La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Mission officielle] De l'or pour les braves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deimos
Maître du jeu
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: [Mission officielle] De l'or pour les braves   Mar 28 Oct - 17:38

Après s'être équipés et avoir constaté que l'armurerie avait été pour grande part remballée, la petite équipe de fortune dut attendre deux bonnes heures près de camions bâchés chargés de matériel. Non pas un mais deux Tel'taks se posèrent en toute discrétion près deux et un équipage Tok'Ra en sortit et la plupart purent reconnaître une femme qui avait travaillé avec eux quelque fois avec plus ou moins de succès... Rayce attendait en retrait près d'un des deux cargos pendant que d'autres déchargeaient le matériel des camions. Il s'agissait du matériel saisi par les militaires lors des opérations Serval et Barkhane et il y avait de quoi faire! On comprenait aisément pourquoi il y avait besoin de deux cargos pour transporter les agents SG, leur matériel et les armes à destination des mutins.

Un des Tok'Ra un homme dont l'âge ne devait pas excéder une vingtaine d'années s'approcha d'eux et avec la mine grave les salua, à le voir on aurait pu croire qu'on avait lâché dans la nature un dépressif profond à deux doigts du suicide ce qui correspondait plutôt bien à la réputation des "gentils" serpents.


"Je m'appelle Jorek et je serai pour cette opération le responsable du déploiement de vos forces et de votre matériel. Votre général m'a demandé de vous trouver un abri pour débarquer tout votre attirail et pour pouvoir entraîner les mineurs à utiliser votre... armement. Nous avons la chance d'avoir à disposition un site souterrain qui devrait pouvoir vous fournir toutes les commodités nécessaires. Il s'agissait d'une base de surveillance mais nous l'avons agrandie pour que vous pussiez former nos alliés sans que le bruit n'attire l'attention. Je vais vous laisser discuter des détails avec Rayce, elle a plus l'habitude de traiter avec vous. Voyez avec elle ce dont vous pourriez avoir besoin et qui est censé."

Son ton n'était pas spécialement agressif, même si parfois il semblait agacé, il se dégageait de lui une impressionnante aura de fatalisme et ce regard fatigué, usé même chez un si jeune adulte était quelque peu surprenant.Laissant les humains vaquer à leurs occupations il se dirigea avec son aide de camp vers le bunker de la base sans doute pour s'entretenir brièvement avec leur patron, laissant la piétaille discuter avec la piétaille. Les tok'ras dans leur ensemble étaient polis bien qu'un peu distants ce qui changeait de la condescendance à laquelle ils avaient habitué la plupart des humains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: [Mission officielle] De l'or pour les braves   Jeu 30 Oct - 1:52

En arrivant à l'armurerie pour s'équiper et préparer le matériel pour la mission Faith fut choqué de voire que la plupart du matériel était préparé pour être transporté vers dieu seul savait ou. Il lui fallut quelque secondes pour se remettre du choc. Elle décida de s'occuper de son équipement personnel et de laisser le major Strucker s'occuper de charger les deux drones. Cela avait l'air de lui faire plaisir d'emmener pleins de trucs pour faire boum et pan-pan que Faith ne voulait pas se crêper le chignon avec cette dernière. De son point de vue, un point de poudre et d'explosifs seraient bien plus  rentable. Une armée se battait plus efficacement le ventre plein que le ventre vide. Mais bon discutait de cela avec Miss Rambo n'apporterait rien de bon pour la suite de l'opération. Pour le moment elle préférait se taire. On ne savait jamais avec toute les oreilles mal attentionnées qui trainait. Un mot sur la tok'ra pourrait lui valoir le ressentiment du général  et vu que le programme n'était pas officiellement sauvé elle pouvait se faire lourder à son retour. A quoi bon suer sang et eau dans une mission périlleuse, sauver le programme pour au final être renvoyé dans ses pénates.

Maintenant qu'elle était équipé de pieds en cape, elle attendait à côté d'un camion baché remplis d'armes et d'explosifs il était temps de parler de toute ce qui la turlupinait.

"Je sais pas ce que vous pensez de cette mission mais même si c'est notre seule chance de sauver le programme il y a des zones d'ombres qui me dérangent. Déjà le fait que Ba'al arrive à mettre la pâtée à plusieurs grands maîtres dont Yu m'interpelle. Comment est-ce qu'il fait? Il doit disposer d'une technologie révolutionnaire pour arriver à un tel résultat. Ce qui m'amène à me poser une autre question. Pourquoi la tok'ra voudrait faire tomber Yu? C'est contre leurs intérêts. Et nous n'en savons pas plus sur comment fait Ba'al fait pour vaincre les autres grands maîtres. Ni sur l'intérêt que peut bien tirer la tok'ra de disposer de naquadah en grande quantité. Parce que je ne pense pas que ces derniers font ça par pur altruisme. Ce que je crois c'est que si cette planète est si secrète que ça, Yu doit y détenir des informations sensibles, et de la technologie expérimentale. Je pense qu'il faut garder ça en tête pour éviter de se faire doubler et de se retrouver le bec dans l'eau."

Faith avait dis ce qu'elle avait à dire. Même si cela gâchait un peu l'esprit de fête que créait cette mission, il lui semblait important que les autres en soient conscient.


Deux vaisseaux tel'tak pour emmener les équipiers SG pour se rendre sur la planète cible? Cela n'était pas de trop. Entre le matériel pour les mutins, le leur, et les passagers deux tel'tak allaient leur éviter de se marcher sur les pieds.


Transborder le matériel pris du temps, mais il fallait dire que les militaires terriens et les tok'ra étaient doués dans ce domaine. Cela pris deux fois moins de temps qu'elle ne l'aurait cru pour transférer l'ensemble du matériel des camions, aux tel'tak.


Le voyage par contre lui fut bien plus long qu'elle ne l'aurait imaginé. Elle était préssée d'être arrivée pour avoir quelques réponses à ces questions. Bien évidemment elle n'allait pas poser ouvertement les questions qui lui brûlait la langue mais elle verrait bien au comportement des tok'ra si oui ou non ils leur cachaient quelque chose.

En arrivant sur la planète cible, Faith eut la certitude qu'il y avait bien plus qu'une histoire de mine de naquadah. Les tok'ra avaient installés un complexe souterrain pour leur service de base d'espionnage. Base qu'ils avaient agrandis pour permettre aux terriens d'entrainer les mutins. C'était beaucoup de la part de la tok'ra. Installer une base secrète pour espionner Yu sur une planète secrète il devait y avoir beaucoup à gagner pour la tok'ra pour qu'ils prennent un risque aussi grand. Et c'était bien la première fois que la tok'ra mettait autant de leur ressources à la disposition des terriens. Comme le disait les militaires il y avait une couille dans le potage.

Le tok'ra qui les avaient accueillis avaient l'air d'être blasé par la situation. En faites pour être plus exact il avait l'air blasé de naissance. Il leur indiqua que Rayce était là pour les accueillir. Faith avait déjà effectué une mission avec elle. Cette mission avait très profitable pour les terriens. Ils avaient récupérés le capitaine Dante, porté un rude coups à hégémonie, récupéré un nombre conséquent d'artefact et quelques personnels plutôt doués dans leur domaine. Mais elle s'était bien gardé de leur fournir toute les informations dont elle disposait. Elle ne doutait pas que cette dernière allait une fois de plus réitérer son coup préféré. Mais Faith allait quand même tenter de lui extorquer un maximum d'information.

"Bonjour Rayce. Je vois que vous n'avez pas chaumé pour qu'on puisse s'installer. Si vous le permettez j'aurai quelques questions à vous poser."

Faith ne lui laissa pas le temps de répondre. Elle ne tenait pas à ce qu'elle reporte à plus tard des réponses qui étaient des plus importantes selon elle.

"On nous a informé que Ba'al était en train de mettre à mal les forces des grands maitres. Vous pouvez nous donner de plus amples informations sur le sujet. Je suis curieuse de savoir comme il s'y prends."

Bien évidemment cette question n'était que pour se mettre en jambe. Elle en avait bien d'autre à lui poser. Mais la réponse de cette dernière allait lui permettre de prendre la température et de voire jusqu'à quelle points la tok'ra souhaitait collaborer avec les terriens.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission officielle] De l'or pour les braves   Ven 31 Oct - 17:12

Il était temps de préparer l'équipement pour la mission et MickaËlla comptait prendre tout ce qu'elle pouvait portait et faire loger dans deux drones mules. Contrairement aux autres équipiers elle n'était pas choquée ou perdue dans cette armurerie en plein déménagement. Elle avait supervisé les préparatifs et elle savait ou trouver ce dont elle avait besoin. Elle informa les autres équipiers qu'elle se chargeait de sélectionner le matériel pour les mules. Elle n'était pas contre le fait qu'on lui donne un coup de main, mais elle se doutait qu'on lui laisserait s'occuper de cette tache. Elle avait déjà une bonne idée de ce dont ils allaient avoir besoin et savait qu'il lui faudrait une petite heure pour se préparer et charger les deux drones.

Charger les deux drones avaient été plus rapide et plus simple qu'elle ne l'aurait imaginé. Les soldats encore présents à l'armurerie lui avait donné un coup de main. Eux aussi était pour que le SGC perdure, et si donnait un coup de main en chargeant les drones pouvaient aider ils n'allaient pas se faire prier pour mettre la main à la pâte. MickaËlla voyait en cela un heureux présage pour la suite des événements.

Maintenant qu'ils étaient en train d'attendre leur taxi à côté de deux camions chargés d'armes et de munitions Yokas desserra les crocs et commença à déblatérer sur la tok'ra. MickaËlla ne lui donnait pas tord loin de là, mais qu'importe en définitive parce qu'ils n'avaient pas vraiment le choix. Oui les tok'ra ne leur disaient pas tout. C'était dans leur nature. Après avoir passé plusieurs centaines d'années, pour les plus jeunes, à mentir, à se cacher, à dissimuler des informations, cela devenait une seconde nature. Mettre la main sur une technologie expérimentale goa'ulds ne leur servirait pas à grands chose si il ne disposait de quantité de naquadah suffisante si ils n'avaient pas les ressources énergétiques suffisantes pour pouvoir l'utiliser. Donc quels que soit le secrets que leur cachait la tok'ra il n'était rien en comparaison de garder le programme porte des étoiles ouverts et de disposer de naquadah en grande quantité.


"Peu importe Yokas. Nous avons une mission. Et ça doit être notre priorité numéro un. Il y beaucoup en jeu. Nous n'avons pas le droit d'échouer trop de choses en dépendent. Donc concentrer vous sur l'objectif."

MickaËlla se doutait bien que son petit laïus ne servirait pas à grand chose, et que tenter de de rallier P3X 788 à la nage serait plus productifs. Mais cela devait être dis et ça avait été dis. C'est alors que non pas un mais deux tel'tak firent leur apparition à quelques mètres d'eux. MickaËlla était de plus en plus ravi. Décidément la tok'ra mettait le paquet pour cette mission. Bon cela allait apporter de l'eau au moulin de Yokas mais cela augmentait aussi considérablement leur chance de réussite que la tok'ra mette les bouchées doubles.



Transborder l'ensemble du matériel des camions aux tel'tak fut une affaire rondement menée. Et le trajet bien que long lui sembla très court. Elle se ressassait l'ensemble du dossier de mission. Elle tenait à être dans le coup dès leur arrivées sur la planète cible. Plus tôt ils pourraient se mettre à l'ouvrage plus tôt ils pourraient passer aux choses sérieuses. MickaËlla avait hâte d'en découdre avec les troupes d'élites de Yu. Ce qui l'a chiffonnait le plus dans ce dossier c'était la présence de deux garde horus pour assurer la protection rapproché de Zheng. De ce qu'elle en savait les gardes horus étaient au service d'amon de heru-ur et de leurs vassaux. Elle voyait pas bien ce que ces deux là venaient faire dans le schmilblick mais cela devait avoir un rapport avec ce que pensait Faith sur les motivations de la tok'ra à voire les terriens réussir cette mission. Ce qui était le plus dérangeant c'était le goa'ulds. Même si il n'avait qu'une importance mineur dans le système de caste des goa'ulds, ce dernier était perçu comme un dieu par beaucoup. Et comme tout goa'ulds qui se respecte ils devaient disposer d'un champs de force qui arrêteraient les tirs des armes dont ils disposaient. Il allait falloir redoubler d'ingéniosité pour abattre ce dernier. Sachant que le plus efficace serait d'accompir cette funeste tâche devant les jaffas et les esclaves pour déclencher la révolte. Elle pouvait sans peine s'occuper des deux gardes horus avec son fusils de précision mais pour Zheng ça allait être une autre paire de manche. Il restait la possibilité de la grosse explosion. Soit à la claymore ou au mortier. Il y avait aussi les variantes lance roquette, C4, grenade. MickaËlla préférait de loin le tir de haute précision. Une frappe chirurgicale, nette et précise. Mais elle n'avait rien contre tout faire péter.


En arrivant sur la planète cible, MickaËlla fut étonnée de voire à quelle point la tok'ra prenait les choses à coeur. Ils avaient mis à leur disposition leur base d'espionnage souterraine. Ils avaient même agrandi cette dernière de manière à ce qu'ils puissent entraîner les insurgés au calme. Touchantes attention de leur part. Le discours de bienvenue du blasé de service était lui aussi des plus encourageants. D'habitude les tok'ra étaient condescendants. Là ils semblaient prêt à coopérer pour que les terriens puissent accomplir leur mission. Une bonne nouvelle de plus était toujours bon à prendre et qu'importe les rabats-joie. En parlant de rabat-joie Yokas s'était approchée de Rayce et commençait à lui poser des questions.


Si Rayce savait quoi que se soit sur une mission secrète de la tok'ra elle ne piperait pas un mot. Mickaëlla le savait ainsi que tout les autres équipiers présents Yokas compris. Mais cela n'avait pas l'air de refroidir le moins du monde l'archèologue. Grand bien lui fasse mais la tok'ra était un trop bonne espionne pour qu'on puisse tirer quoi que se soit d'une conversation avec elle. Alors plutôt que de perdre son temps en essayant de se mordre la queue MickaËlla se mit en devoir de sortir le matériel des vaisseaux cargo tok'ra.


"Bon ben y a plus qu'à se mettre au travail. On commence par décharger le matériel. Et après on ira faire une petite reconnaissance histoire de prendre la température."


MickaËlla ne tenait pas spécialement à prendre la tête de l'expédition mais il fallait bien s'y mettre. Et mettre à disposition tout le matériel qu'ils avaient emportés était la première chose à faire selon elle. Cela leur permettrait d'effectuer les premières reconnaissances dans des conditions optimum.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: [Mission officielle] De l'or pour les braves   Lun 10 Nov - 13:10

Je pris directement la direction de l'armurerie, et grinçais des dents en voyant que la plus grande partie de l'équipement était remballé prêt à partir en direction de sa nouvelle affectation. Je récupérais mon équipement, fermant ma veste sur laquelle trônait fièrement le nom de mon époux. Encore une fois, je regrettais son absence, mais je n'avais pas réellement mon mot à dire, SG3 n'existait plus, et c'était la même chose pour la plus part des équipes, ils n'avaient gardés quelques rares personnes, généralement les plus anciens, ceux qui savaient mieux que personne ce qu'ils faisaient. Le vent à l'extérieur de la base faisait claquer les bâches des camions contre lesquels j'étais appuyée en jouant avant mon P90. Je ne pouvais pas m'empêcher d'être mélancolique, je repensais à ma première mission, mon arrivée ici, après tout cette mission pouvait très bien sonner la fin de notre carrière au SGc, ou de notre vie, mais ça ce n'était pas bien différente de toutes nos autres missions. J'avais laissé à MickaËlla le libre choix du chargement des drones, il faut dire qu'au final avec le départ de l'une de ses louves, et l'arrivée de Jeff, SG3 s'était plus spécialisée dans l'infiltration et les tactiques que dans l'habituel "on va tout défoncer" qui caractérisait l'équipe dans ses débuts. Je n'avais toujours pas ouvert la bouche depuis notre arrivée en salle de briefing, il faut dire que je n'avais rien de bien intéressant à dire, et j'avais suffisamment de choses auxquelles penser. Par contre Yokas n'avait pas tord, il y avait des zones d'ombre dans cette mission, mais je ne voyais pas ce qu'il y avait d'extraordinaire là dedans, il y avait toujours eu des zones d'ombres dans les missions SG que l'on découvraient au dernier moment, et à cause desquelles nous avions chaud au cul. C'était le principe même à chaque fois.

"Strucker n'a pas tord, et sincèrement, que la Tok'ra nous cache des choses, est ce vraiment exceptionnel? Il faut faire avec et essayer de sauver notre cul, réussir la mission et sauver le programme, il faut se concentrer sur l'objectif, tout en restant méfiant sur les éléments variables. Nous savons à qui faire confiance, et de qui se méfier, ne prenons pas leurs info comme sûre, rien que parce que leurs espions ont pu être démasquer, le tout est une question de prudence et de discernement."

J'avais à peine terminé ma phrase que 2 vaisseaux firent leurs approches. Un frisson me parcouru le dos, prudence et discernement, je n'en faisais pas toujours preuve, mais heureusement, cette mission ne touchait aucune corde sensible, tout devrait bien se passer dans la mesure du possible. Je me redressais et fis l'effort de saluer le Tok'ra pour lequel je portais une méfiance sans nom. Nous aurions à faire à Rayce, ce n'était pas plus mal, elle était moins antipathique que la plus part des gentils serpents, mais rien que cette manière qu'ils avaient de nous prendre de haut me hérissait les cheveux sur la nuque, j'avais finis par accepter les Tok'ras, mais à vrai dire on ne m'avait pas réellement laissé le choix, je m'étais bien assez fait remonter les bretelles par mes supérieurs pour mon comportement avec nos alliés. Je laissais la parlotte à Yokas, à vrai dire je me fichais pas mal de discuter avec elle, elle ne nous donnera pas d'informations supplémentaires sur la mission, les informations données au général seraient les mêmes que celle qu'elle nous transmettait, ça ne méritait pas de perdre du temps, aussi je me mis en route pour charger avec Micka et d'autres soldats les vaisseaux. Le chemin fut long, et une fois arrivée après quelques étirements, je commençais à entrevoir les différences de commandement entre les deux équipes, j'espérais juste que les tensions n'allaient pas reprendre.

"Personnellement, ce n'est pas que je n'ai pas confiance dans les données Tok'ra, mais je ferais bien un petit tour d'horizon avant de déchargé, histoire d'être sûr de ne pas être surpris lorsque nous commencerons à décharger, ça sera le moment où nous serons le plus vulnérable."

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission officielle] De l'or pour les braves   Mar 11 Nov - 5:37

Rakel avait été bien silencieuse durant le brieffing de mission, et elle n'avait ouvert la bouche uniquement pour confirmer ce qu'elle avait dit à Yokas. Une attitude assez étrange de la part du leader de SG3. Elle avait pour habitude d'affirmer ses opinions avec force quitte à provoquer des conflits. Elle semblait absorber par de morses pensées. Et c'était loin de mettre en confiance MickaËlla. Rakel avait beau être un bon soldat, doublé d'un bon officier, il n'en demeurait pas moins qu'elle avait aussi ses faiblesses. Et malgré ce qu'elle tenait à faire croire elle était beaucoup plus sensible que ce que s'imaginait la majorité des gens. Le fait que Jeff ne soit pas sur cette mission, ni à la base, tout comme Dante, devait hanter son esprit. Les histoires entre Rakel et les hommes de sa vie était des plus complexes. Mais c'était dans ce marasme qu'elle arrivait à trouver un certain équilibre. Elle n'était pas tout à la tâche qui les attendaient et c'était inquiétant. Elle craignait que son attitude déteigne sur les autres équipiers engagés dans cette mission. Le vice est plus contagieux que la vertu.

Mais alors qu'elle allait se mettre à décharger les tel'tak, Rakel prit la parole. Elle préférait qu'il fasse un tour dehors pour s'assurer qu'aucune mauvaise surprise ne les guetterait au moment ou ils déchargeraient. Elle n'avait pas tord en disant qu'ils seraient vulnérable pendant le temps ou ils déchargeraient. Mais le fait que les deux vaisseaux cargo, est étaient repérés au moment de leur atterrissage, ou que la position de la base tok'ra soit découverte frôlait le zéro absolu. Mais il était vrai qu'avec la tok'ra on pouvait s'attendre à un tas de mauvaise surprise et s'assurer des abords de la base et faire une reconnaissance sommaire ne pouvait pas faire de mal. Et puis surtout Rakel devait avoir besoin de prendre l'air pour se focaliser sur la mission. Sans parler que si MickaËlla s'y opposer cela ne ferait que créer des tensions. Rakel avait autant d'ancienneté qu'elle au SGC et dans les missions extra-planètaires, mais Rakel était l'équipier SG le plus gradé, et le leader le plus expérimenté. Elle devait en toute théorie se plier à ses ordres. Mais étant donné son état d'esprit actuel et l'importance de cette mission elle ne comptait pas dire amen à tout. Il fallait espérer qu'il n'y ait pas de divergence d'opinion sur la façon de mener l'opération.


"Comme vous le voulez Lieutenant. Vous voulez qu'on fasse une reconnaissance juste autour de la base ou vous voulez qu'on s'approche le plus près possible d'une installation? Dans le second cas j'ai pris deux ghillie suit. On pourra s'approcher suffisamment près pour faire des photos, des vidéos, voire même des prises de son. Laissez moi juste le temps de m'équiper en conséquence."

MickaËlla avait envisagé les deux options de reconnaissance qui s'offraient à eux. Soit faire une petite promenade autour de la base, soit aller voire de plus près, la mine ou le palais. Dans un cas comme dans l'autre MickaËlla s'invitait aux festivités. Pas question que Rakel sorte sans elle de la base de tok'ra. Et puis si elle tenait à se rendre au plus près d'une installation, elle était la personne la plus qualifiée pour le faire. MickaËlla s'en était allé vers l'un des tel'tak et commençait à en faire sortir un drone. Non pas qu'elle désobéissait à Rakel mais il y avait des choses dont elles pourraient avoir besoin à l'intérieur selon la décision de Rakel. MickaËlla savait exactement de quoi elle aurait besoin mais elle n'était pas sur qu'il en soit de même pour Rakel. Et peut-être qu'en voyant un buffet cela lui donnerait faim. Le buffet étant un florilège d'équipement, qu'elle pensait adapté à toute les situations qu'elles pourraient rencontrer tout au long de cette mission. MickaËlla tenait à laisser le moins de chose possible aux hasards, et elle espérait avoir paré à toute éventualité. Contrairement à beaucoup elle pensait que la préparation était primordiale à la réussite d'une mission. Et que chaque chose qu'on accomplissait dans la vie était une mission. C'était encore plus criant de vérité à ses yeux aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: [Mission officielle] De l'or pour les braves   Jeu 13 Nov - 10:57

Pour le moment tout semblait bien se passer entre mickaëlla et moi ce qui n'était pas toujours le cas depuis qu'elle était elle même passée leader de son équipe, sans doute une sorte de rivalité qui c'était mis en place mais cette fois nous n'avions pas réellement le choix, nous devions nous entendre pour sauver le programme. Le trajet avait été bénéfique pour moi, il m'avait permit de faire le point et de me concentrer sur la mission, ce qui n'était pas toujours simple dans ce genre de conditions, une équipe qui n'en n'était pas réellement une, un objectif vital pour la base. Les responsabilités et les conséquences de cette mission dépassaient de loin ceux que nous avions l'habitude de côtoyer. A notre arrivée sur cette planète c'était la méfiance qui s'était installée en moi, certes je regrettais l'absence de Jeff, mais je savais que mickaëlla était parfaitement capable d'ouvrir la marche et d'évaluer les risques. Ce fut avec une bonne surprise de voir que mon ancienne seconde n'était pas sur la défensive et que visiblement elle ferait en sorte, comme moi même, que tout se passe bien. Cette fois, il ne s'agissait pas uniquement de la gloire d'une équipe, trop de choses reposaient sur nos épaules.

Les deux propositions de mickaëlla pouvaient être intéressantes cependant il n'était pas non plus temps de perdre du temps, nous devions nous organiser de manière à être opérationnel au plus vite, restait à déterminer si espionner nos ennemis étaient une perte de temps ou non. Cependant cette mission n'était pas à jouer sur le court terme, nous étions ici pour un moment. Je me tournais vers Rayce, après tout, c'étaient la tok'ra qui avait le plus d'informations et si nous ne jouions pas main dans la main sur ce coup là, nous étions quasiment sur de perdre.

"Rayce, le camps le plus proche se trouve à combien de temps ? Et la porte ? L'important pour le moment est de créer un périmètre de sécurité pour pouvoir décharger en sécurité notre matériel. Ensuite si possible j'aimerais que l'un des tok'ra nous donne quelques informations sur les esclaves, histoire que l'on sache comment les aborder. Aujourd'hui nous allons nous favoriser avec lieu, préparer la sortie de demain, il ne faut en aucun cas nous précipiter, nous nous approcherons des bases ennemis demain."

Les actions précipitées menaient bien souvent à des catastrophes cette fois nous ne pouvions pas nous le permettre. Je vérifiais mes armes principalement mon zat, ami des attaques silencieuses, et attendais que le reste de l'équipe soit prête laissant tout de même deux soldats en compagnie des tok'ra en cas de soucis, perdre notre matériel serait une catastrophe. Moi qui aimais prendre la tête des actions, je pris sur moi même et fis signe à Strucker d'ouvrir la marche, il fallait être réaliste sur les capacités de chacun et si Jeff était parfait pour ce rôle Mickaëlla n'était pas mal non plus. Pour ma part, je restais juste derrière elle sur mes gardes observant les lieux afin de graver dans ma mémoire chaque chemin, chaque arbre, il fallait que cet endroit soit familier à nos yeux, c'était la meilleure façon d'appréhender un terrain sur lequel nous allions évoluer pendant des jours, des semaines, peut être plus. La méfiance était de mise, les ennemis étaient partout et si Yu était de moins fort, il n'en restait pas moins dangereux. Quoi de plus dangereux qu'un animal acculé?

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: [Mission officielle] De l'or pour les braves   Jeu 13 Nov - 16:02

Alors que Faith s'attendait à une réponse de la part de Rayce, elle ne put s'empêcher comme toute les personnes présentes de retourner son attention vers la scène qui se déroulait. L'aspirant Cosey-Peleonore et le major Strucker était sur le point de se crêper le chignon. Encore une lutte intestine pour savoir qui allait commander cette mission. Le sujet qui posait problème à l'heure actuelle et qui ne manquerait pas de dégénérer tôt ou tard. Comme si c'était le lieu et le moment de se prendre le chou pour savoir si il fallait une reconnaissance du périmètre avant ou après avoir déchargé les deux tel'tak. Que ce soit dans un ordre ou dans l'autre Faith ne voyait pas bien la différence que cela pouvait avoir. Ils étaient en sécurité dans la base tok'ra et il n'allait pas commencer à former du milicien dans l'heure. Donc en définitive que cette reconnaissance se fasse maintenant ou dans une heure quelle importance si ce n'était de savoir laquelle des mères peaux de vaches allait prendre les rênes de cette mission.

Contre toute attente il n'y eut pas d'esclandre, pas d'éclats de voix, pas de prise de tête. Finalement il semblerait que cette mission ne se termine pas en un fiasco total. Enfin si elles continuaient à jouer le jeu de la détente cordiale. Elle avait l'impression d'être en pleine crise des missiles balistique de cuba. Toutefois elles avaient trouver le moyen de s'entendre sur ce coup là. Les deux louves allaient faire un tour dans la pampa pour se dégourdir les jambes. Peut-être que ça leur ferait le plus grand bien d'aller prendre l'air toute les deux. Bon il fallait espérer que qu'elles ne décident pas de prendre d'assaut la forteresse de Yu à deux. Les connaissant elles seraient bien capable de saisir l'opportunité si elle se présentait.



"Euh ouais ok. Si ça ne vous dérange pas je préférais rester ici à me familiariser avec les us et coutumes du peuple qui a été déporté sur cette planète. On sait jamais je pourrais trouver des choses qui pourraient nous aider."

Faith ne croyait pas vraiment ce qu'elle disait mais elle ne tenait pas à se promener dans le froid et l'humidité au milieu d'un silence gêné et gênant. Si elles avaient des problèmes à régler c'était le moment rêvé pour les deux louves de régler leur différents. A moins qu'elles ne décident de s'entretuer.

Une fois que ces dernières eurent quitter la base secrète tok'ra un semblant de calme revint. Comme quoi cette base devait être trop petite pour elles d'eux. Il fallait espérer que c'était pas le cas de la planète toute entière. Faith regarda rayce et lui fit un grand sourire forcé.



"Ca c'est bien passé. C'est bon signe."


Faith n'était pas convaincu et elle était encore moins convainquante. Mais il fallait bien dire quelque chose. Ou plus exactement il fallait qu'elle dise quelque chose. Pas sur que cela est fait plus de bien que de mal mais en même temps tout le monde avait remarqué le mal l'aise qu'il y avait entre les deux femmes. Le général n'avait pas eu trop le choix, les volontaires ne s'étaient pas bousculer au portillon. Les équipiers présents étaient ceux qui avaient bien voulu prendre le risque de faire le voyage et de risquer sa vie pour sauver le programme. Parce que dans le cas présent échec de la mission signifiait la mort dans pratiquement tout les cas de figure. Et dans la  possibilité ou la mission serait un échec et ou ils survivraient leur carrière serait finis. Ils ne seraient plus jamais pris au sérieux dans leur domaines respectifs.

Faith fit de nouveau un grand sourire forcé à Rayce, pour essayer de détendre l'atmosphère. Cela ne semblait pas des plus constructifs, mais elle ne savait pas trop quoi faire ni quoi dire face à la tok'ra.

"Bon on se met au travail."

Il fallait bien commencer par quelque chose, est le mieux c'était finalement de se mettre au turbin, pour éviter de continuer à se poser des questions sur le pourquoi du comment de certaines choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission officielle] De l'or pour les braves   Jeu 13 Nov - 16:59

Rakel n'avait pas pris la mouche bien au contraire elle semblait prête à faire la paix. Tant mieux parce que cette mission était trop importante pour que des états d'âmes à la noix viennent tout foutre en l'air. Rakel tenait à faire le tour des alentours de la base pour s'assurer que les lieux étaient sur. MickaËlla ne voyait pas bien l'utilité. Certes les tok'ra n'étaient pas les personnes les plus dignes de confiance de l'univers, leur renseignement étaient généralement incomplet, et à chaque mission aux cours des quelles ils avaient collaborés, ils leur avaient cachés une partie de leurs objectifs de mission, voire la quasi totalité. Oui les tok'ra étaient retords, menteurs, casaniers, secret, fourbes, égocentrique, hautain, prétentieux. Mais si il y a bien une chose que les tok'ra n'étaient pas c'était négligeant. Ils n'allaient pas mettre en place une base de surveillance, sans quelques précautions. Genre des vaisseaux cargos pouvaient se poser sans se faire repérer par les senseurs du palais. Sans quoi ils n'auraient pas pu mettre en place une base de surveillance. Qui plus est si ils avaient pu collecter autant d'information sur une période aussi longue c'est que cette base était suffisamment bien dissimulé pour ne pas être repérer par le premier jaffa venu gambader dans la pampa. Les tok'ra avaient survécus grâce à la furtivité de leurs installations, si il y a bien des chose dont il ne fallait pas douter les concernant c'était de leur instinct de survie, et de leur capacité à rester discret. Tellement que pour la quasi totalité des jaffas ils n'étaient qu'une légende , et que si les terriens n'étaient pas tombés nez à nez avec eux ils n'en auraient jamais entendu parler.

Toujours est-il que MickaËlla ne comptait pas perdre du temps à discuter de tout cela avec Rakel. Qui plus est cela ne ferait que créer un conflit inutile, dont personne n'avait besoin. Et puis respirer un peu d'air frais après avoir passé aussi longtemps enfermé dans un vaisseau cargo ne pouvait pas faire de mal. C'était peut-être même pour ça que Rakel tenait tant à faire une reconnaissance autour de la base. Juste pour prendre l'air. MickaËlla s'équipait donc en conséquence déposant, et prenant du matériel, pour être le plus possible en adéquation avec ce que l'instant présent attendait d'elle.


"Je suis prête lieutenant on peut y aller."

MickaËlla passa devant. En sortant de la base de surveillance de la tok'ra, elle s'assura que le périmètre immédiat autour d'elle était dénué de toute menace, avant d'abaisser le canon de son arme. Elle observait le paysage afin de prendre des repères visuelles et à prendre tout la mesure de l'environnement dans lesquels ils allaient évoluer. Elle se mit en marche calmement, les sens en éveil, mais pas plus inquiètes que cela. Les tok'ra n'étaient pas bête au point d'installer leur base en plein milieu d'un passage très fréquentè. Elles étaient donc relativement au calme à se promener dans les highlands. Il était de crever l'abcès.

"Rakel ça va? Je veux dire tu n'as as l'air dans ton assiette."

MickaËlla ne savait pas trop comment aborder le sujet mais elle était sur que ne rien dire ne serait que pire surtout si la mission devait durer un petit moment. Elle espérait juste que Rakel ne prenne pas mal les inquiétudes qu'elle nourrissait à son égard. Mais sur cette mission elle devait marcher main dans la main pour en faire de cette mission le succès qui allait permettre au SGC perdurer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayce & Kashan
Tok'ra
avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 29

Dossier du personnel
Equipe:
Grade / Niveau: 22
Age du personnage:

MessageSujet: Re: [Mission officielle] De l'or pour les braves   Ven 14 Nov - 0:03

Pendant ce temps, avec Faith


Rayce s’était longuement plongée dans ses pensées avant de comprendre qu’on lui parlait.
Si elle avait eu l’habitude d’avoir quelques personnes sous sa direction lors de certaines missions, elle ne s’attendait pas à devoir amener les trois aspirants avec elle.
Il s’agissait de trois frères soudés qui avaient juré de se montrer apte à devenir de vaillants Tok’ras et il fallait avouer que, jusque-là, ils se débrouillaient très bien.

Rayce les avait vu s’entrainer, grandir dans l’estime et participer courageusement à des missions périlleuses. S’ils manquaient encore d’expérience, leur formation s’était achevée avec brio et ils ne demandaient qu’à faire leurs preuves. Kashan s’en trouvait particulièrement fier, surtout pour leur avoir inculqué toutes les méthodes opérationnelles d’infiltration.
Mais la jeune femme, bien plus sensible, persistait à les considérer comme des enfants. Le feu et la passion qui les animait risquait bien de les conduire au massacre s’ils n’étaient pas canalisés.
Mais elle reconnût qu’un sentiment de fierté étreignait son cœur à l’idée de les avoir sous sa responsabilité.

Lors du lancement de l’opération, Rayce fixa Jorek un long moment, cherchant à l’analyser, sonder son âme.
On racontait beaucoup de choses à son sujet. Surtout concernant son apparence piégeuse. Si jeune et pourtant expert, il était l’exemple de bon nombre d’aspirants, même des trois frères.
Au bout d’un certain temps, Rayce rencontra l’équipe SG et reconnût certains visages. Ne pas se retrouver face à une équipe complète d’étrangers la rassura. Mais elle remarqua très rapidement une petite rivalité entre deux femmes guerrières dont le comportement vindicatif semblait ressortir.

Finalement, elle garda le silence et observa la scène en se demandant ce qui allait se passer. Elle comptait leur apprendre que Jorek disposait du dernier rapport sur les patrouilles ennemies ainsi qu’un plan très détaillé sur l’organisation du campement. Mais en remarquant la volonté de ces deux femmes de partir en reconnaissance, ne doutant pas de leur expertise, et encore moins du fait qu’on ne l’écouterait pas le moins du monde si elle cherchait à avorter leurs plan : Rayce les regarda s’éloigner en sachant pertinemment que cela allait causer le premier accroc sur l’entente des deux camps.
C’était clair, Jorek n’allait pas apprécier l’escapade humaine.

Elle aurait souhaité en informer la jeune femme qui parlait intensément mais se doutait qu’elle ne pourrait rien y changer.


- Malgré le sous-effectif, quelques patrouilles sillonnent les abords du camp. J’espère que vos amies ne se feront pas piégées si elles vont jusque-là… Répondit-elle finalement.

- Je n’ai pas beaucoup de réponses à vous apporter, je suis une espionne au même titre que vous guerroyez pour vos chefs. Je ne suis donc pas au courant de toutes les informations sensibles que disposent mes supérieurs.

Elle fît une pause avant de déclarer d’un ton franc :

- Nous ne savons pas encore en quoi réside l’avantage de Ba’al. Nous avons débuté des opérations d’infiltration pour le découvrir mais ce sont des manœuvres qui nécessitent du temps et de la patience.  J’espère que nous saurons rapidement de quoi il s’agit.

Par la suite, Rayce l’invita à la suivre. Elle posa quelques questions un peu plus personnelles en cherchant à connaitre son nom et son prénom, histoire de briser le coté trop informel, puis l’amena jusqu’à une salle composée de ce qui semblait être des ordinateurs Tok’ras. Plusieurs personnes étaient au travail et, en croisant le regard de Jorek qui passait par là, chercha son aval d’un simple regard.
Elle activa donc un écran holographique affichant une modélisation d’un groupe de personnes. Ils étaient en piteux états, certains malades et à l’agonie, d’autres luttant contre les douloureux impacts des bâtons de tortures. L’image les renvoyaient, le dos ployant sous l’impressionnante réduction d’une masse de nakada, s’échinant à tirer un simple morceau de la taille d’un ballon de rugby.


- La totalité des esclaves sont des prisonniers ayant été déporté. Avant même l’installation de cette base, un peuple exploitait un semblant de mine et troquait le rendement par la Porte des Etoiles. Nous ne savons que peu de choses, hormis le fait que leurs marchands se rendirent pour la première fois sur une planète Goa’ulds en quête de nouveaux clients.

Rayce lui échangea un regard entendu. Les Goa’ulds les avaient bien évidement envahi et réduit en l’esclavage.

- A présent, tous ceux qui sont envoyés ici sont exploités jusqu’à la mort. Il est très important que vous compreniez que peu de ces gens ont une expérience ou un entrainement les habituant à la confrontation. Les gardes Goa’ulds et les administrateurs de ce genre de domaine sont experts dans l’art de briser les motivations. Ils recherchent sans cesse les porteurs de valeurs et de passions qui pourrait leur faire du tort. Ils les brisent en public, les transforment en marionnettes, pour asservir efficacement ces prisonniers.
Ils sont privés d’espoirs. Certains de ces hommes, les plus résistants, sont si atteints qu’ils sont incapables de se rappeler de leurs noms, de leurs passés, tel un véritable conditionnement.


Rayce fît un mouvement et un nouveau cliché montra un groupe de prisonniers en particulier. Ils semblaient beaucoup moins effrayés, plus résistants. Mais il n’y avait là que des jeunes adolescents.

- Voici les Sraks, ils sont issus d’un peuple de nomade. Ils ont été récemment déportés. Un clan en particulier est largement fondé sur l’honneur et la dignité. Les adultes de ce clan sont à l’origine de la dernière émeute qui a éclaté dans le camp. Ils ont tous été exécuté sans la moindre exception. Mais ces enfants seront peut-être les plus réceptifs à vos arguments. Du moins, de manière plus favorable que les autres captifs. Ils ont vus périr les femmes et enfants incapables de travailler, les semblables qui n'ont pu supporter les bâtons de chocs Goa'ulds, témoins des tortures et morts de leurs familles. C'est une piste à creuser.
Mais rappelez-vous d'un élément crucial : Les Goa'ulds viennent de faire un exemple retentissant. Ne vous attendez pas à voir des prisonniers vous rejoindre de manière...patriotique, je crois que c'est votre mot terrien...vous rencontrerez un mur imposant, érigé sur la peur et une lourde méfiance.

D'ailleurs, nous suspectons certains des prisonniers d'être de connivence avec les gardes dans l'espoir d'obtenir un traitement de faveur. L'un de nos rapports a été rejeté parce qu'il contenait des éléments trop évasifs et contradictoires. Mais il semblerait que les plus retords des captifs aient endossé le rôle d'agent de torture pour "motiver" leurs semblables.
Seulement, ils ne survivent pas suffisamment longtemps pour que l'on puisse affirmer ou infirmer l'hypothèse.
 

Rayce éteignit l’hologramme.

- Nous avons été capable de collecter d’autres informations mais c’est à Jorek qu’il revient de les attribuer. D’ailleurs, je pense qu’il faudra attendre le retour de vos consœurs. Vous avez d’autres questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: [Mission officielle] De l'or pour les braves   Ven 14 Nov - 4:29

Rayce avait suivi le différent qui opposait Rakel et MickaËlla, mais elle ne prit pas parti ni pour l'une ni pour l'autre. Elle n'eut même pas le temps de leur donner des informations primoradiales pour éviter qu'elles se fassent prendre dès la première heure de cette mission. Etre en charge de cette mission n'aurait pas dérangé Faith si cela ne voulait pas dire que Rakel et MickaËlla se fassent capturer pas les jaffas de Yu. Viendrait d'inévitable questions tels que comment êtes vous venu? Combien êtes vous? Et malgré tout leur volonté il ne faisait aucun doute que le gouverneur goa'uld, et les jaffas de Yu avaient un talent certain pour tirer les vers du nez de n'importe qui. Mais Rayce avait bien compris que raisonner les deux militaires seraient une pure perte de temps qui ne ferait que de créer un conflit avec la tok'ra dès le début de cette mission. Il semblait que la tok'ra tenait beaucoup à la réussite de cette mission. Suffisamment en tout cas pour la jouer profil bas. Les patrouilles étaient loin de la base tok'ra et en toute théorie les deux femmes ne devraient pas tomber dessus au détour d'un buisson si elle ne s'aventurait pas trop loin de la base. Faith leur aurait bien recommandé de ne pas s'approcher d'une quelquoncque installation, mais en plus de se mettre à dos les deux femmes cela n'auraient servis à rien.

Rakel et MickaËlla s'en allait donc gambader dans la verdure des hautes terre de cette planète, pendant que Rayce répondait à ses questions lui faisait un topo sur la situation. Topo qu'elle devrait sans aucun doute faire aux deux furies vu qu'elles avaient préférées prendre la poudre d'escampette plutôt que de compulser les renseignements dont disposer la tok'ra sur la mission.

Elle avait du mal à croire que la tok'ra n'avait réellement aucune idée sur l'avantage de ba'al sur les autres grands maitres. Ils avaient installés une base de surveillance sur une planète secrète de Yu. Ils devaient bien avoir des espions ou des informateurs proches de ba'al. Et même si ils n'avaient aucune certitude ils devaient avoir plusieurs pistes. Il était impensable que cela ne soit pas le cas. Rayce était une espionne c'était dans sa nature. Recueillir des renseignements, et dissimuler la vérité était une seconde nature chez elle. Faith était persuadée qu'elle en savait bien plus qu'elle ne voulait le dire et qu'elle le lui cachait sans aucun scrupule et certainement sans même y réfléchir. Ce qui vint la conforta dans ce qu'elle pensait. La tok'ra lui avait fait signe de la suivre et avait commencé à lui poser des questions banales, genre nom, prénom, soleil, beau temps; âge du capitaine. Elle avait détournée la conversation avec célérité et brio. Elle lui avait fait signe de la suivre et s'est mis à marcher pour l'obliger à la suivre. C'est ainsi qu'elle avait pris le contrôle de la conversation. Faith savait reconnaitre une professionnelle quand elle en voyait une. Et vu qu'elle n'avait rien à cacher elle répondit de bon coeur à la tok'ra. Le meilleur moyen de lui faire cracher le morceau était de jouer son jeu jusqu'à ce qu'elle fasse une erreur. Cela viendrait tôt ou tard. On avait beau être tok'ra, on ne pouvait pas être vigilant à chaque instant. Surtout que Rayce ne jouait pas un rôle là. Elle n'avait la légende de sa couverture qu'elle pouvait enfiler.

En arrivant dans une nouvelle pièce Faith découvrit une sorte de salle de travail ou d'autre tok'ra étaient en train de s'affairer à faire elle ne savait pas trop quoi. Elle surprit un échange de hochement de tête entre Rayce et Jorek. Elle ne savait pas trop ce que cela voulait dire pour le moment mais elle prit note de cette information. Rayce commença le brieffing à proprement parler.

Les premiers habitants de cette planète avait exploité le naquadah et l'avait vendu avant que Yu leur tombe dessus. Une histoire des plus interressante mais des plus bizarres. Cela voulait dire que les habitants de cette planète connaissait le fonctionnement de la porte des étoiles, et la valeur du naquadah. Pour ce faire ils devaient disposer d'une technologie suffisamment avancé. Sinon pour eux le  naquadah n'aurait été qu'un cailloux comme un autre. Si par le passé ils l'avaient vendus à d'autres peuples cela voulait dire qu'il y avait d'autres peuples qui disposaient d'une technologie avancée. Des peuples qui avaient du avoir des soucis avec Yu. Le genre de soucis plutôt définitif vu la réputation des goa'ulds quand ils découvraient des peuples disposant de technologie avancée.

Mais tout ceci était de l'histoire ancienne. Désormais ce peuple qui avait du être une race noble et fier, courbait l'échine et se tuer à la tache, au sens propre tu terme d'ailleurs, pour extraire du naquadah. Depuis que ce peuple avait été asservi par Yu d'autre esclaves avaient été déportés sur cette planète pour extraire du naquadah. Le filon devait être conséquent ou disposer de propriété particulière pour que le secret de cette planète soit si bien gardé et que les esclaves soient si durement traités. Venir sur cette planète n'était ni plus ni moins qu'une condamnation à mort. Le dernier peuple à avoir été déporté, était un peuple de nomade. Il ne restait plus que des enfants et des adolescents parmi ce peuple. Les jaffas avaient exécutés tout les adultes de ce peuple lors de la dernière révolte. Ces derniers avaient certainement voulu reprendre la liberté qu'on leur avait volé. Un peuple honorable et fier. Il fallait espérer que la dernière repression n'avait pas eu raison de leur volonté. Parce qu'à part ces jeunes gens ils ne pouvaient pas compter sur un autre esclave pour leur venir en aide. Et même une fois le goa'uld et les jaffas abattus il faudrait se méfier de tout les esclaves et en particulier ceux qui étaient en meilleur santé. Rien de bien réjouissant en somme. Et dire que le général voulait qu'ils transforment ces esclaves en une force combattante puis en allié fiable. Cela allait être difficile, voire impossible. Elle se demandait si le général avait eu vent de ce genre de détails pendant le brieffing de mission qu'il leur avait fait.

Des esclaves essayaient d'acheter des faveurs en balançant les autres esclaves qui faisaient mine d'avoir un tant soi peu de caractère. Ces derniers étaient torturés, humiliés, brisés au propre comme au figuré en place public. C'était là la démonstration magistrale de la cruauté dont pouvait faire preuve les goa'ulds. Mais à voire à quels points l'encadrement des esclaves étaient stricts Faith se demandait comment ils allaient bien pouvoir faire pour recruter et entraîner des esclaves sans que cela se voit. Ils allaient devoir adapter le plan en conséquence. Les jaffas qui patrouillaient aux alentours des installations s'apercevraient rapidement de quelques chose si ils faisaient sortir en toute discrétion des esclaves pour les entraîner. Ils finiraient pas laisser des traces visibles même pour un aveugle. Sans parler que des escapades répétées finiraient par entraîner de la délation. Si les esclaves se faisaient capturer, la position de cette base, et leur plan seraient définitivement compromis. Un véritable casse tête, et finalement elle était bien contente de ne pas être en charge de la mission, parce qu'elle avait beau y réfléchir, elle ne voyait pas de solution à ce problème. Ils leur fallaient plus d'information sur la topologie des lieux, l'encadrement des esclaves, les tours de ronde et de garde des jaffas, combien ils étaient exactement et bien d'autres choses qui allaient leur permettre de prendre l'ampleur de la situation.

Faith souffla longuement en regardant l'hologramme que venait de lui montrer Rayce. Ils n'étaient pas assez pour mener à bien cette mission sans tuer de nombreux esclaves. Parce qu'il ne faisait aucun doute que les esclaves libérés n'hésiteraient pas une seule seconde à descendre les serviteurs du palais, ou les esclaves qui avaient jouer les apprenti bourreaux, et les balances. C'était pas bon mais alors pas bon du tout. De plus vu qu'il s'agissait de peuplade issues de monde différents il allait être compliqué de les faire travailler de concert dans une mine qui avait tuée tant des leurs. C'était fini les bonnes nouvelles. Retour à la réalité et à tout ces problèmes.

"Oui effectivement, il vaudrait mieux attendre leur retour. Nous avons pris du matériel qui devrait nous permettre de nous approcher suffisamment près pour faire des enregistrements audio et vidéos. On pourra se faire une idée plus précise de l'état d'esprit des esclaves. Et même si ça ne me plait pas j'ai bien peur que notre meilleur chance soit de parier sur ces adolescents."


Faith avait croisé les bras et continuait de regarder l'hologramme plus parce que ce dernier en face d'elle que parce qu'elle y voyait encore des choses interressantes. Ce que lui avait appris Rayce n'était en rien encourageant et elle ne s"imaginait pas faire confiance à un de ces esclaves pour le moment. Alors leur apprendre à manipuler leurs armes pourraient finir par se retourner contre eux.

"Vous avez des chiffres précis ou approximatifs concernant les esclaves. Si possible par peuple de manière à ce qu'on puisse extrapoler combien seront prêt à nous rejoindre etr combien risque d'être des ennemis potentiels ou des entraves à l'exécution du plan. Vous savez combien il y a de jaffa exactement? Vous avez une idée de combien il y a de serviteur dans le palais?"


 Faith voulait un peu plus de détails sur les forces en présence. Des détails que voudraient certainement connaitre Rakel et MickaËlla pour mettre au point un plan. un plan qui allait certainement comporter un certain nombres d'explosions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deimos
Maître du jeu
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: [Mission officielle] De l'or pour les braves   Ven 14 Nov - 20:18

Après un voyage qui leur parut interminable tant la tension était palpable, l'équipe arriva enfin à destination. Les vaisseaux occultés se posèrent dans une vallée encaissée. Il y avait une entrée dissimulée non loin pour décharger la cargaison sans avoir recours aux anneaux de transport, ces derniers pouvant être remarqués par des senseurs suffisamment sensibles.

D'après la carte holographique qu'avait exposé Rayce, la mine et les installations - village des esclaves et palais du gouverneur - étaient à cinq kilomètres à l'est de leur position. L'avantage du relief étant qu'ils pouvaient s'approcher relativement près sans trop s'exposer, l'inconvénient étant une végétation assez rabougrie et éparses, les combinaisons aurait surtout l'avantage de leur tenir chaud. Il y avait un périmètre de 500m autour de la zone grisé car étant non seulement bien défriché, mais surtout avec des mines, il faudrait donc y aller avec prudence même en ayant un parcours affiché, se déplacer prudemment à cause des mines, ou rapidement parce qu'à découvert, le dilemme serait piquant. La Porte des Etoiles se trouvait à une centaine de mètres du palais, sur une esplanade dallée agrémentée de statues à la gloire de Yu.

Les données sur les personnes présentes sur la planète:
Il y a actuellement 40 jaffas répartis sur le site patrouillant généralement par paire. Pour les commander il y a dix Horus (les fameux jaffas d'élites) qui se promènent seuls aux endroits névralgiques, leur simple présence faisant fuir tout le monde. Le gouverneur dispose d'une vingtaine de serviteurs issus du village, leur nombre varie d'un jour à l'autre, fonction de son humeur... tout le monde sait qu'il est encore préférable de travailler à la mine qu'au palais, plus particulièrement si on est une jeune fille ou un jeune garçon. Pour se protéger, le gouverneur dispose de deux Anubis (d'autres jaffas d'élite donc) qui ne le quittent jamais.

Le village compte aux alentours de trois mille âmes dont un demi millier de mineurs. D'après les observations de la Tok'Ra, la moitié pourrait sans doute être formée au combat avec des résultats décents. Un millier de personnes avaient un état physique pour aller se battre, mais ils ne seraient que des cibles pour les jaffas, seul leur nombre jouerait pour eux. Le reste étaient surtout des femmes, des anciens et des jeunes chargés de s'occuper des tâches quotidiennes dans le village comme l'agriculture, l'élevage du petit cheptel, etc. Grosso modo donc 10% de la population pourra prendre une part active au soulèvement, le reste ne sera qu'un bouclier humain. Pour Jorek cela dit, un bouclier humain est toujours mieux que pas de bouclier tout court.



La base tok'ra était gardée par des hommes qui auraient fait passer des ninjas pour des clown, c'est tout juste si Mickaëlla avait failli marcher sur l'un d'eux, laissant aux deux femmes l'impression désagréable d'être aussi pataudes que des otaries sur une plage, décidément, même quand ils ne faisaient rien ces gentils serpents avaient le don de ous irriter!
Sécuriser le périmètre, de toute évidence ce dernier l'était et depuis un moment.

Alors qu'elles quittaient la base, un tok'ra leur fit passer un communicateur à chacune et rapidement elles eurent à devoir échanger quelques mots avec leur hôte.


"Je sais que vous avez hâte d'accomplir votre mission et de retrouver votre honneur perdu, de prouver à vos chef votre utilité, mais sachez qu'il y a beaucoup à perdre si vous vous faites capturer que votre programme et vos vie. Je ne saurai donc trop vous recommander de ne pas vous laisser capturer vivantes ou avec un corps récupérable car il n'y aura aucune mission de secours pour vous récupérer et vous pourriez être responsable de la mort de plusieurs centaines d'esclaves. Oh, et puisque vous allez faire une reconnaissance de la mine il serait avisé que vous vous postiez sur le pic du corbeau, vous le reconnaîtrez quand vous le verrez."

La morgue avec laquelle il s'était exprimé donnait la fâcheuse impression qu'il n'en avait rien à cirer, elles se seraient calé une grenade dans la bouche et se seraient fait sauter la tête à la sortie du campement que cela ne l'aurait sans doute pas troublé le moins du monde. Ce gars devait vraiment être un blasé de première.
Au moins ne les avait il pas empêchées de partir en reconnaissance. Le hic était que le temps était d'humeur aussi maussade que le tok'ra et qu'une bruine fine et pénétrante commença à tomber refroidissant un peu plus un air déjà frisquet. Il n'y avait de vent, le ciel était bas et d'un gris prononcé. Le genre de temps qui vous mettait de bonne humeur en somme. La journée commençait bien...


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Au campement, Rayce et Faith pouvaient papoter tranquillement , personne ne semblait faire cas d'elles. Les cadets sous les ordres de Rayce s'étaient occupés d'une grande partie du transbordement et l'un d'eux vint finalement les chercher pour leur indiquer leurs chambres et leur dire que Camden, un des opérateurs du site voulait leur parler. Il s'agissait d'un homme qui avait une cinquantaine d'année, un physique plutôt agréable et une curieuse attitude, à croire que même chez la tok'ra il y avait des dandys. Après s'être présenté et répandu en politesses, il passa au vif du sujet.

"J'ai appris que vous aviez donc décidé de former les mineurs pour qu'ils puissent se battre? C'est une excellente initiative. Bien mieux que le premier plan qu'on nous avait soumis impliquant que ces pauvres malheureux auraient à se battre avec leurs pioches et autres armes de fortune, c'eut été un massacre absolument inacceptable sur le plan éthique et totalement contre-productif, les mineurs et leurs familles auraient été massacrés et par la suite c'est nous leurs sauveurs qui aurions été tenus pour responsables et établir des relations avec une population sur de telles bases... Vous serez d'accord que l'on peut difficilement faire pire à moins d'être un goa'uld." Il laissa échapper un petit rire affecté cachant sa bouche d'un geste tout aussi précieux. Avec la bonne redingote et une  perruque poudrée, il n'aurait pas dépareillé à la cour de Louis XVI! "Veuillez me pardonner, j'ai tendance à digresser. Voilà, en temps que spécialiste en cultures primitives je peux vous apporter quelques petites informations sur la population des mineurs. Le gouverneur a fait en sorte de disperser les groupes, ainsi il peut facilement s'occuper de la mine. Il n'y a pas de zone par ethnie, mais tout est mélangé de façon à ce qu'ils ne puissent pas se regrouper par clan et il y a même des mariages forcés entre les divers groupes... Diviser pour mieux régner, instaurer la terreur, briser tout espoir, vous savez, les passe-temps favoris des goa'ulds après l'extermination et le carnage.

Nous avons cependant remarqué des meneurs dans la population, et des meneurs suffisamment malins pour ne pas se faire démasquer et dénoncer.
Le premier est Kalak un adolescent de 15 ans bien trop futé pour son âge et ayant eu à vivre bien trop d'horreurs aussi. Sa famille a été massacrée sous ses yeux, sa soeur aînée a servie d'hôte pour un goa'uld et sa cadette est actuellement mariée à un contremaître de la mine. Je ne crois pas que l'on pourra trouver plus motivé que lui. De plus il sait se faire écouter et obéir par des adultes. J'ai pu à plusieurs reprises remarquer son manège. En un battement de cil il peut organiser un vrai guet-apens et faire passer ça pour un accident et il n'a pas peur de se salir les mains, un délateur l'a appris à ses dépens quand le môme lui a fracassé le crâne avec une pierre avant d'appeler un contremaître au secours en prétendant qu'un autre, un gars qui lui cherchait des crosses, avait fait le coup. Bilan, un écartèlement en place publique et deux ennemis en moins sans parler du fait qu'il est pas trop mal vu par les contremaîtres. Un vrai petit futé je vous disais!  
Le second s'appelle Rudigens, ce n'est pas un révolté dans le sens où il a la rage au ventre et se battra avec ses ongles si besoin, il est plutôt du genre à tout savoir sur tout le monde et faire en sorte que des rumeurs circulent, il nous serait très utile pour améliorer notre image et nous aider à persuader les mineurs du bien fondé de notre entreprise.
La troisième serait Maloloran, une sage femme, une ancienne que le gouverneur a fait épargner parce que les enfants qu'elle peut mettre au monde sont des futurs travailleurs. Avec son appui, ce sont la plupart des femmes qui seraient dans notre poche pour convaincre les maris et les parents. Cela dit il faudrait lui donner des assurances que nous feront tout notre possible pour minimiser les pertes de leur côté ce qui ne devrait pas être un problème pour vous, j'ai cru comprendre que vous les terriens du programme Porte des Etoiles aviez un sens moral plus développé que bon nombre de tok'ras."


Camden s'interrompit brusquement, ses yeux s'illuminèrent et un il poussa un profond soupir.

"Veuillez pardonner Camden, il est parfois un peu acerbe quand à la ligne de conduite de la Tok'Ra et vous porte une considération... disons... conséquente. Que je partage globalement soit dit en passant. Comme ce malappris  n'a pas daigné me présenter, je le ferai moi-même donc. Je m'appelle Shel'Al et c'est un plaisir de pouvoir enfin deviser avec des..." il porta son regard à droite et à gauche ostensiblement avant de corriger. "Une humaine de la Terre. J'ai déjà eu ce plaisir, mais il y a bien longtemps que nous n'avons pu nous retrouver et échanger sur nos cultures. Si je n'avais pas tant de responsabilités il y a bien longtemps que j'aurai visité votre monde! Enfin, trêves de bavardages, il y a de pauvres gens à sauver d'un sort peu enviable... Ah! j'ai failli oublier le dernier. Il s'agit de Berehmesh un des gardes d'élite en charge de la surveillance de la mine. Je l'ai vu tourner autour d'une jeune anaouite du village, je les ai déjà vu se faufiler à l'extérieur du village pour flirter avec elle. Des éclaireurs l'ont vu écourter des sanctions ou les alléger. Son comportement est curieux pour un garde d'élite de Yu, il devrait normalement être un fanatique qui tuerait à mains nues sa maîtresse et tout le village même. Cette relation secrète et cette clémence sont aussi étranges qu'intéressantes! Vous ne trouvez pas?

Voilà donc. Malgré la sécurité, nous pouvons assez facilement nous infiltrer dans le village et nous pourrons aller parler avec les personnes dignes d'intérêt et à même de soutenir notre plan. Un collègue est déjà en train de modifier notre base afin de mettre en place des installations adéquates pour entraîner des gens et les abriter le temps de leur formation. Ce qu'il y a de bien avec le mépris et la condescendance des geôliers à l'égard de leurs prisonniers c'est qu'ils ne remarqueront jamais qu'il manque telle ou telle personne et comme assez régulièrement ils font venir de nouveaux esclaves, une nouvelle tête d'une ethnie différente ne choquera personne d'autant plus qu'ils sont tous mélangés. Par contre il faudra que les menaces potentielles aient des accidents regrettables. Alors qu'en dites vous? J'ai hâte de commencer, Camden aussi... Non Camden, tu ne parleras que quand tu te seras excusé, moi aussi je peux te couper le sifflet, et puis cette jeune femme est suffisamment maline pour remarquer que tu tentais de la séduire dès les premiers mots. Plaît il? J'ai parlé à haute voix? Oh, je suis sincèrement désolé d'avoir réduit à néant tes illusions de séducteur décadent."


On ne pouvait pas reprocher à ce Tok'Ra son manque d'enthousiasme et son implication dans l'opération. Et contrairement à Jorek et sa clique, lui au moins était ouvertement amical et très prodigue en renseignements. Le comportement du symbiote et de son hôte était toutefois assez déroutant pour qui n'y étais pas habitué, qualifier leur relation de vieux couple n'aurait pas été exagéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Yokas
Archéologue
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant / 269
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: [Mission officielle] De l'or pour les braves   Sam 15 Nov - 18:29

Jorek était en train de lui donner des informations supplémentaires à l'aide de l'hologramme. Des réponses aux questions qu'elle avait posée. Des réponses qui précisaient bien la situation. Il y avait très exactement 52 jaffas sur cette planète. Sur ces 52 jaffas, il y avait deux gardes à tête de chacal. Des gardes Anubis. De ce qu'elle en savait ces derniers étaient des guerriers d'élite au service de la maison d'amon-râ, à qui étaient dévolus les missions de garde du corps. Deux jaffas à prendre très au sérieux et à supprimer dès que l'opportunité se présenterait. Il y avait également 10 gardes Horus. De farouches guerriers généralement au service de la maison d'amon-râ. Ces derniers avaient du connaître de nombreux conflits au cours de leur longue existence. Et il n'y avait qu'à voire la crainte qu'ils inspiraient aux esclaves pour se dire que les affronter n'allait pas être une partie de plaisir. Il y avait 40 jaffas qui eux devaient être des jaffas de seconde zone, affectés à la surveillance de cette mine parce qu'il n'aurait pas fait de la chair à canon convenable. Mais même un jaffa de seconde zone était un guerrier redoutable. Surtout en comparaison d'esclaves, qui n'avaient pas d'armes, pas d'entraînement martial, et pas d'expérience du combat.

Le village regroupait trois milles âmes. Et parmi ces gens seulement 500 étaient des mineurs. En éliminant les délateurs, les vieillards, les enfants, la tok'ra avait estimé qu'à peu près 10 pour cent de la population pouvait être formé au combat. C'était suffisant pour venir à bout d'une cinquantaine de jaffa et d'un goa'ulds. Seulement à quelle prix. Former 300 personnes dans ces conditions allaient être extrêment compliqué. Ils disposaient de quoi en armer à peine la moitié de toute façon. Et moins ils feraient sortir de personne du village pour les entraîner et moins ils se feraient remarquer. Une vingtaine de villageois travaillaient au palais mais contrairement à ce qu'elle aurait cru de prime abord cela était loin d'être une position avantageuse. Le nombre exact de serviteurs variés selon les humeurs du goa'ulds et Faith ne tenait pas tellement à savoir ce que cela voulait dire. Ils allaient devoir prendre contact avec un serviteur du palais. Il fallait qu'ils en apprennent plus sur la topographie des lieux. Le goa'ulds serait vulnérable si ils arrivaient à s'infiltrer dans le palais, et les gardes Anubis seraient moins sur leur garde.


Une chose qui jouait en leur faveur c'était en particulier le fait que pour les jaffas et le gouverneur ces esclaves ne valaient rien. Une petite dizaine de personnes en moins devraient passer inaperçu. Ils pourraient mettre en place une sorte de roulement, faire de ces esclaves des insurgés en les entraînant un jour sur deux ou trois. Il fallait trouver des gens à la fois capable, volontaire, et surtout patient et discret. Il ne fallait que cette opération soit avortée parce que l'un des insurgés avaient la langue trop pendue, ou se voulait faire avancer les choses à son rythme. Ils allaient devoir choisir avec application les esclaves qu'ils allaient devoir former.

Jorek venait de terminer son exposé de la situation. Un exposé assez complet d'ailleurs. Il manquait encore pas mal de détails pour mettre en place un plan mais elle savait déjà suffisamment de choses pour avoir une bonne idée de ce qui les attendaient. C'est alors qu'on leur indiqua que Camden un opérateur tok'ra souhaitait s'entretenir avec elle. Cette rencontre avec ce tok'ra fut une bonne surprise. Il était avenant, maniérè, et plutôt bel homme. Ce dernier avait le verbe facile et était un pro humain de la première heure à ce qu'il en disait. Lui aussi s'était interressé aux esclaves de cette planète mais de manière plus spécifique que les autres tok'ra. Il avait repéré trois personnes qui selon lui il fallait rallier. Au vu des explications qu'il avait donné sur ces trois individus, elle était on ne peut plus d'accord avec lui. Surtout en ce qui concernait le jeune Kalak. Il était certes encore très jeune mais les horreurs qu'il avait du voire durant sa courte existence, l'avait endurci. Il n'avait rien d'un adolescent lambda, et selon elle, il pourrait faire un chef de guerre, un leader plus que correct pour son peuple. Il fallait espérer que Rakel et MickaËlla le transforment en un bon combattant. Camden avait placé beaucoup d'espoir dans ce dernier. Il y avait un deuxième adolescent qui lui avait le don de connaître toute les personnes qui comptaient. Le recruter avait son importance. Il allait pouvoir les aider à recruter des personnes fiables. Il pourrait également leur fournir beaucoup d'information. Des informations venant de l'intérieur. La troisième personne était une sage femme. Son appui aller certainement s'avérer indispensable pour forger une alliance à long terme. Surtout qu'elle avait une grande influence sur les femmes du village. Cela aurait son importance pour minimiser les dommages collatéraux et les pertes civiles. Si ils arrivaient à mettre à l'écart les non-combattants ils pourraient sans crainte utiliser les lance-roquette et le mortier.

Alors que Camden terminait son exposé, son symbiote pris le contrôle de son corps. Faith fut assez surprise par cette attitude. Elle croyait que les tok'ra ne faisaient pas ce genre de chose. Le symbiote se présenta et expliqua le pourquoi du comment d'une telle intervention moralement douteuse pour un tok'ra. Mais le symbiote était tout aussi interressant que l'hôte aux yeux de Faith. Et en plus il lui divulgait des informations on ne peut plus interressante. Un jaffa, un horus pour être plus précis avait un comportement tout à fait singulier pour un horus. Il flirtait avec une humaine et semblait avoir de la compassion pour les villageois. Faith se disait qu'il était possible d'en faire un allié. Cela allait être très compliqué. Parce que même si il avait de la compassion pour les villageois, et des sentiments profonds et sincère pour une jeune femme il serait peut être pas très disposé à trahir ses frères d'arme. Sachant que Rakel et MickaËlla ne semblait pas disposer à faire des prisonniers parmi les jaffas.

Camden et Shel'Al formaient un vieux couple très atypique, et elle avait le droit à une scène de ménage qui lui tira un sourire franc et un petit rire. Décidément les tok'ra n'auraient de cesse de la surprendre. Mais elle ne doutait pas que malgré le discours du tok'ra et de sa bonne volonté pour coopérer, il serait prêt à les sacrifier si cela s'avérait nécessaire.

"Shel'Al, Camden c'est un véritable plaisir que de converser avec vous deux. Et je ne m'offusque pas de l'attitude de Camden bien au contraire je trouve cela très flatteur. Les informations que vous venez de nous fournir vous nous être très utile et je tiens à vous exprimer mon admiration pour l'excellent travail de renseignement que vous avez effectué. Et il très agréable d'avoir à faire à des tok'ra qui voient les gens de mon peuple sous un bon oeil malgré nos différences de point de vue. Et vos disgressions sont des plus rafraichissantes même si je gage qu'elles ne seront pas du goût de mes consoeurs. Et je sais de quoi je parle je suis une adepte invétéré de ce genre de pratique. Et dans mon monde les militaires voient souvent ça d'un très mauvais oeil. Pour nos militaire le chemin le plus court et le meilleur donc celui qui est choisi dans la majorité des cas."


Faith se mettait à l'aise avec ses interlocuteurs. Non seulement Camden et Shel'Al étaient charmant mais en plus ce brieffing risquait de durer encore un petit moment. Il y avait encore beaucoup de points qui demandaient à être éclaircis et vu que tout le monde avait la langue agile, cela risquait de durer quelques heures.

"Mais je m'égare revenons à nos moutons. Je pense comme vous concernant les trois personnes que vous m'avez présenté. Il serait bon de prendre contact rapidement avec Kalak et Rudigens. Je verrais assez bien le premier en chef de guerre je dois dire. Quand au second il va se montrer très utile pour nous permettre de recruter des personnes fiables. Mais je dois dire ce qui m'intrigue c'est ce jaffa Berehmesh. Je n'avais jamais entendu parler d'un jaffa qui serait amouraché d'une humaine. J'ai par le passé réussi à convaincre deux jaffas de changer de camps. L'un d'eux à même rejoins nos rangs. Si j'avais su cela avant de quitter le SGC j'aurai fais des pieds et des mains pour qu'il se joignent à cette mission. Dans cette situation son aide aurait été plus que bienvenue. J'aimerai en apprendre plus sur cette jeune femme. Elle pourrait être un élément clé pour retourner Berehmesh. Et Berehmesh serait un allié de taille pour ce soulèvement. Il pourrait nous permettre de sauver des dizaines de vies. Parce que bien évidemment nous mettrons tout en oeuvre pour limiter les pertes humaines mais face à une cinquantaine de jaffa il est indéniable qu'il y en aura. Oh tant que j'y pense parmi les mineurs il n'y a que des hommes ou est ce qu'il y aussi des femmes?"

Faith en arrivait presque à oublier qu'elle pensait que la tok'ra leur cachait des informations. Décidément ces tok'ra étaient très fort quand il s'agissait de vous soutirer des informations, et d'en protéger. Mais pour le moment il fallait se concentrer sur la mission. Elle capterait certainement des informations utiles en discutant avec Camden.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1265
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 34

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Re: [Mission officielle] De l'or pour les braves   Dim 16 Nov - 16:37

Alors que MickaËlla s'attendait à avoir une réponse de la part de Rakel ce fut tout autre chose qui se produisit. Un tok'ra sortit de..... Ben de nulle part, se dressait devant elle. Elle ne l'avait pas vu sortir de sa cachette, elle ne l'avait entendu, ni même senti. Ce mec était pire qu'un fantôme s'était tout bonnement hallucinant et surtout vexant. Elle n'avait pas la moindre idée de comment ce dernier s'y était pris pour arriver juste sous son nez. Non seulement ce dernier était sacrément doué mais en plus il était arrogant au possible. Au moins il ne dérogeait pas à l'image habituelle qu'on se faisait de la tok'ra ça avait un côté rassurant. MickaËlla s'était retenu de ne pas l'étaler d'un coup de crosse quand il avait surgit tels un fantôme sortit du néant, et elle commençait à le regretter. Ce tok'ra n'avait aucune affection pour les terriens c'était limite si il ne leur crachait pas au visage. N'empêche qu'une fois de plus les tok'ra se retrouvaient au pieds du mur dans l'une de leur mission et demandaient aux terriens de les aider en les laissant gérer le côté délicat de l'opération. Comme ça si c'était un échec et bien ça serait la faute des terriens. Et si au contraire c'était une réussite ils pourraient se draper dans leur arrogance, et se filer entre eux de leur présence sur cette mission, d'avoir donné la chance aux terriens de sauver leur programme porte des étoiles. Mais la vérité c'est que terriens comme tok'ra avaient besoin que cette mission soit une réussite. Les tok'ra comme les terriens n'auraient pas engager du personnel et des ressources plus que conséquentes dans cette mission si c'était pour au final n'en tirer aucun avantage.

MickaËlla acquiessa quand le tok'ra eut terminé son laius, et lui lança un merci qui n'était absolument pas sincère. Mais au moins elle avait fait l'effort. Se laisser capturer n'était pas du tout dans ces objectifs. Et il faudrait une grosse poignée de jaffa pour les coincer. Elle risquait plutôt d'éventer la mission et de pousser les jaffas de cette planète à pourchasser les intrus ou qu'ils se trouvent. C'était un moyen comme un autre d'arriver au résultat escomptés mais c'était certainement l'un des plus mauvais moyens d'y arriver. Et de là à penser qu'il n'y aurait aucune mission de secours c'était bien mal connaître les terriens. Certes le général ne pourrait pas envoyer des renforts via la porte des étoiles, mais Noky ne les laisseraient pas tomber et elle embringuerait Faith à sa suite. Ce tok'ra parlait un peu pour ne rien dire en définitive. Surtout que les tok'ra n'étaient pas du genre à se soucier des pertes humaines. Alors le petit laius sur le si vous vous faites prendre une centaine de villageois se feront tuer. Si ils pouvaient réussir cette mission en appuyant simplement sur un bouton mais que cela devait tuer la moitié des esclaves ils auraient déjà appuyer sur le dit bouton sans sourciller. Et un tels acte n'aurait empêché aucun tok'ra de bien dormir la nuit.

Et puis d'abord qu'est ce qu'il en savait qu'elles allaient faire une reconnaissance de la mine. Elle même ne savait pas ce qu'elles allaient faire. D'ailleurs elles ne savaient même pas ou se trouver cette putain de mine. Donc de là à trouver le pic du corbeau c'était un peu fantasque. Et en plus le temps était de la partie. Un temps bien pourri. Une pluie fine et froide, qui faisait baisser la température qui n'était pas déjà bien élevé. Et en plus il y avait un petit vent froid pour assaisonner le tout. Le ciel était gris et couvert et ça n'était pas prêt de changer.Une belle journée d'automne en écosse quoi. Pour une MickaËlla qui appréciait les températures élevées cette mission était déficitaire d'au moins 20 degrés.

Etant donné que le tok'ra n'avait rien de mieux à leur dire et que MickaËlla ne comptait pas cotoyer un mec aussi antipathique plus longtemps elle se remit en marche. Si Rakel voulait tailler le bout de gras avec les langues de vipère grand bien lui fasse. Mais bon connaissant la jeune femme il y avait de fortes chance qu'elle n'ait pas très envie de converser avec le garde Tok'ra. MickaËlla attendit qu'elles se soient éloignées d'une bonne distance de l'entrée de la base, avant de reprendre un semblant de conversation.

"Ce qui est rassurant c'est qu'au moins même si la situation est grave la plupart des tok'ra restent égales à eux même. Alors qu'est-ce que vous voulez faire?"


MickaËlla n'avait pas renchainer sur le sujet de savoir si Rakel allait bien. Il ne tenait pas à faire l'acharnée sur ce sujet. Si elle voulait lui en parler elle savait qu'elle pouvait. Après si elle ne le voulait pas elle ne pouvait la forcer. Et c'est certainement ce qui se passerait. Rakel n'était pas du genre à s'épancher sur ses sentiments avec qui que se soit sauf avec les hommes de sa vie. Ce qui au final ne faisait qu'empirer une situation émotionnelle déjà pas facile à vivre pour la jeune femme. En même temps niveau situation émotionnelle compliqué MickaËlla était loin d'être un exemple de stabilité. Pour le moment il fallait juste que tout le monde soit concentré sur la mission et les objectifs à remplir.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rakel peleonor-cosey
Militaire
avatar

Messages : 2223
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 24 ans

MessageSujet: Re: [Mission officielle] De l'or pour les braves   Lun 29 Déc - 13:08

HRP : Désolé pour le retard vraiment

Je restais concentré sur la mission, cette fois il n'était pas question d'échouer. Certes il y avait des choses qui me tracassaient sur Terre, mais j'aurais assez de temps pour régler tout ça quand nous rentrerions, pas la peine de dire si nous rentrons, ça j'en étais sûre, nous retournions tout le temps au bercail, même si parfois c'était dans un sale état. Et à vrai dire même si cette mission semblait suicidaire, j'avais déjà vu pire, et puis la mort ne me faisait pas peur, elle était tellement paisible à côté de la vie.

Il y avait bien longtemps que je n'avais pas travaillée avec Mickaëlla, main dans la main, les deux louves du SGC qui recommençaient à roder ensemble. Mais que se soit elle ou moi, nous avions beaucoup changé, les deux soldats partis pour la première fois par la porte n'existaient plus, ils avaient évolués, grandis et nous nous étions adapté, preuve qu'SG3 avait été la meilleure des écoles, nous étions sans doute les 2 meilleurs éléments du SGC et c'était sans doute ce qui nous permettrait de réussir cette mission. Alors que j'allais ouvrir la bouche pour lui repondre, une forme se dressa devant nous, je la visais immédiatement prête à faire feu, avant de me rendre compte qu'il s'agissait des gentils petits serpents, si, si ceux qui sont de notre côté, du moins à première vue, si vous voulez mon avis ils sont surtout de leur côté. Je restais silencieuse, attrapant le communicateur, et écoutant avec attention leur petite leçon de moral, comme si nous avions l'intention de nous faire prendre. Ils avaient cette faculté à nous prendre pour des cons.

MickaËlla voulait savoir ce que nous comptions faire, et bien pour une fois je voulais être de bonne composition avec nos alliés, j'allais donc suivre leur conseil, et une fois la reconnaissance faites nous retournerions élaboré notre plan d'action avec la Tok'ra.

"A vrai dire, le ciel pourrait leur tomber sur la tête, ils seraient toujours égaux à eux même, si tu veux mon avis. Le plus simple reste de suivre leur conseil et d'aller voir le pic du corbeau, il faut avoir une vue d'ensemble pour pouvoir élaborée notre plan d'action. Ca risque de ne pas être évident de bosser avec la Tok'ra sur la marche à tenir, nous avons pas la même vision des choses, mais malheureusement je crains que ne devions prendre sur nous pour cette fois."

Je redoublais de vigilance, même si je devais me rendre à l'évidence, niveau camouflage nous n'arrivions pas à la cheville de la Tok'ra, mais heureusement pour nous, les Goau'ulds n'arrivaient pas à la notre.

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together At skyfall. Where you go I go, what you see I see. I know I'll never be me, without the security are your loving arms. Keeping me from harmPut your hand in my handAnd we'll stand. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall face it all together
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission officielle] De l'or pour les braves   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission officielle] De l'or pour les braves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Planètes :: Autres planètes-
Sauter vers: