La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Initiation aux maniement des armes à feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Initiation aux maniement des armes à feu   Mar 27 Déc - 15:22

Pour avoir le droit de partir en mission d'exploration chaque nouvelle recrue devait apprendre les spécificités des missions et acquérir les compétences nécessaires au bon déroulement d'une mission quelle quelle soit.Pour ce faire les militaires recevaient des cours sur ce qu'était les goa'ulds les jaffas, les tok'ras et tout ce qui était dangereux et connu de l'autre côté de la porte des étoiles.Les civils quand à eux devaient apprendre à protéger leur vie de manière à ne pas devenir un poids mort pour l'équipe qu'ils intégreraientNour ne coupait donc pas à cette règle et elle devait recevoir son instruction aux maniement des armes en cette froide matinée de décembre.De ce qu'elle en avait compris il s'agissait d'une tâche la plupart du temps assumer par les leaders d'unité SG.Ce qui en soit était logique cela permettait à ces derniers de pouvoir renforcer leur équipe ou remplacer un membre défaillant par quelqun de plus compétent.Sans parler que pour les stagiaires si il y avait des personnes légitimes d'approuver ou de récuser une personne pour partir en mission c'était un chef d'équipe SG.

Nour avec donc reçu un ordre du général l'informant qu'elle aurait pour instructeur le Major Strucker leader de SG1.Quelques instant plus tard elle reçut une convocation du Major Strucker lui demandant de se rendre le lendemain matin à 09h00 sur le stand de tir extérieur numéro 4.SG1 cela ne voulait pas dire grand chose pour la jeune femme qui venait d'arriver au SGC mais si c'était la première équipe d'exploration ça voulait peut être dire que le niveau de son évaluation allait être corcé.Le stand de tir numéro quatre ne voulait pas dire grand chose à part qu'il y avait au moins quatre stand de tir.Ce pendant quand elle demanda à en savoir plus sur le major Strucker on ne lui répondait que si elle justifiait sa question.Et à chaque on lui répondit soit par un sourire sadique, soit par une moue du genre "pas de bol".Quand au stand de tir numéro 4 il lui fallut se rendre à l'armurerie pour qu'elle apprenne que c'était alloué les tireurs d'élite de la base.Et que tout les jours jusqu'à midi personne à part les tireurs d'élite n'avaient le droit d'y foutre les pieds.Selon l'armurier personne n'avait le droit de les y déranger à part le général en personne.Les soldats sous les ordres du sous-officier en charge de l'armurerie, et affectueusement surnommé "PitBull" quand il avait le dos tourné, lui confièrent que le stand numéro 4 était le repère des tireurs d'élite du Major Strucker.Certains allaient même jusqu'à prétendre qu'ils étaient directement sous l'autorité du Président, qu'ils avaient leur propre base opérationnel dans le coin, et qu'il n'y avait pas que des tireurs d'élite mais tout un groupement de forces spéciale caché.De toute manière personne n'osait trainer dans le coin, à part des équipiers SG.Le major Strucker et le stand numéro 4 semblait faire beaucoup d'encre pour pas grand chose.L'adjudant en charge de l'armurerie du mettre un terme à la discussion de ses arpettes sans quoi Nour risquait d'y passer la nuit.Pour ce faire il n'eut besoin de leur rappeler que si le major ou ses gars apprenaient ce qui se disait dans leur dos, leur vie et celle de leur famille de vaudraient pas bien chères.

Au petit matin quand elle dut se rendre sur le stand numéro 4 à plus de trois kilomètres de l'entrée de la base, le soldat qui devait l'emmener jusque là bas avec un vieux P4 militaire qu'il ne pourrait l'emmener qu'à mi-chemin.Les soldats la regardait partir comme si elle allait à l'abattoir et elle pouvait entendre certains dire qu'elle était la prochaine victime de la hyène.D'autre assurait qu'il y avait pire mais n'osait pas prononçait un nom qui semblait faire frémir même les plus courageux.Toute ces rumeurs n'annonçait rien de bien réjouissant pour l'avenir.Une fois arrivée à mi chemin en haut d'une bute le soldat arrêta le véhicule en expliquant à Nour qu'il ne pouvait pas aller plus loin.Le soldat avait l'air sincèrement désolé et Nour ne savait pas bien si il l'était parce qu'il la laissait en plan au bon milieu du chemin ou pour le sort qui l'attendait.Une fois descendu du véhicule ce dernier fit rapidement demi tour pour se diriger vers la base à toute blinde.L'air du massif central était frais en cette saison mais une petite randonné pédestre juste après le petit déjeuner c'était plutôt agréable.Seul laius à cette promenade les quatre détonations sourde et puissante qui lui était parvenus aux oreille alors qu'elle marchait depuis moins de cinq minutes.Durant tout le reste du trajet pas un seul bruit à par la nature.

En arrivant au bout du chemin avant même de voire quoi que se soit elle entendit une voix d'homme puissante et rauque raconté une histoire.Au fur et à mesure les paroles se faisaient plus clair.Le ton était enjoué, la voix raconté l'histoire des sergent-instructeur qui avait été surnommé crocket.Pas besoin de suivre toute l'histoire pour se dire que cela avait un rapport avec David Crocket.Quelques mètres plus tard elle était sur les pas de tir du stand numéro 4.Ces derniers étaient dissimulé dans la végétation parfaitement invisible pour un oeil de néophyte.L'homme qui parlait portait un large béret noire avec un cor de chasse en argent fixé dessus en guise d'insigne et il était presque le plus petit de la bande mais semblait avoir de la gouaille pour l'ensemble de ces camarades.Il y avait neuf autres personnes arborant toute un béret et d'origine ethnique aussi varié que leur béret.Pour la plupart de taille plus modeste, pour certain il était rouge pour d'autre vert, ou bleu marine.Les insignes était différent pour la plupart d'entre eux.Ils se dégageaient de se groupe de personnes une assurance une force tranquille que Nour n'avait pas vu chez les soldats qu'elle avait croisé jusqu'à maintenant.En la voyant ce dernier s'arrêta et la regarda l'air intrigué.En entendant les inévitables mots "Major Strucker" tout les regards glissèrent vers la personne qui était la plus petite du groupe.

La fameuse personne avait une carrure plus fine que les autres, la partie de son visage en dessous de l'arrête du nez était dissimulé par un keffyé noire.Elle portait un béret rouge avec un insigne couleur argent posé sur un autre couleur or.Entre le keffyé et le béret des yeux noirs comme la poix la fixait à la manière d'un oiseau de proie.Le major Strucker était vêtu du treillis réglementaire, et de la parka du même accabbis.Il se passa quelques secondes d'observation avant que le major ne prenne la parole.

"Rangez le matériel fin de la séance détente on remets ça demain même heure."


Au grand étonnement de Nour la voix qui venait de derrière le Keffyé était celle d'une femme.Les soldats présents s'éxecutèrent par un oui patron, à demain patron, bonne journée patron.Ils remballaient les énormes fusils, qui devaient faire dans les 1m50 ou pas loin, dans des housses rembourrés et prévues à cet effet.La douceur et la minutie dont ils faisaient preuve semblait déplacé au vu du poids que devaient faire les engins.Pourtant aucun d'entre eux ne dérogeait à cette règle.Une fois cela accomplis ils se mirent en marche vers la base à pieds.Il restait encore un fusil qui devait être celui du major Strucker.D'ailleurs pendant que les autres rangeaient leur matériel le major Strucker avait sorti une grosse mallette à l'aspect plastique.Quand elle ouvrit Nour put voire que cette dernière contenait un stock d'arme impeccablement rangé.

"Docteur Lahoum.Je suis le Major MickaËlla Strucker leader de l'unité SG1.Je vais être votre instructeur aux maniement des armes.Le but de se module et de vous apprendre à protéger votre vie.L'obtention de ce module est une condition sine qua non à votre départ en mission.Et ceux même si cela à l'air d'être une banale mission d'exploration.J'ai été assez clair?Vous avez des questions?"


Aucune animosité dans la voix du major, juste du proffessionalisme.Par contre il semblait clair qu'elle n'était pas du genre à rigoler au boulot.Et vu les histoires qui couraient sur sa personne les seuls personnes avec qui elle devait être sympa venait de quitter les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Initiation aux maniement des armes à feu   Jeu 29 Déc - 23:16

Nour reçut les informations concernant la formation qu'elle avait demandé, afin de s'habituer au maniement des armes. Elle avait bien eut un cours théorique et quelques heures de pratique, mais les armes à feu lui faisait peur. Elle connaissait les risques et les devoirs qui incombait à toute personne portant une arme, mais s'il fallait s'en servir la jeune femme aurait plus qu'hésiter et n'était pas sur d'être capable.

Elle chercha donc en premier lieu, le stand de tir numéro 4, stand qui semblait aux dires de l'armurier se trouver à l'extérieur de la base. Elle apprit que ce stand de tir était dédié aux tireur émérite, et que peu voir personne ne pouvait y aller sans bonnes raisons. Elle espérait que la convocation en était une. Puis elle apprit tout ce qu'une base enterrée pouvait colporter sur les personnes y travaillant. Le surnom de la hyène la fit sourire, connaissant ces animaux, elle savait que malgré une réputation des plus horribles, il s'avérait que la hyène était un animal sociable et aimante de sa meute. Elle n'écouta qu'à moitié les racontars, se demandant ce qu'on dirait d'elle d'ici quelques années ou mois. Elle s'imagina néanmoins le Major Strucker, dans les 1m90 bien bâtit, avec une cicatrice lui barrant la joue et fumant des havanes de Cuba. Des yeux d'acier et une gueule qu'on oubliait pas. Elle remercia tout ce petit monde et s'en alla dans ses quartiers, une rude journée allait l'attendre.

Le lendemain matin, elle s'habilla en conséquence, elle qui s'habillait principalement en civil au sein de la base, se mit en treillis. Après un déjeuner simple, elle se rend au stand numéro 4, s'installant dans le véhicule, mains dans la parka, bonnet enfoncé sur le crâne, elle tentait de se réchauffer, somnolant malgré les soubresaut, elle se réveille brusquement alors que son conducteur freine sèchement et lui indique la route à suivre, refusant d'aller plus loin.

جثتبجف قل*
Dit elle en descendant de la voiture, et enfonçant ses mains encore plus profondément dans les poches de sa parka, elle avance sur la route, maudissant sur cinq générations ce soldat qui la laissait faire 3 kilomètre dnas un froid de canard. En arrivant au stand de tir, elle entends des voix puis des rires. S'approchant doucement elle arrive au milieu d'un groupe d'homme. Du haut de son mètre soixante deux, elle semblait plus petite et bien frêle comparée aux armoires à glace qui la regardait l'air interrogatif. Levant une main comme pour dire bonjour elle dit en regardant le plus costaud, ou du moins celui que semblait correspondre à l'image qu'elle s'était faite du major :

Major Strucker ? Je Angoissée Suis Nour Lahoum !

Elle comprit vite son erreur lorsque tous les regards se tournèrent vers quelqu'un d'autre, qui prit la parole et que les soldtas présent obéirent sans rechigner. Elle se pinça la lèvre inférieur.

"Docteur Lahoum.Je suis le Major MickaËlla Strucker leader de l'unité SG1.Je vais être votre instructeur aux maniement des armes.Le but de se module et de vous apprendre à protéger votre vie.L'obtention de ce module est une condition sine qua non à votre départ en mission.Et ceux même si cela à l'air d'être une banale mission d'exploration.J'ai été assez clair?Vous avez des questions?"

Nour écouta, tout en dévisageant la jeune femme devant elle. Elle ne collait pas à l'idée qu'elle se faisait du major, mais vu comment les soldats lui obéissait, elle devait être excellente, sans compter que si le SGC lui confiait les rennes de la première équipe officielle à être partit et qu'en plus elle s'occupait des nouveaux comme elle. Elle eut comme une fierté toute féminine.

Euh, en revenant sur Mickaëlla Vous pouvez m'appeler Nour, laissez le Docteur de côté. Et.. Je tiens à m'excuser, pour tout à l'heure. Enfin, je dois vous avouer que j'ai peur des armes à feu, c'est pour cela que je tenais à faire cet entrainement. Je ferais tout pour être à la hauteur ! Sourire.

Nour était sincère comme à son habitude, pas de lèche botte pour se mettre l'instructeur dans la poche ou de tentative d'esquiver cet entrainement, elle était franche et souriante. Quoique que les trémolos dans sa voix montraient qu'elle était un peu inquiète sur la suite à venir. Elle regarde vers la mallette ou s'étale devant ses yeux des armes de poings, armes qu'elles ne saurait pas identifier. Elle comprenait le principe mécanique des armes et le fonctionnement basique, prendre dans les mains appuyer sur la queue de détente, sans oublier de viser, mais le reste lui était inconnu.

*froussard
Revenir en haut Aller en bas
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: Initiation aux maniement des armes à feu   Dim 1 Jan - 16:59

MickaElla n'eut aucune reaction notable a l'erreur de Nour son erreur lui etait d'une indifference totale.De son regard aussi noire que le metal dont etait fait les armes qu'elle avait sous la main elle jauge la stagiaire.Aucune emotion ne filtra de derrière son Keffye le professionalisme du tireur d'elite analyser chaque événement avec lucidite et une rapidite commune aux membres des forces speciales.Nour etait stresse et les tremolos dans la voix n'echapperent pas a l'oreille musicale de MickaElla qui y voyait la un gros problème.La nouvelle archeologue du SGC avait peur des armes a feu et contrairement a ce qu'aurait pu croire le commun des mortels MickaElla le comprenait parfaitement et y voyait la justement une lucidite trop rare chez beaucoup de recrue.

"Vous avez peur des armes a feu et a raison Docteur.Celle que vous voyez ici sont toute des armes de guerre.Elles sont faites pour tuer et ca n'a rien d'un acte anodin.Tuer quelqun ca vous fait oubliez qui vous etes.Ca vous fait oubliez d'ou venez et ou vous allez.Certains ne peuvent pas le faire et meurt d'autre peuvent y prendre plaisir.On ne peut pas savoir comment on prendre la chose.La decharge d'adrenaline produit par votre corps lors de cet acte est au dela de votre imagination.Le jour ou cela vous arrivera vous vous decouvrirez comme jamais vous ne l'auriez jamais imagine.

Son regard d'oiseau de proie toujours fixe sur Nour MickaElla guettait la moindre reaction de la stagiaire comme si chacun de ces gestes ou non dit etaient revelateurs des pensees les plus pronfondes de l'archeologue.Durant son laius MickaElla avait maintenu sa distance proffessionelle refusant d'appeler Nour par son prenom.Le copinage n'etait pas vraiment dans l'habitude de la RAPAS.Elle avait tenu un discours de quelqun qui sait de quoi il parle et il n'y avait aucun doute que la mort etait une compagne de la femme qui se tenait devant Nour.Sans attendre de savoir si Nour avait integre ce qu'elle avait dit MickaElla passa a la suite en montrant les differents types de pistolet.

"En premier lieu vous allez tirer avec tout ces pistolets.L'objectifs n'est pas d'arriver a un resultat correct avec toute ces armes mais que vous choisissiez l'arme qui convient le mieux a votre main.Cela vous permettra également d'apprivoiser les armes a feu.Vous devez apprendre a les craindre car si elles peuvent tuer un ennemi utiliser n'importe comment vous pouvez vous blesser ou un membre de votre equipe ou un innocent.Vous devez apprendre a les respecter car elles peuvent vous sauver la vie et a proteger celle des autres.Vous allez donc tirer un chargeur complet sur une cible.Ne cherchait pas l'excellence juste tirer concentre a l'interieur detendu a l'exterieur.Petit rappel sur les regles de securite.Le doigt sur le pontet le long du canon avant de tirer.L'arme toujours tourne vers la cible.Une fois le chargeur vide vous l'ejecter et vous effectuer deux percussions de securite tout en verifiant a chaque fois qu'il n'y pas de balle en chambre.

Concernant les regles de securite MickaElla avait mele le geste a la parole tout en regardant Nour pour s'assurer qu'elle suivait bien ce qu'elle faisait.Son habitude a manipuler des armes a feu n'avait rien de faite et elle manipulait ses dernieres avec une delicatesse que l'on aurait pas pu soupconner au vu du portrait que les autres brossaient d'elle.Une fois qu'elle eut la confirmation que tout etait clair pour Nour MickaElla se recula pour laisser la place a cette derniere sur le pas de tir.Cette derniere devait charger elle même ses chargeurs avant d'utiliser chaque pistolet avant de tirer sur une cible qui se situait a une cinquantaine de metre.L'exercice n'avait rien de difficile pour qui avait un minimum d'entrainement au tir.Il suffisait juste de vider un chargeur en essayant de toucher une cible de carton ressemblant vaguement a un bonhomme.Aucune autre exigeance pour le moment mais cela avait juste l'air d'une mise en jambe.MickaElla etait du genre a tout reprendre a zero pour s'assurer que chaque etait parfaitement assimile.Une maniaquerie qui au vu de ce qu'elle avait dit un peu plus tôt n'etait pas du luxe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Initiation aux maniement des armes à feu   Dim 1 Jan - 20:43

"Vous avez peur des armes a feu et a raison Docteur.Celle que vous voyez ici sont toute des armes de guerre.Elles sont faites pour tuer et ca n'a rien d'un acte anodin.Tuer quelqun ca vous fait oubliez qui vous etes.Ca vous fait oubliez d'ou venez et ou vous allez.Certains ne peuvent pas le faire et meurt d'autre peuvent y prendre plaisir.On ne peut pas savoir comment on prendre la chose.La decharge d'adrenaline produit par votre corps lors de cet acte est au dela de votre imagination.Le jour ou cela vous arrivera vous vous decouvrirez comme jamais vous ne l'auriez jamais imagine.

Nour s'approcha légèrement de la mallette et y jeta un coup d'oeil, pas vraiment rassurée. Les mots de Mickaëlla ne la rassurèrent pas vraiment. Elle confirma ce qu'elle savait déjà, mais poussa la réflexion jusqu'à la question évidente que Nour avait évoquée mais mis de côté assez rapidement. Etait-elle capable le moment venu de tirer sur un être vivant ? Consciente que l'exploration planétaire était dangereuse, elle n'avait certes pas signée pour tuer, laissant cette option à ceux qui saurait. Elle croisa donc les bras, comme pour ce protéger. Il était évident que Nour se questionnait, semblant faire fi de la distance qu'instaurait la chef de SG1. Nour n'en prit pas ombrage, elle n'était pas là pour se faire une amie, mais pour prendre confiance en elle et apprendre à manier les armes, mais aussi à se connaitre. Elle ne dit mot et écouta religieusement.

"En premier lieu vous allez tirer avec tout ces pistolets. L'objectifs n'est pas d'arriver a un resultat correct avec toute ces armes mais que vous choisissiez l'arme qui convient le mieux a votre main.Cela vous permettra également d'apprivoiser les armes a feu.Vous devez apprendre a les craindre car si elles peuvent tuer un ennemi utiliser n'importe comment vous pouvez vous blesser ou un membre de votre equipe ou un innocent.Vous devez apprendre a les respecter car elles peuvent vous sauver la vie et a proteger celle des autres.Vous allez donc tirer un chargeur complet sur une cible.Ne cherchait pas l'excellence juste tirer concentre a l'interieur detendu a l'exterieur.Petit rappel sur les regles de securite.Le doigt sur le pontet le long du canon avant de tirer.L'arme toujours tourne vers la cible.Une fois le chargeur vide vous l'ejecter et vous effectuer deux percussions de securite tout en verifiant a chaque fois qu'il n'y pas de balle en chambre.

Nour fut surprise, elle allait devoir tirer avec chaque arme. Elle pensait naïvement qu'elle allait en choisir une et s'entrainer avec, comme dans un magasin de chaussure, où l'on essaye une paire et non tout le stock. Elle tenta d'appréhender les règles de sécurité mais Mickaëlla dans son habitude du maniement alla un peu vite, Nour décrocha à la mise en place du chargeur. Sécurité, chargeur, doigt sur le pontet, concentration, intérieur, les mots se bousculaient dans l'esprit de l'archéologue, qui au final eut peur de faire mal. Quand Mickaëlla se recula, Nour sentit toute la pression sur ses épaule, c'était apparemment à elle de jouer. Elle faillit renoncer, en regardant les armes. Mais la finalité de cet exercice était de pouvoir partir en mission. Réaliser un rêve.

Soufflant comme avant un effort, elle s'approche de la malette. Retirant ses gants qu'elle glisse dans ses poches, elle passe une main délicate sur les armes, en sentant le métal refroidi par la température extérieur, elle ressentait comme une certaine excitation. Se tournant vers Mickaëlla, afin de vérifier qu'elle pouvait, elle saisit la première arme à sa portée et en sentit le poids dans sa main gauche. Elle regarde l'arme noir qui pointe vers le bas. Refermant sa prise, elle force sur son poignet pour la remonter légèrement. Saisissant un chargeur avec sa main droite, elle tente une première fois d'insérer celui-ci dans l'arme. Peur que le coup parte, elle n'enfonça pas le chargeur à fond, et celui-ci glissa. Elle le rattrapa in extrémis avant qu'il ne tombe au sol.

Désolé ! Souffle t'elle en remettant le chargeur et en l'insérant jusqu'au clic final. Ca y était elle était à deux doigts de tirer avec une arme. Levant l'arme, la gauchère dut mettre sa seconde main afin de stopper un temps soit peu les tremblements. Elle positionna son doigt sur la queue de détente et doucement pressa, en fermant les yeux. Il apparaissait clair qu'elle redoutait le coup de feu. Le clic se fit entendre mai rien. Se tournant vers Mickaëlla, l'arme toujours en direction du pas de tir, elle ne comprends pas incrédule , elle avait tout bien fait. L'instruteur lui demanda si elle avait retirer la sécurité de l'arme.

**Sécurité ?** Tournant la tête vers l'arme, elle repense à ce que Mickaëlla lui avait montré et le petit loquet sur le côté. Elle le pousse et se remet en position. Le premier tir se fait, et surprise par la détonation le recul elle pousse un petit cri, et lâche l'arme, qui retombe mollement au sol. Le regard noir de l'instructeur lui fait reprendre l'arme, s'excusant de plus belle. La première moitié du chargeur est vidé, tantôt les yeux fermés, d'autre fois, la tête tournée sur le côté sans réelle visée. Et un sursaut à chaque tirs. La seconde Nour, ne sursaute plus à la détonation, mais continue de fermer les yeux, ou de ne pas regarder la cible. Une fois le chargeur vidé, elle éjecte celui-ci et pose l'arme et le chargeur sur la table, oubliant de tester si l'arme était en sécurité et qu'aucune douille ne restait dans la chambre.

Revenir en haut Aller en bas
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: Initiation aux maniement des armes à feu   Mer 4 Jan - 17:19

La situation était catastrophique selon les critères de MickaËlla qui n'arrivait pas à trouver une seule chose que la stagiaire faisait correctement.Cela n'aurait dépendu que d'elle elle n'aurait pas perdu son temps et aurait refilé à cette dernière une affectation à la base en attendant qu'elle se mette à niveau.Mais cela ne dépendait pas d'elle et on lui avait ordonné de mettre la stagiaire à niveau et d'évaluer si oui ou non elle serait un trop lourd handicap dans les missions à venir.Et de ce qu'elle en voyait là maintenant tout de suite c'est que la stagiaire ne serait même pas capable de retrouver son pistolet sur elle à la première échauffouré.Au premier coup de feu elle serait certainement tétanisé par la peur et se figerait tel un animal pris dans les phares d'une voiture.Un danger pour elle et les autres en mission.MickaËlla en bonne professionnelle n'allait pas abandonner, elle ne le faisait jamais, la stagiaire avait besoin d'un bon électrochoc et elle allait l'avoir.Si MickaËlla n'abandonnait jamais il n'en était pas de même pour les stagiaires qui passaient entre ces mains.Et la stagiaire qui se tenait devant elle était incapable de mettre correctement en place.Au moment de tirer cette dernière avait oublié d'enlever la sécurité et s'était retourné vers elle pour savoir quoi faire.

"Vous ne tuerez même pas le temps si vous n'enlevez pas la sécurité."


Tuer le temps.La stagiaire n'était même pas bonne à cela.Et malgré les maigres progrès qui venaient d'être fait MickaËlla n'en démordait pas sur la médiocrité de celle qu'elle avait sous les yeux.Et même si rien ne passait le masque qu'était son visage elle n'en demeurait pas pour le moins dépité par la prestation de la civile.Le sommet de l'incompétence fut qu'en la stagiaire ne fit pas les percussions de sécurité sur son arme.Une erreur minime qui n'avait pas grande importance en soi sauf pour une MickaËlla maniaque jusqu'au bout des ongles.Elle s'approcha du pas de tir, prit l'arme et remis la culasse en position.Avant de tourner son regard de prédateur vers Nour l'arme à la main le long de sa cuisse.

"Est ce que vous avez vérifié si cette arme était bien en sécurité.Si il n'y avait plus de balle en chambre.Pas besoin de répondre vous et moi nous connaissons la réponse par contre une réponse que nous ignorons l'une comme l'autre c'est ce qu'il va se passer si je braque sur vous et que tire.Est ce qu'il ne vas rien se passer ou est ce que vous allez mourir.A moins bien sur que je repose cette arme et que ca soit une autre personne qui soit bléssé ou tué parce que vous n'aurez pas vérifié cette arme.Vous pouvez vous trouver toute les excuses que vous voulez cela ne changera pas ce qui vient de se produire.Que vous soyez désolé n'a aucune importance et n'a aucune valeur à mes yeux."


La voix de MickaËlla s'était faites plus cassantes et le mépris qu'elle ressentait en était presque palpable.Elle n'aimait pas ce qu'on avait pu lui dire de Nour et MickaËlla ne laissait pas les appréciations des autres influencer le résultat de son évaluation car contrairement à ce que l'on pourrait croire elle méprisait tout ceux qui n'avait pas franchis la porte des étoiles et voulait se la jouer moralisateur.Durant qu'elle s'était adressé à Nour elle s'était approché vers une archéologue qui si elle n'avait pas peur avait bien tord quand on se souvenait de toute les rumeurs qui couraient sur le Major Strucker.Et puis il y avait ce regard sans vie, aussi noir que le métal des pistolets, aussi expressifs que celui d'un oiseau de proie.Strucker donnait l'impression de pouvoir l'écorcher vive à tout moment.Pas par haine, vengeance, ou colère.Non juste comme ça par l'instinct de la chasse.

Puis d'un coup MickaËlla se détourna de l'archéologue continuant son instruction.Pendant qu'elle parlait elle effectuait la mise en sécurité des armes avec une rapidité et une aisance qui trahissait l'habitude.Mais en y regardant de plus près il y avait plus que ça.Elle tenait chaque modèle de pistolet différemment.Certes les différences n'étaient pas majeur ou flagrantes mais cela montrait qu'elle avait du passer des milliers d'heures à s'entrainer avec chacune de ses armes.

"Vous êtes une archéologue de talent grand bien vous fasse, mais il faut plus que ça pour franchir la porte et vous n'avez peut être pas le mental pour ça.Peut être que vous n'avez tout simplement pas les tripes pour partir en exploration.Parce que tirer ne sera pas la chose la plus dure à faire.Si vous êtes désolé de vivre et d'exister vous avez la possibilité de quitter ce stand et de renoncer aux missions d'explorations.Mais si vous restez, appliquez vous."


MickaËlla avait décidé de prendre les choses en mains et elle ne laissait pas le temps à Nour de méditer sur le sens de sa vie et de décider que finalement il valait mieux abandonner, l'idée de partir en exploration.Elle était revenu vers Nour avec un P90 et lui colla dans les pognes avant de saisir cette dernière et de la mettre sur le pas de tir en direction de la cible.La fermeté et la force dont le major faisait preuve dans sa poigne était la traduction d'une force que l'on pouvait que difficilement soupçonner chez une femme de son gabarit.Qui plus est du haut de son mètre 62 Nour n'était pas plus qu'un simple sac de sable dans les mains de la para.

"Vous avez deux gros problèmes.Le premier ait la lucidité.Parce que contrairement à ce que vous croyez le moindre soldat du SGC est un proffessionel de la guerre.Chacun d'entre eux peut être amené à servir à vos côtés.Chacun d'entre eux peut être amenés à donner sa vie pour la vôtre.Pas seulement parce que c'est notre devoir.Alors toute antimilitariste, intello-Bobo que vous êtes va falloir vous fourrer dans le crâne que si on vous regarde de travers ça n'a rien à voire avec la couleur de votre peau.L'Afgha on en est bien loin et je ne vais pas perdre mon temps à vous expliquer en détails pourquoi vous vous trompez.Mais il va falloir que vous repreniez que vous soyez concentré sur ce que vous faites, entièrement et pas juste à moitié."


MickaËlla se tenait à côté de Nour et observait le chant de tir à la manière d'un prédateur son terrain de chasse.Tout dans cette femme faisait penser à un animal en chasse.Même sa voix à cet instant c'était faites à peine plus forte qu'un murmure.Cela prenait une tournure solennelle comme si un maitre chasseur apprenait à un enfant.Et malgré la dureté des propos il n'y avait aucune animosité ou haine envers Nour.Comme si Strucker était au dessus de tels sentiments.D'ailleurs ces propos disait clairement qu'elle connaissait la guerre, l'afghanistan, ce que Nour pensait de certain soldats et ce que eux pensaient d'elle.

"Votre deuxième problème c'est la respiration.C'est un cercle vicieux avec la lucidité.Votre manque de lucidité vient en partie du stress parce que ça n'est pas une situation normal pour vous.Votre corps produit de l'adrénaline que nous ne savez ni compenser ni utiliser.Votre rythme cardiaque s'emballe et votre respiration aussi par la même occasion.On l'entend dans votre voix.Un léger tremolo qui part au dessous du nombril et qui remonte comme un serpent jusqu'au plexus cardiaque et qui fait vibrer votre diaphragme."


Mèlant le geste à la parole MickaËlla avait glissé dans le dos de Nour et elle modifiait sa position de tir.La maitrise du souffle de la RAPAS était une perfection à aucun moment Nour eut l'impression que MickaËlla bougeait.Sa voix restait toujours sur la même note toujours avec cette force à peine plus forte qu'un chuchotement.

"Remettez vos gants.C'est un animal sauvage et dangereux à la seconde ou vous lui manquez de respect il peut vous sauter à la figure.Mais c'est aussi le plus fidèle des alliés si vous savez en prendre soin.On prends une grande inspiration et maintenant on expire doucement tout en faisant le vide peu à peu dans son esprit.Un petite inspiration on expire doucement au trois quart, on bloque.On regarde une dernière fois la cible et on appuie."


MickaËlla s'était collé à Nour et avait posé ses mains sur les siennes aux débuts modifiant ainsi la position de ses doigts sur cette dernières.Parfois d'une façon si imperceptible que Nour ne se rendait pas bien compte de la différence.Puis toujours accompagnant le verbe par le geste MickaËlla laissa courir ses mains sur le corps de Nour.MickaËlla ne semblait avoir aucune inhibition, pas plus que d'intention autre que professionelles.Mais la douceur de ces gestes étaient à l'opposé de la force dont elle avait fait quelques instant plus tôt.Sa voix s'était faites plus douce et pour la première depuis le début de l'évaluation Nour avait l'impression qu'une forme de sentiment transparaissait chez la RAPAS.MickaËlla faisait respirer Nour à son rythme et pour qu'elle le sente elle s'était collé à elle.La main droite sur le ventre de Nour et la main gauche sur celle de cette dernière.Avec une patience et une douceur que peu lui connaissait elle apprenait à son prochain à donner la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Initiation aux maniement des armes à feu   Dim 8 Jan - 20:52

Nour sentit un frisson la gagner et une goute de sueur perlait le long de son échine lorsque son instructeur, sans mots, s'approcha du pas de tir et prit l'arme qu'elle venait de déposer. Se reculant elle se demandait si elle n'avait rien oubliée. Elle regardait vers les cibles, certaine qu'elle avait au moins touchée quelque chose.

Est ce que vous avez vérifié si cette arme était bien en sécurité...


*Oups..* Elle se pince les lèvres, et croise les bras, en regardant ses pieds, sachant pertinemment qu'elle avait zappée cette étape. Son regard va de l'arme à Mickaëlla se demandant si elle n'allait pas lui démontrer en lui tirant dessus que cette étape était cruciale. Nour fronce les sourcils en entendant tant de mépris de la part de cette instructrice. Se remémorant toutes les choses qui avaient circulé sur le compte de la hyène, elle en vient à se demander si tout ceci n'était pas vrai en fin de compte. Elle arrêta de respirer quand l'instructrice se campe devant elle. Ne bougeant pas, elle décida de faire front, certes elle avait oublié de vérifier l'arme, amis elle avait prévenue qu'elle était ce qu'on pourrait appelé une quiche lorraine au niveau des armes. Se disant qu'un jour Mickaëlla aurait besoins d'elle, elle tente de faire front. La peur se lisant dans ses yeux.

Puis sans autres mots, elle se détourne, ce qui permet à Nour de reprendre de l'air, car elle était en apnée depuis que Mickaëlla était devant elle. Elle se pencha en avant afin de voir comment faisait l'instructrice pour mettre en sécurité les armes, mais cela allait trop vite, elle était passée d'une arme à une autre, et question pédagogie, elle pouvait repasser.

Vous êtes une archéologue de talent grand bien vous fasse, mais il faut plus que ça pour franchir la porte ..


Nour leva un sourcil, elle était là, elle allait rester, rien que pour faire fermer sa bouche à l'instructrice. Elle prit l'arme que lui tendit Mickaëlla et de suite le serra et affirma sa prise, on ne l'aurait pas sur ce coup là. Puis d'un pas décidé elle se mit en position sur le pas de tir, aidée par L'instructrice. Nour n'aimait pas qu'on la touche ou manipule physiquement, c'était bête mais son éducation voulait qu'on demande avant, mais la force de l'instructrice, et le fait qu'elle souhaitait vraiment s'améliorer, fit qu'elle se mit sans réels efforts sur le pas de tir.

Vous avez deux gros problèmes...


*Ok je me concentre*


"Votre deuxième problème c'est la respiration..


*Ah bon, je suis stressée, moi ? OK pas de stresse tout va bien ! Tout va bien !*
Elle souffle comme on lui avait appris dans un de ces cours à la mode de yoga.

"Remettez vos gants...

Elle remit ses gants. Puis, alors que Mickaëlla se positionne derrière elle, Nour se sent gênée, elle sent la main de l'instructrice sur son corps, puis sur son ventre, qui se contracte légèrement à ce contact. elle sent les doigts fin de l'instructrice et la force de la main. L'autre main sur sa main gauche, afin de l'aider surement à tirer. Essayant de revenir à la cible elle essaye de faire abstraction de ce contact, se disant que tout ceci faisait partie du protocole d'instruction. Si l'instructeur avait été un homme, Nour aurait surement hurler, mais là elle ne dit rien.

La voix de l'instructrice avait changé également, alors qu'il y avait quelques instants elle avait tentée de l'écharpée pour un oubli de débutant, là , elle était plus douce. Essayant de positionner l'arme comme il se doit, elle inspire, puis expire puis bloque sa respiration puis tire, en fermant un oeil afin de viser. Le coup part et elle sursaute. La main de l'instructrice avait refermée sa prise afin que l'arme reste en place et ainsi limité le recul de celle-ci. et la main plaqué sur le ventre raffermit sa prise au sursaut, les rapprochant un peu plus.

Se tournant légèrement vers l'instructrice, elle constate combien elles sont proches, manquant que leurs lèvres se touches, elle décale légèrement sa tête. Elle se sent bien frêle face à elle. Sentant le souffle de Mickaëlla dans son cou, elle demande :

C'est... mieux ? En essayant de se concentrer sur le pas de tir et non cette proximité si soudaine, qui pourrait vite devenir gênante.

Revenant au pas de tir, rassurée, elle tir de nouveau, et commence à prendre confiance. Même si les tirs n'étaient pas tous dans la cible au moins elle s'habituait au bruit, au recul, au poids de l'arme. Le chargeur fut vidé, et Nour n'oublia pas les tests de sécurité. Elle sembla préférer la méthode douce plutôt que la violente. Posant l'arme, elle se tourne vers l'instructrice, effaçant de suite un sourire sur son visage, car elle semblait fière d'avoir fait un gros progrès. Progrès qui ne serait certainement que pipi de chat pour Mickaëlla.
Revenir en haut Aller en bas
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: Initiation aux maniement des armes à feu   Jeu 12 Jan - 15:12

La stagiaire était passé par à peu près tout les états d'esprits et c'était précisément ce que MickaËlla avait recherché.Contrairement à ce que beaucoup pensait elle pouvait se montrer très pédagogue malgré des méthodes particulières pour des civils.Elle avait amené Nour à la craindre le respect commençait à venir et la stagiaire se voulait plus maléable plus corvéable.L'intérêt consistait à donner à la mémoire de Nour la qualité d'une éponge.En cet instant cette dernière n'était accaparé que par une seule chose son instruction aux maniement des armes et c'était exactement ce que MickaËlla voulait provoquer comme attitude chez la stagiaire.Maintenant elle pouvait passer à l'instruction à proprement parlé, elle pouvait faire travailler Nour sur sa maitrise de l'arme qu'elle avait dans les mains.Elle s'était approché si près de la magrèhbine que l'on n'aurait pas pu faire plus près.Cette dernière malgré la gêne du début n'avait pas parut s'en formaliser au fils du temps.Elle avait même manqué d'embrasser involontairement MickaËlla en se retournant.La RAPAS ne s'en était pas formalisé si elle s'était aperçut de quoi que se soit.Mais quelque chose avait changé dans son regard.Ses yeux noirs étaient ceux d'un prédateur en chasse habitué à la traque et qui ressentait autant l'ennemi qu'ils le voyaient.C'était à la fois fascinant, déroutant, et effrayant.La stagiaire voulait savoir si elle avait fait mieux.

"Ca ne peut être que mieux."


La réponse était évasive, en même temps rare était ceux à recevoir des compliments de MickaËlla.MickaËlla n'avait aucune indulgence mais elle savait reconnaitre un bon élément quand elle en voyait un et Nour semblait être de ceux là.Il y avait juste un peu de travail de fond et sur la forme pour en faire quelque chose de correct, mais de toute manière seule l'épreuve du feu en ferait une véritable équipière SG.Mais l'heure était à la leçon, MickaËlla alla se saisir du MP7 qui était encore dans la mallette avant de se retourner vers Nour.

"
L'arme que vous tenait dans les mains est un P90.C'est arme est considéré comme une arme de défense personnelle tout comme le MP7 que je tiens.Ne vous fiez pas à leur apparence de jouet.Ce sont des armes de défense personnelle pour les militaires en mission qui ne sont pas directement engagés face à l'ennemi mais qui de part leur mission peuvent se retrouver dans une situation ou ils seront confronté à un ennemi.Ces armes sont conçues pour être légère peut encombrante et tuer un homme avec un casque et une veste pare-éclats à 200 mètres.Et elle sont aussi d'une efficacité redoutable contre des jaffas."

MickaËlla alla s'installer sur un pas de tir avec le MP7 et elle fit signe à Nour de s'installer sur un autre pas de tir que celui sur lesquels elle était.Sans faire plus de fioriture MickaËlla continuait de transmettre son savoir à l'archéologue.


"La meilleure option pour vous c'est de commencer à manipuler le P90.Il dispose d'équipement addittionnels de série.Il peut être utilisé indifféremment par un droitier comme par un gaucher.Un magasin de 50 balles, une cadence de tir de 900 coups minutes.Peut être utilisé à une main, à deux mains, épaulé ou non.Pas besoin de se prendre la tête avec une crosse pliable."


MickaËlla se força à ne pas assommer la stagiaire avec des termes qu'elle n'aurait pas compris et qui au final ne lui aurait certainement pas servis à grand chose.Nour en était au début de sa formation cela ne servait à rien de trop lui en mettre dans la tête.Elle devait apprivoiser sa peur et ses appréhensions.Elle devait aussi apprendre à se connaitre parce qu'au final est ce que c'était du pouvoir létal de ces armes qu'elle avait peut ou d'elle même.


"Bien maintenant on va passer à l'entrainement au tir à proprement parlé.Vous avez un sélecteur de tir sous le canon.Vous pouvez choisir de tirer en coup par coups en rafale courte, ou en full auto.On va commencer par le coup par coup.Ayez des appuis bien stable.Une bonne stabilité vous permettra d'être à l'aise et de respirer plus librement.Une meilleure respiration c'est un meilleur tir.Maintenant on épaule on vise le torse de la cible.Une fois que la visée est bien stable et qu'on est sur de toucher on ferme les yeux deux secondes et on les rouvrent.Si la cible a bougé on recommence jusqu'à ce que ça ne bouge plus.Et une fois que c'est le cas on tire."


MickaËlla suivi l'exemple qu'elle avait donné à Nour et fit à lettre ces instructions.Il lui fallut s'y reprendre à deux fois pour avoir le résultat qu'elle souhaitait sur la cible qui se situait à 80 mètres.Une pècadille pour MickaËlla mais elle tenait à montrer l'exemple et à ajuster un tir parfait.Une fois son tir effectué elle se tourna vers Nour attendant que cette dernière trouve le bon moment pour tirer.Cela semblait étrange de faire passer d'un extrême à l'autre la stagiaire mais c'était précisément le but de la manoeuvre d'amener à faire sentir à cette dernière tout les possibilités qu'elle avait entre les mains en plus de lui faire découvrir son propre potentiel.Quand le premier tir fut effectué MickaËlla lui demanda de recommencer.Puis encore.Puis encore.Jusqu'à ce que Nour est tiré 20 balles.

"Alors vos impressions."


La question était étrange et était posé comme ça entre le fromage et le dessert sans aucun raison apparente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Initiation aux maniement des armes à feu   Sam 21 Jan - 17:00

"Ca ne peut être que mieux."

Nour ne s'attendait pas à une réponse, et celle-9ci bien que typique du personnage en était tout de même une. Elle prit donc cette réponse comme positive, au moins elle ne hurlait pas, ne la menaçait pas de lui tirer dessus. Ce qui était en soit une avancée vers la perfection. Bien que Nour ne souhaitait pas devenir une tueuse, mais juste apte.

S'ensuivit une explication à laquelle la jeune égyptienne prêta attention. Elle regarde les différentes armes présenter, qui il faut bien l'avouer mis à part des forme différente ne disait rien du tout à la jeune femme. Elle pria pour qu'on ne lui fasse pas un test de reconnaissance d'arme; elle l'aurait raté. Elle retint juste que le P90 était « sacrément efficace face aux Goa'Uld »

Nour suivit l'instructrice et s'installa sur l'autre pas de tir. Pied droit en avant elle fit comme Mickaëlla, enfin elle tenta, elle s'y reprit à trois ou quatre fois afind 'adopter la position la plus ressemblante à l'instructrice. En tentant d'écouter Mickaëlla qui d'un coup c'était métamorphosé en commercial de la marque FN Hersal, vantant les mérite du P90, la cadence de tir, les diverses options de l'arme. Elle sourit, réprimant une envie de rire alors qu'elle se demande si Mickaëlla lui ferait un prix de gros.

Elle chercha un instant le sélecteur de tir, sur le côté de l'arme, faisant attention à avoir l'arme toujours en direction des cibles. Elle le trouve et le pousse sur coups par coups. Comprenant que la respiration était la clé, elle se calme, puis regarde l'instructrice. Ne comprenant pas pourquoi une fois qu'on était près de tirer il fallait fermer les yeux. Elle ouvrit la bouche pour oser une question, mais la referma, Mickaëlla faisant une démo. Elle reviendrai sur sa question après.

Vint le tour de la stagiaire, qui épaula, et tira ses 20 cartouches, ne cherchant pas à toucher la cible mais bien à avoir le tir aussi proche de la perfection que celui de Mickaëlla.


"Alors vos impressions."

Nour retirait le chargeur vide et faisait les vérifications de sécurité quand Mickaëlla la prit au dépourvu. La question était en soit bizarre. Elle termine ses vérifications, en se demandant quoi répondre et surtout de quel sujet parlait-elle. Posant l'arme vide et vérifiée, ell se refait le chignon, avant de dire :

Je pense pouvoir maintenant me débrouiller avec une arme, j'ai nettement moins peur de l'arme en tant qu'objet et suis encore plus consciente de leur possibilité de destruction. Elles peuvent être légères, on en oublierai même les avoir en main, mais lorsque l'on appuie sur... Elle cherche le mot... La gâchette ? … Queue de détente.. Pardon ! Et bien on ressent toute la force de l'arme. C'est... Plaisant et fascinant le pouvoir qu'elles procurent, bien que je reste persuadée qu'à tout problèmes les mots peuvent permettre une issue plus diplomatique. Mais je comprends qu'il faille avoir ces autres moyens de défense ou de pression et qu'il faut absolument connaître leur utilisation.

La regardant elle savait qu'elle mettait les pieds sur un terrain inconnu et dangereux, certains militaires n'aimaient pas trop qu'on leur parle de diplomatie. Mais, elle espérait que l'instructrice était plus intelligente que tout les néandertaux qui arpentaient la base en treillis.



Revenir en haut Aller en bas
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: Initiation aux maniement des armes à feu   Ven 27 Jan - 15:55

Nour prenait de plus en plus d'aisance à manipuler avec une arme dans les mains.Elle était moins stressé et donc pouvait se consacrer un plus sérieusement à l'exercice.A vu de nez les résultats de la stagiaire n'était pas trop mauvais pour une première fois.Bien évidemment selon le point de vue de MickaËlla s'était bien en dessous du niveau suffisant pour partir en mission d'exploration.MickaËlla ne dérogeait pas du devoir d'excellence des forces spéciales.Pour elle en opération chaque balle devait atteindre son objectifs.Tout les membres d'une équipe devait être capable de cela car en cas d'accrochage il n'y aurait pas de renfort qui débarquerait en 4x4 ou en hélicoptère.Nour pensait qu'elle pouvait se débrouiller avec une arme ce qui fit grimacer MickaËlla derrière son keffiyé.Débrouiller était un bien grand mot et il y avait tout un tas de choses que la stagiaire avait à intégrer.Au moins le vocabulaire commençait à rentrer ainsi que la compréhension des armes à feu.Restait à travailler le tir à proprement parlé, pour si possible arriver à un résultat correct.MickaËlla fit un pas en avant et derechef fixa Nour de son regard dérangeant et froid.

"Vous pensez que vous pouvez vous débrouiller avec une arme?On a même pas vérifié le résultat sur la cible.Combien vous en avez mis dedans et combien vous en avez mis à côté.Vous pensez pouvoir discuter avec une troupe de jaffa qui tire avant de parler?Vous pensez que ces mêmes jaffas ne vont pas essayer de vous tuer?Qu'ils ne vont pas bouger se mettre à couvert vous tirer dessus.Vous pensez que vous pourrez rester posé comme une fleur au milieu d'une fusillade à viser tranquillement?On ne peut pas dialoguer avec des fanatiques.Alors oui ils sont fanatiques parce qu'embriguadè, mais ils sont fanatiques quand même.Ne vous méprenez pas ça n'est pas un jeu."

Toujours en fixant l'archèologue droit dans les yeux d'un bras tendu MickaËlla désigna les cibles en carton.

"La cible en carton n'est que la doublure d'une personne réelle.Je ne vous apprends pas à tirer, mais à tuer.Tuer pour protéger votre vie, celle de vos co-équipiers, celle d'innocent sur d'autre planète, ou pour protéger la terre.Le jour du grand soir ça sera peut être un jaffa qui allait vous tuer.Ca peut être aussi un enfant jaffa, une femme, une créature étrange, un humain, ou l'un de nous parasité par un goa'uld.C'est du destin de ce monde et de notre place dans l'univers dont il est question."


MickaËlla prit plusieurs chargeurs avec son Pistolet Mitrailleurs, un holster de cuisse pour son pistolet et plusieurs chargeurs également ce dernier.De la main elle invita Nour à faire de même et alors qu'elles se préparaient MickaËlla expliqua succintement ce qui les attendaient.

"Il vous reste à apprendre à tirer correctement sur un pas de tir.Ensuite vous essaierez de tirer en mouvement, sur des cibles fixes.Puis d'un poste fixe sur des cibles en mouvement et pour finir en mouvement sur des cibles mobiles.Nous sommes en guerre et vous êtes là pour apprendre ce que n'importe lesquels des soldats d'infanterie de l'armée française sait faire avec une arme."


MickaËlla arrivait enfin à la partie de l'entrainement qui l'interressait.Elle avait attendu pour faire équiper Nour pour que cette dernière voit dans ce geste y voit une symbolique.Les choses sérieuses commençaient.Maintenant il s'agissait de tirer sur des cibles qui symbolisaient des gens qui essaierait de la tuer.Une mise en situation qui avait de quoi faire frémir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Initiation aux maniement des armes à feu   

Revenir en haut Aller en bas
 

Initiation aux maniement des armes à feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Extérieur du SGC :: Camp d'entraînement-
Sauter vers: