La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mee Jung Harais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mee Jung Harais   Jeu 2 Fév - 23:13





        feat Han Ga In





Nom : Harais

Prénom(s) : Mee Jung, Stéphanie

Age : 29 ans

Date de naissance : 04 janvier 1982… même si elle n’est pas certaine que l’information soit exacte

Type : Psychiatre

Caractère :
Mee Jung réprima un soupir en voyant la suite des questions. Son portrait psychologique ? Elle avait déjà joué à ce genre de petit jeu, mais il n’était jamais évident de s’auto-juger.
« Eh bien je dirais de moi que je suis quelqu’un d’assez calme et discret. Je n’aime pas beaucoup me faire remarquer, vous voyez. Du coup, j’ai un peu de mal à me lier avec les gens, je mets du temps à les considérer comme des amis. Avec mes patients, c’est différent, il parait que j’inspire la confiance. En général, on me parle facilement. Certains m’ont confié que je ne leur faisait pas peur contrairement à d’autres confrères parce que je prenais le temps de vraiment les écouter. C’est vrai que j’aime bien que mes patients soient détendus, qu’ils n’aient pas l’impression que je les juge ou que je cherche à les mettre sur la sellette. Enfin, ce n’est pas évident de savoir si on fait bien son travail. En tout cas, ils semblent me faire confiance, contrairement à ma famille qui est constamment sur mon dos comme si j’étais prête à gâcher ma vie d’un moment à l’autre. Mes parents ont eu du mal à gérer les éducations conjointes de ma sœur et moi, je le sais, ils culpabilisent sans cesse. Ca se ressent encore, même maintenant qu’on est adultes. Et ma sœur, Marie, elle s’est toujours demandé où était sa place, ce n’est pas évident. Moi j’ai trouvé la mienne, je dirais. Mon travail me passionne, pour le moment, c’est tout ce qui compte. Je veux aider les gens, même si du coup j’ai un peu mis ma vie personnelle entre parenthèses. Difficile de tout faire à la fois. »


Physique :

La jeune femme jeta un œil à la photo d’identité qui ornait un coin de son dossier. Les traits asiatiques, qui lui valaient toujours des questions, les cheveux longs d’un noir de jais qu’elle laissait retomber librement sur ses épaules ou attachait lorsqu’elle travaillait. Elle se rappelait d’un temps où elle avait rêvé d’être blonde comme sa cadette, mais en était revenue se disant qu’après tout, son visage aux yeux bridés valait bien celui d’une autre. Sur la photo, qui datait de deux ans plus tôt, elle arborait un sourire un peu nerveux, celui de celle qui vient de terminer sa thèse et qui prie pour s’en être correctement sortie. En temps normal, dieu merci, elle paraissait plus détendue, voir même un peu dans la lune quand elle n’y prenait pas garde. Une impression renforcée par ses tenues, souvent composées de tuniques décorées et de longues jupes volantes. Rien d’excentrique - elle ne voulait pas se faire remarquer - mais elle aimait la fantaisie et égayait toujours l’ensemble de jolis bijoux.


Histoire :

Résumer sa vie ? Parler d’elle ? Mee Jung ordonna rapidement les différentes étapes dans sa tête et commença par le début :

« Alors… Je suis originaire de Corée du Sud, j’ai été adoptée par un couple de français et j’ai atterri en France à l’âge de trois ans après pas mal de paperasse et de soucis administratifs. Mes parents adoptifs ont décidé de garder mon prénom… ils l’aimaient bien et se sont dit que ce serait moins perturbant pour moi. Ils y ont juste accolé un second prénom français au cas où, plus tard, ça m’aide à mieux m’intégrer. On ne sait rien sur mes parents, juste que ma mère biologique m’a apparemment abandonnée.

Donc je suis arrivée en France assez tardivement, je ne me souviens pas beaucoup de la Corée… Disons que j’ai quelques photos de quand j’étais gamine, mais je ne sais pas si je m’invente des souvenirs à partir de là où si je me souviens vraiment de ce pays. Je n’y suis jamais retourné, même si j’y pense de temps en temps. Je ne sais pas, j’ai peur d’être déçue si je mets les pieds là-bas. Je ne suis pas sûre de ce que je pourrais attendre de ce voyage. Enfin bref, mes parents m’ont ramenée en France et c’est à ce moment que ma mère adoptive a découvert qu’elle éait tombée enceinte. Il parait que ça arrive fréquemment au moment d’une adoption, ce genre de chose.

Me voilà donc avec une petite sœur prénommée Marie et les problèmes ont commencé quelques années plus tard. Apparemment, si mes parents ont toujours été très clairs sur le fait qu’ils m’avaient adoptée – rien que notre manque de ressemblance physique le faisait comprendre – ils avaient du mal à nous gérer toutes les deux et s’inquiétaient tout le temps de savoir s’ils ne risquaient pas de privilégier leur fille biologique à mon détriment. Alors, sans s’en apercevoir, ils ont fait la bêtise inverse et m’ont sans doute un peu trop choyée. Marie l’a plutôt mal vécu et a fini par me détester, elle s’est mise à se replier sur elle-même et à me le reprocher.

Je me souviens avoir tout aussi mal réagi. Je l’aimais bien, ma petite sœur, vraiment. Mais nos disputes étaient incessantes. Je ne supportais pas qu’elle dise qu’on me préférait, alors je prétendais le contraire. Vers neuf ans, je suis devenue vraiment violente avec elle, à tel point qu’elle s’est fracturé le bras parce que je l’avais poussée dans l’escalier. Il y a eu deux trois autres accidents, mes notes scolaires qui avaient toujours été bonnes se sont mises à dégringoler et mes parents ont réagi.

Ma mère était psychiatre, elle m’a envoyée chez un confrère à qui j’ai pu crier que je voulais retourner en Corée parce qu’ici on ne m’aimait pas. J’étais en pleine rébellion, je voulais quitter la France et retrouver mes parents biologiques. Si mon premier prénom avait été Stéphanie nul doute que j’aurais demandé à en changer ! Le docteur Couturier a pris le temps de m’écouter et de me comprendre. Apparemment, il était normal que je sois perturbée et que je cherche mon identité. Parler a dû me faire du bien, parce que les choses sont revenues à la normale assez vite. On a tous discuté, on s’est calmé… J’ai continué à voir ce psy un temps et c’est comme ça que je me suis découvert une vocation. Soutenir les gens en détresse me paraissait être un beau métier. Autant dire que ma mère était ravie que je décide d’exercer la même profession qu’elle. Elle a promis de me soutenir dans mes études.

Ma crise existentielle passée, je me suis remise au travail et j’ai à nouveau obtenu d’excellentes notes. Je faisais de la danse classique depuis des années et j’avais de bons amis au lycée. Bref, j’avais tout pour être heureuse et j’étais bien mieux dans ma peau. A 17 ans j’ai décroché mon bac et suis partie en fac de médecine. Ma mère ne m’a pas lâchée, comme promis et je me suis retrouvée dans mes études jusqu’au cou. Bilan : une première année réussie du premier coup ce qui ne m’a pas rendue peu fière. En revanche, j’étais épuisée et un peu déprimée d’avoir perdu tout semblant de vie sociale et abandonné la danse. Ma sœur me racontait ses soirées lycéennes, ce qui ne m’aidait pas forcément à garder le moral. Enfin, à force, on s’y fait. Les années qui ont suivi m’ont paru plus abordables, je suppose que je m’étais habituée à la somme de travail et aux nuits blanches passées sur les livres de la bibliothèque.

A 23 ans, j’ai commencé mon internat en me spécialisant comme prévu en psychiatrie. Travailler à l’hôpital me plaisait, même si j’avais peur de ne pas vraiment être prête pour ça. J’en venais parfois presque à me dire que si j’avais redoublé une ou deux fois j’aurais eu le temps de mûrir un peu. Mais j’étais rémunérée, c’était le début de l’indépendance, même si cette indépendance se passait sur mes études puis la préparation de ma thèse. Ma mère continuait à me soutenir et si son aide était précieuse, elle commençait aussi à me peser.

C’est à 27 ans que j’ai présenté ma thèse de doctorat. Je me trouvais drôlement jeune, ça me faisait bizarre d’en arriver là aussi tôt, je n’avais pas prévu de gravir les étapes aussi vite, en ligne droite. Je me suis penchée sur la place de la psychiatrie en milieu militaire. Mon oncle était un gradé dans l’armée de terre, on discutait souvent du fait qu’il se sentait peu soutenu sur ce plan là et qu’il voyait certains de ces hommes qui auraient eu besoin d’un coup de pouce qu’ils n’avaient pas. Pour moi, c’était un sujet passionnant, qui me permettait de discuter psychiatrie sur un sujet auquel ma mère était étrangère.

Ca fait maintenant deux ans que j’exerce, je me suis plus ou moins spécialisée dans les troubles liés aux militaires. Pas mal de femmes de soldats qui venaient me voir, de militaires aussi quand les psys de l’armée ne leur plaisaient pas.

Bon, et maintenant, vous me dites que vous avez un travail un peu particulier pour moi… alors je vous écoute. Je sais que mon oncle vous a glissé mon dossier, mais je ne veux pas de favoritisme ou je ne sais quoi de ce goût-là. Mais si j’ai vraiment les compétences requises, alors je vous suis… j’ai besoin de changer d’air. »


Test RP:
Le thème du test Rp vous sera donné par l'administrateur qui aura validé votre fiche, afin de pouvoir commencé à jouer, votre test rp devra être validé par un membre du staff

Antécédents médicaux :
RAS si ce n’est la varicelle, une opération de l’appendicite et la grippe de temps en temps.
Voulez vous intégrer une équipe ou travailler à la base ?
Travail à la base à moins d’un cas particulier nécessitant de partir en mission.

Multicompte autorisé par ? : Rakel

Avez vous déjà joué sur des forum de RP : Oulala oui alors

Fréquence de connexion : Tous les jours normalement

Comment avez-vous découvert le forum : Il était resté bien au chaud dans mes favoris ^^



























































































































































Revenir en haut Aller en bas
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: Mee Jung Harais   Mar 7 Fév - 23:24

Donc, personnage secondaire,pas besoin de test RP. Rien de particulier comme une double maléfique ou le pouvoir de regarder au travers des vêtements de ses patients donc hop! Validé!

boulot -> cabinet du psy.
dod -> quartiers du personnel.

welcome aboard!

Le nombre d'asiatiques a doublé!!!!! Demain ils contrôleront le SGC!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mee Jung Harais   Mer 8 Fév - 0:48

"Pôôvre France"

Bienvenue Mé.. Mi..Mei.. Doc^^

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mee Jung Harais   Mer 8 Fév - 0:50

Docteur Harais, ce sera très bien, merci ! :eheh:

Tu as raison Mathilde, contrôlons le SGC ! \o/
Revenir en haut Aller en bas
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: Mee Jung Harais   Mer 8 Fév - 17:15

Welcome Aboard.
Quand est ce qu'on peut prendre rendez vous?
Il y aura des convocations?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mee Jung Harais   Mer 8 Fév - 18:35

Pour les rendez-vous, oui, bien sûr, dès que je me serai installée, faudra pas hésiter à demander. Pour les convocations... je verrai en temps voulu. ^^
Revenir en haut Aller en bas
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mee Jung Harais   Jeu 9 Fév - 0:36

Elle va être débordée la pauvre

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: Mee Jung Harais   Jeu 9 Fév - 0:42

Ah ça... Rien qu'avec les membres actuels et passés de SG3 elle a du boulot pour environ deux ou trois vies...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mee Jung Harais   Jeu 9 Fév - 0:47

mais euh ><

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: Mee Jung Harais   Jeu 9 Fév - 1:23

en fait rien qu'avec toi après le traitement que je te réserve... Moui, rien qu'avec toi elle va être overbookée! MOUAHAHAHAH! :deimos:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mee Jung Harais   Jeu 9 Fév - 1:30

:rakel:

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mee Jung Harais   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mee Jung Harais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Accueil :: Bureau de recrutement :: Cimetière-
Sauter vers: