La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Mission 93] L'étoile d'Argent - Laboratoire 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: [Mission 93] L'étoile d'Argent - Laboratoire 2   Jeu 28 Juin - 17:46

Salle de briefing Arrow

La jeune femme avait traversé la base au pas de course, manquant de percuter des gens et de s'étaler de tout son long à plusieurs reprise... Rien de bien surprenant en somme et par chance elle arriva à "son" labo entière et sans bobo. "Son" Labo car de façon aussi étrange pour elle que logique pour tout le reste du personnel scientifique, aucun membre de l'équipe scientifique ne voulait partager cet espace de travail avec elle à cause des accidents qui avaient jalonnés son parcours au SGC dont la destruction quasi totale dudit laboratoire 2. Comme il n'avait jamais été question de mettre sa responsabilité en cause vu qu'à chaque fois il s'agissait de regrettables et inexplicables accidents, elle avait accès aux labos, c'était juste qu'elle était toujours seule dans son espace de travail de fait plus vaste que celui de ses collègues qui s'entassaient dans les laboratoires restants. elle n'y prêtait pas attention. s'ils étaient assez bêtes pour se formaliser sur ce genre de broutilles, tant pis pour eux, tant mieux pour elle!
Pour l'heure, elle avait du pain sur la planche aussi récupéra t elle un capteur de flux énergétique portable, son matériel de réparation électroniques et après avoir enfilé lunettes, gants et blouse, s'attela à la tâche. Il fallait équiper le capteur d'une antenne plus sensible et modifier les circuits, certains composants pour que l'appareil soit en mesure de capter cette signature énergétique spécifique. En fait elle l'avait modifié de façon à ce qu'il ne capte plus que cette signature là, car la base était saturée d'émissions en tout genres. Les réseaux sans fil, les câblages électriques, le réacteur nucléaire, la Porte des Etoiles, le matériel médical... Là, plus rien de tout ça, la physicienne n'aurait qu'à s'occuper que du signal cible. Pour se faire une modification des algorithmes de calcul, des lignes de code pour faire une discrimination de signal étendue à tout ce qui ne correspondait pas à la gamme spécifiée et le tour était joué en une petite demi heure. Cela laissait le temps de tester l'appareil et le cas échéant d'en faire un second dans l'hypothèse ou le premier aurait eu une panne.


Quelle ne fut pas sa surprise quand lors du test le signal capté loin d'être faible du fait de l'éloignement résonna comme si elle était au dessus de la source. La Baronne marmonna une de ses imprécations chargée de rancœur contre Celui qui S'acharnait sur son sort et comme à son habitude trouva du réconfort dans son gri-gri comme toujours lové dans une de ses poches. Elle démonta donc l'appareil, vérifia les circuits, les connexions l'une après l'autre, se plongea dans le programme du capteur à la recherche d'une éventuelle coquille et finalement bredouille en fut quitte pour une grosse frustration prenant corps par un petit accès de colère en japonais pile quand le reste de l'équipe arriva, la trouvant en train de houspiller dans une langue qu'ils ne comprenaient pas un pauvre instrument sur son plan de travail le tout agrémenté de moult gestes et plaintes exaspérées.
Quand Mathilde remarqua la présence des autres, elle se calma un tantinet, mais restait passablement énervée ce qui se sentie dans sa voix plus aiguë que d'habitude.


"Je suis sûre que ces fichus serpents se sont encore payés notre tête! Deux fois que je vérifie tous les branchements, l'état des composants, l'intégrité du software et à chaque fois que je tente un essai, même résultat! Le signal a pour source l'émetteur lui-même! J'ai essayé avec un autre capteur de flux, même résultat! Ca ne vient donc pas du matériel mais bel et bien du signal qu'on nous a donné! Jetez y un oeil Jenner puisque vous tenez tant que ça à donner votre avis sur tout! Là au moins cela relèvera un tant soit peu de votre compétence, moi j'ai des fessiers de tok'ra à aller botter!"

La Baronne toute à son ire fourra l'appareil modifié par ses soins dans les mains du pauvre scientifique qui venait par la même occasion de se prendre une décharge de chevrotine gratuite - sans doute pas la dernière - et partit à grand pas vers la porte... Sauf que contrairement au moment où elle l'avait en main, le signal sonore de l'appareil changea comme si la source de l'émission... s'éloignait. La scientifique perplexe, s'arrêta et quand elle revint vérifier le capteur en l'arrachant des main de son infortuné collègue, le signal changea alors à nouveau pour indiquer que le signal se rapprochait.
Coup d'oeil à Laurent, le genre de regard entendu de ceux qui se sont déjà fait berné ensemble.


"Vous y croyez à ce hasard, Campbell? Comme par magie la Tok'Ra a une information de première main sur un danger galactique et la clef de la solution se trouve sur moi?! Et la marmotte..." Tout le monde connaissait la suite.

"Bon, admettons. Elle a parlé d'une bague donc je vais déposer mes bijoux et on verra bien si l'un d'eux est bien la source du signal auquel cas j'irai chez mon bijoutier favori et je le zatterai à mort pendant une semaine!"

Aussitôt dit, aussitôt fait, elle se débarrassa de ses bijoux... Et qu'est ce qu'elle se trimbalait la Baronne de l'Argentière en breloques hors de prix, ou pas d'ailleurs à voir le petit fatras qu'elle sortit de la poche de son tailleur. La technique était simple. Elle déposait un bijou sur un meuble et s'éloignait autant que possible. Si le signal la suivait c'est qu'elle n'avait pas déposé le bon. Au dixième essai - Enfin! - ce fut la bonne! Il s'agissait d'une bague en argent qu'elle avait acheté lors d'un voyage en Indonésie dans une petite échoppe qui ne payait pas de mine, le bijou était relativement simple, mais le jade vert lui avait immédiatement plus car elle avait l'impression de voir des fractales dans ses motifs naturels selon l'éclairage. A part ce détail qu'elle seule avait noté, la bague correspondait plutôt bien à la description du bijou banal et discret dont Rayce avait parlé, une monture sans fioriture dans un métal précieux mais pas non plus rare et une pierre semi précieuse somme toute très courante dans la région et dont la découpe n'était pas extraordinaire.

"Très bien. Donc il faut chercher les Eurlings ont fait un petit tour à Bali; comme quoi notre planète est populaire dans la galaxie! il faudra le noter dans les rapports officiels si chers à notre bon général." Hmmmm la douce acidité de la demoiselle quand elle parlait de son patron, on y aurait sans doute pu y dissoudre la Porte des Etoiles. "Maintenant que nous avons la clef, il ne nous reste plus qu'à aller voir ce que contient ce fameux Autel sur la soit disant menace galactique qui nous menace tous puisque nous n'avons pas Arnold Schwarzenegger pour nous protéger! Il nous faudra sans doute du matériel de stockage de donnée si nous avons affaire à une BDD eurling. Eventuellement de quoi enregistrer une vidéo s'ils donnent dans l'hologramme comme les Asgards. D'ailleurs à ce sujet Campbell, vous n'auriez pas un moyen de contacter les petits gris? Ils pourraient sans doute nous en dire davantage sur les eurlings et sur ce qui est arrivé à ces planètes. Parce que même si les serpents comme d'habitude nous mènent en bateau, il se passe quand même quelque chose de vraiment inquiétant. On ne nettoie pas une planète comme ça."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: [Mission 93] L'étoile d'Argent - Laboratoire 2   Dim 1 Juil - 17:38

L’heure passa trop lentement au goût de Laurent qui se trainait les membres de SG6 pour s’occuper comme ils le pouvaient, seul le passage à l’armurerie le détendit à peine, pendant qu’il préparait les armes pour éventuellement calmer Gollum, il gambergeait moins.

Arrivant tranquillement devant le laboratoire utilisé par Mathilde du fait de rumeurs et aussi vieilles histoires bien réelles, le Para ouvrit la porte sans prendre le soin de frapper et aperçu la scientifique en train de s’énerver toute seule avant de remarquer qu’elle n’était plus vraiment seule. Reculant d’un pas, quitte à bousculer celui ou celle qui lui collait aux basques, et refermant la porte, préférant de ce fait rester à l’abri dans le couloir, il dit aux membres de l’équipe :

« Je crois qu’on est un poil en avance, on va la laisser finir sinon elle va passer ses nerfs sur l’un de nous »

Après quelques secondes pour la laisser reprendre son calme, Laurent frappa deux fois puis entra pour de bon dans la fosse à la lionne, cette fois pas question de faire demi tour et puis si elle allait trop loin envers lui, et il n’en fallait pas beaucoup pour le militaire, elle allait avoir le droit à une fléchette de tranquillisant, ce serait du genre « oups le tir est parti tout seul » dit d’un air sans regret. Heureusement elle n’houspilla personne à part la Tok’ra qui en reprenait dans les dents au passage, surtout elle s’en voulait de ne pas parvenir à trouver où son engin clochait, le confiant même à son collègue adoré.

S’adressant à tous sauf à la fusée japonaise qui partait de son pas de tir pour une destination plus que dangereuse pour son avenir :

« Vous restez la pour bidouiller ce machin, j’accompagne Mathilde pour éviter un drame où alors l’aider à dissimuler le corps ! Attendez- moi de l’Argentière, je viens avec v… »

La fin de la phrase s’arrêta comme celle à qui elle était destinée, qu’avait-elle à soudainement changer d’avis, il était loin d’imaginer que le bip-bip de l’appareil y était pour quelque chose puis la voyant faire, il comprit enfin ce que cela signifiait, son bazar fonctionnait bien mais comme par hasard l’anneaux se trouvait sur elle. Se grattant la tête quand elle lui lança un regard particulier, il l’écouta dire ce qu’elle ressentait sur le moment, il fallait que ça sorte alors autant la laisser faire.

Les tests de la quincaillerie du Mister T version femme bridée prirent un peu de temps puisqu’elle procédait par élimination un à un, le Para lui aurait bien dit de faire chaque essai avec deux tas pour aller plus vite et lui éviter de faire le yoyo mais après tout, le temps passé à faire ainsi était nécessaire pour qu’elle se calme si cela était possible. Une simple bague verte fut l’objet que le détecteur repérait, rien de bien extraordinaire et qu’est-ce qu’elle faisait sur Terre si Mathilde disait bien la vérité sur l’endroit où elle en avait prit possession.

« Vous voulez un numéro de téléphone ou une adresse e-mail ? Plutôt Thor ou Heimdall ?! Bien sûr que non que je n’ai pas les moyens de les contacter, ce n’est pas faute d’avoir demandé… Tout ce que je sais c’est qu’ils sont censés garder un œil sur nous donc peut être qu’en envoyant un message à courte portée vers l’espace et sur toutes les fréquences ça donnera quelque chose. M’enfin qu’elles étaient les probabilités que cette bague soit sur Terre, que ce soit un membre du SGC qui l’ait et que ce membre soit celui de l’équipe appelée pour cette mission… Ce doit être encore cette Rayce qui nous manipule comme des pantins, on n’a pas sondé votre planète pourtant on sait que l’artefact se trouve dans votre base et gnagnagna, il ne m’étonnerait pas qu’elle l’ait fait et qu’elle ait demandé au général que ce soit l’équipe de Mathilde qui soit sur le coup, elle est tordue je vous jure ! Prenons nos précautions car je doute qu’elle ne soit pas du genre à nous espionner puisqu'elle connait notre prochaine destination, c’est ce qu’elle sait le mieux faire »

(hrp : je suppose qu'on enverra un MALP avant de passer le porte des étoiles alors est-ce qu'on pourra avoir les détails des relévés sur le lieu où se situe l'autel afin de s'équiper en conséquence ? Merci.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éric Jenner
Scientifique
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 25/11/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Soldat/0
Age du personnage: 46 ans

MessageSujet: Re: [Mission 93] L'étoile d'Argent - Laboratoire 2   Lun 2 Juil - 4:13

Ces jeunes tout de même, quelle impudence.
Cette façon de considérer comme nouveau venu un moins que rien, destiné au mutisme jusqu'à ce qu'il soit accepté au sein du groupe comme d'un égal. Éric Jenner avait immédiatement compris ce que signifiait ces regards et il n'en démordait pas. Loin de lui l'idée de devenir, à leurs yeux, le petit arriviste s'installant et s'imposant de par ses principes. Mais le fait était là : l'hypothétique menace dépassait de loin les rancœurs personnelles. En son for intérieur, le scientifique avouait lui-même qu'il aurait eu du mal à conserver son sang-froid après ce qu'il s'était passé sur Patriote. Il avait eu l'occasion d'accéder au dossier comprenant les rapports des membres d'équipe et, s'il n'y avait pas tout les détails, c'était nécessaire pour comprendre la réaction de l'équipe...
La comprendre, mais pas l'accepter.

L'épidémiologiste décida de battre en retraite et de se taire tout le reste du briefing. Il remarqua néanmoins, non sans un sourire franc, la vivacité et la richesse de la répartie de sa consœur. Acide et bien difficile à supporter du premier abords. Mais il ne pouvait s'empêcher de trouver une certaine valeur à cette forme de puissance. Même lorsqu'il accompagna Laurent jusqu'au laboratoire, ayant eu le droit à quelques remontrances de sa part, l'homme ne releva pas les remarques de Mathilde tant il se sentait déjà rodé. De toute évidence, il allait devoir faire de rudes efforts pour se faire accepter...si cela était possible. Il se contenta de sourire le plus discrètement possible et se laissa arracher l'appareil des mains en réfléchissant.


- Je trouve ça très intéressant. Comment cette bague, considérée comme héritage, a pu se retrouver sur Terre chez un simple marchand ?

Il interpella Mathilde.

- Je regrette de me réduire à de la spéculation – et je sais combien vous le détestez de par notre profession commune – mais peut-être que cette bague a été en sommeil pendant un certain temps avant de s'activer au cours de l'une de vos pérégrinations. Dans le cas contraire, comme expliquer que cette signature, même spécifique, ai échappé a tout le monde pendant tant de temps ?

Laurent embrancha immédiatement sur quelques accusations à l'encontre de la jeune femme. Il avait raison de se méfier, simplement parce que la prudence ne coûtait jamais trop cher face à la surprise.
Très vite, le scientifique comprit qu'il recommençait à donner son avis et que ça ne plairait pas à son cher collègue. Il chercha le regard de Mathilde pour voir s'il y avait le même éclat, se projeta dans l'avenir de cette mission et s'effraya à l'idée de devoir constamment s'opposer à eux. Aussi, il prit une profonde inspiration et déclara, changeant complètement de sujet :


- De ce que j'ai compris, les nouveaux n'ont pas le droit à la parole par manque d'expérience. Une règle que je n'adhère pas. Je compatis à la douleur inhérente à vos précédentes missions. Mais si vous n'avez pas l'intention de respecter mes idées, mon opinion, ou moi-même, je préfère que nous fassions immédiatement le nécessaire pour que je ne parte pas avec vous. Je ne compte pas entretenir un conflit lorsque nous serons livré à nous-même là-dehors.

Il se tourna vers Laurent.

- Vous n'aimez pas que je participe et souhaite m'intégrer ? Soit. Je ne compte pas demeurer dans le silence simplement parce que vous l'avez décidé. Parce que vous avez fixé vos propres règles préconçu par l'esprit militaire. Je suis un civil et un expert en épidémiologie. J'ai deux fois votre âge, si ce n'est pas trois. Si cela ne vous est pas suffisant, et que ne voulez pas de moi dans votre équipe, je suis certain que le général comprendra combien je vous suis gênant. D'ici là, respectez-moi. Car je n'ai jamais eu l'intention de vous insulter par ma franchise. Je ne me tairais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 28

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission 93] L'étoile d'Argent - Laboratoire 2   Lun 2 Juil - 4:55

Citation :
Suite de la mission sur l'article de la salle de briefing !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 23/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 32/35

MessageSujet: Re: [Mission 93] L'étoile d'Argent - Laboratoire 2   Lun 2 Juil - 6:26

Laurent trouvait comme Mathilde que le fait que cette bague ait atterri sur Terre, puis entre les mains d'un membre du SGC, membre qui s'était révélé être dans l'équipe convoquée pour rechercher ledit bijou plutôt suspect. Et c'était peu de le dire. Les deux équipiers pensaient la tok'ra mouillée jusqu'au dans cette histoie et qu'elle leur préparait un tour de cochon à la façon serpent.

"Vous savez moi et les probabilités... J'ai été victime de deux crash aériens, heureusement sans grandes conséquences, je me suis retrouvé sur trois navires faisant naufrage dont deux ont coulé pour de bon, je me suis retrouvée dans un train pris en otage par un illuminé qui voulait le détourner... un train! Quel genre d'abruti voudrait détourner un train?! La seule fois où j'ai fait du parapente après des séances d'entraînement, ma voilure s'est mise en torche à l'ouverture et le ventral aussi, ce sont les arbres qui m'ont sauvé la vie non sans me casser quelques côtes, me démettre une épaule et un genou. Depuis ma naissance je joue avec les probabilités pour en faire des improbabilités."

Alors qu'elle avait annoncé quelques tragédies qui normalement vous marque à vie où tout du moins suffisamment longtemps, la jeune femme avait évoqué ces évènements avec une désinvolture tout bonnement ahurissante, comme si cela ne la touchait pas plus que ça. La première intervention de Jenner fut approuvée par la scientifique, elle avait laissé sa question en suspens, comment diable aurait elle pu savoir comment cette fichue bague avait atterri à Bali chez un marchand de bazar.
Elle n'aura pas manqué de remarquer un signal énergétique permanent autour d'elle, qu'elle fut en mission ou sur Terre cela signifiait donc que la bague émettait depuis tout récemment.


"Il se peut que Rayce ait activé le bijou avec un de ses appareils goa'uld ou des reliques Eurlings. Ce signal est trop récent pour être honnête. A moins qu'il n'ait été activé par la manipulation d'une des reliques ramenées de la base d'Hégémonie qui a été prise d'assaut il n'y a pas si longtemps. De toute façon, cela ne sert à rien de se perdre en conjectures sur le comment, la bague émet, point. Nous pourrons nous divertir avec ses questions oiseuses quand nous aurons réglé la question des planètes vitrifiées."

Jenner ne semblait pas vouloir s'en tenir là. Il n'avait pas manqué les regards que lui avaient balancé les deux vétérans et voulait que les choses soient mises au clair. Mathilde n'y voyait pas d'inconvénient, mais le pauvre petit nouveau n'allait sûrement pas apprécier le remontage de bretelles car elle ne voyait aucune raison pour le ménager d'autant plus qu'il ne leur avait avancé aucun argument valable à ses yeux.

"Ecoutez Gêneur..." Sa façon à elle de commencer à plier quelqu'un, martyriser son nom en quelque chose de très proche et pas forcément plaisant, avec l'épidémiologiste c'était presque trop facile. "Déjà, que vous ayez deux fois l'âge de Campbell ou dix, c'est tout sauf pertinent. J'ai actuellement trente cinq ans et pour autant vous ne trouverez que peu de personnes pouvant discuter d'égal à égal de mon domaine d'expertise et encore moins qui m'apprendront quelque chose. Alors que vous soyez notre aïeul, ne vous en faites pas nous ferons en sorte de ménager vos vieux genoux. Vous croyez que l'on va vous dérouler le tapis rouge parce que vous vous dites expert en quelque chose? Mais mon brave, toute cette base est remplie d'experts et de soit disant experts! Ce n'est pas pour autant que vous aurez notre respect. Ca, ça se gagne sur le terrain! Dans le sang, la sueur et les larmes, avec le temps. Pour l'instant vous n'êtes qu'un anonyme avec un visage qui ne tiendra peut être pas une seule mission ou qui n'en reviendra même pas alors au lieu de ruer dans les brancards pour montrer que vous existez et que vous méritez de la reconnaissance, vous feriez bien de vous montrer humble, jouer la modestie et prier pour rentrer suffisamment sain de corps et d'esprit de la mission pour être affecté à ce poste de façon plus durable et dire "je l'ai fait!" . Pour l'instant vous ne valez pas grand chose à mes yeux et ce n'est pas en intervenant comme vous l'avez fait en salle de briefing que cela va s'améliorer. Vous voulez vous intégrer, participer, mais nous sommes heureux de l'apprendre, mais ne venez pas nous dire ce que nous avons à faire et penser parce que vous n'avez AUCUNE idée de ce que nous avons vécu et de pourquoi nous agissons de la sorte. Vous voulez faire partie de l'équipe, apprenez! Vous avez des idées, partagez, personne ne vous tuera pour avoir une mauvaise idée, mais ne croyez pas pouvoir débarquer et jouer les professeurs la vertu en sachant tout mieux que nous. Et croyez moi, si je veux que vous la boucliez, vous la bouclerez."

Le ton avait été cassant comme du verre et tranchant comme la lame d'un sabre japonais et la dernière phrase sur un ton non seulement menaçant, mais avec le regard de celle qui n'hésiterait pas une seconde à prendre des mesures radicales, mesures qu'elle semblait déjà avoir déjà prises par le passé. Pour le coup elle semblait bien dangereuse pour une si petite femme.
Mais contrairement à un samouraï, la Baronne n'avait pas porté qu'une seule estocade décisive, elle avait lardé sa pauvre victime comme un picador l'aurait fait avec un taureau. Pourtant même si elle l'avait pas mal houspillé, on pouvait retirer de ses propos que Jenner pouvait faire ses preuves, mais qu'il avait à les faire correctement, pas s'attendre à être naturellement accepté.
Ayant terminé, elle s'adossa à un mur et regarda Laurent, se doutant qu'il aurait sans doute envie de lui dire également sa façon de penser. Le nouveau l'avait voulu, ce serait son quart d'heure de gloire et comme ça, une fois les oreilles bien sifflantes, il aurait d'autres choses à penser que de leur dire comment se comporter avec cette mafia extraterrestre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: [Mission 93] L'étoile d'Argent - Laboratoire 2   Lun 2 Juil - 20:44

Mathilde s’occupa de mettre un terme aux analyses sur les mystères qui entouraient cette bague, peut être l’avenir serait plus parlant pour connaître le pourquoi du comment. Ensuite, c’est encore elle qui commença à faire redescendre sur Terre l’épidémiologiste de l’équipe, enfin avec ça il était bien lesté pour qu’il n’échappe pas à l’effet monsieur plus de Laurent, ce qui semblait inévitables vu les propos tenus, un recadrage rapide et clair était nécessaire pour rappeler à ce touriste qu’il n’allait pas se la jouer comme bon lui semblait.

Le Para se rapprocha du scientifique et le regarda droit dans les yeux avant de lui dire :

« Je vous avais prévenu mais vous avez préféré ne pas tenir compte de mon conseil alors ne venez pas pleurer, vous avez été affecté à SG6 alors vous partirez avec nous, apprenez juste à l’ouvrir quand c’est vraiment nécessaire et non pour mettre de l’huile sur le feu ou vous faire bien voir par le général, vous n’êtes pas doué pour la diplomatie alors faites juste ce pourquoi vous avez été recruté et faites le maximum pour respecter vos supérieurs, ici c’est le grade qui compte, pas l’âge »

Finalement ce bougre avait un effet positif sur Laurent qui s’était trouvé une malheureuse victime sur qui il pouvait évacuer sa haine, et comme par enchantement, le calme revint après la tempête, le visage du militaire se détendit et il tendit la main au bleu.

« Maintenant que chacun à tout mit sur la table, on va essayer de repartir de zéro, je suis aussi fautif car par moment je ne me reconnais pas dans mon comportement impulsif, je pars au quart de tour alors je suis désolé si j’ai pu dépasser les bornes sur la forme mais je reste persuadé d’avoir raison sur le fond, nous allons travaillez ensemble alors que cela se fasse dans une bonne entente, allez, on retourne en salle de briefing pour prendre les informations sur notre destination »

A Eric de décider s’il acceptait cette main tendue même s’il y avait encore un fossé d’incompréhension entre les uns et les autres, tout le monde devait aller dans le même sens sans trainer les pieds, vivre une mission serait sans doute constructif pour faire évoluer la tendance kamikaze du bleu à vouloir jouer les maitres d’écoles.

Arrow Salle de briefing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission 93] L'étoile d'Argent - Laboratoire 2   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission 93] L'étoile d'Argent - Laboratoire 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: SGC :: Niveau 2 :: Laboratoires-
Sauter vers: