La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission 89: L'Enfer de Dante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 28 Fév - 0:00

Je fus surprise par la réaction de Cyril, nul ne lui avait demandé d'agir ainsi, de toute façon c'était parfaitement inutile l'asiatique se trouvait entre moi et Jeff, je doutais qu'elle tenterait de forcer le passage. A vrai dire il venait juste de cacher la surprise qu'aurait pu offrir sa sortie au bon moment. Je soufflais d'agacement face à la réaction de cet homme qui au lieu de se la jouer à l'ennemi intimidant, proposait une petite sieste à nos prisonniers. Visiblement il ne connaissait pas le pouvoir de l'intimidation. Surtout qu'au final, il y aurait mille façon de s'en débarrasser, ne serait ce qu'en les attachant dans un coin. Et dire qu'ils osaient parler d'élite... Au final, le comportement de Demaison commençait sérieusement à me taper sur le système, incapable de rester à sa place, et qui se permettait d'improviser, alors qu'il n'y avait pas la place pour ce genre de chose dans une mission pareille.

Je tentais de me calmer légèrement, me retournant vers Jeff qui avait tout à fait raison, il fallait pas que nous loupions l'arrivé de notre nouvel ami. Je me contentais d'acquiescer et de lui adresser un sourire, mon époux donnait les directives à l'asiatique, toujours terrifiée, elle vivait sans doute le jour le plus traumatisant de sa vie, mais ça ne me faisait ni chaud ni froid, je n'éprouvais pas la moindre pitié pour elle, Hégémonie avait fait bien plus de mal que nous ne le en ferions jamais. En tout cas la femme semblait bien décidé à coopérer elle n'était pas du tout stupide, elle avait vite compris où était son intérêt. Elle se mit directement en position sans même tenter de discuter, c'était ensuite à notre tour, ce n'était pas un mal, étant donné que tout le monde semblait faire ce que bon il voulait. Je ne supportais pas ça, comme si nous étions dans une démocratie, l'armée ne fonctionnait pas ainsi, et étrangement, c'était les militaires qui se conduisaient les plus mal, entre Faith et Cyril je me demandais lequel je devais reprendre le plus rapidement. Je choisis de garder mon zat en main, jamais l'aspect quelque peu effrayant qu'il pouvait offrir pour les personnes que l'on ne connaissait pas.

Je me mis en position planqué derrière la porte des étoiles alors qu'elle se réenclenchait, vérifiant que Jeff n'était pas visible derrière la mule. L'homme qui arrivait par la porte des étoiles était lui aussi assez gras, à croire qu'hégémonie exigeait cette caractéristique chez chacun de ses scientifiques. Visiblement il était tout aussi charmant que le reste de l'équipe de Hégémonie, et je n'en crus pas mes yeux lorsque je remarquais qu'il défaisait sa ceinture, remarque pas plus que lorsque je remarquais que Cyril s'amusait à faire signe d'attendre, mais pour qui il se prenait ce bleu? A vrai dire je fis signe aux autres d'attaquer, et ce ne fut que lorsque je vis les débordement de Cyril que je glissais à l'oreille de Faith de tenir le prisonnier en joue alors que je rengainais mon zat, et collais une baffe phénoménale à Cyril.


"Je peux savoir ce qui vous prend caporal? On ne frappe pas un homme maitrisé, encore moins un civil, nous ne sommes pas des barbares comme ces hommes, si vous vous avisez encore de ce genre de comportement, je vous assure que vous ne serez plus le bienvenue au SGC. Vous êtes sous mes ordres et je ne permettrais pas ce genre de débordement, me suis-je bien fait comprendre?"

Je pris une profonde respiration, quittant Cyril des yeux, agacé par le comportement des membres de l'équipe.

"Attaché le je ne veux pas qu'il s’échappe."
Tournant mon regard vers le scientifique, j'eus un petit sourire sadique. "Et toi mon petit pervers, tu as intérêt de coopérer si tu ne veux pas finir désintégré, pouf plus une seule trace de toi, alors réfléchit bien, si tu deviens un poids, je n'hésiterais pas, je ne torture pas, mais au final, se sera sans douleur ne t'en fais pas... Du moins je pense."

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 28 Fév - 0:34

Citation :
"Je peux savoir ce qui vous prend caporal? On ne frappe pas un homme maitrisé, encore moins un civil, nous ne sommes pas des barbares comme ces hommes, si vous vous avisez encore de ce genre de comportement, je vous assure que vous ne serez plus le bienvenue au SGC. Vous êtes sous mes ordres et je ne permettrais pas ce genre de débordement, me suis-je bien fait comprendre?"

Cyril fronce les sourcils prêt à mordre sur l'aspirant qui lui parle comme à un môme. Il dit juste un "A votre ordre" se demandant comment cette gamine était arrivé à ce poste.

*Civil, mon cul, il a une arme, on ne peut donc plus le considérer comme un civil, et les giffles que le commando à filer.. oh.. Ah.. D'accord.. j'aurai du capter qu'entre eux.. Ok.. chéri doudou peut donner des ordres, tabasser mais pas les autres...*

Cyril se recule et se place près de l'orée de la forêt, au moins il pourrait se calmer, il n'appréciait pas les violeurs, et encore moins les preuves flagrantes d'injustice ou plutôt de favoritisme de la part de gradés. Attendant donc les ordres. il ne dira rien et surveillera les alentours, vu qu'il n'était bon qu'à cela. Quand à endormir les prisonnier, il refuserait, déontologie médicale oblige. Sans compter qu'il n'avait pas énormément de morphine et qu'il faudrait prévoir si l'un d'eux venait à être blessé, ce serait dommage de devoir lui dire désolé plus de morphine on les as utilisé pour endormir les deux civils armés d'hégémonie. il faisait la gueule.. Oui et cela se voyait.

Revenir en haut Aller en bas
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mer 29 Fév - 2:18

Le bandana du militaire cacha la grimace qu'il fit quand Cyril profita de la situation pour coller délicatement la crosse de son FAMAS dans la bouche de Costello. Vu que l'aux san n'était pas du genre gringalet, comme on pouvait s'y attendre le résultat avait été spectaculaire... et dévastateur pour sa mandibule. La pommette droite était ouverte, mais c'était sans gravité, une petite coupure qui saignait à peine en comparaison de ce qu'il crachait, outre quelques morceaux de dents.

"Ah bah là forcément il va parler moins bien..." Le ton était mi désolé, mi amusé. Cela dit il savait qu'il fallait ne pas laisser le technicien dans cet état. 'un signe il demanda à Zoé de s'occuper du blessé. "Fais en sorte que ça ne se voit pas trop."

Un bel hématome violacé commençait déjà à apparaître en forme de crosse. Le blessé ne risquait pas de trop se débattre vu qu'il était à mi chemin du pays des rêves aussi, miss Leroy eut tout loisir de se pencher sur la mandibule et le pif en biais suite aux bons soins du médic à la main leste.

Rakel avait eu une réponse typique, elle avait démarré au quart de tour et la joue du militaire s'en souviendrait un bon moment! Demaison encaissa et comme l'on pouvait s'y attendre, accusa le coup très mal. D'un côté, Jeff comprenait la réaction que le malheureux bleu avait pu avoir, les gars dans le genre de Costello lui donnaient la nausée et des envies de meurtre, le problème était qu'ils avaient besoin de ce salopard et en bon état. S'il y avait des caméras à l'entrée de la base d'Hégémonie, ils seraient fins d'envoyer un appât avec la tronche en biais alors qu'il était censé être en parfaite santé. Le problème numéro deux était la réaction de Cyril suite au recadrage dont il avait fait les frais. Il y avait déjà assez de tension dans l'air, pas la peine d'en rajouter davantage, mais là c'était un souci de gestion de la pression et de self control ce que le médic n'avait pas. Ca le commando n'aimait pas du tout parce qu'un gars qui ne gérait pas ses nerfs.
Tapotant l'épaule de Rakel, pour attirer son attention, Jean François indiqua Demaison qui se mettait à l'écart.


"Ne les désintègre pas trop vite, hein. Je reviens."

Il rejoignit juste après le militaire qui était au coin, retirant son bandana et le fourrant dans une poche, pépère. A voir comment il réagirait aux propos du commando de marine. De toute façon il fallait mettre les choses au clair et les points sur les i . Et comme Rakel n'était pas du genre à y aller avec le dos de la cuillère... C'était son rôle de second de prendre le relai quand il fallait.

"Demaison, lève un peu le pied mon gars. T'as merdé là alors fais pas l'indigné. Tu t'es fait remonter les bretelles et c'est normal... Y avait pas besoin de lui casser la tronche à coups de crosse. Ok, c'est une crevure qui a l'air de bien s'amuser avec la jaune sans qu'elle soit d'accord. Mais si t'arrives pas à te contrôler ça va pas le faire. T'es pas un gros bras des quartiers chauds, les conneries de ce genre ça peut tous nous faire flinguer. Comment on va expliquer sa tronche en biais devant les caméras à l'entrée de leur base alors qu'ils sont en zone sûre et qu'ils savent sans aucun doute qu'il est rentré avec Wong? Fais gaffe, bordel! Si on t'a sélectionné c'est que t'es pas un amateur, j'ai pu le voir aussi. Tu veux le scotcher? Deux baffes dans la gueule ou un coup de genou dans le foie c'est suffisant. Là c'est too much et totalement contre productif."

Son but était de montrer à l'auxiliaire sanitaire que s'il s'était fait mis en boîte c'était parce qu'il avait merdé, pas pour autre chose. Il montrait aussi qu'il était ouvert au dialogue et là pour calmer les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mer 29 Fév - 22:27

Rien ne se passait comme Faith l'avait prévu et cela la gênait fortement.Elle n'avait pas l'habitude d'être sous les ordres de quelqun en mission et malgré le savoir faire de Jeff et Rakel elle n'était pas d'accord avec leur manière de procéder.Neutraliser cette homme à la main allait peut être s'avérer plus compliqué que dans la théorie.Alors certes pour le commando et leur chef cela avait l'air simple mais dans la réalité à part Cyril le para colo, et Faith avec sa ceinture d'Aikido bien peu était ceux capable de maitriser l'homme sans histoire et à coup sur.Encore que il fallait se méfier.Ce dernier était peut être un gros lard pervers doublé d'un enfoiré de première, il pouvait aussi savoir se défendre.Un coût de zat n'aurait pas été très bruyant et aurait neutraliser le technicien sans difficulté et à coup sur.Et Rayce qui voulait activer la porte des étoiles pour empêcher les hommes d'hégémonie de revenir.Mais justement il fallait que le technicien revienne.Fort heureusement Rakel l'avait compris et fis savoir qu'il ne fallait pas faire un truc pareil.Faith en profita pour expliquer pourquoi à la tok'ra tandis qu'elle allait se mettre à couvert.

"Le technicien doit revenir c'est impératifs sans quoi ils sauront que quelque chose cloche.Sans parler que pour garder le vortex ouvert il faut sauf qu'il y ait de la matière en transfert soit une transmission radio.Trop compliqué à mettre en place si on ne veut pas qu'hégémonie s'aperçoive de quoi que se soit.Par contre l'idée de retirer un cristal pour éviter toute fuite et toujours bonne à garder une fois que nous aurons capturer le technicien."


Mais l'heure n'était plus à la palabre il fallait se taire la porte finissait de s'activait et d'ici quelques secondes.C'est d'ailleurs ce qui se produisit sans surprise.Faith avait sorti son zat qu'elle avait armé au cas ou justement il ne serait pas possible de faire autrement.Cyril fit signe de passer à l'action il était temps en effet de s'y mettre mais personne ne semblait être prêt à y aller en premier.Ce fut quand Rakel refit le même signe que Faith se dirigea vers le technicien qui s'avérer être plus répugnant que Faith l'avait imaginé.Toujours est il qu'elle ne comprenait pas pourquoi Rakel ou Cyril n'était pas intervenu.A quoi jouait il tout les deux.

Faith s'approchait sur l'arrière du technicien aussi silencieusement que possible se rappelant les enseignements qu'elle avait reçu à Lorient quand elle avait fais son stage commando avec les commandos marines.Bien évidemment on lui en avait demandé bien moins qu'à ces derniers mais heureusement elle retenu pas mal de trucs.Zat dans la main gauche elle arriva sur la gauche de son adversaire et sur les deux derniers mètres elle donna une impulsion pour accroitre l'effet de son attaque.De son pied droit elle frappa aussi fort que possible derrière le talon gauche.Alors que l'homme commençait à partir en arrière le dos sa main droite vint à la rencontre de sa gorge lui donna les précieuses secondes qui allait lui permettre de se mettre face à ce dernier.Sans surprise le technicien avait fins les quatre fers en l'air et avait cherché du regard son agresseur alors que sa main s'était dirigé vers son holster.Fort heureusement Faith avait l'avantage de la surprise et avait reçu un meilleur entrainement.Elle avança d'un pas posant son pied sur l'entrejambe du pantalon qui lui arrivait maintenant à mi mollet, et braqua son zat sur ce dernier avec conviction et l'intention de lui tirer dessus.

"Soit pas aussi bête que t'en as l'air."


Le premier tir n'étant pas mortel et provoquant une douleur atroce cela fut suffisant pour calmer toute volonté guerrière chez le technicien.Rajoutait à ça qu'il avait le pantalon sur les chevilles et son interrogatoire allait se passer comme sur des roulettes.C'était sans compter Cyril qui arriva comme une furie et expliqua sa manière de penser des agissements d'hégémonie à grand coup de crosse dans la face.L'instant d'après c'était Rakel qui mettait deux gifles magistrales aux marsouins.Faith s'efforçait de garder en joue le technicien sans le quitter de l'oeil mais c'était difficile tellement elle avait été surprise par la situation.L'attitude de Cyril était certes préjudiciable pour le SGC mais celle de Rakel l'était tout autant.Sans parler que cela donnait une drôle d'image aux prisonniers.La personne qui était devant eux allait peut être se servir de cela pour prévenir ces petits camarades sans qu'ils ne s'en rendent compte.L'équipe était défaillante et cela se voyait un peu trop.Et maintenant Cyril était partis bouder dans son coin, Jeff allait remonter le moral à son copain et Rakel se mettait à interroger le prisonnier à coups de menace.Faith baissa son arme.L'homme avait été attaché et il était sous bonne garde entrain d'être soigné par Zoé.Faith se détourna de ce spectacle pour tourner son attention vers Wong.Elle allait mettre en pratique son savoir faire pour soutirer un maximum d'information et de coopération de la part de la technicienne.Pour ce faire elle rangea son zat et s'approcha doucement de la technicien et lui parla doucement.

"Docteur Wong je présume.Je suis le premier maitre Faith Yokas Docteur en Archéologie.Mais vous le savez peut être déjà."


Faith s'était accroupi pour se mettre à la hauteur de Wong.Avant que cette dernière puisse répondre elle prit l'initiative en énonçant une évidence.

"Dur journée hein".


Une évidence, qui montrait qu'elle se souciait de ce qui lui était arrivé et de ce qui allait lui arriver.Et il valait mieux qu'elle sente qu'on la considère comme un peu plus que comme une source d'information.

"Et elle n'est pas terminé, loin de là.Je sais que vous avez peur et je le comprends mais nous allons avoir besoin de votre aide pour ce qui va suivre.Je pense que vous ne vouliez pas vous retrouver sur cette planète avec ces gens répugnants à faire des choses tout aussi répugnantes.Aidez nous et je vous aiderez.Je ne peux pas effacer tout ce qui s'est passé mais je peux vous offrir une nouvelle vie."


Jeff avait tout fait pour mettre Wong dans la situation ou le syndrome de Stockholm se dévelloperait.Cela avait déjà bien commencé et Faith n'avait pas à faire beaucoup d'effort pour accentuer cela.En montrant de la sollicitude envers cette dernière et en lui offrant la sécurité et la protection elle s'assurait sa collaboration plus surement que si ils continuaient à la martyriser.Surtout vu qu'elle l'était déjà suffisamment par certains de ses collègues.Si ils en faisaient trop dans ce sens là elle risquait de s'effondrer de péter un plomb.Mais cela n'était que la première étape du plan.

"Mais avant toute chose on va vous arranger.Vous partiez pour deux jours vous aviez prévu des vêtements de rechange?"


Faith voulait lui offrir la possibilité de se changer de se sentir un peu plus fraiche quitte à lui faire changer de pantalon avec le gros dégueulasse.Cette faveur n'avait rien d'anodin elle comptait bien pénétrer la forteresse que Wong avait du se créer pour se protéger.Une fois proche d'elle la faire parler de ces sévices et de la base serait plus simple.Elle accomplirait ce qu'on lui demanderait de bon coeur non seulement pour rester en vie mais aussi pour eux parce qu'ils étaient ces protecteurs, ces sauveurs.L'action de Cyril allait peut s'avérer hautement constructive en définitive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 28

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 2 Mar - 2:39

Rayce se fît petite et s'effaça lors de l'organisation et la distribution des tâches. Après avoir écouté les explications de Faith et hoché la tête de la manière Tok'ra, la jeune femme alla se placer derrière la Porte des Étoiles et se trouva un couvert suffisamment protecteur. Son arme toujours en main et activé, elle suivit des yeux le nouvel arrivant et fronça les sourcils en l'entendant parler. La réaction des Tau'ris, qui n'appréciait guère ce comportement apparemment, ne se fit pas attendre. Rayce fût alors le témoin d'un règlement de compte entre le chef et un médecin un peu trop zélé.

D'ailleurs, lorsque le militaire doué en approche furtive quitta sa position pour discuter avec l'homme, la Tok'ra se déplaça derrière un nouveau couvert afin de surveiller la portion de route la plus importante. Il ne semblait y avoir personne, ce qui était plutôt bénéfique, et suivi attentivement l'évolution des événements. On essayait d'un coté de faire parler la captive et de l'autre de soigner l'homme au ventre proéminent. L'agacement de certains, ainsi que leurs impatience, commençait à se faire sentir. Rayce eût un léger sourire à cette idée. Elle aurait souhaité leurs dire que toute affaire d'infiltration demande parfois une somme monstrueuse en temps pour évoluer sans se faire surprendre.

Précision égal lenteur, lenteur égal efficacité.

Mais au vu des tensions qui régnaient ici, elle préféra garder ce conseil pour elle et se cantonna à la surveillance de son secteur. Elle profita ensuite que la chef soit non loin d'elle pour dire d'une voix détachée façon Tok'ra :


- Kashan et moi pouvons toujours retirer le cristal de contrôle. Maintenez-vous cet ordre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deimos
Maître du jeu
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 2 Mar - 10:16

Le technicien gras double n'avait pas eu le temps, ni l'envie de se défendre quand la moitié de l'équipe du SGC lui était tombée dessus d'autant plus qu'une rangers s'était confortablement installée au niveau de son précieux service trois pièces. Le plus amusant était de voir que son regard était plus d'incompréhension quand à ce qu'il lui arrivait que de crainte. Enfin, cela dura jusqu'à ce que Cyril intervienne et l'agresse verbalement avant de lui fracasser la face d'un bon coup de crosse qui lui dévia les cloisons nasales dans une jolie giclée de sang, lui faisant pousser un cri de douleur et accessoirement cracher deux molaires. Les mains sur le visages il gémissait comme une animal à l'agonie, le sang coulant abondamment de son nez en vrac.
suite à l'invitation de Jean François Cosey, le docteur Leroy put se pencher sur le cas de Costello et elle ne retint pas un juron qui en disait long sur ce qu'elle pensait. Un petit calmant pour qu'il puisse se détendre, et se débatte un peu moins quand elle devrait l'ausculter. Elle n'aimait pas son patient, c'était également visible, mais elle avait fait un serment et s'y tenait. Le dit patient perdit connaissance quand elle replaça les cloisons nasales. Un vrai guerrier celui là.

Pendant ce temps là, Faith s'était intéressée à l'asiatique qui était restée sous le drone terrestre, peut être dans l'espoir qu'on l'oublie. Dommage. Elle sembla un brin surprise face à l'amabilité de l'archéologue. Sortant doucement de sous sa cachette afin qu'on ne se méprenne pas sur ses gestes et qu'on ne la frappe pas, elle la regarda, puis tous les autres. Crainte et incertitude mêlées. Elle répondit dans un anglais sans quasiment parfait bien qu'un peu hésitant, mais pas lié à sa connaissance de la langue. Avec son physique menu et sa petite voix on aurait presque pu penser une enfant.


"Je... Je peux me changer?."


Elle baissa la tête gênée. On avait bien remarqué qu'elle s'était laissé aller. Elle indiqua son gros sac à dos aux sangles coupées. Quand on lui laissa y accéder, elle sortit une bourse contenant des affaires. Se mettant derrière le drone pour avoir un peu d'intimité - autant qu'on lui en donnerait - elle se toiletta et se changea rapidement.

"Merci..." La prisonnière se tut un moment, le regard rivé sur ses rangers. Prenant une longue inspiration comme pour se donner du courage elle se lança dans une explication qui visiblement lui tenait à coeur. "Mon nom est Xia Wong, je suis ingénieure électromécanicienne. Je ne travaille pas pour eux. Mon gouvernement m'a donnée à cette organisation pour les aider à mettre en place leurs infrastructures automatisées. Si je ne fais pas ce qu'ils disent..."

Les mots ne purent franchir ses lèvres et elle sanglota pendant une minute avant d'arriver à reprendre le dessus bien que difficilement. De toute évidence cela soulevait des souvenirs douloureux et nombreux. Hégémonie n'avait donc pas que des employés volontaires. Jusque là rien n'avait pu indiquer qu'ils aient des prisonniers dans leur rangs.

"Quand j'ai refusé de travailler pour eux après avoir vu ce qu'ils avaient fait à de pauvres gens sur une autre planète, ils m'ont... Vous savez... Ce qu'il voulait me faire ce porc."

Elle pointa Costello qui gémissait dans son inconscience comme un chien le ferait dans son sommeil pour laisser imaginer à Faith ce qu'elle avait pu subir comme traitement de la part de ses "coéquipiers". Ils ne fraternisaient pas chez Hégémonie, mais à choisir...

"Quand nous sommes rentrés, ils m'ont enfermé puis deux jours après ils m'ont amené dans une salle d'interrogatoire. Ils m'ont forcée à les regarder torturer mon père pendant une journée entière! Que pouvais je faire? Ils ont dit qu'ils feraient subir la même chose à ma mère et qu'ils s'en prendraient à mes jeunes sœurs! Je n'ai pas le choix, je dois les laisser faire ce qu'ils veulent et obéir sinon ils les feront souffrir et ils les tueront! Vous croyez que j'aime ce que je fais?
J'étais une ingénieure avec de l'avenir comme ils disaient. Je voulait installer de nouveaux modèles de centrales d'épuration dans les zones isolées de mon pays, des stations de pompages et un réseau d'eau courante... Les militaires m'ont réquisitionnée pour un projet secret, je n'avais pas le choix sinon c'était la prison et qui aurait fait vivre ma famille alors? C'est là que j'ai commencé à travailler avec les gens d'Hégémonie. Ils avaient une installation sous une base de l'Armée Populaire de Libération et ils avaient besoin de techniciens pour mettre en place toute leur base d'opération secrète. Les tunnels tok'ra ne leurs donnaient pas entière satisfaction alors il fallait hybrider les systèmes terriens avec les systèmes extraterrestres. C'était compliqué, mais tellement excitant au début. Je travaillais dans un domaine totalement nouveau, personne sur Terre ne faisait ce que je faisais, c'est ce que je pensais et ils se gardaient bien de m'en parler. Les choses ont commencé à partir de travers quand j'ai entendu parler des missions qu'ils faisaient. J'ai découvert que je travaillais avec des assassins et des voleurs. Je l'ai vu de mes yeux quand ils ont attaqué des primitifs sur une île. Ils ont massacré toute la population avec des armes chimiques ou quelque chose du genre et ils tiraient à vue sur tous les gens qu'ils rencontraient pour mettre en place une installation minière automatisée et tout son périmètre défensif. Et ce n'était que leur galop d'essai... Quand j'ai pu retravailler, deux des vôtres sont arrivés dans notre base par accident... J'ai bien essayé de faire quelque chose pour eux, mais quand j'en ai parlé à l'officier militaire de la base de la PLA, il m'a clairement fait comprendre que poser des questions et ne pas suivre les ordres d'Hégémonie c'était mauvais pour la santé. Parce que j'avais fait ça, ils m'ont fait parvenir l'oreille de ma mère, il y avait encore les boucles que je lui avait offert pour son anniversaire! Qu'est ce que je pouvais faire à part leur obéir?! Dites moi?!"


La colère et le désespoir remplaçaient peu à peu sa peur. Et l'on pouvait tout à fait comprendre ce qu'elle ressentait... Si elle disait la vérité. En tout cas, le comportement de Costello avant qu'ils ne l'arrêtent plaidait en faveur de la chinoise. La pauvre avait vécu un enfer depuis plusieurs années et la délivrance ne s'était pas vraiment passée comme on aurait pu l'imaginer, mais là encore ce n'était pas la faute des terriens, après tout d'après leurs informations et leur expérience, Hégémonie ne comportait que des volontaires plutôt zélés. Les choses étaient plus compliquées finalement... Rien n'était simple finalement...
Rakel put remarquer que le couteau que Jeff avait retiré du fourreau de la technicienne était étrange. Et pour cause, en le prenant en main, elle s'aperçut que sa lame état factice. Vérifiant le pistolet, le chargeur ne contenait que des balles à blanc, même chose pour les deux chargeurs supplémentaires dans le holster de cuisse. Ils n'avaient pas assez confiance en elle pour lui confier de véritables armes et d'un côté, vu ce qu'ils lui avaient fait subir, c'était plus prudent.

Costello à peine réveillé par Leroy, se recroquevillait sous les menaces d'une Rakel visiblement très remontée. entre le coup de crosse et le comportement de pitbull de la chef d'équipe, leur prisonnier était à point.


Le chemin était libre, la clairière était à eux, et ils avaient au moins un prisonnier et une réfugiée. Que demander de plus? Le chemin peut être?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 2 Mar - 15:43

Le Docteur réagissait positivement à l'attitude de Faith et s'était particulièrement intérressant.Ils allaient pouvoir accéder à toute les informations qu'ils souhaitaient et avoir l'aide de la chinoise si elle s'y prenait bien.Faith s'y connaissait en négociation et là la petite chinoise était à point.A sa question si elle pouvait se changer Faith répondit par un simple.

"Bien évidemment."


La chinoise prit son paquetage et alla se mettre derrière la mule.Faith quand à elle la suivit mais avant qu'elle ne pose une question elle lui tourna le dos offrant par la présence de son corps un maigre paravent à cette dernière.L'utilité n'était pas grande mais la symbolique ferait du chemin dans la tête de la chinoise sans même qu'elle s'en aperçoive.Faith faisait tout pour qu'elle soit considéré comme son rempart, le rocher auxquels elle pourrait se raccrocher dans cette tempête.Elle en profita pour faire signe à Rakel qu'elle contrôlait la situation.Et accessoirement elle espérait que personne ne viendrait foutre le merdier dans ce qu'elle tentait de faire.Une fois que la chinoise eut terminé de se rafraichir et de se changer Faith se tourna et à son merci elle répondit simplement.

"C'est beaucoup mieux comme ça."


La chinoise ne perdit pas plus de temps pour expliquer qui elle était et commença à expliquer ce qu'elle faisait là et comment elle y était arrivé.Mais elle peinait à parler de ce qui lui était arrivait de comment ils l'avaient forcés à travailler pour eux et comment ils l'avaient forcés tout court.Faith se tut et se contenta de fixer son interlocutrice avec attention.Elle s'exprimait dans un anglais correct et Faith ne peinait pas à comprendre ce qu'elle disait.Le fait de se taire avait tendance à inciter les gens à parler pour meubler et c'est ce que fit la chinoise.Elle donnait force détails qui coincidaient avec ce qu'ils savaient d'hégémonie.Elle en donnait également sur les exactions qu'avaient commis les hommes d'hégémonie.Costello avait la chance d'être civil de son état, les militaires n'auraient certainement pas le droit au même traitement de faveur.Premièrement parce qu'ils étaient des traitres à leur serment doublé de criminel de guerre et deuxièmement ils étaient bien trop dangereux pour être retenu captifs.Surtout durant leur transfert jusqu'au SGC.Faith voyait déjà les pièces d'un plan se mettre en place.La chinoise semblait être un véritable trésor d'ingéniosité et de savoir faire.Le gouvernement chinois ne savait pas l'erreur qu'ils avaient commis en ne s'appropriant pas la porte des étoiles avec une chef scientifique de ce calibre qui devait valoir La baronne de l'argentière.Quoi qu'en y réfléchissant les travaux de Xia avait été étonnamment efficace et elle avait travaillé avec une rapidité ahurissante.Quelle pas de géant cela serait pour le programme de ramener une telle personne.Sans parler que si il fallait remonter ou réparer les artefacts volés elle était la mieux placé pour une telle opération.Après Tara'c Faith venait de se trouver un nouveau cheval de bataille, une recrue de choix pour le SGC.Pour ce faire le Docteur Wong devait avoir une confiance indéfectible en Faith et le SGC en général.Et pour ce faire Faith avait encore quelques tour en réserve.Pour commencer elle s'adressa à Xia en mandarin.L'utilisation de sa langue maternelle serait un élément rassurant et sécurisant.Car c'est bien ce dont elle avait besoin.

"Xia je ne peux imaginer ce par vous êtes passé et je ne vous ferais pas l'affront de vous dire que je comprends vos souffrances.Par contre ce que je sais c'est que vous vous êtes montré une bonne fille et que vous avez tout fait pour préserver vos parents.Vous n'aviez aucun autre moyen d'agir et vous avez fait même preuve de beaucoup de courage pour vous dresser seule face à eux.Mais maintenant vous n'êtes plus seule Xia."


Faith laissa une inspiration avant de reprendre.Elle tenait à ce que la chinoise imprime que désormais elle était dans la même barque qu'eux.Elle l'avait troqué une bouè de sauvetage contre un canot.La destination restait la même mais il y avait un rayon d'espoir au bout et Faith faisait tout pour transformer ce rayon en soleil aux yeux de la chinoise.

"Si vous le souhaitez nous pourrions prendre soin de vous.Retrouver vos parents, les rapatrier en France.Leur offrir une nouvelle identité, une maison, une nouvelle vie.Nous pourrions vous offrir un travail.Similaire à celui que vous faisiez mais cette fois ci dans le bon camps.Vous pourriez ainsi nous aider à réparer tout le mal que ces hommes ont fait.Mais avant que vous ne me répondiez je dois vous dire que nous allons encore avoir besoin de vous."


Faith insista sur le besoin de vous en avança la tête vers la chinoise et en serrant son point et en le ramenant vers elle.Comme si elle tenait une corde invisible dans sa main à laquelle Xia était attaché.Ce qui en soit n'était pas totalement faux.Le syndrome de stockholm était fortement implanté en elle.L'intervention de Jeff lui avait fait faire le transfert sur les membres du SGC.Xia voulait vivre, elle avait supporté tout ça parce qu'elle voulait vivre.Désormais elle savait que sa survie, son avenir ne pouvait être garantie que par le SGC elle se rallierait donc naturellement à leur bannière.Surtout qu'elle était bien mieux traité que chez hégémonie.

"Il va falloir vous montrer courageuse pendant encore quelques heures.Nous allons avoir besoin de vous pour rentrer dans la base.Vous devez connaitre tout les systèmes de sécurité.Leur emplacement.Si il vaut mieux les contourner ou les désactiver.Cela nous sera très utile pour éviter les effusions de sang.Ne vous inquiétez pas vous ne serez pas seul.A partir de maintenant vous n'êtes plus seule et nous allons veillons sur vous comme sur l'un des notre."


Faith savait manier les silences et les pauses à la perfection, mettant le ton et le volume qui fallait dans sa voix, pour arriver à l'emphase souhaité qui faisait mouche à tout les coups.Il lui restait encore un as dans sa manche et elle ne se fit pas prier pour le jouer.

"Vous souvenez quand vous avez évacuer la PLA.C'était des soldats français qui étaient venus chercher leur camarade.Nous n'abandonnons pas les notre."


Ce qui n'était pas complètement vrai.Le SGC veillait à n'abandonner personne sur le terrain c'est vrai.Mais la raison était on ne peut plus logique.Les goa'ulds pouvaient ramener à la vie les cadavres.Et puis il y avait l'honneur des soldats qui leur interdisaient de laisser des camarades mourir alors qu'ils pouvaient faire autrement.Ah et bien évidemment les français ne savait pas que le reste de l'équipe était vivante mais c'était un tout petit mensonge pour un grand bénéfice.Passant du mandarin au français elle s'adressa à Rakel en espérant que la chinoise à défaut de le parler couramment le comprenait.

"Major.Serait il possible d'affecter le Caporal Demaison à la protection rapprochée du Docteur Wong?"

Demaison était certes un homme, mais dans la hiérarchie il était dessous de deux femmes et ils n'avaient pas bronchés plus que ça en prenant ses baffes.Sans parler qu'il avait bien séché Costello qui faisait moins le malin avec le visage tuméfié et le nez cassé.Il passerait sans mal pour la brute protectrice pour xia et c'était très bien si elle devait venir avec eux.

"Xia est ingénieur c'est elle qui à mis point les systèmes hybrides.Elle saura nous guider.

Elle avait volontairement utiliser le prénom de la scientifique qui si elle n'entravait pas un mot de français pour remarquer qu'on parle d'elle.Et si elle le comprenait et bien tant mieux comment ça elle pourrait s'exprimer avant que Jeff ne lui remette une baffe dans la mouille ou que Rakel vienne lui poser des questions à coups de Zat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Sam 3 Mar - 0:34

Je lâchais un soupire d'agacement lorsque Jeff me dit qu'il allait parler à Cyril, il faut dire que j'avais été énervé par le comportement du soldat qui avait mit en péril les plans que nous avions mis au point, ça ne serait pas spécialement discret d'entrer dans la forteresse d'Hégémonie, avec le scientifique qui avait la gueule de biais face à l'excès de zèle de Demaison. Je laissais avec plaisir Faith s'occuper de la diplomatie avec l'asiatique, la laissant promettre ce qu'elle voulait de toute façon nous n'étions pas en mesure de promettre quoi que se soit. Qu'importe, voyant que Faith souhaitait continuer dans cette voix et qu'elle maitrisait la situation, je lui fis signe que tout était d'accord, et la laissait gérer la situation alors que je vérifiais que notre petit scientifique ne risque pas de s'échapper, mais au final, je ne pensais pas une seconde qu'elle tenterait de s'échapper, elle n'était pas stupide et se douterait sans doute qu'elle finirait par se faire tirer comme un lapin si elle agissait ainsi.

A vrai dire mon attention était plutôt portée sur notre bon vieux petit pervers que je surveillais du coin de l'oeil, ou plutôt zat à la main alors que Zoé s'occupait de le rafistoler, ça ne passerait pas inaperçu, je ne me faisais pas d'illusion, il faudrait le planquer celui là si on voulait l'utiliser comme sésame. Se fut Faith qui attirait de nouveau mon attention, me détournant de ce mec totalement pitoyable qui chialait comme un gosse. J'avais très bien comprit ce qu'elle voulait faire, un prisonnier avec Costello mais une allié avec Wong, ce n'était pas idiot et je n'avais pas la moindre envie de réduire son plan à néant, au contraire, tout ce que cette alliance pourrait nous apporter serait bonne à prendre. Avec un petit sourire, j'accueillis son idée avec bonne humeur, chose assez rare depuis le début.


"Pas de soucis, je vous laisses les présenter et expliquer la situation, j'ai bien l'intention de faire parler Costello lorsqu'il aura terminé sa petite séance de remise en forme."

En parlant de notre petit pervers, il venait de s'évanouir alors que Zoé le remettait en état. Une fois encore, je soupirais, agacée, posant la main sur l'épaule du médecin, observant le résultat.

"Tu me le réveilles s'il te plait. On va le faire causer."

En attendant que la belle au bois dormant ouvert ses yeux, je me mis à observer les armes de Wong, remarquant que tout ceci n'était que du toc, au moins si il y avait plusieurs personnes dans sa situation, peut être que les forces d'Hégémonie ne sont peut être pas si importante que ça. Alors qu'il se réveillait, je ne lui laissais pas le temps de reprendre ses esprits, lui rappelant bien vite la situation ravie de voir qu'il se ratatinait dans son coin, et tenait sa langue.

"Alors tu vas parler, et nous donner toutes les informations nécessaire sur l'organisation d'Hégémonie. Qui donne les ordres? Est ce qu'il y a beaucoup de volontaire dans votre équipe, ou vous préférez réquisitionner des personnes les violer et les torturer?"

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deimos
Maître du jeu
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 6 Mar - 20:23

Les questions vitales avaient été posées, qui était là bas, quel était le statut de ces personnes, esclaves ou employés, et qu'en était il des systèmes de sécurité de la base?
Wong se fit un plaisir de répondre, non sans quand même éclaircir certains points d'incompréhension. Elle semblait avoir repris le dessus et parlait d'une voix plus calme maintenant qu'elle pensait survivre et surtout son calvaire avec Hégémonie fini.


"Avant tout je dois vous dire que ce n'est pas moi qui suis à la base des hybridations technologiques. J'aide à les mettre en place. Je suis un bon ingénieur électromécanicien, mais je ne peux pas me vanter d'être derrière ces avancées majeures. Je crois savoir que le scientifique derrière tout ça s'appelle Pri... Priyarda... Pridyar... Mince! Priya... darshini... Oui c'est bien ça Priyadarshini Bharati. Je ne l'ai jamais vu ou parlé en personne mais il paraît que c'est une femme aussi géniale que terrifiante. A la base c'est le docteur Calvin Delay et il n'est pas vraiment mieux je dois vous prévenir à l'avance. La morale et lui ça fait deux!
La base est actuellement en cours de mise en service, de nombreux systèmes sont peu ou pas opérationnels. Toute la grille de défense péribase et intrabase est hors service, il faut encore calibrer tous les capteurs et installer le software. Vous arrivez trois ou quatre jours trop tôt pour qu'ils puissent vous remarquer sauf si vous sautez sur une mine. La perte de la base de chinoise a été très problématique pour mettre en service les autres bases de ce que j'ai pu comprendre et constater, les vaisseaux sont bien plus lents et la quantité e matériel que l'on peut amener à chaque fois est plus limitée. De plus il faut faire attention à ne pas se faire remarquer et un transport lourd dérivé d'un bombardier Al'kesh c'est pas ce qu'il y a de plus discret. Nous avons de plus pris pas mal de retard à cause d'une épidémie contractée par une équipe qui nous a tous contaminé. Il a fallu d'urgence se faire livrer un sarcophage pour soigner ou ramener à la vie le personnel et les prisonniers. J'ai failli y laisser ma peau..."
Elle frissonna. Ce souvenir ne devait pas être spécialement agréable. "Ecoutez, je peux vous aider. Je connais la base comme ma poche, j'ai participé à sa mise en chantier et la construction de chaque infrastructure qui la compose. Je vous demande juste une arme pour me défendre."

Elle ne semblait pas mentir, ou du moins si elle mentait ce n'était pas dans le but de trahir ses bons samaritains. Le regard en coin qu'elle lança involontairement à Costello quand elle demanda une arme laissait présager qu'il se pourrait qu'un ingénieur obèse se fasse trouer le gras.
D'ailleurs ledit ingénieur se montra coopératif, mais on sentait bien que c'était tout de réticence.


"Je ne sais pas si tout le monde est volontaire ou pas, ça ne me concerne pas ces histoires. Le Capitaine Kurwanec m'a juste dit que je pouvais jouer avec la jaune, que ça lui rappellerait qu'elle doit se tenir à carreau... J'ai fait que suivre les ordres moi!"Pour un peu on l'aurait presque plaint le pauvre garçon! "En tout nous sommes une quarantaine. Mais des ren..."

Xia coupa la parole à son ancien tortionnaire d'un ton plein de revanche.


"Il y avait à la base 16 militaires divisés en deux équipes. Une fait la sécurité, l'autre part en mission. Une des deux équipes est actuellement sur la planète où nous allions. Il y a dix techniciens, moins quatre si l'on tient compte des deux qui ont passé la porte et de nous deux. Et il y a huit scientifiques qui ne quittent quasiment jamais la base. Il y a enfin le Capitaine Marcellus Kurwanec. je ne sais pas d'où il vient, mais c'est a pire ordure que je connaisse! Ce chien galeux à vos pieds est un enfant de coeur à côté... Méfiez vous, c'est un soldat d'élite il paraît et c'est pas un simple porte flingue, il a du galon chez Hégémonie vu comment les visiteurs le respectent... Ou alors il leur fout trop la pétoche pour qu'ils bougent une oreille.
Et non il n'y a pas de renforts prévus avant un bon mois! Vous verrez par vous même, il manque la moitié des meubles et autres installations de vie. Ok les labos et les hangars sont pleins, mais pour ce qui est des fournitures du quotidien on doit gérer au jour le jour. Par exemple on a droit qu'à des rations de combat, les techniciens dorment dans des sacs de couchage car on a pas encore reçu de lits pour tout le monde... Méfiez vous de ce salaud, si moi on m'a forcé la main, lui par contre, bosser pour ces gens là ça lui plaît beaucoup! Il aime bien jouer avec les femmes et les filles que les militaires font prisonnières ou avec moi s'il n'y a rien d'autre ou s'il veut me rappeler que je suis aussi un de leurs jouets!"


Finalement à la voir, peut être valait il mieux ne pas lui donner d'arme car dans ce cas, il n'y aurait sans doute pas de prisonniers. En tout cas, Costello n'en ferait pas partie. Les bonnes nouvelles étaient quand même plus que rassurantes. La base étant toujours en cours de construction, il manquait pas mal de choses et l'équipe pouvait s'en approcher sans craindre une détection prématurée ou tout autre piège de la part d'Hégémonie... Si tant est que Xia dise la vérité. Après tout elle pouvait très bien être une très bonne menteuse. Mais si on la croyait il y avait seulement neuf combattants dans la base, le reste serait facile à maîtriser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 6 Mar - 21:07

Notre petite Wong se montrait assez coopérative, à vrai dire elle nous faisait un véritable petit exposé sur la situation d'Hégémonie sur cette planète. Il y avait toujours le doute, devions nous lui faire confiance? Mais après tout je ne voyais pas de réelle raison de ne pas lui faire confiance, nous étions les seuls à pouvoir la ramener sur Terre, et pourquoi pas plaider en sa faveur, après tout Hégémonie c'était fait assez d'ennemis et je savais que beaucoup payeraient chers pour avoir leur peau, moi la première, nous avions des comptes à régler. Si j'avais défendu Castello, c'était juste qu'il pouvait nous être utile pour notre mission, sinon, j'aurais laissé Cyril le tabasser autant qu'il le souhaitait, avant de simplement le désintégrer. Rien que pour ça le Zat était vite devenu mon joujou préféré, et j'avais hâte de pouvoir tester sa fonction désintégration.

Étrangement à l'écouter, nous n'avions beaucoup trop de chance sur ce coup là, généralement, c'était plutôt l'inverse, surtout lorsque l'on connaissait Hégémonie. Mais si je devais me réjouir de tout ceci, et surtout de l'idée de pouvoir rejoindre la base sans la moindre encombre me plaisait. Ca nous éviterait de crapahuter une nouvelle fois dans les bois, et ça nous éviterait aussi de perdre encore du temps. Bref, que du positif. Je fus un peu déçu de ne pas avoir la moindre idée de qui étaient les personnes cités par la scientifique, j'aurais aimé que ne serait ce qu'un mot fasse raisonner un souvenir. Encore une fois, nous allions secouer Hégémonie, j'en avais bien l'intention, il ne restait plus qu'à savoir si nous aurions d'autres éléments de surprise pour secouer la fourmilière. Je tiquais légèrement lorsqu'elle demandait une arme pour se défendre, je ne savais pas si j'avais suffisamment confiance pour ça. Qu'elle souhaite tuer Castello, ça je m'en foutais un peu, je la comprenais même, je ferais sans doute la même chose, et à vrai dire, si nous n'avions pas de civils dans l'équipe, et seulement des commandos expérimenté, je ne me serais pas encombré de ce type. Malheureusement avec le SGC, même si les ordres nous le permettait, il fallait une bonne raison pour tuer un type, simplement pour ne pas froisser les âmes sensibles.

Je tentais donc de secouer Castello pour obtenir des réponses, mais il était clair que cet homme ne nous faciliterait pas la tâche. J'eus un rictus de dégout face à ses paroles, mais ce fut Wong qui m'apportait les réponses nécessaire à cette mission. Il restait donc qu'un nombre assez négligeable de soldat, suffisamment pour nous donner une chance.


"Soit, étant donné que monsieur ne semble pas vouloir nous aider, je suis d'accord pour que vous aillez une arme, à une seule condition, je vous la donnerais lorsque la base sera en vue, en attendant Cyril sera chargé de votre sécurité. Que vous souhaitiez tuer cet homme, je le comprends, et en soit, je m'en fou, du moment que ça ne met pas la mission en péril."

Je repris en français pour le reste de l'équipe.

"On va reprendre par la route, tout en gardant la même formation que tout à l'heure, mise à part Demaison qui veillera donc sur Wong."

Je désignais Castello d'un geste de la tête.

"Si il tente le moindre geste déplacé, vous le tuer, il va pas nous aider, je ne préfère pas prendre de risque, avant l'attaque de la base, on le transformera en belle au bois dormant, le zat suffira pour ça, et on l'attachera dans un coin. Dans le meilleur des cas."

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 9 Mar - 16:51

Les choses évoluaient bien et Xia se montrait coopérative et les informations qu'elle fournissait était d'une richesse et d'une importance dont elle ne semblait pas se rendre compte.Hégémonie avait donc plusieurs base dans l'espace, détruire la base chinoise avait eu pour effet de couper leur ligne principale de ravitaillement mais apparemment ils disposaient d'un vaisseau pour parer à cette éventualité.Ce qui voulait qu'il existait encore un endroit sur terre qui servait de base d'opération à ces derniers.Cette dernière pouvait être n'importe ou il n'y avait pas besoin de grand chose pour permettre l'atterrissage d'un tel engin.Mais il devait y avoir un moyen de retrouver la localisation de cette dernière en faisant l'inventaire de ce qu'ils recevaient.Une enquête de fond allait être nécessaire pour débusquer les réseaux d'hégémonie.Mais cette mission ne leur reviendrait pas malgré le fait qu'elle soit essentielle pour localiser les autres bases dans l'espace.En effet il était peu probable que leur localisation se trouve dans la base de donnée de celle qu'ils s'apprêtaient à investir.

Ils avaient des noms maintenant.Des personnes a incriminer et qui devraient répondre de leur implication dans les atrocités qui avaient été commises.Xia était une vraie mine d'or et durant son débriefing elle aurait certainement des tonnes de choses du même genre à leur apprendre.Mais les renseignements qu'elle venait de leur donner sur la base de cette planète était très encourageants.C'est alors qu'elle interrompit Costello.Ce dernier avait vainement tenté de les berner et Xia avait mis en l'air ces espoirs de pouvoir continuer sa petite vie pénarde de criminelle intergalactique.Faith avait déjà une idée de comment amener ce dernier à une confession sur ce qu'il savait.Il avait beaucoup de défaut et il les aimait et on gouvernait plus facilement les autres en se servant de leur défaut qu'en faisant appel à leur vertus.Quelques coups dans la tronche ne changerait rien il essaierait de les entuber dès la première occasion parce qu'il n'avait pas la motivation de faire autrement.Quels que soit les menaces qu'ils puissent proférer à son encontre cela ne changerait rien car ce qu'hégémonie pourrait lui faire serait bien pire.

De toute manière il n'avait pas besoin de lui Xia en savait suffisamment long sur cette base pour leur permettre de la prendre sans perte.Enfin ça c'était dans la théorie.Un imprévu,une erreur, était possible et comme le disait les hommes du commando Hubert, quand elle les briefait sur certaines particularité régionales des pays ou ils allaient être projetés, "quelque soit le degré de préparation des hommes et de la mission le mieux c'était d'avoir en plus la baraka de son côté". Pour le moment ils avaient la chance avec eux et il fallait espérer que cela continue dans cette fibre et pour ce faire il ne fallait pas perdre l'initiative maintenant qu'ils avaient les cartes en mains il fallait forcer le destin.Leur chef pensait pareil étant donné qu'elle ordonnait de reprendre la route vers la base.Par contre le fait que Xia soit autorisé à porter une arme la dérangeait.Il semblait que le capitaine qui soit à la tête de cette base soit en plus d'un professionnel mention bien, soit un connard sans coeur.Un type dont il fallait se méfier comme la peste et ce qui était encore plus inquiétant c'est qu'il tenait les enfoirés qu'il avait sous ses ordres.Et ça n'avait pas l'air d'être une mince affaire.Les hommes d'hégémonie n'avaient pas du lire les recommandations de la tok'ra concernant l'utilisation des sarcophages mais l'utilisation de ce dernier ne semblait pas avoir être à l'origine de leur dépravation.Cela avait du accentuer leur tendance pourtant.Et par rapport à cela elle n'avait aucune confiance en Costello le perfide qui essaierait de la leur faire à l'envers à la première occasion.

"Lieutenant nous devrions peut être menotter notre nouvel ami à un arbre avec un bâillon.Juste au cas ou il voudrait jouer les rebelles."


Ce dernier savait qu'il pouvait être blessé gravement voire même tué étant donné qu'ils avaient un sarcophage.Etre blessé gravement ne serait qu'un sale quart d'heure à passer.L'homme avait l'air suffisamment pervers pour tenter un truc du genre surtout si il avait envisagé ce venger par la suite en abusant des femmes de l'équipe.C'était un risque bien trop grand qu'il ne valait mieux pas tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deimos
Maître du jeu
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 13 Mar - 2:08

Jean François avait fini par calmer Cyril et ce dernier était revenu dans le groupe et s'il n'avait pas le sourire aux lèvres, il ne semblait pas vouloir remettre le couvert avec Costello. Il hocha brièvement la tête pour accuser réception de l'ordre de Rakel et se plaça à côté de la chinoise qui lui dédia un petit sourire reconnaissant. Elle l'avait forcément à la bonne après ce qu'il avait fait à son tortionnaire habituel.
Le gros tas n'avait pas cessé de pâlir depuis quelques minute, tout le monde évoquant sa mort de façon plus ou moins désinvolte. Il leva les mains en gage de bonne foi.


"Attendez! Attendez! Ok, c'est bon... Je bougerai pas une oreille! Je veux bien vous aider, si vous me ramenez et que j'ai droit à un procès. J'en sais plus que la face de citron sur les installations. Elle n'a pas de code maître pour les systèmes de sécurité comme les portes blindées, moi oui! Je peux être utile! Je préfère la taule à la tombe. Pas besoin de me cogner, vous me dites ce que vous voulez que je fasse et je le fais!"

Contrairement à ce qu'il affichait précédemment le technicien n'en menait vraiment pas large. Il s'était bien rendu compte que les équipiers du SGC n'auraient pas le moindre scrupule à le dessouder. De quoi doucher ses petites envies de filouterie. Xia ne put que se réjouir de la déconfiture de son Torquemada. El ajouta quand même quelque chose. C'était à contrecœur sans doute parce que cela donnait une chance à l'homme de s'en sortir.

"Il a sans doute raison. On ne me fait pas assez confiance pour me donner un accès complet aux systèmes même s'ils ont besoin de moi. Et puis il faudra qu'il soit là pour mon retour sinon ça va éveiller des soupçons."

Le groupe reprit donc sa route selon les ordres donnés par Rakel. Avant d'arriver devant le check point, rien ne se passa de particulier. La chinoise expliquait les problèmes qu'ils rencontraient du fait de l'absence de la Porte Beta pour Hégémonie. Les ravitaillements se faisaient un peu au petit bonheur car le nombre de vaisseaux était limité et que pour certains matériels, le transport par vaisseau était problématique. La chose la plus surprenante étant que cette base n'était pas à l'origine prévue pour des missions de recherche ou de mission, mais plutôt comme une centre de détention. C'est d'ailleurs ce qui fait que le seul véritable endroit totalement prêt est le centre de détention dont les dimensions sont équivalentes à celle de tout le reste de la base. Elle ne sait rien de ceux qui s'y trouvent, les techniciens ne sont pas mis au courant de ce genre de choses et ils évitent de traîner dans ce secteur car on leur a fait installer du matériel qui ne laisse aucun doute à ce que devraient subir les détenus d'Hégémonie, du matériel médical entre autres choses...

Une fois au check point, la jeune femme convint de laisser faire comme elle faisait d'habitude. L'équipe avait deux possibilité d'entrée, le hangar avec la porte camouflée et blindée permettant de faire entrer les véhicules de tous types. Il y avait une caméra devant l'entrée du hangar et c'est là que les deux techniciens se présenteraient avec le drone terrestre soit disant défaillant.
L'autre accès était via anneaux de transport situés plus loin sur la route, dans un faux lit de rivière asséchée, le sable cachant parfaitement les anneaux. Le centre de la base disposait d'une structure mobile particulière permettant de choisir quel étage on pouvait atteindre depuis la surface. Chaque membre du personnel volontaire disposait d'une fonction particulière sur son PDA permettant de sélectionner l'étage par un code déterminé unique pour chacun des membres du personnel. Les anneaux sont neutralisés sinon et ils ne sont sensibles aux commandes habituelles, les spécialistes en informatique ayant modifié le software des anneaux.

Le groupe pouvait en partie se cacher sous la bâche de la MULE surtout les petits gabarits, le reste pourrait employer le PDA de Costello pour eux aussi se rendre dans le hangar ou ailleurs s'ils voulaient.


Like a Star @ heaven HRP Like a Star @ heaven
Ceci est un message court afin de déterminer comment vous allez accéder à la base.
si vous avez des questions, n'hésitez pas, de même que des observations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 13 Mar - 22:39

Visiblement, notre petit défendeur d'Hégémonie n'était pas prêt à mourir, et le fait que chacun des membres du groupe ne soit pas contre l'idée de le dessouder lui déliait la langue, il semblait d'accord pour coopérer. Je l'observais de haut en bas avec un sourire carnassier, bien décider, à finir de le persuader :

"Quelle bonne idée, je te préviens, un pas de travers et je m'occupe personnellement de ton cas, et aucun sarcophage ne pourra te ramener à la vie vu qu'il ne restera plus la moindre trace de son passage sur cette planète ou une autre. Si tu coopères tu seras jugé sur Terre. On est bien d'accord."

Nous nous mettions en route pour ne pas perdre le moindre temps, il fallait avancer, et il faut dire que j'étais particulièrement impatiente, je voulais retrouver Mathieu, le sauver de cette prison, l'idée foutre une raclée à Hégémonie me motivait au possible. Au moins les deux prisonniers étaient prêt à coopérer, une bonne chose, au moins nous avions les informations de l'intérieur, Wong discutait pas mal et c'était avec attention que je l'écoutais, il fallait en savoir le plus possible pour cette base qui était apparemment un centre de détention, avec un peu de chance, se serait de nouveaux alliés sur place, ce n'était négligeable. Je marchais en silence, observant surtout les mimiques de nos prisonniers, essayant de découvrir quelque chose qui pourrait révéler des choses en plus qui pourraient toujours nous servir, ou simplement une attitude qui pourrait m'inviter à me méfier un peu plus.

Une fois au check point, nous nous arrêtions pour faire le point. Sur les deux possibilités, celle qui me plaisait, c'était la troisième, c'est à dire utiliser les deux en même temps, il fallait surprendre, attaquer de deux côtés si possible, il fallait être là où on ne nous attendait pas.

"Faith, Jenny et moi iront avec Wong et Costello, nous nous cacherons sous la bâche de la mule. Jeff, Cyril, Zoé et Jason, utiliser le PDA de Costello pour nous rejoindre dans le hangar par les anneaux. Cosey, vous dirigerez ce groupe jusqu'à ce que vous nous rejoignez."


Je jetais un coup d'oeil à Costello toujours méfiante.

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 28

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 13 Mar - 23:38

Tout le monde avait reçu un ordre...sauf elle.
Intérieurement, la jeune femme comprenait parfaitement qu'un élément étranger comme elle, intégrée à une équipe SG, pouvait devenir difficile à prendre en compte. Les Tau'ris avaient pris l'habitude de travailler ensemble comme l'auraient fait les Tok'ra entre eux. De même, Rayce imaginait parfaitement la similitude et le malaise ressenti si le cas avait été inversé.
Écoutant avec intérêt les paroles de Rakel tout en décortiquant leurs contenus, la logique la poussa à deviner qu'elle serait obligatoirement inclus dans le groupe du militaire répondant au nom de « Jeff ».

Hélas, l'idée que l'objectif de récupération du matériel volé passerait à la trappe commençait sévèrement à l'inquiéter. D'ailleurs, c'était à se demander si la libération du détenu Tau'ri n'était pas, au final, la seule et unique préoccupation de l'équipe. Ils oubliaient littéralement les informations Tok'ra, sensibles, qui reposaient toujours dans l'unité centrale de cette base. Aucune de ces pièces, technologique et informatique, ne devaient rester sur place.

Kashan murmurait dans l'esprit de la jeune femme, évoquant les diverses possibilités qui s'offraient à elle. Prenant les devants, et profitant de l'occasion avant le grand départ, la Tok'ra vint à la rencontre de la captive et prit la parole :


- Jeune femme, je sais de source sûre que ce centre est alimenté en énergie par un matériel volé. Je souhaite connaître son emplacement précis, de même que votre base de donnée générale et la salle de stockage où se trouve le minerai subtilisé : du Naquada. Toutes informations en votre possession sur le sujet pourrait m'être utile.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deimos
Maître du jeu
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Jeu 15 Mar - 20:55

Costello ne broncha pas quand Rakel lui donna ses consignes et ce qui lui arriverait s'il jouait au plus malin. Xia ne put réprimer un sourire, heureuse visiblement que son tortionnaire au quotidien se fasse mettre en boîte. L'équipe se préparait à se rendre dans la base par deux points d'accès en simultané. Cela requérait la coopération de Wong et de Costello et que les équipiers ne commettent pas d'erreur lors de leur insertion.

La chinoise haussa un sourcil, étonnée par l'intervention de la Tok'Ra et lui répondit d'un ton qui laissait transparaître son interrogation.


"La source énergétique de la base est un générateur à naqwadah Mark 2 standard, rien à voir avec une source d'énergie goa'uld. Par contre on nous à fait employer des cristaux architectes tok'ra. Le minerai quand à lui est stocké dans le hangar dans des containers sécurisés jusqu'à acheminement vers le site de raffinage qui nous réexpédie des cristaux de naqwadah purs pour nos besoins. Quand à vos autres demandes... Le générateur et la salle des serveurs sont au même niveau, tout en bas, derrière des portes blindées à accès restreint. Je ne peux pas y accéder et Costello non plus, seuls le commandant de la base et le chef du département scientifique et technique ont moyen d'y pénétrer, c'est un système à multiples sécurités. Code, empreinte vocale, rétinienne, et biométrie vasculaire palmaire, et il serait plus simple de percer les murs que d'essayer de passer de force, la Porte est faite en alliage de trinium et fait un mètre d'épaisseur et le revêtement de ces pièces est seulement de quarante centimètres, ça pourrait résister à un tir direct d'arme nucléaire sur le complexe! La salle des serveurs est contiguë et si elle est un peu moins blindée, vous n'avez pas le matériel pour passer à moins que vous ayez quelques tours de magie dans votre sac."

S'en suivit donc l'opération infiltration. Chacun avait pris sa place et le bal pouvait commencer. Cosey dirigeait l'équipe Anneaux et Rakel l'équipe Soute. Le commando informa sa supérieure de femme qu'il attendrait son signal pour activer les anneaux de transport. Ces derniers n'étant pas spécialement discrets tant que le plan sonore que visuel, il valait mieux éviter de cramer leur infiltration en se téléportant à la vas y comme j'te pousse.

Costello contacta la base se plaçant devant une sorte de grotte peu profonde mais large.

"Ici Costello, je suis de retour avec la MULE et Wong, ouvrez cette foutue porte."

Un bref silence, une pierre pivota et laissa la place à une caméra mobile qui se braqua sur le technicien. Les embusqués dans la soute purent entendre la réplique de son interlocuteur.

//Bah alors Costello, t'as dérapé sur une pierre? Plusieurs fois?//

Le ton était railleur.

"J'te pisse à la raie. C'est cette petite trainée qui m'a pris par surprise, il a fal..."

L'homme à l'autre bout du communicateur coupa la parole au technicien.

//Continues comme ça et c'est moi qui vais te prendre par surprise, gros lard! Alors vaux mieux que tu la boucles et que tu te fasses tout petit!//

Visiblement le technicien n'était pas très populaire. L'animosité dont faisait preuve l'inconnu de la radio ne laissait aucun doute sur ce qui se passerait si Costello s'amusait avec lui.
La porte camouflée s'ouvrit... lentement. Le genre de porte qui pouvait arrêter un char sans trop de problème. Quand elle fut baissée, un homme attendait derrière. Il portait un treillis noir, un gilet balistique sans les protections additionnelles d'épaule et de cou. Il tenait un fusil à pompe de type AA12 bardé d'options. Il était grand, bien bâti et de sa démarche on pouvait déduire qu'il n'était pas un simple porte flingue. Quand il parla, il fut évident qu'il s'agissait de l'inconnu de la radio. Sans un regard pour le mal aimé de service, il se dirigea vers Wong.


"Tout va bien? Attends, montre moi ça?"

Il examina le visage de la jeune femme l'air soucieux de la santé d'icelle et se tourna ensuite vers le technicien et à son expression faciale, il allait y avoir du vilain.

"Qu'est ce que je t'avais dit? Tu te rappelles ce que je t'avais promis si tu levais encore la main sur elle pourtant... Puisque les mots ne suffisent pas, va falloir que je te pète les deux jambes pour que tu apprennes!"

Par chance pour la future victime, Xia s'interposa et tenta de le raisonner.


"Donovan, arrête! Ca ne vaut pas la peine, il n'en vaut pas la peine. Et puis c'est rien... Il en a eu pour son grade je peux te l'assurer. Tu es arrivé quand avec la navette? Tu n'étais pas sur Terre normalement?"

Les deux commencèrent à rentrer dans la base, suivant la route bétonnée qui descendait en pente douce selon un virage large vers la droite. Sur le sol il y avait des marquage qui correspondaient à des plots de sécurité qui pouvaient se relever pour bloquer un véhicule en une fraction de seconde. Costello suivait sans mot dire, pilotant le drone comme une âme en peine.

"Je serai bien resté oui, Cathy voulait que je sois là pour sa deuxième opération, mais... Dewald m'a bien fait comprendre que j'avais mieux à faire. A quoi bon l'opérer si je ne suis pas sur le terrain qu'il me dit, foutue crapule. Enfin bon... Si tout se passe bien elle sera tirée d'affaire dans six mois."

"N'empêche que tu bosses pour des salauds."


Le morigéna t elle d'un ton acide.

"Des salauds qui peuvent la soigner. Tu sais très bien pourquoi je suis là je vois pas pourquoi tu remets ça sur le tapis?"

Ledit Donovan ne voyait certes pas, mais pour les passagers clandestin, la manœuvre de la chinoise était plus limpide. A faire parler le soldat, elle montrait qu'il n'était pas comme ceux qui avaient passé la Porte des Etoiles peu de temps auparavant et qui se congratulaient pour leurs déprédations sur des populations sans défense. Il avait l'air d'apprécier la jeune femme et cela était de toute évidence réciproque.
Ils discutèrent ainsi jusqu'à arriver dans le hangar, une vaste salle de quatre mètres de plafond ressemblant à un parking haut de plafond dans lequel on trouvait divers véhicules, de la jeep compacte au bulldozer. Il y avait même un véhicule de combat d'infanterie CV90!
Costello gara le drone et avant qu'il ne s'en rende compte, le soldat l'avait attrapé par la nuque et lui collait un dévastateur uppercut du droit dans le foie qui plia le pervers en deux. Ce dernier tomba à quatre pattes souffle court. Roulant sur le dos, il se tenait son ventre bedonnant en râlant de douleur. Mais son agresseur ne lui laissa pas le temps de récupérer. L'attrapant par les cheveux il le relève alors que sa proie se défend pitoyablement et lui recolle un autre magistral coup de poing au ventre et cette fois le technicien vomit en s'effondrant... dans sa flaque. Xia retint à nouveau Donovan alors que l'ingénieur roué de coup se protégeait bien vainement avec ses bras en pleurnichant que ce n'était pas lui!


"Et si c'est pas toi qui l'a frappée, espèce de larve, c'est qui? Dieu le Père?"

Costello allait il vendre la mèche? Donovan allait il découvrir ce qui se cache dans la soute du drone terrestre? Xia allait elle intervenir?... Tant d'interrogation, si peu de temps...


Like a Star @ heaven HRP Like a Star @ heaven
action flash!
Vous pouvez intervenir pour la description de ce que vous faites avant d'entrer dans la mule ou en attendant de recevoir le signal pour la téléportation, mais au moment où Donovan pose sa dernière question, c'est action rapide. Pas le temps de faire un scrabble ou un monopoly!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 16 Mar - 16:57

La dernière observation de Faith fut la goutte d'eau qui amena Costello a coopérer pleinement avec les forces du SGC.C'était une bonne chose il fallait juste qu'il n'ait pas envie de changer d'idée en pleine opération.Il fallait s'assurer que ce dernier soit sur à 100 pour cent sur qu'il n'avait plus d'alternative que maintenant qu'il avait choisi de rejoindre les forces du SGC revenir en arrière serait la dernière qu'il comettrait.Tandis que Rakel lui expliquait ce qui lui attendait Faith sortit son arme de poing, la montrant négligeament.Elle enleva le cran de sécurité l'arma, puis calmement elle y fixa le silencieux tout en fixant le plus sérieusement du monde un Costello qui devait sérieusement commencer à craindre pour sa vie et à raison.

"Je suis sur que Monsieur Costello sait ou est son intérêt.Monsieur Costello est quelqun de raisonable qui va faire tout son possible pour nous venir en aide car c'est ce qu'il y a de mieux à faire pour tout le monde.N'est ce pas monsieur Costello?"


Faith avait affirmer ce faits pour fourrer dans l'esprit de Costello ce qu'il devait faire.Il était devenu réceptifs et malléable.Son instinct de conservation l'avait transformé en vrai patte à modeler, il n'y avait plus qu'à façonner.Et l'attitude décalé que Faith avait adopté ne faisait que renforcer cette idée qui s'était insinué dans l'esprit de Costello.Sa vie ne valait pas grand chose et la valeur de cette dernière dépendait de l'aide qu'il pouvait apporter au SGC.Faith lui aurait bien donné une motivation supplémentaire comme quoi le fait qu'il pouvait lui proposer une résidence surveillé sur une autre planète en échange de sa collaboration.Ce qui était une offre en or à comparer à ce qui l'attendait si il choisissait de les trahir.Mais cette proposition serait contre productive.Tant pour les autres équipiers tels que Cyril mais surtout pour Xia qui risquait de commettre une bourde du genre descendre Costello au moment le plus incongrue.Quand elle fut sur que Csotello avait compris ce que cela sous entendait, elle lui sourit et rangea son arme en remettant le cran de sécurité.A la place elle sortit son Zat qu'elle arma.

Rakel voulait qu'elle prenne place dans la mule pendant que Cosey dirigerait la seconde équipe.Ce qui lui faisait assez mal même si c'était la meilleure décision.Elle aurait préféré dirigeait la deuxième équipe ne serait ce que par respect pour son grade ou son expérience en tant que leader d'unité SG.C'est donc à contre coeur qu'elle s'installa dans la mule prête à utiliser son zat sur la première menace.Mais c'est alors que Rayce posa une question à Wong.Elle voulait savoir ou se trouvait ce qu'elle cherchait.Encore une attitude typique a une trop grande majorité de tok'ra.Elle pensait avant tout à ses objectifs de mission qu'à la mission dans son ensemble.Il fallait dire que le fait que Rakel l'ait oublié dans sa répartition devait jouer grandement.Toujours était il qu'ils ne pouvaient pas se permettre d'avoir une tok'ra désireuse de remplir ses objectifs avant toute chose.Si jamais elle se faisait prendre par les équipes de sécurité ils ne seraient pas à la fête.Certes les tok'ra ne parlaient pas même sous la torture mais elle avait sur elle de l'équipement de communication typique au terrien et au SGC.L'alerte serait rapidement donné et là impossible de rattraper quoi que se soit.

"Rayce nous devons rester concentré dans la mission dans son ensemble.Nous devons avant toute chose sécurisé le complexe.Ce qui passe par neutraliser tout les forces d'hégémonie.Ensuite nous pourrons nous attacher à nos objectifs secondaire.Prenez donc place dans la mule avec nous."


Faith avait invité Rayce à prendre place dans la mule avec les autres sans demander l'avis de Rakel pour la simple et bonne raison qu'elle pensait que c'était ce qu'il y avait de mieux à faire.La tok'ra ne tenterait certainement pas de leur fausser compagnie pour accomplir sa mission si il y avait Rakel dans le coin et si c'était le cas elle pourrait toujours essayer de la ramener à la raison.Et puis surtout Faith pensait toujours que Rayce avait des objectifs secret de mission à remplir et elle tenait à garder cette dernière à l'oeil tout le temps.Quoi de mieux qu'une invitation sur le devant de la scène.Surtout qu'au vue des informations que venait de donner Wong elle avait justement une idée de comment régler le problème.Mais cette idée n'avait pas besoin d'être connue pour le moment plus même elle devait rester dans l'esprit de Faith et ne pas franchir ses lèvres.

"Ne vous en faites Xia il y a toujours une solution."


Elle avait terminé sa phrase par un clin d'oeil complice à la chinoise qui ne savait pas encore qu'elle serait mise à contribution dans son idée.Faith était une archéologue de talent et avec un rien elle pouvait monter un projet alors avec autant de talent à sa disposition forcer une porte d'un coffre fort à technologie hybride et disposant des meilleurs systèmes de sécurité que l'homme ait pu inventer était totalement réalisable selon elle.Et cela allait peut être ressembler à un tour de magie.

Maintenant que les choses commençaient à prendre forme l'infiltration en elle même pouvait commencer.Zat au poing Faith s'installa à plat ventre dans la mule.Elle était prête à faire feu le plus discrètement possible pour neutraliser un adversaire.Pour le moment mieux valait faire des prisonniers pouvant donner des informations vitales sur l'état des lieux que de défourailler à tout va.En arrivant devant les portes Faith eut un frisson.L'homme qui parlait à Costello avait remarqué les marques qu'il avait sur le visage.Il n'y avait pas à dire.Hégémonie embauchait des pros.Fort heureusement Costello savait ou était on intérêt et il donna une explication tout à fait crédible.Explication qui mit son interlocuteur en pétard.On dirait bien que ce dernier avait une moral.Assez étrange quand on voyait le reste des pourritures qui bossaient sur cette base.Peut être que c'était du à la nature de cette base.Le fait qu'elle doive servir de centre de détention à l'origine avait certainement influencé sur le choix des hommes recrutés.Et il valait mieux avoir des enfoirés de première quand on faisait des grosses saloperies.

Une fois la porte ouverte la mule pénétra dans le hangard et l'interlocuteur fit savoir sa présence.Il se montrait particulièrement prévenant avec Xia.En retour cette dernière semblait lui témoigner de l'affection.D'ailleurs cette dernière faisait parler le dénommé Donovan et ce que Faith appris l'intéressa au plus haut point.Le fameux Donovan avait accepté de bosser pour Hégémonie contre des opérations pouvant sauver une certaine Cathy.Une personne proche, une femme, une fille, une soeur.Elle en était à sa deuxième opération ce qui sous entendait que c'était quelque chose de très lourd.Mais ce qui fit bisquer Faith c'est que si hégémonie avait réelment voulu sauver Cathy il l'aurait amené pour lui faire utiliser le sarcophage et hop ni vu ni connu comme neuve.Non ces derniers préféraient utiliser un traitement expérimental pour la sauver.Certainement pour garder sous contrôle le fameux Donovan, en plus de tester un traitement expérimental.Si Hégémonie avait bien bine don c'était celui de pervertir la science.

Mais tandis qu'elle écoutait Xia leur montrait que Donovan était quelqun de fiable quelle souhaitait qu'on épargne, elle observait le peut qu'elle pouvait voire de leur nouvel environnement.Des plots de sécurité pour empêcher des véhicules non autorisé de pénétrer dans la base.Assez étrange pour un centre de détention.Surtout un centre de détention extraplanètaire.Peut être que cela faisait repartie de la reconversion.Du peu quelle voyait des mesures de sécurité elles étaient là pour empêcher des individus de pénétrer dans le complexe.Ce dernier devait être gigantesque et le terme de complexe lui convenait parfaitement.De son point de vue le complexe devait être divisé en secteur, pour pouvoir être géré plus facilement d'un point de vue de la sécurité informatique.Ils arrivèrent enfin dans un hangard qui servait de parking.Et il y avait des véhicules d'excavation, des jeeps, des suv, et même un blindé.Il y a pas à dire hégémonie ne rechignait pas sur le pognon ce qui voulait dire qu'ils avaient non seulement les contacts mais aussi le financement.La traque ne faisait que commencer mais la piste qu'ils empruntaient été on ne peut plus sérieuse, et il ne fallait pas la gâcher.

Mais voila que Costello avait attiré les foudres de Donovan qui se faisait un plaisir d'expliquer à Donovan sa façon de penser sur les agissements des pervers et des détraqués de son genre.Les discussions devaient être houleuses avec les autres mercenaires.Cela expliquait pourquoi ce dernier était à la base et non en mission extraplanètaire.ll y aurait de la casse, c'était inévitable.Donovan avait l'air d'être quelqun qui maitrisait ses nerfs et si il mettait Costello à l'amende c'était parce qu'il n'y avait pas de caméra pour voire ce qu'il se passait.Il était temps d'agir avant que Costello crache le morceau car à force d'être martyrisé par Donovan il allait finir par avouer qui avait giflé Xia.Il était temps de prendre l'initiative plutôt que de laisser Donovan découvrir par lui même qu'il y avait des passagers clandestins dans la mule.Faith ne perdit donc pas plus de temps elle releva son zat et lui tira dessus.Cela n'allait pas le tuer mais il serait chaos suffisamment longtemps pour que l'équipe qui se trouvait dans la mule se déploie et sécurise le hangard et Donovan.Et ensuite il faudrait s'assurer que Donovan se montrerait coopératifs.Et Faith savait déjà comment s'y prendre.Le dit Donovan semblait être un homme d'honneur avec des principes, il n'avait pas fallu beaucoup pour le dévoyer il ne faudrait pas non plus grand chose pour le ramener dans le droit chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Ven 16 Mar - 23:49

Comme toujours, la coopération avec les Tok'ras était compliquée, je ne me voyais pas lui donner d'ordre étant donné que je n'en accepterais pas de sa part, mais son symbiote semblait mal le prendre et rappelait ses ordres, c'est à dire que ce n'était pas de récupérer Mathieu la mission principale. Je dus me retenir pour ne pas souffler, ce n'était pas le moment de déclencher de nouvelles tensions avec la Tok'ra, il fallait la jouer fine, et ne pas oublier leur objectif qui me semblait totalement inutile. D'ailleurs Wong semblait prouver que leurs renseignements étaient erroné mais une fois de plus, il ne serait pas judicieux de signaler ce genre de chose.

"De toute façon, nous devons prendre cette base, il y a aussi beaucoup d'information qui pourrait être utile dans notre lutte contre Hégémonie, nous rapporterons tout ce que nous pouvons. Nous demanderons de l'aide si nécessaire, une fois la base neutraliser, le SGC nous en fourniront sans aucun doute, et je pense que les vôtres aussi."

Je me mis en place dans la mule, on ne pouvait pas dire que c'était particulièrement agréable, l'espace était exiguë, et il valait mieux ne pas être claustrophobe. Certes je savais que Faith était sans doute dessus de ne pas être chef de la seconde équipe, cependant au point de vue de la carrure, Jeff ne pourrait absolument pas tenir dans l'engin, il fallait se rendre à l'évidence. Faith invitait Rayce à monter avec nous dans la mule, je n'étais pas du tout contre cette idée, ni réellement pour à vrai dire. Je ne connaissais pas réellement les compétences de la jeune femme et seule elle pouvait savoir si elle serait utile dans tel ou tel groupe. Je lui laissais donc le choix de la situation.

L'action commençait, nous entrions dans l'antre de l'ennemi. Costello et Wong se présentaient à la porte du hangar. Mon coeur s'accélérait alors que la voix fit remarquer au pervers ses blessures, je me demandais si il allait réellement jouer le jeu, mais quoi qu'il arrive si il cramait notre position je n'hésiterais pas à le tuer, ne serait ce que pour me défaire de toute frustration. Mais non, ce fut avec satisfaction que j'entendis Costello mentir, il faut dire qu'entre mes menaces et celle de Faith qui avait été jusqu'à lui coller son arme sous le nez, il valait mieux ne pas faire de faux pas avec nous. Qu'importe ce fut avec satisfaction que je vis la porte s'ouvrir. Mais même si Wong ne l'avait pas signaler elle avait visiblement des alliés dans la base, peut être pourrions nous trouver de nouveau renfort sur place, particulièrement avec le comportement positif et la relation de confiance que Faith avait installé avec Wong. D'ailleurs cet homme, approchait rapidement de Wong pour l'examiner. Comme quoi tous les hommes d'Hégémonie n'étaient peut être pas tous des pourris, même si restait persuader que la plus part l'étaient.

Le ton montait, et il était clair qu'il y avoir du grabuge, il ne fallait pas être un génie pour comprendre que Costello allait se manger une branler. Au final, je m'en foutais pas mal, il fallait juste qu'il ne soit pas torturer au point que notre pression sur sa personne ne tienne plus. Bref, il allait falloir sauver un pervers qui mériterait fortement son sort. Alors qu'il reçu le premier coup, je compris que le fameux Donovan ne s'arrêterait pas là, et ce n'était pas parce qu'il s'agissait d'un type bien, qui travaillait pour Hégémonie pour soit disant guérir un proche, sans doute vrai, mais ce n'était qu'un prétexte pour Hégémonie, surtout si ils possédaient un sarcophage. Qu'importe, je sortis mon zat, mais Faith fut plus rapide que moi, mais je me tenais prête à faire feu une seconde fois si le tir de Faith n'avait pas touché Donovan.

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deimos
Maître du jeu
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 20 Mar - 13:16

Quand Faith jaillit de sous la bâche, Donovan était concentré sur un pauvre Costello sur le point de craquer, la cible était tel un pigeon d'argile. Ce qui surprit sans doute tout le monde fut la la réaction de Xia qui voyant ce qui allait arriver, tenta de pousser son ami au dernier moment.

"NON!"

Elle s'était jetée sur lui mais malheureusement trop tard... Et fut donc également affectée par le tir neutralisant qui s'il fut radical pour le petite chinoise, n'eut guère plus d'effet sur le militaire qu'un tir appuyé de tazer. Il était au sol, paralysé - pour sans doute peu de temps - mais pleinement conscient ce qui indiquait qu'il avait subi un entraînement particulier en plus d'avoir une constitution aussi remarquable que son physique le laisser présager... Après tout c'était un soldat et Hégémonie recrutait ce qui se faisait de mieux en la matière, bien que la moralité des uns comme des autres laissa apparemment à désirer. Avec un cri d'effroi, le techos pervers prit ses jambes à son cou. Réflexe atavique face au danger plus qu'acte réfléchi sinon il n'aurait pas essayé de mettre les voiles. Rakel n'eut aucun mal à l'aligner d'un tir et il s'effondra lourdement sur le sol, le corps agité des soubresauts classiques des victimes du zat'nik'tel.
Contactée, l'équipe anneaux était arrivée par la droite, là où l'équipe MULE avait un bel angle mort à cause d'une cloison. Le garage donnait sur deux salles qui si l'on en croyait ce qui était indiqué sur les grandes portes étaient des salles de stockage de matériel courant, sans doute ce qu'on employait dans la vie de tous les jours.
Venaient ensuite deux grandes portes métallique permettant d'accès à deux monte-charge industriels de quatre mètres de large pour trois de profondeur et de hauteur, on pouvait y faire passer plus ou moins n'importe quoi... Et de part et d'autre de ces deux ascenseurs, deux escaliers avec portes blindées sécurisées, sans doute des accès de secours en cas de panne des ascenseurs et des anneaux. A voir la couleur des portes, elles étaient faites à base de trinium, rien que ça...

L'équipe était dans la place, pas de menace en vu, les caméras qu'il y avait ne semblaient pas actives ce qui confirmait les dires de leur source présentement dans le coltard et ils pouvaient accéder à toutes les parties de la base, soit trois niveaux sous leurs pieds.

Jeff interrogea Rakel du regard avant de lui demander de son ton éternellement pépère.


"Alors, boss? On y va façon groupe de touristes japonais ou on forme plusieurs équipes pour explorer maîtriser la zone au plus vite?"

Grâce au PDA de Costello, ils avaient une idée de la structure de la base:
Niveau 1: garage et entrepôts fournitures courantes.
Niveau 2: zone de vie, armurerie, administration.
Niveau 3: hangar à vaisseaux, centre de détention, entrepôt à reliques.
Niveau 4: générateur - central sécurité automatisé.

Base peu défendue, pas de sécurité, et même un guide... Décidément, soit il y avait anguille sous roche, soit la chance leur souriait enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 20 Mar - 22:11

Faith avait fait mouche mais les choses ne pouvant pas être parfaite Xia dans un élan d'altruisme et d'un courage on ne peut plus stupide s'était interposé pour au final subir la déflagration du tir de zat en même temps que le soldat.Cela contrariait grandement Faith car elle aurait préféré que Xia les aide à convaincre le soldat de rejoindre leur rang.Maintenant ça aller s'avérer un peu plus compliqué.Loin d'être impossible juste un peu plus compliqué.Surtout que Costello essayait de prendre le large ce qui bien sur lui valu de recevoir un décharge de zat dans le dos.Costello commençait à vraiment devenir dangereux pour le groupe et il valait peut être ne pas trop se trimballer avec tout les repentis temporaires d'hégémonie.Costello avait fait son temps maintenant il était temps de passer à autre chose.D'ailleurs il était temps de s'assurer que le fameux Donovan ne soit pas en mesure de leur rendre la pareil.Parce que ce dernier commençait à reprendre du poil de la bête ce qui était le signe du résistance hors du commun.Certes il avait peut être eu le droit à plusieurs coups de zat comme bizutage mais faith avait déjà vu des jaffas y résister moins bien.Il ne fallait pas tarder à intervenir sans quoi Donovan risquait de foutre un sacré merdier.Faith s'extirpa le plus vite possible de la mule son arme braqué vers le soldat.

"Pas un geste soldat.Ne bouge pas.Surtout pas.La deuxième décharge te tueras et tu seras mort pour rien."


Si comme elle le subodorait Donovan était un ancien des forces spéciales cela ferait tilt dans sa tête.Il ne la jouerait pas kamikaze alors qu'il avait encore une chance de survivre et de tourner la situation à son avantage.Son instinct de conservation et son entrainement était sans nulle les meilleurs alliés que Faith avait pour le convaincre.

"Jenny regardait si Xia va bien."


La phrase n'avait rien d'anodine.Elle montrait qu'elle connaissait la chinoise par son prénom et qu'elle s'inquiétait de son bien être.Il était temps de passer aux choses sérieuses et de voire si ce dernier allait se montrer convaincant.Parce que dans l'esprit de Faith il ne faisait aucun doute que Donovan les rejoindrait.Après quand à la sincérité de son engagement là c'était autre chose.Il n'était peut être pas un enfoiré comme Costello et les autres mais il y avait de l'affectif en jeux et la raison n'aurait peut être pas son mot à dire dans les décisions qu'il allait prendre.

"Oui nous connaissons son prénom.Et aussi son histoire.Si on était pas intervenu Costello l'aurait violé.Cela n'était pas notre principale objectifs mais nous ne sommes pas comme les gens pour qui vous travaillaient.Xia n'a pas mis longtemps à comprendre que nous aider à détruire hégémonie est ce qu'il y a de mieux à faire.C'est elle qui nous à aidé à pénétrer dans la base et c'est grâce à elle que vous êtes encore en vie.Si elle ne vous avez pas fait parlé pour que nous puissions entendre les raisons que vous ont amenés à travailler pour hégémonie vous n'auriez pas un choix à faire."


Faith baissa son arme pour continuer à parler à Donovan elle tenait à calmer le jeux à le mettre en confiance elle devait le toucher dans ce qu'il y avait de plus intime chez lui.L'amener à faire le même choix que Xia.Sauf qu'au final Xia n'avait pas vraiment fait de choix.Soit elle continuait à subir toute ces atrocités soit elle vivait une vie meilleure.

"Hégémonie vit ces dernières heures.Vous savez aussi bien que nous comment ces derniers procèdent.Que croyez vous qu'ils vont faire quand ils vont voire que nous les talonnons de plus près qu'ils ne l'auraient imaginés.Que croyez vous qu'il va arriver à Cathy?Ils vont se débarrasser de toute les preuves gênantes."


Faith avait parlé calmement détachant bien les mots y mettant de l'emphase pour que cela ait le maximum d'impact chez le soldat.Il n'était pas bête et il devait savoir ce qu'elle était entrain de faire.Mais cela n'empêchait pas pour autant de se sentir concerné par ce qui était dit et de se faire prendre au piège tout pareil.Il y avait bien évidemment des cas ou cela énervait la personne qui se sentait manipulait mais Faith se savait avoir l'ascendant sur le soldat et il fallait en profiter.

"Franchement Donovan.Vous ne pensez que le fameux traitement expérimental qu'ils sont entrain de prodiguer à Cathy à quelque chose de vraiment pas franc du collier.Pourquoi ne pas lui faire, faire, un tour dans le sarcophage et hop on en parle plus.Parce que ça ne sert pas leurs intérêts.Vous êtes entrain de tout perdre sans même vous en rendre compte."


Faith devenez un peu plus sympathique avec Donovan, et elle essayait de jouer sur des inquiétudes que elle aurait eu à la place de Donovan.Des questions qu'il avait du se poser mais pouvait il réelment cracher dans la soupe alors qu'hégémonie semblait tout faire pour sauver la fameuse Cathy.Cela n'aurait pas été très prudent comme attitude et vu le caractère du bonhomme on avait déjà du le reprendre sur ce point en particulier.

"Rejoignez nous Donovan faites comme Xia.Faites le bon choix celui qui sauvera des vies.Et n'allez pas croire qu'hégémonie sont les seuls à être capable de ce genre de prouesse.Alors qu'est ce que tu choisis soldat.Nous rejoindre parce que tu as été contrain de te salir les mains pour sauver une personne que tu aimes et que tu t'es retrouvé dans une engrenage duquel nous pouvons te sortir.Ou bien alors choisir de rester fidèle à tes maitres."

Faith finissait de son monologue qui elle l'espérait aurait son effet sur Donovan.Surtout que lorsqu'elle commença à parler de la deuxième alternative, elle releva son zat qu'elle pointa sur le soldat.Sa voix était toujours calme et posé mais elle avait cessé d'y mettre de la passion ce qui était pour donner une impression de désincarnation.

"Ce qui ne serait ni plus ni moins qu'un acte de trahison envers ton serment et l'humanité en plus d'une complicité de crime de guerre.Il n'existe qu'une seule sentence pour ce genre de chose et étant donné que tu ne passeras jamais devant un tribunal vu les enjeux, nous avons carte blanche pour traiter tout les traitres qui se trouveraient sur notre chemin.Aide nous et tu t'aideras."


Faith aimait l'idée de retourner les hommes d'hégémonie.Bien évidemment le général allait sans nulle doute faire des bons si il fallait régler les petits problèmes de tout les transfuges mais pour le moment cela pouvait s'avérer extrêment positifs et lucratifs pour le SGC.Bien évidemment Faith se doutait que Donovan les rejoindraient restait à savoir si il était sincère.Au moindre doute il faudrait le neutraliser et le menotter pour débrieffing.Pas parce qu'il était une personne d'importance mais parce qu'il savait ou se trouvait une autre base d'hégémonie qui apparemment était sur terre.Ce qui voulait dire qu'il savait aussi comment les vaisseaux arrivaient sur terre.Il avait plein d'information à leur livrer et il serait vraiment dommage de s'en priver car ils n'avaient aucune certitude de faire d'autre prisonnier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mer 21 Mar - 0:41

Se fut dans un même mouvement, ou presque que je jaillis de sous la bâche avec Faith. Elle fit faut sur Donovan pour faire en sorte qu'il laisse tranquille le "pauvre" Costello, plus pour ne pas qu'il grille notre couverture avant que nous aillons le temps d'agir qu'autre chose. Mais Wong s'interposa, de façon totalement idiote, j'aurais pensé qu'elle aurait eu la présence d'esprit face au Zat, de comprendre qu'il ne s'agissait que d'un gros tazzer. Elle fut totalement neutralisé, mais ce ne fut pas le cas de Donovan, il ne restait plus qu'à le persuader de coopérer avec nous, ce qui ne serait sans doute pas trop difficile, du moins je l'espérais.

Suite à ce coup de zat, Costello se mit à fuir, action totalement stupide et sommaire, je réussis sans le moindre mal à le neutraliser, et il terminait sur le sol à tressaillir à cause de la décharge électrique. Je me mis à soupirée, je ne pensais pas que ça se passerait ainsi, mais la meilleure chose à faire était encore de profiter de l'avantage que nous offrait encore cette situation, un guide. Je poussais un soupire agacé face aux multiples tentatives de Faith pour prendre le pouvoir de l'équipe, elle semblait oublier que c'était MOI le leader, et je ne manquerais pas de faire mon rapport au général pour qu'elle change d'équipe, je ne la supportais tout bonnement plus et il ne manquait peu de chose pour que je la zat et l'abandonne dans un coin de la base d'Hégémonie. Agacée, je m'approchais de lui, prenant tout de même le poux de Donovan pour vérifier qu'il allait bien, du moins autant qu'il le pouvait dans la situation.


"Il est paralysé comment veux-tu qu'il bouge."

Je fis comme si Faith n'avait pas donné d'ordre, et fit signe à Cyril.

"Regarde si elle va bien, c'est plus ton boulot que celui d'un archéo."

Je secouais la tête, comme si ce manque de professionnalisme m'agaçait, quoi que c'était le cas, à chacun son rôle. Je demandais par la même occasion à Zoé de jeter un coup d'oeil à Costello. Mais je n'avais pas fini, je ne voulais pas me faire voler mon rôle par Faith, et je voulais la remettre à sa place et sa place, c'était sous mes ordres.

"Faith, ligotez donc Costello, on le récupérera avant de partir, on va le cacher sous la bâche de la mule, penser à le bâillonner qu'il ne trahisse pas sa position."

Je me penchais vers Donovan, arme à la main, mais pas réellement menaçante, juste pour assurer ma sécurité au cas où il retrouverait des forces et ne trouverais pas les arguments de Faith convaincant.

"Écoute moi bien Donovan, nous ne sommes pas les méchants ici, tu es forcément au courant que tu bosses pour des pourris, et moi je t'annonce qu'ils te font marcher depuis le début, ma collègue à raison, ils possèdent un sarcophage capable de faire revivre les morts et soigner n'importe quelle maladie. Coopère avec nous et nous ferons en sorte que Cathy soit sauvée, définitivement. Au final il n'y a que ça qui compte, n'est ce pas? Sinon tu ne serais pas ici. Mais pour cela il faut que nous puisons compter sur toi et que nous terminions notre mission."

Le reste de l'équipe arrivait, visiblement sans le moindre accro, pour une fois c'était un plaisir de voir que tout n'était pas une catastrophe. Jeff revint vers moi, et ce fut un soulagement de le voir je me sentais mieux, mais ce ne serait pas pour longtemps, nous serions bien trop visible si nous nous baladions en groupe. Je pris une profonde respiration, observant les différents niveaux qu'offrait la base, le PDA de Costello était d'une aide précieuse.

"On se sépare, se sera Faith qui prendra le commandement du second groupe. Vous vous rendez au niveau 2 et vous nettoyez la zone, on évite les morts, je préfère encore les ramener sur Terre et espérer un jugement même si c'est peine perdue. Je rappelle d'après les informations, 8 militaires, moins Donovan, donc 7, 6 techniciens et 8 scientifiques. Elle prendra avec elle, Jason, Cyril, Isaak et Jenny. Jeff, Rayce, Zoé et moi prendrons la zone 3. On reste en contact pour compter les ennemis neutralisés, tout en étant discret."

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 28

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Jeu 22 Mar - 15:08

Ses équipiers de circonstance lui avait poliment conseillé de ne pas se concentrer sur les objectifs qu'ils avaient jugés secondaires. Il est vrai que la sécurisation de la base passait avant tout autre chose. La jeune femme reconnut son erreur d'empressement et se contenta de hocher la tête par l'affirmative. Elle occulta la façon dont elle avait ressenti le discours. La Tok'ra avait beau se faire une raison, l'étiquette lui collerait toujours autant. Même la captive du nom de Xia, dans les mots et l'intonation employé, lui laissait l'impression d'être sacrément indésirable. Le malaise en était d'autant plus marquant que ses propres informations ne correspondaient pas à ce qui se trouvait dans la base. Il n'y avait là que la parole de la captive dont le groupe, dans son entièreté, semblait se fier sans réserve.
Soit la captive omettait volontairement des faits pour une raison incertaine, soit le travail de Rayce n'avait pas été fait correctement. Les deux cas, l'un comme l'autre, apporterait nécessairement plus de problèmes que de bénéfices. Cette estimation, cependant, demeurait purement personnelle et égoïste. Contrairement à son confrère qui avait aimé se faire mousser, Rayce s'acharnait à voiloir redorer l'image de la Tok'ra. Ce qu'elle ressentait à ce moment lui rappelait combien il serait difficile et long d'obtenir un tel résultat.
L'équipe elle-même ne s'entendait pas depuis le début de l'opération et il y avait quelque chose d'étrange, malsain, qui provoquait la dissension dans les rangs. C'était à se demander comment la cohésion fragile qui résidait encore ne s'était pas émietté sur le duel de pouvoir entre la leader et l'archéologue. D'ailleurs, Rayce s'était étonné de voir que cette personne, d'ordinaire versé dans les études des fossiles et cultures, s'intéressait également au commandement et à l'affrontement.

L'envie de tout plaquer au retour au SGC la prit soudainement. Elle s'imaginait déjà envoyer son rapport au Haut Conseil Tok'ra pour signaler les difficultés d'entente sur les missions commune et annuler l'affectation qu'elle avait demandée. Devenir l'agent de liaison entre les deux peuples, cela avait été une grande ambition, toujours dans la même optique de faire valoir les qualités du mouvement. D'ailleurs, elle en avait fait la fête, à la manière Tok'ra, lorsqu'on le lui avait accordé.
Aujourd'hui, c'était différent. Elle ne servait strictement à rien d'autre que de suivre un mouvement et d'être la spectatrice de lutte intestine en tout genre. Avec qui se déroulerait les prochaines missions ? Les mêmes personnes ? Quel en serait le danger ?

Non, quelque chose n'allait pas.
Rayce finissait par se demander si, en fin de compte, sa réflexion n'était pas le fruit de sa frustration. Qui sait, peut-être qu'elle reverrait sa position une fois qu'elle aurait adopté le recul nécessaire. Et si elle se mettait à juger la Tau'ri sur cette seule mission, cela la placerait au même niveau que ces hommes qui avaient médis et œuvré pour la mauvaise réputation entachant le mouvement.
La jeune femme prit une profonde inspiration et se remit les idées en place. Le moteur de l'appareil avait cessé de tourner, ce qui signifiait qu'ils n'étaient plus en mouvement. Cachée dans le véhicule de transport avec l'archéologue et la leader, elle prêta une oreille attentive à la discussion qui se déroulait juste à coté. L'homme pervers à lui seul causait beaucoup de problèmes. On était en droit de se demander comment celui-ci s'était débrouillé pour ne pas être exécuté par un interlocuteur en colère.

Au moment où Rayce empoigna la crosse de son arme goa'uld, se préparant à l'action sans pour autant s'engager dans des initiatives, l'archéologue démarra au quart de tour et fît un peu de ménage autour d'elle. Un nouvel exemple de la lutte s'engagea alors sous ses yeux avant de dériver vers une argumentation particulièrement longue visant à s'offrir la loyauté du militaire. Comprenant que l'archéologue et la leader serait trop occupée à s'affronter ou s'intéresser à celui-ci, Rayce se déplaça l'arme pointé devant elle. En passant, elle éloigna du bout du pied l'arme du soldat immobilisé, histoire d'être certaine d'écarter tout danger, et avança un peu plus loin pour sécuriser la zone.
La Tok'ra fît le tour, vérifia qu'il n'y avait personne d'autre, puis finit par rencontrer l'autre groupe de Tau'ri. A leur vue, elle abaissa immédiatement son zat dans le but de ne pas écoper d'un tir réflexe et conserva sa position, couvrant le couloir principal.
Bien qu'elle ne fusse du genre à adopter cette forme de positionnement militaire, c'est la seule chose qu'elle trouva utile de faire pour le moment. Les ordres furent alors donnés et Rayce se rassura à l'idée de rester dans le même groupe. Une fois de plus, elle marqua son approbation et le fait qu'elle aie reçu les instructions par un signe de tête. Elle se décida de laisser passer le groupe nouvellement formé et d'en refermer la marche, ne quittant pas son arme.

Elle avait hâte que tout ceci finisse sans effusion de sang. Kashan, quant à lui, s'était tu pour lui laisser toute sa concentration. Le plus gros obstacle de cette opération était encore à surmonter, cela ne faisait aucun doute. Il y avait toujours quelque chose qui irait à l'encontre de la bonne marche, de l'évolution de cette mission. Rayce pensait que cette anicroche ne saurait tarder à présent que les Tau'ris s'engageaient plus profondément dans la base.
En chemin, elle se fit à l'idée que son symbiote lui ferait un débriefing plutôt sévère de la Tau'ri et s'en amusa brièvement. C'est l'avantage de ne jamais être seule, et de toujours avoir cette impression de présence rassurante. Elle occulte une partie de la peur inspirée par ces couloirs inconnus mais sacrément familiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Jeu 22 Mar - 19:05

Faith ne fut pas réelment surprise de l'attitude de Rakel qui essayait par tout les moyens de marquer son territoire en tant que chef.Ce qui dans le cas de figure présent était totalement inaproprié le but étant de cerner et de si possible la rallier à la cause du SGC.Peut importe qui en définitive pourrait se vanter d'avoir accomplis cette tâche mais il était évident que Faith se considérait comme la plus compétente pour cela.Tout comme elle n'aurait pas essayé de prendre les commandes d'un vaisseau cargo à Rakel.Elle avait eu l'idée de manoeuvrer xia et maintenant la petite pistonné croyait pouvoir en faire de même avec le premier bidasse venu.Il n'y avait rien de moins sur à cela, mais il y avait déjà suffisamment de mal de fait sans en rajouter.La cohésion du groupe en cet instant était primordial et même si Rakel avait tout envoyé valdinguer devant Donovan elle se devait de ne pas en faire autrement sans quoi il était certain que jamais ce dernier n'accepterait la proposition.

Faith s'éloigna sans dire un mot tout en se promettant qu'il faudrait qu'elle donne quelque cours magistraux au jeune officier qui croyait tout savoir.Jenny n'était certes pas la plus compétente pour porter des premiers secours mais quels genre du secours pouvait on porter à une femme qui venait de recevoir une décharge électrique d'un zat et qui était dans les pommes.Cela n'était que pour rassurer Donovan.A la place Rakel avait envoyé un homme, dont sa fonction de militaire l'aurait sans aucun doute destiné à surveiller le périmètre.Décidément les décisions de la leader de SG3 la laissait dubitative et plus ça allait plus il était clair pour elle que le faible taux de réussite de SG3 n'était certainement pas étranger aux décisions prises par son chef d'équipe.Ces équipiers faisaient preuve d'une grande loyauté certainement parce qu'elle avait énormément de présence mais une fois que vous aviez enlevé cela Faith ne voyait pas ce qu'il restait et en quoi Rakel faisait un bon chef.

Sans attendre que ce dernier se réveille elle lui passa une paire de menottes en métal aux mains en les lui mettant dans le dos.Elle délaça rapidement le haut du laçage des rangers de Costello avant de les lier ensemble.Puis pour terminer à l'aide de son couteau elle découpa une large bande dans son treillis pour en faire un baillon qu'elle s'empressa de mettre en place avant qu'il ne reprenne ses esprits.Elle avait écouté les ordres de Rakel qui semblait avoir oublié certaines informations comme le fait qu'apparemment Xia ne savait que Donovan était de retour avant de le voire.

"Lieutenant il fut à mon avis compter sur plus de soldats que ça.Quand Xia parlait avec Donovan elle a sous entendu qu'il était arrivé entre le moment de son départ de la base et le moment ou nous sommes arrivés.Il serait donc judicieux de penser qu'ils ont légérement renforcé leurs effectifs et qu'on risque de tomber sur des gens qui font des travaux de manutention."


Faith n'avait pas dit cela avec rancoeur mais elle se sentait de plus en plus insulté par la gamine qui se trouvait aux commandes et qui selon son point de vue lui donnait un os ronger pour se débarasser d'elle.De toute manière il fallait aller de l'avant la mission n'allait pas se remplir toute seule.Faith fit donc signe à Jason de passer devant.Pour sa part elle avait décidé de prendre les escaliers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deimos
Maître du jeu
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 27 Mar - 21:50

Le mercenaire d'Hégémonie avait réfléchi un moment. Visiblement les révélations des deux femmes de SG3 l'avaient ébranlé puis il s'était adressé à Rakel. Il reprenait vite le contrôle de son corps et juste par acquis de conscience Jeff avait son P90 pointé sur le crâne du prisonnier, la loupiote rouge scintillant au milieu du front.

"Vos histoires de missions sacrée, de morale ou autre j'en ai strictement rien à secouer. Maintenant si ce que vous dites est vrai pour le caisson qu'on a au troisième niveau, alors y aura de la monnaie à rendre et je vais pas vous empêcher de faire votre job si c'est ça que vous voulez savoir. Et si vous pouvez me faire récupérer ma... Cathy, je pourrai peut être même vous donner un coup de main. Si vous essayez de m'entuber par contre..."

On pouvait imaginer ce qu'il tenterait de faire. Visiblement le fait qu'il ait plusieurs armes braquées sur lui ne semblait pas le déranger outre mesure. Soit le gaillard était plutôt burné, soit il était inconscient ou n'avait rien à perdre... Dur de trancher.

"Il n'y a pas d'effectif supplémentaire. J'avais bénéficié d'une petite faveur pour faire un voyage sur Terre en profitant d'un trajet logistique. On ne craint pas grand chose ici. Du moins c'est ce que l'on pensait. C'est aussi pour ça que cette base est toujours en construction mais déjà en activité. Vos petits copains d'Hégémonie sont plutôt du genre confiants... Un peu trop."

Il regarda Rakel dans les yeux.

"Bon, vous me flinguez ou on peut aller les mettre sur la paille? Vous trouverez deux ou trois soldats au niveau deux, probablement autant de scientifiques en repos, vous les trouverez sans doute en train de taper le carton dans une salle de détente, c'est pas ce qu'il y a comme activités ici à part bosser. Les techs sont au niveau trois et quatre en train de faire des réglages sur la grille de défense et les systèmes de sécurité. Les autres Enstein seront dans leurs labos respectifs, vu que Delay est réveillé. Devrait y avoir Simpson et Obunde qui vérifient leur navette - ce sont nos pilotes - et Kurwanec doit être en train de cuisiner votre patron à l'heure qu'il est. Il va souvent le voir ces derniers temps."

Comme s'il avait jugé que le fait d'avoir pu parler jusque là était suffisant comme indication sur sa survie, il s'était relevé lentement et son premier geste avait été pour la pauvre chinoise. Il vérifiait qu'elle allait bien.

"Je vais rester ici le temps qu'elle se remette et je garderai un œil sur ce tas de saindoux. Et puis si jamais vous manquez un de mes anciens "camarade" je pourrai le cueillir avant qu'il prenne la tangente et alerte les autres bases. Contactez moi quand vous aurez sécurisé le complexe, j'emmènerai Xia à l'infirmerie, elle a le cœur fragile et je sais pas si un tir de zat' n'est pas trop pour elle. Oh, vous aurez besoin de ça pour aller au niveau trois ou quatre. Le code est Echo Echo Delta Six Six Zéro Neuf Zéro. Vous plantez pas."

Sa décision était bien arrêtée et il ne donnait pas l'impression d'être du genre sournois comme l'avait été le tech que Faith avait menotté et bâillonné. Il avait donné à la chef de mission une carte d'accès noire avec une puce et une bande magnétique

Les deux groupes s'étaient donc formés et avaient pris une cage
d'escalier chacun pour être plus discrets et pouvoir progresser dans
tous les cas. La progression fut lente car ils avançaient à pas de loup et faisaient attention à tout ce qu'ils entendaient.




NIVEAU DEUX
Faith et son groupe arriva furtivement au second niveau de la base Hégémonie. Sur les murs il y avait des panneaux qui indiquaient les divers secteurs de l'étage. Quartiers du personnel, leur mess, l'infirmerie, l'armurerie, les salles de détente, les salles de briefing et même les bureaux des huiles. On aurait pu se croire au SGC ou dans n'importe quelle base militaire quand on y pensait. C'était une base militaire en fait... Juste une base clandestine d'une organisation secrète aux desseins criminels et abjects. Grâce à l'organisation modulaire permise par les cristaux architectes ils avaient pu réaliser une base à la configuration simple mais efficace sans les contraintes des constructions terriennes. Restait maintenant à neutraliser les menaces. Dans la zone de l'escalier c'était calme comme ans un cimetière. L'éclairage blanc assez doux donnait une fausse impression de quiétude. On pouvait voir ça et là des caméras, mais comme auparavant au premier niveau, elles n'étaient pas fonctionnelles. En arpentant les couloirs, il y avait d'autres signes indiquant que la base était toujours en plein chantier. Outre le matériel électrique comme les câbles, gaines et autres outils déposés ça et là. Ils n'avaient pas menti, il y avait encore un sacré boulot à abattre avant que cette base ne soit pleinement opérationnelle. Comme indiqué par le transfuge en devenir, ils perçurent de l'activité en s'approchant des salles de détentes. Des hommes et femmes parlaient fort avec un fond musical. La double porte menant à la salle était classique, double battant s'ouvrant dans les deux sens et revenant automatiquement en position fermée. Pas de vitre pour jeter un oeil dans la pièce, mais on pouvait distinguer au moins trois ou quatre voix différentes. Il était question de poker apparemment et la partie était menée tambour battant.



NIVEAU TROIS
Rakel et ses pioupious accompagnée de Rayce arrivèrent dans un secteur assez différent. Déjà leur porte était une porte sécurisée en trinium, rien que ça. Ensuite il y avait un scanner à carte couplé à un digicode. Une fois la carte de Donovan passée et le code tapé, la porte sécurisée coulissa silencieusement et s'effaça pour laisser place à une série de couloirs avec là encore des panneaux, d'un côté, la zone de stockage des reliques divisée en deux tout près du hangar, les laboratoires au nombre de quatre, de l'autre la zone de détention et il était vrai que sa taille était - de leur position - impressionnante. Contrairement au reste de la base, le secteur était quand même bien avancé quand aux travaux, en tout cas bien plus que le niveau deux, la priorité avait sans doute était donnée à cette zone.
Quand la porte de la zone de détention fut ouverte on put entendre de façon étouffée des cris intermittents. Ce n'étaient pas des cris de colère ou de détresse, mais des cris de souffrance qui tirèrent une grimace d’écœurement à la médic. Quelqu'un passait un sale quart d'heure à n'en pas douté et Rakel eut les tripes nouée en reconnaissant la voix du supplicié quand il maudit son bourreau.
avançant pour se rapprocher de la source du bruit ils purent voir que peu de cellules étaient occupées, quatre en fait. Tous d'apparence humaine. Les cellules étaient dotées d'un surface vitrée permettant de garder un oeil sur les invités - et leur supprimant toute possibilité d'intimité - et à voir l'absence de réaction des prisonniers à leur passage, la surface vitrée devait être une sorte de miroir sans teint. Comme il ne sortait aucun son de la cellule où une femme âgée était prostrée sur sa couchette et sanglotant, on pouvait en déduire qu'elles étaient insonorisées également. Chaque cellule avait à côté un petit panneau de commande mural, mais il fallait sans doute un PDA d'Hégémonie pour le piloter à la façon des anneaux de transport car il ne réagit pas quand Jeff essaya de mettre du son.

"Rayce et Leroy, restez en couverture. On ne sait jamais si quelqu'un pourrait arriver pendant qu'on sortira le Capitaine de là. On compte sur vous."

Le commando avait dispatché les consignes d'un murmure, précaution qui aurait pu paraître superflu vu que les gens dans la pièce qui servait de lieu "d'interrogatoire" était tout ce qu'il y avait de plus animée. Ces consignes sonnaient étrangement comme une tentative de mettre à l'abri des éléments considérés par le soldat comme non combattants. Ils allaient sans aucun doute entrer dans une pièce et il se pourrait que les choses se mettent à barder...

Se rapprochant de sa femme, il lui posa la main droite sur l'épaule pour lui signifier qu'il était prêt à toute action qu'elle entreprendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mar 27 Mar - 23:57

Je n'étais pas étonnée de la réaction de Donovan, après tout je le comprenais complètement, si on m'avait donné la possibilité de sauver Mathieu en rejoignant Hégémonie, j'aurais sans doute accepter de me joindre à ces monstres. Quand un être que l'on aime plus que notre propre vie est en danger, rien ne compte plus, mise à part sauver sa vie. C'était peut être parce qu'il avait comprit ceci que c'était à moi qu'il s'adressait, et non à Faith qui avait tenter de jouer les dures, essayant de l'impressionner. S'était avec franchise que je lui répondis, sans chercher à l'impressionner, ni le reprendre sur les menaces, encore une fois, je le comprenais.

"Je m'en doute bien. Il me faudra des informations, notamment où se trouve Cathy."

Je décrochais ma radio, et la confiais à Donovan sans hésiter.

"Nous évitons les contacts radios, mais en cas de besoin, n'hésitez pas à nous joindre."

Le ton de ma voix avait changé face à la nouvelle que venait de me balancer à la tête le militaire. Mathieu était en vie mais certainement en train de se faire torturer. A cet instant, une lueur de tueuse passait dans mon regard. Lorsque je croiserais ce Kurwanec il y aurait de grande chance qu'il meurt, d'une façon parfaitement terrible et dans d'atroce souffrance. Jetant un coup d'oeil à l'homme ligoté par les soins de Faith à l'aide de ses lacets, entre autre, je me tournais une dernière fois vers Donovan qui se trouvait auprès de l'asiatique, j'acquiesçais lorsqu'il affirmait rester avec Wong, ce n'était pas une mauvaise idée, je ne voulais pas qu'il lui arrive quelque chose de mal, elle nous avait déjà beaucoup aider.

"Essayer de ne pas buter Costello, en attendant prenez soin d'elle, nous vous recontactons."

J'attrapais la carte d'accès noire, et notait mentalement le code d'accès, je remerciais Donovan et lui souhaitait bonne chance avant de prendre la direction des escaliers. Une fois sur Terre, j'avais bien l'intention de faire en sorte de tenir ma promesse, et Donovan pourrait faire un excellent militaire au SGC, si il le souhaitait, mais qu'importe ce n'était pas le moment de penser à ça.

Rapidement nous nous retrouvions face à une porte sécurisé et se fut avec précaution que je passais la carte et tapais le code de Donovan, ce fut avec plaisir que je la vis pivoter, tout ce passait bien et ce fut un plaisir de progresser à pas de loup. Le loup dans la bergerie. La base ennemi était impressionnante, il fallait l'avouer, mais je voyais ma cible se rapprocher de plus en plus et mon objectif prioritaire restait Dante, une fois que nous l'aurions trouver nous aurions tout le loisir de s'occuper des objets stocker dans la zone des reliques. Je pris la direction de la zone de détention, ce fut alors que des cris me glacèrent le sang, je reconnaissais cette voix et c'est sans doute pour ça que je me figeais aussi rapidement. Attrapant mon Glock j'y fixais le silencieux, il n'était plus temps de jouer, je n'étais plus là pour faire des prisonniers. J'essayais de ne pas me laisser distraire, je remarquais que des cellules étaient occupées, et surtout moderne, nous trouverions la façon de les ouvrir plus tard, avec la carte d'accès de Kurwanec se serait sans doute possible. Jeff distribuait les ordres alors que mon regard restait fixé dans la direction des cris. Alors que la main de Jeff se posait sur mon épaule, j'armais mon 9mm, jetant un coup d'oeil à mon époux, celui qui signifiait qu'il fallait passer à l'action. Un regard pour se comprendre et sans perdre une seconde, refusant de laisser Mathieu être torturé une minute de plus, je me glissais d'un pas de loup vers la pièce. Si j'étais prête à tuer, je n'en perdais pas mes réflexes, je n'étais pas prête à trahir ma présence, je ne lui laisserais pas le temps d'alerter qui que se soit.

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 28

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   Mer 28 Mar - 4:58

Au niveau trois, avec Zoé...



La leader venait de quitter les lieux avec son collègue pour libérer le détenu. L'espace d'un instant, Rayce fît le rapprochement entre l'étrange proximité de ces deux jeunes gens et les noms presque similaire inscrit sur leurs gilets. De ce qu'elle savait des humains, il semblerait que la femme prenne le nom de son compagnon dans le but de marquer sa liaison. L'idée avait un aspect assez romantique même si la perte du nom originaire, porté pendant des dizaines d'années, ne pourrait sombrer si facilement dans le déni sans douleur. D'ailleurs, peut-être était-ce la raison pour laquelle elle avait conservé le premier sur l'étiquette.
L'interrogation de Rayce n'avait pas plus de motif que de satisfaire sa soif de savoir en matière de culture Tau'ri. Aussi, après avoir hasardé un regard en direction de la femme-médecin, elle s'intéressa davantage à cette porte d'où rien ne devait passer. L'arme solidement empoignée, elle veilla pendant quelques minutes en silence. Mais peu à peu, un captif éveilla son intérêt, si bien que la jeune femme ne parvint à en dévier le regard. C'était un homme jeune, d'une vingtaine d'années à peine, portant sur sa nuque une marque faite au fer rouge. Son regard portait la lueur de la folie et il semblait à deux doigts de craquer. Dans un souffle à peine audible, Rayce murmura doucement :


- Je reconnais cette marque. Cet individu est un esclave de l'expédition d'Osholva.

Son regard se posa sur la femme-médecin avant de revenir sur le sujet de son intérêt. Approchant de la vitre et y posant la main, Rayce sonda le captif de la tête au pied. A croire que cette proximité lui permettait de comprendre davantage de choses. Une voix rauque et grave s'éleva alors, indiquant que Kashan avait pris la relève.

- Un maitre mineur appelé Ganacorh dirigea personnellement des fouilles sur une planète dont il avait supprimé la population. Il s'agissait d'un laboratoire goa'uld secret englouti par le temps et oublié de tous. L'endroit était truffé de pièges dont le fonctionnement échappait à toute logique scientifique, raison pour laquelle l'expédition d'Osholva visait à sacrifier en masse des esclaves jusqu'à ce que les obstacles soient tous surpassés.

Rayce revint à sa place, veillant toujours à la sécurité de l'endroit. Son regard s'illumina de la manière caractéristique des Goa'uld. Elle avait réussi à faire en sorte, à ce moment-là, de ne pas fixer zoé droit dans les yeux. Cet effet de symbiose dérangeait la Tau'ri, il fallait éviter d'en faire de l'épandage.

- Vous devez comprendre que les Goa'uld existent depuis si longtemps que certains points de leurs histoire nous demeure inconnu. Nombre de leurs archives ont été consumé dans le feu de la guerre et les luttes internes. Nous savons que Ganacorh a mis la main sur d'antique recherches effectuées sur la génétique des larves adultes Goa'uld. Dés qu'il en a prit connaissance, il a immédiatement détruit son contenu et exécuté la quasi-totalité de l'expédition d'esclaves.

Kashan poursuivit, toujours en murmurant discrètement.

- Aujourd'hui, les rares survivants sont traqués sans pitié pour enterrer définitivement le secret. Leurs vies revêtissent une importante valeur marchande pour les maitres les chassant. Nous n'avons jamais su ce que contenait la recherche. Nos opérations visant à protéger et interroger des survivants Osholva furent une succession d'échecs. Des rumeurs s'accordent à dire que les documents faisait référence à une faille : une faiblesse dans le code génétique que le chercheur souhaitait combler.

Zoé était en droit de se demander ce qui lui valait ce long monologue, surtout à un moment pareil. Alors qu'ils devaient sécuriser l'endroit et veiller à couvrir les arrières de Rakel et Cosey, voilà qu'elle avait le droit à un cours d'histoire. Mais s'il y avait une chose à savoir des Tok'ras, c'est qu'ils ne parlaient pas sans raison. Une si longue allocution de la part de Rayce visait obligatoirement un objectif plus large. En plaçant ces informations entre les mains de Zoé, le SGC finirait par être au courant et saurait quoi faire une fois les détenus pris en charge. C'était une manière peu habile et déguisée sous un manteau de fausses apparences pour transmettre des informations qu'elle n'avait pas le droit de donner.
Le regard scintilla une dernière fois, plus faiblement, alors que Rayce baissait le menton en reprenant progressivement le contrôle de son corps. Le zat pointé vers l'avant, elle demeura immobile et se mura dans le silence, considérant qu'elle avait suffisamment fait parler d'elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission 89: L'Enfer de Dante   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission 89: L'Enfer de Dante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Planètes :: Autres planètes-
Sauter vers: