La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Éric Jenner
Scientifique
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 25/11/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Soldat/0
Age du personnage: 46 ans

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Jeu 29 Nov - 14:52

Eric comprenait un peu mieux, à présent, la raison des luttes intestines au sein du SGC. Les scientifiques se voyaient méprisés pour leur intelligence, considérés comme des entraves, tandis que les militaires l’étaient tout autant pour leurs penchants aux solutions musclées. Il y retrouvait, au sein de SG-1, la réplique parfaite du carcan qu’on lui avait décrit au mess. Jenner s’en sentait offusqué mais ne comptait pas en faire de l’étalage. Tara’c, en chemin, fût loin d’être une aide opportune pour briser la glace qui venait de se former. Et ce duo guerrier étranger – scientifique terrien ne semblait apporter que davantage de discorde.

Néanmoins, un élément vint faire oublier tous ces petits tracas furibonds. Le MALP qu’Eric avait camouflé venait d’être vandalisé. Lui qui pensait avoir été assez prudent, il devait maintenant admettre que l’adversaire avait de la ressource et de l’ingéniosité. A moins…qu’il ne s’agisse pas d’un ennemi…
Effectivement, le scientifique découvrit rapidement que les coffres de la sonde n’avaient pas été forcés. La personne responsable du vol savait manipuler cet engin, c’était évident. Quant aux vaccins, ils n’avaient pas les seuls à avoir été volés, ce qui apportait encore plus de poids à l’une des hypothèses de Tara’c. Apercevoir l’insigne et la bande patronymique au nom de Rebecca acheva ses derniers soupçons. Mais avant tout, l’homme se demandait déjà pourquoi l’infirmière aurait agi ainsi. Etait-ce la raison pour laquelle il ne l’avait pas vu lors du briefing ?



- Je confirme les éléments. Déclara Eric en prenant suite aux dires de son collègue. Les réfrigérants ont également disparus. Quiconque les a emportés avec les vaccins peux les conserver pendant quatre jours. Seul un médecin qualifié peu connaitre ces règles, je doute qu’il s’agisse d’une simple coïncidence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Jeu 29 Nov - 16:50

Les informations que lui donna Tara'c lui déplut au plus haut point.Les vaccins avaient disparus du Malp et les indices laissaient à supposer que c'était Rebecca qui était partis ave ces derniers.Elle avait profité qu'ils soient dans la mairie à discuter pour vandaliser le Malp.Certainement pensait elle qu'elle pourrat résoudre le problème de Neaudant seule avec une poignée de courage.Il aurait mieux valu que cela soit une poignée de bon sens.Elle allait compromettre leur possibilité de régler cette histoire sans faire couler le sang.Si les villageois de Neaudant savaient que les terriens étaient de retour ils renforceraient leur défense et redoubleraient de vigilance.Rebecca les mettaient en danger ainsi que les villageois de Neaudant.Sans parler qu'avant de résoudre cela par la force il y avait d'autre solutions à envisager mais bien évidemment Rebecca était trop préssé d'agir et avait mis la charrue avant les boeufs précipitant ainsi les évènements.Elle avait intérêt à être sacrément inspiré parce que les écussons que cette dernière avait arraché sous le coup de la colère MickaËlla n'était pas prête à les lui redonner si facilement que ça.Pendant quelques secondes faisant abstraction du conseils des chefs elle répondit à Tara'c.

//Suivez la piste et faites au mieux sans vous aventurer trop près.Jenner continuez comme prévu avec Raph.J'aimerai avoir les résultats ce soir.//


MickaËlla relacha la pression de dessus l'alterna pour mettre fin à la communication.Elle espérait que le jaffa ait compris ce qu'elle attendait de lui.Les consignes pour Jenner état clair et il n'avait qu'à expliquer à Ralph ce qu'elle attendait d'eux.

"Toutes mes excuses."


Elle espérait de toute ses forces que les chefs de village n'avait pas mal pris le fait qu'elle réponde aux reste de l'équipe à la radio.Cela n'était pas très poli et elle ne pouvait pas décemment expliquer ce qui se passait.Elle demandait aux chefs de village de faire corps avec eux pour régler le problème du village de Neaudant et voila que Rebecca partez sur un coup de tête pour aller soulager des gens malades avec un vaccin qu n'aurait d'effet que sur ceux qui n'étaient pas déjà infectés.Tara'c avait intérêt de la rattraper avant qu'elle ne rejoigne les Neaudant sans quoi MickaËlla allait faire passer un sale quart d'heure à l'infirmière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Guerin
Médecin
avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 29
Localisation : Ile de France

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 42
Age du personnage: 26 ans

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Jeu 29 Nov - 22:40

Pendant la conversation radio, les chefs de village n’avaient cessé de décortiquer Mickaëlla du regard. S’ils s’étaient étonnés de cette étrange boite noire permettant de dialoguer sans que l’autre ne soit visible, ils n’en laissèrent rien paraitre et reléguèrent cette interrogation pour une autre fois. Car, bien plus important encore, ils comprenaient sans mal l’incident qui venait tout juste de se produire. Plusieurs d’entre eux chuchotèrent, permettant au leader de les entendre reprocher un manque flagrant de cohésion. Ces gens se demandaient comment ils pourraient faire confiance à un peuple dont les membres engageaient des actions néfastes à sa propre encontre.
Ainsi, la chambre des pairs demeura dans le silence total, ne laissant la place qu’aux échanges entre les équipiers et Mickaëlla. Lorsqu’elle eût terminé, et au moment même où ses excuses furent présentées, les chefs s’étaient regardés à tour de rôle en hochant positivement la tête. Dame bonté quitta alors son siège puis déclara simplement :


- Allez !

La vieille dame avait balayé l’air de sa main comme si elle l’eût chassée de la pièce. Néanmoins, le ton employé et la douceur du geste témoignaient d’un respect bien plus important. Il devenait évident que les chefs s’étaient brièvement entendus sur la requête que Mickaëlla avait déposé et qu’ils lui répondaient immédiatement pour ne pas lui prendre plus de temps.

- Les pairs ont tranché. Nous ferons notre affaire de la réaction des Naudins, même si nous sommes persuadé qu’ils comprendront lorsque la peur ne sera plus de compagnie. Faites de votre mieux jeune femme. Mais je vous en conjure, épargnez le plus de vie qu’il vous sera possible. Puisse Elsyr guider vos pas. Quant à moi…

Elle posa son regard sur les chefs de village avant de revenir sur Mickaëlla.

- En mon nom propre, je vous présente mes excuses. J’ai mal jugé vos propos…je vous ai mal jugé…

Apparemment, cela eût un très bon effet chez les chefs qui opinèrent de manière bienveillante. Dès lors, Mickaëlla obtint ce qu’elle était venue chercher. On lui indiqua un peu plus tard que des messagers seraient envoyés dans chaque village pour qu’une chambre personnelle leur soit disponible en tout temps, ainsi que des moyens de transports dans chacune des écuries des villages. Plusieurs chefs lui souhaitèrent bonne chance et lui rappelèrent qu’ils demeuraient à sa disposition. Néanmoins, chacun de ces individus étaient emprunts d’une sorte d’aura intimidant. L’instinct de Mickaëlla l’avertit qu’un manque de respect à leur égard pourrait coûter extrêmement cher. Bien peu d’entre eux semblaient partisans de l’humour ou des manques de manières.

Pendant ce temps, je traversais un champ de blé en courant de toutes mes forces. Après avoir brièvement calculé mon chemin à l’aide de ma boussole électronique, j’ai tenté de creuser un écart maximum entre moi et SG-1. Hélas, je ne pensais pas qu’ils découvriraient le vol aussi rapidement. L’image de mes écussons tombant dans les hautes herbes me revint en tête et je me mis à redouter, une fois de plus, la terrible colère qui animerait Mickaëlla. Et à vrai dire, je me sentais devenir un garnement fautif qui, dans la panique, cherchait davantage à fuir la colère du parent que de réparer l’erreur. Pour rien au monde je n’accepterais de faire face à mon leader, d’autant que je redoutais bien plus l’idée du retour sur Terre sur le plus long terme. J’ai ensuite entendu le dernier message radio. Sa neutralité et sa douceur me glacèrent d’effroi. Envoyer un jaffa s’occuper de mon cas…que me ferait-il ? Me battre ? Me zatter ?
Dans ces circonstances, une partie de mon esprit trouva refuge en quelques hypothèses fragiles. Je savais que Dame Bonté m’accepterait au sein de son village, que mon expérience d’infirmière ferait de moi le meilleur médecin de cette planète. Je pourrais y vivre jusqu’à la fin de mes jours, sans devoir retourner sur Terre. C’était un fantasme qui négligeait une composante fondamentale, toujours le même nom : Mickaëlla. Cette femme retournerait la planète entière sans la moindre pitié pour me mettre la main dessus.

Alors j’ai couru encore plus vite, toujours plus, jusqu’à ce que je perde mon souffle et que je me rende compte de ma stupidité. Il y avait vingt kilomètres à parcourir avant d’atteindre Neaudant. SG-1 était bien plus solide et entrainé que moi. Ils n’auraient aucun mal à me rattraper. Sans transport viable, je n’étais qu’une cible, une proie dont les jaffas et Tara’c, à l’époque, étaient friands. J’ai donc décidé de dévier ma route jusqu’à un magnifique moulin à vent. Un couple de fermiers s’y trouvaient et, en reconnaissant mon uniforme, se plièrent en quatre pour moi. Ils scellèrent leurs meilleurs cheval et, après leur avoir offert des barres chocolatées, me suis éloignée en un triple galop involontaire. Je n’ai pas tardé à me retrouver sur le postérieur, me maudissant de n’avoir jamais pris de cours d’équitation. Une chance que la monture cessait sa course à chaque fois que mon poids disparaissait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éric Jenner
Scientifique
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 25/11/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Soldat/0
Age du personnage: 46 ans

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Jeu 29 Nov - 23:03

Eric continuait de se poser tout un tas de questions sur l’infirmière et, plus encore, pourquoi le leader d’équipe semblait aussi calme. La jeune femme s’était enfuie avec les vaccins et les réfrigérants sans qu’aucune raison valable ne soit découverte et que faisait ce chef ? Il envoyait un seul homme. A croire qu’elle avait une certaine habitude des égarements de Rebecca.
Le scientifique avait activé sa radio et s’était apprêté à poser différentes questions jusqu’à ce qu’il se rappelle ses dernières phrases. Vu la façon qu’elle avait eu de le traiter lors de leur dernière conversation, il était évident qu’elle ne répondrait même pas. Jenner se contenta donc d’un « bien reçu » puis prit la direction de la forêt. Il lui fallut une bonne demi-heure avant de l’atteindre en compagnie de Ralph Bayet. Les données contradictoires s’accumulèrent alors au point d’en devenir un vrai casse-tête. Apparemment, le taux de radiation ne cessait d’augmenter d’une part…tout en restant à un niveau négligeable de l’autre. En somme, à chaque fois que son appareil détectait un pic d’émission radioactif, il se stabilisait soudainement pour ne représenter qu’une très faible dangerosité.
Eric effectua plusieurs prélèvements en vain. Roche, plantes, quelques insectes aux formes étranges. Aucun d’eux n’étaient à l’origine de la stabilisation radioactive…jusqu’à ce qu’il tombe sur un arbre. On aurait cru un grand chêne malade, l’écorce ravagée par sa propre sève. Plus liquide et bien moins collante, elle suintait doucement en produisant des vaguelettes. L’effet d’aurore boréale que cette sève donnait en s’écoulant, de par ses couleurs vertes et brune, la rendait d’autant plus impressionnante. A l’aide de quelques comparaisons et analyse, le scientifique se félicita d’avoir trouvé la source. Non, ce n’était pas du minerai…mais quelque chose de bien plus unique.


- Major, ici Jenner. J’ai isolé et prélevé la sève d’un arbre qui semble être à l’origine du phénomène. Je vais retourner au village pour procéder à une analyse plus approfondie. Il me faudra approximativement deux heures pour vous faire une conclusion raisonnable de son implication potentielle. Terminé.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara'c

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 21/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: ? / 125
Age du personnage: 23 ans (apparence) / 54 ans (jaffa)

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Ven 30 Nov - 2:04

« D’accord Major Strucker ! »

Aussitôt les consignes données, aussitôt Tara’c se mit en chasse en suivant les marques flagrantes laissées par une proie qui ne savait pas effacer ses traces, c’était trop facile d’autant que la théorie d’une Rebecca agissant seule se confirmait par les indices que la nature indiquait au jaffa, la soigneuse était dénoncée par des empruntes sur le sol, des herbes écrasées ou encore des pièges à insectes détruits dont le propriétaire était en train de constater les dégât quand il ne s’était pas fait embarqué dans la blonde chevelure de la jeune femme.

Certes, il allait moins vite que Rebecca car chercher des indices demandait un peu plus de temps que de les créer sans s’en soucier, elle finirait par se fatiguer à vouloir aller trop vite. Plus le tatoué s’enfonçait à travers cette contrée et plus sa rage grandissait de ne pas l’avoir encore rattrapée, la demoiselle avait encore du souffle apparemment, assez pour le conduire jusqu’à un endroit habité où il perdit ses traces de pas au milieu de deux autres, forcement ces gens du coin devaient l’avoir vu passer, d’ailleurs l’un d’eux était de dos en train de se décrotter les bottes à l’aide du demi cercle de métal scellé au bas du mur de sa maison.

Changement d’allure obligatoire pour ne pas l’effrayer car voir arriver quelqu’un comme un dératé aurait été négatif, de plus il fallait vite trouver une bonne excuse pour que la vérité fuse et que la course reprenne. Tara’c salua d’un bonjour cet homme et tout de suite lui demanda s’il avait vu son amie et dans quelle direction elle était parti, ajoutant qu’elle avait oublié une partie de son équipement médical qui lui serait nécessaire pour son travail. Sans mal le type dit tout ce qu’il y avait à savoir, y compris qu’elle était monté sur un cheval pour poursuivre sa route.

Sans plus attendre, le jaffa reprit son élan, à petites foulées pour commencer à suivre les traces de l’équidé puis plus rapidement dès qu’il ne pouvait plus être dans le champ de vision de l’individu. Le jeu du chat et de la souris reprenait au plus fort sauf que la souris ne semblait pas bien maitriser sa monture à en croire les indications au sol d’un cheval passant du galop au trot pour finir quasiment à l’arrêt avec parfois les traces des semelles de chaussures Tau’ris. Nul doute qu’elle ne devait plus être loin, le visage fermé du jaffa n’augurait rien de bon et il savait devoir rester sur ses gardes car il se pouvait très bien qu’elle utilise une arme ou un de ses produits de soigneuse contre lui, il était le seul à pouvoir contrecarrer ses plans alors il ne devait pas se louper parce que c’était Rébecca et non un vrai ennemi, voila pourquoi il occultait qu’elle était son alliée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Ven 30 Nov - 12:59

Les chefs de village semblait intriguer par ce que faisait MickaËlla il fallait dire que pour ces derniers elle devaient parler toute seule.Son oreille offrait une parfaite discrétion sur ce qui pourrait être dit.Cependant ils ne semblaient pas dupes de ce qui avait pu se passer.Le petit numéro de Rebecca de tout à l'heure ne devait pas y être étranger.Fort heureusement cela ne pencha pas dans la balance pour les chefs de village prennent la bonne décision.Ils acceptaient les termes de MickaËlla et s'était tant mieux.Mais c'est là que les choses dangereuses et compliqués allaient réellement commencer.Mais contrairement à la négociation ces choses faisaient partis du domaine de compétence de MickaËlla.Elle allait expliquer au pairs comment elle comptait procéder.Leur avis sur la façon de faire pourrait avoir son importance et puis c'était une preuve de bonne foi de sa part que de partager ces informations avec eux.Au moins verraient ils qu'en cas d'incident facheux tout avait mis en oeuvre au préalable pour l'éviter.

"Je vous remercie pairs pour la confiance que vous nous accordez.Croyez bien que cela me touche.Mais je vais avoir besoin de l'assistance de l'un ou deux d'entre vous."


MickaËlla se préparait à expliquer le plus simplement possible ce qu'elle avait prévu de faire pour venir en aide au village de Neaudant.Cela était bien peu précis mais pour le moment ils avaient bien peu de renseignement et pas besoin de submerger de termes techniques des profanes dans ce domaine.

"Pour le moment les villageois de Neaudant ne savent pas que nous sommes là et je préférerai régler cette situation de manière pacifique.En étant accompagné d'un ou deux d'entre vous nous pourrions essayer de leur faire entendre raison.Si cette solution devait être un échec j'ai demandé à notre commandant en chef qu'il nous envoie une machine volante afin que nous puissions observer ce qui se passer dans le village.De cette manière nous pourrions voire si il y a beaucoup de malade ou pas.Quels chemin nous pourrions emprunter pour éviter les sentinelles.Leurs nombre et comment elles sont répartis."

Il était temps d'aborder les problèmes logistiques.Déployer un drône demandait avant tout l'aval du général et pour cela il devait y voire un intérêt.Intérêt que Jenner avait pour mission de susciter en faisant une découverte dans la forêt.Le général verrait moins d'inconvénient à déployer un drône si en contre-partie les frais d'engagement de ce dernier pouvait être amortis par une découverte scientifique profitable pour le SGC.Cette partie reposait sur pas mal de "SI" et elle espérait qu'il y en ait au moins favorisant le déploiement d'un drône.

"Mais nous ne pouvons pas mettre cette solution en place tout de suite.Dans le meilleur des cas nous recevrons le drône en fin de journée.Nous pouvons le programmer pour qu'il fasse un vol de nuit.Nous allons nous même après la fête de ce soir faire une reconnaissance de nuit.Ce genre d'opération doivent être soigneusement préparé pour qu'elle se déroule le mieux possible."


Bien évidement la solution de la diplomatie devait être engagé rapidement mais est ce qu'elle devait être engagé avant le déploiement du drône.La prudence disait non.Mais pendant ce temps il y avait peut être des gens entrain de mourir qui n'attendait juste qu'on les bouscule un peu pour leur faire prendre conscience de la réalité.Et cela éviterait d'engager des ressources couteuses ce qui bien évidemment serait loin de déplaire au taulier.

"Je propose que nous nous rendions dans la journée au village de Neaudant.Bien sur cela peur attendre demain cela serait même préférable d'un point de vue purement tactique mais nous ne savons pas à quels point l'épidémie à pu faire des dégats dans le village de Neaudant.Je ne vais pas vous déranger plus longtemps et vous laisse choisir entre ce aujourd'hui et demain si parmis vous il y en a qui souhaite nous aider dans les négociations."


La décision devait revenir au pairs.Elle se refusait à prendre les décisions à leur place.Comment ces derniers se débrouilleraient ils quand ils seraient partis.Elle était pour aider mais l'assistanat n'était pas une bonne chose.Il valait mieux apprendre à un homme à pêcher que de lui donner du poisson.C'était une situation de crise difficile mais peut être que dans l'avenir ils en auraient d'autre à affronter et sans l'aide des terriens cette fois.

MickaËlla se leva inclina légérement la tête, reclipsa son P90 à sa sangle demi-tour droite et elle se dirigeait à nouveau vers le rez de chaussé ou elle avait laissé ses affaires.Les idées se bousculaient dans son esprit.Il avait beaucoup à faire avant la nuit et il ne fallait pas trainer.Les pairs du village allez certainement décider de tenter les négociations dès aujourd'hui.C'était ce qu'il y avait de préférable.Il y avait une chance que cela marche alors autant la tenter.Et puis surtout cela allait leur permettre d'en savoir plus sur ce village.Sa taille, l'état des fortifications si les gardes improvisés avaient l'air sérieux et en bonne santé.Autant de choses qui allaient déterminer la difficulté de l'opération.Mais elle avait une chose à faire aussi.Et cette chose était de convaincre Rebecca d'arrêter de jouer avec la vie des villageois de Neaudant.

Les pairs n'avaient pas l'air du genre à supporter les cafouillages.Il y avait un plan qui avait été mis en place et il fallait si tenir.Des messagers venaient de partir vers tout les autres villages afin qu'ils puissent mettre en permanence une salle à leur disposition.Une touchante attention qui leur serait dès plus utiles si bien évidemment l'infirmière en chef ne faisait pas n'importe quoi avec ces maudits vaccins.

http://Rebecca.Je viens de m'entretenir avec les chefs de village.Ils ont autorisés et validé l'intervention manu-militari en dernier recours.Donc vous pouvez dès à présent arrêter de cavaler vers le village de Neaudant.Surtout quand sait ce que ces derniers pensent de ce qui ont été vacciné.On peut légitimement imaginé qu'ils détruisent les précieux que vous avez eu la maladresse de dérober.//


Rebecca avait sans nulle doute à aucun moment pensait à cette possibilité ce qui expliquait pourquoi elle avait du se diriger vers ce village aussi vite qu'il lui avait été possible avec les vaccins.Ils seraient bien avancés si sur son trajet elle faisait tomber un container ou si en arrivant chez les Neaudant ces derniers détruisaient leur stock.Cela serait une erreur impardonnable qui coûterait de nombreuses vies chez ce peuple paisible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Guerin
Médecin
avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 29
Localisation : Ile de France

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 42
Age du personnage: 26 ans

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Ven 30 Nov - 14:21

Je n’aimais pas savoir Tara’c sur mes traces. Je le voyais partout à présent. Derrière un buisson, une butte de terre, sur les flancs. J’en étais à considérer sa présence de manière paranoïaque. Pas étonnant que Mickaëlla avait été si calme en lui demandant de « suivre la piste ». Elle n’aurait même pas besoin de se fouler pour me retrouver. Il lui avait suffi de donner un ordre simple à un type qui avait fait de la chasse à l’homme son passe-temps de l’époque. Ce n’était qu’une question de temps avant qu’il ne me rattrape, même si j’étais à cheval. Lui était expérimenté et moi très mal formée.
Mais je n’étais pas sotte au point de lui faciliter la tâche. J’avais déjà parcouru la moitié du chemin, une dizaine de kilomètres, avant mon objectif. Je devais encore tenir un peu. Mais il m’était trop difficile de rester à cheval. Non seulement j’avais mal au dos tant celui-ci se déplaçait violement mais je ne cessais de chuter au risque de me casser quelque chose.

Je me suis donc arrêtée au beau milieu d’un ruisseau puis je suis descendue. Tara’c devait vivre la résurgence de son passé en me considérant comme une proie, une bête de foire. Du moins, c’était mon sentiment. Et si je savais une chose utile dans une tentative de fuite, c’est que la piste se suivait bien plus difficilement lorsqu’on remontait un cours d’eau. J’ai abattu ma main sur l’arrière train de l’animal au risque de me prendre un coup de sabot afin qu’il parte dans une autre direction. Je fondais de grands espoirs en lui, espérant qu’il attirerait Tara’c loin de moi et suffisamment longtemps pour que je puisse rejoindre Neaudant. Je n’aimais pas sentir le froid traverser mes semelles, mes pieds étaient gelés et commençaient à bruler. Ce n’était là qu’un maigre prix à payer.

J’ai dû marcher pendant une bonne demi-heure avant que je n’entende ce message radio. Il était venu comme ça, de manière tout à fait naturel et banal, comme si j’étais la dernière des abruties. J’ai extirpé ma radio de son emplacement pour la regarder de manière mi- étonnée mi- dégoutée. Mickaëlla me faisait passer pour une conne, tout simplement.

J’avais été chez elle pour noël. On avait mangé au mess ensemble une fois. On avait partagé une mission très difficile, ma première. C’était tellement naïf de ma part d’avoir pensé qu’à travers sa rigueur militaire elle était devenue une amie. Mais j’avais aimé le croire et maintenant je payais une confiance trop mal placée. Oui j’étais bête d’avoir cru.

«Je ne te laisserais pas gaspiller ces vaccins.» est ce que j’aurais souhaité lui répondre. Je n’étais pas folle, je savais ce que j’avais entendu. Elle avait bien dit qu’elle ferait vacciner les enfants et vieillards de Danse-les-sereins. Eric avait bien dit que l’organisme des patients traités rejetait le vaccin. Je n’avais pas rêvé tout ça. Mais comment le faire comprendre à quelqu’un habitué à avoir toujours raison. Y avait-il simplement un dialogue possible avec elle ?

J’ai jeté ma radio tant la rage m’animait. Elle se moquait de moi. Je n’étais rien de plus qu’un pion dans son jeu et je ne souhaitais pas plus faire partie de SG-1 que de revenir sur Terre. Personne ne m’attendait là-bas. Des victimes de la rubéole à dix kilomètres de là, oui.
Quittant le ruisseau, j’ai entrepris de gravir une crête rocheuse. Elle n’était pas spécialement difficile et compliquée à franchir, ce qui m’aiderait grandement. J’espérais simplement que cette manœuvre donnerait davantage de fil à retordre à mon poursuivant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Ven 30 Nov - 17:56

En attendant une réponse MickaËlla prit le parti de s'équiper.La reconnaissance du village de Neaudant demandait la mise en place de matériel spécifique.Ce qui tombait plutôt bien car elle disposait de l'ensemble du matériel nécessaire à ce genre de mission.Une fois son sac sur les épaules et son fusils de précision remis en bandoulière bien fixé dans son dos.Elle fut forcé de constater que Rebecca avait décidé de ne pas répondre au message radio qu'elle venait d'effectuer.Fort bien cette dernière ne lui laissait donc pas le choix.La manière douce n'ayant aucun résultat il faudrait utiliser la forte pour ce faire comprendre.Elle n'appréciait pas d'être mise au mur comme d'utiliser la répression mais Rebecca ne lui laissait plus le choix.

//Tara'c.Rebecca ne doit pas arriver au village Neaudant avec les vaccins.Faites ce que vous avez à faire vous avez carte blanche.//


Rebecca était devenu hors de contrôle et MickaËlla n'allait pas la laisser foutre en l'air des vies si elle pouvait faire autrement.Rebecca était aller trop loin cette fois ci et elle risquait de le payer cher.Tara'c agirait avec retenue mais ferait ce qu'il est nécessaire pour que cette dernière n'atteigne pas le village avec sa précieuse cargaison.MickaËlla n'avait donc plus qu'à attendre que les chefs des villages se décident enfin si oui ou non ils allaient les accompagner et qui viendraient.La décision fut assez rapide à prendre vi l'ampleur et l'importance de la tache.A peine un quart d'heure.Les chefs de village ne voulait pas s'impliquer plus que ça ils ne voulaient pas qu'il y ait d'impair dans les négociations et préféraient laissé faire ceux qui savaient.Un retour de baton bien senti mais totalement hors sujet.Il y avait des vies en jeux c'est là que se situait l'important.Un temps précieux avait été gaspillé et il était impossible de le rattraper.Mais elle allait pourtant essayer.Au moment ou elle sortit de la mairie la voix de Jenner dans son oreillette lui indiquait qu'il avait trouvé d'ou venait les fameuses radiations.A la grande déception de MickaËlla il ne s'agissait pas d'un gisement de Naquadah ou de trinium mais de la sève d'un arbre.Cela ne lui semblait pas de très bonne augure tout ça.

//Ävant de faire vos analyses discutez avec les villageois de votre découverte ils pourront peut être vous aiguiller.Ralph une fois que vous serez rentré au village.Vous prenez l'azimut 315 et vous suivez la route et au pas de course pour nous rattraper je vais avoir besoin de vous.//


Il était temps de passer aux choses plus que sérieuses maintenant.En petite foulée MickaËlla commença à son tour à parcourir le sentier qui se trouvait devant elle.Elle ne rattraperait pas Tara'c et Rebecca qui avait une bonne longueur d'avance mais elle réduirait considérablement la distance qui les séparaient.Et si tout allait bien elle rejoindrait un Tara'c qui aurait rattrapé Rebecca avant qu'elle n'arrive au village.Une Rebecca qui n'aurait pas entendu son message parce qu'elle avait éteins ou jeté sa radio.Mais il était plus probable qu'elle avait décidé de ne pas revenir sur ses décisions et que sa radio lui servait à garder un coup d'avance sur ses poursuivants.Fort heureusement le premier et unique poursuivant était un jaffa.MickaËlla n'avait jamais eu à leur échapper mais elle savait qu'ils étaient plutôt fortiche pour suivre une piste.Un genre de croisement entre un chien de chasse et chasseur amérindien.

Le village était à pas loin de 20 Kilomètres de celui de danse-les-sereins à l'allure à laquelle elle avançait il lui faudrait quelque chose comme une heure pour atteindre le village de Neaudant.Bien évidemment elle espérait tomber sur Tara'c et Rebecca bien avant mais il ne fallait pas trop espérer cela avait tendance à porte la poisse.Ralph la talonnerait de peu.Il n'avait pas le même niveau d'entrainement et d'endurance mais lui serait beaucoup moins chargé qu'elle pour faire ce trajet.Il arriverait donc plus vite et serait aussi plus gaillard pour la suite des évènements.Tant mieux parce que ce qui l'attendait n'allait pas être de tout repos et il allait devoir faire preuve de ses talents et montrer qu'il n'était pas au SGC et dans une équipe d'exploration par hasard mais parce qu'il le méritait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara'c

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 21/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: ? / 125
Age du personnage: 23 ans (apparence) / 54 ans (jaffa)

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Ven 30 Nov - 18:19

« Reçu Major Strucker »

Rébecca avait une longueur d’avance grâce à son moyen de locomotion mais il en fallait plus pour démotiver Tara’c qui au fil des indices d’arrêts fréquents savait qu’il se rapprochait toujours un peu plus. La fatigue commençait à peine à se faire sentir, la larve faisant sa part du boulot pour lui donner une endurance hors norme par rapport à quelqu’un qui n’en n’avait pas.

Une nouvelle fois les traces indiquaient un nouveau ralentissement aux abords d’un cours d’eau, il était évident au jaffa que la soigneuse tentait un coup car il y avait à présent deux possibilités pour le chasseur qui ne pouvait se couper en deux pour suivre les deux pistes, une assez facile puisqu’il s’agissait de continuer de suivre l’équidé, l’autre était de faire trempette en prenant la direction du village de Neaudant.

Contre toute attente, ce fut une troisième solution que décida d’exploiter le jaffa, il lui semblait inutile de suivre bêtement une proie quand il savait où elle allait, il irait beaucoup plus vite en prenant des sentiers nettement plus plat pour se déplacer plus vite sans se tordre une cheville ou pire, ainsi il allait rattraper son retard en allant en ligne droite vers le village pendant que Rebecca perdrait du temps à gérer son cheval où à avancer lentement à pied.

Elle l’attendait derrière, il serait devant à l’attendre !

Juste trouver le bon endroit pour la voir venir, ce serait sans doute très proche du village car elle aurait moins de couverts du fait des plaines et champs qui entouraient toujours les zones d’habitations à plus ou moins grande surface. Une fois arrivé en lisière de forêt, il ne voyait pas encore le camp retranché du fait des collines mais il se doutait qu’il ne devait plus être très loin derrière celles-ci. Tara’c cacha au pied d’un arbre sous des branchages et feuillages tout son équipement (y compris le gilet tactique, la casquette et la veste) sauf sa gourde et l’étui à sa jambe qui contenait son zat puis il bu un peu d’eau avant d’en verser sur le sol pour que la terre devienne boue et s’en maculer la tête entière ainsi que les bras pour qu’on ne puisse pas l’identifier comme étant quelqu’un de la Tau’ri par rapport à son uniforme.

Cachant à présent sa gourde avec le reste de ses affaires, il se redressa pour aller se positionner presque en haut d’une des plus hautes collines afin dans un premier temps d’observer le village puis de se trouver une touffe d’herbe ou un petit buisson pour s’y planquer derrière et faire face à l’orée de la forêt d’où Rebecca devrait en sortir si elle n’avait pas dans l’idée de faire 10 kilomètres de plus pour arriver par un autre point cardinal, se sachant coursée, elle ne pouvait se permettre de rallonger son parcours au risque de laisser l’opportunité au jaffa de la rattraper.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Guerin
Médecin
avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 29
Localisation : Ile de France

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 42
Age du personnage: 26 ans

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Ven 30 Nov - 22:07

Le plan de Tara’c était parfait.
En théorie, il avait eu raison de se placer là où je ne l’attendais pas et à l’endroit même où j’étais contrainte de me rendre. Equipé d’un zat, qui plus est, il aurait pu me neutraliser avant même que je ne puisse le menacer de mon arme. D’ailleurs, en aurais-je été capable ?
Néanmoins, les plans parfaits ne suffisent pas souvent face à l’inattendu. Tara’c, aussi bon pouvait-il être, ne pouvait s’attendre à ce qu’une patrouille de Naudins surgisse à l’orée du bois d’en face. Il ne pouvait pas savoir qu’un cousin d’une ville proche, très inquiet d’apprendre que les soigneurs étaient revenus, s’était empressé de donner l’alerte. Les villageois encore valide s’étaient équipés de manche en bois, de pioche, de masse, de lances de fortunes et d’épées fabriquées à la hâte dans une forge qui n’avait jamais été conçue pour.
Trainant des chiens de chasse en laisse, ce groupe important cherchait à vérifier qu’aucun des soigneurs ne s’était approché de trop prés. Et si Tara’c aurait pu tranquillement s’extraire de cette patrouille, j’avais été bien moins discrète en franchissant à mon tour la lisière de la forêt. Plus de trois cents mètres séparaient Tara’c de ma position. Alertés par leurs chiens, les Naudins se sont rapidement rapprochés et m’ont entouré en me menaçant de leurs armes. J’ai levé les mains en signe de paix et me suis débarrassée de mon arme afin de prouver ma bonne foi.
A vrai dire, j’étais exténuée, épuisée par ce voyage. Depuis que j’avais quitté ma radio, j’étais dans l’impossibilité de savoir où se trouvait mon poursuivant, quels autres ordres Mickaëlla avait donné, ni même si elle était encore à ma recherche. Je ne m’en faisais plus vraiment pour ça, je savais ce qui m’attendait si elle me retrouvait. Pendant ce temps, celui qui semblait diriger la patrouille me poussa brutalement en me demandant de me mettre à genoux.


- Suppôt du diable ! S’était-il écrié. Que viens-tu faire en ces terres !
- Je sais que vous avez des proches malades. Je suis venue les aider. Les soigner.
- Nous refusons votre fluide corrupteur ! Arrière ! Arrière où nous planterons ta tête sur une pique !
- Je ne suis pas un suppôt du diable ni une corruptrice. Je veux soulager votre peuple d’une maladie extrêmement violente. Je veux aider. M’écriais-je.

Mais cet homme ne l’entendait pas de cette oreille. Arrachant la machette qu’un adolescent tenait dans la main, il m’agrippa le visage et présenta la pointe terriblement prés de mon œil droit.

- Faut-il que je me répète, vile truie ? Quittez ce monde !
- Je connais vos régles ! Hurlais-je terrifié. Présentez-moi votre sage ! Je veux lui parler ! Respectez vos lois, amenez-moi à lui !

L’homme relâcha son étreinte et recula de quelques pas. Il avait l’air plutôt surpris que je connaisse les lois de leur monde. J’avais appris de la part de Dame Bonté que tout individu, quel que soit la façon dont il était perçu, était en droit de demander un entretien avec le chef de village. C’était une règle immuable qui s’était intégré dans leurs propres croyances et Mickaëlla l'avait expérimenté involontairement lors de son échange avec Dame Bonté.

- Accordé ! Grogna l’homme en faisant un signe de tête.

Avant que je ne puisse comprendre de quoi il s’agissait, un manche de pioche percuta violement mon crâne, m’enfonçant brutalement dans l’inconscience. J’ai senti qu’on me ligotait et qu’on me ballonnait puis, avant de sombrer pour de bon, j’ai eu une image d’une Mickaëlla agitée par la colère. Tara’c aurait bien du mal, même avec son zat, d’abattre une vingtaine de villageois. Il distingua sans mal l’un d’eux récupérer le sac contenant les vaccins et se joindre à la troupe qui me ramenait au village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara'c

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 21/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: ? / 125
Age du personnage: 23 ans (apparence) / 54 ans (jaffa)

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Sam 1 Déc - 1:27

Quel guerrier pouvait tolérer d’échouer, certainement pas un jaffa et Tara’c en était un, même s’il voyait les choses autrement depuis qu’il n’était plus sous la coupe d’un faux dieu, cela ne l’empêchait pas d'avoir la volonté d’affronter un adversaire plus nombreux au péril de sa vie.

Il prit son zat et l’activa puis se releva et se mit à courir comme fou ayant la rage, le bras tenant l’arme tendu vers ceux qui l’avaient devancés alors qu’étrangement il ne s’était pas aperçu de leur présence auparavant. Criant en Goa’ulds des mots que personne ne pouvait comprendre mais qui pouvaient impressionner par leurs sons graves, au moindre animal lui fonçant dessus ou au moindre mouvement hostile comme un élan pour jeter un projectile, une gerbe d’énergie partait dans la direction de la cible, ils avaient beau être une vingtaine que ça n’y changeait rien, l’honneur d’un jaffa passait avant toute autre chose.

Plus il se rapprochait et plus ses tirs étaient précis, on pouvait le prendre pour un démon que ça ne pouvait que jouer en sa faveur, pendant que ces hommes pissaient dans leurs pantalons, ils n’en n’étaient que moins dangereux. Comme il l’avait déjà fait pas le passé en haute montagne, il zigzaguait mais continuait sa folle course agile vers le groupe dont les chiens qu’ils avaient lâchés étaient quitte pour un grand somme, quelques hommes aussi venaient de goûter aux décharge d’un tir de zat, la sombre menace se rapprochait inexorablement d’eux…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Guerin
Médecin
avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 29
Localisation : Ile de France

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 42
Age du personnage: 26 ans

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Sam 1 Déc - 13:23

Tara’c était un excellent soldat bénéficiant de bonnes bases et d’un entrainement extrême. Les chiens, qui auraient dû être son problème d’introduction, furent abattus à coup de zat avant que ceux-ci ne l’atteigne. A renfort de cris et d’intonations Jaffas, il avait suffisamment intimidé ses adversaires pour les faire reculer de quelques pas et en toucher deux autres. Hélas, les hommes réagissent différemment sous la peur et la pression. Et en ce qui concernait les Naudins, ils ne tournèrent pas les talons.
Habitués à la chasse dans les bois, ils adoptèrent naturellement la même technique en se déployant en ligne. M’abandonnant sur le sol, ils levèrent leurs armes et allèrent directement à la rencontre de Tara’c. Un déluge d’éclairs bleus s’abattit sur la ligne, faisant chuter les Naudins sans qu’ils ne comprennent cette étrange arme. Mais ils avancèrent, inexorablement, cherchant à atteindre Tara’c. L’homme ne les laissa pas faire, parvint à maintenir une distance de sécurité jusqu’à ce que des projectiles en tout genre se mirent à pleuvoir. Finalement, un fer de lance fabriqué à la hâte, qu’il vit venir sans pouvoir le contrer, se planta dans son estomac à seulement quelques centimètres de sa poche symbiotique. Les ennemis profitèrent de l’occasion pour charger Tara’c. Ils avancèrent en hurlant, incertains, simplement guidés par l’effet de groupe. Au moment du contact fatidique, un fracas terrible marqua l’entrée en corps à corps. Deux autres Naudins furent emportés par les éclairs bleus qui fusaient.

Tara’c en sa qualité de Jaffa venait tout juste de faire un grand trou au centre de la ligne. Mais comme si ces paysans avaient été habitués à la guerre, ils s’étaient empressés de combler la faille et de harceler le militaire. Ainsi chassaient-ils le sanglier sans le tuer, en le faisant tourner en bourrique, jusqu’à l’épuisement. Le Jaffa devenu tonnerre, tempête et violence, balaya au cours des cinq minutes suivantes plus de la moitié des effectifs ennemis. Ignorant les coups qui pleuvaient, il distingua finalement un total de huit derniers adversaires et, l’accompagnant, une chance de succès.

Hélas, la lame d’une hache vint s’enfoncer en plein milieu de son avant-bras, pénétrant jusqu’à l’os, le forçant à lâcher son zat. Cette manœuvre redonna espoir et un brutal sursaut de vigueur de la part de l’ennemi qui se jeta sur lui à l’unisson. Tara’c se défendit, para, mais commença à ployer sous le nombre.

Et au terme de cette lutte acharnée, un coup de maillet lui fût envoyé avec une telle violence qu’un simple humain en aurait perdu la tête. Aucun Jaffa, aussi puissant soit-il, n’aurait pu rester lucide après un coup pareil. Les cordes furent nouées autour de ses mains et de ses pieds, plutôt deux fois qu’une, puis il fût emporté jusqu’au village, comme moi. Les quelques rares survivants de l’affront dénombrèrent leurs blessés et pâlirent en constatant quels dégâts un seul d’entre nous avait été capable de faire.
Si Tara’c n’avait pu se rendre victorieux sur ce combat inégal, il avait inspiré une telle peur dans les cœurs des Naudins qu’ils décidèrent de renforcer davantage leurs fortifications. Le goût pour défendre ce village des « soigneurs corrupteurs » avaient perdu de sa valeur sur ce champ de bataille.

Les derniers membres de la patrouille ayant trop peur de devoir affronter une fois de plus Tara’c, ils le descendirent dans un cave à vin où ils l’enchainèrent de la tête aux pieds. Aucun ne fût suffisamment négligeant tant les cris et la hargne de Tara’c résonnaient encore en eux. Ils le laissèrent là, dans l’impossibilité de bouger, sans même le soigner. Quant à moi, je fus transportée dans un autre endroit.
Vingt minutes s’écoulèrent avant que Mickaëlla, en compagnie de Ralph, n’atteigne la lisière de la forêt et la plaine attenante. Elle déduisit immédiatement que quelque chose de grave s’était produit en remarquant l’absence de Tara’c sur les lieux. Un bref coup d’œil sur les environs lui permit de remarquer quel violent affrontement s’était produit ici. Elle ne trouva pas de corps, ni douilles, ni même d’armes autochtones. En revanche, des traces de sang avaient entaché les herbes en formant une ligne anormale jusqu’au village. L’instinct de Mickaëlla lui annonça une évidence. L’un de nous deux avait été grièvement blessé.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Sam 1 Déc - 19:03

Au bout d'un quart d'heure MickaËlla commençait à sentir que l'effort qu'elle fournissait faisait réagir son corps.De la sueur naissait à la base de son front et dans son dos.Elle avait trouvé un bon rythme et elle savait qu'elle pourrait tenir sans peine la distance qui la séparait du village.Ce qui l'a surpris par contre c'est de voire Ralph la rattraper.Avait elle perdue l'habitude de ce genre d'exercice.Quand elle regarda sa montre elle dut constater qu'elle était bientôt arriver à destination vu la vitesse à laquelle elle devait se déplacer.Etrange qu'elle n'ait pas eu de nouvelles de Tara'c qui aurait déjà du régler le problème Rebecca.A moins qu'il se soit passé quelque chose d'inattendu.Elle prit le partie de marcher pour récupérer des forces boire une grande rasade d'eau et essayer de contacter Tara'c.

//Tara'c comment ça se passe de votre côté.//


Ralph venait d'arriver à sa hauteur et il était dégoulinant de sueur.Il avait du cavaler comme un damné pour la rattraper.C'était tant mieux car elle allait avoir besoin de lui d'ici peu.Elle renouvella par deux reprises son appel radio et toujours un profond silence inquiétant et lourd de suppositions.Rebecca n'aurait pas pu venir à bout du jaffa ne restait plus qu'une seule possibilité.Le Jaffa n'avait pas la possibilité de se servir de sa radio.Cette chose n'avait pu arriver que si ce dernier était tombé inconscient ce qui voulait dire qu'il avait été capturé.Les habitants de ce village n'était pas aussi inoffensifs qu'ils voulaient bien le faire croire.Ce dont MickaËlla se doutait déjà.Pour défendre sa maison le plus doux des fermiers peut devenir un véritable démon.Ils n'étaient pas des adversaires à prendre à la légére.Le jaffa avait du les sous-estimer.Il n'avait pas eu souvent à faire à des peuples de ce niveau technologique qui ne soient pas entiérement soumis aux goa'ulds.Et puis les villageois avaient peut être utiliser Rebecca pour convaincre le guerrier de se rendre.

"Ok.Ralph.On reste vigilant et préparez vous à vous battre."


La consigne était simple et vague tout comme la menace qui semblait planer dans cette plaine.Après une dizaine de minutes de marches rapide elle découvrit des traces de luttes.Un groupe de personnes s'étaient battus ici et une avait été bléssé.Assez profondément à voire la quantité de sang.Cette dernière se dirigeait vers le village.Vu l'état des lieux la personne qui s'était battu devait être Tara'c ce qui voulait que dire ce sang lui appartenait.Il n'y avait de douille dans les environs, il n'y avait pas assez de sang pour que plusieurs individus soient bléssés et elle n'avait pas entendu de coup de feu.Tara'c aurait du prendre sa lance.Entouré ainsi d'ennemi telle qu'il l'avait été il aurait pu se défendre et les tenir à distance.Là ils n'avaient d'autre choix que d'utiliser son zat oou son P90.Et bien évidemment le Jaffa n'avait pas voulu tirer sur ses pauvres villageois.Scrupule que MickaËlla n'aurait pas si ces derniers refusaient d'entendre raison et de restituer leur prisonnier.Car le jaffa avait du être fait prisonnier les traces de sang se dirigeait vers le village.MickaËlla enleva son sac de dessus ses épaules et chercha un endroit ou le dissimuler à l'abri des regards.

Dans une ravine elle déposa son sac et son fusils de précisions elle recouvrit le tout avec des herbes hautes qu'elle avait arraché.Elle avait profité de la manoeuvre pour récupérer un maximum de munition dans son sac.Si les villageois ne voulait pas lui rendre les membres de son équipe elle les récupéreraient par la force si elle en avait l'occasion.Et puis il y avait également une forte possibilité que ces derniers décident de les attaquer.Dans ce cas précis elle ne comptait pas non plus faire dans la dentelle.Tara'c avait essayé et cela lui avait coûté, elle ne ferait pas la même erreur.

"Vous avez quoi sur vous Ralph?"

Ce dernier lui énuméra tout ce qu'il avait dans son gilet tactique.Il avait eu le bon sens de laisser son sac à dos au village de Danse-les-sereins lui.Il avait de quoi faire du mal au village et c'était la seule chose qui comptait à l'heure actuelle.Ce qu'elle allait lui dire n'allait certainement pas lui plaire mais il fallait qu'il obéisse aux pieds de la lettre sans quoi cela pourrait leur coûter très chér.

"Tara'c et Rebecca doivent être prisonnier des habitants de ce foutu village.Non seulement ils comptent sur nous pour être libéré mais en plus les vaccins doivent être à l'intérieur du village.On ne dis pas un mot sur les vaccins avec de la chance ils ne savent pas ce que c'est.On reste sur nos gardes.Au moment ou on croise des habitants de ce village on braque nos armes.Si ils ont la bêtise de nous attaquer une longue rafale en balayage à hauteur de cuisse en calmera plus d'un.Si il y a toujours des récalcitrants tiraient pour tuer.Ah et une dernière chose on va être très près de ces derniers et ils ne connaissent rien à notre technologie alors dès qu'on arrive en face d'eux avant même que ça s'envenime allumait la lampe tactique et le pointeur laser histoire de les impressionner au maximum."


MickaËlla enleva le chargeur de son P90 tira à vide pour s'assurer que le mécanisme fonctionait parfaitement et répondrait à la moindre solicitation de sa part.Puis elle remit le chargeur en place et tira vers elle le levier d'armement faisant par la même occasion monter une balle dans la chambre.Son arme était prête à donner la mort.

"Chargé et Paré?"


Elle savait pertinemment que l'arme de Ralph était prête à servir ce dernier avait effectué la même opération elle voulait surtout s'assurer que ce dernier était remonté à bloc et serait prêt à faire le nécessaire le moment venu.Oui ils allaient peut être devoir tuer plusieurs paysans aujourd'hui.Mais cela n'était pas de gaieté de coeur.Et si elle devait en arrivait à ces extrêmités Rebecca devrait en payer le prix pour l'éternité voire même un peu plus.MickaËlla prit une grande inspiration et se redressa marchant d'un pas vif et assuré vers le village de Neaudant décidément ce dernier lui causait pas mal de problème en ce moment.Elle guettait les alentours immédiats parce que si Tara'c s'était fait attaquer aussi loin du village c'est que les villageois organisaient des patrouilles à l'extérieur du village.Cela n'était pas très bon signe et il y avait fort à parier qu'on les avait avertis du retour des terriens sur leur planète.

Nouvel équipement
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara'c

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 21/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: ? / 125
Age du personnage: 23 ans (apparence) / 54 ans (jaffa)

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Dim 2 Déc - 12:13

L’ennemi se désintéressait de la soigneuse qui pour Tara’c avait faillit y passer car c’était bien la menace de la lame sur Rebecca qui l’avait poussé à attaquer, il était hors de question pour lui de la voir se faire tuer sans réagir.

Changeant de trajectoire pour longer la ligne adverse puis par moment reculer en restant de face afin de garder un œil sur eux et de garder ses distances pour continuer son travail d’élimination de la menace, le jaffa avait déjà échappé à quelques projectiles primitifs mais une lance vint se ficher droit dans son abdomen ce qui lui fit mettre un genou à terre tant la douleur était vive et que bouger devenait une torture. Il allait devoir continuer de tirer en restant figé sur place alors que ces types lui fonçaient dessus, ragaillardis de voir l’homme de terre ne plus avoir toute sa fougue.

Vu comme cela évoluait, le tatoué devait s’attendre au corps à corps et dans son état cela allait être difficile d’autant qu’il n’était pas équipé pour. Il n’avait pas d’autre choix que de se retirer d’un geste sec la lance et n’eut le temps que de s’en servir pour contrer la lame d’une épée. Le zat servit jusqu’au moment où une autre vive douleur lui fit pousser un cri de souffrance, la lame tranchante d’une hache venait de lui entailler l’avant bras, seul son bras encore valide tentait vainement et maladroitement d’éloigner ceux qui n’avait plus qu’à achever la bête blessée.

Tara’c hurla une dernière fois dans sa langue maternelle avant de recevoir un violent coup qui le plongea dans l’inconscience, pensant l’heure de sa mort arrivée, il avait fait savoir qu’il allait mourir libre.

Plus tard et sans notion de temps, le goût du sang dans la bouche, la douleur lancinante de plaies ouvertes et pourtant l’impression d’être là sans l’être vraiment de façon consciente, le jaffa ne savait quoi penser de ces sensations, cela devait prouver qu’il était encore en vie mais il n’avait pas l’envie d’ouvrir les yeux ou de tenter de bouger, il était clair qu’il n’allait pas bien et sa larve ne pouvait guère plus pour lui que de l’aider à survivre pour elle aussi survivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Guerin
Médecin
avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 29
Localisation : Ile de France

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 42
Age du personnage: 26 ans

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Dim 2 Déc - 16:35

Les Naudins étaient tout aussi surprenants que dangereux.
Lorsque je me suis réveillée, j’ai eu la surprise de découvrir qu’on m’avait déposé sur un lit sans même m’attacher. Le sage était assis juste à côté, les pieds sur la table de chevet, en train d’observer une seringue de vaccin qu’il avait extirpé d’une boite. Mon sac se trouvait juste en-dessous de lui, ouvert, laissant à la vue des traitements qui n’avaient pas encore été détruit. Si à la base, les chefs de villages sont anciens, lui n’avait pas plus de trente ans. J’estimais donc que le véritable chef avait dû mourir de la maladie et que j’avais affaire à son remplaçant.


- Ainsi, c’est avec ces fluides corrupteurs que vous comptiez agir ?
- Ce n’est pas un fluide corrupteur. C’est un liquide issu de plantes qui permet au corps humain de mieux se défendre. Rappelais-je en me redressant.

Je me suis brièvement vue dans le miroir d’en face. Une méchante entaille s’était ouverte sur ma pommette. Apparemment, quelqu’un avait nettoyé la plaie pendant mon sommeil. En me reportant sur le cas de cet homme, j’ai compris que le dialogue n’était pas tout à fait fermé. Il cherchait à comprendre, c’était rassurant.

- Je suis venue dans un esprit de paix. J’espérais vous expliquer comment ce fluide fonctionne pour que vous n’en ayez plus peur.

Mais à ce moment-là, le visage de l’homme se referma subitement. Il annonça que lui et son peuple n’en avaient pas besoin, qu’ils s’en tireraient tous. Vu son état et les signes avancés de la maladie qui le dévorait, c’était un gros mensonge que j’ai été obligé de révéler. Je lui ai dit que je reconnaissais les traces du fléau sur sa peau, que j’entendais également les gens qui toussaient derrière la porte, probablement des gardes, mais que je n’étais pas idiote. Maintenant que j’étais à l’abri de la colère de Mickaëlla de manière temporaire, il fallait impérativement que je puisse les convaincre. J’ai longuement dialogué avec cet homme, rassurée à l’idée qu’il prenait tout de même la peine d’écouter, puis j’ai fini par apprendre que tous les enfants du village étaient alités. Ce n’était probablement pas une bonne idée de m’en informer vu la façon dont j’étais perçue mais le fait que le fils du sage soit également du groupe devait jouer sur son moral.

Seulement, quelqu’un vint l’avertir que le « fou » avait été enchainé dans une cave. Craignant le pire, j’ai posé quelques questions et ai failli perdre pieds en apprenant qu’il s’agissait de Tara’c. Moi qui pensais l’avoir semé.
Ça n’allait pas. Pas du tout. Si Tara’c avait été enchainé dans une cave, c’est qu’il s’était battu et n’en était pas sorti vainqueur. Une terrible évidence. A force d’insister, d’établir tout un tas d’arguments, on m’a laissé le voir. Ils pensaient que son état suffirait à m’intimider pour que je me tienne tranquille, que j’abandonne toute idée de les convaincre. Hélas pour eux, il n’en était rien.
Le Jaffa avait beau m’avoir fichu une peur bleue, je n’avais jamais souhaité qu’il subisse un tel traitement. J'ai crié son nom sous le coup de la surprise et j’ai quitté les gardes pour m’agenouiller près de lui. Il était vivant, respirait encore, mais pour combien de temps ?

J’allais demander qu’on m’apporte mon sac pour que je le soigne quand tout se précipita. Le pire venait de se produire, une calamité humaine du nom de Strucker qui s’était approché du village. Le sage avait pensé qu’en me maintenant prisonnière, moi et Tara’c, ils seraient à l’abri de la colère des deux autres soigneurs. L’effet en était bien évidemment inverse.


- S’il meurt, elle rasera votre village sans la moindre pitié. Vous devez me croire. L’intimidation est loin de l’émouvoir. Elle y réponds par les armes et la colère.
- Je crois que vous sous-estimez la valeur qu’elle vous porte jeune fille…
- Moi non, elle me déteste à présent. Mais Tara’c…il avait pour ordre d’agir sans tuer un seul d’entre vous. Ce que je suis certaine qu’il a fait. Et vous l’avez mis dans cet état. S’il perd la vie, ma supérieur prendra ça comme une déclaration de guerre. Elle appellera des renforts, ils seront des milliers à se jeter sur votre village.

Le chef ne me croyait pas vraiment mais le dilemme n’en restait pas moins présent. Il devait tenir Mickaëlla et Ralph à l’écart. Aussi, il eût la très mauvaise idée de m’envoyer, moi, proposer un compromis à celle que j’avais osé défier. J’avais beau lui dire qu’elle ne m’écouterait pas, il me proposa un argument supplémentaire sous forme d’une bille noire. La sortant d’une boite en fer, il la lança dans un coin de mur et souffla dans un sifflet. La bille explosa avec violence, faisant vibrer les murs. Les gardes m’agrippèrent alors et me vidèrent la boite en fer dans toutes les poches de mon uniforme.

- Au cas où vous auriez de mauvaises idées ! Avertit l’homme.

De son coté, Mickaëlla venait d’entrer dans le village. Tout avait été abandonné à l’exception de la mairie. C’est elle qui avait été fortifiée par des pieux, des planches et tout un tas d’installations ne permettant qu’une seule entrée et une seule sortie. Depuis des balcons veillaient des archers et des femmes armées de lances. Beaucoup toussaient, crachaient du sang, mais tenaient leurs postes coûte que coûte. Les Naudins avaient si peur d’envoyer l’un d’entre eux pour négocier qu’ils avaient naturellement pensé à moi. La grande porte s’ouvrit pour me laisser apparaitre. Les mains levées, pétrifiée par toutes ces billes noires, je me suis avancée en me demandant s’ils ne se servaient pas de moi pour atteindre Mickaëlla. J’avais beau être en désaccord, je ne souhaitais pas plus son malheur que celui qu’avait subi Tara’c.

- Ne t’approche pas ! Reste où tu es ! M’écriais-je à son intention. Ils ont placés des explosifs sur moi.

Ma voix se faisait tellement tremblante que je parvenais à peine à articuler. De même, je me sentais tellement mal que je ne regardais même pas Mickaëlla dans les yeux. Je ne culpabilisais pas de mon action. Mes seuls regrets étaient pour mon camarade injustement enchainé. Je savais bien qu’elle me ferait porter le chapeau et c’est bien ce qui me touchait le plus.

- Tara’c est dans un état préoccupant…Ils disent qu’ils me laisseront le soigner et qu’ils le relâcheront si tu ne t’approche plus du village et que tu retournes sur tes pas. Si…Si tu ne le fais pas…ils comptent le laisser mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Mer 5 Déc - 2:06

Personne ne s'était mis sur son chemin et celui de Ralph cela n'était pas fait pour être rassurant.Ils arrivèrent donc au village de Neaudant sans encombre.Ce dernier semblait plus abandonné que fortifié.Elle fit signe à Ralph de couvrir ces arrières avant de passer les premières habitations.Il y avait des traces de passage récents et fréquents et surtout les traces de sang qui devait appartenir à Tara'c.En les suivants elle arriva devant une immense demeure qui vu l'architecture devait être la mairie.Elle ressemblait beaucoup à celle de danse-les-sereins.Ou plus exactement elle y ressemblait avant d'avoir été fortifié par les villageois.Ils s'étaient retranchés dans cette dernière avec pour seule objectifs d'y demeurer.Ils ne s'en rendaient pas compte mais c'était un joli cerceuil qu'ils avaient fabriqués pour l'ensemble du village.Les portes et les fenêtres avaient été condamnés de manière à n'offrir qu'une seule entrée et donc qu'une seule sortie.Cela était loin d'être un handicap.Ils avaient de de quoi mettre sur orbite la mairie alors faire un trou dans l'une des parois seraient un jeu d'enfant.Fort heureusement la probabilité que Rebecca pense au faites qu'elle avait amené des explosifs étaient faible.

Les sentinelles postaient sur les balcons ne seraient pas plus un problème.Beaucoup étaient malades et ils étaient armés de lance d'arc et de fléches.Pas facile de viser juste quand on était dans un pareil état.Surtout que si elle lançait une offensive elle le ferait de nuit avec des lvn.Un avantage dont ne disposerait pas les villageois.Sans parler que la maladie les affaiblissaient.Veiller la nuit était une tâche plus difficile qu'il n'y paraissait et il devait y avoir beaucoup de sentinelle qui devait piquer du nez avec la fièvre de cheval qu'ils se tapaient.Ils pouvaient faire les fiers et se montrer bravache en cet instant mais MickaËlla n'était pas dupe.Elle savait pertinemment ce qui se passait chez les sentinelles lorsque le danger n'était pas présent.Elle avait passé beaucoup de temps à en observer à déjouer les rondes, voire quand cela était nécessaire ou inévitable à les supprimer.Des paysans avec aucun entrainement digne de ce nom ne pourrait tenir ad vitam eternam dans de pareil conditions.Le temps jouait pour eux dans cet entreprise et ils pourraient intervenir quand les villageois seraient incapable de lever la moindre arme contre eux.Mais pour en arriver à un tels point les plus faibles seraient certainement mort.Les vieillards et les enfants en l'occurence.


"On garde son calme on n'ouvre pas le feu pour le moment.Lucidité."


MickaËlla avait chuchoté cela à l'intention de Ralph qui couvrait toujours ses arrières.Les villageois n'avaient toujours pas tiré ils avaient certainement des revendications à faire valoir.Et ce fut Rebecca en personne qui vint les transmettre.Les chefs craignaient pour leurs vie et refusaient de venir négocier directement.Ce qui était préjudiciable.Non pas que MickaËlla l'aurait abattu froidement.Mais pouvoir mettre un visage sur le cehf de ce merdier aurait pu s'avérer utile.Ils auraient pu le reconnaitre lors d'un assaut.Ou mieux l'enlever pour le vacciner et le relâcher une fois guéris.Difficile après de maintenir sa position "le vaccin c'est mal".Mais non à la place c'était Rebecca et malgré le fait que MickaËlla n'avait pas très envie de lui parler il fallait bien.Surtout que les informations qu'elle était entrain d'apporter était plus alarmante qu'il n'y parraissait.Elle avait des explosifs sur elle.Ce peuple avait atteins ce niveau de technologie

"Quels genre d'explosifs?"


La réponse qu'elle lui donna l'inquiéta encore plus.Un explosifs en somme toute assez instable.Si ils faisaient sauter un pan de mur peut être que toute la mairie ou tout le village volerait en éclats.Et même si cela n'était pas le cas le délire dans lesquels était les chefs de cette rébellion étaient dans une sorte de syndrôme messianique.Le ou les chefs prendraient peut être la décision de se faire péter la tronche plutôt que d'être vacciner.Les chefs de village aurait du lui dire qu'ils disposaient d'une telle technologie avant de les laisser partir.Pas étonnant qu'ils n'avaient pas voulu venir pour des négociations avec les chefs du village de Neaudant.Tara'c était bléssé gravement apparemment.Si son symbiote avait été touché il ne s'en sortirait pas tout seul, si cela n'était pas le cas cela n'était qu'une question avant que ce dernier ne recouvre toute ses forces et puisse leur être utile.Mais cela bien entendu si il survivait.La vie de ce dernier était bien plus précieuse que toute les vies des habitants de ce village.Ce qu'il avait apporter et ce qu'il pouvait apporter au SGC était d'une valeur inestimable.

"Ok.On va faire demi-tour.On va se retirer à 1 kilomètre du village.Ils ont une heure pour vous laissez guérir Tara'c et le déposer avec l'ensemble des vaccins intacts à mi-chemin entre notre position et le village.Si 60 minutes après notre départ Tara'c n'est pas là ou je l'ai demandé j'abattrai un de ces villageois toute les demi-heures.Je suis un tireur d'élite tuer un homme à plus d'un kilomètres c'est mon travail.Si Tara'c meurt je transformerai ce village en un tas de cendre."


MickaËlla avait parlé très calmement et faisait une fois de plus montre d'une froideur méticuleuse.Elle bougea sa main main afin d'allumer son pointeur laser.Un filet rouge écarlate apparu pour se figer sur le front de Rebecca.Elle tenait à mettre Rebecca sous pression pour qu'elle comprenne qu'elle allait faire ce qu'elle avait annoncé.

"Une fois qu'on aura récupéré Tara'c on se repliera sur Danse-les-sereins.Nous continuerons notre mission sans nous approcher de ce village.Si ils essaient de nous attaquer quand nous ne serons pas sur leur territoire je tuerai les aggresseurs.Si ils bléssent un autre membre de notre peuple je tuerai dix de ces villageois.Mes conditions ne sont pas négociables si ils veulent négocier je tuerai un villageois.Si je dois me répéter je tuerai un villageois.Alors veillez à ce qu'ils comprennent bien ce qui les attends si j'ai la vague impression qu'ils ne respectent pas mes conditions."


Bien évidemment MickaËlla n'allait pas se mettre à abattre des villageois pour leur forcer la main.Cela coûterait la vie de Rebecca.Par contre Rebecca avait du leur dépeindre un personnage sans pitié et sans scrupule.Cela devait être pour ça qu'aucun chef ne s'était présenté face à elle.Sortir Tara'c de sa prison pour lui prodiguer des soins plus aboutis et si nécessaire au SGC serait déjà une bonne chose.Elle fit signe à Ralph qu'ils se repliaient.Lentement elle entreprit de quitter ce village.Elle avait éteins son pointeur laser mais braqué de nouveau les balcons.Elle ne tenait pas à ce que l'un des villageois prit de panique par quelque chose qu'ils ne connaissaient pas fassent une connerie et leur tir dessus.Car malgré la supériorité de leurs armes ils n'étaient que deux et les choses pourraient rapidement mal tourné en leur défaveur.Un plan commençait à germer dans son esprit et elle espérait qu'il n'y aurait pas d'autre mauvaises surprises genre explosifs instables dans l'équation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Guerin
Médecin
avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 29
Localisation : Ile de France

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 42
Age du personnage: 26 ans

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Mer 5 Déc - 17:56

Ma supérieure était-elle une vraie militaire ou un assassin ?
J’avais beau espérer que ces paroles n’avaient d’autre but que d’intimider ceux qu’elle considérait maintenant comme ennemi, cette horrible froideur me laissait douter quant à ses intentions véritables. La voir me viser de son laser et donc du canon de son arme m’avait moralement abattu. Je n’osais pas vraiment le reconnaitre mais j’avais toujours espoir qu’il me resterait une chance. Maintenant, j’étais fixée. Me tuer ne la ferait même pas sourciller. Après tout, nous étions sur une planète étrangère, à des milliers d’années lumières, loin de nos règles et de nos lois. Ici, Mickaëlla était maitre de ses décisions, un pouvoir terriblement corrupteur lorsqu’on songeait que le SGC n’apprenait que ce qu’il y avait dans les rapports et les débriefings.

Cette femme pouvait très bien me mettre une balle entre les deux yeux à la fin de cette histoire, faire disparaitre mon corps, et faire peser les charges sur les retranchés de Neaudant par exemple. Je n’avais aucun intérêt de retourner sur Terre à ce jour et ma chère supérieure m’offrait des raisons supplémentaires. Lorsqu’elle eût terminée d’exposer ses conditions, j’ai hoché la tête puis me suis mise à reculer un pas après l’autre. Mes jambes répondaient à peine tant elle me glaçait le sang.

Je n’aurais jamais pensé ressentir autant de soulagement en franchissant les portes principales du bastion. Je m’y sentais bien plus en sécurité à l’intérieur que face à Mickaëlla. Les gardes n’ont même pas cherché à me reprendre, ils semblaient occupés ailleurs. En longeant un couloir pour tenter de retrouver l’endroit où était enfermé Tara’c, dernier endroit connu où se tenait également le chef, j’ai croisé celui-ci adossé contre le mur. Il mangeait quelques quartiers de ce qui me semblait être une pomme de terre.


- Vous êtes dans le vrai, cette femme vous porte pas dans son cœur…
- Vous nous avez écouté ? Questionnais-je étonnée.
- Comment l’ignorer ? Tout le monde y a eu le droit.

Il se tint silencieux pendant quelques secondes. Apparemment, il était encore en train de peser le pour et contre.

- Ecoutez. Il faut impérativement que je soigne mon ami. Pouvez-vous ordonner que l’on rende mon sac temporairement ?

Au terme d’un certain moment d’hésitation, l’homme accepta. Tara’c fût immédiatement détaché et amené jusqu’au lit où l’on m’avait laissé plus tôt. Etrangement, le chef et plusieurs autres inconnus assistèrent au soin que j’appliquais comme s’il s’agissait d’un spectacle. Tout cela était nouveau pour eux et je commençais à douter que tous soient réellement réfractaires aux vaccins. Mais pour l’instant, je me suis uniquement concentrée sur Tara’c. En dissimulant ma surprise, je constatais qu’il ne saignait plus.
Encore mieux, la blessure la plus grave, situé sur son bras, était en voie de guérison. Les chairs commençaient déjà à remonter jusqu’aux bords de la plaie. Ce qui aurait nécessité de la microchirurgie réparatrice et des séances de rééducation, de l’ordre de plusieurs mois, s’était opéré par un équivalent sur Tara’c en moins de deux heures. Sa larve, néanmoins, ne parvenait pas à s’occuper de toutes les blessures à la fois et je me suis concentrée sur sa plaie à l’estomac. Celle-ci non plus ne saignait pas mais je n’y trouvais aucun signe de cicatrisation. J’ai donc nettoyé la blessure avant de lui faire des points de sutures interne. Son estomac n’avait presque rien, les muscles abdominaux ayant reçu la quasi-totalité des dégâts. Je ne pouvais en être certaine avec mon équipement actuel, des radios et une mise en observation à l’infirmerie du SGC étant de loin préférable, mais je me rassurais de l’état de mon ami au fur et à mesure que j’avançais.

Le chef me posa beaucoup de questions sur ce que je faisais et je lui répondais de bon cœur. Le concept de ce genre de médecine les dépassaient et je sentais qu’en les rendant confiant quant à ma maitrise, j’aurais une chance de les convaincre.
Vingt minutes plus tard, Tara’c fût confortablement installé sur un lit de paille que des miliciens avait réalisé dans le fond d’un chariot. Consciencieux, ou peut-être désireux de se racheter, ils avaient ajoutés quelques vivres et gourdes d’eau. Je m’étais apprêtée à rejoindre ces hommes lorsque le chef m’arrêta.


- Vous et vos vaccins resteront ici ! Sous notre surveillance…
- Et…pour mon ami ? Demandais-je en me rendant compte que personne ne comptait l’accompagner jusqu’au lieu de rendez-vous.
- Cette mule a toujours pris le même chemin. Elle ne s’en écartera pas. Votre… « chef »…tombera inévitablement sur ce chariot. Nous aurons honoré notre parole, du moins pour cet individu.

Avant qu’un milicien ne frappe la bête pour qu’elle quitte le village, je me suis placée à hauteur du jaffa. Je ne savais pas s’il pouvait m’entendre mais j’imaginais bien que je le voyais pour la dernière fois. C’était peut-être un type peu commode mais il ne m’avait jamais porté offense.

- Désolée Tara’c. Je ne voulais pas ce qui vous est arrivé. J’espère que vous me pardonnerez un de ces jours.

Le milicien d’en face fronça les sourcils puis frappa la bête. Le chariot se mit en marche et, comme le sage l’avait indiqué, la mule prit instinctivement le seul chemin de terre permettant de quitter le village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara'c

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 21/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: ? / 125
Age du personnage: 23 ans (apparence) / 54 ans (jaffa)

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Jeu 6 Déc - 15:59

Tara’c était dans un autre monde, il entendait des voix difformes mais n’arrivait pas à les ignorer, cela le déconcentrait dans son occupation actuelle : une chasse à l’homme en zone champêtre !

Moloch avait donné ses consignes et un groupe de jaffa, dont faisait partie le membre de SG1, s’était élancé dans la direction des traces flagrantes sur le sol, leur proie était trop stupide et pressée de fuir pour les effacer. Tout semblait si réel qu’il se mit à trottiner pour suivre les indices, bien décidé à rapporter sa cible à son dieu qui attendait dans un campement confortable et bien gardé près du chapa’aï . Un jeu trop facile, en moins d’une demi-heure terrienne, l a meute de tatoués encerclait la pauvre victime qui se défendait avec une arme faisant plus de bruit que de dégâts et qui finit par se taire après que plusieurs jaffas aient été que seulement blessés. La proie tenta le tout pour le tout en courant le plus vite possible qu’elle le pouvait mais c’était peine perdue, Tara’c aurait pu attendre qu’un de ses frères l’attrape au passage mais en ayant vu son visage quelques secondes plus tôt, il se redressa de son couvert pour s’en éloigner d’un pas afin de bien avoir la proie en ligne de mire puis il arma sa lance, visa et envoya la boule de plasma au beau milieu de son dos, la faisant avancer encore plus vite qu’elle ne pouvait mais pour venir violement mordre la poussière. Ses frères le regardèrent avancer vers sa victime de façon rageuse. Qu’elle soit morte ou pas il l’a saisit à la gorge pour l’achever tout en songeant à récupérer après le dessin collé sur le haut manche et le bout de tissu rectangulaire où était écrit REBECCA GUERIN.
Heureusement ce n’était que son inconscient qui déroulait une telle histoire, sans doute bien aidé par sa larve qui avait le dessus sur son porteur trop mal en point pour lutter contre ce cauchemar. Quand Rebecca s’approcha du tatoué inerte installé dans le chariot, elle du être surprise de voir subitement son bras valide venir la saisir au niveau du cou avec en accompagnement les paroles suivantes :

«Kree'shok shol’va ! »

Cela dura juste le temps qu’elle se dégage de cette étreinte manquant de force pour être mortelle, curieusement cela se faisait en simultané mais pas avec la même fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Lun 17 Déc - 12:43

Une fois sortie du village avec Ralph MickaËlla s'était sagement replié loin de ce dernier.Elle tenait sa part du marché et se tenait à un kilomètres de ce dernier.Maintenant il n'y avait plus qu'à attendre et espérer que les habitants de ce foutu village tiendraient leur part de marché.Sans quoi elle allait devoir trouver une autre solution car bien évidemment elle n'allait pas se mettre à abattre un par un des villageois.Cela ne respectez pas les conditions d'engagement, les valeurs militaires de la france en plus de mettre en danger Tara'c et Rebecca.Tout comme lors d'un interrogatoire ou l'apréhension de la douleur était plus productive que la douleur elle même, le fait de penser que leur vies étaient en jeux si ils ne relâchaient pas leur prisonnier seraient plus productifs si elle les mettait au pieds du murs sans aucun autre solution que de répondre soit par la violence soit par la rédition.C'est donc en silence qu'elle attendit que les choses se débloquent.L'attente était ce qu'il y avait de pire pour un soldat.Fort heureusement de part sa formation de tireur d'élite qui l'avait obligé à rester pendant des jours sur un poste de tir elle avait appris la patience.Elle prit donc ses jumelles pour observer le village et ses alentours.Elle ne tenait à être prise en embuscade par des villageois entreprenant.

La patience semblait payer ses fruit.Elle voyait un charette tirait par une mule se dirigeait vers eux.Elle fit signe à Ralph que quelque chose approchait et qu'il devait prendre le côté droit de la route.Arme braqué vers le convoi elle alla à sa rencontre.Rien d'étrange ne se produisait mais MickaËlla n'en restait pas moins concentré.Ils pouvaient à leur tours être pris dans une embuscade et être bléssé.A ce moment là la mission serait gravement compromise.En arrivant à la hauteur de la charette elle put voire qu'au fond de cette dernière reposait un Tara'c fiévreux.Si il avait de la fièvre cela voulait dire que la blessure était sérieuse et que son symbiote avait du mal à lui faire reprendre le dessus.MickaËlla fit signe à Ralph qu'il pouvait prendre les commandes de la charette.Pendant ce temps elle ne perdit pas une seconde pour monter à l'arrière et s'occuper de Tara'c.Elle déposa son sac et ses armes pour être le plus à l'aise possible pour venir en aide au jaffa.

//Jenner on a un bléssé grave c'est Tara'c.Il va nous falloir un endroit ou le mettre au repos.//


Elle se pencha sur le jaffa et lui parla aussi doucement qu'il était humainement possible.Elle essayait de calmer les délires fiévreux du jaffa.Si Rebecca avait bien fait son travail et il n'y avait pas de doute que cela soit le cas, elle avait injecter au jaffa tout ce qui pourrait l'aider à reprendre le dessus.Elle ne pouvait l'aider plus que ça avec ce dont elle disposait.Elle prit quand même son IFAK et en sortit la couverture de survie.Protéger les bléssés des rigueurs du temps était un impératifs.Elle enleva son Keffyé qu'elle imbiba de l'eau de sa gourde avant de lui appliquer sur le front.Elle continuait de calmer les délires du jaffa en murmurant le plus doucement qu'il était possible quand on connaissait le major strucker on avait un peu de mal à croire ce que l'on voyait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éric Jenner
Scientifique
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 25/11/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Soldat/0
Age du personnage: 46 ans

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Mer 2 Jan - 17:11

La sève avait des propriétés très étonnantes.
Les habitants de Danse-les-sereins avaient gracieusement offert leurs laboratoire d’alchimie, servant plus souvent à la confection d’alcool que de remède, afin que le scientifique puisse étudier en paix. L’enquête, ordonnée par le Major, n’avait rien donné. La plupart des personnes qu’Eric avait interrogées indiquèrent que cette sève avait toujours été présente et participait aux remèdes depuis de nombreuses générations.

Au vu de l’avancée technologique des autochtones, le matériel si gentiment placé à sa disposition ne servirait peu, voire pas du tout. Mais le silence qui y résidait permettait à l’homme de se concentrer pleinement sur sa tâche. Il imaginait sans mal la déception de la militaire à constater que cette sève n’aurait aucune vertu offensive. Les combattants ne voyaient généralement l’évolution qu’à partir de l’augmentation de la puissance de leurs armes.

Mais à l’instar de ce jugement, la sève s’annonçait très prometteuse pour une application protectrice dans le domaine de la radioactivité. Jenner imaginait déjà des combinaisons de protection très efficace et, qui sait, un remède annulant la contamination interne de l’individu. Car si ces villageois couplaient leurs élixirs avec une décoction de sève, il pourrait en faire autant en maximisant les effets. Ce genre de découverte permettrait une bien meilleur prise en charge de l’homme lors de conflits ou accidents nucléaire.

Eric entra donc toutes les informations dans son PDA puis scella les prélèvements. Il en était à calculer la dose potentielle requise de sève pour une étude complète lorsque sa radio émit l’appel du Major. L’homme fût surpris d’apprendre qu’un combattant aussi résistant et expérimenté que Tara’c ait été gravement blessé. Aucune nouvelle de l’infirmière qu’ils étaient allés pourchasser et, apparemment, Strücker semblait vouloir perdurer dans sa rétention d’informations. Le scientifique ne savait toujours pas pourquoi cette jeune femme avait volé les vaccins ni ce qui était advenu d’elle. Tout ce qu’il comprenait, c’est que le Major et ses deux soldats avaient voulu la rattraper et qu’ils revenaient maintenant avec un blessé grave.


//Ici Jenner, bien reçu.//

Le scientifique se garda de révéler ses découvertes sur la sève. Il songeait, et pour de bonnes raisons, que son leader serait totalement indifférent à la nouvelle. Jenner poursuivit donc le rangement de ses prélèvements sans chercher à transiter cette information. Intérieurement, et malgré toutes ces questions, il tempêta sur ce manque de cohésion et se promit, à l’avenir, d’éviter soigneusement SG-1 mis à part, peut-être, leur infirmière.

Une fois dehors et équipé de tout son matériel, le scientifique rechercha Dame Bonté. Il l’a trouva sur la Grande Place, en-dessous de la plus grosse colonne de feuilles en mouvement, en train d’organiser l’agencement des tables. L’attirer pour une discussion en privé ne fût pas une mince affaire vu le nombre de personnes qui œuvraient autour d’eux. Et malgré toute la discrétion avec laquelle Eric exposa la situation, une jeune femme ayant écouté prit peur.


- Il y a un blessé ! S’était-elle écrié à elle-même. Ils vont partir !

Un autre cri de panique, un peu plus loin dans la foule, vint appuyer la crainte générale. En moins d’une dizaine de secondes, tous les individus de la place convergèrent vers le scientifique en le suppliant de ne pas partir, de ne pas les laisser tomber. Aidé par Dame Bonté, Jenner parvint à les calmer. Il apprit, de la part de son homologue, qu’une chambre serait préparée à l’intention du guerrier blessé et qu’elle veillerait à ce qu’il ne manque pas de compagnie ou, dans le cas contraire, que son intimité soit respectée. Après l’avoir remercié, Jenner activa sa radio et s’exprima :

//Major, Danse-les-Sereins a apprêté une chambre personnelle pour Tara’c. Néanmoins, la nouvelle n’a pu être contenue et s’est répandue dans la ville. Je vous…//

Le scientifique se tût. Il se rappela la délicate nature de son chef face au mot « conseiller ». Aussi, il changea de discours.

//Attendez-vous à un comité d’accueil. Reçu ?//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Guerin
Médecin
avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 29
Localisation : Ile de France

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 42
Age du personnage: 26 ans

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Ven 19 Juil - 19:02

- Tu as mal...


Le garde qui m'interdisait de sortir de ma chambre s'était tenu silencieux jusque-là. Il s'était contenté de m'observer en silence. Dans sa main, une grosse masse en bois difforme ressemblait à un croisement entre un nerf de bœuf et la batte de base-ball.
Les marques irrégulières sur la surface de l'arme indiquait qu'elle avait été taillée récemment puis noircie au feu de bois pour la rendre plus solide.

Cet homme avait dans la trentaine, le corps taillé comme un roc et justifiant d'une habitude pour les tâches physique très pénible. Ses muscles grisés par la maladie saillaient sous sa tunique de jute trempée de sueur. Il s'était permis d'ouvrir la bouche pour décrire ce qui apparaissait comme une évidence. Moi qui avait du mal à chasser l'horrible boule solide qui pressait contre ma trachée...


- J'ai perdu la confiance de mes seuls amis. Ils ne me pardonneront jamais...

Et que dire du SGC ?
J'y avais songé lors de ma fuite. Mais à présent, enfermée et seule avec mes pensées, je prenais la mesure de mes actes et ployais sous l'horrible perte. Mickaëlla, Tara'c...


- C'est à cause de ce que t'as fait ?

J'acquiesçais.
Le garde fût surpris par une quinte de toux et sorti un mouchoir pour s'essuyer les lèvres. Il fronça les sourcils en y découvrant quelques gouttes de sang puis replia le tissa, gêné que j'en ai été témoin.


- Je peux vous ausculter vous savez...voir où en est la maladie...
- C'est déjà fait m'dame. Déclara l'homme en haussant les épaules.

Nos regards se croisèrent.

- A danse-les-sereins. J'y étais. Tu m'as observé. Et pas qu'un peu. J'imagine qu'avec tout ce monde, tu n'as point souvenir de mon visage...
- Navrée...
- Il ne faut pas. Je me suis enfui. J'avais peur...
- De moi ?
- D'une telle beauté ? Que nenni !

Le garde se mit à rougir légèrement, conscient d'avoir trahi son attirance. Il semblait vouloir faire des efforts en s'exprimant, à croire qu'il me considérait comme un être supérieur.

- Le fluide...comment il est donné. Ca m'a fait peur...
- Vous vous appelez comment ?

Surpris par ma question, l'homme s'engoua, toussa longuement avant de se reprendre.

- Je...Beuchaud m'dame. Merle Beuchaud. J'suis tailleur et transporteur de pierre.
- Moi c'est Rebecca Guerin. Je suis une soigneuse...

Merle hésita. Mais après quelques mots échangés, il posa de nombreuses questions sur le fluide et tenta de comprendre le principe. Je n'étais pas gênée de devoir me répéter. J'espérais trouver oreilles plus attentives que le chef qui avait préféré me truffer d'explosifs.

- C'est que...je tiens à la vie vous savez...j'ai une fille. Elle m'attend à Danse-les-sereins.

Il toussa.

- Sa mère, elle est morte. Il ne reste que ma fille. Elle est malade aussi, je n'ai pas pu l'amener là. C'est que...c'est plutôt moche, ce qui se passe ici...
- Alors aidez-moi. Aidez-moi à récupérer les vaccins et je vous soignerais vous et votre fille. Mes amis peuvent même vous aider à quitter cet endroit. S'il vous plait.

Une fois encore, le garde paru très gêné. Il se tordit sur sa chaise, balançant sa masse d'un coté puis de l'autre, réprimant son désir de dévoiler la vérité. Mais il m'avait en estime, sans compter cette attirance qui semblait beaucoup jouer en ma faveur.

- Ouais mais...vos amis...ils ne survivront pas longtemps...
- Comment ?!? Que voulez-vous dire ???
- Le chariot. Il y a un double fond. Ils y ont mis l'explosif avec quelque chose pour retarder l'explosion.

La nouvelle me fit l'effet d'une douche froide. Mon cœur cessa un instant de battre à l'idée que Mickaëlla soit dans ce chariot truffé d'explosifs avec Tara'c, ce qui était presque certain.

Je devais absolument alerter Mickaëlla. Mais comment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Lun 5 Mai - 20:14

MickaËlla et Ralph s'était replié à bonne distance du village comme le convenait l'accord qu'elle venait de passer avec celui qui semblait être le chef des neaudant. MickaËlla ne savait pas trop si elle pouvait leur faire confiance. Ils avaient peur et parfois la peur ne faisait pas faire les choses les plus sensés qui soient. Ils retenaient des gens contre leur volonté mais pour leurs aider. Deux informations plutôt contradictoire qui pouvaient dire tout et n'importe quoi. Elle ne savait pas grand chose sur les gens retranchés dans le village de Neaudant et sur leur chef. Si seulement Rebecca s'en était tenue au plan. Elle aurait eu le temps de rassembler les informations nécessaires pour cette opération. Maintenant elle était préssée par le temps avec un bléssé grave et une prisonnière. Le bléssé grave était la force du groupe, et la prisonnière était l'infirmière. Un véritable scénario cauchemar. Elle ne pouvait pas mener cette intervention avec seulement Ralph et Eric. Et pourtant il allait bien falloir. Alors qu'elle était toute à ses réflexions Ralph attira son attention. Il y avait du mouvement. Quelques secondes plus tard après avoir collé son oeil à la lunette de son P90 elle put voire qu'il s'agissait d'un chariot. Dans quelques minutes elle saurait si elle pouvait faire confiance au Neaudant.

Elle fit signe à Ralph de se déployer de l'autre côté du chemin. Elle ne tenait pas à être prise par surprise par d'éventuels Neaudant qui se servirait du chariot comme d'une diversion. La progression des deux soldats et du chariot étaient beaucoup plus lentes que le stress qui montait. Après de longues minutes qui semblaient interminables ils arrivèrent enfin à hauteur du chariot. Il n'y avait que Tara'c à bord et il ne semblait pas y avoir de Neaudant qui se soit aventuré dans les parages que se soit pour le tendre une embuscade ou pour s'assurer qu'ils réceptionneraient bien le dit chariot. Sans perdre plus de temps MickaËlla fit signe à Ralph de prendre les commandes du chariot. Quand à elle, elle décida de prendre à l'arrière de ce dernier. Tara'c allait peut être avoir de soins. Rebecca l'avait soigné mais les Neaudant ne devaient pas avoir fait preuve de la plus grande délicatesse en le déplaçant.

Des premières constatations qu'elle pouvait faire le pansement n'avait pas bougé. C'était la bonne nouvelle. La mauvaise nouvelle c'est que Tara'c avait été bléssé à l'abdomen. Vu la fièvre qu'il était en train de se taper son système immunitaire ne faisait pas son boulot. Ce qui voulait dire que la larve qu'il portait ne faisait pas son boulot. La poche dans laquelle ce dernier se trouvait ou pire le symbiote avait été touché. Dans le premier cas le symbiote devait réparer la blessure à l'abdomen avant de s'occuper de l'infection. Si c'était le symbiote, le symbiote devait d'abord guérir avant de guérir le jaffa. La deuxième solution n'avait rien de réjouissante. Tara'c était en train de se stabiliser il valait mieux éviter de le transporter plus que de nécessaire. La quantité de foin qui se trouvait dans le chariot devait véhiculer tout un tas des pires maladies qui soient, sans parler de celle dont les neaudant souffraient. Un rhume pourrait tuer Tara'c à l'heure actuelle. Elle se mit donc en devoir de nettoyer la zone et de l'aseptiser au maximum. Elle mit Tara'c en PLS de manière à enlever le foin et à mettre son poncho sous le jaffa. Cela permettrait de le transporter hors du chariot et de limiter les contacts avec des agents infexieux.

Alors qu'elle se maudissait d'avoir dit en début de mission qu'une civière ne serait pas utile il fit une découverte des plus étonnantes. Il n'y avait plus de foin son le jaffa mais il semblait y avoir une sorte de double fond rudimentaire. Sans peine elle put ouvrir ce dernier et remarqua sans peine un tas de petites billes sombres et ce qui ressemblait à une mèche lente en train de se consummé. Pas besoin d'avoir fait saint-cyr pour deviner qu'il s'agissait des fameux explosifs hautement instable. Elle avait désormais la réponse à sa question. On ne pouvait pas faire confiance au Neaudant ou tout au moins à leur chef. MickaËlla tapa sur l'épaule de Ralph pour attirer son attention et lui fit arrêter le chariot avant de lui montrer ce qu'elle avait découvert. Ralph eut les yeux qui s'écarquillèrent quand il comprit ce qui se trouvait dans le double fond du chariot. Elle lui fit signe de faire le tour afin de se saisir du poncho sur lesquels Tara'c reposait. Il fallait le sortir d'ici rapidement.

L'orée du bois qui se trouvait à 200 mètres semblait être l'endroit le plus approprié pour un point d'observation et un campement idéal pour laisser Tara'c se stabiliser et reprendre connaissance. A peine était il installé que la mule et le chariot qui était resté au milieu de la route explosèrent dans un fracas que MickaËlla n'avait pas soupçonné. Des morceaux de bois et de mule se mirent à pleuvoir dans une centaine de mètre alentour. Elle ressentit même le souffle de l'explosion. Cet explosif n'était pas seulement extrêment instable mais aussi extrêment puissant. Il allait falloir redoubler de précaution pour éviter d'envoyer sur orbite le village de Neaudant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 29

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Dim 1 Juin - 0:02

Eric était encore en l’attente de sa réponse lorsque la détonation eût lieu.
L’écho de la déflagration arriva jusqu’à Danse-les-sereins et figea les habitants dans une soudaine stupéfaction. Ils savaient pertinemment qu’un seul élément pouvait être responsable d’une telle catastrophe et, lorsqu’une onde invisible secoua le pilier de feuilles mouvantes, un impressionnant vent de panique s’empara de la masse populaire.
Les centaines d’habitants accoururent jusqu’à leurs maisons personnelles en oubliant toutes les règles élémentaires de respect, montant les uns sur les autres pour fuir le plus vite possible.
Au-dessus de sa tête, le pilier commençait à cesser de bouger, comme ralenti par une force invisible. Cela n’annonçait rien de bon.

Jenner entendit les petites alarmes de son kit de mesure s’allumer les unes après les autres, indiquant une hausse subite des niveaux provenant d’une onde électromagnétique conséquente.
Surpris par un tel revirement de situation, Jenner s’approcha d’un poste d’observation suffisamment élevé pour découvrir, choqué, une épaisse colonne de fumée noirâtre s’élever non loin de l’horizon.

Ses appels à l’intention de Mickaëlla et de Ralph furent lancés en vain. En écoutant le grésillement insistant, le mur qu’avait dressé le scientifique s’effondra face à l’hypothèse très probable que ses collègues aient été tués. Dévoré par l’inquiétude, il se rappela des niveaux d’électromagnétisme relevés précédemment et imagina qu’un taux bien plus élevé, à l’endroit de l’explosion, aurait suffi à faire taire les ondes radio.

Seulement, puisque l’homme ne pouvait se contenter de ces suggestions, il reprit ses affaires et entama le chemin de la Porte des Etoiles le plus rapidement possible, courant à en perdre haleine.
La situation était devenue incontrôlable et plus personne ne l’aiderait au village, ils devaient surement craindre que sa propre réaction verrait le génocide s’abattre sur Danse-les-sereins. Ils étaient si craintifs de base que l’hystérie collective avait certainement atteint ce stade ultime.
 

//Ici Jenner. Je ne sais pas si vous m’entendez. Si vous êtes encore vivants…//

Il s’essouffla rapidement.

//Je contacte le SGC ! Je vais trouver des renforts !//

A ce moment précis, la vague électromagnétique s’était suffisamment éloignée de la zone d’explosion, laissant à Mickaëlla l’occasion de saisir le message à travers un écran de grésillement insistant. Malheureusement, la situation ne s’arrangeait pas non plus de son côté puisque des Naudins entreprirent de fouiller les quelques restes du chariot dans l’espoir d’y trouver des morceaux de cadavres.
Ils étaient une bonne dizaine armés de frondes dans lesquels le Major distingua des billes noires…du même genre que celles qui venaient d’anéantir le moyen de transport.
Ces types s’étaient montrés sacrément ingénieux jusqu’à présent…

Qu'allait bien faire Mickaëlla ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Lun 7 Juil - 6:48

La déflagration avait été si puissante qu'elle avait sentie l'effet de souffle dans sa chair. Cette dernière avait du être ressentie dans les deux villages. Fort heureusement l'orée de la forêt et le léger surplomb de cette dernière avait quelque peu atténué l'effet de souffle. Mais ce dernier avait été immédiatement suivi d'un drôle de bruit dans les oreillettes qui laissaient à penser que les radio avaient grillées ou tout du moins elles avaient été détraquées. Confirmation qu'elle ait eu quelques instants plus tard quand elle entendit Jenner qui essayé de la contacté par radio. Mais vu les grésillements il ne servait à rien d'essayer de rentrer en contact avec Jenner. Surtout que si les habitants de Neaudant écoutaient la radio ils sauraient pertinemment qu'ils n'étaient pas mort dans l'explosion. Vu l'état de Tara'c, c'était quelque chose qu'ils ne pouvaient pas se permettre. Les insurgés du village de Neaudant semblait assez déterminé à leur faire la peau sans leur donner des opportunités de le faire. Pour le moment la seule chose qu'ils pouvaient faire c'était s'installer tranquillement pour passer la nuit. Ca allait être bien moins sympathique qu'une fête de village au sein d'un peuple pacifiste, mais c'était toujours mieux qu'un rocher sous la pluie. Ils installèrent Tara'c à l'abri du vent, une couverture de survie, par dessus laquelle elle déposa le poncho pour dissimuler cette dernière. La fièvre de ce dernier n'avait pas encore baissé. MickaËlla sortit sa gourde et umecta abondemment les lèvres de Tara'c.

C'est alors qu'un léger bruit venant de la position qu'occupait Ralph pour monter la garde attira son attention. Il venait de repérer quelque chose. MickaËlla s'approcha de la position Ralph et elle dirigea son regard dans la direction qu'il venait de lui indiquer. Il s'agissait du lieu de l'explosion. Et elle pouvait constater que sur place ou se tenait autrefois une mule et une charette il y avait une dizaine d'insurgés qui tenait quelque chose dans leurs mains droite. Elle épaula son P90 pour observer la scène au travers de sa visée holographique. Dans leur main droite les insurgés tenaient une fronde dans laquelle reposait une des fameuses billes noire explosives. MickaËlla ne put s'empêcher de faire les yeux ronds et de souffler. Décidément ces derniers avaient la dent dur contre les terriens et ils tenaient dur comme fer à leur faire la peau. MickaËlla fit signe à Ralph qu'ils allaient se replier. Reculer de quelques mètres allait leur offrir un meilleur camouflage.

Il ne valait mieux ne pas trahir leur position. Ils n'étaient pas en mesure d'éliminer tout les insurgés avant que ces derniers ne ripostent. Ou plus exactement elle n'avait pas la certitude qu'ils pouvaient tous les éliminer. Alors il valait mieux la jouer profil bas. Les insurgés se décideraient peut être à rentrer chez eux. Et si cela n'était pas le cas, ils allaient devoir se débarrasser d'eux. Et si les insurgés aimaient les explosions, ils allaient leur en donner pour leur argent. Elle disposait d'un cordon détonnant, de deux pain de C4 de 250 grammes et de plusieurs grenades lacrymogéne. Ralph aussi disposait lui aussi d'explosif. Si les insurgés tenaient à les traquer dans la forêt ils laisseraient un jolis chemin miné derrière eux. La forêt neutraliserait les frondes des  insurgés. Cela allait être plus compliqué pour eux de trouver une cible, de la viser, et de l'abattre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara'c

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 21/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: ? / 125
Age du personnage: 23 ans (apparence) / 54 ans (jaffa)

MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   Mar 8 Juil - 21:05

Depuis sa réaction contre Rebecca, Tara’c, d’extérieur inerte et mouillé par la transpiration du à ce qui pouvait ressembler à de la fièvre, était bien actif à l’intérieur tout comme son symbiote mais chacun de son côté , l’un dans un quasi coma et l’autre ne cherchant plus à aider son porteur pour se concentrer sur sa propre survie.

Une terrible sensation inconnue jusque là qui embrouillait le cerveau, ce dernier le faisant voyager dans d’étranges délires entrecoupés de scènes importantes de son passé dont une qu’il était en train de vivre.

Voila qu’il était dans sa chambre, celle de son adolescence, en se regardant dans un miroir il se voyait jeune alors tout se bouscula dans sa tête, il parcourra le couloir de la maison familiale comme un fou pour espérer revoir les êtres chers qu’il allait sans doute rejoindre sous peu, ce qui apaisait ses souffrances. Arrivant dans la cuisine comme un dératé, il vit sa mère en train de préparer le repas ce qui lui fit un choc émotif, cette dernière de lui demander ce qui lui arrivait de débouler comme ça et après coup pourquoi son fils avait les larmes aux yeux en la regardant…

Le Jaffa qui avait peut être rajeuni en apparence n’avait rien perdu de ses souvenirs jusqu’à ce que les Naudins le mette dans son état actuel, malgré qu’il sache au plus profond de son être que celle qui lui faisait face était morte, il ne voulait pas gâcher ces retrouvailles inespérées.

« Mère… »

Aucun mot supplémentaire ne voulait sortir alors il s’approcha pour l’enlacer tendrement pendant un moment avant de sentir une forte odeur de chair brulée ainsi que de palper quelque chose d’anormal dans le dos de la femme, soudain tout le poids de cette dernière reposa sur Tara’c qui l’accompagna au sol afin de pouvoir se rendre compte que sa mère était mourante alors qu’il n’y avait personne d’autre dans la pièces, aucun bruit suspect pouvant expliquer ce qui arrivait.

« Tara’c mooonnn enfant… Addddoré… Tu dois viiiiiivre… Retrouououve ta soeueueur, elle s’apppppelle… »

Le jaffa avait beau ne pas vouloir que sa mère meurt une seconde fois, il était impuissant devant celle qui venait de rendre son dernier souffle sans pouvoir terminer sa phrase. Les larmes coulèrent encore, l’incompréhension laissait place à la rage, qui avait fait ça et pourquoi ?

Après plusieurs minutes à garder la tête de sa mère dans son bras gauche, il la posa doucement au sol avant de se relever et de courir pour sortir de la maison par la porte principale mais en ouvrant la porte, nulement d’extérieur et donc de rue où il y avait toujours du monde pour l’égayer, non simplement un couloir qui menait à des barreaux empêchant d’aller plus loin et de l’autre côté, un homme se tenait debout en tournant le dos à Tara’c qui s’avançait vers lui avant d’être bloqué et il ne pouvait que le reconnaitre.

« Père ? Que se passe-t-il ? Je viens de voir Mère mourir… Pourquoi ? »

D’une voix lugubre, son père dans l’uniforme de la garde de Moloch avec le casque à la main lui répondit calmement :

« Tu n’as rien à faire ici, ta place est chez les vivants alors va-t-en ! »

Là encore, comme par magie, son père s’écroula sur le dos laissant apparaitre trois marques d’impacts faisant penser à de fortes brulures au plasma. Ainsi le plus terrien des Jaffas imaginait un passé auquel il n’avait pas assisté mais qui n’en était pas moins réalité dans le fond.

Serrant les barreaux de la grille de toutes ses forces, en un simple clignement de ses paupières humides il se retrouva ailleurs, toujours accroché à des tiges de métal mais celles de la grille du lieu de l’office religieux pour l’enterrement de ses parents. Le cœur noué, il suivit le même chemin qu’à l’époque mais cette fois avec du recul car son deuil était fait alors il remarqua une chose passée inaperçu à ses yeux d’adolescent dans le chagrin : une jeune femme marquée plus que d’autres par la tragédie et que le Tara’c adulte connait !

*Ishta ? Pourquoi est-elle là et pourquoi pleure-t-elle ? Elle n’est pourtant pas de la famille et je ne vois pas le lien avec mes parents…*

Une angoisse étonnante s’empara du guerrier qui le fit réagir dans le triste monde réel, une forte aspiration accompagnée du soulèvement de sa tête fut audible par les deux membres de SG1 non loin de lui. Seuls ses yeux grands ouverts cherchaient des repères suite à ce qui venait de le ramener vers la réalité qui était peu appréciable pour un Jaffa gravement blessé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission Humanitaire SG-1] Neaudant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Planètes :: Autres planètes-
Sauter vers: