La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Seconde chance : la suite du début [Suzy et Lolo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Seconde chance : la suite du début [Suzy et Lolo]   Jeu 29 Déc - 17:20

Laurent avait fait vite pour rejoindre ses quartiers et se dévêtir de ses affaires pour le sport afin de s’habiller de façon plus appropriée pour une virée à l’extérieure de la base, il prit la clé, ses papiers, deux casques de moto et son bipper au cas où il y aurait une urgence au SGC. Une touche de parfum plus tard, le voila qui se hâtait de rejoindre le niveau zéro pour y signaler son absence pour quelques heures et confirmer qu’il restait joignable. Heureusement c’était calme en ce moment et on lui donna la permission dont il avait besoin donc il fit un saut au niveau un pour prévenir Tara’c qu’il lui faisait faux bond mais qu’il n’y avait rien de grave, bien au contraire. Arrivé au parking souterrain, il enfourcha sa lourde moto et enfila son casque intégral pour ensuite démarrer et aller prendre sa cliente pour une course spéciale, lui donnant l’autre casque qu’il avait à un bras et l’aidant à se placer dans son dos, entre lui et les deux grosses sacoches... Quel plaisir de la sentir se serrer fermement à lui. Après le contrôle à la sortie de la base, Laurent pilota l’engin en douceur sans aller trop vite, cela pendant un petit quart d’heure pour finalement s’arrêter sur le bas côté de la route où un sentier au sol ferme s’enfonçait au cœur des bois.
L’air frais voir froid était vivifiant, Laurent enleva son casque en souriant à Suzanne toujours sous sa bulle protectrice, il l’aida à s’en défaire avant de les attacher à la moto par un câble qu’il avait dans une des sacoches.

« Nous ne devrions pas croiser quelqu’un de la base dans ce coin… Paré pour la balade Mademoiselle ! »

Dès qu’elle décida d’y aller, il fit de même pour rester à ses côtés et poursuivre la discussion.

« Que tu sois la es le plus beau cadeau que je pouvais espérer pour noël… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzanne Rigel
Scientifique
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG4
Grade / Niveau: Sergent-chef / 181
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: Seconde chance : la suite du début [Suzy et Lolo]   Ven 30 Déc - 19:40

C'est un peu la tête ailleurs que Suzanne se hâta dans ses quartiers, afin d'enfiler quelques vêtements plus chauds et adéquats à une sortie en moto. Avec qui ? Rien qu'à voir le malin sourire dessiné sur ses lèvres, il était inutile de chercher plus loin. Elle se sentait légère et cela faisait un bien fou !
Elle vérifia au moins une dizaine de fois à quoi elle ressemblait dans son miroir, pour finalement sur un coup de tête, prendre d'une main son manteau blanc dans lequel elle avait pris soin d'y mettre dans les poches ce dont elle aurait besoin, et sortir rejoindre le parking.

Elle n'eut pas à attendre bien longtemps avant de voir apparaître son motard au point de rendez vous. Il lui tendit un casque qu'elle enfila aussitôt avant de monter derrière lui. Elle passa ensuite ses bras autour de lui, histoire de ne pas chavirer au premier virage. Oh et puis ce n'était pas ça qui la dérangeait, bien au contraire. Collée à lui, elle profita de la ballade.

Arrivée à destination, Suzanne lâcha à contre cœur son soldat pour retrouver le sol ferme. L'endroit
était idéal, bien loin de la base, à l'abri des curieux. Elle ne se débattit même pas pour retirer son casque, attendant sagement que Laurent lui donne un coup de main. Elle eut juste le temps ensuite d'enfiler sur sa tête le bonnet rouge qu'elle avait rangé dans une de ses poches, avant de lui répondre en lui prenant le bras.

« Je vous suis Monsieur ! »

Quelques pas plus loin, il lui confia qu'elle était son cadeau de Noël. Elle sourit de nouveau, se serra un peu plus contre lui jusqu'à poser sa tête sur son épaule. Puis sans prévenir, elle lâcha son bras pour venir se tenir devant lui et passer ses bras autour de son cou. Elle plongea son regard dans le sien, silencieuse un instant.

« Un cadeau de Noël bien en avance …  »

Un sourire taquin au coin de lèvres, elle avait ajouté ces quelques mots. Elle se rapprocha un peu plus encore de son visage, savourant avec plaisir ce moment. Les quelques secondes et quelques centimètres qui la séparaient de ses lèvres, amplifiant de plus belle son désir de l'embrasser.

« Le petit Campbell aurait-il été très sage cette année ? »

Encore quelques secondes interminables à se rapprocher lentement, mais sûrement. Puis elle déposa enfin ses lèvres sur les siennes. Un baiser court mais intense, réchauffant au moins le cœur sous cette température hivernale. Elle colla son nez frigorifié contre le sien et d'un semblant fautif, elle ajouta :

« Je suis folle amoureuse de vous, Adjudant-Chef Campbell…  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: Seconde chance : la suite du début [Suzy et Lolo]   Lun 2 Jan - 23:11

Alors qu’ils marchaient côte à côte, Laurent senti la tête de Suzanne s’appuyer sur son épaule ce qui lui fit tourner la sienne pour observer la scène et bien réaliser ce qui se passait car l’émotion pouvait donner une mauvaise interprétation des sensations reçues. Très vite, la jeune femme se montrait encore plus entreprenante en se mettant face à lui avec ses bras venant le capturer au niveau du cou, la c’était sûr, il était cuit du fait qu’il perdait le contrôle de la situation mais était-ce vraiment un drame d’être captif d’une telle créature de rêve qui s’essayait à la persuasion par un si beau regard dans lequel on pouvait sombrer.

Elle dit quelques mots en référence à la dernière phrase qu’il avait prononcé un peu avant, se rendant compte d’un coup que cela pouvait être mal interprété car il n’avait pas dit dans le sens qu’elle s’offre à lui comme sa réaction le laissait penser mais comme quelque chose de magique.

Tout s’enchainait vite, peut être trop vite pour le militaire habitué à ne jamais se précipiter pour ne pas prendre la mauvaise décision et dans le cas présent il n’était pas dans une situation ordinaire, il n’était pas question d’attaquer un ennemi ou de battre en retraite, il était crispé par ce qui lui arrivait alors qu’il n’avait pas imaginé que cela se passe aussi rapidement, Suzanne prenait l’initiative de se rapprocher toujours plus pour l’embrasser sur la bouche, ce qu’il n’avait pas osé faire dans le salon de la base en se contentant de lui déposer un baiser sur le front.

Encore des mots qui auraient puent prêter à sourire mais ce n’était pas le moment d’autant que maintenant que le Para s’était mit dans la tête son histoire de cadeau, cela faisait cliché de la femme dominatrice et dévergondée, ce qui ne ressemblait pas à la Suzanne d’avant la mort de sa cousine. Il en avait même l’impression d’abuser d’elle car elle ne donnait pas l’impression d’être dans son état normal et ça, il s’y refusait, ce serait la trahir au risque de la perdre définitivement.

Malgré ces pensées, les paires de lèvres se touchèrent mais celle de Laurent restèrent sans réaction à part de subir l’impact délicat et de bouger en conséquence. La scientifique n’insista pas et seuls les nez étaient encore en contact, laissant la possibilité à cette dernière d’avouer son amour fou pour lui.

Les deux mains de Laurent qui jusque là était restée dans le vide sous l’effet de surprise vinrent encadrer le visage de Suzanne pour qu’il puisse reculer un peu le sien afin de calmer le jeu.

« Suzanne Rigel, je vous aime… Mais… Je ne veux pas que tu te méprennes sur mes intentions mais ça va trop vite pour moi… Bien sûr que j’ai envie de te serrer dans mes bras, de t’embrasser… En fait j’ai l’impression qu’on risque de gâcher nos retrouvailles en allant trop loin en si peu de temps, j’ai peur que tu me le reproches plus tard car je ne reconnais pas dans cette précipitation la Suzanne d’il y a six mois… »

Les yeux toujours noyés dans ceux de sa belle, il l’a regardait d’une façon tendre et innocente pour ne pas qu’elle se vexe de ses maladroites paroles, comme s’il cherchait à se faire pardonné de réagir de la sorte la où d’autres auraient tentés d’aller plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzanne Rigel
Scientifique
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG4
Grade / Niveau: Sergent-chef / 181
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: Seconde chance : la suite du début [Suzy et Lolo]   Ven 20 Jan - 13:20

Suzanne crut entendre un vieux bruit de vitre qui se brise. Frustrant. Parce qu'elle savait très bien que c'était son imagination qui faisait appel aux bruitages classiques de film à l'eau de rose pour faire comprendre à l'ensemble des spectateurs que le cœur du personnage venait de se briser en petits morceaux... À moins que son cœur à elle venait vraiment de tomber en pièces ?
« Gâcher nos retrouvailles ... » « Je ne reconnais pas dans cette précipitation la Suzanne d'il y a six mois ... » Comme tout mot pris de travers, généralement ne reste que ceux sur lesquels nous tiquons le plus. Et ça ne manqua pas pour la scientifique. Elle resta un instant immobile, le regard vide même si plongé dans celui de Laurent. Elle se répétait ses derniers mots pour être certaine d'avoir tout compris. Puis vint le moment qu'elle avait pensé redouté plus tôt mais qu'elle fit maintenant sans remord : elle desserra ses bras du coup du militaire, et s'en éloigna d'un bon mètre. Tout ceci après lui avoir répondu un simple « Ok ».

Difficile à dire comment elle se sentait à ce moment même. Idiote ? De n'avoir pas compris les intentions de Laurent, de n'avoir pas su être sur la même longueur d'onde. Ou peut-être même, honteuse ? De s'être donnée en spectacle finalement, de figurer comme celle qui ne pense qu'à lui sauter dessus. Ou encore … Vexée ? Que Laurent l'ait repoussé de cette manière, qu'il ait été indifférent à son baiser, qu'il l'ait laissé se ridiculiser ainsi …
Suzanne avait du mal à y voir clair dans ce mélange de sentiments. Postée à présent à côté du militaire, elle regardait tantôt ses pieds à elle, tantôt l'arbre planté dans la direction opposée à celle de Laurent. Elle n'avait aucunement envie de recroiser son regard dans l'instant présent.

Le pire, c'est qu'elle savait pertinemment qu'elle le regretterait. Comme toutes les fois où elle avait réagi de la sorte. Mais c'était plus fort qu'elle. Prise de court, elle n'avait pas su quoi lui répondre, et cloîtrée maintenant dans son silence, elle n'avait qu'une seule envie : s'enterrer six pieds sous terre. Malheureusement, elle était à court de pelle.

Il ne la reconnaissait pas. Non ! Il ne reconnaissait pas la Suzanne d'il y a six mois, sa précipitation avait-il dit ? … La scientifique y songea un instant. Il avait raison sur ce point, ce n'était pas le docteur Rigel d'il y a six mois qui lui aurait sauté dessus de cette manière. Mais il s'en était passé en six mois. Seule au bout du monde, elle avait eu le temps de réfléchir, réfléchir et réfléchir encore à ce qu'elle voulait maintenant. En un claquement de doigt, elle avait perdu sa cousine. Un seul claquement de doigt, et elle avait perdu Ingrid, sa confidente, une de ses meilleures amies, … son rayon de soleil. Elle n'avait même pas pu lui dire au revoir, lui dire combien elle comptait pour elle. Oh bien sûr, elle devait en avoir une vague idée, mais … entre savoir et supposer savoir, il y a une différence.
Elle en était venue à se poser une seule question : pourquoi perdre son temps ? Elle avait envie de dire aux gens qu'elle aime, combien ils étaient importants pour elle, combien sa vie sans eux serait grise, plate, inutile, … Sauf que le vent qu'elle venait de se prendre, la remettait en question. Cette soudaine envie d'être heureuse faisait-elle d'elle quelqu'un d'autre ? C'est ce que laissait prétendre Laurent.

C'est en venant à cette conclusion qu'elle y vit clair dans ses sentiments. Elle ne se sentait pas idiote, honteuse ou même vexée … Non elle avait juste mal. Mal de ne pas avoir eu de retour, de se sentir totalement seule au milieu des bois. Elle venait de se prendre une claque. Ho ho, réveille toi ! Tu vas continuer à vivre ta vie comme tu l'as vécu jusqu'à présent, et puis voilà. Sa mort n'aura donc rien changé.

Ce fut les mots de trop. La gorge nouée, se sentant fléchir, elle passa au plan de secours. Une de ses techniques favorites pour sortir la tête de l'eau et tourner la page sur l'incident. Elle passa du coq à l'âne sans prévenir.

« Et … Et tu ne m'as pas dit, qu'est ce que tu as fait ces six derniers mois alors ? »

Ne désirant pour rien au monde parler de ce qui s'était passé, elle enfonça le clou en le bombardant de questions superflues, pour le convaincre de parler de ça et pas autre chose.

« D'autres missions ? Avec SG5 ? Avec le docteur Hamilton et le soldat Nokotay ? Et ce Tara'c alors, comment va-t-il ? »

Elle reprit progressivement la marche également, pour l'inciter à avancer de son côté. Quelques pas, un autre sujet de conversation, et le mal se dissiperait, ... enfin elle croisait les doigts. L'esprit pragmatique et scientifique de la jeune femme reprenait le dessus, chose qui n'était pas arrivé depuis un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: Seconde chance : la suite du début [Suzy et Lolo]   Sam 21 Jan - 19:41

Laurent se doutait bien qu’il y avait peu de chance que Suzanne apprécie sur le moment sa non-participation à l’effort collectif, elle devait comprendre pourquoi il n’était pas totalement en phase avec elle-même s’il l’aimait autant qu’elle disait l’aimer. La scientifique pouvait quand même prendre son temps surtout après six mois d’absence sans donner signe de vie, en tout cas elle allait le prendre puisqu’elle sembla troublée en se désarrimant de son cou pour se reculer un peu tout en ne disant qu’un mot tant le coup devait être rude pour elle malgré les justifications du militaire qui aurait été plus à l’aise face à un Goa’uld qui lui voudrait du mal !

Cruel moment pourtant il n’y avait pas mort d’homme, juste une mise au point nécessaire car cela avait été dur pour le Para et il souhaitait parler avant de pouvoir se sentir à l’aise pour se lâcher avec la jeune femme. Il se rendait bien compte qu’un gouffre s’ouvrant entre leurs pieds venait de les éloigner physiquement et certainement d’un point moral pour elle qui restait murée dans le silence que Laurent n’interrompait pas pour la laisser le regard dans le vide pour cogiter sur ses paroles qui se voulaient sages.

Et puis soudainement un déclic, Suzanne sortait de son mutisme pour s’enquérir du passé récent du militaire, uniquement en le questionnant sur un plan professionnel tout en commençant à avancer. Se mettant aussi en mouvement, il respira un grand coup comme pour se donner du courage et dit :

« Oui des missions avec plus ou moins de réussite, il n’y en a qu’une où j’ai lamentablement échoué, celle de faire comme si de rien n’était malgré ton absence, je crois que j’ai faillit péter un câble mais je dois une fière chandelle à Tara’c qui a su apaiser mes angoisses d’autant qu’en même temps l’équipe s’écroulait par les départs de Sheyffi, Maud et Rémus alors il y avait la encore de quoi se sentir responsable, était-ce mon changement d’humeur qui les poussait à partir ? Ils m’ont dit que non, que c’était pour des raisons professionnelles ou familiales mais j’ai eu du mal à m’en convaincre… Bref une période difficile où j’ai souvent pensé à toi en songeant aux bons moments passés ensemble ou à me ronger de l’intérieur sur ce que j’avais fait de mal pour expliquer cette rupture tout en sachant que la perte de ta cousine pouvait aussi être une cause… Je ne t’en veux même pas, c’est à moi que j’en veux, j’aurai du mentir à tes parents pour savoir le lieu de ton exil et venir te chercher mais j’ai voulu respecter ton choix tout comme je souhaite te respecter actuellement car j’ai peur d’avoir le désir d’aller trop loin et de te donner une mauvaise image de moi »

Discussion à cœur ouvert, il était clair maintenant pour Suzanne que Laurent en avait bavé mentalement de son escapade, peut être pouvait-elle à présent mieux comprendre son désir de ne pas se précipiter après tant de déboires. Certes elle allait se sentir responsable mais elle devait le savoir pour repartir sur de bonnes bases si bien sûr il était possible d’une suite à cette histoire d’amour compliquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seconde chance : la suite du début [Suzy et Lolo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Seconde chance : la suite du début [Suzy et Lolo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Extérieur du SGC :: Alentours du SGC :: Bois et collines-
Sauter vers: