La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission 89: L'Enfer de Dante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 17 Fév - 20:33

Enfin la tok'ra intervenait pour donner des informations pertinentes sur la situation et pas un seul détail n'échappa à Faith.En premier lieu la route qu'ils empruntaient mené à un ancien temple du grand maitre Apophis.Mais surtout cette route il y avait un lit de rivière qui menait à la base supposait d'hégémonie.C'était donc par là qu'ils faisaient passer leur véhicule direction une sorte de Batcave.Mais ce qui surpris Faith c'est que Rayce parlait d'aire d'atterrissage.Si les hommes d'hégémonie en possédait une c'était pour s'en servir, et le seul type d'appareil capable de servir dans une telle situation était un tel'tak.Mais en plus selon la tok'ra hégémonie était au courant qu'ils allaient venir parce que lors de sa reconnaissance elle n'avait repéré aucun des dispositifs et il était impossible qu'elle soit passé à côté de cela.Un espion dans les rangs du SGC?Pas forcément.Les huiles parlaient entre elle et ils suffisaient que la fuite vienne d'au dessus.Bien évidemment cela dur de le faire comprendre au Tok'ra qui ne connaissait pas bien la méthode de fonctionner des politiciens terriens.Quoi qu'il en soit Faith se dirigeait d'un pas décidé vers le DHD, il valait mieux s'assurer que ce dernier était "propre" avant de s'aventurer plus en avant.Mais Cyril avait été piqué au vif et il sous entendait que l'espion pouvait être parmis les tok'ras.Peu probable quand on connaissait les tok'ra voire quasiment impossible.Après que certains tok'ra ait balancé l'info volontairement c'était autre chose.

"Peu importe dans quels camps se trouve l'espion si il y en a un.Ils avaient peut être prévues d'installer des détecteurs et pour ça ils devaient faire fuir les plus gros des animaux. avant de le faire.Je reste sur l'idée que neutraliser un détecteur au milieu du dispositifs pour neutraliser le dépanneur reste une bonne idée."

Faith ne tenait pas à brosser la tok'ra dans le sens du poils mais il y avait de plus en plus d'indices qui la turlupinait.Entres autres pourquoi ne pas avoir énoncer certains faits lors du brieffing, comme le pic rocheux, l'aire d'atterrissage.Autant d'indice qui peuvent modifier l'approche du terrain.L'idéal aurait été une carte du terrain étant donné qu'elle l'avait survolé elle en avait peut être tenu.


"Dites Rayce vous n'auriez pas gardé un vu topographique de la zone quand vous l'avez survolé.Ca pourrait nous être utile."


Cela pourrait surtout être utile à Jeff et peut être un peu à elle.Mais avec une carte il y avait peut être d'autre solution en envisager que de suivre la route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 17 Fév - 23:52

Je m'étais installée en fin de groupe pour pouvoir parler tranquillement à Rayce, laissant le reste du groupe se démerder, après tout Jeff était assez grand pour faire avancer le groupe, tout comme il était assez grand pour prendre position contre moi et refuser de me soutenir lorsque j'en avais besoin. Si c'était ça le mariage, je me demandais bien ce qui pouvait pousser des personnes à vouloir une telle chose, il fallait être totalement stupide, voir même sadomasochiste. Mais ce n'était absolument pas le moment de penser à ce genre de chose, au contraire, je devais me concentrer sur la mission et rien d'autre. Après tout je réglerais ça une fois à la base, je n'aurais pas d'autre choix, quoi qu'il arrive, et cette fois, je devrais en parler, et non pas fuir comme je le faisais si bien. J'écoutais les paroles avec attention, après tout Rayce était celle qui pouvait nous apporter le plus, et même si je n'aimais pas particulièrement les Tok'ra je devais faire avec. Elle ne faisait que confirmer les parole de Faith, si il ne restait que les ruines en extérieur, il y avait donc de grande chance pour qu'il s'agisse encore de tunnel Tok'ra, chose que je n'aimais pas, particulièrement parce que ça me rappelait de très mauvais souvenirs, et qu'ils pouvaient les détruire pour couvrir leur fuite.

Croisant le regard de la Tok'ra, je compris que ce qui allait suivre était de plus en plus important, plus rien à voir avec des généralités. Il s'agissait la d'information que nous aurions du avoir dès le début de la mission, et même si j'aurais eu envie de lui envoyer dans la tête qu'elle avait intérêt à nous donner ce genre d'information avant que l'on en réclame, mais je me retins, après tout elle ne connaissait pas nos coutumes et au final, ces informations nous serviraient quand même, je devrais juste poser les bonnes questions au bon moment. La main posée sur mon P90, observant les alentours, lorsqu'elle reprit la parole, mon regard se posait sur elle. Je comprenais très bien ce qu'elle voulait dire avant même qu'elle ne parole de traitre. Malheureusement ce ne serait pas la première fois que des traitres trouvent leur place au SGC, même si nous prenions soin d'identifier chaque membre de la base, sans Mathieu pour veiller à notre sécurité, sans poursuivre les traites, c'était plus compliqué. Bref, je ne savais même pas si je pouvais avoir confiance en ma propre équipe. La réaction de Cyril me fit sourire, surtout ses excuses, sa réaction était tout à fait compréhensible.

"Difficile d'imaginer des traitres dans nos rangs, mais malheureusement ça ne serait pas la première fois... Ne faisons tout de même pas de conclusion attives, il y a d'autres explications possible. Je doute qu'Hégémonie ai les moyens de corrompre les Tok'ra. Une fois sur place, Rayce, s'il vous plait vous examinerez le DHD avec Faith, et tenterez de le neutralisé de manière à ce qu'Hégémonie ne puisse utiliser la porte pour s'enfuir."

Je n'y croyais pas malheureusement, l'idée d'un traitre était la réponse la plus simple et la plus réaliste, même si elle ne me plaisait pas. Avec un peu de chance, il sera démasqué grâce à cette mission.

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé Leroy
Médecin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 25/11/2011
Age : 26

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Sergent /101
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Sam 18 Fév - 2:09


Plantés au beau milieu d'un décor aussi magnifique que potentiellement mortel pour eux, les hypothèses fusaient. Sentant la tension qui rendait l'atmosphère encore plus lourde qu'elle ne l'était déjà, Zoé comprit que cette mission rendait nerveux pas mal de monde. De son point de vue, elle rejoignait Rakel. Ca ne servait à rien d'aller fouiller le DHD, pour voir si un détecteur s'y cachait. Au pire, c'était le cas. Ils auraient alors perdu un temps précieux à faire des allers retours et ils ne pourraient rien y changer en plus. Ils semblaient tous d'accord sur le sujet : surprendre Hégémonie serait presque aussi réaliste que de voir Marraine la Bonne Fée débarquer et leur tendre la main pour leur guider jusqu'à Dante. Pourquoi autant se préoccuper de ce fichu DHD alors ? Surtout si les mines, selon Rayce, n'étaient pas là auparavant. Dans ce cas là, c'était sûr et certain qu'ils s'attendaient à leur venue ..
Après, elle trouvait quand même étonnant qu'aucun commando ne leur était encore tombé dessus, s'ils étaient autant sur leurs gardes que ça ..

Quoi qu'il en soit, elle choisit de ne pas s'exprimer et le regard noir de Rakel y était en grande partie pour quelque chose. Et puis, la chaîne de commandement était ce qu'elle était et au final, elle, elle n'était là que pour obéir. C'était le système militaire qui voulait ça et même si Zoé y voyait plein de lacunes, la plupart du temps, à cet instant, elle regrettait un peu que tout le monde ne s'y tienne pas. Ils devaient être rapides et discrets alors parlementer et surtout, tourner en rond n'était pas le meilleur moyen de parvenir à leur objectif pour elle.

En marchant en compagnie des autres, de retour au point de départ, elle passa mentalement en revue son matériel médical, se demandant dans quel état ils trouveraient Dante. Si elle pourrait suffisamment le soulager pour qu'il marche de lui même ou pas. Elle avait pris le plus possible, sachant pertinemment qu'à ce moment précis de la mission, elle serait un peu l'élément clé. Elle n'avait pas l'intention de rater son 'heure de gloire'.

Elle entendit la supposition de Rayce, la réaction de Cyril et la réponse, plus posée de Rakel. Encore une fois, le Docteur était d'accord avec leur leader. Pas de conclusions hâtives, et surtout pas maintenant. Ils avaient autre chose à penser. Autre chose que le DHD aussi .. Comment allaient-y entrer dans la base d'Hégémonie ? Et en ressortir ? Retourner à la Porte ? Bref, il leur fallait un plan et quand l'histoire du DHD serait conclue, il faudrait bien faire face à cette évidence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Lun 20 Fév - 3:18

Mettre sa moitié en rogne parce qu'il donne un avis différent du sien? Check.
Se promettre un retour de mission merdique? Check.
Se mettre sa femme à dos pour la dernière mission ensemble? Check.
Allez, encore un petit effort et il aurait carton plein!

Jeff lâcha un soupir qui en disait plus long que n'importe quel discours quand à la réaction de Rakel. Là voir réagir ainsi, l'irritait passablement mais il ne pouvait rien dire, elle était sa supérieure avant d'être sa femme et ils étaient en mission. Lui remonter les bretelles ne ferait que ruiner l'autorité qu'elle avait auprès des autres et compromettrait dangereusement la mission. Donc comme il n'avait pas de prise sur ce qui se passait en dehors de faire son travail comme il l'entendait, c'est à dire bien, il laissa la jeune femme à ses affaires et reporta son attention sur les siennes. Pas de regard noir, pas de remarque, non, il attendrait le bon moment pour lui faire savoir son point de vue sur sa réaction.

Le chemin était forcément plus facile maintenant qu'il avait déblayé la voie et le retour à la Porte - pas si éloignée que ça - se fit sans trop d'encombres. Rayce avait finit par lâcher un peu plus d'infos quand à leur destination. C'était utile, mais de toute façon, étant donné que Hégémonie employait des véhicules lourds, l'éclaireur aurait pu retrouver leur piste sans qu'on lui donne la position de la base ennemi. Quand roulait avec des engins de plusieurs tonnes sur une vieille chaussée pavée et sur de la terre, les marques étaient suffisamment visibles pour laisser une piste que n'importe quel biffin pourrait tracer. Apprendre que tout le bazar de défense était en place depuis peu, entre la dernière visite de Rayce et maintenant, n'était pas forcément une bonne nouvelle. Peut être les attendaient ils? Quoique... A bien y réfléchir, il en doutait. Après tout Hégémonie avait voulu faire sauter sa seule base terrienne connue avec la Porte à l'intérieur. Vu le temps qui s'était écoulé depuis la reconnaissance de la Tok'Ra, ils auraient plutôt filé à l'anglaise vers une autre planque. Ce n'était pas ce qui manquait avec le Réseau de Portes des Etoiles et l'accès à des cristaux de façonnage.

Une fois sur place, Jean François ne prit pas part à la petite conversation sur l'identité d'une taupe éventuelle et la possible collusion entre Hégémonie et la Tok'Ra. Il se moquait de ce genre de choses. Là, ce qui était important c'était d'être en état d'alerte et de veiller à ce que tout le monde soit bien à couvert en attendant que le DHD soit ausculté.
Passant furtivement auprès de chacune des personnes en planque pour vérifier que tout allait bien, il espérait que l'on en arriverait vite à la séquence "et maintenant, on va leur dire bonjour!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deimos
Maître du jeu
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Lun 20 Fév - 4:12

Le groupe avait donc rebroussé chemin après avoir décidé de la nouvelle marche à suivre. tout le monde était tendu comme la corde d'un arc avant le tir et les tensions n'avaient pas forcément pour origine la mission uniquement ce qui n'était pas pour arranger les choses.
Le petit sentier balisé par Jean François était suffisamment sûr pour retourner en arrière sans se faire arracher un pied ou truffer les tripes de shrapnel et donc tout le monde se repositionna autour de la clairière où trônait la Porte de Etoiles. Là, Faith et Rayce, commencèrent à s'atteler à la vérification du DHD et la Tok'Ra trouva vite des traces de manipulation récente sur les plaques de revêtement. Les deux femmes procédant avec une extrême prudence finirent par trouver ce qu'elles cherchaient, du moins une partie de ce qu'elles cherchaient. S'il y avait bien le câblage et le support pour tout le bazar informatique d'un mouchard, le mouchard en lui même était absent. Et à voir le système qu'elles avaient sous les yeux, il n'avait encore jamais servi. C'était tout ce qu'il y avait de plus curieux.

Pendant que le DHD était dépiauté, le reste de la petite troupe était en position de défense et attendait... Jusqu'à ce que Jeff fit un signe à tout le monde. "Silence complet". Uniquement environnés des murmures de la forêt, ils purent alors entendre ce qui avait attiré l'attention du commando de marine. Un bruit de moteur. Et vu la gravité de la sonorité, ce n'était pas un moteur électrique de MALP, plutôt le gros moteur diésel d'un tracteur ou tout autre engin lourd.
Aussitôt, l'éclaireur fit signe qu'il allait... Et bien faire son job, à savoir, faire du repérage. Et cela ne dura pas bien longtemps. Moins de deux minutes plus tard il revenait presque au pas de course et les nouvelles promettaient de créer une belle animation.


"Deux véhicules lourds type bulldozer dronisés, deux mulets, quatre gars avec seulement un pistolet à la cuisse, protection balistique minimale. Démarche et comportement de non combattant. Escorte de quatre soldats en combinaison balistique IOTV... Fort pouvoir de protection" Avait il précisé en jetant un regard aux civils qui n'étaient pas forcément au courant de ce que IOTV pouvait signifier et impliquer." "Casque avec protection mandibulaire et verre balistique. Fusil d'assaut ACR, un est équipé d'un lance-grenade sous canon. Arme de poing, trois poches à grenades dont deux au moins sont des grenades offensives/défensives.
Ils ne sont pas en alertent et ne parlent pas d'une intrusion dans leur secteur. Nous sommes toujours là incognito. On les laisse passer ou on leur tend une embuscade?"


Le hasard leur servait sur un plateau d'argent des hommes d'Hégémonie juste après que certains aient émis l'hypothèse d'une embuscade pour entrer dans leur base. Ca c'était bien de la chance... Ou pas.


Like a Star @ heaven HRP Like a Star @ heaven
La formation des hommes d'Hégémonie est très simple et montre une confiance confinant à la suffisance. Les quatre militaires marchent en tête de groupe à cinq mètres devant les bulldozers. Les deux hommes qui dirigent manuellement les véhicules via une commande paddle sont à côté de leur engin respectif, il y a une asiatique qui ferme la marche avec un type bien bedonnant qui semble avoir du mal à fermer son gilet kevlar sur son gros ventre. Ces deux derniers sont devant des MULE XXL dont le caisson tient plus du container industriel que du baquet 300L des MULEs du SGC. De toute évidence, le groupe se rend sur un site d'extraction avec les deux engin de terrassement, et deux véhicules servant à récupérer ce qui aura été extrait.

Soldat HEGE 1 à 3: Poignard + Pistolet + 2 grenades Frag + 1 grenade cylindrique (Flash/Fumi/Incendiaire/flashbang... surprise) + Fusil d'assaut ACR avec tellement d'options dessus que l'arme doit coûter dans les 4 à 5000$ (viseur point rouge à faible grossissement, désignateur/illuminateur laser, poignée de tir, chargeur clipé, crosse réglable, cache flamme réducteur sonore) Ca fait envie! des pochettes montrant six chargeurs pour le FA et 2 chargeurs pour le Pistolet (ne tenant pas compte des deux sur le FA et de celui engagé du pistolet)
Protection balistique lourde IOTV renforcée. C'est l'équipement balistique du soldat US mais avec des ajouts. Protection d'épaule, protection de cuisse, rabat protégeant les parties génitales, gorgerin balistique pour éviter une balle dans le cou, casque kevlar avec protection mandibulaire et visière de protection. Petit sac à dos.

Soldat HEGE 4: à la place de la poignée de tir, il a un lance grenade de 40mm sous le canon visiblement chargé. Il a également une pochette dans laquelle on devine 4 grenades supplémentaires, sans pour autant savoir de quel type il s'agit.

Ce ne sont clairement pas des gars sous équipés!

Techos HEGE 1 à 4: Pistolet + 2 chargeurs - Poignard.
Gilet tactique avec renfort kevlar - casque kevlar - Gros sac à dos - des outils et appareils de mesure qui pendent à leur ceinture.

A voir ce qu'ils portent sur eux et leur façon de bouger, ils ne sont pas des menaces directes pour tout combattant qui se respecte!

Les soldats comme les téchos ne semblent pas particulièrement sur leurs gardes et discutent entre eux. Le contenu de leur conversation sera révélé en fonction de vos messages à venir à moins que vous ne préfériez voir le contenu de leurs entrailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Lun 20 Fév - 19:12

Faith n'était pas rassuré par le comportement de Rakel mais au moins elle avait eu gain de cause avec l'histoire du DHD et une fois devant ce dernier Rakel lui demanda ainsi qu'à la tok'ra de l'examiner.Apparemment il y avait un manque de confiance flagrant envers la tok'ra ce que Faith comprenait totalement étant donné comment la mission était arrivé sur la table et au vue des informations parcellaires qu'ils recevaient au compte goutte.Pourtant les tok'ra étaient du genre à soigner la préparation des missions comme les militaires terriens.Alors qu'est ce qui empêchait un véritable bieffing de mission.Certainement l'excès de fierté des deux parties.La tok'ra eu tôt fait de se mettre à l'oeuvre et l'une comme l'autre remarquèrent des traces récentes sur les bords du panneau.Pas de doute ce dernier avait été retiré récemment.Faith se retourna pour faire signe aux autres de se protéger d'une éventuelle déflagration qui viendrait du DHD.C'était à le limite de la paranoia mais il valait mieux se montrer trop prudent que pas assez dans ce cas précis.Avec prudence Rayce défit doucement ce dernier, Faith quand à elle l'assistait en lui offrant la paire de main qui lui manquait.Lentement le panneau fut retiré sans bruit et sans accou.Il n'y avait pas de piège alors Faith le déposa délicatement à proximité mais suffisamment loin pour ne pas les gêner.Elle ne s'y connaissait pas du tout en architecture informatique et encore moins en ce qui concernait les DHD mais il y avait un appareillage qui n'était clairement pas d'origine et qui ressemblait de très près à ce que les humains étaient capable de faire.Son idée du mouchard était bonne, toutefois il semblait qu'il manquait une pièce à ce dispositifs.Peut être que cela n'était pas un simple mouchard, peut être qu'il s'agissait d'un dispositifs plus complexe visant à faire sauter certaines procédures de sécurité.Un Iris en plus performant.Genre toute personne n'ayant pas envoyé le code approprié ne peut être rematèrialisé correctement.Ce qui pourrait expliquer l'apparente complexité du dispositifs pour Faith et le fait qu'il manque une pièce.Quoi qu'il en soit cela voulait dire que les hommes d'hégémonie n'était sans doute pas au courant de leur arrivée et qu'il pouvait donc tenter de saboter un détecteur pour neutraliser un technicien.Faith allait dire ce qu'il en était à Rakel quand Jeff demanda le silence le plus complet à tout le monde.Faith tendit l'oreille et après quelques secondes elle remarqua ce qui avait attiré l'attention du commando.Un bruit sourd de moteur.Il ne fallait pas perdre de temps et remettre en place le panneau du DHD.Faith prit ce dernier pour le remettre en place.Une fois cette tâche accomplie Faith s'approcha rapidement de Rakel pour lui expliquer à voix basse ce qu'elles avaient découvert.

"Il y a bien un dispositif à l'intérieur du DHD mais il n'est pas complet.Il manque une pièce.Je ne suis pas une experte mais ça ressemble à ce que je pensais mais en plus complexe.Ce qui expliquerait qu'il manque une pièce, elle est encore en cours d'élaboration.Le dispositifs ne semble pas avoir servis."

Faith pensait également à d'autre possibilité mais les évoquaient devant la tok'ra était loin d'être diplomatiquement judicieux.Il était possible que les tok'ra aient envoyé une mission en tel'tak ou qu'ils aient un homme infiltré.Ce dernier aurait neutralisé le DHD pour permettre une arrivée discrète aux équipiers SG.Pourquoi?De manière à ce que ces derniers arrivent jusqu'à la base pour offrir une diversion suffisante pour accomplir une mission comme récupéré des données vitales.Sans parler qu'en plus cela permettait l'élimination du groupe hégémonie.Il était même plausible qu'il y ait un tok'ra volontaire dans les rangs d'hégémonie.Toujours était il que maintenant ils étaient fixés.C'est alors que Jeff était revenu pour annoncer la nouvelle.Une équipe d'hégémonie se dirigeait vers la porte.Ils s'agissaient d'une équipe chargé de forage encadré par des soldats armés jusqu'aux dents.Ce qui réconfortait dans l'idée qu'il n'était pas repéré.L'esprit analytique de Faith en était arrivé à la conclusion qu'il ne valait mieux pas tenter une interception de cette équipe.Avec une équipe de militaire aguerri cela aurait déjà un dilemme mais là c'était tout bonnement trop risqué.Ils devaient neutraliser simultanément ou presque la totalité des hommes présents pour éviter que l'un d'entre eux ne donne l'alerte par radio.

"On se cache.C'est trop risqué.On s'en tient au plan."
Faith avait parlé avec l'habitude qu'elle avait de prendre les décisions mais ça n'était pas sa mission, ni SG8, et c'était à Rakel de décider.Gêné elle se tourna vers elle tentant de justifier cet élan de naturel."Enfin moi c'est ce que je ferais à votre place."

Il n'était pas vraiment temps de se crèper le chignon mais il n'était pas non plus le moment de se mettre à dos celle qui commandait cette mission.Surtout que Rakel était connu pour être une femme assez caractérielle.Faith attendait les ordres en espérant que cette dernière suive ce qu'elle avait dit.Ils n'avaient que trois Zat en tout donc un soldat devrait s'occuper de neutraliser le dernier soldat avec des armes conventionelles terrestres ce qui n'était pas certains d'être létal à coup du premier coup.Ensuite il était difficile pour un médecin ou une archèologue d'abattre de sang froid un civil.L'hésitation n'était pas permise.Une seconde suffisait à mettre en péril cette mission et toute l'équipe.Sans parler qu'ils étaient à égalité numérique dans cet affrontement et même si ils avaient l'avantage du terrain et de la surprise le moindre grain de sable et c'était l'échec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Lun 20 Fév - 23:31

Cyril suivit la troupe il n'aimait pas ce qui se passait, aller et revenir comme cela démontrait un certain manque de professionnalisme, et cela le gênait car comme Hannibal Smith, il aimait les plan sans accroc et pour le coup le plan.. Il n'y en avait pas. De retour au DHD, il prend une position de surveillance, dos au DHD, et la route en visuel, arme à l'épaule prêt à faire feu. Il était nerveux, comme tout marsouin le manque d'action lui pesait, il était à la limite du gars qui va faire une connerie et se faire Hégémonie à lui tout seul. Cela le défoulerait.

Le DHD fut apparemment proprement désactiver, la fête pouvait commencer. Nerveux, il l'était, il scrutait la route serrant la crosse de son Famas, récapitulant dans son esprit, les différentes armes qu'il avait sur lui et leur position, il aimait que tout soit en place, cela permettait de charger son flingue plus rapidement ou de lancer une "gregre" sans se demander où était ces foutue grenades alors que les autres vous plombaient les fesses.

Il plissa les yeux, en entendant le bruit de moteur, rauque, lourd, il espéra que ces cons d'Hégémonie n'allaient pas se ramener avec un Leclerc. Sur sa gauche il vit Jeff partir en éclaireur, pour un peu il aurait suivit son binôme attitré, mais savait qu'il le ralentirait où à défaut le faire repérer, après tout chacun sa spécialité.

Quand il revint, Cyril écouta, Faith se la jouer faut se planquer, normal pour une archéo, il ne lui en tint pas rigueur, mais pour le moment c'était aux milis de jouer. Il ouvrit sa bouche et chuchota :

"ils sont huit.. nous aussi... ! On les laisse commencer la réparations, ils seront moins sur leur garde, on leur tombe dessus, on prends leur vêtements et on rentre à la base à leur place... Jeff.. L'Aspirant.. Et moi on se charge des soldats.. Vous autres des techos.. C'est du gâteau !"

Cyril semblait assez sur de lui, pour laisser penser qu'à lui seul il pourrait se les faire.. Il regarde Rakel, lui montrant qu'il n'essayait pas de donner des ordres mais juste son avis sur cette situation, il suivrait la hiérarchie, même si cela irait en contradiction avec son avis. et au fond de lui espérait que les civils saurait se faire les techos sans se faire mal.

Son plan avait bien sur des failles, la première que l'un des gardes réussissent à prévenir la base qu'ils étaient attaqués et donc adieu à l'effet de surprise. La seconde que l'un deux soit blessé au cours de l'attaque, la troisième un mélange des deux premières. Pourtant il lui semblait que c'était la meilleur solution.

Revenir en haut Aller en bas
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 28

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 21 Fév - 1:11

Si Rayce continuait d'œuvrer dans le but de ne pas gêner la bonne marche de l'équipe, Kashan se mit à pester affreusement dans son esprit. Les écarts du groupe Tau'ris n'y étaient pas étranger. Chacun donnait son avis en se sentant investit d'une sorte de clairvoyance d'esprit, trouvant dans leur affirmation une légitimité de bon droit. Moi je pense que, moi je pense que...
Mais comment avaient-ils pu survivre face aux Goa'ulds et toutes les menaces liées à l'exploration ? En peu de temps, l’aplomb du leader s'était effacé pour une forme de démocratie bancale où chacun y allait de son idée. A devoir jauger chaque propositions et en saisir la meilleure, nul doute que l'ennemi aurait le loisir de les abattre à souhait. Et que dire de ces œillades méfiantes et du vent de paranoïa qui commençait à souffler au sein des Tau'ris.


°° Partons Rayce ! Ces Tau'ris vont nous tuer par leur incompétence !! °°

La jeune femme chassa ces sombres pensées en secouant négativement la tête, se murant dans un silence trahissant sa nervosité. Il était déjà suffisamment difficile de s'imposer dans cette équipe et ne pas réagir à ce qu'on pouvait lui reprocher. D'autant plus qu'à l'air qu'avaient les membres SG, ils n'étaient pas particulièrement ravi des informations qu'elle donnait. Allons donc, fallait-il qu'elle ait deviné qu'Hégémonie aurait installé ces dispositifs après son passage en Tel'tac ? Et qui l'avait réellement écouté durant le briefing ?
Rayce se surprit à penser que les deux peuples, au final, se débrouilleraient peut-être mieux sans alliance. C'était d'autant plus navrant qu'elle désapprouvait fortement ce constat.

Finalement, de retour devant la Porte des Étoiles, l'espionne démonta le panneau du DHD avec l'aide d'une jeune femme. Elle tenta de ne pas interférer dans ses gestes, comme d'habitude, et la laissa parler lorsqu'elles découvrirent un dispositif dont l'installation n'avait pas été terminée. Rayce aurait pu faire la même analyse mais ses connaissances sur la technologie Tau'ri était encore très relative. Ce qu'elle remarqua, en revanche, c'est que la jeune qui l'accompagnait avait oublié l'ordre de rendre la Porte inopérante. Aussi, avec l'aide des connaissances de Kashan, la Tok'ra manipula avec beaucoup de précaution les divers éléments pour en retirer le cristal de contrôle. Sans celui-ci, aucun chevrons ne pourraient s'enclencher.

Malheureusement, elle se posait de nombreuses questions. Mettre la Porte hors service ne couperait pas Hégémonie de sa retraite. S'ils disposaient réellement d'un terrain d’atterrissage, leurs ennemis avaient probablement prévu un vaisseau leurs permettant de quitter la planète. Un Tel'tak peut-être. De même, dans le cas où les Tau'ris auraient besoin de se replier rapidement à cause du feu adverse, le temps perdu à replacer le cristal pourrait s'avérer fatal.

Rayce, cependant, s'acharnait à penser que la leader connaissait son affaire, ainsi que la réaction du camp d'en face. Elle venait tout juste de sortir le cristal de contrôle lorsque les Tau'ris s’agitèrent. Un groupe s'approchait du site de la Porte avec des véhicules. Apparemment, ils ne s'étaient aperçu de rien, ce qui prouvait que leurs arrivée n'avait pas déclenché d'alerte, mais aussi qu'ils pouvaient maintenir l'effet de surprise.
Or, s'ils venaient justement pour finaliser le dispositif, la pièce manquante ne tarderait pas à éveiller les soupçons. Piégée par les « et si, et si », sans possibilité de demander les ordres de la leader du fait de l'urgence de la situation, la nature de Rayce revint à grands pas.

Lorsque l'on est Tok'ra et espion, on ne touche à rien et on se fond dans le décor. Il faut évoluer en appréciant les détails de l'environnement qui entoure l'être, l'absorber pour s'y inspirer. Kashan et elle avait vécu de grandes aventures, bernés pas mal de Goa'uld et de petites crapules à leurs soldes. Ses connaissances dans l'infiltration en terrain hostile ne pouvait être remis en question que par l'esprit étroit et partial de ses camarades Tau'ri. Aussi, en pleine concentration, Rayce replaça le cristal dans son emplacement initial puis veilla à ce que le dispositif Tau'ri soit exactement à la même place. Elle referma ensuite le couvercle et alla se mettre à couvert, évoluant rapidement. En quelques dizaines de secondes, elle avait trouvé refuge derrière quelques buissons et énormes racines des arbres. Elle ne s'était pas armé de son Zat et levait à peine la tête pour observer la scène. Elle espérait uniquement que les Tau'ris ne soient pas assez bête pour tuer ceux qui arrivaient. C'était le meilleur moyen de signaler leur présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 21 Fév - 3:05

Je continuais à marcher au milieu du groupe, parmi les civils, discutant avec Rayce, et bien sûr continuant fortement d'éviter Jeff du regard, me contentant du minimum syndicale pour assurer le bon fonctionnement de la mission. Ce n'était pas réellement nouveau, j'étais connu pour ma mauvaise humeur, et le comportement des membres de l'équipe commençait sérieusement à me taper sur le système alors que la mission commençait à peine. Avant au moins je pouvais compter sur les membres de SG3, là ce n'était pas du tout le cas, je n'avais pas confiance à Faith, qui semblait vouloir se la jouer à la chef, Jeff qui la soutenait pour une raison qui m'échappait, et les autres, à vrai dire je ne savais pas trop quoi penser, étrangement si je devais avoir confiance en quelqu'un, j'aurais sans doute choisit Cyril et les civils, ceux qui avaient la bonne idée de ne pas trop parler et de donner de bonnes idées lorsqu'ils l'ouvraient enfin. Bref je ne me sentais pas à l'aise dans cette équipe. Une fois devant le DHD je laissais Rayce aller rejoindre Faith pour étudier l'engin. J'observais les deux jeunes femmes qui s'activaient autour du DHD, l'idée de Faith de voir le DHD produire une déflagration me paraissait idiote, mais il fallait avoir confiance dans ces coéquipiers alors je fis signe à tout le monde d'obéir avant de faire de même toujours avec ma mauvaise humeur bloquée sur le visage.

Alors que Jeff demandait le silence, je fis de même tendant l'oreille pour écouter ce qui pouvait attirer son attention. Entre temps Faith vint faire son rapport, visiblement Hégémonie était en train d'installer un dispositif sur le DHD, je répondis que c'était une bonne chose, mais je n'étais pas sûre d'en être convaincue. Au final nous avions faire le chemin arrière pour rien, ça ne nous apportait rien de savoir ça, ils avaient peut être d'autres moyens de savoir que nous étions là. Qu'importe, Jeff revint faire son rapport, j'eus un tic tendu sur le visage. Étrangement on parlait de tomber sur des agents d'Hégémonie et paf ils arrivaient, quelle étrange coïncidence. Mais qu'importe pour le moment pas question d'attaquer, surtout qu'ils n'étaient pas sous armée, hors de question de prendre le risque de les voir donner l'alerte. Alors que j'allais donner les ordres, Faith ouvrit la bouche et le fit à ma place ne tenant pas compte de la hiérarchie, ce qui me fit tiquer une nouvelle fois. Son regard gêné n'attirait aucune sympathie de ma part, elle n'avait aucune excuse, et mon regard noir parlait pour moi, même si ce n'était pas le moment de lui foutre une rouste pour lui rappeler comment fonctionnait l'armée.

Encore une fois Cyril fut celui dont le comportement me plaisait, j'eus un petit sourire, décidément, Jill avait bon goûts. Il était persuadée de pouvoir tous les avoir à lui seul, j'aimais ce genre de confiance, même si en soit, je me méfiais étrangement des gens d'Hégémonie, peut être parce que j'avais eu plus de contact avec eux. En lui j'avais l'impression de me revoir à mes débuts au SGC, lorsque je ne doutais jamais de rien, chose qui avait bien changé entre temps.


"Il faudra les avoir tous en même temps si on les attaque pour l'instant on se planque, et on essaye de tirer le plus d'information possible de leur conversation, on ne prend pas le risque de signaler notre présence. Personne ne bouge."

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 21 Fév - 21:16

Pas manqué la louve de SG3 n'appréciait pas qu'on marche sur ces plats de bande mais elle ne piqua pas un scandale fort heureusement car ça n'était ni le lieu ni le moment.Cyril Demaison un soldat arrivé récemment au SGC prit la parole pour proposer d'arrêter le groupe d'hégémonie qui se pointait.Elle ne voyait pas de quoi ce dernier voulait parler quand il parlait de réparation et puis surtout oui ils étaient huit contre huit.Ce qui ne laissait aucune place à l'erreur.Dans ce genre d'opération il valait mieux avoir tout les atouts de leur côté.Prendre quelques hommes d'hégémonie et risquer d'être découvert.Il suffisait qu'un soldat appuie sur la queue de détente de son arme.Le bruit des balles suffirait peut être à avertir le reste de l'ennemi.Faible risque mais bien trop grand car il deviendrait alors quasiment impossible de prendre d'assaut leur place forte sans perte.Le plan qu'elle avait proposé était plus sur.Moins d'opposants à neutraliser donc moins de trace au cas ou une patrouille passe.Une entrée en douceur par la petite porte ni vu ni connu valait mieux à un grand coup de pieds dans la grande porte.

Faith fut soulagé de voire que Rakel était d'accord avec le faites qu'il valait mieux rester caché le plus longtemps possible.Plus il retardait le moment ou ils se dévoilaient plus ils augmentaient leur chance de réussite.Faith ne perdit pas de temps pour aller se cacher dans les bois avec une vue de loin sur le DHD.Elle tenait à connaitre les coordonnées ou ces derniers allaient se rendre.Si ils ne revenaient pas avant la fin de l'opération ils devraient leur tendre une embuscade et pourquoi pas les inciter à rejoindre la base au triple galops.Et dans le cas ou ils auraient volé des communicateurs subspatiaux et qu'ils seraient au courant de la mésaventure leur camarade ils auraient une piste à exploiter pour retrouver les manquants à l'appel.La situation était grisante mais Faith s'efforçait de garder son esprit le plus lucide possible pour exploiter aux mieux ses capacités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 21 Fév - 22:22

Citation :
"Il faudra les avoir tous en même temps si on les attaque pour l'instant on se planque, et on essaye de tirer le plus d'information possible de leur conversation, on ne prend pas le risque de signaler notre présence. Personne ne bouge."

Cyril regarde le reste du groupe comprenant qu’effectivement, ils se trimbalaient des tubes à essais, pas vraiment efficace pour se faire huit bonzommes d'hégémonie. Il fit un simple signe de tête assurant ainsi à la leader qu'il obéirait et ne bougerait que sur ordre. Se déplaçant à couvert il trouve une place idéal à son sens pour voir sans être vu. Un peu à l'écart des autres, mais encore en visuel, il sort son silencieux et le place sur le FAMAS, au cas où. Puis il s'allonge au sol, et regarde vers la route. De sa position il voyait une partie de la route menant vers la base d'hégémonie, et la porte. Visant avec son Famas, il s'assure des ses possibilités de tirs, il ne fallait pas perdre de vue qu'il pouvait se passer n'importe quoi, un des tubes à essai éternuant, ou flippant tellement que les dents qui claquent s'entendent à des kilomètres.

Regardant la position de ses équipiers, il le mémorise afin d'éviter un tir ami. Puis revient vers la route, où il attends l'arrivée de l'équipe d'Hégémonie. Il respire calmement, pourtant il sent la nervosité l'éteindre, dans son esprit des images d'entrainement où ils avaient répétés maintes et maintes fois les techniques d'embuscades. Bien plus stressant que de marcher en pleine forêt, l'attente se fait longue alors que le bruit semble se rapprocher.



Revenir en haut Aller en bas
Deimos
Maître du jeu
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 24 Fév - 8:05

L'équipe du SGC s'était donc embusquée, attendant ses amis de Hégémonie à la façon d'un serpent qui regarde passer un déjeuner un peu trop copieux. Tentant, mais risqué... Le groupe se composait des éléments décrits par Jean François exactement aux mêmes endroits. Les militaires avaient une allure impressionnante avec leur protections, et plus particulièrement le casque avec protection faciale, celle du chef de l'équipe hostile étant à la façon du bandana grimée pour représenter une mandibule squelettique.
Spoiler:
 
Les techniciens étaient quand à eux bien moins impressionnants, même si disposant d'un matériel qui aurait fait baver n'importe quel technicien de terrain du SGC... Comment ne pas détester ces gens hein?
Ils avançaient tout en confiance, chose tout à fait normale puisqu'en théorie dans une zone sûre.
Le groupe de militaire en tête discutait d'un sujet hautement sérieux à entendre les rires d'un des hommes. La langue était de l'anglais avec divers accents impliquant des différences notoires de nationalités.


"Tu crois qu'ils essaieront de faire les fiers cette fois? Tu te rappelles ce gars sur... Comment elle s'appelait cette ville? Lakura?"

"Larkula."

"Ah ouais, Larkula! Ouais donc ce gland qui pensait que Pattison allait se battre à main nue et qui lui agitait ses poings sous le nez? La tronche qu'il a payé avant que Pat la lui fasse exploser avec son Desert Egale! Le veinard, ça m'arrive jamais moi des bonnes blagues comme ça. Regarde, le crouteux de Bambala, s'est juste campé là devant et..."

"Ouais je sais. j'étais là aussi si tu rappelles pas. Moi ce dont je me souviens c'est sa fille." Il mima les courbes apparemment gracieuses de la fille en question. "Ca c'est de la souris comme on les aime. D'ailleurs je suis certain qu'elle se rappelle de moi"

"Pas sûr qu'elle t'attende avec impatience, Ruppert. C'est pas toi qu'Amanda appelait l'express du matin?"

Eclat de rire général des militaires.

"J't'emmerde Kaminsky." Le ton était plus hilare que teigneux "Si tu t'étais tapé Amanda, toi aussi tu aurais fait ton affaire en deux deux. Elle est p'tet bien carrossée mais c'qu'elle est chiante! Au moins avec nos chères petites copines de Bambala on peut leur faire fermer leur claper d'un jeton dans les dents si elle soûlent."

les raisons exposées de façon imagées par les hommes d'Hégémonie avaient de quoi donner la nausée.

Le reste de la conversation était du même acabit jusqu'à ce qu'ils arrivent au DHD, jettent un regard alentour qui fit frissonner les agents SG parce que même si le geste semblait plus routinier que motivé par quelque suspicion, ces hommes restaient des militaires d'élite avec qui on risquait gros en cas de combat. L'un d'eux composa la séquence et quand le vortex s'ouvrit, le chef d'escouade contacta sa base par radio.


"Nid douillet de Aigle Noir. Départ pour mission à treize zéro zéro. On vous ramènera des fraises. Nid douillet de Aigle Noir, terminé."

La réponse dut être au goût du gars vu le petit rire qu'il lâcha et il fit signe à ses hommes d'avancer.

Derrière les techniciens suivaient et si l'un d'eux affichait l'air réjoui de celui qui se rendait à une petite fête, les trois autres regardaient plutôt leurs rangers. Ils essayaient de donner le change en discutant de leur côté de problèmes techniques, mais on voyait bien que celle qui fermait la marche avait une tête d'enterrement. Sans doute pas un hasard si elle était en queue de peloton. Même si la teneur de leur conversation était quelque peu absconse il en ressortait un élément majeur, l'installation n'était pas au point et il y avait apparemment pas mal de travail à faire avant que la base soit pleinement opérationnelle. Chose un peu compréhensible quand on avait plus accès à la Porte des Etoiles terrienne.

Les militaires passèrent deux par deux, arme relevée prêts à faire feu, puis assez empressé, le technicien qui avait sans doute très envie de "fraterniser" avec les autochtones. Il était obligé de marcher au pas à côté de son bulldozer et derrière lui, bien moins pressé, l'autre technicien en charge d'un bulldozer. Fermant la marche, le gros tas qui avançait d'un pas guère motivé et encore derrière, limite à reculons, la jeune asiatique.


Like a Star @ heaven HRP Like a Star @ heaven
Si vous n'intervenez pas tout le monde passera. La description de l'ordre de passage correspond à ce qui se passera si vous restez dans les buissons.
Les symboles de l'adresse seront visibles. Restera plus qu'à replacer les symboles dans l'ordre... youpi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 24 Fév - 8:48

Jeff n'avait pas dit mot quand tout le monde avait émis son avis. depuis que son adhésion aux idées de Fatih avait eu pour seule conséquence que de plonger sa belle dans une humeur boudeuse et qu'elle l'évitait de façon tellement ostensible que c'en était gênant, le soldat évitait de prononcer le moindre mot qui ne fut pas essentiel. il avait déjà un assez gros problème en attente pour leur retour sur Terre si tant est qu'il rentre. Aggraver cette crise entre époux ne ferait que compromettre leurs chances de succès et même de survie.
La tension était palpable au fur et à mesure de l'approche du groupe d'Hégémonie, tout le monde s'était planqué et attendait avec les nerfs en pelote que l'on se décide à intervenir ou à laisser passer les huit agents d'Hégémonie. Jean François vérifiait du regard que personne ne bouge une oreille, prêt à réagir dans la seconde si quelque chose se mettait à clocher. Il ne réagit pas d'un iota aux commentaires des soldats, il restait à l'affût tel un lynx prêt à sauter sur lièvre imprudent. Cette ambiance électrique ne semblait pas avoir d'impact sur l'éclaireur visiblement plus que coutumier de moments tels que celui ci.
Quand les militaires commencèrent à avancer pour passer la Porte et traversèrent le vortex, le commando s'était lui aussi déplacé pour rejoindre Rakel.


"Je peux attraper l'asiat. On laisse passer les trois téchos et je la bloque en lui faisant dire que son mulet a un souci et qu'il n'avance plus." Il capta le regard de sa femme et les yeux dans les yeux, de son air sérieux. Ses yeux noirs quêtaient une quelconque réponse à une question qu'il n'avait pas posé. "J'y vais ou pas?"

Calme olympien quand chez les autres on voyait ou sentait cette excitation qui précédait le combat, confiance perceptible dans ses mots. Il ne faisait pas de doute que pour le commando de marine, Il arriverait à neutraliser le technicienne rapidement et discrètement et la "convaincrait" de coopérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 24 Fév - 9:45

Cyril ne lâche pas des yeux le groupe, s'attardant sur les militaires, et pour le coup il en fut jaloux comme un pou.

*Pourquoi on as pas le même matos.... Fais chier.. Y a pas à dire dans le privé il rigole pas niveau matos.. *


Cyril ne comprendrait jamais pourquoi lui qui servait son pays, pouvait mourir pour lui se trimbalait un matos limite de la guerre de 14, alors que devants es yeux, des gars sorti d'on ne sait où avait le nec plus ultra question matos. Bon il savait que le matos ne faisait pas tout, mais bon, avec son niveau, ajoutez y du matos qui tienne la route il deviendrait une vrai "Prédator", les dreadlocks en moins.

Il regarde un moment vers Rakel, se demandant s'ils devaient attaquer ou encore attendre, écoutant la conversation des soldats, il se dit que leur façon de parler reflétait des mercenaires ou du moins d'anciens militaires aguerris. Il se demande combien ils étaient payés.

*Surement plus que toi !... Ils doivent même avoir une mutuelle et des chèques déj..*

Il voit Jeff qui s'approche de Rakel, alors que le groupe de merco passe la porte puis les techos.

*On passe à l'action ? On s'en choppe un ?*

Comme partie intégrante d'une meute de loups prête à sauter sur un pauvre agneau égaré, Cyril n'attendait qu'un signal pour suivre son binôme et sécuriser la zone et Jeff... Il serra un peu plus la crosse de son FAMAS, ses muscles se tendirent, prête à sauter hors de son trou sur le pauvre techos qui ne verrait que deux ombres s'abattre sur lui et n'aurait surement que le temps de dire "Qu'est-..." ou "Aï.." Selon le sort que lui réservait Jeff.
Revenir en haut Aller en bas
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 24 Fév - 13:29

Faith attendait la venue des hommes d'hégémonie avec une impatience non feinte.Elle allait enfin pouvoir voire à quoi ces derniers ressemblaient.Mais avant de voire elle entendit.Au fur et à mesure que ces derniers se rapprochaient les paroles se faisaient plus audibles, la conversation plus compréhensible.Faith fut d'abord étonné de la tournure de la conversation avant d'être au final profondément déçu.Elle avait envisagé qu'hégémonie était un groupe d'idéaliste extrémiste prêt à tout pour arriver au but qui était le leur protéger la terre.Elle pensait que ces derniers n'arrivaient pas à avoir une vision globale de la situation et que parfois un bon allié valait mieux qu'une arme surpuissante que l'on ne maitrisait pas.Il devenait de plus en plus évident qu'hégémonie avait recruté pour ces opérations militaire la lie des forces spéciales.Des soldats sans foi ni loi qui semblait prendre un plaisir tout particulier à faire violer et tuer toute les personnes qu'ils rencontraient sur les planètes sur lesquels ils se rendaient.C'était quelque chose typique à la terre.Depuis que la guerre était guerre il y avait des groupes de mercenaires à la mentalité douteuse qui louait leur service au plus offrant.Et généralement les personnes riches,influentes et puissantes ne l'étaient pas parce qu'elles étaient honnête.Le dernier exemple en date qui lui venait en date s'était produit durant la guerre d'Irak ou des hommes de black water avait commis des exactions sur la population.Les soi disant soldats qui se trouvaient là était de la même fibre.

Alors qu'elle reconnaissait certains accents elle avait du mal à envisager comment on pouvait commettre les crimes qu'ils énonçaient et être sains d'esprit.A quels moment ces derniers avaient il basculé du mauvais côté?Une autre question turlupinait Faith.Avec toute les exactions que ces derniers avaient commis, comment arriverait il à faire comprendre aux personnes concernées qu'ils n'avaient rien à voire dans cette histoire?La solution lui vint naturellement.Si il faisait des prisonniers ils n'auraient qu'à les ramener sur les planètes concernées et livrer les criminels à leurs victimes.Cela serait peut être plus de la vengeance que de la justice mais ils ne pouvaient pas garder ces hommes et ces femmes de toute nationalité indéfiniment dans un centre de détention sur terre.Au bot d'un moment cela finirait par se savoir et ces derniers pourraient tenter de s'échapper.En plus cela serait un bon moyen de les faire parler.Car leur patron avaient certainement les moyen de les faire taire ou évader sur terre.Mais à l'autre bout de la galaxie c'était une autre paire de manche.Cela ne serait pas bien dure de mettre au pas ces grosses brutes.Leur loyauté était monnayable, donc changeante, il fallait juste leur faire une offre qu'ils ne pourraient pas refuser et ils mettraient à chanter comme des divas et balancerait leur patron leur camarade et même leur mère si cela pouvait leur sauver la peau.

Faith eut un frisson quand elle vit l'un d'eux se retourner dans sa direction.Est ce qu'il l'avait repéré ou est ce que c'était un bête réflexe?Avait il senti quelque chose ou regardait il seulement la terre qui était désormais la sienne avant de partir en mission?Après tout malgré leur conversation nauséuse ils n'en étaient pas moins soumis à certaines sensibleries.Des coordonnées furent tapés Faith ne pouvait pas voire pour le moment les symboles, elle essayait donc d'associer chaque chevron à une partie du cadran ou elle avait vu l'homme taper.Il fallait espérer que cela réduirait le champs des possibilités surtout si on couplait cette information avec la base de donnée du SGC et celle qu'ils arriveraient peut être à récupérer dans la base d'hégémonie.Alors que le premier homme franchissait l'horizon des événements Jeff s'était rapproché de Rakel pour lui proposait de "choper l'asiat".C'était la dernière de la colonne.L'idée était tentante mais il était loin d'être sur que les soldats d'hégémonie tomberaient dans le piège si ils n'avaient pas mis en place un code d'urgence.Toutefois si cela marchait ils avaient leur billet d'entrée dans la base d'hégémonie et au moins une personne à interroger.Faith se tourna vers Rakel par simple curiosité pour savoir quelle option elle allait choisir car dans ce genre de cas on ne pouvait savoir à l'avance ce qui allait porter ces fruits et quelle serait la bonne solution.Faith pour sa part aurait bien laissé faire le commando marine qui avait l'air de savoir ce qu'il faisait dans ce domaine.Il n'y avait qu'à voire le truc qui lui servait de couteau, et qui selon Faith avait plus la taille d'un glaive, pour inciter n'importe qui à coopérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 24 Fév - 23:05

Comme tout le monde, je m'étais installée dans un coin, cachée de la vue des hommes qui arriveraient par le chemin, mais tout de même en restant sur le qui-vive, mon arme prête à faire un massacre. J'attendais avec une certaine impatience de voir le groupe débarquer, non pas que je ne faisais pas confiance à Jeff, au contraire, je voulais juste pouvoir mettre une image sur la description qui m'avait été faites. J'avais une histoire compliquée avec Hégémonie et je comptais bien leur régler leur compte aujourd'hui, c'était pour ça qu'il fallait être parfait. Se fut lorsque je les vus s'approcher que je me félicitais d'avoir Jeff dans mon équipe et de lui avoir fait confiance. Ces hommes étaient bien mieux armés que nous, même si nous étions à nombre égale, les forces étaient clairement inégale, il était impossible de les attaquer de front sans risquer une déculotté et finir à notre tour prisonnier d'Hégémonie dans le meilleur des cas.

Alors que j'écoutais les discussions des militaires, les scientifiques étant plus silencieux, je retins un soupir de rage. Même si je n'étais pas particulièrement douée en anglais, et que d'ailleurs cette langue me rappelait de mauvais souvenir, j'avais compris le principal, c'était suffisamment pour comprendre que ces hommes étaient exécrables, de vulgaires mercenaires qui ne prenaient plaisir qu'en violant et massacrant des peuples. Ils n'avaient rien à voir avec les hommes dont m'avait parlé Mathieu lorsque j'avais eu à faire à Tajid, ils n'étaient pas de véritables patriotes qui ne vivaient que pour défendre la France et notre planète. Non bien au contraire, ils ne servaient que leurs intérêts, rien de plus. Je mourrais d'envie de me venger de ces personnes qui avaient fait tant de mal, je me devais de venger Ingrid, et surtout Mathieu, j'avais encore tant de mal à supporter ce qui c'était passé durant l'intervention en Chine.

Je notais mentalement les coordonnés qui venait de s'afficher sur la porte des étoiles, et jetais un coup d'oeil à Jeff qui venait de s'approcher de moi alors que les premiers hommes passaient la porte des étoiles, nous avions la même idée, après tout c'était la meilleure chose à faire si nous étions revenu à la porte des étoiles c'était en grande partie pour ça. Resserrant ma main sur mon P90, j'eus un petit sourire sadique avant de me tourner vers Faith :


"Faites en sorte que tout le monde se mettent en place au cas où ils ouvrent un nouveau vortex pour faire demi tour. Tirez pour tuer."


Je me tournais vers Jeff, lui faisant signer de passer en premier, le laissant attaquer par derrière, le laissant prendre quelques secondes d'avance avant de sortir à mon tour, visant de mon P90 le visage de l’asiatique, un sourire agressif sur le visage. Me mettant entre elle et le vortex afin qu'elle soit pas tentée de fuir même si je ne doutais pas un instant que Jeff ne lui en laisserait pas le temps et serait se montrer persuasif.

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Sam 25 Fév - 11:22

Le bandana qui couvrait le visage de Jeff bougea légèrement, laissant deviner qu'un sourire avait un instant éclairé son visage. Il opina brièvement du chef et se permit même un petit clin d'oeil à sa moitié. Puis se tournant vers les autres il leur fit quelques signes tactiques pour indiquer des points particuliers à observer ou de position à gagner à partir du moment où il serait passé à l'action, le tout en un instant comme l'on aurait pu s'attendre d'un militaire rompu à ce genre de missions. Et Rakel put voir ce qui faisait de son mari quelqu'un d'extrêmement dangereux, il ne faisait absolument aucun bruit en se déplaçant pourtant à une allure à laquelle on entendrait les gravier crisser sous les rangers, les feuilles bruisser. Certains étaient doués pour loger une balle dans une pièce de vingt centimes à deux kilomètres, Jeff, lui était un fantôme et sans que la technicienne s'en rende compte, le commando qui la dépassait de trois têtes s'était redressé dans son dos. Cette différence de gabarit aurait pu laisser qu'il y aurait une action spectaculaire, mais non. La main gauche du militaire se referma sur la gorge de sa victime comme un étau, ne lui laissant même pas la chance de pousser un cri de surprise, et la droite dans laquelle on pouvait voir son coutelas à large lame sectionner les attaches de son sac à dos. Il la souleva du sol comme si elle ne pesait pas plus que le P90 qu'il employait habituellement et s'adressa à elle glissant quelques mots à son oreille.
La technicienne réagit comme n'importe qui aurait pu le faire, d'abord elle se débattit un peu, puis quand elle sentit la lame glaciale qu'il avait d'abord bien pris soin de faire danser devant ses yeux, se poser contre sa nuque elle se paralysa, tous purent voir du liquide couler du pantalon et l'imbiber de l'entrejambe jusqu'aux brodequin. On ne savait pas ce qu'il lui avait dit, mais entre la façon dont il la tenait, la menace de l'arme et les doux mots, il avait de la guimauve entre les mains. Des larmes coulaient de ses yeux et si elle avait une expression de terreur absolue, elle n'osait même pas sangloter.

"Neutralisée. Coopérative."

Laconique et calme pour exposer un doux euphémisme. Si jamais elle survivait, elle en serait sans doute quitte pour une thérapie le reste de sa vie.
Jean François la déposa doucement et après avoir rengainé son arme, la maintenant toujours étroitement par le cou, jeta à proximité le pistolet, le couteau et détacha la radio de leur prisonnière dont les jambes se dérobèrent quand enfin, il la libéra, s'effondrant au sol en tremblant de cette même terreur que la proie a en regardant le prédateur se préparer à la croquer. Jeff, de par sa carrure et son attirail était bien placé pour jouer le prédateur et elle se savait la proie.
Pour l'aider à se ressaisir, il lui colla une gifle aussi sonore que violente.

"On se calme! Tu écoutes, tu coopères, tu vis. Compris?"

Comme elle tarda à répondre d'une petite seconde, elle eut droit à une seconde torgnole aussi "légère" que la première.

"Compris? Understood? Lijiai?"

Cette fois ci elle répondit en hochant la tête rapidement, le regard rivé sur la main droite qui lui avait fendu la lèvre. Le militaire enchaîna aussitôt avec la première leçon à apprendre s'adressant à elle dans un anglais plus que correct.

"Contacte ton équipe et dis leur que ton mulet a une panne, que tu ne peux pas la réparer maintenant et que tu dois retourner à la base chercher du matériel. Que ça risque de prendre du temps. Compris? Ne t'amuse pas à essayer de passer un message codé, je le saurai et tu
auras droit à ce que je t'ai promis. Sois convaincante...Tu sais ce qui t'attend si tu coopères, tu sais aussi ce qui t'attend si tu ne coopères pas. "


Apparemment elle savait car instinctivement le regard de la technicienne se posa sur la poignée du poignard machette et elle hocha la tête si vivement qu'on aurait pu craindre qu'elle ne se décroche. Le militaire lui tendit alors la radio qu'elle saisit d'une main tremblante. Elle faisait vraiment peine à voir.
Elle sursauta quand sa radio crachota. On la contactait.


"Wong, bordel mais qu'est ce que tu fous?"

La Wong en question regarda Jeff comme si elle attendait sa bénédiction et comme il opinait du chef répondit d'une voix enrouée à plus d'un titre.

"Ici Wong, le UGV a cessé de fonctionné. Sans doute une panne dans le circuit d'alimentation vu comment ça s'est passé. Je vais aller chercher des pièces pour réparation. A vous."

"Wong de Ruppert, vous faites chier avec votre matos à la con qui tombe en rade dès qu'on le regarde de travers! Z'êtes pas foutu de faire une maintenance correcte sur une brouette téléguidée?"

On sentait énervement dans la voix de celui qui était le chef d'équipe. Silence de quelques secondes, sans doute cela devait il discuter de l'autre côté et durant tout ce temps, le regard de la captive ne quitta pas le couteau de Jeff du regard comme si elle était hypnotisé par lui sursautant une nouvelle fois quand sa radio retransmit à nouveau.

"Wong de Ruppert. Je vous envoie Costello, il a l'air de vouloir vous tenir compagnie et vous savez bien que la consigne c'est jamais seul... Surtout dans votre cas. On ne voudrait pas que vous vous perdiez n'est ce pas? De toute façon on peut se passer de vous deux, on prendra une seconde MULE quand on aura rempli la première. Informez le capitaine et dites lui qu'on rentrera quand même demain. Wong de Ruppert, terminé."

Les derniers mots fleuraient bon le sarcasme et la menace, chose assez curieuse qui fit hausser un sourcil interrogateur au commando qui regarda Rakel pour voir si elle aussi avait capté cette nuance incongrue dans la voix de celui qui était en théorie un collègue de travail.
Wong quêta l'attention de Jeff pour savoir quoi dire et d'un signe de tête il lui fait comprendre qu'elle devait se plier à l'ordre de son supérieur.


"Ici Wong, bien reçu, je l'attends sur place. Wong terminé."

Ils avaient peu de temps pour mettre en place leur embuscade pour accueillir ce Costello qui s'avérait selon les dires de la prisonnière d'un des techniciens, l'autre "pilote" de MULE.

La question que posa alors Jean François avait de quoi laisser un goût de bile dans la bouche à ceux qui n'étaient pas habitués à ce genre de commentaires.

"Est ce qu'on a besoin de deux techniciens, patron?"

C'était vague comme question, mais pouvait laisser augurer du pire quand à ce qui était sous entendu, et visiblement la demie portion de cantonais à ses pieds avait imaginé quelque chose de peu engageant à voir les larmes qui s'étaient remises à couler et les sanglots étouffés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Sam 25 Fév - 17:07

Tout le monde retourna près du DHD ce que Jenny ne comprit pas. Tout ces allers retours n'allaient pas les aider à être les plus discrets possible. Lorsqu'ils se retrouvèrent tous près du DHD démonté, ce fut Faith qui expliqua qu'il y avait l'air de manquer quelque chose à l'intérieur. Apparement, Hégémonie avait prévu de mettre ce DHD sous haute surveillance, mais heureusement pour eux, ils ne l'avaient pas encore fait. Alors que Jenny pensait qu'ils allaient repartir vers l'endroit d'où ils venaient, un bruit de moteur la fit sursauter. Les yeux grand ouverts, Jenny regarda tour à tour ses camarades. Comme eux, elle avait compris qu'ils n'allaient plus être seuls et que si ils restaient là, ils risquaient d'en prendre pour leur grade.

Jeff décida alors de partir en éclaireur histoire de voir ce qu'il se passait. Lorsqu'il revint et qu'il leur expliqua la situation, Jenny se gratta la tête. Faith proposa de se la jouer discret et de partir se cacher dans les buissons, ce que Jenny trouvait très bien. Cyril proposa une autre solution et tous attendir la décision de Rakel. Heureusement, celle-ci décida de suivre l'idée de Faith et elle ordonna à tout le monde d'aller se cacher. Ce qu'ils firent le plus rapidement possible tout en restant discrets.

Cachée derrière son buisson, Jenny avait une bonne vue sur la route et rapidement les 8 hommes signalés par Jeff firent leur apparition. Jenny ne put que constater qu'ils avaient bien fait de venir se planquer. Etant donné que les hommes qu'ils avaient en face d'eux étaient plus que bien équipés, eux à côté, faisaient presque pitié. Des militaires et des techniciens composaient le groupe et même si ils étaient bien équipés, les techniciens étaient beaucoup impressionants que les machines à tuer qui les escortaient. D'une oreille attentive, Jenny écoutait ce qu'ils racontaient et bien entendu, leurs paroles ne firent que confirmer l'idée qu'elle avait des militaires. Ils activèrent le vortex et le regard de Jenny se fixa sur les symboles qu'elle voyait plutôt bien de là où elle se trouvait. Ne leur resterait plus qu'à les remettres dans l'ordre pour qu'ils retrouvent l'endroit où ils se rendaient.

C'est à cet instant que tout s'accéléra. Rapidement, Jeff saute sur la personne qui fermait la marche. La pauvre ne comprit pas immédiatement ce qui lui tombait sur le coin de la tête. En même temps, Jenny aurait certainement été dans le même état si il lui était arrivé la même chose. Jeff donna une gifle qui eut le mérite de remettre les idées au clair à la technicienne. Son arme dans la main, Jenny la tenait fermement, prête à tirer si jamais l'occasion s'en présentait.
Revenir en haut Aller en bas
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Sam 25 Fév - 17:23

Faith avait quelque peu frémit en voyant l'attitude de Jeff et de Rakel.Ils tenaient plus d'animaux en chasse que de soldat.Elle savait que les soldats d'élites avaient un instinct de prédation très dévellopé qui les rendaient extrément redoutable et redouté.Mais il y avait une différence entre le savoir et le voire de ses propres yeux.Faith opina du chef en recevant les consignes de Rakel qui n'était pas bien compliqué en définitive.Les hommes d'hégémonie passait les uns après les autres sans se rendre compte que les équipiers SG étaient là dissimulé dans l'ombre à les observer patiemment.Jeff se mit en mouvement et c'était autant impressionnant que terrifiant.Malgré son gabarit et son équipement il se déplacer sans faire le moindre bruit.Une ombre qui glissait en silence et qui se préparait à frapper.Il lui faisait penser à un jaguar chassant dans la jungle amazonienne.Sans surprise la technicienne fut surprise par le prédateur implacable qu'était Jeff.La lame de Jeff dansa sous le regard de l'asiatique avant de se retrouver au niveau de sa nuque.Il ne fallut pas longtemps pour que cette dernière souille son pantalon.Faith ne put s'empêcher de prendre cette dernière en pitié.A sa place elle aussi aurait certainement eut aucune chance de se retenir.

Point positifs de l'intervention de Jeff la prisonnière se montrait très compréhensive et prête à collaborer avec les équipiers SG.Il ne faudrait certainement pas grand chose pour l'amener à redoubler d'effort aussi surement que si elle était une équipière SG défendant sa vie face à Hégémonie.Jeff était décidément une perle.Il n'y avait plus qu'à faire preuve d'un peu de douceur, une ou deux petites promesses et l'affaire serait réglé.Mais pour le moment Jeff battait le fer pendant qu'il était encore chaud et c'était on ne peut plus profitable pour l'équipe.L'asiatique faisait savoir à ces coéquipiers qu'elle avait un problème technique avec sa mule.Ces dernières gobèrent l'excuse inventé par Jeff sans sourciller.Et pour sur.Vu les machos il n'y avait aucun doute qu'ils pensaient qu'une femme était bien incapable d'entretenir autre chose qu'une maison.Une femme incapable était on ne peut plus crédible pour eux et c'était tant mieux.Toutefois malgré leur côté lourdau les hommes d'hégémonie respectaient les procédures qu'on leur avait fixé.Et donc ils renvoyaient un autre technicien avec eux pour la raccompagner jusqu'à la base.Tant mieux cela leur ferait une bonne excuse pour regagner cette dernière surtout si la base suivait les communications radios.Pour se préparer à toute possible embuscade Faith fit signe à Cyril, et Jenny de se placer sur le flanc droit de la porte et elle indiquait le flanc gauche à Rayce.Si Wong avait transmis un code secret et bien ces derniers auraient certainement une bonne surprise en arrivant.Faith quand à elle se plaça sur la droite de la porte des étoiles juste à côté de l'anneau.Il n'y avait plus qu'à attendre la nouvelle activation.Elle s'était positionné de manière à ne pas être pris dans le Kawouche mais pour la seconde d'après être prête à tirer sur le flanc de quiquoncque passerait la porte.Si hégémonie faisait demi tour en force elle n'aurait qu'à passer derrière le vortex pour être à l'abri des tirs de son équipe.Son zat à la main elle attendait avec impatience l'arrivée du nommé Costello qui allait avoir une drôle de surprise en arrivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 28

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Sam 25 Fév - 22:56

A vrai dire, les lieux ne lui étaient pas vraiment étrangers.
Non pas qu'elle avait volontairement omis de le leur dire, bien qu'elle était certaine qu'on le lui reprocherait, mais le temps avait bien failli effacer ce souvenir. Ce sont ces immenses séquoias qui l'envoyèrent des dizaines d'années en arrière alors qu'elle n'était encore qu'une petite fille. A l'époque, les Goa'ulds n'étaient que des fables destinés à effrayer les enfants. Ceux qui n'étaient pas sage avaient le droit à foule de détails horrifiants, juste de quoi les empêcher de recommencer. Mais Rayce, avant sa fusion avec Kashan, aimait plus que tout ces légendes. Petite, elle commettait volontairement quelques bêtises pour les écouter de la bouche de son père. Si seulement elle avait été moins naïve, la monstruosité de cette race belliqueuse aurait fait son bonhomme de chemin.
Les souvenirs la hantèrent. Elle ne s'était jamais vraiment posé la question de savoir si les siens lui manquait. Ses parents, sa sœur, exécutés lors de l'annexion de leur monde. L'horreur et le désespoir subi ce jour-là avait gravé l'image des corps sans vie dans son esprit. Surtout sa sœur cadette, quand un tir de lance lui avait fait sauter tout le haut de son crâne...

Oui, la dernière fois qu'elle avait songé à son peuple et ses proches, c'était en s'asseyant le dos contre l'une de ces écorces rugueuses et protectrice. D'ailleurs, il s'agissait de la même planète et rien n'avait réellement changé. Avec un peu de concentration, elle aurait pu retrouver le chant de la faune locale et les étrangetés de la flore environnante. Mais tout ceci avait pris fin avec l'installation d'Hégémonie. Il n'y avait presque plus rien, comme si leur présence avait cannibalisé la beauté de cet endroit. Rayce l'aimait parce que les arbres géants lui offrait l'illusion de la sécurité.
Ce n'était plus pareil à présent. Les séquoias semblaient même malade, souffreteux, alors qu'ils avaient des centaines d'années d'existence.

Les quelques véhicules et hommes d'Hégémonie la rappelèrent à la réalité. Ils semblaient échanger vivement et avec beaucoup d’intérêt le mal causé autour d'eux. Le contenu de l'échange frénétique traduisait bien les peuples ruinés et terrorisés qu'elle avait rencontré lors de ses investigations. En l'entendant, une vague de colère la fît frissonner tandis qu'elle conservait sa position. De l'endroit où elle se trouvait, il lui serait incapable de noter les symboles de la Porte. Rayce apercevait toutefois ses alliés de circonstance.
Une jeune femme, cependant, attira bien plus son attention. Fronçant les sourcils, elle suivit du regard une asiatique qui semblait dévorée par le regret, ou éprouvait tout du moins certains scrupules. Peut-être était-elle piégée et ne pouvait faire marche arrière. Peut-être avait-elle été dupé sur sa mission, considérant toutes les horreurs qu'elle devait cautionner...

D'ailleurs, en parlant de la Porte, Rayce vint saluer l'idée qu'elle eût de ne pas retirer le cristal de contrôle. Voilà qui aurait donné directement l'alerte. Par la suite, une vive réaction permit la capture de l'asiatique. Elle serait probablement une bonne source d'informations même si elle doutait qu'une telle intimidation aurait un résultat sur la qualité. La peur fausse la perception, c'est bien connu, d'autant plus qu'elle n'était pas certaine qu'on la laisse en vie.

Émergeant de sa cachette, Rayce parcourût rapidement la distance la séparant du lieu de l'action, une main plaquée sur son Zat. Atteignant directement le DHD, elle entreprit de composer une adresse juste aprés la désactivation, lui expliquant que la fenêtre de trente-huit minutes priverait temporaire l'équipe ennemi d'un retour surprise. Mais alors qu'elle attendait l'accord de la leader, le militaire prit un tout autre chemin en obligeant sa captive à mentir. Il y avait des risques que la peur et le timbre de sa voix ne renseigne le leader sur sa position inconfortable. Qui sait s'ils n'allaient pas envoyer des explosifs par la Porte à la place du renfort promis ?

L'archéologue qui semblait vouloir prendre le commandement, ou du moins préférait ordonner que d'obéir, lui avait fait signe pour couvrir un flanc. L'heure n'était pas à la définition des rôles et, même si Rayce n'était point militaire, elle s'écarta du DHD et conserva une bonne distance de sécurité. Dégainant son Zat, celui-ci résonnant de sa façon caractéristique, elle se concentra sur son objectif et se surprit à espérer, de son coté, la fin de cette mission.

Cette équipe SG ne s'entendait pas. C'était terriblement handicapant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Sam 25 Fév - 23:55

J'adressais un sourire à Jeff, lui rendant celui que j'avais deviné sous son bandana. Étrangement, je ne me montrais pas particulièrement rancunière avec lui, et pourtant tout le monde ou presque savait que ce trait de mon caractère était très développé. Mais au final, ça ne valait absolument pas le coup de rester fâché pour des conneries pareilles. D'ailleurs nous avions plus importante à faire à cet instant, et à vrai dire, je mourrais trop d'envie de foutre une raclée à Hégémonie pour risquer de tout faire capoter. J'observais Jeff agir à la manière d'un fauve en chasse, malgré sa carrure, il ne faisait pas le moindre bruit en se déplaçant chose assez impressionnante. J'attendis qu'il soit placé juste derrière la jeune femme prêt à attaquer pour me placer entre elle et la porte. Mon regard froid était posé sur elle, et je n'avais pas la moindre trace de pitié pour elle. Il faut dire que j'avais vu Hégémonie à l’œuvre, et je ne trouvais pas une seule raison d'avoir pitié d'eux. La lame dansait devant ses yeux alors que je pouvais y lire la terreur. La seule chose qui importait à présent c'était qu'elle soit coopérative, et il ne fallut pas longtemps pour que Jeff m'annonce que l'asiatique serait coopérative. Il faut dire qu'elle ne semblait pas folle, tenter de nous défier c'était la mort à coup sûr, aucun de nous deux semblaient prêt à discuter.

Je laissais Jeff la gérer pour qu'elle annonce son petit problème au reste de l'équipe, après tout il était tout de même bien plus impressionnant que moi physiquement, même si je savais me montrer persuasive. La scientifique fut reposée au sol, mais il était clair qu'elle venait de subir un grand traumatisme, elle avait du mal à réagir, ce qui n'avait rien d'étonnant. Je vis Rayce se déplacer jusqu'au DHD, je ne comprenais pas l'utilité de cette manœuvre, oui ils seraient bloqué une trentaine de minutes, mais ce n'était rien si on imaginait qu'ils s'amusaient à prévenir la base dès qu'ils le pourraient. Ce délais était bien trop court pour faire quoi que se soit, aussi je donnais le signal à Jeff pour qu'il explique à l'asiatique ce qu'elle avait à faire, signalant à la Tok'ra que se serait trop juste et surtout risquerait de signaler notre présence. Tout semblait passer comme sur des roulettes, du moins c'était ce que laissait présager la conversation. Je sentais l'énervement qui serait sans doute dans ma bouche dans une telle situation, sauf que je n'aurais évidement pas réagit de la même façon. Ils nous envoyait quelqu'un, c'était à prévoir, ne pas se laisser surprendre. La question de Jeff me fit poser les yeux sur l'asiatique, elle ne semblait pas réellement être comme la plus part des membres de Hégémonie, peut être était elle retenue de force.

"Pas vraiment mais on ne le tue pas pour le moment, au cas où ils demanderaient confirmation de la situation. Ensuite..."

Je me retournais vers l'asiatique m'exprimant dans un anglais moins précis que celui de Jeff mais parfaitement compréhensible.

"J'espère pour toi que tu ne nous à rien caché."

La menace était bien là, après tout si elle avait mentit, elle ne valait pas mieux que les autres. De toute façon, je n'avais pas la moindre envie de me trimbaler 2 prisonniers, le plus simple serait peut être d'en renvoyer un sur Terre, mais je n'aimais pas l'idée de voir un membre d'Hégémonie au sein de la base. Je lâchais mon P90 pour prendre en main mon zat et l'armer, c'était sans doute le plus radical au cas où nous aurions à faire à l'un des militaires. Je fis claquer ma mâchoire, j'avais trop de question à poser et pas assez de temps, mais à vrai dire ce qui me paraissait le plus étrange c'était que la tête pensante soit un capitaine, me rappelant une certaine période que nous avions vécu au SGC. Posant mon regard sur l'asiatique, je me laissais tenter par un peu de curiosité :

"C'est qui ce capitaine? Et pas de réponse stupide."

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Dim 26 Fév - 13:30

Cyril sauta de sa position quelques secondes après Jeff, et contrairement aux autres, il ne visa pas la porte où la pauvre techos, il faisait assez confiance aux capacités du commando, pour être sûr qu'il n'avait pas besoin de lui, en revanche, il se positionna entre la techos, et la route et visa la route d'où était apparu le groupe d'Hégémonie coupant ainsi toute retraite possible et lui permettant ainsi de voir venir une quelconque arrière garde, où un autre danger. Il ne fit que son boulot de sécurisation, pendant que d'autres faisait le leur.

Le souci lorsqu'on prenait un membre ennemi, surtout en opération clandestine était, une fois qu'on avait toutes les infos, de savoir ce qu'on faisait de cet ennemi. Il ne savait pas trop si la France était en guerre avec Hégémonie, et les différents traité concernant les prisonniers de guerre étaient plus que clair, surtout qu'il était assez difficile de dire qu'ils auraient riposté, bien que s'il le fallait il irait dans ce sens. Mais il doutait que l'ET et les scientifiques du groupe iraient jusqu'à mentir et couvrir un meurtre.

Il se tourna légèrement et dit à haute voie :

"J'ai de quoi les faire pioncer !"

Rappelant ainsi que dans sa trousse de médoc, il avait de quoi rendre inoffensif les techos prit, mais pour l'heure L'aspirant semblait plus intéressée par les infos que l'éventuel second techos ou militaire qui allait revenir, il lâcha donc un :

"Faut préparer un accueil digne de ce nom pour le gars qui va venir ! Et vite !"

Espérant que tous irait se planquer derrière la porte, et sauterait sur le Costello et le réduirait au silence, car pour ce qu'il avait capté de sa position et du fait qu'il cavalait pour se mettre en position et sécuriser le groupe, l'un des gars allait revenir pour aider "Hello Kitty", surement un gars qui était proche d'elle ou souhaitait se rapprocher.. Genre "On s'prend une douche".

Cyril sourit, l'idée que même dans Hégémonie, les soldats pouvaient avoir des relations, lui fit se dire qu'ils n'étaient pas si différents, le matos en moins...
Revenir en haut Aller en bas
Deimos
Maître du jeu
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Lun 27 Fév - 17:30

La chinoise s'était montrée aussi terrorisée que coopérative. Elle se voyait entourée de gens pas forcément bien sympathiques et la regardant de cet air qu'on réservait aux méchants, à ceux qu'on détestait cordialement. Et elle y répondait par un regard mêlant crainte primale et incompréhension comme si elle ne savait pas ce qu'avait subi le SGC par la faute de Hégémonie ou bien qu'elle n'avait pas conscience de ce que cela avait coûté aux gens qui se trouvaient maintenant juste devant elle.
Le comportement de Jeff et de Rakel étaient visiblement intimidant sinon plus et la technicienne avait du mal à aligner un mot sans bégayer, les lèvres tremblantes, retenant un sanglot à chaque inspiration. Si elle n'avait pas été membre de ce groupe, sans doute aurait on trouvé inadmissible de la mettre dans un tel état de détresse émotionnelle et aurait on tout fait pour la rassurer... Mais il n'en était rien, au mieux elle se heurtait à de l'indifférence tout du moins affichée.
Jean François lui avait évité d'avoir à parler ce qui lui donnait un peu de sursis afin de reprendre un peu ses esprits et de parler sans trébucher à chaque syllabe c'était un début. Cela dit on voyait bien l'incertitude dans le regard de la pauvresse. Surtout après le commentaire de Rakel sur le fait de liquider les poids morts.

Enfin, tout le monde regagnait sa position et ils attendaient l'arrivée de l'infortuné technicien qui allait se prendre sur le dos quelque chose de corsé.


Ouverture du vortex toujours aussi spectaculaire et dans un bruit typique d'aspiration mister Costello fit son apparition. Ceux qui étaient excentrés purent reconnaître le grassouillet qui descendit les marches tranquillement, un large sourire aux lèvres visiblement satisfait de ce coup du sort. Sauf qu'il ne s'agissait pas du tout de la raison imaginée par les terriens.
Après avoir confirmé son arrivée et souhaité "une bonne bourre" à ses collègues de l'autre côté, le poussah s'avança vers Wong.


"Allez sort de là dessous, on va prendre un peu de bon temps tous les deux. Et traînasse pas sinon tu sais ce que je te ferai quand je te mettrais la main dessus!"

C'était une illusion ou bien le gugusse était il en train de défaire sa ceinture?!


Like a Star @ heaven HRP Like a Star @ heaven


Message court car action flash.
A vous mettre d(accord sur qui va faire quoi et de décrire comment vous allez vous cuisiner ce technicien pervers. Son opposition sera très modeste et peu concluante. Il n'aura pas de secours de la part de la Porte puisque le vortex s'est fermé quelques secondes auparavant. A vous la main.


Dernière édition par Deimos le Lun 27 Fév - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Lun 27 Fév - 17:33

La situation se compliquait quelque peu et il fallait improviser à la volée. Le retour du technicien allait mettre leur réactivité à l'épreuve pour sûr. Pendant que les autres se cachaient principalement derrière la Porte ce qui n'était pas une mauvaise idée vu le couvert visuel et sonore qu'elle offrait, lui optait pour une approche différente. Tout d'abord il s'adressa à sa belle du ton qu'il n'employait que pour elle et de façon à n'être entendu que d'elle.

"On lui fera réciter sa leçon après, il ne faudrait pas que nous manquions à nos devoirs et recevions notre nouvel ami de façon cavalière, vous ne pensez pas?"

Puis, il s'adressa à la chinoise de ce ton autoritaire et froid qui était le sien quand il lui parlait histoire de lui faire comprendre qu'elle était dans de sales draps et que ses chances de survies dépendaient uniquement de sa coopération, car par défaut sa vie n'avait pas la moindre valeur.

"Tu vas aller te mettre sous le véhicule de façon à ce qu'il ne te vois pas. Avec ton treillis pisseux ça se voit à dix kilomètres que tu n'es pas dans ton état normal. Rappelles toi, tu coopères, tu vis."

Il passa sous silence la pommette qui avait légèrement enflé et la lèvre fendue. Rien de trop visible, mais de près on ne pouvait pas ne pas remarquer les traces des deux gifles magistrales qu'elle avait reçu.

"Tu lui dis ce que tu veux par rapport à la panne, mais si tu joues la maline, tu ne vivras pas assez longtemps pour t'en vanter, suis je assez clair?"

Visiblement oui. Wong obéit immédiatement se colla sous la MULE qu'elle déplaça selon les instructions de son Torquemada afin de la placer sensiblement en travers afin de fournir un masque visuel pour la technicienne et
également le militaire. Jeff quand à lui s'adressait à Rakel et plus généralement aux autres afin qu'il n'y ait pas de cafouillage. Dans le feu de l'action c'était facile que les choses partent en vrille quand on avait du personnel peu aguerri ou qui n'opérait pas ensemble depuis longtemps. Ce qui faisait la force des commandos de marine et des unités d'élite en général c'était cette harmonie naturelle acquise au prix d'un perpétuel entrainement au point qu'après un certain temps on aurait pu croire à de la télépathie, une action entraînait toute une chaîne de
réaction chez les coéquipiers, une mécanique bien huilée. Les commos en devenaient presque facultatifs. Là ce n'était pas le cas, loin s'en fallait.


"Je me planque derrière la MULE, Wong en dessous comme si elle essayait de réparer. Quand le
gars arrivera, vous allez discrètement dans son dos pour le neutraliser. Pas de coup de feu ou de zat, on le stoppe à main nue de façon totalement silencieuse. Demaison a des sédatifs ça pourra faire l'affaire s'il se débat trop, une petite dose pour l’amollir , mais ce serait bien de le persuader qu'il doit coopérer, histoire qu'il chante la chanson qu'on lui donne. En plus leur base s'attend à les voir arriver tous les deux sans aucun doute donc on va éviter d'avoir un mort ou une belle aux bois dormants de suite, ok?"


Petit clin d'oeil amusé et déjà la Porte se réactivait, les chevrons se verrouillant les uns après les autres. Il aurait bien donné plus de consignes mais il ne voulait pas que Rakel prenne la mouche ou que d'autres la prenne parce qu'ils avaient l'impression d'être maternés. Au moins avait il dit l'essentiel et on pouvait espérer que ses équipiers
tiendraient au moins partiellement compte de ses recommandations. tout du moins Jean François l'espérait il.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Lun 27 Fév - 23:22

Cyril fit comme les autres il se planqua. L'arrivée du nouveau gus le fit sourire. Et quand il le vit défaire sa ceinture pour se payer une tranche du Mini nem planqué sous la mule, il se demanda si l'asiatique était consentante ou plutôt une victime. Et cela pouvait jouer en leur faveur. En effet, en la défendant, en lui promettant de la soustraire à ses bourreaux, elle serait surement plus réceptive à les aider.

Pour l'heure, il leva la main pour signifier aux autres d'attendre.. Attendre, que le gars ait défait son pantalon... Il savait par expérience qu'il était assez difficile de cavaler avec un pantalon sur les chevilles. Souvenir de fuite dans le jardin alors qu'un mari, ou un petit ami rentrait à l'improviste..

Lorsqu'il juge que le moment était le bon, il fit signe aux autres de tomber sur le technicien pervers. Levant son arme vers le technicien, il visa sa tête, prêt à faire feu. Laissant les autres l'attaquer dans le dos, et bien que Cyril détestait ce qu'il allait faire, car cela allait à l'encontre de certaines de ses valeurs il le fit quand même. Arrivé devant le gars il lui assène un coup de cross de Famas dans la tronche, lui faisant surement sauter deux dents ou du moins éclaté le nez. Puis un second coup dans le bide pour qu'il la ferme et se retrouve agenouillé. Pointant son canon sur le crâne du gars il dit doucement.

"Tu voulais lui faire quoi ? Je déteste les enfoirés dans ton genre... Profiteur et lâche !"

Espérant que d'une part l'asiat n'en perde pas une, comme au poker, il jouait avec peu de carte et en fonction d'une main imaginaire de son adversaire, mais de toute façon, ils étaient en position de force.. Autant en profiter un peu... Si Hello Kitty était réellement victime de ce gars, elle les considèreraient surement comme des gentils, voir potentiellement apte à la libérer. Au pire, elle verrait qu'ils avaient défoncé le crâne d'un de ses collègues et donc qu'ils ne rigolaient pas... Toujours est-il que cela défoula le marsouin.. Il maintien en joue le technicien, laissant aux autres le soin de le désarmer et de l'entraver.

Certes il avait de quoi le faire dormir, mais on n'était pas non plus à l'abri d'une surdose..



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission 89: L'Enfer de Dante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Planètes :: Autres planètes-
Sauter vers: