La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cabinet du docteur Harrais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Cabinet du docteur Harrais   Ven 10 Fév - 23:34

Sur la porte, une plaque : Docteur M.J. Harais, psychiatre.

A l'intérieur, le cabinet était bien moins froid que la plaque. D'un côté, on avait accès à ce qui ressemblait à un petit salon chaleureux : un canapé, deux fauteuils, une table basse avec une petite plante en pot pour égayer l'ensemble, la décoration du sgc ne brillant pas par sa présence. Mais au moins, ici, les murs étaient clairs et donnaient un aspect lumineux à la pièce. De l'autre côté, un bureau impeccablement rangé, deux sièges et un meuble qui n'attendait que de nouveaux dossiers et qui servait également de bibliothèque. Autant dire qu'il était déjà bien rempli.

La seule chose qui manquait réellement à Mee Jung était la présence d'une fenêtre. Elle aurait aimé apercevoir un coin de ciel bleu et estimait que la vue aurait été bénéfique pour le moral de ses patients. Enfin, il faudrait faire avec, et elle jeta un dernier coup d'oeil sur son nouveau cabinet : elle allait pouvoir prendre les premiers rendez-vous, si tant est que quelqu'un ici vienne la voir volontairement. Après, sinon, ce serait les convocations...


[hrp : allez faut pas avoir peur, je ne mords pas, venez papoter ! :Jill: ]
Revenir en haut Aller en bas
Cyril Demaison
Militaire
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 01/01/2012

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau:
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Cabinet du docteur Harrais   Sam 11 Fév - 9:26

Ewan toqua à la porte, entrant, il regarde la pièce, comparant avec la déco de Roxanne, il ne manque pas d'y voir des différences notables.

S'avançant vers la nouvelle venue, il tend une main chaleureuse et se présente :

"Docteur Harais ? Ewan Ranks... Responsable de la sécurité du site. Vous pouvez m'appeler Ewan"

De suite Ewan l'autorisa à l'appeler par son prénom, après tout ils étaient maintenant collègue. Même si il aurait préférer retrouver Roxanne à ce poste, il était conscient que cela aurait sans doute tout compliquer. Et puis, la jeune femme n'était aucunement responsable. Il lui réserva donc le meilleur accueil. Tenant dans sa main gauche une enveloppe craft et un gros dossier estampillé confidentiel, il inspecte de nouveau les lieux du regard, souriant il revient vers la jeune docteur et dit :

"Bienvenue docteur, je vois que vous êtes bien installée..."

Malheureusement pour la doc, il ne semblait pas là pour prendre un rdv ou s'épancher sur ses émois. Son visage reflétait l'intelligence mais son regard était froid et semblait à l'affut, comme s'il se trouvait en terrain hostile. Sa position reflétait un homme d'action, qui ne reculait jamais. Son français bien meilleur qu'à sa première arrivée il y a quelques années, avait encore un accent anglophone et certaine intonation comme son nom avait été dit à l'anglaise. Quand à sa tenue impeccable, démontrait la rigueur militaire.

"Je ne vais pas prendre énormément de votre temps. Voici.." Entrant dans le vif du sujet, en ouvrant l'enveloppe craft "Votre nouveau pass, ne le perdez pas, il vous donne accès à toutes les zones sauf l'armurerie, et la zone du service sécurité. Sur cette feuille votre adresse mail personnelle, appelez le service sécurité pour mettre à jour vos mots de passe, vous aurez accès aux dossiers des agents et aux rapports de missions épurés des données confidentielles pour le moment, une fois que le général donnera son aval, nous modifierons vos accès. Voici votre téléphone portable.. C'est ce numéro qui sera diffusé à tous pour vous contacter, la réception se fait même sous terre, du moins ici." Ewan oublia de spécifier que le téléphone disposait d'un traceur gps, permettant de la localiser quelque soit l'endroit. Il lui tendit les différents objets et récupéra l'ancien pass, qui sera détruit.

Vous avez... Il montra un coin de la pièce Une caméra ici et ici... Se retournant pour montrer un autre coin de la pièce. Il se dirigea vers le bureau et indiqua deux boutons planqué sous le bureau.

Ce premier bouton désactive les caméras pour 50 minutes, sachez qu'il n'y a pas de retour son, donc nous vous voyons mais ne vous entendons pas... Je ne souhaite pas vous... Il chercha son mot, se demandant comment on disait cela en français ... Fliquer ?.. Juste vous sécuriser. En cas de problème... Il la regarde avec sérieux, car il savait qu'ici les problèmes il y en avait. Se souvenant de sa propre expérience et de son infection lors de son premier noël. Appuyez sur le second bouton. Nous débarquons dans les 20 secondes !

Il la regarde, se demandant si elle saurait faire face.

Encore une fois bienvenue dans l'équipe, si vous avez la moindre question, n'hésitez pas. Si jamais vous venez à perdre votre pass, votre téléphone ou autre, faites en part à mon service le plus rapidement possible.

Ewan était très pro, et appuya sur le côté sécurité, limite parano. Conscient que cet afflue d'informations pouvait être déstabilisant, il attends des questions. Et semble vouloir faire une demande spéciale à la psy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cabinet du docteur Harrais   Sam 11 Fév - 13:56

A peine installée, première visite... Mee serra la main de l'homme qui se présentait, souriante :

" Enchantée, Ewan ! "

Jusqu'à présent, elle n'avait eu affaire qu'à un soldat qui l'avait guidée jusqu'à ses quartiers et l'avait abandonnée là. Un peu d'humanité ne faisait pas de mal. L'homme tenait une grosse enveloppe à laquelle Mee jeta un coup d'oeil intrigué avant de revenir à ce qu'il lui disait.

" En effet, le cabinet est prêt, il ne me reste que quelques trucs administratifs à régler. "

Ewan n'était sans doute pas là pour discuter, il n'avait pas l'attitude du curieux qui a vu de la lumière et est entré pour voir ce qui se passait. Il ne semblait pas non plus souhaiter un rendez-vous, à moins qu'il ne diffère la demande en abordant un autre sujet, cela arrivait parfois. Il finit par ouvrir l'enveloppe, lui expliquant de quoi il était question.

" Oh parfait, je savais que je devais m'en occuper, mais j'ignorais où m'adresser. "

Bon, le pass et l'accès presque partout, bien pratiques. Les données... elle attrapa un post-it sur son bureau et y nota "rapports", juste histoire de se souvenir d'aller se manifester si par hasard on oubliait de lui élargir les droits par la suite. Difficile de suivre ses patients si elle n'avait pas la moindre idée de ce qui avait pu se passer en mission. Possible, évidemment, mais plus elle en saurait, mieux ce serait.

Mee fut un peu surprise qu'il y ait des caméras dans son cabinet, mais en y réfléchissant, se trouver dans une base militaire comme celle-ci imposait quelques règles de sécurité. Sauf que cela allait tout de même poser problème question secret professionnel. Il arrivait que des patients craquent nerveusement et tout serait faussé s'ils savaient qu'une video en garderait la trace. Heureusement, elle apprit ensuite qu'elle pouvait les désactiver. Bien, une bonne solution dans certains cas, sans doute.


" Ce n'est pas pour moi que je m'inquiète, plutôt pour mes patients qui peuvent avoir du mal à se confier... certains me regardent déjà bizarrement quand je prends des notes, vous imaginez s'ils se sentent filmés. "

Pour sa part, elle se moquait de savoir si elle était surveillée : ele n'avait rien à cacher. Elle eut un petit sourire nerveux en voyant le second bouton :

" D'accord, merci... J'espère ne pas avoir à m'en servir... ça peut paraître drôlement long vingt secondes. "

Elle ne s'était jamais fait agresser elle-même, mais avait eu assez de récits de collègues pour se faire une idée de ce à quoi elle risquait d'être confrontée tôt ou tard.

" Hum... d'accord, je ferai attention... Dites, le coup de désactiver les caméras, ça se fait ici ? Je veux dire, je n'ai jamais travaillé dans ces conditions et comme je le disais, mes patients n'auront pas forcément envie de se confier si on lit toutes leurs expressions sur leur visage à défaut d'entendre ce qu'ils disent. D'un autre côté, je comprends bien que la sécurité est importante... vous savez mieux que moi ce qui se fait ici... vous me conseillez quoi ? "

Après, elle aviserait en fonction des circonstances et se ferait sa propre opinion. Mais pour débuter au SGC, elle ne voulait pas faire de faux pas.
Revenir en haut Aller en bas
Cyril Demaison
Militaire
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 01/01/2012

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau:
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Cabinet du docteur Harrais   Dim 12 Fév - 10:36

" Ce n'est pas pour moi que je m'inquiète, plutôt pour mes patients qui peuvent avoir du mal à se confier... certains me regardent déjà bizarrement quand je prends des notes, vous imaginez s'ils se sentent filmés. "

Ewan sourit, il la laissa terminer, il fallait la mette dans le bain et pour le coup l'ex SAS allait la plonger dedans. Se déplaçant rapidement le britannique fait le tour du bureau et appuya sur le bouton d'alerte. Il consulta sa montre et regarde la porte. Il ne fallut pas moins de 7 secondes pour que deux gardes armés de taser entrent dans la pièce et vise Ewan, sans frapper ou fioritures. Demandant à la psy si tout allaient bien faisant fi de ce que leur disait Ewan qui leur demandait de sortir et leur ordonna même de sortir. Ewan se tourna vers Mee sans gestes brusques et lui demanda de dire un simple mot. Ils attendirent qu'elle réponde elle-même, et dise le code.

Une fois rassurés les deux soldats prirent congés en saluant et s'excusant auprès d'Ewan, qui souriait et semblait satisfait de la petite démonstration, ses ordres étaient respectés et le service de sécurité interne prenait enfin forme. Même si pour lui 7 secondes était encore un temps à améliorer. Il regarde Mee.

"Quelque soit le grade ou la personne avec vous dans cette pièce, les consignes en cas d''alerte sont de vous obéir à vous et vous seule. Donc n'hésitez pas, même s'il s'agit du général, ils feront leur boulot ! le mot de passe changera assez souvent, et sera assez simple à placer dans une phrase."

Il savait que ceci pouvait paraitre bizarre, des soldats qui taserait le général sur un mot de la psy, mais Ewan savait ce qu'il faisait. Tellement de choses incongrus se passaient ici que les mesures de sécurité se devaient d'être plus que drastiques. Regardant les caméras, il croise les mains derrière le dos. Et dit :

"Les agents du SGC savent qu'ils sont surveillés, des rumeurs circulent même au sujet de caméras dans les quartiers personnels des membres... Rumeurs infondées, ou du moins qui n'ont plus lieu." Il la regarde, ne cherchant pas à ce qu'elle le croit sur parole.

Par expérience, je vous dirais que ceci : En montrant les deux caméras N'est pas une mesure insensée. Mais vous êtes ici chez vous, et je conçois que cela puisse être gênant pour votre profession et le lien particulier qui se lie entre un psy et son... Patient. Ewan parlait en connaissance de cause et cela se ressentait.

Concernant leur utilisation, elle est simple, elles tournent en boucles et sont reliée à un disque dur qui enregistre. Si vous appuyez sur le bouton cela désactive le flux électrique et les caméras s'éteignent pour 50 minutes, au bout des 50 minutes elles se rallument... Je suis enclin, à les faire retirer, si vous le demandez mais avant que vous preniez cette décision, je vous donnerai accès à un dossier particulier, le plus révélateur je pense, qui vous donnera une idée assez juste de ce qui peut se passer ici.

Ewan n'allait pas y aller de main morte, il lui filerait l'accès à son propre dossier non épuré, passant de son intégration au SGC, sa prise de contrôle de la base avec une mie de pain lors de son premier noël, sa mort et sa prétendue résurrection son emprisonnement durant une nouvelle attaque à noël, et tout le reste. Il n'avait rien à cacher, et s'il voulait gagner la confiance ou du moins pouvoir travailler avec la psy, car tel était tout de même le but, il fallait qu'elle comprenne ce qui pouvait se passer, etc e par quoi les agents passaient.

J'ai autrechose pour vous. En lui donnant le dossier confidentiel Voici, la liste des agents de la sécurité, j'aimerai que vous leur fassiez passer un entretien à tous... Moi y compris, je remet sur pied un service, et, j'ai quelques.... Brebis galeuses. vous avez leur emploi du temps convoquez les quand bon vous semble.

Ewan en avait finit, et s'apprêtait à prendre congé, à moins que la psy ait des questions.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cabinet du docteur Harrais   Dim 12 Fév - 15:02

Mee avait bien vu qu'Ewan avait appuyé sur le bouton d'alerte, mais elle n'avait pas pensé que le système fonctionnerait déjà et encore moins pour lui. Autant dire qu'elle ouvrit de grands yeux en voyant débarquer les gardes. C'était la première fois qu'elle assistait à une scène de ce genre et elle hocha la tête, le coeur battant, quand on lui demanda si tout allait bien. Ben... oui, jusque là, tout allait bien, merci. Elle finit par répéter le code et les vit baisser leurs armes avec soulagement.

Esquissant finalement un sourire un peu tendu, elle acquiessa :


" D'accord... démonstration très... très concluante. "

Et impressionnante. Surtout, cela lui faisait se demander ce qui l'attendait vraiment dans cette base. Déjà que le coup du "il y a une grande porte qui emmène les gens sur d'autres planètes" avait eu du mal à passer et qu'elle se demandait encore parfois si tout ça n'était pas qu'une vaste plaisanterie... Elle avait déjà eu affaire à des cas agressifs, à défaut de réelle violence, mais elle se demandait à quel point elle serait capable de faire face. Enfin, elle n'avait pas fait tout ça pour abandonner pour un rien.

Oui, elle se doutait que les gens se savaient surveillés. Mais justement, c'était bien le souci. Quand on savait que le moindre de ses gestes pouvait être enregistré, on se limitait plus ou moins consciemment. Et cela ne faisait pas son affaire.


" Je ne dis pas que c'est insensé, je comprends parfaitement. "

Elle n'était pas en train de jouer les innocentes en prétendant qu'elle ne recevrait que des bisounours au pays de Mickey. Mais si elle devait avoir en face d'elle des gens complètement fermés, alors autant se contenter de lire leurs dossiers, elle en apprendrait autant, voir plus. En tout cas, il était rassurant de voir qu'Ewan ne la regardait pas comme une folle au vu des questions qu'elle posait, mais prenait en compte son point de vue de médecin tout en lui expliquant les réalités de la base. Tomber sur un militaire borné l'aurait vite agacée.

" D'accord, je veux bien voir ce fameux dossier, pour me faire une idée, je préfère en savoir le plus possible. En revanche non, je ne vais pas exiger de retirer les caméras, je suis civile, d'accord, mais pas idéaliste à ce point... Ce que je me demande, en revanche, c'est ce qu'il advient des enregistrements. Je veux dire, c'est pratique à utiliser en cas de soucis, mais s'il n'y a pas eu de problème durant la consultation, qu'il n'y ait plus de trace ensuite, ce serait un bon compromis, non ? "

C'était une idée qui lui traversait l'esprit, elle espérait ne pas dire de bêtise. Elle récupéra la liste des agents et y jeta un oeil, survolant le tout pour se faire une idée de la masse de travail et de la façon dont elle pourrait organiser les entretiens. Puis elle fronça légèrement les sourcils :

" Qu'entendez-vous par "brebis galeuse" ? "

Soupçonnait-il une simple incompétence due à un relâchement ou avait-il une idée plus précise ? Dans un tel environnement, on pouvait se méfier de beaucoup de choses, apparemment - et encore, elle ne croyait pas si ben dire.

" Enfin, nous pourrons en parler directement pendant votre entretien... Mais jeter un oeil aux dossiers de chacun d'entre vous avant serait intéressant. Vu mes accès... c'est possible ? "

Plus elle en saurait, moins elle perdrait de temps en questions de inutiles et pourrait surtout se concentrer sur ce qu'elle jugeait révélateur en évitant aussi d'éventuelles gaffes par ignorance. Si elle paraissait toujours un peu perdue, on voyait bien qu'elle comptait prendre les choses en main le plus rapidement et le mieux possible. En fait, Ewan tombait à pic pour lui permettre de prendre ses marques.
Revenir en haut Aller en bas
Cyril Demaison
Militaire
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 01/01/2012

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau:
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Cabinet du docteur Harrais   Dim 12 Fév - 19:50

" D'accord, je veux bien voir ce fameux dossier, pour me faire une idée, je préfère en savoir le plus possible. En revanche non, je ne vais pas exiger de retirer les caméras, je suis civile, d'accord, mais pas idéaliste à ce point... Ce que je me demande, en revanche, c'est ce qu'il advient des enregistrements. Je veux dire, c'est pratique à utiliser en cas de soucis, mais s'il n'y a pas eu de problème durant la consultation, qu'il n'y ait plus de trace ensuite, ce serait un bon compromis, non ? "

Ewan sourit, il répondit simplement que conformément aux lois en vigeur en France les vidéos étaient détruites sous les 24h.

" Qu'entendez-vous par "brebis galeuse" ? "

"Eh bien disons que certains de mes agents sont aigris ou jaloux des membres SG.. Ils n'ont pas intégré le fait que sans eux, aucuns départ ne serait possible. Et que leurs responsabilités n'est pas juste de donner des pass... Or, j'ai besoin de véritables professionnels capable de réfléchir vite, et de gérer les situations de stress.. J'ai déjà ma petite idée de qui fait quoi et qui est comment, mais, je n'arrive pas à cerner certains d'entre eux. L'incompétence ou l'indigence est-elle du à une réelle démotivation ou bien parce qu'ils sont réellement indigent ?"

" Enfin, nous pourrons en parler directement pendant votre entretien... Mais jeter un oeil aux dossiers de chacun d'entre vous avant serait intéressant. Vu mes accès... c'est possible ? "

"Dès que vous aurait appelée le service sécurité pour vos login et mot de passe."

Son téléphone vibra, il le sortit de sa poche et tiqua, s'excusant car il devait partir. Se rapprochant de la porte,il se retourne avant de la franchir.

"Si je peux me permettre un conseil..." Ewan attendit quelques secondes avant de poursuivre "... Demandez à faire un saut.. Passez la porte au moins une fois, rien de bien méchant, partez avec une équipe de diplomate sur Revanna. Pour comprendre... Cette sensation qui peut dans certains cas devenir une drogue pour certains ou un poids pour d'autre. D'une part cela vous ouvrira l'esprit sur ce qu'est le projet, l'appréhender dans son ensemble et ensuite pour certains agents SGC, ils vous considéreront.. Un peu.. Comme une des leurs... "

La saluant, il lui assure lui envoyer sur le réseau le dossier à consulter et lui demande de ne pas hésiter en cas de questions ou soucis à l'appeler. Lui souhaitant une nouvelle fois la bienvenue, il la laisse à ses occupations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cabinet du docteur Harrais   Dim 12 Fév - 20:33

Bon, finalement elle pourrait bien s’accommoder des caméras, inutile d'en faire tout un plat. Et puis si elle rencontrait un patient vraiment trop réticent à se livrer, elle les couperait pour les fameuses 50 minutes. Finalement elle demanda ce qu'il en était des brebis galeuses et écrivit "incompét ou indig ?" reprenant les termes d'Ewan. Une manie de toujours tout noter sur des posts it qui sous peu couvriraient toute une partie de son bureau. La question qui demeurait était de savoir s'il valait mieux se faire sa propre opinion sur les autres agents puis recevoir Ewan, ou au contraire lui demander son avis pour mieux cibler les interrogatoires. Chaque chose en son temps, elle y réfléchirait en lisant les dossiers. Elle ajouta "appl serv secu" sur le post it pour ne rien oublier.

Mee hocha la tête lorsqu'il proposa de lui donner un conseil, se demandant ce qu'il allait bien pouvoir lui apprendre. Passer la Porte ?


" D'accord... je vais y réfléchir. "

L'idée ne lui plaisait pas plus que ça, à vrai dire. On ne faisait pas dix ans de médecine pour sauter de joie à l'idée de se faire désintégrer et... réintégrer si on pouvait appeler ça comme ça. Enfin, la suggestion n'était pas idiote, il valait peut-être mieux savoir de quoi lui parlaient les équipes qui partaient sur le terrain. Bon, elle y réfléchirait sérieusement.

" Merci pour tout ! " conclut-elle alors qu'il prenait congé.

Elle referma la porte et s'assit à son bureau, jouant avec le portable et relisant son post-it d'un air dubitatif. Dans quoi s'était-elle engagée ? Etre psychiatre n'était déjà pas de tout repos quand les patients démontraient en direct pourquoi ils avaient besoin de vous. Mais si on ajoutait à ça des caméras et des gardes armés, puis des dossiers plus ou moins secrets avec en prime une balade sur Rèvana ou elle ne savait quelle planète... Elle qui avait voulu du changement, elle allait être servie ! Heureusement qu'elle avait eu la chance de tomber sur un interlocuteur qui savait de quoi il parlait et qui avait bien voulu la guider et répondre à ses questions !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cabinet du docteur Harrais   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cabinet du docteur Harrais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: SGC :: Niveau 2 :: Cabinet du psychologue-
Sauter vers: