La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand on est perdu le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Quand on est perdu le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre (Libre)    Mar 17 Avr - 23:18

Rakel Peleonor

La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.


C'était capuche sur la tête que je me baladais dans la base, je n'avais pas une très grande envie de devoir discuter. Un geste de la tête accompagné d'un petit sourire aux gens que je connaissais, mais pas question de retirer mes écouteur, musique à fond dans les oreilles, je me sentais à peu près bien, et je ne me retirerais pas ce confort. Une fois au Mess, j'attrapais une pomme et pris la direction de la sortie de la base, j'avais envie de prendre l'air. Je sortis de la base sans réellement chercher à réfléchir où j'allais, je connaissais le coin par coeur, ce n'était pas bien difficile, il n'y avait rien à faire auprès du SGC mis à part se balader dans les forêts, ou dans les petits villages aux alentours. Quatre ans déjà que je bossais ici, et je n'avais encore pas pris de vacances, ça serait peut être une bonne chose, aller un peu sur Paris, retrouver pendant quelques semaines la vie que j'avais lorsque j'habitais toujours chez mon père.

Quoi qu'au final je n'étais pas sûre de réussir à le supporter très longtemps, il fallait être réaliste, j'étais habituée à ce style de vie militaire, et j'aurais sans doute du mal à me faire à mon ancien vie. Il y avait si longtemps. Quoi qu'il en soit, je pourrais lui en parler quand il sera là. Cette idée me faisait peur, j'étais incroyablement mal à l'aise face à lui, et cette fois ci, ça ne pourrait qu'être pire. Je ne doutais pas un seul instant que cette visite serait explosive. Au final je savais que c'était à cause de mon père que j'avais une relation si compliquée, mais on ne pouvait pas dire que la vie ne m'aidait pour autant. J'eus une petite pensée pour tout ce qui c'était passé ces derniers temps, mais je me refusais d'y penser trop longtemps, ça m'évitait de tomber en dépression totale, et me permettait de tenir. Mais ce n'était pas simple. Au final ma vie se résumait à peu de chose. Eux.

Tout en marchant, j'attrapais mon téléphone, envoyant quelques réponses aux SMS que j'avais déjà reçu, une réponse standard, des plus banales, je n'avais pas du tout envie de me prendre la tête là dessus. De toute façon, je préférais y répondre au plus vite pour ne plus avoir à y penser. Une journée comme les autres, rien de plus. Arrivant dans une petite clairière, je m'arrêtais net. Pourquoi j'étais venue ici? C'était à cet endroit que Mathieu avait tué Tajid. Je resserrais ma veste contre moi, restant perdue dans mes pensées quelques secondes. Je revoyais la scène devant les yeux, ce que j'avais ressentis à cet instant. Je sentis les larmes me monter aux yeux. Me passant la main sur le visage, j'essayais de chasser mes pensées noirs, et me laissais tomber dans l'herbe, le regard tourner vers le ciel. Je repris l'écriture de mes sms, c'était franchement ennuyant, j'aurais du emmener un livre, quelque chose pour m'occuper autre que de vulgaires joyeux anniversaires.

Rester seule à ne rien faire n'était pas une bonne idée, je me laissais trop dépasser par mes sentiments, par ce que je ressentais, et il valait mieux que je ne me laisse pas aller à ce genre de chose. Je connaissais mes faiblesses, et mes sentiments étaient les pires. Comme par hasard, ce fut le moment que mon Iphone choisit pour me balancer un coup bas.
Et j'ai trouvé la lumière juste au bout de ses lèvres. Je grinçais des dents et retirais mes écouteurs.

"C'est pas vrai."

Je retirais une mèche qui s'était installé devant mes yeux, prenant mon courage à deux mains et appelant un vieil ami que je n'avais pas vu depuis si longtemps. En entendant sa voix, je me sentis étrangement coupable. J'avais vécu tellement de chose avec lui, et mes frères de mon ancienne garnison, au final, je n'avais jamais eu une famille comme eux ici. Je me sentais quelque peu mélancolique, un peu comme si depuis la première fois depuis 4 ans, je me rendais compte de toute ce que j'avais perdu. Ils étaient mes frères et je ne pouvais que le remercier, c'était avec bonne humeur et même quelques rires francs et sincères que je ponctuais notre conversation, oubliant ainsi mes problèmes, le SGC et tout ce qui l'entourait.

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Quand on est perdu le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Extérieur du SGC :: Alentours du SGC :: Bois et collines-
Sauter vers: