La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Mission 90] Asile mondial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 29

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: [Mission 90] Asile mondial    Mer 8 Fév - 0:56

Suite à l'appel, les deux équipes SG, soit la numéro 4 et 6, s'installèrent autour de la table de briefing. Dés leur entrée, ils eurent la surprise de constater que l'officier n'était pas seul. A l'écart, il discutait de manière intensive avec une Tok'ra apparemment loin d'être tranquille. Quelque chose d'important semblait la ronger et il y avait tout à parier que cela avait un rapport avec le briefing actuel.
L'officier hocha la tête, comme pour conclure l'échange, puis invita poliment son interlocutrice à s'installer avec les membres des deux équipes. Le gradé n'était pas bien connu de tous. On aurait pu le croiser dans les couloirs, ou le rencontrer par inadvertance dans le mess des officiers. Sa dégaine à elle seule criait le rat de bibliothèque. Ses petites lunettes démolissaient littéralement le peu de virilité que lui offrait l'uniforme. Sa silhouette ne ressemblait en rien à celle d'un combattant et on pouvait aisément deviner qu'il n'avait pas monté l'échelle en s'illustrant au combat. C'était un jeunot, peut-être même du genre « fils à papa » mais qui semblait quand même connaître son affaire. On ne pénètre pas l'État Major aussi aisément, même avec le concours de personnes influentes.
Tout en distribuant les dossiers aux équipiers, la tension qu'exprimait son visage s'accentua, trahissant ses premiers pas dans le domaine de briefing. L'homme s'était toutefois concentré pour ne pas faillir. Après avoir terminé sa petite tâche façon secrétaire, il retourna sur le siège du patriarche militaire et se racla distinctement la gorge, énumérant les points essentiels :


- Messieurs, et dames, je ne débuterais pas par le célèbre « l'heure est grave ».

Un rire incertain résonna. Le silence qu'il reçut en échange, ou les quelques sourires polis, l'obligèrent à revoir son sens de l'humour avant d'entrer dans le vif du sujet.

- Bon. Je suis le Capitaine François Maturin, votre nouvel officier traitant. Pour ceux qui ne connaisse pas encore notre invitée, Rayce est l'attachée à la Tok'ra. Son rôle consiste, à peu de chose prés, à se faire la voix de nos alliés. Seulement, c'est une démarche beaucoup plus personnelle qui nous amène à ce briefing. Pour éviter les confusions, je vais lui laisser la liberté d'exposer la situation.

Un échange de regard et la jeune Tok'ra baissa la tête, signe de remerciement assez caractéristique de son peuple. Son regard se posa alors sur les hommes puis elle déclara :

- Durant un temps, j'eus pour mission d'étudier les peuples que nous rencontrions. La xénosociologie est bien loin d'être la priorité de notre mouvement mais les connaissances que nous en retirons nous sont parfois d'une grande utilité. C'est ainsi que nous améliorons nos couvertures lors d'infiltrations.

Rayce fît une pause.

- J'étudie la planète « Patrie » depuis maintenant un an. Sur toutes les données que nous possédons, aucun autre monde ne soutient la comparaison avec votre style sociologique. Nous avons déterminé les similitudes avec votre peuple à hauteur de 97,56 % et les extrapolations de caractéristiques indiquent qu'ils approchent de votre an 1970 sur l'histoire Tau'ri.
La différence réside en quelques spécificité mineures et une unique invention faisant la fierté des Patriotes : le système NESS.


En désignant les photos incluses dans le dossier, on découvrait une civilisation largement étendue aux abords de la Porte des Étoiles. Des immeubles des années 60, des rues propres et des voitures de l'époque. Une telle ressemblance frappait obligatoirement les militaires de surprise. Ce peuple n'avait pas simplement l'air similaire. C'était tout bonnement un saut dans le temps. Seul d'innombrables pilonnes installés sur les toits de chaque bâtiments différaient.

- Toutes les antennes que vous voyez là font partie d'une machinerie complexe. La planète, vu de l'espace, ne ressemble plus à la Terre mais à une lune volcanique inhabitable. Le NESS modifie également toutes tentatives de sondage par les vaisseaux Goa'uld en reproduisant avec exactitude les données d'une planète volcanique. Grâce à cette supercherie et l'ignorance de l'existence d'une Porte à cet endroit par notre ennemi : les Patriotes jouissent d'une protection relative.

Le visage de Rayce devint plus grave.

- Il y a une semaine, je suis retournée sur cette planète pour mettre à jour le contenu de mes recherches. J'ai découvert que la totalité de la population a souffert d'un violent abrutissement dégénératif, amputant leur intelligence de prés de 110 points de votre échelle QI. Certains se comportent comme des enfants dans le meilleurs des cas. Les autres ne peuvent plus parler, ni même marcher. Il y a déjà eu de nombreux morts...

En effet, les autres clichés indiquaient des cadavres sur les trottoirs. La ville avait l'air beaucoup moins paradisiaque soudainement.

- Les sept millions de Patriotes formant la civilisation sont atteints à divers degrés. Nul n'a été épargné par ce fléau. Même des nouveaux nés ont montré des signes de réflexes contradictoires. L'unité de recherche Tok'ra, en cinq jours, a établie avec certitude qu'il ne s'agissait pas d'une maladie, quel que soit son vecteur ou son implication biologique. Le Haut Conseil en a pris note et statué l'affaire.

A partir de là, on pouvait se permettre toute sorte d'hypothèse. Pourtant, même si les Goa'ulds auraient pu être les responsables, ils se seraient simplement contenté de tout faire sauter.

- Vous devez comprendre que notre mouvement a engagé toutes ses ressources dans la lutte contre les Goa'ulds. Le Haut Conseil a refusé d'envoyer des hommes pour tenter de trouver une solution et m'a fermement invité à passer a autre chose.

Rayce baissa la tête, elle semblait avoir honte.

- J'ai donc pris la décision de désobéir à leurs ordres et j'ai volé le GDO offert à la Tok'ra, de par notre alliance, afin de me rendre sur cette planète. J'ai demandé l'aide de votre général en précisant ma position aucunement officielle. Je n'ai malheureusement aucune contrepartie à offrir hormis ma reconnaissance. Cette réunion me fait donc espérer que ma requête a été acceptée...

Maturin, qui s'était tenu silencieux jusque là, reprit à son tour la parole et congédia Rayce, lui demandant à parler à ses hommes en privé. Il était clair qu'il avait l'intention de leur dévoiler des objectifs dont la jeune Tok'ra ne devait pas avoir connaissance. D'ailleurs, on lisait bien sur son visage, avant qu'elle ne disparaisse sous bonne escorte, qu'elle avait parfaitement compris le but de la manœuvre.
Le capitaine se tourna vers l'équipe SG-4 et 6 avant de poursuivre.


- Notre État Major s'inquiète de cette maladie mais ne comptait pas octroyer des ressources humaines à seule fin d'humanitaire. Ils ont toutefois déduit la valeur capitale de cette dégénérescence si elle était bien utilisée.

Le fils à papa semblait s'être muré derrière le masque d'un politicien. Sa voix vibrait sous l'effet du profit à tirer d'une situation aussi grave.

- Ce que je vais vous dire doit donc rester entre nous. Rayce ne doit jamais en avoir vent. On nous ordonne, et à cela j'entends « vous », que les équipes se rendent pour trouver ce qui cause ce mal. Si ce n'est pas une maladie, un autre facteur doit en être responsable. Votre objectif consiste donc à enquêter et trouver ce facteur. Officiellement, vous aidez Rayce dans le cadre de notre alliance, et si ça ne suffit pas, par le fait que nous ne sommes pas insensibles aux Patriotes.
Officieusement, nous voulons que vous récupériez ce qui cause cette dégénérescence et le rapportiez sur Terre après s'être assuré qu'il n'y ait pas de risques de contagion. Je vous laisse imaginer combien il nous serait intéressant de faire de ce fléau une arme pour lutter contre les Goa'ulds.


Maturin se leva.

- Je fournirais au leader de l'équipe, et à cela j'entends un seul chef choisi par vos soins, des codes très précieux. Si jamais vous deviez revenir bredouilles, nous comptons envoyer une tête nucléaire sur cette planète. Que l'idée vous plaise ou non, il est hors de question que les Goa'ulds aient la même idée et parvienne à ce but.
Des questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: [Mission 90] Asile mondial    Mer 8 Fév - 14:06

Que de changements ces derniers temps, le retour de Suzanne, le départ de ses coéquipiers de SG5, le changement d’équipe pour se retrouver à former un trio avec la petite terreur et une archéologue fraichement débarquée. Et voila qu’une mission se profilait, réunissant deux équipes donc pas une simple promenade au milieu de nulle part d’un monde lointain, ce qui faisait le plus cogiter Laurent était le numéro de l’autre équipe, celle de Suzanne, ainsi ils allaient partir une seconde fois ensemble, tout comme il allait collaborer avec Jill sans son pitbull, retrouver un corps connu en la personne d’Alison et aussi leur Bosley appelé Ivan.

Le Para était l’un des premiers arrivés en salle de briefing, saluant comme il se devait l’officier et se contentant d’un « bonjour madame » pour la femme n’ayant pas d’uniforme de l’armée, avant d’aller s’installer sur un des sièges entourant la table pour attendre les autres membres. L’arrivée de Suzanne ne changea rien à son attitude, c’était comme si elle était un membre comme les autres, rester le plus discret possible sur leur relation même si cela n’était pas simple dans une base militaire.

Ce fut le capitaine qui prit en premier la parole pour rire bêtement de sa première phrase qui laissa Laurent perplexe sur l’humour spécial de cet homme, heureusement il passa rapidement le relai à la femme, Tok’ra de son état. Les détails fusèrent et entrainant des questions que Laurent gardait sous le coude en attendant le bon moment pour les poser. Mais il n’eut pas l’occasion de le faire en présence de l’informatrice puisque le capitaine lui demanda de sortir pour faire son analyse de la situation en annonçant des choses faisant froid dans le dos avant de demander s’il y avait des questions.

« Oui mon capitaine j’ai une question …
Serait-il possible de vérifier les recherches effectuées par les Tok’ras ? Mademoiselle Rigel me semble la mieux placer pour nous donne son avis sur les risques encourus et les mesures préventives à adopter.
D’ailleurs je trouve étonnant de voir que nos chers alliés pensent à nous quand il s’agit d’assurer le SAV, hop le QI de la population est proche de zéro alors ça ne les intéresse plus et ils nous refourguent le problème en trouvant une excuse pour justifier la patate chaude… Pas grave, on mettra les pattes d’eph et on ira faire le boulot puisque le général a donné son accord.
Mais ce qui me dérange le plus est que l’Etat Major veuille utiliser ce fléau comme vous dites pour le propager au mondes Goa’ulds avec l’énorme risque que cela se retourne un jour ou l’autre contre nous, ils jouent avec le feu !
Vous m’auriez dit que c’était le système NESS qui intéressait les hautes sphères que j’aurai trouvé ça normal mais la… Enfin si ce sont les ordres, nous les exécuterons.
Pour ce qui est du poste de leader, je sais que je suis le plus gradé mais si quelqu’un le veut, je lui laisse volontiers »


Laurent était désabusé d’une telle folie mais ne pouvait désobéir au risque d’être écarté de cette mission, le fait de songer à l’extermination d’un peuple ne rendrait pas les terriens meilleurs que les Goa’ulds, bien au contraire, sans oublier que ce ne serait sans doute pas du goût des Tok’ras. Bref une mission dégueulasse dont l’échec était la mort certaine de pauvres gens, certes qui n’étaient plus que de graves déficients mentaux et qui finiraient pas crever de faim du fait de ne plus savoir s’occuper d’eux mais c'était une question de principe pour le militaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Mission 90] Asile mondial    Mer 8 Fév - 15:51

1 semaine... 1 semaine que Jill avait fait sa fausse couche et malgrès ce qu'elle disait, ça n'allait pas du tout. La mission allait lui changer les idées même si ce n'était certainement pas la meilleure idée du siècle. La jeune femme voulait se concentrer sur autre chose et ne plus penser à ce qu'il venait de se passer. Ils n'avaient pas eu l'occasion d'en parler avec Cyril et elle devait bien avouer que ces derniers jours, elle l'évitait. Non pas parce qu'elle ne voulait pas le voir, au contraire, mais parce qu'elle ne voulait pas qu'il la voit dans cet état. Car quand elle ne travaillait plus, elle se réfugiait dans ses quartiers et pleurait.

Lorsqu'on appela son équipe en salle de briefing, Jill afficha un visage impassible. Personne ne pouvait savoir ce qu'il s'était passé dans sa vie. SG4, équipe de son arrivée et voilà qu'elle avait pioché de nouveau ce numéro. A part Ivan, il n'y avait plus d'anciennes têtes dans l'équipe. Il allait devoir s'adapter au fait qu'il allait bosser avec 3 femmes et connaissant le macho, ça n'allait pas être triste. Quand elle entra dans la salle, seul Laurent était déjà là. Elle le salua d'un signe de tête et s'installa dans un fauteuil. Déjà, tout ça commençait mal. C'était la tok'ra qui en quelque sorte leur donnait cette mission et même si la femme qui les représentait était venue ici officieusement, ça ne changeait rien au fait que Jill ne les appréciait pas plus que ça. Elle admettait qu'ils étaient des alliés importants mais elle ne leur confierait pas sa vie pour rien au monde.

Quand tout le monde fut installé, le capitaine prit la parole en premier. Il aurait mieux fallut pour lui qu'il ne la prenne pas car des les premiers mots, il exaspéra la jeune femme. Il présenta la tok'ra et celle-ci leur expliqua ce qui les attendait. Les yeux fixés dans le dossier, Jill écoutait tout en observant soigneusement les photos présentes. Ils allaient mettre les pieds dans un asile, encore une mission étrange et encore une fois, ce genre de mission était pour eux.

Le capitaine congédia Rayce, prétextant qu'il voulait leur parler seul à seul et déjà Jill sentait le coup fourré. Il plantait un couteau dans le dos de leurs alliés et l'idée ne plaisait pas spécialement à Jill. Lorsqu'il demanda si il y avait des questions, Laurent pris la parole. L'idée d'utiliser cette saloperie ne lui plaisait pas non plus. Déjà d'humeur massacrante en entrant dans la pièce, Jill bouillait à présent sur sa chaise. Lorsque Laurent eut terminé, Jill exprima sûrement ce que les autres pensaient tout bas, tout en restant correcte.


"Ramener un élément instable ou condamner une population à mourir, cruel dilemme..." dit elle sur un ton ironique.

Jill savait déjà qu'elle n'allait pas aimer ce qui allait se passer là-bas et comme elle était d'une humeur noire, elle risquait de ne pas être très conciliante. Laurent se proposa pour le poste de leader et Jill le regarda en hochant la tête.


"Vous êtes le plus gradé donc j'estime que ce poste est pour vous. Après si vous n'avez pas envie, vous pouvez compter sur moi."

Jouant avec son stylo, Jill gigotait sur place. Cette mission sentait la catastrophe à plein nez et elle était pour eux. La poisse continuait de frapper.


Dernière édition par Jill Cooper le Mer 8 Fév - 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: [Mission 90] Asile mondial    Mer 8 Fév - 16:13

Nouvelle mission depuis sa mort... Dis comme ça, les choses étaient pour le moins étrange et laissaient un goût étrange dans le bouche qui ne lui plaisait pas trop. Mathilde s'était parfaitement remise de son décès sur le plan physique et officiellement sur le plan psychologique les choses allaient aussi bien que d'habitude. Comme à son habitude depuis donc, elle était en plein travail quand on l'avait convoquée et la scientifique débarqua avec sa blouse et un tablier de protection renforcé maculé de liquide écarlate qui ressemblait à s'y méprendre à ce qui circulait dans les veines de ses coéquipiers. son visage était quelque peu noirci et sa mise en plis pour le moins chaotique... Elle était bonne dernière et avec quelques minutes de retard en plus. Ses sourcils noirs froncés, son expression contrariée de diva sa démarche rapide malgré ses petites foulées ne trompaient pas sur l'humeur de la baronne de poche. Comme assez souvent, elle était peu satisfaite de la marche des choses.

"Pourriez vous avoir l'amabilité de correctement remplir les fiches de briefing?! C'est assez pénible de se voir rappeler par un planton qu'on est attendu qui nous dérange en pleine expérience dangereuse. Cela évitera des jours d'ITT à certains et des heures de travail gâchées à d'autres! Comment voulez vous faire du travail décent si l'on est sans cesse dérangé quand l'on ne doit PAS l'être?! Enfin... Maintenant que je suis là, allez y."

Elle sortit d'une poche de sa blouse un petit poudrier qu'elle utilisa pour s'aider à se nettoyer le visage et se repeigner pendant que l'on leur parlait de la mission. Au départ elle ne sembla pas vraiment faire cas de ce qui se disait, puis peu à peu, ses gestes se firent plus lents et espacés et son regard n'était plus celui de l'aristocrate occupée à se refaire une beauté, mais de la scientifique dont les méninges commençaient à mouliner à cent à l'heure. Il y avait pour elle plusieurs défis scientifiques à relever, mais également une action humanitaire. Elle n'était pas une scientifique sans coeur et elle comprenait parfaitement la situation de ces gens. Il était urgent de leur prêter assistance. La tok'ra gagna pas mal de points auprès de la physicienne pour avoir bravé les ordres de ses supérieurs afin de leur venir en aide. C'était typiquement le genre de chose qu'elle appréciait. Par contre ce qu'elle appréciait moins c'était le genre de manigances dont on allait leur demander d'être les complices et exécutants.
Maturin leur demandait rien moins que de récupérer la source de ce mal et de la ramener sur Terre pour l'étudier. Mais bien sûr! Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d'alu! Par chance pour lui, Mathilde savait se tenir et masquer les émotions qu'elle ressentait. Son éducation avait été un véritable atout depuis son arrivée au SGC. Mais contrairement à elle, Laurent exprimait ses points de vue... Il n'irait pas loin avec ce genre d'attitude. Il mettait en doute les motivations des tok'ras ou au mieux leurs compétences. Si la scientifique pouvait très bien comprendre la première option, elle ne se risquerait pas sur le seconde. Elle savait très bien de quoi la Tok'Ra était capable à ce niveau là et elle avait trop travaillé avec eux pour les considéré comme des seconds couteaux.


"Je ne pense pas qu'il y ait besoin de passer derrière les scientifiques tok'ra concernant les résultats de leurs recherches sur ce mal. S'ils nous disent qu'il ne s'agit pas d'un agent pathogène c'est que nous n'avons pas affaire à un agent pathogène. Même s'ils cherchaient à nous manipuler ils ne nous tromperaient sur des éléments aussi fondamentaux. Cette Rayce m'a semblé sincère, mais c'est une tok'ra donc même si c'est une scientifique, elle est sans aucun doute formée à la manipulation et la désinformation. si elle devait nous mentir, ce serait sans doute plus quand à ses motivations et l'intérêt que tirerait ses semblables de la situation à savoir la guérison des patriotes. Un tok'ra altruiste au point de faire le mur et de s'opposer à ses supérieurs j'y crois autant qu'un goa'uld généreux et pacifiste." Le ton était calme, froidement assuré de celle qui sait parfaitement de quoi elle parle et c'était justement le cas. "En tant que scientifique et vétérane du programme je ne peux pas assurer la récupération de ce qui cause cette altération cognitive, nous ne savons pas ce qu'il en est à part que cela ne semble pas être d'ordre biologique. Il nous faudra en premier lieu identifier la source du mal et ensuite la confiner dans un module sécurisé. Cela fait deux possibilités d'échec non quantifiable du fait de l'absence d'informations préliminaires. Vous comprendrez que dans ce cas je ne puis rien vous promettre si ce n'est que je ferai comme à mon habitude, de mon mieux. Quand à l'élimination de la menace par une détonation nucléaire je conseillerai à vos supérieurs d'y réfléchir à deux fois avant de vouloir faire mumuse avec le feu nucléaire comme le font des enfants avec un pétard.
D'abordt, rien ne nous dit que cela sera un moyen efficace de neutraliser le facteur de dégénérescence. Imaginez par exemple qu'il s'agisse d'une onde sismique particulière qui affecte la chimie du cerveau des autochtones. A part détruire la planète vous n'en viendrez pas à bout. Ensuite je tiens à vous rappeler qu'en terme de discrétion, une charge nucléaire même de faible puissance émet une quantité significative de radiations électromagnétiques spécifiques qui peuvent être captées et remontées à des distances plus que considérables par des capteurs aussi sophistiqués que ceux que l'on trouve dans un croiseur de classe Ha'Tak, ceux là même dont les grand maîtres go'aulds que vous tenez à garder à distance de la planète disposent par centaines... Vous comprenez où je veux en venir? Bien, ça nous évitera de passer pour des imbéciles à travers toute la galaxie en installant un panneau venez creuser ici visible d'un bout à l'autre de la Voie Lactée!
Vous voulez nettoyer les environs de la Porte? Fournissez moi le matériel que je demanderai à mon retour de mission en cas d'échec de récupération et nous pourrons faire le ménage afin d'éviter que cela se propage dans la galaxie et que vos cow-boys de patrons ne fournissent ce que nous n'avons pu récupérer aux serpents avec en plus des informations sur nos armes de destruction massive."


La leçon avait été pour le moins raide. Cela correspondait parfaitement avec la Mathilde des rapports. Professionnelle, pointilleuse, cassante et n'hésitant pas à envoyer ses interlocuteurs dans les cordes quand elle considérait que leurs propos insultaient son intelligence. C'était peut être les débuts de Maturin à ce poste, mais il n'avait eu droit à aucune aménité de la part de la part de la Baronne qui les avaient pris lui et ses supérieurs et les avait consciencieusement piétinés.

"Je prendrais malgré tout la liberté de m'intéresser au système NESS. Cette technologie pourrait nous offrir de réels avantages face aux goa'ulds dans le cadre de bases d'opérations avancées sur d'autres planètes et aux vues de l'avancée technologique moyenne de Patrie, cela ne devrait pas poser trop de problème, à moins que cela soit le fruit d'une intelligence extérieure à la société patriote ce dont n'a pas parlé la tok'ra. De plus vu l'état des patriotes ils ne poseront aucune résistance quand à mes démarches. Et avant que vous ne commettiez la stupide erreur de poser la question, non cela ne nuira pas à mes recherches sur l'origine de cette affection."

Se désintéressant de Maturin comme un chat le ferait d'une souris qu'il a mâchouillé suffisamment, elle reporta son attention à Laurent. Le fait qu'il remette en question les ordres de mission prouvait qu'il serait sans doute de son côté une fois la Porte traversée et personne de l'Etat Major pour les surveiller.

"Campbell, vous êtes celui qui est le plus gradé comme vous l'avez dit, il n'y a donc pas besoin d'aller chercher plus loin. Sinon ce sera la foire et nous n'avons pas besoin de cela pour nous compliquer la tache n'est ce pas?" Elle s'était faite plus aimable, parlant sur le ton de l'invitation et lui dédiant même un sourire courtois. "Il y a une hiérarchie en place, autant s'y tenir. Ce sera plus simple et au moins quels que soient les ordres il n'y aura pas de contestation possible."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Mission 90] Asile mondial    Mer 8 Fév - 16:36

Alison l'avait attendue avec impatience, cette première mission ! Bien sûr, elle avait prié pour que ce soit une simple promenade de santé à la rencontre d'une gentille population inconnue, mais elle s'était doutée que tout ne serait pas aussi simple. Enfin... elle n'avait pas pu imaginer que ce serait aussi catastrophique dès le briefing, c'était un fait !

Deux équipes partaient, dont la sienne. Parmi elles, des têtes connues et des nouvelles. La jeune femme était heureuse de retrouver Suzanne, évidemment, c'était une des personnes qu'elle avait espérer revoir à son retour. Laurent, elle était déjà moins contente de le revoir, ne serait-ce que parce qu'il avait eu l'occasion de la voir de beaucoup trop près à son goût et parce qu'il avait un caractère... qui ne collait pas forcément avec le sien. Enfin, elle ne le détestait pas non plus et était prête à repartir sur de bonnes bases. Après, elle en connaissait d'autres pour les avoir déjà croisés, mais ne s'y attarda pas vraiment, il faudrait un peu plus de temps pour vraiment les connaitre. Déjà, elle avait fait l'effort de retenir le nom et le rôle de chacun d'entre eux, ce qui n'était pas mal pour une première approche.

Alison arriva la dernière dans la salle, comme trop souvent, même si pour cette première mission elle avait fait l'effort d'arriver à l'heure. Enfin non, quelques instant plus tard, une petite scientifique en colère déboula à son tour pour râler. Tout le monde était là, ça commençait drôlement bien ! Première chose qu'Alison remarqua, outre ses coéquipiers et le gradé qui devait présider la séance, ce fut la femme à l'habit caractéristique du peuple tok'ra. Le briefing commençait mal et Alison déglutit. Fixant la table en allant s'y asseoir en vitesse, elle essaya de se rappeler que sa phobie des symbiotes était terminée et surtout que personne n'avait à en apprendre l'existence. Ce n'était qu'une tok'ra, une alliée. le fait qu'elle ait un gros ver visqueux qui gigotait dans son ventre ne devait pas entrer en ligne de compte.

Il lui fallut quelques secondes pour se reprendre suffisamment et se concentrer sur le discours. Et puis, en apprendre sur une nouvelle planète était intéressant pour l'archéologue, elle se mit à boire les mots de la tok'ra sans plus s'agiter et en oubliant un peu son malaise. En revanche il ressurgit aussi vite, mais pour d'autres raisons, lorsqu'il fut question de la maladie dégénérative. Qu'est-ce que c'était encore que cette histoire ? Ah bon, ce n'était pas une maladie tout compte fait... enfin, encore fallait-il faire confiance aux tok'ras sur ce point. Et si Alison ne faisait déjà plus beaucoup confiance à ses semblables elle n'était pas prête de l'accorder à des parasites.

Bon. Mission de... quoi ? Sauvetage. La jeune femme fronça les sourcils lorsque l'on congédia poliment la tok'ra. Quand on commençait avec des cachotteries, c'était qu'il y avait anguille sous roche... Elle finit par ouvrir de grands yeux en entendant la suite : c'était du délire ! Mais la fin acheva de la faire bondir - enfin, pas au sens propre, même si ses mains se crispèrent - Une tête nucléaire !

L'archéologue n'avait jamais été très douée pour cacher ce qu'elle pensait et visiblement, elle était en colère et bouillait pas si intérieurement que ça. Mais elle venait à peine de réintégrer le programme, il fallait qu'elle se maîtrise et se calme avant de parler. Elle se contenta donc dans un premier temps d'acquieser quand Laurent demanda à ce que les recherches des tok'ras soient vérifiées. Et, oui, il avait aussi raison sur le fait que c'était jouer avec le feu ! Bon, elle l'appréciait beaucoup plus tout à coup ! Il était plein de bon sens, semblait-il. Mathilde prétendait que l'on pouvait croire les tok'ras concernant la maladie. Moui... Mais elle soulevait un point intéressant : cette Rayce était-elle vraiment fiable ? Même chose pour la bombe, Alison commençait à bien aimer cette petite Mathilde aussi.

La discussion sur le leader ne l'intéressait pas vraiment, étant donné qu'elle ne comptait pas se proposer et que, quel se soit leur chef, elle n'était pas du genre à jouer au mouton... Par contre, elle avait deux trois trucs à demander avant de partir bêtement sur une planète tueuse.


" Si on ignore ce qui agit sur ces pauvres gens qui sont humains d'après ce que j'ai compris, pourquoi on nous envoie là-bas en espérant qu'on sera immunisés ? Je veux dire, les tok'ras, ils ont leur bestiole pour les aider, mais pas nous, alors c'est bien beau, mais vous pouvez m'expliquer en quoi ce n'est pas un suicide pur et simple ? "

Elle avait essayé de parler calmement, mais l'énervement transparaissait sous ses mots. Faudrait peut-être arrêter de les prendre pour de la chair à canon, hein ! Vaincre les goa'ulds, d'accord, mais elle voulait être en état de voir ce jour arriver !

" Comme l'a dit notre scientifique, ça pourrait être n'importe quoi : l'air, l'eau, des ondes inconnues... "

Sur ce point elle en avait déjà fait l'expérience, merci bien. Gros effort pour ne pas s'énerver et virer sarcastique, mais ce n'était vraiment pas évident.

" ...des particules de je sais pas quoi, je sais pas où, véhiculées on ne sait comment... On est censés y aller en croisant les doigts et en priant très fort pour ne pas être aussi sensibles que les autres ? "
Revenir en haut Aller en bas
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 29

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission 90] Asile mondial    Mer 8 Fév - 19:40

Maturin s'était attendu à ce que les ordres soient ainsi discutés. Il se redressa, prenant tout le maigre aplomb qu'il pouvait réunir, et posa ses poings bien à plat sur la table:

- Vous n'êtes pas la seule experte à vous être penchée sur la question, De l'Argentière. Et je vous ferais remarquer que nos conseillers ont eu beaucoup plus de temps que vous pour réfléchir.

Ceci fait, il se tourna vers l'archéologue.

- De même, vous pensez bien que nous avons vérifié les dires de la Tok'ra. Le MALP envoyé sur la planète des Patriotes n'a relevé que le présence de polluant comparable à la période indiquée. Il n'y a aucune traces d'un quelconque élément pouvant altérer votre intelligence. Et même si c'était le cas, vous avez ordre de vous replier sans délais sur le site Alpha. Nos informations sont suffisantes pour considérer cette influence comme graduelle et non instantanée.

L'homme ramassa les dossiers, visiblement énervé de devoir se justifier.

- J'ai reçu des ordres précis. Ce sont maintenant les vôtres et ils ne changeront pas ! Laurent, vous êtes le leader. Je vous remettrais les codes d'authentification vous autorisant au bombardement. Quand à vous, Mathilde, je laisse à votre supérieur le loisir de choisir si le NESS ne vous prendra pas trop de temps. Si quelqu'un n'est pas content, je vous invite instamment à rendre visite au général. Votre départ est prévu dans une heure, allez vous équiper à l'armurerie je vous pire.

Maturin salua brièvement d'un signe de tête, à la manière des salauds qui se déchargent d'une telle responsabilité sur des supérieurs qui ne seront jamais punis, puis quitta la salle de briefing, abandonnant par la même toute possibilité de discussion.



[HRP]Je vous conseille de réaliser votre fiche d'équipement et d'en faire une copie ici. Je vous fournirais le lien vous amenant au départ de la mission dés que ce sera fait.
Vous avez tout le loisir de discuter de cette mission entre vous.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: [Mission 90] Asile mondial    Mer 8 Fév - 23:16


[spoiler="matériel de mission":adc8][quote:adc8="Mathilde de l'Argentière"]
Fiche d'équipement


Gilet poche cargos:

Moyen 1: Zat'nik'tel personnalisé (MOYEN).
Moyen 2: Kit de mesure multispectre (MOYEN).
Léger 1: Kit outillage de poche (LEGER).
Léger 2: Appareil photo numérique (LEGER).
Léger 3: Caméscope numérique (LEGER).
Léger 4: Nécessaire de toilette (LEGER).
Léger 5: Cartouche pour masque (LEGER).
Léger 6: Piles x2 (LEGER).
Léger 7: Piles x2 (LEGER).
Léger 8: Batterie (LEGER).
Léger 9: Cartes mémoire renforcées x5 (LEGER)
Léger 10: Clef USB x2 - Couteau suisse - Porte-bonheur.
Léger 12: Lampe de poche (LEGER).
Léger 13: Bâtonnets lumineux x5 (LEGER).
Léger 14: Sangles de contention plastique x10 (LEGER).
Léger 15: Barre énergétiquex2 (LEGER).
Léger 16: Barre énergétiquex2 (LEGER).


Sangles:

Lourdx2 1: Sacoche avec Ordinateur portable à revêtement antichoc (LOURD) et DVD x5 avec divers programmes de télémétrie et de piratage (MOYEN).
Lourdx2 2: Jumelles SOPHIE (MOYEN).


Sac à dos: Grand/Petit

Lourd 1: Kit de prélèvements et d'analyses (LOURD).
Lourd 2: Trousse à outils complète pour électronicien (LOURD).
Moyen 1: Téléobjectif grande focale et amplificateur de lumière (MOYEN).
Moyen 2: Masque respiratoire avec cartouche 3h(MOYEN)
Moyen 3: Micro canon avec enregistreur 3 heures (MOYEN).
Moyen 4:


Fourni de base:

Couteau de combat
SIG P2012
Chargeur 12 cps x2
Silencieux
Ration militaire pour 24h
Gourde 1 litre antichoc
Radio cryptée et oreillette
IFAK
PDA
GDO


MULE: (si on y a accès)
Caisson:
Tenue NRBC complète (LOURD).
Kit de prélèvements et d'analyses (LOURD).

Bac supérieur:
Ration de survie x 4 (LOURD).
Bidon eau potable 5 litres (LOURD).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: [Mission 90] Asile mondial    Jeu 9 Fév - 12:03

Alors que chacun y allait de ses commentaires et questions, parfois répondant à la place du capitaine sur la confiance à avoir sur les informations données par cette Tok’ra, des réactions tellement naturelles et normales quand on savait ce qui arriverait si l’équipe ne mettait pas la main sur la source du problème.

Comme Laurent le redoutait un peu non pas par lâcheté mais par manque de conviction quand à la solution à apporter au problème, il serait à la tête de cette expédition de la dernière chance pour les Patriotes. Si le Para avait bien compris, le SGC enverrait un missile à tête nucléaire par la porte des étoiles donc il n’aurait pas à donner les codes fatidiques avant d’être de retour à la base ou au pire sur le site Alpha.

Il aurait eu d’autres questions à poser, plus à leur informatrice qu’à leur capitaine mais ce dernier l’avait chassé et estimait en avoir terminé avec un briefing plus que sommaire. Encore un officier qui ne serait pas dans l’estime du militaire, bâcler une préparation de mission n’était pas professionnel et c’était bien souvent à cause de personne comme ça que des braves gens mourraient quand cela aurait pu être évité avec un maximum d’informations.

L’officier étant parti, ne restait plus dans la salle que l’équipe alors Laurent en profita :

« On a vraiment l’impression de le faire chier sauf que ce n’est pas lui qui risque sa peau, si quelqu’un ne veut pas participer parce qu’il pense qu’il n’arrivera pas à supporter la conséquence d’un échec, c’est le moment ou jamais de faire le nécessaire pour rester ici, bien sûr qu'on va tout faire pour réussir et revenir avec toute notre tête... Bon, on va aller s’équiper pour partir à l’heure fixée par le capitaine, nous prenons un mulet afin de convoyer du matos et des réserves alimentaires alors n’oubliez pas d’y ajouter ce dont vous pensez avoir besoin, attention aux variations de températures entre le jour et la nuit… A tout à l’heure en salle d’embarquement »

Il avait eu un regard un peu plus insistant sur la personne de Suzanne quand il avait évoqué la possibilité d’abandonner la mission mais se doutait qu’elle ne lâcherai pas ses amis et coéquipiers donc il était passé à la suite sans insisté plus.

Equipement:
 

(hrp : Oh un grand sac à dos qui bouge tout seul... Ah non c'est Mathilde qui s'est trop chargée Razz )


Dernière édition par Laurent Campbell le Jeu 9 Fév - 21:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzanne Rigel
Scientifique
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG4
Grade / Niveau: Sergent-chef / 181
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: [Mission 90] Asile mondial    Jeu 9 Fév - 19:22

[HRP : Mais vous RP plus vite que votre ombre ma parole oO]

En piste ! Tiens tiens, combien de semaines s'étaient écoulées depuis sa dernière mission ? Tellement de choses s'étaient passées depuis que cet instant lui semblait bien loin. Cela dit, il lui restait pourtant ses principaux repères, à savoir ces deux équipiers Ivan et Jill et ô grande et belle surprise, le retour d'Alison, son ancienne collègue. Rien de mieux donc pour partir d'un bon pied.
Cependant, ce n'était pas à quatre qu'ils partiraient cette fois ci, mais à sept. Et pas avec n'importe quelle autre équipe … Celle de Laurent. Et même après avoir mis le pied dans la salle de briefing, Suzanne ne savait encore quoi penser à ce propos, hésitant entre se réjouir de l'avoir à ses côtés, à savoir plus ou moins ce qu'il en est pour lui ou préférer le savoir loin sur une autre planète, à ne pas savoir ce qui s'y passe.
Bref, consciente qu'elle ne parviendrait jamais à se décider sur la réponse, elle mit ses interrogations de côté et salua les personnes présentes d'un signe de la tête. Discrète, elle fila s’asseoir à côté d'Alison ensuite, afin d'écouter ce qu'on avait à leur dire.

Attentive et surtout observatrice, la scientifique ne perdit pas une miette de ce que la Tok'ra et ce cher Maturin puissent dire durant le briefing. Suzanne fut particulièrement surprise de constater l'époustouflante ressemblance entre cette planète et la Terre. Quel était le pourcentage de chance de trouver une planète avec un environnement, une histoire et des mentalités aussi similaires que notre bonne vielle planète Terre ? C'était impensable ! … Mais avec le SGC, si Suzanne devait retenir une chose et une seule, c'était que tout était bel et bien possible.
Son étonnement s'accentuait de photo en photo, si bien qu'elle délaissa un instant les paroles de leurs supérieurs, complètement hypnotisée par les clichés, et plongée dans sa propre réflexion. Le départ de la Tok'ra permit cela dit de revenir un peu plus dans la conversation, puisque ce cher Maturin en profita pour leur confier les détails officieux de la mission. Suzanne fronça les sourcils, elle n'aima pas sa façon de faire. Des ordres officieux, cela était rarement de bonne augure. Cela dit, elle n'était pas totalement contre son idée de rapatrier ce qui causait cette dégénérescence chez les Patriotes. Mais pas pour les même raisons. Vu la ressemblance frappante des deux mondes, il y avait fort à parier que ce mal pouvait affecter tout aussi bien les Terriens, et avec un peu de chance, des recherches là dessus permettraient d'apprendre comment s'en protéger … et au passage, si ils pouvaient éviter que ce mal tombe dans les mains des Goa'ulds … Mieux valait être prudents. Enfin, à condition que ce danger soit un minimum maîtrisé !

Mais le problème n'était pas là, enfin du moins pour Suzanne. La Tok'ra avait bien insisté sur le fait que ce n'était pas d'ordre biologique, allons bon pourquoi pas. Mais au vu des points communs entre leurs deux peuples, la scientifique avait du mal à imaginer que ce mal ne contamine pas les deux équipes SG envoyés sur les lieux. Et ce détail fut d'ailleurs très vite relevé par les autres coéquipiers. Suzanne ne put s'empêcher de hausser un sourcil, surprise à l'entente de son nom dans la bouche de Laurent. Il fallait juste s'habituer à son côté très professionnel et la distance imposée entre eux.
La jeune femme resta silencieuse le temps du débat entre tout ce petit monde. Elle connaissait bien trop peu les Tok'ras pour leur faire une confiance aveugle, et était du coup, plus de l'avis de Laurent sur d'hypothétiques vérifications des résultats ramenés par ce peuple. Cela dit, Mathilde, dont elle connaissait bien évidemment tout le mérite dans le domaine des sciences, semblait ne pas être inquiète de ce côté là … Mais elle n'eut pas le temps de considérer davantage les pensées de sa collègue, Maturin mit fin aux questions de toute façon, en leur assurant de nouveau que tout avait été bien vérifié.
Bien qu'elle essayait de se convaincre qu'ils avaient raison, Suzanne ne pouvait s'empêcher de se ranger du côté d'Alison, sur un point : comment être sûr qu'ils seraient pas vulnérables eux aussi ? Ils parlaient de mal graduel et non instantané … Ah ça c'est chouette pensa-t-elle ironiquement, ô combien ils étaient rassurés à présent.

Suzanne ne vit pas l'intérêt d'y mettre son grain de sel, tout avait été dit et puis leur Maturin avait pris la poudre d'escampette de toute façon. Ne leur restait plus qu'à s'équiper et passer cette Porte. Laurent profita cela dit du fait que tout le monde soit encore là pour proposer une dernière fois aux moins courageux, la possibilité de rester au SGC. Pour Suzanne, la question ne s'était même pas posée : soit tout le monde y allait, soit personne ne passait cette Porte. Elle ne comprit pas d'ailleurs le regard quelque peu insistant du militaire quand il croisa son regard … Oh il était bel et bien hors de question en plus, qu'elle le laisse partir seul maintenant qu'elle savait ça !

« On se rend sur cette planète, on cherche ce qui cloche, on trouve enfin ce qui ne va pas, on l'arrange vite fait bien fait, on discute un peu avec les Patriotes de tout et de rien, on boit un verre d'adieu, on accepte leurs remerciements, on leur fait de bons gros câlins et on rentre en un seul morceau, et avec toute notre tête surtout, comme vous l'avez si bien précisé Adjudant Chef. Rien de très compliqué, positivons un instant je vous prie ! »

Accompagné d'un sourire qui se voulait convaincant et surtout motivant, la jeune femme avait jugé bon d'ajouter ces quelques paroles, certes sûrement naïves, mais elle trouvait soudainement que l'équipe manquait cruellement d'optimisme. Un peu d'entrain ne faisait donc pas de mal. Elle pressa ensuite le pas, en direction de son équipement où elle ne perdit pas de temps pour prendre tout ce dont elle avait besoin. En fonction du temps qu'il lui restait, elle en profita pour s'attarder un peu plus sur les relevés et observations ramenés grâce au MALP, histoire d'être certaine de ne pas avoir omis un détail qui changerait toute la donne quant à leur survie là bas ...

Equipement :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: [Mission 90] Asile mondial    Jeu 9 Fév - 20:28

Les réparties au vitriol de la baronne eurent l'effet escompté. Le plouc avait fait montre de toute sa médiocrité, balancé quelques lieux communs avant de plier boutique et de s'en aller. Chose étonnante, Mathilde affichait le sourire sadique de celle qui était parvenu à faire un mauvais coup ce qui était exactement le cas. Ne serait ce que parce qu'il avait voulu jouer les comploteurs et les mouiller dans une sale mission de récupération de menace mortelle pour après jouer à Dieu avec, Maturin avait été classé dans la catégorie des mauvais. Ensuite sa façon de se comporter l'avait placé dans la case gratte papier inutile et encombrant. La jeune femme comptait donc maintenant faire ce qu'elle considérait juste.

"Voyez donc notre omelette fuir dès que cela sent l'orage. Môssieu joue les matamore, avec ses conseillers... S'ils étaient si doués leurs conseillers, ils seraient au SGC et pas ailleurs. Ils pourraient y réfléchir un siècle si l'envie leur en prenait que cela ne changerait rien à leurs médiocres compétences et intelligence! Ces fameux conseillers ont il jamais visité un croiseur goa'uld? Ces conseiller sont ils des références mondiales en matière de physique des matériaux ou dans quelque autre domaine que ce soit? Ont ils jamais été recommandés par leurs pair pour leurs travaux et leur génie? De fichus planqués qui sont la honte de notre profession, voilà ce que sont ces conseillers!
Je ne sais pas vous, mais je vais me faire une joie de faire une réclamation auprès du général pour que cet olibrius de Maturin soit saqué et qu'on ne le revoit plus par ici. Tout ce qu'il mérite est un petit cagibi de trois mètres carrés avec une chaise et une lampe de bureau. J'espère que vous ferez de même afin que cela ait plus de chance de succès! Quand aux idiots qui sont pressés de balancer une ogive par la Porte des Etoiles, ils vont m'entendre!"


Son faux coup de sang passé, la jeune aristocrate continua d'un ton calme et avenant comme si son éclat quelques secondes auparavant avait été une illusion. La princesse en colère avait laissé la place à la collègue qui expliquait son point de vue de façon trèèèèès détaillée.

"Pour en revenir à ce qui nous concerne, pensez bien que j'ai également en tête la possibilité d'une infection si nous franchissons la Porte, cela dit, Rayce ne nous a pas informé d'une quelconque affection. Car me^me si c'est une tok'ra, elle se ferait contaminer par l'agent. Son symbiote la protègerait, mais il saurait qu'elle a été malade, or elle ne nous a rien dit sur ce point. J'ai dans l'idée qu'il faut une exposition prolongée et continue pour commencer à être affecté sinon Rayce aurait subi l'agression immédiatement. Je pense que vous comprenez ce que je veux dire docteur Rigel, je n'ai pas votre expertise dans ce domaine, mais je me souviens bien des principes de base donc peut être que les différences génétiques entre les terriens, Rayce et les patriotes sont elles suffisantes pour nous protéger, ou alors c'est lié à un facteur d'exposition comme les empoisonnements à faible dose. J'avais lu un article passionnant sur une femme qui avait empoisonné des personnes dont elle s'occupait pour s'accaparer leurs biens. Elle leur donnait une faible dose de thallium tous les jours et bien évidemment les malheureux finissaient par mourir de causes diverses sans que l'on ne suspecte rien jusqu'au jour où une autopsie plus consciencieuse a été menée et le pot aux roses découvert! De la même que certaines populations s'empoisonnaient à l'arsenic à cause de la pêche. Ils pêchaient des poissons eux même contaminés par ce poison et cela s'accumulait dans leur organisme avec d'autres saletés jusqu'à ce que cela devienne fatal et entraine des défaillances organiques. Pas besoin d'un horrible virus tueur pour que l'on ait une population décimée. Avec l'aide de biologistes je pourrai sans aucun doute concocter un agent chimique capable de court-circuiter les fonctions cognitives... Du moins si j'étais du genre génie maléfique ou seulement intéressée par l'argent."

La physicienne s'était levée et avant de sortir s'arrêta pour ajouter une dernière chose comme si elle avait oublié un petit détail dont l'importance capitale ne pouvait attendre qu'ils soient en salle d'embarquement ou de l'autre côté de la porte.

"Ne vous en faites donc pas trop concernant ce petit souci, prenez une combinaison NRBC pour le cas où nous serions confrontés à quelque chose d'autre que ce qui nous fait aller sur Patrie, mais sinon je ne pense pas que nous serons directement menacés par l'agent. Oh, Campbell, il faudra que nous parlions tout à l'heure, j'ai des tas d'hypothèses à vous soumettre notamment concernant les protocoles opératoires et les modalités d'action sur le terrain."

Et Mathilde prit la direction de son laboratoire pour récupérer ses affaires. Pas question de laisser les barbares de la logistique toucher à ses précieux instruments! elle en profita aussi pour se faire une petite douche, se changer et enfiler sa tenue sans parler de casser la croûte ce qu'elle était en train de faire dans la salle d'embarquement, assise ou plutôt appuyée sur son énooooorme sac à dos, grignotant un croissant dans une main et quelques carrés de chocolat dans l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Mission 90] Asile mondial    Ven 10 Fév - 0:34

Bien évidemment, Maturin prit la fuite plutôt que de s'expliquer sur ce qu'il voulait qu'ils fassent. Jill énervée, attrapa son dossier et le tritura un peu trop, si bien que quelques feuilles s'en échappèrent. Elle se baissa pour les ramasser alors que Laurent prenait la parole. Il demanda si quelqu'un voulait se retirer de la mission. Jill se redressa et haussa un sourcil lorsqu'elle entendit ses paroles. Il avait une drôle de façon de motiver ses troupes tiens !

** Il y a intêret qu'on revienne avec toute notre tête !!! **

Jill s'appuya sur le dossier de la chaise qu'elle occupait un peu plus tôt et sourit en entendant Suzanne s'adresser à Laurent et lui demander d'être plus optimiste. Jill fit un clin d'oeil à sa coéquipière et amie. Pour le moment, Jill préférait garder le silence et les laisser argumenter sur la mission. Non elle n'était pas d'accord avec le principe, mais ils n'avaient pas vraiment le choix que d'obéir et d'éxecuter, qu'ils soient d'accord ou pas, pour les boss, ils n'étaient que des moutons qui se devaient de suivre le berger et actuellement, le berger s'était Maturin. Une chose rassura tout de même la jeune femme, aucun d'entre eux ne voulait qu'on balance une tête nucléaire par la porte.

La jeune femme écouta ce que la scientifique nippone avait à leur dire et elle la suivit de près lorsque celle-ci sortit pour se rendre dans les vestiaires. Ils partaient dans une heure et Jill avait besoin de son petit rituel avant mission, même si elle était de très très mauvaise humeur, il fallait qu'elle se concentre et qui sait peut être qu'elle allait se défouler sur quelques portes de casier.

Il fallait à tout prix qu'elle se passe les nerfs et il était préfèrable qu'elle les passe sur un objet plutôt que sur quelqu'un. En revanche, si quelque chose se passait de travers là bas, elle risquait de ne plus répondre de ses actes.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ivan Naughart
Militaire
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 24/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Sergent/113
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: [Mission 90] Asile mondial    Ven 10 Fév - 0:59

Une mission comme une autre... Enfin, la première mission depuis un long moment après les diverses mésaventures vécues au SGC. Mais au moins les choses s'étaient calmées récemment et aucun évènement surnaturel, ou encore naturel n'était venu troubler l'ordre des choses et la vie s'était enchainée à un rythme plutôt décent entre le "travail" et les permissions ou il avait pu retrouver une vie civile plus ou moins calme dans les bars de sa ville natale bien loin de tous les soucis personnels de ses collègues qui ressemblaient plus à des épisodes des feux de l'amour qu'à autre chose.

Mais revenons un peu sur la mission... Mission, mission... Ah oui, une Toque-Rat en guise d'informateur... Alors, s'il avait bien compris, c'était une société digne des années 60 quasi identiques à la france mais qui avaient en prime un système de camouflage super perfectionné pour se planquer des vilains serpents vicieux aux yeux luisants ? Au moins ceux-là étaient malins ! De quoi emprunter cette jolie technologie pour être peinard un looooong moment !
Mais toute bonne chose à une fin : Ils avaient été décimé par un truc inconnu qui les avaient soit légumisés soit transformés en gamins de 6 mois hurlant et ayant besoin d'une couche et il fallait maintenant "porter" secour à tout ce petit monde en allant leur donner le biberon, ou plutôt ramener dans un tube à essai le machin qui les a lobotomisé pour en faire une arme...

Et commença le débat ! Ramener la machine, ou une arme à double tranchant tout en faisant officiellement une mission officieuse pour les toques-rats, et bien entendu, aucunes de ces mesdames n'étaient d'accord sur ce point... Pourquoi fallait-il une unité quasi exclusivement féminine ? Au moins Campbell pourrait lui tenir compagnie ! Puis ils avaient déjà finis ivres morts dans la même tente en charmante compagnie... Ca rapproche les hommes ça ! Et encore ! Même lui il venait à en discuter ! M'enfin au moins il visait juste sur un point : ils feraient le sale boulot !

Mais après ces... Interogations et débat stérile, ou plutot avant la fin de celui-ci, l'huile préféra prendre la poudre d'escampette ! Pour une fois que ce n'était pas Ivan qui discutait les ordres et leur bien fondé ! A croire qu'il avait déteins sur les autres pour qu'au final ca soit lui le gentil mouton de l'histoire ! Elle laissa d'ailleurs la scientifique chinoise - parce que tous les asiatiques sont des chinois, c'est connu - finir son monologue en leur conseillant presque de prendre une combinaison de cosmonaute qui pèse une demi tonne et absolument pas pratique pour la mettre sur place, c'est à dire une fois infecté par le possible machin pathogène... Ou alors, une théorie plus... Ivanesque !

"Quoi qu'il en soit, on nous dit d'y aller..." Il se leva "Alors on y va." Il marqua une pause en fermant le dossier sur le bureau. "Mais pourquoi personne n'a envisagé que ce soient les antennes et leurs ondes micro-machins de camouflage qui leur ai grillé le cerveau ? Un peu comme le débat sur les antennes relais des téléphones portables ou tous se bouffent le nez "c'est dangereux - pas dangereux ?". P'têtre que j'vais rembourrer ma casquette de papier alu moi...

Puis il se dirigea vers la porte, presque tout fier de sa connerie.

"Mesdames, je vous laisse à vos papotages, Chef Campbell, on se reverra au vestiaire, ou à la porte. En espérant que les autochtones soient accueillantes !"


Equipement:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 29

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission 90] Asile mondial    Ven 10 Fév - 4:30

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission 90] Asile mondial    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission 90] Asile mondial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: SGC :: Niveau 0 :: Salle de briefing-
Sauter vers: