La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
U'Mrak

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 25/01/2011

MessageSujet: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Jeu 21 Juin - 2:08

L'été était là depuis plusieurs jours déjà, les beaux jours appelant les permissions qui n'avaient pas encore été prises à se manifester, et ce dans tout le SGC. Ceux qui n'étaient pas encore partis n'attendaient que le retours de leurs collègues pour enfin profiter de vacances bien méritées, car il fallait bien quelqu'un pour tenir la maison ! Enfin, le roulement était bien fait, et la base ne manquait pas d'effectifs pour autant, bien que certains manquaient à l'appel.

Dans tous les cas, pas de vacances pour nos chers amis des équipes SG1 et 3. Pourquoi ? Et bien... Ils étaient de service ! Leurs permissions ? Refusées et repoussées aux mois suivants, sans compter les impondérables. En quelques mots frais et dispos pour une charmante petite mission chez leurs camarades de jeux favoris de l'autre côté de la porte, que ce soit des serpents ou d'autres bestioles tout aussi sympathiques ! Mais le sujet n'était pas là...

Puis l'habituelle alarme d'une activation extérieure de la porte se déclencha, avec toute l'activité qui pouvait en résulter : des chefs de section aboyant leurs ordres aux troufions qui s'équipaient en vitesse pour se ruer vers les positions défensives en cas de problèmes. Car oui, on n'était jamais trop prudents avec nos petits hommes verts. Puis elle finit par se coupée, avec une fin d'alerte standard qui s'acheva avec ce qui signifiait la fin de la pause pour nos amis.

"Les équipes SG1 et 3 sont appelées immédiatement en salle de briefing." La voix au micro répéta une seconde fois avant de s'éteindre.

Le briefing ? Et bien... Le général présenta rapidement l'intervenant, un ou plutôt une alliée Tok'ra qui avait des informations importantes sur ce qu'il se passe dans l'empire goauld, et leurs potins mondains.

"C'est un plaisir d'être parmi vous, je me nomme Selaya." Puis il eut un léger switch de l'hôte vers le symbiote. "Je suis Anlesh." Le ton était bien plus... Sobre et disposé à un briefing. "Nos agents nous ont rapporté récemment la disparition de plusieurs vaisseaux mères chez les grands seigneurs qui s'accusent mutuellement et risque de les entrainer vers une guerre qui pourrait bien causer leur perte, évidemment tous crient leur innocence quant à ce que leurs adversaires leurs reprochent, ce qui ne fait qu'augmenter les tensions." Ca commençait au moins par de bonnes nouvelles. "Le problème est que d'après nos informations, les grands maitres ne sont pas responsables de ces disparitions, et que s'ils le découvrent ils pourraient s'allier pour éradiquer cette menace."

Le symbiote laissa quelques instants au terriens pour assimiler les informations avant de passer les premières images sur le projecteur, qui montraient... Le vide interstellaire.

"Les vaisseaux ont tous disparus dans ce secteur, et aucuns de nos enquêteurs envoyés n'ont permis de découvrir, ce qui est responsable de tout ça. Nous n'avons malheureusement pas plus de moyens à déplacer pour une enquète aussi longue, vous comprendrez que la situation actuelle nécessite tous nos effectifs. C'est pour celà que nous faisons appels à vous pour résoudre cette énigme et faire en sorte que les Grands maitres n'apprennent jamais ce qu'il s'est réellement produit. J'ai remis à votre général les coordonnées d'une planète ou nous avons dissimulé un vaisseau cargo ainsi que toutes les coordonnées pour commencer l’enquête, il est équipé de tous les détecteurs nécessaires à votre investigation. Vous trouverez tous nos résultats dans la mémoire du vaisseau cargo, vous profiterez des 48h de voyage pour les consulter."

Il s'inclina puis s’effaça pour laisser place au Général.

"Vous connaissez les consignes habituelles. Cette mission est validée, vous partez dans deux heures ! Rompez !"

Le général invita le Tok'ra à le suivre vers une salle annexe, visiblement pour parler un peu plus avec le messager de leurs alliés. Les consignes habituelles mis à part improviser en cas de pépins ? Si rencontre alien, établir de bonnes relations diplomatiques en vues d'obtenir leur armement. Pas plus, ni moins ! Ce que vint d'ailleurs leur confirmer un des officiers alors qu'ils se préparaient.

L'équipe pu récupérer une mule, chargée de vivres pour plusieurs jours au cas ou ils restaient plus longtemps.

(Si changement d'équipement, merci de me le signaler dans le sujet HRP)

Une fois prête l'équipe passa la porte des étoiles, sans encombre, et tout se déroula selon le plan prévu. Un vaisseau cargo camouflé au fin fond d'une forêt difficile d'accès de manière à ce que seuls les animaux puisse découvrir l'appareil. L'intérieur de celui-ci étant emménagé pour héberger plusieurs personnes pour quelques jours, et même des vivres supplémentaires. Ils avaient tout prévus, autant dire que mis à part cette marche, tout était bien trop beau pour être vrai.

Le voyage quant à lui ? Se déroulerait sans encombre en hyper espace jusqu'aux coordonnées fournies ou se déroulerait l'enquête.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara'c

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 21/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: ? / 125
Age du personnage: 23 ans (apparence) / 54 ans (jaffa)

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Jeu 21 Juin - 14:46

Pas de permission pour un extraterrestre qui restait en permanence sous la surveillance d’un soldat du SGC, la base était grande et cela suffisait pour que le tatoué puisse s’entrainer en intérieur comme en extérieur alors cela ne le dérangeait pas, au moins il ne se perdrait pas dans ce vaste monde où tout était différent de ce dont avait l’habitude le Jaffa.

Etre appelé pour une mission allait changer du quotidien sauf que Tara’c était au camp d’entrainement sur le parcours du combattant quand le bipper de son maton se mit à sonner pour afficher l’urgence de se rendre en salle de briefing, qu’à cela ne tienne, le duo rentra à grandes foulées mais vu le temps mit pour enfin être dans un ascenseur, impossible d’aller se laver car on devait déjà l’attendre, n’avait-on pas dit immédiatement ? Donc il ne fallait pas venir se plaindre ensuite que le Jaffa arrivait avec de vêtements trempés de transpiration et l’odeur qui allait bien avec.

Se sentant un peu mal à l’aise de se présenter ainsi, il salua d’un signe de la tête l’assemblée puis il trouva place à l’écart, préfèrent rester debout pour ne pas salir les sièges ou côtoyer de trop près ceux aux nasaux délicats. C’était une Tok’ra, qui avec la permission du grand chef des lieux, qui se chargea de donner les informations sur la situation dans la galaxie. Le visage impassible jusqu’à ce que le symbiote ne se manifeste, un simple froncement des sourcils pour accompagner son sentiment désagréable envers ces parasites comme les Tau’ris aimaient appeler ces bestioles.

Quand certains pouvaient se réjouir d’entendre que de grands seigneurs se livraient des combats, Tara’c songeait aux nombreux Jaffas qui avaient perdu la vie ou allait la perdre à cause de fausses croyances donc pas de raison d’être content de ce déchainement de violences. Certes, pendant qu’ils s’entretuaient, ils étaient un peut moins sur le dos des innocents soumis à leur domination mais cela ne lui suffisait pas pour être joyeux à sa façon. Des images sans grand intérêt accompagnèrent la suite des paroles des explications sur ce qu’on attendait d’eux, mener l’enquête dans ce secteur à l’aide d’un vaisseau cargo pour déterminer les raisons d’une telle disparition. Le Jaffa doutait que ce soit ses frères qui en soient la cause car il n’y avait pas à sa connaissance de mouvement rebelle contre les faux dieux, peut être un grand maitre ayant réussit à infiltrer ses troupes pour prendre possession des vaisseaux… L’absence de débris et les résidus énergétiques rendait possible ces hypothèses, les moteurs endommagés pouvaient l’avoir été de l’intérieur lors des combats pour tenter de retarder un départ en hyperespace.

Le départ se ferait dans deux heures, au moins cela laisserait le temps de prendre une douche et de s’équiper convenablement donc si cela ne dérangeait pas le major Strucker, il les rejoindrait à l’heure indiquée par cette dernière pour s’équiper ensemble puisqu’elle aimait vérifier et faire vérifier ce qu’emportaient ses subalternes, chose que Tara’c trouvait très bien.

Rejoindre le cargo se fit sans difficultés à part un peu de temps perdu pour le chemin à se frayer dans l’épaisse forêt qui cachait l’engin spatial, évidemment la question de qui piloterait se posa, à celui qui dirigeait le groupe de décider si ce serait le Jaffa ou quelqu’un d’autre qui s’en chargerait. Une fois sur le lieu des supposées disparitions, la première chose à faire était de vérifier qu’il n’y avait personne d’autre dans le coin avec de mauvaises intentions.

(hrp : fiche équipement "armes" ci-dessous mise à jour pour cette mission)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Jeu 21 Juin - 14:56

L'été pointait timidement le bout de son nez entre averse et nuage.Inévitablement arrivait avec lui les vacances scolaires et donc les vacances tout court.MickaËlla n'avait pas posé de permission pour cette période et cela ne la dérangeait pas de rester à la base pour que ceux qui avait une famille puisse en profiter.Le reste de SG1 était un peu dans le même cas.Tara'c ne pouvait pas de toute manière quittait la base sans une demande qui aurait pris aux moins trois semaines avant d'être certainement refusé.Trop risqué avec le monde qui trainait dehors durant l'été qu'il se produise un incident.Rebecca avait ses remises à niveau physique et et technique et damien revenait d'un congé longue durée.Quand à MickaËlla elle profitait déjà des faveurs de l'été durant les entrainements qu'elle s'imposait en faisant du canyoning.L'hyper active toulonaise ne supportait pas de rien faire de toute manière la situation lui convenait donc à ravir.Et elle comptait mettre à profit ces temps de relaxation pour renforcer la cohésion de SG1.Mais comme rien ne pouvait être parfait en ce bas monde un bruit vient troubler son petit déjeuner.Une ouverture extérieur non programmé.

Elle se hâta d'avaler ce qui restait de son petit déjeuner avant de se rendre en salle de contrôle.Etant l'une des rares chefs d'équipes encore présentes à la base si il s'agissait de quelque chose d'important SG1 serait chargé d'une mission de dernière minute.Elle préférait donc se rendre vers le problème le plus tôt possible.Les équipes de sécurité se déployaient au triples galops dans toute la base s'assurant ainsi de tout les points de contrôle.Ranks connaissait son affaire et avait améliorer le temps de réponse des équipes de sécurité.Il fallait juste espérer qu'en haut lieu il se soit pas planté et que ce dernier était réellement digne de confiance maintenant.MickaËlla ne doutait pas de sa loyauté mais plutôt d'envers qui elle était.Les anglais n'étaient pas du genre à changer de bord.Il y avait bien évidemment des exceptions et le programme porte des étoiles était du genre à vous en faire faire.

En arrivant en salle de contrôle MickaËlla put voire que l'alerte était terminé et que les équipes de sécurité étaient entrain de remballer.Les techniciens quand à eux lançaient des diagnostiques pour s'assurer que la porte avait bien fonctionné et qu'elle était apte à fonctionner à nouveau.Elle avait du mal à comprendre comme avec des ordinateurs ils arrivaient à gérer l'ensemble de la porte.Elle comprenait le principe mais les détails lui était totalement étranger.C'est dans ces instants qu'elle remerciait le ciel que toute ces têtes d'ampoules soient plus préoccupé par leurs ordinateurs que par leurs conditions physiques.Alors qu'elle allait leur demander ce qui s'était passé elle entendit dans l'intercom que son équipe et SG3 était convoqué en salle de brieffing.Elle n'aimait pas trop l'idée de devoir retravailler aussi vite avec Rakel.Mais étant donné qu'elle n'avait vraiment son mot à dire il fallait faire avec.D'un pas décidé elle se dirigea vers cette dernière.

Qu'elle ne fut pas sa surprise de trouver une tok'ra aux côté du général.Elle n'appréciait que très peu ces gens.MickaËlla prit place après avoir salué le général dans les régles et la tok'ra d'un hochement de tête.Une fois que tout le monde fut enfin arrivé le brieffing débuta.L'empire goa'ulds était très agité en ce moment il y avait quelqun qui leur faisait des misères en faisant disparaitre leur vaisseaux mères.Ce qui en soit n'était pas une mauvaise nouvelle sauf si c'était au profit d'un autre goa'ulds ou d'une menace bien pire que les goa'ulds.Quoi que la dernière hypothèse elle avait bien du mal à l'envisager.En tout cas si un peuple avait trouvé le moyen de botter le fion des goa'ulds devenir alliés avec eux allait être une priorité.La mission revêtait une importance capitale et les tok'ras étaient dépassés c'était pour ça qu'ils faisaient appel aux terriens.Si ils avaient réussis à glaner les renseignements qu'ils évoquaient il était bien évident qu'ils les auraient gardé pour eux.Il n'y avait qu'à voire le retard qu'ils avaient pris pour leur parler de ces disparitions.Qui pouvait bien en être responsable?Les Asgards si ils en avaient réellement le pouvoir et l'envie cela ferait longtemps que la menace goa'ulds serait réglé.Les Noxs?Ils étaient pacifiques et rien ne semblait en mesure de les faire changer d'avis.Les araignées mécaniques?Il y avait une différence entre un vaisseau et des dizaines.

Toujours était il que c'était la plus probable des solutions selon MickaËlla pour le moment.Elle préféra garder cette hypothèse pour elle.Le SGC avait eu peut être la bonne idée de ne pas signaler cette rencontre aux tok'ra et ça n'était pas le moment de faire des impairs.Malgré cela MickaËlla chercha du regard l'approbation du général.Il était pour elle déjà bien assez de supporter cette tok'ra qui leur donner ce qui ressemblait à des ordres.A la fin du brieffing de la to'kra le général donna ces ordres avant de se retirer dans son bureau avec la tok'ra certainement pour discuter diplomatie.MickaËlla ne perdit pas de temps.Le départ état pour dans deux heures et elle avait tout un tas de chose à préparer.Elle se rendit donc directement à l'armurerie pour préparer son paquetage.

Etant donné que la mission pouvait durer longtemps elle s'équipa en conséquence.Elle pourrait toujours trouver un moyen de se nourrir sur le terrain mais les batteries de leurs équipements elles ne se rechargeraient pas par enchantement.Elle troqua son HK 417 contre son sako.Si elle devait faire usage de son fusil de précision il y avait de forte chance qu'elle n'ait pas besoin et/ou l'opportunité de tirer plus d'une cartouche.Il lui fallait donc son arme de prédilection.Pour une virtuose telle que MickaËlla cette arme devenait pire que la plus puissante des neurotoxines.Le tireur d'élite de SG3 pouvait que l'arme était customer à mort et qu'il ne pouvait pas faire de toute dans le faites que l'arme avait été réglé spécialement pour elle et certainement par elle.Elle en profita également pour passer en revue l'équipement de ces co-équipiers.Elle donna quelques conseils et surtout enregistra ce dont chacun disposait et ou cela se situait.Cela avait l'air d'un banal mais cela pouvait tout changer dans le feu de l'action.L'équipe commençait à réellement prendre forme et chacun connaissait sa place il fallait espérer que damien ferait un bon ciment à tout cela.

Une fois le paquetage terminé, et les préparatifs de dernière minute, elle se rendit en salle d'embarquement attendant son équipe et celle de Rakel.A l'ouverture du vortex elle laissa Rakel décidait de l'ordre de passage se doutant que cette dernière passerait certainement la première.Elle ne tenait pas à froisser une Rakel qui était succeptible surtout ces deniers temps.Une fois de l'autre côte ils trouvèrent le cargo facilement et purent déposer leurs affaires et se préparer aux voyages.Encore heureux que Rakel était une pilote hors pair et qu'il y avait tara'c sans quoi ils auraient eu l'air malin à demander un chauffeur tok'ra.MickaËlla tara'c d'inspecter le vaisseau.Si il y a bien quelqun qui connaissait les vaisseaux goa'ulds parmis eux c'était bien tara'c.Certes la baronne leur aurait certainement très utile dans ce cas précis mais on ne pouvait pas trop en demander non plus.Déjà que les tok'ra semblaient la jouer réglo sur ce coup là?C'était troublant et assez dérangeant d'ailleurs.Tout comme le rapport qu'elle avait sous les yeux.Les vaisseaux mères avaient tout bonnement disparus sans laisser aucune trace qu'elle quelle soit.Mais pas de trace de combat.Cela lui rappelait les araignées mécaniques mais elle ne voyait pas comment ces dernières avaient pu arriver à commettre autant de dégats.A moins bien sur que leurs créateurs aient décidé de passer à la vitesse supérieur.


"Lieutenant ça vous rappelle rien?"


Elle montrait le rapport à Rakel attendant de voire ce qu'elle pensait de la chose.Elle espérait qu'elle avait eu la même idée.Peu importait que l'impression soit bonne ou mauvaise.L''important était d'être sur la même longueur d'onde.Cela ne pouvait que faciliter la collaboration


Equipement

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Jeu 21 Juin - 18:01

Permission, permission... Un mot qui résonnait dans le cerveau de notre archéologue depuis quelques temps maintenant. Il y avait longtemps qu'il attendait ce moment là et il avait l'intention d'en profiter à fond. Revoir des anciens collègue de l'université, sortir en boîte, boire des verres, bref un vrai week end entre mecs. Même si jusqu'à présent il travaillait à la base, ça n'empêchait pas qu'il ait atteint un niveau de fatigue assez important.

Quelques jours avant seulement, Damien, après mûre réflexion avait décidé de remettre son nom dans la liste des volontaires pour les missions et il avait appris qu'il serait dans l'équipe SG1, chose qu'il espérait ne pas être une malédiction. Il avait tellement de souvenir avec cette équipe qu'il allait lui falloir un peu de temps pour prendre ses marques et surtout pour apprendre à bosser comme le souhaitait son nouveau leader. Damien ne savait pas tellement de choses au sujet de sa nouvelle équipe. Il connaissait juste les noms et prénoms de ses nouveaux coéquipiers mais c'était tout.

Alors qu'il terminait de remplir son sac, l'alarme d'ouverture de la porte se fit entendre. Sur le coup, il n'y fit pas plus attention que ça mais lorsqu'il entendit son équipe être appelée en salle de briefing, Damien ne put s'empêcher de pousser un soupir quelque peu désespéré. Le jeune homme jeta un dernier regard sur son sac de voyage et sortit de ses quartiers, direction le briefing.

"Adieu week end de rêve..."

Lorsqu'il se présenta, deux personnes étaient déjà présentes en plus du Général et d'une autre personne qu'il ne tarda pas à mettre dans la catégorie tok'ra. Il reconnut aussi sa leader et un autre membre de SG1, le jaffa, Tara'c. Il les salua d'un signe de la tête, préférant faire les présentations au moment de partir car ce n'était ni l'endroit, ni le moment pour le faire.

Damien s'installa et écouta avec attention ce que la tok'ra avait à leur dire. Encore une fois, ils faisaient appel au SGC pour réaliser la mission et même si l'archéologue n'avait rien contre la Tok'ra, il ne pouvait pas s'empêcher de se dire qu'ils avaient tendance à profiter un peu trop souvent de la situation. Certes, ils avaient fait une alliance, mais ça devait marcher dans les deux sens. Enfin lui, il le voyait comme ça. Lorsqu'elle leur annonça que tout les vaisseaux mères avaient disparu, Damien pensa quelques secondes que ça allait peut être leur permettre de s'entre tuer, mais rapidement il revint à la réalité. Si jamais ils venaient à se mettre en tête que la Terre en était responsable, adieu la planète bleue.

Le briefing une fois terminé, le Général leur donna les dernières consignes et disparu dans une autre pièce accompagné de la tok'ra. Tout ce petit monde, lui, prit la direction des vestiaires afin de s'équiper et c'est légèrement nerveux que Damien enfila son uniforme et attrapa son arme. Il la fixa quelques secondes, en se disant que contrairement à ce qu'il avait put penser, partir en mission et traverser la porte ça lui avait manqué.

Une fois dans la salle d'embarquement, Damien se présenta à Mickaella et aux autres membres de SG1 ainsi qu'aux membres de SG3.

Le passage à travers la porte fit du bien à Damien. Il avait tellement attendu ce moment, qu'il savourait ce passage symbolique, son retour sur le terrain. Une fois de l'autre côté, le trajet vers le vaisseau sans passa sans embrouilles. Une fois à bord, il fallut décider pour le pilote et Damien ne vit aucun inconvénient à ce que ce soit Tara'c qui le fasse.

Quand ils arriveraient à destination, ils devraient être prudents et faire attention à ne pas se faire surprendre.
Revenir en haut Aller en bas
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Jeu 21 Juin - 20:02

Pour une fois le hasard faisait bien les choses, alors j'avais finis par accepter de me plier aux vacances que réclamaient Jeff, pour lui faire plaisir, elles avaient tout bonnement refusée. Nous étions en service, et ce pour pas mal de temps encore. Finalement je ne savais pas si j'étais contente ou déçue, mais quoi qu'il en soit, pas la peine de discuter. J'espérais toujours pouvoir voir Mathieu, mais rapidement mes espoirs s'envolèrent alors que j'entendis les hauts parleurs réclamer mon équipe, et SG1. Pendant quelques instants, j'hésitais, je ne pouvais pas dire que j'étais en très bon terme avec le leader de SG1 et j'avais un peu pur de ce que ça pouvait donner, et surtout que ça se passe mal. Je ne me mentais pas, j'aimais beaucoup MickaËlla, et ça me faisait toujours autant de mal de me disputer avec elle. Installée dans la salle de briefing, j'y assistais silencieusement, jetant parfois des coups d'oeils que se soit à MickaËlla ou à Jeff.

Cette mission me plaisait d'avance, c'était le genre de chose qui me plaisait, une mission dans le genre suicidaire. Et puis utiliser un vaisseau me faisait trépigner d'impatience, même si je devais avouer que ce briefing titilla ma mémoire, en particulier ma dernière mission avec MickaËlla, sur ce vaisseau infesté. Qu'importe, je n'allais pas psychoter, et même si ces bestioles de métal ne me plaisaient guère, nous nous en étions sortie une fois, nous recommencerions sans soucis. Dès que se fut terminé, je ne me fis pas prier pour aller me préparer, et j'arrivais bien avant le départ dans la salle d'embarquement, attendant avec une certaine impatience le départ.

Une fois que tout le monde se trouvait dans la pièce, et que l'anneau se mit à coulisser, je restais silencieuse, fixant la porte jusqu'à ce qu'elle soit parfaitement active. Je jetais un coup d'oeil à MickaËlla qui visiblement me laissait décider, je lui fis signe d'avancer avec moi. Soyons courtois, elle restait le leader de SG1, et je savais que l'on ne pouvait s'imposer comme meneur à une équipe. Et puis j'avais envie d'essayer de recoller les morceaux avec mon amie, c'était pour ça que j'avais décidé de passer en même temps qu'elle la porte, P90 en main. L'arrivée se fit sans soucis, et comme promis le cargo nous attendait. Une fois nos affaires parfaitement installé tout comme nos équipiers, je m'installais dans le poste de commande, un peu perplexe. Oh j'avais appris à le faire fonctionner, en théorie, mais ça avait l'air assez instinctif. Malgré ça, je décidais de prendre sur moi et de demander au Jaffa de vérifier que je ne ferais pas de bêtise. Je me relevais rejoignant le reste de l'équipe jusqu'à ce que MickaËlla s'approche de moi avec le rapport. Il ne fallut pas longtemps que je comprenne qu'elle pensait à la même chose que moi.


"Nos petits mécaniques amis sur le vaisseau. En même temps, rares sont ceux capable de s'attaquer aux Goa'ulds. Ne trainons pas, il y a un long trajet à faire."

Après un petit sourire confiant, je me dirigeais vers le Jaffa.

"Tara'c j'aurais besoin de vous pour m'assurer que je ne fais pas de bêtises, c'est la première fois que je pilote ce genre d'engin."

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Jeu 21 Juin - 22:19

Depuis son arrivée au SGC Faith n'avait pas pris de vacances et alors qu'elle s'attendait à ce que sa permission son accepté elle avait purement et simplement refusé.C'était tout bonnement honteux et injuste.Encore ce maudit général qui la persécutait.Qu'avait elle bien pu lui faire pour qu'une fois de plus il s'acharne sur elle.Mais il ne servait à rien de râler Faith rongea donc son frein et se séquestra dans son laboratoire.Ce qui bien sur passa totalement inaperçu vu que la plupart du temps c'était là qu'elle habitait.C'est donc de mauvais poils et bougonnant sans arrêt qu'elle subissait son quotidien au SGC.Elle ne fit même pas de cas de l'alerte qui venait de se déclencher.Une ouverture extérieure non programmé?Et alors ça n'était pas la première et cela ne serait pas la dernière.Le problème serait réglé sans qu'elle ait besoin de se déplacer.Pour le moment elle ne rêvait que de plage, de shopping, de farniente.C'est donc encore plus blasé qu'à l'origine qu'elle prit la nouvelle annoncé par l'intercom.Se rendre en salle de brieffing.Elle souffla fortement et attendit de longues minutes avant de se décider à se rendre à la convocation.

C'est en bonne dernière que Faith arriva au brieffing.A la vue des personnes présentes elle se sentit encore plus abattu qu'au départ.Il y avait la gamine, le sosie, la maboule, et le jaffa qu'elle avait réussi à convaincre de rejoindre les rangs du SGC.Il y avait aussi damien un collègue archèologue qui revenait de vacances lui.Pis le dernier venu dans SG3.Faith se sentit vieille d'un seul coup.Elle alla s'asseoir sans prononcer un mot et écouta religieusement ce que la tok'ra avait à leur exposer.Des vaisseaux mères disparaissaient les grands maitres étaient entrain de se faire botter les fesses par un adversaire implacable et très discret.La tok'ra n'avait pas réussi à savoir de qui il pouvait s'agir donc ils faisaient appel au SGC.Certainement parce qu'ils ne pouvaient divulguer une information aussi grosse et que la mission était trop dangereuse pour risquer la vie de précieux tok'ra.Les calculs froids de ces derniers commençaient à lui être familier.Un peu trop à son goût d'ailleurs.L'alliance humain tok'ra ne tenait bon que grâce à Maniel et plus ce dernier passait de temps avec la tok'ra plus l'alliance se dégradait pour Faith.Elle avait l'impression que les tok'ra les voyaient comme des hôtes potentiels interressant avec un peu trop de caractère et comme de la chair à canon dans des entreprises risquées.Bien évidemment le SGC, le général en tête semblait approuvé cela.Faith n'ayant pas son mot à dire ruminait silencieusement quand tout le monde se mit à quitter la salle de brieffing.

Toujours sans prononcer un mot elle se dirigea vers l'armurerie pour préparer son propre équipement de mission.Elle essayait de prendre ça comme des vacances.Au moins elle sortirait du débarras qu'il lui servait de laboratoire.Mais très vite elle déchanta se rappelant qu'ils allaient se retrouver à 8 dans un vaisseau cargo.Décidément le sort s'acharnait.Une fois son matériel prêt elle alla faire une courte sieste avant de s'équiper et de rejoindre la salle d'embarquement.Elle passa la porte en bonne dernière suivant sans faire d'histoire le groupe formé par SG1 et SG3.Le trajet jusqu'au vaisseau fut monotone et ennuyeux.En arrivant de ce dernier elle deposa son sac, son arme, l'ordinateur et prit le partis de sortir son duvet pour faire une longue sieste.Deux jours de voyages?Elle comptait bien en rien faire durant ses deux jours à part boire manger et dormir.Après en plus qui sait ce qui les attendaient.Des aliens super sympa ou pire que les goa'ulds?Elle ne voulait pas passer deux jours à se poser la question et ébaucher des thèories scabreuses.Les chefs eux étaient entrain de consulter le dernier rapport de la tok'ra qui comme d'habitude n'aiderait en rien.Les tok'ra ne se sentaient pas dans l'obligation de transmettre toute leurs informations étant donné que les terriens n'avaient jamais fait de grand scandale quand ils faisaient de la rétention.Faith souffla une fois de plus et elle s'attela à défaire ses rangers et son gilet pour s'installer dans son duvet.


Equipement
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Jeu 21 Juin - 23:49

Jeff avait été aux abonnés absents depuis la petite conversation qui avait tourné au vinaigre entre les deux tourtereaux et si finalement cela s'était tassé, il n'était pas reparu avant peu. Sensiblement plus bronzé, le sourire aux lèvres comme toujours et visiblement de très bonne humeur.
Le soldat était en train de malmener un sac de frappe tout en discutant avec quelques soldats - qui avaient finalement compris que même s'il ressemblait à Dante, il n'en était pas moins totalement différent - à propos de techniques de neutralisation quand l'alarme vint mettre un terme à leur conversation et il se rendit en salle de briefing armé de sa serviette et d'une petite bouteille d'eau. Tant pis pour la tenue, un short et un débardeur ce n'était pas nu et de toute façon réglementaire. Il y avait déjà du monde quand il arriva au petit trot, saluant d'un signe de main ses coéquipiers et d'un salut militaire, le général déjà présent ainsi que le major Strucker, il se rappelait pertinemment qu'elle n'avait rien fait pour cacher son hostilité alors qu'il n'était que le bleu de SG-3, aussi ne s'attarda t il pas le moins du monde sur elle et alla prendre place à côté de sa femme.
Installé, il écouta l'émissaire de la Tok'Ra avec attention. Les choses allaient mal de plusieurs façon. Quelque chose cassait du croiseur Ha'Tak et les faisait disparaître façon Copperfield et les goa'ulds s'ils ne s'étripaient pas avant, pourraient bien s'allier entre eux pour régler son compte à cet ennemi... Et il y avait fort à parier qu'une fois cet ennemi commun détruit, ils se disent qu'ils pourraient également faire un sort à la Terre et se partager sa population.
Bref, perspectives peu joyeuses!
L'objectif de la mission était simple et assez difficile en même temps, ils devaient patrouiller dans un secteur spatial et mettre la main sur une piste car les tok'ras ne pouvaient mobiliser de personnel. Cela faisait déjà pas mal de temps que l'organisation secrète était en sous effectif chronique pour être poli, et plus pragmatiquement au bord de l'extinction. Trouver les croiseurs ou ce qu'il en restait, savoir ce qui leur était arrivé et qui était responsable de ce bazar... Cela promettait d'être intéressant.

Mickaëlla avait sa petite idée sur ce qui avait pu faire ça, et Rakel avait pensé à la même chose. Difficile de faire autrement d'ailleurs. Ils avaient bien vu cette horde de petites saletés dévorer le vaisseau et ce, littéralement, il était possible que ces araignées mécaniques aient pu passer sur un autre vaisseau et le dévorer et ainsi de suite.


"Si nous avons affaire à ces fichues saloperies mécaniques une fois encore, mieux vaudrait prendre un équipement adapté en back up. Avec le P90 c'était comme pisser dans un violon. Plusieurs balles pour faire sauter deux ou trois pattes et emporter une partie du corps et il se reformait en moins de dix secondes et d'encore plus méchante humeur. Un FAP me semble plus approprié avec des cartouches de chevrotine, la gerbe de plomb les dispersera plus efficacement, même si ça ne fait que les retarder, moins de munitions mais chacune est bien plus efficace. Ou éventuellement une minimi. Ca a une bonne capacité de feu et la munition est plus puissante. Ca calmera les crabes, les tatoués, les goa'ulds ou à peu près n'importe quoi qui se tiendra du mauvais côté du canon. Le seul souci c'est le gabarit du bousin... Et il faudra des grenades à fragmentation aussi, c'était particulièrement efficace pour nettoyer un couloir sans être suffisamment puissant pour causer des dommages structurels sur le vaisseau." Certains auraient pu mal réagir à la réaction du commando de marine, mais ceux qui avaient déjà travaillé avec lui savaient qu'il ne faisait que donner son avis et ses conseils n'étaient même pas pour lui parole d'évangile. Il partageait son expérience avec les autres comme il le faisait auparavant au Penfen. "A t on une idée de la date de chaque disparition de vaisseau ou tout du moins une fourchette de temps du moment où ils sont arrivés dans le secteur et celui où ils n'ont plus donné signe de vie? Cela nous donnerait une idée de la capacité de réaction de cet ennemi et de savoir s'il a des moyens de détection avancé lui permettant de cibler un vaisseau arrivé dans ce secteur peu après sa sortie de l'hyperespace."

De toute façon il allait falloir s'équiper. Quand le briefing fut terminé, le cocoye fit signe à sa supérieure d'attendre la mine très sérieuse de celui qui doit parler de quelque chose d'important et l'entraîna à part non sans avoir vérifié qu'ils étaient bien seuls. Quand il fut satisfait, Jean François l'enlaça amoureusement et l'embrassa avant de lui sourire.

"Tu m'as manqué, tu sais... Mais j'ai pas perdu mon temps, je suis sûr que tu aimeras le programme de nos vacances! Sinon, tu crois que Faith nous fait une déprime? Elle a rien dit de tout le briefing, c'est la première fois que je la vois silencieuse autant de temps d'affilée sans être bâillonnée je veux dire. Faudrait pas qu'elle nous fasse une dépression en pleine mission, imagine qu'elle se mette à pleurer aussi souvent qu'elle parle... Allez, rattrapons les autres avant qu'ils ne se posent plus de questions qu'il ne le font d'habitude sur SG-3!"

Et son sourire de grand gamin aux lèvres il s'éloigna comme si de rien était en direction de l'armurerie pour préparer son paquetage de mission et il y avait pas mal de choses à voir pour cette opération.

Spoiler:
 
Une fois dans la salle d'embarquement et avant le départ, le commando prit le temps de se présenter auprès des gens qu'il ne connaissait pas, la moindre des politesses quand on allait en sans doute en baver avec ces gens. Ils avaient des vivres pour un bon bout de temps et lui avait prévu du rabiot pour les munitions. Il se rappelait douloureusement le manque de munitions dans le vaisseau goa'uld bouffé comme une veste par les mites et il ne comptait pas se faire avoir une seconde fois. plus chargé qu'à l'accoutumée, il avait vu large, il abandonnerait le matériel superflu sur place, dans le cargo ou rase campagne. Le trajet pour rejoindre le Tel'tak avait un tantinet pénible avec son gros paquetage, mais c'était le prix à payer pour la polyvalence en opération. S'ils n'avaient eu qu'à potentiellement affronter que du tatoué, il aurait bien volontiers laissé le Benelli au vestiaire, il préférait de loin les armes discrètes, mais les crabes mécaniques avaient le défaut de se moquer comme d'une guigne de ses couteaux et des armes de petit calibre...

Rakel avait pris les manettes assistée par Tara'C, lui s'était posé dans la soute, profitant du trajet vérifier son matériel une énième fois, consulter mentalement les plans des croiseurs de classe Ha'tak et bien entendu, se reposer car économiser ses forces était important, ils n'auraient peut être pas l'occasion de se poser et taper le roupillon une fois sur place. Deux jours à tuer avant que leurs pilotes ne les mènent à bon port... Ou plutôt dans la gueule du loup pensait il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Ven 22 Juin - 2:06

Rakel était d'accord sur l'idée qu'il pouvait s'agir des araignées mécaniques tout comme Jeff l'avait suggéré durant le brieffing.Elle n'avait pas plus soulever le point ne sachant pas si la tok'ra avait eu accès ou non aux informations de toute les missions qu'ils effectuaient.Il était fort probable que non.Ils ne disposaient de rien permettant de pouvoir mettre hors d'état de nuire ses saloperies.Et quand bien même si leur balle était efficace ils devaient y en avoir plusieurs milliers pour bouffer un vaisseau mère.MickaËlla approuva également l'idée de Rakel que Tara'c vienne vérifier si elle ne faisait pas une boulette en démarrant leur taxi.Manquerait plus qu'il se plante avant même de quitter la planète.Elle se tourna vers le Jaffa faisant un signe d'assentiment avant même qu'il ne puisse demander du regard si il devait faire ce qu'on lui demandait.MickaËlla tenait à arrondir au maximum les angles avec Rakel.Un peu de diplomatie ne pourrait pas faire de mal surtout que pour le moment ils pouvaient se le permettre.MickaËlla revint dans la soute attendant que tout le monde se trouve son petit coin avant d'aller déposer son fusil de précision.

Elle enleva en premier son MP5, ainsi que le chargeur de ce dernier.Puis elle vérifia à plusieurs reprises que la chambre était vide avant de le laisser tranquillement reposer sur son gros sac posé à plat.Puis vint le tour du Sako.Elle déplia le bipieds et le posa délicatement au sol dans un coin ou personne n'avait à circuler.Gare au malheureux qui maladroitement viendrait savater son précieux engin.Elle se tourna vers le reste des deux équipes qui se trouvaient quasiment tous ici pour leur faire part de ces impressions et de son sentiment sur cette mission.

"On ne sait pas encore sur quoi on va tomber.Ca pourrait ces bestioles mécaniques sur lesquelles SG3 est tombés l'année dernière.Mais ce qui est étrange c'est qu'aucun grand maitre n'est au courant.Ces bestioles ne s'en prennent qu'au éléments structurels des vaisseaux sauf quand elles sont provoqués.Donc si on tombe sur ces saloperies on ne les provoque surtout pas.Car comme la fait remarqué Jeff on a rien qui soit capable de les détruire sans parler que pour faire disparaitre un vaisseau entier il doit y en avoir bien plus qu'on a de balles."


Elle tenait à donner un petit aperçu à ceux qui ne savait pas ce qu'était ces bestioles de ce à quoi ils pouvaient s'attendre.Et le petit conseil ne les provoquaient pas n'était pas du luxe surtout si il y en avait une chié dans ce secteur de la galaxie.Si c'était le cas leur créateur devait en avoir construit à la pelle de ces saloperies.Il fallait le trouver lui voire si il y avait moyen de passer une alliance dans le cas contraire il allait falloir user de moyen plus persuasifs.La technologie de ces bestioles étaient d'une grande valeur contre les goa'ulds.Enfin une arme contre laquelle ils semblaient désemparés.Seul problème il fallait maitriser l'arme.Si le créateur des ces bestioles n'avaient pas que des bonnes intentions ils allaient droit à la catastrophe et à l'assassinat.Mais il existait quelques failles et pas des moindres à cette thèorie.Les grands maitres pouvaient perdre un ou deux vaisseaux face à ces créatures sans savoir de quoi il s'agissait.Mais là ça avait pris des ampleurs qui empêchaient en toute théorie qu'il n'y ait pas eu au moins un survivant pour raconter ce qu'il avait vu.

"Le truc des araignées mécaniques ne restent qu'une simple hypothèse.Restait donc sur l'idée qu'on peut tomber sur n'importe quoi.Notre mission est une mission de renseignement pas de combat.Notre première arme reste la discrétion.On fait pas de vagues on reste à distance on observe."


Elle ne connaissait pas tout les membres des deux équipes, mais elle savait que Jeff n'était pas du genre à se faire voire pas plus qu'elias si elle ne se trompait et un ancien du 13.Tara'c n'était pas du genre bavard, restait les civils.Qui eux était toujours plus difficilement gérable dans ce genre de situation.Rebecca se tiendrait mais il restait Damien et Faith.Elle n'avait jamais bossé avec eux et n'avait pas grande confiance dans leur capacité à respecter une consigne de silence.Elle espérait que Rakel suivrait la même ligne directive qu'elle sans quoi il y aurait dès le départ une divergeance d'opinion sur ce qu'ils avaient à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Guerin
Médecin
avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 28
Localisation : Ile de France

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 42
Age du personnage: 26 ans

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Ven 22 Juin - 3:27

Le soleil n'était pas bien haut. Je pense même qu'il n'a pas atteint son zénith.
Sans aucune traces de polluants, ni de gaz, ni de particules fines, l'air est un délice à respirer. Je me sens toujours moins opprimée. Peut-être légèrement dérangée par cette soudaine absence, mais tout de même, il y a de quoi vouloir rester ici. La végétation y est luxuriante, bien verte, sans la moindre maladie. Les broussailles craquent joyeusement sur mon passage et la douce brise apporte une agréable odeur. Puisqu'il s'agit d'une flore extraterrestre, je ne me risquerais pas à faire des comparaisons. Mais elle est bien plus odorante, savoureuse, que n'importe quel autre endroit où j'ai eu à aller. C'est dans ces circonstances que je me demande ce que notre planète aurait été si nous étions un peu plus respectueux.
Là, autour de moi, cette vue angélique donne envie d'y rester des heures. Ne serait-ce que pour admirer, y faire un somme ou camper. Tout est magnifique. On se sentirait presque en sécurité s'il n'y avait pas ce cadavre, adossé à l'arbre d'en face. Une vraie momie, privée jusqu'à la moindre goutte de ses fluides, qui reposera pour plusieurs mois avant d'être assimilé par cette nature. Elle est tout aussi belle qu'effroyable lorsque l'on fait la comparaison. Le mort porte l'uniforme russe et je me rappelle lui avoir pris sa plaque militaire. C'est idiot, mais j'avais eu une pensée pour cet homme. Sur Terre, quelqu'un se demandait pourquoi il ne donnait plus de nouvelles, pourquoi il avait disparu aussi subitement. Qu'avait-il laissé derrière lui ? Des enfants ? Une femme ?
Les visages de mes collègues demeurent impassible. Ils sont fermés, insensibles. A croire que rien ne peut les atteindre, qu'ils sont au-dessus de toute réalité. Je sais que ça m'a révoltée mais que je me suis tue. Nous nous étions contenté d'avancer pour aller à la rencontre du responsable. Comme si la chose qui avait broyé le bras du cadavre se montrerait un peu plus clémente avec nous. Mon œil.
J'entends encore le cri d'agonie de la scientifique. Son sang encore chaud qui gicle pour inonder mon visage. Et pire encore, l'horrible son, ce friselis des chairs arrachés à son corps. Je me rappelle précisément le degrés de pression de ses muscles autour des affreuses griffes. Ce cri de bête horrible, contre nature, que j'entends encore souvent au détour d'un couloir, ou dans le mess du SGC.

Je me suis réveillée en sursaut. Peut-être en poussant une plainte, je ne sais pas.
Encore un peu déboussolée, j'ai avisé un regard circulaire en espérant qu'aucun des Sept ne s'en soit rendu compte. Dans mes quartiers, les convocations pour le suivi psychologique s'entassaient. Je refusais de voir la psy, je ne me sentais pas capable de parler. Ma leader devait probablement avoir reçu une note à ce sujet, de même que l'avertissement pour mon manquement. De mon point de vue, ce n'était pas si important. Plus maintenant.
Passer deux jours dans un vaisseau cargo est bien plus compliqué qu'il n'y paraît. Il n'y a pas de soleil, ni de lune pour les cycles de sommeil. Et vivre ensemble quarante-huit heures relève davantage du défi que d'un détail. Au départ, je me suis occupée en apprenant par cœur, via mon PDA, les dossiers médical de chacun, leurs noms, leurs groupes sanguins etc...
Après plusieurs heures à écouter de la musique et cet énième cauchemar, l'ennui commençait furieusement à m'abattre. J'aurais voulu faire connaissance avec tous ces inconnus mais je ne m'en sentais pas la force. On aurait cru qu'ils se jaugeaient tous, à se fixer dans le blanc des yeux, unis simplement pour réaliser le boulot et rien d'autre. A croire que personne n'avait envie d'être là. Il ne me restait plus que les collègues de mon équipe. Mais à vrai dire, ça n'allait pas très fort. Depuis ma dernière mission, Mickaëlla n'avait pas apprécié que je donne un avis contraire, alors qu'elle jouait un duel de force avec son ennemi. Et Tara'c, lui, toujours aussi détaché et glacial. Je n'avais pas vraiment pu connaître le cuisinier, rapidement remplacé par un jeune homme répondant au nom de Damien Lefèvre. Je sais bien que le SGC n'était pas l'alternative du club Med. Mais comment pouvoir travailler efficacement si l'on ne peut nouer des liens et bien se connaître ?
Mes deux dernières missions avaient été catastrophique et mon utilité, somme toute de mes actions, n'avait consisté qu'à soigner un traître au yeux du SGC. Depuis, mes pensées oscillaient sans cesse. Je me sentais profondément inutile un jour. Le suivant, j'avais l'impression d'être là juste pour poser le bandage quand l'un de mes deux équipiers seraient blessés.
Une servante...

Une chaleur irradia sous ma veste. Celle de la tentation.
Vérifiant qu'il n'y avait pas trop de regard curieux, j'ai extirpé un papier soigneusement plié de ma doublure. J'en connaissais les moindres termes, par cœur, pour l'avoir lu et relu.

Citation :
Mademoiselle, Le Major de l'Armée de Terre, Mickaëlla Strücker,

J'ai le profond regret de vous faire part de ma volonté de démissionner du Programme Porte des Étoiles pour des raisons qui me sont personnelles. Je tiens à vous en informer avant le dépôt de ma requête à l'administration militaire par respect et honnêteté envers votre personne.
Sachez que je ne porte aucun grief à votre encontre et que ce fus un honneur tout particulier de...

J'ai rapidement replié la feuille lorsque l'un des Sept passa prés de moi.
Mon regard s'est posé sur l'insigne des équipes d'exploration SG puis j'ai arraché le mien pour l'observer de plus prés. L'insigne d'une main, la lettre de l'autre, je continuais d'hésiter longuement. Depuis plus d'une semaine je me demandais ce que j'allais faire. D'ailleurs, je ne me sentais même pas capable d'affronter le regard de ma leader lorsque je lui donnerais ce message. Peut-être, alors, que je devrais profiter de cette mission pour le glisser dans l'une de ses poches...
En parlant du loup, Mickaëlla intervint pour faire part de ses idées. Je l'ai écouté distraitement, je dois l'avouer. Au pire, je serais cantonnée à traiter des brûlures à l'acide.
Pendant un temps, je me suis demandée à quoi ressemblerait le médecin qui me remplacerait. Si ce serait un homme ou une femme. Et surtout s'il parviendrait à s'intégrer beaucoup plus facilement que moi. Le pire, ce n'est pas de vouloir partir. Ce n'est qu'un simple désir qui trouve opposition par intermittence. Non, le plus compliqué, c'est de se retrouver indécise et passer son temps entre le oui et le non.
Parfois je me trouvais puéril, comme si je m'attardais sur mon petit nombril alors qu'il y avait beaucoup plus important. Et d'autre, je me rappelais que jusque là, je n'avais rien réussi. Strictement rien...à part aider l'ennemi. Lentement, mon regard est revenu sur les Sept. La Brune, là-bas, celle qui pilotait, était connue pour faire partie de la hiérarchie. Et si je lui demandais remettre le message à Mickaëlla, une fois la mission terminée ? Lâche mais...

Je me sentais perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara'c

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 21/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: ? / 125
Age du personnage: 23 ans (apparence) / 54 ans (jaffa)

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Sam 23 Juin - 0:57

Rien à signaler, l’espace aussi paisible qu’il n’y avait rien à faire hormis laisser l’appareillage de bord en contrôle permanent, que ce soit pour gêrer l’approche d’un vaisseau ou l’intérieur entre autre pour les conditions de vie. Le long supplice d’une attente interminable allait commencer, Tara’c savait être patient mais cela faisait quand même pas mal de monde dans un espace confiné et à part les scientifiques qui bidouillait leurs instruments pour chercher une infime trace pouvant expliquer les étranges disparitions, le reste des personnes devaient se trouver des occupations pour passer le temps sans énerver les autres.

Le Jaffa en profita donc pour augmenter le nombre d’heures de formation du leader de SG3 si cette dernière voulait profiter de l’occasion, ce n’était pas les manœuvres dans l’immensité spatial qui lui donnerait de l’expérience mais des astuces et des conseils de quelqu’un ayant plus de vécu qu’elle. Evidemment elle devait aussi entre deux veiller à ce que tout se passe bien à bord alors la petite vie s’organisait et Tara’c pu aussi aller faire une pause dans un coin pour se mettre en position du tailleur et se mettre à méditer, ou tout du moins dans cette ambiance peu encline à cette activité, à au moins faire le vide dans son esprit à défaut de mieux.

Alors que cela faisait plus de vingt minutes qu’il était revenu à sa place de second du pilote, l’alarme du radar réveilla l’instinct du Jaffa qui par réflexe dit à Rakel :

« On a de la visite, vous allez pouvoir vous essayer à la manœuvre d’esquive que je vous ai décrit tout à l’heure »

Le tatoué gardait les yeux fixés sur l’hologramme représentant la zone de portée du radar et plus précisément sur le petit point qui venait de provoquer cette inopinée confusion.

« C’est étrange… Ce doit être un petit vaisseau de type chasseur mais il ne bouge pas depuis qu’il est apparu, d’ailleurs on aurait du le voir venir bien avant car je n’ai encore jamais vu un appareil aussi petit pourvu de l’hyperespace ou d'un camouflage pour une question de place »

Il semblait vraiment gêner de ne pas pouvoir s’expliquer ce nouveau mystère et de n’être d’aucune aide, à présent il se reposait sur la décision de la personne à la tête du groupe car cela l'intriguait mais cela pouvait être un piège et se rapprocher de l'engin pouvait être très dangereux, surtout qu'ils n'étaient pas à bord d'un vaisseau de guerre mais simplement de transport avec un minimum de protection et une faible puissance de feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Dim 24 Juin - 23:38

Je m'étais tout simplement mise à hausser les épaules face aux paroles de Jeff, Faith ne me paraissait pas réellement plus bizarre que d'habitude, mais en même temps elle était déjà plus ou moins étrange à longueur de temps pour moi. A vrai dire j'avais été un peu vexée qu'il parte si longtemps sans moi, preuve que je n'étais pas indispensable, et surtout j'étais restée toute seule, abandonnée. Je repensais à cette balade avec Mathilde, je devrais l'inviter à faire un tour, parler à coeur ouvert me faisait le plus grand bien. Encore une fois j'étais d'accord avec MickaËlla, ce n'était qu'une hypothèse, il ne fallait pas se précipité. Etant donné que ma collègue avait déjà tout dit, je me contentais d'appuyer ses dires en approuvant d'un geste de la tête.

Aux commandes, j'étais plutôt silencieuse, il faut dire que ce n'était pas si simple que ça, je n'étais pas des plus à l'aise, rien à voir avec un avion, et puis la présence de Tara'c, j'avais un peu de mal. Après tout la plus part du temps, les jaffas étaient nos ennemis et pas nos alliés. Quoi qu'il en soit, petit à petit, je finis par me sentir mieux à ses côtés, j'appréciais son professionnalisme, et il arrivait à me donner des petits trucs qui me permettaient d'être plus à l'aise aux commandes de l'engin. J'acquiesçais face aux paroles de Tara'c.

"Ok c'est partit."

Mais avant que je ne fasses quoi que se soit la remarque de Tara'c attira mon attention, à mon tour je fixais le radar. Il y avait quelque chose d'étrange...

"Est ce que l'on pourrait tenter de communiqué avec? Ou le scanner? Histoire de voir si il y a une source de vie à l'intérieur?"

Restant concentrer je m'apprêtais à réagir au plus vite en cas d'une attaque du vaisseau qui venait d'arriver.



_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Mar 3 Juil - 23:51

Chacun avait trouvé son petit coin et c'était tant mieux.Autant de personnes avec des caractères différents dans un aussi petit espace ça pouvait vite virer au cauchemar.Surtout avec des militaires habitués à faire de l'exercice quotidiennement au grand air et qui se retrouvaient à tourner comme des lions en cages.Sans parler que personne ne savait réelement à quoi s'attendre avec cette mission.Un ennemi si puissant et discret que les grands maitres commençaient à réfléchir à une solution pour l'identifier et l'éradiquer.La tok'ra elle même avait été incapable d'émettre une hypothèse sur ce qui avait pu arriver aux vaisseaux mère goa'ulds.Tout ce qui pouvait botter le cul aux goa'ulds étaient une bonne chose à prendre à condition qu'au final cela ne se retourne pas contre le SGC et la terre.MickaËlla s'efforçait de ne pas tirer des plans sur la comète mais elle espérait fortement que ces disparitions soient du à un peuple semblable aux terriens qui voudraient bien d'une alliance pour éradiquer les goa'ulds.Folle espoir elle le savait mais elle ne voyait pas d'autre moyen de positiver et de passer le temps.

Il y avait bien Rebecca et son problème.Son problème?Elle ne savait pas exactement en quoi il consistait mais elle savait que la hièrarchie lui avait envoyer une tonne de mèmo pour que Rebecca se rende à l'examen psychologique qu'elle avait conscencieusement évité.L'ordonnance du général lui avait clairement comprendre que si Rebecca ne se rendait pas au plus vite chez le psy elle serait suspendu.MickaËlla ne voulait pas perdre un membre de son équipe aussi bêtement alors qu'elle commençait à peine à prendre forme.Surtout maintenant qu'il y avait un remplaçant à chad.Mais ça n'était pas vraiment le moment de parler de ça avec Rebecca cela manquait d'intimité et il fallait rester concentrer sur la mission.Mais à son retour elle comptait bien avoir une discussion avec l'infirmière pour que cette dernière fasse sa visite au plus vite.

Finalement vint enfin le moment ou ils sortirent d'espace conventionel.MickaËlla s'attendait à tellement de chose qu'elle fut surprise de ne rien voire et de ne rien découvrir.Pendant plus de deux heures tara'c passa la zone au crible sans rien découvrir.Et alors qu'elle allait proposer qu'ils partent ailleurs voire si il n'y avait pas des goa'ulds entrain de se faire trucider ils eurent enfin un contact.Un planeur de la mort.Il était apparu comme ça par enchantement sans crier gare.sans perdre de temps Tara'c fit son travail avec célérité et efficacité.Elle était contente d'avoir un tel proffessionel sous ses ordres et préférait grandement qu'il soit dans leur camps plutôt qu'en face.Les scanners n'avaient rien révélé.Pas de fluctuation énergétique, aucun signe de fenêtre hyper espace, aucune forme de vie.Les deux pilotes et leur larves étaient morts.Le planeur n'avait plus du tout d'énergie et chose encore plus étrange il ne dérivait même pas.Qu'est ce que c'était que ce foutoir?Elle sentit un léger picotement sur la base de la nuque et un frisson remonta le long de sa colonne vertèbrale.Quelque chose n'allait pas elle en était sur.Il lui fallut une seconde de plus pour comprendre.

"On reste à distance et camouflé.C'est un appât.Ca doit être comme ça qu'ils s'y prennent pour infiltrer les vaisseaux mères.Personne n'irait déranger son supérieur pour une broutille de ce genre avant d'avoir vérifier de quoi il s'agit surtout quand il y a des coups de fouets à la clef.Si on reste là bien tranquillement à attendre on aura la réponse à notre question."


MickaËlla était un prédatrice silencieuse et patiente.Et elle connaissait cette mèthode presque aussi vieille que le monde.Les yankees avaient donné des couvertures avec le typhus pour exterminer les indiens.Mais cela remontait encore plus loin.Les terriens étaient créatifs quand il s'agissait de tuer son prochain et MickaËlla était particulièrement doué dans ce domaine.Elle commençait à comprendre l'impact que cela pouvait avoir sur la population goa'ulds.Cette idée lui tira un sourire carnassier comme si elle se régalait déjà du spectacle d'un vaisseau mère entrain de disparaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara'c

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 21/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: ? / 125
Age du personnage: 23 ans (apparence) / 54 ans (jaffa)

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Jeu 5 Juil - 17:21

Jusqu’à présent il n’était question que de disparitions et non d’apparitions même si l’un n’allait pas sans l’autre dans le meilleur des cas. Le planeur de la mort était inerte, aucun signe de vie à bord après vérification avec les appareils du bord, les jaffas et leurs larves étaient mort alors qui pouvait avoir effectué les manœuvre pour que l’engin arrive ainsi à la dérive ?

Encore des questions à mettre sur la longue liste, pourtant Tara’c restait perdu car le fait qu’il n’y ait rien de logique dans les faits qui venaient de lui faire croire en un piège ne se confirmaient pas en raison de l’état des occupants du chasseur, pas facile de combattre ainsi donc la menace était écartée temporairement.
Le major Strucker précisait la nature du piège qui pouvait attendre les occupants du cargo, l’ennemi invisible envoyait un vaisseau en guise d’hameçon et sans doute, dès qu’un autre vaisseau s’y intéressait et après analyse de ce dernier, le piège se refermait via une arme capable de neutraliser des ha’taks avant même qu’ils ne réagissent sans quoi des nombreux débris flotteraient dans l’espace les entourant. Ainsi ils restèrent camouflés en restant à bonne distance de l’intrus, le Jaffa restant concentré sur l’observation visuelle et aux instruments s de ce vaste secteur ne livrant pas encore des réponses aux mystères le rendant si particulier alors qu’il ressemblait à tant d’autres endroits.
Du fait de l’intervention du leader des SG1 et des informations sur l’absence de traces de vie, le leader de SG3 allait peut être revenir sur sa demande de tenter de communiquer avec le chasseur. L’observation semblait l’option la plus adéquate afin de peut être assister à ce qui était arrivé aux vaisseaux disparus, ce qui fit dire au jaffa :

« S’il n’est pas recommandé d’émettre, nous devrions essayer de chercher si le chasseur émet un signal de détresse par exemple, cela ne dévoilera pas notre position et pourrait confirmer votre hypothèse major Strucker »

Il n’y avait qu’à demander et le tatoué ferait le nécessaire pour scanner les émissions, qu’elles soient naturelles ou pas mais cela pouvait être très rapide comme très long si le signal était inhabituel, ce qui ne devait pas être le cas si c’était bien à ça que les Goa’ulds se laissaient attraper, le cargo étant de la même technologie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Dim 8 Juil - 23:06

Les nouvelles que nous donnaient Tara'c n'étaient pas bonne, et je ne pouvais m'empêcher de penser à ces foutues araignées de métal qui nous avait pourrit la vie lors de ma dernière mission avec MickaËlla. Une étrange coïncidence qu'elles repointent le bout de leur nez alors que nous refaisions de nouveau équipe. Quoi qu'il en soit, je ne me sentais pas particulièrement à l'aise. J'aurais aimé que Jeff se trouve prêt de moi, que je ne sois pas entourée que des membres de SG1, mais non, et je faisais avec même si ce n'était pas particulièrement simple. Au final, ce planeur n'était pas réellement ce que nous cherchions, je m'attendais à quelque chose de plus gros tout de même, pas un vulgaire planeur de la mort sans le moindre intérêt. L'idée d'attendre sans rien faire ne me plaisait pas réellement, je n'étais pas connue pour ma patience légendaire, bien au contraire, mon regard dépité en disant long sur ce que je pensais, et à mon plus grand étonnement se fut Tara'c qui m'apporta une sortie de secours sur laquelle je sautais immédiatement.

"Excellente idée, parce qu'au final, je ne m'attendais pas réellement à ça, je veux dire un planeur n'as pas le moindre intérêt, je trouve qu'ils auraient pu trouver un meilleur appâts, plus gros en tout cas. Je veux dire, les goa'ulds sont du genre plutôt vaniteux, je les vois pas essayer d’accoster un truc pareil."

Je ne parlais pas de ce qui me tracassait, comme l'avait dit MickaËlla auparavant nous ne devions pas tirer de conclusion hâtive, et pourtant tout ceci ressemblait de plus en plus au boulot des araignées. Il fallait être réaliste, les conditions semblaient de plus en plus concorder, un vaisseau qui semblait abandonné, ou du moins sans pilote qui ne dérivait pas. Plus étrange encore, il ne devrait même pas se trouver là. Il y avait quelque chose qui clochait, ça sentait mauvais, mais il fallait absolument réussir cette mission, question d'honneur, mais surtout pour sauver notre peau. Même si j'en voulais un peu à Jeff de m'avoir abandonné si longtemps après notre dispute, il restait mon moteur, la seule personne qui me poussait à vouloir rester envie, mais surtout à le protéger quoi qu'il arrive. Comme si j'en étais capable, j'avais l'air d'un hamster à côté de lui, mais qu'importe.

HRP je suis désolé l'inspiration est pas là en ce moment, mais je ne veux pas vous laisser en plan ^^

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
U'Mrak

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 25/01/2011

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Jeu 12 Juil - 18:31

Les scans restaient inutiles. S'ils espéraient la présence d'un signal de détresse ou une émission quelle qu'elle soit, c'était râté, même au seuil de détection le plus bas, leurs instruments de mesure restaient d'un calme plat en dehors de légères fluctuations pouvant être causées par de légères anomalies spatiales qui habituellement n'étaient pas prise en compte.
Plusieurs heures avaient passé pendant ces analyses acharnées, et le planeur n'avait strictement pas bougé. Pour les soldats la tension n'avait pas pu redescendre, dans l'attente d'un combat qui n'arriverait pas. Puis l'attention avait finit par baisser, lentement mais sûrement.

C'est à ce moment là que nos chers amis les ennuis s'invitèrent à la petite sauterie avec un signal indiquant un échec dans le système radar de leur vaisseau. Le chasseur n'apparaissait plus mais restait en visuel, toujours sans bouger, certains paranoaiaques auraient pu croire qu'il avait bougé pour les observer, un peu comme si le regard vitreux des deux jaffas à son bord les observait. Cette impression ne dura pas plus de quelques secondes avec la suite des évènements.

Plusieurs surtensions d'origine inconnue se manifestaient, faisant griller un à un la plupart de leurs systèmes, les secouant dans tous les sens dans des gerbes d'étincelles. Ceux qui ne se tenaient pas bien à ce moment là fûrent projetés contre les parois de l'appareil avec violence. Les deux pilotes quand à eux urent droit à une magnifique chataigne les envoyant au pays des songes et leur brûlant légèrement le bout des doigts. Chanceux qu'ils étaient ! Ceux qui restèrent conscient jusqu'au bout eurent droit à la même sensation que plusieurs décharges de taser jusqu'à en perdre connaissance...

____

Combien de temps avait passé ? Ils ne le savaient pas, dans tout les cas ils étaient tombés dans le piège qu'ils redoutaient et tous avaient repris leur poste. Le bilan n'était pas fameux !

Pour ceux qui s'occuperaient des systèmes, les seules bonnes nouvelles étaient que les bouclier, camouflage et les système de survie étaient en bon état et toujours actifs, hormis peut-être celui de la soute qui signalait quelques avaries. Néanmoins, la propulsion qu'elle soit standard ou plus rapide que la lumière (PRL) avaient cruellement rendues l'âme. Après étude, la propulsion standard semble être réparable en sacrifiant un des trois systèmes intacts, pour la PRL, il faudrait des pièces de rechange...

Du côté des pilotes le constat était quasiment le même, ou plutôt était pire ! Il fallait rajouter à ce fait que le radar ne donnait plus aucune indication, mis à part ce qui pouvait être des anomalies apparaissant et disparaissant très rapidement. Il ne restait que le visuel, d'ailleurs, en parlant de ceci...

Face à eux une véritable armada goauld, ou plutôt ce qu'il en restait. Certains vaisseaux étaient encore en bon état comparé à leurs compères qui étaient éparpillés un peu partout autour d'eux, mais aucun n'apparaissait sur le radar. Des débrits de toute taille flottaient autour d'eux, on pouvait parfois reconnaitre la moitié d'un planneur ou d'un alkesh flottant au milieu d'une épave de vaisseau mère qui ressemblait plus à un gruyère qu'autre chose.
Certains étaient encore en état de combattre et semblaient se défendre face à une menace invisibles et les plus actifs étaient victimes d'explosions à leur surface. Que combattaient-ils ? Nos amis terriens ne le savaient pas, mais une chose était sûre : ils ne s'entretuaient pas volontairement ! Cependant chacun des tirs et des explosions correspondaient à une anomalie sur le radar. Plusieurs tirs d'un des vaisseaux mères atteignirent un autre qui ne fut pas capable de les éviter, causant ainsi sa destruction complète dans un magnifique feu d'artifice digne du 14 juillet.

Pour le moment ils n'étaient pas menacés, leur camouflage leur assurait une relative tranquilité, surtout avec les détecteurs ennemis "hors service".

Les analyses du secteur ne donnaient quant à elle aucun signe de vie, pourtant il y en avait, des appareils légers sillonnaient l'espace environnant les vaisseaux encore en état de combattre. Tara'c pu même reconnaitre deux vaisseaux mères de deux seigneurs en guerre en formation défensive avec leurs escadrilles respectives, comme se protégeant mutuellement.

Mais ce n'était pas réellement le moment de se reposer, le combat continuait. ils n'avaient peut-être pas été repérés, mais ce qui attaquait les goauld ne cessait pas son travail macabre comme en témoignaient les explosions. Et bien que certaines n'étaient que trop faibles pour mettre en danger l'intégrité d'un vaisseau mère, elles pouvaient très bien ne faire qu'une bouchée de leur transporteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Guerin
Médecin
avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 28
Localisation : Ile de France

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 42
Age du personnage: 26 ans

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Dim 15 Juil - 4:22

L'accident avait été surréaliste.
C'était comme participer à un film d'action en prenant la place du cascadeur sans avoir été prévenu. Une force invisible m'avait soulevé avec une telle violence que je m'étais envolée dans les airs, au beau milieu de la grande salle. Autrefois, je me souvenais avoir fait de la tyrolienne étant enfant. Certains des parcours, long et raides, se finissaient toujours assez violemment. D'ailleurs, c'est pour cela que des matelas avaient été fixé aux troncs. Je me souvenais du sentiment que je nourrissais à l'identique en prenant conscience, une petite fraction de secondes avant, de l'impact inéluctable.
Là, j'ai vu cette paroi dorée aux motifs égyptien s'approcher à vive allure. Bien trop rapide. J'ai eu la chance d'être assez bien positionnée pour placer mes bras devant moi, me protégeant le visage. Mais j'étais consciente, alors que j'encaissais le terrible choc, que tout le monde n'aurait pas cette chance.
Si nous nous étions envolés, alors les différents sacs et le matériel avait fait la même chose. Ils se seraient transformés en projectiles dangereux valdinguant dans tous les sens. Mais pour ma part, je n'ai pas pu le constater dans l'immédiat. A terre, j'étais déjà complètement sonnée. Un choc électrique me secoua affreusement. Mon esprit, immédiatement, avait monté un film dans lequel l'un de mes collègues m'aurait cru morte et tentait de me ranimer avec mon défibrillateur portable. Une vrai folie qui me causa un soudain accès de panique.
Puis après...le trou noir.

Je pense que c'est la douleur qui m'a tiré de mon sommeil. Mon corps entier était courbaturé, à croire que j'avais couru un marathon avant de participer à la mission. Le souvenir du choc électrique était encore très présent et à mesure que je reprenais conscience, j'ai ressenti un terrible mal-être. Une chose invisible semblait appuyer sur mes nerfs et, mon dieu, à vif, c'était horrible à supporter. J'ai senti ma bouche s'ouvrir et j'ai voulu crier. Je me suis même donner cet ordre - hurle jeune fille, que quelqu'un vienne t'aider, n'importe qui, à extirper cette souffrance – mais rien. Une expiration et mon hurlement, que je pensais si fort et puissant, a sombré au milieu d'une longue plainte de douleur. Ma vue est revenue peu à peu puis j'ai pris conscience d'être complètement paralysée.
J'ai paniqué. Et si ma colonne vertébrale avait été endommagée ? Tétraplégie ? A vie dans un fauteuil roulant. Non, c'était un vrai cauchemar. Il fallait que je me reprenne, que je trouve quelque chose, n'importe quoi, qui me prouve l'inverse. Et finalement, me remémorant mes cours, j'ai remué les doigts de pieds et me suis rassuré à l'idée de les sentir sous mes bottes.
Ce ne serait pas aujourd'hui que j'aurais besoin d'aide pour me changer des couches. En revanche, la cantine alimentaire, cette énorme boite métallique, était la cause de ma terreur. Ce machin avait dû atterrir juste après moi et me plaquer au sol. C'était sacrément lourd, au point que j'avais du mal à respirer.
Prenant mon courage à deux mains, j'ai trouvé la force de me retourner puis j'ai tenté de le repousser. On m'aurait cru en séance d’entraînement de musculation au SGC. La première fois que je suis entré dans cette salle, j'ai cru qu'on me faisait une blague. Je pensais que ce type d'exercice n'était réservé qu'aux hommes ou aux personnes de la trempe de Mickaëlla. Pas du tout. L'instructeur, d'ailleurs, avait été sacrément vicieux. Les femmes en sueur sous des kilos de fonte devaient probablement l'exciter, que sais-je. Toujours est-il que je ne suis pas parvenue à me dégager et que ces lumières qui clignotaient, me montrant bien qu'on avait subi une belle avarie, commençaient à me terrifier. Inconsciemment, j'ai prononcé les deux premiers mots qui me venaient à l'esprit et qui me semblaient, dans cette situation, les plus rassurants pour moi.


- Mickaëlla ? Tara'c ?

En perdant de plus en plus mon sang-froid, je me suis secouée dans tous les sens comme un fauve à l'agonie. La grosse caisse métallique bougeait de quelques centimètres, juste de quoi me laissait prendre une inspiration avant que son poids ne revienne oppresser mes poumons.

- Mickaëlla ! Tara'c ! Je suis coincée !

J'ai poussé jusqu'à en lâcher un long râle qui n'avait rien de bien féminin. Rien à faire, la caisse est revenue à son emplacement initial. Pire, je commençais sérieusement à m’essouffler.

- S'il vous plait ! J'ai besoin d'un coup de main...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Dim 15 Juil - 14:54

Je devais avouer que j'étais quelque peu agacée par la situation. Les scans étaient inutile et si vous vouliez mon avis, cette mission avait été bâclée, nous étions partis sans les informations indispensables, et ce simplement pour gagner du temps, et apporter au plus vite les informations aux Tok'ras. Je commençais sérieusement en avoir marre de ces soit disant alliés, qui se servaient de nous comme de vulgaires pions pour faire les missions qu'ils n'avaient pas le courage de faire, ou trop risqué à leur yeux pour risquer leur précieuse vie. Je commençais juste à m'ennuyer, l'idée de MickaËlla était à chier, attendre, et puis quoi encore, il aurait juste fallut ignorer ce planeur et passer à autre chose, je le savais, j'aurais du écouter mon instinct au lieu de vouloir me la jouer diplomatique parce que j'avais la trouille de blesser mon ancien second qui au final m'avait abandonné.

Rapidement, des surtensions survenus, et je me pris une décharge alors que j'essayais d'enrayer tout ceci. Continuant à essayer de sauver l'engin, je ne tenais pas à me laisser impressionner par quelques étincelles, mais la dernière fut tellement forte que le bout de mes doigts furent brûler et je ressentis une longue douleur, oh rien à voir avec ce que j'avais subis avec Hégémonie, mais c'était loin d'être agréable, je me serais bien passé de ce genre de chose.

Lorsque je rouvris les yeux, un mal de crâne flagrant me rappelait à la réalité, sans parler de la douleur de mes doigts. Ce n'était pas pour cette raison que je me laissais abattre, je repris mon poste, essayant une nouvelle fois de récupérer les systèmes de l'engin. Malheureusement, nous étions coincé ici, les propulsions semblaient totalement HS, je me retournais vers Tara'c pour lui demander de l'aide.


"Est ce que..."

Je fus couper en relevant le regard vers le pare brise. Une armée goa'ulds se trouvait devant nous, du moins ce qu'il en restait. Je restais silencieuse, il me fallut plusieurs secondes pour reprendre mes esprits.

"Est ce qu'on peut réparer les propulseurs? Il vaut mieux pas trainer dans le coin."

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara'c

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 21/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: ? / 125
Age du personnage: 23 ans (apparence) / 54 ans (jaffa)

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Dim 15 Juil - 18:41

Le résultat négatif de la recherche d’une émission quelconque du chasseur n’aida pas Tara’c à défroncer les sourcils tant l’impossibilité de comprendre ce qu’il se passait le touchait dans sa fierté. D’un côté, le fait de cette absence d’appel au secours éliminait la théorie de l’appât, l’espace étant tellement vaste qu’il y avait très peu de chance qu’un autre vaisseau le trouve sauf si comme les Tau’ris, il venait pour enquêter sur les supposées disparitions. De l’autre côté, le groupe était toujours au point de départ avec un mystère de plus qui n’était pas vraiment nécessaire pour pouvoir se concentrer, à moins que ce ne soit juste pour les retenir sur place car sans cette apparition, les appareils ne révélant rien d’intéressant, le cargo s’en serait peut être retourné d’où il venait.

En définitif une belle perte de temps et toujours des hypothèses invérifiables, lançant un regard à celle qui avait le grade le plus élevé et qui était le pilote, le message visuel indiquant qu’il attendait qu’une décision soit prise car lui ne pouvait plus rien pour aider à la réussite de cette mission. Alors que Rakel devait faire le point de la situation dans sa tête ou on ne savait quoi d’autre, un signal sonore cassa la perplexité ambiante, aussitôt le jaffa regarda de quoi il s’agissait et n’aima pas ce qu’indiquait l’écran holographique projeté sur les parois vitrée du cockpit :

« Il y a une anomalie sur le radar, le chasseur n’y apparait plus et pourtant il est toujours devant nous. Ce doit être le cristal qui est grillé, je vais aller vér… »

Même pas le temps de faire faire un quart de tour à son siège qu’un arc électrique le toucha et le fit plonger dans l’inconscience.

Ce furent les gigotements de sa larve qui réveillèrent difficilement le tatoué qui releva lentement la tête tout en se redressant dans le siège avec la désagréable sensation qu’une décharge très puissante de zat lui avait parcouru le corps. Reprenant ses esprits avant Rakel, avec l’appréhension que cet engin de malheur qui devait être bon pour la destruction ne refasse des siennes, il tenta d’obtenir un diagnostique des systèmes et les analysa dès qu’ils furent disponibles car il y avait urgence vu les combats qui faisaient encore rage dans ce petit coin de la galaxie, ce qui laissa le temps à l’Aspirant d’émerger à son tour pour constater qu’à l’extérieur les choses avaient évolués et pas pour le meilleur.

A sa question hésitante devant le spectacle meurtrier qui se déroulait sous leurs yeux, Tara’c répondit :

« D’après le rapport de l’ordinateur de bord et aussi le fait de ne pas être une cible, nous sommes toujours occultés, il semble aussi que les boucliers et le système de survie soient opérationnels mais il y a un problème avec les différents types de propulsion et avec la soute sans compter que comme vous avez pu vous en rendre compte, nous n’avons plus de radar. Il n’y a qu’en ouvrant le tiroir des cristaux qu’on en saura plus ce qui peut être réparé en changement simplement un cristal, pour le reste je ne suis pas technicien… »

Façon de lui dire qu’il n’y aurait pas de miracle au cas où les bons cristaux viendraient à manquer. Le jaffa se leva pour ensuite venir ouvrir l’arrière de la console située entre les sièges des pilotes et constater les dégâts dont il fit part :

« Les cristaux pour la propulsion sont grillés, celui du radar aussi mais il n’y en a pas un qui pourra remplacer ce dernier et celui de l’hyper-espace, par contre celui de la propulsion ordinaire est le même pour le bouclier, l’occulteur et le système de survie… Inutile de vous dire qu’on a besoin avant tout du système de survie et des boucliers avec tous les débris qui nous entourent, il y a une petite chance que les faux dieux ne s’occupent pas de nous car ils ont l’air de se défendre mutuellement contre un ennemi invisible alors si ceux qui vous ont confiés ce cargo n’ont pas pensés aux cristaux de rechange, je ne vois pas d’autre solution pour quitter les lieux avant de subir une nouvelle avarie »

(hrp : Rebecca, j’espère que tu pourras compter sur quelqu’un d’autre pour t’aider car j’étais aux abonnés absents lors de tes appels à l’aide Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Cosey
Militaire
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Sergent / 115
Age du personnage: 34 ans

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Lun 16 Juil - 20:49

Les deux pilotes avaient l'air occupés par leur affaire et la présence d'un vaisseau sorti de nulle part. Evidemment cela ne plaisait pas à Jean François qui avait la désagréable impression de se retrouver dans un VAB en pleine zone tribale pachtoun au fond d'une vallée sachant que la seule interrogation serait ce qui les mettrait plus dans la mouise, une IED ou une frappe de roquette? La seule différence était la bétaillère dans laquelle ils étaient et le fait que si l'on trouait la coque du vaisseau c'était la mort assurée contrairement au VAB. Le vide spatial était moins sympa à supporter que le climat afghan.
Lui donnait l'impression de dormir depuis un bon moment. Casquette baissée sur le nez, adossé dans un coin, finalement plus confortable que leurs sièges de transport, mains sur les genoux. Il donnait l'impression de dormir jusqu'à ce que les choses partent en sucette ou alors l'adrénaline couplée à une bonne décharge l'avaient ramené illico du pays des rêves. il s'était levé d'un bond et rattrapé in extremis.


"Bordel de d..."

Il vit la cantine tomber sur Rebecca et par réflexe voulu s'interposer... Sans remarquer la plus petite mais néanmoins lourde et rapide caissette de munitions qui le cueillit à la tempe avec assez de force pour assommer un boeuf, alors un homme, aussi solide soit il...
Un goût familier dans la bouche, cuivré fut la première chose qu'il ressentit. La seconde fut la sensation d'avoir le visage plaqué contre du métal mais que quelque chose de poisseux lui collait la moitié du visage dont la paupière droite. L'idée de bougée mourut au moment même où son cerveau donna l'ordre à ses muscles de se contracter. Une douleur fulgurante lui traversa le crâne et avec elle le souvenir de son dernier instant de conscience, Rebecca qui allait se faire écraser par la cantine et lui qui se ramassait quelque chose sur le coin de la tronche. Ouvrant l'oeil gauche, il ne voit rien. Inquiétant. Il referme l'oeil et recommence en se concentrant... toujours rien. Il sait qu'il doit bouger, mais sur le coup la crainte d'être aveugle lui noue les tripes. Il sait que parfois l'on perd temporairement l'usage de la vue suite à un choc violent, le cerveau réagissant mal aux chocs et il avait une sacrée pistache, de son propre aveu.


*Allez, keep cool. C'est juste classique quand tu prends un gros KO.*

Il se doutait que la sensation humide était due à son propre sang, il devait avoir une entaille au niveau de la tempe, du cuir chevelu ou de l'arcade. Normal vu ce qu'il avait ramassé sur le coin de la figure. Peu à peu ses pensées devenaient cohérentes comme un vol d'étourneaux ou un banc de poisson se reforme après le passage d'un prédateur... Et puis d'un coup, la pensée qui fait voler en éclat ses projets de calme, le processus de réveil... Rakel! La douleur qui aurait plié en deux quelqu'un en temps normal ne comptait pas, il s'en moquait... Ilse moquait de tout d'ailleurs sinon sa femme. Il se redressa comme un ressort... chancelant, mais quand même sur ses pieds et prit la direction du cockpit à la façon d'un automate mal équilibré. Il y voyait totalement flou et son champ de vision côté droit était plus ou moins complètement occulté par le sang qu'il ne voyait pas à plus d'un mètre.

"Rakel!" Il arriva finalement à destination après ce qui lui avait pris dix secondes mais lui en avait paru mille fois plus. Elle avait l'air d'aller bien aussi loin que sa vision pouvait le luis laisser permettre. "Tu n'as rien?"

Pas la moindre once de tentative de cacher ses sentiments, ce n'était pas le second qui s'adressait à la jeune femme et il s'en foutait éperdument si quelqu'un y trouvait quelque chose à redire. Il n'avait même pas pris conscience de ce qui les entourait non seulement parce qu'il y voyait mal, mais surtout parce qu'il n'avait pour le moment qu'une seule chose en tête, savoir si elle allait bien. En tout cas lui avait une tête à faire peur avec la moitié droite du sage maculée de sang légèrement coagulé et du sang frais s'écoulant de son arcade sourcilière droite ainsi que de son cuir chevelu sans parler de l'expression hagarde de son regard signe qu'il était encore à moitié sonné... Même un peu plus qu'à moitié sonné vu qu'il s'effondra quelques secondes à peine après avoir déboulé, pas inconscient, mais bien incapable de tenir sur ses jambes. Assommé aussi violemment et le corps parcouru par diverses décharges d'électricité suffisantes par elles même à vous étaler n'aidaient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Mer 18 Juil - 12:40

MickaËlla attendait avec la certitude du prédateur qui allait bientôt se saisir de la proie si attendu.Et malgré les heures qui passaient et les résultats nuls MickaËlla savait intimement que tôt ou tard ils auraient une réponse à leur question.C'était une question de temps et MickaËlla avait l'habitude de rester des jours durant tapis dans l'ombre à attendre.Mais Rakel n'était pas du même bois et elle pouvait voire que cette dernière s'impatienter de ne pas avoir du concret à se mettre sous la dent.Rakel avait toujours quelque peu impatiente.Cela la servait dans la majorité des cas la chance avait souvent besoin d'être provoqué.Mais pour ce genre de mission la patience était primordiale.Tara'c aussi commençait à s'impatienter.Il ne trouvait pas d'anomalie ou d'indice qui pouvait les mener sur une piste.Le Jaffa semblait bléssé dans son orgueil et lui aussi semblait vouloir passer à autre.Mais alors qu'elle sentait que Rakel allait remettre en cause la fragile paix qu'il y avait entre elle deux, Tara'c annonça anomalie.Pas une de celles à laquelle MickaËlla s'attendait.Le planeur venait de disparaitre des scans.Tara'c pensait que les systèmes du vaisseau étaient défaillant mais MickaËlla savait que non.Quelque chose se préparait elle le sentait.Tout comme l'apparition sans explication du planeur il allait se passer quelque chose.

Et il se passa quelque chose.Le vaisseau cargo était parcouru par un puissant courant électrique.Les systèmes grillés les uns après les autres.MickaËlla qui s'était appuyé sur la console derrière les pilotes pour observer tranquillement le paysage s'était reculé quand des arcs électriques avaient commençaient à apparaitre de toute part.Immédiatement elle pensa à un virus qui avait infiltré leur vaisseau et allait le transformer en épave.Mais alors que Tara'c venait de se prendre une bourre monumental elle se dirigea vers lui pour voire si il allait bien.C'est alors qu'un arc électrique vint la cueillir au vol pour l'envoyer valdinguer à l'autre bout du poste de pilotage.Pendant une fraction de seconde elle sentit la douleur affluer dans son corps avant de sombrer.

Son inconscience sembla durer à peine quelques secondes et d'ailleurs elle n'aurait su dire si cela n'avait pas été le cas.Son crâne lui faisait mal cela devait être du au fait de s'être cogné.Elle ne savait pas trop.Elle avait l'impression d'avoir des courbatures partout et que son corps était engourdis.Tant bien que mal elle se releva.Pour se faire elle passa ses mains sous son torse.La sensation du revêtement du plancher du vaisseau cargo sur la paume de ses mains l'aida à reprendre pieds dans la réalité.Alors que ses bras la poussait machinalement vers le haut elle pouvait voire que les membres d'équipage reprenait eux aussi leurs esprits.Son cerveau était encore trop embué pour définir avec certitude qui était qui.Elle entendit des appels au secours qui venaient de la soute.Elle savait qu'elle ne serait pas d'une grande utilité au poste de pilotage pour le moment et il fallait parer au plus préssé.Se guidant au bruit que semblait faire la victime elle se dirigea vers cette dernière.

La cantine qui renfermait les rations de combat avait finis sa course sur un équipier au milieu des sacs.Le choc avait du être d'une rare violence pour provoquer cela.Sans perdre une seconde et sans s'être rendu compte de qui était bloqué ou de son propre état de santé, elle se mit en devoir de dégager d'abord les sacs puis ensuite la cantine.Tout lui semblait affreusement lourd et elle dut faire appel à toute ses forces physiques et morales pour venir à bout de ce qui semblait être une montagne infranchissable.

"Ca va?"

MickaËlla avait finis de dégager la victime, elle ne s'était pas rendu compte de qui il s'agissait.Rebecca pouvait voire qu'il y avait du sang dans les cheveux de MickaËlla et qu'une bosse était déjà entrain d'apparaitre et allait lui faire un bel oeuf de pigeon d'ici peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Guerin
Médecin
avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 28
Localisation : Ile de France

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 42
Age du personnage: 26 ans

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Mer 18 Juil - 18:28

La panique m'avait presque entièrement consumé lorsque personne n'était venu répondre à mon appel au secours. Il y avait ce soldat, qui s'était tenu silencieux la majeure partie du voyage, mais il s'était traîné jusqu'au poste de pilotage avant de s'effondrer. Avec ces lumières qui clignotaient, j'étais en droit de me demander si tout le reste de l'équipage était dans le même état. Après tout, j'avais sûrement eu un peu plus de chance que les autres.
Poussant des plaintes en m'acharnant contre cette grosse cantine, je m’apprêtais à hurler de toutes mes forces, à m'égosiller, lorsque quelqu'un apparût au-dessus de moi. Mon leader me libéra enfin de ce terrible poids et je fus étonné de voir la force qu'elle était parvenue à déployer dans ce but. Seulement, alors que j'allais lui répondre et la remercier, un détail chez elle me choqua. Son regard semblait vide, absent.


- Mickaëlla ?

Je me suis approchée, agrippant doucement son menton d'une main pour l’ausculter. Même si je ne la connaissais pas parfaitement, le fait qu'elle ne se débatte pas était déjà inquiétant en soi. Ma main valide s'est armée de ma lampe de poche et j'ai éclairé son visage. Un mince petit filet de sang s'échappait de sa chevelure pour lui couler sur le front avant d'être retenu par son sourcil gauche.

- Mickaëlla...tu saignes ! M'écriais-je doucement. Assied-toi, laisse-moi t'aider...

J'étais certaine que d'autres personnes auraient besoin de moi, comme le militaire qui ne bougeait toujours pas par exemple. Mais puisque je n'avais pas six bras et que Mickaëlla était la première sur mon chemin, c'était elle qui remportait toute mon attention. Trouver mon sac médical n'avait pas été très difficile et je trouvais une certaine satisfaction à l'avoir traîné avec moi malgré son poids. Les pupilles de Mickaëlla se dilataient normalement et elle n'avait pas de liquide dans les oreilles. Quand à sa blessure, elle était mineure. En revanche, en écartant une partie de son uniforme qui avait noirci, j'ai rapidement repéré le point d'impact d'une électrocution. Il y avait une vilaine brûlure sur son flanc droit et je ne savais pas vraiment si elle tenait son insensibilité de son incroyable constitution physique ou parce qu'elle était complètement sonnée. Quelqu'un d'autre, à sa place, se serait tordu de douleur en serrant les dents. L'aspect de cette plaie me faisait penser à une victime par la foudre mais en miniature. Les séquelles à court et moyen terme pouvait être aussi nombreuses que diversifiées.

- Mickaëlla. Tu as une vilaine plaie sur ton flanc, c'est une brûlure. Le reste est mineur.

En pleine concentration, j'ai rapidement trouvé ce dont j'avais besoin. Je lui ai tamponné la tête avec une compresse puis je me suis emparée d'un bloc qui, en le brisant, diffusait du froid. La variante d'une poche de glaçons en somme.

- Maintiens cette poche sur ta blessure Mickaëlla, tu vas rapidement retrouver tes esprits.

A présent, place au plus important. Muni de mes gants en latex, j'ai agrippé la partie trouée de son uniforme et l'ai élargi. L'épiderme de mon leader apparût sous l'éclat de ma lampe et, non loin, les différentes colorations dû à la brûlure. Il y avait du jaune et du rouge, là où la peau avait chauffé. Le blanc, formant quelques cloques par endroit. Et le plus dangereux, le noir, où la chair avait été calcinée. Par chance, cette dernière n'apparaissait nulle part. Il s'agissait donc d'une brûlure au second degré. Ce n'était malheureusement pas une atteinte mineure en comparaison de la bosse sur son crâne. Le courant, même dans un corps humain, avait un point d'entrée et de sortie. Tous les bijoux, même les plaques militaires en aluminium, servaient de conducteur et provoquaient des brûlures secondaires. Pour cette raison, après avoir nettoyé la plaie d'entrée et traité avec de la Flamazine en pommade, je me suis occupé de son cou. Une marque rouge témoignait du passage du courant.

- Tu as des brûlures secondaire au premier degré. Elles ne sont pas graves mais elles pourraient s'infecter si je ne les traite pas. Déclarais-je en lui faisant pratiquement enlever sa chemise. Et le point de sortie sur l'omoplate gauche, également au second degré.

Je ne savais pas très bien si ma leader allait se laisser faire. Je prenais pas mal de temps avec elle alors que d'autres blessés attendaient probablement mes soins. Mais c'était là l'un des plus grands soucis du médecin d'équipe quand il ne pouvait pas être partout. En général, les blessures de Mickaëlla n'étaient pas critique. Je ne dirais pas « grave » mais presque. Le second degré se voyait mais n'était pas prononcé, sa situation était donc moins inquiétante que dans mes paroles. Seulement, à mesure que le temps avancerait, elle sentirait la douleur la torturer. Et même pour elle, je me mettais à douter qu'elle puisse l'ignorer facilement.
La pommade Flamazine était l'idéal en un concentré antibactérien et d'enzyme accélérant la cicatrisation. Avec ça, ma leader pourrait continuer sa mission sans devoir se rendre d'urgence dans un hôpital se trouvant à des années lumière d'ici. Bientôt, je l'ai aidé à se revêtir, hochant positivement la tête.


- Voilà, j'ai terminé. Je te donne ces deux pilules. Ce sont des sédatifs légers pour t'éviter de souffrir. Si tu as la fièvre ou des tremblements incontrôlables des membres, il faut que tu viennes me le dire. C'est important.

Moment de silence avant de reprendre.

- Je vais aider les autres. N'hésites pas si tu as besoin de soin.

Sac sur le dos, j'ai quitté Mickaëlla en espérant qu'elle ne soit pas trop en colère d'avoir été retenue si longtemps. Au moins, elle pouvait poursuivre sa mission sans craindre des effets secondaire ou un état de choc. Avisant un regard circulaire, j'ai déduis qui serait le blessé le plus important et j'ai fixé mon choix sur l'homme au poste de pilotage. En quelques secondes, agenouillée à ses cotés, j'ai déballé mes affaires et commencé l'examen. Lui n'avait pas l'air d'avoir souffert d'une forte électrocution. Peut-être celle-ci avait été plus faible dans la soute que dans le poste de pilotage. Par contre, sa tête m'inquiétait sérieusement. Ce n'était pas une petite bosse et une entaille comme celles qu'avait subi Mickaëlla. Il avait une ouverture profonde qui nécessitait des soins immédiat. Mon regard s'est posé sur les pilotes.

- Je dois m'occuper de lui en priorité. Dés que vous le pourrez, vérifiez que vous n'ayez pas de brûlure. Même vous Tara'c. La douleur est parfois rétroactive, elle n’apparaît pas tout de suite et vous pourriez porter des plaies importantes sans vous en rendre compte.

Mon attention s'est reporté sur l'homme. Je ne pouvais pas le déplacer, il était bien trop lourd. Et puisque tous les autres semblaient occupés, je n'avais plus qu'à faire ça sur place.

- Soldat, vous m'entendez ? Vous avez une plaie profonde sur le crâne. Ce traumatisme vous enfonce dans un état de choc. Je vais vous faire des sutures, ne vous inquiétez pas. Tout se passera bien, je vous le promets.

Après l'avoir allongé sur le coté et tenté de rendre les alentours immédiat aussi stérile que possible, j'ai pris mon kit de chirurgie primaire et sortit plusieurs outils. Injection d'une anesthésie locale, vérification des constantes du patient, puis j'ai commencé mon ouvrage.


Citation :
J'ai pris quelques initiatives. Si c'est trop, dites-le moi et j'éditerais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Mer 18 Juil - 20:14

Après plusieurs d'observation il semblait évident maintenant que le planeur à court de carburant avec deux jaffas mort à bords.N'était autre qu'un planeur à court de carburant avec deux morts à bords.N'en déplaise à SG1 il n'avait pas toujours raison.Surtout qu'il ne servait à rien de tirer des plans sur la comète sans aucun indice sérieux pour étayer cette hypothèse.Après un petit moment à observer le vide spatiale elle s'en retourna à sa couchette improvisé.Quitte à observer une immense étendu sombre autant qu'elle aille se recoucher.Les scans n'avaient pas été probants au départ ils ne le seraient pas plus maintenant.Tout au moins c'est ce que pensait Faith.Mais vu qu'on ne lui demanderait pas son avis.Depuis son intégration à SG3 on ne lui demandait plus son avis.Et pourtant le Jaffa qui montrait à Rakel comme pilotait un Al'kesh avait intégré les rangs su SGC en partie grâce à son équipe.D'ailleurs les terriens disposaient d'un Al'kesh également grâce à son équipe.Et bien que les chefs d'équipe au maigres résultats mais au placard garnis continuent de tourner en rond.Il y aurait forcément un moment ou il faudrait faire preuve de matière grise.A ce moment on viendrait la chercher.

Faith s'était donc calé contre un gros sac.Elle se servait d'un petit sac comme tête de lit et de sa veste comme un oreiller.Plutôt sommaire, et elle commençait à regretter qu'ils n'aient pas pris des lits de camps.Certes cela aurait pris un peu plus de place mais ils y auraient gagné en confort.Ce genre de vaisseau était fait pour les goa'ulds et les jaffas.Il n'y avait donc pas besoin de couchette.Les jaffas ne dorment pas ils méditent pour que leur larve réparent les dommages corporels, ou luttent contre les maladies.Les goa'ulds ne dorment que dans des sarcophages.Les tok'ras n'avaient pas plus besoin de sommeil que les goa'ulds.Il s'agissait quand même d'un élément nécessaire dans ce genre de vaisseau.Alors qu'elle était dans ces réflexions qui portaient essentiellement sur le réaménagement intérieur d'un al'kesh, elle fut plus que surprise de sentir le vaisseau tressaillir.Ce dernier était parcouru par un fort courant électrique.Avant même qu'elle ne se rende compte de quoi que se soit Faith perdit connaissance.

A son réveil Faith mit quelques instant avant de comprendre ce qui venait de lui arriver.La décharge électrique qu'elle avait reçu lui avait fait perdre connaissance.A la matière d'un zat quelque chose l'avait mis K.O.Toute la soute était retourné à croire que le vaisseau avait subis de graves avaries et cela devait être le cas.L'un des membres de SG1 semblaient bléssé mais un autre membre de cette équipe lui portait déjà les premiers soins.Faith n'attendit pas plus longtemps pour se rendre au poste de pilotage.Il y avait Rakel au commande, Jeff juste à côté qui semblait inquiet de la situation.Tara'c venait de vérifier l'état de leur vaisseau et les nouvelles ne semblaient pas très encourageante.Ils avaient perdu la propulsion conventionnel et l'hyper espace.Et le pire de tout c'est qu'ils se retrouvaient au milieu d'une bataille impliquant des vaisseaux mères.Une véritable armada de vaisseau mère en vérité.Et ces derniers étaient entrain de s'entretuer.Qu'est ce qui se passait?Surtout que les vaisseaux n'apparaissaient pas sur le radar.Ils étaient invisible et on ne voyait que des anomalies qui correspondaient aux explosions sur la surface de la coque des vaisseaux.Qu'est ce que c'était que ce délire.Il fallait en avoir le coeur net et aller voire de plus près de quoi il en retournait.Et ça tombait plutôt bien ils avaient besoin de pièce de rechange.

"Non tara'c il n'y avait pas de roue de secours, ni de caisse à outils fournis par la tok'ra.Et pour peugeot assistance c'est mal barré.Par contre il y a un tas de pièce détaché qu'on pourrait récupérer là bas.Et en plus on pourrait enfin savoir qui est ce qui provoque tout ça et le féliciter.Parce que là y à pas à dire c'est tout bonnement splendide."


Faith s'émerveillait devant le spectacle qu'elle avait sous les yeux.Les vaisseaux mères se rompaient sous la pression du vide.Les multiples dépréssurisations, les explosions, les corps qui s'évanouissaient dans le vide sidéral.Et tout cela dans un silence absolu.Elle n'avait jamais vu quelque chose d'aussi sublime.Se rendre dans l'un de ces cercueils ambulant n'était pas la meilleure idée de l'année mais si il voulait pouvoir survivre et savoir de quoi il en retournait exactement ils n'avaient pas vraiment le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Mer 18 Juil - 20:40

Quelle drôle de chose que l'esprit.Alors que Rebecca sortait de dessous le barda qui avait manqué de l'étouffer bêtement, MickaËlla se sentit soulagé et fatigué.L'instant d'après elle était aveuglé par Rebecca et sa lampe.Apparemment elle était bléssé.Pour le moment elle ne ressentait pas la douleur.Mais au fur et à mesure que Rebecca lui énonçait ce qu'elle avait et ou, elle sentait les zones douloureuses se réveillaient.Elle en venait à maudire l'infirmière.Les ignorants sont bénis.La poche de froid insensibilisait la brûlure mais lui faisait petit à petit retrouver ses esprits.L'important ça n'était pas la douleur, c'était surtout empêcher la brûlure de se propager.Car c'est de la que venait la douleur en définitive.La tête avait cessé de lui tourner et Rebecca avait déjà quitté les lieux pour s'occuper de quelqun d'autre.MickaËlla avala seulement l'un des deux cachets.La douleur ne devait pas l'handicaper dans ces décisions ou dans tout ce qu'elle aurait à faire.Mais elle devait rester suffisament lucide pour prendre les bonnes décisions.Tout en avalant son cachet elle se dit que la journée risquait d'être longue surtout qu'elle ne venait que de commencer.La mission qu'on leur avait confié était plus mouvementé que prévu.

Se ramassant sur elle même et faisant de son mieux pour faire fi de la douleur.MickaËlla se releva et se dirigea tant bien que mal vers le poste de pilotage.Ce qu'elle y découvrit la fit frissonner.Il y avait des carcasses de vaisseaux mères goa'ulds qui répandaient leur contenu dans le vide sidéral.Mais il y avait un nombre encore bien plus impressionnant de vaisseau mères entrain de se tirer dessus.On aurait pu croire qu'ils étaient tous devenus complètement cinglés.Ce qui venant de la part d'un goa'ulds n'était pas loin d'être le cas la majorité du temps.Mais entre ce prendre pour un dieu et ça il y avait une marge que l'un d'entre eux semblait avoir franchis.Il était inconcevable qu'un tiers ennemi ait pu s'emparer d'autant de vaisseau mère goa'ulds sans que personne ne s'en rende compte.La puissance de feu d'un seul vaisseau était déjà bien au dessus de ce que tout l'arsenal terrien était capable de déployer.Alors avec tout cette puissance à disposition MickaËlla était bien heureuse que les intentions belliqueuses des goa'ulds ne se soient jamais pleinement tournés vers la terre.Sans quoi cette dernière serait une planète calciné avec pour seul choix la vie d'esclave ou la mort.

Le vaisseau était mal en point et de ce qu'elle en voyait et de ce qu'elle avait entendu, ils n'avaient plus de propulsion.Le cristal qui servait pour les propulsions était le même que pour d'autre systèmes dont ils se servaient à l'heure actuelle.Le bouclier et l'occulteur leur permettait de rester en un seul morceau la maintenant tout de suite.Ils étaient beaucoup plus important vu la situation.Au pire quelque soit par la suite ils pourraient utiliser un cristal d'un des autres composants encore intacts.Par exemple si ils décidaient de prendre le large ils pourraient utiliser celui de l'occulteur pour l'hyper-navigateur et une fois en hyper espace utiliser celui du bouclier pour les systèmes de survie.Bien évidemment les choses ne pouvaient pas être aussi simples.Il fallait avant tout accomplir la mission qu'on leur avait confié.

"On doit se rendre à bord de l'un de ces vaisseaux pour savoir qui ou quoi à péter les plombs.Pour ce faire on a besoin d'une propulsion conventionelle, de notre occulteur et de bouclier au cas ou.On a pas besoin de nos systèmes de survie.Une fois à bord on s'assure de ce qui se passe et si on peut on récupère de quoi réparer notre taxi."


MickaËlla n'avait pas quitté Rakel des yeux quand elle avait expliqué son idée.Ou plutôt son plan.Rakel avait son caractère et même si elle envisageait la même solution elle n'apprécierait sans doute pas de s'être fait brûler sur ce coup là.Sans attendre une réaction de sa part pour savoir si il était capable de trouver un vaisseau qui leur conviendraient.

"Tara'c une idée du vaisseau qui vous semble le mieux convenir à nos critères?Il faut qu'on puisse atterrir à l'intérieur et que la soute soit présurisé pour qu'on puisse s'infiltrer à bord."


MickaËlla regardait également sur l'écran radar pour voire si elle n'allait pas trouver son bonheur au milieu de tout ce merdier.Pour le moment elle ne se demandait même pas sur quoi ils allaient tomber.Elle parait aux plus urgents qui était de trouver un refuge un peu plus sur pour leur vaisseau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Lun 30 Juil - 17:23

J'avais énormément de mal à réagir, cette décharge électrique m'avait rappelé de mauvais souvenir et à vrai dire ce n'était pas que psychologique, la douleur qui remontait le long de mon bras n'était pas grand chose par rapport à la trouille que j'avais de sentir mon coeur battre de façon irrégulièrement, je savais que le médecin avait dit qu'il ne devrait pas y avoir de risque mais cette torture avait laissé des séquelles même si je n'étais pas prête à le montrer à tout le monde. J'essayais de me concentrer sur l'objectif, il fallait vérifier que nous n'étions tout simplement pas perdu au beau milieu de la galaxie sans retour possible. Qui qu'il en soit, se fut la voix de Jeff qui me ramena à une réalité qui ne me plaisait guère, je n'étais plus en compagnie de Mathieu face à Hégémonie, mais bien dans ce vaisseau, et voir mon époux avec le visage en sang me serra l'estomac. Se ne fut que lorsque je voulus le rejoindre que je me rendis compte que mes mains tremblaient. Sur le coup, je pensais que mes jambes ne supporteraient pas mon poids, mais je n'étais pas du genre à laisser facilement tomber, je pris le risque et à ma grande surprise je semblais pas si en mauvais état que ça, à moins que l'adrénaline avait juste prit le dessus, principalement à cause de mon inquiétude pour Jeff. Je m’assis à ses côtés, attrapant sa main, sans doute plus pour me rassurer que le rassurer lui.

"Ca va ne t'en fais pas, j'ai connu pire. Je vais laisser Guerin s'occuper de toi, il faut que je m'occupe du vaisseau."

Après avoir serré sa main, je me relevais pour reprendre la direction des commandes, comme souvent je faisais juste abstraction de la douleur physique qui était pourtant bien présente. En même temps cette douleur me permettait aussi de me sentir en vie, à croire que j'étais une véritable sadomasochiste, mais avec la dernière mission avec Hégémonie, je pensais sincèrement que ce côté de ma personnalité n'était plus à prouver. Étrangement les paroles de Faith réussirent à me faire sourire, finalement elle m'apportait un réconfort inattendu dans cette situation, à croire que je finissais par l'apprécier.

"J'espère que tu as pensé à emporter des chocolats ou des fleurs pour les remercier."

Mon regard restait inquiet alors que je jetais des regards à Jeff, mais je faisais mon possible pour me concentrer sur la mission, et essayais de faire comprendre à la seule personne qui me restait en état de combattre que j'avais besoin d'elle. Fixant mon regard dans celui de MickaËlla j'essayais de me la jouer diplomate.

"On a pas vraiment le choix, de toute façon notre vaisseau à l'air en moins mauvais état que les autres, quoi qu'il en soit il est hors de question d'abandonner le vaisseau sans la moindre surveillance, Elias reste la personne qui a le moins d'expérience des missions SG, je pense qu'il pourrait rester au vaisseau, je ne suis pas sûre que Jeff soit réellement en état d’infiltrer un vaisseau, il faut nous laisser le plus de chance possible."

Je me retournais vers Tara'c pour attendre son avis à mon tour.

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara'c

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 21/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: ? / 125
Age du personnage: 23 ans (apparence) / 54 ans (jaffa)

MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   Mar 31 Juil - 0:58

Tara’c marqua un blanc quand une première femme donna comme solution pour les répérations d’aller se servir sur un des vaisseaux encore en mesure d’accueillir le leur, puis c’était le major Strucker qui abondait dans ce même sens, elle aussi devait avoir prit un coup sur la tête… Et en plus elle lui demandait de choisir quel engin serait leur tombe !

Voila aussi que l’aspirant Péléonor-Cosey semblait attendre de lui des réponses comme si elle cherchait à peser le pour et le contre des choix entre ses mains alors que ce qui était donné de voir d’une incompréhensible bataille devait suffire à choisir la voix de la prudence.

« D’après ce que nous pouvons voir, il ne s’agit pas d’une simple bataille entre deux Goa’ulds, les deux sont attaqués par une force inconnue et vu la tournure des choses, leurs vaisseaux ne seront bientôt plus que des débris, dès lors vouloir apponter à bord de l'un d'eux nous mettra en plein dans la cible de cette mystérieuse puissance pouvant anéantir une flotte entière avec une telle facilité, sans compter que sur place il y aura des jaffas prêts pour lutter contre des intrusions, peut être des zones inaccessibles du fait des dommages… Si jamais vous décidez quand même d’y aller, vous pourrez compter sur moi, et quant à vous dire quel vaisseau choisir, il me semble que celui là est en meilleurs état que les autres »

Le tatoué indiquait d'un doigt pointé vers la vérière du cockpit l’un des grand vaisseaux des faux dieux en présence, maintenant il attendait comme tout le monde la décision, folie ou sagesse, là ou même des jaffas n’y seraient sans doute pas allés du fait de leurs doutes envers la puissance de leurs dieux respectifs se faisant rétamer sous leurs yeux, les Tau’ris étaient-ils assez fous pour prendre l’option la plus risquée, peut être était-ce cet état d’esprit qui les faisaient réussir de grandes choses, tenter l’impossible quand d’autres avaient abandonnés l’idée de prendre tous les risques, pourquoi simplement regarder quand on pouvait avoir le frisson de vivre ses derniers instants, un peu comme une drogue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission 94 - SG1&3] Travail sous Tension.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Espace :: Vide intersidéral-
Sauter vers: