La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Mer 21 Déc - 3:02

Rakel & Jeff

Un aussi doux rêve est un présage joli


Ma mauvaise humeur c'était envolée, j'avais quitté la salle de commande en chantonnant, visiblement emprunt de l'esprit de Noël, tournoyant sur moi même, je me retrouvais devant la porte de mes quartiers. J'en ouvris la porte avant de me laisser tomber sur le lit, j'observais le plafond, un sourire sur le visage avant de me relever d'un bond, fonçant dans la salle de bain piquée par on ne savait quelle mouche, je m'observais dans le miroir, prenant soin de me recoiffer, mes longs cheveux tombaient en une épaisse cascade le long de mon dos. A vrai dire quelque chose clochait, mais rien à voir avec mon visage ou mes cheveux, non il s'agissait de ma tenue, je ne comprenais pas pourquoi j'étais habillée ainsi, ce n'était absolument pas féminin, et ce n'était pas digne de ma personne, non il fallait que je trouve une nouvelle tenue. Je retournais d'un pas décidé dans ma chambre, vidant mon armoire à la recherche de la tenue idéal, je ne perdais pas espoir, je la trouverais. Et pourtant dès les premières tenues quelque chose me paru étrange. Des pantalons, des débardeurs, mais que très peu de robe, non ce n'était pas normal, pourquoi m'habillerais-je ainsi chaque jour? Tout en continuant ma recherche, je me mis à chantonner une chanson qui avait envahit mon esprit :

"Mon amour,je t'ai vu au beau milieu d'un rêve, mon amour, un aussi doux rêve est un présage d'amour"

La pièce était dans un désordre fou, les vêtements étaient éparpiller partout, mais je ne semblais pas avoir trouvé une tenue qui me plaisait. Je commençais à être désemparer mais je n'étais pas du genre à abandonner, je finirais par trouver la tenue de mes rêves je n'en doutais pas un seul instant, mais alors que j'allais poursuivre ma quête un bruit se fit entendre à la porte. Quelqu'un frappait :

"Qui que vous soyez entrez et soyez le bienvenue dans mon humble demeure."

Voyant le désordre qui régnait dans la pièce, je me mis au devoir de tout ranger aussi rapidement que possible et pourtant avec soin.

"Ne prenez garde au désordre qui règne ici, je ne trouvais guère une tenue appropriée."

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together


Dernière édition par Rakel Peleonor-Cosey le Mer 18 Jan - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Sam 24 Déc - 2:08

Ayant accusé réception de son message, Rakel lui avait donné rendez vous dans ses quartiers ce qui lui mit du baume au coeur et c'est en petites foulée, fredonnant, tout guilleret qu'il était depuis qu'elle lui avait répondu qu'il se rendit dans ce qui serait un autre nid d'amour à n'en pas douter. Il avait toqué comme l'aurait fait son grand père, ou le grand père de son grand père avec un petit rythme enthousiaste et la réponse lui parvint au travers de la porte, sa belle l'invitait à entrer et tout comme lui, elle était en de forts bonnes dispositions. Entrant et refermant derrière lui, il franchit l'espace qui les séparait en deux pas et attrapant sa main droite avec une infinie douceur, il l’effleura de ses lèvres, sans jamais la quitter du regard. Il ne s'était toujours pas relevé quand il lui répondit d'un ton vibrant.

"Comment pourrai je voir autre chose que vos beaux yeux, ô vous ma douce colombe, Ils m'ont ensorcelé et je ne puis rien voir que leur éclat ensorcelant."

Il s'écoula facilement plus de dix secondes de silence, immobile, muet et béat d'admiration, Jean François semblait avoir même oublié de respirer avant que le but premier de sa visite ne se rappelle à son bon souvenir. Il y avait ce rustre dont ils devaient parler... Mais elle était de si plaisante humeur, et si belle qu'il ne pouvait assombrir sa journée avec de telles peccadilles. il croiserait discrètement le fer avec le mufle et lui ferait mordre la poussière. N'était pas né celui qui briserait leur amour!

"Vous me manquiez tant, j'ai bien cru mourir de chagrin. Pardonnez mon audace, mais je devais vous voir, sentir votre parfum, la douceur de votre peau et, si j'osais... la fraicheur de vos lèvres."

Il se relevait enfin, joignant leurs mains, si proches l'un de l'autre... Jeff semblait affolé par ses sentiments et en même temps transporté d'ivresse et de bonheur par la seule proximité de la jeune femme. Il fallait qu'ils vivent tous les deux, qu'ils se marient, fondent une famille et aient beaucoup d'enfants! La solution était simple. Si on les retenait ici, il n'y avait qu'à fuir. Prendre une de leurs montures et fuir aussi loin que possible ces Pandores et autres oiseaux de malheurs comme ce fichu inconnu.

"Me suivriez vous si je vous demandais de fuir avec moi pour nous marier loin d'ici et vivre notre amour sans nous cacher, sans craindre malheur l'un pour l'autre? La simple idée de vous savoir loin de moi de plus souffle me déchire le coeur aussi bien que l'âme. Ils ne nous laisseront jamais nous aimer, fuyons cette forteresse de malheur. Nous avons l'embarras du choix, le reste de notre monde ou bien les mille et unes planètes par delà la Porte des Etoiles. Nous trouverions un monde vierge, je serai votre Adam, vous seriez mon Eve... Nous vivrions d'amour, d'eau fraîche et encore d'amour. Vous, moi, notre paradis."

Plus il parlait, plus ses lèvres se rapprochaient de celles de sa douce et plus il parlait doucement, finissant par murmurer. Ses lèvres étaient si proches de celles de Rakel quand il finit de parler qu'elle pouvait presque les sentir la frôler, odieusement et innocemment tentatrices car ce n'était pas par calcul qu'il se retenait, mais à cause de l'émotion suscitée par la simple idée de l'embrasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Sam 24 Déc - 3:23

Rakel & Jeff

Un aussi doux rêve est un présage joli


Depuis que j'avais reçu le message de Jean-François, je m'impatientais, faisant mon possible pour réussir ranger cette pièce, je ne voulais pas le recevoir dans une pièce dans un pareil désordre. Mais en même temps, l’excitation me gagnait, je m'impatientais de voir mon bien aimé. Alors que j'entendis le bruit de point sur ma porte, mon coeur s'emballait alors que je me disais que Jean-François, mon grand amour, se trouvait juste derrière la porte. Oh cet endroit n'était guère un nid d'amour, point de lumière, de soleil, de chant d'oiseaux, tout ceci faisait une jolie ambiance, mais qu'importe, en sa présence nul besoin de tout ceci pour me sentir bien, en sa présence plus rien n'avait d'importance. Alors qu'il m'attrapait la main et posait un baiser sur ma peau, je sentis mon coeur s'arrêter, mon regard se plongeait dans le sien et je sentis la magie entre nous. Cet homme avait tout du prince charmant, ses paroles étaient douces, je me sentais incroyablement bien auprès de lui. Noyée dans son regard je ne puis dire combien de temps c'était écoulé lorsque je repris la parole :

"oh mon aimée, mon coeur s'emplit de joie de par votre présence, je me suis languie de vous durant de longues heures."

Mon coeur s’emballait un peu plus à ses déclarations, je joignis mes mains et les siennes, m'approchant auprès de lui de façon à sentir son doux parfum et sentir sa chaleur réconfortante. Mon esprit emplit de joie semblait vouloir me faire oublier ce message qu'il m'avait fait parvenir, je n'avais que faire d'un éventuelle soucis, après tout ceci ne pouvait concerner notre amour si parfait, rien ne pouvait l’ébrécher, rien ne pouvait nous atteindre lorsque nous étions tout les deux, il était ma force, mon énergie, mon amour pour lui était la seule chose qui me faisait avancer. Je me demandais même pourquoi nous n'avions pas encore fondé de famille, pourquoi ne nous étions nous pas lié par le mariage à cette heure ci. Suspendue à ses lèvres je l'écoutais un sourire amoureux, que certains mécréants qualifierait sans doute de niais, me mordant légèrement la lèvre inférieur de plaisir face à ses mots. Je me penchais légèrement vers lui, alors que nous souffle se mélangeait, à deux pas d'un baiser. Puis enfin il me posait cette question que j'attendais avec une très grande hâte, évoquant l'idée qui fit battre mon coeur, l'idée d'un mariage que je ne cessais d'attendre depuis notre première rencontre. Resserrant mes mains sur les siennes, les larmes aux yeux et les lèvres pincées, si proche des siennes. Alors je m'apprêtais à répondre, je sentis mes lèvres frôler les siennes à chaque seconde qui passait, et si je m'empêchais de l'embrasser c'était que toute mon attention était posée sur cette réponse que je devais lui donner.

"Pour sûr je vous suivrais au bout du monde s'il le fallait, vivre notre amour au grand jour est mon plus grand rêve mon amour. L'idée de ma mariée avec vous comble de joie mon coeur, rien ne pourra jamais nous séparer et une alliance ne fera que sceller notre amour à jamais. Depuis notre rencontre je ne rêves que d'une chose, du jour de notre mariage et de la naissance de nos enfants. Je pourrais vivre n'importe où dans n'importe quel monde du moment que tu te trouve prêt de moi."

Mes mains tremblaient de plaisir et de bonheur, ce jour semblait être l'un des plus beaux jours de ma vie, je me voyais déjà en épouse comblée auprès de mon époux, notre enfant dans les bras. Je frôlais timidement ses lèvres n'osant l'embrasser avec fougue.

"Qu'attendons nous pour faire de notre vie ce magnifique rêve mon amour? Je meurs d'être votre femme, de porter votre enfant et de vivre une magnifique vie dans notre maison. Rien ne me ferait plus plaisir que de partager ma vie avec vous, c'est là notre destinée."

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Mer 28 Déc - 1:02

Ivre de joie à l'écoute de Rakel répondant à son amour par autant de passion et d'empressement que lui, Jean François avait du mal à réfléchir posément à ce qu'ils devaient faire pour pouvoir s'évader de la base. Fallait il fuir immédiatement et advienne que pourra ou bien faire un petit saut dans les réserves de la base? Car il ne voulait en aucun cas que sa douce se retrouve privée de quoique ce soit, quand bien même elle fut son égale. Mais il ne pouvait planifier la moindre chose avec tous ces papillons dans la tête si ce n'était de déposer un vibrant baiser sur les mains de sa douce.

"Et bien soit, partons! Et je défie les dieux eux même de nous en empêcher! Vous saviez qu'il avait dans les planètes explorées une magnifique île exotique avec plages de sable rose, eau cristalline et délicieux fruits exotiques? A moins que vous préfériez quelque chose qui nous permette de nous serrer l'un contre l'autre pour nous... réchauffer?" Cette allusion à une étreinte le fit rougir jusqu'aux oreilles et il n'en croyait lui même pas ses oreilles de son audace. Il secoua vivement la tête et lui sourit. "Je suis certain que vous seriez heureuse sous les tropiques. Ma délicieuse et envoûtante vahiné."

Il ouvrit la porte d'une main, de l'autre tenant toujours Rakel, il dédia un grand sourire heureux et malgré tout enjôleur puis la guidant au travers des couloirs se dirigea vers la salle d'embarquement. Au diable l'équipement, au diable les vivres. Ils trouveraient tout ce dont ils avaient besoin sur place. Il l'avait déjà fait dans un environnement bien plus hostile et il n'avait eu pas le moindre problème. Ils vivraient véritablement d'amour et d'eau fraîche loin de toute cette violence et cette mort qui entourait le programme. Ils vivraient une vie heureuse et libérée de toutes ces contraintes, ils auraient des enfants, ils les verraient grandir et devenir de belles jeunes femmes et beaux jeunes hommes, ils leur enseigneraient tout ce qu'ils savaient et les regarderaient partir eux même à la découverte de l'univers avec la larme émue des parents fiers de leur progéniture en les voyant quitter le cocon familial. Cette perspective faisait marcher Jeff sur un petit nuage et aussi sûrement que la magie de Noël obscurcissait son jugement .

Certains membres du SGC paraissaient surpris de les voir trottiner ainsi dans les couloirs, tout guillerets et insouciants se tenant par la main quand à d'autres... Ils étaient dans le même état. La magie de Noël avait encore frappé la base de plein fouet. Nul doute que l'an prochain tout le complexe serait évacué et verrouillé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Jeu 29 Déc - 1:14

Rakel & Jeff

Un aussi doux rêve est un présage joli


J'étais à cet instant précis, sur mon petit nuage, quel plaisir de voir mon amour partagé, de savoir que je n'étais pas la seule à rêver de mariage et d'enfants, je vivais le rêve de toutes les petites filles. Enfin je trouvais que je réussissais à merveille ma vie, il n'y avait nul besoin de courir les mondes, de voyager à travers les étoiles et de protéger la planète terre pour ça, il suffisait d'aimer et de se sentir aimer, voilà le vrai sens de la vie. Folle de joie je sautillais sur mes pointes de pieds, excitée comme une puce. A vrai dire il ne manquait plus que le cheval blanc pour rendre cette histoire digne des plus beau conte de fée. Quoi que non lorsque l'on y pensait, nul besoin d'épreuve équestre pour ça, je rayonnais de bonheur et c'était sans doute la seule chose qui comptait.

"Oh quelle excellente idée, nous pourrons vivre dans un monde vierge où les guerres ne sont que des légendes. Nous vivrons en paix en compagnie de nos amis animaux, nous élèverons nos enfants dans un monde pur et paisible, nous n'aurons plus à craindre aucun ennemis. Nous serons les maîtres de notre monde. Se sera le paradis mon amour. Qu'importe le lieu que vous choisissez, je serais heureuse auprès de vous, les tropiques seraient parfait, et qu'importe si nous nous lassons d'un monde nous pourrons toujours en trouver un autre monde, l'endroit n'importe peu du moment que nous sommes ensembles."

Je m'y voyais déjà, nous vivrons une vie parfaite rien que nous deux, nous n'aurons jamais besoin de nous cacher, nous vivrons notre amour en plein jour, tout serait différent d'ici, ou nous ne pouvions assumer notre bonheur, il fallait que nul ne le sache, quel douleur d'agir ainsi. Je sautillais, tenant la main de mon bien-aimé, me dirigeant vers la porte des étoiles pour quitter ce monde de tristesse. Rien ne pouvait gâcher cet instant, du moins jusqu'à un instant, je m'arrêtais brusquement, fixant le couloir devant moi. Oh je ne me rendais pas compte qu'une nouvelle fois l'esprit de Noël avait frappé ma personne, non il s'agissait d'une chose impérieuse à cet instant, une chose qui me choquait, je ne comprenais pas de ne pas m'être rendu compte avait d'une chose aussi évidente et clair. Sans me soucier des regards indiscret qui pourrait se trouver dans le couloir, je fixais Jeff du regard l'air grave.

"Mais si nous quittons ce monde de suite, nous ne serons pas reconnu officiellement comme mari et femme, nous ne serons que des imposteurs tentant de nous persuader de la légitimité de notre amour, et nos enfants..."

Je portais mon poing à ma bouche mordant légèrement dedans au bord des larmes.

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Ven 30 Déc - 3:20

Les choses étaient décidées, ils quittaient la Terre pour un nouvel Eden. Et alors qu'ils commençaient à en prendre la direction, Rakel s'était figée, comme frappée par la foudre. Elle avait l'air paniquée et désespérée, son regard brillant des larmes qui menaçaient de couler. Jeff quand à lui s'était retrouvé totalement désarmé et poignardé par le chagrin à voir sa chère et tendre âme-sœur ainsi bouleversée. Il comprit de quoi il retournait quand elle souleva un point des plus cruciaux, celui qui l'avait si promptement plongée dans le désarroi et la panique... L'officialisation de leur union. Evidemment! Comment avait il pu oublier un "détail" de cette importance? Ils se devaient d'être mari et femme et ce au regard de toutes les instances terrestres et célestes. Restait un problème en relation avec ce petit souci. Il fallait trouver un curé et il fallait se présenter à lui dans une tenue digne de leur union.

"Que pensez vous de l’aumônier de notre base? Il pourrait faire office et nous serions alors unis non seulement par un homme de foi, mais également par un homme de loi. Il nous est nécessaire cependant de trouver tenue digne de cet évènement, il m'en faut donc retourner à mes appartements et revêtir mes plus beaux atours car vous ne méritez rien de moins que le meilleur dans ces mondes, Ô ma tendre aimée. Donnons nous rendez vous devant le temple du saint homme et profitons de ce laps de temps pour prendre quelques affaires. Le voyage sera certes court, mais sans retour et je ne voudrai Ô grand jamais que vous souffriez d'une quelconque façon une fois notre route prise."

Jean François baisa amoureusement les mains de sa douce, s'égara un long moment à se noyer dans son regard avant de lui sourire. L'idée lui paraissait bonne et le plan bien que simple voire simpliste pour certains insensibles était à son humble avis tout à fait brillant. Restait le cas où le dit aumônier serait peu enclin à les marier car il restait un homme d'arme au service de la République et du programme Porte des Etoiles. Il faudrait alors se réfugier dans l'église la plus proche, demander un mariage en toute urgence, puis retourner ainsi bénis à la base et se frayer un chemin jusqu'à la Porte... L'enfance de l'art en somme pour un homme dont la spécialité était l'infiltration et la furtivité. Bombant le torse de satisfaction, il savait qu'il tenait un plan et un plan B des plus satisfaisants.

"N'ayez plus de crainte, ma douce promise, nous serons unis avant le levé du jour je vous en fait le serment solennel. Vous n'aurez plus jamais à verser de larmes si ce n'est de joie. En attendant de nous retrouver, promettez moi d'être prudente. Je dois vous quitter à regret et ne pourrais supporter qu'il vous arrive quoique ce soit durant notre cruelle mais nécessaire séparation. Prenez ce qu'il vous faut, ayez l'air naturelle comme si ce que vous faisiez était tout à fait normal. Ne regardez personne de façon appuyée, mais ne négligez aucune présence. Si je ne suis pas encore arrivé quand vous serez là bas, attendez moi dans une pièce voisine et cachez vous y. Je ne serai guère long. Le mot de passe que je prononcerai alors en entrant sera "union" Si vous ne l'entendez pas, surtout ne faites rien, je mourrai de vous savoir blessée ou captive en ces lieux.
Bientôt, très bientôt nous serons unis par des liens que rien ni personne ne pourra briser, bientôt, Ô mon ange, nous serons loin de tout cela."


Déposant un tendre baiser sur son front Jean François lui sourit, confiant en leur bonne fortune, et finit par se résoudre à lâcher ses petites mains, condition nécessaire pour pouvoir partir. Nécessaire peut être, mais c'était pour le commando comme de se couper un bras. Il devait se montrer fort et inébranlable dans la tourmente quand bien même ses sentiments étaient si intenses. Il était le bouclier derrière lequel pouvait s'abriter sa bienaimée, le refuge qu'elle avait pour se garder de ce monde. Elle était sa raison d'être.
Ragaillardi dans ses convictions par cette réflexion, il la quitta donc non sans lui envoyer un dernier baiser et fila au trot jusqu'à ses appartements afin de prendre des affaires et surtout son uniforme de parade. Dommage qu'il n'ait pas de sabre allant avec, c'était quand même quelque chose d'avoir un beau sabre au flanc, il n'avait qu'une dague à large lame, bien peu esthétique malgré une redoutable efficacité. Totalement incompatible avec une cérémonie d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Sam 31 Déc - 1:13

Rakel & Jeff

Un aussi doux rêve est un présage joli


Jamais dans ma vie je n'avais pris de décisions aussi importantes et encore moins aussi rapidement, mais il était clair que tout ceci était une évidence, peu importait les conséquences, je voulais être sa femme, la mère de ses enfants, et c'était la seule chose qui comptait. Nous vivrons ensemble une idylle parfait il sera mon prince et moi sa reine, nous serons les rois de notre monde, loin de la Terre, du SGC et de ses nombreux soucis, règles et de toutes les autres choses qui nous pourrissaient la vie. Nous vivrons dans une magnifique maison, dans la nature luxuriante d'une planète vierge, nos enfants profiterons d'une nature intacte ou ils pourrons jouer en compagnie des animaux. La vie parfaite voilà ce qui nous attendait, il n'y avait qu'un petit détail à régler, et je ne m’inquiétais pas, je savais que Jean-François trouverait une solution face à ce problème, je savais que je pouvais me reposer sur son épaule, une chose que j'appréciais fortement chez mon prince charmant, avec lui, je n'étais plus seule. Je fus émerveillée face à la réponse de mon cher et tendre, il avait trouvé la solution parfaite, celle qui nous conviendrait à tous les deux, ainsi nous serons mariés devant la loi et devant Dieu, plus personne ne pourra remettre en cause notre amour, nous serons unis à jamais jusqu'à ce que la mort nous sépare. Je serrais ses mains dans les miennes, une larme de bonheur au coin de l’œil.

"Quelle merveilleuse idée mon amour, ainsi plus personne ne pourra tenter de nous séparer, nous serons unie à jamais. Je pars à la recherche de ma plus jolie robe pour être suffisamment jolie pour cet événement unique. Et nos vous en faites pas mon doux amour je ne souffrirais de rien tant que je serais à vos côtés, seul votre présence m'est indispensable."

Mon regard était figé dans le sien, mon coeur se déchirait à l'idée d'être éloignée de lui ne serait ce que quelques minutes me semblaient être la pire des tortures, mais je savais cela nécessaire, ne serait ce que le temps de récupérer nos affaires, et se préparer pour la cérémonie, ensuite nous n'aurons plus besoin de subir ce genre d'épreuve. Je serrais ses mains, profitant de cet instant qui précédait la séparation qui s'imposait à nous avant la mise en place du plan de mon cher et tendre. De toute façon, je savais que même si ce plan ne fonctionnait pas, nous en trouverions un autre, il était totalement inimaginable de ne pas réussir à mener notre vie tel que nous l'envisagions, c'était dire : à deux. Je mourrais d'envie de déposer un doux baiser mais je n'oserais le faire avant que notre union ne soit officielle. Je l'écoutais avec attention, prenant soin de graver en ma mémoire chacun de ses mots, je ne tenais pas à lui causer du chagrin, ni même que qui que se soit s'interpose entre nos rêves, aussi je serais extrêmement prudente.

"Vous n'avez pas à vous inquiéter mon amour, je prendrais toutes les précautions nécessaires pour ne pas risquer notre bonheur, je ne souhaiterais pas mettre en péril notre idylle . Je pries pour que notre séparation soit la plus courte possible, je me hâtes mon aimé."

Je fermais les yeux de bonheur alors que mon aimé posait un baiser sur mon front. Lui rendant son sourire, je décidais finalement de me rendre dans mes quartiers afin de trouver une tenue correcte. Tenant sa main le plus longtemps possible, je finis par retrouver le lieu qui me servait de chambre. Je fus assez triste de voir son aspect triste et sombre, ça n'avait réellement pas l'air d'être le genre de lieu que j'affectionnais, je ne pouvais pas aimer passer du temps dans cette pièce grise et sans lumière, qu'importe bientôt je vivrais dans une jolie maison, au bord de la plage, le chant de la mer et des oiseaux pour nous bercer. Qu'importe, je me mis à la recherche d'une tenue parfaite, trouvant une robe que je n'avais que très peu porté, à vrai dire une seule fois, sans doute à Noël ou pour la nouvelle année, une robe bustier couleur coquille d'oeuf, se serait parfait, de plus elle était très correcte, suffisamment longue pour être une robe de mariage. Je l'enfilais, coiffant avec soin mes cheveux puis je pris quelques affaires, et en toute hâte je rejoignis le lieu de rendez vous de mon amour. Je choisis l'une des petites pièces non loin de l’aumônerie, attendant mon amour avec une impatience palpable, je mourrais d'envie d'être enfin unis à mon prince.

Spoiler:
 


_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chappa'ai
Maître du jeu
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/11/2011

MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Mar 3 Jan - 1:04

Alors que Rakel se trouvait dans une étrange pièce sombre et grise, où seul la lumière d'un plafonnier apportait un peu de clarté, des oiseaux arrivèrent de nul part portant une couronne de fleur qu'ils déposèrent avec soin sur la tête de la jeune femme, afin de compléter sa tenue de mariage. Ils entamèrent ensuite un chant encourageant la jeune femme à chanter en leur compagnie afin d'éloigner les ténèbres effrayantes, apportant une ambiance plus festive, plus agréables. L'attente du prince charmant serait ainsi moins longue pour la jeune fille.

********************************************

Du côté de Jean-François, nul ne laissait prévoir une aide arriver et pourtant, des petites souris grises vêtue de petits vêtements, de la même façon que les souris de Cendrillon portaient un petit paquet qui leur semblaient étrangement lourd, elles firent tout pour attirer l'attention du jeune princesse, criant de toute leur force.

"Prince, prince nous avons trouvez ce qui vous manquait pour votre mariage."

Elles tendirent le petit paquet où il pu découvrir 2 bagues assorties et surtout gravée à son nom et celui de sa promise. Elles l'encouragèrent à se dépêcher avant de partir en courant, visiblement elles n'avaient pas terminer leur travail, et oui il fallait préparer la salle de la cérémonie, un prince et une princesse se devaient de se marier dans une meilleure ambiance que proposait la base, il fallait des fleurs, des bougies, de la clarté et de la bonne humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Mer 4 Jan - 3:35

Après avoir fourré quelques affaires dans un sac de sport et avoir enfilé son uniforme de parade, Jean François avait pris la direction du bureau de l’aumônier. En chemin, esquivant les gens comme il avait si bien l'habitude sur le terrain, il s'arrêta néanmoins en voyant arriver un renfort bien original en la personne de petits rongeurs. Les bougres devaient être bien ingénieux pour avoir déjoué les multiples pièges mortels installés à travers toute la base pour prévenir ce genre d'invasion. Pour autant ceux ci se comportaient de façon tout à fait étrange, déposant devant lui un petit paquet de papier kraft. Devant son manque de réaction les souris couinèrent - plutôt bien pour des souris, bien des humains devraient s'en inspirer - et lui tendirent carrément leur ballot. S'en saisissant Jeff découvrit qu'il renfermait deux anneaux. Leurs alliances!

"Juste Ciel! Sauvé par les souris... Cela restera dans les mémoires!"

Pas le temps de les remercier, ces petits écuyers s'étaient envolés vers d'autres missions. Lui même devait se hâter, sa promise l'attendait quelque part et il était passablement inquiet d'être séparé d'elle.
Par chance, il était bien guidé par des chants. Il reconnaissait parfaitement la voix de son amour. Se repérant ainsi, il parvint aisément à remonter la piste. Un soldat passant par là et intrigué par le chant fut dissuadé par le regard du commando façon "passe ton chemin il n'y a rien à voir". Ouvrant la porte, il lança un


"Union."

Et le militaire entra et marcha fièrement vers sa belle tout en arborant un sourire heureux, conquis. Sa bienaimée était en bonne compagnie, animale elle aussi. Il y avait quelque chose à l’œuvre qui les dépassait et leur apportait son concours afin qu'ils s'unissent. Ne prêtant pas trop attention aux divers volatiles qui avaient tenu compagnie à Rakel durant son absence.

"Vous voici, ma beauté. Le mots me manquent pour dire à quel point vous embellissez le monde par votre simple présence! Nous voici donc fin prêts pour le plus beau moment de notre vie. Venez, n'attendons plus! Allons voir le padre qu'il officie et nous unisse devant Dieu et la République."

L'aidant galamment à se relever, il lui offrit son bras une fois sortis de la pièce et alla frapper à la porte de l'aumônier. Jean François était visiblement nerveux comme on l'est toujours à la veille d'un jour aussi important et il puisait du réconfort dans la petite main qu'il serrait amoureusement dans la sienne. Ils n'étaient qu'à quelques minutes de ce qui était le rêve de beaucoup et de ce qui serait le prélude à une vie merveilleuse. Comment ne pas être si fébrile dans ce cas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Jeu 5 Jan - 0:02

Rakel & Jeff

Un aussi doux rêve est un présage joli


Le sac contenant le nécessaire pour vivre correctement notre vie dans notre petit Éden était posé au sol, il ne servait absolument à rien à cet instant, d'ailleurs, je m'ennuyais à mourir, j'avais du mal à rester ici à rien faire, j'étais persuadée que j'aurais pu trouver de nombreuses choses à faire, ne serait ce que repeindre la chose qui me servait de chambre, il aurait été agréable d'y mettre de la couleur même si je comptais pas y retourner y vivre, se serait bien trop petit pour installer ma futur famille, je voulais de nombreux enfants, et pour grandir ils leur faudrait du soleil, de l'air, la naturel, en bref tout autre chose que ce qu'offrait cet endroit sombre et glacial. Je n'aimais pas le peu de personne que j'avais pu croiser ici, des gens tout aussi froid et peu accueillant que cet endroit. Perdue dans mes pensées alors que je rêvais à la jolie maison que mon prince charmant nous construirait, aux beaux enfants qui naitront de notre unions et de notre vie parfaite ensemble. Alors que le temps seule commençait à me paraitre long, et oui une princesse ne peu passer trop de temps seul, j'aimais avoir de la compagnie, et comme si mon appel fut entendu, des oiseaux apparurent dans la pièce. Il n'y avait rien de logique à ça, à vrai dire je ne cherchais même pas à en chercher une, me contentant de les accueillir d'un sourire, les laissant déposer une couronne de fleur sur ma tête. Je ne pu m'admirer étant donné l'absence de miroir mais qu'importe, j'étais une femme comblée de bonheur, je ne pouvais qu'être parfaitement rayonnante. M'installant confortablement sur le sol, je me mis à url=http://www.dailymotion.com/video/x42gfg_blanche-neige-je-souhaite-un-chant_music]chanter [/url] avec les oiseaux. A présent peu m'importait cette pièce sombre, j'avais des amis pour me tenir compagnie et qu'y avait il de plus important?

Puis alors que je chantais avec mes amis, la porte s'ouvrit et mon prince prononça le mot de passe qui fit battre mon coeur. je me réjouissais d'enfin le retrouver, plus jamais nous n'aurions à nous séparer, bientôt nous serions lié à jamais. Attrapant sa main qu'il me tendait pour m'aider à me relever, puis attrapais son bras.

"N'attendons plus un instant, mon amour, je me languis de cet instant qui fera de nous mari et femme."

Cette fois ci les jeux étaient fait nous allions nous marier, être heureux à jamais et avoir de nombreux enfants, qui rêverait d'une autre destinée? Je souriais, peut être un peu bêtement pour les langues de vipères, marchant vers l'aumônerie, laissant Jean-François prendre les devant, c'était à l'homme de prendre ce genre de responsabilité. Alors qu'il frappait à la porte de l'aumônier je trépignait d'impatience, et se fut un homme entre deux âges qui ouvrit la porte, ni vraiment jeune, ni ce que l'on pouvait appeler vieux, coupe militaire, visage fermé au premier apport. Du moins c'était ce que l'on pouvait croire, mais derrière lui l'aumônerie semblait être décorée pour un jour de fête, et les petites souris, les oiseaux semblaient être à pied d’œuvre pour rendre ce jour encore plus magique.

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Ven 6 Jan - 5:45

Tous eux étaient fébriles et avaient du mal à rester concentrés, Jeff avait même dû rebrousser chemin pour déposer ses affaires avec celles de Rakel. Aller à son propre mariage en se trimballant un baluchon militaire n'était pas vraiment très courant. Son coeur battait la chamade et il dégluti péniblement avant de frapper à la porte. Trois coups fermes et rapides, geste décidé malgré la main tremblante. Ca y était, ils étaient dans la dernière ligne droite et c'était l'heure de vérité. La porte s'effaça pour laisser la place au padré de la base qui de prime abord lui laissa penser qu'ils allaient se faire envoyer sur les roses voire pire! Mais les décorations ça et là et le bruit des -vraiment très - petites mains de leurs alliés animaux enchantés lui redonnèrent confiance. Se mettant au garde à vous, raide comme un piquet, le menton droit, tel qu'on le lui avait appris pour la revue de corps. D'une voix claire et sur un ton décidé, il se lança.

"Mon père, je me présente devant vous accompagné de ma promise. Nous souhaitons nous unir devant Dieu avec la bénédiction et le concours d'un officier militaire. C'est la chose à laquelle nous tenons le plus et nous sommes prêts et décidé à aller jusqu'au bout. Pouvez vous accéder à notre requête et nous marier? Soldat de première Classe Cosey Jean François et Major Peleonor Rakel."

Il resta figé dans son salut, le regard rivé sur celui de l'aumônier comme pour y chercher quelque signe révélateur qui pourrait l'aiguiller quand à sa réponse. Il avait peur qu'un refus surprise ne brise sa belle et ne la fasse désespérer. Certes il avait son plan B, mais il le gardait bien au chaud pour le cas où car l'évoquer signifierait qu'il pensait qu'ils puissent échouer et cela il ne pouvait s'y résoudre et le laisser penser à Rakel. Dut il déplacer des montagnes, il ferait d'elle sa femme en ce soir de Noël!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Sam 7 Jan - 0:46

Rakel & Jeff

Un aussi doux rêve est un présage joli


Je semblais extrêmement détendue malgré cette situation assez stressante, à vrai dire j'avais envie que tout soit parfait mais je ne doutais pas une seule seconde que se serait le cas, étant donné que j'étais avec la personne que j'aimais et que nous allions vivre le plus merveilleux des jours. Jeff lui semblait plus distrait, nous avions du faire demi tour pour reposer son baluchon, mais je devais avouer que je ne m'étais pas plus rendu compte qu'il continuait à transporter son baluchon. Devant la porte de l'aumônier, mon coeur battait la chamade, j'étais impatiente de dire oui à mon amour. Mon coeur était partagé face à la personne qui pourrait nous marier, son visage était fermé, mais je remarquais mes petits amis qui décoraient la pièce, aussitôt je me mis à envisager un avenir radieux. Si l'homme avait laissé les animaux faire une telle chose, c'était qu'il était d'accord, du moins c'était ce qui me paraissait le plus logique, mais pour l'instant, l’aumônier écoutait avec attention les paroles de de Jean-François, moi, j'avais tendance à me laisser distraire, j'observais la pièce du mieux que je pouvais, une sorte de tapis de fumée rose était posé au sol, donnant un aspect magique à la pièce, il y avait de nombreuses fleurs, assez étrange aux vues de la saison et de l'endroit où nous nous trouvions, mais rien de tout ceci ne me choquait, c'était presque normal pour moi. Ma main se resserrait dans celle de mon futur époux lorsqu'il prononçait nos noms, j'attendais avec une grande impatience sa réaction.

Sans un mot, il laissait libre l’embrasure de la porte, pour laisser le couple entrer, mais il gardait le visage fermé. Pour n'importe quelle personne, il aurait été clair que l'homme n'était pas dans son état naturel, et cette fumée n'était sans doute pas innocente dans ce changement. Qu'importe, il semblait qu'il serait une grande aide dans le projet du couple. Ce soir, l'amour devait régner, dans cette pièce comme dans tout le SGC, chaque créature y veillerait, que les membres du SGC le veuillent ou non. Finalement l'aumônier finit par ouvrir la bouche, offrant une réponse positive à Jeff, lui demandant si il avait une requête particulière pour cet événement.

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together


Dernière édition par Rakel Peleonor le Mar 10 Jan - 1:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Lun 9 Jan - 19:06

Vu que le padré semblait plutôt d'accord avec leur projet mais avait toujours la mine d'un gardien de prison. Dans la pièce, leurs acolytes animaux s'affairaient pour faire de la pièce un autel de mariage des plus plaisants. Lançant un regard à Rakel pour voir si elle était toujours prête et si elle n'avait aucune réserve quand à leur prêtre. Et voyant que mis à part de l'excitation et de la nervosité, il n'y avait rien à noter, Jeff entra donc, passant le premier et gardant la main de sa belle dans la sienne.
Le sol était masqué par une brume rose ce qui était assez surprenant, mais on pouvait avoir ce genre de fumigène assez facilement et les fleurs... Sans doute venaient elles de chez un fleuriste. Il ne tenait pas compte du fait que le chef décorateur était un rongeur haut comme une seule pomme.
Il ne savait pas trop ce qu'il pouvait demander comme requête spéciale. Là encore Jean François questionna sa douce du regard, après tout cela la concernait elle aussi.


"Pour ma part j'aimerai juste déposer la photographie de mes parents pour qu'ils soient parmi nous en cette occasion. Mon ange, as tu un désir particulier?"

Il avait retiré une photographie de famille sur laquelle on voyait ses deux parents adoptifs aujourd'hui disparus. Il la déposa sur le bureau de l'aumônier de façon à ce que les personnes de la phot puisse les "regarder" durant la cérémonie.
Il ne restait plus qu'à laisser l’aumônier officier et les unir. Bon, la pression était à son comble, mais il n'était pas du genre à laisser le stress lui gâcher la vie.


Ils étaient là, tous les deux, entourés d'une kyrielle de petites bestioles s'apprêtant à célébrer leur mariage en violation de la plupart des règlements de la base et de leur statut, le tout par un aumônier qui semblait sous hypnose mais Jean François ne voyait pas les choses sous cet aspect bassement terre à terre. Depuis ce matin, il était sur son petit nuage et les choses prenaient une autre teinte à ses yeux. Et puis, leur avenir... Les choses avaient changé à ses yeux. Et là il se voyait vraiment vivre avec Rakel pour le reste de ses jours. Et la perspective de vivre sur une planète inconnue avec des moyens rudimentaires ne l'effrayaient pas comme en théorie cela aurait dû quand bien même ils étaient des militaires aguerris et qu'ils avaient une bonne expérience des voyages au travers de la Porte des Etoiles et de ce que l'on pouvait trouver et affronter derrière la Porte des Etoiles... Justement, ils savaient tous les dangers qu'il y avait derrière l'horizon des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Mar 10 Jan - 1:39

Rakel & Jeff

Un aussi doux rêve est un présage joli


On ne pouvait pas dire que l'homme qui allait nous marier semblait parfaitement ravi, à vrai dire son visage n'exprimait aucun sentiment, il avait même un côté assez effrayant, je me félicitais d'être en présence de mon aimé pour me protéger, et de mes amis animaux pour me soutenir. A peine je mis un pied dans la pièce, je remarquais la magnifique décoration, des fleurs, des bougies, et une jolie brume rose qui nous servirait de tapis. Décidément, la pièce était magnifique, mes petits amis avait réussit à faire disparaitre le gris déprimant de ce lieu, je ne pouvais que les en remercier, se fut d'ailleurs ce que je fis, d'un simple mot, les larmes aux yeux, visiblement touchée par tant de sollicitudes, j'étais gâtée d'avoir de pareil amis. La fumée avait une odeur sucrée, agréable, qui se mêlait à merveille au parfum des fleurs qui se trouvait dans la pièce. Mon tendre amour me demandait si j'avais un désir particulier, mais à vrai dire tout était déjà parfait, je ne voyais as ce que je pouvais demander de plus, aussi je secouais la tête doucement, continuant à affiché un sourire heureux. Mon rêve de toujours se réalisait, un mariage heureux, le début de ma vie, ensuite viendrait l'aménagement de notre maison, l'arrivé de notre premier enfant, puis de bien d'autres. Bref, tous mes désirs étaient sur le point d'être réalisé. J'observais en silence Jeff déposée une photo de ses parents sur le bureau de l'aumônier, je n'avais jamais vu cette photo auparavant, je la regardais avec attention, le bonheur que dégageait cette photo allait parfaitement avec l'événement.

A présent, tout était prêt pour que l'aumônier, je l'observais pleine d'espoir alors que les lumières de la base subirent des baisses de tension, mais même en cas de panne de courant, l'endroit serait probablement bien éclairé au vu de toutes les bougies présentes dans la pièce, et je n'étais pas réellement en état pour penser aux problèmes que poseraient l'absence de courant dans la base. Serrant un peu plus le bras de Jeff, lui signifiant que j'étais plus que jamais prête, je posais mon regard sur l'aumônier attendant qu'il prenne enfin la parole, ne prêtant en aucun cas attention au basse de lumière, ni à la musique qui venait d'être diffusée dans les hauts parleurs de la base, à cet instant je n'étais plus le major Rakel Peleonor, mais juste une princesse sur le point de se marier. Je n'étais plus capable de penser de la même façon qu'hier ou n'importe quel autre jour de ma vie. Noël était toujours une journée étrange au SGC, cette année ne dérangeait pas réellement à la tradition. Alors que mon coeur cessait de battre, l'aumônier finit par prendre la parole d'un ton solennel.


"Rakel et Jean-François, vous avez écouté La parole de Dieu qui a révélé aux hommes le sens de l'amour et du mariage. Vous allez vous engager l'un envers l'autre. Est-ce librement et sans contrainte ? "

Nul ne se rendait visiblement compte que dans cette salle, il ne s'agissait pas uniquement d'amour et de consentement mutuel, la jolie petite fumée rose qui se trouvait au sol jouait sans doute un rôle dans tout ceci. Se fut sans hésiter que je répondis le oui tant attendu dans ce genre de cérémonie, impatiente d'être enfin madame Cosey

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Jeu 12 Jan - 11:56

Et voilà, c'était le grand moment tant attendu. Tous les deux, devant l'aumônier, se tenant la main et la gorge nouée par l'émotion, ils allaient être unis de façon sacrée et intemporelle. Jean François savait que ses parents seraient heureux pour lui et qu'ils auraient tout fait pour être présents. Il savait qu'ils étaient là d'une façon ou d'une autre. Pas simplement par la photo qui était juste là pour lui finalement, mais que leur présence l'accompagnait toujours dans ce genre de moment. Il aurait vraiment aimé inviter ses anciens camarades des commandos et mais aussi du 2ème RIMa, mais l'urgence de la situation ne lui permettait de rien faire d'autre que de précipiter cette union. Ils laissaient derrière eux tellement d'amis et de proches... Mais ce n'était pas définitif, ils pourraient sans aucun doute revenir sur Terre que ce soit par la Porte ou avec un vaisseau gracieusement offert par des jaffas. il voulait que ses enfants voient le pays, l'endroit où il avait grandi, leur faire rencontrer leurs amis... Bref, ce n'était qu'un au revoir, pas un adieu. Le soldat n'aimait pas les adieux.
La lumière vacillait comme si le circuit électrique de la base n'était plus régulièrement alimenté. sans doute les techniciens devaient ils jouer avec la Porte et comme d'habitude cela entraînait des petites répercussions ailleurs, Jeff espérait juste qu'il n'aurait pas activer les coordonnées manuellement. Ca leur prendrait un temps fou vu le poids de l'anneau intérieur. Qui plus est si on essayait de les retenir.

Secouant brièvement la tête pour chasser toutes ces idées, Jeff revint à l'instant présent. Carpe diem! Il était en train de se marier que diable! Il pressa doucement la main de Rakel pour lui montrer qu'il était là, avec elle et focalisa dès lors son attention sur le sermon du padré qui semblait toujours en mode pilote automatique. Il n'entendit pas tout, mais l'important l'avait été.


Citation :
"...mes le sens de l'amour et du mariage. Vous allez vous engager l'un envers l'autre. Est-ce librement et sans contrainte ? "


"C'est librement et sans contrainte que je m'engage auprès de toi."

Dans son regard on pouvait évidemment voir tout l'amour qu'il éprouvait et cette petit lueur de passion qui dansait joyeusement. L'après mariage promettait d'être fort en émotions... Mais pour le moment il fallait attendre la fin de la cérémonie et puis il y avait tous leurs compagnons à poils et à plumes à remercier pour ce concours aussi heureux et bienvenu qu'inespéré. Ce n'était pas tous les jours que l'équipe de l'agence matrimoniale était composée de rongeurs et de passereaux divers. Mais après tout, cela ne faisait que renforcer le fait que leur union était bénie entre toutes et que rien ne pouvait contrevenir aux desseins qu'Il avait pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Jeu 12 Jan - 23:18

Rakel & Jeff

Un aussi doux rêve est un présage joli


A cet instant plus rien n'avait d'importance, je ne faisais à peine attention aux lumières de la base qui vacillait, à cet instant, ça n'avait aucune importance à cet instant, j'étais parfaitement concentrée sur notre mariage, il serait toujours temps d'improviser si la porte des étoiles n'était pas en état de fonctionner, après tout il existait mille et un endroit sur Terre où nous pourrions trouver la paix. Des paradis tropicaux qui n'était pas du genre à accepter l'extradition, même si je n'étais pas particulièrement sûre que l'on nous rechercherait, il suffirait de partir dans laisser de trace, et pour ça je faisais confiance à Jean-François. Bref tout ceci n'était pas encore à l'ordre du jour, et puis il y aurait sans doute mille et une façon de quitter le SGC sans soucis, mais j'avais plus important à faire à cet instant. Alors que Jeff pressait ma main, je fis de même, je lui jetais un petit coup d'oeil en coin, un sourire heureux sur le visage. Lorsque la voix de l'aumônier raisonna enfin dans la pièce, un frisson parcouru mon dos, enfin la cérémonie commençait, bientôt nous serons unis pour toujours. C'était avec un sourire amoureux que j'écoutais Jeff parler, mes yeux brillait de bonheur, je me demandais comment cette idée ne m'était pas venue avant, c'était une évidence à présent, nous étions fait l'un pour l'autre, je l'aurais vu dès le premier jour si je n'avais pas été obnubilée par cette ressemblance avec Mathieu, qui au final n'avait pas tant d'importance que ça, ils avaient leur personnalité propre. Je les aimais, mais de façon différente, il faut dire que pour une fois, et ce depuis que je connaissais les jumeaux, je n'avais pas de toute, il fallait avouer, j'aimais Mathieu, pas de la même façon que Jeff, mais je l'aimais tout de même, je donnerais ma vie pour lui sans la moindre seconde d'hésitation à cause d'un autre Noël. Oublier tout ceci quelques heures me faisait un bien fou, même si je ne m'en rendais pas réellement compte étant donné mon état.

"Et que je te promets fidélité tout au long de ma vie."

Je serrais les mains de mon homme le fixant du regard, à vrai dire, j'avais l'impression d'être seule avec lui, la présence de l'aumônier me semblait lointaine, j'étais actuellement sur mon petit nuage, mes jambes semblaient être de coton, je me demandais même comment j'arrivais à tenir debout. Mon coeur battait à tout va dans ma poitrine, je devais avouer que cette journée était le plus beau jour de ma vie.

"Dans le foyer que vous allez fonder, acceptez-vous la responsabilité d'époux et de parents ? "

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together


Dernière édition par Rakel Peleonor le Lun 16 Jan - 0:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Dim 15 Jan - 23:43

Suivant la dictée mécanique du padré, Jean François à son tour chacun des mots consacrés. Ils prenaient une mesure tout bonnement phénoménale quand on les prononçait ainsi dans le cadre de cet acte si sacré et le commando en avait une conscience aigu bien que sous le coup de l'émotion, il n'en retirait aucune appréhension. C'était ce qu'il désirait le plus au monde et il ne voyait pas ce qui pouvait être problématique à s'unir à celle qu'il aimait. Il trépignait d'impatience même, voulant voir le beau visage de sa douce quand il lui passerait l'alliance, lire les émotions qui passeraient dans son regard, sentir sa petite main frémir quand il glisserait à son doigt cet anneau symbolisant tant de choses... Mais en époux et soldat modèle, il ne disait mot sauf quand il le fallait restait d'une raideur toute martiale comme il seyait à un soldat qui se mariait, du moins le pensait il.
Il écoutait la voix de Rakel répondre à la sienne et ces mots le touchaient au plus profond de son être. Ils formulaient ce qu'ils ressentaient l'un pour l'autre. Leur mariage n'était finalement qu'une simple officialisation car de l'avis de Jeff, il ne pouvait l'aimer davantage, son cœur ne battait que pour elle, ses pensées n'allaient que vers elle, il ne respirait et vivait réellement qu'à ses côtés. Cette jeune femme l'avait fait flamber comme de l'amadou. Le coup de foudre existait donc, il en avait été victime et à tout recommencer, il sortirait par ce beau temps d'orage qui l'avait de façon si improbable mené jusque dans cette pièce à s'unir pour la vie avec celle qui l'avait si fraichement accueilli lors de son arrivée au SGC. Cela en ferait des souvenirs à raconter aux enfant au coin du feu sous le clair de lune!


"J'accepte ces responsabilités de mari et père dans le foyer que nous fonderons aussi longtemps que je vivrai."

A son tour il fonderait un doux foyer comme celui dans lequel il avait grandi. Il pourrait chérir les siens comme ses parents lui avaient prodigués leur amour. Il n'était pas leur enfant biologique mais cela n'avait jamais importé. Il était leur fils et avaient tout fait pour qu'il vive la plus heureuse des vies sans jamais avoir le moindre doute sur la sincérité de leurs sentiments à son égard. C'était maintenant à lui de perpétuer cette façon de vivre et il espérait être à la hauteur de la tâche. Jeff avait eu de merveilleux modèles donc il se sentait prêt et puis il aurait le concours de sa femme adorée.


Une pensée vint cependant troubler le fil idyllique des évènements... Mathieu. Il faudrait s'occuper de cette affaire et la régler définitivement. Tant qu'il serait porté disparu, il y aurait de la tristesse dans le cœur de Rakel, et cela Jean François ne pouvait le tolérer. Peut importe la façon dont les choses se termineraient, il lui faudrait s'assurer que sa femme puisse passer à autre chose et vivre sereinement sans cette écharde dans le cœur. Cela demanderait sans doute des efforts colossaux de sa part, mais il était prêt à soulever et déplacer des montagnes, lui décrocher la lune, pour la rendre heureuse ou dans le pire des cas, soulager sa peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Lun 16 Jan - 1:48

Rakel & Jeff

Un aussi doux rêve est un présage joli


Il y avait quelque chose de touchant dans cette scène, lui et moi, unis par un aumônier sous le regard bienveillant de ses parents. J'aurais aimé savoir si ils m'auraient appréciés, si ils m'auraient approuvé, à vrai dire j'aurais aimé savoir ce qu'ils auraient pensés de moi. Malgré ses questions en suspend, et la dictée de l'aumônier mécanique, froide et distante, chaque mot raisonnant en moi avec force et intensité. C'était un instant très important pour moi, je devais avouer que c'était le plus beau jour de ma vie, et pourtant, ce n'était pas moi qui aurait tout de suite pensé au mariage. Je ne savais pas réellement pourquoi, mais je ne m'étais jamais vu mariée, et pourtant mes parents avaient vécus un mariage heureux jusqu'à la mort de ma mère. Il n'y avait pas de raison de ne vouloir en aucun cas finir par épouser un homme, sans doute une sorte de rebellions que j'avais conservé de mon adolescence, plus mon père souhaitait me voir mariée et mère de famille, et plus je souhaitais m'éloigner de cette vision de chose. A vrai dire, a présent j'étais persuadée que mon père serait fière de moi, j'avais un époux exemplaire, qui lui plairait sans doute une fois qui le connaitrait. Celui ci me donnerait de magnifiques enfants, nous aurons un foyer chaleureux, nous serons simplement heureux, c'était vraiment une chose que je n'espérais plus. Je devais avouer que la seule chose ne me torturait encore, c'était l'absence de Mathieu, mais je ne souhaitais pas y penser à cet instant, je ne voulais pas gâcher un si bel instant. J'aurais de nombreux instants dans ma vie pour penser à tout ceci et faire en sorte de retrouver cette personne qui comptait tant pour moi, ainsi, ma famille sera au complet. Mon coeur se mit à battre plus rapidement en entendant les mots que Jeff prononçait, puis se fut mon tour, alors qu'un frisson parcourait mon dos :

"J’accepte les responsabilités d'épouse et de mère dans le foyer que nous fonderons tout au long de notre vie."

Sourire sur le visage, je serais sa main, je ne voulais en aucun cas la lâcher, sa main, sa chaleur me rassurait, je me sentais bien auprès de lui. Puis vint l'instant fatidique.

"Jean-François Cosey acceptez-vous de prendre Rakel Peleonor comme légitime époux jusqu'à ce que la mort vous sépare?"

L'aumônier attendit la réponse du jeune homme, lui laissant le temps de passer l'alliance au doigt de sa future épouse avant de poursuivre :

"Et vous Rakel Peleonor acceptez-vous de prendre Jean-François Cosey comme légitime époux jusqu'à ce que la mort vous sépare?"

Je me pinçais les lèvres observant Jeff droit dans les yeux profitant de cet instant de bonheur avant de répondre à mon tour :

"Oui je le veux."

Je pris la bague avant de la glisser au doigt de mon futur époux, il n'y manquait que quelques secondes avant que je deviennes officiellement madame Cosey, et c'était avec fierté que je porterais ce nom.

"Je te donne cette alliance, signe de notre amour et de notre fidélité."

Mes yeux brillaient de bonheur, j'étais heureuse, il y avait bien longtemps que je ne m'étais pas sentis aussi bien depuis longtemps. Je ne baissais les yeux que pour observer l'anneau d'or blanc, qui encerclait à présent mon doigt, me pinçant la lèvre inférieur de bonheur. Puis vint l'officialisation :

"Désormais, vous êtes unis par le sacrement du mariage devant Dieu et devant la loi. Vous pouvez embrasser la mariée."

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Lun 16 Jan - 17:16

On y était, il allait enfin pouvoir prononcer ces fameux mots qui lui tenaient tant à coeur! Rakel était tout aussi excitée que lui et il y avait de quoi. Leur automate débita donc ce que tous deux attendaient avec tant d'impatience et juste au moment de parler... la voix lui manqua. Il avait ouvert la bouche et... rien. Il vira à l'incarnat du cou aux oreilles et il sentit son visage s'enflammer tant cela l'embarrassait. S’éclaircissant la gorge et respirant brièvement comme pour se lancer il recommença l'opération en théorie si simple, prononcer quatre mots. Sa voix fut étonnamment rauque, mais le ton ne laissa pas de doute possible quand à à sa motivation, de même que la façon dont il regardait sa bienaimée.

"Oui, je le veux!"

Le pauvre avait été victime de l'émotion. Cela arrivait au meilleurs d'entre nous et il n'y avait pas échappé. Prenant l'alliance qui était destiné à sa femme, il la glissa doucement à son annulaire avec petit un sourire timide. Par ces paroles et ce geste ils étaient enfin liés officiellement parlant.
Juste après ce fut à Rakel de répéter l'opération et elle y parvint avec plus de calme que lui bien que son regard pétillait d'amour et d'excitation. L'entendre prononcer ses vœux de mariage eut l'effet d'une bouffée de chaleur. Adieu la vieille vie! Le commando se retrouva gratifié lui aussi d'une belle alliance dorée en accord avec celle de sa promise et tous les deux étaient à présent prêt pour entendre la phrase qui ferait d'eux ce qu'ils étaient officieusement, des âmes sœurs.
L'aumônier ne laissa pas durer le suspense et les déclara mari et femme. A peine avait il clos les lèvres que Jeff unissait les siennes à celle de Rakel, ses mains sur sa taille il l'avait tout simplement soulevée comme une plume. Quand il rouvrit les yeux, il rayonnait de bonheur et la fit voler dans ses bras en la faisant tourner autour de lui comme si elle ne pesait rien ce qui pour lui était plus ou moins le cas. Déposant un second baiser sur les lèvres de sa femme, il reporta son attention à l'aumônier.


"Merci mon père, vous... merci."

Il ne savait pas quoi lui dire sinon merci. Il avait fait de leur rêve un début de réalité et il pouvait maintenant entrevoir ce que serait l'avenir pour tous les deux dans ce qui serait leur monde, leur famille, leur foyer.
il n'en oublia pas pour autant leurs nouveaux et étranges petits alliés.


"Merci à vous mes braves petit écuyers et amis. Fêtons cet événement comme il se doit! Qu'en dites vous mon épouse bienaimée?"

Le soldat planait sur son petit nuage, marié avec la plus délicieuse des femmes, il n'y avait plus le moindre petite trace de pensée triste ou sombre, il n'était que joie et bonheur faits homme. Il savait qu'ils avaient encore du chemin à faire, mais il fallait bien fêter leur union comme il se devait et avec ceux qui avaient fait de leur rêve de mariage une réalité. Il offrit son bras à Rakel pour qu'elle l’accompagne auprès de ceux ci et qu'ils puissent leur rendre l'hommage qu'ils méritaient. Peut être que ces derniers pourraient les accompagner dans leur voyage vers cette nouvelle vie idyllique. Ce ne serait pas la première fois après tout que des animaux devinssent des compagnons de vie pour des personnes à qui ils avaient offert leur amitié loyale et si simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Mar 17 Jan - 3:14

Rakel & Jeff

Un aussi doux rêve est un présage joli


Il était vraiment étrange de découvrir les pouvoirs de ces simples mots. Il faut dire que j'avais toujours été la première à ricannée en voyant une jeune femme pleurer durant un mariage, ou voir les demoiselles se battre pour espérer récupérer le bouquet de la mariée et donc de se marier dans l'année, et pourtant alors que mon prince prononçait ces quelques mots, je sentis les larmes de bonheur embrumer mon esprit, je le trouvais si adorable à rougir de ne pas trouver ses mots, puis touchant dans sa façon de former chacune des syllabes. Je me rendais réellement compte que je l'aimais réellement comme une folle, il était une partie de moi même, au final je m'étonnais presque d'avoir réussis à vivre si longtemps sans lui. Je n'arrivais pas à décrocher mon regard du sien, et se fut avec un très grand plaisir que j'accueillis son baiser, notre premier en tant que mari et femme, passant mes bras autour de son cou, profitant de ce contact qui me semblait plus merveilleux que jamais. A aucun moment je ne pourrais regretter mon ancienne vie, certain parles de liberté, de moi point de vue actuel, je pensais plutôt qu'il s'agissait d'un moment de solitude, ce que je ne subirais plus jamais, à présent, j'aurais toujours une personne sur qui me reposer, quelqu'un qui comptait plus que tout pour moi. Je n'arrivais pas effacer ce sourire comblé de mon visage et se fut d'un simple sourire que je remerciais le padré, appuyant juste les paroles de mon époux envers cet homme de foi et de loi toujours aussi stoïque. Qu'il ne partageait pas réellement notre joie importait peu, nos petits amis à poils ou à plumes s'approchèrent de nous, visiblement ravis.

Ce n'était pas simple de tenter de déchiffrer les expressions d'un petit animal, mais tout ceci me semblait si simple aujourd'hui, l'un des petits oiseaux se posait sur mon épaule et se mit à chanter joyeusement, visiblement il avait beaucoup de chose à dire et se fut sans surprise que je compris ce qu'il cherchait à me dire. Un bal avait été organisé dans la salle de la porte, et il trouvait que c'était une excellente idée, à vrai dire je partageais son point de vue. Je fus surprise de me rendre compte que je n'avais jamais partagé une danse avec mon bienaimé, il était grand temps de remédier à ceci.


"Oh oui merveilleuse idée, à un mariage, nous nous devons de danser, non? Mon joli compagnon à plumes vient de m'apprendre qu'un bal s'organiser prêt de la porte des étoiles, nous devrions nous y rendre, se serait grandiose j'en suis persuadée."

Je trépignais d'impatience à cette idée, je n'avais jamais réellement participé à un bal, se serait une idée vraie merveilleuses, j'avais envie de danser, un slow de préférence, il y avait si longtemps que je n'avais pas pris le temps de ce loisir.

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Mer 18 Jan - 1:41

Contrairement à son époux, Rakel semblait pouvoir discuter avec ces charmantes petites aides qu'ils avaient pour leurs noces. Soit, ce n'était que l'un des nombreux atouts de sa douce après tout, rien de bien exceptionnel quand on la connaissait. Ils avaient droit à une belle ovation de la part de tout ce petit monde et c'était plaisant de voir cette joie et cet enthousiasme. Pendant que Rakel discutait avec son ami volatile, Jean François s'était baissé pour grattouiller le museau d'une des souris et les remercier toutes l'une après l'autre. après tout, malgré leur taille et leur poids, elle avaient abattu un sacré bel ouvrage dans la pièce!
sur ces entrefaites Rakel lui annonça qu'il y avait un bal d'organisé. Décidément, ils pensaient à tout! A la voir si excitée, comment ne pas accéder à sa demande? Il avait promis de veiller à ce qu'elle soit heureuse, et bien c'était sa première mission en tant qu'époux, la conduire au bal et être le plus parfait des cavaliers.


"Mon amour, me présenter à ce bal avec la sublime beauté que Dieu et la République m'ont donné pour femme serai non seulement un honneur, mais un délice. Par chance, nous sommes sous terre, sinon le soleil ne serait plus l'astre le plus brillant sous les étoiles."

Pour finir sa phrase il embrassa la main de sa femme qu'il tenait toujours et avec un grand sourire ouvrit la marche jusqu'à la sale de bal improvisée.
Décidément les choses tombaient vraiment bien, la salle de bal était dans la salle d'embarquement! Un petit saut par leur cachette et il récupéra leurs affaires, impossible que Rakel porte son sac, c'était une soirée où elle serait sa princesse, son trésor et privilège du mariage elle n'aura qu'à lui sourire et l'embrasser et se faire plaisir. Lui serait son chevalier servant. Un sac sur l'épaule, autre dans sa main libre, et en avant! Ils allaient bien s'amuser avant de partir et Rakel pourrait annoncer l'heureuse nouvelle à ses amis dans la base, elle devait en avoir quelques uns malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    Mer 18 Jan - 3:34

Suite ici

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Noël 2011] Quartier de Rakel - Once upon a time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: SGC :: Niveau 3 :: Quartiers des membres du SGC-
Sauter vers: