La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission 89: L'Enfer de Dante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Deimos
Maître du jeu
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Mission 89: L'Enfer de Dante   Jeu 9 Fév - 13:49

Ahhhh l'armurerie, la réception des cadeaux de noël toute l'année! Fusils, grenades, casques, gilets... Oh! Rakel remarqua quelque chose en récupérant son gilet balistique. Un détail lui sauta au yeux. Détail qui était quand même de taille. Sa bande patronymique avait diminué en longueur. Et pour cause, R. P. Cosey était bien plus court que R. Peleonor. Le fourrier n'était pas responsable, c'était l'administration militaire dans toute sa splendeur. On avait enregistré sont changement d'état civil et cela avait été reporté... L'on avait donc officiellement deux Cosey dans la mission.

Après que tout le monde fut réuni en salle d'embarquement, le général leur souhaita bonne chance, leur rappelant l'importance de la mission et leur importance à eux aussi. Au moins cela faisait plaisir de voir qu'il ne les considérait pas comme des outils que l'on pouvait se permettre de perdre et remplacer simplement en remplissant un rapport.

La destination était une planète principalement forestière avec une densité végétale assez impressionnante. On se croirait dans une forêt primaire d'Amérique du Nord, les arbres géants entourant la petite clairière dans laquelle se trouvait les deux équipes SGC et leurs rovers. Ce qui était curieux, c'était la largeur du sentier qui était carrément de la taille d'une route, et pavé avec ça. Le travail ne semblait pas récent cela dit et Rayce pouvait l'expliquer par la présence de ruines antiques à quelques kilomètres vers le nord. Une civilisation proche de celle des égyptiens y vivait, vénérant le maléfique Apophis il y a de cela des milliers d'années. Les vestiges montraient qu'il avaient été balayés par une guerre d'extermination, on pouvait encore trouver des crânes et autres ossements dans les endroits protégés du passage du temps qui tout comme la pierre portaient les stigmates d'une guerre contre d'autres séides des grands maîtres... Rien de bien nouveau sous le soleil malheureusement.
Hégémonie était donc confortablement installée près des restes d'une civilisation, c'était bien leur genre.

En s'intéressant de plus près au sol, on pouvait remarquer que des dalles avaient travaillé récemment sous le poids de choses particulièrement massives qui étaient passées dessus. si l'on s'en référait au rapport de SG5 qui les premiers avaient été témoins des agissements du groupe criminel, cela pouvait être des machines lourdes comme des engins de chantier ou de transport comme ils avaient déjà employé pour piller les mines de trinium des vianas.
Le pistage s'avèrerait donc plus simple que prévu, mais quand les choses étaient simple en apparence avec ces gens, c'est qu'il y avait anguille sous roche. Rakel le savait assez pour avoir perdu quelqu'un à cause d'eux. La prudence serait donc plus que conseillée s'ils voulaient un jour rentrer à la maison.

Rayce savait qu'une structure souterraine se trouvait à environ à cinq cent mètres au nord ouest de leur position, les hommes d'Hégémonie devaient donc arpenter cette route régulièrement et il devait y avoir un accès camouflé car les anneaux de transport étaient plutôt exigus et on n'y faisait pas passer un bulldozer. Restaient tellement de données inconnues avec lesquelles ils allaient devoir composer...


Like a Star @ heaven HRP Like a Star @ heaven

A vous donc de dire comment vous allez vous y prendre pour découvrir et infiltrer leur base.
Il fait jour, la température extérieure est de 20°C et on se croirait dans une forêt de séquoias géants

Spoiler:
 
histoire de vous faire une idée...
il y a une faune assez riche que l'on entend faire sa vie sans s'occuper des nouveaux venus... enfin, pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Jeu 9 Fév - 16:47

Faith n'en démordait pas.Le général de la couperay n'était qu'un mufle qui ne se rendait pas compte du mal quyi faisait au projet porte des étoiles en ne prenant pas compte des remarques qu'elle pouvait faire.De là à dire que Faith avait pris la grosse tête au vue des résultats qu'elle avait emmagasiné il n'y avait qu'un pas qui n'était peut être pas loin de la vérité.Toujours est il que le discours que leur fit le général alors qu'ils étaient en salle d'embarquement ne la fit pas redescendre de ses chevaux bien au contraire.A chaque parole elle voyait une insulte proféré envers sa personne.Fort heureusement Faith eut la sagesse de ne pas montrer à ce dernier ce qu'elle pensait de ces belles paroles.Et puis il était de franchir la prote des étoiles pour aller faire disparaitre Hégémonie.Elle laissa les vrai les durs passer en premier, elle n'était qu'une assistante dans tout les domaines à en croire le général.

Une fois de l'autre côté Faith fut frappé par la majesté du paysage.Des arbres d'une stature si immense qu'on se serait cru être une fourmis.Il y avait de tels arbres sur terre.Des sequoias.Faith ne fit absolument pas attention aux traces qu'il pouvait y avoir au sol.La majestuosité de la nature réactiver sa mémoire et des brides de ce qu'elle connaissait sur ses arbres lui revenait et c'est naturellement que les mots franchirent sa bouche.

"On se croirait en californie dans le parc national de sequoia ou Yosemite.D'ailleurs son nom lui vient du chef indien Cherokee Sequoyah.A cause de sa longévité, sa force et sa persévérance.Ce qui assez drôle quand on sait qu'en cherokee Sequoyah veut dire Porc.Mais ce qui est remarquable chez cet homme c'est qu'il a crée un alphabet permettant de transcrire la langue cherokee.Ce qui n'est pas rien quand on sait qu'il s'agit d'une langue hautement synthètique.Chaque mot est composé de nombreux morphèmes, ce qui fait qu'ils sont en général très long.Un mot en cherokee peut être l'équivalent d'une phrase dans notre langue.Et je vous parle même pas de la grammaire et de la conjugaison.J'aurai adoré étudier ses peuplades mais il y a déjà telment de sujet d'études passionnant."


Faith en était à rêvasser la tête relevé les yeux dans la cime des arbres, et tout son monologue pour au final dire à demi mot qu'elle ne parlait ni ne lisait le cherokee.Autant dire qu'une fois de plus son intervention s'était montré bien peu constructive pour la mission.Par contre on ne pouvait nier le caractère encyclopédique de chacune de ses interventions.A défaut d'informations pertinentes cela renforcerait la culture général du groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Jeu 9 Fév - 23:40

Je ne m'attardais pas réellement, accélérant le pas pour rattraper le retard que nous avions prit après le petit aparté auquel nous avions eu le droit. Une fois sur place, je fus ravie, enfin nous allions prendre notre revanche sur Hégémonie, et ça me faisait sincèrement plaisir, j'avais une vieille rancœur à régler avec eux, et j'allais me faire plaisir, surtout qu'au vu des ordres, je ferais bien ce qui me plairait. Enfin, j'attrapais mes affaires, vérifiant mes armes avec un certain contentement, puis attrapant mon gilet. Là un détail me sautait aux yeux, je signalais au fourrier qu'il s'était trompé, lui tendant le gilet pour qu'il le reprenne. Se fut devant son regard surpris que je me mis à vérifier le nom qui était affiché sur le gilet, après tout je n'avais fais attention qu'à son aspect, plus précisément à sa longueur. Mais le nom qui trônait à la place du mien se trouvait être "Cosey", je me pinçais les lèvres, gênée essayant de négocier pour récupérer le nom de Peleonor, mais se fut peine perdu, et ne souhaitant pas perdre plus de temps, j'enfilais ma tenue, ronchonnant un "bonjour la discrétion." Décidément l'administration avait décidé de me pourrir la vie, il n'y avait pas d'autres réponses possible.

je n'étais pas franchement de bonne humeur, mais c'était surtout une question de temps, tout ceci se passait si vite, j'avais encore du mal à accepter ma nouvelle vie, après tout ce n'était pas réellement un choix, je m'étais réveillée un jour mariée, comme après une mauvaise cuite. Oh j'aimais beaucoup Jeff, mais ce genre de chose était généralement mûrement réfléchit. Après le petit discours du général dans la salle d'embarquement, je franchis la porte des étoiles en première, appréciant cette sensation si particulière, essayant de ne plus penser aux problèmes que j'avais sur Terre, il fallait les mettre de côté le temps de la mission. Arrivant sur la planète, je pointais mon arme en avant, vérifiant que la zone était libre, et rapidement, alors que mes coéquipiers arrivaient petit à petit. Visiblement la zone était libre, aussi je pu me concentrer sur le paysage alors que Faith déblatérait encore ses informations totalement inutiles. Le paysage était très impressionnant, ces énormes arbres, la route pavée, les morceaux de squelette que l'on pouvait trouver ça et là. Cette planète portait encore les stigmates de guerre, et étrangement, ce lieu me semblait parfait pour Hégémonie.

J'observais avec attention la route, visiblement, nos ennemis étaient bien passé par là, les dalles semblaient avoir été abimé par un passage récent d'objet lors, peut être des enfin de chantier, ou des armes lourdes, bref des choses pouvant passer par la porte des étoiles. La piste semblait être simple, et pourtant je me méfiais de cet ennemi, j'avais eu à faire à lui et je savais à quel point ils étaient perfide. Je ne laisserais pas avoir cette fois, ils m'avaient déjà bien assez prit.


"On reste prudent, Hégémonie n'est pas un ennemi à prendre à la légère, ils ont déjà tués beaucoup trop des nôtres. Pas de pitié, tirez pour tuer, on ne prend pas le risque de trahir notre présence. Tout ceux qui possèdent des zat', faites disparaitre les corps, nous devons être ombre. Isaak, Jason, les flancs, Cyril, Cosey, couvrez nos arrières, j'ouvre la marche avec Faith. Ne vous laissez pas surprendre."

Je fis signe à tout le monde de se mettre en position, il était temps d'avancer.

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 10 Fév - 1:23

Vint enfin le moment de la mission. Une mission que Jenny attendait et craignait à la fois mais bon il fallait y aller. Heureusement, ils se retrouvaient avec une autre équipe et comme Jason n'allait plus être le leader, il allait sûrement la fermer et laisser leurs différents de côtés le temps de la mission... Enfin il valait mieux pour lui, si il ne voulait pas se prendre un coup derrière la tête. Une fois prête, la jeune femme prit la direction de la salle d'embarquement...

Dés qu'elle se trouva devant l'immense porte, son coeur se mit à accélérer dans sa poitrine. Elle était nerveuse, comme si c'était la première fois qu'elle la franchissait et comme à chaque fois, elle avait un pressentiment sur la tournure qu'allait prendre les choses. Dés que toute la troupe fut présente dans la salle, les chevrons s'enclenchèrent et le vortex fit son apparition accompagné de son bruit caractéristique.

Jenny fut la troisième à franchir la porte après Faith et Rakel. Lorsqu'elle se retrouva de l'autre côté l'immensité des arbres la stoppa net dans ses pas ce qui eut pour résultat de la faire se planter au milieu du chemin. Redressant la tête et levant légèrement son casque pour pouvoir les admirer, Jenny ne put s'empêcher de pousser un "wouahou" tout en restant discrète. Les détails que donnait Faith sur ses arbres, lui semblaient lointains et elle n'y fait pas vraiment attention. Rapidement, son regard se posa sur les os qui parsemaient la route pavée par ci par là. Ne cherchant même pas à savoir si ils s'agissaient d'os humains, Jenny détourna le regard, à la recherche d'un bruit anormal. A part la faune locale, il n'y avait pour le moment aucun détail à déclarer.

Son regard fut ensuite attiré par des marques de passage sur la route. A l'évidence, ils n'étaient pas les premiers à passer par là, il allait donc falloir faire preuve de discrétion.

Rapidement, Rakel prit les choses en main et elle ordonna aux autres de se placer, laissant Jenny et Zoé se mettre au centre, ce qui eut pour effet de faire pousser un petit soupir à la jeune archéologue. Encore quelqu'un qui avait des aprioris sur les civils. Certes elle était maladroite mais pas incapable non plus.

Armée et sur ses gardes, Jenny était attentive au moindre bruit suspect et au moindre détail étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 28

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 10 Fév - 3:53

Pour Rayce, c'était la première mission aux cotés des Tau'ris.
Elle avait attendu cette occasion depuis longtemps, en aurait peut-être même rêvé de par ses espoirs fous. Mais elle ne s'attendait pas à ce que les équipes qui venaient de débarquer de la Porte l'ignorent avec une telle efficacité. Bien entendu, ils avaient tant l'habitude d’œuvrer ensemble, et avaient été formé pour cela, qu'un élément de plus se transformait en cinquième roue du carrosse. Surtout qu'elle était une Tok'ra et souffrait de la mauvaise image véhiculée par ses prédécesseurs.
La jeune femme ne leur en tenait pas rigueur. Elle se contentait de rester en retrait et de suivre le groupe en veillant à ne pas les déranger. D'ailleurs, lorsque la leader donna ses ordres, elle ne songea pas un seul instant à elle. Ignorée...comme l'avait fait l'archéologue du nom de Jenny lorsqu'elle lui avait donné son carnet.

Rayce voulait se persuader qu'il ne fallait pas s'arrêter là-dessus, que ce n'était pas de leurs fautes. Mais leurs façons de la regarder en disait long. Le général avait été le seul à lui faire confiance, et encore, ses ordres l'obligeaient probablement à cette réaction. Kashan, qui avait été aussi virulent, endossait à son tour le rôle de soutien. Il ressentait en même temps qu'elle cette énorme contradiction entre l'offense et la réalité. Car il s'agissait là d'une réaction naturelle, humaine, mais complétement puérile. Les Tau'ris avaient des soucis bien plus important que la reconnaissance dont elle se sentait avoir besoin.
Le symbiote lui renvoya des émotions rassurantes, presque intimes, lui rappelant qu'elle devait rester concentrée sur la mission et se poser les questions en lieu sûr. Mais en continuant de progresser, la jeune femme hasarda un regard sur le coté. Ces arbres immenses offraient une couverture exceptionnelle. Elle pourrait très facilement leurs fausser compagnie et œuvrer dans son coin, comme une grande, comme elle avait l'habitude de faire. Rayce était une experte en infiltration. Le déplacement discret, la furtivité, faisaient partie de ses meilleurs armes. D'ailleurs, son zat demeurait dans sa poche. Elle n'avait nul besoin de le sortir.

Ce qui l'inquiéta le plus, c'est le fait que l'équipe continuait sa route sur le chemin. L'organisation criminelle devait probablement surveiller la Porte de prés ou avoir placé des dispositifs de défense tout le long de cette route, c'était logique. Les équipes risquaient de tomber dans un piège s'ils ne prenaient pas un chemin moins voyant. Du moins, c'était sa pensée.
Toujours aussi partagée, Rayce se demanda si le leader écouterait ses conseils. Mais de toute évidence, avec la rivalité dissimulée sous l'acte d'alliance entre les deux peuples, ce serait une vaine tentative.

Aussi, elle prit une décision difficile qu'elle savait lourde de conséquence. Profitant d'une occasion et usant de ses compétences, la jeune Tok'ra bifurqua et s'eclipsa en veillant à ce que l'arriére-garde ne la remarque pas, progressant en-dehors du sentier avec précautions. Elle s'attela à avancer sur un axe parallèle, veillant à pouvoir garder l'équipe en vue dés que l'occasion se présentait. Ils n'avaient pas confiance en elle, ça se sentait, alors qu'avait-elle d'autre à perdre ?
Rayce éprouva quelques regrets à l'idée de devenir l'indésirable. Mais elle se rappela qu'en faisant en sorte de ne pas faire échouer la mission, ce serait déjà une bonne chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 10 Fév - 9:06

Cyril passa la porte, il avait fait toutes ses manipulations de sécurité au niveau de ses armes et de son équipement et bien que cela aurait pu passer pour une rituel, il remit en place sa sangle de FAMAS. Attendant son tour devant la porte, il repensait au brief qui pour lui n'en était pas un, pas de plan, pas de discussion sur comment prendre la base et aucun plan de repli, bref apparemment le genre de la maison était "Tu y vas, tu verras sur place", ce qui le gênait, habitué aux plans militaires, aux codes écrit sur une carte, à des termes bizarroïde comme DMZ, là, il en perdait son assurance. A moins que ce ne fut la beauté de cette porte qui une fois stabilisée lançait dans la salle d'embarquement des reflets bleutés. Il fit comme les autres, il passa, la porte, en fermant les yeux, et prenant une inspiration, se demandant s l'apnée allait durer longtemps.

La sensation de prise de vitesse, comme s'il était attiré vers autre chose, le firent ouvrir les yeux, et découvrir le nouveau paysage qui s'offrait à ses mirettes. Instinctivement il se retourne vers la Porte pour vérifier que ce n'était pas un canular, et qu'ils étaient bien... Ailleurs. Quelques secondes plus tard, son métier prends le dessus, courant à demi baissé, il prends position près d'un des arbre en bordure de la route pour sécuriser la zone.

Une remontée de bile agresse sa gorge et il crache, il se sentait légèrement plus lourd et nauséeux. Il entendit une des filles jacter. Ce qui eut le don de l'énerver. Dans cette forêt les sons devaient se propager à une vitesse folle, et même si les animaux se foutaient d'eux pour le moment, les autochtones eux n'allaient surement pas aimer cette intrusion. Mais il ne dit rien, après tout chacun se rassurait comme il pouvait. Lui, c'est la crosse du Famas sur son épaule qui le rassurait.
Citation :

"On reste prudent, Hégémonie n'est pas un ennemi à prendre à la légère, ils ont déjà tués beaucoup trop des nôtres. Pas de pitié, tirez pour tuer, on ne prend pas le risque de trahir notre présence. Tout ceux qui possèdent des zat', faites disparaitre les corps, nous devons être ombre. Isaak, Jason, les flancs, Cyril, Cosey, couvrez nos arrières, j'ouvre la marche avec Faith. Ne vous laissez pas surprendre."

Cyril se releva et fit OK de la tête, regardant Cosey, il se dit qu'il était pas mal tombé pour son binôme, vu l'équipement du dernier et la façon de tenir son arme, il était au moins avec un autre militaire, ce qui assurerait une certaine cohérence si jamais cela devait défourailler. Se positionnant sur le coté droit de la route. Il laisse une distance de sécurité entre lui et le groupe.

**Pourquoi on reste sur cette maudite route ??! Coupons par la forêt qui nous dissimulera... Là suffirait qu'il y ait un TE* dans les arbres et on est bon pour revenir en bodybag... Et si jamais ca défouraille, en forêt on peu se planquer, vu la taille des arbres...**
Pense-t'il en regardant partout. Seul problème, c'est que dans ce genre de situation, le danger pouvait venir de partout. C'est à ce moment qu'il se rend compte que l'extra terrestre avait disparut.

*P'tain... ! Elle nous a mener dans un piège ? * fut sa première pensée

La cherchant du regard, il l'aperçoit à l'écart dans la forêt marchant parallèlement à eux. Pour un peu il l'aurait rejoint, sauf que les ordres étaient clairs. sifflant en levant le poing fermé (pour faire stopper la marche), le sifflement aurait pu passer pour un rossignol ou un oiseau.. Il montre à Rakel la position de Rayce. espérant qu'elle comprenne deux choses :

1/ Que le groupe était séparé
2/ Que l'idée de marcher hors du sentier était pas si mauvaise pour leur sécurité.

*TE : Tireur d'Elite
Revenir en haut Aller en bas
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 10 Fév - 11:54

Je connaissais Hégémonie, à la fois trop confiant pour penser se faire attaquer, mais trop paranoïaque pour se laisser surprendre. A vrai dire, avec eux, aucun solution semblait être favorable, ils avaient suffisamment de perversion pour truffer aussi bien la forêt que le sentier de piège mais l'avantage de cette route pavée, c'était qu'ils devaient l'utiliser aussi, ne serait-ce pour les engins qu'ils passaient par la porte des étoiles, se qui les dissuaderait sans doute de le truffer de mine anti personnel. Bref encore une fois ce n'était pas simple, étant donné que je connaissais trop bien l'ennemi, il aurait peut être fallut envoyer une autre équipe que SG2 avec nous, j'aurais aimé avoir à côté de moi des personnes qui avaient déjà eu à faire à ces ennemis. A la place de ça je me retrouvais avec une archéologue un peu trop bavarde, un second qui ne connaissait Hégémonie que de nom, et des bleus. Rayce m'inquiétait aussi, les Tok'ras n'étaient pas réellement à rester dans leur coin en silence, c'était quelque chose de peu habituel et qui ne laissait présager rien de bon, après tout il n'était pas rare que ces "alliés" aient tendance à nous sacrifier pour leur bénéfice personnel.

Lorsque j'entendis un sifflement venant de l'arrière garde, je me retournais, observant Cyril, et remarquant par la même occasion la disparition de Rayce. Je grognais de mécontentement, je savais que partir avec une Tok'ra n'était pas une bonne idée, ils n'étaient pas du genre à se sentir à leur place dans une équipe SG et finissait toujours par en faire qu'à leur tête. Je n'aimais pas l'idée de la forêt, ne me rappelant que trop bien le supplice de SG5 rabattu comme un vulgaire gibier en forêt avant de se faire tirer comme des canards et pourtant, ils n'étaient pas sur leur territoire, ici ils avaient la connaissance du terrain et la supériorité aussi bien numérique qu'en armement. Faisant grincer mes dents, j'indiquais au groupe de rejoindre Rayce, mais aussi de faire attention où ils mettaient les pieds en forêt, l'espace au sol était assez réduit à cause des arbres, idéal pour poser des pièges. Je fis grésiller la radio, Rayce en possédait une pour pouvoir être joignable dans ce genre de situation, mais hors de question de l'utiliser pour communiquer, trop risqué. Une fois qu'elle nous a remarqué, je lui fis signer pour qu'elle nous attendent avant de la rejoindre pour une petite explication.

"Nous sommes une équipe, hors de question de partir de cette façon sans prévenir personne, c'est bien compris? Le général à demandé à ce que tout le monde reste en vie, toi y compris. Donc la prochaine fois ouvert ta bouche au lieu de te casser sans un mot."

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé Leroy
Médecin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 25/11/2011
Age : 26

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Sergent /101
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 10 Fév - 16:31

Devant la Porte des Etoiles alors que le Général posait de nouveau sur eux son regard lourd de gravité, Zoé eut la désagréable impression qu'on les envoyait à l'abattoir. Pour elle, il y avait des tas d'équipes plus aptes à accomplir cette mission qu'SG-2. Des soldats qui avaient déjà combattu contre Hégémonie, en premier lieu. Bien que d'abord flattée, il fallait le dire, qu'on ait pensé à SG-2 et donc à elle, pour remplir cet objectif, elle en arrivait maintenant à se demander si c'était par choix ou tout simplement parce que les autres équipes étaient occupées et qu'on ne pouvait se permettre d'attendre leur retour .. Au moins, ils étaient sous les ordres de Rakel qu'elle avait déjà pu 'tester' sur le terrain et qu'elle savait être plus redoutable que son jeune âge le laissait penser .. Assez redoutable en tout cas pour en oublier son mauvais caractère.

Le Dr. Leroy finit par quitter le reste de son équipe des yeux pour les lever vers la Porte dont le septième chevron venait de s'enclencher. Le vortex se forma et tous les mois qu'elle avait passés loin de la base s'effacèrent d'un coup. Elle connait cette sensation par coeur, aussi, quand elle avança vers la grande étendue bleue qui lui fit plisser les yeux, elle sauta presque dedans à pieds joints. La rapidité, la vitesse, la sensation d'être aspirée .. Passer par la Porte était désagréable en soi, elle n'avait encore jamais trouvé quelqu'un pour lui soutenir le contraire, et pourtant, avec cette sensation venait toujours le plaisir. Les choses sérieuses commençaient.

Arrivée de l'autre côté, elle n'eut même pas le temps de lever les yeux vers le formidable paysage qui les entourait. Jenny, en admiration devant ce dernier, était restée plantée au beau milieu, si bien que, propulsée par la Porte, Zoé l'heurta de plein fouet. Surprise, elle s'agrippa à Jenny pour ne pas tomber. Il leur fallut quelques secondes pour récupérer leur équilibre mais pour une fois, aucune des deux jeunes femmes ne se rétama. Avec de grands yeux, Jenny s'empressa de s'écarter du chemin, suivie de près par Zoé.

« Excuse moi .. » murmura t-elle à l'attention de son amie avec un petit sourire.

Elle redressa enfin la tête pour analyser le terrain. L'endroit était magnifique, il fallait bien l'avouer. Les bruits de la faune semblaient bercer cette nature d'une aura presque surréaliste. Pourtant, les énormes séquoia n'apportaient pas que de bons points pour leur progression et Zoé les regarda plus avec crainte qu'avec soulagement. Cette planète était la base d'Hégémonie et s'ils s'étaient installés là, c'était parce que l'endroit leur semblait plus facile à défendre que d'autres. Pour SG-2 et SG-3, les arbres étaient plus des panneaux énormes qui leur rappelaient à chaque instant que leurs ennemis connaissaient le terrain bien mieux qu'eux. Si il devait y avoir un repli, l'étau de la forêt se renfermerait sur les deux équipes SG. Quant au chemin .. Les yeux aguerris de Zoé se posèrent sur les ossements parsemés ci et là. Ossements humains. L'endroit était un cimetière. Parfait pour une organisation telle qu'Hégémonie.

Lorsque tout le monde eut passé la Porte et que les alentours furent sécurisés, Peleonnor ne se fit pas prier. Tout comme le Général les avait jetés dans cette mission sans aucune information ou aucun plan, elle mit en place une formation pour les faire avancer. Au milieu avec Jenny, Zoé ne put s'empêcher de visualiser un taureau fonçant droit sur le tissu rouge sans se préoccuper de la lance tenue par le toréador.

Ils ne purent faire que quelques pas avant que Cyril siffle et fasse stopper le groupe. Tournant les talons, Zoé remarqua l'absence de la Tok'ra. Cyril désigna un endroit dans la forêt, sur le côté, plus pour Rakel que pour elle, mais elle en profita également. Rayce s'était faufilée entre les arbres et avançait de façon parallèle à eux. Sceptique, le Docteur jeta un regard à Peleonnor, craignant la réaction de cette dernière. Elle avait raison sur un point, c'était groupé qu'il fallait avancer. Quant au fait de progresser entre les arbres ou sur le chemin, pour Zoé, c'était un peu du pareil au même. Tout dans cet endroit respirait le contrôle d'Hégémonie. Elle suivit le groupe sans broncher, enjambant les énormes racines, surveillant le sol avec attention pour ne pas se casser la figure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 10 Fév - 21:26

A la dernière remarque de Rakel dans le couloir de la base, Jeff avait répondu par un petit sourire timide qui montrait surtout le soulagement qu'il éprouvait à la voir réagir ainsi.
Il était parti s'équiper le cœur plus léger se surprenant même à siffloter un petit morceau de pop qu'il avait entendu récemment à la radio et une fois paré pour l'action s'était rendu en salle d'embarquement. Et contrairement à la mine renfrognée et préoccupée qu'il avait avant, on voyait que visiblement il était de bien meilleure humeur, aidant gentiment ses collègues à ajuster leur paquetage si besoin. Il ne fit qu'un petit hochement de tête en réponse au discours du patron. Il espérait que cette mission serait l'occasion de régler tous les problèmes et non dits.
Il avisa Rakel et vit qu'elle était un peu ronchon... rien de bien différent de d'habitude, mais il manqua de s'étrangler quand il vit son gilet. Ca lui sauta aux yeux tellement c'était énorme comme petit détail qui changeait tout. A tel point qu'il ne put retenir un petit rire nerveux. Matériel vérifié une dernière fois, poches également pour voir qu'il ne manquait rien depuis l'armurerie, sait on jamais... Tout était là, et il n'avait pas changé de nom, lui.
Comme à son habitude, il n'aima pas voir Rakel passer devant. Il traversa l'horizon des évènement à son tour et une fois de l'autre côté, P90 épaulé et prêt à faire feu il gagna un couvert avant de soupirer et revint vers Faith. Il lui sourit gentiment et la poussant devant lui il l'amena à un couvert et même s'il branlait du chef devant le comportement de l'archéologue il ne pouvait s'empêcher de sourire pour autant. Il s'adressa à elle de son ton habituel, calmé et amical. Même si elle était un brin spéciale, il l'avait trouvée sympathique lors de leur mission précédente.


"Faith, vous êtes un trésor de savoir, ce serait dommage que l'on vous perde aussi vite parce que vous étiez captivée par les arbres qui nous entourent, n'est ce pas?"

Un petit clin d’œil complice qui démentait toute impression de sarcasme ou d'ironie, une tape amicale sur l'épaule et ce petit signe connu des seuls initiés "ouvrez bien les yeux", le commando était reparti. C'était sa coéquipière et il devait veiller à ce qu'elle rentre entière même si elle était tête en l'air. En parlant de tête en l'air, l'archéologue et la médic de SG2 venaient de joyeusement se rentrer dedans au passage de la Porte. Ne jamais emboîter le pas à quelqu'un qui passe le vortex, on ne sait pas ce qu'il se passera de l'autre côté et ça évitera de se retrouver emmêlés au sol. D'un geste rapide et discret il leur indiqua une position qu'il jugeait correcte en leur souriant. Et oui, malgré la situation, Jean François semblait tranquille au point de leur faire un petit sourire. Au moins cela changeait de la tête des mauvais jours qu'affichait sa femme. La pensée qu'ils étaient officiellement mariés ne l'en fit que sourire davantage.
Par contre il cessa de sourire quand Rakel répartit les rôles. Elle s'était mise en tête de peloton et l'avait relégué à l'arrière garde. Il ne trouvait pas cette place particulièrement rebutante, c'était même un poste particulièrement important, mais sa place à lui était devant le dispositif. Sa douce aurait très bien pu prendre sa place à lui et il se demanda si en plus de son caractère tête brûlée elle ne l'avait pas envoyé à l'autre bout du groupe pour justement ne pas être à côté d'elle. Tant pis, les ordres étaient les ordres et avec un soupir de déception, il se cala en queue de file non loin de Rayce et de Cyril à qui il adressa un petit signe de tête avant de placer son bandana fétiche qui lui donnait une apparence moins sympathique.

Le groupe avançait sur les pavés et on voyait que des engins lourds passaient dessus régulièrement. Le dallage antique souffrait de ces passages répétés. Cela semblait une mauvaise idée de passer par le chemin le plus évident, mais connaissant les zozos auxquels ils avaient affaire, ce n'était plus si stupide que cela pouvait en avoir l'air vu de l'extérieur. Il était très facile de transformer le sous bois en réserve à mines antipersonnelles et capteurs divers alors que la route était assez dégagée, et était un chemin employé fréquemment donc ne devant pas être piégé car en cas de panne d'un système d'identification cela pouvait vous transformer une équipe en hachis plus vite qu'il ne fallait pour dire "merde". De plus s'il y avait des capteurs placés ça et là, ils seraient plus visible que dans l'épais sous bois.
Bien que remarquant le décalage de Rayce et sa prise de distance, Jeff ne dit rien. C'était une Tok'ra, pas une civile de leurs équipe donc elle bénéficiait de l'expérience de son symbiote, de plus elle était déjà venue ici donc pour lui ce n'était pas surprenant. Sans doute prenait elle le même trajet que la fois précédente, bonne idée si elle avait été assez discrète la fois précédente, mauvaise idée si on avait remarqué son passage et laissé un cadeau à son intention sur l'itinéraire. Cyril fut moins enclins à la laisser passer la chose et après avoir fait arrêter la colonne pointa à Rakel la position de leur nouvelle amie. Ca allait mal se passer. Déjà que sa douce ne l'était pas spécialement, que son humeur devait être méchamment entamée par la surprise du fourrier et qu'il savait qu'elle n'aimait pas les tok'ras... Immanquablement, elle remonta les bretelles de Rayce suffisamment fort pour qu'on les entende claquer comme un fouet. C'était une mauvaise idée selon lui, mais il ne le dirait pas devant tout le monde. Attendant qu'elle ait fini et qu'elle donne ses consignes, il lui fit signe de s'approcher pour lui parler à voix basse, tenant un bref conciliabule un peu à l'écart des autres.


"Major, Yokas peut très bien s'occuper de fermer la marche avec Demaison, elle a une formation militaire suffisante. Vous connaissez ma spécialité, et vous savez que je suis le meilleur de tous ici dans mon domaine. Je serai bien plus utile devant le dispositif à chercher les mines et autres capteurs qu'à ramasser les morceaux de ceux qui étaient devant moi quand ils auront sauté sur une claymore... Ma place est là bas."

Jean François la regardait dans les yeux, sans détour, sans ciller. Elle pouvait voir qu'il ne disait rien d'autre que ce qu'il pensait être vrai. C'était le commando qui parlait, pas le mari ou l'ami et rien qu'à la façon dont il l'avait appelée, on ne pouvait pas se méprendre. Déjà il fixait les silencieux de ses armes sachant que si elle s'en tenait aux seules compétences de chacun c'était la seule décision à prendre, restait qu'à espérer que cette tête de bois l'écoute.
il s'était abstenu de lui faire un commentaire sur la tok'ra sachant que ça ruinerait toutes ses tentatives de discussion. A Rayce de se débrouiller avec la patronne, lui avait une autre mission de sortir une tok'ra du pétrin dans lequel elle s'était fourrée, aussi mignonne soit elle. Il préférait prendre la base Hégémonie seul plutôt que de devoir affronter Rakel sur ce genre de sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Sam 11 Fév - 0:39

J'avais du mal à prendre sur moi pour ne pas m'énerver, mais ce n'était pas le moment ni l'endroit, il fallait savoir garder son sang froid, gérer la situation sans l'émotion de la colère qui pourrait me faire faire des conneries. Et Hégémonie aimait trop se servir de nos petites faiblesses comme des atouts pour eux. J'avais sans doute fait une erreur avec l'alien nymphomane qui nous avait accompagner, j'avais sans doute un peu trop pensé à protéger Matt, à impressionner Mathieu et surtout à le garder en visuel pour ne pas le perdre, et pourtant j'avais eu tout faux, hors de question de recommencer. Je ne voulais pas négliger l'aide que pourrait nous apporter Rayce, la laisser partir seule serait stupide et surtout une fois que nous aurions besoin d'elle, elle serait partie on ne savait où, sans parler que si elle se faisait capturer, cela compliquerait notre tâche, je n'avais pas envie de voir le scénario de la dernière fois recommencer.

Alors que je m'apprêtais à appeler Rayce, sur un ton sans doute moins sec, Jeff s'approchait de moi, réclamant la place stratégique qui lui revenait de droit au vue de sa formation et de la changement de situation. Encore une fois l'idée de bois ne me plaisait pas des masses, mais avec une bonne tête à l'avant, le groupe devrait éviter pas mal de soucis. Je fixais Jeff de mon regard froid, sans doute impressionner par son professionnalisme étant donné la situation sans pour autant trahir ma pensée. Je ne perdis pas de temps, nous n'en avions pas en trop, il fallait mettre à profit chaque seconde.


"Non."


Le ton semblait sans appel, froid et distant comme à mon habitude.

"Prenez ma place, j'ai besoin de discuter avec Rayce un moment, ensuite elle viendra vous rejoindre pour ouvrir la marche, pour le moment, Cyril fermera la marche seul, au vu de son dossier, il en est fortement capable, je ne m'inquiète pas."

N'attendant pas de réponse, j'attrapais le bras de Rayce, la rapprochant du centre du groupe, plus proche des civils que des militaires, voulant une discussion tranquille, sans pour autant déconcentrer ceux qui ouvraient et fermaient la marche, déminant notre chemin.

"Je sais que c'est votre première mission avec une équipe SG, il va falloir vous habituer, ici nous travaillons en équipe, et non chacun de notre côté."

Ce qui allait venir était plus difficile à dire que ce que je l'aurais pensée, je n'avais jamais été réellement en confiance avec les Tok'ras, ce n'était pas réellement nouveau, presque tout le monde le savait ou presque.

"J'aurais probablement besoin de vous pour l'infiltration de la base, pour le moment, c'est le plus simple, il faudra jouer plus en finesse lorsque nous serons proche de la base d'Hégémonie."

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 28

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Sam 11 Fév - 1:17

L'agilité des Tau'ris impressionnèrent Rayce qui ne pensait pas être rejointe aussi rapidement. D'un autre coté, l'expérience lui avait enseigné que lorsqu'on tenait à garder quelqu'un en vue, celui pouvait également faire de même. Lorsque sa radio Terrienne, véritable médaille en son cœur, se mit à grésiller, elle comprit immédiatement et chercha une couverture suffisante pour attendre le groupe. La jeune Tok'ra savait qu'elle passerait un très mauvais quart d'heure et s'y était presque préparée psychologiquement. Car lorsque l'on apprécie un peuple et que l'on espère un tant soit peu changer la mauvaise image qu'ils avaient d'elle, on devient d'autant plus sensible aux remarques.
Or, lorsqu'elle fût rejointe par le leader de l'équipe, elle n'eût même pas le temps d'ouvrir la bouche qu'elle se voyait réprimandée comme une enfant. La familiarité que Rakel usa faillit la déstabiliser, se demandant si la colère en était responsable ou les prémices du respect qu'elle recherchait tant.

Rayce évita alors toute confrontation, se contentant de hocher la tête sans dire un mot. Elle avait la crainte que cet événement ne permette à leurs adversaire de fondre sur eux, utilisant l'opportunité d'une offensive surprise. Les mains croisées, le regard presque vague, Rayce opina et se rangea dans le rang. Elle se pensait toujours la cinquième roue et s'était surprise à se maudire pour ne pas avoir infiltré Hégémonie seule, avoir tenté sa chance comme elle en avait l'habitude sur les vaisseaux Goa'uld. Cependant, elle était loin d'avoir les connaissances nécessaire pour se fondre dans le décor.
Et alors qu'elle ruminait dans son coin, ressassant toutes les informations qu'elle avait réuni jusque là pour vérifier de n'avoir rien oublié, la leader s'adressa à elle. Son ton lui provoqua une certaine surprise, l'obligeant à la fixer en écarquillant légèrement les yeux.


Citation :
"Je sais que c'est votre première mission avec une équipe SG, il va falloir vous habituer, ici nous travaillons en équipe, et non chacun de notre côté."

Là encore, Rayce se contenta de répondre par l'affirmative, notant cette phrase comme une règle à ne surtout pas enfreindre. Elle se sentit quelque peu soulagée de savoir que ses talents d'infiltration lui serait utile puis elle se mit à hésiter. Quelque chose lui brûlait la langue et elle regardait souvent Rakel sans parvenir à ce décider. Finalement, en regardant ses chaussures, elle déclara:

- Je sais que mes prédécesseurs n'ont pas été de bons exemples de confiance par le passé. J'ai à cœur de montrer que la cohésion entre Tok'ra et Tau'ris, pour le bien de notre alliance, est parfaitement possible...

Mais est-ce que, justement, ce serait possible ? N'était-ce pas trop leur demander ?
Cette alliance en elle-même était un geste pratiquement désespéré. Les Tau'ris avaient besoin d'eux pour leurs informations sur les mouvements des Goa'uld, et eux avaient besoin de leur expertise militaire. L'élément perturbateur, et non des moindres, résidait dans le fait que la symbiose les révulsait, les dégoutait. Dans ce cas, l'ensemble de la Tok'ra s'en trouvait être considérée à l'identique.
Rayce, à ce stade de ses pensées, craignait les réactions de ses partenaires de circonstances. Ce qu'elle disait pouvait être interprété de différentes manières et sa précédente affirmation résonnait comme une confidence. C'était dur pour elle d'avouer qu'elle aimait le peuple des Tau'ris pour avoir été le berceau de la révolte et cette si grande diversité de par leurs esprits créatifs. Elle conclu finalement par la promesse qu'elle ne recommencerait pas, se contentant de demeurer au centre de la formation.


- J'ai un mauvais pressentiment. Je suis certaine que nos adversaires sont déjà au fait de notre présence ici-lieu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deimos
Maître du jeu
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Sam 11 Fév - 4:42

A peine avaient il fait quelques pas dans l'antre de la Bête que déjà des petites anicroches émaillaient la mission. Ceux qui avaient déjà eu affaire à Hégémonie et participé à la mission fiasco bien mal nommée "Talion" pouvaient se rappeler que tout avait basculé suite à ce genre de petites broutilles. Un mauvais geste, une alarme, le chaos... la mort... l'échec. La perte d'un chef et d'un proche. L'Histoire allait elle se répéter? SG3 perdrait elle encore un membre? A moins que ce ne soit SG2 histoire de varier les plaisirs?
Peut être était ce une chance, ou le contraire, Rakel laissait à Rayce la possibilité de participer à l'opération avec eux. Toutes deux savaient pertinemment que l'autre partie serait une aide précieuse pour parvenir à leurs fins.

Le groupe reparti donc à pas de loup dans les sous bois. Le commando en tête à quelques mètres devant pour repérer toute présence de menace, Faith venant ensuite au gré des signes que dispensait l'ouvreur de piste. C'était une bonne chose apparemment car à pas moins de dix reprises il fit signe à tout le monde de s'arrêter. Le trajet était bourré de mines antipersonnelles de différents modèles, trois pour être précis. La classique galette enterrée qui pétait sous le pied du malheureux piéton qui marchait dessus. Sa taille modeste en faisait une arme à la mortalité très réduite, cela dit les dommages occasionnés aux jambes, notamment celle qui était à l'origine de l'explosion, étaient plus que suffisants pour neutraliser un individu voire même blesser sérieusement ceux qui étaient à proximité immédiate. L'autre modèle était une variante yougoslave de la mondialement célèbre M18 APM Claymore. infiniment plus dangereuse que la première variante de mines, elle était activé par le retrait de la goupille accrochée à un câble très fin tendu en travers d'un passage. La déflagration produisait un cône de 60°de billes propulsées à haute vélocité. Tout ce qui était à moins de cinquante mètres était tout bonnement déchiqueté et les blessures pouvaient être sérieuse jusqu'à près de cinq fois plus loin! Autrement dit, une petite erreur pourrait balayer la troupe SGC d'un seul coup! Le dernier modèle lui était tout aussi mortel, mais bien plus sournois car très discret. La tristement célèbre bouncing betty. On marchait dessus, on passait sans se rendre compte de rien, elle sautait en l'air à environ un mètre cinquante de haut, explosait et on trépassait dans un rayon d'une vingtaine de mètres autour, fauché par presque un demi millier de billes d'acier et shrapnels divers.
Décidément ce bois n'était pas du tout accueillants. La concentration et la disposition des explosifs camouflés était particulièrement bien pensée, donnant du fil à retordre à l'éclaireur de l'équipe! La progression ralentit très vite et la consigne de marcher dans les pas de l'homme de tête fut bien vite donnée.
Il remarqua également des détecteurs de mouvement placés dans les arbres. Maquillés et camouflés afin de ressembler à des nids ou des ruches, un oeil aguerri pouvait cependant les remarquer. Leur taille indiquait qu'ils étaient d'un modèle à ondes radar, pas de la camelote en somme. Par chance ils étaient orientés vers la route. La couverture n'était pas totale, elle permettait cependant avec le champ de mine de créer un périmètre à mobilité très restreinte. Circuler sur la route pouvait amener à une détection discrète et donc ruiner l'effet de surprise, circuler dans la forêt était tout simplement mortel si l'on ne s'y déplaçait pas avec la plus extrême précaution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Sam 11 Fév - 5:28

Finalement Rakel avait concédé au bon sens et le laisser prendre sa place d'ouvreur de piste. Hochant la tete il prit immédiatement sa place à côté de Faith, laissant sa belle gérer son petit problème de tok'ra comme elle l'entendait. Vu qu'il n'y avait pas de cri ou de coups de feu c'était bon signe.
Quand tout le monde sembla prêt à repartir il s'adressa à l'archéologue de son ton habituel, détendu.


"J'ouvre la marche, intervalle vingt mètres entre nous, marche dans mes pas. Fais tourner la consigne."

Il s'enfonçait déjà dans le sous bois à pas de loups, inspectant chaque buisson, arbuste, motte de terre et bien vite il trouva son premier trésor, une mine sauteuse. Difficile à repérer, mais facile à désamorcer, il suffisait juste de coller un petit bâton dans l'encoche pour la goupille afin de la remplacer. Pour plus de sûreté, il dégagea la terre autour afin de bien marquer l'emplacement de l'arme. Il fit de même avec la mine très classique qui si elle tenait dans la main et ressemblait à un gros palet de hockey pouvait arracher un pied et emporter un mollet sans problème. Goupillée et déterrée. C'était plus simple avec les Claymores, il suffisait de couper le câble de tension et elles étaient neutralisées.
Ce qui était le plus gênant c'était le professionnalisme avec lequel on les avait placé. Jeff avait entendu parler des hommes d'Hégémonie, mais là il était directement confronté à leur compétence et c'était loin d’être une partie de plaisir!

Pour couronner le tout il avait découvert des détecteurs de mouvement. Par chance pour eux, me^me s'il avait découvert trop tard, l'appareil était tourné côté route. Il en informa Faith pour qu'elle aussi fasse attention à ce qu'il y avait dans les arbres car deux paires d'yeux valaient mieux qu'une.

Pour le soldat, il fallait se rendre à l'évidence, ils allaient en baver pour arriver jusqu'à la base secrète en passant par les bois. Le hic c'était qu'avec des capteurs ici et là, la route n'était pas une meilleure solution. Ils avaient le choix entre la peste et le choléra. Faisant signe de s'arrêter et de rester sur ses gardes. Lui rejoint Rakel pour faire état de son point de vue sans employer sa radio.


"Nos gentils voisins ont décidé de faire passer le Cambodge et le Vietnam pour Disneyland. Non seulement il y a un sacré paquet de mines, mais en plus elles sont méchamment bien planquées. Même en avançant en file indienne dans mes pas ça va prendre des plombes pour couvrir la distance vers la zone estimée de la base Hégémonie. Par la route ce serait pas forcément mieux. A intervalle irrégulier ils ont placé des détecteurs de mouvement à ondes centimétriques dans les arbres. Là bas, ce nid bizarre, c'en est un. C'est à cause d'eux que je nous ai parfois fait faire un petit détour pour être sûr de pas entrer dans son champ d'action. Vu la taille c'est un modèle Israélien qui vaut son pesant de cacahuètes. On a de la veine c'est pas un système omnidirectionnel. ils couvrent la route et sans doute débordent un peu sur le bois. J'ai pas les moyens de contourner à coup sûr la zone d'effet de chaque appareil. C'est faisable, mais si on se plante, on le saura qu'une fois dans la place quand ils nous attendront avec leur arsenal au grand complet.
Dans tous les cas c'est une bonne bouchée de sandwich à la merde. La forêt avec la vitesse d'une taupe asthmatique et le risque pour quelqu'un de péter sur une mine qui m'aura échappé, ou alors la route avec une vitesse pas vraiment plus importante et le risque de déclencher l'alarme dans leur base ou quelque système automatisé de défense, mais ça j'en doute. S'ils empruntent aussi fréquemment la route que ce que les pavés le montrent, ils prendraient pas le risque de se faire laminer une équipe à cause d'un SPOF dans le circuit. Des gars de leur niveau ça se trouve pas sous le premier caillou venu et des systèmes de défense ça commencerait à être u peu trop visible. Déjà que les détecteurs de mouvement c'est un peu too much...
Et silence radio absolu. Je n'ai rien vu qui pourrait ressembler à ça, mais rien de plus facile que de repérer un flux radio, surtout s'ils sont rencardés sur notre matos. Pas besoin que ce soit à proximité directe de la route, une antenne, un scanner large bande et un programme informatique pour traquer dans la bande d'action de nos radios. Pas besoin de chercher à savoir ce qu'on dit, ils ont juste besoin de savoir qu'il y a des radios qui ne sont pas eux qui sont en activité dehors."


Comme d'habitude, son rapport était agrémenté de sa petite touche personnelle en matière de phrases imagées et de commentaires bien à lui, mais il décrivait la situation de la façon la plus objective possible et en l'occurrence c'était assez déprimant.

"Vos ordres, Major?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Sam 11 Fév - 7:50

Cyril , genou au sol, suivit toute la scène depuis son sifflement et l'arrêt de la troupe.. Cosey qui remonte vers Rakel, puis s'ensuit une discussion, puis Rakel qui rejoint l'extra terrestre, puis repositionnement du dispositif, et on redémarre.

Il n'avait pas tout suivit, trop loin et trop occupé à surveiller les alentours, il n'avait rien entendu des diverses discussion ou engueulade, selon. Mais il était plutôt heureux de repartir. comme tout marsouin, le pire en opération était de rester sur place. Fermant la marche seul, il se releva donc, et vit les gestes que se transmettaient les agents un à un jusqu'à lui..

*Ok.. On repart on suit le pisteur, et 20 mètres de sécurité... OK..*


Il suivit donc le groupe, et à chaque nouveau piège détecté, Cosey le montrait du doigt et chacun le montrait à son suivant, de fait Cyril vit la moitié voir le trois quart des défenses utiles qu'un vendeur d'arme pouvait offrir à ses clients, pour un peu il se serait cru à Europol, ou un centre d'entrainement commando. Le groupe s'arrêta et il vit devant Cosey faire son rapport à L'aspirant.

Vu la chaleur, il en profita pour appuyer sur sur laryngophone et chuchoter :

"Pensez à vous hydrater... !"


Le toubib avait "parlé", connaissant les pièges de ce type d'environnement, on se trouvait bien, détendu, et on oubliait de boire. Puis viendrait le moment de stress l'entrée réel dans la mission, où on aurait plus le temps.. De boire. Et à ce moment là, avec la chaleur présente + le stress, on commencerait à voir trouble et l'esprit partirait, vertiges, sensation de froid.. De bonnes conditions pour aller au bout. Il ouvrit sa gourde et but une bonne rasade d'eau. Pas plus !

Son esprit partit quelques instant sur Terre, il repensa à tout ce qui venait de se passer en si peu de temps. Ses yeux s'embuèrent et son coeur se serra un moment. Il n'avait pas encore fait son deuil, mais cela viendrait.. Un jour puis il revint sur le groupe. S'essuyant les yeux. Son esprit revint à la mission et se remit en mode surveillance.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Sam 11 Fév - 16:56

Mission suicide.... c'étaient les deux mots qui venaient à l'esprit de Jenny quand elle pensait à la mission qui les attendait. Rapidement, ils quittèrent la route pour se retrouver dans les bois. Là encore, Jenny regardait attentivement où elle mettait les pieds, faisant attention à ne pas se prendre les pieds dans une grosse racine car elle en était tout à fait capable.

Comme tout ne pouvait pas passer convenablement, Rayce avait décidé de faire bande à part, ce qui avait eut pour effet de tout faire stopper. Rakel avait donné ses ordres pour la nouvelle formation avant d'aller parler à la tok'ra.

A présent, c'était Cosey qui avait pris la tête suivi par Faith. Ils devaient se déplacer en file indienne et marcher dans les pas de leur prédécesseur. Les bois étaient truffés de mines et de capteurs. Heureusement, c'est derniers surveillaient la route.

La formation se stoppa de nouveau lorsque Cosey alla faire son rapport sur la situation à Rakel. Attentive, Jenny regardait partout autour d'elle. Elle avait juste entendu parlé d'Hégémonie et du peu qu'elle avait entendu, ce n'étaient pas des rigolos. Rien qu'à voir le matériel qu'ils avaient installé dans les bois, Jenny n'osait pas penser pour le moment à ce qui risquait de leur romber sur le coin du nez quand ils arriveraient à la base secréte. La jeune femme fut sortit de ses pensées par les quelques mots que prononça Demaison. Il fallait qu'ils s'hydratent, ce que Jenny fit en suivant. Elle avala une bonne gorgée d'eau faisant en sorte de ne pas terminer sa gourde.

Tout le petit monde attendait les ordres de Rakel. Le groupe s'était arrêté mais chacun restait sur ses gardes. Jenny la première, prenant soin de ne pas faire un seul geste de peur de toucher un truc qu'il ne fallait pas.
Revenir en haut Aller en bas
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Sam 11 Fév - 23:04

Alors que je marchais en compagnie de Rayce, essayant de faire mon possible pour que la relation entre Tau'ri et Tok'ra s'améliore. On ne pouvait pas dire que c'était réellement mon genre, mais il faut dire avec les conneries que j'avais fais récemment, je devais au minimum faire mon possible pour réussir au moins cette mission. Je faisais confiance à Jeff pour ouvrir la marche, il était le plus à même au vue de ses formations. En attendent je mettais au point les choses avec Rayce, je pense qu'il y avait pas mal de chose à dire pour qu'elle se sente à sa place ici, il faut dire que je ne l'avais peut être pas accueillit comme il le fallait, moi et les autres, mais c'était évident qu'il y avait d'énorme tension entre nos deux peuples, et il était difficile de régler ce genre de soucis en si peu de temps.

"Je pense qu'il est difficile de régler les tensions entre nos deux peuples en quelques jours, il faudra que l'on travaille sur nous, aussi bien mon peuple que le votre. Essayons à notre échelle de faire notre possible pour que cette alliance se passe au mieux."

Décidément ça ne me ressemblait pas du tout, j'avais l'impression de faire mon possible pour plaire à mon père. D'ailleurs cette pensée me rappelait que celui, devrait venir dans peu de temps, cette pensée m'effrayait un peu, je devais avouer que j'étais terrifiée à l'idée de présenter Jeff à mon paternel. Encore plus de l'affronter face à chacun de mes choix, j'ignorais que celui ci était ami avec le général de la Couperay et je devais avouer que cette idée ne me plaisait pas. Mais ce n'était pas réellement le temps de me laisser perturber par ce genre de chose, il y avait plus important à cet instant. Je fus sortie de mes pensées par Rayce, lui jetant un coup d'oeil en coin :

"Je pense aussi malheureusement, ils sont difficiles à surprendre. Il faut tout de même tenter rester le plus discret possible."

Je repris la marche en silence, faisant en sorte de marcher dans les pas de Jeff, comme je l'avais pensé, la forêt était un véritable champs de mine, il n'y avait rien d'étonnant à ça lorsque l'on connaissait un minimum Hégémonie. Lorsque Jeff vint me faire le rapport, se fut sans réelle surprise, le chemin surveillé, la forêt quasiment impraticable, enfin au moins ce petit détour hors du chemin nous avait permit de remarquer les détecteurs de mouvement. Une idée me vint à l'esprit, une idée qui pouvait fonctionner si nous avions de la chance.

"Nous pourrions détruire ces détecteurs? Au moins les court-circuités à l'aide d'un Zat, non? De toute façon, on va retourner sur le chemin, hors de question de prendre le risque de voir l'un d'entre nous sauter sur une mine. Rayce, ouvrez le chemin avec Cosey, essayer de repérer un maximum de détecteur de mouvement. Faith fermez la marche avec Cyril."

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé Leroy
Médecin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 25/11/2011
Age : 26

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Sergent /101
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Dim 12 Fév - 16:12

Le groupe s'était de nouveau arrêté et les pieds solidement plantés dans le sol, droite comme «i », Zoé écouta le rapport du commando qui les avait amené jusque là sans une seule égratignure. Elle était tellement vigilante de peur de voir son équilibre lui jouer un nouveau tour et de s'étaler pile à l'endroit où il ne fallait pas, qu'elle commençait à en avoir mal à la tête. Elle regarde Jenny s'hydrater sous l'excellent conseil de Cyril et en fit de même. Un coup d'oeil vers le sommet des arbres, à plusieurs mètres au dessus de leurs têtes confirma ce qu'elle pensait. Il faisait chaud, certes, mais ça aurait pu être bien pire. Le feuillage les protégeait, gardant un maximum de fraîcheur.

Entourés par des mines de tailles différentes et cernés par ces foutus détecteurs, les deux équipes SG avaient un choix à faire. Zoé n'avait aucun mal à imaginer le nom de code que cette mission pourrait avoir. L'Enfer .. Certes, ils pouvaient continuer par la forêt mais leur progression serait lente et même si le Caporal Cosey avait su les mener jusque là sans aucune anicroche, rien ne garantissait qu'il y arriverait jusqu'au bout. Ceci dit, les capteurs braqués sur la route étaient tout aussi dangereux. L'effet de surprise était à peu près le seul avantage qu'ils avaient sur Hégémonie et perdre ce léger coup de pouce ferait sans aucun doute de cet endroit leur véritable enfer.

Hésitante, Rakel demanda si les détecteurs pouvaient être court-court-circuités par les Zat. Ca, c'était évident. Évidemment qu'ils pouvaient mais …

« La véritable question c'est de savoir si ça préviendrait leur base ou pas ... » Les regards se tournèrent vers elle et elle continua. « Je dois dire que je suis pas très à l'aise avec l'idée de perdre notre effet de surprise. C'est peut-être un ridicule avantage mais c'est aussi à peu près le seul qu'on ait sur eux … S'ils savent qu'on arrive, ils sauront également tout de suite pourquoi .. Dante n'en sera que plus difficile à atteindre. Sans parler du risque qu'auront les Tok'ras sur place de se faire épingler .. Parce qu'ils ne sont pas fous, ils sauront qu'on a été averti ..  Et les Tok'ras sont réputés pour leurs capacités d'infiltration et d'espionnage. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Lun 13 Fév - 1:54

Alors qu'elle était en plein dans ces observations contemplatvies planant à 15 miles dans ses réflexions totalement hors sujet Jeff la ramena sur terre d'une manière qu'elle appréciait.Elle ne connaissait pas beaucoup l'homme mais il s'était toujours montré de bonne composition et elle lui répondit par un sourire.Elle comprenait bien évidemment ce qu'il voulait lui dire.Cela n'était pas le moment de s'extasier sur la nature environnante.Pour le moment elle ne s'inquiétait pas car ils étaient à proximité de la porte.Hégémonie ne les extermineraient pas si près de cette dernière.Leur meilleur atout s'était la discrètion.Ils n'avaient vraiment aucune raison de se faire repéré bêtement en flinguant les premiers équiàpiers SG qui débarqueraient sur leur planète base.Mieux vallait la jouer profil bas en attendant qu'ils partent.Mais Faith se tut quand même entre autre parce que Jeff était charmant.Une fois tout le monde de l'autre côté de la porte Rakel décida de l'odre de marche et Faith fut assez surprise de voire que Rakel la voulait à ses côtés durant la progression en tête de colone.Jeff avait été formé pour ce genre de mission et ce genre de progression c'était même sa spécialité autant l'employer pour cela.Mais Faith préféra se taire Rakel était dans les petits papiers du général et quoi qu'elle puisse dire cela ne changerait certainement pas grand chose.Fort heureusement Jeff était intervenu pour singaler qu'effectivement il serait plus judicieux qu'il soit en tête.Mais de là à reléguer Faith en queue de colone il en fallait pas pousser non plus.A ce qu'elle en avait compris Cyril était un auxiliaire sanitaire, la tâche d'assurer la sécurité arrière du groupe aurait du revenir à Kawalsky.Mais bon une fois de plus il ne vallait mieux pas discuter ce qui était dit parce que Jeff était lui aussi apparemment dans les petits papiers du général.

Entre Jenny et Zoé qui s'était carambollé en arrivant la tok'ra qui s'était carapaté, un chef indécis, et un manque cruel de militaire aguerris et de puissance de feu, Faith ne se sentait en confiance qu'aux côté de Jeff malgré le fait qu'elle soit en tête de colone.Au moins lui smblait savoir ce qu'il faisait et c'était très très rassurant.Il y avait dees piéges partout.Des détecteurs de présence sur la route si bien caché que même quand Jeff les montrait elle peinait à les voire.Des mines antipersonnelles étaient dissimullés dans les bois pour faire sauter les petits malins qui auraient voulu prendre le chemin de l'école buissonière.Autant dire qu'il n'était pas à la fête toutefois cela ne ressemblait pas à ce que Faith avait imaginé de ce groupe.Il y avait quelque chose d'assez étrange dans tout ce déploiement de protection surtout en ce qui concernait les mines.Pourquoi aussi bien dissimullé des détecteurs hors de prix si c'était pour faire sauter la jambe d'un petit malin qui aurait voulu coup er à travers bois.Jeff s'arrêta pour demander la conduite à tenir en ce qui concerner la suite.Soit ils progressaient comme des escargots en évitant soigneusement les piéges soit ils allaient bille en tête vers leurs objectifs en neutralisant les détecteurs.Elle ne pouvait s'en empêcher il y avait quelque chose qui la dérangeait au plus haut point.Cela ne s'arrangea pas quand elle entendit la voix de Cyril dans son oreillette leur rappeler de s'hydrater.Jeff avait signaler quelques instants plus tôt qu'il vallait mieux éviter toute communication pour ne pas se faire repérer.Faith ne put s'empêcher d'oberver les alentours à la recherche d'une menace invisible qui surgirait d'un buisson.Elle n'était pas à l'aise, il y avait une anomalie selon elle dans l'équation.Ce fut l'intervention de Zoé qui lui donna le déclic.Faith ferma les yeux quelques econdes pour se rappeler avec exactitude tout ce qu'elle savait sur hégémonie en passant par leur arrivée sur cette planéte et jusqu'à l'instant présent.Elle les rouvrit et parla à voix basse ses yeux pétillaient d'une drôle de lueur signalant que ces méninges carburaient à 200 à l'heure.

"Hégémonie rassemble la crème de ce qu'on trouve dans les forces spéciales.Alors les détecteurs cachaient dans les arbres c'est certes très forces spéciales et les mines dans les bois c'est très hégèmonie mais il y a un truc qui me dérange.Ils sont loin d'être stupide et ils connaissent les risques opérationnelles et la possibilitée qu'un homme capturé parle.Ils doivent avoir un système de sécurité un peu plus fiable que quelques détecteurs et des mines.Comme un module sur le DHD les avertissant d'une arrivée de voyageur.Il est fort à parier qu'ils s'annoncent dès leur arrivée pour éviter de surprendre leur petit camarade avec une alerte.Ce qui transforme ces détecteurs et ces mines en un joli piége en plus de leur permettre d'évaluer les forces en présences et d'évacuer leur base bien comme il faut.Ca ressemblerait à la façon de procéder des forces spéciales pour défendre correctement un périmètre."

Faith chercha Jeff du regard pour voire si il allait appuyer ses remarques.Il n'y aurait rien de pire que de se faire piéger en plein milieu d'un champs de mines.La moindre tentative de replis même ordonné se solderait par un véritable désastre il serait obligé de se rendre à hégémonie ou de mourir sur le champs.Ce qui n'était pas forcèment sur si ces derniers avaient mis la main sur un sarcophage.Bien évidemment elle pouvait se tromper mais le seul moyen de le savoir était de vérifier le DHD et tandis qu'elle parlait elle avait élaboré une solution pouvant satisfaire les militaires un peu trop fougueux.Bien évidemme son plan consisté dans le fait de vérifier le DHD avant toute chose.

"Je propose qu'on vérifie que le DHD est bien telle qu'il devrait être et si c'est le cas et bien neutralisons un détecteur attendons les dépanneurs ils sauront bien nous montrer le chemin.Ca fera toujours ça de moins à se farcir sans parler que le temps qu'ils estiment pour la réparation sera pour nous du temps gagné."

Mais quelque soit la réponse Faith envisageait déjà les prochains coups en fonction de ce qu'ils allaient découvrir.Faith envisageait chaque cas avec soin et y prévoyait une réponse adéquate et mesuré.Elle avait une assez bonne idée dont les choses pouvaient évoluer suivant la situation et elle espérait juste que cette mission connaittrait un meilleur dénouement que la dernière fois ou les SGC avait essayé de déterrer hégémonie.Maintenant il fallait agir ils ne pouvaient pas rester indéfiniment à se regarder dans le blanc des yeux il fallait agir et seul rakel avait le pouvoir de faire bouger le groupe.Faith avait beau être une militaire en plus d'une archèologue et le sous officier le plus gradé après elle, elle savait pertinemment que personne ne la suivrait.Malgré les missions réussis elle n'avait pas l'aura de charisme qui émanait de Rakel elle devait le reconnaitre.Tout ce par quoi elle était passé l'avait grandis alors que les exploits de SG8 étaient presques passé inaperçus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Lun 13 Fév - 9:29

Cyril se gratta le cou, et s'essuya le front qui commençait à perler de sueur. Il avait chaud, et se serait limite cru en Guyane.

Il écouta sans broncher, en tournant son regard à 90 degrés, cherchant dans les fourrés des signes de présences. S'il avait été plus gradé, où qu'ont ne lui avait pas fait doucement comprendre qu'il était un jeunot question mission Porte des étoiles il aurait ouvert sa gueule et surement dit :

Je suis d'accord avec.. en montrant Faith, n'ayant pas retenu tous les prénoms. Ca me chiffonne depuis el début qu'on carapate... Autant de détecteurs... Dans une zone aussi boisé... C'est pas sécuritaire en fait... Bien au contraire ! Regardez.. Ca grouille de vie... La moindre bestiole passant à proximité des détecteurs les déclenchent.. j'imagine la première semaine, les gars de la surveillance ont du sortir toutes les 3 minutes... A force ils ont du s’éroder.. Et modifier la sécu.. Un détecteur sur la porte c'est le moyen le plus sur de savoir si ça arrive et qui... Après une ou plusieurs guérites avec des TE dans les arbres et voilà ca suffit... Tout le reste c'est de la fioriture pour nous faire perdre du temps et leur permettre de s'organiser.. Quand à l'idée de retourner au DHD pour le saboter et voir se pointer une équipe de maintenance, si il y avait un détecteur, celui-ci avait déjà du se déclencher, et donc Hégémonie devait déjà être au courant que quelqu'un avait passé la porte..

Mais voilà, c'était un "jeunot", et il ne connaissait pas les méthodes d'Hégémonie,n ni qui ils étaient et pour parler franchement il s'en foutait pour le moment. Et vu la haute estime que toutes les nanas ici avait pour eux, il se demande quelle idée elles se faisaient toutes de leurs propres forces.

*A force de craindre l'ennemi...*

Baissant les yeux sur sa jambe il voit une chenille de 5cm y monter gentiment, la prenant délicatement, il la repose sur un tronc d'arbre, la laissant suivre son chemin. Son regard remonte vers la cime de l'arbre et il recherche d'éventuels signes d'Hégémonie. Revenant ensuite vers la troupe, il se demande s'ils allaient finir par prendre le thé et sortir les petits fours.
Revenir en haut Aller en bas
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 14 Fév - 1:10

A la remarque de Zoé, je me contentais d'hausser les épaules, comme l'avait si bien dit Rayce, je ne pensais pas que nous arriverions à surprendre Hégémonie, et Faith semblait être dans la même pensée que moi, la porte était sans doute surveillée.

"Je ne pense pas que notre arrivée soit une vraie surprise, il y a sans doute une surveillance sur la porte des étoiles, c'est plus logique que de surveiller les détecteurs de mouvement, après tout mis à part avec le zat, il ne doit pas être si simple que ça à court circuité, à moins de perdre beaucoup de temps."

A vrai dire ce qui m'ennuyait le plus c'était d'être coincé sur un chemin entouré d'un champs de mine. Hégémonie avait construit sa forteresse de manière à ne pouvoir y accéder que par un seul chemin.

"Je pense qu'ils sont suffisamment intelligent pour avoir installé des détecteur qui ne se déclenche qu'en fonction de la taille de l'intrus. J'ai des doutes qu'ils se lassent de quoi que se soit, ils sont paranoïaques et nous ont repoussés à chaque fois malgré un effet de surprise. On n'a aucune preuve qu'ils viendront réparer un détecteur défaillant, surtout si ils sont au courant de notre présence. Si ça se trouve ils vont se contenter de nous attendre en renforçant un peu plus leur défense, je ne pense pas qu'il faille leur laisser ce loisir. L'idéal serait de couvrir une éventuelle fuite, histoire de ne pas être dépourvu au moment de notre départ, nous ne pourrons pas passer par la forêt, mais eux non plus. Rayce, il serait possible de contacter les tiens pour préparer des surprises à Hégémonie de l'intérieur? L'utilisation de la technologie Tok'ra serait bénéfique, car inconnu de nos ennemis et ça nous permettrait de détourner leur attention. Je vais installer quelques pièges après le passage du groupe, Cosey ouvrez le terrain en essayant d'éviter nos petits amis les détecteurs. Yokas j'aurais besoin de vous."

je laissais le groupe progresser légèrement, restant à l'arrière, cherchant un point stratégique pour poser un pain de C4, je ne m'inquiétais pas trop, Jeff en possédait aussi dans son équipement, autant en profiter.

"Faith, à quel genre de bâtiment pouvons-nous nous attendre avec une civilisation de style Égyptienne? C'est du costaud? Quel genre de matos, je veux dire Hégémonie mise à part."

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 14 Fév - 22:45

L'équipe tenait conseil quand à la marche à suivre et Jean François eut le plaisir de constater que chacun essayait d'apporter sa petite contribution. Les idées n'étaient pas mauvaises voire carrément bonnes. Il écouta chacun donner son avis, notant au passage que Cyril restait un peu en retrait, ne parlant pas, mais n'en pensant pas moins. Dommage qu'il ne participe pas. Sans doute le syndrome du bleu qui se dit qu'il vaut mieux la boucher et de laisser les vétérans gérer la boutique. Sauf que certes il n'était pas vét' mais il n'était pas une bleusaille qui venait de faire ses classes.

"Jeter un oeil au DHD ne coûte rien. Démonter le couvercle et vérifier qu'il n'y a rien de particulier dedans sans rien toucher ce serait au moins une bonne base. Je n'ai rien vu à proximité directe de la Porte donc soit il n'y a rien, soit c'est foutrement bien planqué. De plus si on arrive à attirer une équipe de techniciens, ils nous fourniront des informations sur la localisation de leur base, les effectifs présents et le matériel de détection. Sans parler des cartes d'accès ou des codes, des uniformes s'ils en ont un... Brefle, de toutes ces choses vitales dont nous avons cruellement besoin mais que nous n'avons pas ou ignorons.
Rayce pourrait sans doute nous mettre au jus sans trop de souci s'il y a quelque chose dans le DHD, peut être aussi que ses outils pourraient repérer les émissions des capteurs. Faut voir une chose, elle a réussi à venir ici et faire un petit tour en vaisseau. Ok, il ont un camouflage, mais Hégémonie connaît sans doute ce fait là et ils ont peut être un système pour s'en protéger. Or ça fait un moment qu'elle est passée et rien n'indique qu'ils aient plié boutique ou renforcé l'endroit. Je veux bien que vous pensiez que ces gars là sont des cadors, mais ils restent humains. Ils sont la crème de la crème... nous aussi et pourtant ça nous arrive de chier dans la colle."
Petit sourire d'excuse aux demoiselles présentes.

"Vous voyez ce que je veux dire. On est pas des lapins qui vont se faire canarder comme à l'ouverture de la chasse, et on a une allié de poids qui en sait long sur pas mal de choses. On ne part pas les mains dans les poches. Si en plus on arrive à leur faire cracher des infos, c'est tout bénef! Ils vont pas envoyer un commando de terminators pour réparer un détecteur défectueux. J'ai pas vu un seul gros animal depuis notre arrivée. Soit il les ont tous dégommés, soit ils les ont fait fuir, donc pas besoin d'une équipe de tireurs pour protéger les techniciens, ou alors quelque chose de symbolique. Les techniciens seront peut être doués dans leur domaine, mais je les imagine pas être des supersoldats entraînés à tout encaissés tout comme je n'imagine pas nos civils rester insensibles si on leur balance ce petit joujou sous la gorge en leur promettant un rasage de près."

Le petit joujou en question qu'il fit balancer un court moment en le tenant par le pommeau était le coutelas à large lame qu'il avait pris en plus de son poignard de combat. Couteau, machette, hachoir, on pouvait imaginer pas mal de fonctions à cette arme, et toutes étaient peu plaisantes pour ce qui se trouverait du mauvais côté du manche.

"Ce genre de motivation devrait suffire. Au pire leur rappeler qu'on en a gros sur la patate vis à vis d'Hégémonie et préciser que collaborer augmentera leur espérance de vie de façon significative. vous devriez être suffisamment persuasive, Major."

Par contre le commando ne voyait pas où sa supérieure voulait en venir avec la mise en place leur propre cordon défensif avec des pièges et une position retranchée dans les ruines. S'ils en étaient réduits à devoir se replier prématurément dans des ruines, c'est que la mission aurait foiré dans les grandes largeurs, et il n'avait pas l'intention de laisser cela arriver!

"C'est notre peau à tous qui est en jeu donc si vous avez des idées, des questions, ça serait bien de les partager. Une fois que vous aurez trois balles dans le buffet ce sera trop tard pour se dire "si seulement je leur avait dit!" C'est pas parce qu'on suivra pas forcément vos idées qu'elles valent pas la peine d'être partagées."

Après tout les deux idées de Faith étaient plus qu'intéressantes. En donnait sa chance à chacun, on augmentait les chances d'avoir de bonnes idées en jaillir c'est du moins ce qu'il pensait. civil, militaire, il s'en foutait royalement contrairement à pas mal de ses collègues militaires, une bonne idée restait une bonne idée qui que soit celui ou celle qui en était à l'origine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mer 15 Fév - 21:00

Faith était tout bonnement entrain d'halluciner, Rakel ne semblait pas avoir tenu compte plus que ça de son intervention.Est ce qu'elle se rendait compte du danger qui les attendaient?A croire que son orgueil la rendait sourde à toute les suggestions auxquelles elle n'aurait pas penser par elle même.Fort heureusement Jeff était intervenu à son tour pour étoffer ce qu'elle avait dit et apporter les solutions opérationelles qu'elle avait envisagé.Il était évident qu'il valait mieux vérifier le DHD avant d'aller plus en avant, et que la plus compétente pour cela était la tok'ra.Tout comme le fait de faire prisonnier un personnel d'hégémonie si le DHD n'était pas piégé était un atout de première importance qu'il ne fallait surtout pas négliger.Alors oui Jeff avait raison il ne fallait pas non plus trop craindre hégémonie mais si elle avait eu l'idée pour le DHD il était fort à parier que ces derniers l'aient eu aussi.Faith était aussi une militaire avant que le nouveau taulier ne décide d'adjoindre un grade à tout les civils.Et elle était le deuxième plus haut grade dans la chaine de commandement, avec une expérience significative en tant que leader d'équipe SG.L'idée ne lui plaisait mais si Rakel allait trop loin dans son entêtement elle la reléverait de son commandement.Ou tout du moins elle envisageait de le faire.Parce que fallait il encore qu'il y ait des gens pour la suivre.Et face à Rakel ça n'était pas chose gagné.Pour le moment il valait mieux la ramener à la raison et si cela n'avait pas effet sur elle cela aurait surement effet sur les autres membres de l'équipe.

"Je suis d'accord avec Jeff.Il vaut mieux s'assurer que pour le moment on est pas grillé et si c'est pas le cas alors on aura qu'à neutraliser un détecteur à coup de zat.Pas le premier pour éviter d'attirer des soupçons inutiles.Quand à poser un pain de C4 pour les empêcher de fuir autant utiliser les mines qu'ils sont posés dans les bois.Mais le plus constructifs et le plus efficace serait de se rendre au DHD pour retirer un des cristaux qui contrôlent l'activation.Quand à la base d'hégémonie il peut s'agir des sous-bassement d'une superstructure, ou d'un réseaux de tunnels.Impossible à dire sans le moindre indice.Et il faut envisager également qu'ils aient utilisé des cristaux tok'ra pour installer leur base.Si je m'abuse en chine leur base était similaire à une base tok'ra.Il ait plus probable que ça soit ce genre de tunnel et que la technologie tok'ra ne leur soit pas si inconnu que ça."

Une idée saugrenue venait de germer dans l'esprit de Faith.Certains Tok'ra avait des méthodes assez radical pour lutter contre les goa'ulds et de là à penser qu'ils avaient essayé de servir d'hégémonie pour faire avancer certaines de leurs opérations n'étaient pas exclues.Après tout certains d'entre eux se voyaient comme telment supérieurs aux humains que laisser une marge de manoeuvre à hégémonie s'était peut être retourné contre eux.Etrange que toute ces coincidences viennent s'emboiter les unes après les autres, à moins que ces tok'ra peut regardant sur la méthode ait décidé qu'il était temps d'effacer leur trace.Les tok'ra remplissaient leur mission quoi qu'il en coûte et se servir d'hégémonie pour faire leur sale besogne n'était pas de ça de leur moral.Elle plaça cette idée dans un coin de son esprit pour reporter toute son attention sur Rakel pour s'assurer qu'elle allait enfin entendre raison et rejoindre le DHD pour toute les raisons qu'ils avaient donnés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Jeu 16 Fév - 1:29

HRP : Je m'excuse, l'inspiration n'est pas là, très peu de temps pour moi, mais je veux pas vous bloquer.

Je me sentis tout de suite attaquée lorsque Jeff prit la défense de Faith et tombait d'accord avec elle. Aussitôt je lui jetais un regard noir, parfaitement équivoque, à cet instant, ce n'était pas une question professionnelle mais bien personnelle, particulièrement parce que je n'étais pas d'accord avec eux. L'idée de démonter le DHD pourquoi pas, mais quelle preuve avions nous qu'Hégémonie enverrait des hommes? Il y avait de grande chance qu'ils soient déjà au courant de notre présence. Bref, 2 contre 1, après un dernier regard noir à Jeff, je récupérais mon bordel, le rangeais dans mon sac sans le moindre soin.

"Permettez moi de me montrer sceptique face à l'idée de réussir à impressionner les membres d'hégémonie, les tarés, ils en ont assez dans leur rang pour ne pas flipper, face à ce genre de menace. Qu'importe, advienne que pourra."

Je ne prêtais pas le moindre attention à la remarque de Jeff, Hégémonie tenait Mathieu, il était hors de question de mettre sa vie en danger. Je ne m'imaginais pas Pour moi il aurait été une bonne idée de préparer une fuite pour la fin de notre mission, je n'imaginais pas réellement partir les mains dans les poches comme si de rien n'était. Mais qu'importe, inutile de créer des tensions pour rien. Bref j'essayais de ne pas recommencer les erreurs de notre dernière mission contre Hégémonie. Ruminant dans mon coin, je lançais l'ordre de retour à la porte, par la forêt, étant donné que le chemin était déjà déminé.

Une nouvelle fois je m'éloignais de mon équipe, rejoignant plutôt l'arrière du groupe, choisissant de tenir compagnie à Rayce, un choix plutôt étrange pour moi, mais qu'importe, étrangement c'était la personne qui me dérangeait le moins.

"Dites moi, est ce qu'il y a d'autres informations que vous avez trouvez sur Hégémonie, le genre de petits détails qui pourraient paraitre inutiles?"

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 28

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 17 Fév - 3:55

A l'évidence, l'équipe SG s'appuyait particulièrement sur les informations que détenait Rayce et ce n'était pas ce qui lui déplairait. Elle écoutait les avis divers tout en demeurant attentive à l'environnement extérieur, jetant des œillades vers ces immenses arbres et le terrain miné. Quelque chose clochait et il était très important qu'elle le leur dise. Mais hélas, chacun y allant de son initiative, la Tok'ra eût bien du mal à en placer une. C'est Rakel qui lui donna finalement cette chance lorsqu'elle lui demanda des détails.

- La route mène directement aux ruines d'un ancien temple dédié à Apophis. Il fût détruit il y a plusieurs millénaires lors d'un intense bombardement et son peuple la victime d'un génocide. L'endroit a été particulièrement exposé aux affres du temps et il n'en reste qu'un vaste champ de gravas qui pourrait vous offrir une certaine couverture. Seuls quelques murs ont survécus mais ils sont très instables. Le site s'étend sur plusieurs hectares au sein même de cette forêt.

Rayce croisa le regard de son interlocutrice, son ton devint plus détaché, comme pour signifier l'importance de l'information.

- Par la route, nous devrions croiser un petit cours d'eau asséché. Celui-ci mène jusqu'à une formation rocheuse dont l’a-pic est très précisément celui que j'ai repéré du ciel. Je pense qu'il s'agit de leur terrain d’atterrissage et nous sommes particulièrement proche. D'ailleurs, c'est à cet endroit que j'ai repéré la signature parasite inhérente à une structure souterraine de facture Tok'ra. Tout porte à croire que les cristaux qui nous ont été volés ont été utilisés dans ce but. Nous marchons probablement dessus.

La jeune Tok'ra continua de suivre la leader de l'équipe, sa main posée sur la crosse du Zat attaché sur sa hanche. Elle avisa un regard circulaire avant de poursuivre.

- Je suis persuadée que vos ennemis vous attendent. Lorsque j'ai survolé le secteur en Tel'tak, je n'ai repéré aucune émission de quelque nature que ce soit. Les objets que vous appelez « mines » et « radar de mouvements » n'auraient pu échapper à mes détecteurs, c'est impossible. Ils ont donc été installés récemment, entre l'analyse du site il y a quelques semaines et notre arrivée.

Rayce prit alors un risque en employant une tournure bien plus personnelle, elle semblait ennuyée d'avoir à formuler l'évidence qui se profilait par le constat.

- Rakel, je crains que vous n'ayez un espion dans vos rangs. Je n'ai que peu de connaissances sur les méthodes Tau'ri mais je sais que ces dispositifs ne s'installent pas en quelques jours.

La jeune femme secoua négativement de la tête.

- Il n'y avait aucune trace d'activité lors de mes investigations mis à part l'absence de faune. Seul des êtres de très petites tailles demeuraient présent. Tous les autres semblent avoir fui, probablement par l'activité de vos ennemis. Mais si vous décidez de vérifier le DHD, je dispose des connaissances nécessaires pour analyser sans risque le dispositif. C'est à peu prés tout ce que je peux vous dire...

La Tok'ra soutint le regard de son interlocutrice, attendant de savoir comment elle réagirait et ce qu'elle aurait à dire. Peut-être ordonnerait-elle de procéder à une infiltration par cet hypothétique site d’atterrissage ou bien de se rendre jusqu'aux ruines après avoir vérifié le DHD. Dans tous les cas, elle se promettait de la suivre et de ne pas quitter le groupe comme elle l'avait fait précédemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 17 Fév - 9:45

Cyril écoutait et apprenait. Les méthodes au SGC était bien loin de celle qu'il avait connu. Ici on pouvait ouvrir sa gueule et donner son avis, une sorte de référendum... Alors qu'il n'avait connu que la hiérarchie pure et dure, bien que quand il avait un truc à dire il ne se gênait pas. Il scrutait chacun, apprenant ainsi à les connaitre ou essayant de deviner leur pensée leur façon d'être. Il ressentit comme de la tension entre les membres présent. tension qui n'était pas seulement due à cette mission. Il lui semblait que le groupe était beaucoup trop disparate, pour ce genre de mission, il aurait plutôt vu un groupe de barbouze, là ils étaient trois militaires, peut-être quatre sur huit.. Les autres étant certes aguerris au maniement d'armes, mais il allait leur manquer des automatismes.

*L'Aspi (Rakel).. Elle cache une fragilité sous son masque de dureté. Pas facile d'avoir son grade à son age, elle compense. La brunette (Faith), mignonne, semble connaitre son taf.. Mais parle un peu trop.. Elle se rassure ? E-T (R&K).. Difficile à cerner, mais semble éviter notre contact.. Cosey... Méthode de mercenaire mais on fait pas d'omelettes sans casser d'oeufs.. *

Le marsouin sourit d'un sourire carnassier qui rejoignit les paroles de Cosey, il regarde les filles pour soutenir les propos de Jeff, qui étaient plus que clair concernant leurs aptitudes à eux face à Hégémonie. Non il n'était pas un lapin de garenne s'enfuyant dès qu'on frappe dans ses mains. Et si Hégémonie le pensait, tant mieux car il leur monterait que comme dans la Chanson, ce matin un lapin à buter hégémonie...

Rakel redonna l'ordre de marche, et se mit en arrière de Cyril... Sauf qu'elle lui avait demandé d'établir l'arrière garde. Et là derrière l'arrière garde donc lui, se trouvait Rakel et "ET téléphone maison". Il s'arrêta donc et laissa les deux femme, enfin la femme et l'ET passer, tant et si bien qu'il ne perdit pas une miette des infos que la Tok'ras donna. Info qu'elle aurait put donner avant à son avis. Il se demanda si les Tok'ra étaient comme les Vulcain, s'il fallait les harceler de questions précises pour avoir des réponses.

Citation :
Rakel, je crains que vous n'ayez un espion dans vos rangs. Je n'ai que peu de connaissances sur les méthodes Tau'ri mais je sais que ces dispositifs ne s'installent pas en quelques jours.

Il soupira et ne put s'empêcher de chuchoter :

".. Et pourquoi cela ne serait pas dans VOS rangs ?? Après tout c'est vous qui êtes venu nous trouver.. Un espion dans vos rangs aurait eut beaucoup plus de temps pour les prévenir... Et eux de se préparer... 'fin s'que j'en dis.."

Bon sur ce coup là, niveau diplomatie, il pouvait repasser, et comme tout militaire, il défendait son unité, et avant de dire qu'il y avait un espion d'un côté ou de l'autre, il fallait d'abord vérifier dans ses propres rangs... Bien entendu il disait tout ceci avec ses connaissances quasi nulle des Tok'ras et de leur mentalité, façon de vivre...

"Désolé.. Madame.." En regardant Rakel et reculant de quelques pas...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission 89: L'Enfer de Dante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Planètes :: Autres planètes-
Sauter vers: