeur et de savoir à quelle niveau ils étaient. En revanche un souffle d'air puant émanait du fond. Sur la droite, un gros bouton graisseux, qui ressemblait plus à un bouton d'alarme qu'à un bouton d'appel d'ascenseur. De même la sortie de secours, permettant de prendre les escaliers ne semblaient pas exister en ces lieux.

Dans le réfectoire, le groupe qui avait décidé de remonter à la surface décidèrent de sortir quelques minutes après le groupe de Jill. Se disant que s'il devait arriver quelque chose autant que ce soit Jill et comparses qui en aient la primeur. A quelques mètres derrière le groupe de Jill, ils arrivèrent à l'embranchement.

Tout bascula à ce moment, dans le brouillard, sortant des deux embranchements des créatures (5) se jetèrent sur le groupe en poussant des gloussements mi-humain, mi-animal. Dans ce combat inégal, le brouillard se dissipa quelque peu laissant une vision d'horreur aux soldats. Les survivants se précipitèrent vers Jill et son groupe, certains prisde panique ne virent pas le trou béant et s'y précipitèrent dans un hurlement, puis le bruit des chocs violent avec un objet métallique. Les créatures se délectaient des cadavres à leurs pieds dans des bruits de sucions et d'os qui craquent sous les dents, alors que le sang s'écoulaient à leur pieds.

L'un des soldats paniqué appuya sur le bouton. Une alarme se mit à retentirent, tandis que le bruit d'un moteur qui s'enclenche se fit entendre. Dans un grincement de métal la plateforme de l'ascenseur montaient lentement. L'alarme ne fit pas qu'enclencher le mécanisme de l'ascenseur, elle fit se tourner vers eux les créatures, qui se levèrent doucement et avancèrent vers eux lentement. Il leur était apparemment difficile d'avancer rapidement, leur corps ne semblant pas leur obéir. Bras tendu, gueule sanguinolente, dents acérées, elles avançaient vers eux (15 mètres), alors que l'ascenseur lui ne semblait pas vouloir arriver.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Mar 15 Nov - 20:33

Jill n'était plus du tout sûre de ce qu'elle faisait et elle avait de plus en plus peur de s'être sérieusement plantée et de mener tout ce petit monde vers une mort certaine. Alors qu'elle pensait sérieusement à l'erreur qu'elle était peut être en train de commettre, elle ne put s'empêcher de pousser un juron lorsqu'ils arrivèrent à l'endroit où logiquement il devait se trouver un ascenseur.

Pas d'ascenseur.... Jill s'approcha lentement du vide qui avait pris place et se pencha en faisant attention à ne pas tomber. Elle n'y voyait rien du tout... Du noir, du vide, du noir et encore du vide... Pour couronner le tout, cette immonde puanteur remontait le long du conduit ce qui n'incitait pas vraiment à descendre par là. Une lueur d'espoir dans les yeux, Jill tourna la tête vers l'endroit où se trouvaient normalement les escaliers. Mais rapidement, cette lueur disparue. Jill poussa un soupir désespéré.


"Pitié, dites moi que je rêve..."

Des bruits de pas se firent entendre et machinalement, Jill sortit son couteau porte bonheur de sa ranger droite de façon à être parée au cas où même si elle doutait qu'un couteau ne pourrait pas vraiment être de grand secour. Elle baissa sa garde lorsqu'elle se rendit compte qu'il s'agissait du groupe de fuyards.

"En plus d'être des lâcheurs, ce sont des trouillards... Ils devaient certainement penser que si...."

Jill n'eut pas le temps de terminer sa phrase. 5 bestioles firent leur apparition dans les deux embranchements et se jetèrent comme des morts de faim sur le groupe qui venait de rejoindre le carrefour.

"Nom de dieu ..."

La jeune femme n'eut pas le temps de voir de quoi ou de qui il s'agissait. Tout se passa tellement vite qu'elle eut même du mal à croire ce qu'il se passait sous son nez. Prés d'elle, elle sentait ses camarades flipper et elle devait bien avouer qu'elle n'en menait pas large non plus.

Les bruits que faisaient les créatures n'avaient rien de très rassurant. Jill plissa les yeux pour essayer de mieux voir ce qu'il se passait mais elle regretta de suite son idée. Elle n'avait pas de mots pour décrire ça. Une véritable boucherie...

Les yeux écarquillés, Jill essaya tant bien que mal de stopper les soldats qui couraient tout droit dans le vide mais elle n'y arriva pas. Les bruits que firent les corps en tombant donnèrent la chair de poule à Jill.

Alors que la jeune femme allait faire signe à ceux qui restaient de profiter que les monstres soient occupés pour s'échapper, un gros malin eut la bonne idée d'appuyer sur le gros bouton. Généralement, un gros bouton était toujours synonyme de truc à ne pas faire. L'idée fut confirmée. Dés que le bouton fut enfoncé, une alarme se mit à retentir et un bruit de grincement lui fit comprendre qu'une plateforme était en train de monter, avec certainement les coprs disloqués de ceux qui venaient de sauter quelques secondes plus tôt.

Malheureusement pour eux, le bouton n'avait pas fait que ça. Il venait de signaler leur présence aux espéces de zombies qui se tapaient un bon gueulton un peu plus loin. Pas d'armes, pas d'échappatoires... Seulement cette plateforme qui mettait une éternité à se pointer. Cette fois-ci, il allait falloir un miracle pour les sortir de là.

Jill fit signe à ses camarades de ne pas faire de bruits et de rester les plus calmes possible. Pour le coup, elle tenait fermement son couteau dans sa main, prête à leur planter dans la tête si il le fallait. Elle se tourna vers Cyril, essayant de lui faire un signe te tête encourageant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Mar 15 Nov - 23:57

Cyril fut dépité comme Jill en ne voyant pas ce foutu ascenseur. Se disant qu'il y avait des jours où il valait mieux resté couché. Se tournant vers Jill il la regarde, semblant dire et maintenant ?. Pas trop enthousiaste à l'idée de tester le bouton, posé là comme un appel à boulet il regarde vers le couloir, en disant :

« Y a peut-être une autre is... » S'arrêtant de parler aux premiers cris. Son instinct le fit se plier légèrement, arme en avant. Sous son regard il voit la scène irréelle. Pourtant il la connaissait par cœur cette scène. Mais oui, les gars ne se doute de rien, une légère brume, un gars qui dit Sandy ? Et sortant d'outre tombe des zombies les attaquent. Sauf que cette scène c'est au cinoche, ou à la télé, et surtout aux USA? Pays de toutes les catastrophes cinématographique... Pas dans une base secrète de l'armée française, un jour d'Halloween.

Voyant le mouvement de panique, il essaye de ne blesser personne avec son couteau, alors que des soldats se précipitent vers eux, il n'a pas le temps de souffler non pas par là que deux d'entre eux se jettent dans le vide. Alors que les bestioles s'étaient calmées et qu'elles festoyaient, moment de répit salutaire, permettant de réfléchir ou de tenter de réfléchir, sauf quand un boulet appui sur le fameux bouton. Dans le bruit de la plateforme qui monte, les bestioles qui se remettent en chasse, Cyril avance vers elles, se demandant comment on pouvait tuer ces trucs. * Les zombis sont déjà morts, dans les films faut les décapiter, les cramer... De l'ail, nan ca c'est pour les suceurs de sang* Espérant que l'ascenseur serait là avant que les zombies ne les atteignent. Une idée à la c*n, le prends *Et si dans l'ascenseur il y en avait d'autres.. on serait un peu dans une belle merde !*

Pour le moment, il attend avec son couteau de cuisine les zombies qui avancent si doucement que s'en était ridicule de les attendre (et long), une envie de foncer dans le tas, de toute façon ils y passeraient tous ? Réprimant son envie, il patiente pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Jeu 17 Nov - 1:02

Les zombies continuaient d'avancer, ne prêtant pas attention aux menaces, armes et autres rictus des soldats. De leurs gueules ouvertes dégoulinaient des filets de bave et de sang. En les observant, les soldats crurent reconnaître les treillis des gardes de la base, et l'un des 5 zombies portait une blouse avec un badge d'accès aux labos. Mais tous avaient leurs habits maculés de sang, certains présentaient des traces de combats à l'arme blanche, d'autres des trous surement fait par des impact de balle. L'un des zombie avait même la moitié du visage arraché, mais cela ne l'empêchait pas d'avancer et de vouloir son lot de viscère.

Derrière Cyril, certains soldats soutinrent qu'ils étaient plus nombreux, et qu'on pourrait les attaquer, d'autres que c'était suicidaire, qu'une morsure suffisait à les transformer en zombies...

[7 mètres]

Le bruit de l'ascenseur se fit plus fort, apparemment celui-ci n'allait pas tarder à apparaître.

HJ :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Jeu 17 Nov - 12:51

Ils étaient dans une mouise pas possible. En plus d'être flippants, les zombies étaient long à arriver. Il fallait vraiment faires diversion mais Jill avait beau chercher, elle ne trouvait pas.

Quand elle regarda de plus prés, elle remarqua que les zombies étaient en fait des membres de la bases et plus précisément des gardes. Elle reconnut aussi un membre du personnel scientifique.

Derrière eux, le bruit de la plateforme devenait de plus en plus fort, signe que celle-ci approchait. Malheureusement, elle n'arriverait peut être certainement pas à temps. Il ne restait pas beaucoup d'écart entre les soldats et les zombies.

La jeune femme leva les yeux au ciel. Elle n'avait pas l'habitude de prier mais là, elle en ressentit le besoin. Pour qu'ils s'en sortent, il allait falloir un bon gros miracle et apparement le grand monsieur là haut était en repos.

Jill entendait derrière elle des soldats râler sur le fait qu'ils auraient pu aller les attaquer mais comme le précisèrent d'autres, si il s'agissait vraiment de zombies, une seule morsure de ces bestioles et ils pouvaient dire bonjour à la viande humaine. Chose qui n'enchantait pas la jeune femme.

Il allait falloir faire attention lorsqu'ils seraient à proximité. Avec juste des couteaux, ils n'allaient pas pouvoir faire grand chose à part peut être le leur planter dans la tête, en espérant que ça fonctionne.

Et cette saleté de plateforme qui mettait un temps fou à arriver ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   Ven 18 Nov - 2:51

« Ca pue ! »

Cyril ne put s'empêcher cette réflexion parce que oui, l'odeur qui régnait dans le couloir puait, mais surtout la situation était bien merdique. Il fallait une diversion, un truc qui fasse que les zombies interrompent leurs marches juste le temps que l'ascenseur arrive. Regardant sur le côté, Cyril voit un gringalet.

*Je l'attrape et leur jette, ils vont en avoir pour quelques minutes à le dévorer...*

Cyril chassa cette idée, bien que cela aurait pu marcher, il se dit que cela pourrait être mal compris par les autres. Ils ne marchaient surement pas tous à la loi du plus fort et du sacrifice utile... Ca le gonflait la lenteur à laquelle ils avançaient pour les bouffer, sûr qu'une fois dans leurs mains, la vitesse devait s'accélérer vu comment ils avaient tués les autres. Derrière lui, des choses qu'il entends l'énerve. Ok ça semblait être des zombies, mais qui pouvaient affirmer qu'une fois mordu on en devenait un ?

« Vos gueules... P*tain ! Comment on bute ces enfoirés ? » Dit-il hargneux, car pour lui la seule chose qui comptait était de savoir le point faible de ces bestioles. Et d'après ce qu'il voyait des uniformes certains de ces zombis s'étaient pris des coups de 12 et continuaient à avancer, ce qui n'était pas encourageant.

*Si je les égorge ? Ou fait péter leurs cervicales ça suffit ?? Ils sont morts ou pas ? Et si je leur plante le coeur ? Si ils me griffe j'en deviens un ?* Beaucoup de questions sans réponses. Et armé d'un couteau de cuisine, autant dire qu'il allait jouer au toréador avec des cure-dents.

« Ca m'gonfle... » Retirant sa veste de treillis, il la balance au milieu des zombis, espérant que ceux ci seraient attirés par son odeur, et s'arrêterait un moment, ce qui leur ferait gagner quelques secondes...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Happy Halloween [Libre] [délire]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Happy Halloween [Libre] [délire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: SGC :: Niveau 3 :: Cafétéria/Réfectoire-
Sauter vers: