La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission 89: L'Enfer de Dante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deimos
Maître du jeu
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Mission 89: L'Enfer de Dante   Lun 6 Fév - 20:35

Deux équipes avaient été convoquées en salle de briefing numéro trois par le général en personne ce qui n'était pas vraiment courant et laissait présager que quelque chose de particulier allait se tramer... A commencer par ici même.
Dans la salle les attendaient donc le général de la Couperay, son ordonnance, l'agent Féral qui était - pour les personnes ne le connaissant pas - l'agent de liaison du BSPC au SGC par interim depuis la disparition de l'ancien directeur du programme et agent précédemment en charge de cette liaison. Se tenant à côtés de ces trois locataires du SGC, deux inconnus pour les hommes et femmes du SGC, un homme et une femme arborant l'uniforme de la Tok'Ra.
Quand tout le monde fut en place, le général prit la parole, le visage fermé et le ton grave de sa voix exprimaient sa "bonne humeur".


"SG2, SG3, si vous avez été réunis aujourd'hui c'est pour participer à une mission d'une importance capitale. Depuis que nous avons récupéré la Porte des Etoiles beta des russes, nous avons quand même reçu des rapports inquiétants sur l'existence de groupes d'humains aux objectifs passablement douteux. Ils agiraient dans la galaxie en pillant, assassinant et enlevant sans le moindre scrupule. Leur entraînement, leurs armes, leurs tenues laissent peu de doute quand à l'identité de ces criminels. Hégémonie a trouvé un moyen de reprendre ses activités si tant est qu'elle les ait jamais interrompues après la destruction de leur base en Chine. Je n'ai pas besoin de vous rappeler la nature de ces charognards et des coups qu'ils ont porté au programme et aux pertes dont ils sont responsables. Ils doivent être neutralisés au plus vite!
Je vais laisser Lo'ter et Kashan vous révéler ce que la Tok'Ra a pu découvrir au sujet de nos amis communs."


Le général avait il à peine fermé la bouche que l'homme, un trentenaire que l'on qualifierait aisément de beau gosse prit la parole, ne laissant pas la moindre chance à sa collègue de placer un mot. Le regard qu'il lui porta d'ailleurs était assez révélateur de la façon dont il agissait. Le type cherchait son petit quart d'heure de gloire et il avait l'occasion de briller devant l'auditoire. Cette façon d'agir pouvait sembler surprenant de la part d'un tok'ra, mais après tout, les terriens avaient pu remarquer que leurs alliés n'étaient pas exempts de défauts et l'orgueil n'était pas le dernier de la liste ou le moins courant.
Parlant de sa voix si particulière qui indiquaient qu'ils avaient affaire au symbiote, Lo'ter se lança donc dans son récit. Le ton de sa voix allant à l'avenant pour soutenir son récit. Il était doué pour raconter des histoire, ça c'était certain!


"Moi même et mon hôte, Hashrim, étions en mission d'espionnage à la cours du grand maître goa'uld Baal. Vous ne le savez peut être pas dans votre coin de galaxie, mais Baal est l'un des grand maître les plus puissants et influents de la galaxie. C'est également l'un des plus belliqueux et cela implique donc une surveillance de notre part de tous les instants. Entreprise périlleuse s'il en est du fait de sa paranoïa pleinement justifié il faut bien l'admettre. J'étais donc en mission sur Kaladesh une des planètes où il aime à séjourner quand il n'est pas à guerroyer, quand j'ai appris que les gardes du palais avaient capturés des pillards d'un type bien particulier. Le gouverneur goa'uld de la planète, une larve servile du nom de Parvata donna une réception le soir même en disant à qui voulait bien l'entendre qu'il avait capturé une équipe de tau'ris et qu'il était en train de les faire... interroger par son bourreau.
La chance était de mon côté car nous étions dans les bonnes grâces de ce chacal et avons pu en apprendre un peu plus, notamment sur le lieu de leur détention, mais également sur le fait que le seigneur Baal n'avait pu être informé immédiatement vu qu'il livrait bataille contre le seigneur Heru Ur cependant qu'un messager avait été envoyé pour lui apprendre la nouvelle. Nul doute que Baal aurait pris sur son temps pour venir questionner lui même les prisonniers, vous autres tau'ris avez été trop gênants ces dernières années pour que les goa'ulds vous ignorent ou vous prêtent un intérêt secondaire.

Bref, il fallait agir d'urgence car vous autres connaissez l'emplacement de notre base... Et que nous sommes évidemment alliés et entre alliés, se tirer de mauvais pas est la moindre des politesse. Ainsi donc, profitant de la nuit sans lune et orageuse qui rendait les choses bien plus aisées, nous nous sommes introduits dans la forteresse et au prix de risques insensés nous avons pu accéder à la cellule des taur'is en question. Nous fûmes surpris de découvrir qu'il ne s'agissait ni d'une équipe du SGC ni d'une équipe russe. Il y avait trois survivants mais deux d'entre eux avaient déjà été "interrogés" et ne pourraient répondre à mes questions.
Nous savions par déduction qu'il ne pouvait s'agir que de ce groupe de terriens qui se fait appeler Hégémonie. Ma compassion à leur égard était donc la même que celle dont ils avaient fait preuve à l'égard de nos frères qu'ils avaient assassiné! Hashrim était du même avis. J'ai donc commencé par poser des questions, mais le bougre ne voulait rien dire... C'est une chance que je fus plus doué que le bourreau de Parvata. Finalement alors que j'allais le laisser là, il m'a dit qu'il avait une information qu'il ne révèlerait qu'aux gens du SGC. Hashrim m'a persuadé que cela pouvait valoir la peine de prendre le risque car si nous avions glanés des information d'ordre secondaire de la part de ce prisonnier, il semblait qu'il avait des choses à vous dire.
Après avoir fait disparaître les corps des autres, nous avons donc pris le risque de nous faire démasquer et torturer à mort pour ramener cet individus sur Terre dans vos installations.
Votre chef et moi-même étions présent quand il a dit ce qu'il avait à dire. Leur groupe détient votre précédent chef dans leur base sur une planète dont la localisation était soit disant inconnue. Le fourbe voulait négocier sa libération au prix de cette information. C'était sans compter le réseau d'espionnage de la Tok'Ra! Ah! Cela lui aura finalement coûté cher de vouloir se jouer de nous... et de vous bien entendu.
Je vais laisser la suite à ma soeur qui pourra compléter le tableau grâce à ses informations. Kashan, je vous en prie."


D'un geste de la main il invita l'autre Tok'Ra à prendre la parole et se renfonça dans son fauteuil, satisfait de sa prestation, caressant de façon affectée la gemme opaline sertie dans une chevalière assez massive.
Si l'ordonnance du général postée dans un coin et Féral, assis à la table avec eux ne mouftaient et ne bougeaient pas un cil, le général semblait plutôt mal apprécier les manières et les digressions du Tok'Ra. Cela pouvait se comprendre, il n'était pas du genre à traîner dans les salons de thé et soirées mondaines contrairement à l'espion tok'ra qui était parfaitement taillé pour ces environnements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Lun 6 Fév - 21:41

Faith s'était présenté en salle de brieffing bon gré mal gré.Elle avait fort peu apprécié sa nouvelle affectation au sein de l'équipe SG3.Elle s'étati vu retiré son commandement alors que SG8 s'était avéré être l'équipe la plus productive de toute la base.Tara'c le jaffa rebelle avait rejoint le SGC il faisait partie de SG1 désormais sous le commandement du Major Strucker.Elle avait ramené un vaisseau cargo goa'ulds en parfait état de marche des armes,les recharges pour ces dernières un élixir permettant d'utiliser la technologie goa'ulds.Et après tout ça elle se retrouvait relégué à être l'archèologue de SG3.C'était tout bonnement insultant et Faith ruminait son fiel dans son coin surtout que son supérieur direct était une gamine d'à peine 20 ans.Cela avait de quoi mettre les nerfs en pelote de Faith.Elle devait faire avec pour l'instant et la reprise des missions après la trève de Noël était un bol d'air même si cela n'était pas à la tête de SG8.Dès le départ Faith remarqua que ce brieffing n'avait rien de commun avece les autres.La présence de deux tok'ra et de deux équipes SG annonçaient de sérieux problèmes pour l'avenir.Elle ne connaissait aucun des deux, mais l'homme était on ne peut plus charmant malgré le fait qu'elle trouve qu'il parle trop.Mais il venait de leur faire des révélations de la plus haute importance.Dante était retenu prisonnier par les hommes d'Hégèmonie sur une planète.Et bien maintenant ils savaient comment ce dernier avait quitté l'appareil à bord duquels il se trouvait.Il avait utilisé la porte des étoiles et s'était fait capturé par ces derniers.Mais pourquoi?Il avait un plan mais quel était il?Il y avait également la possibilité qu'il ne ne se soit pas fait capturer mais qu'il soit passé à l'ennemi ou qu'il joue les agents double.Beaucoup d'hypothèse tout aussi vraissemblable les unes que les autres.Ce qui était le plus Faith s'était la réaction de ces coéquipiers.Le major Peleonore était proche du capitaine Dante vraiment très proche selon certaines rumeurs et la mission allait prendre une drôle de tournure.Il y avait le sosie du capitaine qui lui ressemblait beaucoup trop pour qu'il n'y ait pas une histoire sordide à la Dallas là dessous.Le dernier membre de SG3 était un russe qui n'avait rien à envier à un repris de justice dans sa dégaine et son allure.Les combattants de SG2 était le soldat Demaison et le Caporal-Chef Kawalsky, mais Demaison était également aux san.Avec le Docteur Leroy cela faisait du monde pour porter les premiers secours.En même temps l'opposition risquait d'être rude et Faith malgré sa formation au combat savait qu'elle ne ferait pas le poids face à un commando d'hégèmonie.Jenny, Zoé était les maillons faible du groupe quand à elle il valait mieux qu'elle reste dans les 5 heures de Kawalsky ou de Demaison si elle voulait revenir en vie.

"Ba'al est de l'hébreu cela veut dire seigneur.C'est un dieu phénicien qui sous l'égypte mythologique a été assimilé à Seth et à Montou.Je suppose que cela ne doit pas être anodin et que l'on retrouve cette ambivalence chez ce dernier.De ce que j'en sais ba'al n'est pas seulement un dieu guerrier mais également un fin politicien qui sait acquérir le pouvoir tant par la force que par la ruse.Et de ce que vous en dites il semble encore plus dangereux que je ne l'aurais imaginé.Vous étiez parfaitement intégré auprès de la cour du seigneur Ba'al et c'est fort aimable et courageux de votre part d'avoir pris tout ces risques pour nous délivrer une telle information.Mais c'est alors que je me demande pourquoi?Pourquoi avoir abandonné une mission d'espionnage qui semblait capitale, en prenant tout ces risques pour ces informations?Certes Hégèmonie vous à causé beaucoup de tord mais vous auriez pu choisir une solution plus radicale pour éviter que le dernier homme ne parle.Peut être avez vous ommis de préciser en quoi le sauvetage du capitaine et l'élimination d'hégémonie vous importe."

Le tok'ra était un espion mais Faith avait l'habitude des gens retords elle ne comptait se laisser embobiner par ce joli minois et ses manières.Elle voyait dans sa façon de tripoter sa bague un réflexe pour se calmer.Comme les joueurs qui bluffent au poker.Un signe qu'elle devait utiliser à bonne escient parce que si le tok'ra s'en apercevait il l'utiliserait pour la manipuler.Certes il était probable que les tok'ra n'avaient rien à cacher mais dans ce cas ils n'agissaient par simple courtoisie mais parce que hégèmonie leur avait causé plus de tord qu'ils ne voulaient bien l'admettre.Dans le premier cas il était important de cerner ce qui pouvait motiver les tok'ra à se montrer aussi serviable dans le second il était bon de leur rappeler que eux aussi subissait les préjudices d'hégèmonie et qu'ils se rendaient autant service à qu'aux terriens.Sans parler que Faith comptait montrer au major Peleonore et au général qu'elle maitrisait son sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 7 Fév - 0:30

Cyril était en forme, sa première mission, il l'attendait depuis des jours. Et pour le coup il était fin près. Arrivé à l'heure il s'était installé autour de la table, pas de stylo, pas de papiers, rien que sa mémoire pour tout comprendre. Il regarda un à un les membres présent, il ne connaissait personne mis à part Zoé, qu'il avait la chance d'avoir comme "patronne". Patronne qu'il ne voyait pas beaucoup à l'infirmerie soit dit en passant. Se renfonçant dans son siège, il fronce les sourcils, afin de bien s'imprégner de la mission... Première rencontre avec des Tok'ras, et première deception. il imaginait les extraterrestre moins.. Humains. Il n'y avait que leur voix qui était dérangeante, mais après les 5 première minutes d'étonnement, on s'y habituait.

Il ne fallut pas sept minutes pour que le marsouin se sentent perdu et baille. Hégémonie, il en avait vaguement entendu parler, comme d'une légende urbaine. Il n'avait pas accès aux dossiers top confidentiels et pour le coup, il ne captait rien. Et quand le Tok'ra se mit à parler, il réprima un autre bâillement, surement du à la lumière tamisée. Non pas que l'histoire était in-intérressante, mais parce que le Tok'ra avait le don d'enjoliver les faits et de les narrer comme on raconterait une histoire de chevaliers et dragons. Pour le marsouin, cette entrée en matière niveau brieffing était bien loin de ce qu'il connaissait. En général, lors des briefs au Rpima.. On fixait l'objectif, les règles d'engagements et à l'eau.. Marsouin.

Le blabla c'était pour les ronds de cuir. Et quand un gars se tripotant la bague vous sortait un baratin customisé à la Silvstedt "trop belle pour être naturelle", Cyril était plutôt du genre à se méfier. Son respect de la hiérarchie le fit se taire, de toute façon, il irait là où on lui dirait d'aller, et ferait son boulot. Sortant un chewing-gum de sa poche il se l'enfourne dans la bouche, et mâchouille. Puis fait une bulle, qu'il ravale. Ce qu'il retint de tout ce blabla d'Extra terrestre se caressant la nouille :

*On a un colis à récupérer, et faut pas se louper parce que ca va être coton de le récup !*
Il sourit

Il regarde les membres autour de la table, se demandant qui faisait quoi, et qui savait se servir d'un Famas, d'une grenade... Il était au fameux moment où l'on scrute de parfaits inconnus, se demandant qui chialerait à la première détonations et qui couvrirait ses arrières.
Citation :

"Ba'al est de l'hébreu cela veut dire seigneur.C..


Cyril se tourne vers sa voisine, et l'écoute. Puis revint vers "je me tripote la bague". Attendant une réponse à la question de la demoiselle. elle avait mit les pieds dans le plat, en soulevant une question fort intéressante, mais qui au final, ne changerait pas grand chose, si le Tok'ra avait eu les chocottes et était venu ici chercher des pros ou se planquer, c'est bien parce qu'il n'avait pas pu faire le boulot. Cyril laissa son esprit vagabonder un moment, pensant à Jill. Puis il revint à la conversation ou plutôt à la mission, se disant qu'un second sac de secours dans le malp ne serait pas de trop.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 7 Fév - 1:04

On y était. Première mission avec une toute nouvelle équipe et surtout première mission depuis que Jason l'avait humiliée en public. Jenny n'avait pas encore eu l'occasion de lui dire ce qu'elle pensait, mais pour le moment, elle allait faire abstraction de ce qu'il s'était passer et se concentrer sur la mission. De son côté, tout se passerait bien sauf si il s'amusait à la chercher.

La jeune femme s'installa dans un des fauteuils de la salle et jeta rapidement un coup d'oeil sur les personnes déjà présentes dans la pièce. Bien entendu, à part Jason et Zoé, elle ne connaissait pas tellement les autres. Se concentrant sur le général qui prit la paroles, Jenny fit abstraction de ce qu'il se passait autour d'elle.

Attentive, immobile, elle mémorisait chaque petit détail dans un coin de sa tête. Le premier tok'ra termina son récit et Faith prit la parole. La jeune femme était d'accord avec elle. Si c'était une mission d'espionnage aussi importante qu'il le disait, pourquoi est ce qu'il était là à leur raconter tout ce qu'il s'était passé ?

Les bras croisés sous sa poitrine, Jenny regardait tour à tour les tok'ras, attendant une réponse de la part de la femme.
Revenir en haut Aller en bas
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 28

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 7 Fév - 2:20

Spoiler:
 


Lo'ter, vantard d'importance, n'avait pas fait bonne impression face aux humains. Ce n'était pas très étonnant au vu de sa personnalité fortement arrogante. Il avait tout de même l'avantage de faire son travail avec beaucoup d'efficacité, même s'il se trouvait une aisance particulière à comter ses récits. Aussi, Rayce et Kashan laissèrent le collègue conclure son long monologue. La jeune Tok'ra, qui avait depuis toujours beaucoup d'estime pour les humains, aspirait déjà à relever le niveau et redorer l'image peu avantageuse que leur offrait Lo'ter.
Mais au moment où elle ouvrit la bouche pour poursuivre, quelqu'un l'interrompit pour lui poser toute une série de questions puis douter de leur motivation. Elle écarquilla les yeux, très discrètement, avant de suivre du regard l'homme qui se tenait à coté d'elle. Le type mâchait une pâte étrange en affichant une légèreté blessante. De toute évidence, la simple entrée de son collègue Tok'ra avait suffit à ce résultat, même si elle douta, au vu de cet apparent comportement, que son silence aurait changé quoi que ce soit.
Rayce fût d'autant plus déstabilisé que son symbiote, Kashan, tempêta violemment dans son crâne.

« Et c'est donc ce genre de gens que tu apprécies ?!? Ils n'ont nul respect pour ce que nous sommes ! Ces Cornaks ne méritent pas notre attention ! »

Les pensées de la jeune femme étaient toujours pures et douces. Il ne s'agissait pas d'une perfection de personnalité ou de l’atteinte d'un idéal, juste une parfaite entente symbiotique qui lui permettait de répondre par l'émotion. Oui, c'est vrai que les humains ne semblaient guère disposé à faire preuve de respect. Mais comment peut-on respecter quelqu'un qui vante des informations dont ils ont un tel besoin ?
Kashan n'avait que quelques centaines d'années. C'est un symbiote bien trop jeune pour être considéré comme un Tok'ra à part entière. Cette fougue et son code d'honneur l'amenait souvent à ces débordements et il tenait les humains en grippe, les détestant autant que les Goa'uld. Seul leur réussite sur les terrains d'opération et la nature conciliante de Rayce faisaient que ce duo marchait bien. Aussi, la voix forte et colérique de Kashan diminua, jusqu'à se confondre en timides excuses face à la douleur qu'il ressentait dans le cœur de son hôte.
La discorde passée, il s'était écoulé plusieurs dizaines de secondes où le silence avait envahi la salle de briefing. Apparemment, Lo'ter, à la tête qu'il faisait, préparait une foule d'arguments bien sentis qui risquaient de transformer l'échange en joute verbale. La jeune Tok'ra prit les devants en se redressant sur son dossier. Elle commença par s'adresser à cette personne qui les avait interrogé. Elle prononça des mots judicieusement choisi, avec neutralité et douceur, espérant que cela permettrait de débrider la situation. Personne n'avait fait d'insinuations mais il était aisé de lire cet éclat particulier dans le regard de ses interlocuteurs.


- Je vais vous demander un peu de patience, je dois vous faire part d'une foule d'informations dont les éclaircissements que vous attendez. Cela va malheureusement demander du temps.

Elle fit une pause, prenant son inspiration et dissimulant son angoisse:

- Je vais débuter par ma présentation. Je m'appelle Rayce, mon compagnon symbiote se nomme Kashan. L'infiltration et l'espionnage sont mes domaines d'expertise. Je me consacre également à l'étude des peuples avec beaucoup d’intérêt.

La tok'ra dévia son regard sur chacun d'entre eux.

- Il existe une sorte d'individus qui survivent en servant les Goa'uld, cela n'a rien de surprenant. Mais de dangereux criminels comme Zolan Fanul procèdent à des missions dangereuses pour notre mouvement. L'infiltration permet l’accès à une manne de renseignements qui, bien utilisées, nous permettent d'infiltrer les rangs avec plus d'efficacité et de surveiller l'intégrité de la couverture de certains de nos agents. C'était, jusque là, ma principale mission : je suis parvenue à devenir sa complice criminelle.
Zolan a eu accès, il y a peu, à des informations concernant un groupe de Tau'ri. Il affirmait que ceux-ci était en possession de vos types d'armes et d'uniformes similaires. Selon les rumeurs, des groupuscules au nombre inconnu s'attaqueraient à certaines races et Goa'uld de second rang. Zolan m'avait présenté un plan consistant à doubler les Tau'ri en collectant des informations à vendre. J'ai donc accepter d'enquêter...


Rayce fouilla dans sa sacoche à bretelle, de conception artisanale apparemment, et en sortit une petite boule ovale faite de plaques dorées. Lorsqu'elle l'activa, une image se matérialisa au milieu du bureau.

- Mes informations ont été prélevées auprès de trois témoins fiables ayant subi une attaque de Tau'ris. Pour commencer, la fermière Golma d'une planète asservie assure que les groupes seraient toujours au nombre de huit. Ces hommes l'ont attaqué et laissé pour morte après avoir réquisitionné sa ferme. Selon ses dires, ils auraient établi un plan d'action consistant à voler du Naquada. Le fruit de deux jours de minage.

L'image changea pour le visage d'un homme aux cheveux grisonnant.

- Mukal, volontaire très respecté par la Tok'ra pour la qualité de ses informations, trouva refuge dans notre base opérationnelle après qu'un groupe, toujours au nombre de huit et à l'équipement Tau'ri, ai assassiné quarante-trois villageois pour la source d'énergie qui leur permettait de passer l'hiver. Avant qu'il ne décède de ses graves blessures, il décrivit les symboles de leur passage par la porte des étoiles.

Le visage changea pour celle d'une fillette défigurée, une moitié était couvert de sang, le trou d'une balle ayant cisaillé sa pommette.

- Et Lityl, survivante d'un campement nomade attaqué. Elle a été retrouvée par un couple d'explorateurs civil non loin de la porte des étoiles. Les nomades auraient été capturés pour être vendus en esclavage à quelques escrocs de le même trempe que Zolan. Ils auraient été embarqués sur plusieurs vaisseaux de type Tel'tak pour le convoyage. La petite n'a pas survécu à une infection généralisée.

Rayce cacha l'émotion et la haine que lui inspirait la cruauté de ces hommes. Une nouvelle fois, l'image holographique changea puis matérialisa la parcelle d'une planète à la végétation commune. Il y avait des bois, une falaise et une cascade.

- Aux commandes d'un vaisseau cargo en mode furtif, je me suis rendue sur la planéte répondant aux coordonnées de Mukal. Je n'ai découvert aucun campement, ce qui laisse à supposer que la base est souterraine. La falaise que vous voyez là peut-être une plateforme d’atterrissage très discrète. Nous, Tok'ras, aurions utilisé ce relief à cet effet.

Une courbe et des données apparurent ensuite

- Enfin, après un re-calibrage des détecteurs, les données ont indiquées la signature caractéristique de l'utilisation de cristaux de facture To'kra...comme les noyaux créatifs de tunnels volés lors d'une offensive. Nous avions été pris au dépourvu et trois des nôtres ont trouvé la mort.

Son regard brilla soudainement, laissant la place à la volonté de Kashan. Sa seule intervention fût faite par une voix rauque, trahissant une réelle blessure.

- Parmi les victimes se trouvait mon amant : Gellak.

Démasquée par cette soudaine allure d'affaire personnelle, Rayce reprit contrôle, esquiva les regards et rangea son petit outil holographique. Elle eût l'air de réfléchir ou de reprendre de l’aplomb. Sa voix résonna alors à nouveau dans la salle de briefing, normale cette fois :

- J'ai reçu l'accord pour transférer le fruit de mes investigations dans votre base de données. L'union de nos informations, entre Lo'ter et moi-même, nous permettent d'affirmer que les responsables portant le nom d'Hégémonie, se trouvent bien dans cette base souterraine. Les coordonnées figurent sur vos documents.

Nouvelle pause.

- Pour conclure, et afin de vous éclairer, le Haut Conseil estime que ce groupement représente une menace qu'il ne faut pas sous-estimer. D'autant plus que l'inaction aurait des répercussions beaucoup plus dommageable pour nos deux peuples. Seulement, nos connaissances sur vos tactiques sont limitées. Nous ne pouvons nous risquer dans un environnement dont nous n'avons que peu de familiarité. Je suis certaine que vous pouvez le comprendre. Tenter une infiltration ou une quelconque offensive nous serait suicidaire. En contrepartie, nous avons tous à y gagner. Vous Tau'ri, à la récupération de votre chef, et nous Tok'ra à celle de nos données. La logique voudrait que ce bénéfice commun soit l'essence de notre alliance.
Bien...Je suis navrée de n'avoir pu être plus courte et concise mais j’espère que votre interrogation légitime n'aie plus lieu d'être.


Au tour du général :

- J'ai également reçu pour ordre d'accompagner l'équipe Tau'ri afin de récupérer les informations volées à la Tok'ra et m'assurer qu'elles ne tombent pas entre de mauvaises mains. Je préfère cependant vous laisser le choix de m'accepter ou non. Je comprendrais la méfiance de vos hommes à mon égard et l'importance de votre objectif qui diffère du mien. Mais je saurais œuvrer pour ne pas devenir un obstacle. Si vous avez des questions, je reste à votre disposition.


Dernière édition par Rayce & Kashan le Mar 7 Fév - 2:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 7 Fév - 2:32

Depuis Noël et les ennuis qui en avaient découlé, Jeff avait pris du recul et surtout de la distance avec le programme. Demande de congé sans solde refusées les unes après les autres il avait donc décidé de jouer à l'homme invisible. Il avait bien compris que Rakel n'était pas spécialement heureuse de leur situation et qu'une conversation viendrait sans doute y mettre un terme. Mais il n'était pas prêt et il avait donc opté pour la plus commode des manœuvres, l'évitement. D'habitude il prenait le taureau par les cornes mais là... c'était unique. Et cela le touchait bien plus que ce qu'il aurait pensé ou même voulu. C'était donc un fantôme qui s'était glissé dans la pièce et qui avait pris un fauteuil en veillant à s'installer loin de sa femme mais en prenant le temps de saluer tout le monde. Il préféra se concentrer sur la mission. Les choses étaient sérieuses de toute évidence pour que le général lui même soit là. Les deux tok'ras avaient des choses à leur dire dans le cadre de leur mission. Et le commando sut bien vite de quoi il retournait. Hégémonie. SG3 avait le "privilège" de se coller au nettoyage de ce groupe de façon récurrente. Nul doute que Rakel allait apprécier la revanche. Les choses prirent une tournure assez inattendu quand le tok'ra leur fit subir le supplice de son récit ampoulé. Virgile Dante était entre les mains d'Hégémonie et les gentils serpents avaient pu localiser la base de ces salopards. Ca sentait la mission de sauvetage combinée à une autre de destruction et sans aucun doute le piège à rat. Il allait peut être rencontrer le fameux Virgile Dante ce qui était une perspective qui le laissait... Son sentiment était partagé entre lé curiosité, l'appréhension, le doute. D'autant plus étant donné les sentiments de Rakel à son endroit.
Plus les annonces se suivaient, plus les traits de Jean François se figeaient en un masque de froideur qui en faisait le double parfait de celui qu'ils allaient libérer.

Le dossier qu'ils avaient sous les yeux aurait pu faire croire à une mauvaise blague car la photo de Virgile Dante et les mensurations affichées correspondaient exactement à celles de Jeff et ceux qui ne connaissaient pas Dante avaient de quoi se poser des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyril Demaison
Militaire
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 01/01/2012

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau:
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 7 Fév - 9:14

Ewan était entré dans la pièce quelques instant avant que les gardes ne referment la porte, non invité, il s'invita de lui-même. L'importance de la réussite de cette mission était plus que capitale, il ne tolérerai pas que les deux équipes reviennent bredouille, car il lui fallait Dante. Dante était pour lui l'une des clefs de ce qui s'était passé, et il avait un léger compte à régler avec l'agent des services secret français.

Passant devant les Tok'ras, il les salua d'une signe de tête, bien que ne les appréciant pas, il avait apprit avec Maniel notamment la diplomatie, et la patience. Patience ce mot qui caractérisait si bien les Tok'ras alors qu'eux pauvres humains étaient toujours dans l'action. Il sourit, se revoyant quelques années plus tôt.

Dans un coin, il regardait les membres des deux équipes, puis les Tok'ras. Il ne dit mot, d'ailleurs il n'était pas là pour mettre son grain de sel, juste pour s'assurer que tout était bien mis en œuvre pour que cette mission réussisse. Son regard se porta sur le général, qui avait bien évidemment tout fait pour que les objectifs de cette mission lui soit caché, peut-être avait-il eut peur qu'il ne se porte volontaire pour aller chercher et ramener Dante par la peau des fesses.Cela le démangeait, mais il avait d'autres préoccupations. Dante était important certes, mais il n'était qu'un parmi tant d'autres.

Il s'arrêta un moment sur Jean-François, la ressemblance était frappante, et si on ne l'avait prévenu, il lui aurait surement sauté dessus dans les couloirs. A un moment, lorsqu'il parcourait le dossier de l'agent COSEY, il pensa même que Cosey était en fait Dante, et que celui-ci se faisait passer pour son jumeau, un coup tordu, digne de Dante.

Et comme le doute persistait dans l'esprit du SAS, il avait mit son véto sur les demandes de congé sans solde de Cosey. Il souhaitait le garder à l'oeil et vérifier que ce n'était pas Dante. Et pour le coup cela allait se confirmer.. Ou non !

Il revint sur les protagonistes. Laissant Cosey pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé Leroy
Médecin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 25/11/2011
Age : 26

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Sergent /101
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 7 Fév - 18:41


Zoé se sentait nerveuse et même si elle avait répété pendant des heures devant le miroir une expression faciale parfaitement neutre et sûr, ses mains moites ne laissait aucun doute sur la boule qui lui nouait les entrailles. Elle avait attendu ce briefing avec impatience et maintenant qu'elle était assise sur un des grands fauteuils de cuir familiaux, elle n'avait qu'une envie : lever le doigt et demander à partir. Son retour au SGC, elle l'avait mûrement réfléchi et elle était prête. Elle allait passer l'éponge sur sa dernière mission, oublier qu'elle y avait perdu un coéquipier et un ami et faire de cette mission là une réussite. C'était le moment parfait pour tester la version Zoé 2.0 qu'elle avait mis tant de temps à mettre en place.

Elle jeta un coup d'oeils aux autres membres du SGC présents dans la salle, préférant les regarder aux que les Tok'ra dont la présence était pourtant inhabituelle. Elle allait risquer sa vie accompagnée des humains autour d'elle et c'était sur eux qu'elle allait devoir compter alors elle préférait remarquer à quel point le 'célèbre' Jean-François Cosey semblait crispé et énervé plutôt que de s'arrêter sur le jolis minois du Tok'ra quelque peu pompeux. Les ressemblances du soldat avec l'ancien patron du SGC ne la touchaient plus, maintenant, elle s'y était habituée. En ce qui concernait ses autres coéquipiers, elle en connaissait vaguement certains, un peu mieux d'autres (heureusement qu'il y avait Jenny !), et découvrait le reste.

En écoutant ce que les Tok'ras avaient à dire, surplombé par l'air si grave du Général, elle ne put s'empêcher de se demander ce qui avait fait pencher le Général sur leurs deux équipes pour une telle mission. Elle avait bien regardé et aucun d'entre eux ne semblaient être des surhommes. Il était sans nul doute que leurs objectifs étaient de la plus grande importance, il fallait donc les meilleurs.

Elle essuya discrètement les paumes de ses mains sur son jean. Elle n'était pas vraiment d'humeur à se sentir la meilleure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 7 Fév - 19:08

La convocation avait été un véritable plaisir et pourtant, je sentais que quelque chose se tramait. Il y avait déjà une certaine pression qui pesait sur mes épaules, mais ça n'avait pas grand importance, j'avais besoin de me changer les idées, et il n'y avait rien de mieux pour ça que d'aller vivre l'enfer sur une autre planète, ou sur un autre endroit de notre bonne vieille Terre. Qu'importe, j'avais enfilé ma tenue rapidement avait de rejoindre la salle de briefing où se trouvait déjà le général et Féral, les autres n'attiraient pas réellement mon attention. Je saluais le général d'un geste de la tête et échangeait avec Féral un regard légèrement inquiet, si il était là, je savais déjà que ça avait un rapport avec Dante, et dans ces cas là, la pression était mille fois plus forte. Je m'installais dans l'un des fauteuils, qui malgré leur confort ne m'aidait pas réellement à me détendre. Se fut avec une certaine impatience que je regardais les retardataires entrer et prendre place dans la pièce. Puis le général prit la parole, le ton était aussi grave que les mots, Hégémonie encore et toujours, je commençais à croire que nous n'arriverions jamais à nous débarrasser de ses empêcheurs de tourner en rond. Je reportais mon attention sur les Tok'ra, espérant que pour une fois, ils aient de vraies informations contrairement à d'habitude.

L'homme qui prit la parole, Lo'ter, semblait essayer de se faire briller, chose qui avait une légère tendance à m'agacer, surtout que la situation ne s'y prêtait guère, qu'est ce qu'on pouvait en avoir à foutre de qui avait découvert tout ceci, seules les informations avaient de l'importance. J'eus même un petit rire moqueur lorsqu'il laissait entendre qu'il avait tenté de sauver les terriens au nom de notre alliance, mouais pour moi c'était clairement à cause de leur foutue base, rien de plus, rien de moins, inutile de tenter de se la jouer ami de toujours, la tension entre Tok'ra et Terrien était toujours palpable. Le blabla du Tok'ra commençait sérieusement à me taper sur le système, comme si nous passions notre temps à nous faire mousser ainsi à notre retour de mission, y compris lorsque l'on sauvait la mise à ces serpents ronchons. Alors que fut évoquer le cas de Dante, se fut sans réellement m'en rendre compte que j'enfonçais profondément mes ongles dans le cuirs du fauteuil. Mon humeur était massacrante, comparable à celle qu'avait pu subir SG3 lors de la disparition Dante. Je jetais un regard à Faith qui était trop bavarde à mon goût, Matt me manquait, d'ailleurs je jetais un coup d'oeil à la jeune femme, certes elle prouvait qu'elle maîtrisait le sujet, mais elle parlait trop, qu'est ce qu'on en avait à foutre qu'ils aient abandonnés leur mission, c'était pas notre problème.

Puis se fut le tour de Rayce de prendre la parole, je posais mon regard froid sur la jeune femme, je me méfiais d'elle comme de la peste, mais elle n'étais pas totalement idiote, je pensais sincèrement qu'elle aimait les terriens, pour une raison que je n'arrivais pas à comprendre, mais ça ne regardait qu'elle. A vrai dire le seul moment de réaction que j'eus durant sa présentation, fut lorsqu'elle annonçait qu'elle partait avec nous, je m'étais redressée, j'aurais sans doute protesté il y a quelques années, mais j'avais gagné en sagesse et prit donc le partie de garder le silence malgré la situation. Étrangement à cet instant je posais le regard sur Jeff, le seul que j'avais pris soin d'éviter du regard lorsqu'il était entré dans la pièce, lui même choisissant de s'installer loin de moi, le bonheur du mariage il n'y avait pas à dire, le prochain Noël je le passerais loin d'ici, après tout je me demandais bien ce qu'il pourrait se passer de pire que ça, mais il valait mieux être prudent. Nous ne nous étions pas réellement parlé depuis Noël, non en faite ce n'était pas une question de réellement ou pas, nous ne nous étions pas adressé la parole depuis Noël, voilà tout. Il faudrait un moment où l'autre que nous nous affrontions, mais je craignais sérieusement qu'à cet instant, ni lui ni moi n'étions prêt à ça. L'observant, le visage figé, je ne pus m'empêcher de voir en lui son frère, aussi je choisis rapidement de détourner le regard. J'observais du regard Ranks qui était entrée dans la pièce, étrangement même si je savais qu'il était de retour, je n'arrivais pas à chasser ma surprise, ce n'était pas si simple de voir un mort refaire surface, même si on nous avait prévenu. Après une profonde respiration, je pris enfin la parole, faisant mon devoir en tant que chef d'équipe, et choisissant la meilleure des solutions, même si celle ci ne me plaisait pas du tout.


"Il n'y a pas réellement de questions à nous poser, nous acceptons avec grand plaisir votre aide Rayce ainsi que celle de Kashan et nous vous en remercions."


_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deimos
Maître du jeu
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 7 Fév - 20:50

Lo'Ter afficha une moue ouvertement dédaigneuse à l'assistance. Les divers comportement des tau'ris l'avaient offensés et il n'était pas près de recommencer à leur rendre service, conseil ou pas conseil... Le menton relevé , drapé dans son amour propre meurtri par tant de muflerie il lui fallut bien bon tout le temps du récit de Rayce pour digérer l'affront et il n'en prit que plus mal le fait que sa consœur recevait un accueil beaucoup plus amical ou tout du moins courtois que ce l'on lui avait réservé alors qu'il s'estimait être le porteur de la nouvelle la plus importante pour les hommes du SGC! Hashrim prit donc la suite des opérations, son comportement étant bien plus humble que celui de son symbiote, mais visiblement lui non plus n'avait pas apprécié la façon dont les choses avaient tournées, après tout, ils formaient un tandem, une équipe, et quand on attaquait l'un, on attaquait l'autre.

"La raison de l'abandon de la mission que nous menions originellement est simple, Hégémonie détient des informations sur la Tok'Ra que nous voulons récupérer et cela est bien plus important que ce que nous aurions pu glaner comme informations sur d'autres sujets. De plus, nous n'étions pas les seuls infiltrés dans l'entourage de Baal, de fait notre absence pourrait être compensée par le reste du réseau. en la circonstance, il revêtait d'une importance capitale d'extraire l'individu et d'empêcher Parvata de remettre les prisonniers à son maître. Mais peut être espériez vous d'autres raisons ou tout simplement que esquivions la question afin de pouvoir nourrir votre suspicion à notre égard?

Général, si vous n'avez plus besoin de nos services et c'est effectivement le cas, nous allons prendre congé et informer le conseil tok'ra de l'évolution de la situation ainsi que de l'intégration de Rayce et Kashan dans l'équipe qui ira sur place."


Avec un petit signe sec de tête, il salua brièvement le commandant de la base et avant de partir il toisa Rayce, son regard s'illuminant de cette étrange lueur. De la voix de symbiote et dans leur langue Lo'Ter s'adressa directement à Kashan.

[TOK'RA]"Prends garde mon frère, ces humains n'ont su nous causer que des problèmes et semer la mort dans nos rangs, tu sais aussi bien que moi pourquoi nous sommes encore en relation avec eux... Que l'esprit d'Egeria veille sur son enfant."[TOK'RA]

Et il partit sans un mot de plus, visiblement pressé de retourner chez lui et encore plus de quitter cet endroit.

Le général ne cacha pas son mécontentement et s'il ne dit rien, le regard qu'il lança aux personnes présentes valaient mieux qu'un long discours. Les relations avec la Tok'Ra étaient déjà compliquées et seuls Maniel et Relnak réussissaient à maintenir un semblant de cordialité, mais il fallait bien avouer que le doyen des tok'ras se trouvait de plus en plus isolés et critiqué de par son lien avec le SGC, Maniel étant un ancien agent du SGC. Ce nouvel épisode allait apporter un peu plus d'eau au moulin des opposants aux relations avec la Terre alors que les deux partis avaient tout à gagner à collaborer.

Lâchant un soupir las et agacé, il préféra reporter son attention sur ce qui était important maintenant, il aurait tout le temps de se lamenter sur le manque de bon sens diplomatique de ses hommes quand il serait dans son bureau. Tout d'abord il s'adressa à Jenny, d'un ton égal dans lequel ne transparaissait aucune aigreur. Il n'avait pas l'intention de lui faire goûter ce que d'autres avaient provoqué.


"Sergent Andrews, je compte sur vous pour faire un bilan détaillé de ce qu'on put voler les hommes d'Hégémonie. Votre tâche sera essentielle car notre mission sera de plus tard rapporter aux peuples qui ont été victime de ces salopards ce qui leur a été pris dans la mesure du possible. Il est vital que nous puissions réparer les dommages qui ont été fait à l'image des terriens car cela conditionnera notre accueil sur d'autres planètes. Si nous sommes perçus comme des assassins et des pillards, je ne donne pas cher de nos vies une fois la Porte passée! L'Adjudant Yokas vous assistera si le besoin s'en fait sentir et si elle arrive à tenir sa langue." Le petit coup d'oeil appuyé à cette dernière aurait donné envie à un tigre d'aller se cacher sous un caillou et de miauler comme un chaton. Sa petite sortie n'avait pas seulement été appréciée par le tok'ra visé apparemment. "Adjudant Yokas, je compte sur vous pour lui prêter toute l'assistance dont elle aura besoin et de lui fournir la protection nécessaire, votre formation martiale étant bien plus aboutie." Ce fut ensuite à Rakel d'avoir droit aux attentions du taulier. "Major, j'attends de vous une mission non pas exemplaire, cela fait longtemps que je sais que ce serait un vain espoir de ma part, mais que vous atteignez les objectifs suivants. Primo, vous me nettoyez cette base et si possible vous en prenez possession. Secundo, neutralisation des agents d'Hégémonie. Tout personne qui n'est pas de l'équipe et qui manifestera de l'hostilité est à traiter comme ennemie. Je vous laisse seule juge quand à l'appréciation de l'hostilité et des mesures que vous prendrez pour y répondre. Ce que je veux c'est du résultat! Tertio, vous me trouvez le Capitaine Dante et vous me le ramenez vivant. Mais ça je suppose que je n'ai pas besoin de trop vous motiver pour le faire, hum?"

PAW! Et un exocet dans les dents pour la trois! Par cette petite remarque de toute apparence anodine, le général l'informait qu'il n'était pas né de la dernière pluie et que lui aussi savait se renseigner sur ses employés. Et à voir comment Féral avait viré écarlate en se faisant tout petit dans son fauteuil, il ne fallait pas aller chercher bien loin pour trouver la source. Restait à savoir l'étendue de la catastrophe...
chose amusante, Cosey foudroya l'assistant de son double d'un regard aux accents homicides. Ce fut bref, mais cela n'échappait pas à ceux qui avaient le regard aguerri... Autrement dit pas mal de monde dans la pièce.


"Oh, et bien entendu, quinto vous portez toute l'assistance nécessaire à notre envoyée et alliée de la tok'ra. Et j'espère que vous ferez montre d'un peu plus d'amabilité qu'à l'accoutumé. Cela vaut pour tout le monde également!

Si nous arrivons à neutraliser Hégémonie dans cette base nous pourrons leur porter un coup bien plus rude que ce qu'ils pouvait s'attendre à encaisser. De plus nous sécuriserons des informations vitales, en récolterons sur leur groupe, libérerons l'un des nôtres. Je me fous de la méthode que vous emploierez, Major, mais je ne veux rien moins que le succès et que chacune des personnes ici présentes rentre au bercail en aussi bon état que possible!"


Il embrassa l'assistance du regard et acheva son laïus.

"Si vous n'avez pas de question particulière relative à la mission, je vous invite à aller vous équiper, le départ est pour dans une heure. Rayce, Kashan, vous pourrez utiliser le matériel de notre base si vous en ressentez le besoin, nos portes vous sont ouvertes. Peleonor, Cosey, vous restez un instant, j'ai deux mots à vous dire avant que vous ne partiez avec vos petits camarades."

Comment ça il congédiait poliment tout le monde à part les deux jeunes mariés? Mais bon, les autres pourraient discuter dans le couloir et sur le chemin menant à l'armurerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 7 Fév - 21:31

Voir le Tok'ra se vexer ne me faisait ni chaud, ni froid, même si je ne pouvais pas dire que j'appréciais particulièrement Faith, quoi qu'elle était compétente bien qu'incapable de tenir sa langue, il ne me viendrait surtout jamais à l'idée d'engueuler quelqu'un qui posait la question qui brûlait sans doute la langue de chaque personne présente dans cette pièce, même si la diplomatie recommandait de tenir sa langue. Enfin les Tok'ras n'étaient guère mieux, et ne semblaient pas connaitre la politesse, s'adressant clairement dans une langue que peu de personne comprenait ici, voir personne. Ma curiosité étant tout de même plus forte que tout, je me tournais vers Faith, l'interrogeant du regard pour savoir si elle avait comprit, ne m'intéressant même pas au général qui fusillait l'assistance du regard. Oh les reproches, j'avais l'habitude, aussi ça ne me touchais pas le moins du monde de voir son regard se poser sur chacun de nous avant de distribuer les rôles.

Quand se fut mon tour, je ne réagis pas une seule seconde au pique qui venait de m'être lancé, du moins en apparence, je n'appréciais pas ce genre de remarque, comme si je ne faisais pas mon maximum à chacune des missions. Se serait sans doute plus simple de me dire le matin que cette mission ne valait pas le coup, et que je n'essayerais pas de faire mon maximum, aussi je serais parfaitement tranquille. J'observais le général notant chacun de ses ordres avec attention jusqu'à ce qu'il ose m'attaquer alors que je m'y attendais le moins. Il ne fallait pas être devin pour voir que je fus gênée, et encore moins pour voir le regard noir que je jetais à Féral, il avait intérêt à se cacher le temps que ma colère retombe, ou plutôt de changer de base, se serait plus rapide, il ne fallait pas en douter une seule seconde. Il était bien connu que j'étais une femme très rancunière. Fixant la table du regard, ruminant le coup bas que venait de me faire le général, je continuais à l'écouter, me retenant presque de lui tirer la langue comme une gamine vexée. Une fois qu'il en eu terminé avec moi, je lâchais juste un petit " à vos ordres général", essayant de cacher mes sentiments actuels. Alors que je me disais que le supplice était enfin terminé, j'entendis mon nom, redressant la tête, je ne pu m'empêcher de me dire que le calvaire continuait. S'était évident que le général ne me laisserait pas tranquille éternellement, et ce petit temps de liberté n'était destiné qu'à la mise au point entre moi et mon époux chose qui n'avait pas été faite, bien sûr. Je repoussais mes cheveux en arrière, me redressant pour faire face au général.

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mer 8 Fév - 16:30

Faith avait jeté une bombe et attendait de voire comment le tol'ra allait se débrouiller avec.L'autre tok'ra se présenta et donna quelques éclaicissement sur la situation.Elle était sans nulle doute plus diplomate que son frére et elle admettait qu'hégèmonie avait causé bien du tord aux tok'ra ce qui était déjà un grand effort de la part d'un tok'ra.Mais il s'était passé un phénoméne qui avait soulevé un sourcil à Faith.Pendant un instant le symbiote avait donné l'impression de prendre le contrôle de son hôte sans son accord.Il s'agissait là d'un acte qu'aucun Tok'ra ne se serait permis.Faith garda cette idée dans un coin de sa tête et reporta son attention sur le brieffing.Le haut conseil avait donc décidé de partager ces informations avec les terriens pour mettre un terme à la menace qu'était hégèmonie.Il était temps que cela arrive, Faith regrettait juste que cela arrive aussi tard et aurait préféré avoir Maniel et Relnak comme interlocuteur.Le tok'ra qui s'était exprimé avait très très mal pris la sortie de Faith qui était loin d'avoir les préjugés des auters membres du SGC sur la Tok'ra mais il fallait dire que l'espion avait des manières qui ressemblaient à celle des goa'ulds.Et surtout les tok'ra en remettaient une couche sur l'importance des informations qu'hégèmonie leur avait dérobé.Il ne pouvait s'agir de l'emplacement d'une de leur base sans quoi ils l'auraient déménagé sans tarder.Les informations étaient suffisamment sensible pour qu'il ne mentionne pas de quoi il s'agissait.A quels points était ce sensible?En tout cas il ne faisait aucun doute qu'il faudrait ne pas perdre de vue Rayce et kashan.Mais alors que le tok'ra se retirait avec perte et fracas, non sans s'adresser à Rayce en go'aulds avant de partir, le général prit la parole et commença par distribuer les taches.Jenny se retrouvait à devoir cataloguer les artefacts récupérés par Hégèmonie ce qui en soit était un travail capital.Il fallait restituer ces derniers à leur propriétaires légitimes et arrondir les angles pour qui sait forger de futurs alliances.Le général enchaina en dardant Faith d'un regard glacial sans aucun doute à cause de son intervention.Et elle se retrouvait à un rôle d'assistante de seconde zone seulement si le besoin en était nécessaire.Faith était véxé et bléssé dans son amour propre.Non seulement elle avait eu l'impression que son proffessionalisme avait été bafoué mais en plus désormais elle savait à qui elle devait sa réaffectation.

L'arrivée du nouveau général avait vu sa déchéance et le démantellement de son équipe.Elle qui avait réussi des négociations extraplanètaires n'avait pas de leçon de diplomatie à recevoir d'un général selon elle.Faith se renfrogna ne prenant même pas garde aux regards interrogateur de Rakel.Elle était entrain de ruminer sa vengeance quand à la fin de cette mission ou tôt ou tard le général reviendra vers elle pour en savoir plus sur la tok'ra ou avoir des éclaircissements.Le général leur ordonna de disposer et Faith ne se fit pas prier en marmonnant un "à vos ordres" avant de quitter la pièce à grand pas et en maugréant sur le fait d'être relégué à un banal rôle de supplèante.Sans tarder elle se dirigea vers l'armurerie pour préparer son équipement pour cette fameuse mission.Une fois dans l'armurerie elle n'était pas redescendu de son destrier mais au moins elle avait suffisament repris ses esprits pour se préparer aux mieux pour la suite de cette dernière.

Hrp : Equipement :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 28

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Jeu 9 Fév - 1:47

Lo'tel continuait dans ses dérives en s'adressant à Rayce dans une langue qu'ils ne pouvaient comprendre. Il ne pouvait rien avoir de plus insultant, considérant qu'ils n'étaient pas chez eux mais au SGC, en temps qu'invité. La jeune Tok'ra baissa la tête, indiquant qu'elle approuvait ses dires sans vraiment adhérer. D'ailleurs, le conseil résonnait davantage comme une menace. Il était de notoriété, chez les Tok'ra, que Rayce éprouvait bien trop de sympathie à leurs égards. Lo'tel pouvait très bien sous-entendre qu'il s'adresserait au conseil et parlerait d'elle. Et bien entendu, pas pour faire des éloges.
Une fois son frère Tok'ra effacé du décor, Rayce continua d'écouter les interventions de chacun et trouva curieux la façon dont ils se répondaient. Il y avait, de toute évidence, des histoires qui entachaient fortement leurs cohésion. Ce ne serait probablement pas un bénéfice lors de la mission. Rangeant l'information dans un coin de sa tête, la jeune femme s'intéressa à ce que disait le général, réprimant le contentement issu de cette marque de confiance. Aussi, elle s'empressa de répondre respectueusement :


- Je vous remercie pour cet accueil général. Je ne me suis malheureusement pas assez bien familiarisée avec votre équipement pour l'utiliser. Toutefois, je me permettrais de prendre l'une de vos radios afin que je puisse demeurer en contact avec vos hommes...

Une fois congédiée en fin de briefing, Rayce alla directement à la rencontre de la femme censée référencer les équipements volés. Elle posa une main timide sur son épaule, la retirant bien vite, avant de déclarer:

- Pardonnez cette approche mais je détiens des informations qui pourraient vous être utile. J'ai réalisé une petite liste des biens susceptible de s'y trouver par les témoignages que j'ai reçu.

La jeune Tok'ra lui tendit alors un carnet en cuir usé. Il s'y trouvait de nombreuses notes écrites dans un français hachurés, signe d'un éléve moyen peinant à en apprendre les bases. Il y avait toutefois assez de lettres correctement écrite pour deviner le reste du mot. Une fois fait, elle ne s’attarda pas et se rendit jusqu'à l'armurerie sous bonne escorte, cela va de soit, afin de s'enquérir d'une radio.





Equipement :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Jeu 9 Fév - 8:54

Cyril Se rassit convenablement quand le général en vint à la distribution des rôles.

Citation :
.. Sergent Andrews.. Adjudant Yokas..

Cyril chercha dans l'assistance qui était ces deux personnes, regardant les grades, car il ne savait vraiment pas qui était qui. Puis ls se firent virer comme des mal propres.

*Hein ?? J'ai loupé un truc ?*


Obéïssant il se lève et salue avant de sortir. une fois dehors et après une bulle qui fait plop, il demande à la première personne du groupe qu'il croise :

"Excusez-moi.. Mais on infiltre comment cette base ? C'est plus du genre on y va au mortier de 44 ? Ou Splinter Cell ?"

Pour lui cette information semblait des plus capitales pour choisir son équipement, il avoua également que son esprit était ailleurs en ce moment, et qu'il avait décroché des que le tok'ra avait parlé de princesse au fond du donjon et de dragons, à moins que ce ne fut lorsqu'il évoqua comment il avait sauvé la galaxie e se tripotant la bague... Bref, Cyril était un cancre, et il valait mieux lui dire FAIS ceci, plutôt qu'enjoliver les choses et tourner autour du pot.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Deimos
Maître du jeu
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Jeu 9 Fév - 13:52

Quand tout le monde à l'exception des deux convoqués fut en route pour se préparer, Le général fit signe aux deux militaires de s'approcher et s'assit sur le coin de la table en regardant les deux époux Rose. Visiblement il voulait leur parler de quelque chose qui n'avait pas forcément de lien avec la mission sinon le reste du personnel serait resté... A moins que cela ait un rapport avec leur liens respectifs avec le disparu qu'ils allaient chercher.

"Je vous avais demandé il y a quelques semaines ce que vous comptiez faire à propos de cette histoire de mariage et de ce que je sais, vous avez cherché avec une assiduité rare pour un membre du SGC à vous éviter plutôt que de régler ce problème. Ecoutez, les enfants, si ce qui vous est arrivé est purement le fait de la brume, annulez tout et basta. Ca ne sert à rien de se mettre la rate au court bouillon! Vous n'étiez pas dans votre état normal. Diable! J'ai le leader de SG11 qui s'est baladé dans toute la base avec une tenue de Hathor que nous avions récupéré et je dois maintenant gérer un soldat compétent qui est au bord de la dépression parce que toute la base l'a vu dans cette tenue et que des enregistrements le montre à gambader comme Boucle d'Or et compter fleurette à d'autres soldats... Alors vos histoire de mariage... C'est vraiment pas ce qu'il y a de plus angoissant. A moins bien sûr que la brume ne soit pas totalement responsable et que..."

Le regard du vieux briscard se fit perçant et il donna l'impression de sonder jusque dans les recoins les plus intimes de l'âme des deux tourtereaux. Il savait. Cela se voyait. C'était sûr et certain, il savait pour eux deux et la question qu'il finit par poser ne laissa guère de doute. Elle était plus de pure rhétorique qu'amenant à une réponse.

"Vous étiez ensemble avant cette affaire n'est ce pas? N'essayez pas de me rouler dans la farine, je le saurai avant même que vous lâchiez la première syllabe de votre vilain mensonge. Vous connaissez les règles pourtant. Oui, je sais madame Cosey, vous et les règlements ça fait deux et cela tiens plus des conseils amicaux que de la marche à suivre. Il suffit de jeter un vague coup d'oeil à votre dossier! Et vous monsieur Cosey, vous avez beau froncer les sourcils, vous n'êtes pas non plus en mesure de la ramener alors si j'étais vous, je la bouclerai sauf si vous avez quelque chose d'intelligent et de sensé à dire. Bras longs ou pas vous êtes à deux doigts de partir au placard. J'ai fouillé dans votre dossier et il y a quelques incohérences que je n'aime pas, pas mal de blancs que votre appartenance aux commandos de marine n'expliquent pas. Je vais vous avoir à l'oeil mon garçon.
En parlant de vous avoir à l'oeil, j'ai reçu un appel de votre père, Major. Vu que vous évitez d'avoir affaire à lui il m'a demandé une petite faveur et je la lui ai accordé. Il sera à la base la semaine prochaine. L'Etat Major lui donné une accréditation VIP temporaire et fonction de ce qui se passera vous aurez la liberté de l'informer de votre véritable mission... Et de votre nouveau statut matrimonial. Je ne pouvais pas refuser cela à un vieil ami.
En attendant, vous filez en mission, vous me ramenez Dante par la peau du cul s'il le faut, vous ne vous crêpez pas le chignon. J'espère que la présence de gens qui voudront vous faire la peau sera une motivation suffisante pour vous concentrer sur la mission et pas sur ce qui vous attendra au retour.
Allez les petits, allez me régler cette affaire que l'on puisse enfin parler de ce groupe au passé. Et rentrez entiers!"


Une fois encore il montrait qu'il n'était pas que le simple officier général qui signait des papiers dans sa tour d'ivoire. Il était bien informé sur la vie de ses ouailles et il n'hésitait pas à farfouiller dans les dossiers personnels et apparemment il fouillait extrêmement bien.
En plus de cela il avait des connaissances... Dont le père à Rakel. Quelle chance pour elle!
Vu ce qu'ils auraient à affronter au retour, la mission devenait en comparaison une vraie balade champêtre!



Like a Star @ heaven HRP Like a Star @ heaven
Pensez à tous poster votre matériel dans ce sujet même s'il ne change pas par rapport à l'accoutumée. La suite se passera >>ici <<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Jeu 9 Fév - 14:28

Quand tout le monde fut parti, Jeff sentit qu'ils allaient passer un sale quart d'heure. Ses craintes s'étaient à moitié vérifiées. Le général en savait long sur eux. Il était au courant de leur liaison avant l'épisode de Noël et il leur demander de mettre de l'ordre dans tout ça. La belle affaire! Comme si pour lui c'était si simple. Avant Rakel et toute cette affaire, oui les choses étaient simples. Il avait des ordres, des résultats et ainsi de suite. Mais depuis qu'elle était entré dans sa vie autrement que par la lecture d'un dossier secret défense, tout était joyeusement parti en quenouille et il ne maîtrisait plus du tout les choses.
En plus, de la Couperay avait moyennement apprécié son dossier bricolé. Déjà, il avait remarqué qu'il l'avait été ce qui était tout à son honneur car ce n'était pas n'importe qui s'était ingénié à le rendre intraçable sans que cela se voit. Et pourtant, le vieux filou avait flairé l'embrouille... Mais de toute façon, ce n'était pas un problème, ou plutôt ce n'était plus un problème. Les choses allaient se régler d'une manière ou d'une autre et il devrait vivre avec... si tant est qu'il en revienne.
Pour couronner le tout, il leur annonça gaiement qu'il avait invité le père de Rakel à la base pour la semaine prochaine! Connaissant vaguement la relation tumultueusement entre sa femme et son paternel, il savait qu'il y avait de fortes chances pour que cela tourne à l'apocalypse nucléaire. Il faillit sourire en se disant qu'il aurait bien aimé voir ça.


"Mon général, je n'ai aucun problème à être sous les ordres du Major et..." Le soldat hésita un moment. Il y avait des choses qu'il aurait voulu dire mais qui ne pouvaient l'être aussi devait il essayer de faire en sorte de s'affranchir de toutes interdictions pour exprimer même indirectement ce qu'il ressentait. "Et je demanderai une réaffectation dans une autre équipe dès notre retour de mission."

Il lança un petit coup d'oeil furtif à Rakel, regard qui en disait bien plus qu'un long discours. L'aveu détourné avait de quoi être touchant compte tenu de la situation car il n'y avait pas trente six signification au fait de choisir d'aller dans une autre équipe que celle dans laquelle on a celle que l'on aime.

Le commando ne se fit pas prier pour prendre congé. il avait eu un choix à faire, et il avait choisi. Cela ne pèserait peut être pas dans un futur proche, mais il avait au moins pu être honnête avec ses sentiments même s'il ne pouvait les exprimer.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé Leroy
Médecin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 25/11/2011
Age : 26

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Sergent /101
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Jeu 9 Fév - 16:34

La gravité de la situation, l'importance des objectifs n'étaient plus à démontrer. Zoé avait rarement vu un débriefing si vite 'torché'. Pas de pincettes, voilà ce que disait le visage du Général. Ils avaient un but à atteindre et aucun droit à l'erreur. Elle sentait déjà l'adrénaline se répandre dans tout son corps et toute nervosité était partie. Pour le moment. Les choses allaient être un peu plus délicate une fois là-bas .. Il faudrait être rapide et malin .. Zoé était prête. Elle avait attendu cette mission avec impatience, se préparant tous les jours. Cette fois-ci, il n'y aurait pas de mort, pas de coéquipiers à terre .. Ils reviendraient avec Dante.

Elle jeta un regard à Rakel, avec qui elle avait déjà pu travaillé, et au dénommé Cosey quand le Général leur demanda de rester mais s'empressa de se lever. Ce n'était pas ses affaires et à dire vrai ce qu'il se passait ne l'intéressait guère. Elle avait autre chose en tête : Hégémonie.

En chemin vers l'armurerie, elle resta silencieuse. Des deux équipes réunies, elle était le seul médecin. Il y avait Cyril également, et sa formation, qui pourrait être plus qu'utile de ce côté là .. mais c'était évident que sur une telle mission, il serait plus demandé en tant que soldat et encore plus efficace. Il lui faudrait donc garder l'oeil ouvert, être vigilante et partout à la fois ..

En poussant la porte de l'armurerie, elle prit une profonde inspiration et fit le vide dans sa tête, oubliant ses craintes, ses peurs, ses questions. Elle rentrait dans l'état d'esprit parfait pour partir en mission. Avec une dernière pensée pour Damien, espérant que tout se passerait bien pour lui, elle rejeta tout ça loin d'elle et s'empressa de s'armer pour ce qui les attendait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Jeu 9 Fév - 17:49

Dés que le briefing fut terminé, le général indiqua qu'ils pouvaient sortir et aller se préparer sauf Rakel et Jean François. Ne cherchant même à comprendre pourquoi, Jenny prit la direction de l'armurerie, derrière Zoé. Elles ne s'étaient pas adressé la parole depuis ce qu'il s'était passé pour noel et Jenny était contente de la revoir. Lorsqu'elle fut devant son casier, la jeune femme se prépara en prenant le temps de se concentrer. Elle allait devoir faire ses preuves et elle savait pertinnement que certains allaient l'attendre au tournant.

Perdue dans ses pensées mais concentrée sur tout les gestes qu'elle faisait, Jenny préparait minutieusement son équipement. Si ils partaient à deux équipes, c'est qu'il y avait une raison et il allait falloir jouer la prudence.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Jeu 9 Fév - 22:37

Spoiler:
 

Je me tenais droite comme un I fixant le général, essayant de ne pas paraitre ni coupable, ni trop stressée, mais ce n'était pas simple, il ne fallait pas être stupide pour comprendre ce qui allait se passer, après tout elle aurait comprit qu'elle soit convoquée seule pour la mission, mais une fois le nom de Jean-François prononcé ça ne faisait plus aucun doute. Étrangement même si nous avions déjà parlé de ce petit "soucis" avec le général, ça ne m'empêchait pas d’appréhender, après tout je ne sais pas ce que j'espérais en évitant constamment Jeff, comme si l'éviter me permettrait de régler ce problème. Bref, parfaitement stupide, mais je commençais sérieusement à me demander ce qui me passait par la tête en ce moment. Alors que le général prit la parole, je pris bien soin de le regarder, évitant du regard mon époux. Étrangement malgré les malheurs du leader de SG11, je n'arrivais pas à imaginer que c'était une situation plus difficile que la mienne, j'aurais légèrement préféré me retrouver en tenue d'Hathor, voir même à poils dans la base, au moins ça n'avait pas grande conséquence une fois cette brume terminer, au pire quelques remarques moqueuses, mais rien de plus, tout le monde finirait par oublier.

Au fur et à mesure que le général parlait mon regard quittait ses yeux perçant pour fixer le vide à vrai dire à cette instant si je l'écoutais, j'avais tout de même du mal à savoir comment réagir, et j'étais perdu dans mes problèmes, ce ne fut que lorsqu'il évoquait notre relation avant cette fameuse brume que je redressais le regard. Ce n'était pas une question je l'avais bien compris, nous étions percé à jour, et je savais que trop bien ce que ça impliquerait. Se me fit un drôle d'effet d'entendre le général m'appeler "madame Cosey", un frisson me parcouru le dos, mais après tout je ne pouvais protester, chacune de ses paroles avaient du vrai, je n'étais pas du genre à me soucier beaucoup du règlement, et ce n'était pas réellement nouveau. Par contre je fus légèrement perplexe lorsqu'il parla du dossier de Jeff, sans doute mon côté paranoïaque qui se réveillait, il y avait bien longtemps. Je ne remettais pas en doute ses paroles, mais je commençais à me dire qu'il ne me disait pas tout, il n'y avait qu'à voir la façon dont il m'avait regardé alors que j'étais en forêt avec Jill.

Je manquais de m'étouffer lorsqu'il se mit à parler de mon père, à vrai dire je m'attendais à tout sauf à ça, et à vrai dire pour moi c'était un véritable coup bas. Je ne m'attendais à tout sauf à ça, d'ailleurs on pouvait voir mon visage se décomposer au fur et à mesure que le général parlait. Au final, j'étais totalement blanche, une certaine lueur de peur dans le regard, affronter mon père et lui annoncer que j'étais mariée me foutait la trouille, et pour être franche, c'était sans doute la première fois de voir une telle chose dans mon regard. Ca ne faisait aucun un doute que j'aurais préféré affronter Hégémonie seule que mon père à mon retour. J'avais vraiment du mal à réagir face à cette nouvelle, et ça ne s'arrangeait pas du tout lorsque Jeff annonçait qu'il était prêt à changer d'équipe. On ne pouvait pas dire que le regard que je lui offrais était très concluant, j'étais perplexe, triste, inquiète, et je ne savais pas trop comment prendre cette déclaration d'amour. Certes j'étais touchée par cette attention, mais cette décision il la prenait seule, et à présent je serais seule dans SG3, chose qui me faisait réellement mal. Je sortie sans me faire prier, marchant d'un pas rapide en direction de l'armurerie, en chemin, je jetais des coups d'oeil avec Jeff, j'aurais aimé lui parler, mettre les choses au clair, mais nous n'avions pas le temps. J'attrapais doucement son bras, un léger sourire sur le visage à amusée, mi inquiète.


"Mon père va te casser la gueule..."

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 10 Fév - 8:42

Equipement
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission 89: L'Enfer de Dante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: SGC :: Niveau 0 :: Salle de briefing-
Sauter vers: