La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Foutu badge ... [Devant le SGC][Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suzanne Rigel
Scientifique
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG4
Grade / Niveau: Sergent-chef / 181
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Foutu badge ... [Devant le SGC][Libre]   Dim 3 Fév - 4:46

Alerte, Bibendum en approche. Gros manteau d’hiver, épaisse écharpe autour du cou et bonnet par-dessus tout. Seuls ses longs cheveux bruns et ses deux yeux dépassaient du tout et laissaient deviner qu’il s’agissait potentiellement d’un être humain. Suzanne était de retour au SGC. Et malgré le froid glacial, elle était de très bonne humeur. Sûrement les hormones …

Cela faisait maintenant plusieurs mois qu’elle n’avait pas remis les pieds ici, raison pour laquelle elle était là d’ailleurs aujourd’hui : discuter avec le Général, de son avenir au sein du SGC. Et pourquoi une telle absence ? C’est simple. 8 mois et 2 semaines à se voir grossir de jour en jour, 8 mois et 2 semaines à être à la merci de ses envies folkloriques, 8 mois et 2 semaines à faire attention à tout. Et connaissant son agilité légendaire, on peut aisément dire que ce dernier point n’était pas gagné pour Suzanne Rigel. Son gros ventre ne laissait aucun doute et ceci même caché sous un gros manteau : enceinte jusqu’aux yeux !

Ah pour le coup, rien n’avait été prévu. Prenez une soirée un peu trop arrosée, un Major et un Docteur qui se dévorent des yeux depuis plus d’un an … Et tada ! Surprise quelques semaines plus tard. La panique avait d’abord envahi le couple, pour finalement devenir rapidement une bonne nouvelle et un délicieux cadeau. Un présent qui était venu tout basculer dans leurs vies, et qui sait combien elles n’étaient déjà pas bien simples au départ. Ils avaient pris les choses comme elles venaient et s’étaient construit leur petit avenir. Et bien que Suzanne eut forcément à mettre sa vie professionnelle de côté un moment, elle ne s'était jamais sentie aussi épanouie.

Arrivée devant l’entrée hautement sécurisée de la base, Suzanne accorda un grand sourire aux gardes qui se tenaient droits comme des piquets, avant de plonger la tête dans son sac à la recherche du badge qui lui permettrait d’entrer. Si jusque là tout s’était bien déroulé, la suite fut bien moins drôle. Impossible de mettre la main sur le dit badge. Elle releva une première fois la tête en direction des soldats, comme pour les rassurer qu’elle avait bien ce pass, et se rassurer elle-même par la même occasion … Puis une seconde fois, cette fois-ci la mine inquiète, cherchant en parallèle un plan B.
« Grandiose Suzy, grandiose … J’espère que toi, tu ne vas pas hériter de ce don mémorable que j’ai de tout paumer ! » Paroles à elle-même et son gros ventre qui eurent don de faire arquer un sourcil aux gardes.

Elle entendait résonner la voix de Laurent dans sa tête au sujet de son sac à main, « Ah vous êtes toutes les mêmes, comment veux tu t’y retrouver dans ce bordel… » Et patati et patata … Ca l’a fit rire. Puis, abandonnant la fouille, elle chercha des yeux rapidement autour d’elle, si par le plus grand des hasards elle reconnaissait un visage familier, … mais ce fut un échec. Pas de panique. Elle tenta cela dit, le tout pour le tout en s’adressant directement aux soldats.
« Excusez moi … Je suis le docteur Rigel, je fais partie du programme depuis un bon bout de temps maintenant, … seulement j’ai oublié mon pass … Je sais que vous n’avez pas le droit de laisser entrer n’importe qui, mais est ce qu’il serait possible de faire une exception pour une grosse baleine comme moi et me laisser entrer ? » Devant leurs visages fermés, elle s’empressa d’ajouter : « Ou au moins prévenir le Général que je suis là ? Ou le Major Campbell s’il vous plaît ? … »

« … Je vais voir ce que je peux faire. »

Sentant son dos qui commençait à montrer des signes de faiblesses, Suzanne n’attendit pas plus longtemps et s’assit comme elle put par terre, le dos contre le mur le plus proche. Elle ne savait pas encore comment elle allait se relever mais au moins elle pouvait souffler et patienter tranquillement. Elle avait de plus en plus de mal à rester debout longtemps … vivement qu’il pointe le bout de son nez celui-là ! Elle en profita pour replonger la tête dans son sac, des fois qu’elle aurait trop bien rangé son badge dans l’une de ses poches …
« Non vraiment, il vaut mieux que tu prennes le sens de l’organisation de ton père, sinon tu es mal parti dans la vie mon chouchou, c'est ta baleine de mère qui te le dit … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: Foutu badge ... [Devant le SGC][Libre]   Dim 3 Fév - 16:41

Laurent savait que Suzanne devait passer à la base pour un rendez-vous avec le Général au sujet de l’avenir de la scientifique au sein du programme, pourtant il restait au salon pour potasser des rapports de pilotes d’essais sur des prototypes issus des recherches sur la base des vaisseaux Goa’ulds récupérés il y avait un peu plus d’un an. Ce n’était pas de l’indifférence car il pensait à elle quand son esprit cherchait un échappatoire à toutes ces informations qu’il enregistrait dans sa petite tête, en fait c’était une décision du couple de ne pas tout mélanger et puis chacun était assez grand pour ne pas toujours avoir l’autre à côté, surtout au SGC où ils étaient là pour le boulot avant tout et que le règlement était valable pour tout le monde donc c’était le professionnalisme qui passait en premier. Une méthode aussi pour ne pas gâcher leur relation en étant trop l’un sur l’autre et avoir le plaisir de se retrouver, que ce soit au téléphone en dehors des heures de service ou physiquement pendant les permissions.

D’ailleurs ils avaient décidés de louer un appartement à Figeac afin de pouvoir se voir sans redouter les regards de leurs collègues, la chambre de bébé était fin prête, en 8 mois et deux semaines, le Para avait eu le temps de faire et aussi de subir les folles envies de sa concubine, allant du plaisant à des trucs beaucoup plus loufoques, bref il était temps qu’elle largue sa bombe car ce n’était jamais simple de la suivre, non pas en terme de vitesse et on pouvait comprendre pourquoi, mais par rapport à son état émotionnel instable qui mettait souvent le militaire en difficulté pour résoudre de faux problèmes. Enfin, il n’y avait pas mort d’homme et ça finissait bien en général, il devait y avoir largement pire dans d’autres couples.

Pour l’instant, le combat était avec les annexes et les analyses qu’il fallait déchiffrer car un vaisseau se rapprochant d’un avion était plus complexe que de faire voler un hélicoptère, déjà pas la même façon de décoller, pas les mêmes contraintes en vol pour ce qui était hors espace car le pilote voyait mal un hélico se mouvoir tout là-haut.

Comme sonnant une pause bienvenue, son biper lui indiqua de contacter le secrétariat du Général, ce qu’il fit rapidement en utilisant le téléphone mural de la pièce… Le Général étant encore en réunion, son secrétaire avait du coup jugé bon de faire appelle à Laurent pour résoudre un petit souci qui le regardait indirectement. Un orque s’étant pris dans les filets bordant les limites de la base devait être secouru… Il fallait ’’sauver Suzy’’ !

Du même téléphone, il contacta le poste de garde pour clarifier la situation et leur demander de faire entrer la femme en la faisant accompagner en véhicule jusqu’au bureau de contrôle des identités. C’était prévu par le règlement puisque cela ne dévoilait en rien ce qu’il se passait en sous-sol et derrière l’épaisse forêt pour la partie immergée de l’iceberg, alors une voiture tout terrain vint chercher Suzanne pendant que Laurent se dépêchait d’aller remettre le dossier dans la salle sécurisée avant de prendre l’ascenseur pour la surface.

Cela ne prit qu’une dizaine de minutes, bien moins qu’au chauffeur qui avait perdu du temps en aidant la scientifique à grimper dans le véhicule qui n’était pas spécialement conçu pour des femmes enceintes dans leurs dernières semaines avant le jour J. Ainsi le Para alla aider pour la descente de la future maman de l’engin militaire, avec le léger sourire de quelqu’un qui est content de voir l’autre mais qui doit se retenir par respect pour l’institution qu’il représente.

« Chère Demoiselle, puis-je vous aider à mettre pied à terre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzanne Rigel
Scientifique
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG4
Grade / Niveau: Sergent-chef / 181
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: Foutu badge ... [Devant le SGC][Libre]   Jeu 7 Fév - 16:33

La demoiselle attendait patiemment, assise par terre. Seulement quelques minutes plus tard, un des soldats l’invita à le suivre, une voiture s’était approchée pour l’escorter jusqu’au bureau de contrôle des identités. Si elle avait enfin un moyen d’entrer, le tout n’était pas encore gagné, encore fallait-il se déplacer jusqu’à la voiture et grimper dedans ! Disons qu’il devait être rare qu’une personne d’un tel gabarit monte dans ces engins. Mais étonnement, Suzanne avait fini par prendre l’habitude de se déplacer « pour deux », n’aimant pas être considérée comme un gros boulet, elle se démenait pour faire un maximum de choses seule. Elle ne refusa tout de même pas l’aide du chauffeur si gentiment proposée, pour l’aider à s’installer.

Le trajet fut court et très vite ils arrivèrent à bon port. À sa grande surprise, un bien plus bel homme vint l’aider à descendre, ce qui ne lui déplut pas.

« Oh oui, je veux bien que vous aidiez la belle baleine que je suis, mon cher Major. »

Elle lui sourit à son tour, avec autant de retenue dont il avait fait preuve. Il était difficile de revenir à la base après autant de mois d’absence, et de réintégrer les nouveaux codes propres à ce lieu. Mais cela était impératif. Ils avaient appris depuis longtemps à séparer leur vie privée de leur vie professionnelle. Tout ce qui se passait entre eux, et maintenant chez eux, à Figeac, n’avait rien à faire à la base. Cependant, cela n’altérait en rien la joie qu’elle avait à retrouver Laurent ici, devant cette voiture et à prendre sa main de façon tout à fait innocente, pour descendre de là.

Suzanne attendit qu’il n’y ait personne à proximité, pour poursuivre.
« Je suis désolée de t’avoir dérangé et fait monter jusque là, j’ai oublié mon pass à la maison. Je suis un peu tête en l’air … »

À l’intérieur du bureau, elle se présenta au responsable. Elle lui expliqua brièvement la situation, puis répondit à ses diverses requêtes pour vérifier qu’elle avait bien accès au sous-sol, à commencer par vérifier son dossier. Voyant que tout était en ordre et bien conforme à la version donnée par la scientifique, elle fut rapidement autorisée à descendre.
Une fois dans l’ascenseur, adossée à une des parois, seule avec Laurent, elle en profita pour lui poser quelques questions, sans se soucier de l’étage sur lequel il avait appuyé.

« Au fait, tu as des nouvelles pour les prochaines missions ? Tu connais la date du départ et tes futurs coéquipiers ? »

Elle avait fait un effort et pris suffisamment sur elle pour aborder ce sujet, aussi naturellement que possible. Bien entendu qu’elle était habituée à le voir franchir cette Porte des étoiles et partir un certain temps. Après tout, c’était leur boulot à tous les deux, ils ne pouvaient rien se reprocher l’un l’autre. N’étaient-ce pas les premières choses à apprendre dans l’armée, à mettre leurs sentiments et émotions de côté ?
Mais elle avait beau se le répéter jour et nuit, cela relevait de l’impossible pour Suzanne. Il était inconcevable de faire totalement abstraction du risque qu’encourait Laurent, qu’encourait sa moitié. Et en particulier en ce moment, avec les hormones en folie, la future maman était particulièrement à fleur de peau. Oh bon sang qu’elle détestait se sentir aussi vulnérable, mais c’était plus fort qu’elle.

De plus, le jour J était pour bientôt et il était prévu un départ de mission dans peu de temps. Le savoir loin d’elle et seule ce jour là, la stressait. Mais elle essayait de rien laisser y paraître, ne souhaitant pas l’ennuyer avec ce détail alors qu’il avait bien d’autres choses à penser. Il avait suffisamment pris soin d’elle depuis 8 mois pour pouvoir maintenant s’occuper un peu de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Campbell
Militaire
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 42

Dossier du personnel
Equipe: SG6/ Leader
Grade / Niveau: Major/439
Age du personnage: 25 ans

MessageSujet: Re: Foutu badge ... [Devant le SGC][Libre]   Dim 10 Fév - 16:26

Après la première réponse plutôt neutre de Suzanne pour ne pas sembler trop familière avec Laurent, tout changea quand ce dernier était juste à ses côtés pour l’assister dans ses grandes manœuvres, à la seconde phrase de la scientifique, le militaire répondit à voix basse :

« Ce n’est pas grave et puis c’est plus simple comme ça »

Puis le dialogue à voix normale reprit :

« C’est toujours un plaisir que de pouvoir aider mon prochain… Merci Caporal pour le taxi »

Le chauffeur pouvait ainsi partir et laisser le couple face au bureau du contrôle des identités où un soldat de ce dit service s’était approché pour s’assurer que la jeune femme ne s’égare pas, volontairement ou pas. Une fois à l’intérieur, Laurent la laissa se débrouiller, elle était majeure et vaccinée donc elle n’avait pas besoin qu’on lui tienne la main pour clarifier sa situation. Après une bonne dizaine de minutes, tout était en ordre et elle avait un sésame temporaire en attendant de retrouver son badge et de rendre l’autre.

Direction le bâtiment abritant les ascenseurs pour le monde souterrain, ou le monde des profondeurs pour respecter le choix animalesque de Suzanne. Dans la boite métalliques, ils furent enfin seuls ou presque, la belle se mettait à questionner son partenaire particulier sur le boulot, des questions qui pouvaient ne pas avoir de réponses si ces dernières étaient classées confidentielles mais il n’en était rien pour l’instant :

« Rien de prévu pour le moment mais tu sais comment ça se passe ici, en moins d’une seconde on peut être appelé pour un départ plus ou moins rapide… »

Un petit sourire suivi d’un mouvement des yeux en diagonale vers le haut pour essayer de lui rappeler que l’ascenseur était équipé d’une caméra et d’un micro, en clair il fallait qu’elle fasse attention à sa curiosité et à ses faits et gestes, surtout avec les poussées hormonales.

« Sinon ce matin encore je faisais parti de SG6 donc je ne pense pas qu’il y aura un changement à part coup de Trafalgar… Et toi, ça va, pas de contractions suspectes ? Le bébé bouge toujours autant ? »

Intérieurement, le Para angoissait en imaginant l’ascenseur se bloquer et que cela ait pour conséquence un accouchement prématuré, non pas que son enfant ait quelques semaines d’avance soit un gros problème du fait que le monde de la médecine savait bien gérer ce genre de cas, en fait c’était tout simplement de devoir jouer la sage-femme qui le terrifiait, non pas qu’il interviendrait en territoire inconnu mais plutôt en territoire hostile avec une mine à désactiver sans en avoir le mode d’emploi. Certes il n’y aurait pas à choisir entre le fil rouge et le noir, il n’y en aurait qu’un seul à couper mais c’était bien une chose plus facile à dire qu’à faire.

« Sûr, ça va ?! Ok… Heu, le secrétariat du général me bipera quand il sera disponible pour te voir car il semble avoir une urgence de dernière minute comme d’hab, Veux-tu aller à tes quartiers pour te reposer un peu, ou aller dévorer les trucs infectes de la cafète, autre choses ? »

Suzanne n’avait qu’à décider de quoi faire pour passer le temps, elle pouvait compter sur Laurent pour passer un peu de temps avec elle et l’aider à reprendre ses marques, bien sûr un tel convoi ne passerait pas inaperçu et voir une femme enceinte ne laisserait pas indifférent. Il y avait ceux qui ne savaient rien de rien, ceux qui savaient pour l’heureux évènement qu’attendait Suzanne sans savoir qui était le père et enfin ceux qui savaient ou croyait savoir quand la rumeur ne les mettait pas sur la mauvaise piste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Foutu badge ... [Devant le SGC][Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Foutu badge ... [Devant le SGC][Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Extérieur du SGC :: Alentours du SGC-
Sauter vers: