La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je crois qu’à la base, je voulais faire le bien autour de moi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neville Robert
Scientifique
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 24/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: Typhon
Grade / Niveau: Propriétaire de Typhon
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Je crois qu’à la base, je voulais faire le bien autour de moi.   Jeu 2 Fév - 23:02

Neville & Chefet

Rien de nouveau sous le soleil


Le froid du massif central ne manquait pas une seule seconde à Neville, il devait l'avouer, le soleil de Marseille brillait aujourd'hui encore, et surtout, les températures restaient positives ce qui était presque un miracle en ce moment en France. Bref même si le soleil brillait, Neville n'avait pas l'intention de sortir de Typhon aujourd'hui, il faut dire qu'il avait beaucoup de chose à faire, il avait passé une bonne partie de la matinée à répondre à des mails, et à jouer son rôle de chef d'entreprise, il avait tout de même mille fois moins de travaille lorsqu'il travaillait au SGC, mais au final l'objectif était bien différent. Neville ne regrettait absolument pas ses choix, après tout à leur manière, il protégeait la terre. D'ailleurs à ce sujet, ils avaient enfin reçu leur premier vaisseau modifié, il restait à le tester, mais au final, typhon avançait bien plus rapidement que le SGC ne l'avait jamais fait, en cas d'attaque Goa'uld, ils seraient bien plus efficace que l'armée française qui s'enterrait sous le massif central. Si il n'avait plus le temps de faire tout ce qu'il souhaitait c'était pour la bonne cause.

Finalement il réussit à s'accorder un peu de temps, histoire de regarder les informations dans le salon, essayant de passer un peu de temps avec ses employés, il était important pour lui de ne pas être que le patron, un être totalement inaccessible, il aimait passer du temps avec eux, ça lui rappelait la bonne époque de l'armée, peut être même ses premiers mois au SGC quand tout se passait bien, mais aujourd'hui il voulait apporter plus qu'un bien entre au final que très éphémère, il souhaitait prendre contact avec la tok'ra, ou avec d'autres peuples aliens, aller là où le SGC avait peur d'aller, de toute façon, ils avaient déjà une longueur d'avance avec Chefet, Typhon ne craignait pas une seule seconde les aliens, ils étaient un atout dans la lutte contre les ennemis de la terre, il fallait être réaliste.

Installé sur le canapé de cuir noir, Neville fermait les yeux, fatigué il prit le temps de respirer un peu, il avait encore beaucoup à faire aujourd'hui, il était fatigué, ça se lisait sur ses traits, mais ce n'était pas pour autant qu'il allait se laisser aller. Il avait de grand projet pour Typhon, pas question de les laisser tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chefet
PNJ
PNJ
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 29/12/2010

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau:
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Je crois qu’à la base, je voulais faire le bien autour de moi.   Ven 3 Fév - 1:55

Une porte qui coulisse furtivement. Un moment de silence et les pas feutrés des gardes du corps qui s'éclipsaient. Des bruits de pas se voulant discrets malgré des talons. Des mains se posèrent sur les yeux du PDG, des petites mains fraîches. On se blottit dans son dos et on l'embrassa sur la tête. Un petit soupir faussement agacé typique... C'était sa façon de lui montrer qu'elle se faisait du souci pour l'ancien membre du SGC. La Reine Chefet avait trouvé l'homme de sa vie affalé sur le canapé, rompu de fatigue et elle n'aimait pas le voir ainsi.

"Dis moi, mon prince... Si tu te tues à la tâche, qui veillera sur moi? A te voir si prodigue à dépenser tes forces, je pourrais croire que tu cherches à me quitter. Regarde toi, tu es épuisé et si je ne te retenais pas tu repartirais bientôt... Loin de moi, encore. Ai je fait quelque chose de mal pour que tu m'évites ainsi? Je suis pourtant attentionné et aimante, j'écoute ce que tu me dis... Est ce parce que je deviens une femme... hmmm?"

L'adolescente se pressa un peu plus contre le dos de Neville. C'était un petit jeu qu'elle avait depuis quelques temps histoire d'embarrasser son prince comme elle l'appelait. Il faut dire qu'il n'y a pas si longtemps, elle n'était qu'une petite fille d'une dizaine d'années, haute comme trois pommes quand bien même elle avait le caractère bien trempé d'une reine et cela ne faisait que s'affirmer avec son épanouissement corporel accéléré par des nanites, "don" de Heru'Ur qui voulait faire de Chefet, sa reine... Ou plus précisément l'hôte de sa reine.

"Tu m'as terriblement manqué ces dernières semaines. Tu es le seul avec qui je peux parler, passer du temps, avoir un câlin... Les autres, tu sais bien comment ils se comportent à mon égard comme le faisaient mes sujets sur Chadlun. Mais toi tu es bien plus! Qu'est ce que je pourrai faire sans toi, Nenou?"

Peu à peu, la reine laissait la place à l'enfant qui avait grandi trop vite et qui se sentait seule, entourée de serviteurs zélés, mais bien trop sous son charme pour être proches.
Elle serra un peu plus fort son père de substitution qui représentait bien plus pour elle et lui colla des bisous sonores sur les deux joues avec une sincérité pleine de candeur. Elle était également en première ligne quand à la gestion de Typhon, dans l'ombre. Mais elle ne ménageait pas sa peine. Non seulement parce qu'elle avait ses propres désirs, mais parce qu'elle voulait aider Neville, lui faire plaisir. Rien ne faisait plus plaisir à la jeune fille que de recevoir les encouragement, les félicitations et les conseils de celui qui l'avait arrachée à un destin bien sinistre. De façon un peu surprenante, le docteur Roberts avait une grande influence sur elle... Même si la réciproque était vraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neville Robert
Scientifique
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 24/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: Typhon
Grade / Niveau: Propriétaire de Typhon
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: Je crois qu’à la base, je voulais faire le bien autour de moi.   Ven 3 Fév - 2:57

Neville & Chefet

Rien de nouveau sous le soleil


Neville n'était pas réellement sur ses gardes à Typhon, il n'était pas stupide, il savait très bien que Typhon était imprenable, un système de sécurité dernier cri, des agents de sécurité armés surentrainé, et surtout, la chose que nul ne pouvait se vanter d'avoir sur notre bonne vieille Terre une protection basée sur une technologie alien. bref, il savait que chaque personne qui pouvait pénétré dans cette pièce était une personne digne de confiance, si ce n'était pas le cas, dans la second qui suivrait des hommes armés débarqueraient dans cette pièce. Si les gardes du corps de Neville ne se faisaient pas très présent en apparence, ils étaient toujours là, surveillant jamais de loin la sécurité de la tête de Typhon. Se furent des petites mains fraiches qui se posèrent sur ses yeux. Il n'y avait qu'une seule personne au monde qui pouvait agir ainsi, la personne pour qui il avait prit tous les risques, y compris celle de se mettre sa propre nation à dos. A vrai dire il avait eu de la chance d'avoir suffisamment d'argent et d'influence pour ne pas finir en ennemi public numéro 1. Sa petite voix lui tira un nouveau sourire, il était content de la voir débarqué à cet instant, il avait besoin de se changer les idées et elle était le parfait antidote contre sa fatigue. Le jeune homme jeta un petit coup d'oeil à la petite blonde par dessus son épaule.

Neville ne savait pas réellement comment prendre les nouvelles habitudes de la jolie Chefet, l'appeler "mon prince" se presser contre lui, l'embrasser, jouer à une sorte de jeu de séduction qui n'avait rien de bien étonnant étant donné qu'elle avait toujours plus ou moins joué à ce petit jeu dès leur première rencontre, mais c'était différent, la petite demoiselle grandissait à une allure étonnante, technologie alien oblige, mais Neville avait du mal à savoir comment il devait s'y prendre.


"Ne t'en fais pas, j'ai encore de la force ma princesse. J'ai juste beaucoup de travail, je ne cherche en aucun cas à t'éviter, c'est juste que je passe bon nombre d'heures dans mon bureau, il faut gérer les relations publiques de Typhon."

Et si ce n'était que ça, mais il était hors de question d'embêter Chefet avec ça, son apparence d'adolescence la protégeait encore de ce genre de boulot, même si Chefet était bien une tête pensante dans l'entreprise, au moins lorsqu'il faut avoir à faire aux restes des terriens, c'était à lui de faire les choses.

"Bien sûr ça n'a rien à voir avec le fait que tu deviens une femme, tu resteras toujours, pour moi, la petite fille qui m'a sauvé la vie."

Chefet était une véritable reine à Typhon, il faut dire que la plus part des personnes travaillant dans cette grande entreprise, était sous son charme, elle était la reine d'un petit peuple, d'ailleurs même si Neville n'était pas aussi sensible que les autres, la petite demoiselle avait une forte influence sur lui, il s'en rendait suffisamment compte. Neville comprenait réellement ce que disait Chefet, elle était la seule personne à qui il pouvait parler, on ne se confie pas si naturellement que ça à ses subalternes.

"Ne t'en fais pas je n'ai pas l'intention de t'abandonner si vite ma princesse, tu ne te débarrasseras pas si facilement de moi."

Se retournant doucement, il attrapait la jeune fille et la fit passer par dessus le dossier en cuir du canapé, avant d'entreprendre de la chatouiller, bien décider à laisser les tracas du boulot de côté, pour une fois depuis plusieurs jours, il s'accordait enfin une véritable pause pour décompresser.

"Même si je crois très sincèrement que tu serais capable de diriger Typhon mille fois mieux que moi, tu serais même capable de t'attirer les grâces du président, tu es juste incroyable. Mais encore une fois, tu ne te débarrasseras pas comme ça de moi."

Les chatouilles reprirent de plus belles, bien décidé à s'amuser un peu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chefet
PNJ
PNJ
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 29/12/2010

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau:
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Je crois qu’à la base, je voulais faire le bien autour de moi.   Ven 3 Fév - 15:19

La jeune fille fut ravie de l’accueil qu'il lui réservait. Comme à chaque fois, même s'il était épuisé ou surbooké, il trouvait le temps de s'occuper d'elle et si elle estimait qu'il mettait un peu de temps à venir, elle faisait comme elle venait juste de le faire, s'inviter dans ses bras... Cela fonctionnait à chaque fois. Comme elle s'en doutait, Neville avait du travail par dessus la tête et si elle le laissait faire il se laisserait bouffer vivant par tout cela et cette perspective lui déplaisait au plus haut point! Contrairement à son protecteur, Chefet n'était pas une âme altruiste et si elle veillait à ce que ses sujets soient heureux à son service, c'était principalement parce qu'un sujet heureux est un sujet fidèle, loyal qui ne se laissera pas corrompre par le premier venu, notamment Hégémonie ou un gouvernement quelconque. De plus son extrême empathie lui permettait de cerner sans mal la nature profonde des gens et de jouer avec eux comme des petites filles auraient joué à la poupée. C'était le pouvoir qu'avait sa lignée depuis des générations, pouvoir renforcé grâce aux oeufs des scolopendres titanesques de Chadlun. C'est ainsi qu'elle avait pu se jouer de Heru'Ur et c'est ainsi qu'elle avait volé le coeur de Neville bien que dans le cas de ce dernier, elle ne voyait pas en lui une simple marionnette. Elle tenait à lui bien plus qu'à toute autre chose sur Terre et ailleurs et même si parfois elle se montrait blessante, il était le seul à la voir chercher à se faire pardonner auprès de lui.
Pour l'heure, elle voulait le taquiner, jouer avec lui comme elle l'avait fait en étant plus jeune physiquement, bavarder... Et comme toujours, Il répondait présent. Serait il à l'article de la mort qu'il serait là pour elle. Mais bon, d'une certaine façon, pour la jeune reine c'était tout à fait normal. Mais elle savait que c'était bien plus que son simple don qui faisait de lui son si précieux et seul ami, père, promis, protecteur... Et son don n'avait pas d'influence sur ce qu'elle ressentait, elle.

Elle fit quand même la grimace quand il lui dit qu'elle serait toujours la petite fille qu'elle avait été jusqu'à quelques mois en arrière. Elle n'était pas peu fière de ce qu'elle était devenu. Certes, elle aurait fini par devenir l'adolescente qu'elle était, mais cela aurait été plus long et elle n'aurait pas pu partager plus de temps avec son prince charmant.


"Môssieu Neville Robert votre insistance à me voir comme une enfant est irritante. Je demanderai à nos médecins de vous ausculter, votre vue baisse... Ou alors faut il que je vous prouve de façon plus ostensible que je suis loin d'être une petite fllle?"

Elle lui tira une oreille pour montrer son "mécontentement". Elle savait bien que Neville voyait en elle la fille qu'il n'avait plus et l'aimait comme sa propre chair, mais elle ne comptait pas en rester là, surtout maintenant qu'elle avait un corps de femme... Enfin, presque. Mais en même temps, elle redoutait de passer à l'étape suivante. elle aimait avoir un papa poule comme lui et un confident aussi attentionné. Faire de lui son roi la priverait de tout cela et d'une façon surprenante c'est cela qui avait évité à ce charmant scientifique de passer à la casserole. Elle l'aimait de tant de façon qu'elle ne pouvait se résoudre à ne l'aimait que d'une seule. Elle aimait qu'il la considère encore comme une petite fille, mais elle aurait aimé aussi qu'il la voit comme une femme... C'était tellement compliqué, même pour elle, et dans tous les cas c'est lui qui avait tort.

"Et puis si je voulais me débarra..."

Elle s'était faite kidnapper par son papa poule qui la prenant dans ses bras l'avait posée sur lui et s'évertuait à la torturer de la seule façon qui était efficace, les chatouilles. Ah! Ce qu'elle pouvait haïr et adorer ça... La phrase de Chefet s'était perdu dans ses cris et ses rires, tentant de se soustraire à son tortionnaire pour mieux abandonner à ce moment d'intimité si simple et heureux. Grand seigneur il s'arrêtait pour lui laisser reprendre son souffle, lui faisant ce genre de compliment qu'elle aimait tant quand cela venait de lui et bien que son visage ait rougi sous l'effet de l'odieux supplice, elle en rosit un peu plus, lui déposant un baiser sur le bout du nez.

"Oui, mon Nennou, je pourrai avoir ton monde à mes pieds, mais comme il faut que je m'occupe de t..."

Pas le temps de finir sa deuxième petite pique. Il avait reprit son travail de sape avec encore plus d'enthousiasme et elle en riait au larme finissant par manquer de souffle, elle fit le signe de temps mort qu'il lui avait appris et se blottit contre lui.

"Méchant, tu ne me laisses même pas t'embêter... Pour la peine, fais moi un gros câlin comme avant." Elle laissa s'écouler quelques minutes à ronronner de satisfaction comme un chaton repu qui se collait contre sa mère, la tête nichée dans le cou de Neville. "Au fait, j'ai pris la liberté de muter ta nouvelle assistante dans un autre service. Je n'aimais pas la façon dont elle te regardait. J'ai demandé aux ressources humaines de t'envoyer les dossiers de leurs meilleurs assistants secrétaires masculins... Après tout il y a déjà elle..."

Le ton n'était pas acide comme il aurait pu l'être si elle avait été sérieuse... Quoiqu'elle avait déjà fait des petites manigances de ce genre par le passé et c'était un miracle que la N°3 de Typhon soit une femme, et belle avec ça. Il ne faisait pas bon dans l'entreprise de faire un sourire appuyé à Neville ou de laisser à penser qu'on était réceptive à la beauté de l'homme, Chefet comme tout monarque avait un sens de la propriété TRES marqué. Un petit coup de fil plus tard serait sans doute indispensable pour vérifier si cette petite diablesse avait effectivement muté la pauvre assistante.

"Tu es tout à moi. Je pourrai même devenir jalouse de notre société à force vu le temps que tu lui consacres"

Le ton boudeur, mais pas trop, le regard plein de faux reproches... Ah, c'était vraiment l'heure des câlins et pour se faire pardonner. Mais c'était sa faute, il était doué pour se faire pardonner, aussi devait elle trouver des raisons pour qu'il le fasse. Que trouverait il cette fois? Un diner au sommet de la Tour Eiffel? Un voyage à deux - et leur kyrielle de gardes du corps - dans un site particulièrement merveilleux? Déjà, elle essayait de trouver, sachant qu'à chaque fois il l'avait surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neville Robert
Scientifique
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 24/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: Typhon
Grade / Niveau: Propriétaire de Typhon
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: Je crois qu’à la base, je voulais faire le bien autour de moi.   Dim 5 Fév - 0:47

Neville & Chefet

Rien de nouveau sous le soleil


Neville appréciait vraiment passer du temps avec Chefet, certes, il n'en passait pas autant qu'il le souhaitait, Typhon nécessitait beaucoup de travail, et Neville assumait sans problème, essayant de gérer entre sa vie professionnelle et sa vie privée. Du moins il donnait l'impression de gérer, il était sûr que sa vie professionnelle avait une forte tendance à prendre le pas sur sa vie privée quasiment inexistante, la seule personne qui comptait réellement dans sa vie, était la petite blonde qui se trouvait dans le salon à cet instant. Il faut dire que Neville avait connu un grand drame personnel qui l'avait beaucoup changé, perdre sa femme et sa fille dans un accident d'avion avait fait de lui un autre homme. On aurait pu croire qu'il serait devenu un homme froid et distant, mais ce n'était pas le cas, Neville avait toujours eu envie de croire en l'être humain, c'était sans doute ce qui l'avait poussé à avoir confiance en Chefet et donc l'avait mené jusqu'ici. Il prenait plaisir à diriger Typhon, et il faut dire que cette entreprise serait sans doute classée comme l'une de celle où il fait bon travailler si elle n'était pas aussi fermée, mais aucune information ne sortait de ce lieu sans passer par la bouche de Neville ou de celle de Chefet. La relation que ces deux là entretenait était particulière, elle était simplement unique. Il l'aimait ce petit bout de femme, du plus profond de son être, ce n'était pas uniquement à cause de l'influence que Chefet pouvait avoir sur lui, non c'était bien plus sincère que ne pourrait l'être n'importe quelle influence.

Ce petit moment avec elle était avant tout un moment de pure détente, à cet instant les soucis, les problèmes, et à vrai dire même la tonne de travail qui l’attendait n'avait plus la moindre importance, il souhaitait juste passer du temps avec sa petite princesse qui visiblement était d'humeur taquine, et semblait encore une fois perplexe alors qu'il lui fit remarquer qu'elle serait toujours la jolie petite fille qu'il avait rencontré sur la planète où il avait effectué sa première mission, Chadlun. Le chef d'entreprise ne pu s'empêcher d'esquisser un sourire alors que la jeune fille remit en question sa vue, il savait très bien qu'elle était fière de son nouveau corps, et qu'elle se plaisait à jouer les femmes, mais ce n'était pas simple, elle grandissait trop vite, et Neville devait l'avouer, c'était légèrement perturbant, particulièrement avec le comportement de la demoiselle à son égard. Certes il la considérait un peu comme sa fille, mais en même temps il savait très bien qu'elle influençait son comportement, et c'était peut être ce qui le troublait tant. Non à vrai dire il n'en savait rien, c'était une situation réellement particulièrement et inédite, il avait décidé de prendre ça au jour le jour et voilà tout, il savait que de toute façon, c'était Chefet qui menait la danse, il n'était pas aveugle sur la situation.


"Oh mais ma princesse je vois très bien, ne va donc pas embêté nos médecins avec ça, mais que veux tu, c'est l'âge, j'ai du mal à oublier la charmante petite reine qui m'a accueillit il y a déjà quelques années. Tu es peut être une jeune femme mais il faut se rendre à l'évidence, je deviens un papy."

Neville avait le sourire aux lèvres et étrangement, même si il eu une pensée pour son enfant, se demandant si il aurait ce genre de discussion avec le sang de son sang, se fut sans tristesse. Il aimait plaisanter sur son âge, mais il fallait être réaliste, il ne rajeunissait pas non plus, à vrai dire il avait prit un vrai coup de vieux quand le photographe d'un magasin l'avait rassuré sur les miracles de photoshop, tout ça pour faire de la pub pour Typhon, ce qu'il ne ferait pas pour sa "famille", cependant la seule potion de jouvence qu'il possédait et la meilleure se trouvait être le peps de sa petite princesse. Il était impossible pour lui d'imaginer rester une journée entière au lit pour larver tel qu'il aurait pu le faire à une certaine époque lorsqu'il était plus jeune, histoire de récupérer de son travail, ou même juste pas plaisir, la petite jeune fille ne l'accepterait pas et viendrait le déranger, chose qu'il appréciait assez. Après tout après la mort des femmes de sa vie il avait eu tendance à devenir une véritable loque, il ne souhaitait pas revivre ce genre de chose, particulièrement si il s'agissait de se morfondre sur son âge. Alors que la jolie blonde lui tira l'oreille, il décidait de mener son plan d'attaqué, décidé à ne pas se laisser embêté si facilement. Neville aimait ses moments privilégiés avec elle, et il ne se privait pas, il s'en donnait à cœur joie, coupant la respiration de la petite princesse. Il faut dire que lui même était très partagé dans les sensations que procurait ce genre de torture, entre adoration et haine. En tout cas une chose était certaine, il préférait de loin être le bourreau plutôt que la victime. Des bisous, des câlins, de la tendresse et de l'amour, Neville était parfaitement dans son élément, il adorait sentir sa petite princesse se lover contre lui, sentir sa chaleur et son odeur. C'était réellement fou comme il l'aimait ce petit bout de femme. Passant ses bras autour d'elle pour être sûr qu'elle ne s'enfuirait pas lors de ce moment de tendresse, posant un baiser sur sa petite tête blonde.

"Hey il faut bien que je t'embête un peu, ça marche pas si c'est toujours dans un sens." Bien évidement il plaisantait, malgré tout ces petits piques, jamais Chefet n'avait réussit à l'embêter réellement, il aimait beaucoup ce genre de taquinerie."Allez viens là."

Neville resserrait encore un peu plus son étreinte sur la jeune fille posant sa tête sur la sienne, respirant le doux parfum de ses cheveux. Les yeux fermés, profitant de ce doux contact, laissant le temps filer sans s'en soucier un seul instant. A vrai dire il ne rouvrit les yeux que lorsque la demoiselle se mit à parler de son assistante, une gentille jeune fille, et surtout une personne compétente, qui n'avait sans doute qu'un défaut, être une femme, chose assez dangereuse lorsque l'on connait la possessivité de la petite Chefet. Neville se promit de vérifier les informations que venait de lui donner sa petite princesse, non pas qu'il n'avait pas confiance, juste qu'il la connaissait assez pour savoir qu'elle était du genre à éliminer les femmes qui trainaient sur son territoire et qui lorgnait ses possessions. Finalement, Neville décidait de jouer la carte de l'indifférence, après tout il n'avait besoin que d'un ou d'une assistante compétente, qu'importe que se soit un homme ou une femme. Il devrait juste s'habituer à ce changement alors qu'il ne faisait que commencer à prendre ses marques avec cette jeune femme. Enfin si ce changement permettait à Chefet de se sentir mieux se serait une bonne chose.

"Très bien, même si tu sais bien que tu n'as aucune raison d'être jalouse, c'est toi ma princesse."

A ces mots, Neville posait un baiser sur le coup de la petite blondinette, après tout c'était vrai, elle était la seule femme de sa vie, et même si il plaisait sans doute à d'autres femmes, il n'y prêtait pas réellement attention, il n'avait pas la moindre envie de flirter.

"Je te promets de me faire pardonner."

Neville réfléchit quelques instants, se demandant ce qui lui ferait le plus de bien, à lui et la charmante demoiselle. Finalement au vue du froid actuel, un peu de chaleur leur ferait le plus grand bien.

"Un petit déjeuner à Hawaï te plairait? Je passerais bien un week-end loin d'ici."

Alors que lorsqu'il était au SGC Neville n'avait pas prit une seule journée de vacances, ce genre de petite escapade était courante pour la petite famille que ces deux là formaient. Il aimait lui montrer son monde, et ses merveilles, mais aussi les partager avec elle, sans doute parce qu'il aurait aimé en faire de même avec sa fille, mais à l'époque il n'avait ni le temps, ni les moyens, même si Typhon lui volait beaucoup de temps, il lui permettait surtout de mener la grande vie. Caressant doucement ses cheveux, Neville attendait sa réponse avec impatience, avant de reprendre sur un sujet qui l'intéressait sans doute plus que sa petite puce.

"Ce soir je rentrerais tard pour le diner, le vaisseau est enfin prêt, nous allons le tester de nuit pour le camouflage et vérifier qu'il est bien invisible sur les radars terriens, j'ai l'impression d'être un gamin qui va ouvrir son cadeau de Noël."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chefet
PNJ
PNJ
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 29/12/2010

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau:
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Je crois qu’à la base, je voulais faire le bien autour de moi.   Dim 5 Fév - 13:27

La petite Reine de Typhon sourit, satisfaite. Même si elle le savait, entendre qu'elle était le centre du monde et des pensées de Neville était toujours aussi agréable et elle ne ratait jamais une occasion pour lui faire dire. Pour autant elle dodelina du chef prenant un air désolé et las, elle lui répondit presque immédiatement sur le ton de la morale comme une mère qui explique à un enfant quelque chose qui lui semble pourtant d'une simplicité triviale.

"Ah, mon cher Nennou... Vous les hommes êtes bien les mêmes sur ce point, Grand Maître Goa'uld ou simple humain. On ne peut faire plus aveugle et sourd en la matière! A croire qu'il est inscrit dans vos gènes quelle que soit la race que vous devez vous laisser mener par le bout du nez par les femmes".

On aurait pu rire de la situation car Chefet, LA manipulatrice avec un grand M qui se plaignait de la faiblesse des hommes face aux influences des femmes c'était à s'en rouler par terre... Mais l'adolescente n'en était pas une contradiction près et s'il était bien une chose que Neville savait c'était que se moquer d'elle était le plus sûr moyen de déclencher une ire aussi redoutable qu'ingérable. Il lui état arrivé de ne plus vouloir voir personne pendant un mois entier pour ce qui semblait être pour le commun des mortels de simples broutilles, mais quand l'enfant faisait sa diva c'était la catastrophe d'autant plus du lien qu'elle avait avec les employés de l'entreprise. Neville savait que les colères de la jeune extraterrestre étaient bibliques et pouvaient passer d'un instant à l'autre sans la moindre raison. Quand elle avait décidé qu'il y avait prescription sur la raison de coup de sang, elle redevenait l'adorable petite Chefet pour laquelle on se serait coupé un bras.
Il savait également que quand elle avait une bonne raison d'en vouloir à quelqu'un, même la mort n'amoindrirait la rancune qu'elle nourrissait à l'égard de la personne. Depuis qu'elle n'était plus dans le programme Porte des Etoiles, le général Parray avait sans le savoir échappé à quelques "accidents" et cela uniquement grâce à l'intervention de Neville qui savait très bien que ce n'était pas le genre de chose à faire et que le SGC et Typhon avaient plus important. Et même si Chefet le savait tout aussi bien, elle vouait une telle rancoeur à la jeune femme -jeune, belle, haut placée, lui ayant fait de l'ombre, l'ayant mal traitée selon son avis, tout autant de facteurs qui ne pouvaient que lui nuire - qu'elle n'hésiterait pas entre choisir la coopération avec le SGC ou la mise en terre après longue agonie de Parray.
Elle l'avait insulté en plusieurs occasions et la Sisi de Typhon comptait bien lui rendre la monnaie de sa pièce. Neville avait eu beau lui faire la leçon, il avait bien vite compris que ce point là serait toujours un point de discorde entre eux et elle lui opposait en fonction de son humeur du moment, du déni, elle n'avait pas donné ces ordres, de la mauvaise humeur, il pouvait lui faire la morale mais elle le lui ferait payer en étant désagréable et elle pouvait être odieusement blessante, et plus généralement, elle ignorait superbement les remarques de son Nennou d'un geste de la main faisant bien comprendre qu'elle avait entendu, mais qu'elle s'en battait l'oeil et préférait que l'on passe à un autre sujet.


"Monsieur Neville Robert, la question n'est pas que vous soyez réceptif ou non aux avances d'une prédatrice voulant se hisser plus haut qu'elle ne le devrait grâce à ses charmes, je sais très bien ce que vous ressentez... C'est comme penser que je pourrai trouver un autre Neville. Même vieux vous êtes mon Nennou, cher ami. Ce que déteste par dessus tout c'est que l'on pense que vous êtes susceptible d'être sensible à ces manœuvres de séduction. C'est cette audace qui me hérisse et me donne envie de le faire couper la tête pour la faire planter devant vos appartement afin qu'elles sachent toutes ces maudites femelles que vous êtes mien et que je ne partage pas! Mais vous voyez, je suis sage et mesurée, il n'y a pas de décoration dans le couloir menant à votre suite! Il n'a jamais été question de remettre en question ta fidélité mon Nennou adoré!"

Avec un grand sourire ingénu, elle lui colla un bécot sonore sur le front. Ce petit détail était clos et elle avait eu ce qu'elle voulait, du temps avec son adoré prince.

La perspective d'un petit voyage avec son protecteur était délicieusement tentante. Il lui tardait d'être déjà vendredi pour filer à l'anglaise en cet endroit appelé Hawaï. De part son statut bien particulier, la jeune fille ne sortait pratiquement jamais de la forteresse qu'était le siège social de Typhon. Même si son existence n'était connu que de très rares personnes, le fait qu'elle soit passée par le SGC et retourné la base pour montrer qui était la patronne avait sans doute attiré l'attention des chacals d’Hégémonie qui ne manqueraient sans doute pas une occasion pour la kidnapper. Et chose curieuse elle obéissait scrupuleusement à cette règle. La raison en était simple pourtant... Si elle craignait qu'on l'enlève et qu'on lui fasse subir d'horribles expériences, elle ne voulait encore moins faire souffrir Neville. Elle savait que le scientifique ne se relèverait pas s'il lui arrivait quelque chose et c'était donc plus par souci pour son prince que pour sa propre sécurité qu'elle était si docile en la matière. Elle sembla réfléchir un moment, fronçant légèrement les sourcils.


"Je ferai quelques recherches sur... Comment tu as dit? A... ouaille? Je crois que tu m'avais parlé de cet endroit! C'est l'île avec la montagne qui crache de la terre de feu! Oh oui je veux, je veux!"

La reine s'était jetée sur lui excitée comme une puce et l'enlaçait presque à l'étouffer. Enfin, façon de parler vu qu'elle n'était pas spécialement forte et que notre scientifique était quand même un beau bébé de ce point de vue là. Avoir une interlocutrice qui passait sans arrêt de femme à reine puis enfant et adolescente aurait épuisé mentalement n'importe qui, mais Neville semblait s'être fait une raison quand à Chefet, c'était pour elle tout à fait naturel et il était le seul à avoir droit à ce... privilège.

"Je te pardonne donc! Mais attention, je veux que nous allions faire un petit tour au dessus d'une des montagne de feu! Je n'en ai vu qu'à la télévision. Mais plus important, tu fais attention ce soir! Et puis pourquoi y vas tu personnellement, nous avons des tas de scientifiques très compétents, très zélés et très remplaçables, je te signale que toi tu ne l'es pas! As tu vraiment besoin d'être dans cette navette?"

Faux air en colère, mais regard véritablement inquiet elle était là, campée à califourchon sur les genoux de Neville, bras croisés et plus inquiète que contrariée. Chefet n'aimait pas qu'il prenne des risques, même aussi minimes soient ils. La simple idée de le perdre, de ne plus le voir, ne plus pouvoir le serrer contre elle et l'embêter, se disputer, se réconcilier... Même la perte pourtant douloureuse de sa grand mère et de tout son peuple de Chadlun semblait dérisoire en regard de la souffrance que provoquait la simple idée de perdre Neville. Et que les dieux de tous les panthéons viennent en aide aux responsables...

"Les hommes et leurs jouets!"

Peu importait à Chefet que la navette fut utile voire essentielle pour les missions de Typhon, La sécurité de son Neville était prioritaire à tout, y compris Typhon, y compris sa propre sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neville Robert
Scientifique
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 24/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: Typhon
Grade / Niveau: Propriétaire de Typhon
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: Je crois qu’à la base, je voulais faire le bien autour de moi.   Ven 10 Fév - 1:03

Neville & Chefet

Rien de nouveau sous le soleil


Neville avait peut être eu du mal à se faire au comportement de Chefet les première semaine, il faut dire que le comportement de la petite reine était assez particulier, proche du bipolaire d'ailleurs, elle passait de la charmante petite princesse à une reine despotique, mais Neville avait finir par appréhender tout ceci, et il était celui qui était le plus doué pour prévoir les colères de la demoiselle. Il savait à présent la gérer, même si il lui arrivait encore de faire des erreurs "fatales" qui lui valait des jours voir des semaines de boudage. Mais au final ce n'était pas compliqué de savoir ce qui plaisait le plus à la demoiselle, elle aimait être la seule et unique dans les pensées du businessman, le centre de son univers, et la seule qui comptait, mais au final il ne s'agissait pas là de jouer un rôle, la demoiselle se trouvait réellement être le nombril de l'univers pour lui. La seule chose qui comptait pour lui, c'était son bonheur et son bien être. Le fait qu'elle se moque de sa faiblesse, c'était l'hôpital qui se foutait de la charité, après tout la demoiselle adorait ça et jouait sans aucun doute de ses "talents" pour manipuler le plus de personnes possibles, il était impossible de croire qu'elle était sérieuse, et pourtant, Neville connaissait la demoiselle, et ne se serait pas permit de se moquer d'elle sous peine de déclencher la 3eme guerre mondiale. Bref il ne fallait qu'une réponse positive, et à vrai dire à cet instant il ne voyait que ça, sa petite princesse illuminait sa journée, il attrapait son menton délicatement :

"Comment veux-tu que je résiste à ce joli minois, je plaides coupable, je suis faible et je fonds totalement pourquoi, que veux-tu."

Neville posait délicatement un baiser sur le front de la blondinette un sourire heureux sur le visage. Neville aimait vivre dans un foyer paisible et sans les tentions, mais pour que Typhon ressemble à cette vision, il fallait que l'humeur de Chefet soit au beau fixe, sinon tout devenait un véritable enfer à cause de l'influence de l'adolescente sur le reste des employés. Mais au final, Neville se sentait mille fois mieux à Typhon qu'au SGC, les gens étaient moins froid et distant, plus apte à parler, à donner leur avis, et surtout mille fois moins paranoïaque. Malgré que le SGC face partie de sa vie, il n'en parlait que très rarement à Typhon, pour la simple et bonne raison qu'il savait que ça faisait remonter des souvenirs difficile pour Chefet, Neville savait qu'elle avait une profondeur rancœur contre le général Parray, et à vrai dire Neville partageait cette rancœur, malgré tout ce que Chefet avait fait pour le SGC, elle n'avait pas su le reconnaitre simplement parce qu'elle était une enfant, et elle lui avait refusé une vie normale simplement parce qu'elle ne souhaitait pas s'impliquer. Ce n'était pas une raison pour laisser sa petite reine se venger, il ne savait que trop bien de quoi elle était capable, malgré sa rancœur, Neville continuait à croire que la vie humaine était inestimable et que ce n'était pas à eux de choisir d'en écourter une. Il savait pourtant qu'il n'avait pas une grande influence sur la demoiselle, mise à part celle qu'elle acceptait de lui cèder. Même si Neville savait que son petit ange avait une part noire, il se refusait de la voir, et ne voulait voir que la petite princesse qui lui avait sauvé la vie voilà tout. D'ailleurs il était difficile de croire que Neville pouvait voir une seule chose de négatif en sa petite chefet, y compris lorsqu'elle se montrait blessante, voir même odieuse, non, il l'aimait trop pour ça, et c'est bien connu l'amour rend aveugle.

Neville souriait face à la jalousie de son adorable Chefet, elle ne supportait pas l'idée que quelqu'un tente de lui faire de l'ombre, même si aux yeux du scientifique ce n'était pas envisageable. Neville n'avait jamais envisagé de retrouver une femme après la mort de son épouse, à vrai dire il n'avait pas non plus prévu de s'attacher à une petite tête blonde qui ne le quitterait plus. Et pourtant se fut bien le cas, Neville n'envisageait plus une seule seconde ne pas voir sa princesse durant plus d'une journée, il se demandait même comment il avait fait pour vivre sans elle alors qu'elle avait été confié aux Tok'ra, même si à cette époque, il n'avait pas réellement eu le choix, Typhon n'était pas réellement viable, et l'histoire n'aurait sans doute pas eu une happy end étant donné que l'influence de l'entreprise ne leur aurait sans doute pas permis de vivre tranquille à Marseille sans que l'état s'en mêle. Neville était tout de même bien content de ne pas avoir le droit à une décoration pareil, surtout qu'avec Chefet, à ne pas en douter la plus part des jeunes femmes de la base se retrouveraient dans ce couloir, tout du moins, leur tête. Nul besoin d'en dire plus, le sujet était clos et Neville ne tenait pas à le rouvrir, aussi il se contentait d'apprécier cette petite déclaration, certes un peu particulière, mais surtout touchante. C'était fort plaisant de savoir que sa Chefet l'aimait à ce point et qu'il n'était pas remplaçable pour elle, même si en soit, elle n'avait pas besoin de lui dire pour qu'il le sache, mais il n'allait pas se plaindre de ces déclarations. Bref à présent il ne souhaitait qu'une chose, faire plaisir à son ange. Enfin à lui aussi, il faut dire qu'avec ce temps un peu frisquet, l'idée d'aller vers le soleil et la chaleur était réellement une idée qui plaisait à notre chef d'entreprise. La jeune fille le fit de nouveau sourire, il aimait la fraicheur qu'elle apportait dans sa vie.

Neville aimait faire partager les coins les plus magiques de sa bonne vieille planète bleue à sa petite princesse qui avait une soif d'apprendre sans faille. Elle ne sortait pas beaucoup, de peur de la voir se faire enlever par Hégémonie, il s'agissait d'un ennemi que Typhon comme Neville ne souhaitait pas négliger. C'était aussi pour ça qu'une équipe de garde du corps sûr entrainé les suivait toujours partout. Après tout Chefet serait sans doute un atout sans faille pour Hégémonie, du moins c'était ce qu'ils pouvaient croire sans réellement connaitre notre petite reine, et Neville ne laisserait pas une telle chose arriver, il ne pourrait supporter la douleur de perdre son ange, il vivait en grande partie pour elle, elle lui avait redonné le goût à la vie. A présent, il était heureux, et tout ça, il le devait à Chefet. Ce petit instant de bonheur à deux leur fera beaucoup de bien, oublier un peu le soucis du travail, oublier Typhon, et vivre un moment de bonheur avec sa princesse.


"Oui c'est bien ça Hawaii, je n'ai pas encore eu l'occasion d'y aller, se sera une découverte pour nous deux, mais je n'ai entendu que des retours positifs sur ce petit paradis je suis sûr que ça te plaira, on pourra même essayer le surf, prendre un bateau, enfin on va se faire plaisir, juste toi et moi, le temps d'oublier un peu tout le reste."

En tout cas Chefet était visiblement ravie, il la serrait dans ses bras, ravi de pouvoir lui faire plaisir, et un peu oublier Typhon qui occupait leur jour et leur nuit. Un peu de vacances ne faisait pas de mal, il fallait savoir s'en accorder un peu. Tenant sa princesse dant dans ses bras, Neville se disait qu'il avait eu de la chance d'avoir eu une nouvelle chance de construire sa vie, une nouvelle page de sa vie qui s'écrivait avec cette princesse, certes un peu particulière mais qu'il aimait tant. Au début il avait eu du mal avec la personnalité particulière de Chefet, mais à présent, c'était juste son quotidien. Souriant face à l'inquiétude de Chefet, il savait qu'elle l'aimait et ça comptait beaucoup pour lui, mais il était prudent, et savait qu'il ne risquait rien.

"Si tu veux, mais nous resterons prudent, il faudra écouter le pilote en cas de danger."

Ce n'était pas une question, Neville ne prendrait pas de risque avec Chefet, sa vie était la chose la plus importante à ses yeux.

"Et puis je préfère la mer, c'est plus mon truc. Et n'en t'en fait pas je ferais attention, la navette à déjà été testée, elle vole, c'est juste pour vérifier le camouflage. Ce n'a durera pas longtemps, ne t'inquiète pas trop pour moi, tu sais que ton Nennou est un costaud."

Neville fourra de nouveau sa tête dans les cheveux de la blondinette. Il ne voulait pas qu'elle s'inquiète comme ça pour lui, ce n'était pas le rôle d'une enfant, même si elle ressemblait de moins en moins à la petite pitchoune de 10 ans qui lui avait sauvé la vie. Elle changeait beaucoup, elle grandissait de jour en jour devenant une magnifique jeune femme. Ceci compliquait réellement leur relation, Neville avait du mal avec ses changements, surtout avec les changements de comportement qui accompagnaient ceux physique. Il se demandait parfois à quoi elle jouait, ce qu'elle voulait de lui, mais au final, il valait mieux pas le savoir et laisser le temps faire son oeuvre.

"Je t'aime tu sais."


Neville savait que Chefet s'inquiétait pour lui lorsqu'il faisait ce genre d'escapade pour l'entreprise mais ce vaisseau lui permettrait de développer Typhon, et d'obtenir de nouvelles technologie.

"Ce soir attends moi pour manger, je te promets que je ne serais pas long, juste le temps de faire un essaie pour voir si les radars ne le détectent pas et après je laisse les scientifiques travailler tranquillement. Et tu sais bien je suis un vrai gamin, j'aime m'amuser avec mes joujoux, nul n'est parfait. En attendant tu pourras préparer ta valise, mais attention il va faire chaud là bas, prévois surtout ton maillot de bain, même si on fera sans doute du shopping une fois sur place. D'ailleurs, j'ai une bonne idée pour que tu ne vois pas le temps passer pendant mon absence, il va falloir trouver l'hôtel qui te plait le plus pour réserver notre suite, je te fais confiance, je sais que tu as très bon goût."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chefet
PNJ
PNJ
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 29/12/2010

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau:
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Je crois qu’à la base, je voulais faire le bien autour de moi.   Mar 14 Fév - 3:41

Une bonne chose de faire, Neville abdiquait face à son charmant minois. En même temps ce n'était pas étonnant et cocassement réciproque. Elle était toute contente de découvrir un endroit avec son cher ange gardien. Tellement de choses qu'ils pouvaient faire dans cette partie du monde. En plus avec les moyens que conférait Typhon, ils n'étaient limités que par leur seule imagination. En attendant, elle devait attendre que Neville rentre et se ferait un sang d'encre tant qu'il ne serait pas dans ses bras pour la rassurer.

"Bien sûr que je le sais!"

Sourire mutin. Chefet adorait lui faire ce tour pendable. Les je t'aime étaient rarissimes avec elle, mais elle adorait les entendre, ça pour sûr! Elle avait décidé de laisser son prince charmant aller faire mumuse dans son nouveau jouet. Cela lui tenait à coeur de faire grandir et consolider leur bébé, Typhon. Et il était vrai que Typhon devait être la plus puissante possible afin de lutter pied à pied avec Hégémonie, avoir assez d'influence sur les gouvernements de la planète pour faire pencher la balance en sa faveur. Et puis c'était fort pratique quand on veut rester la petite reine de son monde.
L'adolescente embrassa son chevalier servant sur la joue le gratifiant d'un lumineux sourire, toujours blottie contre son promis.


"Mon cher, je passe ma vie à vous attendre au cas où vous ne le remarqueriez pas... Mais il faut bien en passer par certains sacrifices pour vous rendre heureux. Soit, je vous attendrez, mon prince. Rappelez vous cependant qu'une reine affamée est souvent de fort méchante humeur quand bien même on lui aura promis les étoiles!"

Ouuuh, les terrifiantes menaces! Et avec le ton qui allait avec en plus! Ou pas. Caressant la joue de son prince, son ton était rêveur, comme souvent quand Chefet se laissait aller à dériver au fil de ses pensées, profitant de leur intimité. Elle était bien et ces griffes bien acérées n'étaient pas bien dangereuses en ce moment.

"Tu as de la chance que préparer mes affaires va me monopoliser au moins jusqu'à ce soir. Cela te laissera plus que le temps nécessaire pour t'amuser. Je veux dire, pour vérifier que votre dur labeur a porté ses fruits." Elle laissa échapper un petit rire cristallin un tantinet moqueur. "Quand à réserver une suite... Je la laisserai s'occuper de tous les détails. Tu sais dans quel état elle se met quand "on complote dans son dos". Je veux bien que l'on soit zélé, loyal, dévoué, compétent, intelligent et bien d 'autres choses, mais cela l'autorise t elle à vouloir se comporter en chaperonne? Elle est horripilante avec ce besoin de vouloir régenter ma vie... Et la tienne aussi d'ailleurs! Je suis certaine que c'est en grande partie à cause de cette vieille fille grincheuse que tu es si souvent loin de moi!"

Même si elle râlait, Chefet aimait avoir cette femme près d'elle. Sa loyauté ne faisait aucun doute - elle y veillait - et elle lui apportait ses bons conseils ainsi que l'autorité d'une sorte de gouvernante. Comme sa grand mère l'avait fait avant, lui dispensant son savoir, la conseillant, la disputant aussi quand il le fallait. Eux trois étaient le triumvirat de Typhon, bien qu'officiellement, Chefet n'ait pas d'existence légale. Oh, elle avait bien des papiers et même un passé, mais tout était faux. Des faux d'une telle qualité qu'à vrai dire ils étaient même plus authentiques que de vraies documents. Cela avait du bon, d'avoir de l'influence à un niveau rarement atteint sur Terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neville Robert
Scientifique
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 24/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: Typhon
Grade / Niveau: Propriétaire de Typhon
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: Je crois qu’à la base, je voulais faire le bien autour de moi.   Sam 18 Fév - 2:50

Neville & Chefet

Rien de nouveau sous le soleil


Il existait peu de personne qui étaient liés comme l'étaient Chefet et Neville. Il faut dire que depuis que cette petite reine était entrée dans sa vie, il ne pouvait plus imaginer vivre sans elle. Oh il avait bien tenté, lorsque Chefet avait été confiée aux Tok'ra, lorsqu'il ne pouvait la voir que peu de fois dans l'année, encore plus lorsqu'il avait du reprendre son travail en dehors du SGC, même si ça n'avait pas réellement duré longtemps. Neville avait tenté de se faire une raison, se dire que Chefet était mieux sans lui, mais il n'avait jamais réussit à se faire à cette idée. Elle était son oxygène, voilà tout, se fut avec un sourire qu'il accueillit la réponse de Chefet, il savait trop bien que la demoiselle n'était pas des plus expansive avec ses "je t'aime" mais ce n'était pas pour autant qu'il se laissait abattre. Après tout ce n'était pas parce qu'elle ne le disait pas qu'elle ne le pensait pas. Il le voyait dans son regard, dans son attitude, et tout simplement, il le savait. Les bras autour de sa petite princesse, Neville l'écoutait avec un petit sourire, il était juste heureux de passer du temps avec elle, un petit plaisir simple..

"Je ne vais pas laisser ma princesse mourir de faim, tu sais bien que je ferais vite, je ne prendrais pas le risque de te voir devenir une tigresse et me croquer la main lorsque je reviendrais. J'aurais du mal sinon avec la paperasserie après."

Neville était content que Chefet ne se formalise pas face à son devoir de vérifier l'avancement des travaux sur la navette de Typhon. Neville aimait cette entreprise qui lui avait permit d'avoir une nouvelle vie en dehors du SGC, et surtout de pouvoir vivre comme bon lui semblait avec sa princesse. Typhon prenait une grande place dans sa vie, sans jamais empiété dessus, jamais l'entreprise deviendrait le plus important dans sa vie. Mais il fut rappeler à la réalité lorsque Chefet lui rappelait qu'il faudrait préparer leurs valises. Il se demandait réellement comment il allait trouver le temps de tout faire, décidément 24 heures, ce n'était pas assez dans une journée. Au final, il tenterait sans doute de faire son possible, une fois le diner passé, juste avant de tomber de fatigue dans son lit.

"L'un n'empêche pas l'autre, je compte bien m'amuser et tester notre bô vaisseau tout neuf." On aurait réellement dit un gamin qui allait découvrir un nouveau jouet." Et après le repas je vais tenter de faire une valise cohérente, mais dans le pire des cas, nous achèterons sur place les vêtements, je crois bien qu'avec ma petite tête je risque d'oublier beaucoup de choses."

Neville ne se mêlait que très rarement des tensions entre Chefet et sa collaboratrice, prendre partie serait une très mauvaise idée, c'était pour ça qu'il évitait les conflits. Et visiblement Chefet semblait faire la même chose à présent, c'était agréable.

"Elle est juste jalouse de devoir rester au boulot pendant que nous on prend du bon temps. Mais bon de toute façon, laisse la faire, tu as raison, c'est moins amusant que de profiter des vacances."

Au final, cette femme les aidait bien, et était surtout compétente, c'était le plus important, avec elle, Neville avait quelqu'un sur qui se reposer pour gérer Typhon. Se relevant doucement, Neville observait sa montre et se redressait doucement, laissant Chefet prendre place dans le fauteuil, puis déposant un baiser sur son front.

"Je reviens vite, je te promets ma puce, d'ici une heure d'accord?"

Posant un nouveau baiser sur sa joue, Neville retournait vers son travail, requinqué par ce moment d'intimité avec sa princesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je crois qu’à la base, je voulais faire le bien autour de moi.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je crois qu’à la base, je voulais faire le bien autour de moi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Typhon :: Premier étage :: Salon-
Sauter vers: