La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Mission 88] L'enfer blanc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Jordan Morel
PNJ
PNJ
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 21/11/2011

Dossier du personnel
Equipe: SGC
Grade / Niveau: Sergent instructeur
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Sam 31 Mar - 21:40

Le bouclier humain de Tara'c se contentait d'hausser les épaules pas franchement compagnie, après tout il était un vieux de la vieille au SGC et ne partageait pas réellement son point de vu, pour lui, si MickaËlla n'était pas à la hauteur c'était parce qu'elle n'était pas faite pour être leader, mais après tout il n'en avait rien à foutre, il avait une équipe, et si Tara'c aurait fait une bonne recrue, il n'était pas le seul.

L'hélicoptère fit un nouveau rond autour d'eux, pour sûr, Jordan avait été avertis de la tournure catastrophique, et elle riait bien dans sa barbe, elle avait réussit à prouver que SG1 n'était pas prête à réussir des missions après tout l'entrainement était plutôt soft, il ne demandait qu'une endurance élevée mais pas impossible pour un commando comme le SGC, et un minimum de discernement. C'était avec une certaine joie qu'elle pourrait remettre le major à sa place et faire un rapport salé sur sa personne, après tout cette blessure serait réelle, elle ne pourrait pas crapahuter comme elle le faisait actuellement et serait sans doute une cible facile pour ses ennemis.

Une fois à l'abris, Rebecca prit le temps de vérifier les blessures autant les vrais que les fausses, mais arrivant vers MickaËlla, celle ci se mit à grogner que tout allait bien, ce n'était que de la peinture après tout.


Chacun pu aller de son avis, de son côté, MickaËlla assise sur un rocher ruminait dans son coin, vexée de s'être fait avoir comme une bleue. silencieuse et tapis dans son coin, elle observait le reste de son équipe, elle finit par tendre la carte au sol, permettant à Rebecca de vérifier les coordonnées, et effectivement, les numéros indiquaient un point non loin dans leur position, un peu plus au nord, ils n'auraient pas énormément de marche à faire, il était plutôt de bonne augure de vérifier l'hypothèse de Rebecca


HRP

Alors libre à vous de savoir si vous soignez ou non les blessures, à moins que vous préfériez ne pas perdre de temps et passer directement à l'étape suivante.

Vous avez environs 500m en cote à faire dans la neige avant de tomber sur la 2nd grotte où se trouve 2 moto neiges en parfait état de marche. Vous y trouvez aussi une surprise, le pote de Tara'c vêtue d'une nouvelle combinaison immaculé, assit sur l'un des moto neiges, arme à la main, mais au repos, il ne se montre pas agressif, plutôt bon enfant, comme avait déjà pu le voir le jaffa.

Si vous avez des questions n'hésitez pas, mais sinon vous pouvez aussi en poser à votre nouveau poto ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Mar 3 Avr - 0:03

Tout partait en cacahuète dans cet entrainement.Elle ne l'avait pas pris au sérieux et voila.Et voila quoi en faites?De la peinture sur un treillis blanc.Cela n'était pas plus que ça.Elle réfléchissait de trop, cherchant un but à cet entrainement.Elle ne pouvait pas se contenter de juste faire ce qu'on lui demandait et elle ne voyait absolument l'intérêt d'un tel scénario qui avait juste pour but de leur faire une randonnée paintball en pleine montagne.Il n'y avait pas de saveur, MickaËlla ne se sentait pas dans le bain.Ou était le danger?Que devait il apprendre?Déjà pour commencer Rebecca devait apprendre à avoir confiance en elle.Tara'c avait une attitude à laquelle elle ne se serait pas attendu de la part d'un jaffa.Il la soutenait contre vents et marée.Mais la réalité était là, elle n'était pas dans l'entrainement.Son esprit était ailleurs.Elle détestait l'idée de perdre son temps dans ce stupide jeu pour satisfaire la volonté égoiste d'une femme soldait qui souhaitait se faire bien voire en l'épinglant à son tableau de chasse.Elle n'était qu'un trophée pour Jordan et le pire c'est que le général la laisserait l'épingler.

Elle était en plein dans l'armée qu'elle détestait.L'armée des biffins bas de plafonds qui ne nourrissait qu'envie jalousie et mauvaise intentions envers ceux qui avaient intégré le cercle très fermé des forces spéciales.Oui MickaËlla était fière d'elle et de ce qu'elle avait accompli mais elle n'avait jamais écrasé personne pour en arriver là.Sans s'en rendre réelment compte elle déposa la carte sur le sol.Elle savait qu'il s'agissait de coordonné et elle avait déjà une vague idée de la direction qu'ils devaient prendre.Le problème qui se posait dans l'esprit de MickaËlla était que la situation manquait de réalisme.Dans des conditions réelles d'engagement rien ne se serait passé comme ça.C'est alors qu'elle se rendit compte de ce qui l'énervait le plus.Cela n'était pas tant le fait d'avoir été touché.Au contraire il s'agissait d'un rappel à l'ordre gentillet.Non elle détestait être sur le banc de touche.Et là ils faisaient un entrainement dans les alpes alors que toute les équipes étaient partis en missions.Des vrai missions, qui avait leur importance stratégique.Elle refusait de prendre cet entrainement au sérieux parce que d'autre était en mission.

MickaËlla sentit la colère se déversait dans ses veines.Ses yeux se plissèrent, son visage se fit plus dur et ses yeux semblèrent noircir.Elle avait son regard mauvais celui qui ne présageait pas de bonne intentions.Le sergent Morel risquait de se faire rentrer dedansau propre comme au figuré par une MickaËlla qui détestait être la cinquième roue du carrosse.Il était temps de prendre l'initiative et de se mettre en marche.Il fallait avant toute chose régler le cas du prisonnier.MickaËlla n'était pas réputé pour sa douceur et sans avertissement et d'une strangulation maitrisé elle fit perdre connaissance aux soldat en quelques secondes.Sans douleur mais pas forcément sans conséquence ce qui bien évidemment était le cadet de ses soucis.

"On en a pour trois quart-d'heure en forçant l'allure on sera sur place en une demi-heure.On va lui faire bouffer ces répliques en plastique à cette pétasse."

MickaËlla envisagé même de descendre cet hélicoptère si elle en avait l'occasion.Aéronef qui était une insulte vivante à l'ensemble des forces armées françaises.La colère avait toujours été un carburant que MickaËlla avait utilisé pour avancer.Et aujourd'hui comme à de nombreuses reprises sa colère allait lui servir.Sans perdre une seconde de plus elle rangea la carte dans sa poche intérieur et s'élança à bonne foulée vers la direction que les clés indiquaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara'c

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 21/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: ? / 125
Age du personnage: 23 ans (apparence) / 54 ans (jaffa)

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Mar 3 Avr - 22:05

Toujours à faire le guet pour éviter de se faire surprendre en cas de nouvelle surprise de la part de l’organisatrice des festivités, cela était préférable à assister au triste spectacle qu’offrait sa méconnaissable leader d’équipe, pourquoi réagissait-elle ainsi au point de compromettre le test et peut être même son avenir. Sans doute avait-elle ses raisons que le trio sous ses ordres ignorait, cela pouvait mettre mal à l’aise et n’aiderait pas à trouver la cohésion de groupe qu’on devait chercher à leur inculquer.

Comment une femme avec un tel passé et une telle expérience pouvait s’emporter ainsi, à se perdre dans une nervosité communicative elle en était que moins compétente alors quand elle parla enfin pour faire son boulot et donner les instructions, puis cracher son venin sur l’instructrice, Tara’c regarda droit dans les yeux Rebecca. Le jaffa n’était pas une petite nature et avait déjà entendu pire mais le contexte était tout autre, la c’était disproportionné même si le sergent Morel était du genre téméraire à entrainer les troupes sans filet, Mickaella devait avoir l’habitude faire avec dans des situations beaucoup plus dangereuses alors pourquoi réagir de la sorte lors d’un entrainement où être le plus pro possible était le meilleur moyen de montrer que l’équipe était viable et qu’avec encore un peu de temps elle serait une des meilleurs… Pour l’instant ça n’en prenait pas le chemin.

Préférant garder le silence puisque tenter de raisonner le major Strucker serait risqué, il valait mieux qu’elle évacue son stress en grimpant à son rythme. Le tatoué laissa Chad passer pour qu’il ne perde pas la grande nerveuse puis il dit :

« Après vous Rebecca Guerin, je vous suis à votre rythme »

Partir aussi rapidement et suivre celle qui ne se souciait plus de ses coéquipiers risquait de poser des problèmes à Rebecca qui n’avait pas la même puissance musculaire alors ils iraient un peu plus lentement mais surement, encore des mauvais points si l’instructrice avait vent de cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jordan Morel
PNJ
PNJ
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 21/11/2011

Dossier du personnel
Equipe: SGC
Grade / Niveau: Sergent instructeur
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Sam 7 Avr - 22:00

L'équipe prit du temps a arriver au niveau de la grotte, il faut dire que le temps n'était pas de leur côté, un vent froid c'était levé, il n'était pas seulement désagréable et glacial, il était aussi suffisamment puissant pour ralentir leur marche. Enfin se fut avec satisfaction qu'ils découvrirent leurs nouveaux moyens de transports, sans doute avec beaucoup moins que Tara'c revit son "cadavre" bavard, celui ci ne se montrait pas agressif, relativement détendu, mais une légère tension sur le visage. Il restait silencieux le temps que l'équipe approche, puis ce avec une voix sec, beaucoup plus autoritaire et sérieuse qu'il s'adressait à MickaËlla directement.

"Une fumée épaisse à été repérée à 5 km environs vers le sud, nous avons tenté de contacter Morel mais pas de nouvelles, le pilote ne répond pas non plus. Mais le plus inquiétant c'est que des traces de pas fraiche ont été repérée dans la neige, mais il ne s'agit d'aucun membre de notre équipe."

L'homme fit une pause, le temps de laisser le temps à l'équipe de comprendre ce qui se passait, et il espérait qu'ils ne prennent pas ça à la plaisanterie.

"Mon équipe va se diriger en direction cette fumée, en espérant qu'il ne s'agisse pas de l'hélico, c'est notre seul moyen de rentrer pour le moment. Pour être honnête, si il y a un ennemi dans le coin, nous craignions une attaque d'Hégémonie, ces temps si ils ont tendances à s'en prendre aux membres du SGC isolé. Il serait nécessaire que vous rejoigniez le refuge se situant ici."

Le jeune homme désignait un point sur la carte éloigné, au moins une vingtaine de kilomètre, la tache ne serait pas simple. Puis il tendit un morceau de papier au leader de SG1.

"Composez ce numéro. Tapez le numéro 8 et raccrochez. Bien sûr je compte sur vous pour détruire ce papier avant de partir d'ici. Des questions?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Mer 11 Avr - 14:32

Et voila maintenant que le vent se levait décidément ils n'étaient pas à la fête.MickaËlla n'était pas une experte de ce milieu mais elle savait qu'en peu de temps les choses pouvaient rapidement se compliquer et la météo changer du tout au tout.Il fallait forcer l'allure trouver ce qu'ils avaient à trouver et trouver un abri rapidement sans quoi ils allaient subir les affres du froid.Elle se retourna pour voire si ça suivait derrière et bien évidemment celle qui peinait était Rebecca.Elle fit discrètement signe à Chad de lui venir en aide.Elle était déjà poussé par Tara'c si elle s'accrochait à Chad il devrait augmenter leur vitesse de déplacement et réduire sensiblement la fatigue de Rebecca.MickaËlla se détourna de ce qui se passait derrière et porta son regard sur l'objectif.C'était dans ces moments qu'elle se souvenait avec amertume de son ancienne unité.Non pas que chacun des membres du groupe de tireur dont elle faisait partie aurait fait cent fois plus pour un autre membre du groupe mais chacun savait qu'ils n'avaient pas le droit de retarder les autres.La vie du groupe était en jeux.MickaËlla chassa ces pensées de sa tête, il fallait concentrer sur l'instant présent.

En arrivant sur la zone désigné par leurs indications, elle put découvrir que quelqun les attendaient déjà.Etrange mais pas inhabituel comme façon de prendre en main les mains les stagiaires.Mais dès le départ l'homme qui les attendaient avait un comportement dès plus étrange.Il semblait vouloir donner des ordres ors les gens s'adressant sur ce ton à MickaËlla était rare et elle n'avait pas le souvenir de ce mec.Selon ses dires une fumée qui pourrait être l'hélicoptère de Morel était apparu à 5 kilomètres d'ici
.Ils avaient trouvés des traces fraiches dans la neige mais ils ne savaient pas de qui il pouvait s'agir.Pas de réponse de Morel ce qui laissait à penser que son coucou s'était fait abattre ou s'était crashé.Le gars qui se trouvait en face d'elle voulait qu'ils rejoignent un refuge à une vingtaine de borne de là.Vu comme le temps évoluait cela aller être plus que difficile.Ils mettraient facilement 5 à 6H00 pour rejoindre ce dernier à pieds et encore c'est qu'ils n'avaient pas trainé en route.En moto-neige ils en avaient pour une grosse demi-heure avec ce temps de merde.Mais MickaËlla doutait encore de la véracité des propos et de la réalité du danger.Elle prit quand même soin de retenir par coeur le numéro de téléphone avant d'enfourner le papier dans sa bouche.Alors qu'elle mâchait elle sortit sa carte, parce que des questions elle en avait.

"Vous avez un crayon?"


La question semblait anodine mais elle était loin de l'être.Si ce dernier avait un crayon c'est qu'il avait noté ce numéro sur un bout de papier avant de lui tendre.Dans le cas contraire il était prévu qu'il lui remette depuis le début de l'exercice.Quelle que soit la réponse du soldat cela ne changerait en rien le reste des questions qu'elle allait poser.Juste la façon dont aller aborder la suite.Car bien évidemment elle n'avait pas de crayon et elle avait appris à travailler sans et en mémorisant les informations.

"Est ce que dans notre secteur il y a un relai radio de haute montagne ou une installation solaires?Vous avez les derniers bulletins météo?Sans parler que si nous sommes réelment engagé avec des troupes d'hégémonie il va nous falloir des armes et un meilleur plan que allait dans un refuge et attendait.D'ailleurs le téléphone est un GSM, un filaire, un satellite?Qui est au courant de ce refuge?Les mêmes qui étaient au courant de cet exercice?"


MickaËlla prenait les choses vraiment au sérieux maintenant.Le nom d'hégémonie était un appel à la vengeance.Elle les avaient que trop souvent cotoyé pour savoir que si ils les laissé prendre l'initiative ils se feraient avoir.Ils fallaient anticiper et devançaient les actions de l'adversaire.Sans parler qu'elle aurait bien ramener un ou deux gars d'hégémonie pour les faire parler.Car elle ne doutait pas du faite qu'elle pourrait les faire parler.Elle avait vu son ancien patron interroger des prisonniers et elle avait appris pas mal de chose dans ce domaine en l'observant.Elle avait perfectionné cela en entrainant des stagiaires.Et si elle en avait l'occasion elle comptait mettre à profit ces enseignements.Mais pour le moment il fallait rester concentré sur la menace qui planait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Guerin
Médecin
avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 28
Localisation : Ile de France

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 42
Age du personnage: 26 ans

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Mer 11 Avr - 20:13

C'était si difficile...
Pourtant, lorsque l'on fait appel à ses souvenirs ou à la normalité du concept, se mouvoir dans la neige ne semble pas si compliqué. À la seule différence qu'il n'y avait aucune installation humaine. Pas de centre de secours, de chalets ou de remontée mécanique. Juste ce désert de blanc et de glace.
Déjà, lorsque Mickaella avait donné le départ en parlant de marche forcée, j'avais immédiatement compris que j'allais souffrir. Tout au long du chemin, la vitesse de mon leader m'obligeait presque à trottiner, juste pour rattraper le retard récurrent. Bien vite, je me suis surprise à m'essouffler. C'était le signe annonciateur que j'avais crains.
J'ai essayé de ne rien montré. J'aurais pu tenir plus longtemps si nous étions partis à un rythme normal. Mais même là, la conclusion me sautait au visage : j'étais trop faible.

Pourtant, je me savais suffisamment endurante pour avoir étè acceptée dans le programme. Alors pourquoi est-ce que je me sentais si faible ? Pourquoi ?
En échouant à dissimuler mon essoufflement, celui-ci devenant de plus en plus sonore, je me suis souvenue de certaines leçons sur le système sanguin. Le professeur nous avait longuement décrit l'effet de l'altitude et la raréfaction de l'oxygène. Si bien que l'organisme s'adapte en produisant un surplus de globule rouge pour compenser.
Mais dans mon cas, il était encore trop tôt.

Voilà donc la réponse à la question qui me taraudait. C'était l'altitude.
Mickaella était une femme très forte. Le symbiote de Tara'c devait l'aider. Mais moi, je ressentais d'autant plus les effets de cette montagne que les autres. Je ne me cherchais pas d'excuses, juste de quoi me rassurer, de quoi m'eviter de culpabiliser. Malheureusement, l'effet fut bien plus que limité.

Je ne devais les restes de ma volonté non plus à mon courage mais à l'attention de mon coéquipier. Tara'c avait toutes les cartes pour prendre les devants et il restait pour m'aider. Je l'ai remercier d'un signe de tête et me suis accrochée pour tenir la cadence.

Croiser le regard de Mickaella à étè le plus dur. J'avais l'impression d'être un véritable poids pour l'équipe, ce qui était loin d'arranger la situation. Il n'y avait pas du de jugement, pas de remarque. Mais le fait d'envoyer Chad à la rescousse prouvait bien que je constituais un frein majeur. La seule chose que je pouvais faire, c'était de limiter la casse au maximum.

Lorsque nous sommes arrivé, je me suis libérée de l'étreinte de mes collègues pour m'appuyer contre la paroi. Le cœur battant, la respiration tout aussi forte, je me suis laissée glisser jusqu'au plancher des vaches. Je savais que ce n'étais pas recommandé de s'arrêter. Mais à ce moment précis, je m'en foutais bien.


- Merci les garçons. Soufflais-je entre deux bouffées d'air

La situation qu'exposa le militaire à notre arrivée ne fut pas d'une très grande importance à mes yeux. Tout ce que je retenais, c'est que je venais de vivre une simple petite introduction et qu'on allait forcément avoir besoin de moi. Me relevant après avoir ignoré la faiblesse de mes jambes, j'ai demandé à Mickaella s'il serait tout de même possible d'aller dans cet abri, lui expliquant que pour soigner mes futurs patients, il me fallait du matériel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jordan Morel
PNJ
PNJ
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 21/11/2011

Dossier du personnel
Equipe: SGC
Grade / Niveau: Sergent instructeur
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Sam 14 Avr - 23:41

Le jeune homme parut surpris par la question de MickaËlla, mais il comprit aussitôt où elle voulait en venir, il pensait que ce n'était qu'une blague, un exercice de plus, ce qui lui fit grincer des dents alors qu'il sortit un stylo noir de la poche de sa combinaison. On ne plaisantait pas avec Hégémonie au SGC pour une raison simple, il y avait tant d'entre eux qui avait laissé la vie ou subit de grave blessure à cause d'eux. Puis elle se mit à parler, poser beaucoup de questions qui firent sourire l'homme, comme si ils s'étaient attendus à ça, après tout si il avait imaginé se retrouver face à des mecs d'Hégémonie, il aurait prévu ses propres armes, et ne se risquerait pas à crapahuter dans la neige avec pour toute arme un couteau et son arme paintball.

"Le principal problème est que l'emplacement de cette entrainement n'était pas dévoilé, nous sommes perdus au beau milieu des Alpes pas la moindre chance de tomber sur quelqu'un par hasard. Le premier relais est plus loin que le refuge, qui possède un téléphone satellite, nous avons besoin d'arme, je suis bien d'accord, mais malheureusement les seules que nous avions étaient dans l'hélico, en faite tout était dans l'hélico, et de toute façon ce n'était pas une armurerie, quelques 9mm et rien de plus, nous n'étions pas sensé nous faire piéger, encore une fois l'information concernant votre entrainement est passé entre très peu de main... Ca signifie deux choses, nous avons un traitre bien placé au SGC, et nous sommes dans la merde. Il faut à tout prix contacter le SGC et en restant le plus discret possible. En composant ce numéro, vous enverrez un message de SOS, même si j'espère que Morel l'a fait depuis l'hélico. Concernant le refuge, le premier pequenot avec une bonne carte sera capable de le trouver, Hégémonie aussi donc, mais nous avons l'espoir qu'il s'attaque en premier à notre seul moyen de transport, c'est pour ça que mon équipe à déjà prit la route vers l'engin, si nous arrivons avant eux, nous aurons la possibilité de sauver des armes avec un peu de chance."

L'homme jetait un coup d'oeil à sa montre, et poussait un soupire.

"Si vous n'avez pas d'autres questions je vais prendre la route pour rejoindre le reste de mon équipe, faites attention, même sans les bulletins météo en main, je peux vous dire que le temps se couvre plus vite qu'il ne le devrait."

Effectivement le vent n'était plus réellement ce que l'on pouvait appeler clément. Le vent restait pour le moment assez supportable, bien que glacial, il ne neigeait pas mais les nuages laissaient présager le pire, heureusement les motos neiges leur permettrait de se mouvoir plus rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Dim 15 Avr - 16:11

Les réponses du soldat ne plaisait pas du tout à MickaËlla.Ils se trouvaient dans une situation ou ils étaient coupé de la base, avec des armes factices tirant des billes de peinture avec probablement en face d'eux des troupes d'hégémonie qui eux ne devaient pas avoir des pistolets à eau.Si ils étaient au courant de cet entrainement le but ne devait pas être simplement casser du soldat du SGC mais bel et bien de s'en prendre à des équipiers pour les capturer.SG1 était une cible de choix avec Tara'c.En plus d'un équipier SG il récupérait un jaffa.La somme d'information qu'il pouvait divulguer était non négligeable sans parler du symbiote qu'il portait.Rebecca servirait de moyen pression pour les faire parler et Chad serait certainement le premier à se faire tuer étant donné son rang dans l'équipe tant qu'au SGC.Le Fameux refuge était l'endroit le plus proche d'ou il pouvait communiquer avec le SGC.Ce qui était moins rassurant c'est que tout le monde était au courant de l'emplacement de se refuge.Les troupes d'hégémonie devait certainement s'attendre à une telle manoeuvre il fallait espérer qu'il ne soit pas sur les lieux.La rapidité allait être le maitre mot dans cette action.

Pour elle les troupes d'hégémonie avait abattu l'hélicoptère avec de la technologie de pointe ou alien.Et ils devaeint d'ors et déjà ratisser la montagne à leur recherche.Et le maigre espoir qu'avait le bidasse en face d'elle c'est qu'ils allaient s'en prendre d'abord à l'hélico et ils espéraient arriver les premiers.Pourquoi?Pour récupérer des pistolets.Des armes qui ne feraient pas le poids face à celle dont devait disposaient les troupes d'hégémonie déployé pour cette opération.C'était tout bonnement suicidaire mais le soldat ne reviendrait certainement pas sur ce qu'il avait décidé et MickaËlla n'avait pas le temps ni l'envie de jouer les matrones pour l'empêcher d'aller au casse-pipe.Il y avait plus important à faire entre autre donner l'alerte et trouver un moyen de répondre à la menace le plus efficacement possible.

"Si vous allez sur ce qui semble être le site du crash vous allez vous faire flinguer pour pas un rond."


La chose était dites au soldat de voire ce qu'il allait décider.Rester avec eux ou tenter le diable.

"Je prends la première moto Rebecca vous prenez la deuxième.Ca se conduit presque comme une voiture.Ca a du couple ces bêtes là donc ne soyez pas surprise lors de vos démarrage et accélérations si l'engin à tendance à chasser.Tenez fermement la barre et tout se passera bien."


Elle aurait bien donné la conduite de l'engin à quelqun d'autre mais Chad n'avait pas son permis et elle n'avait pas pris le temps de lui apprendre à conduire tout comme à Tara'c.Rebecca restait donc la meilleure option.

"On se déplace rapidement.Beca vous restez collé à mon aile sur ma droite.Le temps se dégrade rapidement en montagne ce qui veut dire que d'ici peu le ciel va être bien couvert et que le vent se sera levé.On va utiliser le relief pour approcher du refuge sans se faire repérer en remontant les courants d'airs pour masquer nos déplacements.On s'arrêtera ici.Tara'c et moi pourrons approcher du refuge sans se faire repérer pour s'assurer qu'il est claire."


MickaËlla était désormais en situation de mission réelle et son instinct reprenait le dessus à la vitesse du son.Elle avait exposé son plan qui prenait en compte le relief montagneux.Comme quoi elle avait bien fait d'étudier la carte à plusieurs reprises ainsi que le relief en visuel.La position qu'elle avait choisi pour laisser les moto-neiges se trouvait à a peine une centaine de mètres du refuge mais c'était un bon moyen de s'approcher de ce dernier sous le vent.La tempête ne venait pas de la vallée mais de par delà les montagnes.Cela voulait dire un temps de merde plus court mais pas d'accalmie.Sachant que le plus court pouvait durer plusieurs journées.

"Fermez bien vos Parka et préparez vous à douiller.La montagne ne va pas nous faire de cadeau.Des questions?"


MickaËlla avait rangé avec soin la carte qui venait de gagner en valeur à ses yeux car elle était la seule arme qu'elle avait à sa disposition pour le moment avec un couteau.C'était bien maigre mais faute de mieux.MickaËlla n'en avait pas pour autant son arme de paintball qui à défaut de tirer des vrai balles pourrait trouver une autre utilité la première étant la matraque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara'c

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 21/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: ? / 125
Age du personnage: 23 ans (apparence) / 54 ans (jaffa)

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Lun 16 Avr - 15:30

En arrivant à la grotte qui était l’étape à rejoindre pour passer à la suite, Tara’c vit le type dont il s’était servit comme bouclier, pas de quoi lui faire plaisir car il ne lui accordait pas une grande estime. Laissant le Major Strucker s’en occuper, il entendit ce qu’il se disait, des informations plutôt inquiétantes pour les occupants de l’engin volant et peut être aussi pour eux-mêmes. Le Jaffa repensa immédiatement à ce qu’il s’était passé quelques mois plus tôt à Jérusalem lorsqu’il avait accompagné l’équipe SG6, des types avaient cherchés à le capturer en sachant très bien où chercher, était-ce le même ennemi avec les mêmes intentions ?

Il se rapprocha doucement de ceux qui discutaient du problème et dit calmement :

« Si les personnes à l’origine de cette attaque savaient où nous trouver, elles sauront certainement où se trouve le refuge donc on risque d’être attendu mais si c’est votre décision vous pouvez compter sur moi, je préfère affronter mon ennemi que le fuir »

Le plan exposé par Mickaella était clair, profiter des éléments naturels pour vérifier que le refuge n’était pas un piège mais si cela faisait partie de l’exercice, il serait sans doute mal vu que l’équipe ne suive pas les consignes même si partir vers la vallée aurait été plus sage pour ne pas se jeter dans la gueule du loup. Tara’c ajouta :

« Comment devrais-je traiter ceux qui se retrouve sur ma route ? N’y a-t-il pas de risque que ce soient des gens du SGC qui jouent un rôle pour un entrainement qu’on cherche à rendre plus réel ? Je préfère poser la question maintenant plutôt qu’après les avoir tués… »

L’autre incertitude concernait les sortes de traineaux mécaniques qui seraient pilotés pas les deux femmes, en fait le Jaffa ne savait pas vers lequel se diriger pour peu qu’il soit prévu qu’il ait une place. Pour l’instant il ne posait pas la question et espérait qu’après les questions précédentes cela vienne naturellement au moment de partir pour l’expédition à travers le mauvais temps pour éventuellement faire de mauvaises rencontres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Guerin
Médecin
avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 28
Localisation : Ile de France

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 42
Age du personnage: 26 ans

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Mer 18 Avr - 14:09

Verdict sans appel, les ordres ne Mickaëlla ne seraient pas discutés.
Hochant brièvement la tête, j'ai remis l'une des deux clés à la leader après avoir vérifié qu'il s'agissait de la bonne et me suis choisi l'une des motoneige. Ces engins avaient de quoi faire rêver et, même si je n'en avais jamais conduit, j'étais prête à m'y risquer. Pour tout dire, en réalité, je me sentais devenir une enfant gâtée par un trop beau cadeau. Le genre de jouet que les parents nous ont privé pour avoir eu peur que leurs bambins ne se blessent avec.
M'assurant que mon fusil paintball ne risquait pas de me déranger, j'ai engagé la clé et allumé le contact. L'engin démarra au quart de tour en émettant un grognement à faire saliver tous les amoureux de mécanique. Je n'étais pas de ce genre là, ne trouvant dans la tôle et la vitesse aucun goût d'aventure. Pourtant, l'idée d'aller parcourir les neiges autrement qu'en s'y enfonçant me faisait sourire. Le danger était réel avec ce que l'homme venait de nous expliquer, j'avais la frousse et je faisais mon possible pour le dissimuler. Ce que j'avais lu d'Hégémonie sur les rapports m'avait donné envie de quitter le programme tant ils étaient dangereux. Le seul fait que je faisais partie de SG-1 et que je tenais à mes équipiers, sans oublier le fait que je me sentais honteuse d'une telle idée, m'avait poussé à revoir mon jugement.
Vous savez, sur le fait, on ne réfléchit pas vraiment.

J'ai fais accélérer le moteur au rythme de la pression exercée sur la poignée et me sentait fin prête à partir. Il ne me suffirait plus qu'à suivre Mickaëlla qui donnait les derniers détails. Sondant les environs, la boule au ventre, je suis restée sur Tara'c qui me semblait hésitant. Le pauvre devait probablement se demander ce qu'il devait faire, d'autant plus qu'il ne connaissait pas ces machines. Attirant son attention d'un geste de la main, je l'ai invité à me rejoindre. J'aurais pu faire de même pour mon autre coéquipier mais je dois avouer que mes critères, au vu de la situation, avaient été un peu plus égoïste. Je me sentais plus en sécurité et à l'aise avec Tara'c pour deux raisons, la première étant que j'avais fais au moins une mission avec lui. La seconde était son expérience au combat. En somme, sa présence me permettait de me sentir en sécurité. Et vu la menace qui semblait planer sur cette montagne, je ne regrettais pas d'avoir osé l'interpeller. Qu'avais-je à craindre ? Il risquerait seulement de m'envoyer valser dans la neige dans le pire des cas.

Lorsque Mickaëlla cessa de donner ses consignes, j'ai hoché la tête et lui ai répondu d'une voix trahissant mon appréhension.


- C'est compris. Je n'ai pas de questions.

Nous étions sur le départ.
En attendant que la chef de l'équipe parte en avant, j'ai agrippé les poignets Tara'c et fait en sorte qu'il m'enserre la taille. La manœuvre pouvait prêter à confusion. L'idée, d'ailleurs, m'avait fait rougir. C'est en craignant qu'il ait la même que j'ai cru légitime de m'expliquer.


- Il faut vous accrocher Tara'c. Vous avez beau être fort, la vitesse peut vous désarçonner de cet appareil.

Puis le silence, tourmenté par le ronronnement des moteurs, remplaça l'ambiance.
Je n'avais pas vraiment envie de quitter cette grotte à vrai dire. Parcourir les étendues de glace sur une motoneige serait agréable s'il n'y avait pas la menace d'Hégémonie. Ces types-là pouvaient être partout et peut-être même se tenir en embuscade non loin d'ici. Lorsque Mickaëlla s'en alla, j'ai pris la suite et me suis attelée à ses ordres. Je demeurais donc sur son flanc droit, conservant une distance de sécurité minimale, mais veillant également à être légèrement en retrait. Je ne voulais surtout pas créer un accident dans le cas où elle serait obligée de faire des embardées. En cours de route, j'ai repensé à ce que l'homme avait expliqué de la situation. Mes connaissances sur les victimes de crash étaient assez riches à mon grand désarroi. Celui de l'accident de train, j'en était persuadée, continuerait de me suivre jusqu'à mon dernier souffle.
Pour un hélicoptère ou un avion, il n'y avait pas de grande différence. Le corps des victimes jouaient tout simplement la boule de flipper lors de l'impact. Il y avait généralement des fractures, des bras ou des jambes brisées, des commotions ou, dans de plus rares cas, des hémorragies internes. Cette éventualité me fît frémir. Si Morel en avait une, je serais vraiment incapable de la soigner. Le seul remède pour une telle blessure était l'évacuation vers l'hôpital avec une salle stérile et une demi douzaine de médecins chirurgiens. Ajoutons à cela le risque que le carburant s'échappant de la carcasse ne s'enflamme, causant de grave brûlure qui conduisent à la septicémie et la mort. Autant d'éléments qui me terrorisait à l'idée de les connaître. Il me faudrait être forte, je le savais, mais je n'étais pas ainsi.
Je conduisais toujours. Chassant ces mauvaises pensées de mon esprit, je me suis rappelée qu'il fallait procéder par étape. Je ne me poserais cette question qu'au moment où je serais sur le fait accompli.

Resserrant mes jambes autour de l'appareil, je me suis légèrement redressée afin de pouvoir parler. J'allais faire diversion de mes propres angoisses.


- Toujours là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Mer 18 Avr - 16:42

La question de Tara'c était légitime et MickaËlla n'était pas du genre à prendre des risques inutilement.Et face à un adversaire tels qu'hégémonie il valait mieux ne pas en prendre.L'adversaire était suffisamment coriace et entrainé comme ça sans leur donner l'opportunité de se défendre.Il y avait une chance effectivement que l'opposition soit du SGC mais les risques opérationels si ils ne prenaient pas cette affaire aux sérieux étaient vraiment trop important.Il ne fallait pas faire de cadeau.

"On essaie de faire des prisonniers.Ce sera noël avant l'heure pour le BSPC.Et j'ai quelques questions à leur poser.Mais on ne prends pas de risques.Si on a pas le choix on leur fait la peau.L'erreur et les hésitations ne sont pas permise face à eux."


MickaËlla disait ces mot surtout pour Rebecca.Elle savait pertinemment que le jaffa ne ferait pas de quartier si elle lui demandait et Chad avait lui aussi des raisons comme tout équipier SG avec un peu de bouteille d'avoir envie de décapiter cette organisation.Rebecca devait se faire à l'idée qu'ils allaient certainement tuer de sang froid plusieurs hommes aujourd'hui.Est ce que ces hommes le méritaient?Sans aucun doute.Est ce que ça légitimé le faite qu'ils le fassent?Non.Mais si ils ne le faisaient pas beaucoup d'autre gens allaient mourir, et souffrir.Hégémonie était l'incarnation de tout ce qu'il y avait de mauvais chez l'être humain.Ils représentaient ce qu'aurait pu devenir le SGC.

Rebecca avait l'air d'être préssé de partir.Elle n'avait certainement pas pris conscience de ce qui les attendaient.Elle le découvrirait certainement un peu tard mais l'exercice était terminé et ça n'était pas non plus une balade de santé.MickaËlla avait la clé de sa monture, Rebecca la lui avait donné.Il était temps de se mettre en route mais pas n'importe comment.MickaËlla mit le contact et démarra l'engin.Puis elle le laissa tourner et commença à se calfeutrer dans sa parka.Elle tenait à ce que la machine chauffe un peu de manière à ce que lorsqu'elle soliciterait tout la puissance de cette dernière elle réponde au quart de tours.Tara'c prit place derrière Rebecca.Cette dernière l'avait invité à prendre place derrière elle.La façon dont elle l'avait fait laissé à penser qu'elle n'était pas toute entière aux problèmes qui se présentaient à eux.MickaËlla prit place sur son engin quand elle fut enfin assuré que Tara'c et Rebecca étaient bien à la mission.Concernant cette dernière elle avait un doute et il y avait intèret à ce que cela change rapidement.

Une fois Chad installé, elle vérifia les cadrans qui se trouvaient devant elle.Manquerait plus qu'ils tombent en panne à cause d 'un niveau bas d'essence ou d'huile.Une fois ces vérifications de routine effectué elle se décida enfin à prendre le départ.Elle sortit de la grotte à basse vitesse, ua bout d'une cinquantaine de mètres elle commença à accélérer doucement jusqu'à être à la moitié de la puissance de la machine.Elle regarda dans son rétroviseur droit pour s'assurer que Rebecca était bien dans son aile entrain de la suivre.C'était bien le cas.Elle reporta son attention sur la route qu'elle devait prendre.Elle corrigea légérement sa trajectoire et accéléra encore un peu poussant la machine à 80 pour cent de ses possibilités.Ils allaient s'approcher du chalet aussi rapidement et discrètement que possible.Restait à espérer que la chance serait de leur côté pour leur faciliter le travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jordan Morel
PNJ
PNJ
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 21/11/2011

Dossier du personnel
Equipe: SGC
Grade / Niveau: Sergent instructeur
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Mer 18 Avr - 21:14

Le jeune homme se contentait d'hausser les épaules, visiblement pas effrayé par la mort, au contraire il eut un petit sourire amusé en répondant simplement que c'était les ordres. Il ne fallait pas oublier que le SGC avait des comptes à régler avec Hégémonie, et il ne semblait pas être le dernier à vouloir en découdre. MickaËlla avait bien raison de ne pas tenter de le raisonner, ça ne servait à rien, il était totalement buté et se serait une perdre de temps totale.

Une fois les motos neiges élancés dans le froid, ils purent sentir le vent glacé s'insinuer dans le moindre petit espace libre. La seule chose qui réussit à rompre le silence de mort de la montagne étaient bien les moto neiges. Hégémonie ne semblait pas être présent ici, tout semblait si paisible, c'était difficile de croire qu'il y avait un véritable danger. La progression était difficile, mais loin d'être intenable, les engins étaient fiables et facilitaient drôlement la vie de SG1.

Le calme fut soudainement rompu par un bruit assourdissant qui semblait provenir du ciel, et pourtant rien ne semblait provenir de cette énorme masse de nuage bas. Se fut Rebecca qui pu remarquer ce qui venait de provoquer ce bruit, alors qu'elle arrêtait sa moto neige pour essayer de comprendre. Le flanc du sommet le plus proche d'eux fumaient, que se passait il là haut? Mais ce n'était pas le pire de leur problème, la neige commençaient à se lever, rendant plus difficile la progression, mais ce n'était pas ce qui allait arrêter SG1. Puis une 2eme explosion.

L'équipe progressait rapidement mais la visibilité devenait de plus en plus mauvaise, ils ne voyaient pas à un mètre devant eux, il serait peut être plus prudent de ralentir, mais se serait aussi beaucoup plus dangereux, même si l'avantage de ce temps c'était que ça ne faciliterait pas la vie de leur ennemi. Une 3eme explosion, puis un grondement. Il commençait peut être à être temps de s'inquiéter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Jeu 19 Avr - 11:05

Le soldat qui se trouvait en face d'elle, croyait dur comme faire qu'il pouvait faire rendre gorge aux hommes d'hégémonie avec sa réplique de Paintball.Il n'avait pas peur de mourir et MickaElla ne doutait pas que si ce dernier n'avait pas été pris comme équipier SG cela devait être du à justement ce comportement désinvolte face à la mort.Pas besoin de tête brûlé qui pense pouvoir venir à bout de tout ou prêt à mourir en essayant.Un bon soldat devait savoir mourir, et donc en l'occurrence savoir quand cela valait la peine de mourir.Et aller au casse pipe juste pour en remontrer aux hommes d'hégémonie n'était pas une bonne raison pour MickaËlla.

Les conditions climatiques commençaient à se désagrégeaient et cela n'annonçait vraiment rien de bon.La montagne n'était pas du genre à faire des cadeaux à ceux qui s'aventuraient en pleine tempête.Et là la tempête arrivait à la vitesse du son et ne présageait pas de bonnes choses pour SG1.Et puis il y avait ces explosions qui n'étaient pas normales mais alors pas du tout normal.Il ne faisait plus aucun doute pour MickaËlla qu'Hégémonie y était pour quelque chose dans cette histoire.Les explosions étaient là pour déclencher une avalanche qui les mettraient hors de combat.C'était bien le genre d'hégémonie qui était prêt à se genre d'extêmité pour arriver à leur fin.Ils avaient fait péter une tête nucléaire sur une planète pour effacer toute trace de leur passage.Pas de demi-mesure.MickaËlla relâcha la manette des gaz, la vitesse réduite allait lui permettre de réfléchir à la situation.

"Chad.D'ou elle vienne ces explosions?"

Dans sa tête elle se passait le relief qu'elle avait observé directement, et sur la carte que Morel lui avait remise.Le but étant que si hégémonie leur lançait plusieurs tonnes de neige sur le coin du museau il fallait qu'ils trouvent un endroit ou ils pourraient se mettre à l'abri.Le relief montagneux allaient peut être leur permettre de se mettre à l'abri du danger qui avançait vers eux à la vitesse du son.Le problème était de savoir si l'avalanche allait emportait ou non le refuge.Si jamais le refuge se faisait enlever par une coulée de neige ils allaient devoir revoire leur option.Combattre ou fuir.MickaËlla n'était pas du genre à fuir surtout si elle avait une autre option.Et prendre un ou plusieurs membres d'hégémonie vivant était un défi à même de l'aiguilloner et dans les capacités de SG1 même désarmé.Il fallait réfléchir et agir avec méthode.La première chose a faire était de se préserver du danger immédiat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara'c

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 21/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: ? / 125
Age du personnage: 23 ans (apparence) / 54 ans (jaffa)

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Sam 21 Avr - 9:40

Que cela fasse partie de l’exercice ou pas, les Tau’ris devaient bien suivre les instructions même si cela voulait dire d’aller droit dans une embuscade, peu de chance que ceux qui les attendaient ne tirent avec des boules de peinture alors la bataille s’annonçait périlleuse et malgré l’expérience des deux militaires et de lui-même, Tara’c ne se voilait pas la face en estimant qu’on ne leur avait pas envoyés des débutants pour les capturer ou bien les tuer.

Le Major donnait le feu vert pour tuer si leurs futurs adversaires ne coopéraient pas alors avant que le soldat venu leur donner ces informations ne parte, le Jaffa le regarda et lui dit :

« J’espère que vous dites vrai, les personnes qui passeront entre mes mains auront moins de chance que vous donc si jamais vous nous mentez, je saurai vous retrouver et vous le faire regretter, à commencer par vous couper la langue pour ne plus entendre vos jérémiades ! »

Le sérieux du regard et les paroles strictes en disait long sur le fait que ce n’était pas qu’un simple avertissement mais une promesse, voila qui pouvait faire froid dans le dos pour ceux qui prenait Tara’c pour un enfant de cœur juste en le voyant, notamment Rebecca qui ne pouvait vraiment se rendre compte du côté obscure du guerrier extraterrestre sans l’avoir vraiment vu de ses yeux. Les autres pouvaient sans doute comprendre car dans leur passé, ils avaient peut être eu à donner la mort ou bien à torturer pour le bien de leurs coéquipiers.

Le départ était imminent et la soigneuse avait décidée d’elle-même de qui serait son passager, évidemment cela ne pouvait que tomber sur sa victime préférée mais cela avait eu au moins le bénéfice de faire redescendre la tension entre le tatoué et le soldat qui venait de s’en aller. Il se prépara vite fait en se recouvrant la totalité du corps de ses vêtements chauds et écouta Rebecca qui lui conseillait vivement de s’accrocher alors il enfourcha la motoneige pour se caler sur la sorte de banquette commune qui allait du guidon à l’arrière et arrima ses mains aux tubes métalliques qui encadraient l’arrière de son bassin. C’était donc droit comme un i qu’il allait voyager en redoutant la conduite de la jeune femme, elle n’avait pas beaucoup d’ancienneté au SGC mais était déjà capable de mettre mal à l’aise un jaffa alors qu’elle faisait ce qu’elle pouvait pour piloter cet engin primitif au goût de son passager qui le sentait parfois chasser de l’arrière.

« Il semblerait ! »

Ce fut la réponse criée à Rebecca pour qu’elle entende puis plus rien que le vent froid qui frappait sa tenue, de temps en temps il lâchait une main pour venir passer le gant sur la paire de lunettes (ou sur la visière du casque s’il était fourni avec la motoneige) afin d’y voir quelque chose d’autre que des mouchetis finissant par gêner la vision.

Malgré le bruit des deux moteurs et les protections sur les oreilles, tous réussirent à entendre quelque chose qui ne semblait pas naturel et la soigneuse décida d’arrêter la motoneige pour indiquer d’où cela pouvait provenir. Tara’c laissa les analyses à ceux qui normalement connaissaient mieux la haute montagne que lui qui la découvrait de près.

Pas assez pour leur faire rebrousser chemin et ce furent deux autres déflagrations qui les accompagnèrent dans la pollution sonore de ce lieu si magnifique mais trop froid pour donner l’envie au jaffa de s’y éterniser. La dernière explosion avait été différente car un grondement s’en suivait et cela ne disait rien de bon, que se passait-il ? Qu’allait décider le Major Strucker ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Guerin
Médecin
avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 28
Localisation : Ile de France

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 42
Age du personnage: 26 ans

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Mar 24 Avr - 7:25

J'en fais toujours trop. C'est dans ma mentalité, c'est ma façon d'être, que voulez-vous ?
Je ne suis probablement pas la femme la plus intelligente mais je ne suis pas, non plus, complètement stupide. Mon invitation auprès de Tara'c avait sûrement dû être mal interprétée, j'en suis certaine. Bien sûr, il était toujours aussi glacial envers les autres, peut-être même avec Mickaëlla, mais il l'était devenu un peu plus que d'habitude. Je devais probablement m'estimer heureuse qu'il m'ait répondu. Hochant la tête à cette idée, je me suis demandée s'il n'aurait pas mieux valu perdre quelques secondes de plus à ce que Mickaëlla répartisse les rôles.
Cette mission mettait en lumière quelque chose depuis plusieurs heures : je n'étais pas vraiment à la hauteur. Je n'avais sûrement rien à faire dans SG-1.

Alors que le vent glacial fouettant mon visage continuait de produire cet horrible sifflement, je me suis sentie distraite, pensive. Et si j'arrêtais les frais ?
C'est vrai. Quelque part, ils étaient tous des professionnels, des as, la crème de la crème : sauf moi. Qu'est-ce que je foutais dans cette équipe à les ralentir ainsi ? D’après les rapports que l'on avait le droit de lire, Hégémonie était monstrueuse et avait la réputation d'être une menace très sérieuse. Et maintenant que l’hélicoptère s'était crashé avec ses occupants, probablement pétrifié par le gel, qu'est-que SG1 avait pour les sauver ?
Moi...

J'ai lentement secoué la tête. Une partie de mon esprit veillait à ce que mon engin ne quitte pas le sillage de Mickaëlla. Mais l'autre, la plus importante, s'était échappée ailleurs. Je savais que le bruit du vent me couvrirait et que Tara'c n'entendrait rien. Alors je me suis mise à murmurer, comme lorsque j'étais encore une petite fille et que j'avais besoin de parler.


- J'ai repéré une belle petite ferme en Auvergne. J'y étais allée alors que je fuyais le sang et les cadavres. Si ce foutu officier ne m'avait pas appeler pour le programme, je serais certainement retournée là-bas pour une forme de rédemption. A la place, j'ai été propulsée sur des années lumières pour voir encore plus de gens se faire déchiqueter. J'étais sensée explorer la galaxie et au lieu de ça...
Même dans cette région, dans ce blanc immaculé où la haine humaine n'a pas lieu d'être, des gens vont probablement mourir.


Un soupir coupa temporairement le monologue.

- Je ne sais pas. Peut-être que SG-1 s'en sortirait mieux si j'arrêtais de leur compliquer la vie. Je n'ai même pas fait mon travail lors de ma première mission et là...je suis la cinquième roue du carrosse depuis le début.
Alors...peut-être qu'avec un emprunt...j'irais acheter cette ferme. Pour ne plus avoir à regarder cette barbarie en me sentant impuissante ou gênante...
Ce serait une bonne idée non ?


Une détonation retentit.

- Je crois que oui. Ce serait bien...cette ferme...

La seconde détonation m'inquiéta beaucoup. Ce ne pouvait pas être de l'orage et j'imaginais mal une fusillade couvrir la tempête. D'ailleurs, Mickaëlla réduisit sa vitesse. Elle avait entendue elle aussi. Je ne pouvais pas entendre ce qu'elle disait à son camarade mais le grondement qui accompagna la dernière détonation me figea sur place. Même quelqu'un qui n'était jamais parti en voyage à la neige savait ce que c'était.

- Mickaëlla ! C'est une avalanche !

Mon cœur accéléra soudainement.

- Mickaëlla ! Qu'est-qu'on fait ?!?

La peur me dévorait les entrailles. Hégémonie avait trouvé un bon moyen de faire table rase du secteur en s'épargnant des munitions et des hommes avec une avalanche. Je n'étais pas tacticienne, bien sûr, mais les détonations n'étaient pas accidentelles.
Je continuais de fixer Mickaëlla en guettant le moindre signe de sa part. Au fond de moi, je commençais à saisir que je ne pourrais jamais acheter cette ferme. Il y avait cette horrible intuition qui ne cessait de m'habiter. J'allais mourir sur cette montagne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jordan Morel
PNJ
PNJ
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 21/11/2011

Dossier du personnel
Equipe: SGC
Grade / Niveau: Sergent instructeur
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Mar 24 Avr - 23:00

L'avertissement du Jaffa n'avait eu pour résultat que de provoquer un rire chez le jeune homme visiblement amusé, ses menaces ne l'effrayaient pas sans doute pour plusieurs raisons, il n'était pas homme à se laisser impressionner, et puis il y avait déjà suffisamment de gens qui ne supportait pas le jaffa au SGC à cause de son colloc le parasite pour ne pas qu'il ne s'attire plus d'ennemis, sans parler que si il tuait ou mutilait un membre de l'armée française, E.T finirait sur une table de chirurgie pour un peu de vivisection, alors à quoi bon le craindre? De toute façon il avait d'autre chat à fouetter et n'avait pas l'intention de perdre du temps pour rappeler à MickaËlla de tenir son pitbull en laisse si elle voulait pas qu'on le fasse castrer, dans le meilleur des cas.

En tout cas le calme fut de courte durée, les explosions étaient bien le cadet de leur soucis, Chad eut bien vite de leur faire remarqué, ces explosions étaient situés en altitude, et même sans les bulletins météo, il supposait que ces lieux avaient été choisit de façon stratégique pour déclencher une ou plusieurs avalanches, le but n'était visiblement pas réellement de les capturer, juste de les tuer et pourquoi pas leur rappeler que le SGC n'était pas le maître, même si sur Terre, sur leur territoire, et qu'aucune information ne leur échapperait. Sans doute pour mettre en avant le seul élément positif en sa possession, Chad fit remarquer que même si les explosions avaient du être choisit avec précaution, ils avaient négligés un détail, leur position.

"A vrai dire je ne comprends pas pourquoi des explosions aussi hautes, il y a peu de chance qu'une avalanche nous touche, elle risque de s'arrêter avant, bloqué par les arbres et les rochers, à mon avis, ils ne connaissaient pas du tout notre position, et se base sur là où nous aurions du être."

Si c'était effectivement le cas, ça laissait au temps à SG1 pour remplir sa mission et pourquoi pas, une chance de rentrer entier à la maison. Le grondement se fit menaçant, et une coulée de neige apparu au loin. Un peu moins sur de lui, Chad se tournait vers MickaËlla.

"Enfin en théorie. On fait quoi chef?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Mer 25 Avr - 21:23

La réponse de Chad avait du sens l'itinéraire qu'elle avait choisi n'était pas celui qu'ils auraient du prendre mais hégémonie avait tendance à voire grand dans tout les domaines.Elle commença à douter de la réflexion de Chad quand elle vit une coulée de neige s'étendre plus bas que ce que Chad avait prévu.Et le en théorie ne donnait pas du beaume au coeur pour aller se fourrer en plein dans une avalanche de neige.Mais de toute manière ils n'avaient pas vraiment le choix sur ce coups là.La vitesse était la clef de leur survie et il n'était plus l'heure des demi mesures.

"Si on se retrouve pris dans une avalanche je vous étrangle avant de mourir d'asphixie sous plusieurs tonnes de neige."


Connaissant MickaËlla ça n'était pas entièrement de l'humour et gare au marine si jamais le en théorie ne collait pas comme convenue à la pratique.De son bras gauche MickaËlla fit signe qu'il fallait se remettre en marche car dans son rétroviseur elle avait pu voire que Rebecca s'était arrêté.Puis sans attendre plus longtemps elle poussa la manette des gaz à fond.Il n'en fallait pas plus pour faire bondir l'engin, qui ne demandait qu'à libérer toute sa puissance.MickaËlla avait l'habitude de ce genre d'exercice en voiture, en moto, accroché à un hélicoptère.La vitesse était une façon de vivre pour MickaËlla et à partir du moment ou elle avait un engin motorisé dans les mains elle ne cherchait qu'une occasion de pousser ce dernier au maximum de ses capacités.Mais là elle ne s'amusait pas elle était on ne peut plus concentré sur la situation et sur sa conduite.la survie de SG1 était en jeux et sa décision n'était que par son instinct de conservation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara'c

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 21/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: ? / 125
Age du personnage: 23 ans (apparence) / 54 ans (jaffa)

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Sam 28 Avr - 9:24

Même pour un jaffa, une avalanche n’était pas bon car il savait ce que c’était pour en avoir déjà vu à distance, bien à l’abri à bord de petits vaisseaux quand ils survolait de près les montagnes enneigées de certaines des planètes de son ancien maitre ou bien celles d’autres Goa’ulds. Des arbres cassés, arrachés… Alors comment de simples corps pourraient-ils résister à une telle puissance ?

Le piège allait se refermer sur eux et on les y avait envoyés droit dedans avec leur consentement mais il fallait tout tenter pour s’en sortir, ce n’était qu’un nouvelle bataille à gagner où la défaite était interdite bien que cela ne veule pas dire que la guerre serait perdue pour autant.

Sans prévenir et contrairement à la première partie de la promenade en motoneige, Tara’c se colla au dos de son pilote et passa un bras autour de son ventre, l’autre restant accroché à la barre arrière. Il prévoyait déjà le pire en espérant que cela soit suffisant pour ne pas perdre la jeune femme dans le souffle et la vague de neige si tel était leur destin, rester à deux dans une situation critique serait sans doute mieux mais il comptait quand même éviter d’en arriver là alors il cria quelque chose d’inutile à Rebecca :

« Foncez Rebecca ! »

La petite motivation dont elle n’avait pas besoin car elle devait réaliser sans aide qu’il ne fallait pas trainer ici comme le major Strucker l’avait fait en passant aux actes et en faisant rugir le moteur de son engin pour partir.

Rebecca avait là le moyen de se sentir plus utile dans l’équipe car Tara’c sentait bien dans son attitude son manque de confiance en elle et en ses capacités au sein de l’équipe, c’était bien pour cela qu’il ne la lâchait pas, penser que c’était pour autre chose était se tromper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jordan Morel
PNJ
PNJ
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 21/11/2011

Dossier du personnel
Equipe: SGC
Grade / Niveau: Sergent instructeur
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Sam 28 Avr - 22:28

Finalement, malgré les doutes de Chad, l'avalanche ne les mit pas trop en danger, rapidement, l'équipe fut en sécurité, du moins en sécurité relative lorsque l'on connaissait la situation. L'abri n'étaient plus bien loin, mais une autre inquiétude pointait le bout de son nez, malgré le bruit de la montagne, notamment du vent, des bruits de pales se firent entendre un hélicoptère noir passait dans le ciel gris volant à base altitude. Il ne ralentit pas, fonçant en direction de la zone du crash indiqué par leur coéquipier. Ami ou ennemi difficile de faire la différences, mais si c'était le cas, leur position était révélée.

Qu'importe il fallait continuer, ils avaient un rôle à jouer. Il fallait qu'ils préviennent la base. L'équipe devait suivre MickaËlla pour se retrouver dans cette purée de poids, impossible de voir à deux mètres. D'ailleurs Rebecca manquait de rentrer dans l'un des murs en bois du refuse alors qu'elle arrivait à une vitesse trop élevée. Le drame fut évitez, mais Tara'c pu remarquer une chose étrange, des traces de pas fraiche dans la neige auprès de la cabane. MickaElla remarquait elle des traces laissant penser que ces traces provenaient de personnes descendus en rappel de l'hélicoptère, ce qui avait de quoi faire grincer des dents.

Mais avant qu'il ne réagisse ils se retrouvaient face à des hommes armés vêtus de noir, fusils d'assaut sous le nez, plus la peine d'imager sortir leur arme, ils seraient tués avant. Ami ou ennemi? Difficile à dire, les visages étaient cachés par des cagoules noires, aucun signe d'appartenance, mais c'était aussi le cas de SG1. Se regarder dans les yeux ne serviraient à rien fallait agir, mais sans prendre de décision à la légère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Jeu 3 Mai - 19:19

La progression en moto neige était telle que MickaËlla l'avait imaginé.Dur, froide et périlleuse.Elle s'efforçait de ne pas penser à la possibilité de prendre une avalanche sur le coin du museau.Mais il fallait dire qu'avec le bruit des explosions et celui des coulées de neige, il était extrêment difficile de penser à autre chose qu'à cette possibilité.Fort heureusement pour SG1 et surtout pour Chad l'avalanche déclenché par les détonations n'étaient pas suffisamment importantes pour leur causer plus qu'une grosse frayeur.C'est alors qu'un hélicoptère noire passa dans le ciel.Il volait très bas et il n'était pas d'une couleur réglementé par l'armée française.Ce qui voulait dire qu'à la possibilité de foutre en l'air ce dernier elle ne se priverait pas.Mais la priorité était de prévenir le SGC.Il fallait donner l'alerte de manière à ce que le général déploie les unités nécessaires pour rendre la pareil au personnel d'hégémonie.Ces derniers avaient sous-estimés l'animosité des équipiers SG.Il y allait y avoir la queue au portillon pour savoir qui irait le droit de ramener un scalp d'un gars d'hégémonie.

Il y avait des traces de pas à proximité de leur objectifs.La cabane ou se trouvait le fameux téléphone qui leur permettrait de joindre le SGC.Tara'c avait lui aussi repéré des traces.L'hélicoptère avait peut être largué des hommes à proximités de la cabane.Dans ce cas s'y rendre serait surement un traquenard.Mais alors qu'elle allait partager ces impressions avec Tara'c pour avoir son avis sur la question elle se retrouva face à des hommes armés et cagoulés.Il était trop tard pour leur mettre un coup de pression avec leurs armes factices et les amener à déposer les leur qui ne l'était pas.Le seul moyen de se sortir de cette situation était d'y aller au culot.MickaËlla fit donc un pas en avant le plus naturellement du monde avant de s'adresser aux hommes cagoulés.

"Pas trop tôt.Allez magnez vous, on a du boulot sur la planche."


MickaËlla était contente d'être engoncé dans sa parka.Le tissu qu'elle avait sur la bouche lui déformait la voix et elle s'était efforcé de parler avec la voix la plus grave possible.La capuche qu'elle portait, dissimulait en grande partie son visage.Elle avait été suffisamment vague pour ne pas se trahir.Il fallait espérer que ça passe.A la moindre hésitation elle ferait quelque pas de plus et les invectiveraient en leur sortant une bonne engueulade à la façon Hartaman histoire de mettre le pendules à l'heure.Pour MickaËlla il n'y avait pas de doute qu'il s'agissait d'homme d'hégémonie mais c'était le meilleur moyen de gérer la situation.Elle se paierait un scalp de ces raclures plus tard dans la journée.Pour le moment l'important c'était prévenir le SGC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara'c

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 21/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: ? / 125
Age du personnage: 23 ans (apparence) / 54 ans (jaffa)

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Ven 4 Mai - 14:22

Le quatuor avait échappé à la colère de la montagne, dès le danger passé, Tara’c retira son bras qui serrait Rebecca pour ne pas la déranger plus longtemps et retrouver son encrage sur la partie arrière de la motoneige. Après cet évènement qui n’avait rien de naturel, le Major Strucker était toujours décidé à se rendre à l’endroit où l’ennemi allait choisir de les attendre, pure folie mais le jaffa ne pouvait pas une fois de plus tenter autre chose de plus raisonnable, non, son instinct lui disait de ne pas quitter ses coéquipiers, de toute façon partir seul à pied dans cet environnement aurait été suicidaire.

Le groupe s’arrêta bien trop près du refuge pour ne pas alerter d'éventuels occupants, malgré cela, le jaffa se fit le plus discret possible pour descendre de l'engin et se mettre en position le long de la cabane, ne manquant pas au passage de faire signe à son leader qu’il y avait des traces récente de pas dans la neige. Forcement il y avait des personnes dans le refuge mais pas possible de connaitre leur statut. S’il avait été seul ou dirigeant ses troupes, Tara’c se serait sans doute contenté d’observer à distance en attendant la tombée de la nuit pour agir mais les circonstances firent qu'il serait dangereux de s'éloigner du refuge au risque de se prendre une balle dans le dos.

Evidemment le piège se referma sur SG1 qui ne pouvait rien faire face aux armes pointées sur chacun des membres, les vêtements et l’équipement de protection ne donnait pas d’information sur qui était qui, d’un côté comme de l’autre. Le jaffa fut tout de même étonné par la réaction de son leader qui agissait comme si ces types allaient lui obéir alors que ceux-ci ne pouvaient que chercher à identifier leur prise. Alors il ne restait plus qu’à voir ce que cela allait donner tout en se tenant prêt à agir si ça tournait mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Guerin
Médecin
avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 28
Localisation : Ile de France

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 42
Age du personnage: 26 ans

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Sam 5 Mai - 2:49

C'était complètement dingue de réaliser une telle accélération dans une purée de pois pareille.
On y voyait pas plus loin que le bout de son nez et la seule chose qui me permettait encore de distinguer la machine de Mickaëlla était son feu arrière. La lumière, d'ailleurs, était sacrément étouffée par ce voile opaque. Mais le choix était tout ce qu'il y avait de plus simple : être engloutie par la neige ou risquer la cabriole dans les airs.
Fonçant donc à bride abattue, je n'ai même pas sentie l'étreinte de Tara'c alors que je m'agrippais de toutes mes forces au guidon. Avec la vitesse, la neige fouettait violemment mon visage, mon sang quittant peu à peu mes extrémités. J'ai reconnu le manque de sensation sur mes joues et mon nez. C'était le signe avant-coureur de l'hypothermie et des engelures. Et si j'étais concernée, le reste du groupe ne devait pas être loin du même état. Sans lunette, je vous laisse deviner la facilité avec laquelle je parvenais à suivre mon leader.
A cause de cette forme de cécité, je n'ai pas tout de suite remarqué qu'elle s'était arrêtée. Il faisait si sombre et la visibilité si réduite que je me croyais encore sur la route. Le chalet est apparu soudainement, tel un gros monstre sur le point de m'avaler toute crue. La surprise m'arracha un cri et j'ai braqué en réduisant l'allure. L'engin chassa sur le coté, dérapant comme dans un film de cascade avant de s'arrêter à quelques centimètres seulement de la paroi.

Durant les quelques secondes qui suivirent, je suis restée immobile en me demandant comment je m'étais débrouillée pour ne pas m'envoyer dans le décors. Derrière moi, une sensation de froid soudain remplaça la protection qu'avait offert le corps de Tara'c, m'indiquant qu'il avait quitté le véhicule. Avisant un regard circulaire, j'ai repéré Chad et Mickaëlla, les jaugeant à la silhouette. Un signe de tête de ma part pour les informer que j'allais bien puis je suis restée non loin de mon collègue Jaffa. Il semblait s'intéresser à un endroit en particulier et je dois avouer ne pas avoir compris tout de suite...jusqu'à ce que des hommes nous surprennent et nous menacent de leurs armes.
Instinctivement, j'ai levé les mains à hauteur de mes hanches, les écartant de mon arme factice tenue en bandoulière. Je nous pensais foutus, jetés dans la gueule du loup, à pieds joints dans un piège énorme. Pourtant, lorsque j'ai vu Mickaëlla s'approcher des inconnus de façon aussi désinvolte, j'ai compris qu'elle tentait un coup de bluff et ai rapidement abaissé mes mains, espérant de tout mon cœur que personne ne l'aurait remarqué.

Mon cœur s'est mis à battre rapidement, ma poitrine se soulevant plus lentement mais de manière intense. C'était le grand saut, ce qui ferait probablement la différence entre la survie ou l’exécution. Mon regard ne cessait d'alterner entre les inconnus et Mickaëlla. Elle était en première ligne et serait donc la première à écoper. L'idée de finir comme ça me terrifiait. D'ailleurs, la mission elle-même commençait à avoir cet effet depuis que j'avais quitté la grotte. Mes soupçons se confirmaient et j'en tremblais de peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neville Robert
Scientifique
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 24/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: Typhon
Grade / Niveau: Propriétaire de Typhon
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Dim 6 Mai - 23:26

L'homme encagoulé resserrait un peu plus sa poigne sur l'arme, visiblement il y avait quelque chose qui ne plaisait pas à cet homme. Il fit signe à chacun de ses membre de ses équipiers d'encercler la petite troupe. Visiblement il ne s'attendait pas à ça, et ne bougeait plus. Il attendait les ordres d'un supérieur, c'était évident. Ce à quoi MickaËlla ne pouvait pas s'attendre, c'était de voir qui se trouvait derrière cet homme. Le visage était sans doute inconnu à Tara'c et à Rebecca, mais MickaËlla ne pouvait se laisser abuser, ce visage avait été au SGC, d'ailleurs il avait beaucoup fait parler de lui il y avait quelques mois, et pas pour rien, il était accusé de trahison, même si ce mot n'avait jamais été prononcé, après tout il avait tout de même sauvé le SGC, mais ce n'était pas si simple à admettre. Bref une situation complexe, mais MickaËlla ne pouvait pas se tromper, elle avait devant elle Neville Robert, et donc Typhon en chair et en os. Allié d'Hégémonie ou du SGC? Difficile de savoir la vérité, surtout avec des gens dont la réputation était aussi controversé. Neville s'avançait, toisant MickaËlla, il n'avait pas d'arme à la main, mais les hommes armés ne laisseraient pas le temps à SG1 d'agir, ils étaient prêt à faire feu.

"C'est pas du tout ce à quoi je m'attendais. Déclinez votre identité, sinon nous vous abattrons sans sommation."

Le regard de Neville fut sans équivoque, mais difficile à dire si il s'attendait à trouver SG1 ou Hégémonie. Et pourtant SG1 n'avait pas réellement le choix de coopérer, à savoir comment fallait il agir. A vrai dire il fallait aussi se poser la question de savoir si Hégémonie était réellement derrière tout ça, Typhon n'avait jamais réellement eut de position officielle face au SGC, finalement ils se trompaient peut être juste d'ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Lun 7 Mai - 22:26

MickaËlla s'était à beaucoup de choses mais pas à ce qui était entrain de se passer.Sur l'ordre de l'un des leurs les hommes se déployèrent autour d'eux.Il s'agissait donc d'une petite équipe soudée qui avait une mission précise et qui comptait s'y tenir.Cela ne sentait pas très bon.L'un des hommes qui les encerclaient avait ressérré sa prise sur la poignée de son arme.Une crispation un peu trop forte qui témoignait d'une émotion pas totalement maitrisé.Cette homme devait avoir une rancoeur personnel avec l'un d'entre eux.Et quand MickaËlla vit le visage qui se cachait derrière cette cagoule elle eut elle aussi le réflexe de fermer le poing pour le mettre dans la figure de celui qui se trouvait devant elle.Neuville Robert.Un traitre.Il n'avait pas seulement trahis ces supérieurs et son pays mais également ses semblables terriens d'une certaines manières.Il avait quitté le GSC avec une gamine alien.Certains prétendaient qu'elle l'avait envouté MickaËlla elle, y voyait quelque chose de plus inavouable.Et il ne faisait aucun doute pour elle que le PDG de Typhon avait patiemment préparé son coups.D'ailleurs pendant il avait fallu un moment pour que le SGC découvre que c'était Neuville qui se cachait derrière ce riche industriel qui en savait beaucoup trop sur le secret le mieux gardé de la planète.

Loin de se démonter devant le traitre à la patrie, MickaËlla se redressa autant qu'elle le put.Elle ne comptait pas se laisser impressionner par quelques hommes à l'éthique douteuse qui suivait un traitre.Elle fit de nouveau un pas et avança le buste vers Neuville.Elle ne cachait pas son mépris pour ce dernier bien au contraire.Elle tenait à faire savoir ce qu'elle pensait de ce dernier dans le moindre haussement de ces sourcils.

"Tiens donc.Neuville Robert.Vous sortez enfin de votre tours d'ivoire?Je suis le Major Strucker et je commande cette unité.Vous ne vous souvenez pas de moi mais moi je me souviens bien de vous.Très bien même.Et il y a plutôt intérêt que vous n'ayez rien à voire dans l'histoire drôle qui m'amène ici et dans laquelle nous sommes sans nouvelle depuis plusieurs personnels du SGC."

Bien loin de craindre la personne qui était en face d'elle, MickaËlla défiait ouvertement Neuville.Il n'était pas partis du principe de les neutraliser le temps de faire la lumière sur leurs identités.MickaËlla en profitait donc pour tenter prendre l'ascendant sur ce dernier.Bien évidemment elle ne lui ferait pas lâcher ses armes et faire danser les hommes qui le suivait mais elle pourrait peut être influencer ce dernier sur certains choix.Ca n'était pas grand chose mais de fil en aiguille cela pourrait être le petit plus qui leur donnerait l'avantage en cas d'affrontement.Maintenant la balle était dans le camps de Neuville il n'y avait plus qu'à attendre de voire ce qu'il avait à dire.MickaËlla avait écarté les bras des armes et paumes vers le sol et elle faisait signe aux restes de SG1 de ne pas passer à l'action.Elle voulait savoir en premier lieu si Typhon et Hégémonie avait des affaires en souffrances.Il pourrait servir d'allié pour un temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara'c

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 21/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: ? / 125
Age du personnage: 23 ans (apparence) / 54 ans (jaffa)

MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   Mar 8 Mai - 8:27

Les hommes encagoulés ne semblaient pas vouloir commettre une erreur qui pourrait leur être fatale, ils n’avaient pas réagis aux directives du major mais savaient-ils au moins qui elle était ? Ou alors ce qui était le plus logique, ils n’en avaient rien à faire car n’obéissaient pas à n’importe qui et surtout pas au premier venu.

Bref la situation était tendu par le fait d’être mis en joue et glaciale par le froid ambiant et le manque de réponse de ces soldats. Ces derniers semblait attendre leur prima ou plutôt leur officier pour la suite à donner à leur prise du jour, il finit par se montrer à visage découvert pour s’intéresser avant tout au leader de SG1 et de lui demander de s’identifier non sans y mettre la pression.

Première surprise, sans qu’il n’ait rien dit sur sa propre identité, le major l’appela par ses prénom et nom en le faisant sortir d’un endroit inexistant, le refuge n’avait en rien la forme d’une tour et était encore moins composé d’ivoire… Encore une expression qui échappait à Tara’c et qui lui faisait penser que sa coéquipière ne voyait pas la même chose que lui, était-elle droguée ou perdait-elle la tête ? Très vite cette question fut effacer car elle décidait de donner son identité et de rester menaçante envers son interlocuteur ce qui fit arquer un sourcil du jaffa sous ses lunettes, elle avait un sacré caractère qu’il découvrait au fil du temps même si on l’avait déjà briefé officieusement pour ne pas qu’il se froisse sans raison, que ce soit du simple soldat jusqu’aux officiers que Tara’c avait rencontré pour les besoins des tests d’intégration.

Le major fit le choix de ne pas nommer ses coéquipiers alors le tatoué resta silencieux, encore bien anonyme sous ses vêtements de protection contre le froid, personne ne pouvait être certain que ce soit bien lui, même si en connaissant les dossiers des membres de SG1 on pouvait procéder par élimination au niveau du gabarit de chacun. Il craignait d’être encore la cause de cette situation et se sentait responsable pour les victimes de l’hélicoptère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission 88] L'enfer blanc   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission 88] L'enfer blanc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Reste du monde :: Reste du monde terrien-
Sauter vers: