La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il est temps de découvrir le monde [PV] Auron, Alpes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léa Perez

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 20/05/2011

Dossier du personnel
Equipe: Typhon
Grade / Niveau: Alien
Age du personnage: 22 ans

MessageSujet: Il est temps de découvrir le monde [PV] Auron, Alpes    Jeu 19 Jan - 1:11

Léa & Cyril

Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...


Après Noël

Aujourd'hui, c'était permission pour la jolie brunette, elle avait le droit à une journée au ski, et elle devait l'avouer elle mourrait d'envie de s'amuser un peu, même si elle n'était pas franchement convaincue par ce sport, c'était décidément une drôle idée de glisser sur cette mousse blanche avec des planches de bois. Car oui la petite Léa n'avait jamais vu la neige, ça allait être une grande première, et surtout elle avait eu l'autorisation d'inviter la seule personne qu'elle considérait comme importe pour elle en dehors des personnes de Typhon. Bien sûr, il y avait des limites à ne pas dépasser, elle n'avait pas le droit de trop en dire sur elle, elle devait s'en tenir à l'histoire officielle, pas question non plus de parler de Typhon, mais qu'importe, elle était ravie de retrouver Cyril. Il faut dire qu'elle avait une relation forte avec cet homme, il n'était pas question de gâcher la journée à cause de sa vie un peu particulière, après tout pour une fois qu'elle pouvait vivre loin de Typhon.

Alors qu'elle se trouvait au pied de la station de ski, la jeune femme observait avec attention la neige, la touchant, avant de la lâcher surprise par sa froideur. C'était réellement étrange, il n'y avait pas de tel chose sur sa planète, et à cet instant, elle se rendit compte que skier ne serait sans doute pas aussi simple que ça ne paraissait. Léa tournait un peu en rond, elle voulait voir son ami, leur relation particulière la poussait à se sentir à l'aise avec lui, il lui avait sauvé la vie, il l'avait protéger contre des personnes au comportement animal. En sa compagnie, elle se sentait en sécurité, même si elle savait qu'aujourd'hui, elle était surveillée, elle l'était constament en dehors de sa maison, simplement parce qu'elle était trop précieuse pour risquer sa vie, chose qu'elle appréciait que très peu, mais elle l'acceptait, elle n'avait pas réellement le choix, elle avait prit conscience du danger de cette planète et après tout Neville ne voulait que son bonheur, même si c'était d'une façon un peu particulière, elle n'était pas privée, la preuve en était cette journée, elle n'était pas malheureuse et avait de nombreux cadeaux, elle n'était pas à plaindre au niveau des vêtements ceux qu'elle portait avaient été acheté pour cette journée, simplement pour qu'elle ne craigne pas le froid. Bref, se plaindre serait sans doute déplacé, et ce n'était pas du tout le genre de la petite Léa, elle préférait voir la vie en rose. Attrapant son blackberry elle envoyait un sms à Cyril pour lui indiquer sa position et lui dire qu'elle l'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il est temps de découvrir le monde [PV] Auron, Alpes    Sam 21 Jan - 0:09

Trois jours que le soldat tentait de la joindre en vain, suite à son message :
Citation :

Urgent. Besoin de te voir, Auron Alpes Samedi 9h. Léa

Il s'inquiétait se demandant ce qui se passait, et pour quelle raison elle souhaitait le voir aussi rapidement. Il lui avait toujours dit que quoi qu'il arrive, si elle avait besoin de lui, il serait là. Mais avant d'y aller, il souhaitait savoir, s'il devait venir calibré ou non. Moins d'un quart d'heure après avoir reçu le message il en avisa Jill, il ne lui cacherait rien, sans forcément rentrer dans les détails, il expliqua juste que c'était une personne qui comptait dans sa vie. Et comme à son habitude, Jill ne dit rien pour tenter de savoir, et ne parut pas s'inquiéter, et c'est ce que Cyril appréciait chez elle. Elle lui faisait confiance, en apparence du moins, et n'allait pas tenter de lui soutirer des informations qui viendraient quand le soldat aura envie de se confier. Il l'embrassa tendrement, lui rappelant qu'il l'aimait.

L'inquiétude se lu sur son visage durant cette fin de semaine, et le samedi matin, il passa faire un bisou vite fait à Jill, qui en d'autres circonstances auraient pu se finir sous une douche bien chaude. Et il fila, direction Auron les Alpes. Il avait prit la combinaison blanche grand froids qu'utilisait le SGC pour les planètes polaires, parka et pantalon rembourré, qui laissait assez de liberté aux mouvements pour mettre une raclée à ceux qui emmerdaient Léa.

Sur la route il tente de se calmer, espérant que tout allait bien pour Léa. Alors qu'il roule sans musique vers la station de ski, son esprit divague jusqu'en 2009...

2009 Sud de la France, Le Milord.


2 jours que Cyril était dans le sud, et il se faisait déjà chié comme un rat mort, la saison estivale était loin déjà et ne restait que des autochtones un peu jeune. De retour avec son régiment d'Afgha, ils avaient passés 3 semaines à l'isolement complet, les services secrets étaient venus les interrogés et prendre des renseignements sur la région, les insurgés. Bien sympa ces gars, sauf quand on leur posa des questions sur l'échauffourée d'Uzbin. Cyril ne dit rien de plus que ce qu'il avait fait... Son devoir. 3 semaines à parler avec des psys parce qu'il ne fallait pas rester avec « ça », et trois semaines pour préparer la cérémonie. Le régiment était en deuil, la ville était en deuil, des fleurs s'amoncelaient devant les grilles du régiment et lorsque le soldat sortait en ville en uniforme, des inconnus homme ou femme le saluaient, d'autres lui faisaient des signes de compassion. Tous semblaient partager la douleur des survivants. Un vieil homme l'interpella, lui demandant s'il y était. Il répondit par l'affirmative, bien que la haute autorité avait stipulé de ne rien dire. Le viel homme s'approcha en s'appuyant sur sa canne, et l'enlaça. Cyril ne sut comment réagir. Lorsque l'homme le lâcha il lui dit juste : Courage mon fils.. Courage. Ces simples mots eurent plus d'effets sur le marsouin que les batteries de tests des psys

Puis vint le moment des enterrements. Il ne pleura pas, mais en portant le cercueil d'un de ses frères d'armes, il serrait les poings. L'hommage rendu par le chef de l'état, la ville, rien n'y fit, une boule de rage dans le ventre lui donnait envie d'y retourner et de faire un carnage. La cérémonie à peine terminées, il se barra direct vers le sud, encore en tenue de cérémonie. Il voulait voir la mer.

Accoudé au bar, le soldat sirotait une téquila. Depuis son retour il avait tout le temps l'impression d'avoir la gorge sèche, comme s'il avait ramené cette foutue poussière qui ne les quittait jamais. Regardant la piste il voit des minots, des minettes à peine pubère. Se retournant vers le barman, il se demande s'il avait bien fait de venir dans cette boîte, même pas une greluche à harponner. Soupirant, il n'avait même pas envie de draguer, il voulait juste oublier. En finissant sa téquilla, il lève son verre pour recommander la même chose. Fermant les yeux, il respire.

La sensation qu'une odeur d'essence brûlant le prit. Il rouvrit les yeux. Il savait ce qui arriverait après, il entendrait les tirs, les cris. Il sentirait le soleil sur sa nuque, sa gorge serait sèche et la sueur perlera dans son dos. Le bruit des impacts de balles sur le métal des VAB se fera plus insistant et les cris se mêleront à tous cela pour au final lui donner un mal de crâne carabiné. Toujours les même sensations qui revenaient, son esprit était encore là-bas, dans la vallée, en pleine escarmouche. La seule solution pour le moment était de boire. Regardant la barmaid, une jolie brune aux yeux bleus le resservir. Elle lui sourit, et il lui rendit, se disant que peut-être qu'il ne rentrerait pas seul ce soir.

Revenir en haut Aller en bas
Léa Perez

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 20/05/2011

Dossier du personnel
Equipe: Typhon
Grade / Niveau: Alien
Age du personnage: 22 ans

MessageSujet: Re: Il est temps de découvrir le monde [PV] Auron, Alpes    Lun 23 Jan - 0:32

Léa & Cyril

Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...


2009 Sud de la France, Le Milord.

Léa avait décidé de profiter un peu de la vie Terrienne, en faite non, ce n'était pas exact si elle était ici c'était par ce que l'équipe qui était chargé de sa sécurité par Neville Robert en avait légèrement marre de rester enfermé dans cet hôtel de Marseille à ne rien faire, se contenter de regarder la jeune femme tenter d'apprendre à se faire passer pour une terrienne tout ce qu'il y a de plus normal. Bref, ils avaient décidés de passer aux exercices pratiques, et ce sans la moindre autorisation, ils le regretteraient peut être mais visiblement le risque en valait la chandelle, du moins c'était ce qu'on pouvait penser en les voyant draguer à outrance les demoiselles qui occupaient la piste de danse. Léa avait elle décidé de ne pas être en reste, vêtue d'une jolie petite robe noire et de talons assorties, elle se déhanchait sur la musique, elle prêtait une grande attention aux demoiselles présentes essayant de repérer leurs mimiques, leurs attitudes, bref tout ce qui pourrait faire illusions, mais ce n'était pas si simple, après tous les coutumes terriennes étaient à mille lieux de celle de sa petite planète. Mais malgré le dépaysement, la demoiselle se plaisait bien dans ce genre de lieux, elle aimait bien la musique, les lumières qui ne cessaient de changer, ici tout attirait sa curiosité. Cependant elle commençait à se fatiguer, bien que la demoiselle ai une bonne endurance, il commençait à se faire tard, Léa n'était pas réellement habituée à ce genre d'horaire.

Assoiffée, elle s'approcha du bar, prenant la carte qui était posée sur le bar, pour observer le boisson proposée. A vrai dire il était assez difficile de faire un choix pour elle était donnée qu'elle ne savait pas grand chose de boisson qui se trouvait sur cette planète, à vrai dire le nom qui retint le plus son attention fut vodka, c'était un joli mot, du moins c'était ce qu'elle pensait, et se fit que c'était sans doute une boisson revigorante, elle allait avoir une sacrée surprise. Elle se penchait légèrement vers son voisin qui accaparait l'attention de la barmaid, un beau jeune homme à la peau mate. Voyant qu'elle n'avait pas l'intention de se déplacer la demoiselle décidait de faire entendre sa petite voix :

"Je prendrais une Vodka s'il vous plait."

La barmaid lui jetait un regard agacé, visiblement elle préférait rester avec son charmant client. Elle lui déposa un tout petit verre devant Léa qui jeta un coup d'oeil interloquée à ce minuscule verre, la seule pensée qui lui vint, fut "c'est tout". Attrapant le verre, elle but une grande gorgée avant de tousser, la boisson venait de lui bruler la trachée, elle ne pensait pas que la Vodka était aussi forte, il faut dire qu'elle venait attirer l'attention de la plus part des personnes au bar, dont la plus part se moquaient légèrement, ce qui n'intéressait pas du tout Léa, à cet instant elle préférait simplement faire attention à sa respiration saccadée. Mais visiblement ses gardes du corps étaient trop occupé, aussi elle décidait de se débrouiller seule, ce n'était pas plus mal, elle devrait commander autre chose, mais elle ne voulait pas passer pour quelqu'un de trop étrange, ce n'était pas simple, quel exercice difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il est temps de découvrir le monde [PV] Auron, Alpes    Mer 25 Jan - 2:03

Cyril entama la discussion avec miss yeux bleue, discussion fut prometteuse pour la suite de la nuit. Il apprit qu'elle finissait à 4h30 et n'habitait pas trop loin. Pour un début c'était plus qu'encourageant. Encore faudrait-il que le soldat diminue sa consommation d'alcool pour terminer comme il se doit la nuit. Mais pour le moment, il réfléchissait encore correctement et son esprit n'était pas encore assez embrumé pour estomper les images de l'Afgha qui le hantait. Il but la moitié de son verre de téquilla.

Et toi tu fais quoi ?

Revenant vers la barmaid, il plonge dans ses yeux bleus, si bleu qu'il se croirait au bord de la mer. Fermant les yeux un moment, il voit une plage au sable fin, chaud sous ses pieds nus, un soleil de plombs, et un douc vent sur son corps. Il aurait souhaiter plonger dans l'eau chaude.

Citation :
"Je prendrais une Vodka s'il vous plait."

Ouvrant les yeux, il regarde vers la jeune voix qui venait de commander une vodka. Pensant à Vlad encore à l'hosto, il dit :

Je suis soldat ma belle..

La serveuse eut un sourire carnassier, sourire qu'il connaissait, le simple fait de dire ou de sortir en tenue, avait le chic pour provoquer chez la gente féminine des réactions soit de peur soit de fascination. Elle poussa un soupire et dit en lui caressant la main :

Bouge pas soldat.. Je reviens.

Pour sur qu'il n'allait pas bouger une fesse de son tabouret de bar. Après avoir servit la demoiselle, que Cyril regarde un moment se demandant l'age qu'elle pouvait avoir, il sort une clope, qu'il met au bec. Puis repose se souvenant de cette loi stupide dite anti-tabac dans les lieux public.

*Au moins en Afgha, on pouvait crapoter où on voulait !*


Il entendit la fille s'étouffer avec la vodka, ce qui le fait sourire. Levant son verre vide, il dit haut :

A la première fois !


Et boit cul sec le verre de téquilla. Commandant un truc moins alcoolisé mais plus sucré, il dit

Un coke ma belle. Faut que je reste en forme !
, avec un clin d'oeil à la barmaid, qui rit.

Un rire haut, qui sans la musique aurait surement fait éclater les tympans du marsouin. Mais il s'avoua que ce n'était pas pour le rire de la fille qu'il restait. En matant sa croupe alors qu'elle se retourne pour prendre une bouteille de Jack Daniel's pour servir deux gars. Se tournant vers miss vodka, il fronce les sourcils. Deux gars, ceux qui avaient commandé le whisky, entamait une discussion avec la demoiselle. Trop vieux pour elle, pensa le soldat, et quand il vit trois verres sur le comptoir, il se dit qu'il n'était pas le père de la fillette, par chance pour les gars et espérait qu'elle savait ce qu'elle faisait.

La barmaid revint vers Cyril, roucoulant ou éloignant du regard les filles qui s'approcherait trop près du soldat. Il fallait qu'il prenne l'air, s'en fume une. Se levant sur le tabouret il s'approche de la barmaid et lui susurre qu'il revient. Sentant son parfum mêlé à la sueur, son regard plonge sur ses arguments frappants.

Se levant, il boit son Coca et traverse la foule compacte et sort dehors. La nuit était douce, plus vraiment en été, pas vraiment en hiver, une nuit ou une petite laine n'était pas de mise. Il ferma les yeux, et le cauchemar reprit. Posant un main sur le mur, une envie de vomir le prends, les odeurs de chairs brûlés, les cris, sa tête résonnait de toutes ses sensations. Sans retenue, il vomit dans la ruelle sombre. Jurant, il s'essuie la bouche avec un kleenex, s'éloigne un peu et sort une clope, en s'adossant au mur, il s'accroupit et fume doucement en se tenant la tête qui va exploser.
Revenir en haut Aller en bas
Léa Perez

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 20/05/2011

Dossier du personnel
Equipe: Typhon
Grade / Niveau: Alien
Age du personnage: 22 ans

MessageSujet: Re: Il est temps de découvrir le monde [PV] Auron, Alpes    Jeu 26 Jan - 2:00

Léa & Cyril

Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...


Observant le verre, la demoiselle hésitait, se demandant pourquoi le verre était si petit, elle observait son voisin, un jeune homme qui avait commandé un verre plus large, avec un liquide à la couleur ambrée. La petite extraterrestre finit par prendre son courage à deux mains, avant de prendre une longue gorgée de cette boisson transparente. Aussitôt Léa sentit une brulure dans sa gorge, toussant, essayant de reprendre sa respiration. Son voisin de droite leva son verre vivre, visiblement il venait de comprendre que c'était la première fois qu'elle goûtait ce breuvage, ce n'était sans doute pas la peine d'être un génie pour le deviner, elle s'était laissé surprendre par l'alcool que contenait cette petite vodka. Elle adressait un sourire, levant à son tour son verre, tentant de paraitre la plus humaine possible, mais ce n'était pas réellement simple, après tout elle était dans un monde inconnu, même si elle commençait à se faire à la vie sur Terre, mais la vie à Typhon et celle qu'elle commençait à appréhender dans une boite de nuit. Elle aimait beaucoup la musique, les jolies lumières, l'ambiance, mais elle n'était pas sûre qu'elle deviendrait une habituée aux boissons que l'on servait dans ce genre d'établissement, bien trop agressif à son goût.

Les deux hommes présents à côtés d'elle, plutôt baraqué d'ailleurs, lui proposèrent de lui offrir un autre verre, lui commandant un nouveau verre de Vodka, chose qu'elle accueillit avec un sourire, sans réellement savoir comment elle pouvait refuser poliment, il n'y avait pas réellement de façon d'après ce qu'elle avait apprit. Aussi elle entamait la discussion avec eux, se présentant, et essayant de ne pas trop donner d'informations, après tout elle jouait un rôle, et devait absolument rester cohérente dans ses paroles, ce qui n'était pas toujours simple. Aussi elle restait sur les questions de base, son prénom, sur le fait que oui elle passait une bonne soirée, en tout cas le fait qu'elle leur répondre semblait leur plaire. Difficile lorsque l'on ne vient pas de cette planète de savoir ce que peu subir une demoiselle lors d'une soirée en boite de nuit lorsqu'elle restait à discuté avec d'illustres inconnus, et puis elle se sentait en sécurité pourquoi ne le serait-elle pas, après tout elle avait des gardes du corps qui étaient payés pour veiller sur elle quasiment 24h sur 24, aussi pour elle le monde était parfaitement sûr, une vulgaire erreur, certes, mais ça elle ne pouvait malheureusement pas le deviner, sinon elle aurait sans doute fait son possible pour s'éloigner de ces mauvais garçons.

Finalement se fut la fatigue qui prit le dessus, la jeune femme eut du mal à retenir quelques bâillements, aussi elle s'excusait auprès des deux jeunes hommes, envoyant un SMS à ses gardes du corps pour leur signifier qu'elle les attendait dans le 4X4. Mais cette décision ne semblait pas réellement être du goût des deux jeunes hommes, qui semblaient d'ailleurs vexés qu'elle n'avait pas touché à la Vodka. Parfaitement lucide, la demoiselle se dirigeait vers la sortie, et ne fit pas attention aux deux hommes qui se glissèrent dans son sillage. Une fois à l'extérieur, la demoiselle sortir ses clés de voiture de sa poche lorsque de puissantes mains l'attrapèrent par les hanches.


"Alors ma jolie prête à une nuit de plaisir à l'arrière de ta bagnole en compagnie de deux étalons."

Il ne s'agissait pas d'une proposition, même si Léa n'avait pas vécu de situation pareille, elle avait réellement comprit la menace qui raisonnait dans la voix de cette homme. Aussitôt elle mit en place ses cours de self défense, très utile en théorie, mais cet homme était réellement plus fort qu'elle et réussit à la maitriser rapidement, la plaquant contre le mur de la boite.

"Alors la petite chatte se révèle être une tigresse, Rouar je sens qu'on va s'amuser."

Bien décidé à ne pas se laisser faire, Léa se débattait en vain, les forces n'étaient pas égales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il est temps de découvrir le monde [PV] Auron, Alpes    Dim 29 Jan - 0:43

Cyril entendit des bruits dans la rue sur sa droite, il n'y prêta pas attention, tentant de terminer sa clope qui a un goût amer. Un bruit métallique sur le sol, des voix étouffées, il se relève, en lâchant la clope qui rebondit sur le sol, il se prend un chewing-gum pour tenter d'effacer ce gout de bile amer et de clope dans sa bouche. Se tenant le crane, il sort de la ruelle, pour atterrir devant une scène des plus insolite.

Les deux gars ne le voit pas venir, et comme il ne se sent pas vraiment en état de se battre il hurle un hé un peu trop strident, qui rebondit dans son crâne. Les deux gars s'arrête un moment pour voir qui ose les déranger dans un moment qui se voulait du moins pour eux, de pur rigolade.

Laisse.. j'm'en occupe s't'un clodo qui se la joue héros.


Et pour le coup, le soldat ne vit rien venir, le gars lui en colla une en pleine tronche. Cyril sentit son corps basculer en arrière, il tenta de se rattraper mais ne trouva rien. Puis le sol froid sous ses fesses, son buste atteignit le sol, puis son crâne. Il sentit venir l'inconscience si belle à première vue, si douce qui lui ferait oublier l'Afgha, la rue, la soirée. Il cracha son chewing-gum que le gars prit pour une dent.

Le gars rigola et revient vers Léa et son comparse.

J'lui ait fait sauter un chicot

La fille se débattait encore plus, elle tenta de crier, mais l'un des gars lui plaqua sa main sur la bouche. C'est surement ce cri étouffé, ou une envie de ne pas en rester là qui fit que Cyril ne sombra pas. S'asseyant, il s'essuie la bouche, et regarde le dos des deux enfoirés. Se relevant, il sent son esprit revenir. L'alcool, le brouillard, l'Afgha s'évanouir comme une faible lueur dans la nuit noire, lueur qui se rapprochait pour faire fondre les Ténèbres.

« hé ? » Le marsouin se tenait bien ferme sur ses jambes, les bras en position de défense, son regard n'était plus le regard du saoulard. Et le filet de sang qu'il sentait dans sa bouche il l'avala, ce qui sembal lui donner une rage supplémentaire.

Le gars se retourna et dit toi tu comprends pas quand faut se barrer. Et sans attendre il se jette sur Cyril, pensant avoir affaire à monsieur tout le monde. Ce qu'il y avait de bien à l'armée c'est qu'on vous apprenait à vous défendre, et à attaquer. Cyril lui excellait dans les deux, et si ce n'était un tempérament excessif, il aurait surement été gradé. Pour tempérer son tempérament, le RPIMa l'avait initié à la boxe anglaise et il avait participé aux championnat inter-armée. Le résulta de tout ceci, la boxe n'avait pas canalisé Cyril, et lui avait donné d'autres techniques pour mettre au sol rapidement un adversaire ou jouer avec.

Sauf que pour cette fois, Cyril ne voulait pas en finir vite, il laissa venir le gars à lui, esquivant son premier coup, il enchaîne un gauche droite rapide, pas très fort, juste histoire de le sonner et de lui faire peur. Cyril sourit, en attrapant le bras du gars qu'il tourna dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. La torsion le fit hurler. Il commença à geindre et chialer. L'autre gars lâcha la fille et referma la porte du 4X4 pour venir aider son pote.

Cyril força sur le bras, et comme tout ces cons qui n'y connaissaient rien, le gars résista et l'épaule sauta, faisant hurler le gars. Cyril décocha un coup de pied dans le visage du gars pour le mettre définitivement au tapis et lâcha la merde. Le nez éclata, Cyril ne se préoccupa pas de savoir si le gars allait s'étouffer avec l’afflux de sang qui pourrait envahir ses poumons.

Se tournant vers l'autre, plus petit, plus vicieux, l'enfoiré sortit un cran d'arrêt. Des souvenirs de son instruction lui revint, son instructeur de l'époque soutenait la thèse qu'il était plus facile de tuer un homme avec un flingue qu'avec un couteau. Juste à cause de la notion de distance. Venir planter un gars cela méritait beaucoup d'envie, de conviction et pour lui. Il ne fallait laisser aucune chance à ce type de gars et purement et simplement ne pas le laisser vivre.

Cyril tente d'esquiver, et sent le couteau effleurer son avant bras. Se reculant, il regarde le gars, cherchant la faille. Il tenait son couteau qui laissait à Cyril pas mal d'occasion d'intervenir. Il fallait juste ne pas se louper. L'occasion se présenta assez vite, le gars essaya de lui planter le couteau dans le bide. Cyril s'écarta, en enroulant le bras du gars, il lui péta le genou d'un coup de plat du pied sur le côté. Le gars hurla et lâcha le couteau. Cyril le lâcha et ramassa ce qu'il considérait comme un canif. S'approchant du gars au sol pleurant suppliant et se tenant le genou, il se baisse à son niveau et pose le canif sur la joue du gars.

« Tu préfères quoi ? Je te coupe les couilles ou je te refais un sourire à la Joker ? »


Le gars supplie Cyril demande pardon, tente de se justifier, lui parlant de ses mômes, sa femme, sa famille. Que c'était de la faute de la fille qui les avait aguiché. Cyril le frappe violemment dans la bouche en lui demandant de la fermer.

Se tournant vers la bagnole, Cyril se relève et se dirige vers elle, tandis que le gars hurle à l'aide. Cyril se foutait de savoir si quelqu'un allait venir, il était ailleurs, il avait devant lui un de ces lâches qui se faisait sauter en pleine foule, et s'en prenant aussi bien à des enfants qu'à des femmes. Ouvrant la portière, il dit :

« T'inquiètes ca va maintenant... Tu veux te venger ? Dis moi ce que tu veux que je lui fasse... Ou fais le ! »
en lui tendant le couteau.

Cyril savait que dans pareil moment d'autre auraient certainement tenter de la jouer psychologie, mais ayant vécu ce genre de chose, le fait d'être agressé et se sentir impuissant, il y avait un moment où l'on réclamait vengeance, il considéra que ce n'était pas à lui de choisir du sort de l'enfoiré, mais bien à la fille. Et si elle ne se sentait pas la force de mener à bien son châtiment, il n'aurait aucun scrupule à le faire pour elle.

Revenir en haut Aller en bas
Léa Perez

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 20/05/2011

Dossier du personnel
Equipe: Typhon
Grade / Niveau: Alien
Age du personnage: 22 ans

MessageSujet: Re: Il est temps de découvrir le monde [PV] Auron, Alpes    Ven 3 Fév - 23:49

Léa & Cyril

Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...


Le cœur de la petite extraterrestre se serait dans sa poitrine lorsque l'un des hommes se mit à la maintenir contre le mur froid. Elle tentait d'atteindre son téléphone portable pour réclamer de l'aide auprès de ses gardes du corps, après tout ils étaient censés veiller sur elle, ils étaient payés, et grassement pour ça. La petite Léa pensait à ce qu'il se passerait une fois que de retour à Typhon, il n'y avait pas de doute que ces hommes auraient de gros problèmes, même si à cet instant se fut la douleur qui la ramenait à la réalité alors que les doigts froids de l'un des gorilles qui avait décidé de s'en prendre à elle s'enfonça ses bras. La demoiselle tentait de faire en sorte de d'user de son pouvoir d'influence sur ces hommes, mais malheureusement, ce n'était pas réellement ses jolies petites prunelles bleus qui intéressaient les deux zigotos, visiblement ils trouvaient ses autres atouts bien plus attirant.

Mais répondant à son cri de détresse, un homme approchait du duo qui ne pu s'empêcher un rire moqueur, se sentant visiblement supérieur à cet homme, le traitant même de clodo, mot totalement inconnu de la demoiselle, même si ce n'était pas réellement ce qui la préoccupait le plus à cet instant là. Elle aurait pu se croire dans l'une de ses histoires de cape et d'épée qu'elle affectionnait tant, le preux chevalier venant au secours de la demoiselle en détresse. Mais rapidement, se fut la décadence, le jeune homme qui avait volé à son secours se prit un direct en pleine tête et finit au seul sous le regard effrayé de Léa. Rigolant et fanfaronnant devant son ami, il revint vers la pauvre petite terrorisé alors que l'autre lui avait arraché les clés de sa propre voiture des mains, visiblement décidé à avoir le droit à un peu plus d'intimité. Aussitôt la jeune fille reprit de plus belle pour se défendre. Elle tentait de placer un coup à ses agresseurs, mais c'était peine perdue, ils étaient bien plus fort qu'elle, aussi elle dut se contenter de crier une nouvelle fois, mais l'un des hommes lui plaqua la mains sur la bouche, le seul son qui sortie de sa bouche fut un petit cri étouffé. Fermant les yeux, la jeune fille cherchait à faire abstraction de ce qui se passait autour d'elle, n'abandonnant pas pour autant, continuant à se débattre elle n'était pas du genre à abandonner si facilement. Lorsqu'elle réussit à enfin dé-serrer l'étreinte qui la retenait, elle se rendit compte que c'était parce que le chevalier blanc qui avait volé à son secours était debout, prêt à faire face à ses agresseurs. Comme quoi contrairement à ce que semblaient croire beaucoup de personnes travaillant à Typhon, il existait encore des gens désintéressé et honnête sur cette terre. Ses agresseurs le menacèrent tentant probablement de le dissuader mais ce qui fut sans effet sur le jeune homme.

Alors que le premier de ces agresseurs était en train de se prendre une raclée, Léa tenta une nouvelle fois de s'échapper de ses griffes mais en vain, tout en observant le spectacle, il maintenait fermement la jeune fille, ne voulant pas laisser son petit joujou prendre ses jambes à son cou. Voyant que cette petite baston qui se voulait avoir pour buter d'ouvrir l'appétit des deux prédateurs tournait en véritable raclée. Il ouvrit aussitôt la porte du 4x4 et y lançait sans aucune précaution la petite princesse, refermant la porte afin de pouvoir aller porter secours à son amis en difficulté. La jeune fille pu enfin reprendre son souffle, ce qui n'était pas réellement du luxe lorsque l'on sait que cette brute avait laissé sa main sur sa bouche et son nez, ne facilitant pas sa respiration, pensant sans doute que ça suffirait à rendre la petite tigresse plus docile. Dès que la jeune femme retrouvait tous ses esprits, elle se mit à chercher les clés de sa voiture, elle pourrait ainsi aider le jeune homme qui lui avait porté secours, mais se fut en vain, ces hommes n'avaient pas l'air d'une grande intelligence, ce n'était pas pour autant qu'ils étaient stupides au point de lui laisser les clés de la liberté. Se risquant à jeter un coup d'oeil à l'extérieur, elle vit l'un de ses agresseurs, couteau à la main tenter de blesser mortellement son sauveur, mais celui ci n'était pas d'humeur à se laisser faire, et fort heureusement pour les fesses de la petite Léa, il savait se défendre.

Rapidement la petite brunette se détournait du spectacle, envoyant aussi vite qu'elle pu un SMS à ses gardes du corps, chose décidément pas évident lorsque l'on a les mains qui tremble, puis lançait son portable en mode alerte, se qui provoquait un rappel répétitif à ses gardes du corps jusqu'à ce qu'elle entre un code pour le déverrouiller. Aussitôt fait, elle se mit à la recherche d'une arme quelconque, bien décidé à ne pas se retrouver sans défense si l'un de ses agresseurs revenait vers elle. Elle finit par trouver un drôle d'engin, un démonte-pneus à vrai dire mais pour elle ce n'était qu'un truc étrange dont elle ignorait l'utilité. Alors que la porte s'ouvrit à la volée, la jeune fille serra un peu plus son arme de fortune, mais elle remarquait bien vite que le visage qui s'offrit à elle était plutôt rassurant, il s'agissait de son sauveur. Son coeur battait la chamade, et elle observait le couteau d'un air interrogateur, se demandant bien ce qu'il voulait qu'elle fasse avec ça. Elle sortie de la voiture, lançant un regard dégoûté à cet homme au sol. Jetant un petit regard à Cyril, elle choisit ses mot pour répondre à son héros.


"Je ne m'abaisserais jamais à leur niveau."

Attrapant le col de l'homme, la jeune femme plongeait son regard dans celui de son agresseur, réussissant enfin à ses fins, il était à sa merci, elle allait en profiter.

"N'est ce pas que tu ne toucheras plus jamais à une femme, et que tu préféras mourir que d'en blesser une."

Le malotrue se retrouvait comme hypnotisé, et semblait répéter les paroles de la jeune femme de façon presque inaudible. Se désintéressant totalement de cet homme, la petite Léa se tournait vers son sauveur.

"Je te remercie réellement de ton intervention, je n'ose pas imaginer ce qu'il se serait passé sans toi... Je ne sais comment te remercier."

L'émotion s'entendait dans la voix de la jeune femme, même si elle avait retrouvé une certaine confiance, ce n'était probablement qu'en apparence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il est temps de découvrir le monde [PV] Auron, Alpes    Sam 11 Fév - 19:43

Citation :
"Je ne m'abaisserais jamais à leur niveau."

Cyril haussa les épaules, elle avait fait son choix, la laissant se diriger vers l'homme encore conscient il la regarde faire, ne comprenant pas de suite. Elle semble parler à l'homme, puis plus rien.

Citation :
"Je te remercie réellement de ton intervention, je n'ose pas imaginer ce qu'il se serait passé sans toi... Je ne sais comment te remercier."

Le marsouin fut stupéfait par son calme, c'est ce qui qualifiera le mieux la jeune femme aux yeux du soldat. Elle aurait put craquer s'effondrer en larme, mais non, malgré quelques trémolo dans la voix, elle restait calme...

… Cyril stoppa son véhicule à la barrière de péage et paya avec sa CB, puis repris sa course vers la station de ski... Son esprit revenant une nouvelle fois dans le Sud...

La suite fut assez irréel pour le soldat, alors qu'elle lui demandait comment le remercier, deux autres gars surgirent, dans la rue. Cyril se mit devant la fille couteau en avant pour la protéger, mais de visu il savait que cela allait être plus coton. L'un d'eux leva une arme, un glock que Cyril reconnu d'un coup d'oeil. Survivre à l'Afgha et à Uzbin et se faire plomber dans une rue n'était pas vraiment la mort que le marsouin espérait. La fille leva les mains et dit quelque chose aux gars, qu'elle semblait connaître mais, blessé au bras, il en avait même oublié le coup de couteau reçu, son esprit s'embrouilla, l'alcool, la fatigue, la blessure toujours est-il qui s'affala au sol comme un ballon de baudruche crevé.

Le lendemain il s'éveilla dans un lit, une odeur saline emplit ses poumons, odeur qu'il connaissait, la mer était proche. Se levant il voit son bras bandé, la chambre est propre, aéré. Fermant les yeux il sent comme un léger ronronnement, qui lui rappelle quelque chose. La sensation de mouvement presque imperceptible. Se levant, il trouve ses vêtement lavé, repassé. Regardant partout il constate que tout le confort figure dans la chambre, mais en plus réduit, comme si l'architecte avait eut un souci de place, et qu'il avait du caser un maximum de chose dans un espace réduit...

Cyril revint sur la route et la radio, il se mit à chantonner, laissant son esprit se concentrer sur Jill et l'heureux événement à venir. Puis sur Léa. Alors qu'il arrivait à la station sans encombre il repense à leur rencontre, il ne mit pas longtemps à comprendre qu'il était sur un bateau en marche, il prit une douche, s'habilla et sortit de la chambre. Le yacht était plutôt luxueux, il retrouva un homme et Léa, qu'il salua. L'homme se présenta comme le « père » de la jeune femme, bien que Cyril en douta. Mais il s'abstint de dire quoique ce soit. Les jours qui suivirent, Léa et Cyril ne se quittèrent plus, ils apprirent à se connaître et petit à petit Cyril la prit sous son aile. Le père de Léa lui proposa un poste de garde chiourme, poste que Cyril refusa, l'armée était son métier, et garder une petite fille de riche était loin d'être son sacerdoces. Il appréciait Léa, car son calme était salutaire, elle avait une vision du Monde qui le laissait perplexe, comme si elle avait vécut à des années lumières ou enfermer dans une prison dorée. Elle s'émerveillait de choses si évidente pour le soldat que cela l'amusait. Depuis, il était devenu comme son grand frère en tout cas il la considérait comme sa soeur. Et gare à ceux qui s'en prendrait à Léa.

Cyril gara sa voiture et sortit, manquant de se casser la figure sur la neige glacée, il poussa un juron. Prenant son portable, il envoi un SMS demandant où se trouvait la jeune femme...

Revenir en haut Aller en bas
Léa Perez

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 20/05/2011

Dossier du personnel
Equipe: Typhon
Grade / Niveau: Alien
Age du personnage: 22 ans

MessageSujet: Re: Il est temps de découvrir le monde [PV] Auron, Alpes    Jeu 16 Fév - 2:12

Léa & Cyril

Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...


Après tout c'était le genre de chose qui ne serait jamais arrivé dans son monde, elle commençait sérieusement à croire les terriens étaient de vrai sauvages, sans l'intervention de cet homme elle n'osait imaginer ce qui se serait passé avec ses hommes qui ne considèrent les femmes que comme des objets.

Il n'était pas dans la nature de la petite Léa de panique, de montrer trop ses émotions, elle n'était pas ici chez elle, et elle croyait sérieusement qu'elle ne serait jamais ici chez elle. Elle ne s'y sentait pas à sa place et se devait de se montrer forte, particulièrement en dehors de Typhon, le seul endroit qui laissait imaginer qu'elle était parmi les siens où presque. De toute façon, la panique n'aurait servit à rien, seul le calme pouvait apporter un point positif.

Une fois qu'elle eut terminé son petit discours au jeune homme qui venait de l'agresser, prenant soin de s'assurer qu'il ne ferait plus jamais de mal aux femmes, elle vit arriver deux hommes armés, aussitôt Cyril se mit devant elle pour la protéger, ce qui lui fit chaud au coeur, elle comprit que tout n'était pas pourrit sur cette planète, même si elle connaissait ces hommes. Effectivement les deux hommes qui faisaient du zèle se trouvaient être ses gardes du corps trop occupé la minute précédente à draguer des jeunes filles pour veiller à sa sécurité. Ils allaient avoir de sérieux problème, mais pour le moment, elle devait juste faire en sorte qu'ils ne fassent pas la peau à son sauveur. Léa se mit à lever les mains en signe d'apaisement, annonçant que tout allait bien et que cet homme lui avait sauvé la vie. Alors qu'elle commençait à expliquer la situation, elle vit son sauveur s'écrouler au sol, ne perdant pas un instant Léa saisit son téléphone et composait le numéro de Typhon.

Cyril fut conduit sur un yacht où un médecin de Typhon vint le soigner. L'entreprise avait une certaine dette envers cet homme, après tout Léa était une personne irremplaçable étant donné qu'elle n'était pas née sur cette planète mais surtout parce qu'elle possédait un don, particulier. Le lendemain matin, Cyril apparu alors que Léa prenait le petit déjeuner avec son père, enfin c'était comme ça qu'elle le présentait, alors qu'il n'était en fait qu'un garde du corps qui jouait ce rôle. Mais c'était depuis cette soirée qu'elle considère Cyril comme sa vraie famille, son frère, la seule personne qui veillait sur elle sans avoir de raison de le faire.

-
---------------

Dès que Léa reçut le SMS de Cyril, elle lui indiquait sa position exacte, l'attendant devant une petite auberge de montagne, un charmant petit chalet qui était presque vide malgré la saison propice au sport d'hiver, il faut dire qu'il était assez retranché, bien que relativement accessible en voiture. Impatiente, elle se retenait de sautiller sur place, pressée de pouvoir voir Cyril qui lui manquait tant. Elle s'apprêtait à lui sauter au cou dès qu'elle en aurait l'occasion, elle se promit de profiter un maximum de cette journée, même si en soit, elle aurait du lui dire qu'elle avait juste envie de le voir au lieu de se la jouer mystérieuse pour qu'il accepte à coup sûr. Il n'apprécierait peut être pas, mais au final, seul la finalité, c'est à dire le voir comptait pour la petite brunette.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il est temps de découvrir le monde [PV] Auron, Alpes    Dim 19 Fév - 2:25

Cyril encore dans sa voiture regardait son téléphone et appuya sur la touche d'envoi du SMS quand le premier SMS de Léa lui parvint lui donnant sa position et qu'elle l'attendait. Ce simple SMS lui fit penser le pire. Sortant de la voiture, il la referme et regarde la station. Sortant du coffre la tenue de camouflage neige il l'enfile sentant presque de suite le chaud. Tout de blanc vêtu, il marche dans la station en cherchant le point de rendez-vous.

Alpaguant le premier pingouin sur place il demande son chemin. Pas de chance un touriste belge. Entrant dans un magasin de souvenir il demande son chemin, la femme lui répond en le regardant bizarrement, bon c'est clair qu'n black habillé en blanc cela peut faire bizarre... Après avoir eu ses renseignements et recevant le second SMS, il se met à cavaler. Et cavaler sur de la neige limite verglacé, c'était plutôt sportif, il manqua par deux fois de se retrouver le popotin au sol, et se rattrapa sur une voiture et un poteau...

C'est donc en courant, et après avoir manqué de se vautrer comme une m*rde, qu'il arrive au point de rendez-vous, le souffle court par le froid, l'altitude, et la fatigue, il souffle comme un boeuf.

Cherchant du regard Léa, il la voit. Regardant les alentours cherchant les éventuelles menaces, il s'approche d'elle, ..

"Léa ? "


La regardant en fronçant les sourcils cherchant sur son visage d'éventuels traces de coups, ou des yeux rouge à force d'avoir pleurer, il lève la tête et scrute de nouveau les alentours avant de revenir vers elle et de la prendre dans ses bras..

"Ca va aller j'suis là.. Dis moi tout et on verra ce qu'on fera.. Et si y a un con qui a osé te faire du mal, que Dieu lui vienne en aide..."

Revenir en haut Aller en bas
Léa Perez

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 20/05/2011

Dossier du personnel
Equipe: Typhon
Grade / Niveau: Alien
Age du personnage: 22 ans

MessageSujet: Re: Il est temps de découvrir le monde [PV] Auron, Alpes    Lun 20 Fév - 0:56

Léa & Cyril

Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...


Léa commençait sérieusement à s'impatienter, oh certes, elle aurait peut être du dire à Cyril pourquoi elle voulait le voir et non pas rester aussi mystérieuse, mais ces temps ci, il était trop occupé pour passer du temps avec elle, ce qui la contrariait fortement. La jeune femme était adorable oui mais elle avait tout de même ses petits caprices d'enfant gâtée, et celui de voir les personnes qu'elle aimait aussi souvent qu'elle le voulait était le plus récurant. Marchant de long en large dans la neige blanche, la demoiselle ignorait le monde qui l'entourait, le nez plongé dans son portable, et surtout sur le réseau qui l'inquiétait, on ne pouvait pas dire que son blackberry aimait beaucoup l'altitude, mais malgré ça il offrait toujours de quoi appeler et recevoir des SMS ce qui rassurait la brunette.

Continuer de tourner en rond comme une lionne en cage, Léa finit par apercevoir un homme vêtu de blanc qui semblait courir dans sa direction. Plissant les yeux elle finit par reconnaitre Cyril, ce qui lui tirait un énorme sourire, quel bonheur de le voir enfin. Lorsqu'elle entendit sa voix, elle lui sautait dans ses bras, ravie, le serrant si fort qu'elle aurait pu l'étrangler si seulement elle aurait eu la carrure pour ça, ce qui était loin d'être le cas. Elle se demandait pourquoi il semblait si inquiet, après tout elle n'avait rien laissé présager de négatif dans ses messages, ni de positif d'ailleurs, elle était restée très mystérieuse comme toujours.


"Cyril, tu m'as tant manqué, je suis si contente que tu ai pu venir, je sens qu'on va bien s'amuser, tu sais skier toi? Moi je sais pas, tu peux m'apprendre?"

Visiblement elle ne se rendait pas compte que Cyril c'était inquiété et au final pour rien, Léa était en pleine forme, à vrai dire elle s'ennuyait rien de plus et l'idée de passer du temps avec son ami était plus que tentante alors au final pourquoi se priver?

"J'ai tout prévu ne t'en fais pas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il est temps de découvrir le monde [PV] Auron, Alpes    Jeu 23 Fév - 1:29

Cyril fronça les sourcils, Léa semblait aller bien et son discours ne reflétait pas vraiment la panique, juste la joie de le revoir et apparemment l'envie de passer une bonne journée. Il la regarde l'air légèrement contrarié.

"Il se passe quoi ? T'as des soucis ? Je comprends pas là !... Ton.. message.. Me demandant de venir au plus vite.. Tu sais que tu peux tout me dire... Promis je m'énerverais pas... On va trouver une solution."


Les mots skier et s'amuser rebondirent dans son crâne, pourtant il ne fit pas état de cela pour le moment, ce qui l'inquiétait c'était que Léa semblait aller bien et pas trop stress, Instinctivement il regarde les alentours, elle était peut-être surveillée et ne pouvait parler librement. Jugeant que leur position était des plus exposée, il la prend doucement par le bras et l'emmène plus à l'écart. Et attend une explication.

"C'est.. ton père ?? "

Cyril ne s'était jamais vraiment occupé de savoir comment Léa et sa famille avait eut tout leurs fonds, ni ce qu'ils en faisait, il se fichait de cela, pour lui elle représentait bine plus qu'un simple compte en banque bien garni, ou une possibilité de sortie VIP. mais il se doutait qu'il y avait surement des trucs pas très clair là dessous. Et qui disait truc pas clair disait risque. ce qui ennuyait Cyril, pour Léa. Il regarde de nouveau la rue, cherchant du regard une silhouette ou un truc qui ne devrait pas figurer dans ce paysage, mais non, rien ne semblait clocher.

Revenir en haut Aller en bas
Léa Perez

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 20/05/2011

Dossier du personnel
Equipe: Typhon
Grade / Niveau: Alien
Age du personnage: 22 ans

MessageSujet: Re: Il est temps de découvrir le monde [PV] Auron, Alpes    Sam 25 Fév - 1:17

Léa & Cyril

Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...


Léa faisait toujours les choses en toute innocence, elle n'avait pas cherché à mettre Cyril dans cet état, au contraire même, elle ne se sentait pas à l'aise à cet instant, voyant que le jeune homme était inquiet. La jeune femme ne savait pas ce qu'il clochait, après tout le SMS qu'elle lui avait envoyé était juste ce qu'elle souhaitait rien de plus. Les sourcils froncés, la jeune femme observait le visage de Cyril, l'écoutant parler avec attention alors qu'il promettait de ne pas s'énerver. Et puis vint ce mot si simple mais qui sonnait si étrangement pour elle, "père", elle avait toujours eut du mal à appeler cet homme qui se faisait passer par son géniteur ainsi, mais elle l'appréciait presque comme tel. Ses yeux se firent plus tristounet, avant qu'elle se reprenne.

"Oh... Mon père à eu de grave problèmes cardiaques, il est décédé il y a quelques mois. C'est un de ses amis qui prend soin de moi à présent, il est très gentil, et..."

Elle allait dire que ça ne changeait pas grand chose à sa vie, mais se serait une très grande erreur, après tout elle devait être la petite fille triste, rien de moins. Mais en soit elle n'avait pas non plus envie de parler pendant des heures de sa tristesse.

"J'ai besoin de me changer les idées... Alors tu acceptes de m'apprendre à skier? Tout le monde court tout le temps à Typhon, je n'ai pas l'impression d'être à ma place, après tout je n'ai pas de talent particulier..."

Bon c'était pas tout à fait vrai et pourtant, Léa se sentait réellement inutile dans cette entreprise où tout le monde semblait avoir sa place.

"J'ai l'impression qu'on ne se voit plus en ce moment..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il est temps de découvrir le monde [PV] Auron, Alpes    

Revenir en haut Aller en bas
 

Il est temps de découvrir le monde [PV] Auron, Alpes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Reste du monde :: Reste du monde terrien-
Sauter vers: